Instruction technique Réfection de cloisons en plâtre défectueuses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Instruction technique Réfection de cloisons en plâtre défectueuses"

Transcription

1 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Ot (Objectif technique) Instruction technique Réfection de Les tirages sur papier ne sont pas inclus dans le suivi par le service des modifications! Copyright by armasuisse, 3003 Berne Le secret professionnel et le secret de fonction s'appliquent pour le contenu du système de management d'armasuisse, en vertu des dispositions de l'article 22 de la loi sur le personnel de la Confédération. Toute transmission à des tiers, même partielle, n'est autorisée qu'avec l'accord du préposé au système de management. 1/6

2 Table des matières 0 Information processus Objectif Domaine d application Processus quantifiable Facteurs de succès critiques 3 1 Principes Normalisation Devoir de préavis 4 2 Procédure Ouvrages existants Ouvrages à construire 4 3 Annexe 5 4 Informations relatives au document Métadonnées Documents de référence 6 2/6

3 0 Information processus 0.1 Objectif La présente instruction technique est contraignante pour: la réfection de dans des ouvrages existants; la conception et l exécution de cloisons en plâtre dans le domaine des cantonnements des ouvrages à construire 0.2 Domaine d application La présente instruction technique s applique à tous les ouvrages à construire et rénovations de l infrastructure de défense de l armée à affectation exclusivement militaire. 0.3 Processus quantifiable Pour ce processus, il n a pas été établi de processus quantifiable. 0.4 Facteurs de succès critiques Pour ce processus, il n a pas été établi de facteurs de succès critiques. 3/6

4 1 Principes 1.1 Normalisation Sauf exigence contraire spécifique au projet, on appliquera les prescriptions de la présente instruction technique. 1.2 Devoir de préavis En cas d utilisation d autres matériaux, on informera préalablement le domaine spécialisé Gestion de l environnement, normes et standards d armasuisse immobilier. 2 Procédure 2.1 Ouvrages existants Réparation de dommages occasionnés par des sollicitations mécaniques. Procédure: réparation du dommage à l aide de mortier de réparation application d une couche d adhérence recouvrement de Novilon avec une colle au Néoprène lés de 100 cm de largeur terminaison horizontale supérieure à l aide d un profilé en PCV terminaison inférieure à l aide d une cornière en PCV jointoyage du raccord sol-mur à l aide de mastic au silicone 2.2 Ouvrages à construire Dans les ouvrages à construire, on utilisera des produits de plus grande résistance à la pression, afin d éviter les dommages dus à des sollicitations mécaniques. Pour le système de construction KNAUF testé aux chocs, on préférera les panneaux DIAMOND aux exécutions conventionnelles. 4/6

5 3 Annexe 5/6

6 4 Informations relatives au document 4.1 Métadonnées Nom du document Identification du document Type de document Date de Version Version actuelle 00 Date de la version actuelle Statut Remplacement pour -- Ecrit par (Section / Nom) Concédé par (Section / Nom) Durée d archivage Instruction technique Réfection de Ot (Objectif technique) Concédé 822 / Jaun Markus 8 / Appenzeller Ulrich 10 Années 4.2 Documents de référence Documents du Management système idiome Type MS-N Nom du document d f i e VA Normen und Standards 6/6

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Ordonnance sur le registre des accidents de la route

Ordonnance sur le registre des accidents de la route Ordonnance sur le registre des accidents de la route (ORAR) 741.57 du 14 avril 2010 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 106, al. 1, de la loi fédérale du 19 décembre 1958 sur

Plus en détail

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! 09/2013 Multifit 032-15% Déduction fiscale de 30% (épaisseurs : 120, 140 et 160 mm) Pare-vapeur LDS et accessoires -10% Multifit 035-10%

Plus en détail

Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité privées par la Confédération

Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité privées par la Confédération Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité privées par la Confédération (Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité, OESS) du 31 octobre 2007 Le Conseil fédéral suisse, vu l art.

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

JE RÉALISE. poser une. membrane d étanchéité d air. Niveau

JE RÉALISE. poser une. membrane d étanchéité d air. Niveau JE RÉALISE poser une membrane d étanchéité d air Niveau Après la pose des suspentes à visser, de la laine de verre et de l ossature métallique, on réalise l étanchéité à l air à l aide d une membrane.

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Manuel pour l immobilier au DDPS Registre 4 Processus dans la gestion immobilière 4.4 Fiches d input et d output

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Description Les cloisons séparatives de logements Placostil SAA (Séparative d Appartements à ossature Alternée) et

Plus en détail

FERMACELL Montage en doublage sur ossature

FERMACELL Montage en doublage sur ossature sur ossature Domaines d application Le système de doublage sur ossature FERMACELL consiste en une demi-cloison permettant de doubler un ouvrage maçonné existant de façon à en améliorer les performances

Plus en détail

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004)

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004) Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d instruction et d entraînement des armées françaises et de l armée suisse

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Ordonnance sur l organisation des marchés publics de l administration fédérale

Ordonnance sur l organisation des marchés publics de l administration fédérale Ordonnance sur l organisation des marchés publics de l administration fédérale (Org-OMP) 172.056.15 du 24 octobre 2012 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 43, al. 2 et 3,

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Commune de Vérossaz - Liste: Listes officielles Investissement budget par ordre administratif. Budget 2014

Commune de Vérossaz - Liste: Listes officielles Investissement budget par ordre administratif. Budget 2014 Page : 1 /8 0 Administration générale 105'000.00 60'000.00 02 Administration générale 105'000.00 60'000.00 029 Administration générale, divers 105'000.00 60'000.00 029.50 Investissements propres 105'000.00

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques Parois intérieures et gaines techniques Cloisons / Parois Parois intérieures et gaines techniques En matière de protection anti-incendie, on fait la distinction entre parois coupe-feu, cloisons, parois

Plus en détail

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Prof. dr. Ir. Ar. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Energy & Sustainable Development Réno2020 Projet de la rue du Molinay Étude de la nouvelle façade 09 03 2012 Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Sommaire

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor

swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor Plafond et sol Support de planifications swisspor Table des matières Notions de base Sol de comble sur dalle en

Plus en détail

Les barrières-vapeur

Les barrières-vapeur Les barrières-vapeur 01_Montage d une barrière-vapeur et d une couche d étanchéité à l air Sisalex 518 dans une piscine intérieure Outre la thématique de l étanchéité à l air, la protection des bâtiments

Plus en détail

concernant les émoluments de la Police cantonale

concernant les émoluments de la Police cantonale Ordonnance du 22 décembre 2009 Entrée en vigueur : 01.01.2010 concernant les émoluments de la Police cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 15 novembre 1990 sur la Police cantonale

Plus en détail

WILLCO Aventi - Directives d application

WILLCO Aventi - Directives d application WILLCO Aventi - Directives d application Recouvrement de façade non ventilé Plaque d appui pour crépi 1 Généralités Ces instructions d application sont spécialement destinées à l application des panneaux

Plus en détail

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels L assurance contre les dus à des s naturels I. Résumé L assurance des dus à des s naturels couvre les causés aux meubles et aux immeubles par les hautes eaux, les inondations, les tempêtes, la grêle, les

Plus en détail

Comment protéger un bâtiment contre la grêle

Comment protéger un bâtiment contre la grêle Comment protéger un bâtiment contre la grêle Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR À PROPOS DE LA GRÊLE Les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein GUIDE PRATIQUE pour les entreprises d assurance exerçant en Suisse et dont le siège se trouve au Liechtenstein portant sur les dispositions du droit suisse applicables à l exercice de cette activité pour

Plus en détail

LES MENUISERIES INTÉRIEURES

LES MENUISERIES INTÉRIEURES Les portes intérieures Seuls les ouvrages relatifs aux portes intérieures sont décrits ci-après. Pour la description des pièces de bois (montant, traverse ) et des accessoires de quincaillerie (paumelle,

Plus en détail

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Crayon Mètre Niveau à bulle Règle de maçon Visseuse Cordeau nylon Equerre Grignoteuse

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE. Toute atteinte corporelle subie par une personne physique.

ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE. Toute atteinte corporelle subie par une personne physique. ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE 1 er août 2014 Pour l application de la garantie RC, il faut entendre par assuré - la Fédération des clubs de la défense, - les ligues régionales, - les

Plus en détail

Étanchéité prévue d au moins 50 ans

Étanchéité prévue d au moins 50 ans CAOUTCHOUC EPDM Étanchéité prévue d au moins 50 ans 50 ans plus tard, aussi étanche qu au premier jour Pas de feu sur le toit. L EPDM s applique sans flamme Respectueuse de l environnement et recyclable

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

systèmes d isolation acoustique pour chantier neuf et réfection

systèmes d isolation acoustique pour chantier neuf et réfection systèmes d isolation acoustique pour chantier neuf et réfection Première édition janvier 8 Copyright Texsa. S.A. tous droits réservés. Toute copie totale ou partielle du texte et des illustrations contenues

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS

FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS DEGRIPPANTS Dégrippant PREMIUM ICE - Art. nr. 200774 - Dégrippant puissant et rapide - Décale les éléments et raccords filetés bloqués par la rouille

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

SECTION D CAUTIONNEMENTS ET ASSURANCES. E30125.secd

SECTION D CAUTIONNEMENTS ET ASSURANCES. E30125.secd SECTION D CAUTIONNEMENTS ET ASSURANCES E30125.secd SECTION D - GARANTIES ET ASSURANCES 1.0 Les soumissionnaires sont invités à se procurer le document suivant : Devis normalisés NQ 1809-952 Travaux de

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SikaLatex

FICHE TECHNIQUE SikaLatex FICHE TECHNIQUE SikaLatex RÉSINE À MÉLANGER À L'EAU DE GÂCHAGE DES MORTIERS DESCRIPTION DU PRODUIT Le SikaLatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique qui se présente sous la forme d un liquide

Plus en détail

B. Bandes et accessoires de finition pour plaques de plâtre

B. Bandes et accessoires de finition pour plaques de plâtre > Guide de choix... 58 www.placo.fr A. Enduits de finition 60 B. Bandes et accessoires de finition pour plaques de plâtre 61 C. Sous-couche 62 57 Guide de choix Pour choisir l enduit le mieux adapté à

Plus en détail

En stock dans toutes nos agences SFIC

En stock dans toutes nos agences SFIC AMÉNAGEMENT ET ISOLATION En stock dans toutes nos agences SFIC plafonds Cloisons isolation platres & Ciments panneaux Plan de stock CLOISONS, accessoires et specialités PLAQUES GYPROC PLAQUE DE PLATRE

Plus en détail

Accord intercantonal sur l'harmonisation des régimes de bourses d'études

Accord intercantonal sur l'harmonisation des régimes de bourses d'études 1.4. Accord intercantonal sur l'harmonisation des régimes de bourses d'études du 18 juin 2009 I. Objectifs et principes Art. 1 But de l'accord Le présent accord vise à encourager dans l'ensemble de la

Plus en détail

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Sources 8 la Newsletter Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN 1433 Conformité, sécurité des caniveaux hydrauliques et responsabilité pénale. NORME

Plus en détail

WILLCO Aventi - Directives d application

WILLCO Aventi - Directives d application WILLCO Aventi - Directives d application Plaque d appui pour crépi 1 Généralités Les présentes directives d application sont spécifiquement destinées à la fixation dlaques de construction Aventi WILLCO

Plus en détail

FEUILLE D'INSTRUCTION N 15

FEUILLE D'INSTRUCTION N 15 Bundesamt für Bevölkerungsschutz Office fédéral de la protection de la population Ufficio federale della protezione della popolazione Uffizi federal da protecziun da la populaziun Département fédéral de

Plus en détail

Code civil suisse (forme authentique)

Code civil suisse (forme authentique) Code civil suisse (forme authentique) Avant-projet Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du, arrête: I Le titre final du code civil est modifié

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 172 ÉTABLISSANT UN SERVICE DE VIDANGE PÉRIODIQUE DES BOUES DE FOSSES SEPTIQUES

RÈGLEMENT NUMÉRO 172 ÉTABLISSANT UN SERVICE DE VIDANGE PÉRIODIQUE DES BOUES DE FOSSES SEPTIQUES RÈGLEMENT NUMÉRO 172 ÉTABLISSANT UN SERVICE DE VIDANGE PÉRIODIQUE DES BOUES DE FOSSES SEPTIQUES Mise à jour Numéro de règlement Date d entrée en vigueur 1 172-1 13 mars 2013 MISE EN GARDE : Cette codification

Plus en détail

Isolation extérieure crépie pour les plus hautes exigences

Isolation extérieure crépie pour les plus hautes exigences Isolation extérieure crépie pour les plus hautes exigences www.weber-marmoran.ch Avant-propos 1958 marque le départ en Suisse d un incroyable essor de l isolation thermique extérieure crépie*. Favorisés

Plus en détail

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale (Ordonnance GEVER) 172.010.441 du 30 novembre 2012 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 57h,

Plus en détail

MEL-ROL md BASSE TEMP Membrane imperméabilise autocollante en rouleaux

MEL-ROL md BASSE TEMP Membrane imperméabilise autocollante en rouleaux MEL-ROL md BASSE TEMP Membrane imperméabilise autocollante en rouleaux FICHE TECHNIQUE 7100-503 DESCRIPTION MEL-ROL BASSE TEMP est une membrane imperméabilisante flexible en rouleau idéale pour les applications

Plus en détail

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION FICHE CONSEIL N 2 REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION (Plaques, carreaux, enduits) Ces préconisations communes des Industriels du plâtre ont pour but d aider l expert mandaté dans son

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général

Rapport du Conseil communal au Conseil général République et Canton de Neuchâtel COMMUNE DE L A T E NE Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit de 53 000 francs pour la réfection des points d ancrage de trois

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

des solutions pour chaque risque

des solutions pour chaque risque ASSURANCEs pour travaux de RENOVATION des solutions pour chaque risque 30.03.003/00 09/08 Les travaux de rénovation et de transformation donnent lieu à des risques divers. Ils concernent le bâtiment à

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE CONSEIL FEDERAL SUISSE

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE CONSEIL FEDERAL SUISSE ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE CONSEIL FEDERAL SUISSE RELATIF A L'IMPOSITION DES REMUNERATIONS DES TRAVAILLEURS FRONTALIERS signé à Paris le 11 avril 1983, complété par l'échange

Plus en détail

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs.

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Drainage de maches anti-remontée à l humidité Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Goutte par goutte, le désastre prend forme. Comme ils ne

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

Consignes de mise en uvre

Consignes de mise en uvre Consignes de mise en uvre Panneaux de sous-toiture isolants Celit 4D pour l extérieur: étanchéité à la pluie et perméabilité à la vapeur De quoi se compose le panneau de sous-toiture isolant Celit 4D?

Plus en détail

7.6_Manuel Concept de communication_1.0.doc

7.6_Manuel Concept de communication_1.0.doc Département fédéral la défense, la protection la population et s sports DDPS Manuel pour l'immobilier au DDPS Registre 7 Réglementation s interfaces 7.6 Manuel Concept unication VERSION Version 1.0 AUTEUR

Plus en détail

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX AVEC ARDEX, vous pouvez regarder de pres! MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX ARDEX EG 8 Joint hybride Protection longue durée contre les agents agressifs. Nous sommes fiers de vous présenter ARDEX EG 8, le

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod. PCI Périlastic SPEC

Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod. PCI Périlastic SPEC Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod Système de protection à l eau sous carrelage Procédé sous carrelage System under tiles

Plus en détail

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport Administration fédérale des contributions D3.A.12 DUS Confidentiel n est pas destiné à la publication Rapport sur la conclusion d un protocole modifiant la convention de double imposition avec la République

Plus en détail

Pionnier de l isolation phonique depuis 1980

Pionnier de l isolation phonique depuis 1980 Pionnier de l isolation phonique depuis 1980 Description de produit Isolation phonique dans la cuisine La norme suisse et la norme européenne SELON SIA 181:2006 Situation de départ Les activités pratiquées

Plus en détail

Chambre fédérale des médecins Communauté de travail des chambres de médecins allemandes

Chambre fédérale des médecins Communauté de travail des chambres de médecins allemandes Chambre fédérale des médecins Communauté de travail des chambres de médecins allemand La réforme du droit européen en matière de protection des données - Implications pour le secteur de la santé- 3 février

Plus en détail

Détails Techniques. HECK MultiTherm

Détails Techniques. HECK MultiTherm Détails Techniques HECK MultiTherm Numéro de planche Protection en partie basse: 1.201 Protection basse avec rail de départ 1.202 Protection basse avec rail de départ et profil à clipser 1.231 Protection

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Document Technique d Application. Labelrock

Document Technique d Application. Labelrock Document Technique d Application Référence Avis Technique 9/2-955 Annule et remplace l Avis Technique 9/06-822 Doublage de mur et habillage Wall lining Vorsatzschale Labelrock Relevant de la norme NF EN

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

Statuts Swiss Young Pharmacists Group (swissypg)

Statuts Swiss Young Pharmacists Group (swissypg) Statuts Swiss Young Pharmacists Group (swissypg) Article 1 Dénomination, Siège Sous la dénomination de Swiss Young Pharmacists Group (swissypg), il existe une association régie par les présents statuts

Plus en détail

ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES

ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES FAITES D UNE PIERRE DEUX COUPS, ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES Wall Base / E-Board Zero Isoler et embellir sa façade en opération Face aux exigences croissantes en termes d isolation et face aux nouvelles

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité.

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité. Systèmes de supportage Systèmes coupe-feu Hilti. Performance. Fiabilité. Mastics coupe-feu Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL page 252 Mastic coupe-feu acrylique CFS-S ACR page 253 Mastic coupe-feu intumescent

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette easyrock Rouleau revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène utilisé en rénovation. Echelle de densité + le + produit : la performance et la simplicité, avec un R = 5,10 m 2.K/W en 200 mm mono couche. le

Plus en détail

Assurance de protection juridique de circulation et privée (VPR)

Assurance de protection juridique de circulation et privée (VPR) Assurance de protection juridique de circulation et privée (VPR) Conditions générales d assurance CGA Edition 01.2011 Contrat But Champ d application Durée Prestations Aperçu Evénements assurés Protection

Plus en détail

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger (LPSP) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 54, al. 1, 95, al. 1, et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1.

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1. 1 BUT 1.1 Le but de la présente directive est de définir les droits et les devoirs des utilisateurs à propos des moyens de communication (Internet, messagerie électronique, téléphonie) et des postes de

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement dans le cadre de la prévoyance professionnelle

Encouragement à la propriété du logement dans le cadre de la prévoyance professionnelle Stiftung Auffangeinrichtung BVG Fondation institution supplétive LPP Fondazione istituto collettore LPP Encouragement à la propriété du logement dans le cadre de la prévoyance professionnelle (valable

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi Section des bourses Sommaire Informations générales à propos des aides à la formation Etat au 27 mai 2015 BOURSE, PRÊT D'ÉTUDES ET CONTRIBUTION CANTONALE AUX FRAIS DE FORMATION...3 CONDITIONS REQUISES

Plus en détail

Mise à disposition d'un local

Mise à disposition d'un local Mise à disposition d'un local La mise à disposition des locaux obéit à un certain nombre de règles visant à assurer l égalité de traitement entre les citoyens. L'article L.2144-3 du Code général des collectivités

Plus en détail

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES DEPARTEMENT DU NORD RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAUX Maitre d ouvrage : A.M.O. : Architecte : Bureau d études : Economiste : OGEC NOTRE DAME

Plus en détail

Mensuration officielle Plan de conservation et d archivage de données et de documents (PCA)

Mensuration officielle Plan de conservation et d archivage de données et de documents (PCA) Directive du 23 juin 2014 (état au 29 janvier 2015) Mensuration officielle Plan de conservation et d archivage de données et de documents (PCA) Editeur Groupe de travail «Archivage de données de la MO»

Plus en détail

SPORT GLOBALE SOLUTION. pratique intense. pour parquets sportifs CMJ

SPORT GLOBALE SOLUTION. pratique intense. pour parquets sportifs CMJ 6 POR OLUIO GLOBL pour parquets sportifs pratique intense 1 16:28 Dans ma salle, les nouveaux tracés seront 100% résistants et 100% sans odeur. Qualité et écurité Les parquets sportifs subissent de multiples

Plus en détail

10% de surface couverte en plus. 10% d effort en moins. Quand la résistance et la brillance ne font qu une LA TUILE DIAMANT. www.gerardroofs.

10% de surface couverte en plus. 10% d effort en moins. Quand la résistance et la brillance ne font qu une LA TUILE DIAMANT. www.gerardroofs. 10% de surface couverte en plus 10% d effort en moins Quand la résistance et la brillance ne font qu une LA TUILE DIAMANT www.gerardroofs.fr Une société Il y a plus de 50 ans, un entrepreneur néo-zélandais,

Plus en détail

POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE

POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE A L air De PORTES ET FeneTRES Berner Energy System Berner Energy System POSE PROFESSIONNELLE ET ETANchE A L air DE PORTES ET FENETRES AVAnTAGES D Un MOnTaGe PROFESSIONNEL

Plus en détail

Lot N 08 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS

Lot N 08 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS 0 GENERALITES 0.1.1 Connaissance du projet 0.1.1-1 Connaissance du projet Lors de l'étude du projet et avant la remise de son offre, l'entrepreneur doit prendre connaissance et tenir compte des exigences

Plus en détail

Administration fédérale des contributions 2009. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport

Administration fédérale des contributions 2009. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport Administration fédérale des contributions D 3.SF.12 DUS 2009 Confidentiel n est pas destiné à la publication Rapport sur la conclusion d un protocole modifiant la Convention de double imposition entre

Plus en détail