Rapport semestriel. TKP lnvestments BV

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport semestriel. TKP lnvestments BV"

Transcription

1 Rapport semestriel 2011 TKP lnvestments BV

2 TKP Investments BV 2 1. À propos de TKP Investments 3 2. Vue rétrospective sur le premier semestre de Les marchés financiers 2.2 Développements des fonds de pension néerlandais 2.3 Les évolutions et les événements chez TKP Investments 5 3. Pronostics 6 4. Chiffres semestriels 4.1 Bilan du 30 juin Compte de résultat premier semestre 4.3 Notes sur les états financiers 7

3 1. À propos de TKP Investments Créée en 2003, la société de gestion d actifs TKP Investments, filiale à 100 % d AEGON, est un gestionnaire de patrimoine qui se concentre principalement sur les fonds de pension. Grâce à cette approche intégrale, TKP Investments offre une prestation de service complète aux conseils d administration de fonds de pension dans le domaine de la gestion de portefeuilles et des conseils en matière de gestion. Grâce à son expérience et son savoir, TKP Investments est particulièrement en mesure de se mettre à la place d un conseil d administration de fonds de pension. TKP Investments a doté sa prestation de service d une structure modulaire. Les fonds de pension créent ainsi leur propre gamme de services de manière flexible et décident eux-mêmes des modules qu ils utiliseront. Ils ont le choix entre une solution intégrale ou une combinaison de solutions partielles. Conseils stratégiques Le module conseils stratégiques recouvre notamment les activités dans le domaine de la gestion des actifs et passifs (GAP) ou Asset Liability Management (ALM). Dans ce cadre, nous tenons compte des principes stratégiques du fonds de pension, des évolutions en termes d obligations, de scénarios des évolutions macro-économiques et des choix correspondants au sein des catégories d investissement. À cet effet, il est explicitement tenu compte des risques à faible probabilité mais lourds de conséquences pour le fonds de pension. En s appuyant sur leurs objectifs et les idées offertes par les analyses GAP, le fonds de pension définit au final sa politique sur le plan des investissements. Les capitaux sont répartis en fonction de plusieurs catégories d investissement. On détermine les risques de change, de taux et d inflation.

4 Gestion d actifs Les fonds d investissement de TKP Investments appliquent le principe du multi-manager (multi-gestionnaire). Ceci signifie que les actifs sont gérés par des gestionnaires externes. TKP Investments sélectionne ceux-ci sur la base de leur style d investissement, de leur expertise et de leurs compétences. Cette approche assure une variété de styles d investissement issus de plusieurs organismes d investissement haute qualité à travers le monde. Par la même occasion, on augmente les chances d obtenir des rendements stables supérieurs à la moyenne. La sous-traitance permet également une plus grande flexibilité. TKPI propose son expertise en multigestion par le biais, entre autres, de fonds d investissement caractérisés par leur transparence fiscale, qui conviennent tout spécialement aux fonds de pension néerlandais. Grâce à une Asset Pooling Platform, TKPI offre plusieurs fonds d investissement conformes à la réglementation européenne. Cette solution de centralisation d actifs permet aux investisseurs institutionnels européens de regrouper au mieux, d un point de vue fiscal, les portefeuilles d investissement qu ils géraient séparément par le passé. Gestion des risques La gestion des risques est intégrée à chaque composante de la gestion d actifs assurée par TKP Investments et elle se déroule à plusieurs niveaux. Tout d abord, elle s effectue intégralement au niveau d un fonds de pension, aussi bien sur la base des investissements que celle des obligations. Deuxièmement, sur le plan des fonds d investissement TKP Investments et enfin, au niveau des portefeuilles d investissement gérés par des gestionnaires de patrimoine externes. Rapports L account manager est le garant d une relation de confiance solide avec le fonds de pension. Une bonne communication et une divulgation adéquate des informations sont pour cela essentielles. TKP Investments rend des comptes dans un langage compréhensible : sur une base mensuelle, trimestrielle ou annuelle en fonction du souhait du client. Commission d investissement Pour l exécution de sa politique d investissement au sein des fonds d investissement, TKPI se fait conseiller par une commission d investissement. Celle-ci se compose de trois experts indépendants qui font autorité en la matière. Au cours du premier semestre, une modification est intervenue dans la composition. Le Prof. R.A.H. van der Meer a démissionné et son successeur est le drs. G.A. Roelofs MBA RBA FRM. Voici la composition actuelle : drs. J. Mensonides (président), prof. dr. C.G. Koedijk et drs. G.A. Roelofs MBA RBA FRM. 4

5 2. Vue rétrospective sur le premier semestre Les marchés financiers Tout comme en 2010, la crise des dettes en Europe a continué à déterminer l'agenda politique au cours de la première moitié de Après l'irlande et la Grèce, le Portugal a également dû faire appel au fonds d urgence de l Union européenne. Outre la crise de la dette européenne, l'agitation politique au Moyen Orient et en Afrique du Nord a entraîné une mobilité sur les marchés financiers. Le tremblement de terre au Japon et la catastrophe nucléaire qui s'en est suivie ont également eu des conséquences pour l économie mondiale. Le cours des actions japonaises a chuté de plus de 10% durant le premier trimestre. De nombreux indicateurs de prévisions macroéconomiques enregistrent un retard de croissance. Il existe cependant de grosses différences entre les chiffres économiques. Les pays nord-européens particulièrement s en sortent bien économiquement, tandis que les taux prévisionnels de croissance économique pour l Europe du Sud, le Royaume-Uni et les États-Unis sont revus à la baisse. Initialement, le taux de swap long terme (30 ans) était monté de 3,5% fin 2010 jusqu à 4,0% en avril. Fin juin, le taux de swap long terme avait à nouveau légèrement baissé jusqu à 3,8%. Au sein de l Union européenne, les différences entre les pays étaient importantes. Les obligations de pays avec la qualité AAA étaient recherchées. Les emprunts d État de qualité non AAA étaient sous pression. Les majorations pour risques de pays en difficultés, Grèce, Irlande et Portugal, ont atteint une hauteur record. En Italie et en Espagne, les taux d intérêt se sont également envolés, par peur d un «danger de contagion» éventuel. Les actions ont montré une image composite sur la première moitié de Les résultats ont été influencés par les mouvements de capitaux. Le rendement (avec le dollar, la livre et le yen couverts vis-à-vis de l'euro) était légèrement positif (+1,3%), tandis que les placements en actions non couverts ont réalisé un rendement négatif (-3,1%). Les actions dans les marchés émergeants ont chuté de pratiquement 7% en moyenne. Ceci contrairement à 2009 et 2010, où à l époque cette catégorie enregistrait un fort rendement. Sur l ensemble du premier semestre, le rendement sur l'immobilier non coté en bourse en Europe et en Asie a enregistré un bon chiffre, avec un résultat positif de plus de 5%. La valeur de l immobilier coté en Bourse a connu une hausse encore plus forte. Sur le marché financier, le taux d intérêt à court terme a légèrement monté. La Banque centrale européenne (BCE) a augmenté le taux de 0,25% en avril et l a augmenté une nouvelle fois de 0,25% début juillet. 2.2 Développements des fonds de pension néerlandais Le 10 juin 2011, un accord a été conclu au sein de la Fondation pour le Travail, sur la mise en œuvre de l'accord sur les retraites conclu le 4 juin C est maintenant à la politique de mettre en œuvre la législation requise pour les retraites et aux partenaires sociaux (décentralisés) de compléter les contrats de retraites. Le ministre Kamp a annoncé que la proposition de loi modifiant la loi sur les pensions de retraite (et le cadre d évaluation financière) sera prête courant Ensuite, ce sera aux comités exécutifs des fonds de pension de jouer. Ils doivent se pencher sur la question de la manière dont les contrats de retraite sont exécutés, en tenant compte de tous les intérêts en présence. En raison des nombreuses incertitudes, il est encore impossible à l'heure actuelle d'indiquer un cap précis pour la politique d investissement.

6 2.3 Les évolutions et les événements chez TKP Investments Résultat L actif total sous gestion auprès de TKP Investments s élevait fin juin 2011 à 12,8 milliards, une hausse de 3,2% par rapport à fin décembre 2010, où il s élevait à 12,4 milliards. Sur la période du premier semestre 2011, le chiffre d'affaires total de TKP Investments s'élevait à 9,1 millions contre 8,6 millions sur la même période en La hausse était de 0,5 millions (6,1%). Le bénéfice après impôts pour le premier semestre de 2011 a augmenté de 19,5%, de 1,3 à 1,5 millions, par rapport au premier semestre Le bénéfice après impôts pour le premier semestre de 2011 a augmenté notamment grâce au chiffre d affaires de la première moitié de 2011 et à une augmentation relativement plus faible des coûts. Fin juin, TKP Investments employait 61 collaborateurs. Nouvelle structure de TKP Investments En 2010, un changement a été réalisé au sein de l'organisation. Les parts dans TKP Investments B.V. ont été transmises par TKP Pensioen B.V. à AEGON Nederland N.V. Depuis le 1 er avril 2011, ces parts ont été vendues à AEGON Asset Management Holding B.V. et TKP Investments fait partie d'aegon Asset Management, une organisation opérant au niveau mondial dans le domaine de la gestion de biens. Ce fusionnement a de nombreux avantages pour les clients. Comme par exemple un renforcement des centres d intérêts suivants : fiscal et juridique, gestion du risque opérationnel et conformité, technologies de l information, placement responsable, compétences dans le domaine du marché des produits dérivés et étude pour la répartition stratégique et tactique des actifs. European Pensions Awards TKP Investments a remporté pour la quatrième fois consécutive la récompense du Multi-Manager of the Year Award pendant la remise annuelle des European Pensions Awards. Les European Pensions Awards sont une initiative du magazine European Pensions. La remise des prix a eu lieu le 30 juin à Londres. Les prix ont été décernés pour la première fois en 2008 dans le but de reconnaître les performances exceptionnelles dans le domaine des caisses de retraite en Europe. L ensemble des parties prenantes actives dans le domaine des caisses de retraite et des activités de soutien des fonds de pension, en ce compris les gestionnaires de patrimoine, les consultants et les prestataires de retraite, peuvent concourir pour les prix. Placement passif au sein de l Europe À compter du 9 juin 2011, les fonds European Equity Fund (EEF) et European Equity Afdekking Fund (AFEEF) sont transformés de fonds à gestion active en fonds à gestion passive. Après une étude approfondie, TKP Investments a conclu qu étant donné les coûts relativement élevés au sein du marché européen, il était difficile d obtenir des surperformances plusieurs années de suite. L'objectif est de suivre le mieux possible l'indice de référence. Dans le cadre des placements socialement responsables, les actions qui figurent sur la liste d exclusion sont exclues. Ceci entraînera en conséquence une divergence limitée de l indice de référence. Les fonds World Equity Fund (WOEF) et World Equity Afdekking Fund (AFWOEF) demeurent des fonds à gestion active. Diminution du risque de concentration et du risque pays dans les portefeuilles obligations Traditionnellement, les fonds de pension néerlandais investissent une part relativement élevée de leur portefeuille dans des obligations d État européennes. Bien qu il soit difficile de prévoir l avenir financier de l Europe, TKP Investments a regardé si les risques pays pouvaient être encore plus limités. La société a recherché plus d échelonnement sans abandonner trop de rendement. TKP Investments a dressé la carte des «pertes attendues» pour chaque pays, par l intermédiaire d une approche quantitative. Sur la base de cette carte, un certain nombre de clients ont décidé de réduire fortement le risque pays de l'italie. 6

7 Au cours du premier trimestre, TKP Investments a également exécuté des transactions pour ses clients en relation avec des «échanges d actifs». Un échange d actifs est une méthodologie pour prendre le risque de crédit sur un pays sans risque de change ou risque d intérêt. À cet effet par exemple, une obligation d'état américaine est achetée et au moyen de contrats swap, le risque de change et le risque d'intérêt sont minimisés. La diversification entraîne une diminution du risque de concentration, une corrélation moindre dans les rendements et un rendement prévu plus élevé. Augmentation des placements de fonds spéculatifs et de capital-investissement Au cours du premier semestre, TKP Investments a conclu un accord renouvelé avec AEGON Investment Management B.V. pour la gestion par TKP Investments de placements de fonds spéculatifs et de capital-investissement. Dans l accord renouvelé, des placements additionnels ont été ajoutés à la gestion pour un montant de 450 millions, ce qui porte le total des placements de fonds spéculatifs et de capital-investissement à 1,3 milliard, à la fin juin Pronostics Au cours du premier semestre 2011, TKP Investments a enregistré une forte progression dans l élargissement de la clientèle. Un certain nombre de fonds de pension ont d'ores et déjà promis de choisir TKP Investments. De par la modification de structure qui a été réalisée le 1 er avril 2011, la collaboration avec AEGON Asset Management sera intensifiée. Les avantages attendus en matière de synergie aideront à renforcer la position indépendante de TKP Investments sur le marché. À l égard de l offre de produits, de la gestion des risques et de l'organisation interne, TKP Investments va poursuivre ses efforts vers une intensification de la professionnalisation, du renouvellement et de l amélioration de la qualité et la société envisage avec confiance les développements pour le futur.

8 4. Chiffres semestriels 4.1 Bilan du 30 juin 2011 Avant la répartition des bénéfices, montants x Actif A. Actifs fixes corporels B. Actifs fixes incorporels 1. Créances et actif en suspens 2. Liquidités Actif total Passif C. Capitaux propres 1. Capital-actions 2. Réserve globale 3. Résultat net Total D. Provisions E. Dettes à court terme 1. Créanciers 2. Sociétés du groupe 3. Passif en suspens Total Total passif

9 4.2 Compte de résultat premier semestre Montants x Chiffre d affaires a) Indemnités au au Coûts b) Autres coûts Résultat d exploitation c) Pertes et profits Résultat avant impôt d) Impôt sur les sociétés Résultat après impôt

10 4.3 Notes sur les états financiers Généralités Les chiffres semestriels ont été établis conformément aux prescriptions stipulées dans le Titre 9 Livre 2 du Code civil et en conformité avec les directives néerlandaises relatives aux comptes rendus annuels Principes d évaluation et de détermination du résultat Principes d évaluation de bilan Sauf indication contraire, l actif et le passif sont évalués en fonction de la valeur nominale basée sur le coût historique. Si nécessaire, une dépréciation a eu lieu et la valeur de rendement a été réduite. L actif et le passif en devises étrangères ont été convertis conformément au taux de change en date de bilan. Liquidités Il s agit des avoirs immédiatement exigibles du compte courant et des comptes d épargne bancaires. Les liquidités sont évaluées à leur valeur nominale. Provisions TKP Investments n a aucun employé. L entreprise utilise le personnel d AEGON Nederland NV qui est détaché auprès de TKP Pensioen BV. TKP Investments n a donc mentionné aucune provision pour obligation de pensions de retraite dans le bilan, celle-ci étant incluse dans les comptes annuels d AEGON Nederland NV. La provision pour gratifications d ancienneté s élève à la valeur au comptant (de 3%) du droit constitué, compte tenu d une rotation normale du personnel. Impôts Les impôts levés en fonction du bénéfice sont calculés sur la base du résultat tel que mentionné dans le compte de résultat, en fonction des barèmes d imposition valant pour l exercice concerné. Les écarts entre l évaluation commerciale et fiscale de l actif et du passif sont évalués à la valeur nominale conformément au tarif en vigueur. Principes de détermination du résultat Le chiffre d affaires et les coûts sont imputés à la période sur laquelle ils portent. Les transactions en devises étrangères sont converties conformément au taux de change à la date de paiement. Le chiffre d affaires se compose de l indemnité de gestion des avoirs générée par les clients, facturée sur la base de la structure tarifaire en vigueur. Le dernier règlement des indemnités de gestion de portefeuille à solder a été intégré à l exercice. Les coûts concernent les charges d exploitation imputables à l exercice. Tous les montants du commentaire sur le bilan et le compte de résultat sont exprimés en milliers d euros. 10

11 4.3.3 Aperçu des mutations afférentes aux capitaux propres Evolution des fonds propres L évolution des capitaux propres pour le premier semestre 2011 est la suivante: Montants x Capitalactions Réserve globale Résultat net Total Etat Dividende 2010 en Ajout réserve globale Résultat premier semestre Etat Attestation d'expert-comptable Les chiffres présents dans ce bilan semestriel n'ont pas été contrôlés par un expert-comptable. Par la présente, la direction de TKPI déclare que le compte semestriel donne une image fidèle des actifs, des passifs, de la position financière et du résultat de TKPI et que le rapport semestriel donne un aperçu fidèle de l'état à la date du bilan, de la marche des affaires pendant l'exercice semestriel de TKPI et du déroulement attendu des affaires. Groningen, le xx août 2011 R. van Wijk-Russchen RBA C. Luning RBA Administrateur délégué TKP Investments Directeur TKP Investments me. F.F.F. de Beaufort Directeur TKP Investments

12 TKP Investments Europaweg 27, 9723 AS Groningen Boîte postale 501, 9700 AM Groningen Pays Bas

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 31 octobre 2013 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013 La Banque

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale. Sous-direction du financement de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale. Sous-direction du financement de la sécurité sociale Protection sociale Sécurité sociale : organisation, FINANCEMENT MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale _ Sous-direction

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015 Berne, le 7 août 2015 Communiqué de presse Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile Au cours du premier semestre 2015, la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a développé ses cœurs

Plus en détail

Les investissements des

Les investissements des Les investissements des fonds de sécurité sociale COMMENT LIRE UN RAPPORT ACTUARIEL Cours de formation CIF/CSI-Afrique Lomé,, Togo 5-9 juillet 2010 PRINCIPE LES FONDS DE SECURITE SOCIALE SONT DES FONDS

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an?

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente Éligible PEA La recherche de la performance passe par une approche différente FIDELITY EUROPE : UNE GESTION Sur la durée, on constate qu il est difficile pour les Sicav de battre les indices des grandes

Plus en détail

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award.

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Paris, le 21 mars 2013 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de

Plus en détail

Les indices customisés

Les indices customisés Les indices customisés d IEM Finance Indices boursiers, l expertise spécialisée d IEM Finance 2 Les indices boursiers sont au cœur de l innovation financière car ils sont une synthèse d informations multiples.

Plus en détail

OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action

OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action COMMUNIQUE DE PRESSE OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action Un premier semestre riche de trois nouveaux investissements conclu le 31 juillet par

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

Marché Obligataire des Pays Émergents

Marché Obligataire des Pays Émergents Colloque sur la retraite et les placements au Québec Marché Obligataire des Pays Émergents 20 NOVEMBRE 2014 JEAN CHARBONNEAU, MBA VICE-PRÉSIDENT PRINCIPAL ET GESTIONNAIRE DE PORTEFEUILLE PLACEMENTS AGF

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

Etude sur la performance et l efficacité de la gestion d actifs de l Union Européenne. Résumé

Etude sur la performance et l efficacité de la gestion d actifs de l Union Européenne. Résumé Ref. Ares(2014)3233501-01/10/2014 Etude sur la performance et l efficacité de la gestion d actifs de l Union Européenne Résumé Etude réalisée pour la Commission Européenne (DG Marché Intérieur et Services)

Plus en détail

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements INVESTIR Foire aux questions Contexte et foire aux questions Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements Mise en contexte Placements Banque Nationale inc.

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014 Communiqué de presse Le 5 novembre 2014 Alstom : niveau record de commandes et amélioration de la profitabilité au premier semestre 2014/15, Etapes clés franchies dans le projet avec General Electric Dans

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Une solution de placement simple et efficace

Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Que sont les Fonds diversifiés? Cinq solutions clés en main conçues

Plus en détail

Prospectus simplifié

Prospectus simplifié Octobre 2006 Prospectus simplifié Robeco Capital Growth Funds - Robeco Health Care Equities Présentation succincte Politique et objectif d investissement Profil de risque du Sous- Fonds Ce prospectus simplifié

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Communiqué de presse. 25 août 2014. Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group

Communiqué de presse. 25 août 2014. Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group Communiqué de presse 25 août 2014 Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group 02 Résultats premier

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique.

Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique. Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique. Votre fondation de placement suisse. 1/6 Helvetia Fondation de placement

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette Pour bâtir votre avenir financier Groupe Lavoie Bergeron Racette Notre équipe Martin Lavoie, B.A.A Conseiller en placement et directeur de succursale Compte une quinzaine d années dans le domaine du placement

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 NoventusCollect Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 Édition 2004 Placements en pool de type K Table des matières A Généralités 3 Art. 1 Objectifs de la politique de placement

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

Investissez maintenant dans un avenir durable.

Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez dans la croissance de la Banque Triodos À la Banque Triodos, votre argent contribue à une société durable dans laquelle une place centrale est

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 S O M M A I R E ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 3 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE 2009 4

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail

Octavie. Contrat d assurance vie

Octavie. Contrat d assurance vie Octavie Contrat d assurance vie Octavie, est un contrat d assurance vie multisupport et multigestionnaire qui vous permet de bénéficier d un mécanisme de participation aux bénéfices différée. Pendant les

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Pour la période prenant fin le 31 décembre 2011 Message du président du Conseil d administration et du président directeur général

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011 Résultats du premier semestre 2011 Paris - 21 juillet 2011 Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2011 Compte d exploitation Indicateurs de marché Croissance organique Bilan

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2004 GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 Croissance comparable des ventes de +8,8% Amélioration de la marge opérationnelle de 11,9% à 12,3%

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Mon futur à composer Cardif Multiplus Perspective Mon assurance vie diversifiée aujourd hui pour mes projets de demain Cardif propose Cardif

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 13 août 2010 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 Grenoble, France et Durham, Caroline du Nord, 26 mars 2010 MEMSCAP (NYSE Euronext:

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active AOÛT 2015 Les actions bancaires et aurifères permettent aux gestionnaires de titres à grande capitalisation de surmonter la douleur de ne pas détenir le titre de Valeant: Le contexte pour la gestion active

Plus en détail

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous CIG d Investissements Manuvie Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous Les CIG * d Investissements Manuvie DES CARACTÉRISTIQUES NOVATRICES ADAPTÉES À VOS BESOINS DE PLACEMENT 1. Profitez

Plus en détail

2. Principes de la politique de placement

2. Principes de la politique de placement Directives générales de la Banque nationale suisse (BNS) sur la politique de placement du 27 mai 2004 (état le 1 er avril 2015) 1. But et champ d application Les présentes directives générales précisent

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

Synthèse Rapport de gestion 2014

Synthèse Rapport de gestion 2014 Synthèse Rapport de gestion 2014 Prévoyance professionnelle de la Fonda on collec ve Vita et de la Zurich Assurance Chiffres clés 2013 2014 Retraités Tous les retraités sont réassurés auprès de la Zurich

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre Information réglementée* Bruxelles, Paris, 10 octobre 2011 5h30 Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Un mécanisme exclusif et avantageux

Un mécanisme exclusif et avantageux Un mécanisme exclusif et avantageux Pendant les 8 premières années Pendant les huit premières années de votre contrat, la participation aux bénéfices est constituée : au titre du support en euros : des

Plus en détail

Dettes. emprunts. intérêts

Dettes. emprunts. intérêts Dettes emprunts intérêts 1 A qui emprunte les Etats pour financer leur dette? 2 possibilités : La monétisation directe, une situation où la Banque Centrale achète et met sur son bilan des quantités importantes

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2014 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné

Plus en détail

Investissements directs dans l immobilier en Suisse

Investissements directs dans l immobilier en Suisse Taux d intérêts trop bas? Pertes de capital dues à des produits financiers trop compliqués et pas compréhensibles? Pas de diversification? De trop grands risques dans le portefeuille? Crainte d une future

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Fonds diversifiés Banque Nationale. Une solution de placement simple et efficace

Fonds diversifiés Banque Nationale. Une solution de placement simple et efficace Fonds diversifiés Banque Nationale Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Que sont les Fonds diversifiés? Cinq solutions clés en main conçues pour répondre

Plus en détail

Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011

Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011 Association Belge des Asset Managers Communiqué de presse Chiffres secteur des OPC 2ème trimestre 2011 Léger redressement au cours du deuxième trimestre de 2011. Executive Summary Au cours du premier trimestre

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail