Choix et pose des menuiseries et vitrages performants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Choix et pose des menuiseries et vitrages performants"

Transcription

1 Choix et pose des menuiseries et vitraes performants CSTC Laboratoire Eléments de toiture et de façade Benoît Michaux- 02/ La rélementation PEB Exiences indirectes sur les menuiseries extérieures Niveau E Niveau K Valeurs U VENTILATION Confort d été Rélementation PEB 2 1

2 La rélementation PEB Exemple : Réion wallonne bâtiments neufs 3 La rélementation PEB Les fenêtres sont soumises à une double exience : U,max = 1.6W/ W/m²K pour chaque vitrae délimitant le volume protéé du bâtiment U w,max = 2.5 W/m²K pour la moyenne pondérée par les surfaces de toutes les fenêtres du bâtiment Chaque porte délimitant le volume protéé doit satisfaire à : U D,max = 2.9 W/m²K 4 2

3 Part des fenêtres dans les déperditions Fenêtres 9% de la surface 36% des déperditions Construire avec l énerie 2010 Echantillon de 400 maisons neuves en Wallonie 5 Isolation thermique d une fenêtre Le coefficient thermique Uw (W/m 2 K): Le coefficient thermique Uw d une fenêtre est la moyenne surfacique des coefficents thermiques des composants de la fenêtre. A réaliser pour chaque châssis U w A. U A. U A A f f f l. ( W / m² K) A A (m²), U (W/m²K) : vitrae A f (m²), U f (W/m²K) : chassis l (m), (W/mK) : interaction de l intercallaire, A f 3

4 Performances énerétiques Les fonctions des vitraes sont multiples : Apport et contrôle de la lumière v Contrôle de l énerie solaire Isolation thermique Isolation acoustique Sécurité Décoration Valeur Valeur U T e T i 7 Double vitrae valeur U U Q W ( T T ) m ² K i e v Q Dbl vitrae ordinaire: U = 2,8 W/m²K T e T i + couche basse émissivité + aron U = 1,2 W/m²K 8 4

5 Valeur U : influence des paramètres (1) LARGEUR DE L ESPACEUR x [mm] 9 Valeur U : influence des paramètres (2) LARGEUR DE L ESPACEUR x [mm] 10 5

6 Rayonnement solaire : spectre d émission ENERGIE SOLAIRE Rayonnement visible UV 3 % Lumière 53 % IR proche 44 % LONGUEUR D ONDE 11 Double vitrae - solaire Rayonnement entrant (W) = Rayonnement solaire incident (W) e e = 77% Transmission indirecte 12 6

7 Double vitrae - lumière v Lumière entrante Lumière incidente Lumière: nm v v = 82% Pas de Transmission indirecte! 13 Vitrae : valeurs typiques de U, et v Facteur 5! (sur valeur U) 14 7

8 Verre (sélectif) à contrôle solaire ENERGIE SOLAIRE Rayonnement visible T( ) verre clair 1 Verre sélectif 0 LONGUEUR D ONDE 15 Double vitrae à contrôle solaire e e Transmission indirecte 16 8

9 Double vitrae à contrôle solaire Compo. U v Vitrae HR 4/15/ Vitrae de contrôle solaire - type I Vitrae de contrôle solaire - type II 6/15/ /15/ Source : FIV 17 Triple vitrae Commun dans l avenir? Ext. Int. Low-e coatin Verre clair Aron Espac. Considérations Plus épais châssis adapté (peut être un problème en rénovation) Plus lourd (encore davantae si verre feuilleté) châssis adapté Utilisation de verres extra-clairs aumentation de et v Exemple de performances de triple vitrae Compo. U v Double vitrae HR 4/15/ Triple vitrae (remplis. Aron / coatin sur float) Triple vitrae (remplis. Aron / coatin sur verre extra-clairs) 4/14/4/14/ /14/4/14/

10 Vitraes : combinaisons de et v (1) v 1 Optimal en hiver 0.5 Optimal en été Vitraes : combinaisons de et v (2) 1 v Simple vitrae Double vitrae ordinaire Double vitrae + basse émissivité + aron Vitrae à contrôle solaire

11 Vitraes «chromoènes» 21 Surchauffe - protections solaires v Double vitrae ordinaire DV + protection solaire extérieure DV + protection solaire intérieure

12 Condensation En face intérieure 23 Condensation En face extérieure 24 12

13 Vitrae en développement Vitrae sous vide (VIG = vacuum insulatin lazin) 25 Heatmirror Un coefficient de déperdition thermique U qui peut atteindre 0.48W/m2/ K

14 Valeur U d une fenêtre Profilé métallique A (m²), U (W/m²K) : vitrae A f (m²), U f (W/m²K) : châssis A p (m²), U p (W/m²K) : panneau opaque (ou autre élément, rille de ventilation) l (m), (W/mK) : interaction verreespaceur-châssis l p (m), p (W/mK) : interaction panneau opaque-espaceur-châssis U U w w A. U A. U A. U A f f A f l A f. U f Ap. U p l A A A f p.. l. p ( W / m² K) p A f. U f ( W / m² K) Avec panneau opaque NB : si on ne considère qu une seule valeur U, il faut considérer la plus défavorable 27 Valeur U f de châssis : énéralités Mesure directe selon EN (boîte chaude (hot box)) Méthode de calcul numérique selon EN ISO Profilés en bois Profilés en aluminium Profilés en plastique Valeurs tabulées Menuiseries en aluminium et PVC : valeurs énéralement obtenues par le ammiste Menuiseries en bois : valeurs tabulées souvent utilisées 28 14

15 Valeurs tabulées U f de châssis en bois U f (W/m².K) Epaisseur du Bois de feuillus Bois de résineux profilé df (mm) u = 0.18 W/m.K u = 0.13 W/m.K Valeurs U f de châssis en bois Autres cas Calculs numériques nécessaires! 30 15

16 Valeurs tabulées U f de châssis métalliques Valeurs tabulées : Profilé avec coupure thermique Valeur U f fonction de d Profilé métallique 31 Valeurs tabulées U f des châssis en plastique 32 16

17 Valeurs réelles U f des châssis U f = 1,40 W/m²K U f = 1,05 W/m²K U f = 0,84 W/m²K Source : Pierret System 33 Valeurs réelles U f des châssis U f = 1,90 W/m²K U f = 1,60 W/m²K U f = 1,30 W/m²K Source : Raico System 34 17

18 Valeurs réelles U f des châssis Source : Bieber U f = 0.76 W/m²K 35 Jonction entre châssis et vitrae (valeur Ψ ) Deux types d espaceurs : - Espaceur normal (en aluminium ou acier) - Espaceur à performance thermique améliorée ( Warm Ede ) 36 18

19 FLIR Systems Li1 Sp1:temp C Li2 25 C Label Cursor Min Max Li Li Jonction entre châssis et vitrae (valeur Ψ ) Vitrae multiple Type de profilé Vitrae sans coatin Vitraeaveccoatin avec coatin Espaceur Espaceur Espaceur Espaceur normal isolant normal isolant Bois ou PVC 0,06 0,05 0,08 0,06 Métal avec coupure thermique 0,08 0,06 0,11 0,08 Métal sans coupure thermique 0,02 0,01 0,05 0,04 Valeurs tabulées (W/mK) AU. AU f. f l. Uw ( W / m² K) A A f 38 19

20 Valeur U r des rilles de ventilation Grilles de ventilation placées dans ou autour d une fenêtre : font partie de la fenêtre, constructivement et thermiquement (convention) Aire de la rille (A r ) : surface visible projetée Pour produits connus : U r déclarée par le fabricant sur base d un essai selon NBN EN (rille en position fermée) ou calcul numérique selon NBN EN ISO Produits inconnus : valeurs par défaut : U r = 6,0 W/m²K 39 Valeur U w,t moyenne des fenêtres (calcul simplifié) Seulement pour un ensemble de fenêtres d un même bâtiment (même type de vitrae, de châssis, de panneau opaque et de rille de ventilation seulement les dimensions peuvent différer) Hypothèse : rapport fixe des aires vitrae/châssis i périmètre fixe du vitrae Valeur U w,t moyenne: tableau U U f : U w,t = 0,7.U + 0,3.U f A r.(u r -U )/ A wd + A p.(u p -U )/ A wd U >U f : U w,t = 0,8.U + 0,2.U f A r.(u r -U f )/ A wd + A p.(u p -U f )/ A wd Vitrae + châssis rille Panneau opaque U, U f (W/m².K) : valeur U de resp. vitrae et châssis; (W/m.K) : valeur jonction châssis-vitrae; A r (m²), U r (W/m²K) : aire totale et valeur U des rilles de ventilation; A p (m²), U p (W/m²K) : aire totale et valeur U des panneaux opaques; A wd (m²) : aire totale de l ensemble des fenêtres (ouverture de baie) 40 20

21 Valeurs tabulées U w,t (espaceurs normaux calcul simplifié) Vitrae Tableau éalement valable pour des fenêtres avec panneau opaque et/ou rille de ventilation, à condition que U p U et/ou U r U 41 Calcul valeur U d une fenêtre - outil Outil à disposition pour menuiseries en bois 42 21

22 Calcul valeur U d une fenêtre - outil Outil à disposition pour menuiseries en bois 43 ETANCHEITE A L AIR 44 22

23 Étanchéité à l air des bâtiments Caractéristique importante de la PEB Gain 5 points Gain 5 à 10 points Gain 1 à 3 points Les fenêtres participent aux fuites d air 45 Étanchéité à l air des fenêtres Actuellement, plus de 85% des châssis répondent à la classe C4 Debit m³/hm² P E RMEABI LITE AIR Classe 1 Classe 1 Debit m³/hm Classe Classe Classe Pression Pa 46 23

24 Contribution des fenêtres aux fuites d air Maison 4 façades 10 m x 10 m Rez+1 Volume int. 528 m³ Surface de portes et fenêtres 29.3 m² n 50 [1/h] Classe 3 Classe 4 Classe 5 Classe % 1.8% 0.7% 0.4% % 3.5% 1.4% 0.7% % 10.5% 4.2% 2.1% % 21.1% 1% 84% 8.4% 42% 4.2% Des châssis de classe 4 pourraient représenter 10% de le fuite d air autorisée pour une exience n /h 47 Etanchéité à l air des fenêtres La qualité des portes et châssis influe sur l étanchéité à l air. Il faut priviléier les châssis à frappe (battants, oscillo-battants battants, tombants, projetants ) Attention aux châssis où la continuité de la barrière d étanchéité à l air ne peut pas être assurée (coulissants, pivotants, châssis à doubles ouvrants ) Points particuliers: La jonction avec les murs La partie inférieure des portes 48 Menuiseries Juin

25 La jonction avec les murs 49 Menuiseries Juin La jonction avec les murs 50 Menuiseries Juin

26 Jonction murs-menuiseries CSTC 51Photos: Pro clima, Illbruck, C La partie inférieure des portes Point délicat car il faut arantir la fonction première de la porte (accès au bâtiment) Plinthe à uillotine planéité du revêtement de sol! Brosse (pas étanche à l air) 52 Menuiseries Juin

27 La partie inférieure des portes Porte fenêtre Intéressant pour l étanchéité à l air Difficilement envisaeable pour une porte d entrée (risque de déradation de la pièce d appui du dormant et risque de trébucher sur celle-ci). 53 Menuiseries Juin Révision de la NIT Menuiseries Juin

28 55 Menuiseries Juin

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Verre et isolation thermique

Verre et isolation thermique Verre et isolation thermique 2004 1 INTRODUCTION...2 2 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENT...3 3 TRANSMISSION DE CHALEUR À TRAVERS UN VITRAGE...3 3.1 INTRODUCTION...3 3.2 TRANSMISION AU TRAVERS D'UN VITRAGE...4

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

Quelles fenêtres pour un bâtiment passif?

Quelles fenêtres pour un bâtiment passif? Quelles fenêtres pour un bâtiment passif? Adeline GUERRIAT, administratrice PMP, communication, gestion de projets Température constante dans le bâtiment Equilibre entre les apports et les pertes de chaleur

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie PARTIE 1 D.Langendries Division Energie et Bâtiment CSTC Isolation thermique des toitures inclinées Les Isnes 18 mars

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Les critères de performance énergétique des fenêtres aluminium Impact des fenêtres sur la consommation d un bâtiment d

Plus en détail

FENÊTRES EN PVC ET PVC-ALUMINIUM TOP 72. des solutions pour plus de confort

FENÊTRES EN PVC ET PVC-ALUMINIUM TOP 72. des solutions pour plus de confort FENÊTRES EN PVC ET PVC-ALUMINIUM TOP 72 des solutions pour plus de confort 2 Plus de qualité pour votre habitation Optimisation du confort maîtrise du coût de l énergie facilité d entretien maintenance

Plus en détail

Architectes : RIVA Architectes Photographe : DR RIVA Architectes SOLEAL LE COULISSANT UNIVERSEL

Architectes : RIVA Architectes Photographe : DR RIVA Architectes SOLEAL LE COULISSANT UNIVERSEL Architectes : RIVA Architectes Photographe : DR RIVA Architectes SOLEAL LE COULISSANT UNIVERSEL SOLEAL coulissant, une référence au service de tous vos projets Une nouvelle génération de coulissants Les

Plus en détail

Performance énergétique et mise en

Performance énergétique et mise en Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Stéphane BRUNIERE GUILHERAND GRANGES le 26/02/2015 Présentation de CERIBOIS Présentation

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage V. Detremmerie Laboratoire Eléments de Toiture et de

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Menuiseries extérieures : comment choisir? Bruxelles Environnement DÉTAILS DES CHÂSSIS, ASPECTS TECHNIQUES: ELÉMENTS À PRENDRE EN COMPTE POUR SPÉCIFIER UN CHÂSSIS, LA POSE,...

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

WIN SYSTEM, la fenêtre performante

WIN SYSTEM, la fenêtre performante WIN SYSTEM, la fenêtre performante Win System, un fabricant attentionné et performant Depuis plus de 35 ans, Win System fabrique des fenêtres PVC et ALU de grande qualité. Pionnier dans la recherche de

Plus en détail

un point sur la rt 2012

un point sur la rt 2012 un point sur la rt 2012 www.sepalumic.com LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À TRAVERS LE TEMPS La performance énergétique des bâtiments est une question essentielle qui n a cessé d évoluer depuis 1974! En effet,

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

"Calcul thermique Uw"

Calcul thermique Uw "Calcul trmique Uw" Entreprise : Fenêtre Franc-Comtoise Date : mercredi 30 octobre 2013 Modèle : Fenêtre 1 vantail Gamme : CAMELEWOOD bois aluminium triple vitrage Description : Fenêtre 1 vantail mixte

Plus en détail

Des lignes sobres et épurées

Des lignes sobres et épurées Une conception et fabrication respecteuse de l environnement Fabriqué à partir de chlorure de sodium (sel), représentant plus de 50% de la composition, le PVC est un matériau vraiment recyclable. Les fenêtres

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 > Evolutions par rapport à la RT 2000 concernant les fenêtres : - renforcement de l isolation thermique des menuiseries (coefficient Uw), - prise en compte des apports

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS 7. SURCHAUFFE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS R BSE Procédure... 7.1 R Critère de surchauffe à partir du 1 er janvier 2014... 7.2 BSE Refroidissement - BSE... 7.3 Prévention... 7.4 Orientation et

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

aluplast - le spécialiste des fenêtres et des portes IDEAL LA TECHNIQUE INNOVANTE SOUS SA PLUS BELLE FORME www.aluplast.com.pl

aluplast - le spécialiste des fenêtres et des portes IDEAL LA TECHNIQUE INNOVANTE SOUS SA PLUS BELLE FORME www.aluplast.com.pl aluplast - le spécialiste des fenêtres et des portes IDEAL LA TECHNIQUE INNOVANTE SOUS SA PLUS BELLE FORME www.aluplast.com.pl IDEAL 4000 Le système de fenêtre Idéal 4000 est une nouvelle génération de

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE MENUISERIES EXTERIEURES CLASSEMENTS A-E-V

DOSSIER TECHNIQUE MENUISERIES EXTERIEURES CLASSEMENTS A-E-V DOSSIER TECHNIQUE MENUISERIES EXTERIEURES CLASSEMENTS A-E-V DOSSIER TECHNIQUE MENUISERIES EXTERIEURES PERFORMANCES THERMIQUES "Calcul thermique Uw" Entreprise : COIN FRERES Date : jeudi 7 avril 2011

Plus en détail

La baie dans la RT2012

La baie dans la RT2012 UNION DES METIERS DU BOIS La baie dans la RT2012 Qu est-ce qu une paroi vitrée? Au sens de la RT2012, une paroi vitrée est tout «ensemble menuisé constitué de l assemblage d un vitrage, d un cadre et éventuellement

Plus en détail

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants.

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants. 1 FICHE OX «Enveloppes de bâtiments performantes avec solutions techniques ou architecturales minimisant la part des ponts thermiques dans les déperditions» 1. Contexte Enjeux La performance d une enveloppe

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

Heat-Mirror. Le double vitrage le plus isolant au monde. www.heat-mirror.com. Luminosité. Economie d énergie. Protection aux UV. Confort & simplicité

Heat-Mirror. Le double vitrage le plus isolant au monde. www.heat-mirror.com. Luminosité. Economie d énergie. Protection aux UV. Confort & simplicité Tapez pour saisir le texte Heat-Mirror Le double vitrage le plus isolant au monde Economie d énergie Luminosité Confort & simplicité Protection aux UV Contrôle solaire Confort acoustique Isolation thermique

Plus en détail

Les produits verriers et l'énergie : économiser, conserver et produire. AGC Glass Europe

Les produits verriers et l'énergie : économiser, conserver et produire. AGC Glass Europe Les produits verriers et l'énergie : économiser, conserver et produire Secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment représente environ 40% des émissions totales des gaz à effet de serre Le conditionnement

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

FENETRES Système : système Deceuninck Zendow (ATG 09/2676), Profondeur de profilé 70 mm Art Caractéristiques mandatées selon EN 14351-1

FENETRES Système : système Deceuninck Zendow (ATG 09/2676), Profondeur de profilé 70 mm Art Caractéristiques mandatées selon EN 14351-1 Système : système Deceuninck Zendow (ATG 09/2676), Profondeur de profilé 70 mm produits 1 produits 2 Nr. CSTC 651 XF 139 Nr. UG 763/02 Nr. UG 363/2591 bis Nr. CSTC 651 XH 607 Nr. CSTC 5033 Nr. CSI 477/09

Plus en détail

Economisez l'énergie, pas Ie confort B 70 &B 70 THERMO

Economisez l'énergie, pas Ie confort B 70 &B 70 THERMO Economisez l'énergie, pas Ie confort B 70 &B 70 THERMO B70&B70 THERMO Caractéristiques du système Les deux séries sont composées des mêmes profilés intérieurs et extérieurs, et sont isolées au moyen des

Plus en détail

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES ECOLE PASSIVE A BRUXELLES Institut Marie Immaculée Montjoie - Anderlecht TRAIT architects sa F r a n k N o r r e n b e r g & P i e r r e S o m e r s T : + 32 ( 0 ) 2 5 3 7 21 31 www. t r a i t - a r c

Plus en détail

TIONS EXTERIEURES GESTION DES OCCULTA- OBJET RÉGLEMENTATION ÉLÉMENTS TECHNIQUES. Les volets battants

TIONS EXTERIEURES GESTION DES OCCULTA- OBJET RÉGLEMENTATION ÉLÉMENTS TECHNIQUES. Les volets battants GESTION DES OCCULTA- TIONS EXTERIEURES OBJET Lors de travaux de rénovation énergétique ambitieux, visant le niveau Bâtiment Basse Consommation, il est généralement indispensable de traiter le point sensible

Plus en détail

PTS sprl Rue de Melroy, 441-5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 - Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24

PTS sprl Rue de Melroy, 441-5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 - Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24 Rue de Melroy, 441 5300 Vezin Tel : 081 63 57 02 Gsm : 0499 51 52 25 / 0496 29 71 24 Primes pour le logement individuel Code désignation caractéristiques Primes aux études et aux audits ( + 10 % ZONE E.D.R.L.R

Plus en détail

Rénovation des fenêtres existantes

Rénovation des fenêtres existantes Rénovation des fenêtres existantes Approche énergétique Benoît Michaux - Page 1 Contenu Différentes performances Solutions possibles et la thermique Risque de condensation Gestion des apports solaires

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Une valeur ajoutée durable pour votre habitat

Une valeur ajoutée durable pour votre habitat BIEN CHOISIR SES FENÊTRES Pleine LUMI RE l e m a g a z i n e d e s m e n u i s i e r s a l u a g r é é s r e y n a e r s È EDITION 2013 Une valeur ajoutée durable pour votre habitat Découvrez aussi notre

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les s isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des s isolants standards, en termes d isolation thermique ou de gestion de

Plus en détail

VOTRE FENÊTRE PVC DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE

VOTRE FENÊTRE PVC DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE VOTRE FENÊTRE PVC DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE DESIGN ET PERFORMANCE À LA CARTE POUR DES MENUISERIES PVC PERSONNALISÉES Parfaite pour les travaux de construction neuve ou de rénovation,

Plus en détail

G L A S S U N L I M I T E D

G L A S S U N L I M I T E D THERMOBEL HOME SWEET HOME G L A S S U N L I M I T E D T h e r m o b e l H O M E S W E E T H O M E C h o i s i s s e z v o t r e v i t r a g e e n t o u t e t r a n s p a r e n c e Voilà plus de cinquante

Plus en détail

LE LEXIQUE THERMIQUE. Vitrage à basse émissivité? Gaz Argon? Label CEKAL? ITR - VIR - FEA? Espace entre les verres 16-18 ou 20 mm? Triple vitrage?

LE LEXIQUE THERMIQUE. Vitrage à basse émissivité? Gaz Argon? Label CEKAL? ITR - VIR - FEA? Espace entre les verres 16-18 ou 20 mm? Triple vitrage? Fiche réalisée en Janvier 2009 LE LEXIQUE THERMIQUE Vitrage à basse émissivité? L émissivité est la caractéristique que représente la capacité d un matériau à restituer de l énergie. Une couche faiblement

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale Des créations architecturales sans oublier les performances Contexte Un produit verrier impacte de différentes façons le bilan environnemental

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

REFERENCES PASSIVHAUS

REFERENCES PASSIVHAUS CD2E - Bâtiment passif et gestion de l enveloppe REFERENCES PASSIVHAUS Bureaux Siège ADEO Adeo services // Blaq Ronchin (59) 10 000 m² Espace culturel Ville // Godwleska Saint Egrève (38) 1294 m² Maison

Plus en détail

Performance énergétique et climat intérieur des bâtiments

Performance énergétique et climat intérieur des bâtiments Performance énergétique et climat intérieur des bâtiments apport PEB Données administratives du projet du Projet Sbouw lot 2 ue ue du adoux Numéro - Localité Bierghes Code Postal 1430 éférence cadastrale

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

1.- SYSTÈME ENVELOPPE...

1.- SYSTÈME ENVELOPPE... INDEX.- SYSTÈME ENVELOPPE.....- Dallages et planchers sur vide sanitaire......- Dalles.....- Murs de façades......- Partie opaque des parois verticales extérieures......- Baies de façade.....- Couvertures...

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Isolation Thermique Renforcée SGGPLANITHERM ULTRA N L isolation thermique atteint les sommets.

Plus en détail

Crédit d impôt THERMIQUE. Portes et Fenêtres à Frappe Haute Performance Thermique & Modularité. 50s

Crédit d impôt THERMIQUE. Portes et Fenêtres à Frappe Haute Performance Thermique & Modularité. 50s HAUTE PERFORMANCE THERMIQUE Crédit d impôt 50s Portes et Fenêtres à Frappe Haute Performance Thermique & Modularité 50s Haute Performance Thermique La gamme de portes et fenêtres à frappe 50s a été conçue

Plus en détail

La réglementation PEB

La réglementation PEB La réglementation PEB En Région wallonne, la réglementation sur la Performance Energétique des Bâtiments, entrée en vigueur depuis le 1er septembre 2008, a subi depuis plusieurs évolutions. Elle s'applique

Plus en détail

Une perspective sans limites Le système de coulissants SOREG -glide sans cadre, ni seuil

Une perspective sans limites Le système de coulissants SOREG -glide sans cadre, ni seuil Une perspective sans limites Le système de coulissants SOREG -glide sans cadre, ni seuil TRANSPARENCE EN PLUS ESPACE EN PLUS SOREG -glide SOREG -glide est l ingénieux système de coulissants qui transforme

Plus en détail

Le triple vitrage. Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris. Bruno Carrel

Le triple vitrage. Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris. Bruno Carrel Le triple vitrage Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris Bruno Carrel 1. Rappels 2. Parois vitrées et parois opaques 3. Vitrer plus large 4. SGG PLANITHERM LUX 5. Conclusion Le rayonnement

Plus en détail

Performances des fenêtres, châssis et vitrages Antoine Tilmans

Performances des fenêtres, châssis et vitrages Antoine Tilmans Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS)

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Lassoie Laurent CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Mesure de l étanchéité

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 1.8 Nœuds constructifs PRINTEMPS 2013 Kristien ACHTEN kristien.achten@a-ea.be 2 OBJECTIF(S) DE LA PRESENTATION Concepts de base liés

Plus en détail

Vitrages et protections solaires

Vitrages et protections solaires Vitrages et protections solaires Verre et effet de serre Transmission spectrale Double verre: modes de transmission de chaleur Verre isolant triple, avec film Verre antisolaire Verre anti-reflet Verre

Plus en détail

SYSTÈME BREVETÉ 100% MILLET. MILLET invente le coulissant mural Aluminium & Mixte. Groupe MILLET Industrie

SYSTÈME BREVETÉ 100% MILLET. MILLET invente le coulissant mural Aluminium & Mixte. Groupe MILLET Industrie SYSTÈME BREVETÉ 100% MILLET MILLET invente le coulissant mural Aluminium & Mixte Groupe MILLET Industrie INNOVATION Une offre complète «frappe et coulissant» au design unique, Un choix important de finitions

Plus en détail

Introduction. Les caractéristiques de performances énergétiques des fenêtres, et leurs fermetures et protections solaires associées

Introduction. Les caractéristiques de performances énergétiques des fenêtres, et leurs fermetures et protections solaires associées Introduction Les caractéristiques de performances énergétiques des fenêtres et leurs fermetures et protections solaires associées Les fenêtres ont un statut bien particulier du fait de leurs impacts multiples

Plus en détail

SOUMISSION: 09 Fenêtres et portes d'entrée. MANDATAIRE: BF Architecture & Technique du Bâtiment Sàrl EMAIL:bf.architecture@netplus.

SOUMISSION: 09 Fenêtres et portes d'entrée. MANDATAIRE: BF Architecture & Technique du Bâtiment Sàrl EMAIL:bf.architecture@netplus. MANDATAIRE: BF Architecture & Technique du Bâtiment Sàrl EMAIL:bf.architecture@netplus.ch Rue de la scie 9a 1895 Vionnaz T:024 481 8510 F:024 481 8511 OUVRAGE: Villa Jumelle - Calmes Céline et Christophe

Plus en détail

La sécurité par le verre

La sécurité par le verre Pierre Stettler La sécurité par le verre Copyr ight 2004 VI M Isolation thermique Isolation acoustique Contrôle solaire Verre chauffant Sécurité Esthétique et décoration Propriétés du verre Solide amorphe

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les vitrages isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des vitrages isolants standards, en termes d isolation thermique ou

Plus en détail

Physique du bâtiment. Ponts thermiques. Définition des ponts thermiques. Les effets des ponts thermiques

Physique du bâtiment. Ponts thermiques. Définition des ponts thermiques. Les effets des ponts thermiques Ponts thermiques Définition des ponts thermiques Le pont thermique est un phénomène physique qui signifie que dans une zone d un bâtiment, pour des raisons liées au matériau ou au mode de construction,

Plus en détail

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive 20 Terre CuiTe et ConsTruCTion La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive Habitation à Gand Architecte: Kristof Cauchie - Bureau d études: 3DB Alors que, jusqu il

Plus en détail

Regarder au loin: avec la porte coulissante en bois/métal de Meko.

Regarder au loin: avec la porte coulissante en bois/métal de Meko. Regarder au loin: avec la porte coulissante en bois/métal de Meko. L élégance d une vue dégagée: la grande porte coulissante en bois/métal de Meko. En route vers de nouvelles dimensions: la meilleure solution

Plus en détail

Verre et isolation thermique

Verre et isolation thermique Verre et isolation thermique 2010 Isolation Thermique Isolation Acoustique Contrôle Solaire Sécurité Esthétique et décoration Verre et isolation thermique Introduction Convection, conduction et rayonnement

Plus en détail

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux Les Besoins Gestion des Apports Solaires Les Systèmes La Synthèse Site Climat & Ressources Ventilation QAI Typologie Bâtiment & les usages Isolation Thermique

Plus en détail

LES OUVRANTS. A rupture de pont thermique. Fenêtre. Coulissant. Porte ALUMINIUM INSTALLUX

LES OUVRANTS. A rupture de pont thermique. Fenêtre. Coulissant. Porte ALUMINIUM INSTALLUX 29/09/06 16:08 Page 1 LES OUVRANTS A rupture de pont thermique 12p Fenêtre Coulissant Porte LES OUVRANTS A rupture de pont thermique Le Concept Gammiste depuis plus de 30 ans, Installux vous propose une

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité Etanchéité à l air La transposition de la directive européenne PEB dans le droit belge a donné lieu à de nouvelles réglementations. Un des principaux volets est l obligation, dès 2020, que tous les nouveaux

Plus en détail

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue,

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue, R R R ISOLATION INTERIEURE & EXTERIEURE La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, Recouvert d aluminium pur, SKYTECH Pro réfléchit vers l intérieur 95% de la chaleur du rayonnement

Plus en détail

Caractéristiques thermiques «vérifiées» des composants. Cahier des charges à l attention des industriels et organismes vérificateurs

Caractéristiques thermiques «vérifiées» des composants. Cahier des charges à l attention des industriels et organismes vérificateurs Région Guadeloupe Règlementation thermique des bâtiments neufs en Guadeloupe (RTG) Caractéristiques thermiques «vérifiées» des composants Cahier des charges à l attention des industriels et organismes

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

Portes sectionnelles avec protection antipince

Portes sectionnelles avec protection antipince Portes sectionnelles avec protection antipince doigts Innovation et sécurité Portes conforme à la norme CE EN 13241-1 et pren 1627 1630 Elément porte sectionnelle avec protection anti-pince doigts Données

Plus en détail

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne Programme 1. Contexte 2. Bilan énergétique 3. Indicateurs du logiciel PEB 4. Champs d application et exigence PEB 5.

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Technique d étanchéité

Technique d étanchéité Gain de temps et performance assurés grâce à un montage facile, rapide et sûr ISO-BLOCO One Control Montage indépendant des températures et des intempéries Activation après la mise en œuvre pour une décompression

Plus en détail

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Pierre DEMESMAECKER Auditeur énergétique à l ICEDD Table des matières 1. Introduction 2. Isolation des toits 3. Isolation

Plus en détail

ANNEXE 5 GLOSSAIRE TERMINOLOGIE : LES ÉCHANGES DE CHALEUR CONDUCTION / CONVECTION / RAYONNEMENT

ANNEXE 5 GLOSSAIRE TERMINOLOGIE : LES ÉCHANGES DE CHALEUR CONDUCTION / CONVECTION / RAYONNEMENT ANNEXE 5 GLOSSAIRE TERMINOLOGIE : LES ÉCHANGES DE CHALEUR CONDUCTION / CONVECTION / RAYONNEMENT TERMINOLOGIE : ACOUSTIQUE BRUIT AÉRIEN / BRUIT ROSE / BRUIT D IMPACT / BRUIT ROUTIER / INDICE D AFFAIBLISSEMENT

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

Rénovation des fenêtres existantes

Rénovation des fenêtres existantes Rénovation des fenêtres existantes Approche énergétique Benoît Michaux - Page 1 Contenu Différentes performances Solutions possibles et la thermique Risque de condensation Gestion des apports solaires

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Justification globale

Justification globale Logiciel Lesosai v.5.7 (build 356) Education (exp: 28.8.26) Logiciel appartenant à Cours de Nicolas Morel BFE/ENFK-Zert.-Nr.742 imprimé le: 26.6.28 16:2:26 page 1 de 29 Projet: La Méreune Emplacement du

Plus en détail

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les évolutions de la Réglementation Thermique 2012 Qu est-ce que la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)?

Plus en détail

Quand l imagination ose, Elva compose.

Quand l imagination ose, Elva compose. Quand l imagination ose, Elva compose. Porte-fenêtre 2 vantaux à serrure avec petits-bois incorporés laiton. BOIS Traditionnel et tellement actuel. Fenêtres COLLECTION Porteur de valeurs, le bois est d

Plus en détail

La technique innovante sous sa plus belle forme

La technique innovante sous sa plus belle forme La technique innovante sous sa plus belle forme des fenêtres de taille plus importante. La structure à 5-6 chambres assure une bonne isolation thermique et acoustique. Les formes galbées et originales

Plus en détail

L expertise chantier. www.leszelles.fr

L expertise chantier. www.leszelles.fr L expertise chantier www.leszelles.fr EDITO ------ «Un demi-siècle après sa création, Les Zelles se positionne comme un acteur incontournable du marché français de la menuiserie. Traditionnellement tournée

Plus en détail

CSTC LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES

CSTC LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES CSTC DIGESTUNE ÉDITION DU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES 1.1 DEFINITION? Le vitrage feuilleté est un assemblage constitué

Plus en détail

Partie de l usine (HQE) de fabrication des capteurs Air Solaire Grammer Solar à Amberg en Allemagne. Toujours avec la.

Partie de l usine (HQE) de fabrication des capteurs Air Solaire Grammer Solar à Amberg en Allemagne. Toujours avec la. Partie de l usine (HQE) de fabrication des capteurs Air Solaire Grammer Solar à Amberg en Allemagne Toujours TWINSOLAR compact un produit simple 1.3 à 6 m² surface de capteurs Surface habitable de 30 à

Plus en détail