Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel"

Transcription

1 Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Guide d exercice professionnel

2 PROCÉDURE À SUIVRE EN CAS DE REPRISE D'UN DOSSIER Le texte La procédure Le cas général : le client fait appel à un autre membre de l'ordre (modèles de lettres) Les cas particuliers : Le client ne conteste pas les honoraires du prédécesseur mais reste néanmoins devoir un solde d'honoraires (modèles de lettres) Le client conteste les honoraires du prédécesseur qui exerce son droit de rétention (modèles de lettres) Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 1

3 I. LE TEXTE Article 23 du code de déontologie : «Les personnes mentionnées à l article 1 er appelés par un client ou adhérent à remplacer un confrère ne peuvent accepter leur mission qu'après en avoir informé ce dernier. «Elles s assurent que l'offre n'est pas motivée par la volonté du client ou adhérent d'éluder l'application des lois et règlements ainsi que l'observation par les personnes mentionnées à l article 1 de leur devoirs professionnels. «Lorsque les honoraires dus à leur prédécesseur résultent d'une convention conforme aux règles professionnelles, elles doivent s efforcer d obtenir la justification du paiement desdits honoraires avant de commencer leur mission. A défaut, elles doivent en référer au président du conseil régional de l ordre et faire toutes réserves nécessaires auprès du client avant d'entrer en fonction. «Lorsque ces honoraires sont contestés par le client ou adhérent, l une des personnes mentionnés à l article 1 er appelée à remplacer un confrère suggère par écrit à son client de recourir à la procédure de conciliation ou d'arbitrage de l'ordre visée aux articles 19 et 20. «Le prédécesseur favorise, avec l accord du client ou adhérent, la transmission du dossier.» II. LA PROCÉDURE Différents cas peuvent se présenter : le cas général et des cas particuliers. II.1. Le cas général (cas n o 1) Le client fait appel à un autre membre de l'ordre (modèles ). II.2. Les cas particuliers (cas n o 2 et 3) le client ne conteste pas les honoraires du prédécesseur mais reste néanmoins devoir un solde d'honoraires (modèles ) ; le client conteste les honoraires du prédécesseur qui exerce son droit de rétention (modèles bis 3.3.). Dans ces deux cas, le problème naît souvent d'un arriéré d'honoraires du client vis à vis du prédécesseur : quelle doit être alors l'attitude du nouvel expert-comptable? S'il n'y a pas contestation sur le montant des honoraires dus, ce dernier peut entrer en fonction après avoir alerté son Président de Conseil régional et fait par écrit les réserves nécessaires auprès de son client. S'il y a contestation des honoraires dus, il devra conseiller par écrit à son client de recourir à la procédure de conciliation ou d'arbitrage du Conseil régional de l'ordre ; il ne saurait toutefois refuser de prendre le client sans risquer de se trouver en situation de refus de prestation de service. Ce point a été souligné dans une lettre adressée le 29 février 1996 par la Direction générale de la concurrence au président du Conseil supérieur. Il y a donc lieu de considérer que, quel que soit la cas de figure (hormis celui d'empêchement légitime), un expert-comptable ne peut refuser le dossier d'un client. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 2

4 Cas n o 1 Modèle 1 (1 re lettre) Nous avons été sollicités par M.. (dirigeant de l'entreprise.) pour assurer une mission de. à compter du. Conformément à l'article 23 de notre code déontologie, nous vous prions de bien vouloir nous faire savoir si rien ne s'oppose à notre entrée en fonction sur ce dossier. Cas n o 1 Modèle 2 (réponse à la 1 re lettre) Nous vous accusons réception de votre courrier du. Nous n'avons pas de remarque à formuler en ce qui concerne votre entrée en fonction sur le dossier. Cas n o 1 Modèle 3 (2 e lettre en cas de non-réponse à la 1 re lettre) Dans un courrier. du nous vous informions avoir été sollicité par M.. pour assurer une mission de. Sans réponse de votre part à ce jour*, je considère que rien ne s'oppose à mon entrée en fonction sur ce dossier. Veuillez croire, cher Confrère, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs. * 15 jours après l'envoi de la première lettre. Cas n o 2 Modèle 1 (1 re lettre) Nous avons été sollicités par M.. (dirigeant de l'entreprise.) pour assurer une mission de. à compter du. Conformément à l'article 23 de notre code de déontologie, nous vous prions de bien vouloir nous faire savoir si rien ne s'oppose à notre entrée en fonction sur ce dossier. Cas n o 2 Modèle 2 (réponse à la 1 re lettre) Nous vous accusons réception de votre courrier du. relatif à votre entrée en fonction sur le dossier. Nous vous précisons que nous n'avons pas été réglé du solde de nos honoraires dont le montant n'est d'ailleurs pas contesté par M.. Par conséquent, nous vous remercions de bien vouloir faire les réserves nécessaires auprès de M.. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 3

