ORDONNANCE COLLECTIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORDONNANCE COLLECTIVE"

Transcription

1 ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse, à la pratique des accouchements et au suivi post-natal PROFESSIONNEL(S) VISÉ(S) : Infirmières du CSSSL oeuvrant auprès de la clientèle néonatale. RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : Oui Non Si oui, lequel : «Administration d un complément de préparation commerciale pour nourrissons au». CLIENTÈLE(S) VISÉE(S) : Tous les nouveau-nés allaités nécessitant un complément de préparation commercial pour nourrisson (PCN) à l allaitement. INTENTION(S) CLINIQUE(S) : Administrer un complément de PCN au présentant uniquement une raison médicale reconnue selon l Organisation Mondiale de la Santé, en utilisant la méthode alternative la plus appropriée (cuillère, gobelet ou seringue). Favoriser un allaitement exclusif chez le afin d éviter de compromettre l allaitement maternel et ses bienfaits. INTENTION(s) THÉRAPEUTIQUES(s) (s il y a lieu) N/A DATE PRÉVUE DE RÉVISION : 10 JANVIER 2016 Page: 1 De: 5

2 CONDITION(S) D INITIATION : Présenter une ou plusieurs des raisons médicales reconnues suivantes : Nouveau- né de petit poids (moins de 1500g); Nouveau-né prématuré de moins de 32 semaines; Hypoglycémie grave et/ou ictère dépassant les limites de la normale qui ne s améliore pas avec des tétées plus fréquentes ou avec l administration de lait maternel exprimé et selon le protocole d hypoglycémie; Maladie de la mère qui l empêche d allaiter (ex : psychose, choc, éclampsie sévère, etc.); La mère et le bébé ne sont pas dans le même hôpital; Déshydratation aiguë où l allaitement (tétées 8/12 par 24h) ne peut fournir une hydratation suffisante; Prise de médicament et/ou drogues contre-indiqués. CONTRE INDICATION(S) : 1. Aucun complément n est indiqué dans les premières 24h de vie si le nouveau-né est à terme et en santé et/ou qu il ne présente pas de raisons médicales reconnues et ce même si la mère n exprime que quelques gouttes de colostrum. 2. Si risque d allergie, aviser le médecin pour une prise de décision au cas par cas. DATE PRÉVUE DE RÉVISION : 10 JANVIER 2016 Page: 2 De: 5

3 DIRECTIVE(S) : 1. Administration du complément: Donner en premier lieu la quantité de lait maternel que la mère pourra s exprimer; Pour toutes les autres raisons, utiliser la PCN disponible sur l unité selon la circulaire; Le mode d administration du complément doit préserver la technique de succion au sein et doit être enseigné aux parents; Suivre le protocole infirmier pour la procédure et le suivi. N.B. L administration de lait maternel et/ou de colostrum exprimés n est pas considérée comme un complément. DATE PRÉVUE DE RÉVISION : 10 JANVIER 2016 Page: 3 De: 5

4 RÉFÉRENCE(S) AUX OUTILS CLINIQUES : Protocole infirmier «Administration d un complément de préparation commerciale pour nourrisson au PI-032». Méthode de soins de l AQESSS «Application des méthodes alternatives de l allaitement au sein» (Cahier de technique #1 technique #13 Guide des différentes méthodes alternatives à l allaitement au sein). Protocole infirmier : «Évaluation et suivi de l hypoglycémie néonatale PI-008-3». RÉFÉRENCE(S) : ABM Clinical Protocol #10 : Breastfeeding the late term preterm infant (34 0/7 to 36 6/7 weeks of gestation), Volume 6, number 3, 2011 (first revision june 2011) ABM (American breastfeeding Medicine) Clinical Protocol #22: Guidelines for management of Jaundice in the Breastfeeding infant equal to or greater than 35 weeks gestation, volume 5, number2, 2010 ABM (American breastfeeding Medicine) Clinical Protocol #3: Hospital guidelines for the use of supplementary feedings in the healthy term breastfed neonate, volume 4, number 3, revised 2009 Pediatrics, Breastfeeding and the use of Human Milk, American Academie of Pediatrics, February 27, 2012 WHO/UNICEF, Acceptable medical reasons for use of breast-milk substitutes, Geneve, Switzerland, 2009 DATE PRÉVUE DE RÉVISION : 10 JANVIER 2016 Page: 4 De: 5

5 PERSONNE(S) ET/OU INSTANCE(S) CONSULTÉE(S) Sophie Belzile, inf.msc. Conseillère clinique à la Direction des soins infirmiers, Programme Famille, Enfance, Jeunesse Dr. Pascale Hamel, Pédiatre Chef du département de pédiatrie Dr. Ève Riopel, Pédiatre Chef médical du Programme Famille, Enfance, Jeunesse Ghislaine Desjardins, nutritionniste Chef intérimaire en nutrition Alexandra Pedneault, nutritionniste RÉDIGÉ PAR Francine Martel Inf. IBCLC, RLC Mélanie Coulombe Infirmière clinicienne à la formation RECOMMANDÉ PAR Comité des outils cliniques de la Directions des soins infirmiers Comité des pratiques professionnelles Direction des services multidisciplinaires Comité des activités professionnelles (CAP) APPROUVÉ PAR Dr. Ève Riopel Original signé Médecin répondant Signature S/O Chef du département de pharmacie Signature Josée Martineau Original signé Présidente du CMDP Signature DATE PRÉVUE DE RÉVISION : 10 JANVIER 2016 Page: 5 De: 5

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES : Infirmières, infirmiers Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Initier

Plus en détail

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de :

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Titre: Allaitement maternel Responsable: Direction de la famille et de la santé mentale Approbation(s): Conseil d administration Initiale: 2002-02-20 Révision:

Plus en détail

Journée Allaitement. Formation et Clinique d allaitement. en pharmacie. en pharmacie

Journée Allaitement. Formation et Clinique d allaitement. en pharmacie. en pharmacie Journée Allaitement en pharmacie Formation et Clinique d allaitement en pharmacie Formation aux pharmaciens en allaitement accréditée par l Ordre des pharmaciens du Québec 1,5 UFC Durée : 1 h 30 Clinique

Plus en détail

Une sage-femme vous accompagne...

Une sage-femme vous accompagne... Département Mère/ Enfant Chef du département: Dr Thomas D. Centre hospitalier Etterbeek-Ixelles Rue Jean Paquot, 63 1050 Ixelles 02/641 41 11 Une sage-femme vous accompagne... Un film sur la maternité

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

La contribution des pères au développement de leur enfant

La contribution des pères au développement de leur enfant Activité 1 La contribution des pères au développement de leur enfant Le père: Un rôle en évolution Théorie de l évolution Question de survie! Homme Animaux Christine Gervais, Ph. D., Professeur au département

Plus en détail

Contribuer à l évaluation des pratiques professionnelles en matière d allaitement Offrir des outils pour l amélioration des savoirs et savoir-faire

Contribuer à l évaluation des pratiques professionnelles en matière d allaitement Offrir des outils pour l amélioration des savoirs et savoir-faire Lactation : Périnatalité et premiers mois Formation de 2015 AOÛT 2014-1 Le CREFAM, Centre de Recherche, d Évaluation et de Formation à l Allaitement Maternel : est un organisme de formation continue enregistré

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2011 PEDIAVEN AP-HP G15, solution pour perfusion 1000 ml de solution en poche bi-compartiment, boîte de 4 (CIP: 419 999-0) PEDIAVEN AP-HP G20, solution pour

Plus en détail

Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants

Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants CONTEXTE 1. La bonne alimentation des nourrissons et des jeunes

Plus en détail

FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation

FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation Juin 2006 SOMMAIRE I. PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL...3 II. PROCESSUS DE SOUTIEN DE L ALLAITEMENT...4 II.1. Description...4 II.2. Phase 1 d

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Par D r Marco Gallant, interniste CSSS Drummond. Révisé par Sylvie Jacob, infirmière pharmacie communautaire, Patricia Trépanier, infirmière clinicienne CSSS de l Énergie, Annie Castonguay, nutritionniste

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DES FABRICANTS POUR LA COMMERCIALISATION DES PRÉPARATIONS POUR NOURRISSONS

CODE DE CONDUITE DES FABRICANTS POUR LA COMMERCIALISATION DES PRÉPARATIONS POUR NOURRISSONS CODE DE CONDUITE DES FABRICANTS POUR LA COMMERCIALISATION DES PRÉPARATIONS POUR NOURRISSONS (édition révisée 2010, rev. 1) Les sociétés qui fabriquent des préparations pour nourrissons et les commercialisent

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE PROFESSIONNEL(S) VISÉ(S) : Infirmières du CSSSL oeuvrant à la salle de RÉA de l urgence et aux soins intensifs et coronariens de l installation Cité de la santé du CSSS Laval. RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement

Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Allaitement maternel en Ontario Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Par le passé, les femmes

Plus en détail

Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82.

Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82. MOTHER-BABY ASSESSMENT SCALE Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82. Instrument de Mother-Baby Assessment scale mesure

Plus en détail

OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie

OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie PARIS 8, 9 et 10 juin 2015 Maternité de Port Royal 75 014 Mots clés : Peau à

Plus en détail

Programmes de soutien mutuel d allaitement : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement

Programmes de soutien mutuel d allaitement : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Allaitement maternel en Ontario Programmes de soutien mutuel d allaitement : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Par le passé, les femmes

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

PROTOCOLE INTERDISCIPLINAIRE SUIVI DE LA CLIENTÈLE DIABÉTIQUE EN GMF

PROTOCOLE INTERDISCIPLINAIRE SUIVI DE LA CLIENTÈLE DIABÉTIQUE EN GMF BUT DU PROTOCOLE Ce protocole se veut un guide pour le suivi de la clientèle diabétique et pré-diabétique en GMF afin d assurer un suivi interdisciplinaire entre infirmières GMF, médecins, infirmières

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie P. 1 / 8 L alimentation du nourrisson durant la première année de vie Contenu Feuille d info L alimentation du nourrisson durant la première année de vie / Juin 2012 2 Introduction 2 Développement et besoins

Plus en détail

Projet clinique express

Projet clinique express d; CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE MONTMAGNY- L ISLET 4 juillet Vol 1, Numéro 1 Dans ce numéro : Un nouvel outil d information Le projet clinique 2 Les membres du comité 2 Perte d autonomie liée

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

EVALUATION DE LA MISE EN PLACE DE LA PERMANENCE TELEPHONIQUE PROFESSIONNELLE ALLAIT ECOUTE Soutien à l allaitement maternel

EVALUATION DE LA MISE EN PLACE DE LA PERMANENCE TELEPHONIQUE PROFESSIONNELLE ALLAIT ECOUTE Soutien à l allaitement maternel UNIVERSITE LILLE 2 Ecole de sages-femmes du CHRU de Lille EVALUATION DE LA MISE EN PLACE DE LA PERMANENCE TELEPHONIQUE PROFESSIONNELLE ALLAIT ECOUTE Soutien à l allaitement maternel Mémoire rédigé et soutenu

Plus en détail

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical, psychologique,

Plus en détail

J ai choisi d allaiter...

J ai choisi d allaiter... Nous vous souhaitons un bon allaitement. J ai choisi d allaiter... Mes numéros : Pédiatre. Sage-femme. Médecin traitant... PMI Pharmacie... Brochure réalisée par les bénévoles de l AREAM. Juin 2009 L allaitement

Plus en détail

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA Dominique Turck Clinique de Pédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre et Faculté de Médecine, Lille CONTEXTE DE

Plus en détail

Prévention de la mort subite du nourrisson

Prévention de la mort subite du nourrisson Prévention de la mort subite du nourrisson Tous concernés! De quoi s agit-il? C'est le décès incompréhensible à première vue et imprévisible, le plus souvent pendant le sommeil, d un tout-petit qui semblait

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Allaitement et trisomie 21

Allaitement et trisomie 21 Allaitement et trisomie 21 Laure Razanadravony Plan 1. Introduction 2. Avantages de l allaitement pour l enfant porteur d une trisomie 21 3. Difficultés d allaiter un enfant porteur d une trisomie 21 4.

Plus en détail

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil Prise en charge du nouveau-né de mère m HIV Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil GROSSESSE Chez une femme infecté par le VIH,la grossesse est a risque = prise en charge multidisciplinaire

Plus en détail

Évolution des pratiques vaccinales : 3. vaccination après la grossesse

Évolution des pratiques vaccinales : 3. vaccination après la grossesse Évolution des pratiques vaccinales : 3. vaccination après la grossesse Professeur Emmanuel Grimprel Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Trousseau, Paris Université Pierre et Marie Curie, Paris Déclaration

Plus en détail

J ai deux yeux, tant mieux

J ai deux yeux, tant mieux La prévention au cabinet J ai deux yeux, tant mieux la prévention chez l enfant Faisca Richer 2 Les Lavigueur-Latendresse constituent, comme c est de plus en plus fréquent au Québec, une famille recomposée.

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2015 L ASSURANCE MATERNITÉ Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

Adultes ayant des problèmes de santé mentale : quatre organisations font équipe pour le maintien dans la communauté

Adultes ayant des problèmes de santé mentale : quatre organisations font équipe pour le maintien dans la communauté Récit Date de révision : 16 avril 2010 Adultes ayant des problèmes de santé mentale : quatre organisations font équipe pour le maintien dans la communauté Nom donné par les acteurs terrain : Région sociosanitaire

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Sommeil en sécurité Les enjeux

Sommeil en sécurité Les enjeux Sommeil en sécurité Les enjeux Aurore Côté md Hôpital de Montréal pour enfants Centre universitaire de santé McGill Objectifs Saisir l origine des recommandations émises par les autorités de la santé.

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

Livret de Messages Clés

Livret de Messages Clés Livret de Messages Clés Le Paquet de Counseling Communautaire pour l Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant (ANJE) Livret de Messages Clés Le Paquet de Counseling Communautaire pour l Alimentation

Plus en détail

Bilan des activités 2005 et perspectives en Côte d Ivoire MAP International / ALM

Bilan des activités 2005 et perspectives en Côte d Ivoire MAP International / ALM Bilan des activités 2005 et perspectives en Côte d Ivoire MAP International / ALM Présenté par Dr Julien AKE MAP International Côte d Ivoire. Réunion annuelle de l OMS sur l ulcère de Buruli, Genève, Suisse,

Plus en détail

FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX

FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX Arrêté royal du 28 décembre 2011 relatif à l exécution du plan d attractivité pour la profession infirmière, dans certains secteurs

Plus en détail

Soins palliatifs en salle de naissance. Pierre Bétrémieux CHU de Rennes 9 octobre 2009 Chantilly

Soins palliatifs en salle de naissance. Pierre Bétrémieux CHU de Rennes 9 octobre 2009 Chantilly Soins palliatifs en salle de naissance Pierre Bétrémieux CHU de Rennes 9 octobre 2009 Chantilly La loi du 22 avril 2005 S applique au nouveau-né Rappelle l interdit de l obstination déraisonnable Et l

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute

Plus en détail

Partager un lit avec votre bébé

Partager un lit avec votre bébé Partager un lit avec votre bébé Un guide pour les mères qui allaitent UNICEF UK Baby Friendly Initiative avec la Foundation for the Study of Infant Deaths Sharing a bed with your baby, French Partager

Plus en détail

TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT

TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT Guide à l intention des parents Pour vous, pour la vie Bienvenue à l unité néonatale de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Dans les prochains

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

PériNatalité et petite enfance

PériNatalité et petite enfance Périnatalité et petite enfance Comment naître dans le 19 e arrondissement? L inscription à la maternité Il est important de s inscrire à la maternité le plus tôt possible pour assurer un suivi de grossesse

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

Environnement ----> Sensibilisation ------> maladie atopique Allergénique + Terrain atopique

Environnement ----> Sensibilisation ------> maladie atopique Allergénique + Terrain atopique Peut-on prévenir Peut-on améliorer une DA avec un régime d'éviction alimentaire ou un changement de lait? Dr G.Schoder - déc 2007 Conférence de consensus Prise en charge de la dermatite atopique de l enfant

Plus en détail

Druart Delphine Coordinatrice francophone pour le SPF santé publique

Druart Delphine Coordinatrice francophone pour le SPF santé publique Critères de reconnaissance des formations en soins de développement et accompagnement des unités Contrat visant la formation en allaitement maternel et soins de développement des maternités et services

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011 FASCICULE VI AFFECTIONS DU NOUVEAU-NÉ Emploi des codes du chapitre XVI Le chapitre XVI est celui de Certaines affections dont l origine se situe dans la période périnatale. La définition de la période

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

«Plan d action : Allaitement maternel»

«Plan d action : Allaitement maternel» 1 Propositions d actions pour la promotion de l allaitement maternel «Plan d action : Allaitement maternel» Rapport du Professeur Dominique TURCK JUIN 2010 Ce rapport analyse les conditions d amélioration

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

3.1 Adoption du procès-verbal du 14 juin 2011. 3.2 Suivis à la séance du 14 juin 2011. 3.3 Adoption du procès-verbal du 10 août 2011

3.1 Adoption du procès-verbal du 14 juin 2011. 3.2 Suivis à la séance du 14 juin 2011. 3.3 Adoption du procès-verbal du 10 août 2011 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES COLLINES, TENUE LE MERCREDI 28 SEPTEMBRE 2011 À 19 H, SALLE DE CONFÉRENCE DU CLSC DE CHELSEA

Plus en détail

Dép. 75 «Enfant présent»

Dép. 75 «Enfant présent» Dép. 75 «Enfant présent» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Créée en 1987, l association Enfant Présent, dispositif multi-accueil à caractère préventif, dispose de plusieurs

Plus en détail

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers Cadre de référence à l intention des directrices, directeurs et des responsables des soins infirmiers 2 e édition Adopté

Plus en détail

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de juillet 2007 (version 2013) Table

Plus en détail

Neurofibromatose de Von Recklinghausen chez un nouveau-né exposé avec hémorragie intracrânienne

Neurofibromatose de Von Recklinghausen chez un nouveau-né exposé avec hémorragie intracrânienne Neurofibromatose de Von Recklinghausen chez un nouveau-né exposé avec hémorragie intracrânienne Severe D. ; Vilcin L.D. ; Antoine J. ; Méridien E. ; BB C.N. de sexe masculin, pesant 2900 g à l admission,

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

Allaitement et diminution du risque de leucémie chez l enfant

Allaitement et diminution du risque de leucémie chez l enfant V. 2, no. 1, avril 2005 Allaitement et diminution du risque de leucémie chez l enfant Nous savons depuis longtemps que l allaitement offre un effet protecteur sur différents problèmes mineurs de santé

Plus en détail

B Baccalauréat. P en pratique. Ssage- Ffemme

B Baccalauréat. P en pratique. Ssage- Ffemme Josée Lafrance rofessionnelle autonome et responsable, habilitée à dispenser des soins périnataux aux nouveau-nés et aux femmes dont la grossesse, l accouchement et le postnatal ne présentent pas de complication

Plus en détail

Introduction. C. Laurent

Introduction. C. Laurent Rev. Méd. Périnat. DOI 10.1007/s12611-010-0090-8 ARTICLE ORIGINAL / ORIGINAL ARTICLE Influence de la proximité mère bébé sur le sommeil du nouveau-né et celui de sa mère, et sur l allaitement. Quelle proximité

Plus en détail

Analyse des incidents

Analyse des incidents Analyse des incidents Formation B-Quanum 26/06/2012 N. Jacques Coordinatrice Qualité CMSE Introduction Contexte Contrat SPF Coordinateur qualité Médecine nucléaire Hôpital = Entreprise à Haut Risque Efficacité

Plus en détail

Le bien-être des jeunes enfants au Canada

Le bien-être des jeunes enfants au Canada Le bien-être des jeunes enfants au Canada Rapport du gouvernement du Canada 2011 SP-1027-04-12F Le bien-être des jeunes enfants au Canada Rapport du gouvernement du Canada 2011 Ce document est également

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

SP QUÉBEC PRINTEMPS/ÉTÉ 2013 LE SUPPLÉMENT WEB

SP QUÉBEC PRINTEMPS/ÉTÉ 2013 LE SUPPLÉMENT WEB GROSSESSE ET REPRODUCTION La SP se manifeste plus fréquemment chez les femmes en âge de procréer que dans tout autre groupe de personnes. Au moment où elles reçoivent un diagnostic de SP, les femmes touchées

Plus en détail

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les SÉMINAIRE AUDIPOG professionnels? pour optimiser la coordination Le dossier obstétrical

Plus en détail

La CSSSPNQL tient à remercier les intervenants des communautés qui ont collaboré au projet.

La CSSSPNQL tient à remercier les intervenants des communautés qui ont collaboré au projet. La CSSSPNQL tient à remercier les intervenants des communautés qui ont collaboré au projet. Coordination : Julie Bernier, Conseillère au programme Santé maternelle et infantile Compilation et analyse des

Plus en détail

Un sommeil sûr pour mon bébé. www.mags.nrw.de

Un sommeil sûr pour mon bébé. www.mags.nrw.de Un sommeil sûr pour mon bébé Les petits enfants dorment beaucoup, jusqu à 20 heures par jour selon leur âge. La nuit, mais aussi dans la journée, à la maison comme à l extérieur. Nous avons développé ce

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 31 août 2010. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 31 août 2010. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2757 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 161 31 août 2010 S o m m a i r e Règlement ministériel du 26 juillet

Plus en détail

d allaitement maternel. Huit maternités volontaires situées en région Aquitaine, Picardie et Rhône- Alpes avaient participé à l étude.

d allaitement maternel. Huit maternités volontaires situées en région Aquitaine, Picardie et Rhône- Alpes avaient participé à l étude. Observance des pratiques professionnelles recommandées en maternité et réduction du risque de sevrage de l allaitement maternel dans les six premiers mois de vie. INTRODUCTION Les bénéfices de l allaitement

Plus en détail

epm > nutrition Formation & Conseil

epm > nutrition Formation & Conseil CATALOGUE FORMATIONS THEME : PEDIATRIE et NUTRITION en libéral ou PMI Janvier Décembre 2014 Formation par Correspondance Nutrition Pédiatrique Dossiers Optionnels Journées de Formation sur Paris Outil

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse. Série : 2000 N 2097. Date de mise en vigueur: Mai 2012

ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse. Série : 2000 N 2097. Date de mise en vigueur: Mai 2012 ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse Sommaire : Initier et assurer la prise en charge de la pharmacothérapie hypolipémiante chez un usager évalué

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Récupération améliorée après chirurgie

Récupération améliorée après chirurgie Récupération améliorée après chirurgie ENHANCED RECOVERY AFTER SURGERY Présentation du programme à l Hôpital du Valais www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch ERAS ET SON HISTOIRE Pendant 10 ans, un groupe d

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Données scientifiques relatives aux Dix Conditions Pour le Succès de l Allaitement

Données scientifiques relatives aux Dix Conditions Pour le Succès de l Allaitement WHO/CHD/98.9 DISTR. : GENERALE ORIGINAL : ANGLAIS Données scientifiques relatives aux Dix Conditions Pour le Succès de l Allaitement DEPARTEMENT SANTE ET DEVELOPPEMENT DE L ENFANT ET DE L'ADOLESCENT Organisation

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

Le siècle passé a connu une révolution des

Le siècle passé a connu une révolution des Population Reference Bureau Des MÈRES en bonne santé, des NOUVEAU-NÉS en bonne santé : Perspectives de politique générale sur la santé du nouveau-né un lien vital Par Anne Tinker et Elizabeth Ransom Le

Plus en détail

* Une Promesse pour la Vie. Abbott part en campagne contre la bronchiolite des bébés à risque!

* Une Promesse pour la Vie. Abbott part en campagne contre la bronchiolite des bébés à risque! * Une Promesse pour la Vie Abbott part en campagne contre la bronchiolite des bébés à risque! SOMMAIRE La Bronchiolite à VRS... 3 Définition et épidémiologie... 3 L infection à VRS... 4 Modes de transmission...

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Stratégie mondiale pour l alimentation du nourrisson et du jeune enfant

Stratégie mondiale pour l alimentation du nourrisson et du jeune enfant Stratégie mondiale pour l alimentation du nourrisson et du jeune enfant Organisation mondiale de la Santé Genève Catalogage à la source : Bibliothèque de l OMS Stratégie mondiale pour l alimentation du

Plus en détail

Le diabète de grossesse

Le diabète de grossesse Le diabète de grossesse Bonjour future maman, Vous venez d apprendre que vous avez un problème de diabète de grossesse, dit gestationnel. Nous avons préparé cette brochure afin de répondre à vos questions

Plus en détail