Dossier hebdomadaire d aide à la communication de proximité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier hebdomadaire d aide à la communication de proximité"

Transcription

1 COMMUNICATION Dossier hebdomadaire d aide à la communication de proximité Semaine du 17 au 23 mai 2006 édito: présidentielle/un candidature issue du PCF, un atout pour le rassemblement antilibéral articles: ALTERMONDIALISME/ATHÈNES urgence d une initiative antilibérale LA BOURSE S ÉCLATE déflation salariale = euphorie financière EADS/SOGERMA emplois menacés, tout pour l actionnaire! DROITE MAJORITAIRE À L ASSEMBLÉE censurée dans le pays

2 édito Présidentielle/une candidature issue du PCF Un atout pour le rassemblement antilibéral 2007: ce que les communistes proposent, c est un rassemblement populaire qui se donne son objectif, son projet politique et qui décide d une campagne et de candidatures communes à la présidentielle et aux législatives. Chacun de ces points (nature de l objectif, contenu du projet, type de campagne, choix des candidatures) est à construire, publiquement, au grand jour, par les citoyens et par les forces intéressées. C est un énorme travail politique et démocratique à produire à l échelle du pays. Et comme ils prennent ce travail très au sérieux et qu ils veulent faire face à leurs responsabilités, les communistes avancent des propositions précises sur chacune des questions posées à ce rassemblement. L une de ces questions est effectivement la candidature à l élection présidentielle. On sait que cette élection est un piège redoutable. C est la pierre de touche de la monarchisation et de la bipolarisation. Le PCF propose donc une campagne qui rompe avec ce modèle: menée avec l objectif d une VIe République et portée à plusieurs voix, comme au moment du référendum, pour remporter une victoire partagée. Et pour animer une telle campagne, les communistes disent que le meilleur atout est une candidature issue du PCF. Plusieurs raisons militent en ce sens. Il y a d abord le fait que le PCF sera la force politique la plus importante de ce rassemblement par son influence dans le pays, son implantation militante, sa représentation élective, parlementaire. Et il y a surtout l utilité, la garantie que constitue cette force pour la dimension populaire, la dynamique militante et unitaire, le projet de gauche, antilibéral de ce rassemblement. Il y a enfin les actes politiques, nombreux, que le PCF a produits pour une union de toutes les forces antilibérales, de gauche respectueuse de leur diversité. Le débat doit s ouvrir sur toutes les questions politiques posées par ce rassemblement. Elle doit se développer sans préalable et notamment pas celui qui postulerait que la candidature à la présidentielle devrait être trouvée hors des partis. Le PCF est très soucieux d une candidature qui résiste au mirage du présidentialisme, qui offre la garantie absolue que son succès ne sera utilisé qu au service du rassemblement et des engagements pris à égalité. Le PCF présente évidemment totalement cette garantie. Cela étant dit, sans doute, au moment de choisir, ce qui entrera en considération, ce seront aussi les qualités propres de la candidature envisagée, qui devra allier ancrage populaire et capacité d exercer des responsabilités nationales, et surtout la part qu elle aura prise à la construction et à la conception de ce rassemblement. Quel meilleur critère pour faire vivre cette union populaire que l engagement, bataille après bataille, en sa faveur? De ce point de vue, un nom s impose: celui de Marie-George Buffet

3 ALTERMONDIALISME/ATHÈNES urgence d une alternative antilibérale Le quatrième Forum social européen (FSE) qui vient de se tenir à Athènes a été une réussite, n en déplaise aux grands médias qui ont boudé l événement. Du monde, délégués dont français, manifestation de plus de personnes; forte présence des délégations d Europe de l Est; mobilisation des mouvements féministes pour agir contre les violences faites aux femmes; un contenu politique élevé avec un retour de thématiques sociales et européennes. Le FSE a renoué avec l enthousiasme de la jeunesse tout en acquérant le sérieux de la maturité. Les expériences françaises ont été largement débattues: soulèvement dans les quartiers populaires en novembre dernier, victoire du Non au référendum européen, mouvement social contre le CPE. Si la rédaction d une charte de nos principes communs pour l autre Europe n est pas finalisée, son élaboration se poursuit. Une version plus complète de la charte devrait voir le jour à la fin de l année. Dépassée la ritournelle d un essoufflement de l altermondialisme: l heure est à la coopération renforcée entre mouvement et politique. C est le cas du Forum en général et dans de nombreux réseaux thématiques: migrants, femmes, précarité, éducation, services publics, lesquels ont le vent en poupe. Une autre Europe est possible : ce slogan a pris corps à Athènes. Ce FSE fut le grand carrefour des réseaux, mouvements, syndicats, courants politiques qui réfléchissent à la manière dont les peuples peuvent à leur tour prendre en main leur destin commun. Il est significatif qu il se soit ouvert à la présence turque et d Europe de l Est, à l heure où le populisme, la xénophobie, le racisme reprennent du poil de la bête jusque dans certains gouvernements de l Union européenne; il rend concrète la formule de faire une autre Europe

4 LA BOURSE S ECLATE déflation salariale = euphorie financière Le CAC 40 atteint des sommets. Plus de points. Il faut remonter à 2001 pour retrouver un tel niveau. Outre les dividendes mirobolants de 2005, les groupes cotés à la Bourse de Paris annoncent des bénéfices importants pour le premier semestre C est le cas des entreprises du BTP. Le groupe Vinci affiche un chiffre d affaires en hausse de 13% à 5 milliards d euros au titre de son premier trimestre % pour Eiffage; +67% chez Ciments français; hausse majeur pour Bouyghes. Portés par un contexte de déflation salariale généralisée et une fiscalité favorable aux rentiers, les groupes alignent en ce début d année leurs résultats sur de nouveaux records. Dans le secteur de l énergie, Total voit son bénéfice net progresser de 16% au premier trimestre (3,4 milliards, soit +1,1 milliard d euros par mois!), un niveau supérieur à ce qu attendaient les marchés financiers; Soutenue par la flambée de l or noir, l action Total a bondi de 36%; les actionnaires devraient recevoir bientôt un copieux dividende de 6,48 euros par action. Même euphorie chez Suez: chiffre d affaires en hausse de 14%; on se verse un dividende d un euro par action, +25% par rapport à 2004, soit une distribution de 1,3 milliards d euros. Pour appâter les actionnaires en vue du rapprochement avec Gaz de France. Dans un contexte de chômage massif et d atonie de l activité en France, les groupes propulsent le CAC 40 de 11% depuis le début de l année. La vague d euphorie boursière qui traverse actuellement les places financières européennes ne doit pas faire oublier que la vigueur récente des taux d intérêt à long terme et de l euro pourrait être répercutée par les grandes entreprises sur les salaires et l emploi

5 EADS/ SOGERMA emplois menacés tout pour l actionnaire! Faut-il laisser les actionnaires d entreprises bénéficiaires de fonds publics tailler à leur guise dans l emploi industriel en France? La question est posée après le couperet qu a laissé tomber le conseil d administration d EADS. Du haut de leurs fauteuils de cuir, ces messieurs ont décidé d arrêter les activités bénéficiaires sans perspective de rentabilité, ce qui devrait conduire à l arrêt des activités d EADS Sogerma services sur le site de Mérignac emplois directs et indirects sont menacés. Chaque semestre, désormais, tombent les records boursiers en tout genre: record du cours du CAC 40, record des profits, record des dividendes versés aux actionnaires. L annonce de ces chiffres-là croise les annonces de suppression de postes, de fermetures d usines pour cause de délocalisatio. Le tout s accompagne des mesures sociales chaque fois plus régressives prises par le gouvernement. Alors, la faute à la mondialisation? Autant dire la faute à pas de chance, verser quelques larmes de fausse compassion et passer à autre chose. Dans une spirale de déclin sans fin. Avec la Sogerma à Mérignac, filiale du géant EADS, nous ne sommes pas dans le cas d une petite PME de main d œuvre confronté à la concurrence libre et non faussée du tiers monde. Ouvriers hautement qualifiés, techniciens et ingénieurs qui ne le sont pas moins composent l effectif de l entreprise. Alors pour quelle raison EADS ferme-t-il Mérignac? Le 8 mars dernier, le PDG du groupe annonçait les résultats Les meilleurs de son histoire. Deux milliards d euros de profits auxquels s ajoute un trésor de guerre d environ 5,5 milliards d euros. Les actionnaires sont les bénéficiaires directs de l opération: leur rente augmentera d environ 30%. Pour le reste, le groupe envisage de coûteuses acquisitions, en particulier dans le domaine militaire, et taille dans ce qui rapporte moins de 10% de profits annuels supplémentaires. Les salariés de la Sogerma sont censés payer l addition d une réorientation stratégique du groupe vers le plus rentable le plus vite pour les actionnaires. Quant aux résultats déficitaires de l entreprise aquitaine, dans quelle mesure n ont-ils pas été organisés pour le devenir? Une partie étant d ailleurs provisionnée pour financer la liquidation de l emploi! La concentration sur le créneau étroit d aménagement d avions de luxe a plombé l activité. Pourquoi avoir construit un hangar d accueil de pièces de l A380 d un coût de 18 millions d euros pour fermer le site quelques mois plus tard? La délocalisation d une partie de la maintenance militaire au Portugal et en Afrique du Nord a délesté d autant le site de la Sogerma. La mise en concurrence des deux sites français et allemand de la Sogerma et le choix in fine du second, déjà en surcharge, au détriment du premier, signe ce choix de rentabilité strictement financière, fût-ce au prix de questions sur ses conséquences sur la sécurité du transport aérien. Alors que du travail, il peut en exister pour les salariés des deux pays. L État est actionnaire d EADS. Le ministère de la Défense est son client et pourrait choisir de faire entretenir ses avions à Mérignac dont l Airbus militaire, rendant tout à fait rentable le site. 10% à 20% du hangar de l A380 ont été financés avec des fonds publics. EADS et ses actionnaires ont des comptes à rendre. Les pouvoirs publics ont leur mot à dire. Les salariés ont besoin d un large soutien et le gouvernement doit être mis en face de ses responsabilités. L appétit sans fin des actionnaires ne peut continuer de faire loi

6 DROITE: MAJORITAIRE À L ASSEMBLEE censurée dans le pays Majoritaire à l Assemblée grâce à cette chambre introuvable élue dans la foulée du séisme du 21 avril 2002, la droite et son attelage Villepin-Sarkozy a les moyens législatifs de poursuivre une politique que le peuple a déjà à plusieurs reprises censurée lui-même. C est bien le problème de cette droite. Elle a beau occuper tous les palais nationaux et dominer le paysage médiatique, elle ne dispose pas de majorité dans le pays pour faire accepter les dogmes libéraux. Cette réalité politique s est imposée avec un éclat particulier, il y a presque un an, le 29 mai 2005, lorsque les Français ont rejeté le projet de constitution européenne, cette sorte de règlement intérieur du libéralisme à l échelle de l Union. Plus récemment, et sous une autre forme, la résistance victorieuse de la jeunesse et autour d elle de tout le monde du travail contre le CPE est un nouveau signal, un feu rouge pour tous ceux qui veulent précariser, désolidariser et donc fragiliser les salariés face au patronat et aux actionnaires. Le débat sur la motion de censure présente l intérêt de ramener à de plus justes proportions c est-à-dire à pas grandchose la portée réelle des désaccords de fond au sein de la droite. La guerre ouverte que se livrent Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin ne serait finalement qu une intrigue de cour pour capter les dépouilles d un règne finissant, si tout le pays n était pas pris en otage, si les moyens de l État n étaient pas instrumentalisés au service d une lutte de succession. Mais les affidés de Sarkozy sont main dans la main avec les fantassins du chiraquisme, face à la censure, pour soutenir une même politique, celle du gouvernement Villepin. Car derrière la ténébreuse affaire Clearstream, derrière les rodomontades d un Sarkozy se posant en victime et en parangon de la transparence, la vie continue et la politique aussi. Il faut censurer ce pouvoir. Pour cette loi inhumaine que sa majorité entérine, frappée du sceau du ministre de l Intérieur, visant à faire des immigrés un réservoir d exploitation corvéable et jetable. Les manifestants samedi dernier visaient juste en criant: Villepin, Sarkozy, le temps des colonies est fini. Il faut le censurer pour ses agressions répétées contre le monde du travail. Le mouvement social l a contraint à faire marche arrière sur le CPE. L événement a constitué le premier recul conséquent depuis que la droite est revenue aux affaires en Mais la guerre des chefs, abondamment relayée par les médias, si elle traduit l incandescence de la crise politique que traverse le pays, présente l avantage pour la droite de reléguer au second plan la question sociale. Or, portés par leur victoire sur le CPE à destination des jeunes, les salariés sont plus forts aujourd hui pour s attaquer au CNE et à tous les autres contrats de précarité. Il faut le censurer pour sa responsabilité quand EADS, dans lequel l État est actionnaire, annonce la liquidation de la SOGERMA à Mérignac (6 000 emplois menacés), quand il poursuit les privatisations, quand il liquide sa minorité de blocage dans le cadre de la fusion Suez- GDF. Ce ne sont pas les bonnes raisons de censurer ce pouvoir qui manquent

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail

Xavier COMPAIN & Sylvie LARUE. Pour une Bretagne sociale et écologiste L Humain d abord!

Xavier COMPAIN & Sylvie LARUE. Pour une Bretagne sociale et écologiste L Humain d abord! DANS NOTRE RÉGION FAITES LE CHOIX DE L HUMAIN D ABORD! Xavier COMPAIN & Sylvie LARUE Pour une Bretagne sociale et écologiste L Humain d abord! Brochure éditée par le Parti communiste français - Front-de-gauche

Plus en détail

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble!

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire. Déclaration d Ensemble Assemblée des

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Le Manifeste du ME-F

Le Manifeste du ME-F 1 Mouvement Européen-France Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents Juillet - aout 2013 Rapport de dépouillement 11/08/2013 2 Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents. Juillet aout 2013

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

Pourquoi le Traité de. De Nice à Lisbonne

Pourquoi le Traité de. De Nice à Lisbonne Pourquoi le Traité de Lisbonne? De Nice à Lisbonne Le Traité de Nice Conclusion à Nice le 11 décembre 2000 Signature le 26 février 2001 1 er février 2003 Entrée en vigueur du traité 2000 2001 2002 2003

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD NE LAISSONS PAS LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD Le MEDEF demande les pleins pouvoirs! Le janvier 0, le MEDEF a signé avec des syndicats minoritaires un accord sur l emploi. La négociation s est déroulée

Plus en détail

1946-1996. une tarification au service de la réponse aux besoins

1946-1996. une tarification au service de la réponse aux besoins 1946-1996 Marcel Paul, ministre communiste du gouvernement de Gaulle une tarification au service de la réponse aux besoins Le 8 avril 1946 sous l impulsion de Marcel Paul, ministre communiste du gouvernement

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 PROJET SENIOR COMPETENCE Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 3. ACTIONS ET CALENDRIER DU PROJET...5 3.1. ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC (1 ER

Plus en détail

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com 6 mois d action de la majorité Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle www.chaynessekhirouni.com 6 mois de travail et d actions Chères Amies, Chers Amis Je sais que vous vous interrogez parfois

Plus en détail

TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND INVESTISSEMENT PARTNER SHIP

TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND INVESTISSEMENT PARTNER SHIP ATTAC 82 4 avril 2014 Contacts : Attac 82 : Ancien Collège 82000 MONTAUBAN 05 63 24 08 49 / attac.82@wanadoo.fr Site Attac82.org À VOTRE AGENDA TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND

Plus en détail

La solution n est pas le socialisme, mais le capitalisme associé à une meilleure répartition des bénéfices de la révolution de la productivité

La solution n est pas le socialisme, mais le capitalisme associé à une meilleure répartition des bénéfices de la révolution de la productivité La solution n est pas le socialisme, mais le capitalisme associé à une meilleure répartition des bénéfices de la révolution de la productivité Robert Reich 6 mai 2012 La victoire de François Hollande n

Plus en détail

LES ENJEUX DU FORUM SOCIAL MONDIAL DE TUNIS

LES ENJEUX DU FORUM SOCIAL MONDIAL DE TUNIS LES ENJEUX DU FORUM SOCIAL MONDIAL DE TUNIS 2 février 2013 Gustave Massiah Représentant du CRID Au Conseil International du FSM Le Forum Social Mondial de Tunis (FSM), du 26 au 30 mars 2013, sera un moment

Plus en détail

Mouvement Jeunes Communistes de France

Mouvement Jeunes Communistes de France DISCOURS INITIATIVE CRISE FINANCIERE DU MJCF A BERCY LE 31/10/08 Cette initiative est une première étape. Une première étape pour commencer ensemble à donner corps à ce cri de colère et de rage que nous

Plus en détail

Mesdames Messieurs Merci pour votre présence Merci à la presse locale d avoir répondu favorablement à cette invitation. Il y a quelques semaines de

Mesdames Messieurs Merci pour votre présence Merci à la presse locale d avoir répondu favorablement à cette invitation. Il y a quelques semaines de Mesdames Messieurs Merci pour votre présence Merci à la presse locale d avoir répondu favorablement à cette invitation. Il y a quelques semaines de cela face à cette omniprésence, face à cette pression

Plus en détail

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs CONFERENCE COMMENT PENSER LA GAUCHE SANS LA CROISSANCE? Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs Après les interventions fortes et passionnantes de Guillaume Duval et Patrick Viveret, il me revient

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 L épargnant français est-il cigale ou fourmi? Le Français est plutôt fourmi. Les ménages français épargnent environ

Plus en détail

Ministère du travail (22 janvier 2013)

Ministère du travail (22 janvier 2013) Ministère du travail (22 janvier 2013) Les apports de l accord sur la sécurisation de l emploi Conformément aux engagements de la feuille de route sociale de juillet et en réponse au document d orientation

Plus en détail

Nouvelle étude : les avantages du contre-projet l emportent

Nouvelle étude : les avantages du contre-projet l emportent Communiqué de presse Mardi 11 décembre 2012 Nouvelle étude : les avantages du contre-projet l emportent Étude comparative du professeur Peter Nobel sur l initiative Minder et le contre-projet Le contre-projet

Plus en détail

Poitou-Charentes Nature

Poitou-Charentes Nature Poitou-Charentes Nature 14 rue Jean Moulin 86240 FONTAINE LE COMTE Poitiers, le 6 juin 2012 Objet : Législatives 2012 et environnement Mesdames, Messieurs, Suite à votre courrier du 24 mai dernier, je

Plus en détail

L organisation syndicale

L organisation syndicale L organisation syndicale 1 Les questions sociales sont en Belgique de la compétence du gouvernement fédéral Les syndicats sont donc organisés à ce niveau. Il existe trois principaux syndicats en Belgique

Plus en détail

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Gabriella Battaini-Dragoni Coordinatrice du dialogue interculturel Directrice générale «Éducation, Culture et Patrimoine, Jeunesse

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON Synthèse des débats rédigée par : 10 mai 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Lyon, le 10 mai 2012, un forum participatif

Plus en détail

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération?

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Consolider un rassemblement pour une alternative à gauche. Changer ce monde, ne plus subir le

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Compte rendu Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures Compte rendu n 21 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 Audition, ouverte

Plus en détail

pour la Retraite Collectif (PERCO)

pour la Retraite Collectif (PERCO) Plan d Epargne d pour la Retraite Collectif (PERCO) 1 Le PERCO Introduction : les enjeux de l épargne salariale Des régimes obligatoires menacés Le PERCO : Une réponse aux enjeux futurs Le PERCO : Une

Plus en détail

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite LE PROJET DE LA DROITE DÉCRYPTÉ Travailler plus longtemps pour gagner moins L âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Les victimes de ce recul

Plus en détail

SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION...

SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION... P9703-F1/2 291 SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION... 292 II. L URGENCE : LEGIFERER PAR ORDONNANCES... 295 III.

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

Les affiches de propagande

Les affiches de propagande Art graphique Les affiches de propagande On définit la propagande comme l ensemble des mesures prises pour répandre une idée, pour agir sur la perception d un événement, pour influencer voire manipuler

Plus en détail

Campagne de la CES d ici à 2009

Campagne de la CES d ici à 2009 COMITÉ DE DIRECTION Bruxelles, le 13 novembre 2008 CD. 123 Point 4 de l ordre du jour Campagne de la CES d ici à 2009 Le comité de direction est invité à: prendre note de ce document ETUC/ CD123/JM/lw-12/11/2008

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 56-10 juin 2015 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

La croissance des institutions financières internationales privées depuis

La croissance des institutions financières internationales privées depuis 137 Une réponse progressiste européenne à la crise dans la zone euro Trevor Evans Professeur d économie à la Berlin School of Economics & Law La croissance des institutions financières internationales

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

Guide pratique de la formation syndicale

Guide pratique de la formation syndicale Guide pratique de la formation syndicale Jeunes CGT 63 rue de Paris Case 3-1 9316 Montreuil Cedex tél. : 01 48 18 84 13 / 81 80 courriel: jeunes@cgt.fr www.jeunes.cgt.fr Jeunes CGT 63 rue de Paris Case

Plus en détail

Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée

Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée Thème III : La Ve RépubLIque à L épreuve de La durée DE GAULLE ET LA V e RÉPUBLIQUE, 1958-1969 Une nouvelle République : la V e République en 1958 La crise du 13 mai 1958 et la fin de la IV e République

Plus en détail

Projet de loi n o 27. Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire

Projet de loi n o 27. Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi n o 27 LOI SUR L ÉCONOMIE SOCIALE Mémoire présenté à la Commission de l aménagement du territoire par la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), la Confédération des syndicats nationaux

Plus en détail

La situation de l emploi des jeunes en France

La situation de l emploi des jeunes en France La situation de l emploi des jeunes en France Mika HOSOKAWA Introduction Aujourd hui en France, la dégradation de la situation de l emploi est mise en discussion. Notamment ces dernières années, plusieurs

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

Contributions de la Gauche anticapitaliste

Contributions de la Gauche anticapitaliste Contributions de la Gauche anticapitaliste Assises régionales de la santé en Languedoc-Roussillon Analyses des politiques nationales et européennes mises en place en matière de santé. La santé dans l Hérault,

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2013 Polynésie Toutes options BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE E1 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Aucun Le sujet comporte 4 pages L annexe A est

Plus en détail

RECHERCHE D URGENCE : LEADERSHIP EUROPÉEN POUR LUTTER CONTRE LA NOUVELLE DÉPRESSION

RECHERCHE D URGENCE : LEADERSHIP EUROPÉEN POUR LUTTER CONTRE LA NOUVELLE DÉPRESSION RECHERCHE D URGENCE : LEADERSHIP EUROPÉEN POUR LUTTER CONTRE LA NOUVELLE DÉPRESSION DÉCLARATION DE LA CES ADRESSÉE AU SOMMET EUROPÉEN DE PRINTEMPS DE MARS 2009 Ière partie : Ce à quoi nous sommes confrontés

Plus en détail

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne présentation à l École nationale d'administration publique du Québec 28 octobre 2009 Christian Gsodam Les

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

La France et son économie

La France et son économie La France et son économie Le territoire - la population territoire français = France métropolitaine (543.965 km 2 ) + France d Outre-mer (DROM-COM 131.452 km 2 ). Population: France métropolitaine 65,7M

Plus en détail

Troisième saison -Vague 9. 30 octobre 2008

Troisième saison -Vague 9. 30 octobre 2008 Le Politoscope Troisième saison -Vague 9 30 octobre 2008 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 976 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES 1 24 novembre 2011 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 - MISSION «ECONOMIE» ET COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES Examen en séance publique : lundi

Plus en détail

La rénovation Texte soumis au vote du Conseil national du 8 juin 2010

La rénovation Texte soumis au vote du Conseil national du 8 juin 2010 La rénovation Texte soumis au vote du Conseil national du 8 juin 2010 Volontaires et exemplaires pour rénover notre parti et réveiller la démocratie En 2012, les socialistes veulent offrir bien plus, bien

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DES ELU-E-S AUX CHAMBRES FEDERALES ANNEE 2014

RAPPORT DE SYNTHESE DES ELU-E-S AUX CHAMBRES FEDERALES ANNEE 2014 RAPPORT DE SYNTHESE DES ELU-E-S AUX CHAMBRES FEDERALES ANNEE 2014 1. Remarque liminaire Chacun-e des élu-e-s a présenté au secrétariat du parti cantonal son rapport d activité. Comme chaque année, un rapport

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 03 octobre 2014 BAISSE DES PRESTATIONS D AIDE A LA GARDE D ENFANT (PAJE) : UNE DOUBLE PEINE.POUR LES FAMILLES ET LES ENTREPRISES!

COMMUNIQUE DE PRESSE 03 octobre 2014 BAISSE DES PRESTATIONS D AIDE A LA GARDE D ENFANT (PAJE) : UNE DOUBLE PEINE.POUR LES FAMILLES ET LES ENTREPRISES! COMMUNIQUE DE PRESSE 03 octobre 2014 BAISSE DES PRESTATIONS D AIDE A LA GARDE D ENFANT (PAJE) : UNE DOUBLE PEINE.POUR LES FAMILLES ET LES ENTREPRISES! La volonté de réduction des déficits sociaux est une

Plus en détail

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014?

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014? ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi voter le 25 mai 2014? Parce que le Parlement européen est la seule institution de l Union européenne à être directement élue par les citoyens Vous êtes citoyen d un des 28

Plus en détail

Quel financement de la protection sociale pour un développement de qualité?

Quel financement de la protection sociale pour un développement de qualité? Quel financement de la protection sociale pour un développement de qualité? Jean-Marie Harribey 2008 http://harribey.u-bordeaux4.fr Ce diaporama complète celui qui est à : http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/retraites/diapo-retraites.pdf

Plus en détail

Analyse 2012/17 31 octobre 2012

Analyse 2012/17 31 octobre 2012 Analyse 2012/17 31 octobre 2012 État des lieux des "pensions complémentaires" dans un état critique! À découvrir dans cette analyse «Épargne pension. Épargnez-vous un job d étudiant à la retraire!». On

Plus en détail

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv)

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Signataires du manifeste du collectif Roosevelt, rassemblant plus de 110 000

Plus en détail

QUAND LES GRANDES ENTREPRISES DU SECTEUR PUBLIC DÉLOCALISENT LA PRODUCTION DE LEURS FILMS PUBLICITAIRES

QUAND LES GRANDES ENTREPRISES DU SECTEUR PUBLIC DÉLOCALISENT LA PRODUCTION DE LEURS FILMS PUBLICITAIRES QUAND LES GRANDES ENTREPRISES DU SECTEUR PUBLIC DÉLOCALISENT LA PRODUCTION DE LEURS FILMS PUBLICITAIRES QUAND LES GRANDES ENTREPRISES DU SECTEUR PUBLIC* DÉLOCALISENT LA PRODUCTION DE LEURS FILMS PUBLICITAIRES

Plus en détail

Left Forum, New York, 29 mai 2015. Les origines de la crise : la fin des gains de productivité élevés

Left Forum, New York, 29 mai 2015. Les origines de la crise : la fin des gains de productivité élevés Intervention de Mireille BRUYERE Enseignante chercheure à l'université de Toulouse en Économie, animatrice du collectif des Économistes Atterrés et membre du conseil scientifique d'attac Left Forum, New

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

Compte rendu AG loi santé et contexte

Compte rendu AG loi santé et contexte Compte rendu AG loi santé et contexte Rappel : convention des CD avec la SS (87% des dentistes sont conventionnés) tarif opposables (soins, détartrage, caries, ) Les honoraires sont fixés par l AM, sans

Plus en détail

Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe

Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe Forum citoyens Alsace 23 mai 2013 Synthèse Paris, le 30 mai 2013 Dans le cadre de son action "une région-un trimestre" en Alsace, le Bureau d'information

Plus en détail

La SAGP. Société à gestion partagée. par Patrick Guiol. Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir»

La SAGP. Société à gestion partagée. par Patrick Guiol. Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir» La SAGP Société à gestion partagée par Patrick Guiol Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir» Article 8 du préambule de la Constitution (1946 et 1958) Tout travailleur participe, par l'intermédiaire

Plus en détail

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Monsieur le Préfet de la Région Martinique Monsieur Ange MANCINI Rue Victor SEVERE 97200 FORT-de-FRANCE Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Objet : Mobilisation pour l Activité et l Emploi Monsieur le Préfet

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Crise budgétaire où en sommes nous?

Crise budgétaire où en sommes nous? Le JOURNAL desetudiants de l UVSQ Crise budgétaire où en sommes nous? L université ne fermera pas ses portes. Parmi les nombreuses erreursde communication de la direction de l université, la menace de

Plus en détail

RENCONTRE TRIPARTITE DU 18 FEVRIER 2009 : 30 MESURES URGENTES POUR FAIRE FACE A LA CRISE

RENCONTRE TRIPARTITE DU 18 FEVRIER 2009 : 30 MESURES URGENTES POUR FAIRE FACE A LA CRISE RENCONTRE TRIPARTITE DU 18 FEVRIER 2009 : 30 MESURES URGENTES POUR FAIRE FACE A LA CRISE La CFTC demande l organisation d un marathon social. Il s agira d élaborer une liste lors de cette réunion du 18

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

Restitution de la Journée concertation citoyenne

Restitution de la Journée concertation citoyenne Restitution de la Journée concertation citoyenne 2 juillet 2013, Pont du Gard Journée de concertation citoyenne Depuis 3 ans et l adoption par le Département du Gard de la charte de la concertation citoyenne,

Plus en détail

Une économie pour vivre autrement en Ile-de-France

Une économie pour vivre autrement en Ile-de-France L économie sociale et solidaire en Ile-de-France Une économie pour vivre autrement en Ile-de-France Les entreprises et les associations de l économie sociale et solidaire ont comme point commun de ne pas

Plus en détail

STATUTS. Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural

STATUTS. Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural STATUTS Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural TITRE I : BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION... 2 TITRE II : MEMBRES DE L ASSOCIATION... 2 TITRE III : CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

Créations et disparitions des entreprises en France

Créations et disparitions des entreprises en France Créations et disparitions des entreprises en France Octobre 2012 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr La croissance du tissu économique de moins en moins dynamique 8,6 millions de sièges

Plus en détail

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE

POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE VIvRe ensemble BULLETIN DE LIAISON EN PASTORALE INTERCULTURELLE CENTRE JUSTICE ET FOI VOLUME 13, N 46 Hiver 2006 POUR UNE PLEINE PARTICIPATION DES COMMUNAUTÉS NOIRES À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE par Jean-Claude

Plus en détail

LA SOLIDARITE INTERNATIONALE ET LES ENTREPRISES.

LA SOLIDARITE INTERNATIONALE ET LES ENTREPRISES. LA SOLIDARITE INTERNATIONALE ET LES ENTREPRISES. Une approche commune et des engagements des Associations de solidarité internationale et des Syndicats. 2010 Sommaire Préambule, p.2 Le contexte, p.3 Pourquoi

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

c est possible! Rassembler les forces pour arrêter la politique de Hollande, pour un gouvernement

c est possible! Rassembler les forces pour arrêter la politique de Hollande, pour un gouvernement JUIN 2015 répondre aux urgences sociales Combattre la précarité Sortir de l austérité, sortir de la crise, Rassembler les forces pour arrêter la politique de Hollande, pour un gouvernement vraiment à gauche

Plus en détail

Réponses aux 10 questions posées par l AMF à Philippe Poutou Candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste

Réponses aux 10 questions posées par l AMF à Philippe Poutou Candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste Mercredi 21 Mars 2012 Réponses aux 10 questions posées par l AMF à Philippe Poutou Candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste En préambule nous remercions les nombreux maires qui par leur parrainage, ont

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

Assemblée Générale du 28 avril 2015. Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ

Assemblée Générale du 28 avril 2015. Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ Assemblée Générale du 28 avril 2015 Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ Pour mémoire, les questions écrites, pour être recevables, doivent être adressées au Président-Directeur

Plus en détail

CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT. Section 1 : Les moyens financiers et matériels. Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire

CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT. Section 1 : Les moyens financiers et matériels. Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT Section 1 : Les moyens financiers et matériels Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire L indemnité parlementaire prévue à l article 37 de la Constitution a pour

Plus en détail

LE PLAN PLURIANNUEL CONTRE LA PAUVRETE ET POUR L INCLUSION SOCIALE

LE PLAN PLURIANNUEL CONTRE LA PAUVRETE ET POUR L INCLUSION SOCIALE LE PLAN PLURIANNUEL CONTRE LA PAUVRETE ET POUR L INCLUSION SOCIALE De la part de la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem Diffusion limitée mercredi 12 décembre 2012 SYNTHESE La pauvreté augmente depuis

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail