Réplication des données

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réplication des données"

Transcription

1 Réplication des données Christelle Pierkot FMIN 306 : Gestion de données distribuées Année

2 Echange d information distribuée Grâce à un serveur central Une seule copie cohérente Accès à distance Gestion centralisée Connexion permanente Par la réplication Une copie sur chaque machine Accès local Multimaîtres Mode déconnecté

3 Réplication des données Avantages Disponibilité des données Favorise le partage et le parallélisme Améliore les performances d accès aux données Inconvénients Gestion complexe des mises à jour Vérification de la cohérence entre les données répliquées et les données de référence => Echanges de messages entre sites

4 Organisation de la réplication Placement (Comment les copies sont situées sur le réseau?) Réplication Totale Réplication Partielle Configuration (Quelles sont les copies qui sont modifiables?) Mono-Maître ou copie primaire Multi-Maîtres

5 Propagation des mises à jour (1/2) Responsabilité (Qui déclenche la propagation des mises à jour?) Mode Push Mode Pull Déclenchement (Quand la propagation des maj sera déclenchée?) A la demande Dès que possible Périodiquement

6 Propagation des mises à jour (2/2) Communication (Comment la propagation est effectuée?) Point à point Multicast Contenu (Quelle est la nature du contenu propagé?) Données Opérations Transactions Message

7 Cohérence des répliques Cohérence transactionnelle A : Atomicité C : Cohérence I : Isolation D : Durabilité Cohérence mutuelle Convergence des répliques

8 Problème de la cohérence Copie de Paul Ecrire Lire Paul Copie de Jeanne Ecrire Lire Jeanne

9 Cohérence des répliques : solutions Cohérence forte : Réplication synchrone Lorsqu on veut que toutes les données réparties aient à chaque instant la même valeur Les mises à jour sont prises en compte immédiatement sur les autres sites Cohérence faible : Réplication asynchrone Lorsqu on veut pouvoir à tout instant, accéder, créer, modifier ou encore supprimer une données, quelque soit le site Transaction effectuée sur un site et propagée ensuite aux autres Les données peuvent diverger ponctuellement

10 Réplication synchrone (1/4) Lorsqu on veut que toutes les données réparties aient à chaque instant la même valeur Propagation intégrée à la transaction Données à jour Cohérence garantie A tout moment Sur tous les sites Nombreux échanges Utilisation de verrous

11 Exemple de réplication synchrone Copie de Paul Ecrire Ecrire Paul OK OK Non OK Copie de Jeanne Ecrire Jeanne

12 Réplication synchrone (2/4) Réplication mono-maitre synchrone Coté Maître Lecture =>Traitement local + Réponse Ecriture Traitement local Transmission Réponse Coté Esclaves (ou cibles) Lecture => Traitement local + Réponse Ecriture provenant d une application => Refus Ecriture provenant du maître => Traitement

13 Réplication synchrone (3/4) Réplication multimaîtres synchrone Lecture => Verrou local, lecture locale, réponse Ecriture provenant d une application Verrou local, écriture locale, transmission aux autres maîtres, attente des OK Ecriture venant d un autre maître Verrou local, écriture locale, réponse

14 Réplication synchrone (4/4)

15 Protocoles de réplication synchrone ROWA : Read Once, Write All Lire la copie sur le site i Transmettre écriture à tous les autres sites Attendre réponse sites OK validation de la transaction sur tous les sites Non OK, transaction annulée Bloquant dès qu un site est en panne ROWAA : ROW All Available Transmettre seulement aux sites disponibles Quorum Introduction de la notion de poids Généralisation de ROWA

16 Réplication asynchrone (1/6) Transaction validée sur un site Mises à jour propagées ensuite sur les autres sites dans une autre transaction Disponibilité des données Temps de réponse des transaction Non cohérence immédiate des copies Divergences possibles entre les répliques

17 Réplication asynchrone (2/6)

18 Réplication asynchrone (3/6) Réplication mono-maitre asynchrone Coté Maître Lecture locale + réponse Ecriture : locale + réponse Validation locale Transmission aux autres sites Coté Esclaves Lecture locale + réponse Ecriture venant d une application : Refus Ecriture venant du maitre : Traitement Validation locale Sérialisation des transactions Exécution selon un ordre compatible avec l ordre du site maitre Panne du site maitre => Données non disponibles Eloignement du site maitre =>cout de communication

19 Réplication asynchrone (4/6) Réplication multimaîtres asynchrone pessimiste Divergence ponctuelle des copies Données modifiées localement Contrôle des incohérences a priori Utilisation de contraintes et verrous appliqués sur les communications entre répliques Illusion pour l utilisateur qu il n existe qu une seule copie Difficilement utilisable en mode déconnecté Mort des verrous, latence

20 Exemple de protocole pessimiste

21 Réplication asynchrone (6/6) Réplication multimaîtres asynchrone optimiste Mise à jour libre sur chaque site Envoi des mises à jour aux autres répliques Intégration de toutes les écritures a priori Contrôle de cohérence a postériori sur chacune des répliques Détection des conflits lors de la synchronisation Utilisation de procédures de réconciliation des écritures divergentes Mode déconnecté, coopération N impose pas de contraintes entre les sites Difficulté de maintenir la cohérence entre répliques Explosion combinatoire des possibilités de réconciliation. Comment on réconcilie? Objectif : Cohérence et convergence à terme

22 Exemple de protocole optimiste??

23 Les conflits (1/8) Lecture sale E1(x), L2(x),a1 La transaction T2 a lu un état de x qui n existe pas Exemple x = 100 T1 = modifier(x,200) => x1= 200 T2 => x2= 200 a1 => x =100 x2 = 200 alors que x = 100

24 Les conflits (2/8) Lecture non répétable L1(x), E2(x), c2, L1(x) La transaction T1 lit deux valeurs différentes de x Exemple x=100 T1 => x1 = 100 T2 = modifier(x,200) => x2 = 200 c2 => x = 200 T1 => x1 = 200

25 Lecture fantôme Les conflits (3/8) Contrainte x=y L1(x), E2(x), E2(y), c2, L1(y) La contrainte n est pas respectée Exemple x = y = 100 L1(x) => x1 = 100 E2(x) = modifier(x,200) => x2 = 200 E2(y) = modifier(y,200) => y2 = 200 c2 => x, y = 200 L1(y) => y1 = 200 Contrainte non respectée pour T1

26 Les conflits (4/8) Ecriture fantôme Contrainte x =y L1(x), L2(y), E1(y), E2(x) Exemple x=y = 100 L1(x) => x1 = 100 L2(y) => y2 = 100 E1(y) = modifier(y,200) => y1 = 200 E2(x) = modifier(x, 200) => x2 = 200 Violation de contrainte : x1 y1 et x2 y2

27 Les conflits (5/8) Ecriture perdue L1(x), E2(x), E1(x), c1 T1 écrase la mise à jour de T2 Exemple x = 100 T2 = Modifier(x,200) => x 2 = 200 T1 = Modifier(x,300) => x 1 = 300 C1 => x=300 x = 300 Perte de x = 200

28 Les conflits (6/8) Ecriture sale E1(x), E2(x), a1, c2 Mauvaise valeur de x Exemple x = 100 T1 = Débiter(x,300) => x 1 = -200 T2 = Créditer(x,500) => x 2 = 300 a1 => x=100 c2 => x=300 x = 300 alors que x = 600

29 Les conflits (7/8) Détection des conflits Conflits de mise à jour Mise à jour simultanée du même objet Conflits d unicité Contrainte d intégrité non respectée Conflit de suppression Accès à un objet n existant plus

30 Les conflits (8/8) Résolution des conflits : Réconciliation Manuelle Administrateur de la BD Automatique Ecraser, ignorer Priorité de site Estampille Pour les types numériques : moyenne, min, max, Spécifique à l application Procédure stockée

31 Exemples : Oracle Réplication d un ensemble de tables sur plusieurs serveurs Asynchrone mono-maître ou multimaîtres selon la configuration Opérations : Mise à jour, Insertion, Suppression Propagation : Mode Push et Pull Gestion des conflits Détection automatique intra table Détection manuelle inter table Résolution automatique pour les conflits de mise à jour Résolution manuelle pour les autres

32 Exemples : POSTGRESQL Slony 1 réplication asynchrone mono-maitre Opérations : Mise a jour, Insertion, Suppression Gestion des conflits à la charge de l utilisateur Slony 2 Réplication synchrone multimaîtres Opérations : Mise à jour, Insertion, Suppression Gestion des conflits Laissée à la charge de l utilisateur Grâce à des règles prédéfinies

33 Exemples : MYSQL Tous les objets sont répliqués Réplication asynchrone mono-maître Opérations : Mise à jour, Insertion, Suppression Gestion des conflits à la charge de l utilisateur

34 Exemple : SQL SERVER 2000 Réplication asynchrone multimaîtres Opérations : Mise à jour, Insertion, Suppression Propagation : Push et Pull Gestion des conflits automatique mais résolution uniquement via un serveur dédié

35 C est fini pour aujourd hui ;-)

Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345

Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345 Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345 Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr http://www-bd.lip6.fr/ens/li345-2013/index.php/lescours 1 Contenu Transactions en pratique Modèle relationnel-objet

Plus en détail

Réplication des bases de données

Réplication des bases de données Réplication des bases de données Stéphane Gançarski Hubert Naacke LIP6 Université Paris 6 1 Références Livre Articles Cours Principles of Distributed Database Systems Eager Replication [KA 2000]: Bettina

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 12 : Concurrence d accès Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Accès concurrents Définitions Verrous Collisions Niveaux de cohérence Blocage

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Cours de Base de Données Cours n.12

Cours de Base de Données Cours n.12 Cours de Base de Données Cours n.12 Gestion des transactions : contrôle de concurrence Elisabetta De Maria - http://www.i3s.unice.fr/ edemaria/ UFR Sciences et Laboratoire I3S, CNRS 2013-2014 Université

Plus en détail

Les transactions 1/40. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions

Les transactions 1/40. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions 1/40 2/40 Pourquoi? Anne-Cécile Caron Master MAGE - BDA 1er trimestre 2013-2014 Le concept de transaction va permettre de définir des processus garantissant que l état de la base est toujours cohérent

Plus en détail

Haute-disponibilité et bases de données

Haute-disponibilité et bases de données PostgreSQLFr.org, le portail francophone des services autour de PostgreSQL Haute-disponibilité et bases de données Association PostgreSQLFr http://www.postgresqlfr.org Dr. Stéphane SCHILDKNECHT Président

Plus en détail

Les transactions 1/46. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions

Les transactions 1/46. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions 1/46 2/46 Pourquoi? Anne-Cécile Caron Master MAGE - SGBD 1er trimestre 2014-2015 Le concept de transaction va permettre de définir des processus garantissant que l état de la base est toujours cohérent

Plus en détail

La replication dans PostgreSQL

La replication dans PostgreSQL 10 mars 2011 Sommaire 1 Introduction 2 Les différents modes de réplication 3 La réplication par journaux Mise en place de la réplication en hot standby Limitations et critiques du hot standby Avenir du

Plus en détail

Base de données II Module 3b

Base de données II Module 3b Base de données II Module 3b Bases de données répliquées Environnement Oracle et SQL Server Eddy.Meylan@hegne.ch E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 1 Plan

Plus en détail

Sommaire. La haute-disponibilité. L'offre OpenSource. Les systèmes tiers. MySQL

Sommaire. La haute-disponibilité. L'offre OpenSource. Les systèmes tiers. MySQL Sommaire La haute-disponibilité La réplication Failover / Switchover Le cluster L'équilibrage de charge L'offre OpenSource PostgreSQL Ingres Les systèmes tiers C-JDBC Daffodil Replicator MySQL Qu'est-ce?

Plus en détail

Implémentation des SGBD

Implémentation des SGBD Implémentation des SGBD Structure générale des applications Application utilisateur accédant à des données d'une base Les programmes sous-jacents contiennent du code SQL Exécution : pendant l'exécution

Plus en détail

Quel SGBDR pour VFP?

Quel SGBDR pour VFP? D. Peralta le 4 mars 2008 Rencontres AtoutFox 2007/2008 Quel SGBDR pour VFP? Lors des précédentes rencontres, nous avons écrit des articles sur l utilisation des SGBDR avec VFP. Nous avons vu les différentes

Plus en détail

Gestion des transactions et accès concurrents dans les bases de données relationnelles

Gestion des transactions et accès concurrents dans les bases de données relationnelles Gestion des transactions et accès concurrents dans les bases de données relationnelles Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Fev.

Plus en détail

Gestion répartie de données - 1

Gestion répartie de données - 1 Gestion répartie de données - 1 Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA et IMAG-LSR) http://sardes.inrialpes.fr/~krakowia Gestion répartie de données Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Loïc Paulevé, Nassim Hadj-Rabia (2009), Pierre Levasseur (2008) Licence professionnelle SIL de Nantes, 2009, version 1 Ces notes ont été élaborées

Plus en détail

EJB avancés. Transactions Sécurité Ressources Performances

EJB avancés. Transactions Sécurité Ressources Performances EJB avancés Transactions Sécurité Ressources Performances Les transactions Concept fondamental dans les applications distribuées Indispensable pour une exécution sure des services Difficile à mettre en

Plus en détail

Bases de données réparties

Bases de données réparties Bases de données réparties J. Akoka - I. Wattiau 1 Contexte Technologique : des solutions de communication efficace entre les machines des SGBD assurent la transparence des données réparties standardisation

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

Bases de données avancées Concurrence d'accès et reprise

Bases de données avancées Concurrence d'accès et reprise Bases de données avancées Concurrence d'accès et reprise Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M1 Cours BDA Plan La notion de transaction Les problèmes de la concurrence Problèmes

Plus en détail

BD parallèles et réparties

BD parallèles et réparties LOG660 - Bases de données de haute performance BD parallèles et réparties Département de génie logiciel et des TI BD parallèles vs réparties BD réparties Les données se trouvent sur plusieurs sites (noeuds)

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Haute disponibilité avec PostgreSQL

Haute disponibilité avec PostgreSQL Haute disponibilité avec PostgreSQL Table des matières Haute-disponibilité avec PostgreSQL...4 1 À propos des auteurs...5 2 Licence...5 3 Au menu...6 4 PostgreSQL...6 5 Haute-disponibilité...7 6 Pooling

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique (SAR)

Module BDR Master d Informatique (SAR) Module BDR Master d Informatique (SAR) Cours 9- Transactions réparties Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr Transactions réparties Gestion de transactions Transactions dans un système réparti Protocoles de

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Replication des données. Pascal Molli, Gérald Oster LORIA, INRIA Lorraine ECOO Project molli@loria.fr, oster@loria.fr

Replication des données. Pascal Molli, Gérald Oster LORIA, INRIA Lorraine ECOO Project molli@loria.fr, oster@loria.fr Replication des données Pascal Molli, Gérald Oster LORIA, INRIA Lorraine ECOO Project molli@loria.fr, oster@loria.fr November 9, 2005 2 Contents 1 Introduction 7 1.1 les pannes.............................

Plus en détail

Données Réparties. Thibault BERNARD. thibault.bernard@univ-reims.fr

Données Réparties. Thibault BERNARD. thibault.bernard@univ-reims.fr Données Réparties Thibault BERNARD thibault.bernard@univ-reims.fr Sommaire Introduction Gestion de la concurrence Reprise après panne Gestion des données dupliquées Sommaire Introduction Gestion de la

Plus en détail

Tolérance aux pannes

Tolérance aux pannes Tolérance aux pannes Arnaud Labourel Université de Provence 15 mars 2012 Arnaud Labourel (Université de Provence) Tolérance aux pannes 15 mars 2012 1 / 55 Présentation Tolérances aux pannes Pannes Définition

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Cours de Systèmes d Exploitation

Cours de Systèmes d Exploitation Licence d informatique Synchronisation et Communication inter-processus Hafid Bourzoufi Université de Valenciennes - ISTV Introduction Les processus concurrents s exécutant dans le système d exploitation

Plus en détail

ATS8500 Standalone Downloader. 1 ATS8500 Downloader Janvier 2012

ATS8500 Standalone Downloader. 1 ATS8500 Downloader Janvier 2012 ATS8500 Standalone Downloader 1 Types de connexion Internet ou réseau local Carte réseau 10/100 Mbits (ATSx000A-MM-IP seulement) Mini-USB 2.0 pour configuration locale 2 Compatibilité & pré requis Compatible

Plus en détail

J'ai fait danser un troupeau d'éléphants

J'ai fait danser un troupeau d'éléphants J'ai fait danser un troupeau d'éléphants Patrick Francelle et Stéphane Schildknecht pgday.paris 1 Mise en place de PostgreSQL et de Slony En remplacement d'un serveur IBM Zseries et d'une base VSAM Dans

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données POLYTECH Université d Aix-Marseille odile.papini@univ-amu.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bd.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu une

Plus en détail

Architectures haute disponibilité avec MySQL. Olivier Olivier DASINI DASINI - - http://dasini.net/blog

Architectures haute disponibilité avec MySQL. Olivier Olivier DASINI DASINI - - http://dasini.net/blog Architectures haute disponibilité avec MySQL Architectures Architectures haute disponibilité haute disponibilité avec MySQL avec MySQL Olivier Olivier DASINI DASINI - - http://dasini.net/blog Forum PHP

Plus en détail

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL Jean-Marie Pécatte jean-marie.pecatte@iut-tlse3.fr 16 novembre 2006 ISIS - Jean-Marie PECATTE 1 Valeur de clé

Plus en détail

Gestion répartie de données - 1 Duplication et cohérence

Gestion répartie de données - 1 Duplication et cohérence École Doctorale de Grenoble Master 2 Recherche Systèmes et Logiciel Gestion répartie de données : bref historique (1) Gestion répartie de données - 1 Duplication et cohérence Sacha Krakowiak Université

Plus en détail

Bases de Données Réparties

Bases de Données Réparties Bases de Données Réparties Architecture Mise en œuvre Duplication et Réplication Michel Tuffery BDR : Définition Ensemble de bases de données gérées par des sites différents et apparaissant à l utilisateur

Plus en détail

Systèmes concurrents. Philippe Quéinnec. 14 septembre 2012. Systèmes concurrents 1 / 48

Systèmes concurrents. Philippe Quéinnec. 14 septembre 2012. Systèmes concurrents 1 / 48 Systèmes concurrents Philippe Quéinnec 14 septembre 2012 Systèmes concurrents 1 / 48 Neuvième partie Transactions Systèmes concurrents 2 / 48 Interférences entre actions Dénition des transactions Type

Plus en détail

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué!

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué! Synchroniser ses données C est plus pas facile que c est compliqué! Merci à nos sponsors Merci à nos volontaires Arian Papillon a.papillon@datafly.fr http://www.datafly.fr http://blog.datafly.pro http://mssql.fr

Plus en détail

Présentation du module Base de données spatio-temporelles

Présentation du module Base de données spatio-temporelles Présentation du module Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Partie 1 : Notion de bases de données (12,5h ) Enjeux et principes

Plus en détail

Recevoir l envoi «Traiter la réception» option «Mobile» Manuel

Recevoir l envoi «Traiter la réception» option «Mobile» Manuel Recevoir l envoi «Traiter la réception» option «Mobile» Manuel Version V01.03 Edition juin 2013 1 Sommaire 2 1 Introduction 4 2 Installation / Premier pas 5 2.1 Installation de l application sur un terminal

Plus en détail

Systèmes de fichiers répartis

Systèmes de fichiers répartis Systèmes de fichiers répartis INF346 Samuel Tardieu sam@rfc1149.net Télécom ParisTech 16 mars 2012 Samuel Tardieu (Télécom ParisTech) Fichiers répartis 16 mars 2012 1 / 42 Introduction Pourquoi partager

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique (SAR)

Module BDR Master d Informatique (SAR) Module BDR Master d Informatique (SAR) Cours 6- Bases de données réparties Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Bases de Données Réparties Définition Conception Décomposition Fragmentation horizontale et

Plus en détail

Bases de Données Réparties Concepts et Techniques. Matthieu Exbrayat ULP Strasbourg - Décembre 2007

Bases de Données Réparties Concepts et Techniques. Matthieu Exbrayat ULP Strasbourg - Décembre 2007 Bases de Données Réparties Concepts et Techniques Matthieu Exbrayat ULP Strasbourg - Décembre 2007 1 Définition Une base de données répartie (distribuée) est une base de données logique dont les données

Plus en détail

PostgreSQL. Formations. Catalogue 2011. Calendrier... 8

PostgreSQL. Formations. Catalogue 2011. Calendrier... 8 Formations PostgreSQL Catalogue 2011 Administration PostgreSQL... 2 PostgreSQL Avancé... 3 PostgreSQL Réplication : Hot Standby... 4 Développer avec PostgreSQL... 5 Migration Oracle vers PostgreSQL...

Plus en détail

FAMILLE EMC RECOVERPOINT

FAMILLE EMC RECOVERPOINT FAMILLE EMC RECOVERPOINT Solution économique de protection des données et de reprise après sinistre en local et à distance Avantages clés Optimiser la protection des données et la reprise après sinistre

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

Cohérence des données dans les environnements d édition collaborative

Cohérence des données dans les environnements d édition collaborative 1 / 66 Cohérence des données dans les environnements d édition collaborative Pascal Molli Nancy-Université Habilitation à diriger des recherches 26 avril 2007 2 / 66 Introduction Édition Collaborative

Plus en détail

Systèmes de gestion de code source

Systèmes de gestion de code source Systèmes de gestion de code source Matthieu Herrb CNRS-LAAS Envol, 22 octobre 2008 http://www.laas.fr/~matthieu/talks/envol08-sgv.pdf Agenda 1 Introduction 2 Concepts d un système de gestion de version

Plus en détail

BD Avancées TRAVAUX DIRIGÉS. UFR Sciences et Techniques. IUP Blois Master SIR 1 année

BD Avancées TRAVAUX DIRIGÉS. UFR Sciences et Techniques. IUP Blois Master SIR 1 année UFR Sciences et Techniques IUP Blois Master SIR 1 année BD Avancées TRAVAUX DIRIGÉS Enseignant Jean-Yves ANTOINE (Jean-Yves.Antoine AT univ-tours.fr) Sécurité des données CONTRÔLE DES ACCES CONCURRENTS

Plus en détail

Optimisations des SGBDR. Étude de cas : MySQL

Optimisations des SGBDR. Étude de cas : MySQL Optimisations des SGBDR Étude de cas : MySQL Introduction Pourquoi optimiser son application? Introduction Pourquoi optimiser son application? 1. Gestion de gros volumes de données 2. Application critique

Plus en détail

Réplication avec TeraStation 3000/4000/5000/7000. Buffalo Technology

Réplication avec TeraStation 3000/4000/5000/7000. Buffalo Technology Réplication avec TeraStation 3000/4000/5000/7000 Buffalo Technology Introduction La réplication consiste en la synchronisation d un dossier sur deux TeraStation différentes, quasiment en temps réel. Elle

Plus en détail

Evidian IAM Suite 8.0 Identity Management

Evidian IAM Suite 8.0 Identity Management Evidian IAM Suite 8.0 Identity Management Un livre blanc Evidian Summary Evidian ID synchronization. Evidian User Provisioning. 2013 Evidian Les informations contenues dans ce document reflètent l'opinion

Plus en détail

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires 1 VIII- Circuits séquentiels. Mémoires Maintenant le temps va intervenir. Nous avions déjà indiqué que la traversée d une porte ne se faisait pas instantanément et qu il fallait en tenir compte, notamment

Plus en détail

La réplication sous SQL Server 2005

La réplication sous SQL Server 2005 La réplication sous SQL Server 2005 Mettre en place la réplication sur SQL Server 2005 La réplication des bases de données est une problématique classique dans les systèmes d'information. En effet, dans

Plus en détail

Autostabilisation. de l exclusion mutuelle sur un anneau à l élection d un chef sur un graphe quelconque

Autostabilisation. de l exclusion mutuelle sur un anneau à l élection d un chef sur un graphe quelconque : de l exclusion mutuelle sur un anneau à l élection d un chef sur un graphe quelconque Laboratoire d Informatique Fondamentale d Orléans, Université d Orléans, Orléans, FRANCE JIRC 30 juin 2005 Blois

Plus en détail

Differential Synchronization

Differential Synchronization Differential Synchronization Neil Fraser Google 2009 BENA Pierrick CLEMENT Lucien DIARRA Thiemoko 2 Plan Introduction Stratégies de synchronisation Synchronisation différentielle Vue d ensemble Dual Shadow

Plus en détail

M2-GamaGora. Programmation Multi-Thread - partie 1. J.C. Iehl. November 13, 2008

M2-GamaGora. Programmation Multi-Thread - partie 1. J.C. Iehl. November 13, 2008 Programmation Multi-Thread - partie 1 November 13, 2008 pourquoi ça ne marche pas? et alors? introduction aux threads threads : pourquoi ça ne marche pas? et alors? un nouveau point d entrée (une fonction

Plus en détail

UNION INTERCEPT SELECT WHERE JOINT FROM ACID

UNION INTERCEPT SELECT WHERE JOINT FROM ACID STOCKAGE TRANSACTION, SÉRIALISABILITÉ, NIVEAUX D'ISOLATION 1 BASE RELATIONNELLE Un serveur de données relationnel : Rend compte de la «réalité» sous forme de table Met en relation la perception logique

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Gestion des réunions dans Outlook 2007

Gestion des réunions dans Outlook 2007 Gestion des réunions dans Outlook 2007 Plusieurs détails entrent dans l élaboration d une réunion avec Outlook. Organiser la réunion est importante, certes, mais les «invités» de la réunion doivent également

Plus en détail

Fraîcheur et validité de données répliquées dans des environnements transactionnels

Fraîcheur et validité de données répliquées dans des environnements transactionnels Fraîcheur et validité de données répliquées dans des environnements transactionnels Cécile Le Pape Stéphane Gançarski Laboratoire d Informatique de Paris 6 - Univ. Pierre etmarie Curie 8, rue du Capitaine

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

Partage avec collaboration Important : Ce type de partage exige la connexion à un serveur CmapServer.

Partage avec collaboration Important : Ce type de partage exige la connexion à un serveur CmapServer. Partage avec collaboration Important : Ce type de partage exige la connexion à un serveur CmapServer. Dans ce cas type, le concepteur d une carte souhaite que ses collaborateurs puissent transmettre plus

Plus en détail

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données Chapitre 10 Architectures des systèmes de gestion de bases de données Introduction Les technologies des dernières années ont amené la notion d environnement distribué (dispersions des données). Pour reliér

Plus en détail

Technologie data distribution Cas d usage. www.gamma-soft.com

Technologie data distribution Cas d usage. www.gamma-soft.com Technologie data distribution Cas d usage www.gamma-soft.com Applications stratégiques (ETL, EAI, extranet) Il s agit d une entreprise industrielle, leader français dans son domaine. Cette entreprise est

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

TARGET SKILLS PlanningPME

TARGET SKILLS PlanningPME PlanningPME Planifiez en toute simplicité TARGET SKILLS PlanningPME Manuel d installation Ce document décrit l'installation du logiciel PlanningPME. Copyright 2002-2008 TARGET SKILLS. Tous droits réservés.

Plus en détail

Version 7.1. Pour Windows 2008, 2003, 2000, Vista, SEVEN, XP, Windows Mobile 5.x, 6.x / 2003, CE GUIDE TECHNIQUE

Version 7.1. Pour Windows 2008, 2003, 2000, Vista, SEVEN, XP, Windows Mobile 5.x, 6.x / 2003, CE GUIDE TECHNIQUE Version 7.1 Pour Windows 2008, 2003, 2000, Vista, SEVEN, XP, Windows Mobile 5.x, 6.x / 2003, CE GUIDE TECHNIQUE 3, Avenue du Bois l Abbé Angers Technopole 49070 Beaucouzé France Tél : +33 (0)2 41 22 70

Plus en détail

Module FMIN358 Technologies du Web : PHP objet et l extension PDO

Module FMIN358 Technologies du Web : PHP objet et l extension PDO Module FMIN358 Technologies du Web : PHP objet et l extension PDO 1. Extensions PHP pour interfacer les bases de données relationnelles Diverses extensions comme PHP Data Objects (PDO), ADOdb, Zend db

Plus en détail

SQL SERVER 2008...2 PRECONISATIONS A L INSTALLATION.2 VERIFICATION INSTALLATION...2 CONNEXION RESEAU.4 EMPLACEMENTS DOSSIERS & SAUVEGARDES...

SQL SERVER 2008...2 PRECONISATIONS A L INSTALLATION.2 VERIFICATION INSTALLATION...2 CONNEXION RESEAU.4 EMPLACEMENTS DOSSIERS & SAUVEGARDES... SQL SERVER 2008.....2 PRECONISATIONS A L INSTALLATION.2 VERIFICATION INSTALLATION...2 CONNEXION RESEAU.4 EMPLACEMENTS DOSSIERS & SAUVEGARDES...6 DESINSTALLATION SQL SERVER....7 DESINSTALLATION SQL SERVER

Plus en détail

Big Data. Les problématiques liées au stockage des données et aux capacités de calcul

Big Data. Les problématiques liées au stockage des données et aux capacités de calcul Big Data Les problématiques liées au stockage des données et aux capacités de calcul Les problématiques liées au Big Data La capacité de stockage - Traitement : Ponctuel ou permanent? - Cycle de vie des

Plus en détail

Les systèmes de gestion de version

Les systèmes de gestion de version Les systèmes de gestion de version Matthieu Herrb Envol 2010 http://homepages.laas.fr/matthieu/talks/envol10-sgv.pdf Systèmes de gestion de version - kesako? Logiciel permettant de gérer l historique des

Plus en détail

PERF UG. Programmation réactive. Février 2014

PERF UG. Programmation réactive. Février 2014 PERF UG Programmation réactive Février 2014 1 Sommaire Contexte Architectures Architecture des Tirs Protocole de test Résultats 2 Contexte 3 Contexte Recevoir en temps réel des informations de capteur

Plus en détail

Systèmes et algorithmes répartis

Systèmes et algorithmes répartis Systèmes et algorithmes répartis Tolérance aux fautes Philippe Quéinnec Département Informatique et Mathématiques Appliquées ENSEEIHT 4 novembre 2014 Systèmes et algorithmes répartis V 1 / 45 plan 1 Sûreté

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL i LE TEMPS RÉEL 1. PRÉSENTATION DU TEMPS RÉEL 1.1. APPLICATIONS TEMPS RÉEL 1.2. CONTRAINTES DE TEMPS RÉEL 2. STRUCTURES D'ACCUEIL POUR LE TEMPS RÉEL 2.1. EXÉCUTIFS TEMPS RÉEL 2.2. RÉSEAUX LOCAUX TEMPS

Plus en détail

Rendez-vous Firebird RMLL 2007

Rendez-vous Firebird RMLL 2007 Rendez-vous Firebird RMLL 2007 Les Transactions Pierre Yager CRISALID pierre@crisalid.com Les Transactions Concepts Métriques : ACID SQL Isolement Côté Serveur Côté Client Conseils, Questions Ouvertes

Plus en détail

Gestion des Journaux. Méthodes d accès aux données. Système d exploitation. Gestion de Verrous. Gestion de. Mémoire. Gestion de transactions Page 2

Gestion des Journaux. Méthodes d accès aux données. Système d exploitation. Gestion de Verrous. Gestion de. Mémoire. Gestion de transactions Page 2 Gestion de Transactions Principes de base Propriétés ACID d'une transaction Protocoles de contrôle de concurrence Protocoles de tolérance aux pannes Gestion de transactions dans Oracle Modèles de transactions

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Bases de Données (SGBD) relationnels Maude Manouvrier

Systèmes de Gestion de Bases de Données (SGBD) relationnels Maude Manouvrier ENSTA Mastère Spécialisé en Architecture des Systèmes d Information Cours C1-3 Systèmes de Gestion de Bases de Données (SGBD) relationnels Maude Manouvrier Partie II : les SGBD vus du coté Administrateur

Plus en détail

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication Sommaire Configuration de SQL server 2005 pour la réplication 1. Présentation du besoin... 2 2. Architecture des deux sites... 2 3. Présentation du modèle de publication de réplication... 3 4. Configuration

Plus en détail

Hibernate vs. le Cloud Computing

Hibernate vs. le Cloud Computing Hibernate vs. le Cloud Computing Qui suis-je? Julien Dubois Co-auteur de «Spring par la pratique» Ancien de SpringSource Directeur du consulting chez Ippon Technologies Suivez-moi sur Twitter : @juliendubois

Plus en détail

Notation o i (E) : la transaction i effectue sur l élément E l opération x qui peut être : r lecture (read) w écriture (write)

Notation o i (E) : la transaction i effectue sur l élément E l opération x qui peut être : r lecture (read) w écriture (write) MASTER INFORMATIQUE DE L UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 BASES DE DONNÉES AVANCÉES INF 559 (CHRISTIAN RETORÉ) EXERCICES CORRIGÉS ACCÈS CONCURRENTS (31 DÉCEMBRE 2007) Le cours a présenté trois techniques de gestion

Plus en détail

Vous êtes bien à la bonne présentation, c est juste que je trouvais que le titre de cette présentation étais un peu long,

Vous êtes bien à la bonne présentation, c est juste que je trouvais que le titre de cette présentation étais un peu long, Vous êtes bien à la bonne présentation, c est juste que je trouvais que le titre de cette présentation étais un peu long, en fait ça me faisait penser au nom d un certain projet gouvernemental je me suis

Plus en détail

Service WEB, BDD MySQL, PHP et réplication Heartbeat. Conditions requises : Dans ce TP, il est nécessaire d'avoir une machine Debian sous ProxMox

Service WEB, BDD MySQL, PHP et réplication Heartbeat. Conditions requises : Dans ce TP, il est nécessaire d'avoir une machine Debian sous ProxMox Version utilisée pour la Debian : 7.7 Conditions requises : Dans ce TP, il est nécessaire d'avoir une machine Debian sous ProxMox Caractéristiques de bases : Un service web (ou service de la toile) est

Plus en détail

Atelier sauvegarde de données

Atelier sauvegarde de données Atelier sauvegarde de données Formation COCSSI 25 mars 2014 Introduction Pierre Vincens Des incidents... Des incidents multiples Dégâts dans l'environnement Vol ou perte de matériel Panne de matériel Erreurs

Plus en détail

Notice d installation

Notice d installation Notice d installation Page 1 sur 27 Sommaire I. Avant-Propos... 3 II. Lancement de l installation... 3 III. Installation Monoposte... 5 IV. Installation Réseau Serveur... 7 1. Le serveur Contient l application

Plus en détail

PROJET 1 : BASE DE DONNÉES REPARTIES

PROJET 1 : BASE DE DONNÉES REPARTIES PROJET 1 : BASE DE DONNÉES REPARTIES GESTION D UNE BANQUE Elèves : David Bréchet Frédéric Jacot Charles Secrétan DONNÉES DU PROJET SSC - Bases de Données II Laboratoire de Bases de Données BD réparties

Plus en détail

LIVRE BLANC PRODUIT. Evidian SafeKit. Logiciel de haute disponibilité pour le clustering d application

LIVRE BLANC PRODUIT. Evidian SafeKit. Logiciel de haute disponibilité pour le clustering d application Evidian SafeKit Logiciel de haute disponibilité pour le clustering d application Le produit idéal pour un éditeur logiciel «SafeKit est le logiciel de clustering d application idéal pour un éditeur logiciel

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Année Universitaire 2009/2010 Session 2 de Printemps

Année Universitaire 2009/2010 Session 2 de Printemps Année Universitaire 2009/2010 Session 2 de Printemps DISVE Licence PARCOURS : CSB4 & CSB6 UE : INF 159, Bases de données Épreuve : INF 159 EX Date : Mardi 22 juin 2010 Heure : 8 heures 30 Durée : 1 heure

Plus en détail

Gestion de version et de configuration : de svn à git

Gestion de version et de configuration : de svn à git Projet Informatique Gestion de version et de configuration : de svn à git Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Motivations

Plus en détail

La taille du journal application de l observateur des événements de Windows doit être suffisante pour contenir tous les messages.

La taille du journal application de l observateur des événements de Windows doit être suffisante pour contenir tous les messages. Les alertes Les alertes vont être définies afin de déclencher un traitement automatique pour corriger le problème et/ou avertir un opérateur qui sera en mesure d agir rapidement afin de résoudre le problème.

Plus en détail

Tenrox. Guide d intégration Tenrox-Salesforce. Janvier 2012. 2012 Tenrox. Tous droits réservés.

Tenrox. Guide d intégration Tenrox-Salesforce. Janvier 2012. 2012 Tenrox. Tous droits réservés. Tenrox Guide d intégration Tenrox-Salesforce Janvier 2012 2012 Tenrox. Tous droits réservés. À propos de ce guide Le présent guide décrit les procédures nécessaires pour configurer les paramètres d intégration

Plus en détail

Améliorer le contenu d une encyclopédie collaborative. Faire preuve d esprit critique

Améliorer le contenu d une encyclopédie collaborative. Faire preuve d esprit critique Améliorer le contenu d une encyclopédie collaborative Faire preuve d esprit critique 1. Exemple 2. Fiche d identité 1. Auteur CERTNEF 2. Date Juin 2009 3. TIC utilisé L encyclopédie collaborative Wikimini

Plus en détail

Continuité d activité : le choix des armes

Continuité d activité : le choix des armes [ Rubrique à brac ] Continuité d activité : le choix des armes Beaucoup de Plans de Recouvrement d Activité (PRA) furent conçus dans le but de parer à des désastres tels que les incendies, les inondations

Plus en détail

Le Network File System de Sun (NFS)

Le Network File System de Sun (NFS) 1 sur 5 Le Network File System de Sun (NFS) Le Network File System de Sun (NFS) Architecture Protocoles Mounting Automounting vs Static mounting Directory et accès aux fichiers Problèmes Implémentation

Plus en détail