Base de données II Module 3b

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Base de données II Module 3b"

Transcription

1 Base de données II Module 3b Bases de données répliquées Environnement Oracle et SQL Server E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 1

2 Plan du module Présentation d environnements de réplication de différents constructeurs Approche Oracle Approche SQL Server Résolutions de conflits de copies divergentes Approche Oracle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 2

3 Réplication dans Oracle L environnement de réplication Oracle permet la réplication des objets suivants: Tables Indexes Vues Packages et corps de Package Procédures et Fonctions Types définis par l'utilisateur et corps de types Déclencheurs Synonymes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 3

4 Types de réplication Oracle offre 3 types de réplication. Réplication multi-maîtres Multimaster Replication Réplication par cliché Materialized View Replication Réplication hybride Combinaison des deux autres types E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 4

5 Réplication multi-maîtres Permet à plusieurs sites de gérer des groupes d'objets répliqués dans plusieurs bases de données en communiquant ensemble et en agissant d'égal à égal Elle est également appelée réplication "peer-to-peer " Chaque site peut mettre à jour les données sur n'importe quel autre site participant à la réplication.» La réplication multimaîtres nécessite la version Oracle Enterprise Edition Oracle Standard Edition" ne supporte que la configuration d'un seul site maître. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 5

6 Schéma de principe de la réplication multi-maîtres E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 6

7 Caractéristiques de la réplication multi-maîtres On opte pour ce mode de réplication dans les cas suivants: Les données sont mises à jour dans des intervalles courts. Il n'est pas acceptable d'avoir des copies de données qui ne sont pas mises à jour dans un délai assez court. Les mises à jour se font depuis plusieurs sites. Le volume de données est grand. Les réplicats sont complets et non partiels. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 7

8 Réplication par cliché Un cliché (également appelé snapshot) est une copie totale ou partielle de données à un moment donné. Appelée aussi Materialized View Replication Le cliché peut être rafraîchi manuellement à la demande ou automatiquement en utilisant un programmateur.» La réplication par cliché nécessite l'une des versions Oracle Enterprise Edition Oracle Standard Edition Oracle Personal Edition E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 8

9 Schéma de principe de la réplication par cliché E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 9

10 Caractéristiques de la réplication par cliché On opte pour ce type de réplication dans les cas suivants: Les données sont principalement statiques et ne changent pas souvent. Il est acceptable d'avoir des copies de données qui ne sont pas à jour. La réplication concerne des petits volumes de données. Les sites sont souvent déconnectés. Stockage des agrégats dans des entrepôts de données. Les données sont mises à jour dans des intervalles plus longs. Les réplicats peuvent être partiels. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 10

11 Clichés modifiables Il est possible de créer des updatable Materialized view qui vont permettre aux utilisateurs d'insérer, de mettre à jour et de supprimer des tuples de la table de base sur le master site au travers du réplicat. Il faut ajouter la clause FOR UPDATE lors de la création pour qu'elle devienne une relation modifiable. Utilise un journal pour les mise à jour du cliché modifiable E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 11

12 Rafraîchissement de cliché modifiable Execute fast refresh Cliché modifiable Active la queue de transaction différée pour mettre a jour le site maître Utilise le log pour identifier les m.a.j de la table maitre Propage les m.a,j identifiées Fin du refresh fast E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 12

13 Rafraîchissement des updatable materialized view Les updatable Materialized view permettent d'interroger et de mettre à jour les données locales. Elles permettent d'augmenter la sécurité des données en ne répliquant qu'un sous-ensemble des données de la table de base. Elles nécessitent un environnement de réplication complet pour être rafraîchies!!! E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 13

14 Réplication hybride La réplication hybride est un environnement dans lequel cohabitent les deux formes de réplications précédentes: cliché et multi-maîtres. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 14

15 Environnement répliqué Pour mettre en place un environnement répliqué, il faut construire divers objets dans les bases de données. On parlera tout d abord de site maître pour la base de données principale, alors que la base de données servant de réplication s appelle un site cliché. L environnement répliqué supporte tous les types de réplication Symétrique / Asymétrique Synchrone / Asynchrone E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 15

16 Mécanisme de réplication synchrone E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 16

17 Mécanisme de réplication asynchrone E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 17

18 Préparation de la réplication La préparation consiste à configurer correctement l'ensemble des étapes nécessaires, des objets répliqués et des processus de propagation et de purge des transactions Administrateurs de réplication BD1 Propagation des transactions Groupe de réplication Database link BD2 BD2 Purge des transactions Groupe de réplication Purge des transactions Propagation des transactions Database link BD1 E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 18

19 L'administrateur de réplication L'administrateur de réplication est un utilisateur créé sur chaque base de données participant à la réplication. Il a pour rôle la gestion de l'environnement de réplication. Il doit disposer des privilèges nécessaires pour gérer la réplication. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 19

20 Exemple de création d un administrateur Connexion en tant que DBA system par exemple CREATE USER USER repadmin IDENTIFIED BY BY repadmin; BEGIN BEGIN DBMS_REPCAT_ADMIN.GRANT_ADMIN_ANY_SCHEMA( username => => 'REPADMIN'); END; END; / GRANT GRANT COMMENT ANY ANY TABLE TABLE TO TO repadmin; GRANT GRANT LOCK LOCK ANY ANY TABLE TABLE TO TO repadmin; GRANT GRANT SELECT ANY ANY DICTIONARY TO TO repadmin; GRANT GRANT EXECUTE ANY ANY PROCEDURE TO TO repadmin; E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 20

21 Propagateur et receveur Le propagateur est l'utilisateur responsable de la propagation des transactions déférées d'un site maître vers un autre site maître. Cette tâche peut être confiée à l'administrateur de la réplication "repadmin". Le receveur est l'utilisateur qui reçoit les transactions déférées envoyées par les propagateurs des autres sites. Cette tâche peut être confiée à l'administrateur de la réplication "repadmin". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 21

22 Exemple Propagateur BEGIN BEGIN DBMS_DEFER_SYS.REGISTER_PROPAGATOR( username => => 'REPADMIN'); END; END; / --Receveur BEGIN BEGIN DBMS_REPCAT_ADMIN.REGISTER_USER_REPGROUP ( username => => 'REPADMIN', privilege_type => => RECEIVER', list_of_gnames => => NULL); END; END; / E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 22

23 Les liens de bases de données (database link) Un lien de base de données est une adresse (pointeur) qui définie un chemin unidirectionnel d'une base de données vers une autre Les liens de bases de données constituent le concept central dans un environnement de bases de données distribuées ou répliquées. Les liens de bases de données peuvent être privés ou publics. Les liens privés ne peuvent être utilisés que par l'utilisateur qui les a créés. Les liens publics sont accessibles à tous les utilisateurs de la base de données. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 23

24 Purge des transactions accomplies Afin de maintenir la taille de la queue des transactions déférées et accomplies dans des proportions contrôlables, la programmation d'une purge automatique s'avère nécessaire. Connect BEGIN BEGIN DBMS_DEFER_SYS.SCHEDULE_PURGE( next_date => => SYSDATE, interval => => '/*1 '/*1 min min */ */ sysdate + 1/(60*24)', delay_seconds => => 0, 0, rollback_segment => => ''); ''); END; END; / E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 24

25 Propagation des transactions Il s'agit de définir la fréquence de propagation des transactions d'un site vers l'autre. Connect BEGIN BEGIN DBMS_DEFER_SYS.SCHEDULE_PUSH( destination => => 'BD2', interval => => '/*1 '/*1 min*/ min*/ sysdate + 1/(60*24)', next_date => => SYSDATE, stop_on_error => => FALSE, delay_seconds => => 0, 0, parallelism => => 0); 0); END; END; / E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 25

26 Notion de site maître Un site maître qui représente la base de donnée principale. Oracle utilise la terminologie MASTER SITE Tous les sites maître communiquent directement avec les autres afin de propager les données et les mises à jour. Dispose d objets pour contrôler la propagation E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 26

27 Notion de site cliché Un site cliché qui va contenir des copies complètes ou partielles des objets du site maître. Oracle utilise la terminologie SNAPSHOT SITE Le site cliché supporte généralement des copies en lectures seules Le site cliché peut contenir des copies qu'il est possible de mettre à jour (UPDATABLE SNAPSHOT) pour autant qu'elles appartiennent à un groupe de clichés SNAPSHOT GROUP E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 27

28 Site de définition principal Il s'agit d'un site choisi parmi les sites participant à la réplication pour effectuer des tâches d'administration de la réplication. Même si dans un environnement multi-maîtres appelé également "Peer-to-Peer", il n'existe aucune hiérarchie entre les sites et aucune importance d'un site par rapport à l'autre, il existe néanmoins la notion de "site de définition principal". Par défaut, le site de définition principal est le site depuis lequel le groupe de réplication a été créé. On peut, toutefois, déclarer un site comme étant site de définition principal à tout moment. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 28

29 Groupes de réplications Dans un environnement répliqué, Oracle gère les objets de réplication avec des groupes de réplication Un groupe de réplication est une collection d objet de réplication qui ont un lien logique entre eux Les objets d un groupe de réplication sont administrés ensemble. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 29

30 Groupe et schéma Un groupe ne correspond pas forcément à un schéma. Un groupe peut contenir des objets provenant de plusieurs schémas et les objets d un schéma peuvent appartenir à plusieurs groupes de réplication. La seule restriction réside dans le fait qu'un objet ne peut appartenir qu'à un et un seul groupe de réplication. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 30

31 Groupes maîtres Les groupes de réplication maîtres sont appelés MASTER GROUP Les objets d'un groupe peuvent provenir de plusieurs bases de données. La seule restriction est qu'un objet répliqué ne peut appartenir qu'à un seul groupe. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 31

32 Groupes clichés Sur un site cliché, les groupes peuvent contenir une copie partielle ou complète des objets du group maître cible. Tandis que la réplication sur un site maître doit contenir une copie exacte des objets de la base de données. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 32

33 Liens entres groupes maîtres et clichés E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 33

34 Groupe de rafraîchissement Afin de pouvoir effectuer des rafraîchissements, il est indispensable de créer des refresh group sur un master site ou un snapshot site. Lorsque des mises à jour auront été effectuées, il suffira d'attendre le rafraîchissement automatique ou alors d'exécuter une procédure qui effectuera un rafraîchissement manuel de tous les objets du groupe. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 34

35 Groupe de rafraîchissement E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 35

36 Ajout d'un site à la réplication Cette action permet d'ajouter des sites à l'environnement de réplication en précisant le nom du site et le groupe de réplication. Elle doit être lancée depuis le site de définition principal. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 36

37 Objets de réplication Tout objet devant participer à la réplication doit être ajouté au groupe de réplication. Tout objet ajouté au groupe de réplication nécessite la génération du support de réplication. Le support de réplication est l'ensemble des triggers et des pacakages générés par Oracle pour assurer la réplication de l'objet spécifié. Si une table contient des clés étrangères, Oracle recommande de les indexer et de répliquer ces index. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 37

38 Création du MASTER SITE Créer l administrateur de réplication Utilisateur et enregistrement de administrateur Création du propagateur Le propagateur est responsable de propager les transactions différées aux autres sites. Création de la purge de programmateur Purge complètement les transactions différées des sites maîtres et des sites clichés, afin de garder une taille normale de la file d attente. Création des groupes et placement des objets à répliquer E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 38

39 Création du SNAPSHOT SITE Créer l administrateur de réplication Enregistrement du propagateur Enregistrement du receveur Création de la purge du programmateur Création du «valideur» de transaction différées Création des snapshot groupes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 39

40 Plan du module Présentation d environnements de réplication de différents constructeurs Approche Oracle Approche SQL Server Résolutions de conflits de copies divergentes Approche Oracle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 40

41 Réplication dans SQL Server SQL serveur permet de répliquer : Tables Index Vues Procédures et fonctions Les triggers E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 41

