Poitou Charentes Limousin Bilan d émission de GES Année 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Poitou Charentes Limousin Bilan d émission de GES Année 2011"

Transcription

1 Poitou Charentes Limousin Bilan d émission de GES Année 2011 EUROVIA Poitou Charentes Limousin / Bilan GES 2011 Rédaction 24/12/12. Page 1/4

2 1. METHODOLOGIE Le bilan ci- Cette métho -788 du 12 juillet Elle est conçue pour être évolutive, en 2. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Raison sociale : EUROVIA Poitou Charentes Limousin Effectif : 745 personnes Code NAF : 4211Z Etablissements associés à la personne morale et numéros de SIRET : Eurovia Agence de Niort / SIRET : Eurovia Agence de Poitiers / SIRET : Eurovia Agence d / SIRET : Eurovia Agence de La Rochelle / SIRET : Eurovia Agence de Rochefort / SIRET : Eurovia Agence de Royan / SIRET : Eurovia Agence de Limoges / SIRET : Eurovia Agence de Bressuire / SIRET : Eurovia Agence de Tulle / SIRET : Eurovia Agence de Brive / SIRET : Eurovia Agence de LGV/SEA / SIRET : Eurovia Agence de Aubusson / SIRET : EUROVIA Poitou Charentes Limousin / Bilan GES 2011 Rédaction 24/12/12. Page 2/4

3 : EUROVIA Poitou Charentes Limousin est spécialisé dans la construction : Routes, autoroutes, plates-formes aéroportuaires ou de tramway, sites industriels et commerciaux. EUROVIA étend également son offre de services en se chargeant de la maintenance et de l'entretien des infrastructures, mais aussi de la conception-coordination et du conseil dans le cadre d'opérations en partenariat public-privé. Mode de consolidation : e pour la consolidation détient et exploite la totalité de ses biens et activités. Le périmètre organisationnel est donc le même, contrôle financier ou opérationnel. 3. ANNEE DE REPORTING ET PERIODE DE Année de reporting : 2012 Période de référence prise en compte : du 1 er janvier 2011 au 31 décembre EUROVIA Poitou Charentes Limousin / Bilan GES 2011 Rédaction 24/12/12. Page 3/4

4 4. TABLEAU BILAN DES EMISSIONS DE GES * *Format du Tableau issu de la méthode pour la réalisation des bilans d émissions de Gaz à effet de serre 5. RESPONSABLE DU SUIVI : Olivier BENQUET Directeur Délégué Qualité Environnement Sécurité Tel : Mail : EUROVIA Poitou Charentes Limousin / Bilan GES 2011 Rédaction 24/12/12. Page 4/4

5 ART. 75 DU GRENELLE 2 Plan d action de réduction des émissions de GES D EUROVIA POITOU CHARENTES LIMOUSIN Version 24 décembre 2012

6 Sommaire Chapitre I - Présentation de la SOCIÉTÉ EUROVIA PCL... 5 Chapitre II - La politique environnementale... 5 De EUROVIA POITOU CHARENTES LIMOUSIN... 5 A. : Lutte contre le changement climatique : Recyclage économie des ressources : Biodiversité :... 6 B. action :... 6 Veille réglementaire environnement... 7 Identification des impacts environnementaux... 7 Attentes des parties prenantes... 7 Politique Environnementale, et Indicateurs... 7 Actions et accompagnement dans les offres... 8 Animation, formation sensibilisation... 8 Evaluation de la conformité et des performances, Reporting... 8 Chapitre III - Etat des lieux des émissions de GES au sein de... 9 EUROVIA POITOU CHARENTES LIMOUSIN... 9 A. Les impacts des activités de travaux :... 9 B. Gouvernance du projet...10 C. Moyens alloués, suivis et évaluation...10 D Chapitre IV Volet technique...12 Nous connaître : suivi de nos émissions, reporting et benchmark Action 1 : outil de suivi environnemental BRIDGE Action 2 : suivi des consommations carburant des engins Action 3 : suivi des consommations carburant des PL Sensibilisation et formation Action 1 : Accueil des nouveaux arrivants Action 2 : Sensibilisation : les ¼ h environnement Action 3 : Formation à l éco-conduite des conducteurs d engins Action 4 : Sensibilisation : Les chartes Investissements, matériels et bâtiments

7 Action 1 : Bridage moteur pour réduire la vitesse maximale des véhicules Action 2 : Charte des véhicules de l entreprise Eco-conception / technique et procédés Action 1 : l éco-comparateur SEVE Action 2 : Recyclage des agrégats d enrobés Action 3 : Variantes / optimisation des structures, durabilité des produits Actions optionnelles...32 Nous connaître : suivi de nos émissions, reporting et benchmark Action 3 bis : Suivi des consommations carburant des VL Action 4 : Réalisation de Bilans Carbone Action 5 : Audit énergétique de nos bâtiments Sensibilisation et formation Action 3 bis : Formation à l éco-conduite des conducteurs VL Action 5 : Sensibilisation : diffusion du guide d éco-bonne-conduite Action 6 : Challenges éco-conduite Investissements, matériels et bâtiments Action 3 : Utilisation d accessoires pour diminuer la résistance aérodynamique Action 4 : Utilisation de boîtes robotisées Action 5 : Utilisation de véhicules électriques et/ou hybrides Action 6 : Amélioration des bâtiments Organisation, méthodes Action 1 : Optimisation des transports Action 2 : Logistique fluviale et ferroviaire Pour les LC ayant une activité transport Action 3 : Négociation avec les clients de mesures permettant une meilleure optimisation (négociation sur les horaires de livraison ) Action 4 : Actions de sensibilisation vis-à-vis des locatiers (au travers des cahiers des charges) Action 5 : Guidage des engins de chantiers Action 6 : «Co voiturage» - transport du personnel sur chantier Eco-conception / technique et procédés Action 4 : L éco-comparateur GAIA Action 5 : Bilan CO2 d un chantier en phase d appel d offre Action 6 : Recyclovia... 59

8 Action 7 : Enrobés Coulés à Froid Action 8 : Economie de ressources proximité des approvisionnements Granulats recyclés et/ou MIDND Action 8bis : Mâchefers d Incinération de Déchets Non Dangereux MIDND (idem précédent) Action 9 : Les énergies renouvelables Action 10 : Augmenter nos achats d électricité produite à partir d énergies renouvelables

9 Chapitre I - Présentation de la SOCIÉTÉ EUROVIA PCL EUROVIA POITOU CHARENTES LIMOUSIN est une filiale d EUROVIA. Elle exerce son activité principale dans la réalisation de travaux d infrastructures de transport et d aménagements urbains. CA 2012 : K Effectif au 31/12/2012 : 738 personnes Sa politique d innovation, tant dans le domaine de l environnement que celui de la sécurité des infrastructures, place le développement durable au cœur de sa stratégie. 5 Chapitre II - La politique environnementale De EUROVIA POITOU CHARENTES LIMOUSIN A. Politique générale en matière d environnement : Conscient de l enjeu majeur que constitue la préservation de l environnement dans nos sociétés, EUROVIA PCL affirme sa volonté d agir dans ce domaine pour s adapter en permanence aux attentes de ses parties prenantes et aux évolutions réglementaires. La politique environnementale d EUROVIA PCL 1 se décline autour des principaux enjeux internationaux que sont : la lutte contre le changement climatique ; le recyclage et la préservation des ressources naturelles ; la préservation de la biodiversité. Convaincue que ces grandes thématiques nécessitent une analyse et compréhension globale, mais exigent un traitement local tenant compte des caractéristiques des milieux où nous intervenons, EUROVIA PCL a conçu sa politique environnementale en intégrant le grand principe du Développement Durable «Agir local, penser global». 1- Lutte contre le changement climatique : Sur ce sujet essentiel qu est la lutte contre le changement climatique, EUROVIA PCL s est mobilisée depuis plusieurs années déjà. Un travail important a été réalisé afin de suivre et analyser l efficacité énergétique de nos industries et de privilégier les investissements permettant d accroître notre sobriété énergétique. Le travail va se poursuivre par la mise à disposition sur chaque site d un tableau de bord «énergie émissions» qui servira au pilotage local et global de notre efficacité énergétique. Les plans d actions aborderont tous les aspects : matériel, organisation, méthodes, technique, achats des fournitures, transports, énergies renouvelables. Ils sont développés dans les annexes techniques ci-après. 1 Voir annexe 1 : La politique environnementale générale de EUROVIA PCL

10 2- Recyclage économie des ressources : - Economie de la ressource : EUROVIA PCL applique les principes de l écologie industrielle et développe une offre intégrant la vente de granulats naturels, ainsi que l accueil, le tri et la valorisation des déchets inertes sur des plates-formes de recyclage, et la gestion des déchets ultimes dans des centres agréés. Cette offre globale permet une optimisation des ressources qu elles soient naturelles ou non, une offre large de produits adaptés à chaque besoin et un service de proximité. - Techniques économes en granulats : La raréfaction des gisements de matériaux dans certaines régions, leur éloignement des chantiers, l augmentation des coûts de transport sont autant de facteurs qui orientent l entreprise vers des techniques économes en granulats. EUROVIA PCL propose dans ses offres techniques des solutions permettant de minimiser les consommations de matières premières tout en conservant la durabilité et les performances des ouvrages : procédés de recyclage en place d anciennes chaussées (Recyvia, Recyclovia), recyclage d agrégats d enrobés dans nos usines d enrobage Biodiversité : Sujet complexe, cause internationale, la préservation de la biodiversité est au cœur des préoccupations d EUROVIA PCL. La politique volontariste mise en place s appuie sur la réalisation du mapping des impacts des activités de l entreprise pour chacun de ses métiers. Cet état des lieux, qui existe déjà en partie, a permis l établissement de certains plans d actions. Il sera, par ailleurs, complété grâce au travail mené en partenariat avec le Museum National d Histoire Naturelle. B. Des moyens d action : Pour mener à bien ses projets, EUROVIA PCL s est dotée d une organisation et de méthodologies qui garantissent l intégration des problématiques environnementales dans la gestion et le management. Le tout est repris dans le système de management intégré de la société. 1- Management environnemental : La politique Développement Durable de EUROVIA PCL est déclinée dans son Système de Management Intégré. Le SMI de EUROVIA PCL est une déclinaison opérationnelle de l ISO Le management de l environnement est défini dans un processus général inclus dans le Système de Management Intégré, qui est décliné et adapté dans chaque site.

11 Les principales étapes de notre processus environnement sont détaillées ci-contre. Veille réglementaire environnement Pour anticiper les changements réglementaires. Pour adapter, modifier nos unités industrielles, nos organisations et nos méthodes de travail en conformité permanente avec la réglementation en vigueur. Une cellule de veille réglementaire est mise en place. La procédure de la veille réglementaire environnementale définit les modalités pour répertorier et analyser les projets de textes, en identifier la portée et les changements induits pour l entreprise. Pour toute modification réglementaire entrainant des évolutions organisationnelles ou matérielles, une information ciblée est diffusée aux responsables des entités opérationnelles concernées et au réseau QPE (Qualité/Prévention/Environnement). 7 Identification des impacts environnementaux Pour affiner la connaissance de notre empreinte environnementale globale et locale. Pour enrichir notre expertise en matière d analyse et de sensibilité des milieux. Toute activité humaine se traduit par des pressions exercées sur le milieu naturel. Nous nous devons d identifier les pressions et impacts afin de mettre en place les mesures destinées à les limiter ou les éviter. Les actions se font à deux niveaux : Global : pour les consommations de ressources (énergies, matières premières, eau et gaz à effet de serre), des études fines locales et des reporting globaux permettent de quantifier et identifier les principaux impacts. Notre expertise s enrichit avec notre participation à de nombreux groupes de travail (organismes professionnels, congrès ) et études menées sur les diverses problématiques environnementales. Local : biodiversité, pollutions, bruits, poussières sont des problématiques étudiées localement avec les parties prenantes. Attentes des parties prenantes Pour proposer une offre adaptée aux besoins de nos clients et répondant aux attentes des parties prenantes. L analyse des attentes des parties prenantes, sous l angle environnemental, conduit à la conception de produits, à la réalisation d outils d aide et à la proposition de variantes environnementales. Politique Environnementale, et Indicateurs Pour afficher une stratégie claire, partagée et motivante, définir les axes de progrès et les objectifs à atteindre.

12 Sur la base de l état des lieux réglementaire, de la connaissance et de l analyse de nos impacts et après dialogue avec les parties prenantes, la Direction Environnement propose à la Direction Générale une politique environnementale pour une période de 3 ans. Cette période permet de mettre en place les outils et actions nécessaires pour atteindre les objectifs fixés. Après validation par la Direction Générale, elle est présentée, expliquée et diffusée dans l ensemble d EUROVIA PCL. Elle s appuie sur la mise en place d indicateurs pertinents permettant de suivre et évaluer les progrès réalisés. Actions et accompagnement dans les offres Pour définir et élaborer les actions à mettre en œuvre en lien avec la politique environnementale et les objectifs définis et concevoir et diffuser les documents, outils d aide à la mise en œuvre des plans d actions. 8 Une fois l état des lieux réalisé et les objectifs validés, les chemins de progrès sont définis globalement et déclinés localement. La Direction Environnement élabore, en collaboration avec les différentes directions opérationnelles ou fonctionnelles de l entreprise, les documents et outils d aide à la mise en place et à la réalisation des plans d actions. Elle fournit aux différentes entités son expertise, son soutien et son appui technique pour : les actions sur nos activités, l analyse et la réponse à des dossiers d appel d offres. Animation, formation sensibilisation Pour expliquer les enjeux, impacts environnementaux, pour présenter et expliquer les objectifs retenus, pour former les collaborateurs aux nouveaux outils et aux situations d urgence. Parce que la réussite des projets nécessite la participation et l adhésion de tous, Parce que l implication de chacun est conditionnée par sa connaissance de la stratégie de l entreprise et par son adhésion aux objectifs, Parce que l efficacité est conditionnée par le niveau de connaissance des problèmes et l appropriation des outils, La Direction Environnement assiste le réseau QPE pour la conception et l animation des séquences de sensibilisation et/ou formation en lien avec les objectifs définis et les priorités fixées. Evaluation de la conformité et des performances, Reporting Pour évaluer la conformité de nos installations et nos procédures aux exigences réglementaires. Pour mesurer et vérifier l efficacité des plans d actions mis en œuvre, pour suivre les indicateurs définis et évaluer les progrès en lien avec les objectifs retenus. Des contrôles, visites et audits sont réalisés périodiquement par le réseau QPE. Ils permettent de s assurer de la conformité réglementaire des sites vis-à-vis de l environnement et du respect de la politique.

13 En complément, un reporting environnemental est réalisé chaque année. La Direction Environnement analyse les données du reporting et fournit un bilan environnemental détaillé ; cela permet d améliorer la connaissance de nos impacts, de valider les objectifs et indicateurs, d affiner ou modifier les plans d actions, de cibler les besoins complémentaires en terme d outils, d orienter les formations, de mettre en place les mesures correctives. Chapitre III - Etat des lieux des émissions de GES au sein de EUROVIA POITOU CHARENTES LIMOUSIN 9 A. Les impacts des activités de travaux : Le graphique ci-dessous présente la répartition des émissions de GES (scope 1+2) en fonction du type 57.3% provient de la consommation de Gazole utilisé par les Véhicules Légers, Avec 39.9% de nos émissions, la consommation de GNR par nos engins de chantiers représentent la deuxième source

14 L élaboration et la mise en œuvre du plan d actions B. Gouvernance du projet Notre plan d action de réduction des émissions de GES est porté par la Direction Générale de EUROVIA PCL fortement impliquée et mobilisée sur ce sujet. Pour mener à bien notre projet, nous avons constitué un Comité de Pilotage composé d un large panel de fonctions opérationnelles et fonctionnelles : - Du Directeur Qualité Prévention Environnement - Du Directeur Matériel Délégué - Du Directeur Technique délégué - D un directeur régional 10 Ce comité de pilotage se réunira lors du lancement de l étude puis tous les ans. Le comité a la mission de suivre et d analyser les consommations énergétiques de la société, de définir les priorités d actions de proposer au comité directeur des plans d actions de réductions des consommations, de suivre et évaluer leur déploiement et leur mise en œuvre au sein des différentes entités de EUROVIA PCL. Il fera un point détaillé et une évaluation des projets réalisés sur l année écoulée. Des reporting environnement sont réalisés depuis 5 ans au niveau d EUROVIA PCL. Ils permettent de suivre l évolution de nos émissions de GES (scope1 et 2) et de valider l efficacité des actions menées. C. Moyens alloués, suivis et évaluation La société s engage à mettre à disposition les moyens humains et matériels d EUROVIA PCL nécessaires au suivi et à la mise en œuvre des actions. D. En phase avec les engagements nationaux EUROVIA PCL vise une réduction de 3 % par an de ses émissions de GES.

15 Chapitre IV - Le plan d actions de réduction des émissions de GES Le plan d action est établi, en lien avec la politique générale environnementale, pour les trois prochaines années ( ) au niveau d EUROVIA PCL. Il découle de l état des lieux, présenté ci-dessus, qui, en analysant les divers enjeux de nos sites, nous a permis de définir notre plan d action pour nos différentes activités. Notre programme intègre des actions connexes (de type formation, sensibilisation) mais toutefois nécessaires pour que le projet soit compris par tous au sein de l entreprise. Le plan d actions est présenté dans les annexes techniques ci-après. Il est décliné autour de 5 axes prioritaires : 11 5 axes de travail : Nous connaître : suivi de nos consommations et émissions Sensibilisation et formation : écoconduite, écopilotage, 1/4h «environnement» Matériel : améliorations/investissements (isolation, efficience énergétique ) Organisation/méthode : transport, production, chantiers Technique/recherche et développement : diminution des températures de production Le plan comprend les actions listées ci-dessous :

16 12 Volet technique

17 Nous connaître Nous connaître : suivi de nos émissions, reporting et benchmark 13 Action 1 : outil de suivi environnemental BRIDGE Action 2 : suivi des consommations carburant des engins Action 3 : suivi des consommations carburant des PL

18 Nous connaître Action 1 : outil de suivi environnemental BRIDGE Fournir un tableau de bord énergie pour chacun de nos sites. Benchmarks nationaux, régionaux par typologie de métiers. Quantifications fiables des économies réalisées suite aux actions mises en œuvre. 14 Tous les sites BRIDGE est un outil de reporting interne à Société X permettant la collecte d informations spécifiques par site et la restitution des données renseignées sous forme de tableaux de bord. Le principe est de récupérer : automatiquement les informations existantes dans le SAP de l entreprise ; manuellement des informations complémentaires renseignées tous les mois par des utilisateurs dans des enquêtes (= questionnaire informatique). Avancement / Calendrier Déploiement sur tous les sites fin 2012 Restitutions par sites / régions /sociétés : 2013 Directions Environnement, Qualité, Matériel, SI Directions opérationnelles et Responsables d exploitation Nombre de sites utilisant Bridge

19 Nous connaître Action 2 : suivi des consommations carburant des engins Avoir un suivi mensuel des consommations pour chaque engin Tous les sites 15 La consommation de carburant pour alimenter les engins de chantiers représente plus de 39 % des émissions de gaz à effet de serre de l activité travaux d EUROVIA PCL. La réduction des consommations des engins est donc un objectif prioritaire de la politique environnement de l entreprise. La première étape de cette démarche est le suivi précis et détaillé des consommations. Les agences d EUROVIA PCL mettent en place un suivi mensuel par engin. Le résultat des consommations est analysé au sein de chaque agence. En cas d identification d anomalies de consommation des actions correctives sont décidées. Avancement / Calendrier Déploiement sur tous les sites fin 2013 Directions Environnement, Qualité, Matériel, SI Directions opérationnelles et Responsables d exploitation Nombre de sites réalisant le suivi

20 Nous connaître Action 3 : suivi des consommations carburant des PL Avoir un suivi mensuel des consommations pour chaque PL. Tous les sites. 16 La consommation de gasoil représente plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre de l activité travaux de EUROVIA PCL. Une part importante de ce gasoil est consommée par les Poids lourds de la société. La réduction des consommations de poids lourds est donc un objectif prioritaire de la politique environnement de l entreprise. La première étape de cette démarche est le suivi précis et détaillé des consommations. Les agences d EUROVIA PCL mettent en place un suivi mensuel des consommations de poids lourds (VL) par véhicule. Ce suivi est effectué via l ERP de l entreprise et/ou via les cartes carburant. Le résultat des consommations par véhicule est ensuite affiché au niveau de l agence. Avancement / Calendrier Déploiement sur tous les sites fin 2013 Directions Environnement, Qualité, Matériel, SI Directions opérationnelles et Responsables d exploitation Nombre de sites réalisant le suivi

21 Sensibilisation et formation Sensibilisation et formation 17 Action 1 : Accueil des nouveaux arrivants Action 2 : Sensibilisation : les ¼ h environnement Action 3 : -conduite engins Action 4 : Les chartes

22 Sensibilisation et formation Action 1 : Accueil des nouveaux arrivants Fournir un socle commun, minimum de bonnes pratiques 18 Tout nouvel arrivant : employé, intérimaire, stagiaire Conformément à la procédure d accueil du personnel de EUROVIA PCL, tout nouvel arrivant (CDI mais aussi intérimaires, CDD, stagiaires ) est formé au sein de son site. Cet accueil se compose d une formation environnementale spécifique à l agence se déroulant en 2 phases : 1- Une présentation des consignes environnementales à respecter à partir de la projection d un diaporama découpé selon 4 thématiques : la gestion des déchets ; les économies d énergie et de matières ; La prévention des pollutions et les conduites en cas d urgence ; La réduction des nuisances sur l environnement. 2- La remise d un livret environnement reprenant l ensemble des objectifs environnementaux au sein d EUROVIA PCL Cet accueil «premier jour» est complété pour le personnel d EUROVIA PCL de points de rappel au cours de l année via des «quarts d heure environnement». Avancement / Calendrier Déploiement sur 100 % des sites juin2013 Directions Environnement, Qualité, Matériel, SI Directions opérationnelles et Responsables d exploitation Indicateur de suivi : pourcentage de nouveaux arrivants accueillis Objectif : 100 % d accueil environnement réalisé

23 Sensibilisation et formation Action 2 : Sensibilisation : les ¼ h environnement Sensibiliser et former les personnels de EUROVIA PCL aux problématiques du réchauffement climatique, des émissions de GES et des économies d énergies afin que les actions mises en œuvre soient bien comprises et appliquées, que les bons réflexes soient pris 19 Tous les sites, tout le personnel - Parce que la réussite des projets nécessite la participation et l adhésion de tous, - parce que l implication de chacun est conditionnée par sa connaissance de la stratégie de l entreprise et par son adhésion aux objectifs, - parce que l efficacité est conditionnée par le niveau de connaissance des problèmes et l appropriation des outils, La Direction Environnement assiste le réseau QPE pour la conception et l animation des séquences de sensibilisation et/ou formation en lien avec les objectifs définis et les priorités fixées. Des sessions de sensibilisation du personnel sont organisées sur chantier à fréquence variable dans l année ; les quart d heure environnement. Différents thèmes sont abordés afin de rappeler les impacts des chantiers sur l environnement et les moyens de prévention à mettre en place. Le thème des économies d énergie est notamment traité. Afin de participer aux économies d énergie, il est notamment demandé au personnel de : Couper le moteur dès que possible ; Adopter une conduite souple ; Respecter les principes de l éco-conduite ; Vérifier régulièrement la pression des pneumatiques. Exemple : quart d heure environnement (module pédagogique réalisé sur site et sur chantier)

24 Avancement / Calendrier Périodique Directions Environnement, Qualité, Matériel, SI Directions opérationnelles et Responsables d exploitation Nombre de ¼ h environnement sur la thématique «économie d énergie et réduction des émissions de GES» Taux de participation 20

25 Sensibilisation et formation Action 3 : Formation à l éco-conduite des conducteurs d engins Sensibiliser et former les personnels de EUROVIA PCL aux économies d énergies afin que les actions soient bien comprises et appliquées, que les bons réflexes soient pris. 21 Tous les sites, tout le personnel UNE DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIETALE Dans sa stratégie de réduction des consommations et des émissions de gaz à effet de serre EUROVIA PCL dispense depuis 2009 des formations à l éco-conduite pour les conducteurs d engins. Le programme de formation inclut des éléments de sécurité, des informations pour économiser du carburant. Elle se compose d une partie théorique en salle et d une partie pratique sur les engins. Différents points sont abordés : Repérer les comportements de conduite augmentant les consommations Identifier les caractéristiques techniques de son engin utiles pour la conduite économique Appliquer les méthodes de conduite favorisant l économie du carburant et des organes mécaniques, en fonction de la configuration du site et du travail à réaliser Prendre en compte la sécurité dans le cadre de la conduite Utiliser des outils de suivi des consommations dans l entreprise, afin de pérenniser la démarche Au-delà des aspects énergétiques, l adoption d une conduite plus «préventive» contribue à réduire les risques d accident. Les véhicules sont mieux entretenus et sont moins sujets à des pannes. Par le biais de ces formations, EUROVIA PCL envisage une réduction de 5 à 10% sur la consommation des engins. Avancement / Calendrier Déploiement sur tous les sites 2014 Directions Environnement, Qualité, Matériel, SI Directions opérationnelles et Responsables d exploitation Nombre de personnes formées Objectif : 5 à 10 % de réduction sur les consommations des engins soit :

26 Sensibilisation et formation Action 4 : Sensibilisation : Les chartes Rappeler aux salariés des règles de bonne conduite simples et efficaces, Faire connaître le socle d exigence d EUROVIA PCL, Enseigner les bons gestes et réflexes. 22 Tous les sites, tout le personnel. Pour rappeler les 10 règles simples devant être respectées par les salariés pour participer aux économies d énergies, des chartes (éco-conduite des PL et éco-salarié) sont présentées et affichées dans chaque agence. Avancement / Calendrier Déploiement sur tous les sites 2014 Directions Environnement, Qualité, Matériel, SI Directions opérationnelles et Responsables d exploitation Nombre de sites présentant les chartes

27 Investissements, matériels et bâtiments Investissements, matériels et bâtiments 23 Action 1 : Bridage moteur pour réduire la vitesse maximale des fourgons Action 2 2/km

28 Investissements, matériels et bâtiments Action 1 : Bridage moteur pour réduire la vitesse maximale des véhicules Dans le cadre de renouvellement des fourgons de l entreprise, les nouveaux véhicules sont systématiquement bridés à 110 km/h. 24 Tous les fourgons. La limitation de la vitesse maxi des fourgons permet de réduire la vitesse moyenne et donc la consommation en gasoil de ces véhicules. Gain espéré : 5 à 10 % Avancement / Calendrier Depuis 2012 La charte des véhicules de l entreprise ne permet d acheter ou de louer que des fourgons bridés Service concerné : réseaux matériel Nombre de véhicules remplacés Economie de 7 % / véhicules

29 Investissement, matériels et bâtiments Action 2 : Charte des véhicules de l entreprise Réduction des consommations des véhicules légers 25 Tous les véhicules légers Renouvellement du parc VL uniquement par des véhicules non soumis au malus écologique. (Exemple en 2012 cela c est traduit par l achat ou la location de véhicules avec des rejets < 140 CO2/km) Avancement / Calendrier La charte des véhicules de l entreprise ne permet d acheter ou de louer que véhicules respectant cette règle Service concerné : réseaux matériel Information sur le parc VL de l entreprise disponible sur le système de gestion (SAP KHEOPS) de l entreprise.

30 Eco-conception / technique et procédés Eco-conception / technique et procédés 26 Action 1 -comparateur SEVE Action 2 : Action 3 : Variantes / optimisation des structures, durabilité des produits

31 Eco-conception / technique et procédés Action 1 : l éco-comparateur SEVE Evaluer l impact environnemental (et en particulier l empreinte carbone) de nos solutions techniques. Promouvoir les solutions «vertueuses» Mettre à disposition des décideurs des critères d évaluations environnementales des variantes de l entreprise 27 Appels d offres autorisant les variantes. L éco-conception, c est quoi? L'éco-conception est la prise en compte et la réduction, dès la conception, de l'impact sur l'environnement d un produit. C'est une démarche préventive qui se caractérise par une approche globale avec la prise en compte de tout le cycle de vie du produit (depuis l extraction de matières premières jusqu à son élimination en fin de vie) et de tous les critères environnementaux (consommations de matières premières, d'eau et d énergie, rejets dans l eau et dans l air, production de déchets...). SEVE Sur ces principes, il est apparu nécessaire de développer un outil de comparaison de variantes environnementales commun à l ensemble de la profession. Le logiciel SEVE permet donc au Maitre d ouvrage dans le cadre d une réponse à un appel d offre, de comparer, d un point de vue environnemental, des solutions techniquement équivalentes. Le logiciel SEVE se concentre sur les quatre indicateurs suivants : Outil commun, partagé par l ensemble de la profession, il est accessible à tous et partout sur internet. Il est simple d utilisation et garantit la confidentialité des données et des documents créés par les utilisateurs. Pour plus de transparence, SEVE a été vérifié par une société spécialisée dans l analyse du cycle de vie.

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS)

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : INRS, Association loi 1901 Code NAF : 7219Z Code SIREN

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis DIFFERENT INDUSTRIAL WAYS OF PRODUCTION OF NATURAL AND RECYCLED AGGREGATES IN NORTH-PAS DE CALAIS REGION. Socio economic and environmental analysis Prof. F. Buyle-Bodin (1), Prof. O. Blanpain (2) and Prof.

Plus en détail

Bilan d'émissions de GES

Bilan d'émissions de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Code NAF : Code SIREN : Adresse : Nespresso France 1, Boulevard Pasteur 75015 PARIS Bilan d'émissions de GES Nespresso France SA Nombre de

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP Sommaire 1/ DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE 2 2/ ANNÉE DE REPORTING DE L EXERCICE ET L ANNÉE DE RÉFÉRENCE 3 Utilisation d énergie sur

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de gaz à effet de serre Banque Courtois A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BANQUE COURTOIS Sigle : BANQUE

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie

Analyse du Cycle de Vie Cluster de recherche Excellence en éco-conception & recyclage Analyse du Cycle de Vie Un outil de quantification environnementale au service de votre stratégie 2015-2 e Edition Sommaire LE CLUSTER CRÉER

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

et les qualifications des chefs d entreprises

et les qualifications des chefs d entreprises Règles et conditions d accès à la profession et les qualifications des chefs d entreprises et des conducteurs professionnels Barcelone, 7 mai 2014 Blagoja Jovanovski IRU Academy Transport routier et croissance

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Fiscalité environnementale

Fiscalité environnementale Secrétariat général Fiscalité environnementale Février 2009 La réforme de la fiscalité environnementale, adoptée dans la loi de finances pour 2009 et la loi de finances rectificative pour 2008, concrétise

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE

EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE EMBALLAGES CONSIGNES EN CAFES HOTELS ET RESTAURANTS Synthèse Juin 2010

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA 1. Description de la société Fromageries Bel SA : Code NAF : 1051C Code SIREN : 542.088.067, les numéros SIRET associés sont

Plus en détail

CYCLABAT. Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin 2013

CYCLABAT. Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin 2013 Proposition initiée par BERTIN et NOBATEK associés à OUATECO et EGERIS Construction CYCLABAT Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 La Direction Régionale de l ADEME lance en 2015 un nouvel appel à projets concernant l économie circulaire portant sur différents volets thématiques

Plus en détail

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013 Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable Matinfo3 CNRS - 2013 Questionnaire pour les postes fixes et portables : Questionnaire DD Dans le présent document,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Annexe A : tableau des Indicateurs GRI

Annexe A : tableau des Indicateurs GRI Annexe A : tableau des Indicateurs GRI Ce tableau présente les indicateurs de la Global Reporting Initiative (GRI) ayant été utilisés dans la préparation de notre rapport. Symboles I Inclus P Partiellement

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans les bâtiments

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans les bâtiments Audits énergétiques L efficacité énergétique dans les bâtiments Préambule Vos consommations énergétiques vous semblent trop élevées et vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre bâtiment.

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

Drôme Service Nettoyage (DSN)

Drôme Service Nettoyage (DSN) Drôme Service Nettoyage (DSN) Bilan des émissions des Gaz 1/25 à Effet de Serre Conformément à L article 75 de la loi n -788 du 12 juillet portant engagement national pour l environnement (ENE) *** 21/12/2012

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA 1 POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA SOMMAIRE 1. OBJECTIFS ET ENJEUX 2. METHODOLOGIE 3. AUDIT ENERGETIQUE ET GROS ENTRETIEN 4. STRATEGIE ENERGETIQUE

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011 Bilan s Emissions Gaz à Effet Serre 2011 Synthèse s actions envisagées visant à réduire les gaz à effet serre la la Provence-Alpes-Côte d Azur 1/5 Cadre général Conformément à la loi Grenelle II, les services

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main 2 Le développement durable au cœur de la stratégie d ASSA ABLOY de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE ! CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES ENTREPRISES 2015 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE CONTACTS Bas-Rhin -

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

la force d un réseau

la force d un réseau la force d un réseau Clovis Location est certifié ISO 9001 version 2008 pour «la conception et le développement de services de location et de gestion de véhicules utilitaires et industriels par l intermédiaire

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE

RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE Agir sur les comportements Nantes - le 1 L agenda CHU 21 Comment s est il construit? A partir d actions engagées avant 2008: PDE, intervention au conseil d administration

Plus en détail

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT D O S S I R D PRSS Lyon / Mars 2013 RÉDUIR LS FFTS DU TRANSPORT ROUTIR D MARCHANDISS SUR L NVIRONNMNT Pour réduire les effets sur l environnement tout au long du cycle

Plus en détail

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise ENVIRONNEMENT SOCIAL ETHIQUE des AFFAIRES ACHATS RESPONSABLES SERMA GROUP est historiquement sensibilisé par tout ce qui touche l environnement, la sphère

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants. Maîtriser la gestion du parc automobile

Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants. Maîtriser la gestion du parc automobile Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants Maîtriser la gestion du parc automobile Version actualisée le 17 octobre 2013 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1)

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) Incorporées aux produits (2) LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) TABLEAU 1 TOTAUX Émissions de gaz à effet

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation

L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation Accor a mené la 1 ère empreinte environnementale dans le secteur hôtelier En 2010, suite

Plus en détail

Gestion écoresponsable des déchets

Gestion écoresponsable des déchets Gestion écoresponsable des déchets R E C Y C L E R, V A L O R I S E R E T E L I M I N E R P O U R P R E S E R V E R L E N V I R O N N E M E N T E T C O N T R I B U E R A U D E V E L O P P E M E N T D U

Plus en détail

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE Séance d information Jeudi 23/04/2015 Chambre des Métiers LE CYCLE «BETRIBER AN ËMWELT» Objectif

Plus en détail

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert.

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Table des matières Table des matières... i Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des annexes... iv Liste des abréviations

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication

FICHE ACTION n 31. Fleur des Mauges. ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication FICHE ACTION n 31 Fleur des Mauges ACTIONS GLOBALES Pacte «nature et stratégie», Transparence et stratégie de la gouvernance, communication ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation et formation du

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail