Collecter des informations statistiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Collecter des informations statistiques"

Transcription

1 Collecter des informations statistiques FICHE MÉTHODE A I Les caractéristiques essentielles d un tableau statistique La statistique a un vocabulaire spécifique. L objet du tableau (la variable) s appelle la population ; Les critères en fonction desquels la population est étudiée s appellent les caractères. Pour collecter des informations statistiques, il faut être attentif aux 4 caractéristiques essentielles du tableau. 1. Le titre 3. L intitulé des lignes et des colonnes 2. La source 4. Les unités Doc. 1 Les chômeurs en France en 2008 En milliers ans ans 65 ans ou plus Total Total Insee, Enquêtes emploi. 1 Quel est l élément de ce tableau qui fournit «la population» étudiée? Quelle est-elle? La population étudiée dans ce tableau est notée dans le titre. Il s agit des chômeurs en France 2 Quel est l élément de ce tableau qui fournit le «caractère» étudié? Quel est-il? Le caractère étudié est fourni par l intitulé des colonnes. Il s agit de l âge des chômeurs. 3 Quel est l élément de ce tableau qui fournit l origine des informations données? Quelle est-elle? L origine des informations est fournie par la source. Les données de ce tableau sont celles des enquêtes emploi publiées par l Insee 4 Quelles sont les unités utilisées dans ce tableau? Des milliers. II La lecture d une donnée statistique «Lire une donnée statistique», c est rédiger une phrase pour présenter le plus clairement possible l information qu elle donne, en utilisant pour cela les informations fournies par les 4 caractéristiques essentielles du tableau. 5 Rédigez une phrase présentant l information présentée par la donnée en rouge. En 2008, selon l Insee, la France comptait chômeurs. 6 Rédigez une phrase présentant l information présentée par la donnée en rouge. En 2008, selon l Insee, il y avait en France chômeurs âgés de 25 à 64 ans. III Les tableaux statistiques à double entrée Un tableau statistique à double entrée est un tableau qui étudie une population en fonction de 2 caractères. Pour bien les repérer, il faut être attentif aux libellés des lignes et des colonnes. Fiche A Collecter des informations statistiques 83

2 Doc. 2 Les chômeurs en France en 2008 En milliers ans ans ans 65 ans ou plus Total Hommes Femmes Total Insee, Enquêtes emploi. 7 Où trouve-t-on, dans le tableau, les 2 caractères en fonction desquels est étudiée la population? Quels sont-ils? La population de ce tableau est étudiée en fonction de 2 caractères, notés dans les intitulés des lignes et des colonnes. Il s agit du sexe et de l âge. 8 Quelle est, selon vous, la donnée statistique du tableau la plus facile à lire? Justifiez votre réponse. La statistique la plus facile à lire est «2 070» dans la mesure où la lecture du total fait abstraction de la présentation des caractères. 9 Rédigez une phrase présentant l information apportée pour chaque donnée en rouge. En 2008, selon l Insee, la France comptait chômeurs âgés de 25 à 49 ans. En 2008, selon l Insee, la France comptait hommes âgés de 50 à 64 ans au chômage. IV Pour vous entraîner Doc. 3 Abonnements électroniques En milliers Téléphonie fixe Internet Téléphonie mobile Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). 10 Quelle est la population étudiée dans ce tableau? La population étudiée dans ce tableau est le nombre d abonnements électroniques en France. 11 En fonction de quels caractères la population est-elle étudiée dans ce tableau? La population est étudiée en fonction de 2 caractères : la date et le type de support électronique. 12 Quelles sont les unités utilisées dans ce tableau? Des milliers. 13 Rédigez une phrase présentant l information apportée pour la donnée en rouge. En 2007, selon l ARCEP, la France comptait abonnements à Internet. V Retrouvez l erreur Toutes les affirmations ci-dessous sont fausses. À vous de retrouver l erreur et de rédiger la phrase exacte. 14 En 2006, selon l ARCEP, on comptait abonnements à la téléphonie fixe. En 2007, selon l ARCEP, on comptait abonnements à la téléphonie fi xe. 15 En 2006, selon l ARCEP, on comptait abonnements à la téléphonie fixe. En 2006, selon l ARCEP, on comptait abonnements à Internet. 16 En 2008, selon l ARCEP, on comptait abonnements à la téléphonie mobile. En 2008, selon l ARCEP, on comptait abonnements à la téléphonie mobile. 84 Fiche A Collecter des informations statistiques

3 Calculer pourcentages et taux de répartition FICHE MÉTHODE B I Calculer des pourcentages de répartition Doc. 1 Les éléments composant le prix du sans plomb 95 (avril 2008) En euros 0,606 TIPP 0,227 TVA Pour rendre compte d une répartition, on calcule un rapport qui permet de mesurer la part que représente le sous-ensemble par rapport à l ensemble. Cette valeur relative obtenue est appelée Proportion, Part ou Poids. 0,088 Distribution 0,028 Raffinage 0,435 Prix d achat du pétrole brut Dans le cas d un calcul de répartition, les valeurs relatives sont le plus souvent exprimées en «pour cent». % de répartition = Sous-ensemble x 100 Ensemble 1 Notez le calcul et le résultat permettant de connaître le prix d 1 litre de sans plomb 95 en avril , , , , ,227 = 1,384 2 Notez le rapport permettant de connaître la part de la TVA dans le prix total? 0,227/1,384 = 0,164 3 Si l on veut exprimer cette part en «pour cent», que faut-il faire? Pour exprimer une proportion en «pour cent», il faut multiplier la proportion «en pour un» par À l aide des données fournies, notez les calculs à faire pour connaître la proportion en % de chaque composante du prix. Calculs à faire Prix d achat du pétrole brut... (0,435/1,384) x 100 Coût du raffinage... (0,028/1,384) x 100 Coût de la distribution... (0,088/1,384) x 100 (0,227/1,384) x 100 TVA... (0,606/1,384) x 100 TIPP... 5 Effectuez les calculs et complétez le tableau ci-dessous en notant la part en % que représente chaque composante du prix. En % Prix du pétrole brut Coût du raffinage Coût de la distribution TVA TIPP 31,43 2,02 6,36 16,40 43,79 Prix d 1 litre de sans plomb ,0 6 Calculez le poids que représente la fiscalité (TIPP et TVA) dans le prix d 1 litre de sans plomb 95 en avril , ,227 = 0,833. (0,833/1,384) x 100 = 60,18 II Lire des pourcentages de répartition Pour lire correctement un % de répartition, votre phrase doit préciser clairement «l ensemble». X % X % de quoi? de l ensemble Exemple : X % du prix du litre de sans plomb 95 X % de quoi? Fiche B Calculer pourcentages et taux de répartition 85

4 7 Rédigez une phrase pour présenter la part du pétrole brut dans le prix d 1 litre de sans plomb 95 en avril En avril 2008, selon Le Monde, le prix du pétrole brut représentait 31,43 % du litre de sans plomb Rédigez une phrase pour présenter le poids de la fiscalité dans le prix d 1 litre de sans plomb 95 en avril En avril 2008, selon Le Monde, la fi scalité représentait 60 % du litre de sans plomb 95. III Les taux de répartition Taux de répartition : rapport qui permet de mesurer la part que représente un sous-ensemble par rapport à l ensemble. Attention : les taux sont toujours des rapports, mais ils peuvent exprimer une répartition ou une variation ( fiche méthode C). Un taux de répartition est généralement exprimé en «pour cent». Taux de répartition = Sous-ensemble x 100 Ensemble Doc. 2 La participation aux dernières élections françaises 2 e tour des élections présidentielles 2007 (en %) 2 e tour des élections régionales 2010 (en milliers) 2 e tour des élections régionales 2010 (en %) Votants 83, ,21 Abstentions 16, ,79 Inscrits 100, ,00 9 Rédigez une phrase présentant l information apportée pour la donnée en rouge. Ministère de l Intérieur. Au 2 e tour des élections régionales de 2010, selon le ministère de l Intérieur, Français inscrits sur les listes électorales ont voté. 10 Quel a été le taux d abstention au 2 e tour des élections présidentielles en 2007? Au 2 e tour des élections présidentielles de 2007, le taux d abstention a été de 16,03 %. 11 Notez le rapport qui a permis de calculer ce taux d abstention en %. (Nombre d abstentionnistes / Nombre d inscrits) x Rédigez une phrase présentant l information apportée par ce taux. Au 2 e tour des élections présidentielles de 2007, selon le ministère de l Intérieur, 16,03 % des Français inscrits sur les listes électorales n ont pas été voter. 13 Effectuez les calculs nécessaires pour compléter le tableau. 14 Rédigez une phrase présentant l information fournie par le taux d abstention au 2 e tour des élections régionales de Au 2 e tour des élections régionales de 2010, selon le ministère de l Intérieur, 48,79 % des Français inscrits sur les listes électorales n ont pas été voter. IV Pour vous entraîner 15 Notez le mode de calcul du taux d échec au permis de conduire en %. (Nombre de candidats refusés/nombre de candidats) x Notez le mode de calcul du taux de réussite au baccalauréat en %. (Nombre de candidats admis/nombre de candidats) x Notez le mode de calcul du taux de natalité. (Nombre de naissances/population totale) x Les principaux taux démographiques sont exprimés «en pour mille». 86 Fiche B Calculer pourcentages et taux de répartition

5 Calculer une différence relative FICHE MÉTHODE C I Calculer une différence dans le temps Calculer une différence relative dans le temps c est calculer : par combien la variable a été multipliée dans le temps grâce à un coefficient multiplicateur ; le pourcentage de variation grâce à un écart relatif exprimé en % que l on appelle le taux de croissance ou le taux de variation. Ce que je compare Coefficient multiplicateur = Ce à quoi je le compare Ce que je compare (variation absolue) Écart relatif en % = x 100 Ce à quoi je le compare Valeur d arrivée valeur de départ Soit = x 100 Valeur de départ Doc. 1 Le montant des ventes du e-commerce en France (en milliards d euros) ,7 8,7 11,9 16,1 20,0 25,0 FEVAD (fédération du e-commerce et de la vente à distance). 1 Notez le mode de calcul et le résultat de la variation absolue (en milliards d euros) des ventes du e-commerce en France entre 2004 et ,7 = 19,3 milliards d euros 2 Notez le mode de calcul et le résultat du coefficient multiplicateur permettant de connaître la variation relative des ventes du e-commerce entre 2004 et /5,7 = 4,38 3 Complétez la phrase suivante pour présenter l information que fournit le coefficient multiplicateur calculé. Entre 2004 et 2009, le montant des ventes du e-commerce en France a été... multiplié par... 4,38. 4 Notez le mode de calcul et le résultat du taux de croissance permettant de connaître la variation relative en % des ventes du e-commerce entre 2004 et [(25 5,7 )/5,7] x 100 = 338, 60 5 Complétez la phrase suivante, pour présenter l information que fournit le taux de croissance calculé. Entre 2004 et 2009, le montant des ventes du e-commerce en France a... augmenté de ,60 %. Lorsque la variation est supérieure à 100 %, l outil le plus pertinent est le coefficient multiplicateur. Lorsque la variation est inférieure à 100 %, l outil le plus pertinent est le taux de croissance. 6 À l aide de l outil le plus pertinent, calculez la variation relative des ventes du e-commerce entre 2006 et Dans ce cas, l outil le plus pertinent est le coeffi cient multiplicateur. 25,0/11,9 = 2,1 7 Rédigez une phrase présentant le résultat obtenu. Entre 2006 et 2009, le montant des ventes du e-commerce en France a été multiplié par 2,1. 8 À l aide de l outil le plus pertinent, calculez la variation relative des ventes du e-commerce entre 2007 et Dans ce cas, l outil le plus pertinent est le taux de croissance. ((25 16,1)/16,1] x 100 = 55,27 9 Rédigez une phrase présentant le résultat obtenu. Entre 2007 et 2009, le montant des ventes du e-commerce en France a augmenté de 55,27 % Fiche C Calculer une différence relative 87