42 Concept global de réplication SQL Server E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 42

43 L'éditeur (Publisher) L'éditeur est un serveur qui détient les données répliquées et les met à disposition de la réplication vers d'autres serveurs. L'éditeur peut contenir une ou plusieurs publications. L'éditeur détecte les changements des données dans une réplication transactionnelle. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 43

44 Le distributeur (Distributor) Le distributeur est un serveur qui héberge la base de données de distribution et stocke l'historique des données. Le distributeur peut être un serveur séparé de l'éditeur, on parle alors de "distributeur distant". Si l'éditeur et le distributeur seraient sur le même serveur, on parle de "distributeur local". Le rôle du distributeur varie selon le type de réplication E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 44

45 Le rôle du distributeur Réplication par cliché Stock temporairement les transactions Héberge la plupart des agents de réplication Stocke les méta-données Stock l'historique des données. Réplication transactionnelle Héberge la plupart des agents de réplication. Stock les méta-données Stock l'historique des données. Réplication par fusion Stock les méta-données Stock l'historique des synchronisations. Héberge l'agent des clichés Héberge l'agent de la fusion pour les abonnement de type "push". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 45

46 Abonné (Subscriber) L'abonné est un serveur qui reçoit les données répliquées. L'abonné s'abonne aux publications et non individuellement aux articles qui forment la publication. Selon le type de réplication, l'abonné peut également propager les modifications des données vers l'éditeur ou les republier vers d'autres abonnés. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 46

47 Publication La publication est une collection d'articles d'une base de données. Les publications sont crées chez l'éditeur. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 47

48 Article Un article est tout objet de la base de données apte à être répliqué. Il peut s'agir d'une table entière ou uniquement de certaines colonnes (filtre vertical) ou de certaines lignes (filtre horizontal). Un article peut être également une procédure stockée, une vue, une fonction ou une vue indexée. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 48

49 Abonnement Un abonnement est une demande d'une copie de donnée ou de réplication des objets de bases de données. Un abonnement définit quelle va être la publication contenant les données, où et quand. La synchronisation ou la distribution des données peut être demandée soit par l'éditeur (Abonnement "Push") ou par l'abonné (abonnement "Pull"). E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 49

50 Abonnement "Push" Un abonnement "Push" est créé et administré chez l'éditeur. Les données sont propagées depuis l'éditeur vers les abonnés sans que ces derniers en fassent la demande. Il permet de simplifier et de centraliser l'administration car il n'y a pas besoin d'administrer individuellement chaque abonnement. L'agent de distribution et l'agent de fusion s'exécutent sur le distributeur lorsqu'un abonnement "Push" est synchronisé. Ce type d'abonnement est conseillé tant que les performances ne sont pas atteintes. En effet un grand nombre d'abonnement gérés à un même endroit (distributeur) peut faire baisser fortement les performances. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 50

51 Abonnement "Pull" Un abonnement "Pull" est créé et administré chez l'abonné. L'abonné demande les données et les mises à jour survenues chez l'éditeur. Ce type d'abonnement permet aux utilisateurs de l'abonné de se déconnecter, d'être mobiles et de décider librement quand leurs données doivent être synchronisés. L'administration est décentralisée et a lieu chez l'abonné. L'agent de distribution et l'agent de fusion s'exécutent chez l'abonné lorsqu'un abonnement "Pull" est synchronisé. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 51

52 Abonnement anonyme Il s'agit d un cas particulier de l'abonnement "Pull" où les données concernant l'abonné et l'abonnement ne sont pas stockées chez l'éditeur ou le distributeur. Il est utilisé principalement pour le grand nombre d'abonnements faits depuis Internet et pour lesquels il n'a pas été jugé utile de garder des informations chez l'éditeur ou le distributeur. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 52

53 Réplication par cliché (Snapshot) Un cliché est une photo instantanée d'un ensemble de données à un moment donné. Les données ne sont pas rafraîchies de façon partielle. A chaque synchronisation, c'est le cliché entier donc l'ensemble des données qui sont rafraîchies. Les données étant rafraîchies en totalité, la synchronisation peut prendre un certain temps. Les synchronisations dans ce type de réplication ne sont souvent pas très fréquentes et sont généralement lancées à la demande. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 53

54 Réplication par cliché (Snapshot) Ce type de réplication est utile dans les cas suivants: Les données sont principalement statiques et ne changent pas souvent. Il est acceptable d'avoir des copies de données qui ne sont pas à jour. La réplication concerne des petits volumes de données. Les sites sont souvent déconnectés.» La réplication par cliché nécessite les versions de SQL Server 2000 "Personal Edition" ou "Enterprise Edition". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 54

55 Réplication par cliché (Snapshot) E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 55

56 Réplication transactionnelle La réplication transactionnelle permet de rafraîchir les données de façon partielle. Le concept est basé sur la propagation d'un cliché initial, sur la capture des transactions survenue par la suite chez l'éditeur et sur leur propagation vers les abonnés. SQL Server stocke les transactions touchant les objets répliqués et propagent les modifications des données vers les abonnés en respectant si possible les transactions. La propagation se fait de manière continue (en temps réel) ou en utilisant un programmateur (en différé). E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 56

57 Réplication transactionnelle On opte pour ce type de réplication dans les cas suivants: La propagation des données vers les abonnés se fait à un rythme avoisinant le temps réel. Les propriétés ACID des transactions doivent être respectées. A noter que les transactions ne peuvent être gardés que si la réplication est synchrone.» La réplication transactionnelle nécessite la version SQL Server 2000 "Enterprise Edition". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 57

58 Réplication transactionnelle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 58

59 Réplication par fusion La réplication par fusion permet à plusieurs sites d'être autonomes, connectés ou déconnectés de l'éditeur et de fusionner par la suite les modifications de leurs données vers un résultat uniforme. Le concept est basé sur la propagation d'un cliché initial et sur le suivi des modifications des données publiées chez l'éditeur et chez les abonnés. Les données sont synchronisés entre les serveurs à la demande ou sur la base d'un programmateur. Etant donné que les mises à jour des mêmes données sont possibles sur plus d'un serveur, des conflits de convergence des données peuvent surgir. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 59

60 Réplication par fusion On opte pour ce type de réplication dans les cas suivants: Plusieurs abonnés ont besoin de mettre à jour les données à des temps différents et de propager leurs modifications vers l'éditeur ou vers d'autres abonnés. Les abonnés ont besoin de recevoir les données, de les modifier en étant déconnectés et de synchroniser plus tard les modifications avec l'éditeur ou avec d'autres abonnés. L'autonomie du site est un facteur déterminant E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 60

61 Réplication par fusion E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 61

62 Préparation de la réplication Editeur et distributeur local Administrateurs de réplication ServeurBD1 Agent de fusion Publication dans BD1 Articles Agent SQL Server Agent de distribution Synchronisation: Download Synchronisation: Upload ServeurBD2 Agent SQL Server Abonnement dans BD2 E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 62

63 L'administrateur de réplication Bien que la gestion des tâches de réplication puisse être confiée à l'utilisateur le plus privilégié dans SQL Server 2000 "sa", il convient de créer un utilisateur et de lui donner les droits nécessaires. Il est en effet préférable de clarifier la gestion des bases de données et de ne pas tout administrer depuis un seul login. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 63

64 Liens entre serveurs Dès le moment où un serveur SQL server 2000 est ajouté à un groupe de serveurs administré depuis une même console, les liens entre serveurs deviennent implicites. Toutefois, vu que cette reconnaissance implicite n'est valable que pour les serveurs de bases de données SQL server, il convient de déclarer explicitement un lien entre les serveurs à chaque fois que 2 serveurs hétérogènes doivent communiquer. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 64

65 Liens entre serveurs E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 65

66 Filtrage avant publication Filtrage des colonnes SQL Server permet de filtrer les colonnes d'une table participant à la publication. L'utilisateur peut ainsi filtrer verticalement et faire des projections pour ne publier qu'une partie des colonnes de la table. Filtrage des lignes Ce filtre permet de faire des sélections de lignes et de ne publier qu'une partie des enregistrements d'une table. Si le filtre utilisé dépend d'une autre table publiée, SQL Server permet de créer une jointure entre les deux tables. Filtrage mixte des lignes et des colonnes: SQL Server permet de publier uniquement une sélection de lignes de certaines colonnes. Il s'agit donc d'un filtre qui regroupe les deux cités auparavant. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 66

67 Filtrage des colonnes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 67

68 Filtrage des lignes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 68

69 Filtrage mixte des lignes et des colonnes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 69

70 Plan du module Présentation d environnements de réplication de différents constructeurs Approche Oracle Approche SQL Server Résolutions de conflits de copies divergentes Approche Oracle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 70

71 Gestion des conflits dans Oracle L'environnement de réplication symétrique asynchrone est très propice à la génération des conflits. Le fait d'autoriser les mises à jour concurrentes des mêmes données sur plusieurs sites et les propager d'un site à l'autre, conduit inévitablement au risque de non-convergence des données entre les sites participant à la réplication. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 71

72 Exemple: modification d'une adresse les données sont dans un état convergent. T BD1 BD2 08h00 08h30 09h00 09h30 Propagation 10h00 Propagation Résultat: le client a comme adresse dans BD1 et dans BD2. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 72

73 Nombre de participants Les exemples illustrent un cas simple de conflits dans un environnement à 2 sites seulement. Si on avait un grand nombre de sites maîtres participant à ce type de réplication, la fréquence d'apparition des conflits de cette sorte risque d'augmenter fortement. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 73

74 Concept de résolution des conflits Si un conflit est détecté et si aucune méthode n'a été définie pour le résoudre, Oracle retourne une erreur. Si une seule méthode a été définie pour le résoudre, le conflit est considéré résolu si la méthode retourne 'Vrai'. Si elle retourne 'Faux', Oracle traite le conflit comme étant non résolu et une erreur est déclenchée. Si plusieurs méthodes ont été définies pour le résoudre, Oracle exécute les méthodes dans l'ordre défini par le paramètre 'Sequence' défini lors de la création de la méthode. Aussitôt une méthode retourne 'Vrai', le conflit est réputé résolu et le processus terminé. Si toutes les méthodes ont été exécutées et si elles ont toutes retourné 'Faux', le conflit est considéré comme non résolu et Oracle déclenche une erreur. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 74

75 Détection des conflits de mise à jour (Update): Détection des conflits par comparaison de la valeur d'origine du site source et la valeur actuelle du site de destination. Lors de la propagation, le site source détecte un conflit si la valeur originale du site de destination est différente de la valeur actuelle du site source. L'erreur signalée sur le schéma est l'exception 'ORA : Aucune donnée trouvée' retournée par Oracle. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 75

76 Exemple de détection des conflits de mise à jour T BD1 BD2 09h30 Tentative de propagation de Erreur! Valeur d'origine dans BD2 Nouvelle valeur dans BD2 Valeur actuelle dans BD1 Valeur d'origine dans Nouvelle valeur dans Valeur actuelle dans BD2 BD2 BD1 10h00 Erreur! Tentative de propagation de Valeur d'origine dans BD1 BD2 Nouvelle valeur dans BD1 BD2 Valeur actuelle dans BD2 BD1 Valeur d'origine dans Nouvelle valeur dans Valeur actuelle dans BD2 BD2 BD1 E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 76

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication Sommaire Configuration de SQL server 2005 pour la réplication 1. Présentation du besoin... 2 2. Architecture des deux sites... 2 3. Présentation du modèle de publication de réplication... 3 4. Configuration

Plus en détail

Bases de Données Réparties Concepts et Techniques. Matthieu Exbrayat ULP Strasbourg - Décembre 2007

Bases de Données Réparties Concepts et Techniques. Matthieu Exbrayat ULP Strasbourg - Décembre 2007 Bases de Données Réparties Concepts et Techniques Matthieu Exbrayat ULP Strasbourg - Décembre 2007 1 Définition Une base de données répartie (distribuée) est une base de données logique dont les données

Plus en détail

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Loïc Paulevé, Nassim Hadj-Rabia (2009), Pierre Levasseur (2008) Licence professionnelle SIL de Nantes, 2009, version 1 Ces notes ont été élaborées

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique (SAR)

Module BDR Master d Informatique (SAR) Module BDR Master d Informatique (SAR) Cours 6- Bases de données réparties Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Bases de Données Réparties Définition Conception Décomposition Fragmentation horizontale et

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Réplication des données

Réplication des données Réplication des données Christelle Pierkot FMIN 306 : Gestion de données distribuées Année 2009-2010 Echange d information distribuée Grâce à un serveur central Une seule copie cohérente Accès à distance

Plus en détail

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers Programme détaillé Objectifs de la formation Les systèmes de gestion de bases de données prennent aujourd'hui une importance considérable au regard des données qu'ils hébergent. Véritable épine dorsale

Plus en détail

Bases de Données Réparties

Bases de Données Réparties Bases de Données Réparties Architecture Mise en œuvre Duplication et Réplication Michel Tuffery BDR : Définition Ensemble de bases de données gérées par des sites différents et apparaissant à l utilisateur

Plus en détail

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données Chapitre 10 Architectures des systèmes de gestion de bases de données Introduction Les technologies des dernières années ont amené la notion d environnement distribué (dispersions des données). Pour reliér

Plus en détail

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 15 2.2 Mode de fonctionnement client/serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 18 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

Gestion des utilisateurs et de leurs droits

Gestion des utilisateurs et de leurs droits Gestion des utilisateurs et de leurs droits Chap. 12, page 323 à 360 Lors de la création d'un utilisateur vous devez indiquer son nom, ses attributs, son profil, la méthode d'authentification (par le SE

Plus en détail

Bases de données réparties

Bases de données réparties Bases de données réparties J. Akoka - I. Wattiau 1 Contexte Technologique : des solutions de communication efficace entre les machines des SGBD assurent la transparence des données réparties standardisation

Plus en détail

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL Jean-Marie Pécatte jean-marie.pecatte@iut-tlse3.fr 16 novembre 2006 ISIS - Jean-Marie PECATTE 1 Valeur de clé

Plus en détail

La réplication sous SQL Server 2005

La réplication sous SQL Server 2005 La réplication sous SQL Server 2005 Mettre en place la réplication sur SQL Server 2005 La réplication des bases de données est une problématique classique dans les systèmes d'information. En effet, dans

Plus en détail

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué!

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué! Synchroniser ses données C est plus pas facile que c est compliqué! Merci à nos sponsors Merci à nos volontaires Arian Papillon a.papillon@datafly.fr http://www.datafly.fr http://blog.datafly.pro http://mssql.fr

Plus en détail

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION Distribution de données avec Oracle G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 1 Plan 12. Distribution de données 12.1 Génération des architectures C/S et Oracle

Plus en détail

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos)

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos) Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 14 2.2 Mode de fonctionnement Client/Serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 17 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

Tableau Online Sécurité dans le cloud

Tableau Online Sécurité dans le cloud Tableau Online Sécurité dans le cloud Auteur : Ellie Fields Ellie Fields, directrice principale du marketing produits, Tableau Software Juin 2013 p.2 Tableau est conscient que les données font partie des

Plus en détail

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste SQL pour Oracle 4 e édition Groupe eyrolles, 2004, 2005, 2008, 2010, is BN : 978-2-212-12794-2 Partie III SQL avancé La table suivante organisée en

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC NOTE DE SYNTHESE La solution Dell PowerVault DL2000 optimisée par Symantec Backup Exec est la seule à proposer un système intégré de sauvegarde

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

ORACLE DIAGNOSTIC PACK 11G

ORACLE DIAGNOSTIC PACK 11G ORACLE DIAGNOSTIC PACK 11G PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES : Surveillance automatique des diagnostics (ADDM Automatic Database Diagnostic Monitor) Référentiel automatique de la charge (AWR Automatic Workload

Plus en détail

Introduction : présentation de la Business Intelligence

Introduction : présentation de la Business Intelligence Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr Saisissez la référence ENI de l'ouvrage RI3WXIBUSO dans la zone de recherche et validez.

Plus en détail

BD parallèles et réparties

BD parallèles et réparties LOG660 - Bases de données de haute performance BD parallèles et réparties Département de génie logiciel et des TI BD parallèles vs réparties BD réparties Les données se trouvent sur plusieurs sites (noeuds)

Plus en détail

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK ACTIVE DIRECTORY /OPENLDAP INDISPENSABLE POUR INTÉGRER AUTOMATIQUEMENT TOUS

Plus en détail

Corrigé de l'atelier pratique du module 8 : Implémentation de la réplication

Corrigé de l'atelier pratique du module 8 : Implémentation de la réplication Corrigé de l'atelier pratique du module 8 : Implémentation de la réplication Table des matières Atelier pratique 8 : Implémentation de la réplication 1 Exercice 1 : Création d'une publication 1 Exercice

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

SAP BusinessObjects Web Intelligence (WebI) BI 4

SAP BusinessObjects Web Intelligence (WebI) BI 4 Présentation de la Business Intelligence 1. Outils de Business Intelligence 15 2. Historique des logiciels décisionnels 16 3. La suite de logiciels SAP BusinessObjects Business Intelligence Platform 18

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées 1/26 Bases de Données Avancées DataWareHouse Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin,

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Bases de données et sites WEB

Bases de données et sites WEB Bases de données et sites WEB Cours2 : Sécurité et contrôles d accès Anne Doucet 1 Authentification Autorisation Privilèges Rôles Profils Limitations de ressources Plan Audit Contrôle d accès via les vues

Plus en détail

SQL Server 2012 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services...)

SQL Server 2012 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services...) Avant-propos 1. À qui s'adresse ce livre? 15 2. Pré-requis 15 3. Objectifs du livre 16 4. Notations 17 Introduction à la Business Intelligence 1. Du transactionnel au décisionnel 19 2. Business Intelligence

Plus en détail

Plan de formation : Certification OCA Oracle 11g. Les administrateurs de base de données (DBA) Oracle gèrent les systèmes informatiques

Plan de formation : Certification OCA Oracle 11g. Les administrateurs de base de données (DBA) Oracle gèrent les systèmes informatiques Plan de formation : Certification OCA Oracle 11g Description Les administrateurs de base de données (DBA) Oracle gèrent les systèmes informatiques industriels les plus avancés. Cette formation permettra

Plus en détail

Windows Internet Name Service (WINS)

Windows Internet Name Service (WINS) Windows Internet Name Service (WINS) WINDOWS INTERNET NAME SERVICE (WINS)...2 1.) Introduction au Service de nom Internet Windows (WINS)...2 1.1) Les Noms NetBIOS...2 1.2) Le processus de résolution WINS...2

Plus en détail

Administration des bases de données. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/

Administration des bases de données. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Administration des bases de données Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Administration des bases de données II Objets avancés dans les bases de données OBJECTIFS 2.1. NOTIONS 2.1.1.

Plus en détail

SQL Server 2014 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services, Power BI...)

SQL Server 2014 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services, Power BI...) Avant-propos 1. À qui s'adresse ce livre? 15 2. Pré-requis 15 3. Objectifs du livre 16 4. Notations 17 Introduction à la Business Intelligence 1. Du transactionnel au décisionnel 19 2. Business Intelligence

Plus en détail

Préparer la synchronisation d'annuaires

Préparer la synchronisation d'annuaires 1 sur 6 16/02/2015 14:24 En utilisant ce site, vous autorisez les cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité En savoir plus France (Français) Se connecter Rechercher sur TechNet avec Bing

Plus en détail

Guide d'administration. BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino. Version: 4.1 Service Pack: 4

Guide d'administration. BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino. Version: 4.1 Service Pack: 4 BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino Version: 4.1 Service Pack: 4 SWD-311541-0911043520-002 Table des matières 1 Gestion des comptes d'utilisateur... 7 Ajouter un compte utilisateur...

Plus en détail

Retek Data Warehouse Web 3.0 Notes de publication

Retek Data Warehouse Web 3.0 Notes de publication Retek Data Warehouse Web 3.0 Notes de publication AIDER LA DISTRIBUTION A CREER, GERER ET SATISFAIRE LA DEMANDE DE SES CLIENTS Retek Data Warehouse Le logiciel décrit dans cette documentation est fourni

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Aide en ligne du portail

Aide en ligne du portail Connectivity 3SKey Aide en ligne du portail Ce fichier d'aide décrit les fonctions du portail 3SKey (clé de signature sécurisée SWIFT). 11 juin 2011 3SKey Table des matières 1 Portail 3SKey... 3 1.1 Fonctions

Plus en détail

La sécurité. Chapitre 6. 1. Introduction. 2. La sécurité des accès

La sécurité. Chapitre 6. 1. Introduction. 2. La sécurité des accès 259 Chapitre 6 La sécurité 1. Introduction La sécurité La sécurité des données est un enjeu capital. Une base de données peut être amenée à stocker des données très sensibles, confidentielles. L'implémentation

Plus en détail

Chap. 2 : gestion du code source avec Git/GitHub

Chap. 2 : gestion du code source avec Git/GitHub Chap. 2 : gestion du code source avec Git/GitHub L'objectif de ce cours est de présenter une solution libre et gratuite pour la gestion du code source : l'outil Git associé à la forge logicielle GitHub.

Plus en détail

Vue d'ensemble des groupes dans Active Directory 2003

Vue d'ensemble des groupes dans Active Directory 2003 Vue d'ensemble des groupes dans Active Directory 2003 Charles BARJANSKY Laboratoire Supinfo des Technologies Microsoft Introduction Les administrateurs réseaux, lors de la mise en place d'une nouvelle

Plus en détail

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12 Table des matières Les Triggers... 2 Syntaxe... 2 Explications... 2 Les évènements déclencheurs des triggers... 3 Les modes de comportements des triggers... 4 Les pseudo tables... 5 Exemple... 6 Les procédures

Plus en détail

MS 2273 Administration et maintenance d'un environnement Microsoft Windows Server 2003

MS 2273 Administration et maintenance d'un environnement Microsoft Windows Server 2003 Public Ce cours s adresse aux stagiaires qui sont déjà administrateurs systèmes ou ingénieurs système, ou qui souhaitent le devenir. Connaissances requises Certification CompTIA A+ ou un niveau équivalent

Plus en détail

Les Utilisateurs dans SharePoint

Les Utilisateurs dans SharePoint Les Utilisateurs dans SharePoint La gestion des utilisateurs dans SharePoint SharePoint dont le cœur est l'outil collaboratif, Windows SharePoint Services. Chaque utilisateur (ou collaborateur) peut créer

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Clients et agents Symantec NetBackup 7

Clients et agents Symantec NetBackup 7 Protection complète pour les informations stratégiques de l'entreprise Présentation Symantec NetBackup propose un choix complet de clients et d'agents innovants pour vous permettre d optimiser les performances

Plus en détail

CHAPITRE 4 POLITIQUES DE CONTRÔLES DES ACCÈS SOUS ORACLE ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES 10/05/2015 RESPONSABLE DR K.

CHAPITRE 4 POLITIQUES DE CONTRÔLES DES ACCÈS SOUS ORACLE ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES 10/05/2015 RESPONSABLE DR K. Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique CHAPITRE 4 ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES RESPONSABLE DR K. BOUKHALFA POLITIQUES DE CONTRÔLES

Plus en détail

Chapitre 3 Gestion des sauvegardes

Chapitre 3 Gestion des sauvegardes Chapitre 3 Gestion des sauvegardes 1. Notions préalables et terminologie Gestion des sauvegardes 1.1 Consistance, snapshots et VSS L'erreur la plus commune lorsque l'on parle de solutions de sauvegarde,

Plus en détail

Création et gestion des stratégies

Création et gestion des stratégies Réseaux avec Windows Serveur Création et gestion des stratégies LIARD Fabrice, Lycée Gustave Eiffel 16, chemin de la Renardière 93220 Gagny Version 2010.1 réseaux avec windows Serveur Profils et Stratégies

Plus en détail

TP Git - AndroidStudio

TP Git - AndroidStudio Objectifs TP Git - AndroidStudio Author : Cedric Dumoulin Date : 2 déc. 2014 Rev : 8 Oct. 2015 L'objectif de cet atelier est d'apprendre à utiliser GIT pour versionner ses projet et pour travailler à plusieurs.

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition Guide de démarrage rapide Ce document explique comment installer et utiliser Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Copyright

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Introduction Master 1 STIC-Informatique 2 Les Réseaux Locaux Virtuels (VLAN) Avantages des LAN Communication rapide, broadcasts Problèmes des

Plus en détail

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉ PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE ÉCOLE POLYTECHNIQUE

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉ PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE ÉCOLE POLYTECHNIQUE LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉ PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES GESTIONNAIRES DE LISTES ÉCOLE POLYTECHNIQUE JANVIER 2002 Le présent document est un aide mémoire pour la gestion

Plus en détail

IP Office IP Office Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée

IP Office IP Office Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée Manuel de l'utilisateur de la messagerie vocale intégrée 15-604067 Version 11a - (29/04/2011) 2011 AVAYA Tous droits réservés. Note Bien que tous les efforts nécessaires aient été mis en œuvre en vue de

Plus en détail

Manuel d utilisation email NETexcom

Manuel d utilisation email NETexcom Manuel d utilisation email NETexcom Table des matières Vos emails avec NETexcom... 3 Présentation... 3 GroupWare... 3 WebMail emails sur internet... 4 Se connecter au Webmail... 4 Menu principal... 5 La

Plus en détail

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Thèse de Doctorat de l'université P & M Curie WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Didier Donsez Université Pierre et Marie Curie Paris VI Laboratoire de Méthodologie et

Plus en détail

SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010

SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010 Définitions SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010 Une base de données est un objet particulièrement difficile à définir puisqu il est abordé en pratique selon différents points de vue : Pour un administrateur,

Plus en détail

Enterprise Intégration

Enterprise Intégration Enterprise Intégration Intégration des données L'intégration de données des grandes entreprises, nationales ou multinationales est un vrai cassetête à gérer. L'approche et l'architecture de HVR est très

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

Structure logique. Active Directory. Forêts Arborescences Domaines Unités d'organisation

Structure logique. Active Directory. Forêts Arborescences Domaines Unités d'organisation Active Directory Structure logique Service d'annuaire Base d'annuaire distribuée des ressources réseau : comptes utilisateurs, groupes, ordinateurs, imprimantes, dossiers partagés,... Administration centralisée

Plus en détail

Synchronisation Mysql (Replication)

Synchronisation Mysql (Replication) Synchronisation Mysql (Replication) [Petit avertissement : Bon, après relecture, je constate que c'est l'un des plus mauvais document que j'ai écrit. Mais bon, il est quand même utile ce torchon.] Nous

Plus en détail

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation Sauvegarde automatique des données de l ordinateur Manuel d utilisation Sommaire 1- Présentation de la Sauvegarde automatique des données... 3 2- Interface de l'application Sauvegarde automatique des données...

Plus en détail

Guide de l'utilisateur pour l'assistant d importation de SAP BusinessObjects Enterprise

Guide de l'utilisateur pour l'assistant d importation de SAP BusinessObjects Enterprise Guide de l'utilisateur pour l'assistant d importation de SAP BusinessObjects Enterprise SAP BusinessObjects Enterprise XI 3.1 Service Pack 3 Copyright 2010 SAP AG. Tous droits réservés.sap, R/3, SAP NetWeaver,

Plus en détail

ORACLE TUNING PACK 11G

ORACLE TUNING PACK 11G ORACLE TUNING PACK 11G PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES : Conseiller d'optimisation SQL (SQL Tuning Advisor) Mode automatique du conseiller d'optimisation SQL Profils SQL Conseiller d'accès SQL (SQL Access

Plus en détail

Cours 6. Sécurisation d un SGBD. DBA - M1ASR - Université Evry 1

Cours 6. Sécurisation d un SGBD. DBA - M1ASR - Université Evry 1 Cours 6 Sécurisation d un SGBD DBA - M1ASR - Université Evry 1 Sécurisation? Recette d une application Vérification des fonctionnalités Vérification de l impact sur le SI existant Gestion du changement

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Il est possible, pour des objets, de visualiser ou modifier le contenu. La présentation des objets dans le navigateur peut être paramétrée ; vous trouverez

Plus en détail

WINDOWS 2003 SERVER. Stratégies de groupes

WINDOWS 2003 SERVER. Stratégies de groupes WINDOWS 2003 SERVER Stratégies de groupes SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UNE STRATEGIE DE GROUPE? 2 1.1 Présentation des stratégies de groupe 2 1.2 Configuration ordinateur 2 1.3 Configuration utilisateur 3

Plus en détail

Desktop Manager 2.8 Guide de mise à jour. Janvier 2014

Desktop Manager 2.8 Guide de mise à jour. Janvier 2014 Desktop Manager 2.8 Guide de mise à jour Janvier 2014 Ce document d'aide présente une méthodologie pour migrer d'une ancienne version de Desktop Manager vers la nouvelle version 2.8. Elle comporte deux

Plus en détail

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage Sage Business Sync Guide d utilisation 2012 Sage Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Sage est illicite (Loi du 11 Mars 1957 -

Plus en détail

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS? FAQ VPS Business Section 1: Installation...2 1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?...2 2. Comment accéder à mon VPS Windows?...6 3. Comment accéder à mon VPS Linux?...8 Section 2: utilisation...9

Plus en détail

Intégrité des données

Intégrité des données . Contraintes d intégrité : Définition et objectif Intégrité des données Définition des contraintes Vérification des contraintes Contrainte d'intégrité : propriété sémantique que doivent respecter les

Plus en détail

420-PK6-SL Banques de données Avancées. UTILISATEURS (suite)

420-PK6-SL Banques de données Avancées. UTILISATEURS (suite) 420-PK6-SL Banques de données Avancées Gestion des UTILISATEURS (suite) RÉCAPITULATIF Un UTILISATEUR ORACLE est donc une combinaison de deux concepts usuels des banques de données. Un objet de contrôle

Plus en détail

Cyberclasse L'interface web pas à pas

Cyberclasse L'interface web pas à pas Cyberclasse L'interface web pas à pas Version 1.4.18 Janvier 2008 Remarque préliminaire : les fonctionnalités décrites dans ce guide sont celles testées dans les écoles pilotes du projet Cyberclasse; il

Plus en détail

TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE ET DE SQL DEVELOPPER TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE...1 ET DE SQL DEVELOPPER...1

TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE ET DE SQL DEVELOPPER TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE...1 ET DE SQL DEVELOPPER...1 TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE ET DE SQL DEVELOPPER Sur Windows Contenu TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE...1 ET DE SQL DEVELOPPER...1 I-Installation d «Oracle Database Express Edition»...2 Etape 1 :

Plus en détail

Haute disponibilité avec Microsoft SQL Server

Haute disponibilité avec Microsoft SQL Server Haute disponibilité avec Microsoft SQL Server La haute disponibilité est le fait de s'assurer des conditions optimales de fonctionnement en continu d'un système abritant un serveur SQL. Aujourd'hui ce

Plus en détail

MYXTRACTION. 2009 La Business Intelligence en temps réel

MYXTRACTION. 2009 La Business Intelligence en temps réel MYXTRACTION 2009 La Business Intelligence en temps réel Administration Qui sommes nous? Administration et management des profils Connecteurs Base des données Gestion des variables et catégories de variables

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE - meilleures pratiques

DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE - meilleures pratiques livre blanc DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE MEILLEURES PRATIQUES ET APPLICATIONS DE SOUTIEN DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE - MEILLEURES PRATIQUES 1 Les solutions infonuagiques sont de plus en plus présentes sur

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 13 : Organisation d une base de données, ou comment soulever (un peu) le voile Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les clusters de table

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Suite à mon précédent article concernant MSDE, je me suis rendu compte à partir des commentaires que de nombreux utilisateurs avaient des problèmes

Plus en détail

OASIS www.oasis-open.org/committees/xacml/docs/docs.shtml Date de publication

OASIS www.oasis-open.org/committees/xacml/docs/docs.shtml Date de publication Statut du Committee Working Draft document Titre XACML Language Proposal, version 0.8 (XACML : XML Access Control Markup Language) Langage de balisage du contrôle d'accès Mot clé Attestation et sécurité

Plus en détail

d'administration Guide BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1

d'administration Guide BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1 BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1 Guide d'administration Publié : 2014-01-14 SWD-20140114161813410 Table des matières 1 Mise en route...6 Disponibilité des fonctionnalités d'administration...

Plus en détail

Netissime. [Sous-titre du document] Charles

Netissime. [Sous-titre du document] Charles [Sous-titre du document] Charles Sommaire I. Commandez votre sauvegarde en ligne 2 II. Installation 3-7 III. Utilisation du logiciel de sauvegarde en ligne 8-19 A. Fonctionnement de l application de protection

Plus en détail

Préface. Avant-propos. Chapitre 1 Introduction

Préface. Avant-propos. Chapitre 1 Introduction Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr Saisissez la référence ENI de l'ouvrage EPAPEX dans la zone de recherche et validez.

Plus en détail

Du 10 Fév. au 14 Mars 2014

Du 10 Fév. au 14 Mars 2014 Interconnexion des Sites - Design et Implémentation des Réseaux informatiques - Sécurité et Audit des systèmes - IT CATALOGUE DE FORMATION SIS 2014 1 FORMATION ORACLE 10G 11G 10 FEV 2014 DOUALA CAMEROUN

Plus en détail

Manuel d installation. Version 1.1 11/07/2013

Manuel d installation. Version 1.1 11/07/2013 Manuel d installation Version 1.1 11/07/2013 Table des matières I. Description de la solution... 3 II. Installation... 3 a. Prérequis... 3 b. Installation de la base de données... 3 c. Mettre à jour les

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

Découverte de Moodle

Découverte de Moodle Découverte de Moodle Formation TICE V3 Université de la Réunion - Aurélie Casties 10/02/2013 Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Découvrir Moodle 9 A.Présentation de Moodle...9 II - Découverte

Plus en détail

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning BusinessObjects Planning XI Release 2 Copyright 2007 Business Objects. Tous droits réservés. Business Objects est propriétaire des brevets

Plus en détail

TP5 MySQL requêtes avancées

TP5 MySQL requêtes avancées Master 1 BBSG TP5 MySQL requêtes avancées Bases de Données Exercice 1 : Par l'intermédiaire de PHPMyAdmin ou du client mysql, connectez-vous sur votre base de données. mysql -h dbs-perso.luminy.univmed.fr

Plus en détail

PLAN DE COURS ORACLE : ADMINISTRATION DE BASES DE DONNEES. Objectif. Code. Dure e. Public Concerne. Pre -requis. Programme OR305

PLAN DE COURS ORACLE : ADMINISTRATION DE BASES DE DONNEES. Objectif. Code. Dure e. Public Concerne. Pre -requis. Programme OR305 PLAN DE COURS ORACLE : ADMINISTRATION DE BASES DE DONNEES Objectif Administrer une ou plusieurs bases de, tant sous l'aspect "gestionnaire de " que sous l'aspect "responsable système Oracle". Public Concerne

Plus en détail