Des grammaires en Prolog? DCG et ALE - Une petite introduction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des grammaires en Prolog? DCG et ALE - Une petite introduction"

Transcription

1 Des grammaires en Prolog? DCG et ALE - Une petite introduction Laleh Ghadakpour et François Yvon Ecole Nationale Supérieure des télécommunications Departement Informatique et Réseaux 2 avril 2007 Plan

2 Definite Clause Grammars - DGCs Une Grammaire DCG pour L = {a n b n, n > 0} : s --> [a], s, [b]. s --> [a], [b]. l opérateur > dénote une règle de production les symboles en partie droite sont séparés par des virgules les non-terminaux sont en minuscule les terminaux figurent entre [ et ] Des productions aux clauses chaque non-terminal définit une relation d arité 2 chaque production équivaut à une clause : a > b, c devient : a(l1, L2) : b(l1, L), c(l, L2). une interprétation : s(p, R) :- append([a], Z, P), append(a, R, Z), append(s, [b], A), s(s, []). s([a,b R], R).

3 Parsage avec des DGCs le parsage est descendant, gauche-droit utilise le solveur de Prolog : recherche en profondeur stratégie de parsage très inefficace (exponentielle) : on sait faire O(n 3 ) les règles récursives à gauche de type a > a, b. sont toxiques : boucle sans fin. DCGs : quelques compléments réversibilité de prolog génération de langages des non-terminaux n-aires relations n + 2-aires : gn(gnre, Nmbre) > det(gnre, Nbre), n(gnre, Nbre). imbrication de production et de clauses prolog : sum(x) -> digit(x). sum(x) -> digit(y), [+], sum(z), X is Y + Z. digit(0) -> [0].... digit(9) -> [9].

4 Accord dans les groupes nominaux det(m,s,_) --> [le]. det(f,s,_) --> [la]. det(_,p,_) --> [les]. n(f,s,_) --> [fille]. n(f,p,_) --> [filles].... gn(g,n,_) --> det(g,n,_), n(g, N,_) Sémantique du verbe s(v) --> suj(n1), verb(n1,n2,v), obj(n2). verb(n1,n2, before(n1,n2)) --> [precedes]. verb(n1,n2, before(n2,n1)) --> [suit].... obj(o) -->...

5 Limites des DCGs les mots sont des atomes interface avec le monde des chaînes. limites des prédicats : les attributs sont positionnels : (Nbre, Gnre, Sem...). Le nombre en premier, puis le genre... pour faire mieux : des structures attribut-valeur (frames) : gn([genre = Gnre, nombre = Nombre, sem = Sem]) l ordre et le nombre des attributs sont variables. typage des frames et des attributs : ALE. ALE : quelques faits ALE : signifie Attribute logic Engine est une surcouche de Prolog développée par G. Penn et B. Carpenter permet de définir un calcul sur des structures de traits typées et d écrire des grammaires dont les symboles (terminaux et non-terminaux) sont des structures de traits typées

6 La hiérarchie des types Les types figurent dans une hiérarchie entre bot (en haut!) et [] (en bas!). Ils sont ordonnés par sub est un sur-type de. Une hiérarchie simplifiée : bot sub [b,c]. % deux types de base b et c b sub [d,e]. % b est un surtype de d et de e d sub [g,h]. % d est un surtype de g et de h e sub []. % e est un type atomique (=une valeur) c sub [d,f]. % c est un surtype de d et f f sub []. % f est un type atomique (=une valeur) Deux types ayant un sous-type commun doivent avoir un plus général sous sous-type commun (demi-treillis). L unification d une structure de type a et d une structure de type b est de type a b. Les traits et leurs structures Les structures contiennent des traits ; et ces traits sont typés. Un trait est introduit par le mot-clé intro. Les sous-types héritent des traits de leurs parents. head sub [noun_head,verb_head]. noun_head sub [] intro [noun_gender :gender, noun_number :number, noun_person :person]. verb_head sub [finite_head,infinite_head] intro [verb_auxiliary :auxiliary]. finite_head sub [] intro [verb_number :number, verb_person :person, verb_time :time, verb_voice :voice]. infinite_head sub [] intro[verb_case :case].

7 Les types de liste Les structures de traits peuvent représenter des listes, avec les traits hd (tête) et tl (queue). bot sub [list,atom]. % des listes, et des atomes list sub [e_list,ne_list]. % une liste est vide ou pas e_list sub []. ne_list sub [] intro [hd :bot, % une liste non-vide a une tete tl :list]. % et une queue (une liste) atom sub [a,b]. a sub []. b sub []. [a, b] = list HD TL list a " HD TL 3 # a 7 5 e_list Les contraintes de type Il est possible d exprimer des contraintes supplémentaires sur les types par le biais d équations ou d inéquations (via cons). Un exemple simple : bot sub [foobar, atom]. foobar sub [] intro[foo : atom, bar : atom]. atom sub [a, b]. a sub []. b sub []. foobar cons (foo : F, bar : (B, (= \ = F ))). Les traits [F O O] et [B A R] doivent prendre des valeurs différentes.

8 Une énigme en ALE Une énigme : trois maisons, contenant chacune 3 personnes (espagnol,ukrainien,norvégien), 3 animaux familiers (chien, renard, zèbre), 3 boisssons (thé, lait, jus de fruit) et : 1. L habitant de la troisième maison boit du lait 2. L espagnol a un chien 3. L ukrainien boit du thé 4. Le norvégien habite dans la première maison 5. Le norvégien habite à côté du buveur de thé 6. Le buveur de café a un renard Questions : Qui possède le zèbre? Qui boit du jus de fruit? Parlons des types Pour parler des types, on utilise une description. Une description est interprétée comme la structure de trait la plus générale avec laquelle elle peut s unifier. La BNF d une description : < desc > ::= < type > < variable > (< feature >:< desc >) (< desc >, < desc >) (< desc >; < desc >) (= \ =< desc >)

9 PSG en ALE : la grammaire ALE permet d exprimer des grammaires syntagmatiques, donc de parler de règles et de lexiques. La BNF (simplifiée) des règles CF s exprime par : < rule > ::= < rule_name > rule < desc > ===> < rule_body >. < rule_body > ::= < rule_head > < rule_head >, < rule_body > < rule_head > ::= cat >< desc > cats >< desc > goal >< goal > ===> remplace le > des DCGs, cat et cats introduisent les éléments en partie droite, goal permet d ajouter des clauses définies en quasi-prolog. PSG en ALE : le lexique Le lexique contient des éléments statiques et des éléments dynamiques. La partie statique associe des formes avec des descriptions. < lex_entry > ::= < word > >< desc >. empty < desc > La partie dynamique étend les entrées statiques par des règles lexicales. < lex_rule > ::= < name > lex_rule < lex_rewrite > morphs < morphs >. < lex_rewrite > ::= < desc > **> < desc > < desc > **> < desc > if < goal > morphs permet d exprimer de façon rudimentaire des changements de forme.

10 Un peu de sucre : les macros ALE inclut un système de macros : expansion littérale lors de la compilation. Les macros permettent de structurer et de simplifier l écriture des descriptions. Un exemple : pn(name) np(ind) macro macro syn : np, sem : Ind. quantifier_free macro qstore : []. john Une grammaire pour le Français Quelques principes : la grammaire distingue deux types d objets : lexeme : noms, verbes, adjectives, adverbes, qui sont dans lexique. sign : formes fléchies, mots grammaticaux, syntagmes les lexeme produisent d autres lexeme par règles lexicales. Ils n ont pas de capacité combinatoire autre que virtuelle (arguments). les sign ont une tête (head), des attentes (compléments, détermination) et des offres (marquage, modification) combinatoires ; ils se combinent par des règles de la grammaire ; la transmutation d un lexeme en sign se fait par des règles de flexion ; les arguments (potentiels) deviennent des complements (réels). les signes sont légers : ils voyagent sans histoire.

11 Le lexique : une affaire de macros Une tête nominale : Un signe nominal : noun_head(cs, Gn, Nm, Pr) macro (noun_case : Cs, noun_gender : Gn, noun_number : Nm, noun_person : Pr). noun_sign(unitransitive, FCm, FCs, _, _, Gn, Nm, Pr) macro (sign_head : Gn, Nm, Pr)), complements : (hd : FCs)), tl : i_list_sign), specifier : (sign_head : Nm))), marking : n_sign, modifying : n_sign). De lexeme à signe 2 3 WORD : procureur " # 6 4 GENDER : masculine 7 ENTRY : 5 NOUN_ARGUMENTS : intransitive noun singular_noun FCm, FCs, SCm, SCm, Gn)) lex_rule FCm, FCs, SCm, SCm, Gn, singular, third)) morphs X becomes X. 2 3 WORD : procureur NOUN_CASE unmarked NOUN_GENDER [0] masculine SIGN_HEAD 6 7 4NOUN_NUMBER singular 5 NOUN_PERSON third noun_head ENTRY : COMPLEMENTS n_list_sign MARKING n_sign MODIFYING n_sign 2 " #3 6 DETERMINER_GENDER [0] 6 4SPECIFIER 4SIGN_HEAD 57 4 DETERMINER_NUMBER singular 5 ne_sign determiner_head ne_sign

12 La combinatoire des signes Les signes se combinent suivant 4 principes (règles) : une tête avec son voisin de droite, si c est un complément licite. Le signe résultant cherche un complément de moins complement rule (sign_head : H, specifier : Sp, complements : New_CL, marking : Ma, modifying : Mo) ===> cat > (sign_head : H, (specifier : n_sign; specifier : ne_sign), specifier : Sp, complements : ne_list_sign, complements : CL, marking : Ma, modifying : Mo), cat > (C), goal > select(cl, C, New_CL). select([x Q], X, Q) if true. select([y Q1], X, [Y Q2]) if select(q1, X, Q2). un marqueur avec son voisin de droite, si c est un marqué possible. Le signe résultant est le marqué, qui garde la trace du marquage dans son trait de cas. un spécifieur et un spécifié à sa droite, si le spécifieur est compatible avec l attente du spécifié. Le signe résultant est saturé pour la spécification. La relation sujet-verbe est traitée dans ce cadre. un modifieur avec son modifié, si le modifié est compatible avec Les signes le modifieur ont perdu ; le modifieur leur histoire absorbe dérivationnelle le modifié. On distingue modification interne (pré-spécification) et Comment distinguer un nom d un groupe nominal externe (det+nom) (post-spécification)? Réponse : un nom attend un spécifieur un groupe nominal a un spécifieur vide (i_sign) l ordre dans lequel les regroupements sont effectués est contrôlé par le jeu des attentes satisfaites ou à satisfaire : les compléments arrivent avant les spécifieurs : dans la règle de complémentation, le spécifieur doit être soit non vide, soit ne pas être attendu (n_sign) les modifieurs externes arrivent après les compléments : dans la règle correspondante, le modifié doit avoir une liste de compléments vide... Une mémoire sélective : i_sign et n_sign

Analyse syntaxique ou grammaticale

Analyse syntaxique ou grammaticale Analyse syntaxique ou grammaticale Analyse syntaxique traditionnelle Généralement fondée sur le paradigme génératif de Chomsky La grammaire a pour objet de générer tous et seulement les énoncés possibles

Plus en détail

Grammaires d unification

Grammaires d unification Cours sur le traitement automatique des langues (IV) Violaine Prince Université de Montpellier 2 LIRMM-CNRS Grammaires d unification Grammaire catégorielle Grammaire syntagmatique généralisée (GPSG) Les

Plus en détail

Grammaires formelles et. programmation logique

Grammaires formelles et. programmation logique Grammaires formelles et programmation logique Motivation Après avoir étudié Prolog nous l avons appliqué à l interprétation de règles de sémantique sur des termes (Arbres de Syntaxe Abstraite) Nous allons

Plus en détail

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG)

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG) Université de Nice Sophia Antipolis Master 2 Recherche PLMT Analyse syntaxique et application aux langues naturelles Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG) Jacques Farré et Sylvain Schmitz Analyse syntaxique

Plus en détail

Grammaires formelles, Automates

Grammaires formelles, Automates 1/39 Grammaires formelles, Automates Pierre Zweigenbaum LIMSI, CNRS pz@limsi.fr http://www.limsi.fr/~pz/ 2/39 1 Syntaxe : grammaire, analyse 2 Grammaires formelles Langage et grammaire Grammaires régulières

Plus en détail

Chapitre 4 Automates à pile et langages hors-contexte

Chapitre 4 Automates à pile et langages hors-contexte Chapitre 4 Automates à pile et langages hors-contexte 87 Introduction Langage a n b n n est pas accepté par un automate fini. Par contre L k = {a n b n n k} est accepté. Mémoire finie, mémoire infinie,

Plus en détail

Exercices dirigés séance n 1- corrigé

Exercices dirigés séance n 1- corrigé Exercices dirigés séance n 1- corrigé Exercice 1 : compilation, analyse d un programme On définit le langage simplifié suivant au moyen de règles BNF : ::=

Plus en détail

TD 1 - Structures de Traits et Unification

TD 1 - Structures de Traits et Unification TD 1 - Structures de Traits et Unification 1 Définitions Un trait (en: feature) est un couple attribut-valeur. Une structure de traits (en: feature structure) est un ensemble de traits. On peut les représenter

Plus en détail

INTRODUCTION. méta-langage

INTRODUCTION. méta-langage INTRODUCTION renault twingo Bic 1999 etc.. XML : extensible

Plus en détail

TP6: Introduction à Linux: Shell scripting

TP6: Introduction à Linux: Shell scripting INFO-F-201 Systèmes d exploitations 1 TP6: Introduction à Linux: Shell scripting avec l accord de Sébastien Collette Résumé Suite à la séance précédente sur l utilisation du shell bash, nous allons voir

Plus en détail

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF TP-Projet SGF 1. Introduction L objectif de ce mini-projet est de réaliser un Système de Gestion de Fichiers simplifié capable de gérer des accès à des fichiers séquentiels de type flot. L idée est ici

Plus en détail

Master Informatique Fondamentale - M1 Compilation

Master Informatique Fondamentale - M1 Compilation Master Informatique Fondamentale - M1 Compilation Systèmes de types Paul Feautrier ENS de Lyon Paul.Feautrier@ens-lyon.fr perso.ens-lyon.fr/paul.feautrier 8 février 2007 1 / 20 Système de types Un type

Plus en détail

Introduction au langage

Introduction au langage Introduction au langage Un langage de programmation : de haut niveau interprété orienté objet si on le souhaite rapide à écrire et proche du pseudo-code simple tant qu on fait des choses simples Un programme

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement Claude Belleil Université de Nantes Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement 1 Introduction Le diagramme de déploiement spécifie un ensemble de constructions qui peuvent être utilisées pour définir

Plus en détail

T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1

T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1 T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1 Il s agit d illustrer le cours par une grammaire de clauses définiesà écrire en Sicstus Prolog. En fait Prolog

Plus en détail

Pr og r a m m a t io n Lo g iq u e. H ist o r iq u e d e Pr o log ( 1 /2 )

Pr og r a m m a t io n Lo g iq u e. H ist o r iq u e d e Pr o log ( 1 /2 ) Pr og r a m m a t io n Lo g iq u e Objectif : connaitre un nouveau paradigme de programmation, la programmation logique et apprendre à programmer en Prolog Intérêts : culture générale informatique Prolog

Plus en détail

TP4- IFT3330. Traitements de la langue naturelle

TP4- IFT3330. Traitements de la langue naturelle TP4- IFT3330 Traitements de la langue naturelle (à rendre avant midi le 13 décembre) Objectif Ce TP vise à vous familiariser avec les processus d'analyses de la langue naturelle, notamment, les analyses

Plus en détail

LA RELATION D APPROPRIATION EN LINGUISTIQUE. Pierre-André Buvet Taoufik Massoussi laboratoire LDI CNRS-Université Paris 13

LA RELATION D APPROPRIATION EN LINGUISTIQUE. Pierre-André Buvet Taoufik Massoussi laboratoire LDI CNRS-Université Paris 13 LA RELATION D APPROPRIATION EN LINGUISTIQUE Pierre-André Buvet Taoufik Massoussi laboratoire LDI CNRS-Université Paris 13 Plan Introduction Les relations en linguistique Description de la relation d appropriation

Plus en détail

Algorithmique - Programmation 1. Cours 1

Algorithmique - Programmation 1. Cours 1 Algorithmique - Programmation 1 Cours 1 Université Henri Poincaré CESS Epinal Automne 2008 1/ 24 Plan Introduction Introduction A propos d AP1 Quelques concepts de base Premiers pas avec Caml Le branchement

Plus en détail

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal 1. Rappels des programmes 2008 Rappels des connaissances et compétences que les élèves doivent maîtriser Grammaire : Au cycle 2 : 1. identification du

Plus en détail

Introduction Basé sur la spécification ou l'interface du programme P On peut appliquer le critère de couverture complète du domaine

Introduction Basé sur la spécification ou l'interface du programme P On peut appliquer le critère de couverture complète du domaine Le test ''boîte noire'' LOG4500 Validation et tests de logiciels Professeur: John MULLINS Introduction asé sur la spécification ou l'interface du programme P On peut appliquer le critère de couverture

Plus en détail

COMPRÉHENSION AUTOMATIQUE DU LANGAGE NATUREL. Équipe TEXTE du LIRMM Christian Retoré. Visite ÉNS Cachan 6 janvier 2016

COMPRÉHENSION AUTOMATIQUE DU LANGAGE NATUREL. Équipe TEXTE du LIRMM Christian Retoré. Visite ÉNS Cachan 6 janvier 2016 COMPRÉHENSION AUTOMATIQUE DU LANGAGE NATUREL Équipe TEXTE du LIRMM Christian Retoré Visite ÉNS Cachan 6 janvier 2016 A Traitement automatique des langues A.1. Famille de problèmes à traiter Deux tâches

Plus en détail

Programmation objet en Java.

Programmation objet en Java. Programmation objet en Java. Didier Rémy 2001-2002 http://cristal.inria.fr/ remy/mot/7/ http://www.enseignement.polytechnique.fr/profs/informatique/didier.remy/mot/7/ Cours Exercices Slide 1 1. Classes,

Plus en détail

TP Compilation Analyse lexicale

TP Compilation Analyse lexicale TP Compilation Analyse lexicale Eric Ramat ramat@lisic.univ-littoral.fr 9 mai 2014 Durée : 6 heures 1 Introduction Le but de cet TP est de vous donner les bases nécessaires afin de pouvoir écrire votre

Plus en détail

TP Programmation avec Contiki

TP Programmation avec Contiki TP Programmation avec Contiki Important : Un rapport doit être rendu au plus tard 10 jours après le TP. Le compte rendu doit contenir : un rapport avec des captures d écrans bien expliquées. L objet de

Plus en détail

Premiers exemples de traitements

Premiers exemples de traitements #include #include Premiers exemples de traitements void main() float b(0.0); float c(0.0); float delta(0.0); cin >> b >> c; delta = b*b - 4*c; if (delta < 0.0) cout

Plus en détail

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles NB : Pour chaque niveau, les connaissances et compétences acquises dans la classe antérieure sont à consolider.

Plus en détail

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1 PROJET CYBERPLUME Dictée n 3 Fiche enseignant n 1 Lieu : salle informatique ou dans la classe si l école est en possession d une classe numérique Le matériel nécessaire : Un ordinateur par élève - photocopies

Plus en détail

Analyse des systèmes : Langage SysML

Analyse des systèmes : Langage SysML Analyse des systèmes : Langage SysML 1. Introduction / définitions. 1.1. Ingénierie Système : L Ingénierie Système (IS) est une démarche méthodologique générale qui permet de concevoir, faire évoluer et

Plus en détail

Atelier B MDELTA. Manuel Utilisateur. version 2.0

Atelier B MDELTA. Manuel Utilisateur. version 2.0 Atelier B MDELTA Manuel Utilisateur version 2.0 ATELIER B MDELTA Manuel Utilisateur version 2.0 Document établi par CLEARSY. Ce document est la propriété de CLEARSY et ne doit pas être copié, reproduit,

Plus en détail

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3 Fiche connaissance Discipline Cycle ORTHOGRAPHE Français 2 et 3 Enseigner l orthographe 5 principes de base 1 Différencier connaissances et mise en oeuvre L enseignement de l orthographe doit viser à la

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS PLAN CYCLE DE VIE D'UN LOGICIEL EXPRESSION DES BESOINS SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL CONCEPTION DU LOGICIEL LA PROGRAMMATION TESTS ET MISE AU POINT DOCUMENTATION CONCLUSION C.Crochepeyre Génie Logiciel Diapason

Plus en détail

Introduction à Matlab

Introduction à Matlab Introduction à Matlab Nicolas Kielbasiewicz 30 juillet 2007 Matlab est un logiciel payant développé par MathWorks sous Windows, Linux et Mac, et dédié au calcul numérique, ainsi qu au problèmes de commande.

Plus en détail

Intelligence artificielle et Recherche opérationnelle

Intelligence artificielle et Recherche opérationnelle Intelligence artificielle et Recherche opérationnelle M1 SIR Philippe Muller et Matthieu Serrurier, Marie-Christine Lagasquie 2015-2016 Introduction structure du cours intervenants introduction au contenu

Plus en détail

Intelligence Artificielle Master 1ère année Informatique Université Paris 7

Intelligence Artificielle Master 1ère année Informatique Université Paris 7 Bibliographie Ganascia, Jean-Gabriel L intelligence artificielle Flammarion, 1993 I Bratko, Programmation en Prolog pour l intelligence artificielle, 2001 Intelligence Artificielle Master 1ère année Informatique

Plus en détail

Cours SI6. Python POO par l exemple

Cours SI6. Python POO par l exemple Cours SI6 Python POO par l exemple Objet créé à partir d un moule Moule -> une classe Objet = instance d une classe Classe= Structure -> attributs Comportement -> méthodes Principe de base : Instanciation

Plus en détail

introduction à la conception Orientée Objet

introduction à la conception Orientée Objet 1 introduction à la conception Orientée Objet IUP GEII 2ème année marcel@univ-tours.fr http://www.blois.univ-tours.fr/ marcel 2 plan cours 1. motivations génie logiciel 2. concepts et techniques orientés

Plus en détail

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 FRANÇAIS RENFORCEMENT 9 ème année / niveau C 1. Finalités du Français Renforcement Les exigences de fin de scolarité obligatoire Le cours de Français Renforcement

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année Informatique UE 102 Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base Jean-Yves Antoine http://www.intro.univ-tours.fr/~antoine/ UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

XQuery Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Licence Informatique L3 Plan

XQuery Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Licence Informatique L3 Plan XQuery Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Licence Informatique L3 Plan Principes, historique Modèle de données Expressions XQuery Expressions simples Expressions complexes Expressions FLOWR Fonctions

Plus en détail

DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL VERSION B

DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL VERSION B DOCUMENT PRÉPARATOIRE TEST DE FRANÇAIS ÉCRIT SEL VERSION B CODE LINGUISTIQUE RÉDACTION Création : Mars 2005 Dernière révision : Mai2008 Table des matières Renseignements généraux. page 3 I. Première partie

Plus en détail

3 Lien entre pointeurs et tableaux.

3 Lien entre pointeurs et tableaux. programme sont dit dynamiques. On se limite ici aux tableaux statiques à une seule dimension, analogue aux vecteurs manipulés en mathématiques. Ils se déclarent sous la forme : type_d_élément variable_tableau[taille];

Plus en détail

[«Syntaxe de la phrase anglaise», Sandrine Oriez] [Presses universitaires de Rennes, 2009, www.pur-editions.fr] TABLE DES MATIÈRES

[«Syntaxe de la phrase anglaise», Sandrine Oriez] [Presses universitaires de Rennes, 2009, www.pur-editions.fr] TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE de Jean-Charles Khalifa.............................................. 9 INTRODUCTION................................................................11 PREMIÈRE PARTIE CATÉGORIES

Plus en détail

" extensible Markup Language " XML

 extensible Markup Language  XML " extensible Markup Language " XML Sylvie Vignes, Département Informatique et Réseaux École Nationale Supérieure des Télécommunications 46, rue Barrault 75634 Paris cedex 13 Département Informatique et

Plus en détail

Construire des analyseurs avec DyALog

Construire des analyseurs avec DyALog TALN 2002, Nancy, 24 27 juin 2002 Construire des analyseurs avec DyALog Éric Villemonte de la Clergerie ATOLL - INRIA Domaine de Voluceau Rocquencourt, B.P. 105,78153 Le Chesnay (France) Eric.De_La_Clergerie@inria.fr

Plus en détail

Créer des documents XML

Créer des documents XML 1 Créer des documents XML La spécification XML définit comment écrire un document au format XML. XML n est pas un langage en lui-même mais, en revanche, un document XML est écrit dans un langage à balises

Plus en détail

!"#$%&'()*)+,'(-%('.)$#.

!#$%&'()*)+,'(-%('.)$#. !"#$%&'()*)+,'(-%('.)$#.!"#$%&#&$'(%#)$#%$#'$&&*$#+,#&*+-+."/#0",%#$1+2&$'$3&4#35,%#+""53%#)$'+3)$*#6#"75*).3+&$,*#)$ &*+-+.""$*#6#35&*$#("+2$4#$3#",.#)533+3&4#(+*#$1$'("$4#"75*)*$#)7$88$2&,$*#,3$#+)).&.53#$&#)7+88.29$*#"$

Plus en détail

Programmation avancée Examen final

Programmation avancée Examen final Programmation avancée Examen final jeudi 17 décembre 2009 Nom : Prénom : Vos points sont précieux, ne les gaspillez pas! Votre nom Le travail qui ne peut pas vous être attribué est perdu: écrivez votre

Plus en détail

Correction du Partiel Compilation : Langages et Grammaires

Correction du Partiel Compilation : Langages et Grammaires Correction du Partiel Compilation : Langages et Grammaires EPITA Promo 2006 Tous documents autorisés Janvier 2004 (1h30) Le sujet et une partie de sa correction ont été écrits par Akim Demaille. Thomas

Plus en détail

INFO-F-302 Informatique Fondamentale Examen Session de Juin 2014

INFO-F-302 Informatique Fondamentale Examen Session de Juin 2014 INFO-F-302 Informatique Fondamentale Examen Session de Juin 2014 CORRIGÉ Documents non autorisés, durée: 2h45 1 Questions de cours (6 points) Question 1 (2pts) Donner quatre méthodes vues en cours pour

Plus en détail

Système documentaire des laboratoires

Système documentaire des laboratoires Système documentaire des laboratoires Réseau National des Laboratoires du Sénégal Atelier de formation des formateurs Maïmouna Diop Kantoussan 1 Introduction Objectifs Comprendre l utilité de la mise en

Plus en détail

Premières macros. Au sommaire de ce chapitre. Créer une macro GrasItalique. Différentes méthodes d enregistrement. Écrire la macro

Premières macros. Au sommaire de ce chapitre. Créer une macro GrasItalique. Différentes méthodes d enregistrement. Écrire la macro 2 Premières macros Au sommaire de ce chapitre Créer une macro GrasItalique Écrire la macro Stocker des macros Différentes méthodes d enregistrement Créer une macro Titre_WordArt 22 Excel 2013 et VBA L

Plus en détail

Analyse lexicale Analyse syntaxique Évaluation

Analyse lexicale Analyse syntaxique Évaluation Analyse lexicale Analyse syntaxique Évaluation Génération de code - Cours 1 {Remi.Forax, Matthieu.Constant, Michel.Chilowicz}@univ-mlv.fr Tatoo nain d'argentine ( Cliff1066, CC-By) Génération de code Objectifs

Plus en détail

Université de Nice-Sophia Antipolis Semestre 2 Licence Mathématiques-Informatique Semaine du 12 Février 2007

Université de Nice-Sophia Antipolis Semestre 2 Licence Mathématiques-Informatique Semaine du 12 Février 2007 Université de Nice-Sophia Antipolis Semestre 2 Licence Mathématiques-Informatique Semaine du 12 Février 2007 Systèmes Informatiques Mémento pour la séance n 4 Remarque importante : Une grande partie de

Plus en détail

Analyse lexicale 2014-2015

Analyse lexicale 2014-2015 Analyse (lexicale, syntaxique) L3 MIAGE Analyse lexicale Université de Lille, France 2014-2015 1 Rappels Rôle de l analyse lexicale Outils 2 Mise en oeuvre Lexème Vers l analyseur syntaxique Codage d un

Plus en détail

Génie Logiciel I. Cours VII - La S.T.L. et les conteneurs. Nicolas Kielbasiewicz C.D.C.S.P./I.S.T.I.L./I.C.J. Filière M.A.M. 2ème année - 08/09

Génie Logiciel I. Cours VII - La S.T.L. et les conteneurs. Nicolas Kielbasiewicz C.D.C.S.P./I.S.T.I.L./I.C.J. Filière M.A.M. 2ème année - 08/09 Génie Logiciel I Cours VII - La S.T.L. et les conteneurs Nicolas Kielbasiewicz C.D.C.S.P./I.S.T.I.L./I.C.J. Filière M.A.M. 2ème année - 08/09 Nicolas Kielbasiewicz (C.D.C.S.P./I.S.T.I.L./I.C.J.) Génie

Plus en détail

De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même!

De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même! Chapitre 1 La récursivité De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même! 1.1 Définition et types de récursivité Définition 1 (Définition récursive,

Plus en détail

GL / C++ Chapitre 7. Lien Dynamique Méthodes Virtuelles

GL / C++ Chapitre 7. Lien Dynamique Méthodes Virtuelles GL / C++ Chapitre 7 Lien Dynamique Méthodes Virtuelles 1. Pointeur sur un objet d'une classe dérivée Considérons les classes écrites précédemment : Personne Etudiant // dérive de personne Salarie // dérive

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

Algorithmique P2. Tables et Hachage Ulg, 2009-2010 R.Dumont

Algorithmique P2. Tables et Hachage Ulg, 2009-2010 R.Dumont Algorithmique P2 Tables et Hachage Ulg, 2009-2010 R.Dumont Tables Table = Ensemble d'entrées. Entrées = Couples de type (clef, information) Tables - Représentation Par tableau Entrée = (indice, données)

Plus en détail

Javascript : les bases du langage

Javascript : les bases du langage Javascript : les bases du langage Technologies du Web 1 Jean-Christophe Routier Licence 1 SESI Université Lille 1 Université Lille 1 - Licence 1 SESI Technologies du Web 1 1 Javascript présentation partielle,

Plus en détail

Nicole Pignier et Benoît Drouillat. Penser le webdesign. Modèles sémiotiques pour les projets multimédias

Nicole Pignier et Benoît Drouillat. Penser le webdesign. Modèles sémiotiques pour les projets multimédias Nicole Pignier et Benoît Drouillat Penser le webdesign Modèles sémiotiques pour les projets multimédias 1 Plan de l ouvrage Introduction Première partie : Nourrir l inspiration créative dans les projets

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures :

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures : Plan Introduction Systèmes de numération et représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimaled Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES

L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES 1 L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES Dans ce chapitre, nous allons automatiser le fonctionnement de la base de données. Jusqu à présent, nous avons créé différents objets, mais maintenant

Plus en détail

Introduction Moteur de workflows Conclusions. École normale supérieure de Lyon. 11 mai 2006. Ordonnancement de workflows dans DIET

Introduction Moteur de workflows Conclusions. École normale supérieure de Lyon. 11 mai 2006. Ordonnancement de workflows dans DIET École normale supérieure de Lyon Groupe de travail GRAAL 11 mai 2006 Plan Introduction 1 Introduction Les Workflows Présentation de DIET Motivations et objectifs 2 3 Plan Introduction Les Workflows Présentation

Plus en détail

Master Mention Informatique Parcours AIGLE. HMIN 104 Compilation et Interprétation. Petit imprécis de LISP

Master Mention Informatique Parcours AIGLE. HMIN 104 Compilation et Interprétation. Petit imprécis de LISP Master Mention Informatique Parcours AIGLE HMIN 104 Compilation et Interprétation Petit imprécis de LISP Version COMMON LISP Roland Ducournau ducournau@lirmm.fr http://www.lirmm.fr/~ducour Département

Plus en détail

RdF Reconnaissance des Formes Semaine 12 : Chaînes, langages et grammaires

RdF Reconnaissance des Formes Semaine 12 : Chaînes, langages et grammaires RdF Reconnaissance des Formes Semaine 12 : Chaînes, langages et grammaires Master ASE : http://master-ase.univ-lille1.fr/ Master Informatique : http://www.fil.univ-lille1.fr/ Spécialité IVI : http://master-ivi.univ-lille1.fr/

Plus en détail

VBA pour. Excel 2003. John Walkenbach. Groupe Eyrolles, 2004 pour l édition française, ISBN : 2-212-11432-X

VBA pour. Excel 2003. John Walkenbach. Groupe Eyrolles, 2004 pour l édition française, ISBN : 2-212-11432-X VBA pour Excel 2003 John Walkenbach Groupe Eyrolles, 2004 pour l édition française, ISBN : 2-212-11432-X 26 Problèmes de compatibilité Dans ce chapitre Comment s assurer que vos applications Excel 2003

Plus en détail

BDR SI3 SI4 MAM4 TP4 :Gestion d un emploi du temps

BDR SI3 SI4 MAM4 TP4 :Gestion d un emploi du temps BDR SI3 SI4 MAM4 TP4 :Gestion d un emploi du temps 1 Exposé du problème On se propose de réaliser un système d information pour gérer l emploi du temps des étudiants des départements SI et MAM. Il s agit

Plus en détail

Cedric Dumoulin. Compilation de présentations de : Jeanine Leguy

Cedric Dumoulin. Compilation de présentations de : Jeanine Leguy Cedric Dumoulin Compilation de présentations de : Julie Vachon Jeanine Leguy Yannick Prié 1 Les diagrammes dynamiques Diagrammes d interactions Séquences Communication (uml1 == Collaboration) Diagrammes

Plus en détail

Faire rédiger des synthèses en grammaire

Faire rédiger des synthèses en grammaire Faire rédiger des synthèses en grammaire 1/5 Observer la langue, la décrire sont des activités qui font partie intégrante du cours de français. Elles appartiennent à l univers des élèves depuis leur apprentissage

Plus en détail

Révisions : programmation en langage python

Révisions : programmation en langage python Révisions : programmation en langage python Retrouvez tout le cours de première année (et plus) sur le site : http://pcsi.kleber.free.fr/ipt/index.html 1. Modules Les modules sont des bibliothèques de

Plus en détail

Introduction à XML. 1. Notions de base. Introduction à XML

Introduction à XML. 1. Notions de base. Introduction à XML Introduction à XML INTRODUCTION À XML 1. NOTIONS DE BASE 2. EXEMPLE SIMPLE 3. SYNTAXE XML 3.1. LES CARACTÈRES SPÉCIAUX 4. DTD 5. DOCUMENT XML AVEC FEUILLE DE STYLE CSS 6. XLS ET XSLT 6.1. EXEMPLE DE DOCUMENT

Plus en détail

Devoir Surveillé informatique MP, PC, PSI

Devoir Surveillé informatique MP, PC, PSI NOM : Classe : Devoir Surveillé informatique MP, PC, PSI L utilisation des calculatrices n est pas autorisée pour cette épreuve. Le langage de programmation choisi est Python. L espace laissé pour les

Plus en détail

draft-bannister-dbis-mapping-06

draft-bannister-dbis-mapping-06 draft-bannister-dbis-mapping-06 Directory-Based Information Services Ce document fait partie de la série de documents qui décrivent les composants dans DBIS (Directory-Based Information Services). DBIS

Plus en détail

Description EBNF du langage PictograF. Équipe du Dr Yvan Bédard Centre de recherche en géomatique Université Laval

Description EBNF du langage PictograF. Équipe du Dr Yvan Bédard Centre de recherche en géomatique Université Laval Description EBNF du langage PictograF Équipe du Dr Yvan Bédard Centre de recherche en géomatique Université Laval Mai 2012 Qu est-ce que l EBNF EBNF (Extended-Backus-NaurForm) est un métalangage (une extension

Plus en détail

Chap. 2. Langages et automates

Chap. 2. Langages et automates Chapitre 2. Langages et automates 1. Quelques définitions et description d un langage. 2. Les expressions régulières. 3. Les automates fini déterministes et non-déterministes. 4. Construction automatique

Plus en détail

DESS TEXTE. Outils informatiques 2. Les références en Perl p.1

DESS TEXTE. Outils informatiques 2. Les références en Perl p.1 Outils informatiques 2. Les références en Perl DESS TEXTE Outils informatiques 2. Les références en Perl p.1 Introduction (1) Perl dispose des 3 types élémentaires suivants : les scalaires (notés $scalaire),

Plus en détail

Bertrand Meyer. UConception et programmation orientées objet. T r a d u i t d e l a n g l a i s p a r P i e r r e J o u v e l o t

Bertrand Meyer. UConception et programmation orientées objet. T r a d u i t d e l a n g l a i s p a r P i e r r e J o u v e l o t UConception et programmation orientées objet Bertrand Meyer T r a d u i t d e l a n g l a i s p a r P i e r r e J o u v e l o t Groupe Eyrolles, 2000, pour le texte de la présente édition en langue française.

Plus en détail

Bases de données et langage SQL

Bases de données et langage SQL Bases de données et langage SQL Introduction, modèle entité / association Philippe.Dosch@loria.fr IUT SRC DE VERDUN 10/09/2003 Exemples introductifs Gestion de CD Artiste Album Les têtes raides Les oiseaux

Plus en détail

Informatique Chapitre 4: Types et typages

Informatique Chapitre 4: Types et typages Informatique Chapitre 4: Types et typages Booléens et listes Jérôme DIDIER 8/10/2014 Objectifs du cours Compétences visées Savoir que les variables peuvent avoir plusieurs types et les connaitre ; Type

Plus en détail

CADEPA. A - Arborescence générale : organisation projet/application.

CADEPA. A - Arborescence générale : organisation projet/application. Document d accompagnement pour le logiciel... CADEPA Le logiciel CADEPA 1 permet la réalisation complète d un projet d automatisme de l écriture au test jusqu au téléchargement du programme vers l automate.

Plus en détail

Renforcer ses compétences. en Orthographe

Renforcer ses compétences. en Orthographe Renforcer ses compétences en Orthographe Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 11 Première Partie GÉNÉRALITÉS Chapitre I. à quoi sert l orthographe?... 17 i. à quoi servent les lettres?... 20 ii. écrire des

Plus en détail

CRÉATION D UN FORMULAIRE AVEC ADOBE ACROBAT

CRÉATION D UN FORMULAIRE AVEC ADOBE ACROBAT CRÉATION D UN FORMULAIRE AVEC ADOBE ACROBAT Si la version professionnelle d Adobe Acrobat permet de lire et d annoter des fichiers PDF comme de nombreux outils gratuits elle dispose également de fonctions

Plus en détail

Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda)

Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda) Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda) El Mostafa DAOUDI Département de Mathématiques et d Informatique, Faculté des Sciences Université Mohammed Premier Oujda m.daoudi@fso.ump.ma Septembre 2011

Plus en détail

Analyse, Conception Objet. Diagrammes de classes. Sommaire. Utilisation

Analyse, Conception Objet. Diagrammes de classes. Sommaire. Utilisation Analyse, Conception Objet Sommaire Diagrammes de Classes Une partie du matériau de ce cours est issue du cours de S.Galland (Stephane.Galland@emse.fr) Septembre 2003 Définition Paquetages Classe Association

Plus en détail

Serveur d impression FreeFlow

Serveur d impression FreeFlow Mai 2012 708P90152 Serveur d impression FreeFlow 2012 Xerox Corporation. Tous droits réservés. XEROX, XEROX and Design sont des marques de Xerox Corporation aux États-Unis et/ou dans d autres pays. BR2455

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

INTRODUCTION À OMP PROBLÈME D USINAGE 1 Préambule

INTRODUCTION À OMP PROBLÈME D USINAGE 1 Préambule 1 Préambule 1 sur 7 Le logiciel OMP est un produit de OM Partners. Le version mise à disposition est la version 9.27. OMP comporte : un compilateur de modèles et de données ; un optimiseur ; un générateur

Plus en détail

Commandes et scripts Bash. 1 Commandes de gestion des fichiers et répertoires

Commandes et scripts Bash. 1 Commandes de gestion des fichiers et répertoires Commandes et scripts Bash Seules certaines options sont indiquées. Pour plus de détails voir les pages de manuel (cf commande man). Si une commande est indiquée comme étant interne, cela signifie qu elle

Plus en détail

XML. Nicolas Singer. Maître de conférence, université Champollion

XML. Nicolas Singer. Maître de conférence, université Champollion XML Nicolas Singer Maître de conférence, université Champollion XML? Langage de description de documents électroniques : Pour stocker et échanger des documents Par extension, pour représenter tout type

Plus en détail

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Grammaire Niveaux 4-5 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Les codes flash placés dans la marge permettent de retrouver facilement un exercice (la lettre indique le numéro du chapitre et le groupe

Plus en détail

Le système judiciaire canadien et les droits et responsabilités des citoyens canadiens

Le système judiciaire canadien et les droits et responsabilités des citoyens canadiens Chapitre 16 Le système judiciaire canadien et les droits et responsabilités des citoyens canadiens Résumé Tous les citoyens canadiens ont des droits et des responsabilités. Ces droits et responsabilités

Plus en détail

Théorie des Langages

Théorie des Langages Théorie des Langages AntLR - Générateur d analyseurs Claude Moulin Université de Technologie de Compiègne Printemps 2015 Sommaire 1 Introduction 2 AntLR ANTLR : ANother Tool for Language Recognition URL

Plus en détail

Projet OUTILEX. Rapport final LINGWAY

Projet OUTILEX. Rapport final LINGWAY Projet OUTILEX Rapport final LINGWAY Hugues.de-Mazancourt@lingway.com Vincent.LeMaout@lingway.com 25 octobre 2006 1 Lingway Knowledge Management Le volume sans cesse croissant de l information disponible

Plus en détail

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES CONSTRUCTION D ONTOLOGIES À PARTIR DE TEXTES (1)

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES CONSTRUCTION D ONTOLOGIES À PARTIR DE TEXTES (1) 09.02.2002 INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES CONSTRUCTION D ONTOLOGIES À PARTIR DE TEXTES (1) Outils de traitement automatique des langues pour la construction d ontologies à partir de textes Didier BOURIGAULT

Plus en détail

1. Présentation de la macro Qimport

1. Présentation de la macro Qimport Import de Balance Grand-livre dans QuadraCompta via Excel et la macro Qimport Sommaire 1. Présentation de la macro Qimport...1 2. Installation de la macro Qimport dans Excel...1 3. L'assistant d'importation

Plus en détail