THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA MAIRIE D AIZIER. REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA MAIRIE D AIZIER. REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine"

Transcription

1 THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA MAIRIE D AIZIER REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine Seconde BEP Métiers de Thème N 4 l Electrotechnique. Prénom :. Gr :..

2 THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE Partie A (Cellule) Secrétariat Alarme anti-intrusion REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine Seconde BEP Métiers de l Electrotechnique Thème N 4 Partie A. Prénom :. Gr :..

3 REALISATION D UNE SALLE DU SECRETARIAT D UNE MAIRIE (CELLULE). SMEL 1 Nom de l élève : Thème Date : Durée :. N 4. A. Nicolosi C. Foliot 8h00 Partie A FICHE D EVALUATION DE LA REALISATION (Partie A) Capacités S INFORMER Tâches A réaliser par l élève Utiliser les schémas, descriptifs et devis concernant le travail à réaliser Respecter les procédures des tâches de la réalisation Respecter les consignes de sécurité. Conditions de Réalisation Ressources, matériels, documents Schéma architectural, schéma développé, liste du matériel. Critères De qualité, d évaluation La documentation technique est correctement interprétée. Compétences Evaluation Points C1.1 4 Dossier technique. Les procédures sont respectées. C1.2 2 Le plan de sécurité et de protection de la santé et de l environnement (PPSPS). Les consignes de sécurité et les procédures sont respectées. C1.3 4 note EXECUTER Préparer et vérifier le matériel nécessaire à l exécution du chantier. Organiser le chantier. Poser les conduits. Poser les conducteurs Respecter les normes concernant le choix des conducteurs et câbles. Positionner et fixer les éléments constitutifs de l installation. Liste du matériel. Scie, couteau d électricien. Couronnes de fils, pince coupante. Normes. Mètre à ruban, tournevis adaptés, niveau, notices techniques. La vérification des matériels est effectuée et le chantier est correctement organisé. Respect des conditions de pose. Etanchéité correcte. Respect du nombre de conducteurs (pourcentage de remplissage). Respect des longueurs Respect des sections. Respect des couleurs. Respect du type de conducteur. Les cotations sont respectées. Très bonne tenue. Assemblage correct. C C C Raccorder l installation. Pince coupante, pince à dénuder, tournevis adaptés, tournevis électrique à limiteur de couple, dénude câble, notices. Fils correctement dénudés. Serrage correct. Respect du «mou». Fils correctement rangés. 2 fils maxi par bornes. C MISE EN SERVICE Repérer les éléments. Dossier technique. Les composants sont identifiés. C2.6 4 Effectuer les contrôles de continuité et d isolement hors tension. Effectuer les tests de tension. Configurer les matériels Vérifier la conformité des résultats des mesures obtenues. Appareils de mesure, fiches de tests et d essai. Appareils de mesure, fiches de tests et d essai, EPI. Thermostat et inter horaire programmables, alarme anti-intrusion, notices Techniques. Calibres des appareils corrects. Procédures de mesure correctes. Calibres des appareils corrects. Procédures de mesure correctes. Les réglages de temps de fonctionnement et de températures sont corrects. Les prévisions théoriques. Les résultats obtenus sont corrects. C C JUSFIFIER COMMUNIQUE R Choisir les éléments constitutifs de l installation. Argumenter le devis de l installation. Signaler les difficultés rencontrées. Informer de la qualité et de la conformité du travail fini. Démontrer la conformité fonctionnelle de la réalisation. Le dossier technique, schéma architectural, catalogues constructeurs, logiciels de recherche. Le dossier technique, les normes, les règlements, les caractéristiques des matériels et des appareillages, les plans, les schémas, les notices de réglage. Le compte rendu fait apparaître un choix de matériel adapté et justifié. L argumentation est justifiée : - l installation est conforme au désir du client. - Les solutions technologiques sont adaptées. Les difficultés sont clairement exprimées. Le rapport de fin de chantier est exact et complet. Le compte rendu atteste du bon fonctionnement et de la conformité de l installation. C3.1 5 C3.2 5 C4.2 2 C4.3 2 C4.4 2 Observations de l équipe pédagogique : Notation : / 100 / 20

4 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 1 I.) PRESENTATION GENERALE DU THEME MAIRIE. L'installation représente la réhabilitation de la mairie du petit village d'aizier. Cette mairie, située en rez-de-chaussée, doit permettre l'accueil des handicapés par une rampe d'accès. Suite au récent cambriolage, où tout le matériel informatique a été volé, le conseil municipal a décidé l installation d un système d alarme anti-intrusion filaire. D'une capacité de 30 personnes, l' Etablissement Recevant du Public de type L est classé en 4 ième catégorie. Cet établissement est donc soumis aux prescriptions de l'arrêté du 12/12/84, en particulier pour l'éclairage, voir articles L PE 24. On demande de procéder à la réalisation de l'installation électrique de la Mairie de la commune d'aizier. L'installation comprendra: - le secrétariat; - un couloir servant de salle d'attente lors des permanences ; - un toilette ; - une pièce pour le stockage des archives. L installation devra être conforme aux normes et décrets en vigueur applicables aux travaux considérés (NF C ). On donne le descriptif suivant : Secrétariat : - Eclairage par Télérupteur commandant 2 réglettes fluorescentes prises de courant 2P+T 16 A. - 1 prise Téléphone. - 1 prise Rj convecteurs électriques. - 1 alarme intrusion. - 2 détecteurs de présence à rayon infra rouge. - 1 centrale d alarme. - 1 sirène intérieure.

5 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 2 WC et Cabinet de toilette : - 1 simple allumage commandant un luminaire en plafonnier (WC). - 1 simple allumage commandant un luminaire en plafonnier. - 1 VMC. - 1 chauffe-eau - 1 prise de courant 2P+T 16 A. Salle d attente (couloir) : - 1 va et vient commandant un luminaire en plafonnier. - 1 prise de courant 2P+T 16 A. - 1 détecteur de présence à rayon infra rouge. Archives : - Tableau Alimentation EDF. - 1 simple allumage commandant un luminaire en plafonnier. - 1 prise de courant 2P+T 16 A. Extérieur : - 2 Projecteurs commandés par interrupteur crépusculaire. - 1 commande à clé. Alimentation et protection : L'installation sera réalisée en encastré. Les conduits utilisés devront être non propagateurs de flamme de type ICTA. Les conducteurs devront être rigides, de couleurs et de sections normalisées. Le câblage des différents composants de l alarme devra être câblé avec le câble 2 fils fourni par le constructeur. Ce câble doit être passé dans une gaine ICTA. Cette gaine doit être affectée uniquement à ce câble. La centrale doit être située à l intérieur, près de la porte d entrée, pour faciliter la mise en marche et l arrêt de l alarme. La commande à clé doit être située à côté de la porte d entrée, elle permet la mise en marche et l arrêt de l alarme depuis l extérieur. La sirène doit être située au cœur du bâtiment. Ainsi, en cas d intrusion, elle sera entendue depuis toutes les pièces. Le son, d une puissance de 100 décibels, est agressif et insoutenable. Chaque circuit doit être protégé, contre les surintensités, par un dispositif disjoncteur modulaire normalisé. L alimentation générale est en monophasé 230 V + Terre.

6 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 3 II.) PLAN DE LA MAIRIE D AIZIER. Remarques : Les détecteurs de présence volumétrique sensible au mouvement de corps chaud doivent être placés à une hauteur de 1,20 m (hauteur d interrupteur) et face aux entrées. Il est à noter que statistiquement 80 % des cambrioleurs passent par la porte d entrée.

7 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 4 III.) CAHIER DES CHARGES DU POSTE CELLULE. L installation à réaliser est la suivante : - L éclairage dans le secrétariat (Télérupteur); - L éclairage extérieur commandé par interrupteur horaire programmable; - Le système d alarme anti-intrusion ; - Le chauffage du secrétariat ; - Une protection Parafoudre. Les recommandations présentées précédemment sont à respecter. Le parafoudre : Pour protéger la mairie contre les risques de surtension atmosphérique, il faudra prévoir un système parafoudre adapté à l installation. Les parafoudres se présentent sous forme de blocs modulaires, comme les fusibles ou les disjoncteurs. Le fonctionnement d un parafoudre s effectue dès que la tension à ses bornes dépasse sa tension Up, ou tension de protection (1,2 à 2,5 KV). A ce moment, un courant de décharge s écoule à travers le parafoudre vers la terre. Ce courant très intense, de 2 à 100KA dure quelques microsecondes. Principe de fonctionnement du parafoudre. Le choix du parafoudre se fait en fonction du niveau de risque de foudroiement : - densité de foudroiement faible, forte, ou élevée ; - ligne d alimentation aérienne ou souterraine ; - sensibilité des récepteurs, et leur coût.

8 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 5 Carte de France des densités de foudroiement : faible 1, moyenne 2, élevée 4. Conditions d installation. Un disjoncteur de déconnexion est installé en amont de chaque parafoudre BT. En effet, en cas de trop fort courant de décharge, le parafoudre peut se mettre en court-circuit. Le parafoudre est placé en aval du disjoncteur de branchement. Les fils doivent être le plus court possible. Entre les barrettes de connexions (Ph, N) et la terre, on doit respecter la règle des 50 cm. Longueur maxi de 50 cm pour le raccordement d un parafoudre.

9 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 6 L installation peut être complétée par la protection du réseau téléphonique grâce à un parafoudre téléphonique PRC (non traité dans ce thème). Exemple de schéma de câblage. IV.) SCHEMA ARCHITECTURAL DE L INSTALLATION. En fonction du côté de cellule qui vous est affecté, veuillez trouver ci-dessous le schéma architectural de l installation.

10 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 7 Sirène intérieure Centrale d alarme Commande à clé

11 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 8 V.) REPARTITION DES CIRCUITS. A l aide du descriptif de la mairie, proposez une répartition des circuits. Pour cela complétez le tableau ci-dessous : La partie grisée sera utilisée pour la correction. Pièces de la Mairie Foyers Lumineux Fixes 10 A Nombre de circuits de la mairie d Aizier. Prises Circuits spécialisés De courant 10/16 A Chauffage puissance 20 A Chauffage commande 1 A Alarme 2 A Autres.... Secrétariat Salle D attente Extérieur Total En respectant la norme NFC et les recommandations PROMOTELEC (chapitre 4 de votre livre), définissez le nombre maximum de circuits éclairages et prises de courant à prévoir pour les différentes pièces de la mairie d Aizier. Justifiez vos résultats.

12 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 9 VI.) SCHEMA UNIFILAIRE DE REPARTITION. Complétez le schéma unifilaire de répartition des circuits ci-dessous. Pour cela, tracez les lignes et les appareillages nécessaires puis indiquez sous chaque ligne le type de circuit en précisant les pièces de l habitation concernées. N oubliez pas de placer le parafoudre. Arrivée EDF Wh VII.) SCHEMA DEVELOPPE DE LA MAIRIE. Recherchez le schéma développé du secrétariat et de la salle d attente. - Les différents conducteurs seront représentés par des traits de couleur. - Les appareillages devront être repérés. - Les calibres des protections devront figurer sur le schéma. - Le schéma est à réaliser avec beaucoup de soin Aidez-vous des notices techniques des appareillages électriques mises en annexe dans le dossier ressources.

13 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 10

14 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 11 Schéma d implantation du tableau de répartition des circuits. L implantation du tableau devra être fidèle au plan représenté ci-dessous :

15 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 12 VIII.) DEVIS DE L INSTALLATION DE LA MAIRIE. Recherchez le devis de l installation à l aide des catalogues constructeurs et des CDROM fournis. Désignation Référence Constructeur Quantité Prix Unitaire HT Prix Total HT Total HT Taux de la TVA :..% TVA Total TTC

16 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 13 IX) REALISATION DE L INSTALLATION. A l aide du matériel mis à votre disposition, réalisez l installation électrique du tableau de répartition de la mairie en respectant le PPSPS. Faîtes un inventaire précis du matériel mis à votre disposition avant le début des travaux. Recommencez l inventaire après le démontage. Le temps alloué pour réaliser ce travail est d un maximum de 8h00 avec l évaluation et le démontage compris. X.) MISE EN SERVICE. Avant la mise en service, effectuez les tests suivants : - Vérification des liaisons équipotentielles. - Vérification d absence de court-circuit. - Contrôle d isolement. Procédez aux tests hors tension et complétez le tableau ci-dessous : TESTS APPAREILS BORNES Valeurs attendues Liaisons équipotentielles Absence de Court-circuit Contrôle d isolement Ohmmètre Ohmmètre Mégohmmètre Entre les terres et les masses Sortie Ph-N S = 0 disjoncteur 1A Télérupteur S = 1 commande Sortie Ph-N Disjoncteur 10A Télérupteur utilisation Projecteur Extérieur T = 0 T = 1 Contact Intercrépus non shunté Contact Intercrépus shunté Chauffage KM1=0 KM1=1 Entre phase et terre Entre neutre et terre 0 Ω Infini 1900 Ω Infini 35 Ω Infini 50 Ω Infini 4 MΩ Infini Infini Valeurs mesurées Pour l alarme faîtes un test visuel : Le câblage de l alarme est correctement réalisé : OUI NON

17 Partie A INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE N 14 Procédez aux tests sous tension en respectant les règles de sécurité en vigueur. Pour cela l élève devra obligatoirement porter les EPI. Complétez le tableau ci-dessous : Effectuez les mesures de tension en : Aval de F1 Aval de F2 Aval de F3 Aval de F4 Aval de F5 Aval de F6 Aval de F7 Aval de F8 Aval de F9 Valeurs attendues Valeurs mesurées Le résultat est-il Correct? (Oui/Non) 230 V 230 V 230 V 230 V 230 V 230 V 230 V 230 V 230 V XI.) CONCLUSION. Après avoir programmé l interrupteur horaire et réglé le thermostat d ambiance à l aide des paramètres donnés par votre professeur, vérifiez si le fonctionnement du circuit de chauffage est conforme au cahier des charges. Le fonctionnement est correct : OUI NON Si non, pourquoi? Après avoir programmé l interrupteur crépusculaire à l aide des paramètres donnés par votre professeur, vérifiez si le fonctionnement du circuit d éclairage extérieur est conforme au cahier des charges. Le fonctionnement est correct : OUI NON Si non, pourquoi? Après avoir configuré l alarme à l aide des paramètres donnés par le constructeur, vérifiez si son fonctionnement est conforme au cahier des charges. Le fonctionnement est correct : OUI NON Si non, pourquoi? L installation est-elle conforme au cahier des charges : OUI NON L installation est-elle recevable par le client : OUI NON

18

19 THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE Partie B (Initiation) Local «Archives» REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine Seconde BEP Métiers de l Electrotechnique Thème N 4 Partie B. Prénom :. Gr :..

20 REALISATION DE L INSTALLATION ELECTRIQUE D UN LOCAL «ARCHIVES» SMEL 1 Nom de l élève : Thème Date : Durée :. N 4. A. Nicolosi C. Foliot 8h00 Partie B FICHE D EVALUATION DE LA REALISATION (Partie B) Capacités S INFORMER Tâches A réaliser par l élève Utiliser les schémas, descriptifs et devis concernant le travail à réaliser Respecter les procédures des tâches de la réalisation Respecter les consignes de sécurité. Conditions de Réalisation Ressources, matériels, documents Schéma architectural, schéma développé, liste du matériel. Critères De qualité, d évaluation La documentation technique est correctement interprétée. Compétences Evaluation Points C1.1 4 Dossier technique. Les procédures sont respectées. C1.2 2 Le plan de sécurité et de protection de la santé et de l environnement (PPSPS). Les consignes de sécurité et les procédures sont respectées. C1.3 4 note EXECUTER Préparer et vérifier le matériel nécessaire à l exécution du chantier. Organiser le chantier. Poser les conduits. Poser les conducteurs Respecter les normes concernant le choix des conducteurs et câbles. Positionner et fixer les éléments constitutifs de l installation. Liste du matériel. Scie, couteau d électricien, limes. Couronnes de fils, pince coupante. Normes. Mètre à ruban, tournevis adaptés, niveau, notices techniques. La vérification des matériels est effectuée et le chantier est correctement organisé. Respect des conditions de pose. Etanchéité correcte. Respect du nombre de conducteurs (pourcentage de remplissage). Respect des longueurs Respect des sections. Respect des couleurs. Respect du type de conducteur. Les cotations sont respectées. Très bonne tenue. Assemblage correct. C C C Raccorder l installation. Pince coupante, pince à dénuder, tournevis adaptés, tournevis électrique à limiteur de couple, dénude câble, notices. Fils correctement dénudés. Serrage correct. Respect du «mou». Fils correctement rangés. 2 fils maxi par bornes. C MISE EN SERVICE Repérer les éléments. Dossier technique. Les composants sont identifiés. C2.6 4 Effectuer les contrôles de continuité et d isolement hors tension. Effectuer les tests de tension. Vérifier la conformité des résultats des mesures obtenues. Appareils de mesure, fiches de tests et d essai. Appareils de mesure, fiches de tests et d essai, EPI. Calibres des appareils corrects. Procédures de mesure correctes. Calibres des appareils corrects. Procédures de mesure correctes. Les prévisions théoriques. Les résultats obtenus sont corrects. C C JUSFIFIER COMMUNIQUER Choisir les éléments constitutifs de l installation. Argumenter le devis de l installation. Signaler les difficultés rencontrées. Informer de la qualité et de la conformité du travail fini. Démontrer la conformité fonctionnelle de la réalisation. Le dossier technique, schéma architectural, catalogues constructeurs, logiciels de recherche. Le dossier technique, les normes, les règlements, les caractéristiques des matériels et des appareillages, les plans, les schémas, les notices de réglage. Le compte rendu fait apparaître un choix de matériel adapté et justifié. L argumentation est justifiée : - l installation est conforme au désir du client. - Les solutions technologiques sont adaptées. Les difficultés sont clairement exprimées. Le rapport de fin de chantier est exact et complet. Le compte rendu atteste du bon fonctionnement et de la conformité de l installation. C3.1 5 C3.2 5 C4.2 3 C4.3 3 C4.4 3 Observations de l équipe pédagogique : Notation : / 100 / 20

21 Partie B N 1 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. I.) CAHIER DES CHARGES DU POSTE D INITIATION. On demande de procéder à la réalisation de l installation électrique du local d archives de la mairie d Aizier. L installation devra être conforme aux normes et décrets en vigueur applicables aux travaux considérés (NF C ). L installation devra être réalisée en apparent à l aide de moulure blanche 3 compartiments 75 x 20. L installation des circuits éclairage et prise de courant sera réalisée à l aide de conducteurs rigides de section normalisée. L équipement utilisé devra être de la gamme Mosaïc Legrand. Le local étant destiné à stocker des archives anciennes, fragiles à la lumière. Il a été décidé de gérer l éclairage à l aide d un télévariateur. Cet appareil permet par commande déportée (bouton poussoir) de faire varier le niveau lumineux de l installation. On donne le descriptif suivant : - 1 éclairage en plafonnier commandé par télévariateur. - 1 prise de courant 2P+T 16 A Alimentation et protection : Les fils devront être rigides, de couleurs et de sections normalisées de type H07VU. Chaque circuit doit être protégé, contre les surintensités, par un dispositif disjoncteur modulaire normalisé. La protection des personnes sera assurée par un dispositif différentiel de sensibilité 30 ma. L alimentation générale est en monophasé 230 V + Terre. Exemple de montage en apparent Avec de la moulure.

22 Partie B N 2 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. II.) SCHEMA ARCHITECTURAL DE L INSTALLATION. On donne 2 schémas possibles de l installation représentés ci-dessous : Vous réaliserez soit l installation correspondant au schéma 1 où celle correspondant au schéma 2. Schéma 1 : BD Q1 H1 Wh F0 F1 F2 F3 T1 L PC

23 Partie B N 3 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. Schéma 2 : BD Q1 H1 Wh F0 F1 F2 F3 T1 L PC

24 Partie B N 4 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. III.) SCHEMA DEVELOPPE. Représentez le schéma développé de l installation. Les différents circuits, prises de courant et éclairage seront protégés séparément par des disjoncteurs. Utilisez les symboles normalisés.

25 Partie B N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. IV.) DEVIS DE L INSTALLATION. Faites la liste du matériel. Pour remplir ce tableau, vous utiliserez les catalogues constructeurs de votre choix. Désignation Référence Constructeur Quantité Prix Unitaire HT Prix Total HT Total HT Taux de la TVA :..% TVA Total TTC

26 Partie B N 6 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. V.) REALISATION. A l aide du matériel mis à votre disposition, réalisez l installation électrique de la mairie (extérieur) en respectant le PPSPS (Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé et de l environnement). Le travail consiste à effectuer les tâches suivantes : - inventorier le matériel nécessaire à la réalisation de l installation, - organiser le poste de travail, - s assurer de la sécurité sur le poste de travail, - tracer les emplacements des différents éléments à poser, - mettre en forme et placer les moulures, - positionner et fixer les éléments constitutifs de l équipement. - raccorder électriquement les différents matériels, - repérer les éléments (tableau), - configurer les matériels, - contrôler les grandeurs caractéristiques de l installation, - effectuer les essais, - vérifier la conformité de l installation. Il existe un certain nombre de règles à respecter concernant les canalisations, les câbles et les cloisons. Je vous invite donc à lire dans votre livre «Technologie d électrotechnique habitat et tertiaire» les chapitres 5, 6 et 7. Le temps alloué pour réaliser ce travail est d un maximum de 8h00 avec l évaluation et le démontage compris. Eléments de montage pour goulotte : Coude Moulure 75 x 20 Té Cadre

27 Partie B N 7 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. VI.) MISE EN SERVICE DE L INSTALLATION. Avant la mise en service, effectuez les tests suivants : - Vérification des liaisons équipotentielle. - Vérification d absence de court-circuit. - Contrôles d isolement. Procédez aux tests hors tension et complétez le tableau ci-dessous : TESTS APPAREILS BORNES VALEURS ATTENDUES Ohmmètre Entre les terres et les masses 0 Ω Liaisons équipotentielles Absence de Court-circuit Ohmmètre Circuit d utilisation Télérupteur éclairage salle de séjour Circuit commande Télérupteur éclairage séjour Pour L1 = 1 entre les bornes ~ et N du télévariateur S1 = 0 S1 = 1 65 Ω Infini 60 KΩ Circuit prises de PC1 = 0 Infini courant (mettre 1 lampe test) PC1 = 1 65 Ω VALEURS MESUREES Contrôle d isolement (disjoncteurs fermés) Mégohmmètre Entre phase et terre Entre neutre et terre Infini Infini Procédez aux tests sous tension et complétez le tableau ci-dessous : Les EPI et la présence du professeur est obligatoire. Effectuez les mesures de tension en : Aval de F1 Aval de F2 Aval de F3 Valeur attendue Valeur mesurée Le résultat est-il Correct? (Oui/Non) 230 V 230 V 230 V

28 Partie B N 8 INSTALLATION ELECTRIQUE DU LOCAL «ARCHIVES» DE LA MAIRIE. En respectant les normes de sécurité, essayez votre réalisation et complétez les tables de fonctionnement représentées ci-dessous : ACTION PC1 (avec récepteur) S1 = 0 S1 = 1 ETAT DU RECEPTEUR Les circuits fonctionnent-ils correctement? OUI NON Avez-vous rencontrez des problèmes? OUI NON Si oui lesquels?.. L installation est-elle conforme au cahier des charges : OUI NON L installation est-elle recevable par le client : OUI NON Télévariateur Legrand Watts pour lampes incandescentes

29 THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE D UNE MAIRIE Partie C (Initiation) Eclairage extérieur Interrupteur crépusculaire programmable et projecteur REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine Seconde BEP Métiers de l Electrotechnique Thème N 4 Partie C. Prénom :. Gr :..

30 REALISATION DE L ECLAIRAGE EXTERIEUR DE LA MAIRIE. SMEL 1 Nom de l élève : Thème Date : Durée :. N 4. A. Nicolosi C. Foliot 8h00 Partie C FICHE D EVALUATION DE LA REALISATION (Partie C) Capacités S INFORME R EXECUTER Tâches A réaliser par l élève Utiliser les schémas, descriptifs et devis concernant le travail à réaliser Respecter les procédures des tâches de la réalisation Respecter les consignes de sécurité. Préparer et vérifier le matériel nécessaire à l exécution du chantier. Organiser le chantier. Poser les conduits. Poser les conducteurs Respecter les normes concernant le choix des conducteurs et câbles. Positionner et fixer les éléments constitutifs de l installation. Conditions de Réalisation Ressources, matériels, documents Schéma architectural, schéma développé, liste du matériel. Critères De qualité, d évaluation La documentation technique est correctement interprétée. Compétences Evaluation Points C1.1 4 Dossier technique. Les procédures sont respectées. C1.2 2 Le plan de sécurité et de protection de la santé et de l environnement (PPSPS). Liste du matériel. Scie, couteau d électricien. Couronnes de fils, pince coupante, câble. Normes. Mètre à ruban, tournevis adaptés, niveau, notices techniques. Les consignes de sécurité et les procédures sont respectées. La vérification des matériels est effectuée et le chantier est correctement organisé. Respect des conditions de pose. Etanchéité correcte. Respect du nombre de conducteurs (pourcentage de remplissage). Respect des longueurs Respect des sections. Respect des couleurs. Respect du type de conducteur. Les cotations sont respectées. Très bonne tenue. Assemblage correct. C1.3 4 C2.1 5 C2.2 C note Raccorder l installation. Pince coupante, pince à dénuder, tournevis adaptés, tournevis électrique à limiteur de couple, dénude câble, notices. Fils correctement dénudés. Serrage correct. Respect du «mou». Fils correctement rangés. 2 fils maxi par bornes. C MISE EN SERVICE Repérer les éléments. Dossier technique. Les composants sont identifiés. C2.6 4 Effectuer les contrôles de continuité et d isolement hors tension. Effectuer les tests de tension. Vérifier la conformité des résultats des mesures obtenues. Appareils de mesure, fiches de tests et d essai. Appareils de mesure, fiches de tests et d essai, EPI. Calibres des appareils corrects. Procédures de mesure correctes. Calibres des appareils corrects. Procédures de mesure correctes. Les prévisions théoriques. Les résultats obtenus sont corrects. C C JUSFIFIER COMMUNIQUER Choisir les éléments constitutifs de l installation. Argumenter le devis de l installation. Signaler les difficultés rencontrées. Informer de la qualité et de la conformité du travail fini. Démontrer la conformité fonctionnelle de la réalisation. Le dossier technique, schéma architectural, catalogues constructeurs, logiciels de recherche. Le dossier technique, les normes, les règlements, les caractéristiques des matériels et des appareillages, les plans, les schémas, les notices de réglage. Le compte rendu fait apparaître un choix de matériel adapté et justifié. L argumentation est justifiée : - l installation est conforme au désir du client. - Les solutions technologiques sont adaptées. Les difficultés sont clairement exprimées. Le rapport de fin de chantier est exact et complet. Le compte rendu atteste du bon fonctionnement et de la conformité de l installation. C3.1 5 C3.2 5 C4.2 3 C4.3 3 C4.4 3 Observations de l équipe pédagogique : Notation : / 100 / 20

31 Partie C N 1 INSTALLATION ELECTRIQUE DE L ECLAIRAGE EXTERIEUR D UNE MAIRIE I.) CAHIER DES CHARGES DU POSTE D INITIATION. On demande de procéder à la réalisation de l éclairage extérieur de la mairie d Aizier. L installation devra être conforme aux normes et décrets en vigueur applicables aux travaux considérés (NF C ). - La solution confort est demandée par le client. - Tous les circuits devront posséder une protection de mise à la terre. - Toutes les prises de courant devront être équipées d éclisses. L installation sera réalisée à l aide de câbles guidés par des tubes IRL de diamètre 20 mm (pose dite «métro») pour la partie éclairage. L installation du circuit prise de courant sera réalisée à l aide de conducteurs rigides de section normalisée passés dans des tubes IRL de diamètre 20 mm. L équipement utilisé devra être étanche, on choisira donc du matériel Legrand de la gamme Plexo. On donne le descriptif suivant : - 2 projecteurs de 150 Watts chacun en applique (L1 et L2), commandés par interrupteur crépusculaire. - 1 prise de courant murale 2P+T 16 A plexo. Alimentation et protection : Les conduits utilisés devront être de type IRL de diamètre 20 mm. Les fils devront être rigides, de couleurs et de sections normalisées de type H07VU. Le câble, alimentant la cellule, devra être normalisé de type H07 RN-F. Chaque circuit doit être protégé, contre les surintensités, par un dispositif disjoncteur modulaire normalisé. La cellule photoélectrique associée à l interrupteur crépusculaire devra être montée dans un boîtier étanche. La protection des personnes sera assurée par un dispositif différentiel de sensibilité 30 ma. L alimentation générale est en monophasé 230 V + Terre.

32 Partie C N 2 INSTALLATION ELECTRIQUE DE L ECLAIRAGE EXTERIEUR D UNE MAIRIE II.) SCHEMA ARCHITECTURAL DE L INSTALLATION. On donne le schéma architectural de l installation représenté ci-dessous : BD Q1 H1 Wh F0 F1 F2 F3 Intcrépus BD C L2 L1 PC

INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON

INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON THEME 2 INSTALLATION ELECTRIQUE D UN PAVILLON REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Thème N 2 Lycée Risle-Seine BEP les métiers de l électrotechnique. Prénom :. Gr :.. THEME 2

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

NOM : Groupe : Prénom : Câblage HABITAT. Objectif général du T. P. Réaliser en encastré l installation électrique d une chambre.

NOM : Groupe : Prénom : Câblage HABITAT. Objectif général du T. P. Réaliser en encastré l installation électrique d une chambre. NOM : Prénom : Groupe : Câblage HABITAT TP n 2 : Câblage Chambre Objectif général du T. P Réaliser en encastré l installation électrique d une chambre Bac Pro ELEEC 1 - Cahier des charges : Lors de la

Plus en détail

Câblage habitat. Garage. Mise en situation

Câblage habitat. Garage. Mise en situation NOM : Prénom : Date : Câblage habitat Pavillon Garage Mise en situation Installation électrique du garage (IRL) Lors de la construction d un pavillon, on vous demande de réaliser l installation électrique

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE Phase DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS D.C.E. D.P.G.F. LOT N 7. ELECTRICITE LUSTRERIE CHAUFFAGE ELECTRIQUE N : Echelle : Date : 28.05.2015. MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS

Plus en détail

Modifier l installation électrique dans un garage

Modifier l installation électrique dans un garage NOM : Date et Heure : Prénom : Câblage HABITAT TP n 1 bis : Câblage Garage Objectif général du T. P Modifier l installation électrique dans un garage Temps du TP : 4h 2de BAC PRO ELEEC 1 - Cahier des charges

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Fax : 01 43 42 20 41

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence.

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Session 2011 Enseignants : Laurent BOUSQUET Bernard TAULOU SYSTEME : Salle de conférence THEME D ETUDE : Automatisme du bâtiment CCF sous

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques.

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Objectifs : 1 Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Appréhender les technologies utilisées dans ce domaine. Comparer ces technologies en fonction des contraintes d installation. Simuler

Plus en détail

4 Exemples de mise en œuvre

4 Exemples de mise en œuvre EDF Exemples de mise en œuvre 5 exemples de composition d'une gaine technique logement. Concevoir une GTL Solution encastrée Solution en saillie Tous les tableaux sont installés sur une goulotte. Solution

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants Fiche de travaux liés à des activités d : Étude et réalisation. Titre : Alarme intrusion CONRAD filaire Lieu d activité :

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

Mémento de schémas électriques 2

Mémento de schémas électriques 2 COUV Les cahiers du bricolage : Mémento de schémas électriques 2 Version ebook - livre électronique 2005 David Fedullo, Thierry Gallauziaux Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction interdite

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 08 L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 29 22 56 59 80 76 02 60 50 14 27 95 51 61 78 77 91 10 53 28 35 72 45 89 2 44 49 37 41 18 58 71 85 79 36 86 03 23 17 87 63 42 69 16 19 24 15 43

Plus en détail

Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction interdite sans autorisation écrite préalable expresse des auteurs.

Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction interdite sans autorisation écrite préalable expresse des auteurs. COUV 2010 Les cahiers du bricolage : Mémento de schémas électriques 2 Version ebook - livre électronique 2005-2012 David Fedullo, Thierry Gallauziaux Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

DOSSIER DE REALISATION

DOSSIER DE REALISATION Nom Candidat : Poste N : Concours Général des Métiers 2015 Spécialité : ELEEC DOSSIER DE REALISATION La ville de CONDE SUR NOIREAU Dossier RÉALISATION Session 2015 Durée: 8 heures DR1 / DR9 SOMMAIRE Modification

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

TRABTECH Power & Signal Quality

TRABTECH Power & Signal Quality Guide d installation TRABTECH Power & Signal Quality Choix et mise en œuvre Parafoudres Basse Tension Nouvelle Gamme 2015 Certifiée conforme EN61643-11 1 Sommaire Parafoudres Type 1, Type 2 et Type 3 Généralité

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama 80.04 INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE CONSEIL Castorama Memo page 2&3 L alimentation electrique page 4&5 Emplacement et branchement pages 6 Fixation et entretien pages 7 page 1/7 MEMO Ce mémo vous permet

Plus en détail

LUXOMAT Exemples d implantation pour électriciens et bureau d études

LUXOMAT Exemples d implantation pour électriciens et bureau d études B.E.G. LUXOMAT d implantation LUXOMAT d implantation pour électriciens et bureau d études Indexe Profitez des nombreuses années d expérience de B.E.G. pour planifier et installer avec succès et en toute

Plus en détail

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT Clermont-Ferrand, le 17 Septembre 2012 DP/AH/3527 MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT LOT N 6 : ELECTRICITE D.P.G.F. Bureau d Etudes Techniques : Architecte : gretco ingénierie

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

UP 588/13 5WG1 588-2AB13

UP 588/13 5WG1 588-2AB13 Informations Technique Description du produit et de ses fonctionnalités Dans le menu «Réglage» vous avez le choix entre 4 styles d affichage. Les accessoires suivants sont nécessaires: è è è 5WG1 588 8AB14

Plus en détail

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro 2 2 310 317 02 LUNA LUNA 109 109 0 100, 109 0 200 110 0 100, 110 0 200 F Notice de montage et d utilisation Interrupteur crépusculaire Test 2 2000 LUNA 109 I:2-35 II : 35-200 III : 200-1000 min max IV:1-5klx

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 08 Hager Tehalit Systèmes SAS 132, Boulevard d Europe BP 78 F-67212 Obernai Cedex www.hager.fr L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 29 22 56 59 80 76 02 60 50 14 27 95 51 61 78 77 91

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique)

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Enseignement professionnel 2 ème degré Electricité Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré professionnel Electricité Grille Horaire ELEC 3 4 A. FORMATION OBLIGATOIRE Religion 2 Français

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 5 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

Travaux de réaménagement d'un logement en bureaux administratifs

Travaux de réaménagement d'un logement en bureaux administratifs Travaux de réaménagement d'un logement en bureaux administratifs LOT N 1 : Electricité BORDEREAU DE PRIX Désignation Unité Quantité Prix unitaire HT Prix Total HT Installation de chantier Forf 1,00 Préparation

Plus en détail

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges COURANTS FORTS Mesure terre principale ( indiquer valeur) Contrôle des laisons équipotentielles et continuité de terre Contôles ou mesure isolement (indiquer la valeur) Mesure tension arrivée EDF Mesure

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

FROID ET CLIMATISATION

FROID ET CLIMATISATION SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Fax : 01 43 42 20 41

Plus en détail

Installations et équipements électriques Brevet professionnel

Installations et équipements électriques Brevet professionnel Installations et équipements électriques Brevet professionnel MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE Direction des lycées et collèges Arrêté du 3 septembre 1997 portant

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens Automate d'éclairage de cage d'escaliers rail DIN N de commande : 0821 00 Module à impulsion N de commande : 0336 00 Manuel d utilisation 1 Consignes de sécurité L'intégration et le montage d'appareillages

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: FICHE DE SEQUENCE Repère : Logiciel VDI LOGICIEL «Legrand» : VDI Système : Ordinateur Lieu d activité : Atelier OBJECTIF : Introduction à la VDI. Comprendre un câblage VDI. Pourquoi un faire un câblage

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

FROID ET CLIMATISATION

FROID ET CLIMATISATION SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Fax : 01 43 42 20 41

Plus en détail

Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111

Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111 9419-682-10/01.06 Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111 Gestionnaire d énergie pour 1 ou 2 zones de chauffage électrique avec fil pilote Sommaire Comment fonctionne votre Pilotec

Plus en détail

N 18 INSTALLATIONS ELECTRIQUES

N 18 INSTALLATIONS ELECTRIQUES N 18 INSTALLATIONS ELECTRIQUES SUJET Sélections régionales 2012 droits réservés) 1 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3 B. Matériaux et consommables... 5 C. Caisse à outils... 7 D. Plans d implantation...

Plus en détail

S4.1 S4.2 L'AGENCE IMMOBILIERE. CFA Lycée Gustave EIFFEL

S4.1 S4.2 L'AGENCE IMMOBILIERE. CFA Lycée Gustave EIFFEL S4.1 S4.2 L'AGENCE IMMOBILIERE Savoir S4.1 S4.2 S3.1 S3.2 S6.1 Niveau de Maîtrise 2 2 4 3 3 page 1 / 22 TD AGENCE IMMOBILIERE FICHE CONTRAT Capacités THEME : SYSTEMES COMMUNICANTS VDI - COURANTS FAIBLES

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI BAC PRO ELEEC

LIVRET DE SUIVI BAC PRO ELEEC LIVRET DE SUIVI BAC PRO ELEEC Académie de Lille Lycée Professionnel Saint Rémi Léonard De Vinci 21 rue Pellart 59100 Roubaix 03.20.89.41.41 Baccalauréat Professionnel ELEEC ÉLectrotechnique, Énergie, Équipements

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour logements et lieux d image

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour logements et lieux d image Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour logements et lieux d image 1. Lot n 1 : Electricité... 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Gaine technique logement... 3 1.3 Distribution...

Plus en détail

Projet en énergie Renouvelable

Projet en énergie Renouvelable Projet en énergie Renouvelable Creuze Maxime, Francq Benoît, Lemaire Loïc, Toulotte Antoine IUT de Béthune Introduction Les supports de panneaux solaires Installations panneaux solaires Calcul de l angle

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA R-GO SPA Production et assemblage 100 % Française 1 Implantation technique Il faut retenir que la partie technique a un encombrement total de 250 cm par 90 cm au minimum, et

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

NOTICE Date : 2012 Affaire : HORLOGE A PETRELS Dossier : D12T7359. BET REUNIR Sarl Ingénierie Electrique Siret 484 523 295 00018 NAF 7112B

NOTICE Date : 2012 Affaire : HORLOGE A PETRELS Dossier : D12T7359. BET REUNIR Sarl Ingénierie Electrique Siret 484 523 295 00018 NAF 7112B Système de commande de l éclairage public permettant l extinction des éclairages sur les périodes d envol des Pétrels et autres oiseaux marins afin d éviter les échouages de ceux-ci. 1. Principe : Le système

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

Mémento de. Thierry Gallauziaux David Fedullo. Les cahiers du bricolage Électricité. Chauffage Protection Communication

Mémento de. Thierry Gallauziaux David Fedullo. Les cahiers du bricolage Électricité. Chauffage Protection Communication Les cahiers du bricolage Électricité Thierry Gallauziaux David Fedullo Mémento de schémas électriques 2 Chauffage Protection Communication Mémento de SCHÉMAS ÉLECTRIQUES 2 Sommaire : Le chauffage à eau

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Object 2 Object 1 Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Le consuel est un organisme qui a pour mission de vérifier que votre installation électrique est conforme à la norme en vigueur (nfc

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA Ingénieur

Plus en détail

Chapitre 11 Gestion d une affaire

Chapitre 11 Gestion d une affaire Chapitre 11 Gestion d une affaire GENERALITES SUR LA GESTION D UNE AFFAIRE p. 2 1-PREPARATION DE L AFFAIRE A : Le cahier des charges p.2 Exercice 1 B : Le devis estimatif p.6 Exercice 2 C : Conception

Plus en détail

Gestionnaires d énergie 1 à 2 zones pour chauffage électrique Fil Pilote

Gestionnaires d énergie 1 à 2 zones pour chauffage électrique Fil Pilote 1 à 2 zones pour chauffage électrique Fil Pilote CALYBOX 10/20/110/120/120 WT - Simples d'utilisation - Possibilité de verrouiller les programmes - Design 1 ou 2 zones de programmation journalière ou hebdomadaire

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012

VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 IRVE Définition 2 CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 Le

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

La copropriété. donner au monde l énergie d être meilleur

La copropriété. donner au monde l énergie d être meilleur La copropriété donner au monde l énergie d être meilleur Vous reprenez un immeuble Le premier réflexe : vérifier les installations Avant une éventuelle intervention d un professionnel qualifié, nous vous

Plus en détail

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires...

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires... Edition Édition 2008 Juillet 2000 SOMMAIRE Qu est-ce que le compteur électronique... page 1 Comment consulter les informations... page 1 Les différentes options tarifaires... page 1 a)option base... page

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 4 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

LE CHANTIER ELECTRIQUE

LE CHANTIER ELECTRIQUE GUIDE ÉDITION 005 MAÎTRISER & CHOISIR LE CHANTIER ELECTRIQUE LES TABLEAUX ÉLECTRIQUES ET LES MODULAIRES LES CÂBLES ET LES CONNEXIONS LES INTERRUPTEURS, LES PRISES ET LES MOULURES LA DISTRIBUTION DE L IMAGE

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES Evaluation du niveau de compétences de l agent en électricité Qualification Inscriptions possibles Non électricien

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

22 Rue du commandeur 75014 Paris Tel : 0156801200 Fax : 01 40 47 03 09 SARL au capital de 45 000 RCS PARIS 452 057 078 APE 8559A Numéro déclaration d

22 Rue du commandeur 75014 Paris Tel : 0156801200 Fax : 01 40 47 03 09 SARL au capital de 45 000 RCS PARIS 452 057 078 APE 8559A Numéro déclaration d 22 Rue du commandeur 75014 Paris Tel : 0156801200 Fax : 01 40 47 03 09 SARL au capital de 45 000 RCS PARIS 452 057 078 APE 8559A Numéro déclaration d activité: 11753847975 Sommaire Les objectifs de la

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Date de la mission

Plus en détail

Unité centrale de commande Watts W24

Unité centrale de commande Watts W24 N560/R01 (04.03.15) Unité centrale de commande Watts W24 Guide d utilisation FR Unité centrale sans fil 3-38 Instructions d installation et d emploi IMPORTANT! Le montage et le branchement de l unité de

Plus en détail

Style 7T. Afficheur température

Style 7T. Afficheur température Style 7T Afficheur température INSTRUCTIONS D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf.: 606274 D S assurer à réception

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

Cahier technique. Appareillage bâtiment

Cahier technique. Appareillage bâtiment Cahier technique Appareillage bâtiment La norme NF C15-100 page 2 Le branchement individuel (suivant principe NF C14-100) Le branchement collectif page 6 page 5 Les dommages dûs à la foudre page 7 Normes

Plus en détail

Pose avec volet roulant

Pose avec volet roulant Pose avec volet roulant Coffre volet roulant Coulisse MONTAGE 2 PERSONNES MINIMUM La quincaillerie 4,2 x 25 Les outils (x 10) 3,5 x 9,5 (x 10) (x 1) (x 4) 3 2 1 (x 1) (x 4) 7 1 Positionnez les coulisses

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

Chaudières électriques MURALES

Chaudières électriques MURALES Chaudières électriques MURALES Séries SCAV DCSV EXT 612 TYPE N PUISSANCE TENSION SECTION DES CONDUCTEURS MODULATION N o t i c e d i n s t a l l a t i o n e t d e m i s e e n s e r v i c e Le spécialiste

Plus en détail