Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel"

Transcription

1 Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Guide d exercice professionnel

2 PROCÉDURE À SUIVRE EN CAS DE REPRISE D'UN DOSSIER Le texte La procédure Le cas général : le client fait appel à un autre membre de l'ordre (modèles de lettres) Les cas particuliers : Le client ne conteste pas les honoraires du prédécesseur mais reste néanmoins devoir un solde d'honoraires (modèles de lettres) Le client conteste les honoraires du prédécesseur qui exerce son droit de rétention (modèles de lettres) Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 1

3 I. LE TEXTE Article 23 du code de déontologie : «Les personnes mentionnées à l article 1 er appelés par un client ou adhérent à remplacer un confrère ne peuvent accepter leur mission qu'après en avoir informé ce dernier. «Elles s assurent que l'offre n'est pas motivée par la volonté du client ou adhérent d'éluder l'application des lois et règlements ainsi que l'observation par les personnes mentionnées à l article 1 de leur devoirs professionnels. «Lorsque les honoraires dus à leur prédécesseur résultent d'une convention conforme aux règles professionnelles, elles doivent s efforcer d obtenir la justification du paiement desdits honoraires avant de commencer leur mission. A défaut, elles doivent en référer au président du conseil régional de l ordre et faire toutes réserves nécessaires auprès du client avant d'entrer en fonction. «Lorsque ces honoraires sont contestés par le client ou adhérent, l une des personnes mentionnés à l article 1 er appelée à remplacer un confrère suggère par écrit à son client de recourir à la procédure de conciliation ou d'arbitrage de l'ordre visée aux articles 19 et 20. «Le prédécesseur favorise, avec l accord du client ou adhérent, la transmission du dossier.» II. LA PROCÉDURE Différents cas peuvent se présenter : le cas général et des cas particuliers. II.1. Le cas général (cas n o 1) Le client fait appel à un autre membre de l'ordre (modèles ). II.2. Les cas particuliers (cas n o 2 et 3) le client ne conteste pas les honoraires du prédécesseur mais reste néanmoins devoir un solde d'honoraires (modèles ) ; le client conteste les honoraires du prédécesseur qui exerce son droit de rétention (modèles bis 3.3.). Dans ces deux cas, le problème naît souvent d'un arriéré d'honoraires du client vis à vis du prédécesseur : quelle doit être alors l'attitude du nouvel expert-comptable? S'il n'y a pas contestation sur le montant des honoraires dus, ce dernier peut entrer en fonction après avoir alerté son Président de Conseil régional et fait par écrit les réserves nécessaires auprès de son client. S'il y a contestation des honoraires dus, il devra conseiller par écrit à son client de recourir à la procédure de conciliation ou d'arbitrage du Conseil régional de l'ordre ; il ne saurait toutefois refuser de prendre le client sans risquer de se trouver en situation de refus de prestation de service. Ce point a été souligné dans une lettre adressée le 29 février 1996 par la Direction générale de la concurrence au président du Conseil supérieur. Il y a donc lieu de considérer que, quel que soit la cas de figure (hormis celui d'empêchement légitime), un expert-comptable ne peut refuser le dossier d'un client. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 2

4 Cas n o 1 Modèle 1 (1 re lettre) Nous avons été sollicités par M.. (dirigeant de l'entreprise.) pour assurer une mission de. à compter du. Conformément à l'article 23 de notre code déontologie, nous vous prions de bien vouloir nous faire savoir si rien ne s'oppose à notre entrée en fonction sur ce dossier. Cas n o 1 Modèle 2 (réponse à la 1 re lettre) Nous vous accusons réception de votre courrier du. Nous n'avons pas de remarque à formuler en ce qui concerne votre entrée en fonction sur le dossier. Cas n o 1 Modèle 3 (2 e lettre en cas de non-réponse à la 1 re lettre) Dans un courrier. du nous vous informions avoir été sollicité par M.. pour assurer une mission de. Sans réponse de votre part à ce jour*, je considère que rien ne s'oppose à mon entrée en fonction sur ce dossier. Veuillez croire, cher Confrère, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs. * 15 jours après l'envoi de la première lettre. Cas n o 2 Modèle 1 (1 re lettre) Nous avons été sollicités par M.. (dirigeant de l'entreprise.) pour assurer une mission de. à compter du. Conformément à l'article 23 de notre code de déontologie, nous vous prions de bien vouloir nous faire savoir si rien ne s'oppose à notre entrée en fonction sur ce dossier. Cas n o 2 Modèle 2 (réponse à la 1 re lettre) Nous vous accusons réception de votre courrier du. relatif à votre entrée en fonction sur le dossier. Nous vous précisons que nous n'avons pas été réglé du solde de nos honoraires dont le montant n'est d'ailleurs pas contesté par M.. Par conséquent, nous vous remercions de bien vouloir faire les réserves nécessaires auprès de M.. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 3

