FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE"

Transcription

1 FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE faci

2 A propos de l Unapei L Unapei a été créée en L Unapei regroupe 600 associations en France. Ce sont des associations de parents et d amis de personnes handicapées mentales. Il y a aussi l association «Nous aussi» qui regroupe des personnes handicapées intellectuelles. Les associations de l Unapei s occupent de la plus grande partie des établissements et services qui accueillent et accompagnent les personnes handicapées mentales en France. Les associations et l Unapei travaillent pour que toutes les personnes handicapées mentales soient accueillies et accompagnées. Les associations et l Unapei travaillent pour que les personnes handicapées soient intégrées dans la société. Cela veut dire qu elles puissent mieux vivre dans la société avec les autres et qu elles aient les mêmes droits que les autres citoyens. Les associations et l Unapei travaillent aussi pour que les familles de personnes handicapées mentales soient aidées. L Unapei en chiffres : familles sont dans les associations de l Unapei associations sont regroupées par l Unapei établissements et services sont gérés par les associations de l Unapei personnes handicapées mentales sont accompagnées par les établissements et les services personnes travaillent dans les associations et les établissements des associations de l Unapei. UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE PARENTS, DE PERSONNES HANDICAPEES MENTALES ET DE LEURS AMIS 15, rue Coysevox Paris Cedex 18 - Tél : Fax : Courriel : - Site internet : 2

3 Avant-propos La loi dit que tous les citoyens doivent avoir accès aux même choses. La loi dit aussi que tout le monde doit avoir les mêmes droits. Aujourd hui, ce n est pas vrai pour les personnes handicapées mentales. L Unapei demande aux candidats pour les élections de 2012 de s engager pour les personnes handicapées mentales. L Unapei propose un programme d actions urgentes pour répondre aux besoins des personnes handicapées mentales. Ce programme regroupe 8 engagements. Ce sont 8 actions urgentes pour permettre aux personnes handicapées d accéder à plus de citoyenneté. Pour être citoyens les personnes handicapées mentales ont besoin que l on prenne en compte leurs besoins et leurs difficultés. Les 8 engagements demandés par l Unapei sont prévus pour ça. Les engagements parlent d accessibilité, de santé, des aides pour les personnes handicapées, d éducation, de travail, de retraite. Les engagements parlent aussi des établissements et des parents qui dirigent les associations. 3

4 Sommaire Créer les conditions d une société accessible p.5 Garantir un accès à la santé p.6 Compenser réellement les conséquences du handicap mental p.7 Assurer l accès à l éducation de tous les enfants handicapés mentaux p.8 Rendre effectif le droit au travail pour les personnes handicapées mentales p.9 Répondre aux besoins des personnes handicapées mentales qui vieillissent p.10 Financer les établissements et services pour qu ils continuent d accompagner correctement les personnes handicapées mentales p.11 Permettre aux dirigeants des associations d être bénévoles et d avoir un travail p.12 4

5 Créer les conditions d une société accessible La loi française prévoit que toutes les personnes handicapées doivent accéder aux mêmes choses que les autres citoyens. Cette accessibilité à tout pour tous doit être appliquée en Aujourd hui la France est en retard. Il faut avant tout mieux accueillir les personnes handicapées et accepter leur différence. Il faut informer les autres citoyens sur le handicap mental pour que les personnes handicapées soient acceptées et comprises. Il faut former les personnes qui accueillent le public pour aider les personnes handicapées et pour les conseiller. Il faut créer une signalétique adaptée pour que les personnes handicapées se repèrent et circulent facilement. Il faut que l information disponible pour tous les citoyens soit en facile à lire. L Unapei demande que les besoins des personnes handicapées mentales soient pris en compte. Il faut : Adapter l information disponible pour tout citoyen pour la rendre accessible. Créer une signalétique adaptée pour que les personnes handicapées mentales s orientent seules. Informer toute la population sur le handicap mental pour que les personnes handicapées soient mieux acceptées. Former toutes les personnes qui accueillent du public pour permettre aux personnes handicapées mentales d accéder aux mêmes services que les autres. 5

6 Garantir un accès à la santé Aujourd hui les personnes handicapées mentales sont mal soignées. Cela peut leur créer de gros problèmes. Le travail entre les établissements et les hôpitaux n est pas assez organisé. Les médecins et les professionnels de santé ne sont pas formés au handicap mental. Les établissements n ont pas assez de professionnels de la santé. Les établissements accueillent des personnes de plus en plus âgées qui ont besoin de plus en plus de soins. L Unapei demande que les personnes handicapées mentales soient mieux soignées. Il faut : Les hôpitaux, les médecins qui travaillent en ville et les établissements doivent mieux travailler ensemble Les médecins et les autres professionnels de la santé doivent être formés au handicap mental Les établissements doivent avoir plus de professionnels de la santé. Les médecins qui soignent les personnes handicapées mentales doivent être mieux payés parce qu ils passent souvent plus de temps. Les personnes handicapées doivent payer moins pour être soignées. 6

7 Compenser réellement les conséquences du handicap mental. Depuis 2005, la loi prévoit que le handicap doit être compensé. Cela veut dire que les difficultés que les personnes ont à cause de leur handicap doivent être compensées par des aides. Cela veut dire que la France doit financer des aides pour permettre aux personnes handicapées de vivre le plus possible comme les autres. Il existe une nouvelle allocation qui s appelle la prestation de compensation. La prestation de compensation permet de financer des aides pour les personnes handicapées. Aujourd hui la prestation de compensation n est pas assez adaptée aux besoins des personnes handicapées mentales. Certains besoins des personnes handicapées mentales ne sont pas financés par la prestation de compensation. Les personnes des Mdph qui décident de donner cette prestation de compensation ne prennent pas assez en compte les besoins des personnes handicapées mentales. Les besoins sont mal mesurés. Les personnes handicapées mentales doivent encore payer une partie de certaines aides. D autres aides ne sont pas encore financées par la prestation de compensation Par exemple les personnes handicapées payent une partie de leur protection juridique (tutelle, curatelle). L Unapei demande que la France finance tous les besoins des personnes handicapées mentales. L Unapei demande que les personnes handicapées mentales n aient plus à payer pour compenser leur handicap. Pour ça il faut : La loi doit être appliquée pour que toutes les aides qui permettent aux personnes handicapées de vivre comme les autres soient financées. Les dépenses liées aux mesures de protection juridique (tutelle, curatelle) ne doivent plus être financées par les personnes handicapées. Les personnes qui mesurent les besoins des personnes handicapées mentales dans les Mdph doivent être formées pour mieux répondre aux besoins des personnes handicapées mentales. La prestation de compensation doit mieux financer les besoins des personnes handicapées mentales. De nouveaux services à domicile ou en établissement doivent être proposés pour permettre aux personnes handicapées mentales d être mieux aidées. 7

8 Assurer l accès à l éducation de tous les enfants handicapés mentaux Le ministère de l Education nationale s occupe des écoles. Le Ministère dit qu il y de plus en plus d enfants handicapés qui vont à l école. Mais certains enfants passent très peu de temps à l école. D autres enfants ne sont pas accueillis à l école ou dans un établissement. Ils sont obligés de rester chez eux. Il faut que tous les enfants handicapés aient une éducation. Les enfants handicapés mentaux ont besoin de l école et des établissements. Il faut que les écoles et les établissements comme les IME travaillent ensemble. Il faut que tous les professeurs soient formés au handicap mental. Il y a dans les écoles des personnes qui aident les enfants handicapés mentaux. Ils s appellent les auxiliaires de vie scolaire (AVS). Aujourd hui les AVS ne sont pas assez formés au handicap mental. Il existe des services qui s appellent services d éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD). Ces services aident les enfants handicapés qui vont à l école. Il n y a pas assez de SESSAD en France. Les enfants qui sont en établissements, dans les IME par exemple, ont aussi besoin de professeurs. Il n y a pas assez de professeurs dans ces établissements. L Unapei demande que les enfants handicapés mentaux puissent être éduqués comme tous les autres français Il faut créer places pour accueillir les enfants handicapés mentaux. Il faut que l école et les établissements travaillent ensemble. Il faut que tous les enseignants soient formés au handicap mental Il faut que les AVS soient formés au handicap mental Il faut que le handicap mental soit expliqué à tous les enfants qui vont à l école. Il faut qu il y ait plus de professeurs dans les établissements, par exemple dans les IME. Il faut que les cours soient accessibles aux personnes handicapées mentales. Cela veut dire que les livres et les exercices doivent être faciles à comprendre. 8

9 Rendre effectif le droit au travail pour les personnes handicapées mentales Tout le monde a le droit de travailler. Mais les personnes handicapées mentales ne sont pas souvent embauchées dans les entreprises. Souvent on pense qu elles ne sont pas capables. On pense aussi que les personnes handicapées mentales ne travaillent pas assez vite et pas assez bien. Certaines personnes handicapées mentales peuvent travailler dans les entreprises. Pour que les personnes handicapées mentales puissent travailler dans les entreprises il faut les aider à comprendre le travail à faire et les aider à s organiser. Les personnes qui aident les travailleurs handicapés à trouver du travail ne savent pas bien s occuper des personnes handicapées mentales. Elles ne connaissent pas leurs besoins et leurs capacités. Des associations de l Unapei ont créé des services pour aider les entreprises et les personnes handicapées. Mais ces services ne sont pas assez financés. Les personnes handicapées mentales peuvent aussi travailler dans des établissements fait pour eux. Ce sont les Esat et les entreprises adaptées. Il faut que les Esat et les entreprises adaptées soient toujours financés pour bien accompagner les travailleurs handicapés et pour leur proposer des formations. L Unapei demande que toutes les personnes handicapées mentales accèdent à un travail adapté à leurs possibilités. Il faut financer l aide au travail des personnes handicapées mentales pendant toute leur activité professionnelle en entreprise ou en ESAT ou en entreprise adaptée. Il faut que les personnes handicapées mentales aient des formations accessibles pour apprendre de nouveaux métiers. Il faut que les personnes handicapées puissent travailler en entreprise et en ESAT ou en entreprise adaptée. Parfois les personnes handicapées mentales doivent travailler moins. Parfois les personnes handicapées mentales ne peuvent plus travailler en entreprise et doivent revenir dans leur ESAT. 9

10 Il faut que tout cela soit possible, pour répondre aux besoins et aux choix des personnes handicapées mentales. Il faut que les services des associations qui aident les entreprises et les personnes handicapées soient financés. Il faut aussi qu il y ait plus de ces services en France. Répondre aux besoins des personnes handicapées mentales qui vieillissent Les personnes handicapées mentales vivent de plus en plus longtemps. Il faut que la France prenne en compte qu il y aura de plus en plus de personnes handicapées mentales âgées. En vieillissant, les personnes handicapées mentales restent handicapées. Elles ont en plus des difficultés nouvelles comme toutes les personnes âgées. Il faut que les établissements puissent les accueillir correctement et les soigner. Il faut aussi créer de nouveaux établissements pour les personnes handicapées mentales et des services adaptés dans les maisons de retraites qui existent déjà pour tous les citoyens. Il faut que les personnes handicapées mentales âgées puissent continuer de vivre à coté d où elles ont habité. Il faut que le gouvernement agisse vite pour que les personnes handicapées mentales âgées soient toujours bien accueillies et bien accompagnées. L Unapei demande que l accueil et l accompagnement des personnes handicapées mentales âgées soient des priorités du Gouvernement. Il faut tout de suite places pour l accueil et l accompagnement des personnes handicapées mentales âgées. Il faut compter le nombre de personnes handicapées mentales qui seront âgées dans 5 ans pour prévoir leur accueil. Il faut que les personnes handicapées aient toujours leur AAH après 60 ans. Aujourd hui elles perdent l AAH à 60 ans. On leur donne une allocation qui est moins bonne. Pourtant elles sont toujours handicapées. 10

11 Financer les établissements et services pour qu ils continuent d accompagner correctement les personnes handicapées mentales Les établissements et les services sont utiles pour les personnes handicapées mentales. Mais aujourd hui il n y a pas assez d établissements et de services pour accueillir et accompagner les personnes handicapées mentales. Les établissements et services doivent proposer de nouvelles méthodes d accompagnement pour proposer des activités qui conviennent aux personnes handicapées. Les Esat et les entreprises adaptées doivent aussi répondre aux souhaits de leurs clients et leur proposer de nouveaux travaux. Il y a beaucoup d établissements et services qui sont vieux. Ils ont besoin d être rénovés et accessibles. Il faut améliorer la sécurité des travailleurs. Pour cela il faut que les établissements et services soient suffisamment financés. Les établissements et services sont gérés par des associations. Les associations qui gèrent des établissements et services doivent payer une taxe appelée «taxe transport». La taxe transport sert à financer les transports des villes, comme le bus ou le métro. Avant, les associations de l Unapei ne payaient pas la taxe transport. L Unapei demande que les associations continuent de ne pas payer cette taxe. Si elles doivent la payer, elles auront moins d argent pour leurs établissements. Les établissements risquent de ne plus pouvoir accompagner correctement les personnes handicapées. L Unapei demande que la qualité d accueil et d accompagnement des personnes handicapées mentales ne baisse pas. Elle demande aussi que leurs besoins soient pris en compte. Il faut créer de nouvelles places en établissements et services Il faut que les personnes autistes et les personnes très handicapées aient rapidement plus de places en établissements et services. Il faut que les établissements et services qui existent depuis longtemps soient modernisés. Il faut que les établissements et services aient plus d argent pour fonctionner Il faut que les associations ne paient pas la taxe transport. 11

12 Permettre aux dirigeants des associations d être bénévoles et d avoir un travail Les parents qui dirigent des associations passent beaucoup de temps pour les personnes handicapées. On demande souvent à ces parents de travailler aussi pour le pays. Ils vont dans des réunions pour aider les responsables du pays à prendre les bonnes décisions pour les personnes handicapées. On leur demande leur avis sur la politique pour les personnes handicapées. Ils peuvent aussi travailler pour les MDPH par exemple. Tout cela leur prend beaucoup de temps. Les parents sont bénévoles dans les associations. Cela veut dire qu ils ne sont pas payés. Ils ne demandent pas à être payé. Mais quand ils sont bénévoles ils ne peuvent pas en plus travailler pour gagner de l argent. Il faut que le temps passé par les bénévoles soit reconnu. Il faut que les bénévoles puissent aussi avoir du temps pour une vie de famille et un travail. Aujourd hui le pays ne compte pas le temps que passent les parents qui sont bénévoles L Unapei demande que l action des dirigeants d associations bénévoles pour le pays soit reconnue. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent avoir des congés de représentation. Cela veut dire qu ils auront des jours de congés en plus. Sinon, ils doivent poser des vacances à leur travail pour aller aux réunions ou avoir moins de salaire parce qu ils sont absents de leur travail. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent conserver leur salaire quand ils participent aux réunions organisées par les responsables du pays. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles soient remboursés quand ils se déplacent pour les réunions organisées par les responsables du pays. Aujourd hui ils doivent souvent payer avec leur argent. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent se former. Ces formations doivent être financées. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent prendre leur retraite dans de bonnes conditions. Cela veut dire que le temps qu ils passent bénévolement doit être compté pour calculer le montant de leur retraite. La retraite est calculé en fonction du temps que l on passe à travailler. 12

13 14

Enseigner tout simplement

Enseigner tout simplement Enseigner tout simplement Recommandations aux personnes travaillant dans le domaine de la formation continue pour les aider à assurer des cours accessibles. Enseigner tout simplement Recommandations aux

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

N écrivez pas pour nous sans nous! Impliquer les personnes handicapées intellectuelles dans l écriture de textes faciles à lire

N écrivez pas pour nous sans nous! Impliquer les personnes handicapées intellectuelles dans l écriture de textes faciles à lire N écrivez pas pour nous sans nous! Impliquer les personnes handicapées intellectuelles dans l écriture de textes faciles à lire N écrivez pas pour nous sans nous! Impliquer les personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

b) 20 ans, il change de statut : AAH et couverture santé

b) 20 ans, il change de statut : AAH et couverture santé VIE QUOTIDIENNE ET DROITS SOCIAUX DES ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP Plan : 1/L ACCES A LA MAJORITE, LE CHANGEMENT DE STATUT a)18 ans la MAJORITE b) 20 ans, il change de statut : AAH et couverture santé

Plus en détail

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels)

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels) Maison Départementale des Personnes Handicapées du Haut-Rhin CG 68 - Direction de la Communication - Dessins réalisés par des usagers des établissements pour personnes handicapées du Haut-Rhin Qu est-ce

Plus en détail

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A > Le guide de la loi > Sommaire La loi du 11 février 2005 - les grandes avancées 3 Le droit à compensation - le financement du projet de vie 4 La scolarité - l insertion en milieu ordinaire 6 L emploi

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR :

FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR : FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS LE PASSAGE A L AGE ADULTE, UNE PERIODE CHARNIERE CE QU IL FAUT SAVOIR : Nécessité de posséder

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement DOSSIER PRESSE Mars 2015 Contact : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr Introduction Le projet de loi relatif à

Plus en détail

Le travail DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES

Le travail DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES Le travail DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES LE TRAVAIL des personnes handicapées mentales Ont participé à la réalisation de ce document : Directeur de la publication : Thierry NOUVEL Responsable de

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans)

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans) Tampon dateur de la Formulaire de demande(s) auprès de la Enfants/Jeunes (0-20 ans) Vous formulez une demande auprès de la pour votre enfant Nom de naissance : I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Votre enfant est différent

Votre enfant est différent Votre enfant est différent Informations et conseils pratiques pour les parents d enfants ayant une déficience intellectuelle 0-6 ANS Ce livret a été réalisé avec le soutien de la SOCIÉTÉ GÉNÉRALE Ce livret

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Plan d accessibilité

Plan d accessibilité Plan d accessibilité Le Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées (R) en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (LAPHO) exige que Hunter Douglas Canada

Plus en détail

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5)

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) METTRE DANS CETTE POCHETTE LES PHOTOCOPIES DES DOCUMENTS SUIVANTS (et cocher à droite si vous avez bien fourni le document) DOCUMENTS À FOURNIR (photocopies)

Plus en détail

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial Dois-je organiser des élections? Quelles entreprises Délégué du personnel - Les employeurs de droit privé Comité d entreprise Délégation unique du personnel - Les établissements publics à caractère industriel

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP)

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) Colloque sur la prévention des risques professionnels Mardi 9 décembre 2014 LE CADRE REGLEMENTAIRE LE STATUT

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EHPAD SAINT-FRANÇOIS Tél : 0262 90 87 69 Fax : 0262 90 87 52 E mail : : secdirection.mdr@asfa.re B. P. 840 97476 Saint-Denis Cedex DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION Etablissement d Hébergement pour Personnes

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Prestations financières pour adultes handicapés Prestation financière

Plus en détail

CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE. DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H

CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE. DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H 1 CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H CONDITIONS L obtention d une bourse scolaire est subordonnée aux conditions suivantes

Plus en détail

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE :

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : N dossier familial (IODAS) : Centre Médico-Social de Mende Travailleur Social Travailleur

Plus en détail

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 avec le soutien de édito sommaire Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 N Retrouvez au dos les lieux sur le plan Notre ville est riche de sa diversité, qui

Plus en détail

Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi

Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi Filmen Ny i Sverige/Ny på Arbetsförmedlingen Franska A propos du film Bienvenue dans notre guide pour les détenteurs de carte de séjours en Suède

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

150 conseils pour payer moins d impôts

150 conseils pour payer moins d impôts m a r i e l a m b e r t Illustrations d Anna Daffos 150 conseils pour payer moins d impôts, 2010, 2011 ISBN : 978-2-212-54880-8 Chapitre 3 Enfants : les pépites fiscales «Pourquoi est-ce qu en matière

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

Remise du rapport de Patrick GOHET

Remise du rapport de Patrick GOHET Remise du rapport de Patrick GOHET Sur le bilan de la loi du 11 février 2005 et de la mise en place à Xavier Bertrand, Ministre du travail, des Relations Sociales et de la Solidarité et à Valérie Létard,

Plus en détail

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Numéro : 300 Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Décembre 2013 Objectif de cette note d orientation... 4 Références légales... 4 Contexte... 5 Historique du calcul hebdomadaire

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE

DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE Date : N dossier :... COMITE DE LA HAUTE-VIENNE Nom du travailleur social :......... Téléphone : Jours et heures de permanence : DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE SUR LES FONDS DU COMITE DE LA HAUTE-VIENNE DE

Plus en détail

DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE!

DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE! Les Assurances DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE! Les Assurances A) Aucun élément des régimes d assurance ne couvre la suppléante ou le suppléant occasionnel et l enseignante ou l enseignant

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Action sociale Vivre chez soi Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Planification des soins de longue durée Lorsqu il n est plus possible de recevoir des soins à domicile

Planification des soins de longue durée Lorsqu il n est plus possible de recevoir des soins à domicile Planification des soins de longue durée Lorsqu il n est plus possible de recevoir des soins à domicile COMMENT NOUS POUVONS AIDER Le Centre d accès aux soins communautaires (CASC) de Champlain vous procure

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE Considérant que l alternance est un moyen particulièrement adapté, à tous

Plus en détail

ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS

ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS Synthèse des questionnaires destinés aux établissements

Plus en détail

Un de vos proches devient inapte

Un de vos proches devient inapte Un de vos proches devient inapte Comment le protéger? Le Curateur public du Québec À la rencontre de la personne Table des matières Qu est-ce que l inaptitude?... 4 Qu est-ce que le besoin de protection?....

Plus en détail

Autisme : ce que nous attendons des Agences Régionales de Santé

Autisme : ce que nous attendons des Agences Régionales de Santé Autisme : ce que nous attendons des Agences Régionales de Santé La mise en place du plan autisme 3 met au premier plan les ARS qui vont devoir le mettre en œuvre en région. Elle a vite fait apparaître

Plus en détail

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

Guide pratique de L ACCESSIBILITÉ

Guide pratique de L ACCESSIBILITÉ Guide pratique de L ACCESSIBILITÉ Pour vous accompagner dans vos démarches en matière d accessibilité en faveur des personnes en situation de handicap mental Guide pratique de L ACCESSIBILITÉ Pour vous

Plus en détail

Une passerelle pour votre avenir

Une passerelle pour votre avenir Une passerelle pour votre avenir Livret d accueil Jeunes de 14 à 20 ans Plusieurs structures pour des parcours individualisés Des équipes pluridisciplinaires pour un service de qualité Enfance et Adolescence

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés

FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés I. QUELLES OBLIGATIONS? UNE OBLIGATION A PARTIR DE 20 SALARIES Tous les employeurs occupant au moins 20 salariés (l effectif s

Plus en détail

Fiche professeur : Séquence non expérimentée

Fiche professeur : Séquence non expérimentée Fiche professeur : Séquence non expérimentée 1. Les acteurs de l économie A quoi sert une banque? Objectif du programme : A partir d exemples tirés de la vie quotidienne, on identifiera le rôle des banques

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Guide pour les établissements d accueil

Guide pour les établissements d accueil Mobilité individuelle des élèves tchèques Guide pour les établissements d accueil Année scolaire 2014-2015 I. Présentation Le programme Un an en France existe depuis l année scolaire 2009-2010 et permet

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES D'INDRE ET LOIRE

MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES D'INDRE ET LOIRE MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES D'INDRE ET LOIRE 19 rue Edouard Vaillant CS 14233 37042 TOURS CEDEX Tél. : 0247752666 Fax: 02 47 7526 38 DEMANDE DE FINANCEMENT COMPLEMENTAIRE AUPRES DU

Plus en détail

Le contrat. de Rente Survie. Contrats n 5521, 5522, 5523

Le contrat. de Rente Survie. Contrats n 5521, 5522, 5523 Le contrat de Rente Survie Contrats n 5521, 5522, 5523 Qui sommes-nous? L Unapei est un mouvement associatif parental qui représente et défend les intérêts des personnes déficientes intellectuelles et

Plus en détail

Les enfants autistes ont besoin d apprendre comme les autres

Les enfants autistes ont besoin d apprendre comme les autres LJ Corporate. Crédits photo : Fotolia - J.B. Mariou - D.R. Nos associations militent pour un accompagnement éducatif et comportemental précoce des personnes autistes, afin de les aider à progresser et

Plus en détail

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales.

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. 1 Les outils de mesure existants et description du handicap épileptique Il ne s agit pas ici de mesurer

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

Vous fournissez un service d aide à domicile

Vous fournissez un service d aide à domicile Vous fournissez un service d aide à domicile à une personne handicapée ou en perte d autonomie Les services d aide à domicile et le chèque emploi-service Vous commencez à offrir de l aide à une personne

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

DEMANDE D'INTERVENTION SOCIALE

DEMANDE D'INTERVENTION SOCIALE 1/6 ACTION SOCIALE 5 rue JeanMarie Chavant 69369 LYON CEDEX 07 Tél. 04.78.61.57.84 Fax 04.78.61.72.28 DEMANDE D'INTERVENTION SOCIALE Quel est l'objet de votre demande? (à détailler en page5)...... Etesvous

Plus en détail

Guide d accueil des chercheurs étrangers

Guide d accueil des chercheurs étrangers I N S P I R I N G I N N O V A T I O N I I N N O V A N T E P A R T R A D I T I O N Guide d accueil des VERSION FRANÇAISE Mars 2008 Le souhait des Services de l'etat et des acteurs du développement économiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique»

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique» DOSSIER DE PRESSE Une nouvelle activité vient de voir le jour «Le BTP Gériatrique» Adapt 06 est une société de travaux tout corps d état, spécialisée dans l adaptation des logements pour les personnes

Plus en détail

PERSONNALISéE D AUTONOMIE

PERSONNALISéE D AUTONOMIE CONSEIL GENERAL DE L AVEYRON pôle des solidarités départementales Cadre réservé à l administration N DOSSIER :... DEMANDE D ALLOCATION DéPARTEMENTALE PERSONNALISéE D AUTONOMIE D UNE PERSONNE DE SOIXANTE

Plus en détail

JEF. Programme pour les Jeunes en Formation

JEF. Programme pour les Jeunes en Formation 1 JEF Programme pour les Jeunes en Formation 2, un programme du BCAS, fondation privée reconnue d utilité publique, qui agit : Pour les enfants et les jeunes : SOS-Enfants Genève Le Biceps Pour les adultes

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Demande d A.E.E.H. (Allocation d Education Enfant Handicapé)

Demande d A.E.E.H. (Allocation d Education Enfant Handicapé) Demande d A.E.E.H. (Allocation d Education Enfant Handicapé) Ce document est conçu uniquement pour vous aider à remplir le formulaire de demande, mais il ne peut pas être utilisé à sa place. Téléchargez

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ

DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ Activités éducatives pour les élèves de 8 à 9 ans DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 8 À 9 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves font la différence

Plus en détail

Les assurances sociales et le travail à temps partiel

Les assurances sociales et le travail à temps partiel Les assurances sociales et le travail à temps partiel Informations utiles à toutes les personnes qui travaillent à temps partiel et assument la garde d enfants ou l assistance de parents. Informations

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail L assurance belge contre les maladies professionnelles et les accidents du travail occupe une place particulière dans

Plus en détail

Gestion du budget familial-1

Gestion du budget familial-1 Gestion du budget familial-1 Qu est-ce qu un budget? A quoi cela sert-il? C est un plan prévisionnel qui nous sert à bien gérer notre argent dans le temps. Le budget est un tableau qui enregistre pour

Plus en détail

«Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle coopératif»

«Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle coopératif» Conférence de M. Claude Quintin Présentée lors de la journée de mobilisation et de consultation sous le thème; «Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE 5 PREAMBULE SON ELABORATION SA DIFFUSION SA MODIFICATION SA REVISION L admission : REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE La prise en charge et son évolution : La période d évaluation. Le projet individualisé.

Plus en détail

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs PARticuliers des élèves :

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs PARticuliers des élèves : Répondre aux besoins éducatifs PARticuliers des élèves : quel plan pour qui? _ Le projet d accueil individualisé (PAI) _ Le projet personnalisé de scolarisation (PPS) _ Le plan d accompagnement personnalisé

Plus en détail

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves :

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves : Répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves : quel plan pour qui? _ Le projet d accueil individualisé (PAI) _ Le projet personnalisé de scolarisation (PPS) _ Le plan d accompagnement personnalisé

Plus en détail