6 II Calculer une différence dans l espace Dans le cas d une comparaison dans l espace, bien que le mode de calcul soit le même, l écart relatif exprimé en % n a pas de nom spécifique. Il ne peut s appeler «taux de croissance» ou «taux de variation» puisqu il ne s agit pas de calculer une variation. Les outils sont les mêmes que pour un calcul d un écart dans le temps. Ce que je compare Coefficient multiplicateur = Ce à quoi je le compare Ce que je compare (différence absolue) Écart relatif en % = x 100 Ce à quoi je le compare Doc. 2 Le montant des ventes du e-commerce en 2009 (en milliards d euros) France Grande-Bretagne Allemagne États-Unis 25,0 42,7 15,5 133,1 10 Notez le mode de calcul et le résultat qui permettent de comparer, à l aide de l outil le plus pertinent, les ventes du e-commerce britannique à celles du e-commerce français. Dans ce cas, l outil le plus pertinent est l écart relatif exprimé en %. [(42,7 25,0)/25,0] x 100 = 70,80 11 Complétez la phrase suivante pour présenter votre résultat. En 2009, le montant des ventes du e-commerce britannique était supérieur de 70,80 % à celles du e-commerce français. 12 Notez le mode de calcul et le résultat qui permettent de comparer, à l aide de l outil le plus pertinent, les ventes du e-commerce des États-Unis à celles du e-commerce français. Dans ce cas, l outil le plus pertinent est le coeffi cient multiplicateur. 133,1/25,0 = 5,32 13 Rédigez une phrase présentant l information obtenue. En 2009, le montant des ventes du e-commerce des États-Unis était 5,32 fois plus élevé que celui de la France. Une différence peut être positive ou négative. Dans le cas d une comparaison dans le temps, une différence négative signifie que la variable a baissé, dans le cas d une comparaison dans l espace, elle signifie que la donnée comparée est inférieure à l autre. III Pour vous entraîner 14 Notez et effectuez le calcul qui permet de comparer, à l aide de l outil le plus pertinent, le montant des ventes du e-commerce français à celles du e-commerce britannique. Dans ce cas l outil le plus pertinent est l écart relatif exprimé en %. [(25,0 42,7)/42,7) x 100 = 41,45 15 Rédigez une phrase présentant l information obtenue. En 2009, le montant des ventes du e-commerce français était inférieur de 41,45 % à celui de l Angleterre. 16 Notez et effectuez le calcul qui permet de comparer, à l aide de l outil le plus pertinent, le montant des ventes du e-commerce des États-Unis à celui de l Allemagne. Dans ce cas, l outil le plus pertinent est le coeffi cient multiplicateur. 133,1/15,5 = 8,58 17 Rédigez une phrase pour présenter l information obtenue. En 2009, le montant des ventes du e-commerce des États-Unis était 8,58 fois plus élevé que celui de l Allemagne. 18 Notez et effectuez le calcul qui permet de comparer, à l aide de l outil le plus pertinent, le montant des ventes du e-commerce de l Allemagne à celui des États-Unis. Dans ce cas l outil le plus pertinent est l écart relatif exprimé en %. [(15,5 133,1)/133,1) x 100 = 88,35 19 Rédigez une phrase pour présenter l information obtenue. En 2009, le montant des ventes du e-commerce allemand était inférieur de 88,35 % à celui des États-Unis. 88 Fiche C Calculer une différence relative

7 Calculer et exploiter des indices FICHE MÉTHODE D I Calculer et exploiter des indices pour faire des comparaisons dans le temps Un indice est un instrument statistique dont la lecture permet d effectuer facilement des comparaisons dans le temps et dans l espace. La lecture d un indice permet de connaître les variations relatives exprimées en «pour cent» ou par un coefficient multiplicateur. Il faut choisir la valeur qui sert d élément de comparaison et lui attribuer la valeur 100, valeur que l on nomme indice de base. Mode de calcul de l indice = Coefficient multiplicateur x 100 Coefficient multiplicateur = Ce que je compare Ce à quoi je le compare Doc. 1 Salaires mensuels nets (en euros) Hommes Femmes Ensemble Le calcul des indices La valeur qui servira d élément de comparaison est celle de l année Cette information est notée 2005 = 100. Champ : salariés du secteur privé et semi-public. Insee, DADS. 1 Notez le mode de calcul de l indice du salaire mensuel net des hommes en = 100. (2 145/2 037) x Notez le mode de calcul de l indice du salaire mensuel net féminin en = 100. (1 459/1 652) x Calculez les indices des salaires mensuels nets des hommes et des femmes, 2005 = 100, et complétez le tableau ci-dessous = Hommes Femmes Ensemble Champ : salariés du secteur privé et semi-public. 89, ,30 83, ,08 89, ,09 Insee, DADS. La lecture des indices La lecture des indices postérieurs à l année de base La lecture de l indice doit présenter l augmentation en % ou la baisse en % de la variable et non le niveau de l indice. La lecture des indices antérieurs à l année de base La lecture de l indice doit noter : «était supérieur ou inférieur de x % à celle de» la valeur correspondant à l indice de base. 4 Rédigez une phrase présentant l évolution du salaire mensuel net masculin entre 2005 et Entre 2005 et 2007, d'après l'insee, le salaire mensuel net masculin a augmenté de 5,30 %. 5 Rédigez une phrase présentant l évolution du salaire mensuel net français entre 2005 et Entre 2005 et 2007, d'après l'insee, le salaire mensuel net français a augmenté de 5,08 %. 6 Comparez l évolution des salaires masculins et féminins entre 2005 et 2007 en utilisant les résultats de vos calculs. Entre 2005 et 2007, le salaire mensuel net des hommes a augmenté à peine plus vite que celui des femmes. En effet, alors que le salaire mensuel net masculin augmentait de 5,30 % entre 2005 et 2007, celui des femmes a augmenté de 5,08 %. Fiche D Calculer et exploiter des indices 89

8 7 Rédigez une phrase présentant l indice du salaire mensuel net féminin en En 2000, d'après l'insee, le salaire mensuel net féminin était inférieur de 16,69 % à celui de Rédigez une phrase présentant l indice du salaire mensuel net français en En 2000, d'après l'insee, le salaire mensuel net en France était inférieur de 10,72 % à celui de II Calculer et exploiter des indices pour faire des comparaisons dans l espace Doc. 2 Salaires mensuels nets En euros 2007 Hommes Femmes Le calcul des indices La valeur qui servira d élément de comparaison est toujours noté dans le tableau. Dans les questions ci-dessous, cette information est notée en gras. Ensemble Champ : salariés du secteur privé et semi-public. Insee, DADS, mai Notez le mode de calcul de l indice du salaire mensuel net masculin en Ensemble = 100. (2 145/2001) x Calculez les indices des salaires bruts mensuels nets des hommes et des femmes en 2007, Ensemble = 100, et complétez le tableau ci-dessous. Ensemble = Hommes ,19 Femmes... 86,75 Ensemble ,00 Champ : salariés du secteur privé et semi-public. Insee, DADS. 11 Calculez les indices nécessaires pour compléter le tableau ci-dessous. Hommes = 100. Hommes = Hommes ,00 Femmes... 80,93 Ensemble... 93,28 Champ : salariés du secteur privé et semi-public. Insee, DADS. 12 Calculez les indices nécessaires pour compléter le tableau ci-dessous. Femmes = 100. Femmes = Hommes ,56 100,00 Femmes ,25 Ensemble... Champ : salariés du secteur privé et semi-public. Insee, DADS. III La lecture des indices 13 Rédigez une phrase permettant de comparer, à l aide de l écart en %, les salaires nets mensuels des femmes à celui du salaire net mensuel moyen en La lecture de l'indice La lecture d un indice permettant une comparaison dans l'espace, ne peut que noter : «était supérieur ou inférieur de x % à celle de» la valeur correspondant à l indice de base. En 2007, d après l Insee, les salaires nets mensuels féminins étaient inférieurs de 33,25 % au salaire net mensuel moyen. 14 Rédigez une phrase permettant de comparer, à l aide de l écart en %, les salaires nets mensuels des hommes à celui du salaire net mensuel moyen en En 2007, d après l Insee, les salaires nets mensuels masculins étaient supérieurs de 7,19 % au salaire net mensuel moyen. 15 Rédigez une phrase permettant de comparer, à l aide de l écart en %, les salaires nets mensuels des hommes à ceux des femmes, en En 2007, d après l Insee, le salaire mensuel net masculin était supérieur de 23,56 % à celui des femmes. 90 Fiche D Calculer et exploiter des indices

9 Interpréter une élasticité FICHE MÉTHODE E La demande pour un bien ou un service dépend de son prix mais également du revenu du ménage. L élasticité est un outil statistique qui permet de mesurer la proportion dans laquelle la demande varie lorsque le revenu ou les prix varient. Interpréter une élasticité c est comparer la variation relative de la demande à celle du prix ou du revenu pour savoir si la demande a varié plus ou moins vite que le prix ou le revenu. Variation en % de la demande Élasticité = Variation en % du prix ou du revenu I L élasticité-prix de la demande 1 Complétez la phrase en choisissant un des 2 mots suivants : «augmenter» ou «diminuer». Lorsque le prix d un bien augmente, la demande a généralement tendance à... diminuer. 2 Complétez la phrase en choisissant une des 2 propositions suivantes : «dans le même sens» ou «en sens contraire». Le prix d un bien et la demande varient généralement... en sens contraire. 3 Complétez la phrase en choisissant un des 2 mots suivants : «positive» ou «négative». L élasticité prix de la demande est donc... négative. Lorsque la variation relative de la demande est supérieure à celle du prix, la demande est dite élastique car elle varie plus que proportionnellement au prix. Lorsque la variation relative de la demande est très inférieure à celle du prix, la demande est dite inélastique car elle varie moins que proportionnellement au prix. 4 Complétez le tableau ci-dessous. Variation du prix Variation de la demande La demande/prix est Cas 1 Le prix a baissé de 10 %. La demande a... augmenté de 2 %.... inélastique. Cas 2 Le prix a augmenté de 15 %. La demande a... baissé de 20 %.... élastique. II L élasticité-revenu de la demande 5 Complétez la phrase en choisissant un des 2 mots suivants : «augmenter» ou «diminuer». Lorsque le revenu d un ménage augmente, la demande a généralement tendance à... augmenter. 6 Complétez la phrase en choisissant un des 2 mots suivants : «positive» ou «négative». L élasticité-revenu de la demande est donc... positive. Lorsque la variation relative de la demande est supérieure à celle du revenu, la demande est élastique car elle varie plus que proportionnellement au revenu. Lorsque la variation relative de la demande est très inférieure à celle du revenu, la demande est inélastique car elle varie moins que proportionnellement au revenu. 7 Complétez le tableau ci-dessous. Variation du revenu Variation de la demande La demande / prix est Cas 1 Le revenu a augmenté de 10 %. La demande a... augmenté de 22 %.... élastique. Cas 2 Le revenu a baissé de 15 %. La demande a... baissé de 3 %.... inélastique. Fiche E Interpréter une élasticité 91

10 FICHE MÉTHODE F Calculer une moyenne La moyenne est un instrument statistique qui exprime la valeur qu aurait chacune des valeurs de la série si elles étaient toutes identiques. Une moyenne est dite simple lorsque toutes les valeurs ont la même importance dans le calcul, le même poids. Une moyenne est dite pondérée lorsque toutes les valeurs de la série n ont pas la même importance dans le calcul, le même poids. (x 1 + x x n) Moyenne simple = n Somme des n valeurs soit Nombre de valeurs Soit f1, f2 les coefficients de pondération (x1f1 + x2f2 + + xnfn) Moyenne pondérée = f1 + f2 + + fn Somme des valeurs multipliées par leur coefficient soit Somme des coefficients I La moyenne simple En 2009, une très petite entreprise emploie 4 salariés et, chaque mois, les rémunère de la façon suivante : En euros Salarié 1 Salarié 2 Salarié 3 Salarié 4 Salaire net Notez le mode de calcul du salaire mensuel moyen dans cette entreprise. ( )/4 2 Calculez le salaire moyen et rédigez une phrase pour présenter le résultat obtenu. En 2009, dans cette entreprise, chaque salarié percevait en moyenne un salaire de euros. 3 Quel est le sens du salaire moyen que vous avez calculé? Le salaire moyen est le salaire que percevrait chaque salarié si tous les salaires étaient identiques. II La moyenne pondérée En 2009, une petite entreprise emploie 22 personnes aux qualifications et aux salaires différents. Nombre de salariés Salaire mensuel net en euros Cadres Techniciens Employés Ouvriers Quel est le mode de calcul du salaire mensuel net moyen dans cette entreprise? [(2 950 x 3) + (1 950 x 4) + (1 100 x 5) + (1 100 x 10)] = ( ) 22 5 Rédigez une phrase pour présenter le résultat obtenu. En 2009, dans cette entreprise, chaque salarié percevait en moyenne un salaire de 1 506,82 euros. 6 En 2010, l entreprise décide de licencier 2 ouvriers et 1 employé. Notez le mode de calcul du nouveau salaire mensuel net moyen dans cette entreprise. [(2 950 x 3) + (1 950 x 4) + (1 100 x 4) + (1 100 x 8)] ( ) = 19 7 Calculez le salaire mensuel moyen et rédigez une phrase pour présenter le résultat obtenu. En 2010, dans cette entreprise, chaque salarié percevait en moyenne un salaire de 1 571,05 euros. 92 Fiche F Calculer une moyenne

11 Utiliser des représentations graphiques FICHE MÉTHODE G Une représentation graphique (un diagramme) permet de visualiser des informations statistiques. Selon le type de série statistique représentée, le diagramme sera tracé de façon différente et aura des noms différents. Comme pour tout document statistique, la lecture d un graphique doit s appuyer sur ses 4 caractéristiques essentielles : 1. le titre 3. l intitulé des axes si le graphique en possède 2. la source 4. les unités Ces caractéristiques permettent notamment de repérer la «population» étudiée (l objet du graphique), et ses «caractères» (les critères en fonction desquels la population est étudiée). I Représenter des variables discontinues : les diagrammes en bâtons Doc. 1 Bénéficiaires de prestations sociales Effectifs au 31 décembre, en milliers 2008 Personnes bénéficiaires du minimum vieillesse 575 Familles bénéficiaires des prestations familiales Personnes bénéficiaires du revenu minimum d insertion (RMI) Personnes bénéficiaires de l allocation de parent isolé (API) Drees, Cnaf. Les bénéficiaires de prestations sociales Effectifs au 31 décembre 2008 (en milliers) Personnes bénéficiaires du minimum vieillesse 575 Familles bénéficiaires des prestations familiales Personnes bénéficiaires du revenu minimum d insertion (RMI) Personnes bénéficiaires de l'allocation de parent isolé (API) Source : Drees, Cnaf. 1 Quelle est la caractéristique du tableau qui nous informe sur la «population» étudiée? Quelle est-elle? Le titre du tableau fournit l information concernant la «population étudiée». Il s agit des bénéfi ciaires de prestations sociales. 2 En fonction de quels caractères la population est-elle étudiée? La population étudiée l est en fonction de 2 caractères : la date et le type de prestations sociales. 3 En utilisant les informations fournies par le tableau ci-dessus, notez la source sur le graphique. L origine de ce tableau est la Drees et la Cnaf (Caisse nationale des allocations familiales). 4 En utilisant les informations fournies par le tableau ci-dessus, nommez les axes. 5 En utilisant les informations fournies par le tableau ci-dessus, graduez l axe des abscisses. 6 Rédigez une phrase présentant l information concernant les bénéficiaires de l API. En 2008, selon la Drees et la Cnaf, personnes bénéficiaient en 2008 de l allocation de parent isolé en France. II Représenter une répartition : les diagrammes en bandes, circulaires ou semi-circulaires Doc. 2 Répartition des entreprises françaises en 2007 Type d entreprise En % Micro-entreprises 59,68 Très petites entreprises 33,64 PME 6,49 Grandes entreprises 0,19 Total 100,00 Insee. Fiche G Utiliser des représentations graphiques 93

12 Le diagramme en bande La bande représente l ensemble. Celui-ci peut être exprimé en valeur absolue ou en valeur relative (en %). Chaque sous-ensemble est donc représenté en prenant en considération la proportion qu il représente par rapport à l ensemble. Répartition des entreprises françaises selon la taille en 2007 En % Grandes entreprises PME Très petites entreprises Micro-entreprises Source : Insee. 7 Donnez un titre à ce graphique en complétant la phrase suivante : «Répartition des entreprises françaises, selon... la taille en 2007». 8 En utilisant les informations fournies par le tableau, tracez le diagramme en bandes. Le diagramme circulaire Le cercle représente l ensemble. Pour le tracer, il faut convertir les % en degrés, en sachant que l ensemble, soit 100 %, représente 360 degrés. Répartition des entreprises françaises en 2007 (par type d entreprise en %) 59,68 % Micro-entreprises 0,19 % Grandes entreprises 6,49 % PME 33,64 % Très petites entreprises 9 Calculez l angle en degrés correspondant à la part des micro-entreprises dans l ensemble des entreprises. [(59,68/100) x 360 = Qu est-ce qu une micro-entreprise? Une micro-entreprise est une entreprise n employant aucun salarié Rédigez une phrase présentant l information concernant les micro-entreprises.... En 2007, 59,68 % des entreprises françaises étaient... des micro-entreprises. III Représenter une variation : une courbe Doc. 3 Les bénéficiaires du RMI En milliers Une courbe s inscrit dans un repère orthonormé. Les axes doivent être gradués de façon régulière et non en fonction des dates présentées par la série statistique. Le tracé de la courbe doit respecter l échelle choisie pour les 2 axes Drees, Cnaf. Les bénéficiaires du RMI En milliers Complétez le graphique ci-dessus en nommant les axes. 13 Complétez le graphique ci-dessus en graduant de façon correcte l abscisse. 14 Complétez le graphique ci-dessus en terminant le tracé de la courbe. 15 Rédigez une phrase présentant l information concernant l année En 2008, selon la Drees et la Cnaf, la France comptait personnes percevant le RMI Source : Drees, Cnaf. 94 Fiche G Utiliser des représentations graphiques

Thème 1: MÉNAGES ET CONSOMMATION

Thème 1: MÉNAGES ET CONSOMMATION Thème 1: MÉNAGES ET CONSOMMATION A/ Comment les revenus et les prix influencent-ils le choix des consommateurs? Notions à découvrir Revenu disponible Consommation Épargne Pouvoir d'achat Dans cette première

Plus en détail

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT...

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT... L'ELASTICITE-PRIX La consommation dépend, entre autre, du prix des biens et des services que l'on désire acheter. L'objectif de ce TD est de vous montrer les liens existants entre le niveau et l'évolution

Plus en détail

3Proportions. et pourcentages. Les questions abordées dans ce chapitre CHAPITRE

3Proportions. et pourcentages. Les questions abordées dans ce chapitre CHAPITRE CHAPITRE Proportions et pourcentages La presse nous apporte régulièrement des informations chiffrées, comportant souvent des pourcentages, des graphiques, des tableaux etc. Il est important que le lecteur

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. SESSION 2011 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et finance

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015 DIECCTE DR Pôle emploi Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en janvier 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A, B, C (en cvs) 24

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015 DIECCTE DR Pôle emploi et Îles du Nord Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en février 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A,

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ CHAPITRE : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ..Introduction.2. Le point de départ de l analyse micro-économique du consommateur.3. La fonction de demande individuelle.4. Effets

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 Calculatrice autorisée, conformément

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Statistiques Descriptives à une dimension

Statistiques Descriptives à une dimension I. Introduction et Définitions 1. Introduction La statistique est une science qui a pour objectif de recueillir et de traiter les informations, souvent en très grand nombre. Elle regroupe l ensemble des

Plus en détail

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage?

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Etudes Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Table des matières Introduction...7 Objectif, méthodologie

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPARATIN DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES SÉRIE ES bligatoire et Spécialité Décembre 0 Durée de l épreuve : heures Coefficient : ou L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget L essentiel sur Tenir ses comptes et faire son budget Les enjeux Suivre ses comptes Tenir ses comptes et faire son budget, c est avoir une meilleure vision de ses ressources et de ses dépenses. Vous savez

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes Cartes sur table Pour une justice sociale et fiscale Quatre propositions concrètes AVERTISSEMENT La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation

Plus en détail

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme Fonctions linéaires et affines 3eme 1 Fonctions linéaires 1.1 Vocabulaire Définition 1 Soit a un nombre quelconque «fixe». Une fonction linéaire associe à un nombre x quelconque le nombre a x. a s appelle

Plus en détail

LA MESURE DE LA PERFORMANCE

LA MESURE DE LA PERFORMANCE LA MESURE DE LA PERFORMANCE Pour tout projet commercial, le manageur doit prévoir, dès la conception, un suivi des actions commerciales mises en œuvre. Un des rôles du manageur est en effet de contrôler,

Plus en détail

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Modalités d attribution des droits connexes au RSA Instaurer une automaticité de fait et non de droit

Plus en détail

Le RSA : état des lieux et perspectives

Le RSA : état des lieux et perspectives CIRAC - lundi 7 février «Journée d étude franco-allemande» Le RSA : état des lieux et perspectives Céline EMOND Yannick L HORTY FR CNRS n 3126 WWWbbb 1 Introduction Du RMI au RSA : enjeux et barèmes Une

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats f est une fonction définie sur ] 2 ; + [ par : 4 points f (x)=3+ 1 x+ 2. On note f sa fonction dérivée et (C ) la représentation

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

1. Exposants non entiers 16 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 18 3. Indice de base 100 20 4. Approximation d un taux d évolution 22

1. Exposants non entiers 16 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 18 3. Indice de base 100 20 4. Approximation d un taux d évolution 22 TAUX D ÉVOLUTION SÉQUENCES. Exposants non entiers 6 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 8 3. Indice de base 00 20 4. Approximation d un taux d évolution 22 EXERCICES Pour démarrer 27 Pour

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

Thèmes et situations : Achat-Vente. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Achat-Vente. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Achat-Vente Fiche pédagogique Activité

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir,

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, CIRCULAIRE CDG90 16/2013 LES EMPLOIS D AVENIR Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, Décret n 2012-1207 du 31 octobre 2012 relatif à l entrée en vigueur de décrets et

Plus en détail

Les devoirs en Première STMG

Les devoirs en Première STMG Les devoirs en Première STMG O. Lader Table des matières Devoir sur table 1 : Proportions et inclusions....................... 2 Devoir sur table 1 : Proportions et inclusions (corrigé)..................

Plus en détail

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente?

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Approvisionnement et gestion des stocks : des quantités vendues dans un Du stock initial, final et des livraisons, des commandes

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF I - RETRAITE ET REPRISE D ACTIVITE La loi subordonne le versement d une pension de retraite par le régime général à la cessation

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme?

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? par Alain Jacquot CNAF-Bureau des Prévisions Les CAF versent une trentaine de prestations (prestations familiales stricto sensu, aides au logement, et

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique. Vos droits en cas de reprise d'activité

Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique. Vos droits en cas de reprise d'activité Notice DAJ 154 Mise à jour janvier 2008 Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique Sommaire Vos droits en cas de reprise d'activité Activité salariée de 78 heures par mois et plus ou activité

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

L arbitrage entre consommation et épargne Activités pour l élève

L arbitrage entre consommation et épargne Activités pour l élève L arbitrage entre consommation et épargne Activités pour l élève Introduction Document DU 1 REVENU : Du revenu PRIMAIRE primaire au AU revenu REVENU disponible DISPONIBLE SERVICES PUBLICS Education Santé

Plus en détail

mais on suppose maintenant que ses préférences sont représentées par la fonction

mais on suppose maintenant que ses préférences sont représentées par la fonction Ecole Nationale de la Statistique et de l Administration Economique 2ème année, 1er semestre, 2007/2008 Examen de Macroéconomie Stéphane Gauthier 2 heures, sans document ni calculatrice 1. Questions de

Plus en détail

THÈME 1. Ménages et consommation

THÈME 1. Ménages et consommation THÈME 1 Ménages et consommation 1 Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? SENSIBILISATION Étape 1 D où provient l argent des ménages? Revenus «primaires» Du travail

Plus en détail

L AIDE FINANCIERE DE L ETAT

L AIDE FINANCIERE DE L ETAT L AIDE FINANCIERE DE L ETAT pour études supérieures Centre de Documentation et d Information sur l Enseignement Supérieur 209, route d Esch L-1471 Luxembourg Tél.: 247-88650 Fax: 26 19 01 04 www.cedies.lu

Plus en détail

Chapitre 3. Les distributions à deux variables

Chapitre 3. Les distributions à deux variables Chapitre 3. Les distributions à deux variables Jean-François Coeurjolly http://www-ljk.imag.fr/membres/jean-francois.coeurjolly/ Laboratoire Jean Kuntzmann (LJK), Grenoble University 1 Distributions conditionnelles

Plus en détail

SERIE 1 Statistique descriptive - Graphiques

SERIE 1 Statistique descriptive - Graphiques Exercices de math ECG J.P. 2 ème A & B SERIE Statistique descriptive - Graphiques Collecte de l'information, dépouillement de l'information et vocabulaire La collecte de l information peut être : directe:

Plus en détail

Comment gérer la transition emploi/retraite

Comment gérer la transition emploi/retraite Philippe CARÉ Cécile POLTÉ Benoît DORIN Nora OUIDIR Comment gérer la transition emploi/retraite, 2010 ISBN : 978-2-212-54749-8 Chapitre 3 L élasticité de la durée d indemnisation jusqu à la retraite à

Plus en détail

L évolution des modes de consommation Activités pour l élève

L évolution des modes de consommation Activités pour l élève L évolution des modes de consommation Activités pour l élève Introduction Que consomment les Français? Exercice Quel besoin est satisfait dans chaque cas? Pour chacun d entre eux, vous préciserez s il

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 2014

LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 2014 # 73 OCTOBRE 215 LE BULLETIN DE L OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE DE LA DÉFENSE (SGA/DAF/OED) > STATISTIQUES < LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 214 Le Recensement des Agents de l État permet de suivre

Plus en détail

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET Cette fiche élaborée par la commission économie du Parti de Gauche révèle les 4 "erreurs" fondamentales issues de l'argumentaire que Monsieur Lenglet a opposé à Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission des

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

Mercredi 24 Juin 2015

Mercredi 24 Juin 2015 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 5 MATHÉMATIQUES Série L ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

TC12 : Protection sociale et solidarités collectives

TC12 : Protection sociale et solidarités collectives TC12 : Protection sociale et solidarités collectives 1 Etat providence et protection sociale 11 L apparition de l Etat providence DOC 1 Q1 Qu est-ce que la société libérale? C est une société dans laquelle

Plus en détail

SUJET ECRIT DES CONCOURS AF6, AF7, AF8 ET AF9

SUJET ECRIT DES CONCOURS AF6, AF7, AF8 ET AF9 SUJET ECRIT DES CONCOURS AF6, AF7, AF8 ET AF9 La calculatrice est autorisée. Aucun signe distinctif ou de signature ne doivent apparaître dans les documents remis à l issue de l épreuve. 1 ère partie :

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU 1. Le compte de production... 129 2. Le compte d exploitation... 129 3. Le compte de revenu d entreprise... 130 4. Les indicateurs de revenu

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI SESSION 2014

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI SESSION 2014 PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI SESSION 2014 Jeudi 9 octobre 2014 EPREUVE DE GESTION UNITE DE VALEUR 2 N du CANDIDAT : Note : Durée : 40 minutes Notation sur 20 points

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

BAC PRO BAC PRO. Pôle 2. Karine Allart-Bouriche Nadine Perrot. Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-969-1

BAC PRO BAC PRO. Pôle 2. Karine Allart-Bouriche Nadine Perrot. Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-969-1 BAC PRO BAC PRO Pôle 2 Inclus : Atelier rédactionnel Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-969-1 Karine Allart-Bouriche Nadine Perrot études de cas 2 La participation à la préparation

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Négociation assurance-chômage

Négociation assurance-chômage Négociation assurance-chômage Proposition de document-cadre pour l accord national interprofessionnel relatif à l indemnisation du chômage 1 Eléments synthétiques de diagnostic Créé et géré par les partenaires

Plus en détail

Extraction de la Foire aux Questions de l outil nova Date : janvier 2012

Extraction de la Foire aux Questions de l outil nova Date : janvier 2012 Extraction de la Foire aux Questions de l outil nova Date : janvier 2012 N.B. Le texte ci-dessous est une extraction partielle, de la foire aux questions disponible dans l outil nova, faite au mois de

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population.

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population. Première STMG1 2014-2015 progression. - 1 Table des matières Fil rouge. 3 Axes du programme. 3 Séquence : Proportion d une sous population dans une population. 3 Information chiffrée : connaître et exploiter

Plus en détail

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP :

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP : 1 INFOS N 5 Information du CE sur la déclaration du nombre de travailleurs handicapés «L'employeur porte à la connaissance du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel la déclaration

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

BULLETIN DE LA CENTRALE

BULLETIN DE LA CENTRALE BULLETIN DE LA CENTRALE N 229 - JUIN-JUILLET 2010-30ème année RÉFORME 2010 DU RÉGIME DES RETRAITES M. Éric WOERTH, alors ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme

Plus en détail

L état de la pauvreté en France

L état de la pauvreté en France Notes de l Observatoire N 1, octobre 2013 L état de la pauvreté en France Combien compte-t-on de pauvres en France? Comment évolue leur nombre? Qui est le plus concerné par la crise? A l heure où une partie

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 (ES) ES : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE Un candidat vient demander copie de la liste électorale. Quelle liste électorale doit-on lui fournir : celle qui est arrêtée au 10 janvier ou la liste avec les

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Les retraités non salariés agricoles

Les retraités non salariés agricoles Les retraités non salariés agricoles Patrick Le Bourhis et Céline Perraud* Au 1 er janvier 25, 1,9 million de personnes bénéficient d un avantage vieillesse auprès du régime des non-salariés agricoles,

Plus en détail

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA.

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. CMU ACS ASS AME BILAN DE SANTÉ Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. > Côté santé, elle bénéfi cie de la Couverture Maladie Universelle. Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

Baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 16 juin 2014 Correction

Baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 16 juin 2014 Correction Baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 16 juin 2014 Correction EXERCICE 1 6 points Le tableau ci-dessous donne le nombre de maladies professionnelles ayant entrainé un arrêt de travail de 2003 à 2010 : Année

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 MARS 2012 4 L-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 MARS 2012 4 L-2-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 MARS 2012 4 L-2-12 FISCALITE DIRECTE DES ENTREPRISES. TAXES DIVERSES DUES PAR LES ENTREPRISES. CONTRIBUTION SUPPLEMENTAIRE A L APPRENTISSAGE

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

Rapport du Gouvernement au Parlement sur les aides aux familles auxquelles ouvre droit la charge de jeunes adultes et celles qui leur sont versées

Rapport du Gouvernement au Parlement sur les aides aux familles auxquelles ouvre droit la charge de jeunes adultes et celles qui leur sont versées Rapport du Gouvernement au Parlement sur les aides aux familles auxquelles ouvre droit la charge de jeunes adultes et celles qui leur sont versées Ministère de l emploi et de la solidarité Avril 2001 Sommaire

Plus en détail

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006 Août 2006 F COMITÉ FINANCIER Cent quinzième session Rome, 25-29 septembre 2006 Recommandations et décisions de la Commission de la fonction publique internationale et du Comité mixte de la Caisse commune

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Statistique : Résumé de cours et méthodes

Statistique : Résumé de cours et méthodes Statistique : Résumé de cours et méthodes 1 Vocabulaire : Population : c est l ensemble étudié. Individu : c est un élément de la population. Effectif total : c est le nombre total d individus. Caractère

Plus en détail