VOLUME 22 NO 2 octobre 2013 TOUT UN PROGRAMME!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOLUME 22 NO 2 octobre 2013 TOUT UN PROGRAMME!"

Transcription

1 Bulletin officiel de l Association des omnipraticiens en périnatalité du Québec VOLUME 22 NO 2 octobre 2013 TOUT UN PROGRAMME! Mot de la présidente...3 AMPRO : le deuxième volet...4 Facturation : conclusion du dossier...5 Rééducation périnéale : un must...6 Dépistage sanguin : un programme de santé publique...7 Exercice pendant la grossesse : le bonheur!...8 Grands dossiers : immersion, alimentation, hydratation Le syndrome d Harlequin... 22

2 2

3 TOUT UN PROGRAMME! Le retour aux journées et nuits plus froides nous ramène à une période riche en formation continue et ainsi, aux deux congrès de la SOGC qui se tiennent durant cette belle saison. Je sais que l an dernier, tout particulièrement à cause des remaniements majeurs qui ont eu lieu au niveau de l organisation interne de la SOGC, le congrès de novembre 2012 n a certainement pas rejoint nos attentes et a même été plutôt décevant. Cependant, grâce à cette même réorganisation, celui qui aura lieu les 14 et 15 novembre prochain devrait nous réjouir. Plusieurs sujets extrêmement intéressants pour la pratique de l obstétrique en médecine familiale y seront présentés et tout est planifié depuis la fin du printemps dernier, ce qui nous permet de croire que les anicroches seront rares. J espère donc vous y voir nombreux puisque nous tiendrons encore l assemblée générale de l AOPQ durant la période du dîner, le 14 novembre, suivi d une séance de discussion accompagnée d un cocktail en fin de journée. Pour ce qui est de cette nouvelle édition du Cordon, nous touchons aux changements dans la facturation, à la rééducation périnéale, à l activité physique en grossesse, au dépistage de l anémie falciforme qui débutera en novem bre prochain, à un cas intéressant de bébé à demi rouge, et à trois revues de la littérature sur des sujets intéressants pour la salle d accouchement, soit : boire et manger durant le travail, les intraveineuses de routine en travail et l immersion dans l eau durant le travail et l accouchement. J ai aussi une primeur : Le ministre de la santé et des affaires sociales, le Dr Hébert, a annoncé lors de sa visite en Abitibi en septembre dernier que le programme Ampro OB Plus a été accepté par son gouvernement et qu il serait déployé au cours des trois prochaines années, en commençant par les régions éloignées des grands centres. Mon seul problème avec cette annonce est qu elle n a pas été du tout publicisée. J espère donc que ce sera vraiment réalisé. Cela reste à voir Venez en grand nombre à l assemblée générale puisque nous pourrons y adresser plusieurs problématiques que certains milieux vivent. Bonne lecture! Andrée Gagnon, M.D. Présidente Venez améliorer vos compétences professionnelles en participant à la formation continue! Inscrivez-vous en ligne au 3

4 Déploiement du deuxième volet du programme de formation Portail Québec Actualité gouvernementale, Fil de presse ROUYN-NORANDA, QC, le 10 sept. 2013/CNW Telbec De passage à Rouyn-Noranda dans le cadre de sa tournée des régions, le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, en com pa gnie de la ministre déléguée aux Affaires autoch tones et députée d Abitibi- Est, Élizabeth Larouche, et du député de Rouyn- Noranda-Témiscamingue, Gilles Chapadeau, a annoncé aujourd hui le déploiement du deuxième volet du programme de formation sur la prévention des risques obstétricaux AMPRO OB Plus. Ce déploiement se réalisera graduellement à travers le Québec, en commençant par quatre régions ciblées, soit l Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Nord-du-Québec et la Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine. «La formation AMPRO OB permet de rehausser les connaissances des cliniciens qui œuvrent en obstétrique et par conséquent contribue à diminuer les risques et à assurer une meilleure qualité des services. Dans une volonté de gestion responsable des finances publiques, nous avons choisi de déployer le deuxième volet de ce programme, AMPRO OB Plus, par phases à travers le Québec, en commençant par quatre régions plus éloignées des grands centres urbains, où le maintien des compétences et des habiletés techniques des professionnels en obstétrique, ainsi que le recrutement et la rétention du personnel, peuvent représenter un grand défi», a déclaré le ministre Hébert. Le programme de formation AMPRO OB, qui signifie approche multidisciplinaire en prévention des risques obstétricaux, a été développé par la Société des obstétriciens gynécologues du Canada (SOGC). Il vise l amélioration de la qualité des soins, la diminution des risques d événements indésirables, ainsi que l amélio ration de la qualité de vie au travail, dans un double objectif de rétention et de recrutement du personnel. Notons que le premier volet du programme, qui a été lancé au Québec en avril 2008, se termine en septembre Celui-ci a rejoint l ensemble des hôpitaux offrant des services d obstétrique au Québec, de même que plusieurs maisons de naissance, pour un total de quelque participants regroupant notamment des infirmières, des infirmières auxiliaires, des obstétriciens, des médecins de famille dédiés à l obstétrique, des sages-femmes, des résidents en obstétrique et des résidents en médecine familiale. Le deuxième volet du programme vise à permettre un approfondissement des connaissances acquises dans le premier volet. «Je me réjouis que la région de l Abitibi- Témiscamingue se trouve parmi les premières régions à bénéficier du deuxième volet de ce programme de formation. En plus de contribuer à une plus grande stabilité des équipes en place, ce programme permet aux professionnels de parfaire leurs connaissances, et ce, au profit des jeunes familles de la région», a pour sa part fait savoir la ministre Larouche. Rappelons que l accès à un programme de formation continue sur l amélioration de la qualité des soins périnataux et la gestion des risques obstétricaux dans un contexte d interdisciplinarité figure parmi les priorités inscrites à la Politique de périnatalité du Ministère. «Notre gouvernement démontre une fois de plus qu il est sensible aux réalités des régions plus éloignées, et qu il est déterminé à bien les épauler dans les défis qui leur sont propres», a conclu monsieur Chapadeau. 4

5 Finalement, à la fin août, la FMOQ a conclu les négociations avec le ministère pour accorder les augmentations prévues à l entente dans le secteur de la périnatalité en établissement. Ces augmentations devaient être effectives en avril 2013 mais le seront plutôt le 1 er décembre. Il y aura versement d un montant forfaitaire pour couvrir le délai. Quelques priorités du comité de périnatalité ont été accordées. Par contre, des demandes importantes qui visaient une meil leure reconnais sance du travail pour les accouche ments les plus exigeants ont été refusées par le ministère. Le nouveau-né en santé Commençons d abord par les meilleures nouvelles. Tout d abord, le forfait du suivi du nouveau-né en santé sera facturable à la journée, indépendamment de ce qui est facturé les jours suivants. Il sera rehaussé de façon significative par rapport au montant partagé antérieurement. En cas d urgence ou de complications, un autre médecin impliqué peut facturer à l acte. Le post-partum de césarienne Après des décennies de demandes, nous pourrons enfin facturer le post-partum pour nos patientes qui subissent une césarienne. Dans ce cas-ci, le forfait sera partageable entre deux médecins seulement. Dans le libellé de l acte, il sera clair que ce n est pas le suivi post-op que le chirurgien doit faire lui-même. Il sera aussi précisé que cet acte s adresse uniquement aux patientes suivies par les omnipraticiens pour éviter que certains gynécologues nous utilisent pour leurs post-op. Le partage de l accouchement Le partage de l accouchement se fera toujours sur une base de 2/3, 2/3. En effet, le ministère a refusé notre demande de nous rémunérer sur une base de 2/3, 3/3. Cette demande voulait refléter le travail exigé par les accouchements plus longs. Par contre, la facturation du partage sera simplifiée. Le premier médecin impliqué aura un code spécifique de soins pendant travail (différent de celui en cas de césarienne). Il y aura deux codes selon l heure où il transfert les soins de la patiente à son collègue (jour ou soir). Le tarif de ce code sera environ les 2/3 du tarif d un accouchement. Le médecin qui termine l accouchement et avec qui il s est entendu pour le partager facturera son accouchement à l heure où il a lieu mais amputé de 1/3. Si ça se termine en césarienne, il recevra les 2/3 du tarif du code Le tarif de l accouchement Le ministère a refusé notre demande de hausser de 100 $ le tarif de l accouchement d une primipare. Il ne voulait pas reconnaître, que sauf exception, ce sont les accouchements les plus longs qui nous demandent le plus de travail! Pour compenser, la FMOQ a négocié une hausse moindre de tous les accouchements et aussi un tarif substantiellement plus élevé pour les accouchements de nuit. Dorénavant, il y aura trois tarifs d accouchements : jour, soir, nuit. Un supplément pour l accouchement de siège a été accordé. Le tarif de la manœuvre externe pour un siège a aussi été majoré. Au moment de la rédaction de cet article, je n ai pas eu accès aux montants de tous ces nouveaux tarifs. La FMOQ préférait vous transmettre elle-même ces données via son bulletin que vous recevrez à peu près à la même période que ce Cordon. Je vous rappelle que l AOPQ ne participe pas directement aux négociations avec le ministère. La FMOQ nous consulte pour ces négociations via le comité de périnatalité sur lequel je siège comme représentante de l AOPQ. C est donc la FMOQ qui a le mot final sur ces négociations. Nous croyons que certaines demandes importan tes qui reflétaient une reconnaissance de notre charge de travail auraient mieux passé si un(e) obstétricien(ne) avait participé aux négociations directes avec le ministère. Par contre, en principe, même si c est avec un retard important, les omnipraticiens en péri natalité bénéficieront de l augmentation prévue de leur enveloppe dans les prochains mois. Elle sera simplement répartie différem ment de ce que nous avions priorisés à travers les multiples consultations de nos membres. La facturation a aussi été allégée en général. Nous espérons que ces bonifications contribueront à la reconnaissance de votre travail essentiel et dévoué. Sylvie Berthiaume, M.D. Membre exécutif AOPQ et représentante sur le comité de périnatalité de la FMOQ 5

6 UNE ASSURANCE POUR LA VIE Les annonces télévisuelles de serviettes d incon tinence urinaire où l on voit des femmes ménopausées affichant un air de liberté et un large sourire ne me font pas sourire du tout. Dans ma pratique en rééducation périnéale, ces femmes incontinentes sont plutôt affligées de ces symptômes qui empoisonnent littéralement leur vie. Quand on refait avec elles l histoire de leur incontinence, elles sont nombreuses à préciser que les premiers symptômes d incontinence remontent à leur accouchement. Généralement, une femme présentant une incontinence sévère en post-partum sera dirigée en physiothérapie périnéale, tandis qu une incontinence légère ou épisodique sera passée sous silence et souvent considérée comme normale et inévitable. Au cours de leur vie, ces femmes, peu symptomatiques, abandonneront certaines pratiques sportives qui imposent trop de pression à leur vessie. Avec les années, certaines développeront de plus en plus d incontinence urinaire lors d activités de moindre intensité et ces symptô mes s accompagneront souvent d urgence mictionnelle. Enfin, la ménopause, puis l âge avancé risquent d aggraver les symptômes. Les muscles du plancher pelvien ont une fonction bien particulière et toute simple, celle de soutenir les organes du petit bassin. L accouchement est le principal facteur de lésions périnéales. En physiothérapie, toute lésion musculaire qui cause une dysfonction nécessite une attention particulière afin de recouvrer une fonction normale. Pourquoi en serait-il différent pour les muscles périnéaux? La dysfonction qu est l incontinence urinaire n est pas une fatalité que les femmes devraient accepter. Une autre dysfonction périnéale, moins apparente et souvent moins discutée avec le médecin de famille est la diminution de la sensibilité vaginale lors des relations sexuelles. Enfin, la fonction posturale du plancher pelvien n est pas à négliger. La musculature du plancher pelvien participe, avec de nombreux autres muscles posturaux, en particulier l abdominal transverse, à un bon alignement du bassin et du rachis. Il faut saluer les efforts qui sont faits dans les cours prénatals afin d informer les femmes enceintes des exercices qu elles doivent pratiquer tels les exercices de Kegel. Toutefois, les consignes qui leur sont données sont souvent imprécises et difficiles à appliquer. La raison de cette difficulté est que lorsqu on contracte le périnée de façon globale, les muscles les plus forts travailleront davantage (les muscles du périnée postérieur ainsi que le sphincter anal) tandis que la portion antérieure, la plus lésée lors de l accouchement, ne participera que très peu à la contraction globale. C est ainsi qu après quelques tentatives d exercices de Kegel, nombreuses sont les femmes qui ne notent aucune amélioration de leur condition et qui abandonnent leurs exercices. Les muscles périnéaux sont plutôt «invisibles» et fonctionnent de façon automatique en temps normal or, ils sont d autant plus difficiles à identifier lorsqu ils nécessitent une rééducation. La technique de renforcement qui est proposée ici vise essentiellement leur identification par la patiente. La visite en post-partum chez leur médecin est une occasion privilégiée pour les femmes afin de bien intégrer les exercices de rééducation périnéale. En effet, le médecin peut facilement et rapidement démontrer la façon de travailler le périnée antérieur. Cette technique est simple et peut être enseignée et reproduite à domicile par la femme elle-même. Pour le médecin, il suffit, à l aide d un ou deux doigts, d appliquer une légère pression sur la paroi vaginale postérieure en direction de l anus afin d allonger les fibres musculaires puis de demander à la patiente de serrer son périnée comme si elle voulait arrêter une miction. Dès que les muscles se contractent et qu ils remontent vers le pubis, on relâche la pression des doigts pour laisser le périnée antérieur faire la plus longue course possible vers le pubis. PROGRAMME TYPE DE RENFORCEMENT PÉRINÉAL Semaine Nombre de contractions Durée de la contraction Temps de repos secondes 10 secondes entre chaque contraction 2 2 séries de 10 5 secondes 10 secondes entre chaque contraction et 1-2 minutes entre les deux séries secondes 10 secondes entre chaque contraction 4 2 séries de secondes 10 secondes entre chaque contraction et 1-2 minutes entre les deux séries 6

7 La patiente peut reproduire cet exercice en utilisant son propre pouce et ainsi, elle sentira exactement quel muscle elle doit contracter tout en évitant les compensations des muscles indésirables tels le sphincter anal et les fessiers par exemple. Le pouce agira comme un élément de biofeedback favorisant une contrac tion de plus grande intensité et une meilleure compréhension du renforcement à effectuer. Ce simple enseignement en cabinet médical favorise une prise en charge par la patiente elle-même de sa fonction périnéale et permet de la sensibiliser aux avantages d un périnée fort: continence, diminution des risques de prolapsus dans le futur et meilleur tonus et sensibilité vaginale lors des relations sexuelles. Pendant la période post-partum, il est nécessaire d insister sur l importance d avoir un périnée fort avant d entreprendre toute forme de pratique sportive ou de renforcement des abdominaux. De façon générale, on propose de pratiquer environ quatre semaines d exercices de renforce ment périnéal avant une reprise sportive ainsi que de faire un verrouillage périnéal volontaire lors des efforts abdominaux. Voir le tableau au bas de la page 6. Les exercices sont pratiqués en position semiassise-semi-couchée (sur le lit ou dans le bain) à raison d une à deux fois par jour. Chaque contraction doit être de forte intensité. Dominique Robert Physiothérapeute spécialisée en rééducation périnéale depuis près de 20 ans et pratiquant à Saint-Jérôme. Rehaussement du Programme québécois de dépistage néonatal sanguin Par la Direction de la santé publique, Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec Au cours des prochains mois, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec commencera l implantation progressive du dépistage néonatal de l anémie falciforme par les régions de Montréal et de Laval, où résident certaines communautés ethnoculturelles particulièrement touchées par cette maladie. Cette démarche s inscrit dans les travaux de rehaussement intensifs du Programme qui ont débuté en 2011 avec l ajout du déficit en acyl-coa déshydrogénase des acides gras à chaînes moyennes (MCAD). Le test s effectuera à partir du même prélèvement que celui déjà réalisé pour le dépistage néonatal sanguin. Le statut de porteur de l anémie falciforme de l enfant, également déterminé par le test de dépistage, ne sera toutefois rendu disponible que sur demande des parents ou des médecins qui désireront l obtenir. Par ailleurs, le dépistage sanguin sera désormais considéré comme un programme de santé publique et devra répondre aux plus hautes normes de qualité. Ainsi, les parents devront dorénavant être informés préalablement au dépistage de leur enfant pour mieux les préparer aux résultats à venir. Les médecins qui œuvrent en périnatalité auront un rôle particulier à jouer. Afin de faciliter l explication de ces changements, de nouveaux outils d information ont été préparés pour les parents et les professionnels, notamment les médecins qui font du suivi de grossesse. D autres communications suivront dès que les outils seront accessibles sur le site internet du Ministère. 7

8 8

9 Avez-vous l habitude de questionner vos patientes sur leur niveau d activité physique? De les encourager à rester active ou à le devenir? Il existe plusieurs mythes qui peuvent encourager la sédentarité. Selon Kino-Québec, cette sédentarité amène une détérioration de la condition physique, tels l essoufflement plus marqué, moins de force et d endurance musculaires, moins de flexibilité, d agilité et d équilibre, posture inconfortable, etc. Les femmes inactives sont plus fatiguées, prennent plus de poids, particulièrement au troisième trimestre de la grossesse et se remettent plus difficilement de leur accouchement. La sédentarité augmente le risque de : Diabète gestationnel Hypertension Prééclampsie Maux de dos Une fois la fatigue du 1 er trimestre passée, les patientes apprécient qu on aborde le sujet, elles se demandent souvent ce qu elles peuvent faire ou ne pas faire. Voici de bons outils de référence qui peuvent vous guider et perfectionner votre jugement clinique : 1 Active pour la vie, activité physique et grossesse. Publié par Kino-Québec, très réussi et parfait pour les patientes branchées. Sur Google, tapez : «activité, physique, grossesse». Cet article est très inspirant : dans mon cas, un vrai coup de cœur! kinoquebec.qc.ca/publications/activitephysiquegrossesse.pdf 2 Questionnaire médical sur l aptitude de l activité physique chez la femme enceinte (X-APP). Publié par la société canadienne en physiologie de l exercice. On l aime pour les contre-indications relatives et absolues à l activité physique. Comme il est très complet, il est un peu long à utiliser avec toutes les patientes. csep.ca/cmfiles/publications/parq/x-aapenceintes.pdf Mélanie Savard-Côté, M.D. 9

10 info L immersion dans l eau durant le Travail et l Accouchement 2012 par Rebecca L. Dekker, PhD, RN, APRN evidencebasedbirth.com Traduction libre par Dre Andrée Gagnon Question Est-ce que l immersion dans l eau durant le travail et l accou chement est sécuritaire? Quels en sont les risques et les bénéfices? Réponse L immersion dans l eau durant le travail et l accouchement semble être sécuritaire et efficace pour réduire les douleurs du travail ainsi que sa durée. Il y a plus de preuves de qualité pour l immersion dans l eau durant le premier stade du travail que durant le deuxième stade. Cependant, des données de grandes études observationnelles suggèrent que l immersion dans l eau durant la naissance (deuxième stade) est aussi sécuritaire. PREUVE Dans une revue de la littérature de Cochrane sur l immersion dans l eau durant le travail et l accouchement, Cluett & Burns (2009) ont combiné des données d études contrôlées randomisées examinant l immersion dans l eau durant le premier stade du travail et/ou durant le deuxième stade. Immersion dans l eau durant le premier stade : huit études ont testé les effets de l immersion dans l eau durant le premier stade du travail (N = 2,499). Les femmes dans le groupe immergé ont reporté significativement moins de douleur, étaient moins susceptibles de nécessiter une analgésie par épidurale, avaient un premier stade plus court et des pressions artérielles plus basses. Il n y a pas eu de risque augmenté de perte de sang, d infection post-partum, de césarienne, d accouchement instrumenté, de cœur fœtal anormal, de méconium, de score d Apgar bas ou d admission aux soins intensifs néonatals. Les poids de naissance étaient semblables. Les investigateurs n ont pas rapporté de cas de décès. Immersion dans l eau durant le deuxième stade (poussées) : Seulement trois études contrôlées randomisées ont testé les effets de l immersion dans l eau durant le deuxième stade (N = 286). L analyse a été limité par le petit échantillon et le «cross-over» entre les deux groupes dans une étude, seulement 25 % des femmes randomisées pour accoucher dans l eau l ont actuellement fait. Il n y a pas eu de différence entre les groupes en ce qui concerne la perte de sang, les traumas périnéaux, la douleur, la durée du travail, la température maternelle, le méconium, le score d Apgar ou les décès. Cependant, à cause des limitations des études, il est difficile de tirer des conclusions à propos de l immersion dans l eau durant le deuxième stade dans cette revue de Cochrane seulement. Peu d études contrôlées randomisées testent l immersion dans l eau durant le deuxième stade. Ceci est partiellement causé par le fait que la naissance dans l eau est devenue un acte médical accepté et facilement accessible en Grande-Bretagne et dans d autres parties d Europe. Il est difficile pour les chercheurs d assigner de façon aléatoire des femmes dans un groupe d accouchement dans l eau et d autres dans un groupe contrôle puisque plusieurs femmes ne désirent pas faire partie du groupe contrôle. 10

11 Water Immersion during Labor and Birth Question Is water immersion during labor and birth safe? What are the risks and benefits? Answer Water immersion during labor and birth appears to be safe and effective for reducing labor pain and duration. There is higher quality evidence for water immersion during first stage labor than there is for water immersion during second stage. However, data from large observational studies suggests that water immersion during birth (second stage) is also safe Evidence In a Cochrane review on water immersion during labor and birth, Cluett & Burns (2009) combined data from randomized, controlled trials that examined water immersion during first stage labor and/or water immersion during second stage. Water immersion during first stage: Eight studies tested the effects of water immersion during first stage labor (N = 2,499). Women in the water immersion group reported significantly less pain, were less likely to require epidural analgesia, had a shorter first stage, and had lower blood pressures. There was no increased risk of blood loss, postpartum infection, C-section, instrumental delivery, abnormal fetal heart rate pattern, meconium, Apgar scores, neonatal intensive care admission, newborn infection, or birth weight. The investigators did not report any deaths. Water immersion during second stage (pushing): Only 3 randomized controlled trial tested the effects of water immersion during second stage (N = 286). The analysis was limited by small sample sizes and cross-over between groups in one study only 25% of the women who were randomized to birth in water actually did so. There were no differences between groups with regard to blood loss, perineal trauma, pain, duration of labor, maternal temperature, meconium, Apgar scores, or deaths. However, because of the study limitations, it is difficult to draw any conclusions about water immersion during second stage from this Cochrane review alone. Few randomized, controlled studies testing water immersion during second stage have actually been conducted. This is partly because waterbirth has become a medically accepted and widely available intervention in the United Kingdom and other parts of Europe. It is difficult for researchers to randomly assign women to waterbirth or control because many women do not want to be in the control group. Therefore, for additional evidence on the safety of waterbirth, we must turn to observational studies of water immersion during second stage. Observational evidence for waterbirth: Multiple researchers have published audits of waterbirths. In their review of the literature, Cluett and Burns (2009) state that to this date, researchers have not found any evidence of increased mother or infant risk with waterbirth. 11

12 info L immersion dans l eau durant le Travail et l Accouchement 2012 par Rebecca L. Dekker, PhD, RN, APRN evidencebasedbirth.com Traduction libre par Dre Andrée Gagnon C est pourquoi, pour obtenir d autres preuves de l aspect sécuritaire de l accouchement dans l eau, nous devons nous tourner vers des études observationnelles. Évidences observées pour la naissance dans l eau : plusieurs chercheurs ont publié des audits sur les accouchements dans l eau. Dans leur revue de la littérature, Cluett & Burns (2009) ont déclaré que, jusqu à maintenant, ils n ont pas trouvé d évidence que les risques pour les mères ou pour les enfants augmentaient durant une naissance dans l eau. En 1999, Gilbert & Tookey ont répertorié toutes les naissances dans l eau ayant eu lieu en Grande- Bretagne entre 1994 et 1996 (N = 4 032). Aucun décès n a été attribué à l accouchement dans l eau. Cependant, il y a eu deux admissions aux soins intensifs néonatals pour des aspirations d eau possibles. Les chercheurs ont conclu qu il n y avait pas de différence dans les taux de mortalité périnatals entre les accouchements dans l eau et ceux «conventionnels» qui ont eu lieu durant cette période. Ces résultats ont été confirmés par de nombreux autres chercheurs incluant les études par Alderdice et al. (1995, N = accouchements dans l eau), Geissbuehler et al. (2004, N = accouchements dans l eau), Otigbah et al. (2000, N = 301 accouchements dans l eau), et Thoeni et al. (2005, N = accouchements dans l eau). Ces études suggèrent qu il n existe pas de preuve raisonnable justifiant un refus de la part d un clinicien d accorder la possibilité à une femme à bas risque d accoucher dans l eau. Conclusion Malgré le fait que d autres études contrôlées randomisées sont nécessaires au sujet de l accouchement dans l eau, les données actuelles sont rassurantes et l important répertoire de naissances dans l eau amène des preuves que ces naissances sont sécuritaires et ne confèrent pas de risques excessifs pour les femmes en travail ou leurs nouveau-nés. Les professionnels donnant des soins aux femmes enceintes devraient considérer explorer la possibilité d offrir des naissances dans l eau aux parturientes à bas risque. Au minimum, l immersion dans l eau durant le premier stade du travail devrait être disponible. 12

13 Water Immersion during Labor and Birth In 1999, Gilbert & Tookey audited all waterbirths (N = 4,032) that took place in the United Kingdom between No deaths were attributed to delivery in water, although there were 2 neonatal admissions for possible water aspiration. The researchers concluded that there was no difference in perinatal mortality rates between waterbirths and conventional births that took place during the same time period. These findings regarding the safety of waterbirth have been confirmed by a host of other researchers, including studies by Alderdice et al. (1995, N = 4,494 waterbirths), Geissbuehler et al. (2004, N = 3,617 waterbirths), Otigbah et al. (2000, N = 301 waterbirths), and Thoeni et al. (2005, N = 1,600 waterbirths).overall, the findings from these studies suggest that there is no reliable evidence that exists that care providers can use to deny the choice of waterbirth to low-risk women. Conclusion Although more randomized, controlled trials of water immersion during second stage labor are needed, large audits of waterbirths have provided evidence that waterbirths are safe and confer no excess risk to laboring women or neonates. Care providers should consider exploring the possibility of offering waterbirth to low-risk women. At the very least, water immersion during first stage labor should be offered. Références 1. Alderdice, F., Renfrew, M., Marchant, S., Ashurst, H., Hughes, P., Berridge, G., & Garcia, J. (1995). Labour and birth in water in England and Wales. [Research Support, Non-U.S. Gov t]. Bmj, 310(6983), Cluett, E. R., & Burns, E. (2009). Immersion in water in labour and birth. [Review]. Cochrane Database Syst Rev(2), CD doi: / CD pub3 3. Geissbuehler, V., Stein, S., & Eberhard, J. (2004). Waterbirths compared with landbirths: an observational study of nine years. [Comparative Study] 4. [Evaluation Studies]. J Perinat Med, 32(4), doi: /JPM Gilbert, R. E., & Tookey, P. A. (1999). Perinatal mortality and morbidity among babies delivered in water: surveillance study and postal survey. [Research Support, Non-U.S. Gov t]. Bmj,319(7208), Otigbah, C. M., Dhanjal, M. K., Harmsworth, G., & Chard, T. (2000). A retrospective comparison of water births and conventional vaginal deliveries. [Comparative Study]. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol, 91(1), Thoeni, A., Zech, N., Moroder, L., & Ploner, F. (2005). Review of 1600 water births. Does water birth increase the risk of neonatal infection? J Matern Fetal Neonatal Med, 17(5), doi: /

Thyroid Scan. To Prepare

Thyroid Scan. To Prepare Thyroid Scan A thyroid scan checks your thyroid gland for problems. The thyroid gland is located in your neck. It speeds up or slows down most body functions. You will be asked to swallow a pill that contains

Plus en détail

Hepatitis and pregnancy

Hepatitis and pregnancy Hepatitis and pregnancy GFMER Yaoundé 26 November 2007 José M Bengoa MD Geneva - Switzerland Maladie hépatique et grossesse: trois relations étiologiques maladie hépatique induite par la grossesse nouvelle

Plus en détail

Connaissance et observance de la rééducation périnéale en grossesse

Connaissance et observance de la rééducation périnéale en grossesse Faculté de médecine Université de Montréal Connaissance et observance de la rééducation périnéale en grossesse Fanny Parent Résidente 1, médecine familiale HMR Projet d érudition 30 mai 2014 Introduction

Plus en détail

BILL C-608 PROJET DE LOI C-608 C-608 C-608 ADOPTÉ AS PASSED HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

BILL C-608 PROJET DE LOI C-608 C-608 C-608 ADOPTÉ AS PASSED HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA C-608 C-608 Second Session, Forty-first Parliament, Deuxième session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C-608 PROJET DE LOI C-608 An Act respecting

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec?

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? D RE C O R I N N E L E C L E R C Q, M D, F R C S C G Y N A Z U R S E P T E M B R E 2010 Objectifs: 1-Connaître l historique des dernières

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0

FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0 FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0 Scaling and Scoring Version 1.0: March 2011 Written by: Mapi Research Trust 27 rue de la villette 69003 Lyon France Phone: +33 (0) 4 72 13 65 75 Fax:

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE CONTRÔLE ANTIDOPAGE N d ordre de mission Mission order number

PROCES-VERBAL DE CONTRÔLE ANTIDOPAGE N d ordre de mission Mission order number Athlete Id provided Sexe 1. 0 1. 0 Exemplaire destiné à l Agence française de lutte contre le dopage 229, bd Saint Germain 75007 PARIS Tél. 01.40.62.76.76 Athlete Id provided Sexe 1. 0 1. 0 Exemplaire

Plus en détail

llaitement maternel dans un service de néonatologie

llaitement maternel dans un service de néonatologie Laurence GIRARD llaitement maternel dans un service de néonatologie Dr Gisèle GREMMO FEGER Pédiatre - Maternité du CHRU de Brest Coordinatrice D.I.U. Lactation Humaine et Allaitement Maternel L -nés. En

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Association canadienne de protection médicale Service de gestion des risques La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Dr Robert Sabbah, FRCSC président de l

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

Mother Friendly Care. Alice Bocognano Sage femme CH La Ciotat Formateur en périnatalité 2 ème journée IHAB-France, 4 novembre 2014, Paris

Mother Friendly Care. Alice Bocognano Sage femme CH La Ciotat Formateur en périnatalité 2 ème journée IHAB-France, 4 novembre 2014, Paris Mother Friendly Care Alice Bocognano Sage femme CH La Ciotat Formateur en périnatalité 2 ème journée IHAB-France, 4 novembre 2014, Paris Une recommandation récente OMS, 2006 IHAB-France, 2013 «Pendant

Plus en détail

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 (Résumé Dr S Favrin) Le but est de baser la prise en charge des accouchements sur

Plus en détail

TUESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number

TUESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number FOR OFFICIAL USE C Total 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 00 TUESDAY, MAY.30 PM.30 PM FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre Town

Plus en détail

Formation de premier niveau

Formation de premier niveau Formation de premier niveau Accompagnement à la naissance Formation de base (60h/60 crédits) Formation offerte à toutes et tous ceux qui s intéressent à la périnatalité. Cette formation vous permettra,

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

National Health Survey. Le Luxembourg dans le contexte international

National Health Survey. Le Luxembourg dans le contexte international National Health Survey Le Luxembourg dans le contexte international Ministère de la Santé conférence de presse du 25 février 9 Présentation de l étude 2 Fiche technique Un échantillon de 484 personnes

Plus en détail

High Blood Pressure in Pregnancy

High Blood Pressure in Pregnancy High Blood Pressure in Pregnancy Blood pressure is the force put on the walls of your blood vessels as blood travels through your body. Blood pressure helps pump blood to your body. Taking Your Blood Pressure

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Name: Form: Subject Teacher: Date Given: Date to Hand in: Level: Effort: House Points: Comment: Target: Parent / Guardian Comment: Complete

Plus en détail

Prévention grossesse

Prévention grossesse Prévention grossesse Le mot de la Directrice La Fondation PremUp, reconnue d utilité publique, agit pour la santé de la femme enceinte et du nouveau-né. Elle conduit 3 types de missions : 1. Faire progresser

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2010 LOIS DU CANADA (2010) CHAPITRE 9 CHAPTER 9 ASSENTED TO SANCTIONNÉE. An Act to amend the Employment Insurance Act

STATUTES OF CANADA 2010 LOIS DU CANADA (2010) CHAPITRE 9 CHAPTER 9 ASSENTED TO SANCTIONNÉE. An Act to amend the Employment Insurance Act Third Session, Fortieth Parliament, 59 Elizabeth II, 2010 Troisième session, quarantième législature, 59 Elizabeth II, 2010 STATUTES OF CANADA 2010 LOIS DU CANADA (2010) CHAPTER 9 CHAPITRE 9 An Act to

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

General Certificate of Education Advanced Subsidiary Examination June 2015

General Certificate of Education Advanced Subsidiary Examination June 2015 General Certificate of Education Advanced Subsidiary Examination June 2015 French FRE2T/FRE2V Unit 2 Speaking Test Examiner s Material To be conducted by the teacher examiner between 7 March and 15 May

Plus en détail

High Blood Sugar. The most common reasons for high blood sugar in people with diabetes are:

High Blood Sugar. The most common reasons for high blood sugar in people with diabetes are: High Blood Sugar High blood sugar means having too much sugar called glucose in the blood. High blood sugar is also called hyperglycemia. The body s cells need blood sugar. A normal blood sugar level is

Plus en détail

TARIFS PUBLICS 2015 / 2016 PUBLIC RATES

TARIFS PUBLICS 2015 / 2016 PUBLIC RATES TARIFS PUBLICS 2015 / 2016 PUBLIC RATES DU / FROM 05/12/2015 AU / TO 11/12/2015 SKIEZ TOUS AU TARIF ENFANT! Kids price for everyone 2 adultes + 2 enfants 2 adults + 2 children 6 jours/days 187,20 127,60

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Pour vous inscrire veuillez vous présenter au bureau des rendez-vous

Plus en détail

Systèmes d'information Hospitaliers et Infections Associées aux Soins : intérêt et limites Approche médico économique à partir des données du SIH

Systèmes d'information Hospitaliers et Infections Associées aux Soins : intérêt et limites Approche médico économique à partir des données du SIH Systèmes d'information Hospitaliers et Infections Associées aux Soins : intérêt et limites Approche médico économique à partir des données du SIH Isabelle DURAND ZALESKI Utilisation du SIH Pour identifier

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Emmanuel Bécache, Esther Schütz 20 ème rendez-vous Réavie 15 octobre 2009 15 octobre 2009 2 Agenda Environnement

Plus en détail

CHOISIR LA PROTECTION D ASSURANCE DE SOINS DE LONGUE DURÉE LA MIEUX ADAPTÉE À VOS BESOINS

CHOISIR LA PROTECTION D ASSURANCE DE SOINS DE LONGUE DURÉE LA MIEUX ADAPTÉE À VOS BESOINS ENTREZ CHOISIR LA PROTECTION D ASSURANCE DE SOINS DE LONGUE DURÉE LA MIEUX ADAPTÉE À VOS BESOINS La vie est plus radieuse sous le soliel La Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie est membre du groupe

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General As the father of five children and the grandfather of ten grandchildren, family is especially important to me. I am therefore very pleased to mark National Foster Family Week. Families, whatever their

Plus en détail

Types of Dementia. Common Causes of Dementia

Types of Dementia. Common Causes of Dementia Types of Dementia Dementia is a loss of skills to think, remember and reason that is severe enough to affect daily activities. It is normal to need more time to remember things as we get older. Other thinking

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

L interruption de grossesse, une décision aux répercussions tardives?

L interruption de grossesse, une décision aux répercussions tardives? L interruption de grossesse, une décision aux répercussions tardives? 11 e Journée annuelle de présentation des travaux académiques des résidents Le vendredi 30 mai 2014 Par Julie Laverdière Résidente

Plus en détail

To be signed by the Chief Executive Officer or Senior Manager responsible for operations at this location.

To be signed by the Chief Executive Officer or Senior Manager responsible for operations at this location. Application Package Name of Organization Address Contact Tel Email Nature of Workplace Number of Employees Covered by this Application Date Submitted by Wellness Committee Members (if applicable) To be

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or French. IMPORTANT:

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

1. CONTEXTE ET PORTÉE :

1. CONTEXTE ET PORTÉE : Section : Direction clientèle services à la communauté N o : 1 Titre : Politique d allaitement maternel Préparé par : Monique Thérien, chef de service Santé publique Page : Page 1 de 9 Professionnels ou

Plus en détail

Languages Final Examination 2013. ML01 French Preparatory

Languages Final Examination 2013. ML01 French Preparatory Languages Final Examination 2013 ML01 French Preparatory Candidate Number: Group reference: Centre for Co-Curricular Studies Languages Programme Time allowed: 2 hours Weighting within the Course: 35% Question

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique?

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? TVP et algorithme de prédiction clinique - 1 Médiocre sensibilité et spécificité des signes et symptômes cliniques Utilité démontrée de la

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

THURSDAY, 24 MAY 9.00 AM 10.40 AM. 45 marks are allocated to this paper. The value attached to each question is shown after each question.

THURSDAY, 24 MAY 9.00 AM 10.40 AM. 45 marks are allocated to this paper. The value attached to each question is shown after each question. X059//0 NATIONAL QUALIFICATIONS 0 THURSDAY, 4 MAY 9.00 AM 0.40 AM FRENCH HIGHER Reading and Directed Writing 45 marks are allocated to this paper. The value attached to each question is shown after each

Plus en détail

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA)

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA) Quelle est la dose de Mifépristone nécessaire pour une interruption de grossesse avant 49 jours d aménorrhée en association avec 2 comprimés de Misoprostol? Une revue de la littérature Philippe Faucher

Plus en détail

Information for assessors (do not distribute this page to participants):

Information for assessors (do not distribute this page to participants): R&P Cultural Orientation Model Assessment Written Version French Information for assessors (do not distribute this page to participants): This written version of the Model Cultural Orientation (CO) Assessment

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

SGR Services de gestion des risques

SGR Services de gestion des risques Title: Safety Achievement Financial Incentive System (SAFIS) Titre : Système d incitation financière à la sécurité DIRECTIVE Effective / En vigueur: 01/05/2008 Release / Diffusion No. 003 Page 1 of / de

Plus en détail

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder (Ottawa, Canada Le 17 mars 2008) Selon une enquête menée récemment auprès des citoyens canadiens à l échelle nationale, la grande

Plus en détail

Evènements indésirables graves en maternité.

Evènements indésirables graves en maternité. Evènements indésirables graves en maternité. Bilan de 4 années de recueil prospectif au CHU de Toulouse. Pr. O. Parant, M.Herman, E.Delon, C fleury CHU Toulouse Introduction (1) Améliorer la qualité en

Plus en détail

LibQUAL Canada 2010: Participants Survey / Sondage auprès des participants

LibQUAL Canada 2010: Participants Survey / Sondage auprès des participants LibQUAL Canada 2010: Participants Survey / Sondage auprès des participants The goal of this survey is to assess your library's experience with LibQUAL+ in 2010: (1) whether 2010 participants would be interested

Plus en détail

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations

Règlement sur l indemnisation des employés de l État. Government Employees Compensation Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Government Employees Compensation Regulations Règlement sur l indemnisation des employés de l État C.R.C., c. 880 C.R.C., ch. 880 Current to February 3, 2016 À jour au

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

French Three Unit Four Review

French Three Unit Four Review Name Class Period French Three Unit Four Review 1. I can discuss with other people about what to do, where to go, and when to meet (Accept or reject invitations, discuss where to go, invite someone to

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Quelques informations relatives à la mise en œuvre d un programme de dépistage prénatal du syndrome de Down au Québec NOTE

Quelques informations relatives à la mise en œuvre d un programme de dépistage prénatal du syndrome de Down au Québec NOTE COMMISSAIRE À LA SANTÉ ET AU BIEN-ÊTRE Quelques informations relatives à la mise en œuvre d un programme de dépistage prénatal du syndrome de Down au Québec NOTE POUR LA CONSULTATION SUR LE DÉPISTAGE DU

Plus en détail

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA?

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? (césarienne élective = césarienne pratiquée "à froid", en dehors du travail) C Dageville réanimation néonatale,

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Olga Kharytonava disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou

Plus en détail

SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004

SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004 SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004 SOINS PRENATAUX (1) Soins prénataux constituent une avance significative dans les soins obstétricaux. Soins prénataux sont une pratique universelle.

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation.

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation. Initiative A2 : Le télé-enseignement au cégep Promoteur : Sony Cormier, directeur du Campus des Îles-de-la-Madeleine et directeur intérimaire du Campus de Carleton-sur-Mer (Cégep de la Gaspésie-Les-Îles)

Plus en détail

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Relating to local (provincial and Congress) elections Article 2.2.1 of the Noumea Accord: le corps électoral aux assemblées

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Le programme de changement de comportement

Le programme de changement de comportement L adoption du Guide Canadien d Activité Physique et du Cahier d accompagnement pour Fiche No 33 les aînés : Impacts sur le conditionnement physique et la dépense énergétique Jiang X, Cooper J, Porter MM,

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Promotion 2005/2008 1ère année 2005/2006 Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques SITUATION MODULE Maternité

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Guide Pratique. Avant mon départ pour l étranger. Je commence mon séjour à l étranger. Je termine mon séjour à l étranger

Guide Pratique. Avant mon départ pour l étranger. Je commence mon séjour à l étranger. Je termine mon séjour à l étranger Guide Pratique Lorsque vous recevez le courrier vous annonçant que vous bénéficiez d une bourse Explo ra sup, celle-ci est exprimée en semaines. Le versement de cette bourse n est toutefois pas automatique.

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir.

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir. Le droit d être informé prend sa source dans les droits fondamentaux de la Charte des droits et libertés québécoise. L article 44 confirme que tout Québécois a droit à l information, sous réserve de la

Plus en détail

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M.

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. * Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. http://apps.who.int/rhl/fertility/abortion/pccom/en/ Réduit la mortalité maternelle

Plus en détail

Colloque international : les patients dans l'écosystème de santé Enjeux d'information et questions de communication

Colloque international : les patients dans l'écosystème de santé Enjeux d'information et questions de communication Colloque international : les patients dans l'écosystème de santé Enjeux d'information et questions de communication Organisé par l Institut des sciences de la communication La recherche d information santéhors

Plus en détail

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE COUNCIL OF EUROPE TRAINING PROGRAMME FOR EDUCATION PROFESSIONALS PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE POUR LES PROFESSIONNELS DE L EDUCATION APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE This form

Plus en détail

Règles du Service d information juridique pro bono à la cour municipale de la Ville de Montréal («SIJ») (les «Règles») En collaboration avec :

Règles du Service d information juridique pro bono à la cour municipale de la Ville de Montréal («SIJ») (les «Règles») En collaboration avec : Règles du Service d information juridique pro bono à la cour municipale de la Ville de Montréal («SIJ») (les «Règles») En collaboration avec : Table des matières 1. Mission... 3 2. Rôle de l avocat bénévole...

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE TRAINING PROGRAMME FOR EDUCATION PROFESSIONALS PROGRAMME DE FORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE L EDUCATION APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE This form must be completed electronically in the

Plus en détail

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec Cabinet du ministre Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie Gouvernement du Québec Inauguration du siège social de Sanofi à Laval Laval Le 6 mai 2013 LA

Plus en détail

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE SUIVEZ STRICTEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES :

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE SUIVEZ STRICTEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES : APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE SUIVEZ STRICTEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES : 1 Veuillez compléter ce formulaire en format Microsoft Word sur votre ordinateur et sauvegardez le fichier sous

Plus en détail

PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE?

PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE? PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE? Emmanuelle Lesieur Pr Florence Bretelle 1 21 avril 2016 PLAN DE LA PRESENTATION Etats des lieux général Rappels historiques Rappels sur les recommandations

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Qu est-ce que le VPH? Qu est-ce que le VPH? Quels sont les signes et les symptômes d une infection à VPH? Le VPH cause-t-il

Plus en détail