DEVIS DESCRIPTIF DES LOTS : N 25 PLOMBERIE / SANITAIRE CLIMATISATION VENTILATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEVIS DESCRIPTIF DES LOTS : N 25 PLOMBERIE / SANITAIRE CLIMATISATION VENTILATION"

Transcription

1 OPERATION : BOULANGERIE ST MARTIN EN VERCORS LE VILLAGE ST MARTIN EN VERCORS DEVIS DESCRIPTIF DES LOTS : N 25 PLOMBERIE / SANITAIRE CLIMATISATION VENTILATION SOMMAIRE CHAPITRE I CHAPITRE II - INDICATIONS GENERALES - OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR CHAPITRE III - DONNEES GENERALES DE BASE CHAPITRE IV CHAPITRE V - DESCRIPTIF GENERAL DES TRAVAUX - DESCRIPTIF PARTICULIER DES TRAVAUX A EXECUTER DATE : MARS

2 CHAPITRE I - INDICATIONS GENERALES ARTICLE OBJET DU DEVIS DESCRIPTIF LE PRESENT DESCRIPTIF PARTICULIER REGLE LES CONDITIONS D'EXECUTION DES TRAVAUX CONSTITUANT LES LOTS N 25 PLOMBERIE / SANITAIRE, CLIMATISATION, VENTILATION. L'EXECUTION DES TRAVAUX DUS PAR L'ENTREPRISE DEVRA ETRE CONFORME : - AUX NORMES FRANÇAISES AFNOR - AUX RECUEILS DES ELEMENTS UTILES A L'ETABLISSEMENT ET A L'EXECUTION DES PROJETS ET MARCHES DE BATIMENT EN FRANCE R.E.E.F. - AUX CAHIERS DU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT, CSTB - AUX DOCUMENTS TECHNIQUES UNIFIES DTU ARTICLE ECHELONNEMENT DES TRAVAUX L'AVANCEMENT DES TRAVAUX DEVRA SUIVRE IMPERATIVEMENT LE PLANNING ETABLI POUR CETTE OPERATION. L'ENTREPRENEUR SE CONFORMERA AU CHAPITRE III DU CAHIER DES CHARGES PARTICULIERES REGLANT LES PROBLEMES DE DELAIS. IL POURRA ETRE DEMANDE A L'ENTREPRENEUR DE TRAITER TEL OU TEL OUVRAGE SUIVANT L'AVANCEMENT DES TRAVAUX DES AUTRES CORPS D'ETAT EN AVANCE SUR LE PLANNING ET CE, SANS POUVOIR ARGUER DE LA DATE FIGURANT SUR LE PLANNING. IL EST RAPPELE POUR MEMOIRE QUE LES DATES PORTEES AU PLANNING SONT DES DATES LIMITES. L'ENTREPRENEUR, LORS DE SA REMISE DES PRIX, DEVRA FOURNIR AU MAITRE D'OEUVRE UN PLANNING FIXANT LES DUREES D'INTERVENTION. CES DUREES DONNEES N'AURONT AUCUN CARACTERE CONTRACTUEL ET POURRONT ETRE REMANIEES PAR LE MAITRE D'OEUVRE POUR ETRE EXECUTEES DANS LE CONTEXTE DE L'ENSEMBLE DE LA REALISATION DE L'OPERATION. ARTICLE LIMITE DES PRESTATIONS LA LIMITE DES PRESTATIONS DUES PAR LE PRESENT LOT SERA DEFINIE SUR LES PLANS DONT LA LISTE EST DECRITE A L'ARTICLE 106. EN GENERAL, TOUT CE QUI N'EST PAS DECRIT DANS LA PRESENTE PIECE ECRITE EST SUR LES PLANS JOINTS. L'ENTREPRENEUR DOIT TOUS LES OUVRAGES MEME NON DECRITS DANS LE PRESENT DOCUMENT, MAIS QUI SONT NECESSAIRES A LA COMPLETE ET PARFAITE EXECUTION DES TRAVAUX. L'OFFRE REMISE ETANT UN FORFAIT, LE DEVIS DEVRA DONC COMPORTER TOUS LES OUVRAGES DU LOT FAISANT L'OBJET DU PRESENT DEVIS. ARTICLE PLANS D'EXECUTION ET NOTICES LES PLANS JOINTS AU PRESENT DESCRIPTIF SONT CONSULTATIFS ET ONT POUR BUT DE DEFINIR LES ENSEMBLES A CONSTRUIRE OU L'IMPLANTATION GENERALE DU MATERIEL A METTRE EN PLACE. ILS SONT A CONSIDERER COMME DES PLANS GUIDES AYANT POUR BUT DE DEFINIR UNE DISPOSITION GENERALE DES INSTALLATIONS A REALISER. L'ENTREPRENEUR ETABLIRA SOUS SA RESPONSABILITE LES PLANS DETAILLES QU'IL JUGERAIT NECESSAIRES A L'EXECUTION DE SES TRAVAUX ET EFFECTUERA SOUS SA PROPRE RESPONSABILITE TOUS LES CALCULS QU'IL JUGERAIT NECESSAIRES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX INSTALLATIONS. TOUTEFOIS, CES DOCUMENTS SERONT SOUMIS A L'APPROBATION DU MAITRE D'OEUVRE, AVANT EXECUTION. A LA RECEPTION, L'ENTREPRENEUR FOURNIRA LES PLANS, SCHEMAS, CROQUIS, NOTICES DE CALCULS, DE FONCTIONNEMENT ET D'ENTRETIEN, AYANT TRAIT A SON PROPRE LOT. ARTICLE OBJET DU LOT LE PRESENT LOT COMPREND TOUS LES TRAVAUX NECESSAIRES AU COMPLET ACHEVEMENT DES OUVRAGES, TELS QUE DEFINIS SUR LES PLANS FOURNIS AU DOSSIER D'APPEL D'OFFRES. 2

3 ARTICLE LISTE DES PLANS RELATIFS AU LOT : PLANS N 10 PLAN DE MASSE N 11 PLAN COUPE DE PRINCIPE N 12 PLAN FACADES PROJET N 13 VUE EN PLAN PROJET N 14 VUE EN PLAN RESEAUX PROJET N 15 FACADES ETAT DES LIEUX N 16 VUE EN PLAN ETAT DES LIEUX 3

4 CHAPITRE II - OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR ARTICLE GENERALITES LE TITULAIRE DU PRESENT LOT DEVRA SE CONFORMER SCRUPULEUSEMENT AU DOSSIER DE PLANS ET AU DESCRIPTIF DES TRAVAUX, OBJET DES CHAPITRES IV ET V. POUR CHAQUE SUBDIVISION DES TRAVAUX, SON OFFRE COMPORTERA UNE NOMENCLATURE DETAILLEE DES DIFFERENTS MATERIAUX EMPLOYES, AVEC, EN REGARD DE CEUX-CI, LEUR METRE ET LEUR PRIX UNITAIRE. LE TITULAIRE DU PRESENT LOT SERA CONSIDERE COMME UNE ENTREPRISE A PART ENTIERE ET DEVRA SE CONFORMER AUX PIECES ECRITES CONSTITUANT LE MARCHE ET AUX PIECES ECRITES SE RAPPORTANT A L'ORGANISATION DU CHANTIER, SOIT : - CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C. A. P.) - CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) - CAHIER DES CLAUSES GENERALES APPLICABLES AUX TRAVAUX DE BATIMENT FAISANT L'OBJET DES MARCHES PRIVES (NORME AFNOR P AVRIL 1989) CI-APRES DESIGNE C.C.G. ARTICLE FOURNITURE DES MATERIAUX ET DES APPAREILS CELLE-CI SERA SCRUPULEUSEMENT CONFORME EN MARQUE ET EN REFERENCE A CELLE MENTIONNEE SUR LE DEVIS DESCRIPTIF QUE L'ENTREPRISE AURA REMIS LORS DE SA SOUMISSION. AUCUNE MODIFICATION NE SERA ACCEPTEE APRES LA PASSATION DU MARCHE, SANS ACCORD PREALABLE ECRIT DU MAITRE D'OEUVRE, A SAVOIR : ART-CAM ARCHITECTURES 1, RUE DU 35EME REGIMENT D AVIATION ZAC DU CHENE PARC GOUNOD BRON TEL FAX : ET REPRESENTE PAR SEBASTIEN CHAPUT INGECAM 1, RUE DU 35EME REGIMENT D AVIATION ZAC DU CHENE PARC GOUNOD BRON TEL FAX : ET REPRESENTE PAR ERIC BOIREAU. LA CONFORMITE DU MATERIEL ET DES MATERIAUX S'ENTEND : - DANS LES DIMENSIONS STIPULEES SUR LE DEVIS DE BASE DE L'ENTREPRISE - DANS LA NATURE DES MATERIAUX ET MATERIELS PREALABLEMENT DEFINIS DANS CE MEME DEVIS - DANS LA NATURE DES COULEURS, COLORIS, TEINTES ET NUANCES CHOISIS - DANS LES RESULTATS OBTENUS LORS DES ESSAIS AYANT POUR BUT DE CONTROLER LES PERFORMANCES ANNONCEES PAR LES CONSTRUCTEURS OU LES FOURNISSEURS. A NOTER QUE LES MATERIAUX UTILISES DANS LA CONSTRUCTION DE MATERIEL DEVRONT REPONDRE AUX PRESCRIPTIONS DES NORMES DE SECURITE AYANT TRAIT A LA CONSTRUCTION ET A L'AMENAGEMENT DES BATIMENTS ET SUIVANT LEUR CLASSEMENT. TOUTE DEROGATION A CETTE REGLE ENTRAINERA LA RESPONSABILITE EXCLUSIVE DU TITULAIRE DU PRESENT LOT ET LE REMPLACEMENT, A SES FRAIS, DE TOUT LE MATERIEL NON RECEVABLE. A NOTER EGALEMENT QUE DE CE FAIT, IL PRENDRA A SA CHARGE TOUS LES FRAIS DE PERTES D'EXPLOITATION, QUI POURRAIENT ETRE DIRECTEMENT LIES A DE TELS INCIDENTS. ARTICLE EMBALLAGE DU MATERIEL LE TITULAIRE DU PRESENT LOT AURA A SA CHARGE, TOUS LES FRAIS INCOMBANT AU CONDITIONNEMENT ET A L'EMBALLAGE DE SES MATERIAUX OU DE SON MATERIEL OBJET DE SA FOURNITURE, AFIN D'ASSURER A CEUX-CI UN TRANSPORT CORRECT ET DANS DE BONNES CONDITIONS. 4

5 ARTICLE CHARGEMENT ET TRANSPORT LE CHARGEMENT ET LE TRANSPORT DE L'ENSEMBLE DE LA FOURNITURE SERONT INCLUS DANS LE MONTANT DE LA PRESENTE SOUMISSION. LE MATERIEL VOYAGERA SOUS LA RESPONSABILITE EXCLUSIVE DU FOURNISSEUR TITULAIRE DU PRESENT LOT. TOUT RETARD SUR LE CHANTIER NE SAURAIT ETRE EXCUSE PAR UN QUELCONQUE MOTIF DU AU TRANSPORT, PANNES DE VEHICULES, GREVES, ACCIDENTS, CONDITIONS METEOROLOGIQUES, ETC... ARTICLE DECHARGEMENT SUR LE SITE LE DECHARGEMENT SUR LE SITE SERA EXECUTE SOUS LA RESPONSABILITE EXCLUSIVE DU TITULAIRE DU PRESENT LOT. CELUI-CI ASSURERA NOTAMMENT LA RECEPTION DE SON MATERIEL SUR LE LIEU DE SON IMPLANTATION. IL AURA NOTAMMENT A SA CHARGE LE CHOIX ET L'UTILISATION DES MOYENS DE MANUTENTION NECESSAIRES AUX OPERATIONS DE DECHARGEMENT. ARTICLE SURVEILLANCE ET GARDIENNAGE DE SON MATERIEL LE MATERIEL AINSI ACHEMINE SERA STOCKE SOUS LA RESPONSABILITE EXCLUSIVE DU TITULAIRE DU PRESENT LOT. CELUI-CI NE SAURAIT EN AUCUNE MANIERE EXIGER DES MESURES PARTICULIERES QUANT A LA FERMETURE DES LOCAUX MIS A SA DISPOSITION ET ASSURERA A SES FRAIS, LE GARDIENNAGE DE SES INSTALLATIONS ET DE SON MATERIEL, JUSQU'A LA RECEPTION DE CEUX-CI. ARTICLE MISE EN OEUVRE ET MONTAGE DE LA FOURNITURE LE TITULAIRE DU PRESENT LOT AURA A SA CHARGE TOUS LES TRAVAUX AYANT TRAIT A LA MANUTENTION NECESSAIRE A LA CONSTRUCTION OU AU MONTAGE DES MATERIAUX OU APPAREILS, OBJETS DE SES TRAVAUX. CE POSTE COMPRENDRA NOTAMMENT TOUTES LES SUJETIONS NECESSAIRES POUR MENER A BIEN CES OPERATIONS, C'EST A DIRE : - LE TRAÇAGE AU SOL OU EN ELEVATION DES IMPLANTATION EN FONCTION DES PLANS D'EXECUTION QU'IL AURA ELABORES - LA FOURNITURE DE L'OUTILLAGE APPROPRIE A CES OPERATIONS - LA FOURNITURE DES APPAREILS SPECIFIQUES, MATERIELS OU ENGINS, NECESSAIRES A LA REALISATION DE SES TRAVAUX. ARTICLE EVACUATION DES EMBALLAGES ET NETTOYAGE DU MATERIEL AVANT RECEPTION LE TITULAIRE DU PRESENT LOT AURA A SA CHARGE L'EVACUATION DE TOUS LES EMBALLAGES AYANT SERVI A L'ACHEMINEMENT ET A LA PROTECTION DE SA FOURNITURE DES ELEMENTS DE MATERIAUX, LES APPAREILS ET D'UNE FAÇON GENERALE, LES PARTIES DE L'INSTALLATION ENTRANT DANS LA REALISATION DES TRAVAUX DU LOT CONSIDERE, SERONT NETTOYES PAR LE TITULAIRE DU PRESENT LOT, AVANT LA RECEPTION DE SES TRAVAUX. CE NETTOYAGE COMPREND NOTAMMENT LA DISPARITION DE TOUTES MARQUES AYANT SERVI AU REPERAGE DES PIECES POUR EFFECTUER LE MONTAGE (ETIQUETTES AUTOCOLLANTES, TAMPONS NUMEROTE ENCRES, ETC). REMARQUE TRES IMPORTANTE L'ENTREPRENEUR EST TENU D'ETABLIR SON DEVIS EN CHIFFRANT CHAQUE ARTICLE ET SOUS ARTICLE DANS L'ORDRE DU DEVIS DESCRIPTIF CI-APRES. 5

6 TABLE DES MATIERES 1. GENERALITES : OBJET DU PRESENT DOCUMENT DESCRIPTION SOMMAIRE DU PROJET SYNTHESE DES TRAVAUX LIMITES DE PRESTATIONS GENERALITES TRAVAUX DE MACONNERIE GENIE CIVIL TRAVAUX D ELECTRICITE TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE PEINTURE TRAVAUX DE FAUX PLAFOND CLOISONS TRAVAUX D ETANCHEITE ET DE TOITURE SPECIFICATIONS TECHNIQUES GENERALES CONDITIONS D EXECUTION DES OUVRAGES REGLEMENTS CONFORMITE AUX NORMES RECOMMANDATIONS DE PREVENTION DE RISQUE CONTRE LA LEGIONELLOSE RECEPTION DES SUPPORTS CONTROLES ESSAIS ET MISE EN SEVICE Généralités Essais Rapport d essais Validation de l ensemble des essais ETIQUETAGE ET REPERAGE PLANS ET DOCUMENTATIONS TECHNIQUES Avant les Travaux Après les Travaux Echantillons

7 4. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES CHAUFFAGE VENTILATION VENTILATION Généralités Ventilateurs Gaines souples Trappes de visites Silencieux Accessoires Calorifuge des gaines Cheminement Supportages Gaines galvanisées Bouches d'extraction Extracteurs RESEAUX DE CHAUFFAGE Tuyauteries Calorifuge ARMOIRES ELECTRIQUES Généralités Armoire electrique Cheminement des câbles SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES PLOMBERIE SANITAIRES CONDITIONS DE BASE GENERALITES DISTRIBUTION EAU FROIDE EAU CHAUDE Canalisations en tube cuivre Canalisations en tube polyethylene Isolation thermique RESEAUX D EVACUATION EU - EV Généralités Nature des réseaux Equipements des réseaux Collecteurs Calorifuge des réseaux : Résistance au feu CANALISATIONS EN PVC / RACCORDEMENTS DES APPAREILS :

8 6. DESCRIPTION DES TRAVAUX de CHAUFFAGE CLIMATISATION CHAUFFAGE RAFRAICHISSEMENT Généralités Matériel Circuit frigorifique Evacuation des condensats Circuit électrique Régulation et sécurité Mise en œuvre et garantie DESCRIPTION DES TRAVAUX de VENTILATION VMC SANITAIRES Bouches d entrée d air auto réglables Bouches d extraction auto réglables Ventilateur d extraction VMC DESENFUMAGE Tourelle de désenfumage local fournil Coffret de relayage HOTTES FOURNIL Généralités Hottes d extraction fournil CONDUITS D'AIR Généralités Conduits d air en acier galvanisé VMC Conduits d air flexibles Conduits d extraction zone Fournil PROTECTION PHONIQUE ET SILENCIEUX Principe de l équipement Travaux d isolation et d absorption phonique Silencieux circulaires REJET ELECTRICITE : Liaisons électriques

9 8. DESCRIPTION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE SANITAIRES ALIMENTATION GENERALE EAU FROIDE Généralités PRODUCTION PREAMBULE Ballon ECS DISTRIBUTION INTERIEURE Canalisations d alimentation en Cuivre Isolation thermique des canalisations d eau CANALISATIONS D'EVACUATIONS Généralités Canalisations EU EV EP gravitaire en PVC rigide APPAREILS ET ACCESSOIRES SANITAIRES Généralités Caractéristiques Générales WC Handicapes WC Plonge Inox Lave mains handicapés Lave mains Inox Attentes cuisine ELECTRICITE Raccordements électriques Réseau de terre

10 11... G EE NN EE RR AA LL II ITT EE SS : 1.1.OBJET DU PRESENT DOCUMENT Le présent document a pour but de définir le matériel, les conditions techniques d'exécution des travaux concernant le lot CHAUFFAGE VENTILATION CLIMATISATION PLOMBERIE SANITAIRES, nécessaires à l ensemble des travaux de réhabilitation de la boulangerie de Saint Martin en Vercors (26) 1.2.DESCRIPTION SOMMAIRE DU PROJET SYNTHESE DES TRAVAUX La production de chaleur pour l espace commercial de vente sera de type Pompe à chaleur Air/Air alimentant en fluide frigorifique les unités intérieures. Ce système sera réversible et permettra le rafraichissement en été. Les locaux de production et fabrication ne seront pas chauffés au vu des dégagements de chaleur liés aux processus de fabrication. L espace commercial sera ventilé par ventilation mécanique contrôlée. Des entrées d air seront installées en menuiseries dans les pièces principales et des bouches d extraction dans les sanitaires. Des hottes d extraction seront installées dans l espace production La production ECS sera de type électrique avec la mise en place de ballons à chauffe rapide en fonction des besoins Les locaux seront alimentés en eau froide et eau chaude sanitaire LL IMI I TT EE SS DD EE PP RR EE SS TT AA TT I OO NN SS 2.1.GENERALITES L'Entrepreneur devra réaliser une installation complète en parfait état de marche, notamment : - Fourniture à pied d'œuvre - Manutention, grutage du matériel en toiture (Extracteurs, Armoires électriques etc ) - Mise en place du matériel - Les fixations et supports spécifiques ou non - Les fourreaux, passages - L'alimentation et le raccordement - Le calibrage et réglage de tous les appareils - Les travaux et essais prévus par les normes en vigueur - Les précautions nécessaires pendant tout le chantier contre les vols et dégradations - Le maintien en bon état, la réfection et le remplacement de toutes les pièces ou parties de l'installation qui se seraient révélées défectueuses pendant le délai de chantier et de garantie, à l'exclusion de la remise en état des avaries pouvant survenir pendant la période de garantie, du fait de l'usure normale ou d'une mauvaise exploitation des appareils, sous réserve que la preuve expresse de ces faits soit apportée par l'installateur - Le remplacement de tous les filtres ayant servi aux essais avant la mise en route finale. - Les études de chantier d'entreprise. - Les plans d'atelier s'y rapportant. - Saignées et garnissages nécessaires - Rebouchage soigné de l ensemble des trémies. - Mise en chantier, essais et réglages. - Protection des tuyauteries encastrées. 10

11 - Travaux éventuels au titre du prorata. 2.2.TRAVAUX DE MACONNERIE GENIE CIVIL Travaux exclus : - Les raccords d enduit sur rebouchages - Les reprises d étanchéité des traversées de toiture - Le percement dans les murs, planchers et cloisons, pour tous les diamètres supérieurs au diamètre 100 Travaux dus : - Le percement des réservations (avec des matériaux de même nature) dans les murs, planchers et cloisons, pour tous les diamètres inférieurs au diamètre Le rebouchage des réservations et percements quel que soit le diamètre - Les saignées et les rebouchages dans toutes les parois - La fixation des fourreaux et scellements dans les ouvrages - Les crosses de sortie des câbles pour étanchéité - Les socles de répartition de charge des extracteurs, centrales d air, et pompe à chaleur 2.3.TRAVAUX D ELECTRICITE Travaux exclus : - Les amenées des attentes électriques pour chaque armoire - Les amenées des attentes électriques pour les ballons d eau chaude - Fourniture des liaisons jusqu au droit des appareillages canalisations Travaux dus : - La disposition des attentes et les puissances seront à communiquer au lot concerné - Tous les travaux d'électricité relatifs au présent lot et en particulier : - Les raccordements aux attentes laissées par le lot Électricité - Les raccordements et la mise à terre de tous les appareils - Les coupures de proximité des équipements du lot CV - La fourniture pose et raccordement des ballons d eau chaude 2.4.TRAVAUX DE SERRURERIE Travaux exclus : - Les plates-formes d accès et d entretien des appareils situés en toiture Travaux dus : - Tous les travaux de serrurerie relatifs au présent lot et en particulier : - La fourniture et la pose des fixations et supports, notamment des supportages complémentaires qui seront repris sur la structure du lot serrurerie pour le matériel installé en toiture, ou dans les locaux techniques, (Extracteurs, gaines, tuyauteries, etc...) 11

12 2.5.TRAVAUX DE PEINTURE Travaux exclus : - La peinture de finition après regarnissage aux passages des installations du présent lot. - La peinture de finition sur les tuyauteries acier et PVC pour les conduits apparents dans les locaux. Travaux dus : - La peinture antirouille et de finition de toutes les installations (de tous les supports en particulier) 2.6.TRAVAUX DE FAUX PLAFOND CLOISONS Travaux exclus : - Les trappes d accès des gaines techniques - Les trappes d accès diverses dans les faux plafonds - L habillage des fluides et les soffites - Les faux plafonds - Les enduits de finition après regarnissage aux passages des installations du présent lot. - Les enduits de finition sur les tuyauteries et conduits apparents dans les locaux. - Les gaines techniques Travaux dus : - Les percements dans les cloisons réalisées avant travaux - Le rebouchage de l ensemble des traversées - L encastrement des réseaux 2.7.TRAVAUX D ETANCHEITE ET DE TOITURE Travaux exclus : - L abergement et l étanchéité des sorties Travaux dus : - Les fourreaux de traversée de dalle en toiture - La collerette de protection (des caissons, piquages, tuyauteries, etc ) - Le calfeutrement entre les fourreaux et les tuyauteries ou les gaines - Les crosses pour sorties de câbles du présent lot 12

13 33... SS PP EE CC I FF I CC AA TT I OO NN SS TT EE CC HH NN I QQ UU EE SS GG EE NN EE RR AA LL EE SS 3.1.CONDITIONS D EXECUTION DES OUVRAGES L ensemble des conditions du CCTP de tous les corps d'état. Parmi ces conditions figurent celles qui rendent possible en garantie décennale des ouvrages par les assureurs. Tous les ouvrages seront exécutés suivant les règles de l'art et devront répondre aux prescriptions techniques et fonctionnelles comprises dans les textes officiels existant le premier jour du mois de la signature de l'acte d'engagement par l'entrepreneur et notamment : Le règlement sanitaire duquel relève les communes où sont implantées les opérations, objet du présent marché. Les fascicules techniques du cahier des clauses techniques générales (CCTG) approuvés par décret et applicables aux marchés de travaux du bâtiment et des travaux publics passés au nom de l'état. Les cahiers des clauses spéciales (CCS) rattachés aux DTU et les mémentos pour la conception, publiés par le CSTB. Les cahiers des charges pour l'exécution des ouvrages non traditionnels. D'une façon générale, les règles et recommandations professionnelles relatives aux ouvrages ou parties d'ouvrage qui ne font pas l'objet de prescriptions au titre de l ensemble des documents précédemment cités. Tous les travaux devront être de technique courante, c'est à dire réalisés avec des matériaux et selon des procédés traditionnels ou conformes à un avis technique de la commission instituée par l'arrêté du , à condition que le dit avis ait été accepté par la " Commission technique " visée dans la police individuelle de base établie par l ARCES Association pour l'assurance des risques de la Construction des Entrepreneurs Syndiqués. A défaut, l'entrepreneur s'engage : Soit à effectuer les démarches administratives pour satisfaire la double obligation qui vient d'être formulée et qu'elle devra justifier avant la réalisation des ouvrages concernés, sans pouvoir prétendre une majoration de ses prix. Soit à présenter un rapport d'examen technique d'un bureau de contrôle agréé par le STAC favorable à la garantie des ouvrages au titre de la police individuelle de base, et toutes attestations subséquentes faisant état notamment des avenants éventuels d extension de garantie décennale. 3.2.REGLEMENTS L'Entrepreneur devra prendre connaissance du C.C.A.P. commun à tous les lots dans lequel il trouvera toutes indications utiles concernant : - Les pièces contractuelles - Les délais d'exécution - Les pénalités - La préparation et la coordination des travaux - L'établissement des comptes - Les variations dans les prix - Les conditions de règlement - Les retenues de garantie - La réception - Le compte prorata et frais communs de chantier - Les assurances Les travaux sont exécutés conformément aux : - Normes en vigueur - Règlements, - DTU et Prescriptions techniques en vigueur, - Arrêtés. - Les lois sur l eau dans les établissements de santé - Les règlements sanitaires Cette liste est non exhaustive, l'ensemble de ces règlements étant réputé connus de l'entrepreneur. Dans le cas de malfaçons ou de non respect des règles de l'art, le Maître d'oeuvre se réserve le droit de faire refaire par un tiers et aux frais de l'entreprise tous les travaux défectueux. - Textes paraissant avant la date d'établissement de la soumission : les modifications des prestations seront à la charge de l'entrepreneur. 13

14 - Textes paraissant après la date d'établissement de la soumission : les conséquences financières des modifications des prestations seront à la charge du Maître d'ouvrage. Néanmoins, il appartient à l'entrepreneur de proposer ces conséquences financières au Maître d'ouvrage avant toute exécution. La mise en oeuvre des techniques nouvelles non couvertes par un DTU doit se faire en suivant les prescriptions d'un avis technique du CSTB ou d'un avis notifié par un bureau de contrôle agréé par la section "Construction de l'assemblée générale des Compagnies d'assurances. 3.3.CONFORMITE AUX NORMES Les équipements doivent êtres conformes aux lois et règlements en vigueur, à la date de leur exécution, aux arrêtés préfectoraux et municipaux, aux normes françaises homologuées, aux prescriptions du C.S.T.B. La mise en œuvre le montage, le contrôle, les essais et le fonctionnement de toutes les installations doivent satisfaire à l ensemble de la réglementation les concernant. Les références aux documents énoncés ci-après ne constituent pas une liste limitative, elles sont un rappel des principaux documents applicables à la date du marché à savoir : Décrets et arrêtés d'application CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION (Partie Législative et Réglementaire) : Chapitre 1 Règles générales - Section 4 Caractéristiques thermiques et performance énergétique - Articles L111-9 à L , R à R Décret n du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions Arrêté du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments Décret n du 19 mars 2007 relatif aux études de faisabilité des approvisionnements en énergie, aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants et à l'affichage du diagnostic de performance énergétique Arrêté du 19 juillet 2006 portant approbation de la méthode de calcul Th-CE prévue aux articles 4 et 5 de l'arrêté du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments Arrêté du 30 novembre 2007 relatif à l'agrément de la solution technique ST relative au respect des exigences de confort d'été pour l'application de la réglementation thermique 2005 Arrêté du 12 décembre 2007 relatif à l'agrément de la solution technique ST relative au respect des exigences de la réglementation thermique 2005 pour les maisons individuelles non climatisées Arrêté du 6 mai 2008 portant confirmation de l'approbation de la méthode de calcul Th-C-E prévue aux articles 4 et 5 de l'arrêté du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments neufs et des parties nouvelles de bâtiments Arrêté du 9 juin 2008 relatif à l'agrément de la solution technique ST relative au respect des exigences de la réglementation thermique 2005 pour les maisons individuelles méditerranéennes non climatisées. Autres L arrêté du 24 mars 1982 modifié par l arrêté du 28 octobre 1983 pour l aération, Les lois, décrets et arrêtés concernant des risques du travail, Les lois, décrets et arrêtés concernant la protection antipollution, Les lois, décrets et arrêtés concernant les nuisances sonores intérieures et extérieures, Le règlement sanitaire départemental et la circulaire du 20 janvier 1983, La brochure des marchés publics N 2015, La nouvelle réglementation acoustique NRA Normes : Les normes françaises homologuées AFNOR en particulier : La norme NF C homologuée en juillet 2002 pour l électricité, La norme NF C : conducteurs et câbles isolés, La norme NF P pour les équipements VMC. La norme NF P à Les normes et publications UTE Documents techniques unifiés : DTU 60.11(NFP ) DTU 60.31/2/3 DTU 60.5 plomberie sanitaire et additifs canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié canalisations en cuivre 14

15 DTU DTU 68.1 (XPP ) DTU 68.2 (NFP et 2) canalisations d évacuation à l intérieur des bâtiments, conception des installations de ventilation mécanique exécution des installations de ventilation mécanique Autres documents : Spécifications particulières aux services locaux de EDF. Exemples de solution du CSTB en particulier la ventilation d octobre Les règles de calculs et avis techniques de CSTB. Consignes de montage et d entretien données par les constructeurs. Le guide technique de protection sanitaire des réseaux de distribution d eau destinée à la consommation humaine, Tous les matériaux, techniques et procédés d installation non traditionnels doivent faire l objet d un agrément ou d un avis technique du CSTB en vigueur, à la date de début des travaux. Leur mise en œuvre doit tenir compte des conditions indiquées dans les certificats d agrément. 3.4.RECOMMANDATIONS DE PREVENTION DE RISQUE CONTRE LA LEGIONELLOSE Un ensemble de recommandations est à respecter et à transmettre au futur exploitant, soit : Afficher les plans de l installation de Plomberie-Sanitaire dans la chaufferie ou local technique, afin de permettre le repérage aisé des bras morts, des risques de stagnation, tuyaux borgnes, S assurer que la température de production d ECS est au minimum de 60 C, Dans le cas d un bouclage ECS, s assurer que la température de retour de boucle est au minimum de 50 C, Veiller à assurer la protection des puisages contre les risques de brûlures avec des limiteurs de température réglés à une température inférieure à 50 C ou avec des robinetteries à butée de température, Assurer un programme de vidange, nettoyage et désinfection au minimum une fois par an pour les réservoirs de stockage ECS, Assurer un programme semestriel de nettoyage, détartrage et rinçage de tous les éléments périphériques tels que les pommes de douches, joints, limiteurs de débit, flexibles, filtres, Assurer un programme de chasse, avec une chasse hebdomadaire en point bas des ballons, et une chasse mensuelle des réseaux de distribution. L entreprise adjudicataire du présent lot, devra fournir avec son offre, une proposition de contrat de maintenance détaillée. 3.5.RECEPTION DES SUPPORTS L Entrepreneur devra réceptionner ses supports. Dans le cas où un entrepreneur doit intervenir sur un ouvrage exécuté par un autre entrepreneur ou sur un ouvrage existant : - le fait de débuter son intervention vaut tacite acceptation de l exécution de l autre entrepreneur et des supports - dans le cas où l entrepreneur estimerait que le fondement sur lequel il doit travailler n est pas conforme, il doit en avertir le Maître d Oeuvre le plus tôt possible et au plus tard 8 jours avant le jour prévu pour son intervention. Ce dernier est seul juge du bien fondé de la réclamation de l Entrepreneur, et il pourra être amené à imposer à ce dernier d exécuter son ouvrage, même s il doit pour cela le compléter par un ouvrage ou une opération non explicitement définie dans son marché 3.6.CONTROLES ESSAIS ET MISE EN SEVICE G ENERALITES En cours de travaux ou à leur achèvement, chaque fois qu'il le jugera nécessaire, le Maître d'oeuvre ou son représentant pourra procéder à des opérations de contrôle. L'entrepreneur effectuera les opérations de démontage et de remontage des appareils et des parties d'installation qui seront indispensables pour effectuer ces contrôles. Le contrôle de l'installation sera effectué par le Maître d Oeuvre et le Bureau de Contrôle auxquels l'entrepreneur sera tenu de prêter assistance pendant son intervention. Des essais de fonctionnement seront réalisés par l'entreprise suivant le document technique COPREC N 1 et les procès-verbaux suivant le COPREC N 2. 15

16 Sont dus les COPREC pour tous les lots chauffage - ventilation - V.M.C - Production de chaleur plomberie etc Les vérifications comporteront notamment sur la conformité des installations: * aux normes et règlements en vigueur * aux prescriptions du présent cahier E SSAIS La première mise en service est faite par l'entrepreneur responsable du présent lot. Les instruments de mesure, tout raccordement provisoire éventuel et le personnel qualifié sont dus par l'entrepreneur du présent lot. Les essais sont renouvelés jusqu'à ce que les résultats obtenus soient jugés satisfaisants. A la demande du Maître de l'ouvrage ou en fonction des impératifs de planning, les essais de réception peuvent être exécutés en plusieurs phases. A la demande du Maître de l'ouvrage ou des Concepteurs, l'entrepreneur doit réaliser à ses frais tous essais complémentaires permettant de vérifier la conformité des installations. En cas de non respect des conditions imposées, l'entrepreneur doit immédiatement étudier et réaliser à ses frais les dispositifs nécessaires pour que les essais soient satisfaisants. 1. Essais Electriques : - Vérification conforme aux règles de l'u.t.e. des installations électriques et en particulier, des puissances absorbées et des isolements. 2. Essais Aérauliques : Les essais auront lieu dans les conditions de pression et de débits aux valeurs nominales de fonctionnement, minimales et maximales dans le cas de bouche à allure variable. - Vérification des pressions et débits dans les différents circuits. - Vérification des dépressions aux bouches. - Vérification de l'étanchéité des réseaux. - Vérifications des débits et des vitesses d'air au droit de chaque bouche de soufflage ou d'extraction. - Vérifications des températures de soufflage et de reprise 3. Essais hydrauliques : Les essais d'étanchéité seront effectués avant calorifuge et conformément aux prescriptions des COPREC N 1, à savoir notamment : 1,5 fois la pression minimale de fonctionnement avec un minimum de 10 bars, pour les parties collectives à la pression nominale de fonctionnement pour les parties à usage privatif Ces essais seront formalisés sur formulaire conforme aux COPREC N 2. Les essais de fonctionnement ont lieu dans les conditions de pression et de débit aux valeurs nominales de fonctionnement. Vérification des pressions et débits dans les différents circuits. Essai de circulation d'eau chaude et d'eau froide. Essai de production d'eau chaude si les fluides nécessaires sont disponibles lors des essais (électricité notamment). Vérification du bon fonctionnement des organes de commande, de contrôle, de sécurité, d'avertissement, d'alarmes et de régulation. L'Entrepreneur fournit les certificats d'épreuves des matériels mis en œuvre (tubes, vannes etc ). 4. Essais acoustiques : Les niveaux sonores sont relevés conformément à la norme ISO. Tout bruit discontinu de claquement, sifflement ou autre n'est pas admis. Les installations devront respecter les prescriptions de l Acousticien du projet, sans aucune restriction, et intègrera à son offre de base toutes les incidences matérielles et financières de ce rapport sur ses installations. NOTA : Avant tout démarrage des travaux, l'entrepreneur devra avoir obtenu l'accord de l'organisme de contrôle sur ses plans d'atelier. 5. Essais de fonctionnement : Vérification du bon fonctionnement des organes de commande, de contrôle, de sécurité, d'avertissement, d'alarmes et de régulation. NOTA : Avant tout démarrage des travaux, l'entrepreneur devra avoir obtenu l'accord de l'organisme de contrôle sur ses plans d'atelier R APPORT D ESSAIS Tous les réseaux CVC PS devront être testés, réglés et repérés selon la procédure suivante, en complément un PV d'essais devra être réalisé. 1. Analyse des essais pour accord maîtrise d'ouvrage et d'œuvre : 1. Définition des zones de tests et des réseaux testés. 2. Définition de la date des essais. 3. Listing des documents supports des tests (plans - folios - notes de calculs). 16

17 2. Après accord de la maîtrise d'ouvrage et d'œuvre : - Informations générales sur les essais : - Le(s) nom(s) de(s) la personne(s) qui a effectué les essais - La date des essais - Référence du rapport d essais (date, numéro, indice du doc ) - La zone et les réseaux testés - La référence des plans de la zone considérée - La référence des pages des notes de calculs pour chaque fluide - Informations techniques sur les essais : Un tableau récapitulatif regroupera les informations suivantes : - Les organes de réglages à disposition sur la zone et le repérage par rapport aux plans - Les valeurs à obtenir - Les valeurs obtenues sans réglage - Les réglages effectués sur les organes repérés (exemple le nombre de tour pour une vanne de réglage ) - Les valeurs obtenues après réglages - Pré analyse des essais : - Une analyse permettra à la maîtrise d'ouvrage et d'œuvre d'identifier rapidement les réseaux à problème - L'analyse devra communiquer les dispositions que l'entreprise compte prendre pour remédier aux disfonctionnements sur certains appareils, dans le cas où les valeurs obtenues ne seraient pas conformes. - De même ce rapport devra comporter les dates d'intervention et les délais des travaux pour livrer cette installation en conformité avec les exigences techniques de départ. - Analyse finale des essais : - L'analyse finale regroupera toutes les informations demandées ci-dessus V ALIDATION DE L ENSEMBLE DES ESSAIS La validation des essais ne pourra être effective qu après une période d essais qui sera à définir avec le Maître d ouvrage, mais qui n excédera pas deux mois à la date de réception. Cette période de validation permettra aux services techniques du site de vérifier le bon fonctionnement général de l installation et le respect des données de base conformément à celles définies dans le présent CCTP (Température, Pression, Automatisme, etc ) et ce, dans les conditions d utilisation normales des locaux par le personnel du site. Durant cette période, l entreprise devra prendre toutes les dispositions nécessaires et sans surcoût afin de pouvoir faire déplacer leur metteur au point (connaissant l installation ) sous 24 heures, afin de modifier les paramètres de réglages suivant les informations et les demandes du responsable technique du site. Cette validation n annule pas, mais vient en complément de la garantie de parfait achèvement due par l entreprise. 3.7.ETIQUETAGE ET REPERAGE Toutes les vannes des réseaux et tous les appareils installés y compris les armoires devront être étiquetés avec des plaques gravées suivant un référentiel et un plan de repérage qui sera à soumettre au maître d'ouvrage. Ces plaques devront indiquées : - La nature du fluide véhiculé - Le numéro de repérage selon le référentiel (plans, folio etc) De plus tous les réseaux devront comporter un repérage (tous les 5,00 m maxi) indiquant la nature du fluide véhiculé (réseau chauffage régulé, réseau température constante, etc ) Tous les locaux techniques devront comporter des schémas de principe plastifiés, accrochés à l'entrée des locaux. 17

18 3.8.PLANS ET DOCUMENTATIONS TECHNIQUES A VANT LES T RAVAUX L'Entrepreneur devra fournir en temps utile tous les documents nécessaires à une bonne réalisation et au suivi des travaux. L Entrepreneur devra vérifier par relevés (de débits, pression, température, etc...) de tous les fluides disponibles dont il aura besoin pour ses calculs (EC, EF, ECS, etc...). Il devra notifier par un PV, ces relevés, ainsi que tous les besoins du client à la date du début des travaux. Aucune plus-value ne sera acceptée pour modifications dues aux énergies disponibles. Il devra impérativement remettre avant tous travaux : Les surcharges des matériels - Une étude complète des supportages de tout le matériel - Les plans dus aux modifications apportées au projet de base - La vérification des accès pour la mise en place des matériels et pour le remplacement éventuel en cours d'exploitation - Les schémas de principe en local technique et les consignes d'entretien et d'incendie - Les P.V. et homologations des matériels et appareils employés - Les dispositions particulières prises par l'entreprise pour ne pas gêner la vie des utilisateurs (poussière, bruits etc ). Les travaux ne seront entrepris par l'entrepreneur qu'après approbation de ces documents et de tous les plans d'exécution des ouvrages par les personnes concernées. NOTA : Seuls les plans "Architecte" sont contractuels A PRES LES T RAVAUX L'Entrepreneur devra fournir un ensemble de documentations techniques et un récapitulatif de tous les matériels qu il aura mis en œuvre afin de permettre l élaboration du dossier des ouvrages exécutés (DOE) par la Maîtrise d œuvre. Le nombre d exemplaires à fournir, est défini dans le C.C.A.P. du présent marché. Ce dossier devra comporter les éléments suivants : - Toutes les notes de calculs des installations - Les plans et les schémas correspondant aux travaux - Les notices de montage, notices techniques et nomenclature du matériel installé - Les notices d'exploitation et d'entretien des installations - Les certificats de garantie du matériel - Les essais COPREC - Le PV final des essais cités ci-dessus - Les fiches CONSUEL - Les plans P.O.E. au format DXF nécessaire à la constitution du Dossier Général de Recollement à la charge du Maître d œuvre. Ce dossier est à remettre au Maître d œuvre pour visa E CHANTILLONS Dès signature du marché, l'entrepreneur sera tenu de soumettre à l'approbation du Maître d'oeuvre, un échantillon de chaque appareil proposé ou documentation technique. Tout échantillon ne correspondant pas techniquement, qualitativement ou esthétiquement au matériel prévu pourra être refusé. 18

19 44... SS PP EE CC I FF I CC AA TT I OO NN SS TT EE CC HH NN I QQ UU EE SS DD EE TT AA I LL LL EE EE SS CC HH AA UU FF FF AA GG EE VV EE NN TT I LL AA TT I OO NN 4.1.VENTILATION G ENERALITES L entreprise apportera un soin particulier à l'étanchéité de l'ensemble des réseaux, toutes les jonctions (entre gaines, piéges à sons, accessoires, etc ) seront réalisées avec soin V ENTILATEURS - Les ventilateurs seront sélectionnés pour un rendement maximum, et seront de type "caisson" afin de minimiser le niveau sonore rayonné, leur sélection sera effectuée suivant les pressions nécessaires (toutes les sélections se feront selon le calcul des pertes de charges des réseaux alimentés) - Le débit sera majoré de 10 % pour tenir compte des fuites et de l évolution du réseau - Les moteurs auront une surpuissance de 25 % environ, leur vitesse de rotation ne dépassera pas tr/mn, - Chaque groupe moto ventilateur sera suspendu sur des plots antivibratiles afin de les désolidariser de la structure de la C.T.A - Une protection ipsothermique sera prévue sur les moteurs avec report de défaut - Gaines rectangulaires : - L épaisseur des tôles sera définie en fonction des dimensions des gaines ou pièces afin d éviter toutes vibrations. Si les dimensions l imposent, il sera prévu des renforts - Les pertes de charges singulières seront réduites au minimum par couche à grand rayon, avec aubes directrices - Assemblage des tronçons par cadre en acier galvanisé type cadre METU, avec joint d étanchéité. La méthode d étanchéité sera à soumettre au Maître d Oeuvre - Prévoir accessoires de réseaux (coudes, tés, cônes, tampons, trappes de visite) - Les pièces de transformation rectangulaires seront réalisées à la demande - Chaque antenne sera munie d un dispositif d équilibrage réglable - Les sorties en toiture devront être équipées de Tés de souches isophoniques - Le présent lot doit la mise à la terre de toutes les gaines et pièces métalliques NOTA : Toutes les gaines circulaires ou rectangulaires de soufflage ou de reprise devront pour les locaux sensibles être lavées, extérieurement et intérieurement, puis dégraissées et bouchonnées afin d éviter toute salissure à l intérieur des gaines. Toute gaine dont l intérieur sera sale, sera déposée, nettoyée et reposée ou changée G AINES SOUPLES Les gaines souples ne sont pas autorisées, sauf pour le raccordement des appareils terminaux (diffuseurs) Leur longueur sera limitée à 1,5 m maximum Leur classement au feu sera de type MO T RAPPES DE VISITES Les trappes de visites seront de même qualité que la gaine (galva ou Inox, calorifugée ou non), l'étanchéité devra être de 100 %. Leur dimension devra être adaptée à chaque section de conduit et devra impérativement être la plus grande possible. - Réseaux V.M.C et de ventilation : Chaque gaine devra être équipée de trappes de visites étanches pour faciliter l'accès, l'entretien, et le remplacement d'appareils aux emplacements suivants : - A chaque changement de direction sauf lorsqu'il y a une grille de ventilation à proximité permettant le nettoyage - Tous les 15,00 m pour les longueurs droites - A proximité d'appareils en gaines (batterie terminale, ventilateur etc) - En amont de chaque clapet coupe feu - Pour les gaines verticales en pied de conduit, et en toiture Leur implantation devra permettre un nettoyage complet de celle-ci 19

20 S ILENCIEUX - Réseaux V.M.C et de ventilation : Les silencieux circulaires seront avec revêtement acoustique intérieur en laine de roche classée MO perforée et à bulbe. Les silencieux rectangulaires seront à baffles acoustiques. Chaque silencieux devra être sélectionné par calcul selon niveau sonore à atteindre dans les locaux alimentés, le résultat sera soumis au maître d'œuvre. Le choix du revêtement intérieur sera subordonné à un système qui permettra de piéger la laine de roche, dans le cas où celle-ci viendrait à se dégrader afin qu elle ne puisse être emportée dans les locaux desservis par la veine d'air. Position : sur réseau, sur le soufflage et la reprise des centrales d air, longueur selon calcul A CCESSOIRES - Manchettes souples : Toutes les jonctions entre une gaine et un équipement susceptible d'engendrer des vibrations ainsi qu'au droit d'un joint de dilatation devront se faire par manchette souple fixée par des attaches en feuillard galvanisés boulonnés, le débattement sera au minimum de 20 mm. La manchette sera de classe MO étanche à l'eau et à l'air. - Registres d équilibrage : Des registres d'équilibrages seront installés à tous les emplacements le nécessitant (circuits principaux et secondaires ou dérivations). Ils ne devront engendrer aucune vibration ou bruit d'air, ils seront de type étanche. Chaque clapet de dosage sera équipé : d ailettes à rotation alternées, - d un secteur de blocage, la positon de soufflage sera repéré après équilibrage. Ils seront équipés en complément d'un repère de position avec un repérage extérieur permettant la visualisation rapide et un système de blocage interdisant son utilisation par des personnes non habilitées. Ils seront installés avec contre cadre dont l étanchéité sera soignée C ALORIFUGE DES GAINES - Généralités : Le calorifuge est constitué d un matériau isolant dont les caractéristiques sont fonction du résultat recherché, et d une enveloppe protectrice qui assura les fonctions, de protection mécanique de l isolant et d identification des réseaux. Les gaines seront isolées dans les cas suivants : - Risque de réchauffement ou de refroidissement de l'air véhiculé (réseaux traversant des locaux non chauffés ou climatisés) - Risque de condensation à l'intérieur ou à l'extérieur de la gaine - Réseaux d'air installés en gaines techniques pour la raison ci-dessus Les gaines d'air neuf traversant des locaux seront calorifugées avec pare vapeur. Les gaines de reprise ne seront pas calorifugées (sauf pour les réseaux doubles flux véhiculant de l'air chaud ou froid). - Gaines extérieures : L épaisseur d isolant à mettre en œuvre devra permettre d éviter la formation d eau de condensation et les pertes de calories. Les matériaux doivent bénéficier d un classement M1 et ne doivent pas se sublimer ni dégager de gaz denses. Chaque gaine est calorifugée individuellement. A chaque extrémité, il sera prévu une plaque protectrice du matériau isolant. - Isolants et pare vapeur : - Cas des gaines rectangulaires : isolant constitué par des panneaux rigides à base de mousse polyuréthane d épaisseur minimum 40mm + enduit pare vapeur avec revêtement tôle aluminium étanche. - Cas des gaines circulaires : isolant constitué par un matelas de laine de verre d épaisseur minimum 40mm + enduit pare vapeur avec revêtement tôle aluminium étanche. - Le pare vapeur est constitué par l enveloppe externe de la gaine. - Protection mécanique : Revêtement métallique : à utiliser dans les parties couramment accessibles (avec caillebotis pour la circulation des personnes), sur tous les tronçons exposés aux chocs. 20

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

CCI CENTRE et SUD MANCHE Place Albert Godal BP 219 50402 GRANVILLE Cedex Tél : 02 33 91 33 91 Fax : 02 33 50 63 11

CCI CENTRE et SUD MANCHE Place Albert Godal BP 219 50402 GRANVILLE Cedex Tél : 02 33 91 33 91 Fax : 02 33 50 63 11 MAITRE D OUVRAGE : CCI CENTRE et SUD MANCHE Place Albert Godal BP 219 50402 GRANVILLE Cedex Tél : 02 33 91 33 91 Fax : 02 33 50 63 11 MAITRE D ŒUVRE : 3 Impasse de la Vigie B.P. 118 35407 SAINT MALO CEDEX.

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE 4, rue Dolorès Ibarruri DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE L entreprise a la responsabilité de prévoir les bonnes quantités de fourniture pour la réalisation des travaux : - faire les métrés et renseigner

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE page 1 1. CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. OBJET DE LA NOTICE La présente notice CCTP concerne la description des travaux du lot MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE CROS SERGE Architecte DPLG 12 Rue Gabriel FAURE 09100 PAMIERS Tél. : 05.61.67.01.84 Fax.: 05.61.67.52.29 Dossier n 2012VERN CANTINE VERNIOLLE Extension du restaurant scolaire LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE LOT UNIQUE : SERRURERIE / METALLERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE CASTELNAU DE BRASSAC. Lieu-dit «Bonpas» D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE CASTELNAU DE BRASSAC. Lieu-dit «Bonpas» D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE CASTELNAU DE BRASSAC REHABILITATION et EXTENSION D UN ENTREPOT MUNICIPAL Lieu-dit «Bonpas» D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 2 CHARPENTE COUVERTURE

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

ventilation Caisson de ventilation : MV

ventilation Caisson de ventilation : MV ventilation Caisson de ventilation : MV FTE 101 148 C Septembre 2012 MV caisson de ventilation économique Descriptif technique Encombrement, réservation et poids Ø X Y Z H h A B Poids (kg) MV5-6P 248 450

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

CCTP Lot 04 PLOMBERIE

CCTP Lot 04 PLOMBERIE CCTP Lot 04 PLOMBERIE Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois n 1-18 Sommaire 1.1 OBJET DU DOSSIER... 3 1.1.1 ALIMENTATION... 3 1.1.2 EVACUATION... 3 1.2 RECONNAISSANCE

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

MISE EN SERVICE DES EXTENSIONS DU CENTRE TRANSFRONTALIER D'ETUDE PAU CASALS AVEC RESIDENCE DE L'UNIVERSITE CATALANE D'ETE

MISE EN SERVICE DES EXTENSIONS DU CENTRE TRANSFRONTALIER D'ETUDE PAU CASALS AVEC RESIDENCE DE L'UNIVERSITE CATALANE D'ETE Opération MISE EN SERVICE DES EXTENSIONS DU CENTRE TRANSFRONTALIER D'ETUDE PAU CASALS AVEC RESIDENCE DE L'UNIVERSITE CATALANE D'ETE Maître d ouvrage Maître d ouvrage délégué Maître d œuvre Bureaux d étude

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs.

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs. Zeus Centrale de Traitement de l Air La gae ZEUS répond aux besoins de chauffage et de rafraîchissement des locaux industriels et sportifs. La gae compte tailles ayant des débits d'air compris entre 5.000

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

MISE EN CONFORMITE ACCESSIBILITE DU PARKING, DU BATIMENT D ACCUEIL & AMENAGEMENT DES SANITAIRES BATIMENT D ACCUEIL DES PUNTAS 65 110 CAUTERETS

MISE EN CONFORMITE ACCESSIBILITE DU PARKING, DU BATIMENT D ACCUEIL & AMENAGEMENT DES SANITAIRES BATIMENT D ACCUEIL DES PUNTAS 65 110 CAUTERETS MISE EN CONFORMITE ACCESSIBILITE DU PARKING, DU BATIMENT D ACCUEIL & AMENAGEMENT DES SANITAIRES BATIMENT D ACCUEIL DES PUNTAS 65 110 CAUTERETS MAÎTRE D'OUVRAGE SEM DU PONT D Espagne MAIRIE DE CAUTERETS

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

PROJET: Restructuration des bâtiments scolaire à VILLE M-O : Syndicat Intercommunal de la Vallée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

PROJET: Restructuration des bâtiments scolaire à VILLE M-O : Syndicat Intercommunal de la Vallée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 13 CADRE GENERAL REGLEMENTAIRE CLAUSES GENERALES En complément des CCAG, CCAP, norme NFP 03.001 et toutes pièces administratives, on notera les points suivant: L'entrepreneur doit avoir apprécié la nature

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez LOT N 16 : Ascenseur Maître d ouvrage Ville de Guipavas Mairie de Guipavas place Saint Eloi 29490 Guipavas. Tél. : 02 98

Plus en détail

PDS (Plaque de Distance de Sécurité)

PDS (Plaque de Distance de Sécurité) PDS (Plaque de Distance de Sécurité) La plaque de distance de sécurité est prévue pour respecter la distance règlementaire entre le conduit et son environnement direct. Elle peut être utilisée pour toutes

Plus en détail

REFECTION RESEAUX OXYGENE, ACETHYLENE, PROPANE. Lycée G.BRASSENS à Rive de Gier(42)

REFECTION RESEAUX OXYGENE, ACETHYLENE, PROPANE. Lycée G.BRASSENS à Rive de Gier(42) www.cogifluide.com 3 bis rue Lafayette 42400 Saint Chamond Téléphone : 04 77 25 70 00 E-mail : contact@cogifluide.com Siret 502 779 911 00036 - APE 7112 B - TVA FR27 502 779 911 00036 Affaire n A 14400

Plus en détail

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre )

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) Toitures et charpentes Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) C.2 1/6 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures grands

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

Ventilateurs centrifuges pour cuisines collectives non classées et nombreux autres domaines d application. Ventilateurs centrifuges MegaBox

Ventilateurs centrifuges pour cuisines collectives non classées et nombreux autres domaines d application. Ventilateurs centrifuges MegaBox Ventilateurs centrifuges Points forts de la gamme Ventilateur centrifuge insonorisé Groupe moto-turbine monté sur porte avec charnières pour un nettoyage et un entretien facilités Moteur à vitesse variable,

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue Bienvenue Directive G1 Directives SIN Le gaz à Nyon Rénovation But de la présentation : La «nouvelle»g1 Les changements principaux, (non exhaustifs) Donner des pistes pour appliquer ces nouvelles prescriptions

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée Centre de Bretagne Service «Infrastructures et Moyens Associés» Rèf. 15/2.214.682b Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation

Plus en détail

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS lot n 07 - p.1 / 11 LOT N 07 DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA:

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: MAITRE D OUVRAGE 133, rue Falguière 75015 PARIS Date 23/09/2011 Affaire / indice 0821-28-2011_IndA AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: Nom du fichier AUDIT_0821-28-2010_IndA_Caves Mouchotte.docx

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail