TD 1 - Structures de Traits et Unification

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD 1 - Structures de Traits et Unification"

Transcription

1 TD 1 - Structures de Traits et Unification 1 Définitions Un trait (en: feature) est un couple attribut-valeur. Une structure de traits (en: feature structure) est un ensemble de traits. On peut les représenter sous formes de matrices (en: attribute-value matrices (AVM)). Une structure de traits est mal formée si elle contient deux fois le même attribut (au même niveau d enchâssement) avec une valeur différente. genre masculin singulier personne troisième genre masculin genre féminin singulier personne troisième Dans les structures de traits ci-dessus, la valeur des traits est atomique. En HPSG, la valeur d un trait peut être atomique, être une structure de trait, une liste de valeurs ou un ensemble de valeurs. indice indices indices genre masculin singulier personne 3eme genre masculin genre féminin singulier, nombre singulier personne 3eme personne 3eme genre masculin genre féminin singulier, singulier personne 3eme personne 3eme Les structures de traits peuvent être représentées par des graphes acycliques orientés (en: directed acyclic graphs (DAG)) dont les arcs réprésentent les noms des différents traits et les noeuds les valeurs des différents traits. 2 Extension, subsomption et unification Une structure de traits A est une extension d une structure de traits B (ce qui se note A B) si et seulement si: Tous les traits à valeur atomique présents dans B sont présents dans A avec la même valeur, Pour tout trait t ayant une valeur non atomique, la valeur de t dans A est une extension de la valeur de t dans B. La relation inverse de l extension s appelle la subsomption. L unification de deux structures de traits A et B (notée A B) est la structure de trait minimale qui est à la fois une extension de A et de B. Si une telle structure n existe pas, l unification échoue (ce qui est noté ). L unification de deux structures de traits A et B typées (respectivement t et t ) a pour résultat, si elle existe, la structure de trait minimale qui est à la fois une extension de A et de B de type t où t est le plus grand type qui soit à la fois un sous-type de t et un sous-type de t. 1

2 L unification de listes n est définie que sur des listes de longueur identique. Le résultat de l unification de deux listes A et B est la liste C dont chaque élément de rang x où x varie de 1 à L (L = longueur des listes A et B) est le résultat de l unification de l élément de rang x des listes A et B. Le résultat de l unification de deux ensembles A et B est l ensemble C qui est construit de manière à ce que tout élément de C est soit un élément de A ou de B, soit le résultat de l unification d un élément de A et de B. Chaque élément de A et de B ne peut être utilisé qu une seule fois dans la construction de l ensemble C. 3 Exercices 3.1 Unification de structures de traits non-typées Soit la liste de structures de traits non-typées ci-dessous: 1. Pour chaque paire de structures de traits (x,y) dites si x est une extension y ou inversement? 2. Pour chaque paire de structures de traits (x,y) dites si elles sont unifiables et donnez le résultat le cas échéant. A. B. GENRE masculin NOMBRE singulier PERSONNE 3eme GENRE masculin D. E. GENRE feminin GENRE masculin C. PERSONNE 3eme F. PERSONNE 2eme 3.2 Exercice 2: Unification de structures de traits typées Soit la hiérarchie de types donnée dans le tableau ci-dessous: 2

3 type hérite de contrainte indice structure-de-trait genre genre nombre personne personne genre valeur-atomique feminin genre masculin genre nombre valeur-atomique singulier nombre pluriel nombre personne valeur-atomique 2eme personne 3eme personne indice-masculin indice genre masculin indice-feminin indice genre feminin indice-singulier indice nombre singulier indice-pluriel indice nombre pluriel indice-1ere indice personne 1ere indice-2eme indice personne 2eme indice-3eme indice personne 3eme indice-0 indice-1 indice-2 indice-3 indice-masculin indice-singulier indice-0 indice-3eme indice-2eme indice-pluriel indice-2 indice-feminin 1. Pour chaque paire de structure de traits (x,y), donnez le résultat de l unification entre x et y. A. B. C. indice-0 indice-2 indice-3eme singulier personne 2eme personne 3eme genre masculin nombre pluriel D. E. F. indice-feminin indice-masculin indice-2eme genre feminin genre masculin personne 2eme 3.3 Exercice 2: Unification de structures de traits non-typées avec valeur non-atomiques et réentrance 1. Pour chaque paire de structure de traits (x,y), donnez le résultat de l unification entre x et y. 3

4 A. SYNTAXE ACCORD SEMANTIQUE NOMBRE singulier TEMPS present B. SYNTAXE ACCORD PERSONNE 3eme C. ACCORD 1 SYNTAXE SUJET ACCORD 1 D. SYNTAXE SUJET NOMBRE pluriel E. SUJET NOMBRE pluriel SYNTAXE ACCORD NOMBRE pluriel 3.4 Unification de listes (avec structures de traits typées) Soit la hiérachie de types représentée par l arbre ci-dessous: synsem canonique non-canonique gap affixe-pronominal nul-pronominal 1. Pour chaque paire de structure de traits (x,y), donnez le résultat de l unification entre x et y. 4

5 A. COMPS canonique gap, LOC CAT TETE nom LOC CAT TETE prep B. canonique COMPS LOC CAT VAL SPR synsem synsem, LOC CAT C. synsem COMPS synsem, LOC CAT VAL SPR synsem MARQUE de D. COMPS gap synsem, LOC CAT TETE nom LOC CAT TETE prep 3.5 Unification d ensembles 1. Donnez tous les résultats possibles de l unification entre les structures de traits A et B. 2. Dites si l unification de deux ensembles peut échouer. A. B. OBJETS{ FORME rond OBJETS{ COULEUR rouge }, FORME carré }, COULEUR bleu 1. Pour chaque paire de structure de traits (x,y), donnez tous les résultats possibles de l unification entre x et y. A. B. C. OBJETS{ FORME rond OBJETS{ COULEUR rouge OBJETS{ COULEUR rouge }, FORME carré, COULEUR bleu }, FORME carré, COULEUR bleu }, COULEUR bleu 5

6 4 Structure du signe en HPSG signe mot syntagme signe PHON liste(forme) SYNSEM canonique mot signe SYNSEM CATEGORIE ST-ARG liste(synsem) syntagme signe BRANCHES liste(signe) synsem canonique non-canonique gap affixe-pronominal nul-pronominal synsem LOCAL local NON-LOCAL non-local local CATEGORIE categorie CONTENU contenu CONTEXTE contexte categorie TETE tete VALENCE valence MARQUE marque contenu INDICE indice RELATIONS ensemble(relation) indice NOMBRE nombre GENRE genre PERSONNE personne valence SUJ liste(synsem) SPR liste(synsem) COMPS liste(synsem) 6

Grammaires d unification

Grammaires d unification Cours sur le traitement automatique des langues (IV) Violaine Prince Université de Montpellier 2 LIRMM-CNRS Grammaires d unification Grammaire catégorielle Grammaire syntagmatique généralisée (GPSG) Les

Plus en détail

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG)

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG) Université de Nice Sophia Antipolis Master 2 Recherche PLMT Analyse syntaxique et application aux langues naturelles Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG) Jacques Farré et Sylvain Schmitz Analyse syntaxique

Plus en détail

Analyse syntaxique ou grammaticale

Analyse syntaxique ou grammaticale Analyse syntaxique ou grammaticale Analyse syntaxique traditionnelle Généralement fondée sur le paradigme génératif de Chomsky La grammaire a pour objet de générer tous et seulement les énoncés possibles

Plus en détail

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas

Plus en détail

Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / Modélisation

Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / Modélisation IFIPS S7 - informatique Université Paris-Sud 11 1er semestre 2009/2010 Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / 1 Forêts et arbres II Théorème 1.1. Les assertions suivantes sont équivalentes

Plus en détail

CHAPITRE 2 GRAPHES 2.1 LES GRAPHES ET LEURS COMPOSANTES.

CHAPITRE 2 GRAPHES 2.1 LES GRAPHES ET LEURS COMPOSANTES. CHAPITRE 2 GRAPHES 2.1 LES GRAPHES ET LEURS COMPOSANTES. Faire le numéro 5 a)b) de la page 39 du cahier math 3000 Remarque importante : La somme des degrés de tous les sommets d un graphe est toujours

Plus en détail

2A-SI 4 - Bases de Données 4.4 - Normalisation de schémas relationnels

2A-SI 4 - Bases de Données 4.4 - Normalisation de schémas relationnels 2A-SI 4 - Bases de Données 4.4 - Normalisation de schémas relationnels Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Avec l aide du cours de Y. Bourda Intérêt de la «normalisation»

Plus en détail

Généralités sur les graphes

Généralités sur les graphes Généralités sur les graphes Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Notion de graphe 3 1.1 Un peu de vocabulaire.......................................... 3 1.2 Ordre d un graphe,

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Coloriages et invariants

Coloriages et invariants DOMAINE : Combinatoire AUTEUR : Razvan BARBULESCU NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 013 CONTENU : Exercices Coloriages et invariants - Coloriages - Exercice 1 Le plancher est pavé avec des dalles

Plus en détail

DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications réparties

DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications réparties DUT Informatique - Module M-4102C Modélisation et construction des applications réparties Applications réparties (distributed systems) J. Christian Attiogbé Février 2009, maj 2015 J. Christian Attiogbé

Plus en détail

Modélisation Conceptuelle. Partie 3: Validation et transformations

Modélisation Conceptuelle. Partie 3: Validation et transformations Modélisation Conceptuelle Partie 3: Validation et transformations Méthode de modélisation 1. Etude des besoins de l'entreprise interviews analyse des documents existants 2. Construction du diagramme EA

Plus en détail

LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS. Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient).

LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS. Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient). CHAPITRE III LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS I ] DEFINITION : Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient). Exemple : 3 = 3,6 est une proportion

Plus en détail

Module OMGL - UE ModDyn

Module OMGL - UE ModDyn Module OMGL - UE ModDyn Modélisation de la dynamique / Réseaux de Petri J. Christian Attiogbé Février 2009, maj 2012 J. Christian Attiogbé (Février 2009, maj 2012) Module OMGL - UE ModDyn 1 / 34 Plan de

Plus en détail

Méthodes et outils pour l annotation manuelle ou semi-automatique de corpus

Méthodes et outils pour l annotation manuelle ou semi-automatique de corpus Méthodes et outils pour l annotation manuelle ou semi-automatique de corpus Yann Mathet, Antoine Widlöcher Laboratoire GREYC - Université de Caen Ecole thématique «Annotation de données langagières» Biarritz,

Plus en détail

Grammaires formelles, Automates

Grammaires formelles, Automates 1/39 Grammaires formelles, Automates Pierre Zweigenbaum LIMSI, CNRS pz@limsi.fr http://www.limsi.fr/~pz/ 2/39 1 Syntaxe : grammaire, analyse 2 Grammaires formelles Langage et grammaire Grammaires régulières

Plus en détail

Entités. Chapitre 1. Modèle entité-association. Associations et occurences d associations. Exemple

Entités. Chapitre 1. Modèle entité-association. Associations et occurences d associations. Exemple Entités Chapitre 1. Modèle entité-association Mountaz Hascoët, Univ. Montpellier II 1 Définition : On appelle entité toute classe d «objets concrets ou abstraits» ayant une existence propre et présentant

Plus en détail

Courbes représentatives de fonctions

Courbes représentatives de fonctions Courbes représentatives de fonctions I) Définitions. Soit une fonction définie sur un intervalle, à valeurs dans. 1) Graphe de la fonction. a) Définition. Le graphe de la fonction est l ensemble des couples

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1 Exemples de problèmes et d applications INF6953 Exemples de problèmes Sommaire Quelques domaines d application Quelques problèmes réels Allocation de fréquences dans les réseaux radio-mobiles Affectation

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail

Mon code d autocorrection 1 er cycle. Est-ce que ma phrase débute par une MAJUSCULE et se termine par un point? J encercle la majuscule et le point.

Mon code d autocorrection 1 er cycle. Est-ce que ma phrase débute par une MAJUSCULE et se termine par un point? J encercle la majuscule et le point. Mon code d autocorrection 1 er cycle Structure de la phrase Est-ce que ma phrase se dit bien en français écrit? Je relis ma phrase. Je fais lire ma phrase par quelqu un. Ponctuation Est-ce que ma phrase

Plus en détail

VALEUR D UNE RÉSISTANCE : CODE COULEURS (1/2)

VALEUR D UNE RÉSISTANCE : CODE COULEURS (1/2) (1/2) Tu dois recopier le contenu de cette fiche et réaliser les exercices proposés (fiche 2/2). La précision de la résistance est aussi appelée tolérance, la plus répandue est la précision à 5% représentée

Plus en détail

Chapitre 06 : PROPORTIONNALITÉ ET FONCTIONS LINÉAIRES

Chapitre 06 : PROPORTIONNALITÉ ET FONCTIONS LINÉAIRES Chapitre 06 : PROPORTIONNALITÉ ET FONCTIONS LINÉAIRES 6 cm I) Synthèse sur la proportionnalité : 1) Définition : Grandeurs proportionnelles : Dire que deux grandeurs sont proportionnelles revient à dire

Plus en détail

Il y a 24 individus en ligne (les modèles de voitures) et 6 variables en colonnes (paramètres mécaniques). Valeurs propres

Il y a 24 individus en ligne (les modèles de voitures) et 6 variables en colonnes (paramètres mécaniques). Valeurs propres VOITURE: On étudie 6 différents paramètres mécaniques (les variables), exprimées dans des unités différentes, de 24 modèles de voitures (les individus). Modèle Cylindre Puissance Vitesse Poids Longueur

Plus en détail

L2: cours I4c Langages et automates

L2: cours I4c Langages et automates L2: cours I4c Langages et automates Olivier Togni, LE2I (038039)3887 olivier.togni@u-bourgogne.fr Modifié le 31 mai 2007 Sommaire Utiles pour compilation, interprétation,... 1. Langages rationnels 2. Langages

Plus en détail

EVOLUTIONS EXOGENES. REVER S.A. Belgique Tél : +32 71 20 71 61 http://www.rever.eu

EVOLUTIONS EXOGENES. REVER S.A. Belgique Tél : +32 71 20 71 61 http://www.rever.eu EVOLUTIONS EXOGENES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas être considérés comme un engagement

Plus en détail

BJ - RELATIONS BINAIRES

BJ - RELATIONS BINAIRES BJ - RELATIONS BINAIRES Définitions Soit A et B deux ensembles non vides, et G une partie de A B. On dit qu un élément x de A est relié à un élément y de B par une relation binaire de graphe G, si le couple

Plus en détail

Chapitre 6 Héritage en Java

Chapitre 6 Héritage en Java Chapitre 6: Héritage 1/12 Chapitre 6 Héritage en Java Chapitre 6: Héritage 2/12 1. Généralités L'héritage est le troisième des paradigmes de la programmation orientée objet (le 1 er étant l'encapsulation,

Plus en détail

Rapport des travaux du bureau d étude Prolog «Programmer en Prolog»

Rapport des travaux du bureau d étude Prolog «Programmer en Prolog» Ministère d Enseignement Supérieur, de Recherche Scientifique et de Technologies *** Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis ***** Département de Technologies d Informations et de Communications *******

Plus en détail

Les graphes planaires

Les graphes planaires Les graphes planaires Complément au chapitre 2 «Les villas du Bellevue» Dans le chapitre «Les villas du Bellevue», Manori donne la définition suivante à Sébastien. Définition Un graphe est «planaire» si

Plus en détail

EXAMEN FINAL. 2 Février 2006-2 heures Aucun document autorisé

EXAMEN FINAL. 2 Février 2006-2 heures Aucun document autorisé MIE - E ANNÉE ALGORITHMIQUE GÉNÉRALE Vincent Mousseau EXAMEN FINAL Février 006 - heures Aucun document autorisé Exercice : On s intéresse à la gestion informatique des réservations sur l année d une salle

Plus en détail

FEUILLE D'ENGAGEMENT STATUT DE L'ENTRAINEUR CHAMPIONNAT U13 FEMININ REGION PRESENTIEL 1 (EJ) OU EN FORMATION PRESENTIEL 1 (EJ)

FEUILLE D'ENGAGEMENT STATUT DE L'ENTRAINEUR CHAMPIONNAT U13 FEMININ REGION PRESENTIEL 1 (EJ) OU EN FORMATION PRESENTIEL 1 (EJ) CHAMPIONNAT U13 FEMININ REGION Date :. du Président CHAMPIONNAT U13 MASCULIN REGION Date :. du Président CHAMPIONNAT U15 FEMININ REGION Date :. du Président CHAMPIONNAT U15 MASCULIN REGION Date :. du Président

Plus en détail

Chapitre 6. Programmation Dynamique. Méthodes P.S.E.P. 6.1 Programmation dynamique. 6.1.1 Exemple introductif

Chapitre 6. Programmation Dynamique. Méthodes P.S.E.P. 6.1 Programmation dynamique. 6.1.1 Exemple introductif Chapitre 6 Programmation Dynamique. Méthodes P.S.E.P. 6.1 Programmation dynamique 6.1.1 Exemple introductif Problème : n matrices M i (m i, m i+1 ) à multiplier en minimisant le nombre de multiplications,

Plus en détail

La Grammaire de Construction

La Grammaire de Construction Linx Revue des linguistes de l université Paris X Nanterre 48 2003 Approches syntaxiques contemporaines La Grammaire de Construction Yvette Yannick Mathieu Édition électronique URL : http://linx.revues.org/121

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Partie 3. Gilles Lebrun (gilles.lebrun@unicaen.fr)

Partie 3. Gilles Lebrun (gilles.lebrun@unicaen.fr) Partie 3 Gilles Lebrun (gilles.lebrun@unicaen.fr) Les arbres binaires Définition : C est une structure arborescente ou hiérarchique ou récursive Chaque élément (nœud) constituant la structure de l arbre

Plus en détail

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1 Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR Stair Designer-1 Stair Designer-2 Designer d escalier Le Designer d escalier rend facile la réalisation et la mise en place d escaliers sur mesure dans votre

Plus en détail

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations Chapitre 5 Calculs financiers 5.1 Introduction - notations Sur un marché économique, des acteurs peuvent prêter ou emprunter un capital (une somme d argent) en contrepartie de quoi ils perçoivent ou respectivement

Plus en détail

Manipulation d image avec numpy

Manipulation d image avec numpy Manipulation d image avec numpy 1 Format numérique d image Une image peut être numérisée sous forme d image matricielle (en anglais «bitmap») par une matrice de points colorés. Cette matrice a n lignes

Plus en détail

Structures de données non linéaires

Structures de données non linéaires Structures de données non linéaires I. Graphes Définition Un graphe (simple) orienté G est un couple (S, A), où : S est un ensemble dont les éléments sont appelés les sommets. A est un ensemble de couples

Plus en détail

TP 7 : Manipulation d images.

TP 7 : Manipulation d images. Lycée Masséna TP 7 : Manipulation d images. On va voir deux choses dans ce TP : les tableaux Numpy, qui sont très pratiques pour les opérations terme à terme entre tableaux de nombres à plusieurs dimensions.

Plus en détail

Fondements linguistiques et informatiques pour le traitement au. naturelle écrite

Fondements linguistiques et informatiques pour le traitement au. naturelle écrite Fondements linguistiques et informatiques pour le traitement automatique de la langue naturelle écrite Philippe Muller, Patrick Saint-Dizier muller@irit.fr, stdizier@irit.fr http://www.irit.fr/ Philippe.Muller/Cours/Master2/

Plus en détail

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Grammaire Niveaux 4-5 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Les codes flash placés dans la marge permettent de retrouver facilement un exercice (la lettre indique le numéro du chapitre et le groupe

Plus en détail

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3 Chapitre 5 Systèmes linéaires 1 Généralités sur les systèmes linéaires 2 11 Définitions 2 12 Opérations élémentaires 2 13 Systèmes échelonnés et triangulaires 3 2 Résolution des systèmes linéaires 3 21

Plus en détail

UJF Licence Sciences INF 112. TP3 : Partie 1 : Les macros-commandes de Microsoft PowerPoint Partie 2 : Les macros-commandes de Microsoft Excel

UJF Licence Sciences INF 112. TP3 : Partie 1 : Les macros-commandes de Microsoft PowerPoint Partie 2 : Les macros-commandes de Microsoft Excel UFR IMA Informatique & Mathématiques Appliquées Grenoble 1 UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Sciences, Technologie, Médecine : Partie 1 : Les macros-commandes de Microsoft PowerPoint Partie 2 : Les macros-commandes

Plus en détail

Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION

Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION 1 Introduction Conception d une base de données Domaine d application complexe : description abstraite des concepts indépendamment de leur implémentation sous

Plus en détail

Projet de Programmation Fonctionnelle

Projet de Programmation Fonctionnelle Projet de Programmation Fonctionnelle L objectif de ce projet est de concevoir, en Objective Caml, un évaluateur pour le langage mini-ml (un sous ensemble du langage Objective Caml). Votre programme devra

Plus en détail

LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN

LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN Dans cette leçon nous définissons le modèle de plus court chemin, présentons des exemples d'application et proposons un algorithme de résolution dans le cas où les longueurs

Plus en détail

STATISTIQUES A UNE VARIABLE EXERCICES CORRIGES

STATISTIQUES A UNE VARIABLE EXERCICES CORRIGES STATISTIQUES A UNE VARIALE EXERCICES CORRIGES Exercice n Les élèves d une classe ont obtenu les notes suivantes lors d un devoir : Note 4 5 8 0 4 5 8 0 Effectif 4 7 6 4 ) Déterminer l étendue et le mode

Plus en détail

Analyse Combinatoire

Analyse Combinatoire Analyse Combinatoire 1) Équipes On dispose d un groupe de cinq personnes. a) Combien d équipes de trois personnes peut-on former? b) Combien d équipes avec un chef, un sous-chef et un adjoint? c) Combien

Plus en détail

Méthodes de Résolution de problèmes En Intelligence Artificielle

Méthodes de Résolution de problèmes En Intelligence Artificielle Méthodes de Résolution de problèmes En Intelligence Artificielle Résolution de Problèmes et Intelligence Artificielle Résoudre des puzzles Jouer aux échecs Faire des mathématiques Et même conduire une

Plus en détail

Sortie : OUI si n est premier, NON sinon. On peut voir Premier aussi comme une fonction, en remplaçant OUI par 1 et NON par 0.

Sortie : OUI si n est premier, NON sinon. On peut voir Premier aussi comme une fonction, en remplaçant OUI par 1 et NON par 0. Université Bordeaux 1. Master Sciences & Technologies, Informatique. Examen UE IN7W11, Modèles de calcul. Responsable A. Muscholl Session 1, 2011 2012. 12 décembre 2011, 14h-17h. Documents autorisés :

Plus en détail

Feuille d exercices 1

Feuille d exercices 1 Université Paris 7 - Denis Diderot L2 - Probabilités PS4 Année 2014-2015 Feuille d exercices 1 Exercice 1 Combien y a-t-il de paires d entiers non consécutifs compris entre 1 et n (n 1)? Exercice 2 1.

Plus en détail

Apprendre à apprendre avec les cartes heuristiques

Apprendre à apprendre avec les cartes heuristiques Apprendre à apprendre avec les cartes heuristiques Sommaire Définition Origine Méthode générique Résultat Principe Comparaison Usages Supports Cartes heuristiques et TIC Cartes heuristiques et éducation

Plus en détail

1 Définition et Appel d une fonction. V. Phan Luong. Cours 4 : Fonctions

1 Définition et Appel d une fonction. V. Phan Luong. Cours 4 : Fonctions Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 4 : Fonctions La construction de fonctions dans un langage de programmation permet aux

Plus en détail

Sytèmes de gestion de base de données

Sytèmes de gestion de base de données Soors Aurore (2302) Année académique 2009-2010 Sytèmes de gestion de base de données Notes de cours Chapitre 1 La normalisation 1.1 Procédé de design 1. Analyse et définition des règles de gestion 2. Validation

Plus en détail

Document structuré (représentation arborescente) XML : la norme. Document XML (2) Document structuré en XML. Document XML, DTD et schémas XML APPLI

Document structuré (représentation arborescente) XML : la norme. Document XML (2) Document structuré en XML. Document XML, DTD et schémas XML APPLI Document structuré (représentation arborescente) APPLI XML : la norme Document XML, DTD et schémas XML ENTETE TITRE TOP UID LISTE_FORM FORMULAIRE NOM_TABLE MODE ATTRIBUT 1 2 Document structuré en XML

Plus en détail

Arbres binaires de recherche et arbres rouge noir

Arbres binaires de recherche et arbres rouge noir Institut Galilée lgo, rbres, Graphes I nnée 006-007 License rbres binaires de recherche et arbres rouge noir Rappels de cours et correction du TD rbres binaires de recherche : définitions Un arbre binaire

Plus en détail

Statistique : Résumé de cours et méthodes

Statistique : Résumé de cours et méthodes Statistique : Résumé de cours et méthodes 1 Vocabulaire : Population : c est l ensemble étudié. Individu : c est un élément de la population. Effectif total : c est le nombre total d individus. Caractère

Plus en détail

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Exercice 1 Ecrire un programme de construction de la figure suivante. On utilisera seulement deux mesures : le rayon du cercle est 8 cm, la largeur d

Plus en détail

Notes de cours de spé maths en Terminale ES

Notes de cours de spé maths en Terminale ES Spé maths Terminale ES Lycée Georges Imbert 05/06 Notes de cours de spé maths en Terminale ES O. Lader Table des matières Recherche de courbes sous contraintes, matrices. Systèmes linéaires.......................................

Plus en détail

EXAMEN I31, 2015. La clarté et la concision de vos réponses est essentielle. Lisez l énoncé avant de répondre.

EXAMEN I31, 2015. La clarté et la concision de vos réponses est essentielle. Lisez l énoncé avant de répondre. EXAMEN I, 05 La clarté et la concision de vos réponses est essentielle. Lisez l énoncé avant de répondre. Euclide et Bézout Pour a = a 0 = 0,b = b 0 =. Première question. Calculez le PGCDg deaetb, ainsi

Plus en détail

Arbres binaires de recherche

Arbres binaires de recherche Chapitre 1 Arbres binaires de recherche 1 Les arbre sont très utilisés en informatique, d une part parce que les informations sont souvent hiérarchisées, et peuvent être représentées naturellement sous

Plus en détail

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire MP-SIM : Planification de trajectoire sujet proposé par Nicolas Kielbasiewicz : nicolas.kielbasiewicz@ensta-paristech.fr 0 janvier 06 La planification de trajectoire consiste à déterminer une trajectoire,

Plus en détail

Théorie des graphes. Introduction. Programme de Terminale ES Spécialité. Résolution de problèmes à l aide de graphes. Préparation CAPES UCBL

Théorie des graphes. Introduction. Programme de Terminale ES Spécialité. Résolution de problèmes à l aide de graphes. Préparation CAPES UCBL Introduction Ces quelques pages ont pour objectif de vous initier aux notions de théorie des graphes enseignées en Terminale ES. Le programme de Terminale (voir ci-après) est construit sur la résolution

Plus en détail

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Université de Perpignan - IUT de Carcassonne Vivien ROSSI Année 2006/2007 IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Ce document est tiré du site : http ://www.stat.ucl.ac.be/ispersonnel/lecoutre/stats/spad/

Plus en détail

Analyse spectrale du signal

Analyse spectrale du signal Analyse spectrale du signal Principe de l analyse spectrale (ou harmonique) La réponse en fréquence des circuits est un élément caractéristique du comportement dynamique des circuits R, L et C. L autre

Plus en détail

Guide de l utilisateur des rapports électroniques

Guide de l utilisateur des rapports électroniques Protection de la santé des patients Le présent guide de l utilisateur des rapports électroniques fournit des informations sur les éléments de données, la structure, l interprétation et les fonctionnalités

Plus en détail

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile.

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile. fiche D AUTOCORRECTION 3.4 Les accords sont corrects dans chaque groupe du nom. On met souvent sur le dos de l inattention les erreurs d orthographe grammaticale. Bien accorder les mots exige de l observation

Plus en détail

Puits quantiques et super-réseaux semi-conducteurs 1

Puits quantiques et super-réseaux semi-conducteurs 1 1 Mines Deuxième année Physique de la matière condensée et des nano-objets TD8-2011 Puits quantiques et super-réseaux semi-conducteurs 1 Résumé Dans ce TD nous allons aborder la physique des puits quantiques

Plus en détail

Complément du cours Langage C

Complément du cours Langage C Complément du cours Langage C Licence Fondamentale SMI (semestre 3) Pr. Mouad BEN MAMOUN ben_mamoun@fsr.ac.ma Année universitaire 2013/2014 2013/2014 Pr. Ben Mamoun 1 Chapitre 9 Types structures, unions

Plus en détail

Baccalauréat ES Asie 19 juin 2013 Corrigé

Baccalauréat ES Asie 19 juin 2013 Corrigé accalauréat E sie 19 juin 201 orrigé EXERIE 1 ommun à tous les candidats On ne demandait aucune justification dans cet exercice. 4 points 1. b. 2. a.. c. 4. c. La longueur de l intervalle [ 1; 1] est 2

Plus en détail

Maîtrise Informatique 2003 / 2004. Devoir de PROLOG. Julien Van Den Bossche / Benoît Moulin

Maîtrise Informatique 2003 / 2004. Devoir de PROLOG. Julien Van Den Bossche / Benoît Moulin Maîtrise Informatique 2003 / 2004 Devoir de PROLOG Julien Van Den Bossche / Benoît Moulin Devoir de PROLOG, Julien Van Den Bossche / Benoît Moulin Page 1 sur 10 Généralités sur le devoir Les codes sources

Plus en détail

Vecteurs Translation et rotation

Vecteurs Translation et rotation HPTR 10 Vecteurs Translation et rotation bjectifs Établir une relation entre les vecteurs et la translation. onstruire un représentant du vecteur somme à l aide d un parallélogramme. onstruire et caractériser

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

Réseau québécois du crédit communautaire Le microcrédit québécois original

Réseau québécois du crédit communautaire Le microcrédit québécois original IDENTITÉ VISUELLE DU RÉSEAU/structure Réseau québécois du crédit communautaire Le microcrédit québécois original Le logo du RQCC doit toujours apparaître avec le thème accolé tel que présenté ci-dessus

Plus en détail

Le modèle relationnel. 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle

Le modèle relationnel. 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle Le modèle relationnel 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle Le modèle relationnel Inventé par E. F. Codd en 1970 Fondé sur la théorie mathématique des

Plus en détail

Logique et bases de données

Logique et bases de données Logique et bases de données Vision logique d une BD relationnelle Signification des règles logiques Le modèle DATALOG Evaluation des règles non récursives Signification et évaluation des règles récursives

Plus en détail

Partie I : Automates et langages

Partie I : Automates et langages 2 Les calculatrices sont interdites. N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut

Plus en détail

Brevet des collèges Polynésie septembre 2014

Brevet des collèges Polynésie septembre 2014 Brevet des collèges Polynésie septembre 2014 Durée : 2 heures Indication portant sur l ensemble du sujet. Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication contraire est donnée. Pour

Plus en détail

TP4- IFT3330. Traitements de la langue naturelle

TP4- IFT3330. Traitements de la langue naturelle TP4- IFT3330 Traitements de la langue naturelle (à rendre avant midi le 13 décembre) Objectif Ce TP vise à vous familiariser avec les processus d'analyses de la langue naturelle, notamment, les analyses

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

Fiche No 1. Figures élémentaires

Fiche No 1. Figures élémentaires Fiche No 1 Figures élémentaires 1) Mise en route Pour travailler avec le programme GeoGebra en ligne tapez : www.geogebra.org, puis Téléchargement et enfin Webstart : Dans la feuille GeoGebra qui s ouvre

Plus en détail

Manipuler les donne es : XML et CSV

Manipuler les donne es : XML et CSV Open data : séquence n 2 Manipuler les donne es : XML et CSV Conditions Travail en groupe Durée : 2h La diffusion des données doit respecter un certains nombres de règles. Les données doivent être documentées

Plus en détail

C12. Les structures arborescentes. Août 2006

C12. Les structures arborescentes. Août 2006 Les structures arborescentes Août 2006 Objectifs du C12 Connaître le principe de la structure d arbre binaire Connaître les détails d implémentation de la structure d arbre binaire de recherche Les structures

Plus en détail

Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur

Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur Une introduction Philippe Muller muller@irit.fr Institut de Recherche en Informatique de Toulouse CNRS-Université Paul Sabatier http://www.irit.fr/

Plus en détail

PROBABILITÉS CONDITIONNELLES

PROBABILITÉS CONDITIONNELLES PROBABILITÉS ONDITIONNELLES Exercice 01 On considère une roue partagée en 15 secteurs angulaires numérotés de 1 à 15. es secteurs sont de différentes couleurs. On fait tourner la roue qui s'arrête sur

Plus en détail

T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1

T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1 T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1 Il s agit d illustrer le cours par une grammaire de clauses définiesà écrire en Sicstus Prolog. En fait Prolog

Plus en détail

2A-SI 4 - Bases de Données 4.4 - Normalisation de schémas relationnels

2A-SI 4 - Bases de Données 4.4 - Normalisation de schémas relationnels 2A-SI 4 - Bases de Données 4.4 - Normalisation de schémas relationnels Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Avec l aide du cours de Y. Bourda Intérêt de la normalisation

Plus en détail

TES Spécialité Maths Eléments de correction du DNS n 8 du Jeudi 2 Mai 2013. Graphe et codage binaire ( d après Déclic TES)

TES Spécialité Maths Eléments de correction du DNS n 8 du Jeudi 2 Mai 2013. Graphe et codage binaire ( d après Déclic TES) TES Spécialité Maths Eléments de correction du DNS n 8 du Jeudi 2 Mai 2013 Objectifs : donner du sens à un calcul matriciel graphe étiqueté chercher de nouveaux problèmes Un codage binaire peut se faire

Plus en détail

Traitement de documents XML Les API DOM et Sax. DOM et Sax p.1/33

Traitement de documents XML Les API DOM et Sax. DOM et Sax p.1/33 Traitement de documents XML Les API DOM et Sax DOM et Sax p.1/33 DOM et Sax p.2/33 Sommaire Les deux principales interfaces de programmation XML : DOM (Document Object Model), basé sur une représentation

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Cercle trigonométrique et mesures d angles

Cercle trigonométrique et mesures d angles Cercle trigonométrique et mesures d angles I) Le cercle trigonométrique Définition : Le cercle trigonométrique de centre O est un cercle qui a pour rayon 1 et qui est muni d un sens direct : le sens inverse

Plus en détail

Les structures de données. Rajae El Ouazzani

Les structures de données. Rajae El Ouazzani Les structures de données Rajae El Ouazzani Les arbres 2 1- Définition de l arborescence Une arborescence est une collection de nœuds reliés entre eux par des arcs. La collection peut être vide, cad l

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages Arrêté du 12 juin 2013 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

collège des flandres : http://www5.ac-lille.fr/~clgflandres/maths/mathscours.html Activité cours : Probabilité

collège des flandres : http://www5.ac-lille.fr/~clgflandres/maths/mathscours.html Activité cours : Probabilité Le cours de M. Haguet collège des flandres : http://www5.ac-lille.fr/~clgflandres/maths/mathscous.html Activité cours : Probabilité I) Expérience aléatoire a) Exemples d'expériences pile ou face jeu de

Plus en détail

Concours 2015 Épreuve d Informatique Filière : MP Durée de l épreuve : 3 heures. L utilisation d une calculatrice est autorisée.

Concours 2015 Épreuve d Informatique Filière : MP Durée de l épreuve : 3 heures. L utilisation d une calculatrice est autorisée. A 2015 INFO. MP École des Ponts ParisTech, SUPAERO (ISAE), ENSTA ParisTech, Télécom ParisTech, Mines ParisTech, Mines de Saint-étienne, Mines Nancy, Télécom Bretagne, ENSAE ParisTech (filière MP), École

Plus en détail

IUT du Havre, TC1, TD n 3 Informatique (gestion de projet), 15/12/2008, enseignant : Nakechbandi M. Thème : Date au plus tôt, diagramme de Gantt

IUT du Havre, TC1, TD n 3 Informatique (gestion de projet), 15/12/2008, enseignant : Nakechbandi M. Thème : Date au plus tôt, diagramme de Gantt IUT du Havre, TC1, TD n 3 Informatique (gestion de projet), 15/12/2008, enseignant : Nakechbandi M. Thème : Date au plus tôt, diagramme de Gantt Rappel du cours : En TD1 nous avons étudié la constitution

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail