Schréder LES SOLUTIONS D UN SPÉCIALISTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Schréder LES SOLUTIONS D UN SPÉCIALISTE"

Transcription

1 Schréder L É C L A I R A G E D E S T U N N E L S LES SOLUTIONS D UN SPÉCIALISTE

2 L éclairage des tunnels EXPERTISE ET SOLUTIONS L objectif d un éclairage performant de tunnel consiste à garantir aux automobilistes, de jour comme de nuit, le maintien de leurs perceptions visuelles en évitant de trop brusques variations du niveau lumineux lors de l entrée et de la sortie du tunnel. La nuit, le niveau de luminance dans le tunnel pourra être constant et équivalent à celui de la route d accès. La journée par contre, le niveau de lumière extérieure étant élevé, il sera nécessaire de renforcer le niveau de luminance à l entrée du tunnel essentiellement pour éviter les effets de trou noir ainsi que la diminution de la perception visuelle. A la sortie du tunnel, il conviendra de renforcer également le niveau de luminance pour éviter les effets d éblouissement. paliers d éclairage De jour, lorsqu ils abordent un tunnel, les conducteurs sont confrontés à un double problème d adaptation visuelle. > Le premier phénomène est le problème de l adaptation spatiale. En conduite hors tunnel, le champ de vision du conducteur est large; il correspond au champ de visibilité offert par le pare-brise du véhicule. A l approche d un tunnel, le portail d entrée représente un faible pourcentage du champ visuel. Au fur et à mesure que le conducteur s approche du tunnel, son champ de vision se rétrécit et se limite à un angle correspondant plus ou moins à l ouverture du portail d entrée du tunnel, soit 2 environ. > Un second phénomène vient s ajouter au premier: l adaptation temporelle de la vision. En entrant dans un tunnel, les automobilistes doivent passer brutalement d un niveau de luminance élevé procuré par la lumière du jour à un niveau de luminance très faible à l intérieur du tunnel. En conséquence, l œil a besoin d un temps d adaptation. Pendant ce temps, le véhicule parcourt une distance qui est d autant plus grande que la vitesse est élevée. Si cette adaptation temporelle n est pas réalisée, les automobilistes perdent la visibilité des obstacles éventuels sur la route et la sécurité du trafic n est plus garantie. De manière concomitante, à l approche du portail d entrée, la luminance moyenne dans le champ visuel du conducteur décroît et à l intérieur de ce champ visuel, le pourcentage d espace occupé par le portail d entrée du tunnel augmente au fur et à mesure que le conducteur s en approche. 20 L seq L th L tr L int L ex Luminance extérieure (zone d accès) Luminance zone de seuil Luminance de la zone de transition Luminance de la zone intérieure Luminance de la zone de sortie L th 0,4 x L th Entrée tunnel Sortie tunnel 5 x L int SSD Zone d accès Luminancemètre L int ½ SSD Zone de seuil Zone de transition Zone intérieure Zone de sortie SSD 20m m SSD = Safe Stopping Distance (distance d arrêt) 2 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

3 C est pour neutraliser l effet de ces deux situations de stress que la première partie du tunnel appelée zone de seuil sera fortement éclairée sur une longueur égale à la distance d arrêt (Safe Stopping Distance). Cette distance d arrêt sera d autant plus longue que la vitesse autorisée pour les véhicules est élevée. Grâce à cet éclairage puissant dans la zone de seuil du tunnel, un conducteur pourra percevoir depuis l extérieur du tunnel un éventuel obstacle situé à l intérieur. La zone de seuil est suivie d une zone de transition dans laquelle le niveau de luminance est progressivement réduit sur une distance toujours déterminée par la vitesse autorisée pour les véhicules. Ceci afin d accompagner la courbe d acceptation de baisse de luminance admise par l œil et ainsi de gérer le phénomène d adaptation temporelle. Par ailleurs, le problème d adaptation spatiale disparaît une fois la zone de seuil franchie. En fin de zone de transition, la luminance est réduite à la valeur choisie pour l éclairage de la zone intérieure du tunnel. La zone de sortie moins critique en terme de perception visuelle sera quant à elle éclairée afin de préparer le conducteur au retour à la luminance extérieure et à la perception d obstacles dans la zone de sortie. La nécessité de renforcer la luminance à la sortie d un long tunnel dépend, entre autres, de son orientation et de son profil dans cette zone de sortie. Le luminancemètre mesure la luminance créée par la lumière naturelle dans la zone d accès depuis la distance d arrêt. Il commande un ordinateur qui va gérer l allumage et l extinction des régimes d éclairage. Tunnel de Costanera Norte, Santiago, Chili : l entrée du tunnel est fortement éclairée pour éviter tout problème d adaptation visuelle. Tunnel de Costanera Norte, Santiago, Chili : la luminance moyenne est progressivement réduite tout en assurant la visibilité et la sécurité pour les usagers. I 3

4 L éclairage des tunnels phénomène STROBOSCOPIQUE Quand un automobiliste circule dans un tunnel il faut éviter qu il ne soit gêné par le phénomène stroboscopique (flicker). En effet, en fonction de la vitesse de circulation et de l espacement des luminaires, un phénomène de papillotement apparaît lorsque la fréquence de perception des flashes dus aux sources lumineuses se situe dans une plage allant de 4 à 11 Hz. Ces fréquences correspondent à des fréquences hypnotiques et doivent donc absolument être évitées pour assurer une sécurité optimale des conducteurs dans le tunnel. Le phénomène est particulièrement présent dans le cadre de tunnels longs. Il y a dès lors un espacement minimal et maximal des luminaires à éviter en fonction de la vitesse de circulation des automobilistes. Par exemple, pour une vitesse de 60km/h (=16,6m/s), les espacements entre luminaires allant de 1,5m (=16,6m/s / 11Hz) à 4,1m (=16,6m/s / 4Hz) sont à rejeter. Cependant, cette restriction n est valable que si le phénomène dure plus de 20 secondes. Il ne faut donc en tenir compte que pour l éclairage de base de tunnels d une certaine longueur. CONTRASTES Le conducteur doit voir les obstacles quels que soient leur position et leur localisation dans les différentes zones du tunnel. Pour ce faire, il faut créer un contraste entre l obstacle et le fond sur lequel il se détache (route ou paroi). Soit l obstacle se détache en clair sur le fond, par contraste positif, soit en sombre, par contraste négatif. Plusieurs systèmes d éclairage exploitent l amplification des contrastes, qu ils soient positifs ou négatifs : > Éclairage symétrique : la lumière est dirigée symétriquement dans le plan parallèle au sens de la circulation. > Éclairage asymétrique à contre-flux («counter beam») : la lumière est distribuée asymétriquement dans le plan parallèle au sens de la circulation et l intensité lumineuse maximale est dirigée à contresens du trafic. Ce système amplifie les contrastes négatifs et renforce le niveau de luminance de la chaussée observée depuis la position du conducteur. > Eclairage asymétrique pro-flux («pro-beam») : la lumière est distribuée asymétriquement dans le plan parallèle au sens de la circulation et l intensité lumineuse maximale est dirigée dans le sens du trafic. Ce système amplifie les contrastes positifs et renforce le niveau de luminance de l obstacle observé depuis la position du conducteur. L = luminance de la chaussée Ev = éclairement vertical de l obstacle dans un plan perpendiculaire à la chaussée et au sens de circulation. Ev caractérise l importance de contraste entre l obstacle et le fond routier sur lequel celui-ci se détache. Plus le niveau de Ev est bas, plus le contraste négatif est élevé. Plus le niveau de Ev est élevé, plus le contraste positif est mis en évidence. Symétrique Contre-flux Pro-flux 4 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

5 Éclairage de secours La sécurité d un tunnel dépend de l éclairage principal mais aussi, en cas d incident majeur, de l éclairage de secours. Celui-ci a pour but de guider et d assister l usager en cas d incendie, lequel est souvent accompagné de fumées très denses. Il est dès lors important de prévoir un éclairage renforcé des zones de secours, des portes d incendie et des galeries d évacuation. Un balisage approprié sera également étudié de façon à guider les secouristes lors d une intervention et les usagers en difficulté - quelle que soit leur localisation dans le tunnel - vers les zones de secours. Des balises lumineuses BJ équipées de LED sont installées pour guider les secouristes et les usagers vers les sorties en cas d incident. Des postes de sécurité sont équipés d un éclairage de sécurité permanent. Un éclairage renforcé (avec des projecteurs TMB) et une peinture vive permettent aux usagers d identifier facilement et rapidement les galeries d évacuation. I 5

6 L éclairage des tunnels Le concept Schréder Les tunnels présentent souvent un environnement agressif pour les luminaires. D où l importance d une conception mécanique rigoureuse. Dans les tunnels routiers, le trafic génère une très forte pollution et l atmosphère qui y règne est hautement corrosive (humidité, gaz d échappement de véhicules, ph acide ou basique, couple galvanique, écarts de températures). Les luminaires soumis à ces conditions difficiles doivent donc répondre à des spécifications mécaniques rigoureuses. La gamme de produits Schréder a été développée pour répondre à ces hautes exigences. Le degré de protection offert par le corps du luminaire doit être suffisamment élevé afin d assurer une étanchéité optimale, ce qui permet d éviter les effets de la pollution de l air, l introduction de poussières en suspension et de projections d eau telles que celles engendrées par des nettoyages à haute pression. Les luminaires Schréder sont soumis à une série de tests afin de garantir le maintien de leurs performances mécaniques tout au long de leur durée de fonctionnement. Ils sont également conçus pour limiter leur maintenance au minimum. Citons les tests de résistance à la corrosion, d étanchéité, de comportement thermique, de résistance au feu, ainsi que ceux liés à la sécurité et aux protections contre les chocs électriques. Les luminaires Schréder sont conçus pour résister aux conditions extrêmement difficiles dans les tunnels et maintenir ainsi un éclairage de qualité constante. Test de corrosion Gaz d échappement, carburation imparfaite en altitude (particulièrement pour les moteurs diesel), humidité, sels, détergents utilisés pour l entretien, eaux de ruissellement, chaleur dégagée par les lampes, composent un environnement particulièrement agressif et corrosif. Les luminaires de tunnel sont ainsi confrontés à tous les types de corrosion qu ils soient chimiques, bactériologiques ou encore liés à la problématique du couple électrolytique. Les tests de corrosion menés en laboratoire et sur site, permettent d apporter des réponses techniques à ces différents problèmes. Test d étanchéité Le degré de protection doit être suffisamment élevé pour assurer l étanchéité aux poussières et à l eau afin d éviter les effets de la pollution de l air et la pénétration de projections d eau, particulièrement lors du nettoyage avec des jets à haute pression. 6 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

7 Test en soufflerie Les luminaires peuvent être soumis à des tests spécifiques. Pour le Tunnel sous la Manche par exemple, les luminaires JVT, MY1 et MY2 ont été soumis à des tests en soufflerie pour mesurer la résistance au passage de l air avec des variations de pression de 30kPa audessus et en dessous de la pression atmosphérique et pour des vitesses d air de 100m/s. Pour simuler l effet «piston» dû au passage des trains à grande vitesse, les tests d étanchéité ont été effectués sous surpression et dépression successives à des intervalles de temps de l ordre de 20 secondes. Test aux vibrations À chaque passage de véhicules, et plus particulièrement de camions, les luminaires sont soumis à d intenses vibrations. Schréder a développé, dans son laboratoire et en collaboration avec des universités, des tests rigoureux en matière de vibrations. Les luminaires tunnels, ainsi que leurs fixations, sont systématiquement soumis à ces tests. Par ailleurs, le PF5 a même subi positivement des tests parasismiques tels que ceux appliqués aux centrales nucléaires. Test au feu Le comportement des luminaires au feu est primordial. En cas d incendie dans le tunnel, le luminaire doit continuer à fonctionner pendant un temps suffisant pour permettre aux services de secours d intervenir et aux usagers de rejoindre les abris de secours. Deux conséquences potentielles sont dès lors à éviter : une rupture dans la continuité de l alimentation électrique et la chute des luminaires. On veillera également à employer des matériaux ininflammables et ne dégageant pas de fumées toxiques. Le matériau synthétique utilisé pour le corps du PF5 par exemple est auto-extinguible et ne dégage pas de fumées toxiques (M1 - FO - UL94). Test aux chocs Projections de pierres par les véhicules et actes de vandalisme doivent être pris en compte dans la conception des luminaires de tunnel. Notons également les chocs que peuvent provoquer les camions dont la bâche n est pas correctement ajustée. I 7

8 L éclairage des tunnels Distributions photométriques La géométrie des tunnels est à chaque fois différente. Pour obtenir une distribution photométrique optimale, le laboratoire du Groupe Schréder GIE étudie la photométrie la plus adaptée à chaque ouvrage et le bureau d études prend en compte les éléments spécifiques de chaque type d application afin de maximiser les performances. Pour cette raison, Schréder dispose d une très large palette de réflecteurs intégrables dans chaque type de luminaire. Mesures de la répartition lumineuse à l aide du goniophotomètre. Installation bilatérale de luminaires équipés de tubes fluorescents. Installation axiale de luminaires équipés avec des lampes sodium haute pression. La Technologie HiR (High Reflect) Afin d encore optimiser et améliorer les performances de nos appareils de tunnels, nous avons fait évoluer la technologie des réflecteurs par l utilisation d un matériau multi-couches qui affiche un coefficient de réflexion de 95%. Ainsi équipés, nos luminaires présentent une amélioration de leur performance de 5% par rapport à une solution classique. Disposition des luminaires La variété des photométries disponibles permet d étudier tous les cas d implantation. Eclairage symétrique Disposition latérale (plafond ou murale) Disposition bi-latérale Disposition axiale Disposition bi-axiale Eclairage asymétrique à contre-flux Disposition axiale Disposition bi-axiale 8 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

9 SCHRÉDER, PARTENAIRE DE VOS PROJETS LABORATOIRE ET BUREAU D ÉTUDES Lors du lancement d un projet, Schréder met ses spécialistes à la disposition du maître d ouvrage et de son maître d œuvre. Le bureau d études de Schréder prend en charge l étude de l éclairage des tunnels. Celui-ci réalise les calculs photométriques dans les différentes zones du tunnel, pour les régimes recommandés par la norme en vigueur (CIE 88:2004) et en fonction des exigences du maître d œuvre. Le bureau d études propose ensuite les luminaires les plus adéquats pour la solution d éclairage à appliquer. Il est à noter que seuls les luminaires pris en compte lors des calculs préliminaires peuvent satisfaire aux performances annoncées et garanties par notre bureau d études. MESURES SUR SITE L installation terminée, Schréder peut mesurer sur site les niveaux d éclairement et/ou de luminance dans les différentes zones du tunnel et les comparer aux niveaux théoriques calculés lors de la phase d étude. Des mesures de luminance sont souhaitables pour compléter les contrôles contractuels d éclairement. Schréder s engage à garantir les performances annoncées de ses luminaires. Pour des applications très particulières, des luminaires sont conçus sur mesure afin de rencontrer les spécifications mécaniques et photométriques. Les mesures sur site des niveaux d éclairement et/ou de luminance doivent corroborer les calculs préliminaires. I 9

10 L ÉCLAIRAGE DES TUNNELS VARIÉTÉ DE MATÉRIAUX La gamme Schréder propose des luminaires constitués de différents matériaux : aluminium anodisé, acier inoxydable et matériau synthétique (polyester renforcé fibres de verre). Chacun d eux présente des spécificités propres sur le plan du comportement mécanique, de la résistance à la corrosion, etc. Schréder vous conseillera le matériau le plus adéquat en fonction du type de tunnel (urbain ou de montagne) et selon que l atmosphère est plus ou moins corrosive ou humide. LUMINAIRES APPLICATIONS Corps aluminium Protecteur verre Fixation aluminium Tunnels urbains Tunnels de basse et moyenne montagne Tunnels de haute montagne Corps aluminium peint Protecteur verre Fixation acier inoxydable Corps acier inoxydable Protecteur verre Fixation acier inoxydable Corps matériau composite Protecteur verre Fixation acier inoxydable LES DIFFÉRENTS TYPES DE FIXATIONS Les fixations constituent un élément essentiel dans un appareil d éclairage. Schréder possède un panel de fixations pour toutes sortes de fonctionnalités : haute résistance aux vibrations, débrochables, à inclinaison réglable, préinclinées... Schréder développe également des fixations sur-mesure en fonction de la configuration du tunnel et des impératifs avancés par le maître d oeuvre. Un objectif reste constant : faciliter la tâche de l installateur en diminuant son temps d intervention. Quelques exemples de systèmes de fixations : Pour les luminaires de type boîtier moulé ou injecté : Fourches Pattes Débrochable Pour les appareils type extrudé d aluminium : Suspensions fixes Pattes Orientable Orientable et réglable (distance luminaire / paroi) Pour les appareils type extrudé d aluminium : Suspensions fixes Débrochable Horizontal (±5 ) Débrochable, orientable et réglable (3 axes) 10 I SCHRÉDER - LES SOLUTIONS D UN SPÉCIALISTE

11 L éclairage des tunnels - PRODUITS TUNNELS ROUTIERS LONGUEURS VARIABLES ACCÈS FRONTAL FV1 étanchéité IP 65 profondeur réduite fermeture par profilé continu fluorescence T5 : 80 W / T8 : 58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé anodisé flasques : fonte d aluminium FV3 étanchéité IP 65 fermeture par profilé continu sodium haute pression : max. 2x400 W sodium basse pression : max. 1x131 W fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé anodisé flasques : fonte d aluminium FV4* étanchéité IP 65 largeur importante pour accueillir des optiques contre-flux fermeture par profilé continu utilisation en renforcement, contre-flux sodium haute pression : max. 2x400 W sodium basse pression : max. 2x131 W fluorescence T5/T8 : max. 3x58 WW corps : aluminium extrudé anodisé flasques : fonte d aluminium LV3* étanchéité IP 65 encastrable profondeur réduite fermeture par profilé continu éclairage rasant sodium haute pression : max. 2x400 W sodium basse pression : max. 1x131 W fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé anodisé flasques : fonte d aluminium NTL1 étanchéité IP 65 profondeur réduite fermeture par profilé continu fixation par étriers indépendants réglables sodium haute pression : max. 1x150 W sodium basse pression : max. 1x131 W fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé anodisé flasques : fonte d aluminium ST* étanchéité IP 54 encastrable anti-vandalisme ouverture par ventouse sodium haute pression : max. 1x150 W sodium basse pression : max. 1x131 W fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé anodisé flasques : tôle d aluminium ou polycarbonate 11 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

12 LONGUEURS VARIABLES ACCÈS LATÉRAL TS3 étanchéité IP 65 acier inoxydable ouverture frontale fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : acier inoxydable AT-T5 étanchéité IP 66 optique basculante sans outils luminaire intégré dans un profilé continu fluorescence T5 : toutes puissances corps : aluminium extrudé flasques : polycarbonate renforcé fibres de verre protecteur : verre trempé multi-couches TGR étanchéité IP 66 luminaire basculant autour d un profilé charnière et verrous ¼ tour ouverture latérale mise en ligne continue possible fluorescence T5 : max. 80 W corps : aluminium extrudé flasques : fonte d aluminium ou polycarbonate FR3* étanchéité IP 65 traitements spéciaux anti-corrosion leviers de fermeture rapide sodium haute pression : max. 2x400 W sodium basse pression : max. 1x131 W fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé flasques : fonte d aluminium ou polyester armé FR4* étanchéité IP 65 traitements spéciaux anti-corrosion largeur importante pour accueillir des optiques contre-flux levier de fermeture rapide utilisation en renforcement, contre-flux sodium haute pression : max. 2x400 W sodium basse pression : max. 1x131 W corps : aluminium extrudé flasques : fonte d aluminium ou polyester armé

13 LONGUEURS FIXES applications DIVERSES BOÎTIERS PF5 étanchéité IP 66 matériau synthétique : non-corrodable, 0% halogène, résistant au feu ouverture frontale protecteur réversible : incliné ou parallèle au boîtier sodium haute pression : max. 1x400 W 2x150 W fluorescence compacte : max. 3x55 W corps : polyester chargé de fibres de verre AF4 étanchéité : IP 66 aluminium injecté ouverture frontale utilisation en section courante, renforcement symétrique et contre-flux sodium haute pression : max. 1x600 W 2x150 W sodium basse pression : max. 2x36 W fluorescence compacte : max. 2x36 W induction : max. 165 W corps : aluminium injecté traité par poudrage JVT 18 étanchéité : IP 66 résistance aux chocs : IK 10 résistance aux dépressions/surpressions jusqu à 30kPa éclairage de tunnels ferroviaires, de galeries techniques, de secours, fluorescence compacte : max. 1x18 W corps : fonte d aluminium fourche : acier ou aluminium TS5 étanchéité IP 65 acier inoxydable ouverture frontale renforcement symétrique et contre-flux sodium haute pression : max. 1x400 W corps : acier inoxydable LINEA T5 étanchéité : IP 65/IP 44 luminaire compact intégré dans un profilé éclairage de passages souterrains pour piétons, cyclistes fluorescence T5 : max. 80 W corps : aluminium extrudé anodisé ou polycarbonate

14 ÉCLAIRAGE DE SECOURS MY1 étanchéité : IP 67 éclairage de secours (batterie intégrée), galeries, signalisation colorée sodium basse pression : max. 1x36 W fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé flasques : polycarbonate protecteur : polycarbonate extrudé BJ étanchéité : IP 67 balisage lumineux très longue durée de vie des sources (LED) haute résistance à la corrosion, aux chocs et aux vibrations 2x12 LED corps : fonte d aluminium protecteur : verre ou polycarbonate TMB étanchéité : IP 66 signalisation lumineuse des zones de secours fonctionnement en continu ou clignotant en cas d urgence halogène : 300 W iodures métalliques : 150 W corps : aluminium protecteur : verre ou polycarbonate Éclairage symétrique Éclairage contre flux (à flux opposé au sens de la circulation) Éclairage pro flux (à flux dirigé dans le sens de la circulation) Éclairage rasant de tunnels courts, de ponts et de viaducs, de servitudes aériennes MY2 étanchéité : IP 67 éclairage de secours (batterie intégrée), galeries, fluorescence T5/T8 : max. 2x58 W fluorescence compacte : max. 2x55 W corps : aluminium extrudé flasques : fonte d aluminium protecteur : verre BT LED étanchéité : IP 67 balisage lumineux de secours très longue durée de vie des sources (LED) résistant au feu LED corps : aluminium Wallpack: appliques murales Gares et galeries souterraines Passages et galeries pour piétons Tunnels de service Éclairage de secours * Ces produits sont sujet à des adaptations locales spécifiques ; veuillez nous consulter. I 14

15 Schréder à la pointe de la technologie pour réduire la facture énergétique Les moyens permettant de réduire la consommation énergétique de l éclairage d un tunnel sont multiples. On peut agir sur les paramètres suivants : > Des distributions photométriques adaptées à la géométrie du tunnel, c est-à-dire des distributions qui permettent d obtenir le meilleur rapport lux/cd/m 2. > Le choix d un luminaire à haute étanchéité, ce qui préserve les performances photométriques dans le temps et garantit des facteurs de maintenance élevés par une limitation sensible de la dépréciation lumineuse. > Le choix d un système performant de gestion du niveau de luminance, permettant de réguler au mieux les régimes d éclairage tout en préservant la sécurité de la circulation. > L aménagement du revêtement routier dans la zone d accès du tunnel en asphalte noir et le choix d une couleur sombre pour le portail d entrée du tunnel. De manière générale, assombrir la zone d entrée de façon à réduire la luminance extérieure (Lseq) ce qui permet en conséquence de réduire la luminance dans la zone de seuil (Lth). > La sélection d un revêtement clair pour la chaussée et les parois dans le tunnel. La télégestion La télégestion offre la possibilité de contrôler individuellement chaque luminaire présent dans le tunnel. Grâce à un module de contrôle électronique installé dans chaque luminaire, il est possible, en combinaison avec un ballast bi-puissance ou électronique, de réduire le flux de chacune des lampes individuellement. La courbe théorique du niveau de luminance nécessaire peut ainsi être respectée avec plus d exactitude en fonction de la luminance extérieure, réduisant l énergie totale consommée. On connaît également à tout instant l état de chaque lampe (éteinte / allumée / type de régime de fonctionnement / défectueuse / nombre d heures de fonctionnement). Ceci permet de limiter le câblage installé. En effet, le signal de commande des luminaires peut passer par un seul câble dédié à cet effet, voire même par le câble d alimentation. Schréder reste attentif à l évolution constante des différentes technologies de façon à être en mesure d apporter le meilleur conseil à ce sujet. Les LED La technologie LED (diodes électro-luminescentes) offre des durées de vie très longues, ce qui permet d espacer les opérations de maintenance, très coûteuses en tunnel. Les LED sont déjà très performantes pour des applications de balisage ou de signalétique. Les balises BJ et BT LED intègrent d ailleurs cette technologie. Schréder suit attentivement la rapide évolution des LED pour être à même de proposer des solutions plus globales incluant cette technologie dès que l efficacité lumineuse des sources le permettra % Diagramme de luminance L TH (cd/m 2 ) % % Régime 1 Courbe CIE Régime 2 Régime 3 Régime 4 Régime % Distance (m) depuis le portail La courbe CIE indique le niveau minimal de la luminance à garantir à l entrée du tunnel. La courbe bleue (Régime 1) montre la luminance réellement obtenue lorsque tous les appareils fonctionnent à 100%. Les autres courbes de niveau inférieur indiquent la luminance obtenue pour les différents régimes d éclairage, ceux-ci seront à utiliser en fonction du niveau de luminance extérieur. I 15

16 L éclairage des tunnels Tunnels en ligne continue au plafond Tunnel de Malmasin, Bilbao, Espagne : éclairage en ligne continue au plafond avec des luminaires MY1 équipés de tubes fluorescents. Renforcements en FV3 avec lampes sodium haute pression. Tunnel de Kai Tak, Hong Kong, Chine : éclairage en ligne continue au plafond avec des luminaires FV3 équipés de lampes sodium haute pression et de tubes fluorescents. TUNNELS en ligne continue latérale Tunnel de Canal de Suez, Egypte : éclairage en ligne continue latérale avec des luminaires FV3 équipés de tubes fluorescents. 16 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

17 TUNNELS EN LIGNE DISCONTINUE TUNNEL DE COINTE, LIÈGE, BELGIQUE : éclairage symétrique en ligne discontinue axiale avec des luminaires FV1 équipés de tubes fluorescents T5. TUNNEL DE WADI MUDIK, GILLAY, L EMIRAT DE SHARJAH : éclairage symétrique en ligne discontinue bilatérale avec des luminaires FV3 équipés de tubes fluorescents et renforcement avec des luminaires AF4 équipés de lampes sodium haute pression. TUNNEL DE BERG BOCK, ZELLA-MEHLIS, ALLEMAGNE : éclairage en ligne discontinue centrale avec des luminaires PF5 équipés de lampes sodium haute pression. TUNNEL PRAPONTIN (A32), PIEMONT, ITALIE : éclairage symétrique en ligne discontinue bilatérale avec des luminaires FV3 équipés de lampes SHP 150 à 400W. I 17

18 L éclairage des tunnels TUNNELS COURTS Tunnel de la Porte Champeret, Paris, France : éclairage asymétrique avec des luminaires FV3 équipés de lampes sodium basse pression et renforcement en sodium haute pression. Graz, Autriche : éclairage asymétrique avec des luminaires FV3 équipés de tubes fluorescents et renforcement en sodium haute pression. TUNNELS DE MONTAGNE Tunnel de Puymorens, France : éclairage en lignes discontinues biaxiales avec des luminaires FR3 équipés de lampes sodium basse pression et fluorescence compacte. Tunnel de Chamoise (A40), France : éclairage en lignes discontinues biaxiales avec des luminaires FR3 équipés de lampes sodium basse pression. 18 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

19 ZONES D ACCÈS ET DE SEUIL Tunnel de Saint-Germain (A40), France : éclairage symétrique avec des luminaires FR4 équipés de lampes sodium basse pression (2x131 W). Tunnel d Aiguebelle, France : éclairage en contre-flux avec des luminaires FR4 équipés de lampes sodium haute pression (1x400 W). Tunnel de Cuatro Caminos, Madrid, Espagne : éclairage symétrique avec des luminaires AF4 équipés de lampes sodium haute pression. I 19

20 L éclairage des tunnels ÉCLAIRAGE RASANT Terminal français du Tunnel sous la Manche : rampes d accès aux quais éclairées avec des luminaires MY1 équipés de tubes fluorescents 36 W de 26mm de diamètre. Terminal français du Tunnel sous la Manche : éclairage rasant en ligne continue avec des luminaires ST équipés de tubes fluorescents 36 W et 58 W de 26mm de diamètre. 20 I Schréder - Les solutions d un spécialiste

neos led 1 2 3 Road & Urban

neos led 1 2 3 Road & Urban neos led 1 2 3 Road & Urban la lumière verte neos led 4-12 m Console simple (petit modèle) Neos 1-2-3 Une gamme de luminaires alliant esthétique et efficacité Console simple (grand modèle) Neos 2-3 Console

Plus en détail

LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX installations sportives intérieures et extérieures aéroports ports grands espaces LIGHTMASTER MAX

LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX installations sportives intérieures et extérieures aéroports ports grands espaces LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX Esthétisme, technologie, performances photométriques et flexibilité d utilisation font du LIGHTMASTER MAX le projecteur le plus performant pour satisfaire aux exigences des réalisations

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

gl2 DESCRIPTION OPTIONS AVANTAGES DIMENSIONS

gl2 DESCRIPTION OPTIONS AVANTAGES DIMENSIONS DESCRIPTION CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité: IP 66 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Classe électrique: II Tension nominale: 230 V 50 Hz Poids: 10,5 kg (*) selon la norme IEC - EN 60598

Plus en détail

alura led LA LUMIÈRE VERTE

alura led LA LUMIÈRE VERTE LA LUMIÈRE VERTE Design : Michel Tortel ÉLÉGANCE INTEMPORELLE ET HAUTE PERFORMANCE CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité du bloc optique : IP 66 (*) Résistance aux chocs : IK 04 (**) (PMMA) IK 10 (**)

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora bora bora 1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE Les bornes lumineuses Bora, déclinées en 4 tailles et équipées de LED intégrées dans une structure ajourée, constituent un mode d expression original.

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

ed scala l maya citea

ed scala l maya citea citea maya scala led cms led CARActéRistiqueS LUmiNAIRes Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Etanchéité des auxiliaires électroniques: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Résistance aérodynamique

Plus en détail

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Les bons luminaires pour votre salle de bain La lumière nous accompagne du matin au soir. L éclairage de nos pièces peut avoir une influence sur notre humeur et sur

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201 LUMINANCE ET MESURE DES REVÊTEMENTS ROUTIERS A L AIDE DE LUMINANCEMETRES NUMERIQUES Auteurs : Jean-Paul Rami Jacques Lecocq Retrouvez le programme et les autres présentations sur www.afe-eclairage.com.fr,

Plus en détail

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP K1 ELEGANT ET COMPACT 2 K1 ETAP K1 possède une forme élégante et compacte qui s intègre aux environnements les plus variés. La gamme très complète utilise différentes sources lumineuses et des possibilités

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches. 1 square La Bruyère 75009 Paris T: +33 (0)1 45 26 03 39 Courriel : info@absel.fr Skype : abselparis www.absel.fr Septembre 2008 EN STOCK! Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A

Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Détection automatique et mise en oeuvre simplifiée Les + produits De 2 à 16 boucles de détection Avec CMSI intégré ou externe Jusqu à 10 tableaux répétiteurs Borniers

Plus en détail

Éclairage indirect Orac Decor

Éclairage indirect Orac Decor I N S P I R I N G P R O F I L E S MADE IN EU nv ORAC sa, Biekorfstraat 32, B-8400 Ostend, Belgium - Tel: +32 59 80 32 52 - Fax: +32 59 80 28 10 - info@oracdecor.com Éclairage indirect Orac Decor Section

Plus en détail

E-T-A assure la sécurité de votre installation photovoltaïque

E-T-A assure la sécurité de votre installation photovoltaïque E-T-A assure la sécurité de votre installation photovoltaïque Produits innovants pour le marché de la photovoltaïque Sectionneur de charges E-T-A Sectionner les installations photovoltaïques de manière

Plus en détail

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance RÉGLEMENTATION L éclairage de sécurité et l alarme incendie (suite) 2. Les établissements recevant des travailleurs (ERT) Pour les Établissements Recevant des Travailleurs (ERT), l effectif théorique des

Plus en détail

Informations techniques Classe d isolation. Puissance 2,5 2,5 flux lumineux 210 lm 166,06 lm Efficacité Lumens/watt 84 66,42

Informations techniques Classe d isolation. Puissance 2,5 2,5 flux lumineux 210 lm 166,06 lm Efficacité Lumens/watt 84 66,42 84 31 011 400 Encastré Anneau Inox 2,5W (1 LED - 3000K) 10 Informations techniques Classe d isolation III Puissance 2,5 Intensité 210 lm Optique 10 Position de la lampe Fixe Résistance à la rupture IK

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir

illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir 3F Linda Led Lumière infi nie Linda LED est équipé de la nouvelle technologie LED de 3F qui, grâce aux sources développées spécifi quement

Plus en détail

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales.

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. 1 SOMMAIRE 1. Généralités 2. Descriptif technique des prestations

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

PIXEL. Design : STOA ARCHITECTURE

PIXEL. Design : STOA ARCHITECTURE PIXEL Design : STOA ARCHITECTURE LUMINAIRES PIXEL Design luminaire : STOA ARCHITECTURE Optitec 20,30 / Asymétrique PADLED PIXEL DESIGN : STOA ARCHITECTURE Le premier matériel d éclairage, c est la lumière.

Plus en détail

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere Kardó Une combinaison infinie de lumiere CONCEPT Design: eer architectural design, Belgique 2 - Kardó Kardó est un système d éclairage spécial qui permet de s adapter à l architecture à travers tout le

Plus en détail

Toitures et Lanterneaux

Toitures et Lanterneaux Toitures et Lanterneaux www.koscon.com FR INDEX 01» Pourquoi utiliser le polycarbonate en toiture? 02» Plaques et Panneaux en polycarbonate 08» Types de couvertures POURQUOI UTILISER LE POLYCARBONATE EN

Plus en détail

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex La technologie E-T-A PowerPlex commande multi - plexée et protection de réseau électrique de bord pour applications nautiques.

Plus en détail

Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions

Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions touch. switch. light L innovation dans la technique d eclairage Très grande force d éclairage, construction extremement petite, aucun danger de

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes Chauffage Direct @ccess gaine radiante avec brûleur gaz à l extérieur avantages Esthétique. 250

Plus en détail

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100 Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100 Texte d'info Tout simplement lumineuse! Lampe à détecteur hyper fréquence RS PRO 5100 Sensor idéale pour les parkings couverts, les parkings souterrains, les entrepôts

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

4 Meubles de rangement

4 Meubles de rangement Notre système d agencement de laboratoire SCALA vous offre un maximum de choix au niveau des variantes de rangement pour un accès rapide et un stockage sûr. Tous les espaces de rangement peuvent être équipés

Plus en détail

Série Albany RapidRoll 3000 Les portes à haute performance pour applications externes et internes pour l industrie.

Série Albany RapidRoll 3000 Les portes à haute performance pour applications externes et internes pour l industrie. Série Albany RapidRoll 3000 Les portes à haute performance pour applications externes et internes pour l industrie Fiche technique 1 Série Albany RapidRoll 3000 Toutes les portes de la série Albany RapidRoll

Plus en détail

Ondulo ZE. Ondulo B1 LPO. Radium T5. Encastrés fluorescents. Architecture et technique 4,2 4,2 4,2 4,3 4,3 20 960 F

Ondulo ZE. Ondulo B1 LPO. Radium T5. Encastrés fluorescents. Architecture et technique 4,2 4,2 4,2 4,3 4,3 20 960 F Architecture et technique B3056 Encastrés fluorescents Ondulo ZE Plafonnier encastré avec caisson métallique Réfracteur écran en tôle microperforée Couleur : blanc Eclairage direct/indirect à lumière réfléchie.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Une tolérance de 5% sera admise sur les dimensions décrites ci dessus.

Une tolérance de 5% sera admise sur les dimensions décrites ci dessus. A. Description générale Luminaire de type fonctionnel qui se distingue par une ligne linéaire biseauté très épurée et présentant une légère asymétrie dans sa vue de profil. Les auxiliaires nécessaires

Plus en détail

VOYANTS - SPOTS - BALISES SERIE YDRIS SERIE GALLIA SERIE VOYANT V22/V30

VOYANTS - SPOTS - BALISES SERIE YDRIS SERIE GALLIA SERIE VOYANT V22/V30 COMITRONIC - BTI L innovation notre moteur ISO 9001 : 2008 VOYANTS - SPOTS - BALISES à led haute intensité lumineuse SERIE YDRIS SERIE GALLIA SERIE VOYANT V22/V30 Nouvelle création très lumineuse 2011

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine (1/2) 3. La photo sous marine (2/2) 4. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les

Plus en détail

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte KLIMAT Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte Mark possède une série de centrales de traitement d air qui peuvent être utilisées dans

Plus en détail

Dispositifs d éclairage naturel

Dispositifs d éclairage naturel Dispositifs d éclairage naturel "L'expérience plastique que devait représenter l'accès au Panthéon mérite qu'on s'y arrête.(...) L'entrée plongeait le visiteur - comme elle le fait encore de nos jours

Plus en détail

Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR. Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations

Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR. Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations 3 modes de chauffage Les cassettes rayonnantes Les cassettes

Plus en détail

Nouveauté. nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée

Nouveauté. nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée Nouveauté nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée - 2 3 et deux nouvelles gammes de ventilateurs collectifs pour la ventilation modulée Les gammes de ventilateurs VCZ et

Plus en détail

Porte à haute performance Albany RR300 Plus Alu. ASSA ABLOY Entrance Systems

Porte à haute performance Albany RR300 Plus Alu. ASSA ABLOY Entrance Systems Porte à haute performance Albany RR300 Plus Alu ASSA ABLOY Entrance Systems Albany RR300 Plus Alu Porte à grande vitesse, légère et compacte pour usage interne Équipement supplémentaire disponible pour

Plus en détail

Câbles pour installations solaires photovoltaïques. Pour une énergie plus propre

Câbles pour installations solaires photovoltaïques. Pour une énergie plus propre Câbles pour installations solaires photovoltaïques Pour une énergie plus propre One Company Connecting The World POWERFUL PRESENCE PRODUCTS PERFORMANCE PEOPLE Depuis 165 ans, General Cable est un pionnier

Plus en détail

Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON

Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON Maître d'ouvrage : SCP Huvey/Gaudrey/Noël/Dimech Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON Lot n 11 ELECTRICITE Cahier des matériels Janvier 2014 CL.II Type CLII Applique murale chromé étanche

Plus en détail

NOCTIS CARACTÉRISTIQUES OPTIONS PHOTOMÉTRIE DIMENSIONS >> AVANTAGES CLÉS. différentes

NOCTIS CARACTÉRISTIQUES OPTIONS PHOTOMÉTRIE DIMENSIONS >> AVANTAGES CLÉS. différentes [Category: CATAMBIA, CATILLUM, CATSPORT, CATTRANS, CATINDUS, CATAMPU] NOCTIS [Category: CATAMBIA, CATILLUM, CATSPORT, CATTRANS, CATINDUS, CATAMPU] NOCTIS CARACTÉRISTIQUES >> AVANTAGES CLÉS Etanchéité du

Plus en détail

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1 AFE Eclairage public maintenance et normalisations Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1. Liste des normes et des guides EP La norme NF C 17-200

Plus en détail

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage Session d information pratique électriciens Eclairage Rénovation des installations d éclairage Arnaud Deneyer 21 mai 2014 Laboratoire Lumière & Bâtiment Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

Type extérieur intérieur Poids longueur largeur hauteur longueur largeur hauteur poids

Type extérieur intérieur Poids longueur largeur hauteur longueur largeur hauteur poids BUNGALOWS BUREAUX avec PANNEAUX SANDWICH Informations générales: Le descriptif suivant se rapporte aux caractéristiques et à l équipement des nouveaux conteneurs standards avec isolation mousse polyuréthane.

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

Sécurité et commerce électronique Ecrit par Christian Maudoux, TRASYS et Xavier Criel, UBIZEN

Sécurité et commerce électronique Ecrit par Christian Maudoux, TRASYS et Xavier Criel, UBIZEN Les Télécommunications (II) L'Eclairage Sommaire Les télécommunications Editorial Ecrit par Philippe Marque Sécurité et commerce électronique Ecrit par Christian Maudoux, TRASYS et Xavier Criel, UBIZEN

Plus en détail

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Texte d'info Une véritable centrale électrique y compris des LED puissantes! Lampe à détecteur hyper fréquence RS PRO 5002 LED Sensor idéale pour les parkings

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe

GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe Document A Nous avons besoin sans cesse de nous déplacer pour nos besoins au quotidien : aller à l école ou au travail, faire les courses, aller chez

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

BALISAGE BALISAGE AERIEN LUMINEUX

BALISAGE BALISAGE AERIEN LUMINEUX BALISAGE BALISAGE AERIEN LUMINEUX BALISE OBSTA HI/STI La lampe OBSTA HI STI 110 à 240 Veff est destinée à remplacer les OBSTA HI à transformateur. Outre le fait qu une solution électronique, est de plus

Plus en détail

Accessoires optionnels

Accessoires optionnels A Volet coupe-feu homologué culus Le volet coupe-feu HCE est offert comme option pour contenir le feu et la fumée sous la hotte lors d un feu aux appareils de cuisson. Construction : L assemblage du volet

Plus en détail

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires Chapitre 12 2012-2013 Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaire Economisez de l énergie Allumer, éteindre et régler l éclairage de manière automatique. Les détecteurs offrent plus de confort

Plus en détail

Luminaires d extérieur à LED. La solution fiable pour un éclairage efficace des espaces extérieurs

Luminaires d extérieur à LED. La solution fiable pour un éclairage efficace des espaces extérieurs Luminaires d extérieur à LED La solution fiable pour un éclairage efficace des espaces extérieurs www.thornlighting.ch 01 Projecteurs à LED Les luminaires d extérieur à LED de THORN associent une qualité

Plus en détail

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation GmbH & Co. KG Régulation SAS Fiche technique 907020 Page 1/7 Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation Pour la mesure de l humidité relative de l air

Plus en détail

Projecteurs pour lampes à décharge JET 7 - JET 5. projecteur pour l extérieur à haut rendement qui utilise une large gamme de lampes à décharge.

Projecteurs pour lampes à décharge JET 7 - JET 5. projecteur pour l extérieur à haut rendement qui utilise une large gamme de lampes à décharge. 6 195 426 JET 7 - JET 5 525 58 15 Ø11 Ø13 Ø11 155 46 55 15 Ø11 Ø13 Ø11 Projecteurs pour lampes à décharge projecteur pour l extérieur à haut rendement qui utilise une large gamme de lampes à décharge.

Plus en détail

Fonction et forme en parfaite harmonie.

Fonction et forme en parfaite harmonie. SYSTÈME D AUVENT Fonction et forme en parfaite harmonie. Auvent en acier inoxydable avec gouttière en aluminium intégrée Version en verre acrylique avec différentes formes : Auvent plongeant Auvent à pignon

Plus en détail

TECHNIQUE. Cahier. Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201

TECHNIQUE. Cahier. Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201 Cahier TECHNIQUE Guide d application de la norme européenne Éclairage public EN 13201 > Partie 1 : Sélection des classes d éclairage > Partie 2 : Exigences de performance DOSSIER RÉALISÉ PAR CHRISTIAN

Plus en détail

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES TC E-14 Norme approuvé le 10 octobre 2003 {R-14-2} TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

R ecommandation TOP 14 PRO D2

R ecommandation TOP 14 PRO D2 R ecommandation é c l a i r a g e TOP 14 PRO D2 février 2012 s o m m a ir e Préambule... p. 3 1. Données structurelles... p. 5 1.1 Implatation et nombre de mâts... p. 5 1.2 Alimentation électrique... p.

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Relumina L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été introduite

Plus en détail

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON A NEW LINE FOR LIGHT AXEON Un éclairage «Lumière du jour» haute performance Riche de son expérience dans le domaine médical, Zenium signe avec la ligne Axéon son entrée dans les espaces professionnels

Plus en détail

Terminal de porte DORMA TL TL-G+TL-S5N

Terminal de porte DORMA TL TL-G+TL-S5N Terminal de porte DORMA TL TL-G+TL-S5N DORMA TL Terminal de porte Terminal de porte pour système de sécurité d issue de secours Tout simplement plus sûr Un verrouillage garanti dans l usage au quotidien

Plus en détail

protéger bouches de ventilation : BCF 2 - types 1 et 2 FTE 503 114 B Conforme à la NFS 61-937 Type 1 Type 2

protéger bouches de ventilation : BCF 2 - types 1 et 2 FTE 503 114 B Conforme à la NFS 61-937 Type 1 Type 2 protéger bouches de ventilation : - types 1 et 2 Type 1 Conforme à la NFS 61-937 Type 2 FTE 3 114 B SEPTEMBRE 4 types 1 et 2 bouche de ventilation coupe-feu 2 heures Type 1 Classement au feu Type 1 : CF

Plus en détail

Fiche technique Fraiseuse à froid W 250 i

Fiche technique Fraiseuse à froid W 250 i Fiche technique Fraiseuse à froid W 250 i Fiche technique Fraiseuse à froid W 250 i Tambour de fraisage Largeur de fraisage 2 200 mm Profondeur de fraisage * 1 0 mm Écartement de pics 15 mm Nombre de pics

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

Schindler 3100 Simple et pratique. L ascenseur destiné à des petits immeubles résidentiels et conçu pour vous faciliter la vie.

Schindler 3100 Simple et pratique. L ascenseur destiné à des petits immeubles résidentiels et conçu pour vous faciliter la vie. Schindler 3100 Simple et pratique. L ascenseur destiné à des petits ieubles résidentiels et conçu pour vous faciliter la vie. Ascenseurs de personnes Schindler Nous tenons ce que nous promettons. Et nous

Plus en détail

CREATING LIGHT FOR PROFESSIONALS

CREATING LIGHT FOR PROFESSIONALS CREATING LIGHT FOR PROFESSIONALS www.less-sa.com 2 TECHNOLOGIE Une innovation suisse au service de votre productivité et de votre qualité Making more with L.E.S.S. SYSTEMES D ILLUMINATION NOUVELLE GENERATION

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT

DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT Educauto.org 20-01-05, Jean REYNAUD, Lycée JC Aubry, Bourgoin-Jallieu (38) Page 1 sur 7 DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT Introduction Garer son véhicule, effectuer une manœuvre en toute sécurité,

Plus en détail

Bras plafonnier Movita Fixation au plafond

Bras plafonnier Movita Fixation au plafond Bras plafonnier Movita Fixation au plafond Avec ses nombreuses possibilités de configuration et ses multiples options, la série Movita vous propose une grande capacité de charge, sans oublier les fonctions

Plus en détail

Systèmes de suspension en aluminium CS-3000 et

Systèmes de suspension en aluminium CS-3000 et Systèmes de suspension en aluminium CS-3000 et Modulaire, facile à monter et ergonomique Flexibilité en matière de contrôle-commande : La famille produits CS-3000 de BERNSTEIN Les constructeurs d installations

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES IsolAir IsolAir séparateur climatique pour chambres froides Séparation climatique ambiante Une séparation climatique optimale Le séparateur climatique Biddle

Plus en détail

Le contrôle de la signalisation horizontale

Le contrôle de la signalisation horizontale Le contrôle de la signalisation horizontale LRPC Aix / CETE Méditerranée 01/07/2008 1 Contrôle de la qualité des marquages : ECODYN Définitions Principe et description de l ECODYN Incertitudes des mesures

Plus en détail

Sortie à collecteur ouvert 30 Vc.c. NPN, courant de charge : 100 ma, tension résiduelle : 1 V max.

Sortie à collecteur ouvert 30 Vc.c. NPN, courant de charge : 100 ma, tension résiduelle : 1 V max. CELLULE A FIBRE OPTIQUE Cellule révolutionnaire capable de détecter une grande diversité d objets brillants I Fonction d apprentissage simple d utilisation Format compact, sans contact avec la fibre optique

Plus en détail

Type 1 conventionnelle

Type 1 conventionnelle Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Détection automatique et mise en oeuvre simplifiée Les + produits De 2 à 16 boucles de détection Avec CMSI intégré ou externe Jusqu à 10 tableaux répétiteurs Borniers

Plus en détail

Raccordement d immeubles à appartements

Raccordement d immeubles à appartements Raccordement d immeubles à appartements TGC-RES-SDU-2014/09 1 Raccordement d immeubles à appartements Le raccordement d un immeuble à appartements au réseau de Proximus est un incontournable. Cette démarche

Plus en détail

Un projet de la Direction Interdépartementale des Routes Centre-Est... p 14

Un projet de la Direction Interdépartementale des Routes Centre-Est... p 14 DOSSIER DE PRESSE Juillet 2010 Sommaire Le projet de réparation du Pont du Teil... p 3 Le déroulement du chantier... p 6 Les modifications de circulation... p 11 Le coût, le financement et les acteurs

Plus en détail

LE PORTER PIAGGIO ELECTRIQUE

LE PORTER PIAGGIO ELECTRIQUE LE PORTER PIAGGIO ELECTRIQUE ECOLOGIQUE, SILENCIEUX, SANS ODEURS, FONCTIONNEL ET FACILE A UTILISER PAR TOUS Direction assistée électronique Rayon de braquage (de 3,7m uniquement : le plus faible du marché)

Plus en détail

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Commune X Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée Les cheminements

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base

Plus en détail

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant

Plus en détail

PYROPANE vitrages PARE-FLAMME

PYROPANE vitrages PARE-FLAMME vitrages pare-flamme Règles d utilisation et d installation Installation Les vitrages Pyropane sont montés dans les menuiseries résistantes au feu appropriées (simples et doubles vitrages), ou au moyen

Plus en détail

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU www.rehau.com Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE: LA PROCHAINE GÉNÉRATION CONCEPTION AXÉE SUR LA PERFORMANCE ET STYLE ATTRAYANT La porte-fenêtre

Plus en détail

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Ingrid Van Steenbergen ODID Bureau conseil indépendant Economie d énergie en éclairage Bureau

Plus en détail

PHYTOTRON HELIOS 1200

PHYTOTRON HELIOS 1200 PHYTOTRON HELIOS 1200 Descriptif technique PHYTOTRON HELIOS 1200 : SOMMAIRE : I. STRUCTURE DU PHYTOTRON HELIOS1200...3 II. SYSTÈME FRIGORIFIQUE DU PHYTOTRON.........4 III. REFROIDISSEMENT DU SYSTEME D

Plus en détail

Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm

Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm Données techniques : mise à jour 01.04.2014 Sommaire Page Descriptions produits 3 4 Panneau des cadres en aluminium 4 Vue d ensemble des données techniques

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION Sirène d alarme extérieure auto alimentée

NOTICE D INSTALLATION Sirène d alarme extérieure auto alimentée NOTINS0FR024025- V1.07 NOTICE D INSTALLATION Sirène d alarme extérieure auto alimentée Fabrication Française SIREX SIREX-F Boîtier en fonte d aluminium avec peinture polyester LEDs Photo non contractuelle

Plus en détail