Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus»"

Transcription

1 Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus» Par Guillaume Lachapelle, conseiller pédagogique responsable de la mise en œuvre de la langue française du Cégep de Sherbrooke Lors du dernier colloque du Carrefour de la réussite des 25 et 26 mars 2010, la directrice générale par intérim du Cégep de Sherbrooke, Mme Marie- France Bélanger et moi- même avons présenté la pratique institutionnelle de notre Cégep en ce qui a trait à l amélioration et à la valorisation de la langue française. D entrée de jeu, nous avons insisté sur le fait qu un tel projet ne peut se concrétiser sans la mobilisation de tous les membres de la communauté collégiale : cadres, personnels enseignant, professionnel et de soutien ainsi qu étudiantes et étudiants. Voici le contexte : Depuis l automne 2008, le Cégep de Sherbrooke mène un vaste chantier de valorisation et d amélioration du français auprès de l ensemble de son personnel et de la communauté étudiante. L adoption récente d une nouvelle politique de la langue française marque une étape importante dans ce chantier. En effet, la politique précise les rôles et responsabilités de tous les membres de la communauté collégiale et elle commande la mise en place de mesures d aide et de soutien en français. Que ce soit une offre élargie d activités de perfectionnement en français aux membres du personnel, une hausse des exigences en matière d'évaluation de la langue dans les travaux des étudiants et des étudiantes, la création d un portail linguistique, la mise en place de services de consolidation du français écrit et de dépannage linguistique en ligne, l achat d ouvrages de référence, l installation d Antidote RX sur tous les postes informatiques du collège ou le lancement d une campagne de sensibilisation à l importance d un français de qualité partout et par tous, la participation et l adhésion de tous les membres de la communauté collégiale sont essentielles pour que la politique prenne réellement vie. Mais pour susciter participation et adhésion, pour créer un front commun de valorisation de la qualité du français au collégial, la personne responsable de la mise en œuvre de la politique doit souvent redoubler d efforts et faire preuve de ténacité. Avant de présenter les différents éléments qui forment le projet, il est essentiel de préciser que la valorisation d un français de qualité ne veut pas dire qu il faille tomber dans un purisme à

2 outrance, voire dans un dogmatisme linguistique. Le chantier de valorisation de la langue ne vise pas à instaurer une «police de la langue» au collège, encore moins à imposer une seule et unique norme dans toutes les sphères de la vie collégiale. Bien entendu, la question du bon usage de la langue est au cœur du chantier, mais ce dernier a plutôt été présenté à la communauté collégiale comme la mise en place d un front commun sur la qualité du français, où tous et toutes ont un rôle à jouer. Le message principal sur lequel se fonde le projet en est plutôt un de «conscience linguistique», c'est- à- dire qu il en va des locuteurs du français de faire des choix éclairés quant à l utilisation de tel ou tel registre de langue, de tel ou de tel autre mot. Mieux les gens seront informés au sujet du fonctionnement de la langue, des normes et des différents usages, des registres de langue et des différentes situations de communication, plus leurs choix linguistiques seront judicieux et cela aura un impact certain sur la qualité générale de langue française qu ils acquerront et qu ils utiliseront au quotidien. C est à la suite de l évaluation de l application de la PIEA, notamment en ce qui a trait à l évaluation de la qualité de la langue chez les étudiantes et étudiants qu il est apparu nécessaire de revoir la politique de la langue française du Cégep de Sherbrooke et de procéder à une mise en œuvre plus systématique et plus soutenue de celle- ci. Le cégep tenait également à réaffirmer que la qualité de la langue est une valeur institutionnelle depuis longtemps et qu elle est bien enracinée. Au même moment, le ministère procédait à un réinvestissement en éducation; la direction du cégep a pris la balle au bond et a décidé d investir temps et argent dans un vaste chantier de valorisation et d amélioration de la qualité du français dans l établissement. Le chantier fut donc lancé à l automne 2008 et visait trois objectifs majeurs : 1. Confirmer l importance d un français de qualité au cégep; 2. Favoriser un français de qualité auprès de la population étudiante; 3. Favoriser un français de qualité chez les membres du personnel. Deux enseignants du Département de français ont été engagés à titre de conseillers pédagogiques afin de mener à bien une vaste consultation auprès des membres du personnel du cégep ainsi qu auprès de la communauté étudiante, et ce, en vue de connaitre leurs besoins en ce qui a trait à l amélioration de la qualité du français, ainsi que la perception qu ils avaient de leurs rôles et de leurs responsabilités à l égard de la qualité du français au collège. Parallèlement, une recension a été faite en ce qui a trait aux différentes politiques linguistiques qui existent dans les réseaux 2

3 collégial et universitaire, puisqu il y a d excellentes initiatives qui se font dans de nombreux établissements et qu il est intéressant de s en inspirer. Une fois les annonces faites et les consultations terminées, les deux conseillers pédagogiques ont pu procéder à l écriture d une nouvelle politique de la langue française dont voici les principes directeurs : 1. En tant que véhicule des savoirs, la langue est un des instruments essentiels pour favoriser la réussite de tous les étudiants et étudiantes. 2. La langue est un des éléments qui fonde l identité d un individu et un facteur important de son intégration sociale. L acquisition de compétences langagières solides participe au développement professionnel et personnel des individus et à leur rayonnement dans la société. Elle favorise leur accès aux fonctions de travail, aux responsabilités sociales et aux études supérieures. 3. En tant qu établissement d enseignement supérieur de langue française, le Cégep de Sherbrooke décerne des diplômes qui attestent à la fois l acquisition des connaissances et compétences requises par un programme et une maitrise adéquate de la langue française. 4. En tant qu établissement d enseignement supérieur de langue française, le Cégep de Sherbrooke doit suivre l évolution de la langue en usage au Québec et en soutenir les avancées en s alignant sur les normes promues par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, par l Office québécois de la langue française et par le Conseil supérieur de langue française, notamment en ce qui a trait aux procédés rédactionnels à privilégier pour assurer une visibilité égale aux hommes et aux femmes dans les textes. 5. L accomplissement de la mission du Cégep, en particulier en ce qui a trait à la valorisation de la langue française, est un projet collectif qui requiert la contribution de tous et toutes. C est donc sur ces principes directeurs que s est construite la nouvelle politique de la langue française, centrale dans le chantier. C est elle qui donne un cadre «légal» aux actions posées dans l établissement en ce qui a trait à la valorisation et à l amélioration de la qualité de la langue. Des objectifs précis ont aussi été établis afin de bien orienter les différentes mesures à mettre en place et les actions ponctuelles à poser pour qu elle prenne vie. 3

4 Le premier objectif vise à réaffirmer une valeur institutionnelle et à encourager l emploi d un français de qualité partout et par tous. Pour ce faire, différentes mesures ont été mises en place et plusieurs actions ponctuelles ont été posées afin de soutenir, d alimenter, de stimuler et de perfectionner les connaissances en français des membres de la communauté collégiale. Dans un premier temps, c est autour du thème «Le français : un plus» que le cégep a lancé une vaste campagne de «publicité» et de sensibilisation à l égard de la qualité du français. Affiches, signets, verres, publicités dans les journaux locaux, etc. Différents produits promotionnels ont été distribués au collège et à l extérieur afin de donner de la visibilité au chantier. Le slogan : «Le français : un plus» vise à rappeler que la maitrise de la langue est une valeur ajoutée dans toutes les sphères de la vie. De plus, la tenue de deux matinées pédagogiques en janvier en juin 2010 intitulées respectivement «Le français : une valeur sure» et «la langue française aussi évolue» a permis de rejoindre un très grand nombre de membres du personnel qui ont été saisis de l importance d agir dans le domaine de la qualité du français au collège. Une des activités a même été ouverte à tous les employés du cégep, ce qui fut fort apprécié notamment des employés de soutien. Plusieurs d entre eux ont affirmé se sentir interpelés par le sujet et vouloir être partie prenante du chantier de valorisation et d amélioration du français au cégep. Le second objectif vise à définir les rôles et les responsabilités des membres de la communauté collégiale à l égard de la qualité du français.tous les membres de la communauté collégiale doivent faire front commun à l égard des efforts déployés pour faire du Cégep de Sherbrooke un lieu où rayonne un français de qualité à l oral comme à l écrit. La politique est donc très explicite et exhaustive dans la définition des rôles et des responsabilités des cadres, des personnels enseignant, professionnel et de soutien ainsi que des étudiantes et des étudiants. Parmi les rôles et responsabilités qui incombent à la direction, la responsabilité d offrir de la formation pour l amélioration des compétences langagières des membres du personnel est majeure. D une part, avec un nouveau test et de nouvelles exigences en matière de compétences en français lors de l embauche de nouveaux membres du personnel enseignant, plusieurs services de soutien ont été mis sur pied, dont un service de consolidation du français écrit sous forme de tutorat. En effet, dans le cas où des candidats ou candidates seraient embauchés malgré certaines «faiblesses» en 4

5 français, ceux- ci devraient suivre un certain nombre d heures de perfectionnement pour pallier leurs lacunes. Le même service est offert aux employés déjà à l emploi, mais sur une base volontaire. De plus, un service de dépannage linguistique express en ligne et de nombreuses formations de groupe qui vont de l histoire du français au logiciel Antidote en passant par la nouvelle orthographe et la rédaction épicène ont aussi été mis en place pour le personnel. Chez les enseignantes et les enseignants, la réécriture de la politique institutionnelle d évaluation des apprentissages (PIEA) a permis de mieux baliser et expliciter les règles d évaluation du français afin de s assurer que tous les membres du personnel enseignant évaluent, non seulement adéquatement, mais de façon à permettre aux étudiants de comprendre rapidement leurs erreurs et de leurs donner des pistes d amélioration de leurs lacunes. De plus, en ce qui a trait à l offre de service directe aux étudiantes et étudiants, le Centre d aide en français a vu s étendre ses heures d ouverture notamment grâce à l ajout d heures d aide en soirée et par un soutien substantiel à l Épreuve uniforme de français (ateliers de groupe et tutorat individualisé). Finalement, des formations sur l utilisation du logiciel d aide à la rédaction Antidote leur ont été offertes. Le troisième et dernier objectif est d assurer le suivi de l application et de la mise en œuvre de la politique. Pour ce faire, le collège a procédé à l embauche d un conseiller pédagogique responsable du suivi de la politique. Ce dernier a notamment comme mandat d assurer une visibilité aux efforts de valorisation du français qui sont déployés, notamment par une animation soutenue au collège (souligner la Francofête, publier des capsules linguistiques hebdomadaires dans journal du cégep, organiser des conférences, etc.) Puisque le français est une langue vivante en constante évolution, il ne faut pas perdre de vue que le «chantier du français» est, lui aussi, en changement, en évolution et qu il se forgera au fil du temps. Les actions et les mesures mises en place s influencent entre elles, s entrechoquent parfois. Certaines d entre elles auront des durées de vie variables, certaines tomberont en désuétude plus rapidement que d autres et il est primordial qu une personne soit responsable de la mise à jour de ces différentes mesures et actions pour garantir une pérennisation des efforts déployés à l égard de l amélioration de la qualité du français au cégep. 5

6 Avant de terminer, voici en peu de mots quelques retombées et résultats préliminaires du chantier entrepris en 2008 : Quelques données Augmentation du taux de réussite global à l Épreuve uniforme de français. 100% de réussite des étudiantes et étudiants qui ont suivi les deux mesures d aide à l ÉUF (atelier et tutorat). En effet, parmi les 32 étudiantes et étudiants qui avaient échoué l ÉUF entre deux et cinq fois, toutes et tous l ont réussie après avoir suivi les ateliers et le tutorat individualisé offert par le Cégep $ d achat d ouvrages de référence pour le personnel de bureau et autres employés de soutien. Achat de licences du logiciel d aide à la rédaction Antidote RX, installées sur tous les postes informatiques du cégep. Plus de 400 membres du personnel ont participé à du perfectionnement en français depuis l automne En conclusion, il est évident que ce projet, qui est dans sa première année de mise en œuvre, demande temps et argent (est- il utile de le rappeler?) et qu il doit être soutenu par les membres de la direction du collège. Pour éviter que le chantier ne soit perçu que comme un feu de paille, il est primordial qu une personne responsable de la mise en œuvre de la politique de la langue française se consacre à cette tâche de façon substantielle et continue. De plus, afin d assurer une pérennisation des mesures de soutien offertes au personnel et aux étudiantes et étudiants, les efforts de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue doivent être intégrés dans les programmes d études pour ainsi assurer l adhésion du plus grand nombre, pour s assurer que le message envoyé soit le même partout dans les différents programmes, c est- à- dire : la maitrise du français à l oral comme à l écrit c est l affaire de tous et de toutes. La personne responsable de la mise en oeuvre de la politique de la langue française continuera donc à travailler au développement de cette vision commune à l égard de la qualité de la langue afin de faire en sorte qu il soit clair qu au Cégep de Sherbrooke, le souci d un français de qualité va au- delà des mots et se traduit par des actions concrètes et concertées ainsi que par des résultats concluants. 6

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : POLITIQUE DE VALORISATION DE COTE : DG 2012-02 LA LANGUE FRANÇAISE APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration En vigueur le 16 mai 2012 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité

Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité Préambule Le Collège André-Grasset est un établissement d enseignement supérieur privé de langue française. Sa mission est d offrir

Plus en détail

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE : Directeur du développement

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Bilan de la tournée des régions

Bilan de la tournée des régions Bilan de la tournée des régions Rencontre nationale des gestionnaires Plan de la présentation Contexte de la tournée Information recueillie pendant la tournée Défis que soulève le renouveau pédagogique

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2 0 1 5-2 0 2 0 1600, boul. Henri-Bourassa Ouest, bureau 520 Montréal (Québec) H3M 3E2 Tél. : 1 800 363-2643 Montréal : 514 737-4717 Télécopieur : 514 737-2172 www.orientation.qc.ca

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

INFO FLASH Conseils d établissement

INFO FLASH Conseils d établissement INFO FLASH Conseils d établissement Numéro 1 Novembre 2011 Les conditions gagnantes d un conseil d établissement Les conseils d établissement tel que nous les connaissons aujourd hui existent depuis 1998,

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué.

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Points de vue Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Afin d accélérer leur croissance tout en continuant d opérer dans un contexte

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements Dossier de presse Lancement de la norme en gestion responsable d évènements 8 juin 2010 Qu est ce qu un évènement responsable? Une gestion responsable d évènements intègre le développement durable à toutes

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite!

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite! POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES Ensemble, engagés vers la réussite! Une vision sans action est seulement un rêve. L action sans vision fait juste passer le

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA Tournée régionale de sensibilisation à la diversification des choix professionnels OBJECTIF GÉNÉRAL ET CLIENTÈLE VISÉE La Tournée régionale est un projet mis sur pied pour

Plus en détail

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement :

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement : Inspection générale d allemand Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. Les décisions prises lors du Conseil des ministres franco-allemand de Berlin d octobre 2004 offrent de

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

Le français. une langue d aujourd hui et de demain. Politique intégrée de promotion de la langue française

Le français. une langue d aujourd hui et de demain. Politique intégrée de promotion de la langue française Le français une langue d aujourd hui et de demain Politique intégrée de promotion de la langue française Le français, une langue internationale 5 e langue la plus parlée avec 220 millions de locuteurs

Plus en détail

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Septembre 2014 Bibliothécaire/Spécialiste de l information Institut canadien pour la sécurité des patients Lieu de travail : bureau d

Plus en détail

Activités de valorisation de la langue française qui rejoignent l ensemble de la communauté :

Activités de valorisation de la langue française qui rejoignent l ensemble de la communauté : Synthèse des échanges entre les participants sur de bonnes pratiques pour favoriser une plus grande maîtrise de la langue française tant pour nos étudiants que pour l ensemble du personnel de nos institutions

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Politique sur la reconnaissance du personnel.

Politique sur la reconnaissance du personnel. Politique sur la reconnaissance du personnel. 1. Énoncé de principes La Politique sur la reconnaissance du personnel repose sur un principe général selon lequel il importe de reconnaître les contributions

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels Texte de la communication présentée par la secrétaire générale du SIDIIEF à l occasion de la VII e conférence des ONG et OSC, 24 juin 2010, Genève, Suisse Atelier Promotion et diffusion des droits économiques,

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Première série de consultations ministérielles informelles en vue de préparer la COP21 Paris, les 20 et 21 juillet 2015 Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Paris, le 31 juillet 2015 Introduction

Plus en détail

Constats et questions des repfrans au sujet du test à l embauche dans les collèges Bilan de la Journée Repfran du 26 septembre 2014

Constats et questions des repfrans au sujet du test à l embauche dans les collèges Bilan de la Journée Repfran du 26 septembre 2014 Constats et questions des repfrans au sujet du test à l embauche dans les collèges Bilan de la Journée Repfran du 26 septembre 2014 Test à l embauche dans les collèges : où en sommes-nous? Vers quoi allons-nous?

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE ET SYSTEMES - FINALITE : TECHNOLOGIE DE L INFORMATIQUE

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE ET SYSTEMES - FINALITE : TECHNOLOGIE DE L INFORMATIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

J investis pour la relève

J investis pour la relève J investis pour la relève CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT 2014 18 PromouvoirEncourager AiderTRANSMETTRE Développer Favoriser Appuyer Former INSPIRER ÉDUQUER Motiver Instruire Stimuler MobiliserSoutenir

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE SERVICE ÉMETTEUR : Direction des études ADOPTION : C.A. 242-5.8 8 juin 1988 DATE : 30 mars 2005 SECTION : Politique NUMÉRO : P005 PAGES : 5 MODIFICATIONS

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Consultante : jihène Ferjani Table des matières Présentation générale... 3 I. Diagnostic de la situation communicationnelle

Plus en détail

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal lors du séminaire en éducation Beijing, le 23 septembre 2005 Sanghai, le 26 septembre

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 30 La décision d adapter un programme en alternance travail-études repose sur une analyse approfondie de la pertinence, des possibilités

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

Guide de l entreprise Collège Mérici

Guide de l entreprise Collège Mérici Guide de l entreprise Collège Mérici Programme Alternance Travail-Études Tourisme d aventure et écotourisme Table des matières L'Alternance Travail-Études en Tourisme d'aventure et écotourisme... 3 L'ATE:

Plus en détail

Semaine européenne de la démocratie locale

Semaine européenne de la démocratie locale Semaine européenne de la démocratie locale TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LA SEDL 8 Vos contacts 1 Le contexte général et les objectifs de la SEDL 2 Participer à la SEDL Qui et comment? 7 Les formulaires

Plus en détail

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider?

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? Travail préalable, efficacité en classe et audelà : la méthode «prévoir, agir et rétroagir» Savoir pourquoi il apprend. Prendre des initiatives

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

FCCF. Vous, nous et tous

FCCF. Vous, nous et tous FCCF Élections Élection05 PRIORITÉS DU SECTEUR PARTIS POLITIQUES AU CANADA Vous, nous et tous nos partenaires La Fédération culturelle -française (FCCF) est un organisme national dont la mission est de

Plus en détail

CAHIER DE GESTION OBJET

CAHIER DE GESTION OBJET CAHIER DE GESTION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COTE 71-01-00.01 OBJET Cette politique propose à toute la communauté collégiale un cadre de référence et des procédures détaillées visant à coordonner et

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Cadre de formation de la profession enseignante

Cadre de formation de la profession enseignante Cadre de formation de la profession enseignante Les membres de l Ordre cherchent à parfaire les connaissances, les compétences et les valeurs énoncées dans les normes d exercice et de déontologie de la

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RESPONSABLE ANIMATION

CAHIER DES CHARGES RESPONSABLE ANIMATION NB : les mentions en caractère gras sont relatives à la fonction hiérarchique de la responsable du secteur animation. 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

BILAN ANNUEL SUR LES LANGUES OFFICIELLES 2006-2007

BILAN ANNUEL SUR LES LANGUES OFFICIELLES 2006-2007 BILAN ANNUEL SUR LES LANGUES OFFICIELLES 2006-2007 Préparé par : Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Bilan quantitatif Rapport de bilan quantitatif Suivis et bonnes

Plus en détail

@ Proxima Centauri 2015. Agir sur la rétention des talents. Rétenti. De manière efficace

@ Proxima Centauri 2015. Agir sur la rétention des talents. Rétenti. De manière efficace Agir sur la rétention des talents De manière efficace Rétenti Émilie Trempe Consultante principale! Gestion Stratégies RH Médias sociaux Conférencière et formatrice! Gestion Ressources humaines Médias

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE du groupe Generali Assicurazioni Generali S.p.A. Piazza Ducca degli Abruzzi, 2 34132 Trieste Italie Approuvé par le Conseil d Administration Milan, le 12 mai 2010

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo»

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» L hôpital de jour pour adolescents de l ASM13 accueille pour des soins de longue durée des patients ayant tous présenté des troubles psychiques

Plus en détail

Note informative sur la Revue de la CITE. L Institut de Statistique de l UNESCO

Note informative sur la Revue de la CITE. L Institut de Statistique de l UNESCO ESA/STAT/AC.190/10-f 31 July 2009 UNITED NATIONS DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS STATISTICS DIVISION Meeting of the Expert Group on International Economic and Social Classifications New York,

Plus en détail

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES Le domaine des relations internationales doit être un élément fort du

Plus en détail

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance TRANSPARENCY MAROC الجمعية المغربية لمحاربة الرشوة Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance Rapport de synthèse des travaux du Séminaire sur l accès à l information»

Plus en détail

CHAPITRE IV: LES RESSOURCES HUMAINES

CHAPITRE IV: LES RESSOURCES HUMAINES CHAPITRE IV: LES SECTION 4.2: LA MOBILISATION DES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE GESTION DES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5287 (30 03 93) Modifiée : CAD-8267 (14 03 06) 1. PRÉAMBULE La politique institutionnelle

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 Section institutionnelle INS Date: 2 septembre 2013 Original: anglais QUATORZIÈME QUESTION

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

ACADEMIE DE GRENOBLE -+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+ RAPPORT DU JURY RECRUTEMENT SANS CONCOURS D ADJOINT ADMINISTRATIF DE SECONDE CLASSE DE

ACADEMIE DE GRENOBLE -+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+ RAPPORT DU JURY RECRUTEMENT SANS CONCOURS D ADJOINT ADMINISTRATIF DE SECONDE CLASSE DE ACADEMIE DE GRENOBLE -+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+ RAPPORT DU JURY DU RECRUTEMENT SANS CONCOURS D ADJOINT ADMINISTRATIF DE SECONDE CLASSE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ================

Plus en détail

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES Préparé par : Marlène Bergeron

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Plan d action pour l intégration des personnes handicapées

Plan d action pour l intégration des personnes handicapées Plan d action pour l intégration des personnes handicapées 1 er avril 2012 Ce document a été préparé par le service de santé et mieux-être au travail d Héma-Québec. 1. INTRODUCTION Dans le cadre de la

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Adoptée par le Comité de direction le 8 novembre 2007 Adoptée par le Conseil d administration le 19 décembre 2007 Table des

Plus en détail