L accession sociale à la propriété. Une étude du Crédit Foncier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L accession sociale à la propriété. Une étude du Crédit Foncier"

Transcription

1 L accession sociale à la propriété Une étude du Crédit Foncier

2 SYNTHÈSE L encouragement de l accession à la propriété des ménages aux revenus modestes constitue depuis plusieurs décennies une priorité des politiques publiques. Les enjeux sont en effet multiples. Pour répondre à ce défi, plusieurs outils ont été mis en place par les pouvoirs publics, dont le PAS et le PTZ+ : - Lancé en 1993, le Prêt à l Accession Sociale (PAS) est un prêt réglementé avec la garantie de l'etat. Il donne la possibilité de bénéficier de l Aide Personnalisée au Logement (APL), d un taux d intérêt réglementé et de frais réduits. L éligibilité au PAS est soumise à des conditions de ressources dépendant de la composition du ménage, de son revenu fiscal de référence, de la localisation de l opération et du coût de son opération. Il permet de financer tous les projets : achat dans le neuf ou l ancien, avec ou sans travaux, construction d une maison individuelle, travaux d amélioration et d agrandissement, rachats de soulte ou de parts indivises, En 2013, prêts PAS (en augmentation de 16 % par rapport à 2012) ont été distribués pour un montant de 7,3 milliards d euros (en augmentation de 22 % par rapport à 2012). Au cours des vingt dernières années (1993/2013), 1,15 million de prêts PAS ont été distribués. - Lancé en 2011, en lieu et place du Nouveau Prêt à 0% créé en 2005, le PTZ+ est un prêt aidé et réglementé, dont le taux d intérêt est égal à 0 % et exempté de frais de dossier, accordé aux personnes physiques primo-accédantes, sous condition de ressources, pour financer leur résidence principale. Il est réservé aux opérations dans le neuf (ou assimilées au neuf) respectant des conditions de performance énergétique ou dans l ancien issu de la vente du parc HLM, sous conditions. En 2013, prêts PTZ+ (en diminution de 45 % par rapport à 2012) ont été distribués pour un montant de 1,7 milliard d euros (en diminution de 32 % par rapport à 2012). Au cours des neuf dernières années (2005/2013), 1,87 million de prêts PTZ+ (ou Nouveau Prêt à 0 %) ont été distribués. En 2013, environ un ménage primo-accédant sur quatre est devenu propriétaire grâce à l aide apportée par le PAS et/ou le PTZ+ : - le PAS a représenté 13% du nombre de prêts immobiliers pour l accession et 21% du nombre de crédits octroyés aux primo-accédants ; - le PTZ+ a représenté 8 % du nombre de prêts immobiliers pour l accession et 13 % du nombre de crédits octroyés aux primo-accédants. Les collectivités territoriales accompagnent également depuis une dizaine d années l accession à la propriété des ménages modestes ou intermédiaires sur leur territoire. Le prêt Foncier Duo, distribué par le Crédit Foncier, leur permet de compléter ainsi ces offres nationales par un dispositif de prêt bonifié sur leur territoire. Les souscripteurs de ces prêts sont essentiellement des ménages jeunes : les moins de 40 ans représentent 80 % des souscripteurs de PTZ+ et 77 % de ceux du PAS, lorsque cette génération représente en général 60 % des accédants à la propriété en France. Le Crédit Foncier est l acteur historique du financement de l accession sociale à la propriété : le Crédit Foncier a ainsi distribué (en montant) 46 % des PAS et 23 % des PTZ+ octroyés en SOMMAIRE L accession sociale à la propriété 02 Le PAS 03 Le PTZ+ 06 Le Foncier Duo 09 Historique 10 Conclusion 11 Glossaire 12 Crédit Foncier 1

3 L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ L encouragement de l accession à la propriété des ménages aux revenus modestes constitue depuis plusieurs décennies une priorité des politiques publiques. Les enjeux sont en effet multiples, qu il s agisse de : - cohésion sociale : l accession à la propriété est généralement perçue comme un moyen de favoriser l harmonie sociale. La propriété permet de renforcer l implication des habitants dans la vie de leur environnement et de leur quartier. Elle contribue également à libérer des logements sociaux dans le cadre d un parcours résidentiel ; - soutien de l activité du bâtiment : lorsqu elles concernent les logements neufs, ce qui est la majorité des cas, les aides à l accession à la propriété encouragent les accédants à s orienter vers la construction et permettent ainsi de soutenir les activités du bâtiment ; - efficacité des aides : dans leur démarche d acquisition, les accédants consentent des efforts financiers plus importants que ceux qu ils feraient dans un contexte de location ; - constitution d un patrimoine avant la retraite : afin de permettre aux ménages de disposer d une plus grande liberté financière au moment où leurs revenus diminueront. Pour répondre à ce défi de l accession sociale, plusieurs outils ont été mis en place par les pouvoirs publics ; deux produits en particulier représentent aujourd hui une part très importante de l ensemble des dispositifs : - le PAS, Prêt à l Accession Sociale : en 2013, le PAS a représenté 13% du nombre de prêts immobiliers pour l accession et 21 % du nombre de crédits octroyés aux primo-accédants ; - le PTZ+, Prêt à Taux Zéro + : en 2013, le PTZ+ a représenté 8 % du nombre de prêts immobiliers pour l accession et 13 % du nombre de crédits octroyés aux primo-accédants. Sachant que certains ménages ont recours de façon concomitante aux deux produits pour le financement de leur projet immobilier, nous estimons qu au global, en 2013, environ un ménage primo-accédant sur quatre est devenu propriétaire grâce à l aide apportée par le PAS et/ou le PTZ+. Par ailleurs, les collectivités territoriales accompagnent depuis une dizaine d années l accession à la propriété des ménages modestes ou intermédiaires sur leur territoire. Le prêt Foncier Duo, distribué par le Crédit Foncier, leur permet de compléter ainsi ces offres nationales par un dispositif de prêt bonifié sur leur territoire. Prêts accédants 46% Prêts primo-accédants 40% 64% 26% 30% 29% 30% 33% 41% 51% 47% 45% 52% 55% 22% Nombre PTZ et PTZ+/accédants Nombre de PAS/accédants 7% 6% 5% 5% 8% 9% 8% 11% 14% 13% 8% Nombre PTZ et PTZ+/primo-accédants Nombre de PAS/primo-accédants 11% 11% 8% 8% 13% 12% 17% 11% 21% 13% Sources : Crédit Foncier et Observatoire du financement du logement, production de PAS, de PTZ et PTZ+ sur l ensemble du marché des prêts l accession et primo-accession (% en nombre). Le Crédit Foncier est en France l acteur historique du financement de l accession sociale à la propriété : en 2013, le Crédit Foncier a distribué 46 % des PAS octroyés sur l année et 23 % des PTZ+. Crédit Foncier 2

4 LE PRÊT À L ACCESSION SOCIALE (P.A.S.) Le ProDuiT Le Prêt à l Accession Sociale (PAS) est un prêt réglementé. C est une forme de prêt conventionné qui existe depuis 1993, et qui a été institué pour favoriser l'accession à la propriété des ménages aux ressources moyennes ou modestes. Le PAS permet de financer jusqu à 100 % d un projet (hors frais de notaire et de garantie). Il bénéficie de la garantie de l'etat par l'intermédiaire du Fonds de Garantie à l'accession Sociale à la propriété (FGAS) géré par la Société de Gestion du FGAS (SGFGAS). Il s accorde avec d autres financements aidés (PTZ+, PEL, ) et donne la possibilité de bénéficier de l Aide Personnalisée au Logement (APL). L éligibilité au PAS est soumise à des conditions de ressources dépendant de la composition du ménage, de son revenu fiscal de référence, de la localisation de l opération et du coût de son opération. Le PAS dispose de nombreux atouts : - un taux d intérêt réglementé : le prêt PAS bénéficie d un taux d intérêt plafonné par la réglementation ; - le bénéfice de l Aide Personnalisée au Logement (APL) sur toute la durée du prêt en fonction de l évolution des revenus et de la composition du ménage, d où une réduction des mensualités et de l endettement et une sécurité en cas de baisse des revenus ou d augmentation de la taille du ménage (arrivée d enfants) ; - des frais réduits : frais de dossier plafonnés à 500 ; frais d hypothèque réduits ; - un prêt compatible avec d autres prêts. Son objet est de financer tous les projets à savoir : - l achat dans le neuf ou l ancien, avec ou sans travaux ; - la construction d une maison individuelle avec ou sans achat de terrain ; - le refinancement d un terrain pré-acquis et la construction d une maison ; - des travaux d amélioration et d agrandissement ; - les rachats de soulte ou de parts indivises. Le prêt PAS peut financer jusqu à 100 % du coût règlementaire du projet. Le MArChé En 2013, prêts PAS (en augmentation de 16 % par rapport à 2012) ont été distribués pour un montant de 7,3 milliards d euros (en augmentation de 22 % par rapport à 2012). Le montant moyen a progressé en 2013 de 5,3 % indépendamment de l évolution des prix immobiliers. Au 31 décembre 2013, les encours de prêts PAS s élevaient à 86 milliards d euros, soit près de 10 % des encours totaux de crédits immobiliers auprès des particuliers en France (au 31 décembre 2013, les encours totaux de crédits immobiliers aux particuliers s élevaient à 882 milliards d euros). Au cours des vingt dernières années (1993/2013), 1,15 million de prêts PAS ont été distribués, soit une moyenne annuelle de contrats. Crédit Foncier 3

5 Marché du PAS (en nombre) Source : SGFGAS Marché du PAS (en M ) Source : SGFGAS La part des Prêts à l Accession Sociale (PAS) au sein des crédits immobiliers augmente fortement depuis deux ans. En nombre de dossiers, le PAS représente : - 21 % des prêts immobiliers en 2013 pour les primo-accédants, contre 11 % deux ans auparavant (2011) ; - 13% des prêts immobiliers en 2013 pour les accédants, contre 8 % deux ans auparavant (2011). Production de PAS /marché accession (% nombre) Production de PAS /marché accession et primo-accession (% nombre) 13% 21% 9% 7% 7% 6% 5% 5% 8% 9% 8% 11% 16% 11% 11% 11% 8% 8% 13% 12% 11% 17% Source : Crédit Foncier et Observatoire du financement du logement, production de PAS sur l ensemble du marché des prêts l accession et primo-accession (% en nombre). Crédit Foncier 4

6 LeS SouSCriPTeurS D après les données du Crédit Foncier sur ses clients ayant souscrit un prêt PAS en 2013 (données représentatives avec une part de marché de 46 %), l âge moyen est égal à 34 ans ; les 30/39 ans représentent la génération la plus importante (43 % des souscripteurs) ; 72 % d entre eux vivent en couple. Age de l emprunteur PAS (1) En général accédants (2) Moins de 30 ans 34% 13% ans 43% 47% ans 18% 24% 50 ans et plus 5% 16% Age moyen 34 ans Sous-total moins de 40 ans 77% 60% Revenu de l emprunteur PAS (1) Inférieur ou égal à 20 K 23% Entre 20 K et 25 K 20% Entre 25 K et 30 K 16% Entre 30 K et 35 K 16% Entre 35 K et 40 K 13% Entre 40 K et 45 K 7% Supérieur à 45 K 6% 1 : Crédit Foncier : INSEE 2006 Pour ces clients du Crédit Foncier : - le montant moyen de l opération (tout objet) était égal en 2013 à 170 K ; - le montant moyen du total financé était égal à 151 K ; - le montant moyen du PAS était égal à 131 K, soit 87% du financement total ; - la durée moyenne contractuelle du PAS était égale en 2013 à 26,8 ans. 170 K 151 K 131 K Coût total opération Montant total financé PAS Le LeADerShiP Du CréDiT FonCier En 2013, le Crédit Foncier a confirmé sa position de leader historique du prêt PAS. Depuis 2006, sa part de marché ne cesse de progresser, évoluant (part de marché en montant) de 25 % en 2006 à 46 % en Il convient de noter l arrêt progressif d activité en 2013 d un autre établissement financier spécialisé qui était également très actif sur ce segment de marché. La part de marché du Crédit Foncier 25% 31% 32% 36% 36% 37% 43% 46% Source : Crédit Foncier Les 3 premiers opérateurs sur le PAS en % 23% 13% Source : SGFGAS 2 ème opérateur Crédit Foncier 3 ème opérateur Crédit Foncier 5

7 LE PRÊT À TAUX ZÉRO (PTZ+) Le ProDuiT Le PTZ+ est un prêt aidé et réglementé, dont le taux d intérêt est égal à 0 % et exempté de frais de dossier, accordé aux personnes physiques primo-accédantes, sous conditions de ressources, pour financer leur résidence principale. Il est réservé aux opérations dans le neuf (ou assimilées au neuf) respectant des conditions de performance énergétique ou dans l ancien issu de la vente du parc HLM, sous conditions. Le montant du prêt et les conditions de remboursement sont déterminés en fonction de la composition du ménage, de ses ressources (Revenu Fiscal de Référence) et de la localisation du logement selon la zone géographique de l opération (quatre zones : A, B1, B2 et C). Il est doit être associé à un prêt immobilier principal d un montant au moins égal. Le montant du PTZ+ est plafonné : - à un pourcentage du coût de l opération déterminé selon la nature et la localisation du bien acquis, dans la limite d un montant fixé réglementairement ; - au montant global du ou des autres crédits immobiliers finançant le projet. Le remboursement peut se faire sur une durée allant de 12 à 25 ans, avec ou sans différé de remboursement selon les ressources, la composition du ménage et la localisation de l opération. Le PTZ+ a été mis en place officiellement le 1er janvier 2011 en lieu et place du Nouveau Prêt à 0 % créé en Un bénéficiaire vendant son logement pour en acheter un nouveau peut demander le transfert de son PTZ+ dès lors que la nouvelle opération respecte les conditions d opération (donc principalement du neuf). répartition 2013 selon les zones 28% 39% Zone C Zone A Zone B1 Zone B2 17% Source : Crédit Foncier 16% Le MArChé En 2013, prêts PTZ+ (en diminution de 45 % par rapport à 2012) ont été distribués pour un montant de 1,7 milliard d euros (en diminution de 32 % par rapport à 2012). Le montant moyen a progressé en 2013 de 23,3 % indépendamment de l évolution des prix immobiliers. Au cours des neuf dernières années (2005/2013), 1,87 million de prêts PTZ+ ont été distribués, soit une moyenne annuelle de contrats. A partir de 2012, les conditions d attribution du PTZ+ ont été significativement recentrées ; ces nouvelles conditions d attribution du PTZ+ expliquent la chute du nombre de prêts observée dans le graphique page suivante. Crédit Foncier 6

8 Marché du nptz/ptz+ (en nombre) Source : SGFGAS Marché du PTZ+ (en M ) Source : SGFGAS La part des PTZ+ au sein des crédits immobiliers diminue fortement depuis deux ans. En nombre de dossiers, le PTZ+ représente : - 13 % des prêts immobiliers en 2013 pour les primo-accédants, contre 64 % deux ans auparavant (2011) ; - 8 % des prêts immobiliers en 2013 pour les accédants, contre 46 % deux ans auparavant (2011). Production de PTZ et PTZ+/marché accession (% nombre) 46% Production de PTZ et PTZ+/marché accession et primo-accession (% nombre) 64% 26% 30% 29% 30% 33% 40% 41% 51% 47% 45% 52% 55% 14% 8% 22% 13% Sources : Crédit Foncier et Observatoire du financement du logement, production de PTZ et PTZ+ sur l ensemble du marché des prêts l accession et primo-accession (% en nombre). Crédit Foncier 7

9 LeS SouSCriPTeurS D après les données du Crédit Foncier sur ses clients ayant souscrit un prêt PTZ+ en 2013 (données représentatives avec une part de marché de 23 %), l âge moyen est égal à 33 ans ; les 30/39 ans représentent la génération la plus importante (44 % des souscripteurs) ; 74 % d entre eux vivent en couple. Age de l emprunteur PTZ+ (1) En général accédants (2) Moins de 30 ans 36% 13% ans 44% 47% ans 17% 24% 50 ans et plus 3% 16% Age moyen 33 ans Sous-total moins de 40 ans 80% 60% Revenu de l emprunteur PTZ+ (1) Inférieur ou égal à 20 K 16% Entre 20 K et 25 K 18% Entre 25 K et 30 K 16% Entre 30 K et 35 K 18% Entre 35 K et 40 K 14% Entre 40 K et 45 K 9% Supérieur à 45 K 8% 1 : Crédit Foncier : INSEE K Coût total opération Pour ces clients du Crédit Foncier : - le montant moyen de l opération (tout objet) était égal en 2013 à 195 K ; - le montant moyen du total financé était égal à 176 K ; - le montant moyen du PTZ+ était égal à 41 K, soit 23 % du financement total ; - la durée moyenne contractuelle du PTZ+ était égale en 2013 à 22 ans. 176 K 41 K Montant total financé PTZ+ Le LeADerShiP Du CréDiT FonCier Le Crédit Foncier est le premier distributeur du PTZ+ en France avec une part de marché en montant égale à 23 %. Les 3 premiers opérateurs sur le PTZ+ en % 20% 16% 2 ème opérateur Crédit Foncier 3 ème opérateur Source : SGFGAS Crédit Foncier 8

10 FONCIER DUO Le ProDuiT Le Foncier Duo, produit du Crédit Foncier, est dédié aux collectivités locales : il s agit d un prêt à taux bonifié par une collectivité locale qui leur permet d'accompagner et d'aider la primo-accession sociale en favorisant le parcours résidentiel des accédants modestes sur leur territoire. La collectivité locale partenaire choisit : - le montant du prêt ; - la durée (de 6 à 20 ans) ; - le taux qui sera appliqué au prêt de l accédant (de 0 à 4 %) en fonction de l effort de bonification qu elle souhaite réaliser avec le Foncier Duo. Foncier Duo est une formule de prêt packagé qui associe un prêt du Crédit Foncier (d'un montant minimum de euros), et un prêt complémentaire bonifié par la collectivité locale. L'éligibilité au dispositif est, en général, déléguée à la collectivité locale. LeS SouSCriPTeurS D après les données du Crédit Foncier sur ses clients ayant souscrit un prêt Foncier Duo en 2013 (produit exclusivement distribué par le Crédit Foncier), l âge moyen est égal à 34 ans ; les 30/39 ans représentent la génération la plus importante (44 % des souscripteurs). Age de l emprunteur Foncier Duo (1) En général accédants (2) Moins de 30 ans 35% 13% ans 44% 47% ans 16% 24% 50 ans et plus 5% 16% Age moyen 34 ans Sous-total moins de 40 ans 79% 60% Revenu de l emprunteur Foncier Duo (1) Inférieur ou égal à 20 K 16% Entre 20 K et 25 K 19% Entre 25 K et 30 K 17% Entre 30 K et 35 K 16% Entre 35 K et 40 K 14% Entre 40 K et 45 K 9% Supérieur à 45 K 5% 1 : Crédit Foncier : INSEE K Coût total opération Pour ces clients du Crédit Foncier : - le montant moyen de l opération (tout objet) était égal en 2013 à 190 K ; - le montant moyen du total financé était égal à 165 K ; - le montant moyen du Foncier Duo était égal à 15 K, soit 9 % du financement total ; - la durée moyenne contractuelle du Foncier Duo était égale en 2013 à 11 ans. 165 K 15 K Montant total financé Foncier Duo Crédit Foncier 9

11 HISTOIRE DE L ACCESSION SOCIALE LA PérioDe De 1954 à Crise du logement Grands projets de construction Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la France entame sa reconstruction ; cette phase est marquée en 1954 par une crise du logement de grande ampleur. Cette crise donnera naissance aux premières aides à la pierre. Puis de 1963 à 1977, les années des grands projets et des grandes cités transfèrent l aide à la pierre, à l aide à la personne avec en sus la banalisation de la distribution des prêts spéciaux et réglementés à des établissements agréés. LA PérioDe De 1977 à réforme Barre 1992 Mise en place du PAS Le rapport Barre installe une réforme en profondeur de la politique du logement en France et renforce l aide à la personne avec la création de l APL, du PAP et du prêt conventionné. Mise en place du PAS et de son fonds de garantie à l accession sociale. LA PérioDe De 1995 à Création du PTZ 2005 nouveau PTZ : ouverture sur le secteur de l ancien Création du PTZ, prêt aidé par l Etat fonctionnant à 0%, suppression du PAP et ouverture de l aide à la pierre à la concurrence. D abord créé pour accompagner le secteur du neuf, le PTZ s ouvre au secteur de l ancien en 2005, sous conditions, et devient progressivement un outil majeur des pouvoirs publics dans les politiques sociales du logement, de la ville et du développement durable. LA PérioDe De 2006 à Revalorisation du plafond du Nouveau PTZ. Naissance du Pass-Foncier. Le Nouveau PTZ est doublé dans le neuf, dans le cadre du plan de relance. Fin du Nouveau PTZ doublé dans le neuf, baisse du montant du plafond, fin du Pass-Foncier. Naissance du PTZ+, valable pour le neuf comme pour l ancien, sans conditions de ressources. Recentrage du PTZ+ : neuf et ancien limité aux ventes HLM sous conditions et ré-introduction de conditions de ressources. Redéfinition des barèmes de remboursement du PTZ+, baisse des plafonds de ressources. Introduction de conditions de performance énergétiques.0 Crédit Foncier 10

12 CONCLUSION L'accession à la propriété est une aspiration profonde en France. Devenir propriétaire permet d'accéder à un statut ; être propriétaire est également un élément de stabilité et de sécurité notamment à la retraite ; la propriété constitue enfin un outil essentiel de transmission patrimoniale. Au cours des quinze dernières années toutefois, cette aspiration a pu être rendue plus difficile à satisfaire, en raison notamment d'une hausse continue des prix de l'immobilier, décorrélée de l'évolution du pouvoir d'achat des ménages. Face aux difficultés d'accès à la propriété, les pouvoirs publics ont su mettre en place des dispositifs spécifiques facilitant le financement immobilier des ménages modestes ou intermédiaires, avec le PAS et le PTZ+ en particulier. Ces dispositifs ont été intégrés et promus par les établissements financiers dans leur offre, à l'image du Crédit Foncier qui soutient la filière immobilière en France depuis L'efficacité de ces dispositifs est réelle : alors que la récente crise financière a mis en difficulté les accédants de nombreux pays occidentaux, le modèle français d'accession sociale à la propriété a très bien résisté. Cette même crise a également souligné la pertinence du modèle français, resté à l'abri de difficultés qui ont touché les pays dont les politiques d'encouragement à l'accession des ménages aux revenus modestes ont pu aboutir à des excès. Le taux de propriétaires est ainsi passé, en France, de 54,3 % en 1996 à 58,2 % en 2012 selon l'insee. Compte tenu par ailleurs de l'augmentation de la population au cours de la même période, notre pays comptait près de 37 millions de propriétaires en 2012 contre 31 millions en 1996, soit une progression de 18 %. En 2013, environ un ménage primo-accédant sur quatre est devenu propriétaire grâce à l'aide apportée par le PAS et/ou le PTZ+. Les dispositifs publics d'accession sociale à la propriété doivent pourtant désormais s'inscrire dans des contraintes budgétaires plus fortes que par le passé. Ceci a conduit les pouvoirs publics à reconfigurer les dispositifs pour les rendre moins onéreux pour les finances publiques. Ce recentrage a réduit l'impact des mécanismes d'accession sociale à la propriété et leur efficacité. Il n'y a rien d'étonnant à cela. Toutefois, les modalités de recentrage qui ont été retenues ont conduit à pénaliser très durement les zones B2 et C, l'essentiel des financements aidés et donc des opérations correspondantes s'étant concentré sur les zones tendues A et B1. Il semble qu'il n'était pas dans l'intention des pouvoirs publics de créer un tel effet d'éviction sur les zones B2 et C. Alors que les pouvoirs publics souhaitent redynamiser la politique du logement en France tout en respectant les objectifs ambitieux de réduction des déficits publics, il apparaît sans doute souhaitable d'adapter quelques curseurs dans des dispositifs qui ont fait la preuve de leur efficacité au cours des dernières années, qui sont bien connus des accédants à la propriété et des professionnels du secteur et dont la distribution par les établissements financiers permet d'assurer un effet démultiplicateur rapide et efficace. Pour être efficace, une telle réforme devrait probablement s'attacher, à enveloppe budgétaire constante : - à favoriser le parcours résidentiel en mettant en cohérence les plafonds de ressources entre le locatif social et l'accession sociale à la propriété, dans toutes les zones ; - à rééquilibrer le dispositif d'accession sociale à la propriété en faveur des zones B2 et C ; - à développer le recours au mécanisme de la garantie du FGAS qui est à l'évidence le dispositif de soutien public le plus efficient (rapport coût/efficacité) qui existe aujourd'hui. Crédit Foncier 11

13 GLOSSAIRE APL PAP Pass-Foncier PeL PC rfr SGFGAS L'aide personnalisée au logement (APL) est une aide financière destinée à réduire le montant du loyer ou de la mensualité d'emprunt immobilier. Prêt à l accession à la Propriété : issu de la réforme de 1977, ce prêt à taux bonifié par l Etat et distribué principalement par le Crédit Foncier a été distribué sous conditions de ressources jusqu en 1995, date à laquelle il a été remplacé par le PTZ dont la distribution a été ouverte à tous les établissements. Le dispositif Pass-Foncier qui reposait sur le portage du foncier s appliquait exclusivement à l acquisition ou la construction d une maison individuelle neuve (hors copropriété horizontale). Le Plan epargne Logement (PEL) est un produit d'épargne logement créé en 1969 qui permet de bénéficier, le moment venu, d'un prêt à des conditions avantageuses pour l'achat d'un bien immobilier. Il constitue donc un placement intéressant dès lors que l'on projette de devenir propriétaire, d'autant plus que le taux d'emprunt auquel le PEL donne accès est connu et garanti dès la signature du contrat. Octroyé sans condition de ressources, s adressant uniquement aux résidences principales, le prêt conventionné (PC) présente plusieurs avantages : il bénéficie d'un taux plafonné en fonction de sa durée et il ouvre droit à l'aide personnalisée au logement (APL). Il est accordé par les banques ou les établissements financiers ayant passé une convention avec l'etat. Le revenu fiscal de référence correspond à la somme des ressources déclarées par les contribuables sur la déclaration des revenus, avant tout abattement. Il ne correspond pas au revenu disponible. Le revenu fiscal comprend ainsi les revenus d'activité salariée et indépendante, les pensions d'invalidité et les retraites (hors minimum vieillesse), les pensions alimentaires reçues (déduction faite des pensions versées), certains revenus du patrimoine ainsi que les revenus sociaux imposables : indemnités de maladie et de chômage (hors RSA). La Société de Gestion du Fonds de Garantie de l'accession Sociale à la propriété a été créée par loi de Finances en Sa création résulte de la volonté des pouvoirs publics de favoriser l'accès au crédit immobilier des ménages à ressources moyennes ou modestes. Crédit Foncier 12

14 Contacts Presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Kayoum Seraly Directeur Communication externe et RSE Responsable Communication Presse et Externe Tél. : Tél. : Crédit Foncier de France - S.A. au capital de ,80 - RCS Paris n Siège Social : 19, rue des Capucines, Paris - Bureaux et correspondances : 4, quai de Bercy, Charenton Cedex

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels Prêt Social de Location Accession PSLA Marché Immobilier Social Dernière mise à jour Mars 2013 Document réservé exclusivement aux Professionnels Tout savoir sur le Prêt Social Location Accession Les principes

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT IMMOBILIER RÉSIDENCE PRINCIPALE

DEMANDE DE PRÊT IMMOBILIER RÉSIDENCE PRINCIPALE Cachet Partenaire Id Prescripteur Collaborateur : DEMANDE DE PRÊT IMMOBILIER RÉSIDENCE PRINCIPALE Cadre réservé au Crédit Foncier Nom du client: N de dossier : B20030-07/14 - imphelde Point de vente :

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER,

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, SON EVOLUTION ET DE LA «MAISON POUR 15 EUROS PAR JOUR» Synthèse Le Pass-foncier est un dispositif social d accompagnement des politiques locales

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession PSLA

Le Prêt Social de Location Accession PSLA Le Prêt Social de Location Accession PSLA LES OBJECTIFS Favoriser l accession sociale à la propriété Faciliter le parcours résidentiel Permettre aux ménages à revenus modestes de devenir propriétaires

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Les solutions. pour votre. projet immobilier. > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ

PRÊTS IMMOBILIERS. Les solutions. pour votre. projet immobilier. > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ PRÊTS IMMOBILIERS Les solutions pour votre projet immobilier > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ ASSURANCE HABITATION : Assur-BP Habitat Pour assurer votre logement en toute sérénité,

Plus en détail

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison

au gaz naturel! GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison GrDF vous aide dans votre projet de construction de maison au gaz naturel! Découvrez la solution de financement avantageuse proposée par notre partenaire, le Crédit Foncier Un prêt à taux privilégié proposé

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

ADIL DE L ISERE GRENOBLE

ADIL DE L ISERE GRENOBLE Le contrat de location-accession & Le Prêt Social Location-Accession ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Introduction Sommaire 1 - LE REGIME JURIDIQUE 3 Le

Plus en détail

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement.

FORMATION INTEGRATION. Le prêt immobilier et son environnement. FORMATION INTEGRATION Le prêt immobilier et son environnement. Un projet immobilier Projet Défini Projet Non Défini Besoin en financement Projet 1 2 3 Besoin 1 Valeur du bien Prix de vente Agence, PAP,

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012

POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012 POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012 Philippe BOUCHARDEAU Nelly ARGOUD Adjoint de direction Adil 26 Stagiaire Elève avocate Adil 26 1 Rappels sur L ADIL 26 Les trois missions

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ---- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation les modalités

Plus en détail

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt INTRODUCTION Le cas présenté ci-après permet de comprendre le fonctionnement général d une banque mais reste un cas d école purement théorique. Imaginons

Plus en détail

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter? A savoir avant à la adapter les 2 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant

Plus en détail

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers MES CRÉDITS Vous avez de nombreux projets en tête à la suite de votre entrée dans la vie active : équipement de votre logement, achat d une voiture, voyages Et aussi, pourquoi pas, acquisition de votre

Plus en détail

PRÊT IMMOBILIER COMPLÉMENTAIRE

PRÊT IMMOBILIER COMPLÉMENTAIRE PRÊT IMMOBILIER COMPLÉMENTAIRE 1 - OBJET Le prêt immobilier complémentaire est destiné à financer une partie des frais d acquisition, de construction ou d'extension de la résidence principale en pleine

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015?

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? SEPTEMBRE 2015 sommaire PAGE 02 PAGE

Plus en détail

Résidence «Le Val de Blore» à Nice 19, Boulevard de l Armée des Alpes

Résidence «Le Val de Blore» à Nice 19, Boulevard de l Armée des Alpes Le Coup de pouce pour devenir propriétaire! Résidence «Le Val de Blore» à Nice 19, Boulevard de l Armée des Alpes Devenez PROPRIETAIRE de votre résidence principale à Nice en toute SECURITE www.primohabitat06.fr

Plus en détail

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital La solution pour optimiser votre épargne Vous souhaitez faire fructifier votre capital, préparer votre

Plus en détail

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP DOSSIER N :. PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP Emprunteur Co-emprunteur Mr Mme Mr Mme Nom d usage (en majuscules) :..... Nom de famille (nom de jeune fille) :.. Prénoms :.. Nom d usage (en majuscules)

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Note de méthode La place qu occupe Crédit Logement dans le marché des crédits immobiliers (hors les rachats de

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 20 PROSPECTUS PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 Article 47 2 de la loi du 4 août 1992 relative aux Crédits Hypothécaires et l article 4 de l Arrêté royal du 5 février 1993 portant diverses

Plus en détail

> Votre conjoint. Adresse :... Régime matrimonial :... ... Avantages matrimoniaux (ou autres particularités) :

> Votre conjoint. Adresse :... Régime matrimonial :... ... Avantages matrimoniaux (ou autres particularités) : Date de l'entretien :... > Vous Prénom :... Nom :... Date de naissance :... Situation familiale : Marié Célibataire Divorcé Veuf Union libre PACS > Votre conjoint Prénom :... Nom :... Date de naissance

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier

Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le prêt immobilier : tout savoir sur votre crédit immobilier Le crédit immobilier se destine à financer l'achat ou la construction d'un logement, des travaux, des SCPI, ou encore au rachat d'un prêt existant.

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

LA RETRAITE. Enjeux financiers et fiscaux. Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances

LA RETRAITE. Enjeux financiers et fiscaux. Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances LA RETRAITE Enjeux financiers et fiscaux Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances 5 quai Voltaire, Paris 6 ème 29 septembre 2014 2/30 Sommaire I. LA RETRAITE EN FRANCE

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier SOMMAIRE PAGE 02 SYNTHÈSE PAGE 03 L INVESTISSEMENT LOCATIF DES MÉNAGES EN FRANCE

Plus en détail

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Le prêt relais Sur un marché immobilier qui tend à se réguler, faire coïncider la date de vente avec celle de l achat d un bien devient difficile. De nombreux

Plus en détail

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU?

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? 24 novembre 2009 1 PLAN DE L INTERVENTION Introduction 1 ère partie : La Loi Scellier 2 ème partie : La Loi Girardin Industriel 3 ème partie : La souscription au

Plus en détail

Demande de Prêt Habitat Bonifié

Demande de Prêt Habitat Bonifié Demande de Prêt Habitat Bonifié Concernant l'adhérent CNG-MG NOM Prénom : : Numéro d'adhérent : PRET SOLLICITE Montant : Durée : ans Partenariat entre la CNG-MG et la Banque Française Mutualiste Page 1

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE - OBJET : Contrat Epargne Handicap Base juridique Art.199 septies I 2 du code général des impôts

Plus en détail

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Concordances PERP Advance Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le PERP, pour préparer sa retraite en bénéficiant d une déduction fiscale immédiate...p3-4 Concordance PERP Advance,

Plus en détail

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PERP LIGNAGE Contrat d assurance sur la vie souscrit par le Groupement d Épargne Retraite Populaire ADRECO auprès d ORADEA VIE, compagnie d assurance vie et de capitalisation,

Plus en détail

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER Date de l entretien.... DOSSIER Vous Votre conjoint Prénom.... Prénom.... Nom.... Nom.... Date de naissance... Date de naissance.... Situation familiale marié(e) célibataire divorcé(e) veuf(ve) union libre

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

Financement de la réhabilitation des logements

Financement de la réhabilitation des logements Financement de la réhabilitation des logements Quels instruments disponibles? La gamme des outils Aides directes de l Etat et des collectivités locales Subventions nationales et locales Défiscalisation

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

propriétaire de mamaison pour15 euros parjour. Charte pour la Primo-Accession en Maison pour 15 euros par jour

propriétaire de mamaison pour15 euros parjour. Charte pour la Primo-Accession en Maison pour 15 euros par jour propriétaire de mamaison pour15 euros parjour. Charte pour la Primo-Accession en Maison pour 15 euros par jour L'accession à la propriété est l'un des objectifs premiers de nos concitoyens et un enjeu

Plus en détail

Comparer des offres de prêts

Comparer des offres de prêts Comparer des offres de prêts Prêts immobiliers : les critères de choix Nom de l établissement contact et n de téléphone Montant du prêt proposé Type de prêt taux fixe ou variable S agit-il d un prêt modulable?

Plus en détail

FINANCER SON PROJET IMMOBILIER

FINANCER SON PROJET IMMOBILIER 10 questions FINANCER SON PROJET IMMOBILIER 10 réponses FINANCER SON PROJET IMMOBILIER SOMMAIRE 1/10 Pourquoi s adresser à un établissement spécialisé dans le financement immobilier? 2/10 Votre projet

Plus en détail

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite PERP Gaipare Zen Prévoir le meilleur pour votre retraite On a tous une bonne raison d épargner pour sa retraite Composante de votre avenir, la retraite s envisage comme une nouvelle vie, synonyme de liberté.

Plus en détail

La Banque Postale, une banque «pas comme les autres»

La Banque Postale, une banque «pas comme les autres» La Banque Postale, une banque «pas comme les autres» Direction Marketing crédit 2011 Plan de l intervention Le financement de l accession, perspectives 2012 Présentation de la Banque Postale L offre crédit

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ENGAGEMENTS FINANCIERS DE L ÉTAT

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ENGAGEMENTS FINANCIERS DE L ÉTAT PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ENGAGEMENTS FINANCIERS DE L ÉTAT Version du 07/10/2014 à 08:41:13 PROGRAMME 145 : ÉPARGNE MINISTRE CONCERNÉ : MICHEL SAPIN, MINISTRE DES FINANCES ET

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr DEMANDE DE PRÊT 2015

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Nous présentons ici les caractéristiques communes aux deux dispositifs puis leurs spécificités à jour au 1 er septembre 2009.

Nous présentons ici les caractéristiques communes aux deux dispositifs puis leurs spécificités à jour au 1 er septembre 2009. Le Pass foncier Introduction Conçu par les partenaires sociaux du 1% logement et mis en place par une convention signée entre l UESL et l Etat en décembre 2006, le Pass foncier 1 est un mécanisme destiné

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

www.cnrs.fr DEVENIR PROPRIETAIRE

www.cnrs.fr DEVENIR PROPRIETAIRE www.cnrs.fr DEVENIR PROPRIETAIRE www.adil75.og MARS 2014 Ce guide est destiné aux agents CNRS souhaitant accéder à la propriété. Il vous permettra de connaître l ensemble des prêts utilisables pour votre

Plus en détail

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE :

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : N dossier familial (IODAS) : Centre Médico-Social de Mende Travailleur Social Travailleur

Plus en détail

LE PASS-GRL du 1 % Logement

LE PASS-GRL du 1 % Logement LE PASS-GRL du 1 % Logement UN NOUVEL OUTIL POUR FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT A l initiative des partenaires sociaux du 1 % Logement, le PASS-GRL est opérationnel depuis le 1er janvier 2007 Nouvel outil

Plus en détail

Commission des Affaires économiques. «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues

Commission des Affaires économiques. «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues Commission des Affaires économiques «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues La protection des épargnants «Le Gouvernement ne protège pas les petits épargnants comme

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT AIDE A L'AMELIORATION DE L'HABITAT DES PROPRIETAIRES OCCUPANTS Demandeur : Mme, Melle, M. :... Adresse :...... Commune :... Canton :... Téléphone de la personne à contacter

Plus en détail

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 1 LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 2 Sommaire Contexte et objectifs 3 Les Principales Caractéristiques des SCPI 4 Les SCPI dans un contrat Spirica 13 Exemple de calculs

Plus en détail

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant Références Courtier Date d effet :... Echéance principale :... UN DEUX TROIS ASSURANCES Nîmes Metropole B.P.18 30320 MARGUERITTES

Plus en détail

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au U nion d E conomie S ociale pour le L ogement Rénovation Rénovation urbaine urbaine Services des Salariés salariés entreprises Services aux des entreprises Septembre 2008 Mixité sociale Mixité sociale

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Sommaire PARTIE I L ÉPARGNE BANCAIRE CLASSIQUE Chapitre 1. Les livrets bancaires...

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

ACCESSION. Prêts ACCESSION dans le neuf (construction d une maison individuelle ou achat d un logement neuf) Prêt ACCESSION dans l ancien sans travaux

ACCESSION. Prêts ACCESSION dans le neuf (construction d une maison individuelle ou achat d un logement neuf) Prêt ACCESSION dans l ancien sans travaux FORMATION DROM 2014 ACCESSION Prêts ACCESSION dans le neuf (construction d une maison individuelle ou achat d un logement neuf) Prêt ACCESSION dans l ancien sans travaux Un projet immobilier? Oui, mais

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 B-11-06 N 29 du 16 FEVRIER 2006 CREDIT D IMPOT POUR PRIMES D ASSURANCE CONTRE LES IMPAYES DE LOYER ART. 32-III DE LA LOI RELATIVE AU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

L IMPÔT SUR LA FORTUNE

L IMPÔT SUR LA FORTUNE L IMPÔT SUR LA FORTUNE Cet impôt a succédé à l'«impôt sur les grandes fortunes» (IGF) créé en 1982. Créé par la loi de finances pour 1989, il reprend les mécanismes et la philosophie de l'igf, supprimé

Plus en détail

Septembre 2013. www.territoires.gouv.fr

Septembre 2013. www.territoires.gouv.fr Les aides financières au logement Septembre 2013 www.territoires.gouv.fr 02 SOMMAIRE PRÉSENTATION D ENSEMBLE 4 Les principales aides 4 LOCATIF SOCIAL 6 Caractéristiques des prêts PLAI et PLUS 8 Caractéristiques

Plus en détail

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction»

Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Demande de Prêt «Aide au Logement Remboursable (ALR) - Acquisition / Construction» Partenariat entre la Mutuelle de l Armée de l Air et la Banque Française Mutualiste BANQUE FRANCAISE MUTUALISTE Profession

Plus en détail

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 Les principales dispositions du projet de loi de finances pour adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE

ANIL HABITAT ACTUALITE Décembre 2009 ANIL HABITAT ACTUALITE Accédants à la propriété : Que faire en cas de chômage? Conseiller ceux qui souhaitent accéder à la propriété pour les aider à réussir leur projet constitue la vocation

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien

Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien s au 1 er juillet 2015 Tous les services et prestations dont vous pouvez profiter selon vos besoins et envies! Vacances Ayez le réflexe www.cnas.fr

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant? Le Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant est l interlocuteur idéal pour gérer

Plus en détail

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux.

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux. L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor SCPI investie majoritairement en bureaux. La SCPI Allianz Pierre Valor La SCPI est une société qui a pour objet exclusif l acquisition et la

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007 Estimation de votre impôt sur les revenus 27 21/12/27 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 1 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

L accession à la propiété

L accession à la propiété LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Avant de se décider, il est indispensable de bien faire le point sur son budget... et de consulter sa banque, pour s assurer de la faisabilité de son projet.

Plus en détail

Accession à la propriété : des acquéreurs plus nombreux mais prudents

Accession à la propriété : des acquéreurs plus nombreux mais prudents CONDITIONS DE VIE Accession à la propriété : des acquéreurs plus nombreux mais prudents Jean Bosvieux* Après une pause qui aura duré près de dix ans, la part de propriétaires occupants a de nouveau augmenté

Plus en détail

CERCLE DES EPARGNANTS QUEL AVENIR POUR LE PERP EN PARTICULIER ET L EPARGNE RETRAITE EN GENERAL?

CERCLE DES EPARGNANTS QUEL AVENIR POUR LE PERP EN PARTICULIER ET L EPARGNE RETRAITE EN GENERAL? CERCLE DES EPARGNANTS QUEL AVENIR POUR LE PERP EN PARTICULIER ET L EPARGNE RETRAITE EN GENERAL? La France manque d épargne longue investie en actions qui permettrait d augmenter les fonds propres des entreprises.

Plus en détail

Les aides financières de l État au logement mars 2008

Les aides financières de l État au logement mars 2008 Les aides financières de l État au logement mars 2008 Sommaire Présentation d ensemble Les principaux prêts.................................................. 2 Secteur locatif social Caractéristiques

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance Le Capital Différé SCA Conditions Générales valant Proposition d Assurance DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. LE CAPITAL DIFFÉRÉ SCA est un contrat individuel d assurance en cas de vie à capital différé

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

LES AIDES FINANCIÈRES AU LOGEMENT Septembre 2014. www.territoires.gouv.fr

LES AIDES FINANCIÈRES AU LOGEMENT Septembre 2014. www.territoires.gouv.fr LES AIDES FINANCIÈRES AU LOGEMENT Septembre 2014 www.territoires.gouv.fr 02 SOMMAIRE PRÉSENTATION D ENSEMBLE 4 Les principales aides 4 LOCATIF SOCIAL ET INTERMÉDIAIRE 6 Caractéristiques des prêts PLAI

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail