Guide concernant les formulaires Annonce préalable de besoin et Formulation de besoin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide concernant les formulaires Annonce préalable de besoin et Formulation de besoin"

Transcription

1 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier keine Klassifikation Etat au Guide concernant les formulaires Annonce préalable de besoin et Formulation de besoin 1 But du document Le présent guide contient des informations complémentaires et des indications sur la manière de remplir les deux formulaires Annonce préalable de besoin et Formulation de besoin dans le processus AM1. Les indications se réfèrent en règle générale à la manière de remplir le formulaire plus complet Formulation de besoin. Elles s'appliquent par analogie également pour le formulaire plus simple Annonce préalable de besoin. 2 Principes Les principes suivants s'appliquent dans tous les cas pour l'élaboration de la formulation du besoin : aisément compréhensible ; aussi bref que possible, aussi long que nécessaire ; le besoin doit être formulé de manière mesurable pour les quantités, le standard, la qualité et les délais ; pour améliorer la compréhensibilité et l'obtention de la vue d'ensemble, le besoin doit être structuré de manière appropriée ( par exemple une structure par domaines fonctionnels, comme les cantonnements, la subsistance, la logistique, etc. ) ; dans la mesure du possible, les textes doivent être complétés au moyen de graphiques ( par exemple des diagrammes fonctionnels avec les déroulements de l'exploitation, pour le chapitre des «exigences fonctionnelles» ). 2.1 Annonce préalable du besoin et formulation du besoin Une formulation du besoin doit dans tous les cas être établie! Elle constitue la base des étapes de processus suivantes ( processus OP1 et suivants ). Une annonce préalable de besoin est obligatoire pour les projets de plus de 3 millions de francs, en vue de l'introduction dans la planification des investissements. Pour les projets de moins de 3 millions de francs aussi, les priorités sont généralement fixées ( planification grossière ) sur la base d'une annonce préalable de besoin. Il peut être renoncé à une annonce préalable du besoin si un projet de moins de 3 millions de francs doit être réalisé immédiatement. Pour les besoins de moins de 3 millions de francs, il suffit de remplir la page de couverture de l'annonce préalable de besoin et d'apposer les signatures conformément aux dispositions réglant les droits de signature. Pour les besoins de plus de 3 millions de francs, il est obligatoire de remplir intégralement une annonce préalable de besoin. 1/7

2 3 Indications concrètes pour remplir les formulaires Dans les différents chapitres de la formulation du besoin, des textes indicatifs de couleur bleue contiennent des informations au sujet des contenus requis. 3.1 Page de couverture La page de couverture contient les principales indications concernant le projet. Elle est signée conformément aux dispositions régissant les droits de signature. Toutes les données sont saisies dans les systèmes SAP d'armasuisse Immobilier et s'affichent dans le plan d'investissements ainsi que dans les listes et analyses. Par conséquent, ces indications méritent une attention toute particulière. Désignation du champ Projet n ( SAP PS ) Pour les besoins déjà saisis dans le système, le numéro de projet ( DNA-A / XXXX ) doit être indiqué. Il figure dans la confirmation de réception de l'annonce préalable de besoin ainsi que dans le plan d'investissements. Pour les nouveaux besoins ( sans annonce préalable de besoin ), le champ reste vide et le numéro est annoncé par le point de contact d'armasuisse Immobilier avec la confirmation de réception de la formulation du besoin. Mandat n o ( ISIM ) Comme le n o de projet ( SAP PS ) Genre de projet Région PFM Le genre de projet doit être indiqué conformément à la sélection proposée : Les besoins des locataires sont des projets déclenchés par le locataire opérationnel. Tous les besoins comportant des améliorations au bénéfice du locataire opérationnel sont fondamentalement des besoins du locataire. Les mesures de sécurité découlant de concepts intégraux de sécurité de la SIO doivent également être soumises comme besoins du locataire. Les besoins de remise en état sont des projets déclenchés par le Facility Management d'armasuisse Immobilier. Les besoins de remise en état de plus de 3 millions de francs doivent être soumis au moyen de la formule Formulation de besoin et être signés par le locataire opérationnel et le locataire stratégique conformément aux dispositions régissant les droits de signature. La région du portefeuille doit être indiquée conformément à la sélection proposée. Pour les besoins concernant l'ensemble du territoire suisse, il faut utiliser l'indication «projets au niveau national». La répartition des régions de gestion des portefeuilles est indiquée dans les cartes des régions du domaine spécialisé Gestion du portefeuille. 2/7

3 Désignation du champ Unité de gestion Objet principal Titre du besoin Description succincte du besoin Coûts finaux prévisionnels Loyer annuel brut Le numéro de l'unité de gestion, l'indication de l'utilisation / de l'affectation ainsi que la désignation géographique de l'unité de gestion doivent être indiqués. L'unité de gestion est indiquée dans le plan d'investissements ainsi que dans toutes les listes et analyses. Par conséquent, les indications y relatives méritent une attention toute particulière. Attention à ne pas confondre l'unité de gestion ( BWE ) et l'unité économique ( WE )! L'objet le plus important en relation avec un besoin doit être indiqué pour permettre l'identification simple du projet. Les points suivants doivent être respectés : Si plusieurs objets sont concernés, l'objet nécessitant les mesures plus importantes doit être indiqué ou, éventuellement, on indiquera l'objet le plus connu. Si un besoin concerne l'ensemble d'un site, on optera généralement pour les environs de l'objet ( par exemple «Environs généraux d objet» ). Pour les objets concernant l'ensemble de la Suisse, on optera pour l'objet «9000 / CH, projets au niveau national '». L'objet le plus important est indiqué dans le plan d'investissements ainsi que dans toutes les listes et analyses. Par conséquent, l'indication de l'objet le plus important mérite une attention toute particulière. Le titre du besoin doit être explicite sans indication supplémentaire et, dans la mesure du possible, être indicatif de l'ensemble du besoin. Il faut renoncer à utiliser des abréviations peu usuelles. La longueur du titre est limitée à 40 frappes ( en vue de l'introduction dans les systèmes et pour l'utilisation dans les listes et analyses ). La description succincte du besoin est une indication brève de ce dernier. La teneur de ce texte doit indiquer le besoin dont la couverture est prévue avec le projet qu'il est proposé de réaliser ( sans les motivations ). La longueur de la description succincte du besoin est limitée à 400 frappes au maximum. Cette description succincte est automatiquement imprimée dans le plan d'investissements et dans d'autres documents. Les coûts finaux prévisionnels doivent être évalués en âme et conscience. Des indications supplémentaires à ce sujet figurent au chapitre 3.3. L'augmentation du loyer annuel brut doit être évaluée en âme et conscience. Des indications supplémentaires à ce sujet figurent au chapitre /7

4 Désignation du champ Proposition de financement Dépendance ( par exemple de projets d'armement ). Durée minimale de location Timbres et signatures Le locataire opérationnel peut faire une proposition concernant le financement du projet ( par exemple : financement par le crédit-cadre 2015 ). Cette proposition sert de base à la saisie initiale du projet dans le plan d'investissements ( aussi pour les petits projets ). L'année effective de financement est fixée dans le cadre de la priorisation périodique de la planification des investissements. Les interdépendances et interfaces importants avec d'autres projets doivent être mentionnés ici. Il faut indiquer pour quelle durée le besoin dont la couverture est demandée est certain. La durée prévisionnelle d'utilisation est une donnée fondamentale pour une couverture économique du besoin ( par exemple utilisation transitoire pendant les 10 prochaines années ). Les formulations de besoins doivent être validées / approuvées conformément au manuel pour l'immobilier ( chapitre 5.5, Droits de signature ). 3.2 Indications concernant les unités de gestion Les indications relatives aux unités de gestion sont à disposition comme suit dans SAP RE- FX : 4/7

5 Etape SAP RE-FX ( RE80, RE-Navigator ) 1. Introduire l'identification de l'objet 2. Onglet Relations 3. Double clic sur l'«ident. AO» de l'unité de gestion Onglet 'Général' 5. Indications recherchées : - numéro de l'unité de gestion - désignation géographique de l'unité de gestion - désignation de l'affectation / utilisation de l'unité de gestion Pronostic des coûts finaux ( détermination des charges d'investissements ) Pour l'introduction dans la planification des investissements, il est nécessaire d'évaluer les coûts des investissements. On sait, par expérience, que les gens se souviennent longtemps du premier montant mentionné, c'est pourquoi l'évaluation des coûts des investissements doit être aussi réaliste que possible. Bases : Valeurs empiriques découlant de la réalisation de projets comparables ( réalisés ), comme l'assainissement total d'une halle polyvalente. Indicateurs découlant de la réalisation de projets comparables ( réalisés ), comme les coûts de construction par m 2 pour un nouveau bâtiment administratif. Si disponibles : estimations grossières du Facility Manager concernant les remises en état faites dans le cadre de la planification de la maintenance. Dans des cas exceptionnels : estimation concrète des coûts approximatifs ( la fourniture de prestations de planification est généralement nécessaire à cet effet ). La liste des prix figurant au chapitre 9.2 du manuel pour l'immobilier fournit des indications suffisantes en matière de prix pour les principaux types d'objets et de surfaces en vue de la détermination des coûts de construction ( CFC 1 5 ). Pour la détermination des coûts de construction portant sur de nouveaux besoins ou sur des réaffectations incluant un assainissement total, il faut utiliser la valeur maximale de la fourchette. Si la couverture du besoin ne nécessite que la réalisation de mesures de construction de faible ampleur, l'évaluation grossière des coûts de construction peut être réduite en utilisant un facteur déterminé sur la base du niveau d'intervention ( par exemple hypothèse de 30% pour des adaptations des aménagements intérieurs ). Le chapitre 9.2 contient des informations plus détaillées au sujet de l'utilisation de la liste de prix. 5/7

6 3.4 Loyer annuel brut Le loyer de la construction existante est une composante de la convention d'affectation en vigueur. Par conséquent, la formulation du besoin doit indiquer séparément, à titre approximatif, l'augmentation du loyer brut découlant des investissements prévus. En cas de retour en provenance du parc à disposition ou lors d'un changement interne de locataire ( transfert ), il faut indiquer la totalité du loyer brut ( construction existante plus augmentation découlant des investissements ). Pour l'augmentation du loyer brut, on utilise la formule suivante pour une approximation Augmentation des coûts bruts de location ( du loyer brut ) = coûts finaux prévisionnels x part d'accroissement de la valeur x 10% La part d'accroissement de la valeur correspond à la répartition approximative suivante : Part d'accroissement de la valeur Description 100% Investissements dans des constructions nouvelles ou de substitution. 70% Investissements comportant une part prépondérante d'accroissement de la valeur servant à couvrir des besoins du locataire, par exemple la réaffectation d'un bâtiment avec remise en état partielle. 40% Investissements comportant une part prépondérante de mesures de conservation de la valeur et une part mineure servant à couvrir des besoins du locataire, par exemple l'assainissement total d'une caserne avec adaptation simultanée aux standards actuels de besoin. La convention d'affectation qui doit être établie ultérieurement porte et établit dès lors une obligation contractuelle sur le montant total du loyer brut pour l'objet en question ( augmentation découlant des investissements + substance construite existante ). Par conséquent, les indications figurant dans la formulation du besoin ne correspondent pas à la teneur de la future convention d'affectation. 3.5 Chapitre 2.8 «objets concernés» ( dans la mesure où ils sont connus ) Chaque objet concerné par le besoin doit figurer dans l'énumération. Cela est important notamment aussi pour les projets et les programmes portant sur plusieurs sites ( par exemple durcissement de noeuds du réseau, X sites ). 3.6 Chapitre 4.2 «potentiel d'économies et d'optimalisation» Les potentiels d'économies sont une donnée élémentaire de la détermination de l'économicité de projets de constructions. Les économies potentielles et les possibilités de transferts internes doivent être indiquées dans la matrice mise à disposition. Il s'agit en priorité de montrer quelles optimalisations peuvent être réalisées par les mesures proposées. Ainsi, il est par exemple possible de procéder au transfert interne de six emplois à plein temps pour combler les lacunes de personnel dans le domaine de l'instruction en regroupant quatre cuisines dans un nouveau centre de subsistance. Les besoins dont la réalisation induit une optimalisation notable des charges de personnel et d'exploitation récurrentes sont réalisés en priorité. 6/7

7 4 Collaboration La direction de l'élaboration de la formulation du besoin est attribuée en fonction du genre de projet : Genre de projet Besoin des locataires Besoin de remise en état Autres cas spéciaux, par exemple la densification du portefeuille découlant du concept d'affectation Direction de la formulation du besoin Généralement : le locataire opérationnel Généralement : le Facility Manager d'armasuisse armasuisse Immobilier, gestion du portefeuille et de l'environnement ( généralement : SIP ) Les titulaires de rôles de la gestion immobilière du DDPS fournissent leur contribution à l'élaboration de la formulation des besoins ( par exemple le Facility Manager d'armasuisse pour les indications concernant le chapitre «carences de l'état actuel du point de vue du représentant du propriétaire et de l'exploitant» et le chapitre 2.6 «état visé du point de vue du représentant du propriétaire et de l'exploitant». 5 Informations et renseignements Pour toute question concernant les formules et / ou en cas de dysfonctionnement, veuillez vous adresser au point de contact d'armasuisse Immobilier : Renseignements : Mme Carole Trösch Téléphone : /7

Calendrier annuel de la gestion immobilière du DDPS

Calendrier annuel de la gestion immobilière du DDPS Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilien Calendrier annuel de la gestion immobilière du DDPS Processus Activités Direction / participants

Plus en détail

armasuisse Les tirages sur papier ne sont pas inclus dans le suivi par le service des modifications!

armasuisse Les tirages sur papier ne sont pas inclus dans le suivi par le service des modifications! armasuisse DT (Directive de travail) Modification de s Les tirages sur papier ne sont pas inclus dans le suivi par le service des modifications! Copyright by armasuisse, 3003 Berne Le secret professionnel

Plus en détail

Manuel pour l immobilier au DDPS. Registre 5 Rôles, structures et collaboration. 5.3_Organes de la collaboration_1.2.doc VERSION 1.

Manuel pour l immobilier au DDPS. Registre 5 Rôles, structures et collaboration. 5.3_Organes de la collaboration_1.2.doc VERSION 1. Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Manuel pour l immobilier au DDPS Registre 5 Rôles, structures et collaboration 5.3 Organes de la collaboration VERSION

Plus en détail

2.2_Stratégie pour le portefeuille du parc immobilier du DDPS_V1.0

2.2_Stratégie pour le portefeuille du parc immobilier du DDPS_V1.0 Département fédérale de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Manuel pour l immobilier au DDPS Registre 2 Stratégies dans la gestion immobilière 2.2 Stratégie pour le portefeuille

Plus en détail

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS

4.4 Fiches d input et d output du domaine Immobilier du DDPS Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Manuel pour l immobilier au DDPS Registre 4 Processus dans la gestion immobilière 4.4 Fiches d input et d output

Plus en détail

La lecture / la maintenance à distance pour les ouvrages militaires Immobilier

La lecture / la maintenance à distance pour les ouvrages militaires Immobilier Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Instruction technique (tv) La lecture / la maintenance à distance pour les ouvrages militaires

Plus en détail

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier

Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite par les propres installations Immobilier Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Checklist (CL) Aide-mémoire: Acquittement de l'injection, dans le réseau, de l'énergie produite

Plus en détail

Document de présentation du projet

Document de présentation du projet Document de présentation du projet PROGRAMME MEMOIRE DU MONDE DOCUMENT DE PRESENTATION DE PROJET Ce modèle est prévu pour les éléments du patrimoine documentaire qui sont soit inscrits sur le Registre

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources humaines PERFECTIONNEMENT POLITIQUE 2 Table des matières 1.0 Principes... 3 2.0 Objectifs... 3 3.0 Portée... 4 4.0 Types de perfectionnement...

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Sommaire 1. Rapports succincts de l organe de révision ainsi que rapports de l auditeur établis en vertu d un contrat de mandat

Plus en détail

ouvrant en 2007 un crédit programme de 360 000 F destiné à divers investissements liés du département de l'économie et de la santé

ouvrant en 2007 un crédit programme de 360 000 F destiné à divers investissements liés du département de l'économie et de la santé Secrétariat du Grand Conseil PL 10056 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 13 juin 2007 Projet de loi ouvrant en 2007 un crédit programme de 360 000 F destiné à divers investissements liés

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

e-recrutement Guide d icams * Approbation des annonces Version 2.2 e-recrutement Guide d utilisation d icams Approbation des annonces

e-recrutement Guide d icams * Approbation des annonces Version 2.2 e-recrutement Guide d utilisation d icams Approbation des annonces e-recrutement Guide d icams * Version 2.2 * Internet Candidate Access Management DVM V. Charlot / Th. Kreis ICAMS_GUIDE_APPROBATION V2-2 Page 1 sur 13 1. A QUOI SERT ICAMS... 3 2. LE BACK OFFICE EN QUELQUES

Plus en détail

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle (https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/droit-federal/feuille-federale.html) fait foi. Directives du Conseil

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) Titre : Responsable de l application : Gestion documentaire Secrétariat général Adoption : 25 mars 2002 (02-03-25-262) Entrée en vigueur : 26 mars 2002 Révision

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

suva Portefeuille des dangers: étapes utiles Introduction

suva Portefeuille des dangers: étapes utiles Introduction suva Portefeuille des dangers: étapes utiles Introduction Conformément à l ordonnance sur la prévention des accidents et maladies professionnelles OPA (article 11a), l employeur est tenu de faire appel

Plus en détail

Conditions générales de ventes

Conditions générales de ventes Les présentes Conditions générales de ventes s'appliquent à tous les achats de Produits Kinepolis effectués à titre personnel via le Site Web. Les achats ayant pour but un usage professionnel sont régis

Plus en détail

Formulaire d inventaire des PCB Première parution août 2002

Formulaire d inventaire des PCB Première parution août 2002 Inventaire des équipements contenant des Fiche numéro: Date: Inspecteur: A Informations sur la société et le site 1 Nom: 2 Adresse: 3 4 Adresse du site: (si différente de A2) Téléphone: Fax: E-mail: 5

Plus en détail

Etude et valorisation

Etude et valorisation MAJ 02/01/2010 : 026 332 026 GSM : 0497 301 007 e-mail : info@newdeal-immo.be Photo1 Photo 2 Photo 3 Photo 4 Adresse :.1420 Braine-l'Alleud - A l'attention de Monsieur xxxxxxxxxx Etude et valorisation

Plus en détail

Mise à jour Bêta Gestion des talents février 2014 Mise à jour de la version bêta St. Gallen 01.02.2014

Mise à jour Bêta Gestion des talents février 2014 Mise à jour de la version bêta St. Gallen 01.02.2014 Mise à jour Bêta Gestion des talents février 2014 Mise à jour de la version bêta St. Gallen Explication des icones Dans chaque communication de mise à jour, les icones utilisés ont la signification suivante:

Plus en détail

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone»

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» 1 LE BILAN GES: UNE ÉTUDE POUR RÉPONDRE À2 ENJEUX VITAUX

Plus en détail

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat COMMUNE DE VAL-DE-RUZ Information aux médias Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un Le compte de résultat du budget 2015 de la Commune de Val-de-Ruz boucle

Plus en détail

Présentation des modules PerSal

Présentation des modules PerSal Présentation des modules PerSal Logiciel de base PerSal (Système de gestion du personnel et des informations salariales) Données des personnes et des postes y compris historique de postes Données patronales

Plus en détail

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête:

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête: Code des obligations (Bail à loyer) Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du..., arrête: I. Le titre huitième (Du bail à loyer) du code des

Plus en détail

PROCEDURE PRINCIPES CADRES DE L'ELABORATION DU PROJET DE BUDGET DES SUBVENTIONS P.FIN.03.08

PROCEDURE PRINCIPES CADRES DE L'ELABORATION DU PROJET DE BUDGET DES SUBVENTIONS P.FIN.03.08 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport PROCEDURE PRINCIPES CADRES DE L'ELABORATION DU PROJET DE BUDGET DES SUBVENTIONS P.FIN.03.08 Processus : Gestion

Plus en détail

ISMed -MDSi Questionnaire ASI-SSMI

ISMed -MDSi Questionnaire ASI-SSMI Contenu: www.savedata.ch Le questionnaire annuel de la Commission paritaire ASI-SSMI est maintenant intégré pour une partie dans la banque de données électronique centralisée de la SSMI. L envoi d une

Plus en détail

WEBRISKCONTROL UNE SOLUTION SIMPLE ET ÉCONOMIQUE DE GESTION DES RISQUES. Version 1.1 Pittet Risk Management 2009

WEBRISKCONTROL UNE SOLUTION SIMPLE ET ÉCONOMIQUE DE GESTION DES RISQUES. Version 1.1 Pittet Risk Management 2009 Version 1.1 Pittet Risk Management 2009 Sommaire 1. WebRiskControl, c est quoi? p. 3 2. Pourquoi un système de contrôle interne (SCI)? p. 4 3. Les 4 grandes étapes de la gestion des risques p. 5 4. La

Plus en détail

ÉVALUATION PROFESSIONNELLE

ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES GROUPE Centre de Prestations Partagées Relations sociales et Conditions d Emploi (DRHG/CPP/RSC) C1 INTERNE Paris, le 22/06/2011 APPRÉCIATION INSTRUCTION N 013672 ÉVALUATION

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne.

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne. Bienvenus dans le Système de demande de subvention en ligne du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies, disponible chaque année entre le 1 er janvier et le 1 er avril pour recevoir les demandes

Plus en détail

Ordonnance sur les aménagements visant à assurer l accès des personnes handicapées aux transports publics

Ordonnance sur les aménagements visant à assurer l accès des personnes handicapées aux transports publics Ordonnance sur les aménagements visant à assurer l accès des personnes handicapées aux transports publics (OTHand) 151.34 du 12 novembre 2003 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu les

Plus en détail

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise.

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise. Dossier de formation et des prestations des employés de commerce CFC de la branche «Services et administration» dans le cadre de la formation initiale en école (écoles de commerce de droit public EC) Contexte

Plus en détail

FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS

FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS Mandat et offre de l IFFP Formation continue LE MANDAT DE L IFFP Sur mandat de la Confédération, l Institut fédéral des hautes études

Plus en détail

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1 Administration en Ligne e-démarches Console du gestionnaire Guide utilisateur Aout 2014, version 2.1 Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. LES MENUS... 4 2.1. Mon organisation / Informations... 5

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans l'entreprise d'apprentissage Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans l'entreprise d'apprentissage Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans l'entreprise d'apprentissage Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Systèmes de protection solaire version décembre 09 Mise en œuvre CFC

Plus en détail

KWISATZ LA GESTION DES ÉTIQUETTES ARTICLES

KWISATZ LA GESTION DES ÉTIQUETTES ARTICLES Table des matières -1) KWISATZ -...2-1.1) Introduction...2-1.2) Imprimantes étiquettes articles...2-1.3) Affectation automatique d étiquettes...3-1.4) Création d un modèle de document étiquettes...4-1.5)

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

Message sur l armée 2016

Message sur l armée 2016 Message sur l armée 2016 Programme immobilier du DDPS 2016 A Aperçu Avec le programme immobilier du DDPS 2016, le Conseil fédéral demande un crédit d ensemble de 572 millions de francs. Celui-ci se compose

Plus en détail

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur)

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) RÈGLEMENT 810.05.1 fixant les normes relatives à la comptabilité, au système d information, à la révision du reporting

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session 195 EX/13.INF PARIS, le 10 octobre 2014 Anglais et français seulement Point 13 de l'ordre du jour provisoire PROPOSITIONS PRÉLIMINAIRES DE LA DIRECTRICE

Plus en détail

Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées

Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1096/2006 Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées Au Conseil communal

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires

Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires Version 1.0 / 20.11.2012 Table

Plus en détail

Modèle de calcul des paramètres économiques

Modèle de calcul des paramètres économiques Modèle de calcul des paramètres économiques selon norme SIA 480 Calcul de rentabilité pour les investissements dans le bâtiment Version 3.2 1. Introduction 1.1 Version Excel Le modèle de calcul a été développé

Plus en détail

Appareils d'extinction Immobilier

Appareils d'extinction Immobilier Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Instruction technique (tv) Appareils d'extinction Immobilier ID du document: 70214 Version:

Plus en détail

locatiolocatio GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATION WEB LOCATIO Garantie des risques de la location immobilière

locatiolocatio GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATION WEB LOCATIO Garantie des risques de la location immobilière locatiolocatio GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATION WEB LOCATIO Garantie des risques de la location immobilière PAGE ACCUEIL GLI SADA LOCATIO La page d accueil vous permet de : visualiser vos coordonnées

Plus en détail

Appel d offres n PTD/10/019. Annexe 4 Fiche de prix. Acceptation des conditions de l appel à propositions

Appel d offres n PTD/10/019. Annexe 4 Fiche de prix. Acceptation des conditions de l appel à propositions Annexe 4 Fiche de prix I. Général Date Nom et adresse de la société Téléphone et télécopieur Courrier électronique / page Web Nom du représentant autorisé Signature du représentant autorisé Nom de la personne

Plus en détail

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 COMPTE EPARGNE-TEMPS En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 PRESENTATION GENERALE DU DISPOSITIF SOMMAIRE I. CADRE GENERAL

Plus en détail

modifiant certaines dispositions dans le domaine de la police du feu et de la protection contre les éléments naturels

modifiant certaines dispositions dans le domaine de la police du feu et de la protection contre les éléments naturels Ordonnance du 29 juin 2004 Entrée en vigueur : 01.07.2004 modifiant certaines dispositions dans le domaine de la police du feu et de la protection contre les éléments naturels Le Conseil d Etat du canton

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification e-parl..007 08:0 Conseil national Session d'hiver 007 0.08 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification Projet du Conseil fédéral Décision

Plus en détail

Message concernant les immeubles du DFF pour 2011

Message concernant les immeubles du DFF pour 2011 11.031 Message concernant les immeubles du DFF pour 2011 (Message 2011 sur les immeubles du DFF) du 11 mai 2011 Messieurs les Présidents, Mesdames et Messieurs, Nous vous soumettons par le présent message

Plus en détail

ELO pour appareils mobiles

ELO pour appareils mobiles ELO pour appareils mobiles ELO 9 pour appareils mobiles pour Android, ios et BlackBerry 10 L'accessibilité et un temps de réaction court sont des facteurs de réussite prépondérants. Les entreprises qui

Plus en détail

Contrat de maintenance

Contrat de maintenance Contrat de maintenance Logiciel de web-conferencing «Via e-learning» dans les établissements membres de l UEB Nom et adresse de l organisme acheteur : Université européenne de Bretagne 5 Boulevard Laënnec

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/developpement/gestion-projet/guide-planfi-suivi-projet

Plus en détail

En relation avec l'objet mentionné ci-dessus, nous avons l'avantage de vous exposer ce qui suit :

En relation avec l'objet mentionné ci-dessus, nous avons l'avantage de vous exposer ce qui suit : MESSAGE DU GOUVERNEMENT AU PARLEMENT RELATIF A UN CREDIT SUPPLEMENTAIRE EN VUE DU SUBVENTIONNEMENT DES PRESTATIONS DE L'ADMINISTRATION COMMUNALE DANS LE PROJET DE PROTECTION ET DE REVITALISATION DE LA

Plus en détail

Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Edition janvier 2010

Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Edition janvier 2010 Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Contenu Le présent document traite des exigences relatives au décompte individuel des frais de chauffage et

Plus en détail

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale (Ordonnance GEVER) 172.010.441 du 30 novembre 2012 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 57h,

Plus en détail

COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX.

COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX. COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX. Vade-mecum des moyens de communication électroniques de l AWEX pour les entreprises. W A L L O N I A E X P O R T & I N V E S T M E N T Agence wallonne à l Exportation

Plus en détail

Département fédéral de l'intérieur DFI. Instruction. Case postale annonce par des tiers. Pour les services du contrôle des habitants

Département fédéral de l'intérieur DFI. Instruction. Case postale annonce par des tiers. Pour les services du contrôle des habitants Département fédéral de l'intérieur DFI Instruction Case postale annonce par des tiers Pour les services du contrôle des habitants 1 Aperçu 3 2 Demande d'une case postale Registration 3 3 Login 4 4 Gestion

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Gestion électronique des procurations

Gestion électronique des procurations Gestion électronique des procurations Table des matières Généralités... 2 1. Approuver des procurations... 4 1.1 Section «Procurations à approuver»... 4 1.2 Section «Signaux»... 6 1.3 Messages particuliers...

Plus en détail

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent:

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent: Convention intercantonale sur la surveillance, l autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l ensemble de la Suisse adoptée par la Conférence

Plus en détail

Séance d information CEI 6 février 2013

Séance d information CEI 6 février 2013 Le certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) un outil probant d'analyse et de conseil Bureau EHE SA Route de la Fonderie 2 CH 1700 Fribourg Tél. +41 (0)26 309 20 90 Fax +41 (0)26 309 20 98 information@bureau-ehe.ch

Plus en détail

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques Employé/employée de commerce CFC Branche logistique et transports internationaux Le livre de travail Le livre de travail est un classeur avec les registres suivants (proposition): 1. Base de la logistique

Plus en détail

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle.

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance contient de nombreuses informations intéressantes concernant la couverture

Plus en détail

PLAN DE COURS. Session 1: Présentation de l'étude de cas Microsoft Dynamics Sure Step

PLAN DE COURS. Session 1: Présentation de l'étude de cas Microsoft Dynamics Sure Step GERER un projet pour implémenter Dynamics CRM avec Sure Step Ref : 80278 Durée : 2 jours A propos de ce cours : Ce cours de 2 jours est un atelier de formation avancée centré sur les fonctionnalités de

Plus en détail

DEMANDE ADRESSEE A GALEXIS SA POUR LA SAISIE DES CONDITIONS KUKO PLUS CONDITIONS SPÉCIFIQUES AUX CLIENTS AVEC TAUX DE RÉALISATION DES OBJECTIFS

DEMANDE ADRESSEE A GALEXIS SA POUR LA SAISIE DES CONDITIONS KUKO PLUS CONDITIONS SPÉCIFIQUES AUX CLIENTS AVEC TAUX DE RÉALISATION DES OBJECTIFS DEMANDE ADRESSEE A GALEXIS SA POUR LA SAISIE DES CONDITIONS KUKO PLUS CONDITIONS SPÉCIFIQUES AUX CLIENTS AVEC TAUX DE RÉALISATION DES OBJECTIFS Données de base: Fournisseur... N de fournisseur... à remplir

Plus en détail

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1 Mise en œuvre d un Site Sharepoint- MAJ 20/01/2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013 NADAP et SharePoint NADAP ( Nouvelle

Plus en détail

Dispositions d utilisation de Mobile ID

Dispositions d utilisation de Mobile ID Dispositions d utilisation de Mobile ID 1. Aspects généraux Les présentes dispositions d utilisation complètent les Conditions générales de vente des prestations de Swisscom (ci-après «CG»). En cas de

Plus en détail

Guide Accréditation de stages de formation structurés Sapeur-pompier professionnel / Sapeur-pompier professionnelle

Guide Accréditation de stages de formation structurés Sapeur-pompier professionnel / Sapeur-pompier professionnelle Organisation der Arbeitswelt Feuerwehr ( OdAFW ) Organisation du Monde du Travail des Sapeurs-Pompiers ( OMTSP ) Organizzazione del Mondo del Lavoro Pompieri ( OdMLP ) Guide Accréditation de stages de

Plus en détail

GUIDE DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES DE L'OBSERVATOIRE NATIONAL DES SERVICES PUBLICS D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT "SISPEA"

GUIDE DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES DE L'OBSERVATOIRE NATIONAL DES SERVICES PUBLICS D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT SISPEA www.services.eaufrance.fr GUIDE DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES DE L'OBSERVATOIRE NATIONAL DES SERVICES PUBLICS D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT "SISPEA" SISPEA est un outil de pilotage des services par la connaissance

Plus en détail

Contrôle de gestion des participations de la ville de Lucerne

Contrôle de gestion des participations de la ville de Lucerne Contrôle de gestion des participations de la ville de Lucerne Exposé à la conférence spécialisée AFCP du 11 avril 2008 à Berne Bruno Schmidiger, licencié en économie HSG Collaborateur en économie d entreprise

Plus en détail

Tâches à accomplir pour l unité de formation en 3 ème année d apprentissage

Tâches à accomplir pour l unité de formation en 3 ème année d apprentissage Tâches à accomplir pour l unité de formation en 3 ème année d apprentissage 1. Processus de travail et étapes à suivre 1.1. Processus de travail Le formateur/la formatrice et l apprenti/l apprentie conviennent

Plus en détail

Fribourg, le 28 novembre 2014

Fribourg, le 28 novembre 2014 Section Service des constructions et de l'aménagement SeCA Bau- und Raumplanungsamt BRPA Rue des Chanoines 17, 1701 Fribourg Aménagement T +41 26 305 36 13, F +41 26 305 36 16 www.fr.ch/seca Réf: PW, AR

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: (Bail à loyer et à ferme) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: Le code des obligations 2 est modifié

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE

FORMULAIRE DE DEMANDE Programme de bourses d excellence et Programme d exemption des droits de scolarité supplémentaires pour les élèves internationaux en formation professionnelle - Programmes financés par le ministère de

Plus en détail

Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances

Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances Information préliminaire Statistique Zurich, le 19 septembre 2013 Révision des enquêtes sur les mouvements de capitaux (projet investmentbop) Assurances Table des matières Page 1. Aperçu 2 2. Objectifs

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

MINISTERES AMOUR CONCRET et FAIM DANS LE MONDE

MINISTERES AMOUR CONCRET et FAIM DANS LE MONDE MINISTERES AMOUR CONCRET et FAIM DANS LE MONDE PAGE DE GARDE DU FORMULAIRE DE DEMANDE NOM DE LA JURIDICTION : TITRE DU PROGRAMME : CITE/VILLAGE : ETAT/ PROVINCE/PAYS : DIRECTEUR DU PROGRAMME : ADRESSE

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL»

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion du matériel», des étapes du processus opérationnel

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE

FORMULAIRE DE DEMANDE Programme de bourses d excellence et Programme d exemption des droits de scolarité supplémentaires pour les élèves étrangers en formation professionnelle Programmes financés par le ministère de l'éducation,

Plus en détail

DÉROULEMENT DE LA PROCÉDURE «MESURES ANTIBRUIT SUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS»

DÉROULEMENT DE LA PROCÉDURE «MESURES ANTIBRUIT SUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS» Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges DÉROULEMENT DE LA PROCÉDURE «MESURES ANTIBRUIT SUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS» Le schéma de déroulement de la procédure

Plus en détail

Point 4a de l ordre du jour CX/GP 03/19/4

Point 4a de l ordre du jour CX/GP 03/19/4 Point 4a de l ordre du jour CX/GP 03/19/4 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITE DU CODEX SUR LES PRINCIPES GENERAUX Dix-neuvième session (extraordinaire) Paris, France, 17 21 novembre

Plus en détail

Gestion des données énergétiques GDE (EDM)

Gestion des données énergétiques GDE (EDM) Fiche produit Gestion des données énergétiques GDE (EDM) 1. Généralités Cette fiche produit fait partie intégrante du contrat. Les dispositifs de mesure utilisés pour la facturation de nos prestations

Plus en détail

Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive

Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive Document d information 2013 Document d information 2013 Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive En 2007, le gouvernement du Canada s est

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MOTTE DU CAIRE- TURRIERS

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MOTTE DU CAIRE- TURRIERS COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MOTTE DU CAIRE- TURRIERS Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2014 Rapport annuel relatif au prix et à la qualité

Plus en détail

Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Règlement de placement

Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Règlement de placement Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Règlement de placement Fondation de libre passage indépendante de Zurich (UFZ) Index 1 Objet 2 Généralités 3 Principes en matière de gestion de placements

Plus en détail

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations G / Bail forma tab DPE Arrêté du 8 février 2012 modifiant l'arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d'habitation proposés à

Plus en détail

APPEL D OFFRES RÉSERVÉ AUX MEMBRES EN RÈGLE DE LA J.C.C.Q.

APPEL D OFFRES RÉSERVÉ AUX MEMBRES EN RÈGLE DE LA J.C.C.Q. APPEL D OFFRES RÉSERVÉ AUX MEMBRES EN RÈGLE DE LA J.C.C.Q. POUR LES SERVICES D UN(E) VIDÉASTE EN MARGE DU GALA JPA DE LA JEUNE CHAMBRE DE COMMERCE DE QUÉBEC Jeune chambre de commerce de Québec 4600, boul.

Plus en détail

Nouvelle Politique sur la gestion des projets du Conseil du Trésor et son application aux projets de sites contaminés

Nouvelle Politique sur la gestion des projets du Conseil du Trésor et son application aux projets de sites contaminés Nouvelle Politique sur la gestion des projets du Conseil du Trésor et son application aux projets de sites contaminés N. Monteiro, Programme des sites contaminés du Nord, AADNC, Gatineau (Québec) M. Punt,

Plus en détail

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal Demande de citation ou de création de site du patrimoine Ville de Montréal Le présent formulaire permet de réaliser une demande de citation ou de constitution d un site du patrimoine. Vous trouverez en

Plus en détail