Mesure de constantes universelles : c

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure de constantes universelles : c"

Transcription

1 Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c 1 Mesure de constantes universelles : c 1. But de la manipulation Le but de la manipulation est la mesure de la constante universelle : valeur de la vitesse de la lumière dans un milieu diélectrique, v, à partir de laquelle on déterminera c D'autre part, vous rechercherez les valeurs récemment mesurées et publiées de cette valeur. Consultez par exemple le site : Rappels théoriques Vitesse de la lumière dans différents milieux c Vitesse de propagation des ondes électromagnétiques de la lumière dépend du milieu de propagation, plus précisément de la permittivité électrique et de la c perméabilité magnétique relative de celui-ci : v = ε µ vitesse de propagation dans le vide : c = m s 1 c ms 1 vitesse de propagation dans tous les milieux : v < c Ex v eau =, m/s v verre = 1, m/s Indice de réfraction d'un milieu définition: rapport de la vitesse de la lumière dans le vide à la vitesse de la lumière dans le milieu n c = n 1 v Passage d'un rayon lumineux d'un milieu dans un autre milieu plus réfringent (n > n 1 Ex: air eau) angle limite r r air eau i 1 = 90 Angle r limite L Un rayon se dirigeant vers un milieu plus réfringent est toujours réfracté. Puisqu'un sinus 1, si n 1 < n, à tout i 1 compris entre 0 et π/ correspond un r compris entre 0 et L = Arc sin(n 1 /n ). A l'incidence rasante i 1 = π/ correspond l'angle limite L.. Ex : air (n 1. 1) et eau (n. 1,33) L = 49 air et verre (n. 1,5) L = 4.

2 Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c Passage d'un rayon lumineux d'un milieu dans un autre milieu moins réfringent (n < n 1 Ex: eau air) réflexion totale air eau r Angle r > Ρ Comme le laisse prévoir le retour inverse de la lumière, un rayon se dirigeant vers un milieu moins réfringent n'est pas toujours réfracté. Si l'angle d'incidence est inférieur ou égal à L, le rayon se réfracte; s il est égal à 90, l angle de réfraction est égal à L; s'il est supérieur à L, il n'y a pas de rayon réfracté. On dit qu'il y a réflexion totale. guides de lumière & fibres optiques : conduits en plastique transparent guidant la lumière d un point à l autre avec très peu de perte via une succession de réflexions totales aux surfaces internes des conduits. Les fibres optiques constituent l application la plus importante des guides de lumière et sont utilisées pour le transport de l information. On peut ainsi transmettre des images d un endroit à un autre en utilisant un ensemble de minces fibres de verre où chaque fibre transmet une petite fraction de l image Plus précisément, une fibre optique est réalisée à partir de deux ou plusieurs couches de matériaux diélectriques transparents (verre ou plastique) d'indices de réfraction différents assurant le confinement de la lumière au voisinage du centre (phénomène de réflexion totale). Ainsi une fibre optique est constituée d'un cœur (core) et d'une gaine (cladding) dont l'indice de réfraction est plus faible. La différence d'indice entre le cœur (n1) et la gaine (n) est choisie très faible (%) de façon à obtenir une faible différence de trajet entre le rayon direct axial et la limite d'obliquité conduisant aux réflexions (totales) multiples. En pratique divers profils d'indice sont utilisés selon le type d'application; mais le plus employé est le profil à saut d'indice dans lequel la fibre est constituée de deux zones concentriques homogènes avec un saut brutal d'indice à l'interface. Le plus souvent une enveloppe protectrice assure une protection à la fois mécanique et surtout optique vis à vis de la lumière extérieure Fibre à saut d'indice Fibre à gradient d'indice

3 Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c 3 fibre caractérisée par son profil d'indice n(r) invariant le long de l'axe de propagation z. indice effectif défini (valeur intermédiaire entre les indices des couches). 4. Utilisation d'un oscilloscope : visualisation de signaux alternatifs Un oscilloscope se place en parallèle dans un circuit! (R sortie 1 MΩ) U temps visualise un signal en fonction du temps : amplitude max. (voltage peak) et période (T) T Bouton Trigger pour stabiliser la visualisation Réglage base de temps (sec/div) Réglage échelle de tension (volts/div) Il permet de visualiser signaux en fonction du temps (ou l'un en fonction de l'autre /fonction Lissajous ou XY)

4 Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c 4 Visualisez à l'oscilloscope une tension alternative sinusoïdale fournie par le générateur de signaux alternatifs (FUNCTION GENERATOR) en utilisant un câble coaxial. Fixez la forme du signal "sinus" et une fréquence de 500 Hz au générateur. En visualisant le signal à l'oscillo (commutateur sur DC), fixez U max = 4V (bouton AMPLITUDE du générateur). Décrivez vos "difficultés" d'observation et mesurez la période du signal, en déduire la fréquence. Estimer l'erreur de mesure. Tension crête à crête tension maximale U max période U eff Au moyen du multimètre utilisé en voltmètre AC (ou ~), mesurez, au moyen de câbles à fiche banane, la tension efficace du générateur U eff U comparer à la valeur U max et vérifiez la relation suivante : U (cf. démonstration cidessous). eff = max Remarque: Physiquement, la valeur efficace d'une tension alternative représente la valeur d'une tension CONTINUE qui dissiperait en moyenne la même puissance dans une même résistance: V 1 P R R V eff = = = VR Mathématiquement, la valeur efficace d'une tension alternative ("Rms voltage") est donnée par zt 1 Veff = V = Vdt 0 même si V centrée sur 0. T 0 Etablir la relation liant la valeur efficace et la valeur maximale dans le cas d'une tension π t alternative sinusoïdale : Vt af= V0sin ωt = V0sin V eff = f(v max )? T z x sin ax sachant que sin ax dx = 4 a Pour comparaison, visualisez une tension triangulaire et mesurez la tension efficace correspondante.

5 Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c 5 5. Vitesse de la lumière : dispositif expérimental & mesures Principe de la mesure : mesurer le temps de propagation d'une impulsion lumineuse dans un milieu transparent : fibre optique en polymère de 0 m de long. Le système se schématise comme suit : 1 MHz pulse producer Optical transmitter Optical fibre Optical receiver Oscilloscope Ch1 Ch Un oscillateur (pulse producer) produit de fines impulsions de tension (OUTPUT PULSES) à une fréquence de 1 MHz ces impulsions sont envoyées au CH1 de l'oscilloscope = signal de référence (1). Ces impulsions sont transmises (transmitter) à un circuit de conversion de signaux électriques en signaux optiques comprenant une LED (diode émettrice / rouge) connectée à une fibre optique les impulsions lumineuses parcourent la fibre (en un temps t) l'extrémité de la fibre est connectée à un circuit (receiver) comprenant une photo-diode (diode réceptrice) générant des impulsions électriques à partir d'impulsions lumineuses signaux électriques envoyés au CH de l'oscilloscope = signal retardé (). Les circuits de transmission et réception sont situés sur une plaque et alimentés en 9 V continu. L'expérience se déroule en étapes : 1 / connecter une fibre très courte (15 cm) afin de déterminer le temps de réponse (ou offset) de l'appareillage : tbg tb1g 15 cm et estimer l'erreur. / connecter une fibre de 0 m de long et mesurer : tbg tb1g 0 m (± ε) observer l'amplitude du signal () par rapport à celle du signal () avec fibre de 15 cm : expliquer déterminer le temps de propagation de la lumière sur cette longueur déterminer la vitesse de propagation de la lumière dans la fibre (estimer ε v ) déduire la vitesse de propagation de la lumière dans le vide en considérant que l'indice de réfraction du milieu constituant la fibre est de 1,5 (estimer ε c ). ATTENTION : veiller à la polarité des signaux en vue de leur observation correcte à l'oscillo + bien ajuster le bouton "TRIGGER"

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE OBJECTIF Se familiariser avec l oscilloscope, et pratiquer ses multiples utilisations. CRITERES D'EVALUATION Câblage correct. Méthode de travail de l'étudiant. Exactitude

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain La fibre optique L'essentiel L'Internet de demain Alben21 - Tous droits réservés - Edition 2012 Constituée d'un cœur entouré d'une gaine réfléchissante, la fibre optique est un "tuyau" très fin dans lequel

Plus en détail

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe .P. n 3 polytech-instrumentation.fr 85 563 563,5 C /min à partir d un poste fixe UILISAION DES MULIMERES I. Introduction Les multimètres numériques mesurent principalement des tensions et courants alternatifs

Plus en détail

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω TP ONDES DE TENSION LE LONG D'UNE LIGNE COAXIALE Objectifs : - S accoutumer à la technologie d un coaxial et à son comportement en fréquence élevée - Mettre en évidence certaines propriétés générales d

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

Optique Propagation d un rayon lumineux

Optique Propagation d un rayon lumineux Optique Propagation d un rayon lumineux Réf : 202 389 Français p 1 Version : 3112 1. Introduction Aujourd hui de nombreuses attractions utilisent l eau et la lumière. Fontaine lumineuse à Salou en Espagne

Plus en détail

Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière.

Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière. RÉFLEXION ET RÉFRACTION DE LA LUMIÈRE I) Réflexion Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière. Un objet éclairé renvoie dans

Plus en détail

APPAREILS DE MESURE. Grandeurs électriques

APPAREILS DE MESURE. Grandeurs électriques APPAREILS DE MESURE L objectif de cette manipulation est de prendre en main des appareils de mesure tels que des voltmètres ou oscilloscopes, mais aussi d évaluer leurs performances, leurs limites et surtout

Plus en détail

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE DATE : 04/01/16 DUREE : 45min MATIERE : OPTIQUE PHYSIQUE CLASSE : TS A NOM DE L ENSEIGNANT : M. JUANICO Exercice 1 : Cours (7 points) 1/ Faire le dessin du montage du cours

Plus en détail

Interférométrie hétérodyne

Interférométrie hétérodyne Travaux pratiques de la valeur mixte NST103 du Cnam et du Mastère I U. Paris XIII 1 Interférométrie hétérodyne Matériel fourni Laser HeNe Melles Griot 5 mw à λ =632,8 nm; Modulateur acousto-optique Isomet

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE TVUX PTIQUES D OPTOELECTONIQUE L optoélectronique est l ensemble des techniques permettant de transmettre des informations à l aide d ondes électromagnétiques dont les longueurs d onde sont proches de

Plus en détail

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3)

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3) L optique (Chap 3)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. La lumière : La lumière est une onde électromagnétique, caractérisé par sa fréquence f. Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

FSAB1203 - Physique 3 Partie "Ondes"

FSAB1203 - Physique 3 Partie Ondes FSAB13 - Physique 3 Partie "Ondes" Module S4 Polarisation, réflexion, réfraction Matière traitée dans le 4ème module d'apprentissage de physique 3 1. Concept de polarisation d'une onde transverse (électromagnétique,

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

MODULATION D AMPLITUDE

MODULATION D AMPLITUDE T.P-cours de Physique n 3 : MODULATION D AMPLITUDE Rappel sur le rôle de la modulation. L information que l on souhaite transmettre (parole, musique, ) est constituée de signaux qui ont des fréquences

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

TP-cours n 7 : Câble coaxial

TP-cours n 7 : Câble coaxial TP-cours n 7 : Câble coaial Matériel disponible : Câble coaial enroulé de 100m, GBF Centrad, adaptateurs BNC-banane, boite à décade de résistances. I Équation de propagation dans le câble coaial I.1 Introduction

Plus en détail

Caractérisation de mélangeurs

Caractérisation de mélangeurs Caractérisation de mélangeurs Un mélangeur est un dispositif qui utilise la non-linéarité de diodes ou de transistors pour réaliser une multiplication : e(t) x(t) = K.e(t).e 0 (t) e 0 (t) Puisqu il multiplie

Plus en détail

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIIAL sans math est presque sans formules Pour partir sur une bonne base Afin que tout soit bien clair et afin de faciliter la compréhension de l exposé qui suit, je me permets de

Plus en détail

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC)

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Séries de 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Exercice 1 : Les Technologies d'information et de la communication (TIC) représente l'ensemble des moyens ou équipements (matériels et logiciels ou programmes)

Plus en détail

PHYS-F-205. Physique 2. Examen du 6 juin 2012. I. Théorie (20 points 1 heure 15')

PHYS-F-205. Physique 2. Examen du 6 juin 2012. I. Théorie (20 points 1 heure 15') NOM, PRENOM (en majuscules)..... SECTION (barrer la mention inutile) Biologie Géographie Géologie PHYS-F-205 Physique 2 Examen du 6 juin 2012 I. Théorie (20 points 1 heure 15') Justifiez toujours vos réponses.

Plus en détail

Unités spécifiques : ELECTRICITE

Unités spécifiques : ELECTRICITE Référentiel BAC PRO Sciences Physiques : ELECRICITE Page /6 BACCALAUREATS PROFESSIONNELS Unités spécifiques : ELECTRICITE E REGIME SINUSOÏDAL Durée indicative: 0 heures Régime sinusoïdal monophasé - Valeur

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

FICHE D'EXPERIENCE : CELLULE A EFFET POCKELS

FICHE D'EXPERIENCE : CELLULE A EFFET POCKELS FICHE D'EXPERIENCE : CELLULE A EFFET POCKELS I/ Matériel laser He-Ne (O.15) 2 polariseurs cellule de Pockels 2 boîtiers servant à l'alimentation : un boîtier HT et un pour la modulation (O.31) câbles BNC

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Vélocimétrie laser à effet Doppler

Vélocimétrie laser à effet Doppler N 782 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 571 par Laurence PONCET Lycée A. de Tocqueville - 50100 Cherbourg 1. PRINCIPE La vélocimétrie laser à effet Doppler est basée sur le décalage de la fréquence de

Plus en détail

Communications Numériques par Fibre Optique

Communications Numériques par Fibre Optique Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique

Plus en détail

Quelques utilisations spécifiques de l'oscilloscope.

Quelques utilisations spécifiques de l'oscilloscope. Quelques utilisations spécifiques de l'oscilloscope. On décrit ci-dessous quelques exemples d'utilisation, parmi beaucoup d'autres, de l'oscilloscope. I. Mesure à l'oscilloscope du déphasage entre 2 tensions

Plus en détail

DUT GEII - DUT 1 TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTRONIQUE

DUT GEII - DUT 1 TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTRONIQUE DU GEII - DU 1 RAVAUX PRAIQUES D ÉLECRONIQUE P1: PRISE EN MAIN DU MAÉRIEL - NOIONS DE BASE Objectifs du P : 1. Connaitre le matériel utilisé lors des séances de P d électronique : Oscilloscope numérique

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 Optique 1 Pr. Mariano-Goulart Séance préparée par Lélio VANLAER et Alicia BAUDOUY (ATM 2 ) Données : Champ de pesanteur terrestre

Plus en détail

LES CAPTEURS OPTIQUES

LES CAPTEURS OPTIQUES Page 1 LES CAPTEURS OPTIQUES I/ INTRODUCTION Un capteur optique est un dispositif capable de détecter l'intensité ou la longueur d'onde des photons. On les utilise pour détecter un grand nombre de phénomène

Plus en détail

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%)

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Les trois parties A, B et C de cette épreuve sont indépendantes. Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Aucune connaissance préalable du moteur asynchrone n est nécessaire pour l étude de cette

Plus en détail

Fiche d exercices corrigés : Réfraction et lois de Descartes. i 1 : angle d'incidence i 2 : angle de réfraction.

Fiche d exercices corrigés : Réfraction et lois de Descartes. i 1 : angle d'incidence i 2 : angle de réfraction. Fiche d exercices corrigés : Réfraction et lois de escartes Rappel de cours Réfraction : On appelle réfraction de la lumière le changement de direction de la lumière à la traversée de la séparation entre

Plus en détail

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P.

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P. CORRECTION TP AMOS Durée : 2 H. A. OBJECTIF DU T.P. A. Objectif du T.P. B. Travail demandé B.1. But B.2. Fibre optique B.3. Speckle B.4. Monochromateur B.5. CCD B.6. Pockels B.7. Piezo B.8. Diode laser

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan du cours Généralités Les surtensions Coordination d isolement Les dispositifs de protection contre les surtensions : éclateur et parafoudre 1 Généralités La coordination d isolement est l ensemble

Plus en détail

Lentilles épaisses. reconnaître la nature (convergente ou divergente) d'une lentille épaisse. connaître la loi de propagation rectiligne de la lumière

Lentilles épaisses. reconnaître la nature (convergente ou divergente) d'une lentille épaisse. connaître la loi de propagation rectiligne de la lumière Lentilles épaisses Le but du module est de décrire les propriétés fondamentales des lentilles épaisses et d'en déterminer quelques éléments caractéristiques appelés éléments cardinaux du système optique.

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

TP cristaux liquides

TP cristaux liquides TP cristaux liquides Master pro Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Phénomènes de polarisation de la lumière: Étude d un afficheur à cristaux liquides Année 2008 2009 Le but de ce TP est de comprendre

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

Mesures au moyen d'un oscilloscope

Mesures au moyen d'un oscilloscope Manip. Elec. Mesures au moyen d'un oscilloscope E.1 BUT DE LA MANIPULATION Le but de la manipulation est de vous familiariser à l'utilisation d'un appareil de mesure couramment employé en électricité ou

Plus en détail

Les capteurs de position

Les capteurs de position Page 1 Les capteurs de position I/ Introduction Les capteurs de positions sont les capteurs les plus répandus dans les automatismes. Ils sont utilisés pour détecter: la position précise d'un objet la présence

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Lampe à incandescence et bilans thermiques...2 I.Lampe à incandescence en régime permanent...2 A.Détermination de la température

Plus en détail

TRANSFORMATEUR HAUTE FRÉQUENCE AVEC COMMUTATION TRANSFORMATEUR

TRANSFORMATEUR HAUTE FRÉQUENCE AVEC COMMUTATION TRANSFORMATEUR RENDEMENT OPTIMAL ET UTILISATION FLEXIBLE TRANSFORMATEUR HAUTE FRÉQUENCE AVEC COMMUTATION TRANSFORMATEUR L'une des nombreuses caractéristiques exigées des onduleurs modernes est une large plage de tension

Plus en détail

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl Courant alternatif Au lieu d avoir toujours la même polarité, chaque borne d un générateur de tension alternative est positive puis négative en alternance. Les électrons du courant se déplacent dans un

Plus en détail

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE I / Description : NC + 15 Sortie Offset 8 7 6 5 TL081 1 2 3 4 Offset Entrée Inverseuse Entrée Non inverseuse -15 Un AO est une sorte de boite noire, à l intérieur

Plus en détail

1 Chemin d un faisceau lumineux

1 Chemin d un faisceau lumineux TD P3 Optique Lentilles sphériques minces Savoir-faire travaillés dans les exercices d application Savoir construire la marche d un rayon lumineux quelconque. Ex. 1 Démontrer la relation de conjugaison

Plus en détail

Travaux Pratiques d Optique Intégrée Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés

Travaux Pratiques d Optique Intégrée Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés ATTENTION : SOYEZ DELICAT!! LE MATERIEL EST FRAGILE ET TOUTE DEGRADATION ENTRAINERA UNE NOTE ELIMINATOIRE. Principe de mesure : Un signal lumineux en provenance

Plus en détail

B - COURANT ELECTRIQUE

B - COURANT ELECTRIQUE B - COURANT ELECTRIQUE B - I - DEFINITION DE L'INTENSITE D'UN COURANT ELECTRIQUE La propriété des conducteurs solides d'avoir des électrons libres correspond à l'échelle des atomes à un déplacement permanent

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- Le but de cette étude est de familiariser l'étudiant avec l'utilisation d'un oscilloscope au travers de mesures de diverses grandeurs physiques : tensions,

Plus en détail

Les Capteurs. Table des matières. Classe de première SI

Les Capteurs. Table des matières. Classe de première SI Les Capteurs Table des matières 1. Introduction...2 2. Les capteurs analogiques...3 2.1. Les capteurs potentiométriques...3 3. Les capteurs numériques...3 3.1. Les codeurs rotatifs...3 3.2. Le codeur incrémental...4

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures SESSION 2003 PCM2007 EPEUVE SPECIFIQUE FILIEE PC MATHEMATIQUES 2 Durée : 4 heures L utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants *** N.B. : Le candidat attachera la

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

Notice d'utilisation pour couplemètre rotatif avec contact électrique

Notice d'utilisation pour couplemètre rotatif avec contact électrique Notice d'utilisation pour couplemètre rotatif avec contact électrique Séries DR2113 - DR2153 - DR2493 - DR2494 SCAIME SAS tél : 04 50 87 78 64 BP501 fax : 04 50 87 78 46 F 74105 ANNEMASSE WEB SITE : www.scaime.com

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Ondes II

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Ondes II Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Ondes II R. Journeaux Électricité, électronique, optique (De Boeck, 1997) R. P. Feynman Cours de physique volume 2 (chapitre 24) P. Lorrain,

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS I / Utilisation de l oscilloscope Tektronix TDS 1002 et du GBF GFG.8216A: 1/ Visualiser à l aide de l oscilloscope une tension sinusoïdale fournie

Plus en détail

Manuel de transmission électronique du rapport pour le

Manuel de transmission électronique du rapport pour le Circulaire annuelle CSSF Manuel de transmission électronique du rapport pour le Recensement annuel par la CSSF des dépôts et créances (instruments et fonds) garantis par l Association pour la Garantie

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIÈRE

POLARISATION DE LA LUMIÈRE TRAVAUX PRATIQUES POLARISATION DE LA LUMIÈRE Cette séance de travaux pratiques propose quelques expériences sur l étude et la manipulation de la polarisation d un faisceau. Ces expériences se concentrent

Plus en détail

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif».

Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Partie B: Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif». Chapitre 1 : Chapitre 2 : périodique. Chapitre 3 : Chapitre 4 : La production d'électricité. Tension continue et tension alternative

Plus en détail

1 Réflexion et réfraction

1 Réflexion et réfraction 1 Réflexion et réfraction 1.1 Rappel sur la propagation dans les milieux linéaires isotropes Equations de Maxwell dans les milieux Dans un milieu diélectrique sans charges libres (ni courants libres) les

Plus en détail

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme.

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme. CHAPITRE 2 : LA TENSION ALTERNATIVE. Une ville, la nuit, brille de mille feux alimentés par le courant alternatif. Vers la fin du XIX ème siècle, le courant alternatif a supplanté le courant continu. C

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Un cercle trigonométrique est un cercle de rayon 1 sur lequel on définit un sens de

Un cercle trigonométrique est un cercle de rayon 1 sur lequel on définit un sens de Première S Chapitre 7 : Angles orientés. Trigonométrie. Année scolaire 01/013 I) Rappels de seconde : 1) Définition d'un cercle trigonométrique Un cercle trigonométrique est un cercle de rayon 1 sur lequel

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

Chapitre 1 : Capteurs

Chapitre 1 : Capteurs 1. Définition Un capteur est un transducteur qui permet de convertir une grandeur physique à mesurer ou mesurande (température, vitesse, humidité, pression, niveau, débit,...) en une autre grandeur physique

Plus en détail

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE 1 Définitions Considérons un corps porté à une température T. Ce corps émet de l'énergie par sa surface sous forme de rayonnement thermique, c estàdire

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015 1 DM1 Sciences Physiques MP 20152016 Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09092015 Problème n o 1 Capteurs de proximité E3A PSI 2013 Les capteurs de proximité sont caractérisés par l absence de liaison

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable Calcul d un flux On peut montrer, dans le cadre de la mécanique des fluides, que le champ de vitesse pour un fluide visqueux incompressible, de coefficient

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES DIPLÔME INTERMÉDIAIRE ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES CME2 : Comment sont alimentés nos appareils électriques? Sujet : Adaptateur de téléphone portable Ce document comprend : -

Plus en détail

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Bureau d Étude d électronique Tronc Commun 1A :PET/PMP Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Responsables : Fanny Poinsotte Nicolas Ruty Lien Chamilo : http ://chamilo2.grenet.fr/inp/ courses/phelmaa13pmcpel9

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

Dispositif numérique d'affichage des indications des microscopes photoélectriques. P. Carré

Dispositif numérique d'affichage des indications des microscopes photoélectriques. P. Carré .t,. Rap?ort BIPM-76/6 f ", \ Dispositif numérique d'affichage des indications des microscopes photoélectriques P. Carré Le comparateur photoélectrique et interférentiel du BIPM, étudié dès 1952 et mis

Plus en détail

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 Les solutions de ces exercices sont reprises sur le site web de FSAB1203. Ne consultez les solutions qu après avoir tenté sérieusement de résoudre l exercice.

Plus en détail

Unité auxiliaire dans REG216/ REG316*4 pour la protection masse-rotor et masse-stator à 100%

Unité auxiliaire dans REG216/ REG316*4 pour la protection masse-rotor et masse-stator à 100% Unité auxiliaire dans REG216/ REG316*4 pour la protection masse-rotor et masse-stator à 100% Page 1 Edition: Mars 2003 Modifié depuis: Juin 2002 Modification éventuelle des caractéristiques sans préavis

Plus en détail

Modélisation du système de la suspension BMW

Modélisation du système de la suspension BMW Problématique Modélisation du système de la suspension BMW La suspension de moto relie le siège et son pilote à la roue arrière de la moto. Les oscillations du sol doivent être absorbées par cette suspension

Plus en détail

Le diaphragme (photographie)

Le diaphragme (photographie) Le diaphragme est un dispositif mécanique logé dans l'objectif. Il est destiné à contrôler la quantité de lumière pénétrant dans l appareil pour frapper la surface photosensible (capteur ou film argentique).

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

Séquence n 5 : L endoscopie :

Séquence n 5 : L endoscopie : Séquence n 5 : L endoscopie : Un peu d histoire pour introduire l endoscopie À l'époque des Grecs anciens le phénomène du transport de la lumière dans des cylindres de verre était déjà connu. Il était,

Plus en détail

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE OPTIQUE 1 OPTIQUE 3 Polarisation 3.1 Introduction La théorie n est pas donnée dans ce chapitre. Il vous faudra donc l étudier avant de faire l expérience. References Hecht et Zajac, Optics page 219 Fowles,

Plus en détail

LES SUPPORTS PHYSIQUES

LES SUPPORTS PHYSIQUES LES SUPPORTS PHYSIQUES Dans le domaine des télécommunications et réseaux plusieurs types de supports physiques sont utilisés, les plus courants étant: 1. Le coaxial 2. La paire torsadée TP Twisted Pair

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

La tension u 2(t) est en... u(t) =

La tension u 2(t) est en... u(t) = Exercice n 1 : Pour les oscillogrammes suivants, établir l'expression de u(t) : Oscillogramme n 1 : Voie 1: 5V/div, Voie 2:... V/div Time : 2 ms/div Oscillogramme n 2 : U MAX = U = T = f = ω = u(0) = déphasage

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Figure 1. Compteur à fibre optique. de2f.eps Figure 2. Source lumineuse à fibre optique (représentant une source 850)

Figure 1. Compteur à fibre optique. de2f.eps Figure 2. Source lumineuse à fibre optique (représentant une source 850) FOM, FOS-850, FOS-1300, FOS-850/1300 Compteur de puissance à fibre optique Source lumineuse à fibre optique Mode d emploi Introduction Le compteur de puissance à fibre optique (FOM) mesure la puissance

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

TP mesures électriques

TP mesures électriques TP0 : FAMILIARISATION AVEC L OSCILLOSCOPE On utilise l oscilloscope HAMEG HM 303-4 dont la face avant est donnée par la figure suivante : L explication de la fonction de chaque touche est donnée sur la

Plus en détail

Toutes les sondes avec un élément de mesure LG-Ni1000 Ω à 0 C sont compatibles. Le QAF62 se compose de deux parties en matière plastique.

Toutes les sondes avec un élément de mesure LG-Ni1000 Ω à 0 C sont compatibles. Le QAF62 se compose de deux parties en matière plastique. 3 444 Régulateur de protection antigel QAF62 Domaines d'application Régulateur de protection antigel pour circuits hydrauliques Le régulateur de protection antigel QAF62 est utilisé dans les installations

Plus en détail