Base de données II Module 3b

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Base de données II Module 3b"

Transcription

1 Base de données II Module 3b Bases de données répliquées Environnement Oracle et SQL Server E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 1

2 Plan du module Présentation d environnements de réplication de différents constructeurs Approche Oracle Approche SQL Server Résolutions de conflits de copies divergentes Approche Oracle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 2

3 Réplication dans Oracle L environnement de réplication Oracle permet la réplication des objets suivants: Tables Indexes Vues Packages et corps de Package Procédures et Fonctions Types définis par l'utilisateur et corps de types Déclencheurs Synonymes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 3

4 Types de réplication Oracle offre 3 types de réplication. Réplication multi-maîtres Multimaster Replication Réplication par cliché Materialized View Replication Réplication hybride Combinaison des deux autres types E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 4

5 Réplication multi-maîtres Permet à plusieurs sites de gérer des groupes d'objets répliqués dans plusieurs bases de données en communiquant ensemble et en agissant d'égal à égal Elle est également appelée réplication "peer-to-peer " Chaque site peut mettre à jour les données sur n'importe quel autre site participant à la réplication.» La réplication multimaîtres nécessite la version Oracle Enterprise Edition Oracle Standard Edition" ne supporte que la configuration d'un seul site maître. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 5

6 Schéma de principe de la réplication multi-maîtres E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 6

7 Caractéristiques de la réplication multi-maîtres On opte pour ce mode de réplication dans les cas suivants: Les données sont mises à jour dans des intervalles courts. Il n'est pas acceptable d'avoir des copies de données qui ne sont pas mises à jour dans un délai assez court. Les mises à jour se font depuis plusieurs sites. Le volume de données est grand. Les réplicats sont complets et non partiels. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 7

8 Réplication par cliché Un cliché (également appelé snapshot) est une copie totale ou partielle de données à un moment donné. Appelée aussi Materialized View Replication Le cliché peut être rafraîchi manuellement à la demande ou automatiquement en utilisant un programmateur.» La réplication par cliché nécessite l'une des versions Oracle Enterprise Edition Oracle Standard Edition Oracle Personal Edition E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 8

9 Schéma de principe de la réplication par cliché E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 9

10 Caractéristiques de la réplication par cliché On opte pour ce type de réplication dans les cas suivants: Les données sont principalement statiques et ne changent pas souvent. Il est acceptable d'avoir des copies de données qui ne sont pas à jour. La réplication concerne des petits volumes de données. Les sites sont souvent déconnectés. Stockage des agrégats dans des entrepôts de données. Les données sont mises à jour dans des intervalles plus longs. Les réplicats peuvent être partiels. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 10

11 Clichés modifiables Il est possible de créer des updatable Materialized view qui vont permettre aux utilisateurs d'insérer, de mettre à jour et de supprimer des tuples de la table de base sur le master site au travers du réplicat. Il faut ajouter la clause FOR UPDATE lors de la création pour qu'elle devienne une relation modifiable. Utilise un journal pour les mise à jour du cliché modifiable E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 11

12 Rafraîchissement de cliché modifiable Execute fast refresh Cliché modifiable Active la queue de transaction différée pour mettre a jour le site maître Utilise le log pour identifier les m.a.j de la table maitre Propage les m.a,j identifiées Fin du refresh fast E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 12

13 Rafraîchissement des updatable materialized view Les updatable Materialized view permettent d'interroger et de mettre à jour les données locales. Elles permettent d'augmenter la sécurité des données en ne répliquant qu'un sous-ensemble des données de la table de base. Elles nécessitent un environnement de réplication complet pour être rafraîchies!!! E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 13

14 Réplication hybride La réplication hybride est un environnement dans lequel cohabitent les deux formes de réplications précédentes: cliché et multi-maîtres. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 14

15 Environnement répliqué Pour mettre en place un environnement répliqué, il faut construire divers objets dans les bases de données. On parlera tout d abord de site maître pour la base de données principale, alors que la base de données servant de réplication s appelle un site cliché. L environnement répliqué supporte tous les types de réplication Symétrique / Asymétrique Synchrone / Asynchrone E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 15

16 Mécanisme de réplication synchrone E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 16

17 Mécanisme de réplication asynchrone E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 17

18 Préparation de la réplication La préparation consiste à configurer correctement l'ensemble des étapes nécessaires, des objets répliqués et des processus de propagation et de purge des transactions Administrateurs de réplication BD1 Propagation des transactions Groupe de réplication Database link BD2 BD2 Purge des transactions Groupe de réplication Purge des transactions Propagation des transactions Database link BD1 E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 18

19 L'administrateur de réplication L'administrateur de réplication est un utilisateur créé sur chaque base de données participant à la réplication. Il a pour rôle la gestion de l'environnement de réplication. Il doit disposer des privilèges nécessaires pour gérer la réplication. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 19

20 Exemple de création d un administrateur Connexion en tant que DBA system par exemple CREATE USER USER repadmin IDENTIFIED BY BY repadmin; BEGIN BEGIN DBMS_REPCAT_ADMIN.GRANT_ADMIN_ANY_SCHEMA( username => => 'REPADMIN'); END; END; / GRANT GRANT COMMENT ANY ANY TABLE TABLE TO TO repadmin; GRANT GRANT LOCK LOCK ANY ANY TABLE TABLE TO TO repadmin; GRANT GRANT SELECT ANY ANY DICTIONARY TO TO repadmin; GRANT GRANT EXECUTE ANY ANY PROCEDURE TO TO repadmin; E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 20

21 Propagateur et receveur Le propagateur est l'utilisateur responsable de la propagation des transactions déférées d'un site maître vers un autre site maître. Cette tâche peut être confiée à l'administrateur de la réplication "repadmin". Le receveur est l'utilisateur qui reçoit les transactions déférées envoyées par les propagateurs des autres sites. Cette tâche peut être confiée à l'administrateur de la réplication "repadmin". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 21

22 Exemple Propagateur BEGIN BEGIN DBMS_DEFER_SYS.REGISTER_PROPAGATOR( username => => 'REPADMIN'); END; END; / --Receveur BEGIN BEGIN DBMS_REPCAT_ADMIN.REGISTER_USER_REPGROUP ( username => => 'REPADMIN', privilege_type => => RECEIVER', list_of_gnames => => NULL); END; END; / E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 22

