LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN"

Transcription

1 LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas être considérées comme un engagement de la société REVER. Toutes utilisations, en ce compris le référencement, de la totalité ou d une partie de ce document ne sont autorisées qu avec l accord formel et écrit de REVER. REVER S.A. Belgique ; ;

2 La documentation de REVER est structurée sur trois niveaux qui se superposent hiérarchiquement comme le représente le schéma ci-dessous : le premier niveau décrit les technologies de base de REVER et explique le fonctionnement des outils ; le deuxième niveau décrit les méthodes de REVER à suivre pour une utilisation optimale des technologies ; le troisième niveau décrit les solutions de REVER pour répondre aux besoins des clients. Un document de niveau «i» peut faire référence à un ou plusieurs documents de niveaux inférieurs : il est vivement conseillé au lecteur d en prendre connaissance pour avoir une compréhension correcte du document. Afin de rendre les explications plus claires, il est fait un usage régulier de schéma et de couleur. Il est recommandé pour une lecture aisée des documents de les imprimer en couleur. Par cette démarche structurée, REVER poursuit un double objectif : rendre la lecture de la documentation de REVER plus aisée en séparant clairement les différents éléments constitutifs des propositions de REVER ; permettre aux lecteurs de mieux appréhender les aspects innovants des propositions de REVER, en les abordant, soit dans une lecture «top-down» (de la «solution» à la «technologie»), soit dans une lecture «bottom-up» (de la «technologie» à la solution). Le premier type de lecture correspond à une approche de compréhension du «comment» les méthodes et outils de REVER permettent la réalisation de solutions qui semblent à priori complexes, voire impossibles. Le second type de lecture correspond à une démarche de «constructeur de maison» : le premier niveau décrit les matériaux de base, le second niveau explique comment les différents matériaux sont utilisés pour construire des «murs» et, enfin, le troisième niveau définit les architectures de «maisons» possibles. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 2 / 13

3 Quelque soit l approche, l équipe de rédaction souhaite que ces documents apportent les éléments d information attendus. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 3 / 13

4 Table des matières 1 Description générale Description détaillée Le processus d analyse des codes «source» données Le processus d analyse des codes «source» procéduraux L analyse macroscopique (AST) L analyse microscopique (SDG) L analyse des données Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 4 / 13

5 1 Description générale Les activités de rétro-ingénierie ont pour objectif de reconstruire les modèles des données à partir des éléments techniques existants. L automatisation de cette reconstruction n est possible qu à travers la mise à disposition de différents types d outils : des analyseurs de codes «source» concernant les structures et les relations des données ; des analyseurs de codes «source» des objets procéduraux tels que triggers, dbprocedure, programmes applicatifs, JCL, ; des analyseurs de données. L ensemble des résultats produits par les analyses sont conservés dans le référentiel de DB- MAIN. Une explication plus détaillée de ces différents points est fournie plus loin dans ce document. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 5 / 13

6 2 Description détaillée Les activités de rétro-ingénierie des bases de données ont pour objectif de permettre la reconstruction des différents modèles de données. Pour atteindre cet objectif, elles nécessitent des outils spécifiques pour l analyse des différents types d éléments techniques existants (DDL, triggers, db-procedure, langage de programmation applicatif, JCL, données, ) : 2.1 Le processus d analyse des codes «source» données REVER dispose d outils permettant l analyse des codes «source» (DDL) descriptif des structures et relations des bases de données. L objectif de ces analyseurs est d alimenter le référentiel de DB-MAIN avec les éléments explicitement déclarés pour la base de données. En règles générale, cela concerne : les structures (entités et attributs) ; les relations entre entités ; les éventuels clés d accès ; les éléments d implémentation technique tels que taille des fichiers, type d indexation,. Tous ces éléments sont stockés dans le référentiel de DB-MAIN. 2.2 Le processus d analyse des codes «source» procéduraux En ce qui concerne les codes «source» des objets procéduraux, les outils de REVER sont évidemment dépendants des langages et des environnements techniques. Toutefois afin de pouvoir être le plus universel possible, les outils de base utilisés par REVER sont d un très haut niveau d abstraction permettant, par la suite, de forger des outils spécifiques liés à un environnement technique précis. Pour cette raison, l architecture générale des analyseurs de codes source de REVER (voir schéma ci-dessous) comprend : les outils permettant de générer, si nécessaire, les analyseurs à partir de la grammaire du langage (Backus Naur Form) ; une première phase d analyse des codes source, appelée «analyse macroscopique», permettant d obtenir les arbres syntaxiques (AST) des modules analysés desquels les outils de REVER extraient le «graphe d appel» et le «graphe d utilisation» ; une deuxième phase d analyse des codes source, appelée «analyse microscopique», permettant d obtenir les «graphes d exécution» (SDG) des programmes analysés desquels les outils de REVER extraient, notamment, la liste des flux de données et les «règles données» existantes dans les programmes. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 6 / 13

7 Pour bien faire comprendre les différents types et niveaux d analyses de codes source procéduraux, la démarche sera illustrée par un exemple simple de code. Bien que cet exemple ne soit pas un cas réel, il permet de concrétiser la démarche suivie par REVER. Le schéma cidessous présente à gauche le code source comprenant un module principal et deux modules appelés («readfile» et «writefile»). Le processus d analyse et ses résultats sont présentés au centre et à droite du schéma avec ses deux étapes principales : la construction des AST (Abstract Syntaxique Tree) qui permettent de produire le graphe d appel, le graphe d usage et les «treillis de Galois» ; la construction des SDG (Syntax Dependency Graph) qui permettent d extraire, des programmes, les flux de données et les règles données. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 7 / 13

8 2.2.1 L analyse macroscopique (AST) L analyse du code source d un programme permet de construire, dans un premier temps, ce qui est convenu d appeler l AST. Ce type d analyse est analogue à celle que les compilateurs utilisent pour l analyse de code source. Cette analyse est réalisée module par module (un programme est en fait un ensemble de modules dont la racine est un module qui n est «appelé» par aucun autre), chaque module fournissant un AST. De ces AST, les outils de REVER retiennent les «appels» vers d autres modules permettant de construire le «graphe d appel» ; les instructions d entrée/sortie pour les données permettant de construire le «graphe d usage». Les «appels» entre modules sont regroupés dans DB-MAIN sous forme d un graphe unique appelé «graphe d appel» qui donne l architecture générale de l application du point de vue des modules : chaque nœud du graphe représente un module, les arcs indiquant l existence d un appel entre deux modules (voir schéma ci-dessous). Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 8 / 13

9 Les instructions d entrée/sortie sont regroupées dans DB-MAIN sous forme d un graphe unique appelé «graphe d usage» qui donne l architecture générale de l application du point de vue des accès aux données : le nœud «racine» correspond au nom du module, les feuilles correspondent aux entités utilisées par le module, chaque arc spécifie s il s agit d une entrée/sortie modifiant ou non la base de données. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 9 / 13

10 Ces deux graphes sont enregistrés dans DB-MAIN. Les technologies de REVER, associées à DB-MAIN, permettent en partant de ces deux graphes de : les combiner entre eux (graphe «d appel et d usage») pour obtenir par exemple le graphe d utilisation des entités utilisées par un programme ; de parcourir les graphes à partir d un nœud vers le haut, vers le bas ou les deux ; d obtenir le graphe minimal entre deux nœuds. Un exemple concret de ce genre d utilisation est la représentation du graphe «d appel et d usage» sous forme d un tableau à deux dimensions, chaque point (X,Y) indiquant que le module X utilise l entité Y. Ces différents points sont ordonnancés en utilisant un algorithme, dit «treillis de Galois», qui permet de regrouper en sous-ensembles les différents points. Un exemple d un tel treillis est donné ci-dessous. Ces «treillis» permettent notamment d identifier rapidement les risques et les possibilités de découpage en «lot» (programmes et entités) des opérations de migrations. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 10 / 13

11 2.2.2 L analyse microscopique (SDG) L analyse du code du programme permet de construire, dans un second temps, ce qui est convenu d appeler le SDG ou «graphe d exécution». Ce SDG est en fait une représentation «mathématique» sous forme de graphe du programme. Dans le SDG chaque nœud du graphe est une instruction. Il existe deux types d arcs orientés : un arc dit de «contrôle» (noté «C» ou «CALL») qui indique les instructions qui vont être exécutées à partir du nœud origine, et un arc dit de «flux de données» (noté «D» ou «I» ou «O») qui indique le sens du flux de données entre les nœuds. La construction du SDG se fait d abord module par module, puis les graphes des différents modules sont réunis afin de constituer le «graphe» du programme (voir schéma ci-dessous). Cet «assemblage» n est pas toujours aisé : en effet, le nom du module appelé peut être contenu dans une «variable» du programme et non directement dans l instruction d appel. C est pour cette raison que le processus de construction du graphe est un processus qui peut être itératif, chaque appel au moyen d une variable étant remplacé par un appel avec la valeur de la variable. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 11 / 13

12 Une fois le «graphe d exécution» construit, les technologies de REVER permettent de l interroger, c'est-à-dire de le parcourir partiellement, ou totalement, en choisissant le type d arc en fonction des objectifs poursuivis. Une des principales utilisations du SDG faites par les experts de REVER est la détermination des «flux de données» entre deux entités. Ainsi, à titre d exemple, dans le schéma ci-dessous il existe un «flux de données» entre le «READ» à l instruction 12 et le «WRITE» à l instruction 21. Le chemin entre ces deux instructions est ce qu il est convenu d appelé un fragment de programme qui définit la partie de code qui détermine ce flux de données : Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 12 / 13

13 L intérêt de la détermination des «flux de données» dans les programmes est qu elle permet, d une part d identifier de manière exhaustive tous les liens entre «données» existant dans les programmes, et, d autre part, de retrouver au moyen des fragments de programme les règles données associées. D autres utilisations du SDG sont également régulièrement utilisées par les experts de REVER, notamment pour déterminer, dans les programmes, la propagation de la modification de la structure d une variable. 2.3 L analyse des données L analyse des données a pour objectif d identifier celles qui ne respectent pas les «règles données». A partir des règles données définies dans les modèles, des requêtes d interrogation des données sont générées automatiquement afin de s assurer de la conformité des données aux modèles. Un exemple de résultat d un tel contrôle est donné ci-dessous. Service Marketing 29/04/2008 TE02 Page 13 / 13

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information

Plus en détail

LES MAINTENANCES EVOLUTIVES DE BASES DE DONNEES

LES MAINTENANCES EVOLUTIVES DE BASES DE DONNEES LES MAINTENANCES EVOLUTIVES DE BASES DE DONNEES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas être

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et

Plus en détail

GOUVERNANCE DES DONNÉES MÉTHODES. Apports de. l Ingénierie des Données Dirigée par les Modèles

GOUVERNANCE DES DONNÉES MÉTHODES. Apports de. l Ingénierie des Données Dirigée par les Modèles Apports de l Ingénierie des Données Dirigée par les Modèles «La modélisation est au développement informatique ce qu est le solfège à la musique : pour le compositeur un moyen d exprimer dans ses créations

Plus en détail

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP)

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Loris Marchal, Guillaume Melquion, Frédéric Tronel 21 juin 2011 Remarques générales à propos de l épreuve Organisation

Plus en détail

BAZIN Danil et PRIEZ Jean-Baptiste. LEX & YACC : Calculatrice Évoluée

BAZIN Danil et PRIEZ Jean-Baptiste. LEX & YACC : Calculatrice Évoluée BAZIN Danil et PRIEZ Jean-Baptiste LEX & YACC : Calculatrice Évoluée Table des matières 1 Introduction 3 2 Description 4 3 La grammaire utilisée 6 4 Lexèmes et FLEX 8 5 Analyse syntaxique et YACC 8 5.1

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

Introduction aux concepts d ez Publish

Introduction aux concepts d ez Publish Introduction aux concepts d ez Publish Tutoriel rédigé par Bergfrid Skaara. Traduit de l Anglais par Benjamin Lemoine Mercredi 30 Janvier 2008 Sommaire Concepts d ez Publish... 3 Système de Gestion de

Plus en détail

Théorie des Langages

Théorie des Langages Théorie des Langages AntLR - Générateur d analyseurs Claude Moulin Université de Technologie de Compiègne Printemps 2015 Sommaire 1 Introduction 2 AntLR ANTLR : ANother Tool for Language Recognition URL

Plus en détail

Cours de Master Recherche

Cours de Master Recherche Cours de Master Recherche Spécialité CODE : Résolution de problèmes combinatoires Christine Solnon LIRIS, UMR 5205 CNRS / Université Lyon 1 2007 Rappel du plan du cours 16 heures de cours 1 - Introduction

Plus en détail

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES BASES DE DONNÉES CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98 J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES III. LES SYSTÈMES RÉSEAU IV. LES SYSTÈMES RELATIONNELS V. LE LANGAGE

Plus en détail

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET De manière superficielle, le terme «orienté objet», signifie que l on organise le logiciel comme une collection d objets dissociés comprenant à la fois une structure de

Plus en détail

Techniques de compilation

Techniques de compilation Département d Informatique Université de Nice Sophia Antipolis Master 1 Informatique Techniques de compilation XI. Générateurs de générateurs de code Jacques Farré email : Jacques.Farre@unice.fr 1 Introduction

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

Programmabilité du réseau avec l'infrastructure axée sur les applications (ACI) de Cisco

Programmabilité du réseau avec l'infrastructure axée sur les applications (ACI) de Cisco Livre blanc Programmabilité du réseau avec l'infrastructure axée sur les applications (ACI) de Cisco Présentation Ce document examine la prise en charge de la programmabilité sur l'infrastructure axée

Plus en détail

Gestion des Clés Publiques (PKI)

Gestion des Clés Publiques (PKI) Chapitre 3 Gestion des Clés Publiques (PKI) L infrastructure de gestion de clés publiques (PKI : Public Key Infrastructure) représente l ensemble des moyens matériels et logiciels assurant la gestion des

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Architecture Doctorant: Directeurs de thèse: Bechir ZALILA

Plus en détail

Solutions informatiques (SI) Semestre 1

Solutions informatiques (SI) Semestre 1 Solutions informatiques (SI) Cette unité vise l acquisition de compétences générales à partir desquelles sont construites les compétences propres aux parcours de spécialisation. Elle comprend, d une part,

Plus en détail

METHODOLOGIE : INGENIERIE DES SYSTEMES

METHODOLOGIE : INGENIERIE DES SYSTEMES METHODOLOGIE : INGENIERIE DES SYSTEMES L ingénierie de systèmes regroupe l ensemble des activités de pilotage des projets de construction effective d un système en s appuyant sur sa décomposition architecturale

Plus en détail

L apprentissage automatique

L apprentissage automatique L apprentissage automatique L apprentissage automatique L'apprentissage automatique fait référence au développement, à l analyse et à l implémentation de méthodes qui permettent à une machine d évoluer

Plus en détail

Chapitre VIII. Les bases de données. Orientées Objet. Motivation

Chapitre VIII. Les bases de données. Orientées Objet. Motivation Chapitre VIII Motivation Le modèle relationnel connaît un très grand succès et s avère très adéquat pour les applications traditionnelles des bases de données (gestion) Les bases de données Orientées Objet

Plus en détail

Introduction à l informatique en BCPST

Introduction à l informatique en BCPST Introduction à l informatique en BCPST Alexandre Benoit BCPST L informatique en BCPST «L enseignement de l informatique en classes préparatoires de la filière BCPST a pour objectif d introduire puis de

Plus en détail

Eléments pratiques de test des Hiérarchies et Frameworks

Eléments pratiques de test des Hiérarchies et Frameworks Eléments pratiques de test des Hiérarchies et Frameworks Notes de cours Christophe Dony Master Info Pro - Université Montpellier-II 1 Introduction 1.1 Définitions Génie Logiciel No 18, Mars 1990. EC2.

Plus en détail

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations.

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations. C'est : un ensemble de fichiers contenant toutes les informations nécessaires à une application + un logiciel de Gestion de ces informations appelé SGBD (Système de Gestion de Base de Données). C'est :

Plus en détail

analyse et pérennise votre patrimoine informationnel

analyse et pérennise votre patrimoine informationnel analyse et pérennise votre patrimoine informationnel Décoder le passé Donner une signification «métier» aux gérées par vos applications, retrouver les liens qui les unissent, connaître en détail leur utilisation

Plus en détail

Générer du code à partir d une description de haut niveau

Générer du code à partir d une description de haut niveau Cedric Dumoulin Générer du code à partir d une description de haut niveau Ce projet vise à fournir un environnement de développement permettant de modéliser des UI Android à un haut niveau d abstraction,

Plus en détail

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION Mentions

Plus en détail

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 071 0 A1 (43) Date de publication: 17.06.09 Bulletin 09/2 (1) Int Cl.: G06Q /00 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 0817092.3 (22) Date de dépôt: 03.12.08 (84)

Plus en détail

Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel

Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel Stefano Zacchiroli zack@pps.univ-paris-diderot.fr Laboratoire PPS, Université Paris Diderot 2013 2014 URL http://upsilon.cc/zack/teaching/1314/freesoftware/

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

Utilisation des tableaux sémantiques dans les logiques de description

Utilisation des tableaux sémantiques dans les logiques de description Utilisation des tableaux sémantiques dans les logiques de description IFT6281 Web Sémantique Jacques Bergeron Département d informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal bergerja@iro.umontreal.ca

Plus en détail

VI - DNS : RESOLUTION de NOMS. dans le modèle TCP/IP

VI - DNS : RESOLUTION de NOMS. dans le modèle TCP/IP SUPPORT de COURS Thierry DESPRATS VI - DNS : RESOLUTION de NOMS dans le modèle TCP/IP Sommaire Résolution de noms Principes de nommage (espace, arborescence, domaine) Modèle organisationnel du DNS Clients

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Visibilité polygone à polygone :

Visibilité polygone à polygone : Introduction Visibilité polygone à polygone : calcul, représentation, applications Frédéric Mora Université de Poitiers - Laboratoire SIC 10 juillet 2006 1 La visibilité Introduction Contexte L espace

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

IFT785 Approches Orientées Objets. FINAL Été 2002. Remise : Jeudi 19 août 2002 à 9h00 am

IFT785 Approches Orientées Objets. FINAL Été 2002. Remise : Jeudi 19 août 2002 à 9h00 am IFT785 Approches Orientées Objets FINAL Été 2002 2 e session d examen Début : Lundi 16 septembre 2002 à 9h00 am Remise : Jeudi 19 août 2002 à 9h00 am Professeur : Sylvain GIROUX Note : /100 points Remarques

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées 1/26 Bases de Données Avancées DataWareHouse Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin,

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail

Algorithmique P2. HeapSort et files de priorité Ulg, 2009-2010 Renaud Dumont

Algorithmique P2. HeapSort et files de priorité Ulg, 2009-2010 Renaud Dumont Algorithmique P2 HeapSort et files de priorité Ulg, 2009-2010 Renaud Dumont Structure de tas - arbre Un tas est une structure de données qui Permet un nouveau type de tri (Tri par tas) Permet l'implémentation

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

Analyse et conception de systèmes d information

Analyse et conception de systèmes d information Analyse et conception de systèmes d information Présentation réalisée par P.-A. Sunier Professeur à la HE-Arc de Neuchâtel http://lgl.isnetne.ch Juin 2005 [SJB-02] Chapitre 3 1 Références Ce document a

Plus en détail

SemWeb : Interrogation sémantique du web avec XQuery. Les membres du projet SemWeb

SemWeb : Interrogation sémantique du web avec XQuery. Les membres du projet SemWeb SemWeb : Interrogation sémantique du web avec XQuery Les membres du projet SemWeb Contexte et objectifs Le projet SemWeb s inscrit dans les efforts de recherche et de développement actuels pour construire

Plus en détail

Proposer de nouveaux services aux Levalloisiens. Des ressources numériques, accessibles à distance. http://mediatheque.ville-levallois.

Proposer de nouveaux services aux Levalloisiens. Des ressources numériques, accessibles à distance. http://mediatheque.ville-levallois. La Médiathèque virtuelle ou la 2 ème Médiathèque Objectifs et enjeux Proposer de nouveaux services aux Levalloisiens Une Médiathèque ouverte 7j/7, 24h/24 Un catalogue enrichi Des ressources numériques,

Plus en détail

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel ETR 07 4 septembre 2007 Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel Jean-Philippe Babau, Julien DeAntoni jean-philippe.babau@insa-lyon.fr 1/31 Plan Architectures logicielles pour les

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

Chap 4: Analyse syntaxique. Prof. M.D. RAHMANI Compilation SMI- S5 2013/14 1

Chap 4: Analyse syntaxique. Prof. M.D. RAHMANI Compilation SMI- S5 2013/14 1 Chap 4: Analyse syntaxique 1 III- L'analyse syntaxique: 1- Le rôle d'un analyseur syntaxique 2- Grammaires non contextuelles 3- Ecriture d'une grammaire 4- Les méthodes d'analyse 5- L'analyse LL(1) 6-

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Arbres binaires de recherche (ABR) Binary Search Trees (BST)

Arbres binaires de recherche (ABR) Binary Search Trees (BST) LSVIII-BIM Algorithmie, 2015 Arbres binaires de recherche (ABR) Binary Search Trees (BST) I. Arbres binaires 1. Structure 2. Parcours II. Arbres binaires de recherche 1. Définition 2. Opérations sur les

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Arbres binaires de recherche

Arbres binaires de recherche Chapitre 1 Arbres binaires de recherche 1 Les arbre sont très utilisés en informatique, d une part parce que les informations sont souvent hiérarchisées, et peuvent être représentées naturellement sous

Plus en détail

Cours 1 : La compilation

Cours 1 : La compilation /38 Interprétation des programmes Cours 1 : La compilation Yann Régis-Gianas yrg@pps.univ-paris-diderot.fr PPS - Université Denis Diderot Paris 7 2/38 Qu est-ce que la compilation? Vous avez tous déjà

Plus en détail

Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d interpréteurs abstraits

Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d interpréteurs abstraits 1 d Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d sous la direction de Michaël Périn Soutenance de Thèse de Doctorat Université de Grenoble - Laboratoire Verimag

Plus en détail

Programme détaillé BTS INFORMATIQUE DE GESTION DIPLÔME D ETAT. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée de la formation

Programme détaillé BTS INFORMATIQUE DE GESTION DIPLÔME D ETAT. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée de la formation Objectifs de la formation Les inscriptions sont réservées aux élèves de niveau BAC ou plus, et sont ouvertes dans la mesure des places disponibles. Le Brevet de Technicien Supérieur d Informatique de Gestion

Plus en détail

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie Licence en Informatique à Horraire Décalé Cours Gestion de projet informatique Première partie 1 PLAN Introduction 1. Les concepts de base en management de projet : 3-33 2 Les processus du management de

Plus en détail

TD 1 - Structures de Traits et Unification

TD 1 - Structures de Traits et Unification TD 1 - Structures de Traits et Unification 1 Définitions Un trait (en: feature) est un couple attribut-valeur. Une structure de traits (en: feature structure) est un ensemble de traits. On peut les représenter

Plus en détail

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr 6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr Interface d un SGF Implémentation d un SGF Gestion de la correspondance entre la structure logique et la structure

Plus en détail

3D visualization techniques to support slicing-based. program comprehension. Présentation dans le cadre du cours ift6251 Guillaume Langelier

3D visualization techniques to support slicing-based. program comprehension. Présentation dans le cadre du cours ift6251 Guillaume Langelier 3D visualization techniques to support slicing-based program comprehension Par : J. Rilling et S.P. Mudur Présentation dans le cadre du cours ift6251 Guillaume Langelier 1 Préambule Visualisation en génie

Plus en détail

Grandes lignes ASTRÉE. Logiciels critiques. Outils de certification classiques. Inspection manuelle. Definition. Test

Grandes lignes ASTRÉE. Logiciels critiques. Outils de certification classiques. Inspection manuelle. Definition. Test Grandes lignes Analyseur Statique de logiciels Temps RÉel Embarqués École Polytechnique École Normale Supérieure Mercredi 18 juillet 2005 1 Présentation d 2 Cadre théorique de l interprétation abstraite

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML http://olivier-augereau.com Sommaire Introduction I) Les bases II) Les diagrammes

Plus en détail

MÉTHODOLOGIES DE CONCEPTION ET NOTATION GRAPHIQUE

MÉTHODOLOGIES DE CONCEPTION ET NOTATION GRAPHIQUE MÉTHODOLOGIES DE CONCEPTION ET NOTATION GRAPHIQUE m Notations : diagrammes m Diagrammes de transition d'états m Méthodes d'analyse de flot de m Conventions pour diagrammes données objet m Diagrammes de

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS Utilisation du SGBD ACCESS Polycopié réalisé par Chihab Hanachi et Jean-Marc Thévenin Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS GENERALITES SUR ACCESS... 1 A PROPOS DE L UTILISATION D ACCESS...

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application 1 Ordinateur Un

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

I.2: Le test fonctionnel I.2.2 : Le test fonctionnel de logiciel

I.2: Le test fonctionnel I.2.2 : Le test fonctionnel de logiciel I.2: Le test fonctionnel I.2.2 : Le test fonctionnel de logiciel Introduction Notre contexte : pas possible d exprimer toutes les combinaisons de DT. Le test fonctionnel est basé sur la spécification/interface

Plus en détail

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Les types énumérés On peut aussi définir des types qui ont un nombre fini de valeurs (ex: jours de la semaine, couleurs primaires, etc.)

Plus en détail

Système d exploitation

Système d exploitation Chapitre 2 Système d exploitation 2.1 Définition et rôle Un ordinateur serait bien difficile à utiliser sans interface entre le matériel et l utilisateur. Une machine peut exécuter des programmes, mais

Plus en détail

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information S. Servigne Maître de Conférences, LIRIS, INSA-Lyon, F-69621 Villeurbanne Cedex e-mail: sylvie.servigne@insa-lyon.fr 1. Introduction

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

Figure 1. Structure répartie

Figure 1. Structure répartie Chapitre I: Applications Réparties et Middleware 1. Définition d une application répartie Une application répartie est constituée d un ensemble de processus (d objets, d agents, d acteurs) s exécutant

Plus en détail

Arbres binaires et codage de Huffman

Arbres binaires et codage de Huffman MP Option Informatique Premier TP Caml Jeudi 8 octobre 2009 Arbres baires et codage de Huffman 1 Arbres baires Soit E un ensemble non vide. On défit la notion d arbre baire étiqueté (aux feuilles) par

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Architecture de sauvegarde, le retour

Architecture de sauvegarde, le retour Architecture de sauvegarde, le retour 1 Architecture de sauvegarde, le retour Ludovic Courtès LAAS-CNRS Architecture de sauvegarde, le retour 2 Découpage et sauvegarde d un fichier - Introduction - Découper

Plus en détail

Optimisation de code

Optimisation de code Optimisation de code Brique ASC Samuel Tardieu sam@rfc1149.net École Nationale Supérieure des Télécommunications Samuel Tardieu (ENST) Optimisation de code 1 / 77 But L optimisation cherche à améliorer

Plus en détail

Contexte et motivations Les techniques envisagées Evolution des processus Conclusion

Contexte et motivations Les techniques envisagées Evolution des processus Conclusion Vérification de logiciels par analyse statique Contexte et motivations Les techniques envisagées Evolution des processus Conclusion Contexte et motivations Specification Design architecture Revues and

Plus en détail

Le Guide Pratique des Processus Métiers

Le Guide Pratique des Processus Métiers Guides Pratiques Objecteering Le Guide Pratique des Processus Métiers Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam 21 avenue Victor Hugo 75016

Plus en détail

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000 Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles Mise en œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

Plus en détail

LES FICHES Domaines. Domaine D1. Travailler dans un environnement numérique

LES FICHES Domaines. Domaine D1. Travailler dans un environnement numérique LES FICHES Domaines Domaine D1 Travailler dans un environnement numérique D1.1 Organiser un espace de travail complexe D1.1.a Connaître le principe de localisation physique des ressources locales et distantes

Plus en détail

SQL Server 2012 et SQL Server 2014

SQL Server 2012 et SQL Server 2014 SQL Server 2012 et SQL Server 2014 Principales fonctions SQL Server 2012 est le système de gestion de base de données de Microsoft. Il intègre un moteur relationnel, un outil d extraction et de transformation

Plus en détail

Compilateurs : Analyse lexicale. Vous êtes ici 2. Analyse lexicale 4. Matthieu Amiguet. En entrée d un compilateur, on a généralement un fichier

Compilateurs : Analyse lexicale. Vous êtes ici 2. Analyse lexicale 4. Matthieu Amiguet. En entrée d un compilateur, on a généralement un fichier Compilateurs : Matthieu Amiguet 2009 2010 Vous êtes ici 2 Partie Avant Analyse syntaxique Analyse sémantique Arbre syntaxique abstrait (AST) Partie Arrière Optimisation de l AST Génération de code Optimisation

Plus en détail

Implémentation des SGBD

Implémentation des SGBD Implémentation des SGBD Structure générale des applications Application utilisateur accédant à des données d'une base Les programmes sous-jacents contiennent du code SQL Exécution : pendant l'exécution

Plus en détail

Bases de données. Chapitre 1. Introduction

Bases de données. Chapitre 1. Introduction Références : Bases de données Pierre Wolper Email : pw@montefiore.ulg.ac.be URL : http : //www.montefiore.ulg.ac.be/~pw/ http : //www.montefiore.ulg.ac.be/ ~pw/cours/bd.html Henry F. Korth, Abraham Silberschatz,

Plus en détail

avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data

avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data avec nos solutions spécialisées pour la microfinance et ses institutions coopératives Big Data Historique de Big data Jusqu à l avènement d Internet et surtout du Web 2.0 il n y avait pas tant de données

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 TP1 : Initiation à Java et Eclipse Systèmes d Exploitation Avancés I. Objectifs du TP Ce TP est une introduction au langage Java. Il vous permettra de comprendre les

Plus en détail

Gestion Projet : Cours 2

Gestion Projet : Cours 2 Gestion Projet : Cours 2 Le Système d Information «Ensemble d acteurs humains et/ou applicatifs en interaction les uns avec les autres ayant pour but de traiter, diffuser, persister l information afin

Plus en détail

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DPM Adobe - Adobe Analytics (2015v1) Les Produits et Services décrits dans cette DPM sont soit des Services On-demand soit des Services Gérés (comme décrits ci-dessous)

Plus en détail

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux Cahier des charges MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché à procédure adaptée (art. 28 du code des marchés

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles Types d applications pour la persistance Université de Nice Sophia-Antipolis Version 0.9 28/8/07 Richard Grin Toutes les applications n ont pas une complexité qui nécessite une architecture n- tiers Ce

Plus en détail

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Programmation C Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Notes de cours sont disponibles sur http://astro.u-strasbg.fr/scyon/stusm (attention les majuscules sont importantes) Modalités

Plus en détail

Systèmes d information et bases de données (niveau 1)

Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Cours N 1 Violaine Prince Plan du cours 1. Bibliographie 2. Introduction aux bases de données 3. Les modèles 1. Hiérarchique 2. Réseau 3. Relationnel

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail