Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL?"

Transcription

1 Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL dossier DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000 Bruxelles - tél : 02/ fax : 02/

2 SOMMAIRE Association de fait ou ASBL 1. Introduction 2. Personnalité juridique 3. L association de fait: principe 3..1 Existence 3..2 Droit et Devoirs 3..3 Solutions pratiques 3..3 Mandats 4. L ASBL : principes 4.1 Existence 4.2 Droit et Devoirss 4.2 Responsabilité en pratique 4.3 Mandats et responsabilité des administrateurs 5. Les pouvoirs de l association de fait ou de l ASBL 6. Avantages et inconvénients pour un conseil des étudiants 6.1 Choix entre les deux structures 6.2 En faveur de l association de fait 6.2 En faveur de l ASBL 6.3 Point non significatifs 7. Avantages et inconvénients pour un conseil des étudiants 7.1 Choix entre les deux structures 7.2 En faveur de l association de fait 7.3 En faveur de l ASBL 7.4 Point non significatifs 8. Conclusion 9. Référence utiles

3 1. Introduction Les étudiants de Communauté française élisent chaque année leurs représentants au sein de leur haute école, université ou école supérieure des arts. Ces élus doivent alors s organiser en association afin de faire fonctionner, selon le cas, leur organisation représentative des étudiants ou leur conseil des étudiants. Dès lors, les questions qui se posent immédiatement est : comment «créer» cette association? Y a-t-il plusieurs formes de solution et, si oui, quelles sont les contraintes et les avantages qui y sont associés? 1. personnalite juridique La Constitution belge reconnaît la liberté d association. Celle-ci permet donc de s associer pour quelque motif légal que ce soit, sans obligation ou formalité préalable. Toutefois, si l État reconnaît à tous le droit de s associer, il ne reconnaît pas nécessairement une association comme autre chose que l ensemble des membres de l association. En d autres termes, il ne lui accorde pas toujours une identité, et donc des droits et des devoirs, distincts des identités, droits et devoirs individuels de ses membres. C est là qu intervient la notion de personnalité juridique. Une association peut, par des actes formels, c est-à-dire posés sous une forme juridique bien précise, être reconnue en tant que personne par l État. Selon les circonstances et ses besoins, l association se constitue alors par exemple en société anonyme (SA), société coopérative, et, dans le cas qui nous intéresse ici, en association sans but lucratif (ASBL). Une association constituée en ASBL jouit de la personnalité juridique ; en tant que personne morale, elle constitue, comme une personne physique, un sujet de droit à part entière et les actions que ses membres posent normalement dans le cadre de l association ressortent alors des droits et devoirs de celle-ci, et non des membres individuels. Lorsqu une association qui ne poursuit pas d activité commerciale ne se constitue pas en personne morale, le droit commun la reconnaît néanmoins en tant qu association de fait, un concept juridique qui explique la manière particulière dont on traite l association, tout en ne la reconnaissant pas en tant que personne morale. 3. L association de fait : principe 3.1. Existence Comme son nom l indique, on ne «crée» pas formellement une association de fait Elle existe ou non «dans les faits» et il revient au juge d apprécier cette existence. Dans le contexte d un conseil étudiant, on peut considérer qu à partir du moment où des élections valides ont été organisées dans une institution et que le conseil des étudiants se réunit effectivement, l association de fait existe, d autant plus que des décrets organisent effectivement la participation des étudiants grâce aux conseils des étudiants. L existence de statuts et de règlements permet naturellement de formaliser quelque peu cette existence et de la rendre incontestable Droits et devoirs L association de fait n étant pas une personne morale, elle n a, sur le plan juridique, pas de droits ou d obligations ou patrimoine propres, ce qui signifie que ceux-ci sont portés par ses membres. Selon les cas, le juge reconnaîtra une responsabilité collective des membres, ou uniquement une res-

4 ponsabilité individuelle. Celle-ci est a priori illimitée. Lorsqu il y a responsabilité collective, comme en matière de contrats, celle-ci n est en général pas solidaire mais à parts égales : cela signifie qu en cas de litige, les membres de l association seront généralement condamnés individuellement, et non collectivement, ce qui implique qu un membre ne doit pas payer pour un autre si celui-ci ne respecte pas ses obligations. Toutefois, en pratique, lorsque les membres de l association de fait établissent un contrat avec un entrepreneur, celui-ci peut y inclure une clause spécifiant la solidarité des membres. La loi prévoit également cette solidarité dans certains cas tels que les obligations envers l ONSS. En cas de dommages par contre, la responsabilité est en général individuelle! Cela signifie qu un volontaire ayant commis une faute sera en général le seul poursuivi, ce qui est évidemment un risque grave Solutions pratiques En pratique, beaucoup de personnes disposent d une assurance familiale en responsabilité civile qui couvre les dommages accidentels. Toutefois, par sécurité, il est recommandé de prendre pour l association de fait une telle assurance, afin de garantir une certaine tranquillité d esprit aux membres. Il suffit de contacter une compagnie d assurances et de lui demander de remettre une offre au CE. Dans la plupart des cas, le contrat proposé se décline sur une base annuelle, et dans le cas du Conseil étudiant, qui se renouvelle chaque année voire plus -, c est bien que ce soit le cas. Il suffira ensuite, à chaque relève, de prolonger le contrat pour une année supplémentaire Mandats L essentiel dans une association de fait est de pouvoir engager la responsabilité collective des membres de l association lorsqu on pose un acte pour celle-ci, puisque celui-ci sera formellement au nom du membre et non de l association. Pour éviter de se retrouver seul responsable en cas de conflit entre les membres par exemple, dans le cadre d un achat par exemple, il faut s assurer que l on soit bien mandaté par l association pour agir. Cela peut se faire par procuration, ou par mandat précisé dans les statuts ou les règlements. Ainsi, le trésorier de l association sera mandaté pour gérer les comptes en banque de celle-ci en engageant sa responsabilité collective, sauf en cas de faute grave bien entendu. Lorsqu un membre d une association de fait pose un acte pour lequel il n est pas mandaté, il n engage bien entendu pas la responsabilité des autres membres de l association. 4. L ASBL : principes 4.1. Existence Une ASBL ne se présume pas, elle doit se constituer valablement afin d être reconnue en tant que personne morale. Cela suppose un certain nombre d éléments : au moins 3 membres, un contrat d association, un siège social en Belgique, des statuts en règle et déposés au greffe du tribunal de commerce pour publication aux annexes du Moniteur belge (coût : 140 ), le dépôt au greffe des modifications aux statuts, des nominations (coût : 100 ), et de la liste des membres. Selon sa taille, une ASBL doit également déposer des comptes plus ou moins détaillés au greffe du tribunal. Le respect de l ensemble de ces obligations permet à l ASBL de bénéficier de la protection de la loi en tant que personne morale Droits et devoirs L ASBL a des droits, des obligations et un patrimoine propre, contrairement à l association de fait. En règle générale, il s agit donc de l association qui est responsable envers des tiers, et non ses membres individuels. La responsabilité d une ASBL est limitée à son patrimoine propre : la justice ne peut donc normalement pas faire saisir le patrimoine des membres d une ASBL si celle-ci ne respecte pas ses engagements.

5 4.3. Responsabilité en pratique Comme le patrimoine propre d une ASBL peut être très limité, afin que la responsabilité de celle-ci ne soit pas inapplicable, la loi impose aux ASBL la souscription d une assurance en responsabilité civile couvrant les volontaires actifs dans son cadre Mandats et responsabilité des administrateurs L ASBL est représentée juridiquement par ses administrateurs qui forment le conseil d administration. Cet organe peut prendre un autre nom dans les statuts. La nomination ainsi que la démission des administrateurs est soumise à un processus formel et doit être publiée au Moniteur belge. Une décision non publiée est une décision qui peut ne pas être reconnue. Un administrateur «qui n en est pas un» au sens juridique du terme n est, en théorie, pas habilité à engager l association et peut dès lors voir sa responsabilité personnelle engagée Il faut donc veiller à la régularité des nominations pour éviter les mauvaises surprises. A priori, l ASBL seule est responsable des engagements pris en son nom. Toutefois, dans certains cas de faute grave ou répétée, ses administrateurs peuvent être tenus personnellement responsables, notamment lorsqu ils outrepassent leurs mandats. 5. Les pouvoirs de l association de fait ou de l ASBL Il est possible de couvrir par une assurance la responsabilité des administrateurs. Les conseils des étudiants sont des associations à but politique avec un nombre d adhérents relativement limité. Leurs activités se résument souvent à des réunions et ils ont rarement du personnel propre. Ils n ont donc pas un grand patrimoine à gérer. Au sens du code civil, leurs droits et leurs obligations sont donc relativement limités, ce qui limite l intérêt des différences juridiques entre les deux structures. Les pouvoirs respectifs des deux formes d association sont par contre fondamentaux dans l exercice de leur mission. Dans ce domaine, il n y a priori pas de différence significative entre une association de fait bien organisée (avec de bons statuts) et une ASBL : une association de fait bien organisée peut prendre des décisions tout à fait valables juridiquement si elle le fait avec rigueur. 6. Avantages et inconvénients pour un conseil des étudiants Les conseils des étudiants ont des contraintes qui leur sont imposées par décret et leur nature a un impact sur leurs caractéristiques. Ainsi, en termes de contraintes, citons : la publication des nominations dans les organes de l institution, la tenue d une comptabilité. En termes de situation, citons : une grande difficulté à établir la continuité d année en année, une difficulté à une formalisation minimale, un problème de mémoire, peu de ressources pour s organiser Choix entre les deux structures Cette énumération nous guide dans notre réflexion sur les avantages et les inconvénients de l ASBL. Rappelons qu en pratique, le conseil des étudiants ne choisit pas réellement entre l association de fait et l ASBL, il est une association de fait s il ne choisit pas de passer en ASBL, et, dans tous les cas, il le reste jusqu à sa constitution effective en ASBL. S il est constitué en ASBL mais qu il ne respecte pas les contraintes de celle-ci, il s en dissocie automatiquement. Dans ce cas, l ASBL devient dormante et le conseil des étudiants est en pratique à nouveau une autre association de fait. Le statut d ASBL est donc compliqué à obtenir et conserver mais implique une protection significative par la loi. Le «statut» d association de fait s obtient «par défaut» mais n est lié à aucune protection particulière.

6 6.2. En faveur de l association de fait Simplicité (pas de formalités), Souplesse dans le changement, Coûts d administration (publication, comptes) plus bas En faveur de l ASBL Existence obligatoire de règles contraignantes à respecter dans la continuité, Protection légale en matière de responsabilité légèrement meilleure en pratique à prix égal à celle de l association de fait, Possibilité d ester en justice au nom de l association, Meilleure protection du patrimoine, Identité juridique claire pour le subventionnement de l activité Points non significatifs Gestion des nominations : processus formel exigé par les décrets, Comptes : obligations imposées par le décret, Validité équivalente d une décision prise en bonne et due forme. 7. Questions diverses 7.1. Puis-je me retourner contre un membre qui vole l argent du conseil? Bien sûr, et ce, quelle que soit la forme de l association! 7.2. Comment ouvrir un compte en banque à une association de fait? En théorie, une association de fait n a pas de compte à son nom. En pratique, une banque ouvrira un compte conjoint aux membres de l association si on lui fournit une copie des statuts et une décision habilitant ces membres à prendre des décisions financières Comment reprendre les comptes du conseil de l année précédente? Quelle que soit la forme de l association, il faut un acte clair de l association indiquant la(es) personne(s) mandatée(s) pour l année en cours sur les comptes afin que la «signature» (le nom d une personne physique pouvant agir pour l association) soit changée. En association de fait, il faut donc éviter absolument les comptes ouverts au nom du trésorier précédent uniquement, puisqu il faut alors son accord pour le reprendre. En ASBL, le compte doit être au nom de l association et un mandat de celle-ci permet d y accéder. 8.Conclusions Un certain nombre de différences juridiques sont finalement de peu d intérêt pour un conseil des étudiants car elles ont principalement une portée financière. Par contre, les éléments les plus frappants pour nous sont l équilibre entre les lourdeurs qu impose la personnalité juridique et la structure que donnent à l association ces contraintes. Les «grands» conseils des étudiants, par exemple ceux des universités, n ont pas besoin de se donner des contraintes pour assurer une certaine continuité. Par contre, s ils sont amenés à gérer eux-mêmes un certain patrimoine ou l engagement de personnel, ils peuvent avoir besoin de la personnalité juridique afin de bien assumer les obligations légales que cela implique. Les «petits» conseils des étudiants, dont l existence pratique est parfois aléatoire, ont par contre intérêt à se donner de la continuité et des règles claires afin de survivre à des périodes difficiles sans tout devoir reprendre à zéro par la suite, mais peuvent être légitimement handicapés par les contraintes formelles que leur imposerait le statut d ASBL. Un petit conseil très actif, dont la pérennité est assurée, n a ainsi normalement que peu d intérêt à quitter le statut d association de fait. Nous espérons que ces quelques considérations vous permettront d y voir plus clair, et que cette conclusion vous convainc de l importance d adapter son statut à sa situation, sans dogmatisme.

7 9. REfErences utiles Loi du 27 juin 1921 sur les associations sans but lucratif, les associations internationales sans but lucratif et les fondations. Loi du 2 mai 2002 sur les associations sans but lucratif, les associations internationales sans but lucratif et les fondations (Modification de la loi du 27 juin 1921). Les bons accords font les bons amis, G. Coene et R. Vanparys, Budget&Droits, n 194, septembre/octobre 2007, pp (disponible à la FEF) FICHES INFOS L accès au masters - la valorisation des études et acquis Association de fait ou ASBL: La forme juridique du conseil des étudiants L allocation d études supérieures Equivalence des diplômes Le financement de la Communauté française Les cotisations Mobilité étudiante Structure des études supérieures: La réforme de Bologne L admission aux études supérieures Les problèmes disciplinaires Limitation d accès pour les non-résidents Minerval, minervals réduits et autres droits d inscription Passe le témoin L année académique L engagement d un permanent par un conseil des étudiants Les jurys de la Communauté française Polytech L inscription à l université - Procédure en cas de refus (Université) Les conditions de la réussite et les recours en cas d échec (Université) Election du CE (Université) Numerus clausus «Dentisterie» (Université) Numerus clausus «Médecine» (Université) Le décret participation (Université) Fusion entre differentes HE (Hautes Ecoles) Inscription en Hautes écoles et procédure en cas de refus(hautes Ecoles) Le Projet pédagogique, social et culturel (PPSC) (Hautes Ecoles) Le réglement des études (RDE) (Hautes Ecoles) Les conditions de la réussite et les recours en cas d échec (Hautes Ecoles) DIC et DAC: Fixation du montant des frais qui peuvent être réclamés à l étudiant (Hautes Ecoles) Le droit d inscription spécifique (Hautes Ecoles) Election du CE (Hautes Ecoles) Le réglement général des examens (RGE) (Hautes Ecoles) Les crédits anticipés (Hautes Ecoles) L admission et l inscription en ESA (ESA) Les conditions de la réussite et les recours en cas d échec (ESA) Election du CE (ESA) DIC et DAC: Fixation du montant des frais qui peuvent être réclamés à l étudiant (ESA)

8 Le présent document a été élaboré avec l'aide de juristes par la Fédération des Etudiants Francophones (FEF). Toutes les informations sont certifiées correctes à la date du 29 septembre Toutefois, la FEF ne peut être tenu pour responsable des modifications législatives ultérieures à cette date. Aussi en cas de doute, veuillez vous adresser à votre conseil étudiant ou à la Fédération des Etudiants Francophones au 02/ PLUS D INFOS? >>> Fédération des Etudiants Francophones ASBL 20 rue de la Sablonnière, 1000 Bruxelles tél: 02/ fax: 02/ Prière de ne pas jeter sur la voie publique Ed. Responsable: Romain Gaudron PLUS D INFOS? >>>

Fiche Info METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL AIDE JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL

Fiche Info METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL AIDE JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL AIDE JURIDIQUE Fiche Info AIDE JURIDIQUE METTRE A JOUR LES STATUTS DE L ASBL Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000 Bruxelles - tél

Plus en détail

Fiche Info. les credits anticipes. les credits anticipes. dossier. dossier. les credits anticipes

Fiche Info. les credits anticipes. les credits anticipes. dossier. dossier. les credits anticipes Fiche Info dossier les credits anticipes les credits anticipes les credits anticipes dossier Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000 Bruxelles - tél : 02/223 0154 fax

Plus en détail

Fiche Info L ADMISSION AUX ETUDES SUPERIEURES L ADMISSION AUX ETUDES SUPERIEURES AIDE JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE

Fiche Info L ADMISSION AUX ETUDES SUPERIEURES L ADMISSION AUX ETUDES SUPERIEURES AIDE JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE L ADMISSION AUX ETUDES SUPERIEURES AIDE JURIDIQUE Fiche Info L ADMISSION AUX ETUDES SUPERIEURES AIDE JURIDIQUE Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000 Bruxelles - tél

Plus en détail

Fiche Info STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE

Fiche Info STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE Fiche Info AIDE JURIDIQUE STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE AIDE JURIDIQUE Fédération des Étudiants Francophones ASBL 20 rue

Plus en détail

Fiche Info. haute ecole INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER DOSSIER

Fiche Info. haute ecole INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER DOSSIER INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER Fiche Info haute ecole DOSSIER INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue

Plus en détail

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDE JURIDIQUE esa Fiche Info AIDES JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000

Plus en détail

Fiche Info. Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant

Fiche Info. Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant Fiche Info AIDE JURIDIQUE Président, trésorier, secrétaire: trois fonctions clés au sein d un conseil étudiant AIDE

Plus en détail

DEPOSER SES STATUTS ARTIST PROJECT

DEPOSER SES STATUTS ARTIST PROJECT DEPOSER SES STATUTS ARTIST PROJECT iles asbl 1- La rédaction des statuts La première étape de la constitution de votre future asbl est la rédaction des statuts. Pour ce faire, les fondateurs se réunissent

Plus en détail

Fiche Info. haute ecole AIDE JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE

Fiche Info. haute ecole AIDE JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE LES CONDITIONS de la reussite AIDE JURIDIQUE Fiche Info haute ecole AIDE JURIDIQUE LES CONDITIONS de la reussite et les recours en cas d echec Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la

Plus en détail

Association de fait ou ASBL? Quels avantages et quels inconvénients?

Association de fait ou ASBL? Quels avantages et quels inconvénients? Association de fait ou ASBL? Quels avantages et quels inconvénients? Dans les grandes lignes Association de fait Groupement de personnes réunies par une passion commune Elle n est régie pas aucune disposition

Plus en détail

NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS

NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS NOUVELLE LOI SUR LES ASBL: NOUVELLES FORMALITES ET PUBLICATIONS La nouvelle loi du 2 mai 2002 sur les asbl apporte des changements : - dans la rédaction des statuts ; - dans les formalités et les publications

Plus en détail

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Conseil des barreaux européens Council of Bars and Law Societies of Europe Association internationale sans but lucratif Rue Joseph II, 40 /8 1000 Bruxelles T. : +32 (0)2 234 65 10 F. : +32 (0)2 234 65

Plus en détail

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES Association Internationale Sans But Lucratif STATUTS Approuvé par l Assemblée Générale du 16/06/2015 Dénomination, but et objectif

Plus en détail

QUE SAVEZ-VOUS SUR LES ASSOCIATIONS?

QUE SAVEZ-VOUS SUR LES ASSOCIATIONS? QUE SAVEZ-VOUS SUR LES ASSOCIATIONS? Ces questions concernent toutes les associations loi de 1901. Concernant les associations sportives, des exigences particulières peuvent être demandées par vos fédérations

Plus en détail

1 copie de l acte pour le dossier + 2 x Formulaire I et II. 1 copie de l acte pour le dossier + 2 x Formulaire I et le cas échéant II

1 copie de l acte pour le dossier + 2 x Formulaire I et II. 1 copie de l acte pour le dossier + 2 x Formulaire I et le cas échéant II ASSOCIATIONS, FONDATIONS et ORGANISMES : UTILISATION DES FORMULAIRES 1. Associations, Fondations et Organismes existantes. Formulaires à utiliser SITUATION JURIDIQUE Coûts 1 2013 Nombre exemplaires Modification

Plus en détail

Statuts de l association Electrolab

Statuts de l association Electrolab Statuts de l association Electrolab Mardi 16 Novembre 2010 Article 1 : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 1901 relative au contrat

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

Statuts modifiés. Association Rhône-Alpes des professionnels du Développement Economique Local. > Document du 18/03/2011 Stagiaire ARADEL

Statuts modifiés. Association Rhône-Alpes des professionnels du Développement Economique Local. > Document du 18/03/2011 Stagiaire ARADEL Statuts modifiés Association Rhône-Alpes des professionnels du Développement Economique Local > Document du 18/03/2011 Stagiaire ARADEL ARADEL 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. 04 37 28 64 64 Fax 04 37 65

Plus en détail

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne)

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Madame, Mademoiselle, Monsieur, Afin de permettre l examen de votre demande d admission à

Plus en détail

La faillite et décharge de caution

La faillite et décharge de caution La faillite et décharge de caution 025 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement

Plus en détail

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES PAGE 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 3.00 ÉVALUATION DU RISQUE... 3 3.01 Demande d ouverture de crédit...

Plus en détail

La dissolution d une asbl

La dissolution d une asbl FICHE PRATI QUE La dissolution d une asbl La dissolution d une association sans but lucratif est un acte qui a pour but de mettre juridiquement fin à son existence. Pouvant résulter d une action volontaire

Plus en détail

Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables

Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables 1/ Objet et domaine d application date de mise à jour : 31 juillet 2012 - harmoniser les pratiques et améliorer la coordination entre

Plus en détail

DISTRICT DE MONTRÉAL. OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées c. BANQUE NATIONALE ET AL.

DISTRICT DE MONTRÉAL. OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées c. BANQUE NATIONALE ET AL. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL N : 500-06-000372-066 N : 500-06-000373-064 Recours collectifs COUR SUPÉRIEURE OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées

Plus en détail

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Position de la Fédération des Étudiant(e)s Francophones (F.E.F.) discutée puis adoptée lors des Conseils du 25 septembre

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique L huissier de justice auxiliaire de justice et partenaire 1. QUI EST L HUISSIER DE JUSTICE? L huissier de justice

Plus en détail

Réussir la création de son association loi 1901

Réussir la création de son association loi 1901 2015 Réussir la création de son association loi 1901 Assistant-juridique.fr Sommaire ETAPE 1 REDIGER LES STATUTS DE SON ASSOCIATION LOI 1901... 8 I Que doivent contenir les statuts?... 8 A) Un contenu

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

25. Contrôle 1. Quelles sociétés ne sont pas tenues de nommer un commissaire? 2. Qui peut être commissaire et qui le nomme?

25. Contrôle 1. Quelles sociétés ne sont pas tenues de nommer un commissaire? 2. Qui peut être commissaire et qui le nomme? Le gérant de la SPRL 71 25. Contrôle 1. Quelles sociétés ne sont pas tenues de nommer un commissaire? L article 141 C. soc. définit les sociétés qui ne sont pas tenues de nommer un commissaire. En pratique,

Plus en détail

Code de conduite Zoomit

Code de conduite Zoomit Code de conduite Zoomit Dans ce document : 1. Objectif 2. Champ d application 3. Qu est-ce que Zoomit et quelles parties sont concernées? 4. Organisation, contrôle et informations complémentaires 5. Sécurité

Plus en détail

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 Entre les adhérents aux présents statuts est constituée une association qui

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION MOBSYA. Art. 3 Le siège de l Association est à Lausanne. Sa durée est illimitée.

STATUTS DE L ASSOCIATION MOBSYA. Art. 3 Le siège de l Association est à Lausanne. Sa durée est illimitée. STATUTS DE L ASSOCIATION MOBSYA Forme juridique, but et siège Art. 1 Alinéa 1 Sous le nom d association Mobsya est créée une association à but non lucratif régie par les présents statuts et par les articles

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION. l Institut des juristes d entreprise

FORMULAIRE D INSCRIPTION. l Institut des juristes d entreprise FORMULAIRE D INSCRIPTION à renvoyer à l IJE, rue des Sols 8, 1000 Bruxelles Par la présente, je souhaite poser ma candidature comme membre de l Institut des juristes d entreprise MERCI D ECRIRE EN LETTRES

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION 3, place du Commerce, bureau 501, Île des Sœurs (Verdun), Québec H3E 1H7 Téléphone : (514) 767 4040 ou 1 (800) 640 4050 Courriel : info@iqpf.org

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO

STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO I BUTS, AFFILIATION, RESSSOURCES, SIEGE, DUREE I.1 Sous le nom de ASSOCIATION DES AMIS DE, ci-après «ASSOCIATION» est créée une association régie par

Plus en détail

Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription

Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription Vu le décret n 84-13 du 05 janvier 1984, Vu l avis du conseil des études et de la vie universitaire du 05 avril 2013,

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut Arrêté royal du 15 février 2005 relatif à l exercice de la profession de comptable agréé et de comptable-fiscaliste agréé dans le cadre d une personne morale Source : Arrêté royal du 15 février 2005 relatif

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

Association pour le Développement du Coaching Professionnel en Languedoc Roussillon STATUTS DE L ASSOCIATION. Statuts constitutifs : Mars 2007

Association pour le Développement du Coaching Professionnel en Languedoc Roussillon STATUTS DE L ASSOCIATION. Statuts constitutifs : Mars 2007 Association pour le Développement du Coaching Professionnel en Languedoc Roussillon ADECOACH - LR STATUTS DE L ASSOCIATION Statuts constitutifs : Mars 2007 La Mogère 2235 route de Vauguières 34 000 Montpellier

Plus en détail

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS Article 1 Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Association. Cadre réservé au service Exercice n

Association. Cadre réservé au service Exercice n Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention Cadre réservé au service Exercice n Association :...... Montant de la subvention sollicitée:... (Joindre

Plus en détail

Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et guichet unique

Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et guichet unique Mairie de Pontcharra Service des marchés publics 95 avenue de la Gare BP 49 38530 Pontcharra cedex Tél: 04 76 97 11 65 Acquisition d un logiciel métier : solution de gestion des Relations administrés et

Plus en détail

CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL

CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LE CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL Notre métier, c est votre garantie Le conseil syndical

Plus en détail

SOMMAIRE. Allianz All-In-One Pro Conditions générales AD1082FR-09/13 1

SOMMAIRE. Allianz All-In-One Pro Conditions générales AD1082FR-09/13 1 SOMMAIRE Article 1 Dispositions préliminaires.. p. 2 Article 2 Conditions de base. p. 2 Article 3 Aperçu des contrats d assurance dont le package peut se composer p. 2 Article 4 Particularités d un package

Plus en détail

CHARTE DU SYSTEME D'ECHANGE LOCAL DU VAL D YERRES

CHARTE DU SYSTEME D'ECHANGE LOCAL DU VAL D YERRES CHARTE DU SYSTEME D'ECHANGE LOCAL DU VAL D YERRES Le principe d un Système d Echange Local (SEL) est d offrir la possibilité d échanger autrement et librement, en privilégiant le lien plutôt que le bien,

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Le Groupement Momentané d Entreprises

Le Groupement Momentané d Entreprises Le Groupement Momentané d Entreprises Les groupements momentanés d entreprises (GME): LA COTRAITANCE Geoffrey PIESEN Qu est ce qu un GME? C est une juxtaposition d entreprises qui mettent en commun leurs

Plus en détail

Dossier de demande personne morale exploitant forestier

Dossier de demande personne morale exploitant forestier La demande d agrément doit impérativement être introduite sur les formulaires en néerlandais. La présente traduction est uniquement destinée aux demandeurs francophones afin de les aider à compléter les

Plus en détail

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Le 1 janvier 2013, il est fondé entre les adhérents par les présents statuts une association, régie par la Loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Les dispositions relatives à la réforme des sociétés commerciales prévues dans la loi n 2008-776 de modernisation de

Plus en détail

Au Crédit Mutuel, un crédit réfléchi et ça, guide. clarté. crédits. conso

Au Crédit Mutuel, un crédit réfléchi et ça, guide. clarté. crédits. conso Au Crédit Mutuel, JE M engage dans un crédit réfléchi et ça, ça change tout. guide clarté crédits conso guide clarté crédits conso SOMMAIRE Le crédit réfléchi page 4 Financer vos projets page 6 Regrouper

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers présenté à l Autorité des marchés financiers dans le cadre de la consultation relative à la distribution de produits d assurance par les concessionnaires et autres marchands d automobiles Octobre 2006

Plus en détail

Convention ou accord collectif

Convention ou accord collectif ENGAGEMENT INTERNE A L ENTREPRISE DIFFERENTES METHODES DE MISE EN PLACE UN CONTRAT L article L.911-1 du Code de la sécurité sociale précise que les garanties collectives relevant de la protection sociale

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

CIRCULAIRE COMMUNE 2007-9 -DRE Paris, le 28/06/2007. Objet : La clause de respiration. Madame, Monsieur

CIRCULAIRE COMMUNE 2007-9 -DRE Paris, le 28/06/2007. Objet : La clause de respiration. Madame, Monsieur CIRCULAIRE COMMUNE 2007-9 -DRE Paris, le 28/06/2007 Objet : La clause de respiration Madame, Monsieur La réglementation de l Agirc et de l Arrco, applicable depuis le 1 er juillet 2002, autorise des changements

Plus en détail

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE E T D E S L I B E R T É S Sommaire L INFORMATION DES PERSONNES FICHÉES page 2 LES INFORMATIONS QUI PEUVENT

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

FORFAIT ANNUEL EN JOURS

FORFAIT ANNUEL EN JOURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N 52 DU 17 SEPTEMBRE 2015 FORFAIT ANNUEL EN JOURS Préambule Le présent accord a pour objet la fixation

Plus en détail

Avec le soutien du FSE

Avec le soutien du FSE PROCEDURE A L INTENTION DU CANDIDAT 1 Comment valoriser les acquis de l'expérience? Préambule Valoriser son expérience prend du temps. Nous vous recommandons d entamer cette démarche dès le mois de janvier.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ALLIANCE SEP GENÈVE-RÉGION

STATUTS DE L ASSOCIATION ALLIANCE SEP GENÈVE-RÉGION STATUTS DE L ASSOCIATION ALLIANCE SEP GENÈVE-RÉGION I. DISPOSITIONS GENERALES ART. 1 NOM ET SIÈGE Sous le nom «ALLIANCE SEP» une association est constituée à but non lucratif régie par les présents statuts

Plus en détail

S informer sur. Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse

S informer sur. Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse S informer sur Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse Autorité des marchés financiers Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse Sommaire Quelle différence entre AGO et AGE?

Plus en détail

Certification du club. Protocole d accord

Certification du club. Protocole d accord Certification du club Protocole d accord Un protocole d accord (MOU) officiel sera fourni par leur district aux clubs participant aux subventions de la Fondation Rotary. Cette feuille de travail détaille

Plus en détail

Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL

Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL Préambule Depuis le temps que nous donnons des formations en comptabilité pour le secteur associatif, nous sommes souvent confrontés

Plus en détail

I. Les membres effectifs

I. Les membres effectifs CREER Les droits et obligations des membres La nouvelle loi sur les ASBL distingue principalement deux types de membres : les membres effectifs, les membres adhérents. Il existe également d'autres types

Plus en détail

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse.

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse. Titre préliminaire AEAG : Association des Etudiants Albanais de Genève Art. - CONSTITUTION L Association des Etudiants Albanais de Genève (AEAG) est une association sans but lucratif organisée corporativement

Plus en détail

Statuts de la CFHM. Article 1 - Dénomination. Article 2 - Durée. Article 3 - Siège C.F.H.M. 10/26

Statuts de la CFHM. Article 1 - Dénomination. Article 2 - Durée. Article 3 - Siège C.F.H.M. 10/26 C.F.H.M. 10/26 Article 1 - Dénomination Il est formé entre les membres qui adhèrent aux présents statuts une fédération, régie par les dispositions du Livre IV du code du Travail, qui prend la dénomination

Plus en détail

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation S implanter au Maroc : Quelle forme juridique choisir? Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation juridique. Ces choix ont des conséquences sur les plans juridique,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE REGLEMENT INTERIEUR DE L'ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE ASSOCIATION DE DEFENSE DES DROITS ET DE PROTECTION DES INTERETS DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE MBARIGO (A. DE. MBA.) BP 677 SAINT-LOUIS (SENEGAL) REGLEMENT INTERIEUR

ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE MBARIGO (A. DE. MBA.) BP 677 SAINT-LOUIS (SENEGAL) REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE MBARIGO (A. DE. MBA.) BP 677 SAINT-LOUIS (SENEGAL) REGLEMENT INTERIEUR Article 1 : Définition Il est créé une œuvre collective qui prend le nom de l Association pour

Plus en détail

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement ANNEXE N 3 Médiateur de la Société générale Le rapport d activité de la médiation est uniquement interne, nous n avons donc pas pu en avoir connaissance Historique du dispositif de médiation C est le 15

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Gestion électronique des procurations

Gestion électronique des procurations Gestion électronique des procurations Table des matières Généralités... 2 1. Approuver des procurations... 4 1.1 Section «Procurations à approuver»... 4 1.2 Section «Signaux»... 6 1.3 Messages particuliers...

Plus en détail

Objet : Suscription des contrats d assurances. Règlement de Consultation

Objet : Suscription des contrats d assurances. Règlement de Consultation Commune de Charlieu Mairie de Charlieu 12 rue Jean Morel B.P. 77 42 190 CHARLIEU Tél : 04.77.69.33.89 Fax : 04.77.69.07.28 E-mail : dgs@ville-charlieu.fr Objet : Suscription des contrats d assurances Règlement

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION AIRSOFT CONTACT

STATUTS DE L ASSOCIATION AIRSOFT CONTACT STATUTS DE L ASSOCIATION AIRSOFT CONTACT CONSTITUTION Article 1 er Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

Se porter caution : un engagement financier

Se porter caution : un engagement financier JUIN 2015 N 19 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Se porter caution : un engagement financier Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR PRÉAMBULE Le présent document est un modèle mis à la disposition des ASBL PO de l enseignement catholique s inspirant des principes

Plus en détail

statuts clong-volontariat Modifiés en assemblée générale le 11 avril 2005 comité de liaison d organisations non gouvernementales de volontariat

statuts clong-volontariat Modifiés en assemblée générale le 11 avril 2005 comité de liaison d organisations non gouvernementales de volontariat clong-volontariat comité de liaison d organisations non gouvernementales de volontariat statuts Modifiés en assemblée générale le 11 avril 2005 14, passage Dubail - 75010 PARIS - tél. : 01 42 05 63 00

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

Statuts de l association Trafic

Statuts de l association Trafic Statuts de l association Trafic I. Forme juridique, but et siège Art. 1 Sous le nom de «Trafic», il est créé une Association à but non lucratif régie par les présents statuts et par les articles 60 et

Plus en détail

FORMULAIRE D IDENTIFICATION DE LA SOCIETE

FORMULAIRE D IDENTIFICATION DE LA SOCIETE Veuillez consulter la notice explicative ci-jointe avant de compléter ce formulaire. CH Section 1 : Renseignements concernant votre société Dénomination sociale de la société Adresse siège social -Rue

Plus en détail

Le jugement déclaratif de faillite

Le jugement déclaratif de faillite Le jugement déclaratif de faillite 016 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. La matière abordée a été volontairement vulgarisée

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE 27/02/2015 L EURL - Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dotée de la personnalité morale, n est pas une nouvelle forme de société ; c est

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE. (3 septembre 2012)

NOTE CIRCULAIRE. (3 septembre 2012) Direction Protocole Service P1.1 NOTE CIRCULAIRE LE STATUT PRIVILEGIE DES CONJOINT(E)S ET DES PARTENAIRES LEGAUX (LEGALES) NON-MARIE(E)S DES MEMBRES DU PERSONNEL DES POSTES CONSULAIRES (3 septembre 2012)

Plus en détail

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Tél. : 04 73 31 87 51 / 04 73 31 87 54 Mail : vae.vap.sfp@univ-bpclermont.fr SFP-EN70 Date de révision : 01/09/2015 Qu

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

Se porter caution : un engagement financier

Se porter caution : un engagement financier AVRIL 2014 N 19 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Se porter caution : un engagement financier Ce mini-guide vous est offert par :

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 19. Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 19. Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 19 Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE octobre 2005 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle des textes de

Plus en détail

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes I - Cas de nomination dans les différentes formes de société 1) Les sociétés par actions a) Les Sociétés Anonymes (SA) La nomination d un ou plusieurs CAC est obligatoire dans les SA. L art. L. 225-16

Plus en détail

L A.S.B.L. est donc définie par la négative, c'est-à-dire par l énumération des activités non autorisées dans son chef.

L A.S.B.L. est donc définie par la négative, c'est-à-dire par l énumération des activités non autorisées dans son chef. L ASSOCIATION SANS BUT LUCRATIF DÉFINITION DE L ASSOCIATION SANS BUT LUCRATIF L'A.S.B.L. EST UNE ASSOCIATION DOTÉE DE LA PERSONNALITÉ JURIDIQUE QUI NE SE LIVRE PAS À DES OPÉRATIONS INDUSTRIELLES OU COMMERCIALES

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ------------------------- LES AMIS DU QUARTIER DE LA MOTTE

STATUTS DE L ASSOCIATION ------------------------- LES AMIS DU QUARTIER DE LA MOTTE STATUTS DE L ASSOCIATION ------------------------- LES AMIS DU QUARTIER DE LA MOTTE DECLAREES SOUS LE REGIME DE LA LOI DU PREMIER JUILLET 1901 ET DU DECRET DU 16 AOUT 1901 ARTICLE 1 er : DENOMINATION Il

Plus en détail

La convention AERAS en 10 points-clés

La convention AERAS en 10 points-clés La convention AERAS en 10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

ACQUISITION, MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS

ACQUISITION, MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS Mairie de Pontcharra 95 avenue de la Gare 38530 Pontcharra ACQUISITION, MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS Marché INFO2015-01 RÈGLEMENT DE CONSULTATION Date limite de remise des dossiers : Le vendredi 3 avril

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 14 Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Nouvelle édition valable à compter du 28 avril 2006 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction

Plus en détail

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Règles de procédure de l Ombudsman des banques suisses Art. 1: Mission de l Ombudsman

Plus en détail