5 Cas n o 2 Modèle 3 (suite à la réponse à la 1 re lettre) Monsieur le Président, M.., dirigeant de l'entreprise., m'a sollicité pour assurer une mission de. à compter du. à la suite de notre confrère M.. M.. restant devoir des honoraires à notre confrère, je vous serais obligé de bien vouloir me donner acte de mon entrée en fonction. Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs. Cas n o 3 Modèle 1 (1 re lettre) Nous avons été sollicités par M.. (dirigeant de l'entreprise ) pour assurer une mission de. à compter du. Conformément à l'article 23 de notre code de déontologie, nous vous prions de bien vouloir nous faire savoir si rien ne s'oppose à notre entrée en fonction sur ce dossier. Cas n o 3 Modèle 2 (réponse à la 1 re lettre) Nous vous accusons réception de votre courrier. du relatif à votre entrée en fonction sur le dossier. Nous vous précisons que nous n'avons pas été réglé du solde de nos honoraires dont le montant est contesté par M.. Nous vous remercions de bien vouloir suggérer par écrit à M.. de recourir à un règlement amiable de ce litige par la voie de la conciliation ou de l'arbitrage du Président du Conseil régional. Cas n o 3 Modèle 2 bis (autre réponse à la 1 re lettre) Nous avons pris acte des termes de votre courrier en date du. que M.. (dirigeant de l'entreprise.) vous avait sollicité pour vous confier une mission de. Nous vous précisons que nous n'avons pas obtenu le règlement du solde de nos honoraires dont le montant est contesté par M.. et que nous exerçons notre droit de rétention. Nous vous remercions de bien vouloir suggérer à M.. de recourir à un règlement amiable de ce litige par la voie de l'arbitrage du Président du Conseil régional et éventuellement la consignation du montant litigieux au compte séquestre du Conseil régional (ou tout autre séquestre à sa convenance) ; cette formalité permettrait à M.. de rentrer en possession de son dossier. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 4

6 Cas n o 3 Modèle 3 (suite à la réponse à la 1 re lettre) Monsieur le Président, M.., dirigeant de l'entreprise., m'a sollicité pour assurer une mission de. à compter du. à la suite de notre confrère M.. M.. restant devoir des honoraires à notre confrère, je vous serais obligé de bien vouloir me donner acte de mon entrée en fonction. Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 5

Elle a été créé le 23/09/98 sous forme de Société Commerciale.

Elle a été créé le 23/09/98 sous forme de Société Commerciale. Toulouse, le 2 octobre 2003. EURL TEST 31000 TOULOUSE Nos Réf. : Madame la Gérante, Vous avez bien voulu nous consulter en qualité d'expert-comptable pour vous assister dans la gestion de votre entreprise.

Plus en détail

Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable

Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable p.1 Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable Version consolidée du code au 30 décembre 2011. Edition : 2014-03-16 Production de droit.org. Dans la même collection, retrouvez les

Plus en détail

Intervention des experts-comptables

Intervention des experts-comptables Stage de Préparation à l Installation Intervention des experts-comptables PLAN DE L'INTERVENTION Présentation de la profession d'expert-comptable Présentation des missions de l expert-comptable Présentation

Plus en détail

Code. de déontologie. des professionnels de l'expertise comptable

Code. de déontologie. des professionnels de l'expertise comptable Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable 2 La déontologie organise et contrôle les principes d action et de relations professionnelles Une définition Du grec «deon-ontos», ce qu

Plus en détail

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client M... Vous avez souhaité nous confier le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. La mission qui nous est confiée comprend

Plus en détail

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction.

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction. Objet Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone La date Monsieur, Madame, Mademoiselle Formules d introduction Texte Formules de conclusion signature Objet numéro d abonné, du client votre

Plus en détail

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE SURVEILLANCE Paris, le.. M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de

Plus en détail

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE TENUE Paris, le... M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de nous confier

Plus en détail

Arrondissement judiciaire de LIEGE VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE. Préambule : portée du vade-mecum

Arrondissement judiciaire de LIEGE VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE. Préambule : portée du vade-mecum VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE (Document réalisé par une commission composée de magistrats, d avocats et d experts spécialisés en matière de construction). Préambule : portée du vade-mecum Le but

Plus en détail

E 22 LES FORMALITES DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL. Mai 2011

E 22 LES FORMALITES DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL. Mai 2011 E 22 LES FORMALITES DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL Mai 2011 Pour toute précision concernant le contenu de ce document, contacter M. Eric CROIZET ou Mme Magali REBMANN Tél : 03.88.19.79.32 courriel

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel Document d information Novembre 2009 Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel AIDE A LA MOBILITE Chaque banque propose un service d aide à la mobilité aux clients qui souhaitent les moyens

Plus en détail

MaGerance. Le Guide. MaGerance prend également en charge l envoi par La Poste de vos courriers à votre locataire.

MaGerance. Le Guide. MaGerance prend également en charge l envoi par La Poste de vos courriers à votre locataire. Gestion locative en ligne depuis 2004 MaGerance Le Guide MaGerance vous permet de gérer vous-même vos biens 7/7j 24/24 à partir de votre boite email ou à partir de votre espace privé sur www.gerancecenter.com.

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire

Guide de la mobilité bancaire Guide de la mobilité bancaire Service communication SwissLife Banque Privée 10/2009 SwissLife Banque Privée -Siège social : 7, place Vendôme - 75001 Paris - SA au capital de 36.470.960 382 490 001 RCS

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur. Médi-Garde

Règlement d ordre intérieur. Médi-Garde Règlement d ordre intérieur Médi-Garde Généralités : La garde médicale assure la continuité des soins les week-ends et les jours fériés ainsi que le prévoit le Code de Déontologie médicale (articles 113

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

Expertise comptable et secret professionnel

Expertise comptable et secret professionnel Réflexions d expert Expertise comptable et secret professionnel Edition 2014 collection pratique professionnelle EXPERTISE COMPTABLE ET SECRET PROFESSIONNEL Les travaux de mise à jour ont été coordonnés

Plus en détail

Modèle de lettre de mission adaptée aux «Administrateurs de biens et agents immobiliers»

Modèle de lettre de mission adaptée aux «Administrateurs de biens et agents immobiliers» Modèle de lettre de mission adaptée aux «Administrateurs de biens et agents immobiliers» Il convient de nous adresser la lettre de mission ci-dessous, dûment complétée et signée conjointement avec votre

Plus en détail

COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE

COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE 1) 4 raisons de répondre aux candidats Le candidat a pris le temps de vous écrire. Il a tenté de vous contacter et de vous convaincre, manifestant de l intérêt

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n ETABLI ENTRE Madame Monsieur Domicilié(e) : ET DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n France La Société Domiciliée : FREECADRE Les portes d'uzès - 1 rue Vincent Faita 30000 Nîmes France Représentée par

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

~.~ CSCA CHAMBRE SYNDICALE DES COURTIERS O'ASSURANCES CODE MORAL

~.~ CSCA CHAMBRE SYNDICALE DES COURTIERS O'ASSURANCES CODE MORAL ~.~ CHAMBRE SYNDICALE DES COURTIERS O'ASSURANCES CODE MORAL Le courtier, en raison même de l'importance des intérêts qui lui sont confiés, est tenu de se conformer scrupuleusement aux devoirs que lui imposent

Plus en détail

Contrat d'association sans mise en commun des honoraires

Contrat d'association sans mise en commun des honoraires Contrat d'association sans mise en commun des honoraires Entre les soussignés : 1) nom, prénom, qualification professionnelle, adresse privée, matricule national, code médecin 2) etc. il a été convenu

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 09/2013 du 28 mars 2013

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 09/2013 du 28 mars 2013 1/7 Avis n 09/2013 du 28 mars 2013 Objet: demande d avis sur le projet d arrêté royal réglant certains contrats d assurance visant à garantir le remboursement du capital d un crédit hypothécaire (CO-A-2013-006)

Plus en détail

CONVENTION EXPERTISE AUTOMOBILE

CONVENTION EXPERTISE AUTOMOBILE CONVENTION EXPERTISE AUTOMOBILE Article préliminaire : Les entreprises d assurances adhérentes à la présente convention dite convention «Expertise» acceptent sans réserve ce qui suit : Article premier

Plus en détail

SENAT PROJET DE LOI. relatif aux rapports entre les caisses d'assurance. maladie et les praticiens et auxiliaires médicaux. (Texte définitif.

SENAT PROJET DE LOI. relatif aux rapports entre les caisses d'assurance. maladie et les praticiens et auxiliaires médicaux. (Texte définitif. PROJET DE LOI adopté le 24 juin 1971. N 146 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1970-1971 PROJET DE LOI relatif aux rapports entre les caisses d'assurance maladie et les praticiens et auxiliaires médicaux.

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

L appelant a été poursuivi devant la Chambre exécutive pour les griefs suivants :

L appelant a été poursuivi devant la Chambre exécutive pour les griefs suivants : Juridiction : Chambre d appel d expression française Date : 07/08/2012 Type de décision : par défaut Numéro de décision : 769 Syndic prélèvement indu de sommes non convocation d assemblées générales non

Plus en détail

Assemblée Générale Extraordinaire (mise en conformité des Statuts) Assemblée Générale Ordinaire. Visite commentée du Musée - Galeries & Expositions

Assemblée Générale Extraordinaire (mise en conformité des Statuts) Assemblée Générale Ordinaire. Visite commentée du Musée - Galeries & Expositions Rennes, le 14 Octobre 2013 Chère Consœur, Cher Confrère, La DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) a récemment réalisé l audit triennal de l ARAPL Grand Ouest, du 18 mars au 22 mars 2013. Dans

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02 DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02 Fax : +33 (0)4 66 21 97 84 ETABLI ENTRE MONSIEUR / MADAME Domicilié(e) : ET La Société D-HABITAT «L agence immobilière» Domiciliée : Les portes d'uzès

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19 ETABLI ENTRE DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19 Monsieur ou MAdame Domicilié(e) : xxxxxxx 83000 Toulon France FRANCE ET La Société Domiciliée : FREECADRE IMMOBILIER Les portes d'uzès

Plus en détail

CONTRAT DE REFERENCEMENT INDEXFI.COM

CONTRAT DE REFERENCEMENT INDEXFI.COM CONTRAT DE REFERENCEMENT INDEXFI.COM ENTRE LES SOUSSIGNES : La société MASTER INVEST.COM, Société Anonyme au capital de 874 782,86 euros, immatriculée au R.C.S. de Paris sous le numéro 433 430 139 - dont

Plus en détail

Stage d expertise comptable Ordre des Experts comptables Conseil Régional Rhône-Alpes RAPPEL PIECES A JOINDRE

Stage d expertise comptable Ordre des Experts comptables Conseil Régional Rhône-Alpes RAPPEL PIECES A JOINDRE Stage d expertise comptable Ordre des Experts comptables Conseil Régional Rhône-Alpes RAPPEL PIECES A JOINDRE Pour tout changement de Maître de Stage, réinscription ou arrivée région 1. Attestation du

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie

République Islamique de Mauritanie République Islamique de Mauritanie Projet Banque Mondiale IDF N TF 053981 Appui de la profession d expertise comptable et d audit ACTIVITE 2 CONTROLE QUALITE mai 2006 1 CONTR LE DE QUALIT GUIDE DE CONDUITE

Plus en détail

Conditions Générales de Vente des Prestations de Service d Etude

Conditions Générales de Vente des Prestations de Service d Etude La société Cédric Pascal Soler EIRL nommée EDS - INFRA, ayant son siège social à BAINS les BAINS prise en la personne de M. SOLER Cédric Ayant la fonction de : Gérant du Bureau d étude Ci-après dénommé

Plus en détail

Commission des Praticiens en Me decine Douce du Que bec

Commission des Praticiens en Me decine Douce du Que bec Qu est-ce que l'assurance collective en milieu de travail Le présent article vise à expliquer le fonctionnement d'un contrat d'assurance collective en milieu de travail, de même que les droits dont dispose

Plus en détail

I- Retour sur le cabinet LOISELET et le Plan comptable

I- Retour sur le cabinet LOISELET et le Plan comptable ARC / ABUS N 1956 / 29.07.09 / WWW.UNARC.ASSO.FR / L ARC, le CSAB, le cabinet LOISELET, le Plan comptable Le présent article va nous permettre de parler de plusieurs sujets : 1. Revenir sur la façon dont

Plus en détail

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC IFEC - La démarche générale d audit et les nouvelles normes - septembre

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie

République Islamique de Mauritanie République Islamique de Mauritanie Projet Banque Mondiale IDF N TF 053981 Appui de la profession d expertise comptable et d audit MANUEL DE REFERENCE DES NORMES D EXPERTISE COMPTABLE Enoncé des normes

Plus en détail

Nous vous en remercions par avance au nom de la confédération Jeunesse au Plein Air, mais aussi et surtout au nom de tous les enfants et les jeunes.

Nous vous en remercions par avance au nom de la confédération Jeunesse au Plein Air, mais aussi et surtout au nom de tous les enfants et les jeunes. Madame, Monsieur l'inspecteur d'académie Madame, Monsieur l'inspecteur de l'éducation nationale Objet : Campagne de solidarité de La Jeunesse au Plein Air Monsieur l Inspecteur d Académie, Les enseignants,

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DE L EXPERT

CODE DE DEONTOLOGIE DE L EXPERT CODE DE DEONTOLOGIE DE L EXPERT CODE GÉNÉRAL DE DÉONTOLOGIE EXPERTALE Un code se définit par l ensemble des conventions et réglementations en usage dans un domaine déterminé. TITRE I ARTICLE PREMIER DÉFINITIONS

Plus en détail

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES - 247 - MEILLEURES PRATIQUES 5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES 5.1 INTRODUCTION Les exemples de meilleures pratiques préparés par le Groupe de travail des problèmes douaniers intéressant les transports

Plus en détail

STATUTS DE LA MARQUE "S.E.I."

STATUTS DE LA MARQUE S.E.I. SYNDICAT DE L'EMBALLAGE INDUSTRIEL (S.E.I.) 33, rue de Naples - 75008 PARIS Tél. : 01 53 42 15 53 - Fax : 01 53 42 15 51 STATUTS DE LA MARQUE "S.E.I." DECEMBRE 1997 STATUTS DE LA MARQUE "S.E.I." APPLICABLES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES BELGES D'EXPEDITION

CONDITIONS GENERALES BELGES D'EXPEDITION Définition et champ d'application. Article 1 CONDITIONS GENERALES BELGES D'EXPEDITION Sauf convention contraire, les présentes conditions sont applicables à toute forme de prestation de services fournie

Plus en détail

TABLEAU DE FONCTIONS ET ACTIVITES COMPATIBLES AVEC LE STATUT D EXPERT-COMPTABLE

TABLEAU DE FONCTIONS ET ACTIVITES COMPATIBLES AVEC LE STATUT D EXPERT-COMPTABLE TABLEAU DE FONCTIONS ET ACTIVITES COMPATIBLES AVEC LE STATUT D EXPERT-COMPTABLE L activité principale de l expert-comptable doit être l expertise comptable telle que définie à l article 2, alinéas 1 et

Plus en détail

Code d'ethique des Métiers de la Sécurité des Systèmes d'information

Code d'ethique des Métiers de la Sécurité des Systèmes d'information Code d'ethique des Métiers de la Sécurité des Systèmes d'information CLUB DE LA SECURITE DES SYSTEMES D INFORMATION FRANCAIS 11 rue de Mogador 75009 Paris - Tél : 01 53 25 08 80 Fax : 01.53 25 08 88 email

Plus en détail

Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com

Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com Applicables aux soumissionnaires répondant à une consultation pour un projet de marché Page

Plus en détail

S agit-il : d une création, d un transfert ou d une antenne FORME JURIDIQUE : SARL COMMERCANT ARTISAN AUTRES

S agit-il : d une création, d un transfert ou d une antenne FORME JURIDIQUE : SARL COMMERCANT ARTISAN AUTRES RENSEIGNEMENT CONCERNANT L ENTREPRISE A DOMICILIER S agit-il : d une création, d un transfert ou d une antenne FORME JURIDIQUE : SARL COMMERCANT ARTISAN AUTRES RAISON SOCIALE :... NOM COMMERCIAL :... ACTIVITE

Plus en détail

CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT DE COLLABORATEUR LIBERAL

CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT DE COLLABORATEUR LIBERAL CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT DE COLLABORATEUR LIBERAL Chères Consœurs, Chers Confrères, Mesdames, Messieurs, Ce document a pour finalité d accompagner les masseurs-kinésithérapeutes inscrits à l Ordre

Plus en détail

GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE

GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE I. But du guide Le présent guide vous explique les démarches à suivre en cas de changement de compte courant à l intérieur du Luxembourg. Il décrit les services

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

Code de déontologie. 1. Généralités

Code de déontologie. 1. Généralités Code de déontologie Le présent code de déontologie a été voté par l assemblée générale extraordinaire en date du 7 juillet 2010 et remplace l ancien code de déontologie voté le 30 octobre 1970. Le présent

Plus en détail

Envoi automatique des Avis d échéances Locataires par email

Envoi automatique des Avis d échéances Locataires par email Envoi automatique des Avis d échéances Locataires par email Apres avoir installer le programme ACCESS EMAIL 3.3.8 ou supérieur Par le programme 101.05 Locataire, faire F9 sur votre choix pour accéder à

Plus en détail

Décision n 91-D-43 du 22 octobre 1991 relative aux honoraires des chirurgiens exerçant dans les cliniques privées du département de Lot-et-Garonne

Décision n 91-D-43 du 22 octobre 1991 relative aux honoraires des chirurgiens exerçant dans les cliniques privées du département de Lot-et-Garonne RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 91-D-43 du 22 octobre 1991 relative aux honoraires des chirurgiens exerçant dans les cliniques privées du département de Lot-et-Garonne Le Conseil de la concurrence, Vu

Plus en détail

Procédure de recouvrement d impayés

Procédure de recouvrement d impayés Procédure de recouvrement d impayés En cas de facture non payée à échéance, on engage ce que l on appelle une procédure de recouvrement d impayés. Afin d optimiser vos chances d obtenir le paiement, il

Plus en détail

LETTRE ELECTRONIQUE CGT CG 63 N 135 du 21 novembre 2012 Spécial complémentaire santé-prévoyance

LETTRE ELECTRONIQUE CGT CG 63 N 135 du 21 novembre 2012 Spécial complémentaire santé-prévoyance SOMMAIRE LETTRE ELECTRONIQUE CGT CG 63 N 135 du 21 novembre 2012 Spécial complémentaire santé-prévoyance Comparatif CGT mutuelles labellisées La différence entre une mutuelle et une assurance privée Courrier

Plus en détail

Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre?

Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre? Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre? En droit, on considère qu il y a remplacement lorsqu un infirmier

Plus en détail

LETTRE DE MISSION DESCRIPTIF DES MISSIONS DU COMPTABLE FISCALISTE AGREE

LETTRE DE MISSION DESCRIPTIF DES MISSIONS DU COMPTABLE FISCALISTE AGREE LETTRE DE MISSION DESCRIPTIF DES MISSIONS DU COMPTABLE FISCALISTE AGREE 1. IDENTIFICATION DU CLIENT Téléphone : Fax : e-mail : N d entreprise BE 0.. Activité : 1/11 2. LETTRE DE MISSION Entre les soussignés

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 11 H-1-01 N 167 du 18 SEPTEMBRE 2001 11 CAD / 1 NOTE DU 10 SEPTEMBRE 2001 QUESTIONS DIVERSES D ADMINISTRATION GENERALE AGREMENTS POUR L EXECUTION

Plus en détail

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES :

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : COUR D'APPEL DE MONTPELLIER 2 chambre ARRET DU 08 FEVRIER 2011 Numéro d'inscription au répertoire général : 10/04047 FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : La SA Golfy Club France, dont

Plus en détail

CONTRAT DE COMMISSION

CONTRAT DE COMMISSION CONTRAT DE COMMISSION ENTRE La Société E2G PHOTONICS MARKETPLACE, S.A.R.L. au capital de 60.000, Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Versailles sous le numéro B 794 547 570, Dont le

Plus en détail

Madame, Monsieur, La Directrice Catherine WANTZ

Madame, Monsieur, La Directrice Catherine WANTZ Madame, Monsieur, Comme suite à votre demande veuillez trouver ci joint notre dossier d inscription à la préparation au concours d entrée aux Instituts de Formation en Aide Soignant (IFAS). Privilégier

Plus en détail

GUIDES D EXPERT. Mission de présentation. des comptes annuels. Guide pratique COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE. Edition 2012

GUIDES D EXPERT. Mission de présentation. des comptes annuels. Guide pratique COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE. Edition 2012 Mission de présentation GUIDES D EXPERT des comptes annuels Guide pratique Edition 2012 COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE AVANT-PROPOS MISSION DE PRESENTATION : UN ELEMENT ESSENTIEL DE LA MARQUE «EXPERT-COMPTABLE»

Plus en détail

FOCUS: CONFLITS ENTRE MEDECINS : CONCILIATION OU ARBITRAGE?

FOCUS: CONFLITS ENTRE MEDECINS : CONCILIATION OU ARBITRAGE? FOCUS: CONFLITS ENTRE MEDECINS : CONCILIATION OU ARBITRAGE? Fort heureusement, tous les litiges entre médecins ne se terminent pas par une procédure judiciaire. Il existe des moyens juridiques souvent

Plus en détail

Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org

Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org Nous tenons à vous remercier pour votre collaboration au projet Doing Business. Votre contribution et votre expertise dans le domaine de la

Plus en détail

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17 Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20131211-2013-546-DE Date de télétransmission : 16/12/2013 Date de réception préfecture : 16/12/2013 Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition

Plus en détail

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels (La Haye, 1er juillet 1964) Les Etats signataires de la présente Convention, Désirant

Plus en détail

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/11/2011 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 6 avril 2011 N de pourvoi: 09-72164 Non publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

Les crédits à la consommation

Les crédits à la consommation Les crédits à la consommation Billet du blog publié le 16/03/2015, vu 244 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la consommation (Valable à partir du 18 mars 2016) Avis du 24 juin 2014 relatif à l'application

Plus en détail

Lettre aux professionnels concernés par les lots affectés. Notice d Information

Lettre aux professionnels concernés par les lots affectés. Notice d Information Lettre aux professionnels concernés par les lots affectés Notice d Information Rappel Volontaire de Précaution Extension d un nombre limité de lots de lentilles de contact 1 DAY ACUVUE TruEye TM (narafilcon

Plus en détail

R E S I D E N C E LES GLENANS 64, rue de l Aurore 78100 SAINT GERMAIN EN LAYE TEL : 01.30.61.08.35 L E S G L E N A N S @ E T U D - A C C U E I L.

R E S I D E N C E LES GLENANS 64, rue de l Aurore 78100 SAINT GERMAIN EN LAYE TEL : 01.30.61.08.35 L E S G L E N A N S @ E T U D - A C C U E I L. Etud' Accueil R E S I D E N C E LES GLENANS 64, rue de l Aurore 78100 SAINT GERMAIN EN LAYE TEL : 01.30.61.08.35 Méditerranée E M A I L : L E S G L E N A N S @ E T U D - A C C U E I L. F R W W W. E T U

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 Consulter le jugement du tribunal (fichier PDF image, 1 570 Ko) Numéro : tgig090518.pdf ANALYSE 1 copropriété, clause relative à la durée

Plus en détail

(Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012)

(Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012) Union Nationale pour l Avenir de la podologie Syndicat National des Pédicures-podologues (Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012) REGLEMENT INTERIEUR Le Conseil d'administration

Plus en détail

CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT D ASSOCIATION SANS MISE EN COMMUN DES HONORAIRES

CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT D ASSOCIATION SANS MISE EN COMMUN DES HONORAIRES CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT D ASSOCIATION SANS MISE EN COMMUN DES HONORAIRES Chères Consœurs, Chers Confrères, Mesdames, Messieurs, Ce document a pour finalité d accompagner les masseurs-kinésithérapeutes

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER Entre les soussignés La Société, S.A.R.L. au capital de 30.000, inscrite au R.C.S. de Paris sous le numéro 508 763 950, ayant son siège social au 13

Plus en détail

Règlement du jeu Concours Photo #cvchatel

Règlement du jeu Concours Photo #cvchatel Règlement du jeu Concours Photo #cvchatel Article 1 - Présentation de l organisateur La Mairie de châtelaillon-plage, située 20 Boulevard de la Libération 17340 Châtelaillon-Plage ciaprès dénommée «Organisateur»,

Plus en détail

Tous risques de responsabilité Experts-Comptables

Tous risques de responsabilité Experts-Comptables Tous risques de responsabilité Experts-Comptables Contrat groupe d assurance de l Ordre des Experts-Comptables BULLETIN D ADHÉSION 2009 Contrat d assurance groupe n 118269730 souscrit par le Conseil Supérieur

Plus en détail

Comment réagir face à une absence injustifiée du salarié?

Comment réagir face à une absence injustifiée du salarié? Comment réagir face à une absence injustifiée du salarié? Madame, Monsieur Veuillez trouver ci-dessous la procédure à suivre en cas d absence injustifiée d un salarié. L absence injustifiée d un salarié

Plus en détail

Les démarches après un décès

Les démarches après un décès Les démarches après un décès Il faut savoir que la succession s'ouvre dès le jour du décès. En conséquence, de nombreuses démarches doivent être faites assez rapidement pour ne pas perdre d'éventuels avantages.

Plus en détail

SOMMAIRE --------------------------

SOMMAIRE -------------------------- LES NORMES ET LE CADRE CONCEPTUEL RELATIFS AUX MISSIONS NORMALISEES DE L EXPERT-COMPTABLE SOMMAIRE -------------------------- Dossier 0 PREAMBULE Dossier 1 NORMES GENERALES APPLICABLES A L ENSEMBLE DES

Plus en détail

Politique de l'acei en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.3 (le 22 août 2011) ARTICLE 1 INTRODUCTION

Politique de l'acei en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.3 (le 22 août 2011) ARTICLE 1 INTRODUCTION Politique de l'acei en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine Version 1.3 (le 22 août 2011) ARTICLE 1 INTRODUCTION 1.1 Objet. La présente politique de l'acei en matière de règlement

Plus en détail

Le suivi des règlements clients. Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009

Le suivi des règlements clients. Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009 Le suivi des règlements clients Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009 SOMMAIRE La mise en relation des parties La facturation Les délais de règlement Le paiement

Plus en détail

client NiCKEL à 100%

client NiCKEL à 100% client NiCKEL à 100% 1 I PERSONNALISEZ-LE À l ouverture, Compte-Nickel paramètre des limites de paiement pour protéger votre argent. Les paiements par carte sont pour l instant plafonnés à 1 500 sur 30

Plus en détail

EPREUVE : REGLEMENTATION PROFESSIONNELLE ET DEONTOLOGIE

EPREUVE : REGLEMENTATION PROFESSIONNELLE ET DEONTOLOGIE MESR - DGES EPREUVE D APTITUDE EXPERTS-COMPTABLES ETRANGERS (art.7 décret 96-352 du 24 avril 1996) EPREUVE : REGLEMENTATION PROFESSIONNELLE ET DEONTOLOGIE Date : 20 octobre 2008 Durée : 1 heure Les candidats

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI PRINCIPES POUR LES AVOCATS ETABLISSANT

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. Opposabilité 1.1. Les stipulations de nos conditions générales font partie intégrante de nos offres ou de toute convention conclue. Le client est censé en avoir pris connaissance

Plus en détail

Modification : Par DGSP Le 2009-11-11 Voir la section historique si la case est cochée.

Modification : Par DGSP Le 2009-11-11 Voir la section historique si la case est cochée. Page 1 sur 24 1. OBJET : Cette procédure définit la façon dont le Curateur public fait des biens successoraux d'une personne décédée qu'il représentait, en vertu de l'article 42 de la Loi sur le curateur

Plus en détail

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités.

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. Art. 75 : - Toutes les marchandises importées, réimportées, destinées à être exportées ou réexportées doivent faire l'objet d'une déclaration

Plus en détail

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires Les soussignés : Contrat d'association avec mise en commun des honoraires 1) nom, prénom, qualification professionnelle, adresse privée, matricule national, code médecin personnel 2) etc. ont convenu d'établir

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Les présentes Conditions Générales d Utilisation sont conclues entre : L Association MAJI, Association loi de 1901, créée en Juillet 1994 et inscrite au répertoire SIREN

Plus en détail

Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE

Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE - Notice d Information - Cette garantie, conforme aux lois n 2007-210 du 19.02.2007 et n 89-1014 du 31.12.1989, ainsi qu'au décret n 90-697 du 01.08.1990 est régie

Plus en détail

Convention Beobank Online et Beobank Mobile

Convention Beobank Online et Beobank Mobile Convention Beobank Online et Beobank Mobile Lisez attentivement cette Convention ("la Convention"). Lisez en tout cas la Section 1 - Conditions générales Beobank Online et Beobank Mobile. Ces conditions

Plus en détail

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 7 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-004998 Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la

Plus en détail

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF La lettre commerciale Exemple Généralités Conventions Conseils Liens Exemple Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF Tél.: 01.45.88.98.32. 5 rue de la Liberté SIREN 455.239.666.00045

Plus en détail

NOTE DEPANNAGE-REMORQUAGE

NOTE DEPANNAGE-REMORQUAGE NOTE DEPANNAGE-REMORQUAGE Novembre 2008 Elisabeth LIAGRE ENQUETE DEPANNEURS AUTOMOBILE prix de revient dépannage Madame, Monsieur, Cher Collègue, La FNAA réalise, en vue d'une action nationale, une enquête

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE. Le contrat de prestation de service se compose des pièces suivantes formant un ensemble :

CONDITIONS DE VENTE. Le contrat de prestation de service se compose des pièces suivantes formant un ensemble : CONDITIONS DE VENTE Le contrat de prestation de service se compose des pièces suivantes formant un ensemble : -les Conditions particulières, ci-après, -les Conditions générales, ci-après, -le bon de commande.

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mardi 9 novembre 2010 N de pourvoi: 08-40535 Publié au bulletin Rejet Mme Collomp (président), président SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Masse-Dessen

Plus en détail

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici.

D autres questions? Votre partenaire en cas de litige lié à votre logement TCS Protection juridique immeuble Plier la carte, humecter et coller ici. Demande d assurance D autres questions? Oui, je veux vivre dans mon logement en toute sérénité et souscris l assurance TCS Protection juridique immeuble au prix de CHF 60. par an. Nous sommes à votre disposition

Plus en détail

Règlement de la Recommandation en ligne des noms de domaines gérés par l'afnic

Règlement de la Recommandation en ligne des noms de domaines gérés par l'afnic Règlement de la Recommandation en ligne des noms de domaines gérés par l'afnic Article 1 : Objet 1.1 Le CMAP met à la disposition des usagers de l Internet, conformément à la Charte de nommage de l Association

Plus en détail

Décision n 2010 621 DC. Dossier documentaire

Décision n 2010 621 DC. Dossier documentaire Décision n 2010 621 DC Résolution tendant à adapter le chapitre XI bis du règlement du Sénat aux stipulations du traité de Lisbonne concernant les parlements nationaux Dossier documentaire Source : services

Plus en détail