Profession, conditions de l'organisation du travail et détresse psychologique: Le travail est-il vraiment à mettre en cause?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Profession, conditions de l'organisation du travail et détresse psychologique: Le travail est-il vraiment à mettre en cause?"

Transcription

1 Profession, conditions de l'organisation du travail et détresse psychologique: Le travail est-il vraiment à mettre en cause? Alain Marchand École de relations industrielles et GRASP Université de Montréal

2 Santé mentale chez les personnes en emploi La profession et les conditions de l organisation du travail sont-elles vraiment des déterminants de la détresse psychologique?

3 LES CONNAISSANCES Professions à risque Cols blancs Cols bleus Semi-professionnels Superviseurs Ouvriers non-qualifiés Contribution spécifique: 2%-4% de la variation totale

4 Conception des tâches: Travail répétitif, faible niveau d utilisation des compétences et d autorité décisionnelle Demandes: physiques, psychologiques, émotionnelles, contractuelles (heures travaillées, horaire de travail) Relations sociales: faible soutien social (collègues et supérieurs), harcèlement (physique, psychologique,sexuel) Gratifications: Organisation du travail insécurité d emploi, promotion, salaire, motivations, reconnaissance, prestige

5 Modèles explicatifs Demandes-contrôle (Karasek, 1979) Demandes-contrôle-soutien (Karasek et Theorell, 1990) Déséquilibre efforts-récompenses (Siegrist, 1996)

6 Hors-travail Famille: statut marital, statut parental, statut économique, tensions martiales et parentales, conciliation travailfamille Réseau social: soutien, taille du réseau, intégration

7 Individu Démographie: Genre (femme), âge, éducation État de santé: Santé physique, détresse antérieure Traits de personnalité: Type A, résistante, affects négatifs, estime de soi, sentiment de contrôle, de cohésion, d efficacité Stratégies d ajustement: Éviter d en parler, porter le blâme sur soi, rechercher la confrontation Habitudes de vie: Alcool, tabac, activités physiques Événements de vie: Récents (divorce, mortalité, etc.) et passés (abus d alcool/drogues des parents, divorce des parents, etc.)

8 LIMITES La contribution spécifique du travail à la santé mentale demeure un objet controversé Pas d approche intégrative travail-hors-travail-individu Peu d échantillons représentatifs de la main-d œuvre Peu d études longitudinales Ne couvrent pas simultanément la profession et les dimensions de l organisation du travail (conception de la tâche, demandes, relations sociales, gratifications) Les modèles explicatifs sont rarement confirmés empiriquement

9 MODÈLE MULTI-NIVEAUX DES DÉTERMINANTS DE LA SANTÉ MENTALE Société nationale (macro) économie, politique, culture Personnalité de l agent (micro) démographie, psychologie, habitudes de vie Structures du quotidien (meso) milieu de travail, famille, communauté, réseau social Contraintes-Ressources Stress Santé mentale (détresse psychologique)

10 QUATRE GRANDES HYPOTHÈSES SUR LE RÔLE DU TRAVAIL La structure professionnelle et les contraintes-ressources du milieu de travail contribuent de manière indépendante au problème de la détresse psychologique. Les relations entre certaines contraintes-ressources du travail et la détresse psychologique changent de forme ou d intensité à partir d un point de rupture (effet non linéaire). L effet des contraintes-ressources du travail sur la détresse psychologique varie selon la position de l agent dans la structure professionnelle. La personnalité de l agent, la famille et le réseau social horstravail modulent (interaction) les effets des contraintesressources sur la détresse psychologique

11 MÉTHODOLOGIE

12 Données Enquête sociale et de santé du Québec (ESSQ) de Santé Québec et l Institut de la statistique du Québec: Transversale Trois phases: 1987, et 1998 Sélection 15 ans et plus en emploi N ~ avec 419 professions Enquête nationale sur la santé de la population (ENSP) de Statistique Canada: Longitudinale Quatre cycles de deux ans: à Sélection ans et plus en emploi au cycle 1 N ~ avec 471 professions

13 Analyses Données transversales (ESSQ): Évolution de prévalence valence: Régression logistique avec correction pour effets de plan Niveau de détresse d 1998: Régression multi-niveaux avec correction pour effets de plan Données longitudinales (ENSP): Niveau de détressed tresse: Régression multi-niveaux à mesures répétées avec correction pour effets de plan Épisodes de détresse d (simple et multiples): Régression de survie multi-niveaux à temps discret avec correction pour effets de plan

14 Synthèse des résultats

15 Prévalence de la détresse psychologique ESSQ 1987, 1992, % Accroissement des chances de vivre de la détresse = + 76% = + 19%

16 Nombre d épisodes de détresse ENSP à % Au moins un épisode = 42.9% Plus d un épisode = 18.7%

17 Probabilité de vivre un épisode de détresse ENSP à

18 LA STRUCTURE PROFESSIONNELLE Accroissement de la détresse dans le temps : Cols blancs non-qualifiés Cols bleus semi-qualifiés Cols bleus non-qualifiés (hommes) Groupes à risque: Superviseurs Cols blancs et bleus semi-qualifiés

19 LA STRUCTURE PROFESSIONNELLE Variations entre les professions ESSQ = 0,8% (niveau de détresse) ENSP-1 = 1,6% (niveau de détresse) ENSP-2 = 1,3% (épisodes répétés) = 3,0% (épisode simple) Ajusté pour l organisation du travail, la situation familiale, le réseau social et les caractéristiques personnelles (agent)

20 L ORGANISATION DU TRAVAIL Québec Niveau de détresse Canada Niveau de détresse Canada Un épisode Canada Épisodes répétés Conception de la tâche Compétences ns J ns ns Autorité décisionnelle ns Demandes du travail Physiques + ns ns ns Psychologiques J + ns ns Heures travaillées ns ns ns ns Horaire irrégulier + ns ns ns Relations sociales Harcèlement + * * * Syndicalisation ns * * * Soutien social * - ns - Gratifications Insécurité d emploi ns Salaire au rendement ns * * * Prestige professionnel ns * * * Revenu professionnel * ns ns ns + = Plus de détresse - = Moins de détresse J=relation non-linéaire ns = Non significatif * = Non disponible Ajusté pour la profession, la situation familiale, le réseau social et les caractéristiques personnelles (agent)

21 Mais : Les effets de contraintes-ressources du milieu de travail ne varient pas entre les professions

22 HORS-TRAVAIL ET INDIVIDU Québec Niveau de détresse Canada Niveau de détresse Canada Un épisode Canada Épisodes répétés Famille Statut marital (en couple) - ns ns ns Enfants dans le ménage ns ns ns - (<=5 ans) Revenu du ménage ns - ns ns Tensions avec conjoint + + ns ns Tensions avec enfants Réseau social Soutien social hors-travail Personnalité de l agent Sexe (femme) Âge Santé physique Estime de soi * ns ns ns Contrôle * Cohésion * Alcool + + ns ns Cigarettes ns + ns + Activité physique ns ns - ns Évènements stressants de l enfance + = Plus de détresse - = Moins de détresse ns = Non significatif * = Non disponible + + ns + Ajusté pour la profession et les conditions de l organisation du travail

23 Mais : La vie hors-travail et la personnalité des agents ne modèrent pas les effets des contraintes-ressources du milieu de travail

24 CONCLUSION La structure professionnelle et certaines conditions de l organisation du travail contribuent directement à l expérience de la détresse psychologique, toute chose égale par ailleurs Une organisation pathogène du travail s avère néfaste pour la santé mentale et ce, peu importe la personnalité de l individu et les autres situations stressantes ou contraignantes auxquelles il est exposé à l extérieur du milieu de travail.

25 Mais: La situation familiale, le soutien social hors-travail et les caractéristiques individuelles sont également des facteurs importants qui s additionnent à la contribution du travail Hors-travail et individu effets de médiations/suppressions: Médiation-personnalité: horaire de travail, heures travaillées, revenu professionnel Médiation famille-réseau: Utilisation des compétences Suppression-personnalité: Utilisation des compétences, autorité décisionnelle

26 Au total Le modèle multi-niveaux des déterminants de la santé mentale obtient un soutien empirique substantiel Nécessité d un élargissement des perspectives en santé mentale au travail Nécessaire renforcement de législation et de la prévention en milieu de travail: Révision de l annexe 1 et dispositions de la LATMP Programme de surveillance en entreprise Implication du législateur, des organisations patronalessyndicales et des travailleurs

27 LIMITES DES DONNÉES Données secondaires Variables importantes non-mesurées Faible consistance certaines échelles ENSP ENSP : indicateurs travail absents à certains cycles Mesurer la détresse sur de plus petits intervalles de temps

28 Travail pathogène Prévention-Régulation

29 Pour en savoir plus Marchand, Alain, Demers, Andrée; Durand, Pierre. (2005). Does work really cause distress? The contribution of occupational structure and work organization to the experience of psychological distress. Social Science and Medicine, 60, 1 : Marchand, Alain; Demers, Andrée; Durand, Pierre. (2005). Do occupation and work conditions really matter? A longitudinal analysis of psychological distress experiences among Canadian workers. Sociology of Health and Illness, 27, 5: Marchand, Alain; Durand, Pierre; Demers, Andrée. (2005). Work and Mental Health: The experience of the Quebec workforce between 1987 and Work, 25, 2:

Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source.

Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source. Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source. Ma famille, mon milieu, mes amis et ce que je suis, cela compte aussi! Alain Marchand

Plus en détail

Pierre Durand, Ph. D., MBA! Nancy Beauregard, Ph. D.! Alain Marchand, Ph. D.! Andrée Demers, Ph. D.!

Pierre Durand, Ph. D., MBA! Nancy Beauregard, Ph. D.! Alain Marchand, Ph. D.! Andrée Demers, Ph. D.! Les blessures professionnelles accidentelles et leurs déterminants : vers une meilleure compréheion du rôle joué par le secteur industriel, la profession et le genre! Pierre Durand, Ph. D., MBA! Nancy

Plus en détail

Les défis grandissants pour la recherche et l intervention en santé et sécurité au travail Gatineau, 19 et 20 juin 2012

Les défis grandissants pour la recherche et l intervention en santé et sécurité au travail Gatineau, 19 et 20 juin 2012 Présentation dans le cadre du colloque sur Les défis grandissants pour la recherche et l intervention en santé et sécurité au travail Gatineau, 19 et 20 juin 2012 Université de Montréal Nathalie Cadieux

Plus en détail

Santé mentale au travail

Santé mentale au travail Santé mentale au travail Les grandes enquêtes de santé: ce qu elles contiennent et comment y accéder Robert Arcand, INSPQ Jean Poirier, CIQSS 15 novembre 2005 Journées annuelles de santé publique Plan

Plus en détail

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d Étude chez les prépos posés s des centres d appels d d urgence : la première phase d une d démarche de prévention des troubles de santé psychologique et musculo-squelettique squelettique Présenté par Louise

Plus en détail

Étude SALVEO Deuxième volet L influence de l entreprise sur la santé mentale

Étude SALVEO Deuxième volet L influence de l entreprise sur la santé mentale Étude SALVEO Deuxième volet L influence de l entreprise sur la santé mentale Améliorer la santé mentale en milieu de travail est un incontournable pour les entreprises d aujourd hui. Selon la Commission

Plus en détail

Université de Montréal. Professions réglementées et détresse psychologique: Regards croisés avec la population en emploi au Canada

Université de Montréal. Professions réglementées et détresse psychologique: Regards croisés avec la population en emploi au Canada Université de Montréal Professions réglementées et détresse psychologique: Regards croisés avec la population en emploi au Canada Par Nathalie Cadieux École de relations industrielles Faculté des arts

Plus en détail

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale A. Atramont, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, M-N. Vercambre Fondation MGEN pour la Santé Publique, Paris MUTUELLE SANTÉ.

Plus en détail

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Alain Marchand Pierre Durand École de relations industrielles

Plus en détail

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Marie Hélène Chomienne PLRS 2011 Université d Ottawa IRHM 4E COLLOQUE INTERNATIONAL DES PROGRAMMES LOCAUX ET RÉGIONAUX DE LA SANTÉ (PLRS) 27

Plus en détail

Par: Dominique Barsalou

Par: Dominique Barsalou Le traitement juridique de la mère au foyer Par: Dominique Barsalou Conférence midi Familles en mouvance Dynamiques intergénérationnelles Mardi, 28 février 2012 Plan de la présentation Mise en contexte

Plus en détail

Document d information n o 6 sur les pensions

Document d information n o 6 sur les pensions Document d information n o 6 sur les pensions Régimes de pension des milieux Partie 6 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION 5 Fiche de sensibilisation CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? Il nous arrive fréquemment de nous interroger sur notre façon de faire les choses

Plus en détail

Santé psychologique. [ brochure d information ] Chacun son rôle pour un retour au travail réussi

Santé psychologique. [ brochure d information ] Chacun son rôle pour un retour au travail réussi Santé psychologique [ brochure d information ] Chacun son rôle pour un retour au travail réussi Chacun son rôle pour un retour au travail réussi Le rôle du comité Le comité de santé et de sécurité peut

Plus en détail

Le stress au travail et la

Le stress au travail et la 49 Le stress au travail et la santé Résumé Objectifs Le présent article décrit le stress qu éprouvent les gens dans leur milieu de travail. On y examine l association entre, d une part, les tensions et

Plus en détail

L horaire de 9 à 5 est peut-être ce que de

L horaire de 9 à 5 est peut-être ce que de L équilibre travail-vie personnelle des travailleurs de quarts Cara Williams L horaire de 9 à 5 est peut-être ce que de nombreuses personnes considèrent comme un emploi à temps plein normal. Toutefois,

Plus en détail

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC Pierre-Carl Michaud, ESG UQAM, CIRPÉE, CIRANO et Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux

Plus en détail

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003 Précarit carité de l emploi l et santé mentale (Ces-d) en France à partir de l Enquête Décennale D Santé 2002-2003 2003 Gaëlle Santin,, Christine Cohidon Département Santé Travail - InVS Indicateurs de

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

Germain Dulac Ph.D. N 2. Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec

Germain Dulac Ph.D. N 2. Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Ph.D. N 2 Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Montréal, 1er mai 2008 Les pensions alimentaires payées par les pères au Québec Page 2 Table des matières LA LOI ET LA PERCEPTION DES

Plus en détail

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la conciliation travail-famille. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi n

Plus en détail

Accord-cadre sur le congé parental

Accord-cadre sur le congé parental (14 décembre 1995) Préambule L accord-cadre ci-joint représente un engagement de l UNICE, du CEEP et de la CES à mettre en place des prescriptions minimales sur le congé parental, en tant que moyen important

Plus en détail

Votre programme d aide aux membres et à leur famille

Votre programme d aide aux membres et à leur famille Association des juristes d expression française de l Ontario Votre programme d aide aux membres et à leur famille Présenté par : Florence O Connor Date : 5 octobre 2013 01 Au programme Au sujet de Homewood

Plus en détail

le fonctionnement de l entreprise

le fonctionnement de l entreprise 2014 LE PROGRAMME D ACCUEIL Plusieurs employeurs ont un programme qui vous permet de connaître: les politiques de l entreprise vos collègues de travail le fonctionnement de l entreprise LE CHÈQUE DE PAIE!

Plus en détail

Veuillez remplir ce questionnaire si vous êtes un ÉTUDIANT EN MÉDECINE inscrit dans une université canadienne. Indiquez votre situation actuelle.

Veuillez remplir ce questionnaire si vous êtes un ÉTUDIANT EN MÉDECINE inscrit dans une université canadienne. Indiquez votre situation actuelle. Veuillez remplir ce questionnaire si vous êtes un ÉTUDIANT EN MÉDECINE inscrit dans une université canadienne. Indiquez votre situation actuelle.? Étudiant de 1 re année? Étudiant de 2 e année? Étudiant

Plus en détail

Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. Université de Rouen

Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. Université de Rouen Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot Université de Rouen Introduction Il existe en France de fortes inégalités sociales de santé, c est-à-dire des différences

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

À l ère d une GRH en transition 3 e édition

À l ère d une GRH en transition 3 e édition DelasupervisionàlagestiondesRESSOURCESHUMAINES Àl èred unegrhentransition 3 e édition Chapitre4 L analysedespostesetlaplanificationdesressources humaines 1. Parmi les méthodes suivantes, laquelle ne fait

Plus en détail

The Costs of Workplace Stress: Presentation of a Tool for Auto-Evaluation

The Costs of Workplace Stress: Presentation of a Tool for Auto-Evaluation The Costs of Workplace Stress: Presentation of a Tool for Auto-Evaluation JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR TITULAIRE DE LA CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL 1 2 3 Scale of Job stress

Plus en détail

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1 Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE Projet de loi n 1 Loi sur la représentativité des sexes sur le marché du travail Présenté par Mme Jade Boivin Ministre du Travail

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «De New York à Lac-Mégantic : accompagner le rétablissement de la communauté après un sinistre» dans le cadre des 18 es Journées

Plus en détail

Marie-Agnès Barrère-Maurisson. Seniors en emploi et conciliation travail-famille

Marie-Agnès Barrère-Maurisson. Seniors en emploi et conciliation travail-famille Seniors en emploi et conciliation travail-famille Question socio-économique éminemment actuelle : -à la croisée des problématiques et des enjeux d aujourd hui et de demain -où tous les acteurs sont impliqués

Plus en détail

LA CERTIFICATION DES RÉSIDENCES PRIVÉES POUR AÎNÉS ET LA SITUATION DANS LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

LA CERTIFICATION DES RÉSIDENCES PRIVÉES POUR AÎNÉS ET LA SITUATION DANS LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE LA CERTIFICATION DES RÉSIDENCES PRIVÉES POUR AÎNÉS ET LA SITUATION DANS LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE Forum régional Habiter, vivre et vieillir dans la région de la Capitale-Nationale : de la réflexion

Plus en détail

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés Régimes de santé des travailleurs indépendants Ernest B. Akyeampong et Deborah Sussman PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés sur le marché du travail dans les années 9 figure la croissance

Plus en détail

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée),

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2014) 1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), 2) l Enquête

Plus en détail

Karine Côté, Ph.D. Professeure adjointe

Karine Côté, Ph.D. Professeure adjointe Karine Côté, Ph.D. Professeure adjointe FORMATION 1999-2002 Post-doctorat, Law and Mental Health Program, Centre for Addiction and Mental Health et Université de Toronto. 1999 Ph.D. Psychologie - Recherche

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET DE SANTÉ PSYCHOLOGIQUE DANS LES CENTRES D URGENCE 9-1-1

LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET DE SANTÉ PSYCHOLOGIQUE DANS LES CENTRES D URGENCE 9-1-1 LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET DE SANTÉ PSYCHOLOGIQUE DANS LES CENTRES D URGENCE 9-1-1 Georges Toulouse a, Louise St-Arnaud b Renée Bourbonnais bc, Jean Damasse b, Denise Chicoine a a Institut de

Plus en détail

q u estions santé d économie de la analyse Repères Pénibilité au travail et santé des seniors en Europe

q u estions santé d économie de la analyse Repères Pénibilité au travail et santé des seniors en Europe Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé analyse Repères Le débat sur l emploi des seniors met en avant l importance de la santé et des conditions de travail dans

Plus en détail

Comprendre le fonds de pension? Septembre 2006

Comprendre le fonds de pension? Septembre 2006 «NOTRE FORCE, C EST D ÊTRE UNIS ET SOLIDAIRES» Septembre 2006 Comprendre le fonds de pension Depuis le temps que l on en parle, voici un document qui vous aidera à comprendre votre fonds de pension. Consultez-le

Plus en détail

Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés

Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés XXXIXe Colloque Trois-Rivières, 2011 Robert J. Vallerand, Ph.D., FRSC Ariane St-Louis, M.A. Laboratoire de Recherche sur le Comportement

Plus en détail

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD).

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD). CANADA Nomenclature AC Assurance chômage AE Assurance emploi (remplace l AC depuis le 1 er juillet 1996) RAPC Régime d'assistance publique du Canada RPC et RRQ Régime de pensions du Canada et Régime de

Plus en détail

Zoom santé. Les personnes atteintes de cancer INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC

Zoom santé. Les personnes atteintes de cancer INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SANTÉ ET BIEN-ÊTRE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Zoom santé Mai 2011 Numéro 25 Améliorer ses habitudes de vie à la suite de l annonce d un diagnostic de cancer : que révèle l Enquête québécoise

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Caractéristiques démographiques du client 1. Sexe du client: Homme Femme Transgenre 2. Âge du client: 3. Y compris la séance d aujourd hui, combien

Plus en détail

QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE

QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE QUESTIONNAIRE N O 1 1 QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE 1. Renseignements généraux Nom(s) et prénom(s) État civil Date de naissance (âge) Occupation(s) Adresse Résidence

Plus en détail

Séminaire La Santé des Encadrants

Séminaire La Santé des Encadrants Séminaire La Santé des Encadrants (Mercredi 4 juin 2014 SANTE TRAVAIL LILLE 2014) N 3 Horaire d intervention : Mercredi 4 juin 2014 9 H 00 / 9 H 20 (20 mn) Une variété des situations d encadrement repérable

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

La conciliation travail-famille dans les conventions collectives québécoises

La conciliation travail-famille dans les conventions collectives québécoises La conciliation travail-famille dans les conventions collectives québécoises Secteurs public, de l éducation, de la santé et des services sociaux, secteurs universitaire et municipal Octobre 2002 Réimpression

Plus en détail

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France Dr Christine Cohidon Département Santé-Travail Institut de veille sanitaire UMRESTTE (Lyon) 1 Programme SAMOTRACE

Plus en détail

Catégories de données Lexique 3

Catégories de données Lexique 3 Catégories de données Lexique 3 A. Données d identification A1 Données d identification personnelles : nom, titre, adresse (privée et professionnelle), adresses antérieures, numéro de téléphone (privé,

Plus en détail

ASSURANCES COLLECTIVES

ASSURANCES COLLECTIVES Communication, expertise et conseils La compréhension des enjeux! Avantages socix Services actuariels Assurances et rentes collectives Ressources humaines ASSURANCES COLLECTIVES Fédération tonome de l

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée)

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2013) 1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) 2)

Plus en détail

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes La consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes au Canada CENTRE D EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS RAPPORT D ÉTUDE OMNIBUS Perceptions et opinions des Canadiens à l égard

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE Programme d aide aux employés Par Denis GOBEILLE Les difficultés des employés Santé mentale au Canada 1 Canadien sur 10 souffre de l'une ou l'autre des affections suivantes D une dépression; De manies;

Plus en détail

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche Rapport de la situation financière Présenté au conseil municipal le 19 janvier 2015 Numéro d enregistrement auprès de l Agence du revenu du Canada 0395541 Numéro d enregistrement auprès de la Régie des

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Garde d enfants, droits de visite et plans parentaux

Garde d enfants, droits de visite et plans parentaux Série du droit de la famille Séparation et divorce Garde d enfants, droits de visite et plans parentaux nyul/123rf.com Cathy Yeulet/123RF.COM Février 2012 Table des matières Introduction... 1 Quelles décisions

Plus en détail

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme?