23 Les liens de bases de données (database link) Un lien de base de données est une adresse (pointeur) qui définie un chemin unidirectionnel d'une base de données vers une autre Les liens de bases de données constituent le concept central dans un environnement de bases de données distribuées ou répliquées. Les liens de bases de données peuvent être privés ou publics. Les liens privés ne peuvent être utilisés que par l'utilisateur qui les a créés. Les liens publics sont accessibles à tous les utilisateurs de la base de données. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 23

24 Purge des transactions accomplies Afin de maintenir la taille de la queue des transactions déférées et accomplies dans des proportions contrôlables, la programmation d'une purge automatique s'avère nécessaire. Connect BEGIN BEGIN DBMS_DEFER_SYS.SCHEDULE_PURGE( next_date => => SYSDATE, interval => => '/*1 '/*1 min min */ */ sysdate + 1/(60*24)', delay_seconds => => 0, 0, rollback_segment => => ''); ''); END; END; / E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 24

25 Propagation des transactions Il s'agit de définir la fréquence de propagation des transactions d'un site vers l'autre. Connect BEGIN BEGIN DBMS_DEFER_SYS.SCHEDULE_PUSH( destination => => 'BD2', interval => => '/*1 '/*1 min*/ min*/ sysdate + 1/(60*24)', next_date => => SYSDATE, stop_on_error => => FALSE, delay_seconds => => 0, 0, parallelism => => 0); 0); END; END; / E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 25

26 Notion de site maître Un site maître qui représente la base de donnée principale. Oracle utilise la terminologie MASTER SITE Tous les sites maître communiquent directement avec les autres afin de propager les données et les mises à jour. Dispose d objets pour contrôler la propagation E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 26

27 Notion de site cliché Un site cliché qui va contenir des copies complètes ou partielles des objets du site maître. Oracle utilise la terminologie SNAPSHOT SITE Le site cliché supporte généralement des copies en lectures seules Le site cliché peut contenir des copies qu'il est possible de mettre à jour (UPDATABLE SNAPSHOT) pour autant qu'elles appartiennent à un groupe de clichés SNAPSHOT GROUP E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 27

28 Site de définition principal Il s'agit d'un site choisi parmi les sites participant à la réplication pour effectuer des tâches d'administration de la réplication. Même si dans un environnement multi-maîtres appelé également "Peer-to-Peer", il n'existe aucune hiérarchie entre les sites et aucune importance d'un site par rapport à l'autre, il existe néanmoins la notion de "site de définition principal". Par défaut, le site de définition principal est le site depuis lequel le groupe de réplication a été créé. On peut, toutefois, déclarer un site comme étant site de définition principal à tout moment. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 28

29 Groupes de réplications Dans un environnement répliqué, Oracle gère les objets de réplication avec des groupes de réplication Un groupe de réplication est une collection d objet de réplication qui ont un lien logique entre eux Les objets d un groupe de réplication sont administrés ensemble. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 29

30 Groupe et schéma Un groupe ne correspond pas forcément à un schéma. Un groupe peut contenir des objets provenant de plusieurs schémas et les objets d un schéma peuvent appartenir à plusieurs groupes de réplication. La seule restriction réside dans le fait qu'un objet ne peut appartenir qu'à un et un seul groupe de réplication. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 30

31 Groupes maîtres Les groupes de réplication maîtres sont appelés MASTER GROUP Les objets d'un groupe peuvent provenir de plusieurs bases de données. La seule restriction est qu'un objet répliqué ne peut appartenir qu'à un seul groupe. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 31

32 Groupes clichés Sur un site cliché, les groupes peuvent contenir une copie partielle ou complète des objets du group maître cible. Tandis que la réplication sur un site maître doit contenir une copie exacte des objets de la base de données. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 32

33 Liens entres groupes maîtres et clichés E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 33

34 Groupe de rafraîchissement Afin de pouvoir effectuer des rafraîchissements, il est indispensable de créer des refresh group sur un master site ou un snapshot site. Lorsque des mises à jour auront été effectuées, il suffira d'attendre le rafraîchissement automatique ou alors d'exécuter une procédure qui effectuera un rafraîchissement manuel de tous les objets du groupe. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 34

35 Groupe de rafraîchissement E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 35

36 Ajout d'un site à la réplication Cette action permet d'ajouter des sites à l'environnement de réplication en précisant le nom du site et le groupe de réplication. Elle doit être lancée depuis le site de définition principal. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 36

37 Objets de réplication Tout objet devant participer à la réplication doit être ajouté au groupe de réplication. Tout objet ajouté au groupe de réplication nécessite la génération du support de réplication. Le support de réplication est l'ensemble des triggers et des pacakages générés par Oracle pour assurer la réplication de l'objet spécifié. Si une table contient des clés étrangères, Oracle recommande de les indexer et de répliquer ces index. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 37

38 Création du MASTER SITE Créer l administrateur de réplication Utilisateur et enregistrement de administrateur Création du propagateur Le propagateur est responsable de propager les transactions différées aux autres sites. Création de la purge de programmateur Purge complètement les transactions différées des sites maîtres et des sites clichés, afin de garder une taille normale de la file d attente. Création des groupes et placement des objets à répliquer E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 38

39 Création du SNAPSHOT SITE Créer l administrateur de réplication Enregistrement du propagateur Enregistrement du receveur Création de la purge du programmateur Création du «valideur» de transaction différées Création des snapshot groupes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 39

40 Plan du module Présentation d environnements de réplication de différents constructeurs Approche Oracle Approche SQL Server Résolutions de conflits de copies divergentes Approche Oracle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 40

41 Réplication dans SQL Server SQL serveur permet de répliquer : Tables Index Vues Procédures et fonctions Les triggers E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 41

42 Concept global de réplication SQL Server E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 42

43 L'éditeur (Publisher) L'éditeur est un serveur qui détient les données répliquées et les met à disposition de la réplication vers d'autres serveurs. L'éditeur peut contenir une ou plusieurs publications. L'éditeur détecte les changements des données dans une réplication transactionnelle. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 43

44 Le distributeur (Distributor) Le distributeur est un serveur qui héberge la base de données de distribution et stocke l'historique des données. Le distributeur peut être un serveur séparé de l'éditeur, on parle alors de "distributeur distant". Si l'éditeur et le distributeur seraient sur le même serveur, on parle de "distributeur local". Le rôle du distributeur varie selon le type de réplication E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 44

45 Le rôle du distributeur Réplication par cliché Stock temporairement les transactions Héberge la plupart des agents de réplication Stocke les méta-données Stock l'historique des données. Réplication transactionnelle Héberge la plupart des agents de réplication. Stock les méta-données Stock l'historique des données. Réplication par fusion Stock les méta-données Stock l'historique des synchronisations. Héberge l'agent des clichés Héberge l'agent de la fusion pour les abonnement de type "push". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 45

46 Abonné (Subscriber) L'abonné est un serveur qui reçoit les données répliquées. L'abonné s'abonne aux publications et non individuellement aux articles qui forment la publication. Selon le type de réplication, l'abonné peut également propager les modifications des données vers l'éditeur ou les republier vers d'autres abonnés. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 46

47 Publication La publication est une collection d'articles d'une base de données. Les publications sont crées chez l'éditeur. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 47

48 Article Un article est tout objet de la base de données apte à être répliqué. Il peut s'agir d'une table entière ou uniquement de certaines colonnes (filtre vertical) ou de certaines lignes (filtre horizontal). Un article peut être également une procédure stockée, une vue, une fonction ou une vue indexée. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 48

49 Abonnement Un abonnement est une demande d'une copie de donnée ou de réplication des objets de bases de données. Un abonnement définit quelle va être la publication contenant les données, où et quand. La synchronisation ou la distribution des données peut être demandée soit par l'éditeur (Abonnement "Push") ou par l'abonné (abonnement "Pull"). E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 49

50 Abonnement "Push" Un abonnement "Push" est créé et administré chez l'éditeur. Les données sont propagées depuis l'éditeur vers les abonnés sans que ces derniers en fassent la demande. Il permet de simplifier et de centraliser l'administration car il n'y a pas besoin d'administrer individuellement chaque abonnement. L'agent de distribution et l'agent de fusion s'exécutent sur le distributeur lorsqu'un abonnement "Push" est synchronisé. Ce type d'abonnement est conseillé tant que les performances ne sont pas atteintes. En effet un grand nombre d'abonnement gérés à un même endroit (distributeur) peut faire baisser fortement les performances. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 50

51 Abonnement "Pull" Un abonnement "Pull" est créé et administré chez l'abonné. L'abonné demande les données et les mises à jour survenues chez l'éditeur. Ce type d'abonnement permet aux utilisateurs de l'abonné de se déconnecter, d'être mobiles et de décider librement quand leurs données doivent être synchronisés. L'administration est décentralisée et a lieu chez l'abonné. L'agent de distribution et l'agent de fusion s'exécutent chez l'abonné lorsqu'un abonnement "Pull" est synchronisé. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 51

52 Abonnement anonyme Il s'agit d un cas particulier de l'abonnement "Pull" où les données concernant l'abonné et l'abonnement ne sont pas stockées chez l'éditeur ou le distributeur. Il est utilisé principalement pour le grand nombre d'abonnements faits depuis Internet et pour lesquels il n'a pas été jugé utile de garder des informations chez l'éditeur ou le distributeur. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 52

53 Réplication par cliché (Snapshot) Un cliché est une photo instantanée d'un ensemble de données à un moment donné. Les données ne sont pas rafraîchies de façon partielle. A chaque synchronisation, c'est le cliché entier donc l'ensemble des données qui sont rafraîchies. Les données étant rafraîchies en totalité, la synchronisation peut prendre un certain temps. Les synchronisations dans ce type de réplication ne sont souvent pas très fréquentes et sont généralement lancées à la demande. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 53

54 Réplication par cliché (Snapshot) Ce type de réplication est utile dans les cas suivants: Les données sont principalement statiques et ne changent pas souvent. Il est acceptable d'avoir des copies de données qui ne sont pas à jour. La réplication concerne des petits volumes de données. Les sites sont souvent déconnectés.» La réplication par cliché nécessite les versions de SQL Server 2000 "Personal Edition" ou "Enterprise Edition". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 54

55 Réplication par cliché (Snapshot) E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 55

56 Réplication transactionnelle La réplication transactionnelle permet de rafraîchir les données de façon partielle. Le concept est basé sur la propagation d'un cliché initial, sur la capture des transactions survenue par la suite chez l'éditeur et sur leur propagation vers les abonnés. SQL Server stocke les transactions touchant les objets répliqués et propagent les modifications des données vers les abonnés en respectant si possible les transactions. La propagation se fait de manière continue (en temps réel) ou en utilisant un programmateur (en différé). E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 56

57 Réplication transactionnelle On opte pour ce type de réplication dans les cas suivants: La propagation des données vers les abonnés se fait à un rythme avoisinant le temps réel. Les propriétés ACID des transactions doivent être respectées. A noter que les transactions ne peuvent être gardés que si la réplication est synchrone.» La réplication transactionnelle nécessite la version SQL Server 2000 "Enterprise Edition". E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 57

58 Réplication transactionnelle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 58

59 Réplication par fusion La réplication par fusion permet à plusieurs sites d'être autonomes, connectés ou déconnectés de l'éditeur et de fusionner par la suite les modifications de leurs données vers un résultat uniforme. Le concept est basé sur la propagation d'un cliché initial et sur le suivi des modifications des données publiées chez l'éditeur et chez les abonnés. Les données sont synchronisés entre les serveurs à la demande ou sur la base d'un programmateur. Etant donné que les mises à jour des mêmes données sont possibles sur plus d'un serveur, des conflits de convergence des données peuvent surgir. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 59

60 Réplication par fusion On opte pour ce type de réplication dans les cas suivants: Plusieurs abonnés ont besoin de mettre à jour les données à des temps différents et de propager leurs modifications vers l'éditeur ou vers d'autres abonnés. Les abonnés ont besoin de recevoir les données, de les modifier en étant déconnectés et de synchroniser plus tard les modifications avec l'éditeur ou avec d'autres abonnés. L'autonomie du site est un facteur déterminant E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 60

61 Réplication par fusion E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 61

62 Préparation de la réplication Editeur et distributeur local Administrateurs de réplication ServeurBD1 Agent de fusion Publication dans BD1 Articles Agent SQL Server Agent de distribution Synchronisation: Download Synchronisation: Upload ServeurBD2 Agent SQL Server Abonnement dans BD2 E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 62

63 L'administrateur de réplication Bien que la gestion des tâches de réplication puisse être confiée à l'utilisateur le plus privilégié dans SQL Server 2000 "sa", il convient de créer un utilisateur et de lui donner les droits nécessaires. Il est en effet préférable de clarifier la gestion des bases de données et de ne pas tout administrer depuis un seul login. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 63

64 Liens entre serveurs Dès le moment où un serveur SQL server 2000 est ajouté à un groupe de serveurs administré depuis une même console, les liens entre serveurs deviennent implicites. Toutefois, vu que cette reconnaissance implicite n'est valable que pour les serveurs de bases de données SQL server, il convient de déclarer explicitement un lien entre les serveurs à chaque fois que 2 serveurs hétérogènes doivent communiquer. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 64

65 Liens entre serveurs E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 65

66 Filtrage avant publication Filtrage des colonnes SQL Server permet de filtrer les colonnes d'une table participant à la publication. L'utilisateur peut ainsi filtrer verticalement et faire des projections pour ne publier qu'une partie des colonnes de la table. Filtrage des lignes Ce filtre permet de faire des sélections de lignes et de ne publier qu'une partie des enregistrements d'une table. Si le filtre utilisé dépend d'une autre table publiée, SQL Server permet de créer une jointure entre les deux tables. Filtrage mixte des lignes et des colonnes: SQL Server permet de publier uniquement une sélection de lignes de certaines colonnes. Il s'agit donc d'un filtre qui regroupe les deux cités auparavant. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 66

67 Filtrage des colonnes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 67

68 Filtrage des lignes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 68

69 Filtrage mixte des lignes et des colonnes E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 69

70 Plan du module Présentation d environnements de réplication de différents constructeurs Approche Oracle Approche SQL Server Résolutions de conflits de copies divergentes Approche Oracle E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 70

71 Gestion des conflits dans Oracle L'environnement de réplication symétrique asynchrone est très propice à la génération des conflits. Le fait d'autoriser les mises à jour concurrentes des mêmes données sur plusieurs sites et les propager d'un site à l'autre, conduit inévitablement au risque de non-convergence des données entre les sites participant à la réplication. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 71

72 Exemple: modification d'une adresse les données sont dans un état convergent. T BD1 BD2 08h00 08h30 09h00 09h30 Propagation 10h00 Propagation Résultat: le client a comme adresse dans BD1 et dans BD2. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 72

73 Nombre de participants Les exemples illustrent un cas simple de conflits dans un environnement à 2 sites seulement. Si on avait un grand nombre de sites maîtres participant à ce type de réplication, la fréquence d'apparition des conflits de cette sorte risque d'augmenter fortement. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 73

74 Concept de résolution des conflits Si un conflit est détecté et si aucune méthode n'a été définie pour le résoudre, Oracle retourne une erreur. Si une seule méthode a été définie pour le résoudre, le conflit est considéré résolu si la méthode retourne 'Vrai'. Si elle retourne 'Faux', Oracle traite le conflit comme étant non résolu et une erreur est déclenchée. Si plusieurs méthodes ont été définies pour le résoudre, Oracle exécute les méthodes dans l'ordre défini par le paramètre 'Sequence' défini lors de la création de la méthode. Aussitôt une méthode retourne 'Vrai', le conflit est réputé résolu et le processus terminé. Si toutes les méthodes ont été exécutées et si elles ont toutes retourné 'Faux', le conflit est considéré comme non résolu et Oracle déclenche une erreur. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 74

75 Détection des conflits de mise à jour (Update): Détection des conflits par comparaison de la valeur d'origine du site source et la valeur actuelle du site de destination. Lors de la propagation, le site source détecte un conflit si la valeur originale du site de destination est différente de la valeur actuelle du site source. L'erreur signalée sur le schéma est l'exception 'ORA : Aucune donnée trouvée' retournée par Oracle. E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 75

76 Exemple de détection des conflits de mise à jour T BD1 BD2 09h30 Tentative de propagation de Erreur! Valeur d'origine dans BD2 Nouvelle valeur dans BD2 Valeur actuelle dans BD1 Valeur d'origine dans Nouvelle valeur dans Valeur actuelle dans BD2 BD2 BD1 10h00 Erreur! Tentative de propagation de Valeur d'origine dans BD1 BD2 Nouvelle valeur dans BD1 BD2 Valeur actuelle dans BD2 BD1 Valeur d'origine dans Nouvelle valeur dans Valeur actuelle dans BD2 BD2 BD1 E. Meylan/ 17/12/2003 Informaticien de Gestion HES / Bases de données II module 3b 76

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication Sommaire Configuration de SQL server 2005 pour la réplication 1. Présentation du besoin... 2 2. Architecture des deux sites... 2 3. Présentation du modèle de publication de réplication... 3 4. Configuration

Plus en détail

Réplication des données

Réplication des données Réplication des données Christelle Pierkot FMIN 306 : Gestion de données distribuées Année 2009-2010 Echange d information distribuée Grâce à un serveur central Une seule copie cohérente Accès à distance

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations.

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations. Chapitre 4 A. Introduction Le contrôle d'accès représente une opération importante au niveau de la gestion de la sécurité sur un serveur de bases de données. La sécurisation des données nécessite une organisation

Plus en détail

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 15 2.2 Mode de fonctionnement client/serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 18 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL I Gestion des utilisateurs et de leurs privilèges I.1 Gestion

Plus en détail

Utilisation de SVN. 1 Introduction. 2 Architecture. 3 Références et aide en ligne

Utilisation de SVN. 1 Introduction. 2 Architecture. 3 Références et aide en ligne N7 1IMA TECHNOLOGIE OBJET TP 3 18/02/2015 (Séance TP 2) Objectifs : Comprendre le principe d un outil de gestion de configuration Savoir utiliser SVN (subversion) 1 Introduction Pour travailler en groupe

Plus en détail

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos)

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos) Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 14 2.2 Mode de fonctionnement Client/Serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 17 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12 Table des matières Les Triggers... 2 Syntaxe... 2 Explications... 2 Les évènements déclencheurs des triggers... 3 Les modes de comportements des triggers... 4 Les pseudo tables... 5 Exemple... 6 Les procédures

Plus en détail

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK ACTIVE DIRECTORY /OPENLDAP INDISPENSABLE POUR INTÉGRER AUTOMATIQUEMENT TOUS

Plus en détail

Les éléments ajoutés à la gestion des imprimantes sur Windows 2008 R2

Les éléments ajoutés à la gestion des imprimantes sur Windows 2008 R2 Les éléments ajoutés à la gestion des imprimantes sur Windows 2008 R2 Le principal ajout consiste en une console appelée Gestion de la numérisation est maintenant dédiée à l administration des scanneurs

Plus en détail

Module 10 : Fonctions d'exploration et de domaine sur un inter-réseau IP

Module 10 : Fonctions d'exploration et de domaine sur un inter-réseau IP Module 10 : Fonctions d'exploration et de domaine sur un inter-réseau IP 0RGXOH#43#=#)RQFWLRQV#G*H[SORUDWLRQ#HW#GH#GRPDLQH#VXU#XQ#LQWHU0UpVHDX#,3# # 56: # 3UpVHQWDWLRQ#JpQpUDOH 'RQQHU#XQ#DSHUoX#GHV VXMHWV#HW#GHV#REMHFWLIV#GH#FH

Plus en détail

La réplication sous SQL Server 2005

La réplication sous SQL Server 2005 La réplication sous SQL Server 2005 Mettre en place la réplication sur SQL Server 2005 La réplication des bases de données est une problématique classique dans les systèmes d'information. En effet, dans

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL Jean-Marie Pécatte jean-marie.pecatte@iut-tlse3.fr 16 novembre 2006 ISIS - Jean-Marie PECATTE 1 Valeur de clé

Plus en détail

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué!

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué! Synchroniser ses données C est plus pas facile que c est compliqué! Merci à nos sponsors Merci à nos volontaires Arian Papillon a.papillon@datafly.fr http://www.datafly.fr http://blog.datafly.pro http://mssql.fr

Plus en détail

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers Programme détaillé Objectifs de la formation Les systèmes de gestion de bases de données prennent aujourd'hui une importance considérable au regard des données qu'ils hébergent. Véritable épine dorsale

Plus en détail

Bases de données réparties

Bases de données réparties Bases de données réparties J. Akoka - I. Wattiau 1 Contexte Technologique : des solutions de communication efficace entre les machines des SGBD assurent la transparence des données réparties standardisation

Plus en détail

-Les Vues, Les Déclencheurs, Les vues matérialisées. et Les Clichés-

-Les Vues, Les Déclencheurs, Les vues matérialisées. et Les Clichés- -Les Vues, Les Déclencheurs, Les vues matérialisées et Les Clichés- Les vues : 1. Définition et intérêts : Une Vue est une table logique pointant sur une ou plusieurs tables ou vues et ne contient physiquement

Plus en détail

Annuaire : Active Directory

Annuaire : Active Directory Annuaire : Active Directory Un annuaire est une structure hiérarchique qui stocke des informations sur les objets du réseau. Un service d'annuaire, tel qu'active Directory, fournit des méthodes de stockage

Plus en détail

3. Les comptes de groupes

3. Les comptes de groupes 1. Rappels Synthèse sur l administration des comptes d utilisateurs et des comptes de groupes sous Windows Server 2008 Service DNS DNS (Domain Name System = Système de nom de domaines). Un DNS traduit

Plus en détail

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage Sage Business Sync Guide d utilisation 2012 Sage Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Sage est illicite (Loi du 11 Mars 1957 -

Plus en détail

3 - Administration de BD SQL. Chapitre III. Administration des BD SQL. Actions possibles. Composants ORACLE. Chapitre 3 : Administration des BD SQL 1

3 - Administration de BD SQL. Chapitre III. Administration des BD SQL. Actions possibles. Composants ORACLE. Chapitre 3 : Administration des BD SQL 1 3 - Administration de BD SQL Chapitre III Administration des BD SQL 3.1 Création de BD 3.2 Gestion des utilisateurs 3.3 Administration des transactions 3.4 Accès à une BD distante 3.5 Conclusions Composants

Plus en détail

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition)

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition) Avant-propos 1. Les objectifs de ce livre 13 2. Les principaux sujets qu'aborde ce livre 13 3. À qui s adresse ce livre? 14 4. Les pré-requis 14 Introduction à MySQL 1. Introduction aux bases de données

Plus en détail

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle 1) Introduction 2) Événements déclenchant 3) Mécanisme général 4) Privilèges systèmes 5) Syntaxe 6) Nom du déclencheur 7) Option BEFORE ou AFTER 8) Déclencheur LMD 9) Déclencheur LDD 10) Déclencheur d'instance

Plus en détail

WINDOWS 2003 SERVER. Stratégies de groupes

WINDOWS 2003 SERVER. Stratégies de groupes WINDOWS 2003 SERVER Stratégies de groupes SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UNE STRATEGIE DE GROUPE? 2 1.1 Présentation des stratégies de groupe 2 1.2 Configuration ordinateur 2 1.3 Configuration utilisateur 3

Plus en détail

Chapitre 3 La manipulation des données (LMD)

Chapitre 3 La manipulation des données (LMD) 75 Chapitre 3 La manipulation des données (LMD) 1. Introduction La manipulation des données (LMD) Le langage de manipulation de données permet aux utilisateurs et aux développeurs d'accéder aux données

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

La sécurité. Chapitre 6. 1. Introduction. 2. La sécurité des accès

La sécurité. Chapitre 6. 1. Introduction. 2. La sécurité des accès 259 Chapitre 6 La sécurité 1. Introduction La sécurité La sécurité des données est un enjeu capital. Une base de données peut être amenée à stocker des données très sensibles, confidentielles. L'implémentation

Plus en détail

2.1/ Les privilèges sous oracle

2.1/ Les privilèges sous oracle LP Informatique(DA2I), UF7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 13/12/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 2 : Transaction,

Plus en détail

Sommaire 1. Généralité Général s ité 2. Export 3. Import 16/12/2013 3

Sommaire 1. Généralité Général s ité 2. Export 3. Import 16/12/2013 3 البيانات قاعدة Théorie et pratique de la Base de données Oracle Database G. Mopolo-MokéMoké 16/12/20132013 1 Export/Import 16/12/20132013 2 Sommaire 1. Généralités 2. Export 3. Import 16/12/20132013 3

Plus en détail

L3 ASR Projet 1: DNS. Rapport de Projet

L3 ASR Projet 1: DNS. Rapport de Projet L3 ASR Projet 1: DNS Rapport de Projet Table des matières I. Maquette de travail...1 II. Configuration des machines...2 III. Type de zone...3 IV. Délégation de zone...3 V. Suffixes DNS...4 VI. Mise en

Plus en détail

JDBC. Daniel Tschirhart : Programmation Java V1.35 1.1

JDBC. Daniel Tschirhart : Programmation Java V1.35 1.1 JDBC Daniel Tschirhart : Programmation Java V1.35 1.1 JDBC JDBC est l'acronyme de Java DataBase Connectivity et désigne une API définie par Sun pour permettre un accès aux bases de données avec Java Accès

Plus en détail

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET Projet OpNet Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET 1Présentation...3 1.1Le besoin de mobilité...3 1.2Le protocole IP Mobile...4 1.3Opnet...5 1.4Le projet...6 2La réalisation du

Plus en détail

Console de gestion Online Backup 3.8 Manuel d utilisation

Console de gestion Online Backup 3.8 Manuel d utilisation Console de gestion Online Backup 3.8 Manuel d utilisation Novembre 2007 Version 1.0 Clause de non-responsabilité Le présent document a été élaboré avec le plus grand soin. Il se peut toutefois que des

Plus en détail

Introduction : présentation de la Business Intelligence

Introduction : présentation de la Business Intelligence Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr Saisissez la référence ENI de l'ouvrage RI3WXIBUSO dans la zone de recherche et validez.

Plus en détail

LOGICIEL KIPICAM : Manuel d installation et d utilisation

LOGICIEL KIPICAM : Manuel d installation et d utilisation 2015 LOGICIEL KIPICAM : Manuel d installation et d utilisation Kipisoft http://w.sanchez.free.fr/product_home_overview.php 16/05/2015 SOMMAIRE 1. Présentation de l'application... 3 2. Installation de l'application...

Plus en détail

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc.

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc. Licences : présentation de l architecture Par le service des publications Citrix Citrix Systems, Inc. Avis Les informations contenues dans cette publication peuvent faire l'objet de modifications sans

Plus en détail

Automatisation de l'exécution d'un package SSIS sur Microsoft SQL Server 2005

Automatisation de l'exécution d'un package SSIS sur Microsoft SQL Server 2005 Automatisation de l'exécution d'un package SSIS sur Microsoft SQL Server 2005 par Fleur-Anne BLAIN (fablain.developpez.com) Date de publication : 01/04/2008 Dernière mise à jour : 01/04/2008 Ce tutoriel

Plus en détail

Chapitre 4. Gestion de l environnement Page 125

Chapitre 4. Gestion de l environnement Page 125 Gestion de l environnement Page 125 Chapitre 4 A. Introduction...................................................... 126 B. Automatisation de la gestion des comptes utilisateurs..................... 126

Plus en détail

Publication sur serveur distant

Publication sur serveur distant DOCUMENTATION Publication sur serveur distant Jahia s next-generation, open source CMS stems from a widely acknowledged vision of enterprise application convergence web, document, search, social and portal

Plus en détail

Windows 2003 server. Active Directory. Rudolf Pareti. Version 1.0

Windows 2003 server. Active Directory. Rudolf Pareti. Version 1.0 Windows 2003 server Active Directory Rudolf Pareti Version 1.0 Domaine Windows Définitions Contrôleur de domaine Dans une forêt Active Directory, serveur contenant une copie inscriptible de la base de

Plus en détail

Sage 100 CRM - Guide de l Assistant de Création d Entité Spécifique Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM - Guide de l Assistant de Création d Entité Spécifique Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM - Guide de l Assistant de Création d Entité Spécifique Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le

Plus en détail

RH - SALAIRES DECOMPTES DE SALAIRE PAR INCAMAIL

RH - SALAIRES DECOMPTES DE SALAIRE PAR INCAMAIL A B A C U S D O C U M E N T A T I O N RH - SALAIRES DECOMPTES DE SALAIRE PAR INCAMAIL janvier 2013 / emo / ekl Cette documentation est protégée par des droits d'auteur. En particulier, le droit de copier,

Plus en détail

Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only).

Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only). TP DNS OBJECTIFS Mettre en place un serveur DNS principal. MATÉRIELS ET LOGICIELS NÉCESSAIRES Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only).

Plus en détail

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste SQL pour Oracle 4 e édition Groupe eyrolles, 2004, 2005, 2008, 2010, is BN : 978-2-212-12794-2 Partie III SQL avancé La table suivante organisée en

Plus en détail

Manuel d installation. Version 1.1 11/07/2013

Manuel d installation. Version 1.1 11/07/2013 Manuel d installation Version 1.1 11/07/2013 Table des matières I. Description de la solution... 3 II. Installation... 3 a. Prérequis... 3 b. Installation de la base de données... 3 c. Mettre à jour les

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE Openoffice Base est un SGBDR : Système de Gestion de Base de Données Relationnelle. L un des principaux atouts de ce logiciel est de pouvoir gérer de façon efficace et rapide

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 3 : Administrer la sécurité utilisateur Gestion des utilisateurs et de leurs droits (Partie 2) Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Privilèges

Plus en détail

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web Symphony Optimisation Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web 1 / 19 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 1.1. But du document...

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 2 : Architecture Oracle Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Processus serveur 1 Mémoire PGA Architecture SGBD Oracle Processus serveur 2

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. A. Les mises à jour Windows (Windows Update) Page 322 Chapitre 5

Pré-requis. Objectifs. A. Les mises à jour Windows (Windows Update) Page 322 Chapitre 5 Page 322 Chapitre 5 Windows Pré-requis et objectifs 7 - Technicien Support pour postes de travail en entreprise Pré-requis Identifier et résoudre les problèmes de sécurité Connaissance d'un système d'exploitation

Plus en détail

Le système de gestion de version Git et GitHub

Le système de gestion de version Git et GitHub Le système de gestion de version Git et GitHub Génie Logiciel - MPRI GROSSHANS Nathan nathan.grosshans@lsv.ens-cachan.fr 9 octobre 2014 Introduction Système de gestion de version Système logiciel permettant

Plus en détail

Objectif. Participant. Prérequis. Pédagogie. Oracle Enterprise Manager 10g Grid Control Rel 2. 5 Jours [35 Heures]

Objectif. Participant. Prérequis. Pédagogie. Oracle Enterprise Manager 10g Grid Control Rel 2. 5 Jours [35 Heures] Plan de cours disponible à l adresse http://www.adhara.fr/.aspx Objectif Décrire les étapes d'installation du référentiel OMR (Oracle Management Repository) et du service OMS (Oracle Management Service)

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale SHERLOCK S GESTION La Gestion de la caisse Présentation générale Version 01/2009 1/11 1-LES OUTILS DE GESTION DE CAISSE... 3 2-SHERLOCK S GESTION... 3 3-SHERLOCK S OFFICE SERVER... 4 4-LES OPÉRATIONS DE

Plus en détail

C. Configuration des services de transport

C. Configuration des services de transport Page 282 Chapitre 8 Dans la version 2013 d'exchange, les dossiers publics sont devenus un type de boîtes aux lettres et utilisent les mêmes mécanismes de routage que les e-mails. - Le message est destiné

Plus en détail

SQL pour. Oracle 10g. Razvan Bizoï. Tsoft, Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-12055-9, ISBN 13 : 978-2-212-12055-4

SQL pour. Oracle 10g. Razvan Bizoï. Tsoft, Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-12055-9, ISBN 13 : 978-2-212-12055-4 SQL pour Oracle 10g Razvan Bizoï Tsoft, Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-12055-9, ISBN 13 : 978-2-212-12055-4 Table des matières PRÉAMBULE... MODULE 1 : PRÉSENTATION DE L ENVIRONNEMENT... 1-1 Qu'est-ce

Plus en détail

Addenda du Guide de l administrateur

Addenda du Guide de l administrateur Addenda du Guide de l administrateur Cet Addenda contient les ajouts et les modifications apportées au texte du Guide de l'administrateur VERITAS Backup Exec for Windows Servers. Les informations contenues

Plus en détail

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin

DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin DOSSIER D'ACTIVITES SUR LE PHP N 03 Créer une base de données MySQL avec PHPMyAdmin Objectifs : Apprendre à l apprenant à lancer un serveur local «Apache» Apprendre à l'apprenant à lancer un serveur MySQL

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Symphony Déployer des collections sur différents emplacements

Symphony Déployer des collections sur différents emplacements Symphony Déployer des collections sur différents emplacements Sandrine MARTINEZ 19/05/2014 1 / 28 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 1.1. But du document... 3 2. Etapes... 4 3. Configuration de Wireless

Plus en détail

Base de Connaissances SiteAudit. Utiliser les Rapports Planifiés. Sommaire des Fonctionnalités. Les Nouveautés

Base de Connaissances SiteAudit. Utiliser les Rapports Planifiés. Sommaire des Fonctionnalités. Les Nouveautés Base de Connaissances SiteAudit Utiliser les Rapports Planifiés Avril 2010 Dans cet article: Sommaire des fonctionnalités Les nouveautés Planifier des rapports SiteAudit 4.0 fournit une nouvelle interface

Plus en détail

Les plans de maintenance et SQL Server 2000

Les plans de maintenance et SQL Server 2000 Les plans de maintenance et SQL Server 2000 Installer un plan de maintenance sous SQL Server Dans le cadre de la gestion d'instances SQL Server 2000 hébergeant SharePoint, il est intéressant de bien comprendre

Plus en détail

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Un serveur peut servir plusieurs clients Vu d un client particulier client requête réponse serveur Vu du serveur Gestion des requêtes (priorité) Exécution

Plus en détail

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil

Mise à jour de BlackBerry Device Software via le réseau sans fil Préambule : Ce document présente comment mettre à jour la version logicielle de l OS déployé et contrôlé depuis le serveur BES. Cette procédure est tirée du Guide de Mise à jour du BlackBerry Device Software

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 13 : Organisation d une base de données, ou comment soulever (un peu) le voile Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les clusters de table

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Chapitre 2. Classes et objets

Chapitre 2. Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 1/10 Chapitre 2 Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 2/10 Approche Orientée Objet Idée de base de A.O.O. repose sur l'observation de la façon dont nous procédons

Plus en détail

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données Le modèle relationnel 1. Introduction 9 2. Rappels sur le stockage des données 9 2.1 Les différentes catégories de données 10 2.1.1 Les données de base 10 2.1.2 Les données de mouvement 10 2.1.3 Les données

Plus en détail

PROGRAMMATION WEB. Introduction à SVN. 20 septembre 2015 Denis Monnerat. IUT de Fontainebleau. monnerat@u-pec.fr. Introduction à SVN 1

PROGRAMMATION WEB. Introduction à SVN. 20 septembre 2015 Denis Monnerat. IUT de Fontainebleau. monnerat@u-pec.fr. Introduction à SVN 1 PROGRAMMATION WEB Introduction à SVN 20 septembre 2015 Denis Monnerat monnerat@u-pec.fr IUT de Fontainebleau Introduction à SVN 1 Sommaire 1. Introduction 2. Notions de bases 3. Cycle d utilisation 4.

Plus en détail

420-PK6-SL Banques de données Avancées LES VUES

420-PK6-SL Banques de données Avancées LES VUES 420-PK6-SL Banques de données Avancées LES VUES CAS D'UTILISATION Prenons en exemple cette requête complexe : SELECT a.tablespace_name, a.contents, a.extent_management, a.allocation_type, a.segment_space_management,

Plus en détail

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition.

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition. LP Informatique(DA2I), F7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 15/11/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 1 : Architecture

Plus en détail

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel Les VLAN Sommaire 1.Concept des VLAN 1.1.Introduction au VLAN virtuel 1.2.Domaines de broadcast avec VLAN et routeurs 1.3.Fonctionnement d un VLAN 1.4.Avantages des LAN virtuels (VLAN) 1.5.Types de VLAN

Plus en détail

Installation d'applidis avec un compte du domaine administrateur local des serveurs AppliDis

Installation d'applidis avec un compte du domaine administrateur local des serveurs AppliDis Fiche technique AppliDis Installation d'applidis avec un compte du domaine administrateur local des serveurs AppliDis Fiche IS00286 Version document : 1.01 Diffusion limitée : Systancia, membres du programme

Plus en détail

Cette option est aussi disponible sur les clients Windows 7 sous la forme d un cache réparti entre les différentes machines.

Cette option est aussi disponible sur les clients Windows 7 sous la forme d un cache réparti entre les différentes machines. Le BranchCache Cette fonctionnalité qui apparaît dans Windows 2008 R2 permet d optimiser l accès aux ressources partagées hébergées sur des partages de fichiers ou des serveurs webs internes de type documentaire

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

Gestion des utilisateurs et de leurs droits

Gestion des utilisateurs et de leurs droits Gestion des utilisateurs et de leurs droits Chap. 12, page 323 à 360 Lors de la création d'un utilisateur vous devez indiquer son nom, ses attributs, son profil, la méthode d'authentification (par le SE

Plus en détail

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique.

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique. GBD-030 Oracle Prise en main Saint-Denis à 9h30 5 jours Objectifs : Une formation Oracle complète pour découvrir tous les concepts du système et les différentes façons de les utiliser concrètement tout

Plus en détail

Tutoriel Inscription et utilisation basique d'un blog hébergé chez Blogger.com

Tutoriel Inscription et utilisation basique d'un blog hébergé chez Blogger.com Tutoriel Inscription et utilisation basique d'un blog hébergé chez Blogger.com Contenu I.Validation (ou inscription) de son adresse chez Google...2 II.Utilisation des fonctionnalités du blog...5 1.Accès

Plus en détail

Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2

Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2 ENSAT 2014-2015 Le 29 septembre 2014 Administration Système : Active Directory Génie Informatique 2 ème année cycle ingénieur Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2 Département

Plus en détail

Chapitre 7. Approfondir les connaissances

Chapitre 7. Approfondir les connaissances Chapitre 7 Approfondir les connaissances Déroulement du cours 1 : Le rôle du Designer d Univers 2 : Créer un Univers avec l Assistant 3 : Créer un Univers étape par étape 4 : Enrichir un Univers 5 : Création

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES VERSION 6.03 1, rue de la Martinerie 78610 LE PERRAY EN YVELINES SUPPORT TECHNIQUE Tél. : +33-(02).99.73.52.06 Adresse e-mail : support@euroid.fr Site

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO TABLE DES MATIERES 1 Description des produits installés... 3 2 Descriptif des processus d installation produits... 4 2.1 Sql server 2000... 4 2.2 Sql server 2000 service

Plus en détail

StockMalin l application pour les brocanteurs!

StockMalin l application pour les brocanteurs! StockMalin l application pour les brocanteurs! Conçue en intégralité par Quentin Comte-Gaz StockMalin Gestion de stock/clients/fournisseurs en ligne (2014) 1/15 Sommaire Introduction...3 PARTIE 1 : DESCRIPTION

Plus en détail

SAP BusinessObjects Web Intelligence (WebI) BI 4

SAP BusinessObjects Web Intelligence (WebI) BI 4 Présentation de la Business Intelligence 1. Outils de Business Intelligence 15 2. Historique des logiciels décisionnels 16 3. La suite de logiciels SAP BusinessObjects Business Intelligence Platform 18

Plus en détail

DEFINITION... 2 EXEMPLE SANS PROXY... 2 EXEMPLE AVEC PROXY... 2 LE REVERSE-PROXY... 2 EXEMPLE AVEC WINGATE...

DEFINITION... 2 EXEMPLE SANS PROXY... 2 EXEMPLE AVEC PROXY... 2 LE REVERSE-PROXY... 2 EXEMPLE AVEC WINGATE... Serveur Proxy Sommaire : DEFINITION... 2 EXEMPLE SANS PROXY... 2 EXEMPLE AVEC PROXY... 2 LE REVERSE-PROXY... 2 EXEMPLE AVEC WINGATE... 3 POSTE CLIENT... 8 EXEMPLE AVEC SQUID (SOUS WINDOWS)... 8 POSTE CLIENT...10

Plus en détail

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Loïc Paulevé, Nassim Hadj-Rabia (2009), Pierre Levasseur (2008) Licence professionnelle SIL de Nantes, 2009, version 1 Ces notes ont été élaborées

Plus en détail

Objectif. Participant. Prérequis. Oracle BI Suite EE 10g R3 - Développer des référentiels. 5 Jours [35 Heures]

Objectif. Participant. Prérequis. Oracle BI Suite EE 10g R3 - Développer des référentiels. 5 Jours [35 Heures] Objectif Utiliser les techniques de gestion de la mise en cache pour contrôler et améliorer les performances des requêtes Définir des mesures simples et des mesures calculées pour une table de faits Créer

Plus en détail

MEGA Web Editor. Guide d utilisation

MEGA Web Editor. Guide d utilisation MEGA Web Editor Guide d utilisation MEGA 2009 SP5 2nde édition (juillet 2012) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION Introduction cprotect : protégez l irremplaçable! L application cprotect peut être installée facilement sur

Plus en détail

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION :

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION : TP1 : Microsoft Access INITITIATION A ACCESS ET CREATION DE TABLES INTRODUCTION Une base de données est un conteneur servant à stocker des données: des renseignements bruts tels que des chiffres, des dates

Plus en détail

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours Sommaire du cours Module 1 Introduction et Rappels Module 2 Eléments de langage PL/SQL Module 3 Accès à la Base de données Module 4 Traitements stockés Module 5 Gestion des exceptions Module 6 - Compléments

Plus en détail

Pour valider les pré-requis nécessaires, avant d'aborder le TP, répondez aux questions ciaprès

Pour valider les pré-requis nécessaires, avant d'aborder le TP, répondez aux questions ciaprès énoncé SQL Server 2012 Durée : 3 heures 10 minutes Mots-clés Opérateurs, travaux, alerte, messagerie Objectifs Ce chapitre va vous permettre de mettre en pratique la gestion des opérateurs et des travaux,

Plus en détail

lava et les Bases de Données

lava et les Bases de Données lava et les Bases de Données Introduction r1 ^ arler de bases de données ou de SGBD, sous entend généralement le langage de requêtes SQL. Ce langage joue un rôle important dans la création, la manipulation

Plus en détail

A B A C U S SAAS ABAWEB MISE EN SERVICE. août 2014 / OM / COB. Version 1.2

A B A C U S SAAS ABAWEB MISE EN SERVICE. août 2014 / OM / COB. Version 1.2 A B A C U S SAAS ABAWEB MISE EN SERVICE août 2014 / OM / COB Version 1.2 Cette documentation est protégée par des droits d'auteur. En particulier, le droit de copier, exposer, distribuer, traiter, traduire,

Plus en détail