Dossier hebdomadaire d aide à la communication de proximité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier hebdomadaire d aide à la communication de proximité"

Transcription

1 COMMUNICATION Dossier hebdomadaire d aide à la communication de proximité Semaine du 17 au 23 mai 2006 édito: présidentielle/un candidature issue du PCF, un atout pour le rassemblement antilibéral articles: ALTERMONDIALISME/ATHÈNES urgence d une initiative antilibérale LA BOURSE S ÉCLATE déflation salariale = euphorie financière EADS/SOGERMA emplois menacés, tout pour l actionnaire! DROITE MAJORITAIRE À L ASSEMBLÉE censurée dans le pays

2 édito Présidentielle/une candidature issue du PCF Un atout pour le rassemblement antilibéral 2007: ce que les communistes proposent, c est un rassemblement populaire qui se donne son objectif, son projet politique et qui décide d une campagne et de candidatures communes à la présidentielle et aux législatives. Chacun de ces points (nature de l objectif, contenu du projet, type de campagne, choix des candidatures) est à construire, publiquement, au grand jour, par les citoyens et par les forces intéressées. C est un énorme travail politique et démocratique à produire à l échelle du pays. Et comme ils prennent ce travail très au sérieux et qu ils veulent faire face à leurs responsabilités, les communistes avancent des propositions précises sur chacune des questions posées à ce rassemblement. L une de ces questions est effectivement la candidature à l élection présidentielle. On sait que cette élection est un piège redoutable. C est la pierre de touche de la monarchisation et de la bipolarisation. Le PCF propose donc une campagne qui rompe avec ce modèle: menée avec l objectif d une VIe République et portée à plusieurs voix, comme au moment du référendum, pour remporter une victoire partagée. Et pour animer une telle campagne, les communistes disent que le meilleur atout est une candidature issue du PCF. Plusieurs raisons militent en ce sens. Il y a d abord le fait que le PCF sera la force politique la plus importante de ce rassemblement par son influence dans le pays, son implantation militante, sa représentation élective, parlementaire. Et il y a surtout l utilité, la garantie que constitue cette force pour la dimension populaire, la dynamique militante et unitaire, le projet de gauche, antilibéral de ce rassemblement. Il y a enfin les actes politiques, nombreux, que le PCF a produits pour une union de toutes les forces antilibérales, de gauche respectueuse de leur diversité. Le débat doit s ouvrir sur toutes les questions politiques posées par ce rassemblement. Elle doit se développer sans préalable et notamment pas celui qui postulerait que la candidature à la présidentielle devrait être trouvée hors des partis. Le PCF est très soucieux d une candidature qui résiste au mirage du présidentialisme, qui offre la garantie absolue que son succès ne sera utilisé qu au service du rassemblement et des engagements pris à égalité. Le PCF présente évidemment totalement cette garantie. Cela étant dit, sans doute, au moment de choisir, ce qui entrera en considération, ce seront aussi les qualités propres de la candidature envisagée, qui devra allier ancrage populaire et capacité d exercer des responsabilités nationales, et surtout la part qu elle aura prise à la construction et à la conception de ce rassemblement. Quel meilleur critère pour faire vivre cette union populaire que l engagement, bataille après bataille, en sa faveur? De ce point de vue, un nom s impose: celui de Marie-George Buffet

3 ALTERMONDIALISME/ATHÈNES urgence d une alternative antilibérale Le quatrième Forum social européen (FSE) qui vient de se tenir à Athènes a été une réussite, n en déplaise aux grands médias qui ont boudé l événement. Du monde, délégués dont français, manifestation de plus de personnes; forte présence des délégations d Europe de l Est; mobilisation des mouvements féministes pour agir contre les violences faites aux femmes; un contenu politique élevé avec un retour de thématiques sociales et européennes. Le FSE a renoué avec l enthousiasme de la jeunesse tout en acquérant le sérieux de la maturité. Les expériences françaises ont été largement débattues: soulèvement dans les quartiers populaires en novembre dernier, victoire du Non au référendum européen, mouvement social contre le CPE. Si la rédaction d une charte de nos principes communs pour l autre Europe n est pas finalisée, son élaboration se poursuit. Une version plus complète de la charte devrait voir le jour à la fin de l année. Dépassée la ritournelle d un essoufflement de l altermondialisme: l heure est à la coopération renforcée entre mouvement et politique. C est le cas du Forum en général et dans de nombreux réseaux thématiques: migrants, femmes, précarité, éducation, services publics, lesquels ont le vent en poupe. Une autre Europe est possible : ce slogan a pris corps à Athènes. Ce FSE fut le grand carrefour des réseaux, mouvements, syndicats, courants politiques qui réfléchissent à la manière dont les peuples peuvent à leur tour prendre en main leur destin commun. Il est significatif qu il se soit ouvert à la présence turque et d Europe de l Est, à l heure où le populisme, la xénophobie, le racisme reprennent du poil de la bête jusque dans certains gouvernements de l Union européenne; il rend concrète la formule de faire une autre Europe

4 LA BOURSE S ECLATE déflation salariale = euphorie financière Le CAC 40 atteint des sommets. Plus de points. Il faut remonter à 2001 pour retrouver un tel niveau. Outre les dividendes mirobolants de 2005, les groupes cotés à la Bourse de Paris annoncent des bénéfices importants pour le premier semestre C est le cas des entreprises du BTP. Le groupe Vinci affiche un chiffre d affaires en hausse de 13% à 5 milliards d euros au titre de son premier trimestre % pour Eiffage; +67% chez Ciments français; hausse majeur pour Bouyghes. Portés par un contexte de déflation salariale généralisée et une fiscalité favorable aux rentiers, les groupes alignent en ce début d année leurs résultats sur de nouveaux records. Dans le secteur de l énergie, Total voit son bénéfice net progresser de 16% au premier trimestre (3,4 milliards, soit +1,1 milliard d euros par mois!), un niveau supérieur à ce qu attendaient les marchés financiers; Soutenue par la flambée de l or noir, l action Total a bondi de 36%; les actionnaires devraient recevoir bientôt un copieux dividende de 6,48 euros par action. Même euphorie chez Suez: chiffre d affaires en hausse de 14%; on se verse un dividende d un euro par action, +25% par rapport à 2004, soit une distribution de 1,3 milliards d euros. Pour appâter les actionnaires en vue du rapprochement avec Gaz de France. Dans un contexte de chômage massif et d atonie de l activité en France, les groupes propulsent le CAC 40 de 11% depuis le début de l année. La vague d euphorie boursière qui traverse actuellement les places financières européennes ne doit pas faire oublier que la vigueur récente des taux d intérêt à long terme et de l euro pourrait être répercutée par les grandes entreprises sur les salaires et l emploi

5 EADS/ SOGERMA emplois menacés tout pour l actionnaire! Faut-il laisser les actionnaires d entreprises bénéficiaires de fonds publics tailler à leur guise dans l emploi industriel en France? La question est posée après le couperet qu a laissé tomber le conseil d administration d EADS. Du haut de leurs fauteuils de cuir, ces messieurs ont décidé d arrêter les activités bénéficiaires sans perspective de rentabilité, ce qui devrait conduire à l arrêt des activités d EADS Sogerma services sur le site de Mérignac emplois directs et indirects sont menacés. Chaque semestre, désormais, tombent les records boursiers en tout genre: record du cours du CAC 40, record des profits, record des dividendes versés aux actionnaires. L annonce de ces chiffres-là croise les annonces de suppression de postes, de fermetures d usines pour cause de délocalisatio. Le tout s accompagne des mesures sociales chaque fois plus régressives prises par le gouvernement. Alors, la faute à la mondialisation? Autant dire la faute à pas de chance, verser quelques larmes de fausse compassion et passer à autre chose. Dans une spirale de déclin sans fin. Avec la Sogerma à Mérignac, filiale du géant EADS, nous ne sommes pas dans le cas d une petite PME de main d œuvre confronté à la concurrence libre et non faussée du tiers monde. Ouvriers hautement qualifiés, techniciens et ingénieurs qui ne le sont pas moins composent l effectif de l entreprise. Alors pour quelle raison EADS ferme-t-il Mérignac? Le 8 mars dernier, le PDG du groupe annonçait les résultats Les meilleurs de son histoire. Deux milliards d euros de profits auxquels s ajoute un trésor de guerre d environ 5,5 milliards d euros. Les actionnaires sont les bénéficiaires directs de l opération: leur rente augmentera d environ 30%. Pour le reste, le groupe envisage de coûteuses acquisitions, en particulier dans le domaine militaire, et taille dans ce qui rapporte moins de 10% de profits annuels supplémentaires. Les salariés de la Sogerma sont censés payer l addition d une réorientation stratégique du groupe vers le plus rentable le plus vite pour les actionnaires. Quant aux résultats déficitaires de l entreprise aquitaine, dans quelle mesure n ont-ils pas été organisés pour le devenir? Une partie étant d ailleurs provisionnée pour financer la liquidation de l emploi! La concentration sur le créneau étroit d aménagement d avions de luxe a plombé l activité. Pourquoi avoir construit un hangar d accueil de pièces de l A380 d un coût de 18 millions d euros pour fermer le site quelques mois plus tard? La délocalisation d une partie de la maintenance militaire au Portugal et en Afrique du Nord a délesté d autant le site de la Sogerma. La mise en concurrence des deux sites français et allemand de la Sogerma et le choix in fine du second, déjà en surcharge, au détriment du premier, signe ce choix de rentabilité strictement financière, fût-ce au prix de questions sur ses conséquences sur la sécurité du transport aérien. Alors que du travail, il peut en exister pour les salariés des deux pays. L État est actionnaire d EADS. Le ministère de la Défense est son client et pourrait choisir de faire entretenir ses avions à Mérignac dont l Airbus militaire, rendant tout à fait rentable le site. 10% à 20% du hangar de l A380 ont été financés avec des fonds publics. EADS et ses actionnaires ont des comptes à rendre. Les pouvoirs publics ont leur mot à dire. Les salariés ont besoin d un large soutien et le gouvernement doit être mis en face de ses responsabilités. L appétit sans fin des actionnaires ne peut continuer de faire loi

6 DROITE: MAJORITAIRE À L ASSEMBLEE censurée dans le pays Majoritaire à l Assemblée grâce à cette chambre introuvable élue dans la foulée du séisme du 21 avril 2002, la droite et son attelage Villepin-Sarkozy a les moyens législatifs de poursuivre une politique que le peuple a déjà à plusieurs reprises censurée lui-même. C est bien le problème de cette droite. Elle a beau occuper tous les palais nationaux et dominer le paysage médiatique, elle ne dispose pas de majorité dans le pays pour faire accepter les dogmes libéraux. Cette réalité politique s est imposée avec un éclat particulier, il y a presque un an, le 29 mai 2005, lorsque les Français ont rejeté le projet de constitution européenne, cette sorte de règlement intérieur du libéralisme à l échelle de l Union. Plus récemment, et sous une autre forme, la résistance victorieuse de la jeunesse et autour d elle de tout le monde du travail contre le CPE est un nouveau signal, un feu rouge pour tous ceux qui veulent précariser, désolidariser et donc fragiliser les salariés face au patronat et aux actionnaires. Le débat sur la motion de censure présente l intérêt de ramener à de plus justes proportions c est-à-dire à pas grandchose la portée réelle des désaccords de fond au sein de la droite. La guerre ouverte que se livrent Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin ne serait finalement qu une intrigue de cour pour capter les dépouilles d un règne finissant, si tout le pays n était pas pris en otage, si les moyens de l État n étaient pas instrumentalisés au service d une lutte de succession. Mais les affidés de Sarkozy sont main dans la main avec les fantassins du chiraquisme, face à la censure, pour soutenir une même politique, celle du gouvernement Villepin. Car derrière la ténébreuse affaire Clearstream, derrière les rodomontades d un Sarkozy se posant en victime et en parangon de la transparence, la vie continue et la politique aussi. Il faut censurer ce pouvoir. Pour cette loi inhumaine que sa majorité entérine, frappée du sceau du ministre de l Intérieur, visant à faire des immigrés un réservoir d exploitation corvéable et jetable. Les manifestants samedi dernier visaient juste en criant: Villepin, Sarkozy, le temps des colonies est fini. Il faut le censurer pour ses agressions répétées contre le monde du travail. Le mouvement social l a contraint à faire marche arrière sur le CPE. L événement a constitué le premier recul conséquent depuis que la droite est revenue aux affaires en Mais la guerre des chefs, abondamment relayée par les médias, si elle traduit l incandescence de la crise politique que traverse le pays, présente l avantage pour la droite de reléguer au second plan la question sociale. Or, portés par leur victoire sur le CPE à destination des jeunes, les salariés sont plus forts aujourd hui pour s attaquer au CNE et à tous les autres contrats de précarité. Il faut le censurer pour sa responsabilité quand EADS, dans lequel l État est actionnaire, annonce la liquidation de la SOGERMA à Mérignac (6 000 emplois menacés), quand il poursuit les privatisations, quand il liquide sa minorité de blocage dans le cadre de la fusion Suez- GDF. Ce ne sont pas les bonnes raisons de censurer ce pouvoir qui manquent

Salaire minimal: «autogoal» et abus de confiance dans le partenariat social

Salaire minimal: «autogoal» et abus de confiance dans le partenariat social Salaire minimal: «autogoal» et abus de confiance dans le Ernst Bachmann, Vice-président de GastroSuisse Président Commission pour le droit du travail et les affaires sociales Conférence de presse annuelle

Plus en détail

1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION

1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION 1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION Table des matières Pourquoi un forum européen des alternatives? Le Forum au concret Les lieux Le déroulement Les thématiques Pourquoi un Forum européen

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES 1 24 novembre 2011 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 - MISSION «ECONOMIE» ET COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES Examen en séance publique : lundi

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération?

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Consolider un rassemblement pour une alternative à gauche. Changer ce monde, ne plus subir le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans DOSSIER DE PRESSE Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans 6 juin 2012 Fiche 1 : Présentation de la mesure Fiche 2 : Pourquoi cette mesure? Fiche 3 : Comment s appliquera-t-elle? A qui bénéficiera-t-elle?

Plus en détail

Ce qu on ne nous dit pas

Ce qu on ne nous dit pas Retraites Ce qu on ne nous dit pas L argument de la démographie Nous vivons de plus en plus longtemps Il y a de plus en plus de retraités pour toujours moins d actifs Il faut donc travailler plus longtemps

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail

Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail 15 mars 2007 Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail Les heures supplémentaires sont les heures

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Analyse des projets Fillon-Raffarin par Jean-Jacques Chavigné source : http://www.democratie-socialisme.org

Analyse des projets Fillon-Raffarin par Jean-Jacques Chavigné source : http://www.democratie-socialisme.org Analyse des projets Fillon-Raffarin par Jean-Jacques Chavigné source : http://www.democratie-socialisme.org SALARIES DU PRIVE Aujourd hui Réforme Fillon Commentaires DUREE DE COTISATION 40 années de cotisations

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

pour la Retraite Collectif (PERCO)

pour la Retraite Collectif (PERCO) Plan d Epargne d pour la Retraite Collectif (PERCO) 1 Le PERCO Introduction : les enjeux de l épargne salariale Des régimes obligatoires menacés Le PERCO : Une réponse aux enjeux futurs Le PERCO : Une

Plus en détail

CAMPAGNE RETRAITE 2004

CAMPAGNE RETRAITE 2004 CAMPAGNE RETRAITE 2004 «La CGT toujours avec vous» sur le dossier revendicatif de la Retraite Nouveau logo pour marquer une nouvelle étape de notre campagne Retraite commencée il y a 3 ans Toujours avec

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud

Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud 5 ème CONFÉRENCE ANNUELLE DES ENTREPRENEURS lundi 12 novembre 2012 Paris Discours du Président de la CGPME Jean-François Roubaud Monsieur le Ministre, Mesdames et messieurs, «L avenir est quelque chose

Plus en détail

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère?

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18 La grande e-guerre L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18: la grande e-guerre Les webshops belges souffrent d un lourd handicap concurrentiel par rapport aux acteurs étrangers

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Si elle est votée, cette réforme devrait intervenir dans les semaines qui suivent (probablement début 2014).

Si elle est votée, cette réforme devrait intervenir dans les semaines qui suivent (probablement début 2014). Paris, le 14 novembre 2013 Cher(e)s fidèles client(e)s LINXEA souhaite vous informer sur la réforme de l assurance-vie qui va être examinée prochainement par les députés et les sénateurs et dont le texte

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

UNIVERSITE PIERRE MENDES France FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES (TELE ENSEIGNEMENT)

UNIVERSITE PIERRE MENDES France FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES (TELE ENSEIGNEMENT) UNIVERSITE PIERRE MENDES France FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES (TELE ENSEIGNEMENT) MASTER EISA SPÉCIALITÉ DEFI Année 2004-05 NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES & DIAGNOSTIC FINANCIER Deuxième devoir Akim

Plus en détail

LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC

LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC Manifeste de la CFTC pour la mise en œuvre d un label «Traçabilité Sociale» Confirmant que la France souhaite toujours

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 Communiqué de presse Résultats du 3 ème trimestre 2015 En ligne avec les objectifs d EBITA et de cash conversion annuels Cergy, le 30 octobre 2015 Chiffres clés Millions d'euros (non audité) T3 2015

Plus en détail

Note à l attention du CCE de l UES EIFFAGE ENERGIE sur la création du FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2014

Note à l attention du CCE de l UES EIFFAGE ENERGIE sur la création du FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2014 Note à l attention du CCE de l UES EIFFAGE ENERGIE sur la création du FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2014 Vous nous avez demandé de vous aider dans l examen d une nouvelle évolution du dispositif de

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE COUR DES COMPTES LA SÉCURITÉ SOCIALE SEPTEMBRE 2007 137 Chapitre VI L assiette des prélèvements sociaux finançant le régime général 144 COUR DES COMPTES social de l épargne salariale et s est substitué

Plus en détail

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Communiqué de presse Saint-Denis Le 19 février 2015 Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Dominique

Plus en détail

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES L assurance serait-elle entrée dans une nouvelle ère en 2012 avec une décollecte de 3,4 milliards. S il ne s agit pas de véritable rupture, il s agit

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

Retraites. Quelle réforme voulons-nous?

Retraites. Quelle réforme voulons-nous? Retraites Quelle réforme voulons-nous? Les retraites, comment ça marche? Deux principes: Obligation: tout le monde cotise pour bénéficier d une retraite de base Répartition: les cotisations des actifs

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

L ISF en période de crise, quand Impôt rime avec Solidarité

L ISF en période de crise, quand Impôt rime avec Solidarité L ISF en période de crise, quand Impôt rime avec Solidarité Contacts presse : Fondation de France Dorothée Vital Agence YESwecan Emilie Loubié T. 01 44 21 31 91 F. 01 44 21 87 30 T. 01 40 26 11 40 F. 01

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Mutualia devient un Groupe

Mutualia devient un Groupe Mutualia devient un Groupe Dossier de presse 2013 Contact Presse Maider GAICOTCHEA Tél. 01 41 63 77 82 gaicotchea.maider@mutualia.fr Dossier de presse Naissance Dossier de du presse Groupe sponsoring Mutualia

Plus en détail

Les conséquences sur le tissu économique

Les conséquences sur le tissu économique Les conséquences sur le tissu économique Entreprises Entreprises L engouement pour les auto-entreprises se calme En Poitou-Charentes, 13 964 entreprises ont été créées en. Après une forte augmentation

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale PROJET DE LOI N O 108 LOI MODIFIANT LA LOI SUR L ASSURANCE PARENTALE ET D AUTRES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

RETRAITES : ETAT DES LIEUX

RETRAITES : ETAT DES LIEUX RETRAITES : ETAT DES LIEUX IMPACT DES REFORMES LIBERALES LES ALTERNATIVES POUR DES RETRAITES SOLIDAIRES 1 Les retraites par répartition Principe : Une partie de la richesse produite par les travailleurs

Plus en détail

TOTAL S.A. 2 place Jean Millier La Défense 6 92400 COURBEVOIE 542 051 180 RCS Nanterre

TOTAL S.A. 2 place Jean Millier La Défense 6 92400 COURBEVOIE 542 051 180 RCS Nanterre TOTAL S.A. 2 place Jean Millier La Défense 6 92400 COURBEVOIE 542 051 180 RCS Nanterre Assemblée Générale Mixte du 17 mai 2013 Rapport du Conseil d'administration sur les résolutions présentées à l'assemblée

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

LES ARGUS 2012 du Nouveau Centre

LES ARGUS 2012 du Nouveau Centre LES ARGUS 2012 du Nouveau Centre N 38 3 août 2012 La hausse du prix du gaz et de l'énergie Un nouveau coup dur pour le pouvoir d achat Alors que les tarifs réglementés de l'électricité viennent d augmenter

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Conseil des barreaux européens Council of Bars and Law Societies of Europe Association internationale sans but lucratif Rue Joseph II, 40 /8 1000 Bruxelles T. : +32 (0)2 234 65 10 F. : +32 (0)2 234 65

Plus en détail

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS)

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) Proposition pour le site de UD CGT 35 la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) L insécurité dans et au travail est une réalité qui affecte un nombre sans cesse grandissant de salariés.

Plus en détail

Quelques réflexions et propositions sur l entreprise française du 21 ème siècle

Quelques réflexions et propositions sur l entreprise française du 21 ème siècle Fondation Charles Léopold Mayer Quelques réflexions et propositions sur l entreprise française du 21 ème siècle Yves de Bretagne Date de rédaction : 17/01/00 Mise à jour : Mots-clé : ENTREPRISE ; RESPONSABILITE

Plus en détail

Une politique familiale tournée vers la justice et le progrès

Une politique familiale tournée vers la justice et le progrès Fiche argumentaire 1 Une politique familiale tournée vers la justice et le progrès Depuis 2012, la politique familiale est, et demeure, une priorité Depuis 2012, la politique familiale est et demeure une

Plus en détail

Résumé de la réforme des pensions février 2012

Résumé de la réforme des pensions février 2012 NOTE AU BUREAU DU PARTI 27 février 2012 Résumé de la réforme des pensions février 2012 Ce résumé ne concerne que les pensions du secteur privé. Un autre document suivra lorsque la réforme des pensions

Plus en détail

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants Le gouvernement investit pour la réussite de tous les étudiants avec 318 millions supplémentaires entre 2013 et 2014. Revalorisation des bourses des 30 000 étudiants aux revenus les plus faibles Jeunes

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

DOSSIER de presse. 16 juin 2010

DOSSIER de presse. 16 juin 2010 DOSSIER de presse Réforme des retraites dans la Fonction publique Sommaire Le relèvement de l'âge de la retraite pour les fonctionnaires et des conditions de durée pour les militaires... Fiche 1 La convergence

Plus en détail

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Un projet novateur en Suisse, inspiré des bonnes pratiques internationales, en lien étroit avec les autres acteurs publics

Plus en détail

CONTEXTE LEGISLATIF 1

CONTEXTE LEGISLATIF 1 CONTEXTE LEGISLATIF 1 L envol des taxes en assurance santé depuis 2006 2 LA PORTABILITE Mécanisme de maintien temporaire des garanties santé et prévoyance pour les chômeurs qui bénéficiaient de ces couvertures

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 SOMMAIRE 1. Rapport d activité 2014 2. Etat de la situation financière consolidée 3. Compte de résultat consolidé 4. Etat du résultat global 5. Variation des capitaux

Plus en détail

Disneyland Paris Étude de contribution économique et sociale

Disneyland Paris Étude de contribution économique et sociale DELEGATION INTERMINISTERIELLE AU PROJET EURO DISNEY Dossier de Presse 14 mars 2012 Disneyland Paris Étude de contribution économique et sociale Retombées économiques et sociales de Disneyland Paris (1992

Plus en détail

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Le 11 février 2013, l'avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi transposant les dispositions de l'accord national interprofessionnel

Plus en détail

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Assurance-vie Entraid'Epargne Carac http://finansol.org/fr/quels-sont-les-produits-labellises/produit/assurance-vie-entraid-epargnecarac.html

Plus en détail

REUNIONNAISES. de nouveaux LEBRETON. financements des entreprises. www.patricklebreton.fr. Patrick Lebreton 2015-2021

REUNIONNAISES. de nouveaux LEBRETON. financements des entreprises. www.patricklebreton.fr. Patrick Lebreton 2015-2021 Elections régionales - 6 et 13 décembre 2015 avec Patrick de nouveaux financements des entreprises REUNIONNAISES www.patricklebreton.fr Patrick Lebreton 2015-2021 L INSEE décrit La Réunion comme la terre

Plus en détail

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie Forum de l investissement Ateliers d Experts 15 Octobre 2011 Les Dangers de l Assurance Vie L assurance vie c est quoi? Le placement préféré des français Environ 1 500 milliards d euros épargnés par les

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Pourquoi le Traité de. De Nice à Lisbonne

Pourquoi le Traité de. De Nice à Lisbonne Pourquoi le Traité de Lisbonne? De Nice à Lisbonne Le Traité de Nice Conclusion à Nice le 11 décembre 2000 Signature le 26 février 2001 1 er février 2003 Entrée en vigueur du traité 2000 2001 2002 2003

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

La Banque de Savoie, une année florissante

La Banque de Savoie, une année florissante Communiqué de presse le 15 mai 2014, à Chambéry, La Banque de Savoie, une année florissante A l occasion de son Assemblée Générale qui s est tenue au Siège Social, le 22 avril 2014, la Banque de Savoie

Plus en détail

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008

Monsieur le Préfet de la Région Martinique. Monsieur Ange MANCINI. Rue Victor SEVERE. 97200 FORT-de-FRANCE. Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Monsieur le Préfet de la Région Martinique Monsieur Ange MANCINI Rue Victor SEVERE 97200 FORT-de-FRANCE Fort-de-France, le 8 octobre 2008 Objet : Mobilisation pour l Activité et l Emploi Monsieur le Préfet

Plus en détail

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique Base de données économiques et sociales vigilance, exigences et conquêtes guide pratique élus et mandatés L article 8 de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 a introduit un nouveau dispositif

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Barbara Wurster Chef du service Politique européenne de la jeunesse Ministère fédéral

Plus en détail

Depuis la loi de 1971, après l accord des partenaires sociaux de 1970, les entreprises ont une obligation de dépense annuelle en formation.

Depuis la loi de 1971, après l accord des partenaires sociaux de 1970, les entreprises ont une obligation de dépense annuelle en formation. LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Etat des lieux, avant changements Un domaine important dans l activité du pays Plus de 8 millions de personnes sont parties en formation en 2010, qu elles soient :

Plus en détail

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award.

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Paris, le 21 mars 2013 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015

INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015 INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015 Sans revenir sur les enjeux de la réforme territoriale déjà évoqués par un certain nombre

Plus en détail

Ces prestations sont réalisées par des opérateurs conventionnés à cet effet avec le MICNT.

Ces prestations sont réalisées par des opérateurs conventionnés à cet effet avec le MICNT. Cahier des charges relatif à l appel à manifestation d intérêt pour le référencement des opérateurs de modernisation du commerce de proximité dans le cadre du plan RAWAJ I- Contexte : Le commerce de proximité

Plus en détail

Dossier de presse CLEJ

Dossier de presse CLEJ Dossier de presse CLEJ I. Euskaldun Gazteria Euskaldun Gazteria est un mouvement géré et animé par des jeunes de 16 à 25 ans. Il cible son action au Pays Basque intérieur. Depuis 1966, Euskaldun Gazteria

Plus en détail

Négociations Annuelles Obligatoires 2007-2008 DOSSIER EPARGNE SALARIALE

Négociations Annuelles Obligatoires 2007-2008 DOSSIER EPARGNE SALARIALE Négociations Annuelles Obligatoires 2007-2008 DOSSIER EPARGNE SALARIALE RAPPEL DE LA SITUATION DES RETRAITES page 1 à 3 REFORMULATION 2008 page 4 REUNION DU 29 JANVIER 2008 page 5 EPILOGUE page 5 NAO_Sna.Unsa

Plus en détail

L utilisation des fonds dégagés par les annulations de dette

L utilisation des fonds dégagés par les annulations de dette Note pour le groupe technique «Annulation / Allégements de la dette et développement» de la Commission Coopération Développement L utilisation des fonds dégagés par les annulations de dette Avril 2000

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

Réforme des pensions des fonctionnaires : travailler plus longtemps pour moins de pension

Réforme des pensions des fonctionnaires : travailler plus longtemps pour moins de pension Réforme des pensions des fonctionnaires : travailler plus longtemps pour moins de pension Michaël Verbauwhede Kim De Witte Service d études PTB 1 Bonification liée au diplôme...2 1.1 Principe...2 2.2 Exemple...3

Plus en détail

LES DÉRIVES DES BANQUES UNIVERSELLES

LES DÉRIVES DES BANQUES UNIVERSELLES LES DÉRIVES DES BANQUES UNIVERSELLES Par Nathalie Pipart, chargée d études à PAC L institution bancaire telle que nous la connaissons aujourd hui n a pas toujours opéré et été bâtie sur le même modèle.

Plus en détail

ET ENVIRONNEMENT MATERIAUX DE CONSTRUCTION

ET ENVIRONNEMENT MATERIAUX DE CONSTRUCTION FICHE N 6 CONTRIBUTION C.G.T. ETATS GENERAUX DE L INDUSTRIE - GROUPE DE TRAVAIL BIENS INTERMEDIAIRES ET ENVIRONNEMENT MATERIAUX DE CONSTRUCTION Environnement : Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics

Plus en détail

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Assurance-vie Entraid'Epargne Carac http://finansol.org/fr/quels-sont-les-produits-labellises/produit/assurance-vie-entraid-epargnecarac.html

Plus en détail

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie?

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? Page 1 sur 9 Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? 2894 avis exprimés Question 1 : D'après ce que vous savez, les mesures contenues dans le "paquet fiscal"

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail