Ligne directrice. Demande de soutien financier - Projet. Demande de bourse d excellence. Juin 2014

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ligne directrice. Demande de soutien financier - Projet. Demande de bourse d excellence. Juin 2014"

Transcription

1 Ligne directrice Demande de soutien financier - Projet Demande de bourse d excellence Juin 2014

2 Table des matières 1) Le Fonds pour l éducation et la saine gouvernance ) La demande de soutien financier Projet Les conditions d admissibilité Les organismes demandeurs Les projets non admissibles L évaluation des projets Les critères d évaluation Le processus de décision Le financement des projets Les coûts du projet admissibles Les coûts du projet non admissibles L entente de partenariat avec l Autorité Le suivi des projets Les modalités de présentation de la demande de soutien financier L envoi de la demande La date de tombée Les éléments communs à toute demande ) La demande de bourse d excellence Le programme des bourses d excellence Les conditions d admissibilité Les critères de sélection Le processus de décision Le protocole d entente entre l Autorité et les candidats sélectionnés Les modalités de présentation d une demande de bourse L envoi de la demande La date de tombée Les éléments communs à toute demande...16 Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 2

3 1) Le Fonds pour l éducation et la saine gouvernance Le Fonds pour l éducation et la saine gouvernance, le FESG, soutient des projets axés sur la protection et l éducation des investisseurs, la promotion de la gouvernance et l amélioration des connaissances, dans tous les domaines liés à la mission de l Autorité des marchés financiers. Il favorise entre autres le développement et la transmission des connaissances en matière d éducation financière et de gouvernance. L Autorité s est dotée d un tel fonds afin d atteindre ses objectifs en matière de protection du public et d éducation des investisseurs. En outre, les initiatives financées par le FESG permettent de soutenir le développement, la vitalité et le rayonnement du secteur financier québécois. Créé en 2008 par la Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives, le FESG a remplacé le Fonds réservé à l éducation des investisseurs et à la promotion de la gouvernance qui était uniquement lié au domaine des valeurs mobilières. Maintenant, le FESG vise non seulement le domaine des valeurs mobilières, mais aussi les autres secteurs d activité de l Autorité, telles les assurances et la distribution de produits et services financiers. Son financement provient du versement de 50 % des sommes perçues par l Autorité à titre d amendes ou à titre de sanctions ou de pénalités administratives. À cela s ajoute la totalité des sommes perçues en vertu de l article de la Loi sur les assurances, de l article de la Loi sur les sociétés de fiducie et les sociétés d épargne et de l article 115 de la Loi sur la distribution de produits et services financiers. À l aide de ce financement, le FESG soutient, selon ses quatre volets d intervention que sont la protection des investisseurs, l'éducation des investisseurs, la promotion de la gouvernance et l amélioration des connaissances, les projets suivants : des projets de sensibilisation visant la protection du public; des projets éducatifs ciblant les investisseurs et les épargnants; des projets d éducation et de recherche favorisant la saine gouvernance; des projets d éducation et de recherche ainsi qu un programme de bourses d'excellence ayant pour but l'amélioration des connaissances dans les domaines liés à la mission de l'autorité. Le FESG souhaite donc encourager, notamment par des projets développés en partenariat, le démarrage d initiatives innovatrices ayant un impact mesurable sur sa clientèle cible et la réalisation d une multitude de projets de recherche, de sensibilisation et d éducation entrepris par l Autorité ou par d autres organismes et spécialistes. De plus, le FESG a mis en place un programme de bourses d excellence qui vient appuyer les étudiants des cycles supérieurs des universités québécoises. Pour accomplir sa mission, le FESG a défini une ligne directrice s appliquant aux demandes de financement pour les projets ainsi que pour les demandes de bourses. Établie en conformité avec la mission de l Autorité des marchés financiers, cette ligne balise notamment les Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 3

4 conditions d admissibilité, le type de projet à soutenir, les conditions d octroi, les critères de sélection des projets, les montants alloués et le suivi des projets, ainsi que la procédure à suivre pour soumettre une demande. Quant à l Autorité, elle veille à l administration et à l application de cette ligne afin de s assurer que le financement soit accordé aux projets qui répondent le mieux aux objectifs du FESG. Toute question concernant l interprétation de cette ligne sera réglée selon l interprétation de l Autorité. Celle-ci se réserve aussi le droit de la modifier si nécessaire, et ce, sans préavis. 2) La demande de soutien financier Projet 2.1Les conditions d admissibilité Les organismes demandeurs Pour être admissibles, les organismes demandeurs doivent être : des organismes constitués en société, des établissements d enseignement, des fondations, des ordres professionnels, des organismes d autoréglementation (OAR), des chaires de recherche ou des coalitions formées par plusieurs de ces organismes; légalement constitués depuis au moins un an (douze mois) au moment de la demande. Sont exclus : les ministères et organismes gouvernementaux fédéraux ou provinciaux (à l exception de l Autorité) ainsi que les instances municipales; les entreprises ou les individus autorisés à exercer par l Autorité; les organismes affiliés aux entreprises ou individus autorisés à exercer par l Autorité. En outre, les organismes demandeurs qui font l objet d une demande déposée au FESG ne doivent pas se substituer aux responsabilités ou aux devoirs conférés par les ministères et les organismes du gouvernement du Québec ou du gouvernement fédéral. Leurs projets doivent se dérouler principalement au Québec et ne peuvent concerner en soi la capitalisation de fonds ou de chaires, quoique des projets définis par des chaires puissent faire l objet de demandes. Tous les organismes demandeurs doivent se soumettre obligatoirement à une vérification de sécurité et d antécédents judiciaires Les projets non admissibles Les projets qui ne sont pas admissibles au FESG sont les suivants : un projet qui présente un conflit d intérêt à l égard d un membre du personnel de l Autorité, du comité d évaluation du FESG ou du Conseil consultatif de régie administrative (CCRA) et qui ne pourrait se régler par l application des règles usuelles de récusation prévues aux codes d éthique et de déontologies applicables; Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 4

5 un projet déjà financé entièrement par d autres sources; un projet dont la contribution financière demandée excède la contribution annuelle maximale du FESG par catégorie de projet; un projet dont la contribution financière demandée excède la durée maximale de financement par catégorie de projet; un projet dont les objectifs ont déjà été atteints par des projets ou des recherches antérieures; un projet qui se limite à une simple collecte de renseignements ou d information, sauf si ces renseignements ou données sont ensuite mis à la disposition de la collectivité, sous un format structuré et documenté; un projet de rédaction de documents administratifs ou de préparation d énoncés politiques; un projet qui ne se distingue pas de façon claire en termes de contenu, de qualité ou de clientèle par rapport aux activités et aux programmes qui existent déjà; un projet dont l objectif manifeste est de générer un profit ou de créer de l emploi pour l organisme demandeur. 2.2 L évaluation des projets Les projets soumis au FESG font l objet d une évaluation systématique par un comité constitué de cinq experts indépendants, externes à l Autorité, nommés par le CCRA. Les membres de ce comité d évaluation sont régis par un code d éthique et de déontologie. Toutes les demandes déposées font l objet d un seul et unique processus, soit l analyse par le comité d évaluation du FESG, qui achemine ses recommandations au président-directeur général de l Autorité pour décision. Une reddition de compte est effectuée au préalable auprès du CCRA. Seuls les projets soumis dans le format requis et pour lesquels les dossiers comprennent tous les documents exigés et dûment complétés sont étudiés. Les projets qui ne respectent pas les conditions d admissibilité du FESG sont automatiquement refusés. Avant la date limite de dépôt des projets, le gestionnaire du FESG est disponible pour répondre aux questions et accompagner les organismes demandeurs. L Autorité se réserve la possibilité de soutenir à long terme, à même le FESG, des projets qu elle estime essentiels quant à l atteinte des objectifs visés. Dans de tels cas, l organisme demandeur aura l obligation de démontrer la valeur ajoutée du projet. L Autorité se réserve le droit d évaluer la durée de ses engagements Les critères d évaluation D abord, les projets sont examinés afin de s assurer de leur recevabilité par le gestionnaire du FESG. Il n est pas possible de compléter ou de modifier un projet qui a été jugé incomplet ou irrecevable. Le gestionnaire du FESG assure le suivi des projets et leur présentation au comité d évaluation du FESG. Les demandes adressées au FESG seront recevables en tout temps. Le comité se réunit quatre fois par année, soit deux fois à l automne et deux fois au printemps pour étudier l ensemble des demandes. Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 5

6 Toutes les demandes (projets et bourses) déposées entre le 1 er avril et le 30 septembre sont analysées en octobre et celles reçues entre le 1 er octobre et le 30 mars le sont en avril. À la demande du président-directeur général, le comité d évaluation peut être convoqué afin d émettre ses recommandations sur des projets particuliers. Un message d acceptation ou de refus des projets est envoyé à tous les organismes demandeurs. Le président-directeur général annonce les projets retenus par voie de communiqué de presse. Lors du processus de décision, le comité peut faire appel à d autres évaluateurs externes au besoin. Les décisions qui sont rendues sont sans appel. Toutefois, un projet refusé peut être bonifié et soumis de nouveau lors d un prochain appel. Les membres du comité d évaluation évaluent tous les projets en fonction d une grille d analyse pondérée de 0 à 4. Les critères suivants sont pris en compte dans l évaluation des projets : 1. La qualité du projet : la clarté de sa description, la pertinence de ses contenus et de sa méthodologie; 2. l expertise de l organisme dans le domaine et l expérience des personnes responsables du projet : connaissance du domaine et du secteur, réalisations antérieures, etc.; 3. la crédibilité et la probabilité de continuité de l organisme qui a formulé la demande; 4. la faisabilité du projet : la crédibilité des livrables, des échéanciers et du budget. Le réalisme du budget et la contribution des autres partenaires par rapport aux livrables; un projet peut être rejeté si les montants demandés sont disproportionnés par rapport aux travaux à effectuer; 5. la pertinence et l impact du projet, en fonction des volets d intervention et des objectifs du FESG et de la mission de l Autorité. Les projets qui s inscrivent dans la durée sont généralement préférés aux événements ponctuels; 6. l utilité des retombées escomptées du projet; 7. la qualité du projet par rapport à l état actuel de l offre de formation et de l information accessible aux investisseurs. Le projet ne doit pas dupliquer aucun programme actuellement disponible; 8. l impact du projet, évalué en lien avec les objectifs du FESG et la mission de l Autorité; 9. les retombées escomptées du projet pour la collectivité; l impact du projet sur le développement, la vitalité et le rayonnement du secteur financier québécois; 10. la possibilité de poursuite autonome de l activité; l implication sollicitée et accordée d autres partenaires; la qualité et la nature de leurs engagements; 11. la qualité des mesures mises en place par l organisme demandeur en ce qui concerne le développement durable; Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 6

7 12. l appréciation globale du projet présenté. À noter que l Autorité se réserve le droit de solliciter des avis auprès de ministères, d institutions, d organisations ou d établissements liés à l organisme demandeur Le processus de décision Le processus de décision concernant une demande au FESG comporte les étapes suivantes : accueil de la demande et envoi d un accusé de réception par courriel à l organisme demandeur par le gestionnaire du FESG; vérification de l admissibilité de la demande par le gestionnaire du FESG; analyse, évaluation et recommandation des projets par le comité d évaluation du FESG; présentation d une reddition de comptes au CCRA par le président-directeur général; approbation par le président-directeur général; préparation et signature du protocole d entente; suivi du partenariat d entente. Les organismes demandeurs sont informés par écrit de la décision du présidentdirecteur général. Enfin, il est à noter que le délai de traitement est lié à la complexité des dossiers présentés et au nombre de demandes reçues. Toutefois, le FESG fournira, dans la mesure du possible, une réponse dans les trois mois suivant la date limite de dépôt des projets. 2.3 Le financement des projets Le FESG offre aux projets qu il soutient un financement sous forme de contribution. Une contribution est un paiement de transfert conditionnel, qui est destiné à un usage précis et qui est assujetti à un contrôle et à une vérification de responsabilité. Ce financement se fait normalement sur une base annuelle. Dans certains cas, le financement offert par le FESG peut être accordé pour une période de plus d un an. Le financement est accordé sous réserve de la disponibilité des budgets annuels du FESG et à la condition que l Autorité soit satisfaite, lors des évaluations périodiques, de l avancement des projets en fonction de leurs buts et de leurs objectifs respectifs. Le FESG retient un montant équivalent à environ 50 % du montant total engagé. Ce dernier montant est versé lorsque les rapports finaux, les états financiers et les livrables sont déposés, analysés et approuvés selon les modalités de l entente de partenariat. Cette condition s applique à toutes les ententes de partenariat. Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 7

8 Le montant maximal d une contribution financière du FESG et la durée maximale sont définis selon la catégorie de projets : Catégorie de projet Enveloppe annuelle maximale par projet ($) Durée maximale par projet (ans) Recherche $ 3 Éducation $ 2 Sensibilisation 1 Partenariats de développement Les coûts du projet admissibles Les coûts du projet admissibles au financement sont les suivants : les salaires directs et les avantages sociaux des personnes affectées à la réalisation des projets; les coûts directs du matériel, des fournitures, de la documentation ou de l achat de données directement liées à la réalisation des projets (frais de photocopies, communications, envois postaux, location d équipement ou de locaux, etc.); dans le cas d organisation d événements : les coûts directs associés à la participation ou à l organisation d un événement (excluant les coûts non admissibles détaillés cidessous). Il peut s agir de la location de salles, des frais de logistique, des frais de repas des participants, des frais de publicité, des frais pour le matériel promotionnel, des honoraires et frais de déplacement de conférenciers; les frais de séjour et de déplacement nécessaires à la réalisation des projets; les coûts liés à la diffusion et à la promotion des projets (frais d impression et de traduction, frais de publicité, etc.) Les coûts du projet non admissibles Les coûts du projet qui sont non admissibles au financement sont les suivants : les coûts liés aux activités courantes des organismes demandeurs; les frais administratifs généraux qui ne sont pas directement liés à la réalisation des projets; l achat d immobilisations (l achat d équipement informatique ou de matériel connexe, d immeubles, de mobilier de bureau, de véhicules, etc.); le développement ou l essai de produits destinés à la commercialisation (les programmes de formation, les logiciels, les publications, etc.); l amélioration de biens immobilisés (la réfection, la construction ou la rénovation de bâtiments ou de locaux, etc.); Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 8

9 les dépenses générant une double rémunération; si l organisme demandeur est admissible à un remboursement de TPS et/ou de TVQ, le montant de ces remboursements est exclu des coûts admissibles. 2.4 L entente de partenariat avec l Autorité Les organismes demandeurs à qui le FESG accorde une contribution financière doivent signer un protocole d entente avec l Autorité. Ce protocole d entente porte sur les responsabilités et les devoirs respectifs des parties à l égard de la contribution financière accordée. Il contient notamment des dispositions relatives : à l objet et au montant de la contribution financière accordée; aux modalités de versement de la contribution financière; aux conditions d utilisation de la contribution financière; aux résultats attendus et à leur divulgation; aux modalités de reddition des comptes; aux obligations de l organisme demandeur à l égard des communications publiques relatives à la contribution financière octroyée; aux obligations de l organisme demandeur concernant la production des rapports de suivi des projets et à la production d un rapport final et du bilan financier qui l accompagne; aux obligations de l organisme demandeur concernant la transmission des livrables : rapports de recherche, publications, outils de formation et promotion; toute autre obligation concernant l attribution de l aide financière. Dans le cas des projets, les chercheurs et les formateurs conservent la pleine propriété intellectuelle de leurs travaux, mais ils accordent à l Autorité une licence non exclusive, transférable et irrévocable afin qu elle puisse reproduire, publier, communiquer au public et traduire les livrables du projet à des fins de formation, réunion, discussion, atelier et à toutes autres fins requises afin de permettre à l Autorité d accomplir ses obligations en vertu de la loi. Les organismes demandeurs doivent s engager à faire parvenir au gestionnaire du FESG une copie de leurs rapports de recherche, de leurs publications, leurs outils de formation et de promotion. Ces documents seront mis à la disponibilité de la collectivité par l intermédiaire de l Autorité. Conformément à l entente de partenariat signée entre l Autorité et l organisme demandeur, le partenaire doit présenter annuellement pour approbation, à l anniversaire de l entente, un rapport d activités incluant les rapports de recherche, les publications, les outils de formation et de promotion développés dans le cadre de l entente. Ce rapport doit faire état du niveau d avancement du projet, de ses résultats et de l atteinte des objectifs initiaux. Un rapport financier présentant en détail l utilisation par livrables des fonds remis de l Autorité doit également être annexé à ce rapport. À cet effet, le partenaire s engage à tenir une comptabilité spécifique pour le projet. L Autorité se réserve le droit d exiger des états financiers vérifiés. Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 9

10 Le partenaire est responsable de l ensemble du projet. Il planifie, prépare, réalise et assume tous les frais engagés pour le projet. Il s engage à exonérer l Autorité de toute responsabilité financière à l égard du projet. L Autorité en tant que gestionnaire du FESG agit uniquement à titre de partenaire financier pour la réalisation du projet. La présence du logo de l Autorité vise seulement à informer les tiers de cette participation financière et ne saurait, à aucun moment, pendant toute la durée du projet et par la suite, être interprétée contre l Autorité comme une garantie, de quelque nature que ce soit, relativement au contenu, à la fiabilité, à l exactitude ou à l exhaustivité de l information communiquée ou publiée, ou de l utilisation qui peut en être effectué notamment lors de toute activité en lien avec le projet. Il incombe en tout temps au partenaire de prendre des mesures adéquates pour ne pas laisser croire que l Autorité approuve ou supervise le contenu du projet. Le partenaire procure à l Autorité une visibilité selon l envergure de la contribution financière versée par celle-ci et s engage à mettre en valeur de façon équitable le partenariat avec l Autorité. Il doit se conformer à la présente ligne directrice de façon continue. Tout échec à cet égard peut entraîner le refus de la demande ou la résiliation de l entente de partenariat. 2.5 Le suivi des projets Le gestionnaire du FESG effectue le suivi de chaque projet qui a reçu une contribution financière. Ce suivi s effectue en collaboration avec l organisme demandeur, afin de s assurer que le projet se réalise comme il est prévu et que toutes les clauses du protocole d entente soient respectées. Une vérification de conformité effectuée par l Autorité peut être exigée aux termes du protocole d entente. Les organismes demandeurs peuvent être appelés à transmettre à l Autorité un état de la situation du projet aux étapes prévues pour la validation. Les représentants de l Autorité peuvent effectuer des visites, des entrevues téléphoniques ou demander des renseignements additionnels, s ils le jugent nécessaire. De plus, l Autorité peut exiger à tout moment des documents justificatifs à l appui des demandes de versement de la contribution ou à l égard de certaines dépenses. Enfin, les organismes demandeurs doivent tenir une comptabilité spécifique au projet soutenu par le FESG. Dans le cas des établissements d enseignement, le rapport financier peut être celui émis par le Service des finances de l établissement. L Autorité se réserve le droit d exiger un certificat de vérification externe. 2.6 Les modalités de présentation de la demande de soutien financier Les organismes demandeurs peuvent télécharger du site Web de l Autorité au : la ligne directrice; le formulaire Demande de soutien financier Projet. Voici les modalités relatives à la présentation d un projet au FESG. Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 10

11 2.6.1 L envoi de la demande Toute demande doit être adressée par écrit, accompagnée d une lettre de présentation et envoyée uniquement par courriel au gestionnaire du FESG à l adresse suivante : Autorité des marchés financiers Fonds pour l éducation et la saine gouvernance Seules les demandes pour lesquelles les dossiers comprennent tous les documents exigés et dûment complétés seront étudiées. La demande doit être envoyée dans un seul fichier pdf. Ce fichier doit comprendre tous ces éléments dans l ordre suivant : 1. La lettre de présentation 2. Le formulaire complété et signé 3. Les annexes A à F inclusivement 4. Les curriculum vitæ 5. Toute autre pièce jointe Pour toute information : Téléphone : , poste 4104 Québec : , poste 4104 Numéro sans frais : , poste La date de tombée Le dépôt d un projet peut se faire en tout temps. Toutes les demandes (projets ou bourses) déposées entre le 1 er avril et le 30 septembre sont analysées en octobre et celles reçues entre le 1 er octobre et le 30 mars le sont en avril Les éléments communs à toute demande La demande doit être élaborée suivant la ligne directrice du FESG. La demande doit préciser : les renseignements sur l organisme demandeur : nom et adresse, nom et coordonnées de la personne responsable, mission de l organisme, nom du signataire de l entente de partenariat; la description détaillée du projet incluant : le contexte et la situation du projet par rapport aux activités qui existent; les groupes ciblés; la méthodologie; les stratégies, actions et recherches proposées; le calendrier des livrables; Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 11

12 les résultats prévus; le budget détaillé du projet incluant : la ventilation des coûts du projet par phase de développement, par livrable et par activité; l indication des salaires et des honoraires par ressource; l identification des autres partenaires financiers et leurs contributions respectives; la description des démarches qui seront entreprises pour identifier d autres partenaires financiers; la description de l équipe incluant les rôles, les responsabilités et les champs d expertise des membres de l équipe; la description des réalisations antérieures en lien avec ce projet : pour les projets de recherche : les principales publications scientifiques en lien avec le projet proposé; pour les projets d éducation, la description des activités de formation antérieures ciblant la même clientèle; le calendrier des activités de communication liées au projet : la liste des partenaires financiers et autres du projet; les démarches pour donner une juste visibilité au partenariat et à l Autorité; les canaux de diffusion : publications, publicité, site Web, relations de presse, événements (colloque, séminaire, conférence, congrès, lancement, conférence de presse, etc.); la participation de l Autorité au lancement du projet ou tout autre événement; l Autorité a adhéré à la Loi sur le développement durable et souhaite bonifier les projets décrivant leur contribution aux principes suivants : l accès au savoir : les impacts en termes d éducation et d accès à l information auprès du public; la santé et la qualité de vie : les impacts sur la qualité de vie et les conditions de travail des clientèles et intervenants du projet; la participation et l engagement : les impacts en terme de concertation et d implication des clientèles cibles; la production et la consommation responsable : les actions visant à optimiser les modes de production et de consommation des ressources des organismes demandeurs. 3) La demande de bourse d excellence Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 12

13 3.1 Le programme des bourses d excellence L instauration du programme des bourses d excellence vise l amélioration des connaissances dans tous les domaines liés à la mission de l Autorité et le rayonnement de notre organisme. Aux fins de ce programme d excellence, le FESG dispose d une enveloppe annuelle maximale de $. Le FESG attribue des bourses annuelles de $ aux étudiants à la maîtrise et de $ au doctorat. Le FESG conclut des ententes avec les candidats sélectionnés. Les bourses seront remises aux candidats sélectionnés lors d une cérémonie de remise officielle. Les bourses font l objet de deux versements égaux par session universitaire. Les candidats sélectionnés doivent fournir une attestation d études à temps plein ainsi qu un relevé de notes officiel démontrant la réussite de tous leurs cours afin de recevoir au début de chaque session le prochain versement de leur bourse. Les récipiendaires des bourses universitaires peuvent aussi bénéficier d un stage rémunéré d une période maximale de douze semaines à l Autorité. 3.2 Les conditions d admissibilité Pour être admissible à une bourse d études, le candidat doit : être citoyen canadien ou être résident permanent au sens de la Loi sur l immigration; être domicilié au Québec depuis au moins un an; être résident du Québec au sens de la Loi sur l assurance maladie et de la Loi sur les impôts; être inscrit à temps plein dans un programme de maîtrise ou de doctorat avec projet de recherche dans une institution universitaire québécoise reconnue par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport; avoir une moyenne cumulative minimale de B ou l équivalent pour ses études de 1er cycle universitaire dans un programme d études lié à la mission de l Autorité : actuariat, administration, criminologie, droit, finance, fiscalité, gestion, sciences comptables, sciences économiques et autres. Se soumettre obligatoirement à une vérification de sécurité et d antécédents judiciaires. Est exclu de ce programme : un employé de l Autorité; un membre de la famille immédiate d un membre du personnel de l Autorité, du comité d évaluation du FESG ou du CCRA; un individu qui détient un droit d exercice délivré par l Autorité. Le tableau d équivalences B Les valeurs sont fixées par les établissements et ne peuvent être arrondies. Établissement B Moyenne sur HEC Montréal 3,0 4,3 Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 13

14 École polytechnique Montréal 3,0 4,0 Université Bishop Université Concordia 3,0 4,3 Université Laval 3,0 4,33 Université McGill 3,0 4,0 Université de Montréal 3,0 4,3 Université d Ottawa 7 10 Université de Sherbrooke 3,0 4,3 Universités du Québec 3,0 4,3 En cas de disparité entre les valeurs présentées dans cette liste et l équivalence du B telle que déterminée par l établissement universitaire, les valeurs de l établissement prévaudront. 3.3 Les critères de sélection Les critères de sélection suivants sont pris en compte au moment de l évaluation de la candidature : Pondération (%) Critères 60 l excellence du dossier académique résultats académiques, prix, bourses et distinctions obtenus, études antérieures 10 l engagement dans son milieu mentorat et enseignement, bénévolat, activités étudiantes, coopératives, sportives, communautaires, culturelles ou d affaires 10 le potentiel de recherche l aptitude à la recherche, l intérêt pour la découverte, l expérience pertinente en recherche, la qualité et l intérêt scientifique du projet de recherche et du milieu de recherche proposé 10 l intérêt marqué pour le domaine d études études, publications, présentations, conférences, stages, expériences de travail, comités ou équipes professionnelles Outils d évaluation formulaire de candidature, relevé de notes, lettre de recommandation, entrevue formulaire de candidature, lettre de motivation, entrevue formulaire de candidature, lettre de recommandation, entrevue formulaire de candidature, lettre de motivation, lettre de recommandation, entrevue 10 l appréciation globale de la candidature ensemble du dossier de candidature Les candidatures sont d abord examinées afin de s assurer de leur recevabilité. Toute candidature incomplète remise à la date limite sera automatiquement rejetée. Le gestionnaire du FESG assure le suivi des candidatures et leur présentation au comité d évaluation du FESG. Un message d acceptation ou de refus des projets est envoyé à tous les Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 14

15 demandeurs. Le président-directeur général annonce les candidatures sélectionnées par voie de communiqué de presse. Les décisions qui sont rendues sont sans appel. Un candidat peut être récipiendaire d une seule bourse par cycle universitaire. Toutefois, une candidature refusée peut être soumise de nouveau lors d un prochain appel pour chaque cycle universitaire. 3.4 Le processus de décision Le comité d évaluation du FESG se réunit pour étudier les demandes et effectuer ses recommandations, qui sont ensuite acheminées pour décision au président-directeur général à la suite d une reddition de comptes au préalable auprès du CCRA. À la demande du président-directeur général, le comité d évaluation du FESG peut être convoqué exceptionnellement à un autre moment de l année pour émettre ses recommandations. La sélection des candidatures sera sans appel. Le candidat refusé peut faire une nouvelle demande aux prochains appels. Le candidat sélectionné peut recevoir qu une seule bourse par cycle universitaire. 3.5 Le protocole d entente entre l Autorité et les candidats sélectionnés Les candidats qui reçoivent une contribution financière du FESG doivent signer un protocole d entente avec l Autorité. Ce protocole porte sur les responsabilités et les devoirs respectifs des parties à l égard de la contribution financière accordée. Il contient notamment des dispositions relatives : à l objet et au montant de la contribution financière; aux modalités de versement de la contribution financière; aux conditions d utilisation de la contribution financière; aux résultats attendus et à leur divulgation. Dans le cas des projets de recherche réalisés par les récipiendaires de bourses de maîtrise et de doctorat, ceux-ci conservent la pleine propriété intellectuelle de leurs travaux, mais ils accordent à l Autorité une licence non exclusive, transférable et irrévocable afin qu elle puisse reproduire, publier, communiquer au public et traduire les travaux de recherche à des fins de formation, de réunion, de discussion, d atelier ou à toutes autres fins requises afin de permettre à l Autorité d accomplir ses obligations en vertu de la loi. Les récipiendaires doivent s engager à faire parvenir au gestionnaire du FESG une copie de leurs rapports de recherche et de leurs publications, s il y a lieu. Ces documents seront mis à la disponibilité de la collectivité par l intermédiaire de l Autorité. Le gestionnaire du FESG effectue le suivi de chaque bourse en collaboration avec le candidat sélectionné afin de s assurer que toutes les clauses du protocole d entente sont respectées. 3.6Les modalités de présentation d une demande de bourse Les candidats peuvent télécharger la ligne directrice du FESG et le formulaire de demande sur le site de l Autorité au Voici les modalités relatives à la présentation d une demande de bourse au FESG. Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 15

16 3.6.1 L envoi de la demande Toute candidature doit être adressée par écrit, accompagnée d une lettre de présentation et envoyée uniquement par courriel au gestionnaire du FESG à l adresse suivante : Autorité des marchés financiers Le projet doit être envoyé dans un seul fichier pdf. Ce fichier doit comprendre tous ces éléments dans l ordre suivant : 1. Une lettre de présentation 2. Deux lettres de recommandation 3. Le curriculum vitæ complet 4. Le formulaire complété et signé 5. La photocopie de la carte d assurance maladie 6. La preuve de résidence permanente si applicable 7. Les relevés de notes 8. Toute autre pièce jointe Pour toute information : Montréal : , poste 4104 Québec : , poste 4104 Numéro sans frais : , poste La date de tombée Les candidatures peuvent être présentées en tout temps. Les demandes déposées entre 1er avril et le 30 septembre sont analysées en octobre et celles reçues entre 1er octobre et le 30 mars le sont en avril. Chaque dossier de candidature doit être dûment complété à l aide du formulaire approprié sur le site de l Autorité. Seules les candidatures soumises dans le format requis et pour lesquelles le dossier comprend tous les documents requis et dûment complétés seront étudiées Les éléments communs à toute demande Chaque candidature doit être soumise en suivant les paramètres décrits dans la ligne directrice du FESG. Elle doit inclure : une lettre de présentation du candidat décrivant, en mots maximum, sa personnalité, ses réalisations académiques, ses projets de recherche, ses projets de carrière, ses qualités de leader et d innovateur ainsi que son intérêt marqué pour son domaine d études; Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 16

17 les lettres de recommandation complétées et signées; un curriculum vitæ complet; une photocopie d une carte d assurance maladie du Québec valide ou tout document officiel permettant d établir le statut de résident du Québec au sens de la Loi sur l assurance maladie; pour les résidents permanents, une copie du droit d établissement au Canada (formulaire IMM 1000 ou IMM 5292) certifiées copie conforme à l original par un commissaire à l assermentation ou par toute autre personne habilitée à authentifier un tel document; une copie des relevés de notes pour toutes les études universitaires poursuivies, complétées ou non (certificat, diplôme, baccalauréat, etc.). Ces relevés de notes doivent être authentifiés par la signature d une personne autorisée de l université et le sceau (ou l estampille) de l université ou du département. Les relevés de notes officiels sont également acceptés. Le formulaire de candidature comprend les informations personnelles, le parcours académique, les projets de carrière ainsi que les engagements sociaux, les activités scolaires, parascolaires et professionnelles du candidat. Les candidats retenus devront se soumettre obligatoirement à une vérification de sécurité et d antécédents judiciaires. Ligne directrice Fonds pour l éducation et la saine gouvernance 17

PROGRAMME DE BOURSES D EXCELLENCE

PROGRAMME DE BOURSES D EXCELLENCE PROGRAMME DE BOURSES D EXCELLENCE Guide de présentation d une demande de bourse 1 Table des matières Introduction 2 Le programme de bourses d excellence 3 Les conditions d admissibilité 3 Les critères

Plus en détail

L UTILISATION DE CE FORMULAIRE EST OBLIGATOIRE

L UTILISATION DE CE FORMULAIRE EST OBLIGATOIRE L UTILISATION DE CE FORMULAIRE EST OBLIGATOIRE Seules les candidatures soumises dans le format requis et pour lesquels les dossiers comprennent tous les documents exigés sont étudiés. Les demandes qui

Plus en détail

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ LAVAL Règles de fonctionnement Le fonds de perfectionnement a pour objectif de favoriser le perfectionnement des

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Code des professions (chapitre C-26, a. 93, par. c.1 et a. 94,

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

Politique initialement approuvée par les membres du CRIE en mai 2010, modifiée en février 2012 par le Comité des bourses CRIE-APECS

Politique initialement approuvée par les membres du CRIE en mai 2010, modifiée en février 2012 par le Comité des bourses CRIE-APECS POLITIQUE D ATTRIBUTION 2012 DE LA BOURSE GÉRARD-RAYMOND ROY Politique initialement approuvée par les membres du CRIE en mai 2010, modifiée en février 2012 par le Comité des bourses CRIE-APECS s adressant

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

POLITIQUE DE DONS DE LA VILLE D AMQUI

POLITIQUE DE DONS DE LA VILLE D AMQUI POLITIQUE DE DONS DE LA VILLE D AMQUI 1. OBJET La présente politique a pour but de définir clairement et d encadrer tout le processus d évaluation des demandes de dons adressées au conseil municipal en

Plus en détail

Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement

Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement ADOPTÉE LE 7 AVRIL 2014 RÉSOLUTION NUMÉRO 2014 04 112 POLITIQUE DE DONS ET DE COMMANDITES AUX ORGANISMES

Plus en détail

Guide de demande d aide financière au Fonds culturel

Guide de demande d aide financière au Fonds culturel Préambule Guide de demande d aide financière au Fonds culturel Le présent fonds est l un des projets contenus dans l entente de développement culturel, signée conjointement par la MRC Robert-Cliche et

Plus en détail

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre ET VOUS, QUE FERIEZ-VOUS AVEC 25 000 $? Au sujet des comités Présents pour les jeunes Composés de dirigeants locaux de la Banque Nationale, d intervenants

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

BOURSE D ÉTUDES 2014-2015 CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

BOURSE D ÉTUDES 2014-2015 CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ BOURSE D ÉTUDES 2014-2015 CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ La Fondation Léa-Roback a pour objectif de promouvoir l éducation comme moyen d épanouissement et d émancipation pour tous et de soutenir financièrement

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES DE LA SOCIÉTÉ D ÉNERGIE DU YUKON BOURSE D ÉTUDES GÉNÉRALES

BOURSES D ÉTUDES DE LA SOCIÉTÉ D ÉNERGIE DU YUKON BOURSE D ÉTUDES GÉNÉRALES BOURSES D ÉTUDES DE LA SOCIÉTÉ D ÉNERGIE DU YUKON BOURSE D ÉTUDES GÉNÉRALES Bourses d études annuelles de 2 000 $ offertes à deux étudiants 1 entamant leur première année d études postsecondaires. Bourses

Plus en détail

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 Politique n o 1999-ED-01 SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE ADOPTION : MISE À JOUR : RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 RÉSOLUTION N O 050622-ED-0195 NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Pour jouer ce rôle, le Conseil du patronat veut, par cette politique :

Pour jouer ce rôle, le Conseil du patronat veut, par cette politique : POLITIQUE DU CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC EN MATIÈRE DE NOMINATION, DE FORMATION ET DE RECONDUCTION DES MEMBRES ISSUS DES ASSOCIATIONS D EMPLOYEURS À LA COMMISSION DES LÉSIONS PROFESSIONNELLES (CLP) RÔLE

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER

SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER CONVENTION DE DONATION Le Groupe Banque TD appuie et promeut la qualité et la sécurité des soins et services offerts

Plus en détail

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication Ottawa Foyers Partage 44, rue Eccles, bureau 50 Ottawa (Ontario) K1R 6S4 613-744-3562 (tél.) 613-288-0043 (téléc.) Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Plus en détail

Politique sur l attribution des Bourses et Subventions de l ADEESE-UQAM

Politique sur l attribution des Bourses et Subventions de l ADEESE-UQAM Politique sur l attribution des Bourses et Subventions de l ADEESE-UQAM Politique 1 Adoptée au Conseil d administration du 6 avril 2010 Entérinée à l Assemblée générale du 7 avril 2010 Modifiée au Conseil

Plus en détail

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET GUIDE D OPÉRATIONS UN DON AU FONDS SPORTS-QUÉBEC POURQUOI? SPORTSQUÉBEC LÉGALEMENT APTE À ÉMETTRE DES REÇUS FISCAUX À titre d association canadienne de sport amateur

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux 16 septembre 2011 guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux Le présent cadre de gestion précise les règles d attribution du FDR à l égard du financement de projets

Plus en détail

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données Avis de l Autorité relatif au dépôt de l état annuel et autres documents pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011 Assureurs de dommages détenteurs d un permis au Québec, fédérations de sociétés mutuelles

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 2015-2016 Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 29 avril 2015 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Orientations stratégiques... 1 3. Principes

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016 Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes Guide d attribution des subventions 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche SOUTIEN FINANCIER AUX ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Le dynamisme des communautés du territoire

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

PRATIQUE DE GESTION - FONDS D AIDE AU DÉVELOPPEMENT DU MILIEU

PRATIQUE DE GESTION - FONDS D AIDE AU DÉVELOPPEMENT DU MILIEU PR18 PRATIQUE DE GESTION - FONDS D AIDE AU DÉVELOPPEMENT DU MILIEU CETTE PRATIQUE EST RECOMMANDÉE PAR LE COMITÉ DE DIRECTION ET LE COMITÉ FADM ET PRÉSENTÉE LE 27 AOÛT 2014 LORS D UNE RÉUNION DU CONSEIL

Plus en détail

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Mise à jour : mai 2010 Version 3.1 Table des matières À

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle 1 Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle En collaboration avec Les Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe Le programme de bourses INLB

Plus en détail

Ministère du Développement économique et des Transports POLITIQUE RELATIVE AU PROGRAMME D INITIATIVES DE TRANSPORT DANS LES COLLECTIVITÉS

Ministère du Développement économique et des Transports POLITIQUE RELATIVE AU PROGRAMME D INITIATIVES DE TRANSPORT DANS LES COLLECTIVITÉS POLITIQUE RELATIVE AU PROGRAMME D INITIATIVES DE TRANSPORT DANS LES COLLECTIVITÉS BUT ET ÉNONCÉ DE POLITIQUE Le ministère du Développement économique et des Transports est déterminé à soutenir les collectivités

Plus en détail

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Assemblée générale du 25 mai 2006. Modification le 4 février 2010. Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Dans le présent document, le générique masculin est utilisé

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

Guide d attribution Fonds culture et patrimoine de la MRC des Pays-d en-haut Année 2016

Guide d attribution Fonds culture et patrimoine de la MRC des Pays-d en-haut Année 2016 Guide d attribution Fonds culture et patrimoine de la MRC des Pays-d en-haut Année 2016 Veuillez lire attentivement le présent document AVANT de remplir le formulaire de demande. 1. Le contexte et les

Plus en détail

dans un règlement édicté par le Conseil de domaine.

dans un règlement édicté par le Conseil de domaine. Règlement provisoire relatif à la mission Recherche appliquée et Développement dans le domaine Musique et Arts de la scène de la HES-SO Version du 4 novembre 2014 Le Rectorat de la Haute école spécialisée

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES 2 I. Objectifs La FONDATION KEBA MBAYE, consciente du rôle que peuvent jouer le Droit, l Ethique, l Education et le Sport

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Fonds de soutien au fonctionnement associatif, organisé et géré par Bénévolat-Vaud, centre de compétences pour la vie associative

Fonds de soutien au fonctionnement associatif, organisé et géré par Bénévolat-Vaud, centre de compétences pour la vie associative Fonds de soutien au fonctionnement associatif, organisé et géré par Bénévolat-Vaud, centre de compétences pour la vie associative Règlement (octobre 2012) Article 1 : Objet du Fonds de soutien au fonctionnement

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

Fondation scoute La Cordée

Fondation scoute La Cordée Fondation scoute La Cordée Bourse Aurèle et Suzanne Daoust Formulaire d inscription 2015-2016 VOLET ÉTUDES GÉNÉRALES Pour les animateurs et animatrices Scouts du Montréal métropolitain Âgés de 17 à 29

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN

PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN OBJECTIFS La présente procédure a pour but d établir les règles à suivre pour l obtention du remboursement de frais encourus dans le cadre

Plus en détail

MODALITÉS DEMANDES DE BOURSES D ÉTUDES EMPLOYÉS DU MOUVEMENT DESJARDINS

MODALITÉS DEMANDES DE BOURSES D ÉTUDES EMPLOYÉS DU MOUVEMENT DESJARDINS MODALITÉS DEMANDES DE BOURSES D ÉTUDES EMPLOYÉS DU MOUVEMENT DESJARDINS Objectifs du programme de bourses de la Fondation Desjardins Les bourses aux employés s'adressent à ceux poursuivant des études à

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES & SERVICES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES & SERVICES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES & SERVICES Communauté de Communes des Collines du Nord Dauphiné 566, Avenue de l Europe 38540 HEYRIEUX Tél : 04 72 48 19 89 OBJET : MAINTENANCE DU PARC INFORMATIQUE

Plus en détail

Politique d attribution des dons reçus par la fondation

Politique d attribution des dons reçus par la fondation Politique d attribution des dons reçus par la fondation 1. Objectifs de la politique Conformément à sa mission, la Fondation du Cégep André-Laurendeau entend : Soutenir et développer les services spécifiques

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Formation du Comité des ressources humaines Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Ordre professionnel des criminologues du Québec 1100, boul. Crémazie Est Bureau 610 Montréal, Qc

Plus en détail

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Source : Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de

Plus en détail

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Fonds Jeunes promoteurs CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Volet A : concrétisation de projets

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Règlement intérieur de la FFII France

Règlement intérieur de la FFII France Règlement intérieur de la FFII France (version 1 - février 2006) Préambule Conformément aux statuts de l Association «FFII France», dite également FFII.fr, le règlement intérieur est établi par le Conseil

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 FONDEMENTS 1.1 La présente politique se fonde sur les articles 130, 131, 132 et 133 du règlement sur les conditions d emploi des directrices, des

Plus en détail

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Critères d admissibilité des projets déposés par les MRC de l Estrie 1 dans le cadre du soutien financier de la

Plus en détail

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479)

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) Politique de gestion des archives Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2.

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Adoptée par le Conseil de la Ville de Trois-Rivières le 14 décembre 2015 au moyen de la résolution n C-2015-1357 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 1. Projets et secteurs

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE 1. Constitution Le comité des ressources humaines et de régie d entreprise (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail

1410 Politique de subventions communautaires pour la qualité de vie

1410 Politique de subventions communautaires pour la qualité de vie 1410 Politique de subventions communautaires pour la qualité de vie 1410.01 Objectif Améliorer la qualité de vie des résidants de Moncton avec le financement d organismes à but non lucratif voués à offrir

Plus en détail

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche lance un appel de proposition pour des nouveaux projets de recherche scientifique. Les projets devront cadrer dans les différents thèmes de

Plus en détail

Bourses d excellence FRQNT CRSNG VANIER. Concours 2013 École Polytechnique de Montréal 30 août 2012

Bourses d excellence FRQNT CRSNG VANIER. Concours 2013 École Polytechnique de Montréal 30 août 2012 Bourses d excellence FRQNT VANIER CRSNG Concours 2013 École Polytechnique de Montréal 30 août 2012 Déroulement de la rencontre Présentation générale des programmes de bourses Chantal Madame Noël Chantal

Plus en détail

PRIX DE L INITIATIVE NUMERIQUE CULTURE, COMMUNICATION, MEDIAS.

PRIX DE L INITIATIVE NUMERIQUE CULTURE, COMMUNICATION, MEDIAS. REGLEMENT PRIX DE L INITIATIVE NUMERIQUE CULTURE, COMMUNICATION, MEDIAS. 1 Sommaire I. Objet II. Conditions de participation III. Calendrier déroulement du prix IV. Modalités de participation V. Jury VI.

Plus en détail

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1 DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1. CATÉGORIE D EMPLOI ET NATURE DU POSTE Karaté Canada (KC) est l organisme de régie du karaté au Canada. Pour plus de renseignements sur notre

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Une stratégie éducative L alternance travail-études (ATE) est une stratégie éducative comportant des sessions où

Plus en détail

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois APPEL DE PROJETS Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois Cadre de référence pour le dépôt de projets afin d aider financièrement les télévisions communautaires autonomes à prendre

Plus en détail

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE MRE RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE DATE LIMITE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES Aucune demande ne sera acceptée après le 15 janvier. Les demandes incomplètes

Plus en détail

Programme de bourses d études David-Pouliot de la SCHQ 2014-2015. Formulaire de demande

Programme de bourses d études David-Pouliot de la SCHQ 2014-2015. Formulaire de demande Formulaire de demande 1 Renseignements généraux sur les bourses Avec la contribution de nos partenaires financiers, la SCHQ offre à toutes personnes affectées par un trouble de la coagulation, la possibilité

Plus en détail

DEVELOPPEMENT C U L T U R E L

DEVELOPPEMENT C U L T U R E L AU DEVELOPPEMENT C U L T U R E L PROGRAMME ÉLABORÉ PAR LE COMITÉ AD HOC CONJOINT COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION- D E - S H E R B R O O K E E T V I L L E D E S H E R B R O O K E Généré en mars 2008 OBJECTIF

Plus en détail

PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES. Ville de Saint-Constant Service des Loisirs

PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES. Ville de Saint-Constant Service des Loisirs PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES Ville de Saint-Constant Service des Loisirs Février 2015 Programme Création des organismes La Ville de Saint-Constant encourage la prise en charge par le milieu. Le programme

Plus en détail

PRIX ROLAND-ARPIN. Prix destiné aux étudiantes et étudiants des programmes universitaires de muséologie du Québec

PRIX ROLAND-ARPIN. Prix destiné aux étudiantes et étudiants des programmes universitaires de muséologie du Québec PRIX ROLAND-ARPIN Prix destiné aux étudiantes et étudiants des programmes universitaires de muséologie du Québec CADRE DE GESTION ET CRITÈRES D ATTRIBUTION MUSÉE DE LA CIVILISATION Québec Mars 2002 2 Historique

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC

POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC SECTION I MOTIFS ET OBJET 1. La présente Politique sur la formation supplémentaire est justifiée

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 FOURNITURE DE GAZ INDUSTRIEL ET MENAGER Date et heure limites

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité

Plus en détail

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006 DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE 20 janvier 2006 Approuvé par le Conseil de l Université de Montréal le 30 janvier 2006 Table des matières

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE 1. Constitution Le comité des ressources humaines et de régie d entreprise (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES COMMUNE DE LA LONDE LES MAURES Direction des Services Financiers Service des Marchés Publics BP 62 ou place du XI Novembre 83250 LA LONDE LES MAURES

Plus en détail

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse 1.0 CONTEXTE Le programme Partenariats entrepreneuriat

Plus en détail