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? par Alain Jacquot CNAF-Bureau des Prévisions Les CAF versent une trentaine de prestations (prestations familiales stricto sensu, aides au logement, et

Plus en détail

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE Position du Regroupement des jeunes gens d'affaires du Québec sur le projet de loi no 140 Loi sur l assurance parentale Document soumis

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

couple naissance Famille mariage séparation divorce cohabitation légale médiation accueil des enfants grossesse

couple naissance Famille mariage séparation divorce cohabitation légale médiation accueil des enfants grossesse séparation mariage naissance cohabitation légale médiation accueil des enfants grossesse couple divorce Famille Nous vivons ensemble mais nous ne voulons pas nous marier. Est-ce possible? Oui. En Belgique,

Plus en détail

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud)

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Nadia Pasquier, Cheffe de service Véra Huber Simao, assistante sociale en périnatalité responsable PLAN

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Planification financière pour les personnes de même sexe

Planification financière pour les personnes de même sexe Planification financière pour les personnes de même sexe Le 20 juillet 2005, l adoption de la Loi sur le mariage civil, qui appuyait l accès au mariage des conjoints de même sexe au Canada entier, a marqué

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

Planification financière personnalisée pour :

Planification financière personnalisée pour : Document 2.2 Planification financière personnalisée pour : Questionnaire n o 1 Profil de la situation financière personnelle et familiale Date : Lieu : Questionnaire n o 1 Profil de la situation personnelle

Plus en détail

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6 Lignes directrices Pour l expertise en matière de garde d enfants et des droits d accès février 2oo6 INTRODUCTION................. 3 PRÉAMBULE.................. 3 I. AMORCE DU PROCESSUS........... 4 A.

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être. Vous ou un membre de la famille. Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté

Votre lien direct à la santé et au mieux-être. Vous ou un membre de la famille. Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

RÉPONDRE AUX URGENCE 9-1-1 ET RÉGULER LES CHARGES PHYSIQUE ET MENTALE DE TRAVAIL POUR FAIRE FACE AUX TMS

RÉPONDRE AUX URGENCE 9-1-1 ET RÉGULER LES CHARGES PHYSIQUE ET MENTALE DE TRAVAIL POUR FAIRE FACE AUX TMS RÉPONDRE AUX URGENCE 9-1-1 ET RÉGULER LES CHARGES PHYSIQUE ET MENTALE DE TRAVAIL POUR FAIRE FACE AUX TMS TOULOUSE GEORGES 1, ST-ARNAUD LOUISE, DELISLE ALAIN, LÉVESQUE JULIE, DUHADE DENIS, COMTOIS ALAIN-STEVE

Plus en détail

Revue de la littérature en épidémiologie sur les facteurs psychosociaux au travail. Anne DUBURCQ Laurène COUROUVE Francis FAGNANI

Revue de la littérature en épidémiologie sur les facteurs psychosociaux au travail. Anne DUBURCQ Laurène COUROUVE Francis FAGNANI Revue de la littérature en épidémiologie sur les facteurs psychosociaux au travail Anne DUBURCQ Laurène COUROUVE Francis FAGNANI Contexte Nombreux modèles sur les facteurs psychosociaux au travail Liens

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSE POUR LA DÉTERMINATION ET LA PERSÉVÉRANCE

PROGRAMME DE BOURSE POUR LA DÉTERMINATION ET LA PERSÉVÉRANCE BOURSE D ÉTUDES KYK RADIO X DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROGRAMME Ce programme s adresse aux étudiants qui commencent ou qui poursuivent, à temps plein, un programme d études reconnu au Canada et conduisant

Plus en détail

Vous et votre famille PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES

Vous et votre famille PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES www.forces.gc.ca/assistance VOTRE QUALITÉ DE VIE EST IMPORTANTE! Évidemment, vous désirez profiter d une bonne qualité de vie. Et vous avez parfaitement raison! Toutefois,

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT POUR L ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES OU ADULTES HANDICAPÉS

DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT POUR L ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES OU ADULTES HANDICAPÉS DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT POUR L ACCUEIL DE PERSONNES ÂGÉES OU ADULTES HANDICAPÉS Demandeur(s) : 1 ère demande d agrément - Renouvellement d agrément (Si l agrément est sollicité par un couple : identifications

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Un défi actuel pour les entreprises québécoises

Un défi actuel pour les entreprises québécoises La conciliation travail-famille: Un défi actuel pour les entreprises québécoises Présenté par: Janic Allard, M.B.A. Marie-Claude Girard-Jauvin, M.B.A. Chefs d entreprise // Consultantes en CTF www.consilia.ca

Plus en détail

Travailleurs étrangers temporaires

Travailleurs étrangers temporaires Travailleurs étrangers temporaires CONNAISSEZ-VOUS VOS CONDITIONS DE TRAVAIL AU QUÉBEC? COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL LES NORMES DU TRAVAIL ndre Mieux les coms'pere ndre te pour mieux n EN COURS D EMPLOI

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2011 149

Le surendettement des ménages 2011 149 NORD-PAS-DE-CALAIS 149 Région Nord-Pas-de-Calais en chiffres Surendettement Données 2011 22 409 dossiers déposés 697 dossiers pour 100 000 habitants a) Endettement : 30 689 euros b) Contexte socio-économique

Plus en détail

Programme Supérieur. Votre partenaire de confiance. EXCELLENCE, VOTRE SPÉCIALISTE EN PRESTATIONS DU VIVANT. Assurance Invalidité

Programme Supérieur. Votre partenaire de confiance. EXCELLENCE, VOTRE SPÉCIALISTE EN PRESTATIONS DU VIVANT. Assurance Invalidité Assurance Invalidité EXCELLENCE, VOTRE SPÉCIALISTE EN PRESTATIONS DU VIVANT Programme Supérieur Votre partenaire de confiance. MC Marque de commerce de L Excellence, Compagnie d assurance-vie PROGRAMME

Plus en détail

Transfert automatisé protégé des relevés d emploi

Transfert automatisé protégé des relevés d emploi Transfert automatisé protégé des relevés d emploi Le Transfert automatisé protégé des relevés d emploi (RE TAP) est un système auquel ont recours de grandes compagnies, lesquelles sont principalement des

Plus en détail

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Décembre 2004 Renée Bourbonnais, PhD Michel Vézina, PhD Pierre

Plus en détail

Risque financier et accès aux soins

Risque financier et accès aux soins Risque financier et accès aux soins Effet d une charge Discutant: Sophie Guthmuller recours et le JESF Décembre 2011, Clermont-Ferrand le recours et le le ˆ En santé, un individu averse au risque choisi

Plus en détail

Compte rendu de l intervention d Ariane Dierickx «Bébé ou boulot, faut-il choisir?»

Compte rendu de l intervention d Ariane Dierickx «Bébé ou boulot, faut-il choisir?» Compte rendu de l intervention d Ariane Dierickx «Bébé ou boulot, faut-il choisir?» Dans le débat sur l articulation entre vie familiale et vie professionnelle, on constate que toute l attention est rapidement

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 9 Comment trouver de l aide pour régler un problème de droit de la famille FR 009 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur

Plus en détail

Les attentes du client final quant à la livraison en point de proximité et à domicile de ses commandes sur Internet Septembre 2012

Les attentes du client final quant à la livraison en point de proximité et à domicile de ses commandes sur Internet Septembre 2012 pour Les attentes du client final quant à la livraison en point de proximité et à domicile de ses commandes sur Internet Septembre 2012 1 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les

Plus en détail

Anne Laferrère. Mai 2003

Anne Laferrère. Mai 2003 L hébergement d après les enquête Logement Anne Laferrère Mai 2003 Parmi toutes les aides s échangeant entre ménages, le logement occupe une place à part, pour deux raisons principales. D une part il est

Plus en détail

L évaluation économique du poids des solidarités familiales

L évaluation économique du poids des solidarités familiales LA DEPENDANCE, UNE NOUVELLE FILIERE? QUELLES POLITIQUES SOCIALES POUR SOULAGER LES FAMILLES? Jeudi 20 Février 20, h-17h30,caisse des Dépôts, Salle Solferino, quai Anatole France, Paris 7ème L évaluation

Plus en détail

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 HAUSSE DU NIVEAU DE SCOLARITÉ DE LA POPULATION ACTIVE EN AMÉRIQUE DU NORD Selon des statistiques récentes, la population

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail