SOMMAIRE. INTRODUCTION p 4. A- Le Conseil Général p 5 B- La Direction de la Solidarité Départementale p 8 C- Le Service Enfance Famille p 9

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. INTRODUCTION p 4. A- Le Conseil Général p 5 B- La Direction de la Solidarité Départementale p 8 C- Le Service Enfance Famille p 9"

Transcription

1

2 SOMMAIRE INTRODUCTION p 4 I. LE CADRE INSTITUTIONNEL ET ADMINISTRATIF A- Le Conseil Général p 5 B- La Direction de la Solidarité Départementale p 8 C- Le Service Enfance Famille p 9 II. VOTRE STATUT A- L'accès à l'emploi, l'agrément p 13 B- Le recrutement p 15 C- La formation p 15 D- Le contrat de travail p 17 E- Le salaire p 20 F- Les sanctions disciplinaires p 21 G- La rupture du contrat de travail p 22 H- Les congés p 23 I- Le droit à la surveillance médicale p 26 J- Le droit à la protection fonctionnelle p 27 K- Le droit syndical p 27 L- Les instances professionnelles p 28 III. VOS OBLIGATIONS A- Le secret professionnel p 29 B- Coordonnées téléphoniques p 29 C- Changement de résidence et de composition de cellule familiale p 29 D- Absence du domicile avec (les) l'enfant(s) qui vous sont) est confié(s) p 29 E- Employeurs multiples p 29 IV. LA PRISE EN CHARGE DE L'ENFANT CONFIÉ A- Proposition d'accueil p 30 B- Le Contrat d'accueil p 30 C- Le statut de l'enfant accueilli p 32 D- La vie quotidienne de l'enfant p Les Allocations p Prise en charges diverses p La Santé p La Scolarité p Loisirs et vacances p Autorisations diverses p 41 2

3 E- Indemnités et majorations p 42 F- Changement de lieu d'accueil et fin d'accueil p 47 V. ASSURANCES A- La responsabilité civile p 48 B- Déclaration de sinistre p 49 C- Assurance véhicule p 49 D- Assurance scolaire p 49 VI. LES SITUATIONS D'URGENCE ET SPECIFIQUES p 50 VII. PRESTATIONS D'ACTION SOCIALE p 52 A- Suivi social mis en place pour le personnel B- Le Service Social C- Billet SNCF Congés payés VIII. ADRESSES ET NUMERO UTILE p ANNEXES ANNEXE 1 ANNEXE 2 ANNEXE 3 ANNEXE 4 ANNEXE 5 ANNEXE 6 ANNEXE 7 ANNEXE 8 ANNEXE 9 ANNEXE 10 ANNEXE 11 ANNEXE 12 ANNEXE 13 ANNEXE 14 ANNEXE 15 ANNEXE 16 ANNEXE 17 ANNEXE 18 ANNEXE 19 ANNEXE 20 ANNEXE 21 ANNEXE 22 ANNEXE 23 ANNEXE 24 Arrêté départemental État de frais de transport Demande de dérogation Frais de Transports Bulletin de Liaison Fiche de congés Autorisations d'absences liées à des événements familiaux Fiches récapitulatives allocations Attestation de Prise en charge Fiche de remboursement de dépense Autorisation de soins Autorisation d'activités scolaires Procédure demande de colonies de vacances Fiche Gestion Argent de Poche Ordre de Mission Période d'attente - Attestation Demande de majorations pour sujétions exceptionnelles Protocole sinistre ou accident Bulletin de salaire Dépassement de capacité d'accueil Fiche de changement de lieu d'accueil ou de fin d'accueil Contrat d'accueil Contrat d'accueil relais Le Projet Pour l'enfant PPE Notification de refus d'accueil 3

4 INTRODUCTION Vous venez d accueillir à votre domicile, un enfant qui vous a été confié par le Service Enfance et Famille de l'aide Sociale à l'enfance. Vous faites désormais partie intégrante du service Enfance Famille, chargé : - de mettre en œuvre le projet qui sera établi pour cet enfant, - lui apporter le soutien dont il a besoin, - l accompagner tout au long de son placement tout en maintenant les liens parents/enfant, - préparer le retour de l enfant dans sa famille. Le Service Enfance Famille de l'aide Sociale à l'enfance auquel vous venez donc d être affecté(e), rattaché à la Direction de la Solidarité Départementale, est un service non personnalisé du département (Conseil Général). Il est chargé de mettre en œuvre la politique de prévention et de protection de l Enfance dans le département. Les missions du département en matière d Aide Sociale à l Enfance, sont définies à l article L du Code de l Action Sociale et des Familles. Employé(e) par le département du Tarn et Garonne, et exerçant de ce fait une mission de service public, vous avez la qualité d agent non titulaire des collectivités territoriales (article 5 de la loi du 12 juillet 1992). Toutefois, les règles qui vous sont appliquées sont largement dérogatoires aux dispositions prévues pour les agents territoriaux non titulaires des collectivités territoriales, eu égard au caractère spécifique de la profession d assistant familial à savoir emploi exercé à domicile. Elles sont issues, notamment, du Code de l'action Sociale et des Familles (art L et R 422-1) et de la loi du 27 juin L activité d accueil de mineurs, demande un investissement important. L équipe, dont vous êtes un membre à part entière, vous apportera tout le soutien dont vous aurez besoin dans l accomplissement de cette tâche particulièrement délicate. Vous bénéficierez également d actions de formation d adaptation à l emploi, qui contribueront à une meilleure connaissance de ce métier. Ce règlement intérieur fixe par écrit les procédures de fonctionnement. Un comité de suivi constitué des représentants syndicaux, de l'association des Assistants Familiaux, des membres du service Enfance Famille et de la Direction des Ressources Humaines se réunira au moins une fois par semestre. 4

5 I. LE CADRE INSTITUTIONNEL ET ADMINISTRATIF : A- Le Conseil Général : Avec la décentralisation et le transfert de compétences qui l'a accompagnée, de 1982 à 1986, le Département de Tarn et Garonne a reçu la responsabilité de l'aide Sociale à l'enfance. Le Département assure cette mission sous l'impulsion de son Conseil Général qui a placé l'enfance et la famille dans les priorités de sa politique sociale. Le Conseil Général ou Assemblée Départementale est constitué de 30 conseillers généraux élus au suffrage universel direct pour 6 ans, à raison d'un représentant par canton. Le Conseil Général se réunit au moins une fois par trimestre. Il règle par délibérations les affaires départementales en traçant les politiques qui sont mises en œuvre par l'administration départementale. Il apporte également un soutien financier conséquent aux Communes, Communautés de Communes dans de nombreux domaines. Le Président : Il est : l'ordonnateur des dépenses, le chef des services départementaux, le gestionnaire du domaine départemental. Élu par ses pairs, le Président du Conseil Général exerce le pouvoir exécutif. Il prépare et exécute les délibérations de l'assemblée Départementale et de sa Commission Permanente. Il présente le budget et le compte administratif à l'assemblée Départementale. Le Bureau : Il est composé du Président du Conseil Général et de deux Vice-Présidents délégués. Les Vice-Présidents délégués exercent les prérogatives qui leur sont déléguées par le Président, sous sa surveillance et sa responsabilité. 5

6 La Commission Permanente : - Composée de 9 vice-présidents et 5 membres représentant les différentes sensibilités de l'assemblée Départementale. Elle se réunit 1 fois par mois pour régler les affaires courantes du Département, dans le cadre de la délégation de compétences qui lui est consentie par l'assemblée, dans la limite des crédits et des programmes votés par l'assemblée. Les commissions : - Elles étudient les dossiers présentés par le Président, émettent des avis et font des propositions. - Elle sont au nombre de 8 et ont chacune une compétence propre : - 1 ère commission : Finances, affaires générales, personnel, bâtiments départementaux. - 2 ième commission : Travaux publics, voies de communication, aménagement urbain. - 3 ième commission : Éducation, sport et culture. - 4 ième commission : Agriculture, aménagement rural et environnement. - 5 ième commission : Solidarité, santé et action sociale. - 6 ième commission : Développement économique, emploi, promotion et vœux. - 7 ième commission : Aménagement du territoire et tourisme. - 8 ième commission : Environnement et aménagement rural 6

7 ORGANIGRAMME - ADMINISTRATION ET «SATELLITES» ( à venir) 7

8 ORGANIGRAMME - ADMINISTRATION ET «SATELLITES» ( à venir) 8

9 C - Le service Enfance Famille : Dans le cadre de son activité, l'assistant familial dépend : - du pôle de domiciliation des parents de l'enfant accueilli. Ce pôle est situé dans un territoire, sous la responsabilité d'un Responsable Technique Territorial Enfance Famille (RTEF). - L assistant familial appartient pour chaque enfant à une équipe constituée du psychologue et du référent sous la responsabilité du RTEF. Le travail en équipe s'organise dès l'arrivée de l'enfant et se concrétise, 3 mois maximum après l'arrivée de l'enfant, par la tenue d'une réunion spécifique pour élaborer le Projet pour l'enfant (PPE) (ANNEXE 23) et autour de réunions de Synthèse Enfance qui jalonnent le placement. D'autres temps de rencontres sont prévus concernant le statut d'assistant familial et la pratique professionnelle. Le Responsable Technique Territorial Enfance Famille est le garant du bon fonctionnement de l'équipe. Le RTEF organise la continuité de la mission : soutien de l assistant familial, prise en charge de l'enfant confié. 1 - Le Projet Pour l'enfant (P.P.E.) (ANNEXE 23) : Le PPE est établi dans les 3 mois qui suivent l'accueil de l'enfant. Il est élaboré au cours d'une réunion qui rassemble les professionnels intervenant dans l'accompagnement de l'enfant et de sa famille sous la responsabilité du RTEF. Il sera revu à échéance ou avant, à la demande de l'assistant familial ou à celle d'un autre membre de l'équipe. Le RTEF rencontre systématiquement les parents pour leur faire partager les objectifs du PPE et le contractualiser (signature des parents et du RTEF), puis il est transmis au Juge des Enfants (placement judiciaire) et peut être lu à l'enfant, en fonction de son âge. L'assistant familial, dans le cadre de sa participation à l'élaboration du PPE, comme tous les professionnels, connaît des éléments du PPE dans le respect de la loi du 5 mars 2007 qui légalise et encadre le partage des informations à caractère secret (art. L et L du CASF). Le PPE est classé dans le dossier de l'enfant au pôle de référence. 9

10 2 - La Synthèse Enfance liée au placement : La Synthèse Enfance est une instance de travail réunissant l'ensemble des acteurs du placement et les partenaires concernés. Des Synthèses Enfance sont organisées sur les pôles hebdomadairement suivant un calendrier pré-établi. Les membres permanents des Synthèses Enfance sont : le référent de la situation, le psychologue, le travailleur médico-social chargé de l'accompagnement de la famille, l'assistant familial. Peuvent participer à cette instance, le responsable de pôle et d'autres professionnels concernés par la situation. Elles ont un caractère obligatoire et concernent l'assistant familial, détenteur de l'agrément, à qui l'enfant est confié. 3 - Autres temps : - tous les quatre mois, une réunion institutionnelle concernant la pratique professionnelle et le statut de l'assistant familial, avec le RTEF et les assistants familiaux employés du territoire, - une fois par an, un séminaire ASE qui regroupe les professionnels de la mission ASE autour d'une réflexion commune. Les Responsables Techniques Enfance Famille (RTEF) sont domiciliés : - Territoire 1, Mr KHAIZA pôle de Moissac Tél.: pôles de Moissac, Castelsarrasin, Valence d'agen et Beaumont de Lomagne - Territoire 2, Me FALBA sur le pôle de Montauban Centre Tél.: pôles de Montauban Centre, Unal, Labat et Les Chênes - Territoire 3, Me TABAALI sur le pôle de Montech Tél.: les pôles de Caussade, Negrepelisse, Montech et Grisolles 4 La Commision de Recours : Une commission de recours peut être réunie en cas de désaccord grave. Elle est composée : d'un représentant des Assistants Familiaux à la CCPD, d'un représentant de la DRH (le cas échéant), d'un Responsable Technique Enfance Famille, du Responsable du service Enfance Famille, du directeur de l'ase (le cas échéant). Les modalités de saisine de cette Commission feront l'objet d'une annexe ultérieurement. 10

11 DIRECTION ENFANCE FAMILLE AIDE SOCIALE A L'ENFANCE PROTECTION MATERNELLE INFANTILE AIDE SOCIALE A L'ENFANCE PMI Chef de Service Me BERTIN CDPE Chef de Service Mr DELMAS CELLULE ADOPTION Chef de Service Me SEMPE SERVICE ENFANCE FAMILLE Chef de Service Mr SABATIE PLACEMENT JEUNESSE aucun changement 11

12 SERVICE PLACEMENT SERVICE ENFANCE FAMILLE Chef de Service SERVICES ADMINISTRATIFS PLACEMENT RESPONSABLE TECHNIQUE TERRITORIAL RESPONSABLE TECHNIQUE TERRITORIAL RESPONSABLE TECHNIQUE TERRITORIAL TERRITOIRE 1 : Pôles de Valence - Moissac - Castel - Beaumont TERRITOIRE 2 : Pôles de Montauban Les Chênes - Montauban Labat - Montauban Villebourbon - Montauban Unal TERRITOIRE 3 : Pôles de Nègrepelisse Caussade - Montech - Grisolles 12

13 II. VOTRE STATUT : A - L'accès à l'emploi, l'agrément : 1 - Conditions générales : Les conditions générales d accès à l emploi d assistant familial du Service Enfance Famille de l'aide Sociale à l'enfance, sont alignées sur celles exigées pour exercer un emploi d agent non titulaire de la fonction publique territoriale, à savoir : jouir de ses droits civiques, pour les personnes de nationalité française ou les ressortissant(e) d un État membre de la Communauté Européenne ; être en situation régulière au regard des lois régissant l immigration, pour les personnes de nationalité étrangère ; avoir un casier judiciaire vierge au bulletin n 2 de toutes mentions incompatibles avec l exercice de cette profession ; pour chaque majeur vivant au domicile du demandeur, avoir un casier judiciaire vierge de toutes mentions au bulletin n 3 ; posséder les aptitudes physiques requises pour exercer cette activité. Un examen médical sera exigé si le recrutement intervient plus de six mois après la visite médicale passée par l'assistant familial pour l obtention de son agrément ; se trouver en position régulière au regard du Service National. 2 - L'agrément : L'assistant familial doit être titulaire de l agrément à titre permanent prévu à l article L du Code de l' Action Sociale et des Familles a - Validité : Cet agrément est valable 5 ans. Il précise le nombre de mineurs pouvant être accueillis à titre permanent et de façon continue. Il ne peut être supérieur à 3, y compris les jeunes majeurs de moins de 21 ans, sauf dérogation accordée par le Président du Conseil Général (en cas de fratrie, par exemple). Dans le cas de : - changement de résidence à l intérieur du département : l'assistant familial doit notifier, par lettre recommandée avec accusé de réception, sa nouvelle adresse 15 jours au moins avant son aménagement. - changement de département : la notification doit être adressée au Président du Conseil Général du département d'origine et du nouveau département de résidence qui sollicitera le dossier. b - Renouvellement : Le renouvellement de l'agrément devient automatique et sans limitation de durée lorsque la formation mentionnée à l'article L du Code de l'action Sociale et des Familles (CASF) est sanctionnée par l'obtention d'une qualification d'un Diplôme d État d Assistant Familial (DEAF). Les assistants familiaux sont cependant astreints à la démarche de renouvellement une seule fois au terme de la période de 5 ans, celle-ci est uniquement administrative. Les assistants familiaux n'ayant pas le DEAF sont soumis à la démarche de renouvellement tous les 5 ans. 13

14 c - Dépassement exceptionnel du nombre d'enfants autorisés : «A titre exceptionnel, à la demande de l'employeur et avec l'accord écrit préalable de l'assistant familial et du Président du Conseil Général le nombre d'enfants accueillis peut être dépassé pour une courte durée.» (exemple : remplacement d'un autre assistant familial, période d'adaptation d'un nouvel enfant placé, accueil en urgence). Procédure : - l'assistant familial adresse au service employeur une demande de dépassement de capacité d'accueil (ANNEXE 19) ; - l'employeur adresse au service PMI une demande d'autorisation de dépassement temporaire, après s'être assuré qu'elle est compatible avec l'accueil des autres enfants placés, surtout s'il y a plusieurs employeurs ; - le médecin de PMI chargé des agréments des assistants familiaux propose l'accord ou le refus motivé de dépassement à la signature du Président du Conseil Général ; - le Président du Conseil Général notifie sa décision au service employeur, en précisant le nombre d'enfant et la durée de l'accueil, si l'avis est favorable, ou motive le refus. d Restrictions pouvant être apportées à l agrément : suspension, réduction ou retrait : Si les conditions d'accueil ne garantissent plus la sécurité, la santé et l'épanouissement des enfants confiés, l'agrément de l'assistant familial peut être suspendu, réduit ou retiré selon les procédures suivantes : - la suspension d'agrément est décidée, à titre conservatoire, par le Président du Conseil Général pour une durée maximum de 4 mois. La Commission Consultative Paritaire Départementale (CCPD) est systématiquement informée des décisions de suspension. - la réduction et le retrait d'agrément font l'objet d'un avis préalable de la CCPD destiné à éclairer ou orienter la décision du Président du Conseil Général. L'assistant familial est informé au minimum 15 jours auparavant : - de la date de la CCPD, - des motifs conduisant le Président du Conseil Général à soumettre le dossier à la CCPD, - de la possibilité de consulter son dossier, de présenter des observations écrites, de demander à être entendu par les membres de la commission et/ou de se faire assister ou représenter par une personne de son choix. Les conséquences sur l'accueil et l'emploi sont les suivantes : - la suspension d'agrément oblige le service Enfance Famille à procéder à la réorientation des enfants confiés et à suspendre l'assistant familial de ses fonctions pour une durée maximum de 4 mois, pendant laquelle le salaire est maintenu. L'assitant familial peut bénéficier d'un accompagnement psychologique sur sa demande ainsi que de la protection fonctionnelle après examen de la situation. Au plus tard à l'échéance des 4 mois, si le retrait d'agrément n'a pas été prononcé entretemps, le Président du Conseil Général doit lever la suspension de fonction et soit : engager une procédure de licenciement confier à nouveau un ou des enfant(s), faire bénéficier l'assistant familial du maintien de son salaire. 14

15 Le retrait de l'agrément entraîne de facto le licenciement de l'assistant familial. A noter que le refus de suivre la formation initiale obligatoire entraîne le licenciement et le retrait de l'agrément. En cas de suspension d'agrément ou de retrait, l'assistant familial ne doit plus accueillir d'enfant, même d'un autre employeur. La violation de cette interdiction est passible d'une condamnation pénale (3 ans de prison, 3750 euros d'amende, condamnation doublée en cas de récidive, portée à 2 ans de prison et euros d'amende en cas de seconde récidive). A l'issue de la procédure, si l'assitant familial est condamné, il lui sera demandé le remboursement des salaires versés par le Conseil Général durant la période de suspension et à l'issue de cette période B - Le recrutement : Le recrutement est réalisé par l'employeur en fonction des besoins recensés (domiciliation de l'assistant familial, nombre de places disponibles et utilisables). L'employeur s'engage à financer la formation qui permettra d'accéder au DEAF. C - La Formation : 1 - La formation d adaptation à l emploi : Article L du CASF : dans les deux mois qui précèdent l'accueil du premier enfant confié à l'assistant familial au titre du premier contrat de travail suivant son agrément, l'assistant familial bénéficie d'un stage préparatoire à l'accueil d'enfant de 60 heures organisé par son employeur. Dans l'attente qu'un enfant lui soit confié, l'assistant familial perçoit une rémunération dont le montant minimal est déterminé par décret, en référence au salaire minimum de croissance (ANNEXE 1). Dans le délai de trois ans après le premier contrat de travail suivant son agrément, tout assistant familial doit suivre une formation adaptée aux besoins spécifiques des enfants accueillis sur une durée de 240 heures (amplitude de 18 à 24 mois) dispensée par un organisme de formation habilité. Le Diplôme d'état d'assistant Familial (DEAF) vient attester des compétences professionnelles de l'assistant familial, lorsque ce dernier, après avoir accompli les 300 heures, aura satisfait à l'ensemble des trois domaines de formation : - accueil et intégration de l'enfant dans sa famille d'accueil (140 heures) - accompagnement éducatif de l'enfant (60 heures) - communication professionnelle (40 heures) a - Objectif : L objectif prioritaire est de favoriser une meilleure qualification professionnelle de l'assistant familial et d'améliorer ses connaissances dans des domaines bien spécifiques. 15

16 b - Le Diplôme d État d'assistant Familial (DEAF) : article D du CASF: «le Diplôme d État d'assistant Familial atteste des compétences nécessaires pour accueillir de manière permanente à son domicile et dans sa famille des mineurs ou des jeunes majeurs». Article D du CASF: «le Diplôme d État d'assistant Familial est structuré en domaines de compétences et peut être obtenu par la voie de la formation ou, en tout ou partie, par la validation des acquis de l'expérience» (VAE) Le Diplôme d État d'assistant Familial est délivré par le représentant de l État dans la région. Le Conseil Général de Tarn et Garonne incite fortement les assistants familiaux à réaliser des démarches pour obtenir le DEAF, un référent professionnel est chargé de la formation au sein du service Enfance et Famille. c - Organisation : Les actions de formation sont mises en œuvre par le Service de l'aide Sociale à l'enfance. Tout au long de son parcours de formation obligatoire, l'assistant familial est accompagné par un «tuteur» référent professionnel faisant partie du corps des assistants familiaux. Le programme et le calendrier de ses formations sont communiqués aux assistants familiaux. Le Service de l'aide Sociale à l'enfance prend en charge, si besoin est, l accueil des enfants confiés pendant ces heures de formation. En cas d'interrogations ou difficultés, l'assistant familial peut solliciter le Service Gestion Central et le référent pour l organisation de cet accueil (halte garderie, assistant familial). d - Rémunération Remboursement des frais engagés : Pendant les périodes de formation obligatoire : - la rémunération est maintenue ; - les frais de déplacement sont remboursés sur présentation d un état de frais réglementaire (ANNEXE 2) transmis mensuellement ; - le financement de l accueil éventuel (des) de l enfant(s) confié(s) par le Service pendant ces journées de formation, est pris en charge. 2 - La formation continue : L'assistant familial peut : - avoir accès à des actions de formation continue pour parfaire sa qualification professionnelle, dans les limites fixées par le décret du 9 octobre 1985, relatif à l exercice du droit à la formation des agents non titulaires de la fonction publique territoriale. - bénéficier de stages et de préparations aux concours et examens professionnels organisés par le CNFPT (Centre National de Fonction Publique Territoriale). - bénéficier de formations inscrites au plan de formation de la Collectivité dédié aux assistants familiaux - participer à des groupes de parole. 3 - Plan de formation et Bilan : Une fiche de vœux est transmise annuellement afin de constituer le plan de formation de l'année à venir. Le bilan de formation des assistants familiaux est présenté annuellement à la Commission Consultative Paritaire Départementale (CCPD). Celui-ci sera également communiqué avec celui de l'ensemble du personnel départemental au Comité Technique Paritaire (CTP). 16

17 D - Le Contrat de Travail : Le contrat de travail définit les conditions d emploi et précise les dispositions statutaires applicables ; il délimite les droits et les obligations vis-à-vis du service. Tout assistant familial est recruté par contrat écrit qui fixe la date à laquelle le recrutement prend effet (article 3 du décret du 14 octobre 1994). Il est nécessaire de fournir au service Enfance et Famille une copie du livret de famille et de l'attestation d'agrément. 1 - Contenu : Il définit les conditions d emploi et l organisation du temps de travail et précise les droits et obligations de l assistant(e) familial(e). 2 - Période d essai : Au cours des 3 mois qui suivent le recrutement, l'assistant familial, tout comme le Service Enfance Famille de l'aide Sociale à l'enfance, peuvent mettre fin au contrat de travail, sans formalité, ni délai particulier. 3 - Cumul d activité : L assistant familial est autorisé à exercer un second emploi à condition que l exercice de cette autre activité soit sans conséquence dommageable pour l accueil d'enfant. L accord des deux employeurs doit être requis. 4 - Changement d employeur : Dans le cas d'un transfert de prise en charge de l enfant accueilli à un autre département (en raison, par exemple, du déménagement des parents), le contrat de travail initial subsiste avec le nouvel employeur, l ancienneté acquise avec le Conseil Général de Tarn et Garonne est reprise par celui-ci. 5 - La protection sociale : a - Dispositions générales : - Affiliation : Les assistants familiaux sont affiliés au régime général d Assurance Maladie et Maternité de la Sécurité Sociale, à l IRCANTEC (Caisse de Retraite Complémentaire pour les agents non titulaires des collectivités territoriales) et au régime d assurance chômage. - Cotisations : Les différentes cotisations sont calculées sur le salaire réel; ce qui permet de bénéficier d une couverture sociale de droit commun. b - Assurance maladie et maternité : Les assistants familiaux peuvent prétendre : - aux prestations en nature d assurance maladie (remboursement des frais médicaux, de pharmacie, d hospitalisation), - éventuellement, aux prestations en espèces pour un congé effectif de maladie ou de maternité (indemnités journalières). L'assistant familial peut, en cas de maladie ou de maternité, garder l enfant dans son foyer le salaire sera alors maintenu. 17

18 c - Chômage : L assurance chômage des assistants familiaux est alignée sur le régime de l ASSEDIC. Les indemnités perçues sont versées par le Conseil Général de Tarn et Garonne et non par l ASSEDIC. d - Accident du travail : Un accident survenant dans le cadre des fonctions d'un assistant familial est qualifié en accident du travail et relève de la Sécurité Sociale. Il doit être signalé immédiatement au Service Enfance Famille ou au plus tard, dans les 48 heures. L'assistant familial justifiant d'une ancienneté d'un an perçoit, du Conseil Général de Tarn et Garonne, une indemnité complémentaire à celles versées par la Sécurité Sociale. L indemnisation commence le premier jour d absence. e - Retraite : Les assistants familiaux sont autorisés à faire valoir leur droit à la retraite, à partir de 60 ans pour les personnes nées avant le 1/07/1951. L'âge de la retraite sera progressivement relevé pour atteindre 62 ans pour les personnes nées à partir de Ils percevront alors, d une part, la pension versée par le régime général de la Sécurité Sociale, d autre part, celle versée par l IRCANTEC. - Dépôt de la demande : obligatoirement, la demande doit être déposée six mois au moins avant la date choisie comme point de départ auprès de la CARSAT (Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail). - Montant : pour percevoir la pension complète, il faut avoir cotisé pendant le nombre de trimestres requis suivant l'année de naissance (de 160 à 166). - Retraite complémentaire : En sus de la pension de retraite du régime général, une retraite complémentaire est versée par l IRCANTEC. Les dossiers sont à retirer au C.I.C.A.S. (Centre d Information et de Coordination d Action Sociale), 31 rue Ingres à Montauban. Cet organisme est à même de répondre aux questions relatives aux dossiers de retraite. Application spécifique à la profession: - L activité d assistant familial peut se poursuivre tout en bénéficiant d une pension de retraite de la Sécurité Sociale. Toutefois, le paiement de la retraite complémentaire IRCANTEC ne sera effectué qu après l arrêt de travail définitif. Pour le départ à la retraite d'un assistant familial, les textes prévoient 2 cas : - le départ à la retraite à l'initiative du salarié. L'assistant familial peut décider, à partir de 60 ans (cf conditions ci-dessus), de prendre sa retraite. - le départ à la retraite à l'initiative de l'employeur L'employeur public est autorisé à mettre à la retraite le salarié, à partir de l'âge limite qui va de 65 à 67 ans suivant l'année de naissance de l intéressé ( article L du CASF). 18

19 Ainsi dans les deux cas, il s'agit d'une cessation d'activité pour un départ à la retraite: - à l'initiative de l'employeur, la rupture du contrat est considérée comme un licenciement sans cause réelle et sérieuse avec versement d'une indemnité correspondante à ce type de licenciement. - à l'initiative de l'agent, il s'agira d'un départ volontaire à la retraite, sans versement d'indemnité. 6 - Médailles du Travail : La prise en compte de l'ancienneté n'est pas prévue par le statut. Cependant, la médaille du travail est allouée aux assistants familiaux en reconnaissance des années de service. Argent pour 20 ans de travail, Vermeil pour 30 ans de travail, Or pour 35 ans de travail. Ces années doivent avoir été accomplies à temps complet auprès du service Enfance Famille du département de Tarn et Garonne. 19

20 E - Le Salaire : La rémunération versée (ANNEXE 18) est différente selon le type d'accueil défini dans le contrat signé (continu ou intermittent). Elle est versée à terme échu. Le salaire est garanti pour la durée de l'accueil mentionné dans le contrat, même si l'enfant est temporairement absent. Il cesse d'être versé au départ définitif de l'enfant du domicile. Les taux appliqués ont été fixés par délibération du Conseil Général, conformément aux dispositions législatives et réglementaires. Ils peuvent faire l'objet d'une réévaluation. (ANNEXE 1) Les éléments constituant le salaire sont traités par le bureau gestion du service Enfance et Famille (DSD) qui les transmet à la Direction des Ressources Humaines du Conseil Général pour l'établissement de la fiche de paie. Le bulletin de liaison (ANNEXE 4), doit être rempli correctement et renvoyé au bureau de la gestion du Service Enfance Famille obligatoirement avant le 5 du mois suivant. Un calendrier sera adressé aux assistants familiaux par le service Paye. Le bulletin de liaison est indispensable pour le calcul de l'indemnité d'entretien, pour chaque jour de présence de l'enfant au domicile. Il y a deux types d'accueil permanent, continu et intermittent (Art L du Code de l'action Sociale et des Familles) : 1 - L accueil Permanent : a - Continu : - soit pour une durée supérieure à quinze jours consécutifs, y compris les jours d'accueil en internat scolaire, en établissement d'enseignement assurant à titre principal une éducation adaptée ou en établissement «à caractère médical, psychologique et social ou de formation professionnelle» ; - soit pour une durée supérieure à un mois, lorsque l'enfant n'est pas confié les samedis et dimanches. b - Intermittent : L'accueil est intermittent lorsqu'il n'est pas continu ou lorsqu'il n'est pas à la charge principale de l'assistant familial. 2 - Régime Fiscal : L'assistant familial est soumis à l'impôt sur le revenu suivant les règles applicables en la matière. Le relevé des sommes perçues est transmis en temps opportun pour rédiger la déclaration de revenus. 20

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil DETACHEMENT FIN Le détachement est toujours prononcé pour une durée déterminée (art. 64 loi n 84-53 du 26 janv. 1984) ; il prend alors normalement fin au terme initialement prévu, si aucun renouvellement

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

LA REGLEMENTATION ASSURANCE CHOMAGE

LA REGLEMENTATION ASSURANCE CHOMAGE Circulaire d'informations n 2009/06 du 11 mai 2009 LA REGLEMENTATION ASSURANCE CHOMAGE Références : - Arrêté 30 mars 2009 portant agrément de la convention du 19 février 2009 relative à l'indemnisation

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

Le service civique. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / juin 2010 1

Le service civique. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / juin 2010 1 Sans disparaître complètement, le volontariat associatif, introduit par la loi du 23 mai 2006, reçoit une nouvelle configuration et réapparaît dans la loi du 10 mars 2010 sous la dénomination de «service

Plus en détail

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Principales autorisations d absence Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Les autorisations d'absence de droit Travaux d'une assemblée

Plus en détail

L'accueil familial des personnes âgées et des personnes adultes handicapées en Tarn-et-Garonne

L'accueil familial des personnes âgées et des personnes adultes handicapées en Tarn-et-Garonne L'accueil familial des personnes âgées et des personnes adultes handicapées en Tarn-et-Garonne La profession d'accueillant familial Une activité professionnelle au service de la personne accueillie Être

Plus en détail

Paris, le 5 février 2013. Le directeur des services académiques de l éducation nationale chargé du 1 er degré

Paris, le 5 février 2013. Le directeur des services académiques de l éducation nationale chargé du 1 er degré MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Paris, le 5 février 2013 Affaire suivie par : Audrey LEDERMANN Chef du bureau DE3 audrey.ledermann@ac-paris.fr

Plus en détail

LE TEMPS PARTIEL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LE TEMPS PARTIEL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson B.P. 161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site Internet : www.cdg56.fr Circulaire n 10-15

Plus en détail

NOTE D ADMINISTRATION N 07/2004

NOTE D ADMINISTRATION N 07/2004 Secrétariat Général La Défense, le 1 er juillet 2014 Direction des Ressources Humaines Direction Siège NOTE D ADMINISTRATION N 07/2004 applicable à l ensemble du personnel lié par un contrat de travail

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC Entre : - La Caisse des dépôts et consignations (CDC), sise 56 rue de Lille 75007 PARIS représentée par Pierre DUCRET, agissant en qualité de secrétaire

Plus en détail

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Réf. : CDG-INFO2008-18/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-20 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 17 juillet 2008 MISE A JOUR DU 27 MARS 2012 Suite à la parution

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE (version initiale du 22 juin 2009, version modifiée par les Commissions Permanentes

Plus en détail

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière Sommaire p1 p2 p3 S'informer sur l'adoption Le Conseil général et vous L'adoption en France p3 L'adoption dans l'aube en 2000 p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière p5 Qui peut demander à adopter

Plus en détail

LE DÉTACHEMENT AU SEIN DE LA FONCTION PUBLIQUE

LE DÉTACHEMENT AU SEIN DE LA FONCTION PUBLIQUE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson CS 82161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site internet : www.cdg56.fr Circulaire n 13-10

Plus en détail

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires.

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires. CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL ET DE LA COMMISSION DÉPARTEMENTALE DE RÉFORME Entre : Mme ESTELLE GRELIER, Présidente du Centre

Plus en détail

La fin de fonctions dans l emploi fonctionnel

La fin de fonctions dans l emploi fonctionnel La fin de fonctions dans l emploi fonctionnel A l initiative de l agent page 2 A l initiative de la collectivité d origine page 2 A l initiative de la collectivité d accueil Procédure Délai page 3 Entretien

Plus en détail

Le congé de solidarité familiale est accordé de droit, sur demande écrite du fonctionnaire.

Le congé de solidarité familiale est accordé de droit, sur demande écrite du fonctionnaire. Congé pour solidarité familiale et allocation d accompagnement d une personne en fin de vie pour les fonctionnaires des trois versants de la fonction publique Principe général Le congé de solidarité familiale

Plus en détail

LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES

LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES LES CONGES DU PRATICIEN HOSPITALIER FICHES PRATIQUES 1 SOMMAIRE RTT / CET p. 4 et 5 LES CONGES FORMATION p. 6 LES CONGES MATERNITE ET PATERNITE p. 7 et 8 LE CONGE PARENTAL p. 9 et 10 LES AUTORISATIONS

Plus en détail

RUPTURE DU CONTRAT. La date de la première présentation du courrier par la poste détermine le début du préavis.

RUPTURE DU CONTRAT. La date de la première présentation du courrier par la poste détermine le début du préavis. RUPTURE DU CONTRAT (Article 18 de la convention collective) Pour rupture de contrat à l'initiative de l'employeur ou de la salariée (démission), la partie qui prend la décision doit notifier la rupture

Plus en détail

Projet Annexe ENTRE :

Projet Annexe ENTRE : Projet Annexe CONVENTION D ADHESION AUX SECRETARIATS DU COMITE MEDICAL ET DE LA COMMISSION DE REFORME PLACES AUPRES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES DEUX-SEVRES ENTRE : Monsieur

Plus en détail

PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL

PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL La rupture met un terme définitif aux obligations des parties. La suspension entraîne un arrêt momentané à l'issu duquel le contrat reprend son cours. La rupture

Plus en détail

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL La formation professionnelle a pour objet de permettre aux agents d exercer de façon efficace les fonctions qui leur sont confiées en vue de la satisfaction

Plus en détail

A - Prime à la naissance ou à l adoption

A - Prime à la naissance ou à l adoption A - Prime à la naissance ou à l adoption Plafonds de ressources Nombre d'enfants au foyer (nés ou à naître) Couples avec un seul revenu Plafonds de ressources 2013 Parents isolés ou couples avec deux revenus

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe Mise à jour : 16 janvier 2015 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Les congés de maternité, paternité et adoption

Les congés de maternité, paternité et adoption MINISTERE DE LA JUSTICE Les congés de maternité, paternité et adoption Guide des congés de maternité, paternité et adoption des fonctionnaires et des agents non titulaires de la direction de la protection

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

Pour la gestion du personnel Norme simplifiée n 46

Pour la gestion du personnel Norme simplifiée n 46 Pour la gestion du personnel Norme simplifiée n 46 1. Les finalités suivantes : La gestion administrative des personnels : gestion du dossier professionnel des employés, tenu conformément aux dispositions

Plus en détail

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH)

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) MODALITES DE RECRUTEMENT, DE REMUNERATION, ET DE CESSATION DE FONCTIONS Réf. : - Décret 2009-1218 du 12 octobre

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE Vu les dispositions du code du travail, Vu l'accord national interprofessionnel du 31 mai 2011 relatif au Contrat de Sécurisation

Plus en détail

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE L E S S E N T I E L La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours

Plus en détail

Accord instituant un Compte Épargne Temps

Accord instituant un Compte Épargne Temps Préambule...2 Article 1 Bénéficiaires...2 Article 2 Alimentation du compte...2 2-1 Des congés payés annuels...2 2-2 Des jours de repos ARTT...2 2-3 Nombre maximum de jours cumulables au titre des congés

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Administrative B Concours Rédacteur Principal 2 ème classe Mise à jour : juillet 2014 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération... 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

Statut Praticien Hospitalier Temps Partiel

Statut Praticien Hospitalier Temps Partiel Statut Praticien Hospitalier Temps Partiel Extrait du Code de la Santé Publique Modifié par le décret n 2010 1141 du 29 septembre 2010 relatif aux personnels médicaux, pharmaceutiques et odontologiques

Plus en détail

Accord de prévoyance des personnels cadres et assimilés - mai 2011

Accord de prévoyance des personnels cadres et assimilés - mai 2011 1 SYNADIC PRÉAMBULE Un régime de prévoyance obligatoire au niveau national garantissant les risques incapacité, invalidité et décès a été instauré par l accord du 28 novembre 2005. Les partenaires sociaux

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE Dr Jean-Marie FAROUDJA La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant.

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant. CONTRAT DE TRAVAIL Il est conclu un contrat de travail régi par : la loi n 2005-706 du 27 juin 2005 relative aux assistants maternels et aux assistants familiaux ; le décret n 2006-627 du 29 mai 2006 relatif

Plus en détail

ACCORD MODIFIANT LE STATUT DU PERSONNEL ADMINISTRATIF DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE

ACCORD MODIFIANT LE STATUT DU PERSONNEL ADMINISTRATIF DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE ACCORD MODIFIANT LE STATUT DU PERSONNEL ADMINISTRATIF DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE Conscients de la nécessité de faire évoluer le Statut du Personnel Administratif des Chambres de Commerce et

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Association régie par les dispositions de la loi du 1 er juillet 1901 SIÈGE SOCIAL ZA LE BOIS ARDENT 50000 SAINT LO ARTICLE 4

REGLEMENT INTERIEUR. Association régie par les dispositions de la loi du 1 er juillet 1901 SIÈGE SOCIAL ZA LE BOIS ARDENT 50000 SAINT LO ARTICLE 4 REGLEMENT INTERIEUR «SERVICE INTERPROFESSIONNEL DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA MANCHE» Association régie par les dispositions de la loi du 1 er juillet 1901 SIÈGE SOCIAL ZA LE BOIS ARDENT 50000 SAINT LO PREAMBULE

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES Préambule Le présent règlement général des formations fixe les conditions générales et spécifiques notamment pour la mise en œuvre de procédures d

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

le guide de l adoption

le guide de l adoption développe les solidarités www.gard.fr le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

développe les solidarités le guide de l adoption

développe les solidarités le guide de l adoption développe les solidarités le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!!

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!! CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 45, Boulevard des Etats-Unis B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX -! : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 " : 3614

Plus en détail

Le régime gabonais de sécurité

Le régime gabonais de sécurité Page 1 of 11 Le régime gabonais de sécurité sociale 2011 A. B. C. D. Généralités Maladie, maternité Prestations familiales Accidents du travail, maladies professionnelles Voir aussi Organismes de sécurité

Plus en détail

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités.

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités. Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la qui devra définir certaines modalités. REGLEMENT DE FORMATION DU CENTRE DE GESTION DE L ALLIER Le règlement de formation définit

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public :

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public enseignant ou non enseignant Composition - Tenue Accès - Archivage Les textes applicables : - Loi

Plus en détail

>Contrat de travail des professeurs de danse

>Contrat de travail des professeurs de danse DROIT >Contrat de travail des professeurs de danse Juillet 2011 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations Service hébergement, accès au logement, familles vulnérables. PRÉFET DE LA MAYENNE CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF

Plus en détail

Tél. : 49.55.48.30. Le Ministre de l'agriculture et de la pêche. Messieurs les directeurs régionaux de l'agriculture et de la forêt

Tél. : 49.55.48.30. Le Ministre de l'agriculture et de la pêche. Messieurs les directeurs régionaux de l'agriculture et de la forêt Sous-Direction de l'administration de la Communauté Educative Mission de réglementation et de conseil juridique aux autorités académiques 1 ter ave de Lowendal 75349 PARIS Note de Service DGER/FOPDACE/N96-2006

Plus en détail

Vu la Constitution et notamment ses articles 148, 151 et 154;

Vu la Constitution et notamment ses articles 148, 151 et 154; Loi n 88-31 du 19 juillet 1988 modifiant et complétant l'ordonnance n 74-15 du 30 janvier 1974 relative à l'obligation d'assurance des véhicules automobiles et au régime d'indemnisation des dommages, p.

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE éférences : - oi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, - oi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

C.E.T. Compte. Epargne Temps. Mise à jour avril 2010

C.E.T. Compte. Epargne Temps. Mise à jour avril 2010 1 C.E.T. Compte Epargne Temps Mise à jour avril 2010 2 Le compte épargne temps (CET): Le compte épargne temps est une mesure qui accompagne la mise en œuvre des 35 heures. Il est régi par : Le décret n

Plus en détail

Le Ministre des Affaires Administratives, Secrétaire Général du Gouvernement A Messieurs les Ministres, Secrétaires et Sous-Secrétaires d'etat RABAT

Le Ministre des Affaires Administratives, Secrétaire Général du Gouvernement A Messieurs les Ministres, Secrétaires et Sous-Secrétaires d'etat RABAT ROYAUME DU MAROC MINISTERE DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES, SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT Fonction Publique Rabat, le 22 août 1967. N 31 F. P. Le Ministre des Affaires Administratives, Secrétaire Général

Plus en détail

Le licenciement économique

Le licenciement économique Le licenciement économique Définition. Le licenciement économique est un licenciement d un ou plusieurs salariés en raison des difficultés économiques que connaît une entreprise. Selon les dispositions

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE NON TITULAIRES Note d'information N 2012-32 du 18 juin 2012 AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /...

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... Concernant le stagiaire: Nom : Prénom : Adresse : Date de naissance : Nationalité : Formation : Entre: Nom et adresse complète

Plus en détail

LES NOUVELLES DISPOSITIONS INTRODUITES PAR LA LOI SUR LA REFORME DES

LES NOUVELLES DISPOSITIONS INTRODUITES PAR LA LOI SUR LA REFORME DES Réf. : CDG-INFO2004-6/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Martine DELECOURT PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-10 / 1-50-15 / 1-50-20 : 03.20.15.80.50 ou 03.20.15.80.64 Date : le 5 février 2004 LES NOUVELLES

Plus en détail

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie Circulaire n DSS/4B du 06 novembre 1995 relative à la protection en matière d'accidents du travail et de maladies professionnelles des assistantes maternelles et des particuliers qui hébergentà domicile

Plus en détail

LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI

LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI Fiches statut LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI 1/30/MA Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Accéder au site Emploi Territorial : www.emploi-territorial.fr

Plus en détail

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Pour faciliter lecture, les textes nouveaux ou ajouts à des textes existants figurent en bleu, les suppressions en rouge. Les textes en noir ne

Plus en détail

Paris, le 27 janvier 2015. Le directeur des services académiques de l éducation nationale chargé du 1 er degré

Paris, le 27 janvier 2015. Le directeur des services académiques de l éducation nationale chargé du 1 er degré Affaire suivie par : Aspects réglementaires et quotité de temps partiel : Audrey Ledermann Chef du bureau DE3 Audrey-ledermann@ac-paris.fr Tél 01.44.62.43.42 Isabelle Chevrier Adjointe à la chef du bureau

Plus en détail

CONCOURS DE BIOLOGISTE VETERINAIRE PHARMACIEN TERRITORIAL DE CLASSE NORMALE

CONCOURS DE BIOLOGISTE VETERINAIRE PHARMACIEN TERRITORIAL DE CLASSE NORMALE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE VAUCLUSE CONCOURS DE BIOLOGISTE VETERINAIRE PHARMACIEN TERRITORIAL DE CLASSE NORMALE 80, Rue Marcel Demonque AGROPARC CS 60508 84908 AVIGNON Cedex

Plus en détail

LES DISPOSITIONS RELATIVES AU TEMPS PARTIEL

LES DISPOSITIONS RELATIVES AU TEMPS PARTIEL Réf. : CDG-INFO2004-23/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-10 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 20 août 2004 MISE A JOUR DU 13 JUILLET 2010 Dernière modification

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015 MA/SL/GB/GL P.S.J L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA Année 2015 Le droit syndical constitue l'une des garanties accordées à l'ensemble des fonctionnaires et agents non titulaires par le statut général

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson CS 82161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site Internet : www.cdg56.fr Circulaire n 13-23

Plus en détail

03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 02/2010 Cl. C 44 Colmar, le 5 janvier 2010 Màj. novembre 2012 C E N T R E d e G E S T I O N d u H A U T - RHIN F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E 2 2, r u e W i l s o

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Mise à jour : 4 avril 2013

Mise à jour : 4 avril 2013 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : 4 avril 2013 Centre de

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL FIL D ACTUALITE MAI 2015 PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL Rupture conventionnelle : de nouvelles précisions Dans deux arrêts du 25 mars 2015, la Cour de cassation considère d une part

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS»

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SOUS DIRECTION DES POLITIQUES SOCIALES ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» Objet :

Plus en détail

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX ARTICLE 1 er DEFINITION L'association dite Comité Départemental de Golf de est une association Loi 1901

Plus en détail

ADHESION PRESTATIONS FOURNIES PAR LE SERVICE MÉDICAL INTERENTREPRISES

ADHESION PRESTATIONS FOURNIES PAR LE SERVICE MÉDICAL INTERENTREPRISES Ce document reprend à l identique le contenu de la version originale du règlement intérieur à destination des entreprises adhérentes du Service Médical, arrêté par le Conseil d Administration et consultable

Plus en détail

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein Enseignants associés Référence : décret n 85-733 du 17 juillet 1985 modifié décret n 2007-772 du 10 mai 2007 et arrêté du 10 mai 2007 Le régime de l association régi par le décret n 85-733 du 17 juillet

Plus en détail

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012)

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX (Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Missions Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d'emplois

Plus en détail

Chapitre Ier : Qualifications.

Chapitre Ier : Qualifications. G / Vte fds comm forma Décret n 98-246 du 2 avril 1998 relatif à la qualification professionnelle exigée pour l'exercice des activités prévues à l'article 16 de la loi n 96-603 du 5 juillet 1996 relative

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Comment mettre en place le compte épargne-temps? Le compte épargne temps est mis en place par convention ou accord collectif de branche, de groupe, d'entreprise ou d'établissement

Plus en détail

CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE

CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE DROIT CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE FÉVRIER 2015 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL UNITE TERRITORIALE 71 DIRECCTE BOURGOGNE Mise à jour le 16/01/2015 LES ASSISTANT(E)S MATERNEL(LE)S Lorsqu ils souhaitent faire garder leur(s) enfant(s), les parents peuvent faire appel à un(e) employé(e)

Plus en détail

Décret sur les traitements du personnel de l'etat

Décret sur les traitements du personnel de l'etat Décret sur les traitements du personnel de l'etat du 7 novembre 0 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu l'article 44 de la loi du septembre 00 sur le personnel de l'etat

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi . APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi Règlement d attribution & Mode d emploi Seine-Maritime page 1 Préambule Considérant que les bénéficiaires du RMI avaient parfois besoin d être soutenus financièrement

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail