COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008"

Transcription

1 COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008 AGENCE COMPTABLE PRINCIPALE JUIN 2009

2 cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 2

3 AVANT-PROPOS En février 2005, le directeur général, le contrôleur financier et l agent comptable principal du CNRS ont signé un protocole de modernisation de le gestion administrative, financière et comptable destiné à parfaire la qualité de l information financière produite et à aligner, en la matière, l établissement sur les meilleures pratiques des entreprises. L étape la plus symbolique de cette voie a été la décision prise par le conseil d administration, fin 2005, de faire certifier les états financiers du CNRS à compter de l exercice La deuxième avancée à retenir est la production, pour ce même exercice, de comptes consolidés permettant d apprécier le résultat et la situation patrimoniale non seulement de l établissement lui-même, mais aussi de toutes les entités qu il contrôle de manière exclusive. Certes, le périmètre retenu cette année est relativement modeste puisqu il ne comporte que quatre des 19 filiales du groupe. Mais, même si CNRS Editions, INIST Diffusion, FIST SA et Synchrotron SOLEIL pèsent de peu de poids financier par rapport à leur maison mère, le processus est désormais enclenché et, dès l an prochain, viendront s ajouter au périmètre de consolidation les principales entités contrôlées par le CNRS conjointement avec des tiers, permettant ainsi de parfaire encore l information financière produite pour les gestionnaires, les autorités de contrôle et les tutelles. Bernard Adans Trésorier-payeur général Agent comptable principal du CNRS cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 3

4 cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 4

5 SOMMAIRE I LES FILIALES DU CNRS I / 1 La structure du groupe CNRS I / 2 Le périmètre de consolidation 2008 I / 3 Présentation des filiales consolidées II LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES III / 1 Le bilan consolidé III / 2 Le compte de résultat consolidé III / 3 Le tableau de flux de trésorerie consolidé III / 4 Annexes Note 1 Informations relatives aux principes comptables Note 2 Principales modifications du périmètre de consolidation Note 3 Compléments d informations relatifs au bilan Note 4 Compléments d informations relatifs au compte de résultat Note 5 Informations complémentaires cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 5

6 cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 6

7 I LES FILIALES DU CNRS I / 1 La structure du groupe CNRS Influence notable GENCI 20% CERBM 33,33% Médias-France 24% CFHTC 40% ECOFOR 27% MIND 60% FIST SA 69,6% Soleil 72% Contrôle conjoint Contrôle exclusif THEMIS 80% IRAM 47% CNRS Editions 99,99% I2T SA 99,97% INIST Diffusion 99,98% EGO 50% GANIL 50% Droit et Justice 30% IPEV 36% RENATER 31,89% MSH Ange Guépin 30% Les filiales à consolider au sein du groupe CNRS, sont au nombre de 19. Pour sept d entres elles, le CNRS exerce une influence notable. Cinq sont contrôlées conjointement avec des tiers, et sept le sont de manière exclusive. Il s agit de CNRS Editions, d INIST Diffusion, de l Institut d Innovations thérapeutiques (I2T), de THEMIS, du Synchrotron SOLEIL, de France Innovation Scientifique et transfert (FIST) et du Centre de compétence en conception de circuits intégrés (MIND, anciennement C4i). Le CNRS détient des titres de participation dans toutes les filiales contrôlées à plus de 50%, à l exception de MIND qui est un GIP. I / 2 Le périmètre de consolidation de l exercice 2008 Les comptes consolidés du groupe CNRS sont établis pour la première fois au 31 décembre 2008 en application de l article 13 de la loi n du 3 janvier 1985 relative aux comptes consolidés de certaines sociétés commerciales et entreprises publiques modifié par l article 136-I de la loi n du 1 er août 2003 de sécurité financières (LSF). Ce texte prévoit, notamment, que «les établissements publics de l Etat sont tenus d établir et de publier des comptes consolidés et un rapport de gestion du groupe dès lors qu ils contrôlent une ou plusieurs personnes morales ou exercent sur elles une influence notable dans les conditions prévues aux articles L et suivants du Code de commerce». Pour 2008, les filiales retenues dans le périmètre de consolidation sont celles qui sont contrôlées exclusivement par le CNRS et qui ont impact financier significatif sur sa situation financière et patrimoniale, à savoir CNRS Editions, INIST Diffusion, Synchrotron SOLEIL et FIST SA. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 7

8 En revanche, pour les exercices suivants, le périmètre de consolidation du CNRS devrait être élargi aux entités pour lesquelles le CNRS exerce un contrôle conjoint, c est-à-dire : - le Grand Accélérateur National d Ions Lourds (GANIL) ; - l Observatoire Européen Gravitationnel (EGO) ; - l Institut de Radio-Astronomie Millimétrique (IRAM) ; - la Canada France Hawaï Télescope Corporation (CFHTC) ; - le Centre Européen de Recherche en Biologie et en Médecine (CERBM) En outre, le poids financier du GIP RENATER (Réseau National de Télécommunications pour la Technologie, l Enseignement, et la Recherche) pourrait le conduire à figurer également dans le périmètre de consolidation I / 3 Présentation des filiales consolidées I / 3-1 CNRS Editions CNRS Editions est une société anonyme située à Paris. Cette société est la «maison d édition» du CNRS. Elle a pour mission de publier «le meilleur de la recherche française et européenne», qu il provienne des laboratoires, des universités ou des centres d excellence, avec toujours comme préoccupation de transmettre l avancée des connaissances au grand public. Son catalogue comprend 2000 références et plus de 100 nouveautés par an. I / 3-2 INIST Diffusion L Institut de l Information Scientifique et Technique (INIST) est une société anonyme située à Vandoeuvre lès Nancy en Meurthe et Moselle. Sa mission est de faciliter l accès aux résultats issus des différents champs de la recherche mondiale. L INIST s appuie sur l une des plus importantes collections de publications scientifiques d Europe pour proposer toute une gamme de services de recherche d information. I / 3-3 Synchrotron SOLEIL Le Synchrotron SOLEIL, implanté sur le plateau de Saclay, est une société civile créée en 2001 par le CNRS et le CEA qui bénéficie également du partenariat des régions Ile de France et Centre. Sa mission est l exploitation à des fins de recherche d un ensemble de sources de rayonnement synchrotron. Elle dispose pour cela d un équipement de très haute technologie et accueille aujourd hui des chercheurs de nombreuses disciplines qui peuvent disposer des techniques les plus performantes pour accéder à la structure et à la géométrie de la matière ainsi qu à ses propriétés chimiques, magnétiques et électroniques. I / 3-4 FIST SA La société anonyme France Innovation Scientifique et Transfert (FIST), filiale du CNRS et d OSEO INNOVATION, est située à Paris. FIST est un acteur majeur de la valorisation de la propriété industrielle en Europe. Elle a pour mission de guider ses clients dans leur stratégie et leurs opérations de transfert de technologie et de commercialisation de droit d exploitation de propriété industrielle. Elle les aide également à identifier les exploitants potentiels et négocie avec eux les contrats d exploitation puis optimise la gestion des portefeuilles de brevets et de contrats d exploitation. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 8

9 II LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES II / 1 Le bilan consolidé ACTIF (en millions d' uros) Référence annexe 1er janvier 2008 net Brut Dépréciations Net Immobilisations incorporelles Note Immobilisations corporelles Note Immobilisations financières Note Titres mis en équivalence / / / / ACTIF IMMOBILISE Stocks et en-cours Note Créances clients et comptes rattachés Note Autres créances et comptes de régularisation Note Créances diverses Note Créances d'exploitation Impôts différés actifs Note Disponibilités Note ACTIF CIRCULANT TOTAL GENERAL PASSIF (en millions d' uros) Référence annexe 1er janvier 2008 net Brut Dépréciations Net Capital social Subventions d investissement Primes d'émission Réserves consolidées Report à nouveau Résultat part du groupe 108 CAPITAUX PROPRES (part du groupe) Note Intérêts minoritaires Note Provisions pour risques et charges Note Emprunts et dettes financières Note Fournisseurs et comptes rattachés Note Autres dettes et comptes de régularisation Note Dettes d'exploitation PASSIF A COURT TERME TOTAL GENERAL cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 9

10 II / 2 Le compte de résultat consolidé (en million d' uros) Référence Annexe 2008 Chiffre d'affaires 346 Autres produits d'exploitation Produits d'exploitation Note Achats consommés 164 Charges de personnel Note Autres charges d exploitation Note Impôts et taxes 143 Dotations nettes aux provisions et dépréciations Note Charges d'exploitation RESULTAT D'EXPLOITATION - 4 Résultat financier Note RESULTAT COURANT DES ENTREPRISES INTEGREES 5 Résultat exceptionnel Note RESULTAT AVANT IMPOT DES SOCIETES INTEGREES 108 Impôts sur les résultats Note RESULTAT NET DES SOCIETES INTEGREES 108 Résultat des sociétés mises en équivalence / Dotations, reprise aux amortissements des écarts d'acquisition / positifs et négatifs RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDE 108 Intérêts minoritaires 0 RESULTAT NET - PART DU GROUPE 108 cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 10

11 II / 3 Le tableau de flux de trésorerie consolidé (en million d' uros) 2008 OPERATIONS D'EXPLOITATION Résultat net de l'ensemble consolidé 108 Intérêts minoritaires - Résultat 0 Elimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'exploitation: Eléments sans incidence financière 228 Ecritures de consolidation sans impact sur la trésorerie 0 Variation du BFR 40 FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DE L'EXPLOITATION 296 OPERATIONS D'INVESTISSEMENT Acquisitions d'immobilisations 275 Cessions d'immobilisations 3 Incidence des variations de périmètre FLUX DE TRESORERIE AFFECTE AUX OPERATIONS D'INVESTISSEMENT 272 OPERATIONS DE FINANCEMENT Dividendes versés aux actionnaires de la société mère Dividendes versés aux minoritaires des sociétés intégrées Variation nette des emprunts et dettes financières 0 FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES OPERATIONS DE FINANCEMENT 0 Incidence des écarts de conversion VARIATION DE TRESORERIE 25 Trésorerie à l'ouverture 571 Trésorerie à la clôture 595 Variation de la période 25 cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 11

12 II / 4 Annexes Note 1 Informations relatives aux principes comptables Note 2 Principales modifications du périmètre de consolidation Note 3 Compléments d informations relatifs au bilan Note 4 Compléments d informations relatifs au compte de résultat Note 5 Informations complémentaires cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 12

13 NOTE 1 INFORMATIONS RELATIVES AU PRINCIPES COMPTABLES I / 1 Faits marquants et base d établissement des comptes consolidés Pour la première fois depuis sa création, le CNRS produit, en 2008, des comptes consolidés. I / 2 Principes comptables Les comptes consolidés du groupe CNRS sont établis selon la réglementation comptable française, et plus particulièrement le règlement CRC du Comité de la Réglementation Comptable. I / 3 Méthodes de consolidation I / 3-1 La consolidation par intégration globale, proportionnelle ou mise en équivalence - Les entités dans lesquelles le groupe CNRS exerce un contrôle exclusif de fait ou de droit sont consolidées par intégration globale. Ainsi, les sociétés CNRS Editions, INIST Diffusion, Synchrotron SOLEIL et FIST SA ont été consolidées selon cette méthode. La notion de contrôle s entend comme «le pouvoir de diriger les politiques financières et opérationnelles d une entité afin d obtenir les avantages de ses activités». Les états financiers des sociétés contrôlées sont consolidés dès que le contrôle devient effectif et jusqu à ce que le contrôle cesse. L intégration globale consiste : - à intégrer dans les comptes du CNRS les éléments des comptes des entités consolidées (après retraitements éventuels) - et à présenter distinctement au passif du bilan, sur la ligne «intérêts minoritaires», la part des tiers dans les capitaux propres des filiales en dehors des capitaux propres revenant au groupe CNRS. - Les entités dans lesquelles le groupe CNRS exerce un contrôle conjoint de fait ou de droit sont consolidées par intégration proportionnelle. Le contrôle conjoint s entend par «le partage du contrôle entre un nombre limité d actionnaire dans le cadre d un accord contractuel, prévoyant l exercice du contrôle commun sur l activité économique de la société et indiquant sa réalisation à travers des décisions à prendre conjointement». Aucune entité du groupe CNRS n est consolidée, en 2008, selon la méthode de l intégration proportionnelle. - Les entités dans lesquelles un groupe exerce une influence notable sur la gestion et la politique financière sont mises en équivalence ; l influence notable étant présumée lorsque plus de 20% des droits de vote sont détenus. Aucune entité du groupe CNRS n est consolidée, en 2008, selon la méthode de la mise en équivalence. I / 3-2 Les retraitements de consolidation I / Les retraitements d homogénéisation Les comptes individuels des entités intégrées dans le périmètre de consolidation font l objet de retraitements d homogénéité afin de respecter les mêmes règles et méthodes comptables au sein du groupe CNRS. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 13

14 I / Les retraitements de consolidation Toutes les transactions, ainsi que les actifs et passifs réciproques significatifs entre les sociétés consolidées par intégration globale sont éliminés. Il en est de même pour les résultats internes au groupe (dividendes, plus-values, etc.). I / La date de clôture Toutes les entités appartenant au périmètre de consolidation clôturent leurs exercices sociaux au 31 décembre. I / 3-3 Les méthodes comptables I / Le capital social Le capital social du CNRS est constitué par les dotations et affectations de l Etat ainsi que par les dons et legs en capital. Les actifs reçus en dotation n ayant pas vocation à être renouvelés en tant que tels par le CNRS sont traités selon le régime dit «de la neutralisation», par le biais d une reprise annuelle sur la dotation des annuités d amortissement correspondantes. Ces dotations n impactent donc pas le résultat, mais le capital social. I / Les immobilisations incorporelles Les immobilisations incorporelles sont évaluées à leur coût d acquisition. Le CNRS a opté pour la méthode préférentielle consistant à comptabiliser les frais de développement des brevets à l actif de son bilan. Toutefois la frontière entre la phase de recherche et la phase de développement d un projet interne étant difficile à appréhender, le CNRS a décidé de ne porter à l actif de son bilan que les dépenses directement liées à la protection juridique initiale des brevets. Ces frais de dépôts des brevets sont amortis selon la durée de la protection juridique dont ils bénéficient. Cette durée est principalement de 20 ans. Néanmoins, pour les brevets européens et les brevets «Patent Cooperation Treaty», cette durée varie entre 18 mois et 5 ans. I / Les immobilisations corporelles Les immobilisations corporelles sont valorisées au coût historique d acquisition, hors charges financières et frais d administration. L amortissement des immobilisations corporelles est calculé suivant le mode linéaire, en fonction de la date d utilisation. I / Actifs et passifs de démantèlement Le groupe comptabilise des provisions pour démantèlement pour ses installations. Ces provisions sont principalement évaluées par des tiers externes. Les provisions sont actualisées en appliquant aux flux de trésorerie prévisionnels positionnés par échéance, un taux d inflation et un taux d actualisation. Le groupe a retenu un taux d inflation de 2% et un taux d actualisation de 5% au 31 décembre La provision est désactualisée à la fin de chaque exercice : la désactualisation représente l augmentation de la provision due au passage du temps, en lui appliquant le taux d actualisation initialement retenu lors de sa constitution. Cette augmentation a pour contrepartie une charge financière. La contrepartie de cette provision est portée directement à l actif du bilan sous la rubrique «immobilisations corporelles» pour les dépenses à la charge de la société. L actif de démantèlement est amorti sur la même durée. I / Les contrats de location financement Le groupe n a pas opté pour la méthode préférentielle du CRC consistant à activer l immobilisation objet de la location en contrepartie d un emprunt. Le CNRS constate les loyers en charge d exploitation, et n active pas le bien objet de la location. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 14

15 I / Les immobilisations financières Les titres de participation sont comptabilisés pour leur coût d acquisition ou leur coût de revient. Des dépréciations sont constatées lorsque la quote-part de capitaux propres détenue ou l estimation par rapport à la valeur d usage devient inférieure au coût d acquisition. I / Les stocks et en-cours Les stocks de produits intermédiaires et de produits finis sont évalués à leur coût de revient suivant la méthode du «premier entré, premier sorti». Lorsque la valeur réelle est inférieure à la valeur constatée dans les comptes, il est constitué une provision à hauteur de la différence. I / Les créances clients et comptes rattachés Les créances clients sont évaluées à leur valeur nominale. Une dépréciation est constituée pour tenir compte des risques de non recouvrement. Cette provision est évaluée sur la base d une analyse individuelle compte client par compte client. I / Les provisions pour risques Des provisions pour risques sont comptabilisées lorsque, à la clôture de l exercice, il existe une obligation du groupe à l égard d un tiers dont il est probable ou certain qu elle provoquera une sortie de ressources au bénéfice de ce tiers. Ces provisions sont estimées selon leur nature en tenant compte des hypothèses les plus probables. I / Les indemnités pour départ à la retraite Le groupe CNRS, de par la non significativité des engagements de retraite qu il encoure (inférieur à 1 M ), et conformément à la possibilité offerte par le CRC 99-02, ne constate pas dans ses comptes consolidés de provision pour indemnité de départ à la retraite. I / Les impôts L activité de recherche, principale activité du groupe, n est pas soumise à l impôt sur les sociétés. Les impôts courants comprennent les impôts exigibles sur les bénéfices. Pour les opérations non liées à l activité de recherche, les impôts différés sont calculés sur les différences temporaires entre les valeurs comptables et fiscales des actifs et passifs au bilan, ainsi que sur les déficits fiscaux. La détermination des impôts différés prend en compte les retraitements apportés aux comptes sociaux en application des règles de consolidation. Les taux d impôts retenus pour calculer les impôts différés à la clôture sont ceux résultant des textes fiscaux en vigueur et qui seront applicables lorsque la différence future se réalisera. Les actifs d impôt nets des passifs d impôt font l objet d une dépréciation lorsque leur utilisation future n est pas probable. I / La subvention pour charges de service public La subvention pour charge de service public (SCSP) représente le principal lien financier entre l Etat et les opérateurs publics. Elle couvre l ensemble des besoins de financement des établissements sans faire de distinction entre la partie relative aux investissements et celle concernant le fonctionnement. I / Les ressources propres Les ressources propres regroupent l ensemble des fonds perçus par le CNRS en dehors des subventions accordées par le ministère de tutelle. Les ressources propres recouvrent ainsi une assez large diversité de situations, des subventions européennes aux contrats de recherche conclus avec des entreprises privées en passant par les conventions signées avec des collectivités locales qui s impliquent dans la recherche. I / Les subventions d investissement Les subventions d investissement sont comptabilisées en compte de capitaux. Ces subventions sont constatées en résultat, en produits exceptionnels, au même rythme que les amortissements pour dépréciation des immobilisations qu elles permettent de financer. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 15

16 I / Le résultat exceptionnel Les charges et produits exceptionnels sont constitués des éléments significatifs qui, en raison de leur nature, de leur caractère inhabituel et de leur non récurrence, ne peuvent être considérés comme inhérents à l activité opérationnelle de la société. Néant I / 4 Evènements post-clôture cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 16

17 NOTE 2 PRINCIPALES MODIFICATIONS DU PERIMETRE DE CONSOLIDATION Le périmètre de consolidation du groupe CNRS n a pas varié au cours de l exercice Au 31 décembre 2008, il se présente de la façon suivante : Nom de la filiale Nature juridique % intérêts % contrôle Méthode de consolidation CNRS Etablissement public administratif Holding IG CNRS Editions SA 99,99% 99,99% IG INIST Diffusion SA 99,98% 99,98% IG Synchrotron SOLEIL Société civile 72,00% 72,00% IG FIST SA 69,60% 69,60% IG Dans le tableau ci-dessus, IG désigne Intégration Globale. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 17

18 cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 18

19 NOTE 3 COMPLEMENTS D INFORMATIONS RELATIFS AU BILAN 3 / 1 Immobilisations incorporelles (en millions d' uros) 01/01/2008 Acquisitions Dotations Cessions Reprises Autres mouvements 2008 Logiciels Immobilisations incorporelles en cours Concessions, brevets et droits similaires Autres immobilisations incorporelles VALEURS BRUTES Logiciels et en cours Concessions, brevets et droits similaires Autres immobilisations incorporelles AMORTISSEMENTS Logiciels Immobilisations incorporelles en cours Concessions, brevets et droits similaires Autres immobilisations incorporelles VALEURS NETTES Les immobilisations incorporelles retracent essentiellement les opérations liées aux brevets et celles relatives au système d information. Au 31 décembre 2008, la valeur brute des concessions, brevets et droits similaires, inclus notamment 53 M de frais de dépôt des brevets. Les postes logiciels et logiciels en cours retracent principalement la refonte des systèmes d information touchant aux domaines comptable et financier (BFC) et au domaine des ressources humaines (SIRHUS). Des actifs corporels de SOLEIL ont été reclassés pour : - 5 M nets en autres immobilisations incorporelles - 2 M nets en concessions, brevets et droits similaires : SOLEIL a mis en service, en 2008, 4 développements logiciels précédemment comptabilisés en «immobilisations incorporelles en cours» (système de contrôle des lignes de lumière, visualisation des données scientifiques ), a engagé des développements complémentaires sur ces logiciels et a entré dans son actif des logiciels de gestion et un logiciel de base de données. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 19

20 3 / 2 Immobilisations corporelles (en millions d' uros) 01/01/2008 Acquisitions Dotations Cessions Reprises Autres mouvements 2008 Terrains Constructions Installations techniques Autres immobilisations corporelles Immobilisations corporelles en cours Avances et acomptes sur immobilisations corporelles VALEURS BRUTES Terrains Constructions Installations techniques Autres immobilisations corporelles AMORTISSEMENTS Terrains Constructions Installations techniques Autres immobilisations corporelles Immobilisations corporelles en cours Avances et acomptes sur immobilisations corporelles VALEURS NETTES L augmentation de la valeur brute est liée à l enregistrement en 2008 d un montant important de travaux exceptionnels. Ces travaux ont concerné des opérations d investissements programmés. Les autres immobilisations corporelles contiennent du mobilier (23 M ), du matériel de bureau et d informatique (628 M ), du matériel de transport (19 M ) et des installations techniques et agencements (26 M ). Hormis les mises en services d immobilisations corporelles en 2008, les «autres mouvements» inclus : - un reclassement en immobilisations incorporelles pour 5 M ; - une augmentation de 6 M relative aux actifs de démantèlement, comptabilisés en contrepartie d une provision pour démantèlement. A noter, le poids important de SOLEIL dans les immobilisations corporelles du Groupe. En effet, il représente, en net : - 17% des constructions avec notamment la mise en service du bâtiment Synchrotron en janvier 2008 ; - 29% des installations techniques avec la mise en service de la machine Synchrotron et des 11 lignes de lumières ; - 16% des immobilisations en cours en raison de la comptabilisation en «immobilisations corporelles en cours» du coût de production du projet SOLEIL pour sa partie non encore mise en service au 31/12/2008. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 20

21 3 / 3 Immobilisations financières (en millions d' uros) 01/01/2008 Acquisitions Dotations Cessions Reprises 2008 Titres des sociétés non consolidées Créances sur participations 0 Autres titres immobilisés Prêts Autres titres 1 1 VALEURS BRUTES Dépréciation financière DEPRECIATION VALEURS NETTES Les principaux titres non consolidés appartiennent à la société FIST SA (sociétés détenues à moins de 20%): Sociétés détenues en M Montant Société détentrices Institut d'innovation thérapeutique 0,3 CNRS iroc 0,1 FIST SEDAC Thérapeutics 0,2 FIST Varioptic 0,1 FIST SSI 0,8 FIST SICAT LLC 1,8 FIST 3 / 4 Stocks et en-cours (en millions d' uros) 01/01/2008 brut Dépréciation 2008 Matières premières En cours de production de biens et services Produits intermédiaires et finis TOTAL Les ouvrages de CNRS Edition constituent l essentiel du stock du Groupe. 3 / 5 Clients et comptes rattachés (en millions d' uros) 01/01/2008 < à 1 an de 1 à 5 ans 2008 Valeurs brutes Dépréciations VALEURS NETTES Les créances clients concernent principalement des débiteurs publics : Collectivités territoriales : 44 M Etablissements publics nationaux et autres organismes : 36 M Ministères : 16 M Union Européenne : 8 M cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 21

22 3 / 6 Autres créances et comptes de régularisation (en millions d' uros) 01/01/ Avances et acomptes versés 2 13 Charges constatés d'avance 2 3 Autres comptes de régularisation VALEURS NETTES / 7 Créances diverses (en millions d' uros) 01/01/2008 < à 1 an de 1 à 5 ans 2008 Compte courant filiales Créances sur cessions d'immobilisations Autres créances diverses Valeur brute Autres créances diverses Dépréciations VALEURS NETTES Parmi les autres créances diverses d un montant de 267 M, 74 M représentent un crédit de TVA et 184 M de créances de l établissement qui n ont pas encore donné lieu à l émission de factures au 31/12/2008. Les autres créances concernent essentiellement des factures à émettre pour des redevances de propriété industrielle. 3 / 8 Trésorerie et équivalents de trésorerie (en millions d' uros) 01/01/ Valeurs mobilières de placement Dépréciations Valeurs nettes des valeurs mobilières Banque Caisse 0 0 Disponibilités Concours bancaires courants 7 6 TOTAL Seuls le CNRS et le Synchrotron SOLEIL détiennent des valeurs mobilières de placement significatives, composées essentiellement de bons du Trésor pour le CNRS et, pour SOLEIL, de certificats négociables et d un compte à terme ainsi que de Sicav. Les disponibilités du Groupe proviennent essentiellement du CNRS, les filiales consolidées ont moins de 3 M de disponibilités au 31/12/2008. cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 22

23 3 / 9 Capitaux propres du Groupe Le tableau de variation des capitaux propres du Groupe se présente ainsi : (en millions d' uros) Capital social Réserves consolidées Subventions d équipement Capitaux propres Part du groupe Intérêts minoritaires Situation au 01/01/ Changement de méthode Distribution des dividendes Ecarts de conversion Autres variations -4 Résultat de l'exercice Variations de périmètre Situation au 31/12/ Le capital social du CNRS est composé des dotations et affectations de l Etat et de dons et legs en capital. Le capital social s élevait au 01/01/2008 à 100 M, au 31/12/2008, celui-ci s élève à 96 M. Cette variation nette négative de 4 M s explique par la neutralisation d amortissement des biens reçus en dotation / 10 Provisions (en millions d' uros) 01/01/2008 Entrée de périmètre Dotations Reprises Autres mouvements 2008 Audit européen Contentieux juridiques Contentieux personnel Risques professionnels 1 1 Autres Provisions pour risques Remise en état, dépollution 1 1 Démantèlement Provisions pour charges PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES Les provisions pour risques : La variation de l année s explique à hauteur de : - 8 M au titre d un litige avec OSEO. Le contentieux porte sur des aides octroyées au CNRS avant 2004 par l Agence Nationale de Valorisation de la Recherche (ANVAR), devenue aujourd hui OSEO, au titre du soutien à l innovation ; - 2 M au titre des missions d audit réalisées par la Commission Européenne. Les provisions pour charges : La variation de l année s explique à hauteur de : - 4 M au titre du réajustement des coûts de démantèlement de l ILL ; - 6 M d autres mouvements sur les provisions pour démantèlement qui sont comptabilisés en contrepartie des actifs de démantèlement. Au cours de l année 2008, la commission européenne a lancé un audit auprès de trois délégations régionales du CNRS pour s assurer de la bonne application de la réglementation européenne relative aux contrats du 6 ème PCRD. Par lettre du 16 mars 2009, cette dernière a rendu ses conclusions définitives. Elle considère que les redressements à opérer sur l échantillon audité (18 contrats) s élève à 1,8 M. Elle demande en outre au CNRS d analyser, dans un délai de 90 jours, les justificatifs produits pour les 884 contrats relatifs au 6 ème PCRD en prenant en considération les «erreurs systémiques» qu elle a relevées, à savoir : cnrs l comptes consolidés l 2008 l P. 23

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Rapport semestriel sur les comptes consolidés

Rapport semestriel sur les comptes consolidés Rapport semestriel sur les comptes consolidés www.concoursmania.com 1 Référentiel comptable, modalités de consolidation, méthode et règles d évaluation 1.1. Principes comptables En vue d apporter une information

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2011 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET MÉTHODES

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011 Du résultat social au résultat consolidé Novembre 011 Du résultat social au résultat consolidé Préambule Les comptes consolidés ont pour but de présenter le patrimoine, la situation financière et les résultats

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011 Relatif au modèle abrégé d annexe des comptes annuels Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

RAPPORT D EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES ARRETES AU 30 JUIN 2015

RAPPORT D EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES ARRETES AU 30 JUIN 2015 F.M.B.Z KPMG TUNISIE Les Jardins du Lac B.P. n 317 Publiposte Rue Lac Echkel Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél. 216 (71) 194 344 Fax 216 (71) 194 328 E-mail fmbz@kpmg.com.tn Cabinet Salah Meziou Expert-Comptable

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES -

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Page : 1 - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Permanence des méthodes Changements de méthode : Les engagemetns de retraite sont comptabilisés, désormais, en incluant les charges sociales. La régularisation

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS 3 États financiers Comptes consolidés au 31 décembre 2005 5 Rapport des Commissaires aux comptes 111 Comptes individuels d Électricité de France résumés

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE 31 DECEMBRE DECEMBRE 20

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE 31 DECEMBRE DECEMBRE 20 COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE 31 31 DECEMBRE 2013 DECEMBRE 20 - 2 - BILAN CONSOLIDE ACTIF (en K euros) Notes 31/12/2013 31/12/2012 Ecarts d acquisition 2 385 3 014 Capital souscrit non appelé. Immobilisations

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

CUSTOM SOLUTIONS. COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Période du 01 octobre 2013 au 30 septembre 2014

CUSTOM SOLUTIONS. COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Période du 01 octobre 2013 au 30 septembre 2014 CUSTOM SOLUTIONS COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Période du 01 octobre 2013 au 30 septembre 2014 Page 1 SOMMAIRE Bilan....3 Compte de résultat.....5 Tableau de flux de trésorerie....6 Tableau de variation des

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 Relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES SEMESTRIELS CONDENSES AU 30 JUIN 2007

RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES SEMESTRIELS CONDENSES AU 30 JUIN 2007 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES SEMESTRIELS CONDENSES AU 30 JUIN 2007 Société anonyme au capital de 787.752 euros. Siège social : 22, Rue Mozart, 92100 Clichy. RCS Nanterre 390 081 156 Activité : Services

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 décembre 2013 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2013 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France

ABCD KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France Téléphone : +33 (0)3 85 42 80 80 Télécopie : +33 (0)3 85 42 80 60 Site

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE En K GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net Actifs non-courants Immobilisations incorporelles III-4 443 134 Ecarts d'aquisition III-2 484 484 Immobilisations

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Comptes consolidés Au 31 décembre 2012

Comptes consolidés Au 31 décembre 2012 Comptes consolidés Au 31 décembre 2012 Sommaire COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2012... 3 Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés... 5 Bilan consolidé... 6 État de

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés 31 décembre 2013 Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDES... 1 COMPTES CONSOLIDES... 4 1.1 État de la situation financière consolidée... 4 1.2 Compte de résultat consolidé... 6

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE...

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE... 1 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE... 3 ETAT DU RESULTAT GLOBAL... 4 BILAN CONSOLIDE : ACTIF... 5 BILAN CONSOLIDE : PASSIF... 6 TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES... 7 TABLEAU DES

Plus en détail

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut Comptes sociaux au 31 décembre 2013 A. Bilan ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut 2013 Amort. et dépréc. Immobilisations incorporelles 3-4 21 280 1 926 19 354 19 071 Immobilisations corporelles 3-4 7

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 Exercice social I Du 1 er janvier au 30 juin Siège social : 13, rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt Société anonyme au capital de 6.515.148 391 504 693 RCS Nanterre

Plus en détail

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3)

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) -Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT Les conventions générales comptables ont été appliquées,

Plus en détail

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur COMPTES CONSOLIDÉS 2013 Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur 1 Informations financières historiques 3 Comptes de résultat consolidés

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Rapport Financier Annuel 2009 / 2010

Rapport Financier Annuel 2009 / 2010 Rapport Financier Annuel 2009 / 2010 Alpha MOS 20 Av Didier Daurat 31400 Toulouse France Tél : 33 (0)5 62 47 53 80 Fax : 33 (0)5 61 54 56 15 SA au capital de 678 262.40 Euros RCS Toulouse B 389274846 APE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée ETATS FINANCIERS CONSOLIDES au 31 décembre 2010 Version non auditée SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2010 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

31 décembre 2013. Comptes consolidés et comptes sociaux annuels

31 décembre 2013. Comptes consolidés et comptes sociaux annuels 31 décembre 2013 Comptes consolidés et comptes sociaux annuels SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES CONSOLIDES ETATS FINANCIERS DE BNP PARIBAS PERSONAL

Plus en détail