5 Cas n o 2 Modèle 3 (suite à la réponse à la 1 re lettre) Monsieur le Président, M.., dirigeant de l'entreprise., m'a sollicité pour assurer une mission de. à compter du. à la suite de notre confrère M.. M.. restant devoir des honoraires à notre confrère, je vous serais obligé de bien vouloir me donner acte de mon entrée en fonction. Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs. Cas n o 3 Modèle 1 (1 re lettre) Nous avons été sollicités par M.. (dirigeant de l'entreprise ) pour assurer une mission de. à compter du. Conformément à l'article 23 de notre code de déontologie, nous vous prions de bien vouloir nous faire savoir si rien ne s'oppose à notre entrée en fonction sur ce dossier. Cas n o 3 Modèle 2 (réponse à la 1 re lettre) Nous vous accusons réception de votre courrier. du relatif à votre entrée en fonction sur le dossier. Nous vous précisons que nous n'avons pas été réglé du solde de nos honoraires dont le montant est contesté par M.. Nous vous remercions de bien vouloir suggérer par écrit à M.. de recourir à un règlement amiable de ce litige par la voie de la conciliation ou de l'arbitrage du Président du Conseil régional. Cas n o 3 Modèle 2 bis (autre réponse à la 1 re lettre) Nous avons pris acte des termes de votre courrier en date du. que M.. (dirigeant de l'entreprise.) vous avait sollicité pour vous confier une mission de. Nous vous précisons que nous n'avons pas obtenu le règlement du solde de nos honoraires dont le montant est contesté par M.. et que nous exerçons notre droit de rétention. Nous vous remercions de bien vouloir suggérer à M.. de recourir à un règlement amiable de ce litige par la voie de l'arbitrage du Président du Conseil régional et éventuellement la consignation du montant litigieux au compte séquestre du Conseil régional (ou tout autre séquestre à sa convenance) ; cette formalité permettrait à M.. de rentrer en possession de son dossier. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 4

6 Cas n o 3 Modèle 3 (suite à la réponse à la 1 re lettre) Monsieur le Président, M.., dirigeant de l'entreprise., m'a sollicité pour assurer une mission de. à compter du. à la suite de notre confrère M.. M.. restant devoir des honoraires à notre confrère, je vous serais obligé de bien vouloir me donner acte de mon entrée en fonction. Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs. Copyright Février 2008 Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France - 5

PROCEDURE EN CAS DE REPRISE DE DOSSIERS

PROCEDURE EN CAS DE REPRISE DE DOSSIERS PROCEDURE EN CAS DE REPRISE DE DOSSIERS Avril 2014 Page 1 SOMMAIRE 1. Article 163 du code de déontologie... 4 2. Champ d application... 4 3. A quel moment adresser le courrier de reprise?... 5 4. Si des

Plus en détail

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Guide d exercice professionnel LE DROIT DE RETENTION DE L EXPERT-COMPTABLE : CONDITIONS D EXERCICE Les textes Conditions générales d'exercice du

Plus en détail

Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable

Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable Audit Conseils Travaux d'expertise Comptable A.C.T.E. Inscrite au tableau de l'ordre des Experts Comptables région Paris Ile-de-France. Commissaire aux comptes Cie de Versailles Siège social / 16, rue

Plus en détail

déontologie Code de Janvier 2015 Inclus dans Réglementation du professionnel de l expertise comptable RÉFÉRENCES D EXPERT

déontologie Code de Janvier 2015 Inclus dans Réglementation du professionnel de l expertise comptable RÉFÉRENCES D EXPERT Code de 20 15 RÉFÉRENCES D EXPERT déontologie Janvier 2015 Inclus dans Réglementation du professionnel de l expertise comptable COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE 1 SOMMAIRE SECTION 1 DEVOIRS GENERAUX

Plus en détail

Elle a été créé le 23/09/98 sous forme de Société Commerciale.

Elle a été créé le 23/09/98 sous forme de Société Commerciale. Toulouse, le 2 octobre 2003. EURL TEST 31000 TOULOUSE Nos Réf. : Madame la Gérante, Vous avez bien voulu nous consulter en qualité d'expert-comptable pour vous assister dans la gestion de votre entreprise.

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D ARBITRAGE DES COMPTES DES MEMBRES DE L ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D ARBITRAGE DES COMPTES DES MEMBRES DE L ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D ARBITRAGE DES COMPTES DES MEMBRES DE L ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC SECTION I CONCILIATION Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 88; 1994,

Plus en détail

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration.

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration. M...... Madame, Monsieur, Vous avez bien voulu nous consulter en qualité d expert-comptable pour une mission de présentation des comptes annuels de votre activité. Nous vous remercions de cette marque

Plus en détail

Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable

Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable p.1 Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable Version consolidée du code au 30 décembre 2011. Edition : 2014-03-16 Production de droit.org. Dans la même collection, retrouvez les

Plus en détail

Intervention des experts-comptables

Intervention des experts-comptables Stage de Préparation à l Installation Intervention des experts-comptables PLAN DE L'INTERVENTION Présentation de la profession d'expert-comptable Présentation des missions de l expert-comptable Présentation

Plus en détail

Code. de déontologie. des professionnels de l'expertise comptable

Code. de déontologie. des professionnels de l'expertise comptable Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable 2 La déontologie organise et contrôle les principes d action et de relations professionnelles Une définition Du grec «deon-ontos», ce qu

Plus en détail

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client M... Vous avez souhaité nous confier le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. La mission qui nous est confiée comprend

Plus en détail

QUELQUES FORMULES DE CORRESPONDANCE

QUELQUES FORMULES DE CORRESPONDANCE QUELQUES FORMULES DE CORRESPONDANCE LES FORMULES DE SALUTATION Messieurs, Cher, chère Cher ami INFORMER, ANNONCER o J ai le plaisir de vous informer que o Je suis très heureux de vous dire o Pour de plus

Plus en détail

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction.

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction. Objet Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone La date Monsieur, Madame, Mademoiselle Formules d introduction Texte Formules de conclusion signature Objet numéro d abonné, du client votre

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D'ARBITRAGE DES COMPTES DES MÉDECINS

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D'ARBITRAGE DES COMPTES DES MÉDECINS Loi médicale (L.R.Q., c. M-9, a. 3) Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 88) SECTION I CONCILIATION 1. Le syndic transmet une copie du présent règlement à tte personne qui lui en fait la demande.

Plus en détail

Les paies sont arrêtées tous les.. du mois (voir détail en annexe)

Les paies sont arrêtées tous les.. du mois (voir détail en annexe) LETTRE DE MISSION SOCILE M., Vous avez souhaité nous confier (choisir la formule) : le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. en relation avec notre mission comptable, le traitement

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel Document d information Novembre 2009 Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel AIDE A LA MOBILITE Chaque banque propose un service d aide à la mobilité aux clients qui souhaitent les moyens

Plus en détail

Nous souhaitons vous préciser par la présente les conditions de notre intervention.

Nous souhaitons vous préciser par la présente les conditions de notre intervention. Toulouse, le 15 mars 2008 SARL Nos réf... Messieurs, Vous avez souhaité nous confier le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. La mission qui nous est confiée comprend l élaboration

Plus en détail

Arrondissement judiciaire de LIEGE VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE. Préambule : portée du vade-mecum

Arrondissement judiciaire de LIEGE VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE. Préambule : portée du vade-mecum VADE-MECUM DE L EXPERTISE JUDICIAIRE (Document réalisé par une commission composée de magistrats, d avocats et d experts spécialisés en matière de construction). Préambule : portée du vade-mecum Le but

Plus en détail

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE SURVEILLANCE Paris, le.. M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de

Plus en détail

Acceptation et maintien des missions. Acceptation. Analyse Contrôle Conformité. collection pratique professionnelle

Acceptation et maintien des missions. Acceptation. Analyse Contrôle Conformité. collection pratique professionnelle Déjà paru dans la collection : Pratique d Expert La lettre de mission, en pratique A paraître dans la collection : Pratique d Expert La supervision et la délégation Le rapport La maîtrise de la qualité

Plus en détail

La déontologie de l'agent immobilier

La déontologie de l'agent immobilier La déontologie de l'agent immobilier Introduction Déontologie: «L'Ensemble des règles et des devoirs qui régissent une profession, la conduite de ceux qui l'exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs

Plus en détail

CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT DE REMPLACEMENT

CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT DE REMPLACEMENT CLAUSES RELATIVES AU CONTRAT DE REMPLACEMENT Chères Consœurs, Chers Confrères, Mesdames, Messieurs, Ce document a pour finalité d accompagner les Masseurs-Kinésithérapeutes inscrits à l Ordre dans la rédaction

Plus en détail

I. VOUS DISPOSEZ DU LOGICIEL PERMETTANT LA TELETRANSMISSION SOUS FORMAT EDI-TDFC.

I. VOUS DISPOSEZ DU LOGICIEL PERMETTANT LA TELETRANSMISSION SOUS FORMAT EDI-TDFC. Paris, le... Monsieur, Madame, Votre client, la société..., cabinet d'avocats, adhérent de l'anaafa, nous a fait savoir qu'il ne vous avait pas donné mandat pour la télétransmission de sa déclaration de

Plus en détail

1. DESCRIPTION DE NOS PRESTATIONS

1. DESCRIPTION DE NOS PRESTATIONS SCI STOMAX Monsieur Xavier POUYAT 12 rue Sébastopol 37000 TOURS TOURS, le 19 février 2015 Par mail : xavierpouyat@yahoo.fr Affaire : STOMAX (SCI) - N/Réf. : 15.02179/FL Cher Docteur, Je fais suite à notre

Plus en détail

Montpellier, le 25 juin 20115

Montpellier, le 25 juin 20115 Monsieur Edouard GEFFRAY Secrétaire Général de la CNIL 8, rue Vivienne 75083 PARIS CEDEX 02 V/ référence : EGA/PKN/D1151108 Objet : Audition des a gents de recherches privées Montpellier, le 25 juin 20115

Plus en détail

NOTE DE REFLEXION SUR LA MISSION DU REVISEUR DANS UN PLAN DE STOCK OPTION DECEMBRE 1999

NOTE DE REFLEXION SUR LA MISSION DU REVISEUR DANS UN PLAN DE STOCK OPTION DECEMBRE 1999 NOTE DE REFLEXION SUR LA MISSION DU REVISEUR DANS UN PLAN DE STOCK OPTION DECEMBRE 1999 Le statut fiscal des options sur actions ou parts bénéficiaires octroyées en raison ou à l'occasion de l'activité

Plus en détail

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE TENUE Paris, le... M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de nous confier

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES D'INTERVENTION COMMUNES À L'ENSEMBLE DES SOLUTIONS ÇA COMPTE POUR MOI I. PRÉAMBULE Ça Compte Pour Moi est un service innovant d Expertise-Comptable en

Plus en détail

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable Marc AUFORT Expert comptable Commissaire aux comptes Laure CAUCAT Expert comptable Commissaire aux comptes... Nos réf. : / / PROPOSITION DE MISSION

Plus en détail

AUTRES MISSIONS CONCOURANT A L ETABLISSEMENT DES COMPTES

AUTRES MISSIONS CONCOURANT A L ETABLISSEMENT DES COMPTES Mauro Michelini Commissaire aux comptes Aix-en-Provence (FR) Ordre Experts-Comptables Marseille (FR) Revisore Contabile (I) Ordine Dottori Commercialisti di Milano (I) CT del Giudice - Tribunale di Milano

Plus en détail

DOSSIER de DEMANDE de SUBVENTION 2009

DOSSIER de DEMANDE de SUBVENTION 2009 Ville d'allauch Maison de la Vie Associative BP 64-13718 ALLAUCH Cedex Tél : 04.91.07.81.79 - Fax : 04.91.07.81.78 DOSSIER de DEMANDE de SUBVENTION 2009 A s s o c i a t i o n l o i d u 1er j u i l l e

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur. Médi-Garde

Règlement d ordre intérieur. Médi-Garde Règlement d ordre intérieur Médi-Garde Généralités : La garde médicale assure la continuité des soins les week-ends et les jours fériés ainsi que le prévoit le Code de Déontologie médicale (articles 113

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION Version du 1 er Septembre 2015 ENTRE La Collectivité dont le numéro SIRET est :, représenté par, en sa qualité de,

Plus en détail

Arrêté royal du 1 er mars 1998 fixant le règlement de déontologie des experts-comptables

Arrêté royal du 1 er mars 1998 fixant le règlement de déontologie des experts-comptables Arrêté royal du 1 er mars 1998 fixant le règlement de déontologie des experts-comptables Source : Arrêté royal du 1 er mars 1998 fixant le règlement de déontologie des experts-comptables (Moniteur belge,

Plus en détail

LETTRE DE MISSION. Monsieur ******; dénommé dans la présente convention "le mandant",

LETTRE DE MISSION. Monsieur ******; dénommé dans la présente convention le mandant, LETTRE DE MISSION Entre les soussignés : Messieurs RAMET Christophe (Administrateur délégué), comptable fiscaliste agréé I.P.C.F. n 103529, et CHAUVAUX David, comptable fiscaliste agréé I.P.C.F. n 100470

Plus en détail

US ET COUTUMES DE L ORDRE DES AVOCATS

US ET COUTUMES DE L ORDRE DES AVOCATS US ET COUTUMES DE L ORDRE DES AVOCATS I. PRINCIPES 1. Le privilège souverain de l avocat réside en son indépendance absolue, notamment à l égard de son client. Cette indépendance doit être comprise comme

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n ETABLI ENTRE Madame Monsieur Domicilié(e) : ET DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n France La Société Domiciliée : FREECADRE Les portes d'uzès - 1 rue Vincent Faita 30000 Nîmes France Représentée par

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire

Guide de la mobilité bancaire Guide de la mobilité bancaire Service communication SwissLife Banque Privée 10/2009 SwissLife Banque Privée -Siège social : 7, place Vendôme - 75001 Paris - SA au capital de 36.470.960 382 490 001 RCS

Plus en détail

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LUXEMBOURG. Norme sur les diligences professionnelles de l expert-comptable qui agit comme domiciliataire de sociétés

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LUXEMBOURG. Norme sur les diligences professionnelles de l expert-comptable qui agit comme domiciliataire de sociétés ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LUXEMBOURG Norme sur les diligences professionnelles de l expert-comptable qui agit comme domiciliataire de sociétés Cette norme professionnelle a été adoptée lors de l'assemblée

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 09/2013 du 28 mars 2013

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 09/2013 du 28 mars 2013 1/7 Avis n 09/2013 du 28 mars 2013 Objet: demande d avis sur le projet d arrêté royal réglant certains contrats d assurance visant à garantir le remboursement du capital d un crédit hypothécaire (CO-A-2013-006)

Plus en détail

Décision n 05-D-56 du 21 octobre 2005 relative à des pratiques mises en œuvre par le barreau d'évry

Décision n 05-D-56 du 21 octobre 2005 relative à des pratiques mises en œuvre par le barreau d'évry RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 05-D-56 du 21 octobre 2005 relative à des pratiques mises en œuvre par le barreau d'évry Le Conseil de la concurrence (Commission Permanente), Vu la lettre, enregistrée

Plus en détail

L appelant a été poursuivi devant la Chambre exécutive pour les griefs suivants :

L appelant a été poursuivi devant la Chambre exécutive pour les griefs suivants : Juridiction : Chambre d appel d expression française Date : 07/08/2012 Type de décision : par défaut Numéro de décision : 769 Syndic prélèvement indu de sommes non convocation d assemblées générales non

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 3/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 26 Mars 2010 Commission n 3 Transports, Déplacements et Voirie Commission n 7 Finances DIRECTION DES TRANSPORTS RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

E 22 LES FORMALITES DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL. Mai 2011

E 22 LES FORMALITES DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL. Mai 2011 E 22 LES FORMALITES DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL Mai 2011 Pour toute précision concernant le contenu de ce document, contacter M. Eric CROIZET ou Mme Magali REBMANN Tél : 03.88.19.79.32 courriel

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie

République Islamique de Mauritanie République Islamique de Mauritanie Projet Banque Mondiale IDF N TF 053981 Appui de la profession d expertise comptable et d audit ACTIVITE 2 CONTROLE QUALITE mai 2006 1 CONTR LE DE QUALIT GUIDE DE CONDUITE

Plus en détail

Fiche 16 La rupture du contrat à durée indéterminée. Modèle de convocation à un entretien préalable (licenciement personnel)

Fiche 16 La rupture du contrat à durée indéterminée. Modèle de convocation à un entretien préalable (licenciement personnel) 16.2 Modèles Vous trouverez les modèles suivants : Modèle d accord de rupture amiable Modèle de convocation à un entretien préalable (licenciement personnel) Modèle de notification de licenciement pour

Plus en détail

LETTRE DE MISSION GENERALE DE PRESENTATION DES COMPTES

LETTRE DE MISSION GENERALE DE PRESENTATION DES COMPTES Mauro Michelini Commissaire aux comptes Aix-en-Provence (FR) Ordre Experts-Comptables Marseille (FR) Revisore Contabile (I) Ordine Dottori Commercialisti di Milano (I) CT del Giudice - Tribunale di Milano

Plus en détail

MaGerance. Le Guide. MaGerance prend également en charge l envoi par La Poste de vos courriers à votre locataire.

MaGerance. Le Guide. MaGerance prend également en charge l envoi par La Poste de vos courriers à votre locataire. Gestion locative en ligne depuis 2004 MaGerance Le Guide MaGerance vous permet de gérer vous-même vos biens 7/7j 24/24 à partir de votre boite email ou à partir de votre espace privé sur www.gerancecenter.com.

Plus en détail

~.~ CSCA CHAMBRE SYNDICALE DES COURTIERS O'ASSURANCES CODE MORAL

~.~ CSCA CHAMBRE SYNDICALE DES COURTIERS O'ASSURANCES CODE MORAL ~.~ CHAMBRE SYNDICALE DES COURTIERS O'ASSURANCES CODE MORAL Le courtier, en raison même de l'importance des intérêts qui lui sont confiés, est tenu de se conformer scrupuleusement aux devoirs que lui imposent

Plus en détail

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE CLUB-MANAGER

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE CLUB-MANAGER REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE CLUB-MANAGER IMMOBILIER ARTICLE 1: SOCIETE ORGANISATRICE La société CLUB MANAGER IMMOBILIER,, dont le siège social est situé 2 rue de l Archinière ière 69970 SAINT

Plus en détail

LE RôLE ET LEs services du syndic

LE RôLE ET LEs services du syndic Le Rôle et les services du syndic La présente brochure a pour seul objectif de donner de l information sur le rôle et les services du syndic de l Ordre des comptables agréés du Québec. Elle ne vise pas

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19 ETABLI ENTRE DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19 Monsieur ou MAdame Domicilié(e) : xxxxxxx 83000 Toulon France FRANCE ET La Société Domiciliée : FREECADRE IMMOBILIER Les portes d'uzès

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MM les Présidents Date : 12/11/79 des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : CNAMTS Réf. :

Plus en détail

La Réforme de la Profession. Décret N 2012-432 du 30 mars 2012

La Réforme de la Profession. Décret N 2012-432 du 30 mars 2012 La Réforme de la Profession Décret N 2012-432 du 30 mars 2012 relatif à l exercice de l activité d expertise comptable V1-1 En quelques mots, 34 pages, 203 articles, 4 titres, 10 chapitres et 12 décrets

Plus en détail

SCP DE VILLENEUVE CREPIN HERTAULT Avocats Associés

SCP DE VILLENEUVE CREPIN HERTAULT Avocats Associés SCP DE VILLENEUVE CREPIN HERTAULT Avocats Associés 38 bis boulevard de Belfort - 80000 AMIENS 03 22 92 53 98 03 22 92 81 58 @ scpdevilleneuvecrepin@wanadoo.fr CONVENTION D HONORAIRES ENTRE Ci-après dénommée

Plus en détail

Conditions Générales de Vente des Prestations de Service d Etude

Conditions Générales de Vente des Prestations de Service d Etude La société Cédric Pascal Soler EIRL nommée EDS - INFRA, ayant son siège social à BAINS les BAINS prise en la personne de M. SOLER Cédric Ayant la fonction de : Gérant du Bureau d étude Ci-après dénommé

Plus en détail

DOSSIER SCI SOMMAIRE. Option pour l assujettissement à la TVA. Mandat TVA et ordre de virement bancaire de la TVA sur le compte du client

DOSSIER SCI SOMMAIRE. Option pour l assujettissement à la TVA. Mandat TVA et ordre de virement bancaire de la TVA sur le compte du client Cabinet Normand d'expertise Comptable et de Conseil Stéphanie CARPENTIER Joëlle le CLERC Dominique LEROY Philippe VANNESTE Experts Comptables Diplômés Commissaires aux Comptes Associés DES Gestion de Patrimoine

Plus en détail

Contrat d'association sans mise en commun des honoraires

Contrat d'association sans mise en commun des honoraires Contrat d'association sans mise en commun des honoraires Entre les soussignés : 1) nom, prénom, qualification professionnelle, adresse privée, matricule national, code médecin 2) etc. il a été convenu

Plus en détail

CONTRAT DE COMMISSION

CONTRAT DE COMMISSION CONTRAT DE COMMISSION ENTRE La Société E2G PHOTONICS MARKETPLACE, S.A.R.L. au capital de 60.000, Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Versailles sous le numéro B 794 547 570, Dont le

Plus en détail

Workshop - Etudes de cas

Workshop - Etudes de cas Workshop - Etudes de cas Exemple de cas I A Déroulement de l accident 1. Le 22.1.2003, le preneur d assurance «A» de l assureur allemand défendeur «X» se rendait à moto de Strasbourg à Colmar. La demanderesse

Plus en détail

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES - 247 - MEILLEURES PRATIQUES 5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES 5.1 INTRODUCTION Les exemples de meilleures pratiques préparés par le Groupe de travail des problèmes douaniers intéressant les transports

Plus en détail

La correspondance avec les banques

La correspondance avec les banques La correspondance avec les banques 1. Désaccord au sujet d un extrait de compte EXEMPLE 1 Messieurs, OBJET : relevé du livret d'épargne n 987-5566773-5 4. Le relevé annuel relatif à la situation du livret

Plus en détail

Lettre type pour une demande de copie d'acte de décès

Lettre type pour une demande de copie d'acte de décès Lettre type pour une demande de copie d'acte de décès Maire de... Service de l'etat civil Objet : demande de copie d'acte de décès. A..., le... Suite au décès de Monsieur (Madame ou Mademoiselle)... [nom

Plus en détail

La procédure de fixation de l honoraire

La procédure de fixation de l honoraire Session de formation Dijon 22, 23 et 24 novembre 2012 La procédure de fixation de l honoraire Rapport de M. le Bâtonnier Bruno ZILLIG Bâtonnier du Barreau de Nancy INTRODUCTION L avocat français bénéficie,

Plus en détail

US ET COUTUMES I. PRINCIPES

US ET COUTUMES I. PRINCIPES US ET COUTUMES I. PRINCIPES Art. Indépendance Le privilège souverain de l avocat réside en son indépendance absolue, notamment à l égard de son client. Cette indépendance doit être comprise comme un devoir

Plus en détail

CONVENTION EXPERTISE AUTOMOBILE

CONVENTION EXPERTISE AUTOMOBILE CONVENTION EXPERTISE AUTOMOBILE Article préliminaire : Les entreprises d assurances adhérentes à la présente convention dite convention «Expertise» acceptent sans réserve ce qui suit : Article premier

Plus en détail

Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com

Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com Applicables aux soumissionnaires répondant à une consultation pour un projet de marché Page

Plus en détail

Congé délivré par le bailleur en vue de vendre le logement

Congé délivré par le bailleur en vue de vendre le logement Modèles de congés* que le bailleur peut adresser au locataire en le prévenant six mois au moins avant le terme du bail par lettre recommandée avec accusé de réception ou exploit d huissier ADIL de l AIN

Plus en détail

SENAT PROJET DE LOI. relatif aux rapports entre les caisses d'assurance. maladie et les praticiens et auxiliaires médicaux. (Texte définitif.

SENAT PROJET DE LOI. relatif aux rapports entre les caisses d'assurance. maladie et les praticiens et auxiliaires médicaux. (Texte définitif. PROJET DE LOI adopté le 24 juin 1971. N 146 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1970-1971 PROJET DE LOI relatif aux rapports entre les caisses d'assurance maladie et les praticiens et auxiliaires médicaux.

Plus en détail

Contrat d'entreprise

Contrat d'entreprise Contrat d'entreprise 1 - Acceptation Le présent Contrat d'entreprise, ci-après CE, est applicable à l'ensemble des prestations et services fournis par ElOpsis Sàrl, quelles que soient par ailleurs les

Plus en détail

Assemblée Générale Extraordinaire (mise en conformité des Statuts) Assemblée Générale Ordinaire. Visite commentée du Musée - Galeries & Expositions

Assemblée Générale Extraordinaire (mise en conformité des Statuts) Assemblée Générale Ordinaire. Visite commentée du Musée - Galeries & Expositions Rennes, le 14 Octobre 2013 Chère Consœur, Cher Confrère, La DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) a récemment réalisé l audit triennal de l ARAPL Grand Ouest, du 18 mars au 22 mars 2013. Dans

Plus en détail

CONTROLE DE QUALITE OUTILS D AIDE AUX CONTROLEURS DE QUALITE. 1 le 2 juillet 2014 - V1

CONTROLE DE QUALITE OUTILS D AIDE AUX CONTROLEURS DE QUALITE. 1 le 2 juillet 2014 - V1 CONTROLE DE QUALITE OUTILS D AIDE AUX CONTROLEURS DE QUALITE 1 PREAMBULE Vous trouverez dans cette partie des outils d aide aux contrôleurs pour élaborer les conclusions de leurs rapports (tirés d un travail

Plus en détail

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire La Commission s est réunie, en formation disciplinaire, le 11 avril 2014 à 11h30 au siège de la Fédération française d athlétisme (FFA) 33 Avenue

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Fiche pratique n 9 : Les honoraires d avocat (18/01/10)

Fiche pratique n 9 : Les honoraires d avocat (18/01/10) Fiche pratique n 9 : Les honoraires d avocat (18/01/10) La profession d'avocat est une profession réglementée dont les modalités d'organisation et de fonctionnement sont strictement définies par la loi

Plus en détail

CONVENTION D'HONORAIRES EN MATIERE DE PROTECTION JURIDIQUE

CONVENTION D'HONORAIRES EN MATIERE DE PROTECTION JURIDIQUE CONVENTION D'HONORAIRES EN MATIERE DE PROTECTION JURIDIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES : - M. Né le De nationalité française, Demeurant.. Ci-après dénommé "le client" D'une part, ET : - LA SCPI DUPUY, BONNECARRERE,

Plus en détail

GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE

GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE GUIDE LUXEMBOURGEOIS DE LA MOBILITE BANCAIRE I. But du guide Le présent guide vous explique les démarches à suivre en cas de changement de compte courant à l intérieur du Luxembourg. Il décrit les services

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan de Rénovation équipement d accueil de jeunes enfants Décembre 2013 1/8 2/8 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

CONVENTION DE CONTINUITE DE SOINS ET/OU PERMANENCE DES SOINS 1

CONVENTION DE CONTINUITE DE SOINS ET/OU PERMANENCE DES SOINS 1 CONVENTION DE CONTINUITE DE SOINS ET/OU PERMANENCE DES SOINS 1 ENTRE LES SOUSSIGNES DV... Vétérinaire ou Vétérinaires de la SEP *. Inscrit(e) au Tableau de l Ordre de la Région de. Sous le numéro. Exerçant

Plus en détail

Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5

Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5 Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5 Dernière mis à jour: avril 2007 L.R.Q., chapitre D-5 Loi sur les dépôts et consignations SECTION I DU BUREAU DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS Bureau des

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 Etabli en application de l article R823-21 du Code de Commerce 1 Présentation du cabinet 1.1 Description du cabinet Monsieur Laurent ARROUASSE exerce

Plus en détail

soc. COUR DE CASSATION PRUD'HOMMES Audience publique du 24 octobre 2012 Cassation M. FROUIN, conseiller le plus ancien faisant fonction de président

soc. COUR DE CASSATION PRUD'HOMMES Audience publique du 24 octobre 2012 Cassation M. FROUIN, conseiller le plus ancien faisant fonction de président soc. PRUD'HOMMES CM COUR DE CASSATION Audience publique du 24 octobre 2012 M. FROUIN, conseiller le plus ancien faisant fonction de président Pourvoi n A 11-13.315 Cassation Arrêt n 2227 F-D LA COUR DE

Plus en détail

Commission des Praticiens en Me decine Douce du Que bec

Commission des Praticiens en Me decine Douce du Que bec Qu est-ce que l'assurance collective en milieu de travail Le présent article vise à expliquer le fonctionnement d'un contrat d'assurance collective en milieu de travail, de même que les droits dont dispose

Plus en détail

CONTRAT DE REFERENCEMENT INDEXFI.COM

CONTRAT DE REFERENCEMENT INDEXFI.COM CONTRAT DE REFERENCEMENT INDEXFI.COM ENTRE LES SOUSSIGNES : La société MASTER INVEST.COM, Société Anonyme au capital de 874 782,86 euros, immatriculée au R.C.S. de Paris sous le numéro 433 430 139 - dont

Plus en détail

STATUTS DE LA MARQUE "S.E.I."

STATUTS DE LA MARQUE S.E.I. SYNDICAT DE L'EMBALLAGE INDUSTRIEL (S.E.I.) 33, rue de Naples - 75008 PARIS Tél. : 01 53 42 15 53 - Fax : 01 53 42 15 51 STATUTS DE LA MARQUE "S.E.I." DECEMBRE 1997 STATUTS DE LA MARQUE "S.E.I." APPLICABLES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 11 H-1-01 N 167 du 18 SEPTEMBRE 2001 11 CAD / 1 NOTE DU 10 SEPTEMBRE 2001 QUESTIONS DIVERSES D ADMINISTRATION GENERALE AGREMENTS POUR L EXECUTION

Plus en détail

Nous vous en remercions par avance au nom de la confédération Jeunesse au Plein Air, mais aussi et surtout au nom de tous les enfants et les jeunes.

Nous vous en remercions par avance au nom de la confédération Jeunesse au Plein Air, mais aussi et surtout au nom de tous les enfants et les jeunes. Madame, Monsieur l'inspecteur d'académie Madame, Monsieur l'inspecteur de l'éducation nationale Objet : Campagne de solidarité de La Jeunesse au Plein Air Monsieur l Inspecteur d Académie, Les enseignants,

Plus en détail

Pratique de l'office de conciliation quant aux conditions nécessaires à l'ouverture d'une procédure (Etat 09/15)

Pratique de l'office de conciliation quant aux conditions nécessaires à l'ouverture d'une procédure (Etat 09/15) 1 Pratique de l'office de conciliation quant aux conditions nécessaires à l'ouverture d'une procédure (Etat 09/15) Selon l'article 8 du Règlement de procédure et portant sur les émoluments, une procédure

Plus en détail

MANDAT D'ASSISTANCE DANS LA MOBILISATION DE CAPITAUX PERMANENTS

MANDAT D'ASSISTANCE DANS LA MOBILISATION DE CAPITAUX PERMANENTS MANDAT D'ASSISTANCE DANS LA MOBILISATION DE CAPITAUX PERMANENTS ENTRE : La Société (1), Société anonyme au capital de (2) uro, dont le siège social est à (3), immatriculée au registre du commerce et des

Plus en détail

Expertise comptable et secret professionnel

Expertise comptable et secret professionnel Réflexions d expert Expertise comptable et secret professionnel Edition 2014 collection pratique professionnelle EXPERTISE COMPTABLE ET SECRET PROFESSIONNEL Les travaux de mise à jour ont été coordonnés

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mesdames et Messieurs les Directeurs Date : des Caisses Primaires d Assurance Maladie 18/03/99 (pour

Plus en détail

CONVENTION DÉFENSE REPRÉSENTATION CONSEIL. CONDITIONS GENERALES édition 2014

CONVENTION DÉFENSE REPRÉSENTATION CONSEIL. CONDITIONS GENERALES édition 2014 CONVENTION DE DÉFENSE REPRÉSENTATION CONSEIL CONDITIONS GENERALES édition 2014 Madame, Monsieur, Tout interlocuteur qui, dans une relation ne prend pas la peine d apposer sa signature au bas d un engagement,

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E SOC. ELECTIONS CF. Audience publique du 13 février 2013. Cassation partielle sans renvoi

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E SOC. ELECTIONS CF. Audience publique du 13 février 2013. Cassation partielle sans renvoi SOC. ELECTIONS CF COUR DE CASSATION Audience publique du 13 février 2013 M. LACABARATS, président Cassation partielle sans renvoi Pourvoi n o V 12-19.662 Arrêt n o FS-P+B+R R É P U B L I Q U E F R A N

Plus en détail

1 ) La Société FA... F... F... GC E... dont les services administratifs et commerciaux sont (...), Paris et le siége social (...

1 ) La Société FA... F... F... GC E... dont les services administratifs et commerciaux sont (...), Paris et le siége social (... Cour d'appel de Paris 15ème chambre, section A Parties en cause : 1 ) La Société FA... F... F... GC E... dont les services administratifs et commerciaux sont (...), Paris et le siége social (...), Nice,

Plus en détail

Conditions générales de prestation de services. Conditions générales de prestation de services d'auxseo

Conditions générales de prestation de services. Conditions générales de prestation de services d'auxseo 1 / 8 d'auxseo Article 1 : Objet Les présentes conditions régissent les relations entre le Prestataire et le Client dans le cadre de la vente de prestations de services. Le Client s engage à disposer du

Plus en détail

Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch

Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch Division sécurité au travail Secteur industrie, arts et métiers Avenue de la Gare 23 Case postale 287 1001 Lausanne Téléphone 021 310 80 40 Téléfax 021 310 80 49 Compte postal 60-700-6 www.suva.ch suva

Plus en détail