FMI-RDC KABILA SOUS PRESSION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FMI-RDC KABILA SOUS PRESSION"

Transcription

1 GROS PLAN SUR LES COMPAGNIES D ASSURANCE DU MAGHREB N au 13 juin 2012 Hebdomadaire international FMI-RDC KABILA SOUS PRESSION ÉDITION INTERNATIONALE : Afrique Zone CFA 1700 F CFA France 3,50 France DOM 4 Maroc 23 DH Algérie 170 DA Tunisie 3,30 DT Mauritanie 1100 MRO Belgique 3,50 Italie 4 Canada 5,95 $ CAN Luxembourg 3,50 Suisse CHF 5,9 lesafriques.com Des transactions record avec le géant suisse Glencore jugées peu transparentes. Le FMI menace de geler ses financements consacrés à la RDC. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : ABDERRAZZAK SITAIL

2 2 Les Afriques. 12 avril 2012

3 SOMMAIRE Tanzanie : Temps forts des AG de la Banque Africaine de Développement Le 1 er bailleur de fonds du continent africain a réuni plus de 2000 personnes, à Arusha du 28 au premier juin 2012, à l occasion de ses AG, riches en propositions et conventions. Temps forts Gestion des fonds de retraite au Maroc La CDG a clarifié son rôle et ses ambitions, mardi 29 mai à Rabat, sur la gestion des fonds de retraite au Maroc. Acteur de référence, elle entend jouer un rôle majeur dans la réforme des retraites avec son plan stratégique Oufoq Badea prête 9 millions de dollars à la Gambie Après le Venezuela qui s est engagé il y a quelques mois à soutenir la Gambie dans le secteur de l approvisionnement de l électricité, la Badea vient de mettre à la disposition de l Etat gambien, une ligne de financement à hauteur de 9 millions de dollars EDITORIAL Un scénario iranien qu il faut prendre au sérieux 06 BAROMÈTRE Algérie : Abdelhamid Zerguine booste la Sonatrach 08 BRUITS DE MARCHÉ Mauritanie : l or de Tasiast serait-il sur-évalué? 12 VERBATIM 13 SUR LE WEB Les Tweet qui font mouche 14 ARRÊT SUR IMAGE La procession funéraire de 91 Palestiniens 16 BANQUES & ASSURANCES Tanzanie : temps forts des AG de la Banque Africaine de Développement 18 Gestion des fonds de retraite : Sortie d un acteur majeur (CDG) 20 Badea prête 9 millions de dollars à la Gambie 21 CICA-RE prend de la voilure 22 Montée en puissance des compagnies d assurance du Maghreb 24 Wafa Assurance à la conquête de l Afrique 25 Le Crédit Libanais débarque sur la Lagune d Ebrié 26 MATIÈRES PREMIÈRES Vers un atterrissage en douceur? 36 ENTREPRISES ET MARCHÉS Richard Attias «l Afrique doit se construire un nouveau leadership» 38 Maroc : le «Doing Business» une priorité 40 Najib Boulif «La loi sur les banques islamiques, en fin 2012» 41 Royal Air Maroc veut voir grand 43 RAM-Sénégal Airlines Les dessous d un accord 44 POLITIQUE ECONOMIQUE AFRICAINE Mali : le mystère Sanogo 46 Afrique du Sud : ne caricature pas le Président Zuma qui veut Wafa Assurance A la conquête de l Afrique Après la banque-mère du groupe, Attijariwafa bank, qui s implante de plus en plus dans le continent africain, Wafa Assurance vient de recevoir son agrément pour ouvrir sa première antenne en Tunisie. 24 Marché des matières premières : vers un atterrissage en douceur? Les signaux d un atterrissage en douceur des cours des matières premières se multiplient. Nourris depuis une décennie par la boulimie des pays émergents et la demande des pays industrialisés, ces marchés demeurent hésitants. Dossier Richard Attias «l Afrique doit se construire un nouveau leadership» La première version panafricaine du New York Forum aura lieu dans quelques jours à Libreville. Initiateur de la rencontre, Richard Attias, répond à nos questions. Interview juin 2012 Les Afriques. 3

4 SOMMAIRE Mali : le mystère Sanogo Depuis la signature du 2 ème Accord qui le lie à la Cedeao, et qui confie la gestion de la Transition à Dioncounda Traoré, le capitaine Sanogo ne cesse de peser sur l échiquier politique Ne caricature pas le Président Zuma qui veut Jugé scandaleux et injurieux, un tableau du président sud-africain Jacob Zuma, peint par l artiste Brett Murray le présentant le sexe hors du pantalon, a été vandalisé dans la galerie où il était exposé RDC : les variables oubliées de l équation de la balkanisation 50 Renouvellement de l accord de pêche Mauritanie/UE : le forcing espagnol. 52 DOSSIER RDC : Joseph Kabila sous la pression du FMI 60 ARRÊT SUR IMAGE Réunion de l Eurozone à Bruxelles 62 POINT DE VUE AFRICAIN Hausse des tarifs d électricité : les consommateurs camerounais font profil bas 64 RELATIONS INTERNATIONALES Aux sources de la croissance indienne 68 Egypte : la longue attente des barbes longues 70 MEDIAS 72 ARCHIVES D AFRIQUE Il était une fois la Mauritanie 74 PIED DE LETTRE Patience et supplice RDC : Joseph Kabila sous la pression du FMI Le FMI menace de geler sa coopération avec la RDC suite aux révélations de vente d une série d actifs miniers au bénéfice de mystérieux intérêts basés dans les Iles Vierges britanniques. A qui profitent ces transactions? Aux sources de la croissance indienne L émergence de l Inde va changer la face économique et géopolitique du monde. Depuis plusieurs années, l économie indienne enregistre des performances exceptionnelles Siège Social Groupe Les Afriques Edition & Communication S.A. Société anonyme au capital de CHF Place Cornavin Genève - Suisse Président administrateur délégué Abderrazzak Sitaïl Filiale Maroc Les Afriques Communication & Edition SARL 219 bis, bd Zerktouni, Casablanca Maroc Tél : Fax : Editeur Edition Financière du Sud (Paris), filiale à 100% de Les Afriques Edition et Communication SA. Directeur de la Publication Abderrazzak Sitaïl Directeur de la Rédaction Adama Wade Rédacteur en chef délégué Ismaïla Aidara, Paris, Dakar. Rédacteur en chef Louis Amédée, UEMOA. Rédacteur en chef Achille Mbog Pibasso, CEMAC. Rédacteur en chef Walid Kefi, Maghreb. Grand reporter : Rodrigue Fenelon Massala. Secrétaire de Rédaction : Daouda Mbaye. Rédaction : Walid Kefi, Tunis, Ismaïla Aidara, Paris, Dakar, Louis Amédée, UEMOA, Achille Mbog Pibasso, CEMAC, François Bambou, Yaoundé, Bénédicte Chatel, Paris, Anne Guillaume-Gentil, Paris, Adama Wade, Casablanca, Mohamed Baba Fall, Casablanca, Khalid Berrada, Casablanca, Sanae Taleb, Casablanca, Daouda Mbaye, Casablanca, Olivier Tovor, Lomé, Willy Kamdem, Yaoundé, Amadou Seck, Nouakchott, Mohamedou Ndiaye, Dakar. Comité Scientifique : Guy Gweth, Paris. Intelligence économique. Thierry Téné, Lille. Environnement et RSE. François Konan, New York. Politiques économiques. Philippe Bourgeois, Paris. Matières premières et coton. Responsable Artistique : Mouhcine El Gareh Maquettiste : El Mahfoud Ait Boukroum Edition Internet en français Adama Wade, Casablanca. Ismaïla Aidara, Dakar. Mohamedou Ndiaye, Dakar Chroniqueurs François Konan, New York. Economie. Philippe Bourgeois, Paris. Matières premières et coton. Directeur Développement et Marketing Libasse Ka Responsable e-marketing : Khalid Essajidi Responsable Abonnement et Distribution Mouna Elbar Commercial, Diffusion Presstalis, Sochepress, Royal Air Maroc, SN Brussel. Impression Rotimpres, Aiguaviva (Spain). Dépôt légal : novembre 2010 Reproduction interdite sans l accord écrit de l éditeur Edition internationale Commission paritaire : 1012 C Crédit photos AFP, DR 4 Les Afriques. 07 juin 2012

5 ÉDITORIAL Adama Wade Directeur de la Rédaction Mahmoud Ahmadinejad, président iranien Un scénario iranien qu il faut prendre au sérieux C est le scénario qui empêche toutes les armées du monde de dormir. Imaginez-vous un mois de juillet 2012 très chaud. Alors que les délégués africains s entredéchirent à Ouagadougou sur le choix du président de la Commission de l Union Africaine et que le Conseil de Paix et de Sécurité expérimente un énième volte-face du capitaine Sanogo, voilà que le Moyen Orient entre en guerre. Israël vient d attaquer les installations nucléaires iraniennes prétextant d un niveau d uranium enrichi supérieur à 20%. En réponse, la république islamique bloque le Détroit d Ormuz et met son arsenal militaire en alerte. En moins de vingt quatre heures, 25 à 40% de la production mondiale de pétrole est bloqué. L arrivée de la cinquième flotte américaine appelée en renforts est retardée par les calculs électoralistes d Obama et de son challenger Romney. Pendant le laps de temps donné au Conseil de sécurité de l ONU pour convaincre la Russie et la Chine d une résolution unanime, de jeunes traders jonglent avec des milliards. Les fonds spéculatifs se désengagent des métaux et se ruent en masse sur le pétrole, provoquant une surchauffe extraordinaire. A Londres et à New York, le baril franchit les 200 euros en dépit de l augmentation de quotas de quelques membres de l OPEP. Le cartel, qui ne pèse plus que 39% de la production mondiale contre plus de 80%, il y a 20 ans, ne peut que constater son impuissance face à l armée des hedge funds heureux de prendre des positions victorieuses. A l autre bout de la planète, les plus pauvres trinquent. En Afrique, des Etats non producteurs de pétrole tentent de faire face à une forte inflation des matières premières et à la grogne populaire. Le Sénégal, le Burkina Faso et le Bénin mobilisent 35% de l équivalent de leurs budgets pour subventionner les prix et éviter les émeutes. L armée malienne en progression pour reprendre le territoire tombé aux mains du MNLA depuis mars est stoppée net aux portes de Tombouctou par le manque de carburant. A Ouagadougou où des sudafricains exécutaient des pas de danse zoulou suite à l élection de leur candidate à la tête de la Commission de l Union Africaine, la continuité des travaux était assurée par des groupes électrogènes. Au Maghreb, des émeutes éclatent en Tunisie, obligeant la BAD à se replier sur un centre stratégique européen, quelque part dans le Val de Marne dans le cadre de son plan de continuité. Ce nouveau choc pétrolier plus brutal que celui de 1973 fait chuter brusquement les cours des matières premières et oblige les pays prévenants à puiser dans leurs réserves stratégiques. Ce scénario catastrophe qu on ne souhaite pas voir pourrait bien arriver hélas. Les pays d Afrique, qui avaient expérimenté de violentes contestations en 2008, sont-ils préparés à ce choc? De combien de mois d exportation disposent-ils? Comment ceux d entre eux qui ont émis des Eurobonds pourront-ils face, suite à la dégradation de leurs économies, à des attaques en règle sur leurs dettes? Se résoudront-ils à appliquer des plans d austérité à la grecque? Dans ce cas-ci, qui les garantirait contre les risques d irruption d éventuels Amadou Sanogo ou de probables Dadis Camara? 07 juin 2012 Les Afriques. 5

6 BAROMÈTRE RDC : le pari d Augustin Matata Ponyo Mapon Le nouveau Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo Mapon a affiché l'ambition de hisser la République démocratique du Congo (RDC) au rang de pays à revenu moyen, à l'assemblée nationale à Kinshasa. Ce programme vise à porter le taux de croissance économique de 7% à 15% par an. Algérie : Abdelhamid Zerguine booste la Sonatrach Six mois après son arrivée à la tête de la Sonatrach, Abdelhamid Zerguine présente des performances remarquables. En effet, le premier groupe pétrolier d Afrique du nord, enregistre des recettes de 72 milliards de dollars, soit une hausse d environ 29%. Le groupe compte investir 65 milliards de dollars sur la période Le business-plan du groupe étatique algérien repose sur des réserves prouvées de 4 milliards de tonnes équivalents (TEP). Egypte : Mohammed Morsi en pole position Le 2 ème tour de la présidentielle égyptienne opposera le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, à l'ex-général Ahmed Chafiq, issu de l'ancien régime et partisan du «retour à l'ordre». Selon les analystes, l islamiste partirait favori dans un duel qui s annonce serré. La force de Mohammed Morsi repose sur la volonté des révolutionnaires de la place Tahrir. Chiffres 1000 MILLIARDS D EUROS Ce qui coûterait la sortie de la Grèce de la zone euro, selon l Institut international de la finance. 100 MILLIARDS DE DOLLARS Coût estimé de la fuite des cerveaux en Algérie, d après Farid Benyahia, professeur en relations internationales et consultant du PNUD. 19 MILLIARDS D EUROS Montant de l aide demandée par Bankia au gouvernement espagnol. Quand on sait que les pays du Sahel recherchaient seulement quelques millions de dollars pour juguler la famine. 300 MILLIARDS DE FCFA Accordés par la Chine au Congo-Brazzaville pour les besoins de désenclavement. 300 MILLIARDS DE FCFA Consacrés par l Etat camerounais pour la subvention du carburant en Mali : Iyad Ag Ghaly fricote avec des islamistes Après avoir vendu la thése d une république de l Azwad laïque, en opposition frontale avec les islamistes voilà que le chef du MNLA, Iyad Ghaly, entre dans des négociations avec les islamistes. Il faut dire que sa manœuvre de communication, très tactique de se présenter comme un rempart contre les islamistes, n a pas convaincu beaucoup de spécialistes du Sahel. Business : mauvaise affaire pour Appollinaire Compaoré Le groupe monégasque qui avait déboursé 60 milliards de f CFA pour la troisième licence au Mali est confrontée à beaucoup de problèmes en Afrique. Dans le cas du Mali, Monaco Télécom s était associé avec Appollinaire Compaoré, homme d affaires Burkinabé, détenteur de Télécel Faso et actionnaire de MTN Côte d Ivoire. L Etat malien avait déjà, sous ATT, déclaré l offre très insuffisante. Tunisie : Nourredine Bhiri entérine l OPA islamiste sur la justice Même si le ministre tunisien de la justice, Nourredine Bhiri a annoncé la révocation de 81 magistrats soupçonnés de corruption et ayant été «compromis» avec l'ancien régime de Ben Ali, le malaise demeure. Seulement, d un autre côté, les magistrats tunisiens dénoncent des nominations express qui rassemblent à une OPA islamiste sur la justice du premier pays du printemps arabe. 6 Les Afriques. 07 juin 2012

7 ABONNEMENT Afrique Europe Autres pays WEB uniquement Tarif de base (papier et web) Tarif abonné fondateur (papier et web) OUI, je souscris dès aujourd hui un abonnement au tarif suivant : Afrique 130 Autres pays 185 Europe 115 WEB uniquement 50 J INDIQUE MES CORDONNÉES Nom... Prénom... Société ou institution... Fonction... Adresse... Boite postale... Code postal... Ville... Pays... Tél JE JOINS MON RÈGLEMENT PAR Je règle la somme de... Abonnement par virement bancaire, renvoyer le coupon par mail à l adresse suivante : Abonnement par carte bancaire «Paiement paypal» (voir sur notre site web : Pour les abonnements multiples, contacter Je souhaite recevoir une facture acquittée Date et signature Groupe Les Afriques Edition & Communication S.A. Place Cornavin Genève - Suisse Tél : Fax :

8 BRUITS DE MARCHÉ Glencore : des transactions troubles en RDC Introduite en Bourse, il y a une année, le leader mondial du trading des matières premières a toujours du mal à soigner son image. Un de ses importants bailleurs de fonds, en l occurrence la Banque Européenne d Investissement (BEI) vient officiellement de jeter l éponge suite à des informations sur les conditions d exportation du cuivre en Zambie. Par ailleurs, des membres de la société civile pointent certaines transactions menées en catimini avec le gouvernement de la RDC et qui ont permis à Glencore d acquérir des actifs miniers sous-évalués. Mauritanie : l or de Tasiast serait-il sur-évalué? Tasiast Mauritanie, filiale de Kinross Corporation, acquise en 2010 à pris d or auprès de Red Back Mining avait-elle sur-évalué la capacité de production de ses mines en Mauritanie? L entreprise est assignée depuis le 12 mars 2012 devant la cour suprême de l Ontario pour «préjudices et dommages certains liés aux déclarations». Pour rappel, Kinross avait mis la main sur Tasiast en déboursant 7,1 milliards de dollars, un montant qui avait ému les analystes financiers. Le FMI met Kinshasa sous pression L accord de prêt conclu l année dernière entre la RDC et le fonds monétaire international et qui portait sur 561 millions de dollars pourrait être remis en cause, suite à la divulgation de transactions suspectes conclues avec des sociétés écrans basées dans les Iles vierges. A l origine de l affaire, la vente par Gecamines (groupe étatique) de ses participations (soit 25%)dans Comide Sprl, qui détient des actifs miniers dans la région du Katanga, à Straker International Corp, compagnie basée dans les Iles Vierges. La Comide est détenue majoritairement par le groupe Kazakh ENRC (Eurasian Natural Rsssources Corp). A l heure où nous mettions sous presse, la RDC n avait toujours pas rendue public les détails de la transaction. Le FMI qui devrait débloquer une tranche de 160 millions de dollars dans le cadre de la convention de prêt conclue l année dernière, pourrait y renoncer. Gabon : des ONG contre un projet du groupe Olam Le projet de hectares d hévéaculture du groupe Olam dans la province septentrionale du Gabon est dénoncé par l ONG Brainforest et un groupe de personnalités issues de la région du Woleu-Netem. Les détracteurs du groupe singapourien rappellent notamment que le développement de telles plantations a provoqué de graves déforestations en Indonésie et en Malaisie. Pour rappel, Olam a conclu en mars dernier une convention avec le gouvernement gabonais portant sur un investissement de 91,5 milliards de f CFA pour la construction d une usine de transformation et de développement d une plantation de caoutchouc et de palmier à huile. 8 Les Afriques. 07 juin 2012

9 France : un corse pro-mnla François Alfonsi, nationaliste corse très connu est devenu l un des soutiens actifs du MNLA. D où les critiques du collectif de la diaspora malienne qui a tenté en vain d opposer un barrage à la conférence par député européen et où des membres de l organisation séparatiste malienne étaient invités. Le 17 février dernier, François Alfonsi avait déclaré au parlement européen que «le peuple touareg vit une situation de peuple marginalisé sur l ensemble de ses territoires». Des propos qui ont choqué les maliens de la diaspora. La Gambie signe avec la Camac La Gambie a signé avec la Camac Energy Inc (CAK) un contrat d exploration et de production du pétrole en offshore, une première pour ce petit pays d Afrique de l Ouest. Le choix de la Camac (basée à Houston) s est fait suite à une sélection rigoureuse et à une short list intéressant les concessions A2 et A5. Camac travaillera en étroite cooperation avec la Gambia National Petroleum Corp. La Gambie connaît une situation difficile marquée notamment par la baisse des recettes touristiques. Mali : La BNDA engrange 4,9 milliards en 2011 La Banque nationale de développement agricole du Mali (BNDA) a fait en 2011 un résultat bénéficiaire de plus de 4,9 milliards de f CFA. Ses fonds propres atteignent 31,102 milliards f CFA. Le total bilan s est établi à 243 milliards de f CFA. La Banque a injecté 43,9 milliards de f CFA en 2011 dans le financement des petites et moyennes entreprises agricoles et industrielles contre 35,8 milliards de f CFA en 2010, soit une progression de 23%. Le financement des écoles se chiffre à 3,5 milliards de f CFA. Le financement des équipements, des infrastructures et de l habitat en faveur des particuliers s est chiffré à 30 milliards de f CFA. Malgré la concurrence rude du fait de 13 banques sur la place bancaire malienne en 2011, la BNDA accroît régulièrement ses volumes de dépôt et de crédit dans un environnement de risque maîtrisé. Le radiotélescope le plus puissant du monde en Afrique du Sud Le radiotélescope, le plus puissant du monde, sera fabriqué en Afrique du Sud et en Australie. Initialement en compétition, les deux pays seront associés. Le SKA (Square Kilometer Array car la surface totale de tous les récepteurs combinés de ce super-radiotélescope sera approximativement d'un kilomètre carré) sera le radiotélescope le plus puissant du monde. Grâce à lui, percer les secrets de l'univers et de sa création pourrait être plus que jamais à la portée de l'homme. Un projet mené de front par les deux pays. En effet, bien qu'initialement en compétition, l'afrique du Sud et l'australie ont finalement décidé de se partager la fabrication de ce géant de technologie. 07 juin 2012 Les Afriques. 9

10 BRUITS DE MARCHÉ Congo : la Sonocc augmente sa production Seule productrice de ciment en République du Congo, la Société nouvelle des ciments du Congo (Sonocc), procédera à l'extension de sa cimenterie pour atteindre tonnes de ciment par an. C est la principale décision prise lors de l assemblée générale ordinaire de la compagnie, tenue fin mai. Selon les estimations, l'extension de la Société nouvelle des ciments du Congo coûtera près de 30 millions de dollars, un budget de plus de 900 milliards f CFA. Basée dans le département de la Bouenza, au sud du Congo, l'usine de Loutété a connu, au cours de l'année 2011, plusieurs arrêts de production pour insuffisance d'approvisionnement en fuel par la société nationale des pétroles du Congo (Snpc). Sa production actuelle est de tonnes par an, contre une production initiale de tonnes. Egypte : Orange bientôt à 100% de MobiNil? L'opérateur français Orange (France Télécom) est monté à 94% du capital de sa filiale égyptienne MobiNil/ECMS à l'issue d'une offre publique d'achat, a indiqué son porte-parole le 27 mai. Le groupe avait annoncé le 12 avril qu'il allait débourser 1,5 milliard d'euros pour s'assurer le contrôle de sa filiale égyptienne, conformément à un accord avec son partenaire local Orascom conclu en février. Orange a ainsi racheté à Orascom pour 6 milliards de livres égyptiennes (soit 756 millions d'euros) l'essentiel de ses parts dans la holding non cotée MobiNil et dans sa filiale opérationnelle cotée Egyptian Company for Mobile Services. Orascom, détenue par le milliardaire égyptien Naguib Saouiris, conserve 5% du capital d'ecms, tandis que le flottant se limite à 1%, a précisé le porte-parole. Or la loi égyptienne prévoit que le flottant d'une société cotée doit représenter au moins 5% du capital, a-t-il souligné. «Soit nous devons acheter les 1%, soit remettre 4% ou plus sur le marché, ce n'est pas encore décidé», a-t-il expliqué. L'opération a coûté à France Télécom 19 milliards de livres égyptiennes (1,5 milliard d'euros). Espagne : une prime de risque record Le sauvetage record de Bankia fait tanguer, lundi 28 mai, l'espagne sur les marchés et a poussé le chef du gouvernement Mariano Rajoy à prendre les devants, alors que la quatrième économie de la zone euro pourrait demander une aide extérieure pour renflouer ses banques. Sans surprise, la Bourse madrilène a ouvert dans le rouge et fait plonger le titre de Bankia de près de 30%. Signe de la suspicion qui pèse sur les banques espagnoles, même les plus solides comme Santander ou BBVA sont pénalisées. Pendant ce temps, le marché obligataire ne sourit guère plus à l'espagne : sa prime de risque (surcoût qu'elle doit payer pour emprunter à dix ans par rapport à l'allemagne, considérée comme référence du marché) grimpe à un nouveau record historique, à 509 points de base. Cameroun : le Crédit Suisse menace Fortement engagé dans le projet de création d assurance maladie au Cameroun, le Crédit Suisse menace désormais d annuler les 100 millions d euros de prêts mobilisés dans ce cadre. Ce projet était la dernière carte pour la compagnie d assurance Samiris, placée sous administration provisoire par la Conférence interafricaine des marchés d assurance (CIMA). Fort d une lettre d engagement signée en janvier 2011 et amendée au mois de décembre de la même année, le Crédit Suisse doit faire face à certains avis défavorables à Yaoundé, qui s interrogent sur la soutenabilité du projet. 10 Les Afriques. 07 juin 2012

11 Des ponts sur le fleuve Gambie et le fleuve Sénégal Un don de 100 millions de dollars a été accordé par la Banque africaine pour la construction d un pont sur le fleuve Gambie. Pourtant, les choses sont loin d avancer. La partie gambienne préférerait travailler avec des investisseurs européens, même à des taux plus élevés. Un mystère qui reste à éclaircir. Parallélement, la Banque travaille sur le pont entre le Sénégal et la Mauritanie via la ville de Rosso. Si le Sénégal a identifié l interlocuteur, à savoir l Ageroute, côté mauritanien, les choses tardent à se mettre en place. Il n y a pas un opérateur étatique au savoir-faire prouvé. A suivre. Tunisie : la tête de Kamel Nabli mise à prix Reçu en fin de semaine dernière par le chef du gouvernement tunisien, le gouverneur de la banque centrale est ressorti «intact» d un entretien que d aucuns avaient assimulé à un avis de licenciement. Dès sa sortie de cette audience délicate, le gouverneur de la BCT a pris l avion pour Arusha (Tanzanie) où se déroulait les assemblées générales de la Banque africaine (BAD). Les mauvaises langues expliquaient cet empressement par l envie nourrie par le président de l institution centrale de recevoir le trophée du Gouverneur de la Banque centrale de l année en Afrique. Mustapha Kamel Nabli, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie Libye : 1,36 millions de dollars pour transférer Seif al-islam Des ex-rebelles qui détiennent Seif al-islam, fils du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi, retardent son transfert à Tripoli car ils n'ont pas obtenu leurs salaires, a affirmé lundi le représentant de la Libye auprès de la Cour pénale internationale (CPI). «Le manquement du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir) à sa promesse de payer les salaires des thowars (révolutionnaires) de Zenten pour six mois de travail, pour un montant qui ne dépasse pas 1,7 million de dinars (1, 36 million de dollars), a amené les thowars de Zenten à renoncer au transfert de Seif al-islam vers sa prison à Tripoli», déclare Ahmed Jehani. Une nouvelle preuve de l enfoncement de ce pays dans les sables mouvants du tribalisme. Togo : la SGMT certifié ISO 9001 La Société générale des moulins du Togo (SGMT) a reçu le certificat ISO 9001 version 2008, du programme qualité Afrique de l Ouest le jeudi 24 mai à Lomé. C est le ministre de l industrie, de la zone franche et des innovations technologiques, El Hadj Bakalawa Fofana, qui a procédé à la remise de ce certificat. Cette distinction est l oeuvre du programme qualité de la commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) dont l objectif est l accompagnement à la certification des sociétés. Pour rappel, la SGMT est spécialisée dans la fabrication de la farine fortifiée, enrichie en sels minéraux et vitamines indispensables pour la croissance humaine. 07 juin 2012 Les Afriques. 11

12 VERBATIM Vacances «M. Sarkozy avait promis de ne plus continuer en politique. Il n'a plus d'autre choix. Il partira sans doute en vacances» Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. Regret «Il n a jamais été mon intention de blesser le président ou quiconque», après l exposition d un portrait controversé du président Jacob Zuma, peint par Brett Murray. Elle a présenté ses excuses après sa rencontre avec Paul Mashatile, ministre sud africain de la culture. Liza Essers, propriétaire de la Goodman Galery. Niger «Je pense plus aux petits enfants d'une école dans un petit village du Niger qui ont cours deux heures par jour. Je pense à eux tout le temps. Parce que j'estime qu'ils ont encore plus besoin d'aide que les gens d'athènes» Christine Lagarde, FMI. Catégoriquement «Le gouvernement du Mali rejette catégoriquement toute idée de création d'un Etat de l'azawad, encore plus d'un Etat islamique ( ) Même si c'est la création d'un Etat sur papier, et non dans les faits, nous prenons les devants pour dire que le Mali est un pays laïc, qui restera laïc» Hamadoun Touré, ministre malien de la Communication et porte-parole du gouvernement. Orphelin «Je ne me sens pas orphelin, je ne cherchais pas un père en politique mais il (Nicolas Sarkozy) me manque, oui» Henri Guaino, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. Don «Et bien, si j avais un don..., je dirais Beyoncé. Je serais une grande chanteuse» Michelle Obama. Friands «En 6 mois, le Morocco Mall a accueilli 7 millions de visiteurs, soit une moyenne de personnes par jour. Ces chiffres dépassent nos prévisions, mais les marocains sont friands de marques de luxe» Salwa Idrissi Akhannouch, présidente d Aksal Liberté «Nous ne pouvons pas continuer à vivre dans cette atmosphère où on nous dit qu'on ne peut pas sortir du Sénégal. Mais si on n'a rien fait, il faut qu'on le dise pour que nous ayons la liberté d'aller et de venir» Abdoulaye Wade, ancien président du Sénégal. Réfléchir «Ceux qui pensent que l'europe, et plus généralement l'économie mondiale, est préparée à une sortie de la Grèce devraient y réfléchir à deux fois» Charles Dallara, Directeur général de l'institut international de la finance. Téléphone portable «Dans un avenir proche, Facebook devrait créer un téléphone portable, pour ne pas se réduire à juste une application parmi d'autres sur les autres plates-formes pour portables. Nous travaillons avec tous les secteurs du portable, afin d'apporter de puissantes expériences d internet communautaire au plus grand nombre» Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook. 12 Les Afriques. 07 juin 2012

13 SUR LE WEB Les Tweet qui font mouche Difficile de dresser le palmarès des tweet de la semaine en Afrique. La preuve, même la lance de Zuma n a pas franchi les frontières de l arc en ciel. dirige vers une dictature socialiste» «L on se s insurge un internaute. «Qu as-tu toi, respectons la vie privée!», rétorque un autre. Ça gazouille beaucoup sur la toile dés qu il s agit de sexe, de pouvoir et de l argent. Ainsi, la «lance de Zuma» remporte la palme d or de la semaine africaine du tweet, tiraillée entre ceux qui soutiennent l art et ceux qui réclament le respect de la vie privée des personnes. Malgré son ampleur, la polémique est restée interne à l Afrique du Sud. Au Sénégal, c est la première sortie médiatique de l ancien président Abdoulaye Wade qui a défrayé la chronique, inspirant Anna Guèye à faire cette remarque : «Wade doit savoir qu il n est plus président et doit éviter certains dérapages». Face au tollé soulevé par le prédécesseur de Macky Sall, la crise alimentaire au Sahel a recueilli une portion congrue. Au Maroc, le festival international de Mawazine qui prend de l ampleur divise pro et adversaires, qui se lancent des piques à longueur de pages. L appel à la paix entre «arabes et palestiniens» lancé par Lenny Kravitz depuis ce festival organisé à Rabat est abondamment relayé. D autres sujets reviennent sur l immunité des militaires dans l exercice de leurs fonctions, tandis que des vidéos sur la manifestation de dimanche circulent sans arrêts. Le hashtag de l Algérie ne dégage, lui, aucun thème dominant. Entre ceux qui se réjouissent de la condamnation d un chef d entreprise russe, coupable d avoir vendu des pièces usées pour MIG, et ceux qui signalent la position d Alger, «favorable à un dialogue avec les rebelles du Nord», il y a beaucoup de posts divers et variés. Ainsi de celui, zoomant sur Tamanrasset, la capitale des Touaregs algériens en pleine métamorphose. Ou encore cet internaute qui signale que «pendant que l Algérie attend son internet 3G, la Namibie a déjà son 4GLTE. En Mauritanie aussi, aucune tendance ne se dégage. La page Mauritanie s inscrit dans ce cadre en prolongement du ras le bol de la rue. «Monsieur le président, where is our money» lance Sami Ahmed Abdou, tandis que Wedad signale le cas d un jeune esclave échappé de l emprise de ses maîtres. Ce sujet passionne et divise les internautes, accrochés sur le sort de Birame Dah Ould Abeid, militant des droits de l Homme envoyé en prison, pour avoir brûlé des livres du rite malékite autorisant l esclavage. Au Gabon, les tensions à l université de Libreville chauffent les esprits. Des internautes relaient l appel onusien demandant au Gabon de lutter contre le trafic des enfants. D autres, isolés, doutent du transfert de l hôpital Albert Schweitzer des mains étrangères aux mains nationales. Au Cameroun, le thème de la corruption tient bon et résiste... Si les officiels africains gardent un silence gêné, tel n est pas le cas de l internaute lambda, qui donne libre cours à son indignation dans des médias sociaux qui, pour le moment, échappent largement à la censure. M.C No comment! Ça gazouille beaucoup sur la toile dés qu il s agit de sexe, de pouvoir et d argent. Flame, le virus qui espionne l Iran Selon Kaspersky, une compagnie multinationale russe spécialisée dans la sécurité informatique, un nouveau virus espion particulièrement «sophistiqué» surnommé «Flame» (Flamme) a été découvert après avoir fourni une masse de renseignements notamment sur l'iran. Les soupçons se sont tournés vers Israël, qui n'a ni confirmé ni démenti officiellement. «On peut supposer que tous ceux qui considèrent que la menace iranienne est bien réelle recourent à tous les moyens, y compris celui-là, pour s'en prendre aux programme nucléaire iranien», a confié Moshé Ayalon, Vice-Pm chargé des affaires stratégiques et ancien chef d'état major. Chine, Permis à points sur internet Sina Weibo, réseau social chinois, va mettre en place un système de Permis à points, afin de pousser ses utilisateurs à adopter une «bonne conduite» sur la Toile. Le site, qui a modifié ses conditions d utilisation pour l occasion, dit ainsi vouloir «éviter l expansion des rumeurs». Chaque utilisateur des 300 millions de Sina Weibo va donc disposer d un capital de 80 points. Des huissiers de Canal chez Al Jazeera Le ton monte entre Canal+ et Al Jazeera. Alors que le groupe qatari s'apprête à se lancer sur le marché de la télévision payante en France - un secteur jusque-là ultra-dominé par la filiale de Vivendi-, la chaîne payante a saisi la justice pour démontrer qu'elle est victime d'un «débauchage abusif» de ses salariés, a révélé Libération vendredi. Selon Canal+, 22 personnes ont été débauchées. 07 juin 2012 Les Afriques. 13

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Décryptage des pouvoirs économiques et politiques du continent africain à travers 5 titres de référence

Décryptage des pouvoirs économiques et politiques du continent africain à travers 5 titres de référence BROCHURE TARIFAIRE 2015 AFRICA Africa Intelligence Décryptage des pouvoirs économiques et politiques du continent africain à travers 5 titres de référence L abonnement à Africa Intelligence comprend l

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

CLUB DE REFLEXION SUR LE MALI (CRM)

CLUB DE REFLEXION SUR LE MALI (CRM) Club de Réflexion sur le Mali (CRM) En collaboration avec Enda Tiers Monde et Institut Panafricain de Stratégies (IPS) Organise le Forum sur la crise malienne et ses répercussions sur la stabilité, la

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Semaine du 25/05/2015 au 29/05/2015 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Lafarge-Holcim : Cèdent 6,5 milliards d'actifs Sur le plan national

Plus en détail

Attijariwafa bank Présentation. Conseil d administration. Chiffres-clés Consolidés / IFRS. Réseau et effectifs Décembre 2014

Attijariwafa bank Présentation. Conseil d administration. Chiffres-clés Consolidés / IFRS. Réseau et effectifs Décembre 2014 Février 2015 Attijariwafa bank Présentation Attijariwafa bank est le premier groupe bancaire et financier du Maghreb et de l UEMOA (Union Économique et Monétaire Ouest Africaine) et acteur de référence

Plus en détail

L implantation des banques marocaines en Afrique

L implantation des banques marocaines en Afrique L implantation des banques marocaines en Afrique L intégration de l économie marocaine à l économie mondiale est désormais une évidence qui fait l unanimité, le dynamisme de cette intégration a été rendu

Plus en détail

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Note Oxfam France juin 2010 D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Analyse de l APD française au secteur agriculture et sécurité alimentaire La crise alimentaire

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

LEADER PANAFRICAIN DE L

LEADER PANAFRICAIN DE L LEADER PANAFRICAIN DE L assurance sommaire Mot du directeur général...5 indicateurs clés 2014...7 pays de présence...8 nos pôles d activités...9 indicateurs financiers...13 SAHAM Finances a confirmé

Plus en détail

L histoire de l assurance en Algérie

L histoire de l assurance en Algérie POINT DE VUE POINT OF VIEW Assurances et gestion des risques, vol. 81(3-4), octobre-décembre 2013, 285-290 Insurance and Risk Management, vol. 81(3-4), October-December 2013, 285-290 L histoire de l assurance

Plus en détail

BUSINESS IN AFRICA SÉMINAIRE & FORMATION. Formation des dirigeants & des cadres d entreprises PLUSIEURS SESSIONS INTENSIVES. Votre Partenaire Afrique

BUSINESS IN AFRICA SÉMINAIRE & FORMATION. Formation des dirigeants & des cadres d entreprises PLUSIEURS SESSIONS INTENSIVES. Votre Partenaire Afrique BUSINESS IN AFRICA SÉMINAIRE & FORMATION Business In Africa ( BIA ) est une formation axée sur le résultat en Afrique en session intensive de 8 jours. DÉVELOPPER VOS ACTIVITÉS EN AFRIQUE. - Rechercher

Plus en détail

L Afrique face à l évolution des enjeux de l énergie électrique. www.i-conferences.org. Rapport Post Événement Africa Power Forum 2011

L Afrique face à l évolution des enjeux de l énergie électrique. www.i-conferences.org. Rapport Post Événement Africa Power Forum 2011 RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL Sous l égide du Ministère de la Coopération Internationale, des Transports Aériens, des Infrastructures et de l Energie Organisateur AFRICA POWER FORUM 2011 Dakar 19, 20 et 21 mai

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015)

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) En vue d éclairer l opinion publique tunisienne, initiée et non initiée, sur l opportunité de l émission obligataire

Plus en détail

Maroc Bibliométrie numéro 9

Maroc Bibliométrie numéro 9 Maroc Bibliométrie numéro 9 année 2013 CNRST IMIST Institut Marocain de l Information Scientifique et Technique éditorial a Recherche et Développement (R&D) au service du phosphate marocain e développement

Plus en détail

MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK

MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK MULTINATIONALITE NAISSANTE DE BMCE BANK MediCapital Bank Acteur de Référence en Afrique Dans un contexte économique pourtant difficile, Medi- Capital Bank (MCB) a démontré sa capacité à générer du chiffre

Plus en détail

GUILLAUME GILKES PRINCIPALES QUALIFICATIONS

GUILLAUME GILKES PRINCIPALES QUALIFICATIONS GUILLAUME GILKES ESSEC MBA, Actuaire 10 ans d expérience dans le conseil, la formation et la gestion de projet à l international : Actuariat : protection sociale, assurance, finance Stratégie : étude de

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC ATELIER DE REFLEXION SUR LE PROGRAMME ECONOMIQUE REGIONAL DE LA CEMAC (2010-2025) Douala 7-9 Août 2013 CRISE EUROPEENNE QUEL IMPACT SUR LE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Semaine du 20/04/2015 au 24/04/2015 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Etats-Unis : Croissance de 2,7% attendue Sur le plan national -

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Qui sommes-nous? Nos atouts

Qui sommes-nous? Nos atouts Présentation de la société Qui sommes-nous? BFI est spécialisée depuis 1994 dans l édition et l intégration de solutions destinées aux banques et institutions financières. Bien implantée sur le marché

Plus en détail

Restructuration et performance des banques au Maghreb Algérie, Maroc, Tunisie

Restructuration et performance des banques au Maghreb Algérie, Maroc, Tunisie 4 ème Forum International de la Finance 4 th Finance International Forum Alger 13 14 mai 2008 Restructuration et performance des banques au Maghreb Algérie, Maroc, Tunisie Mehrez BEN SLAMA et Dhafer SAIDANE.

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat

Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat Par Carlos Rojas-Arbulu, Délégué Commercial Principal (Afrique de l`ouest), Service de Délégués Commerciaux du Canada, Ambassade du Canada, Senegal

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

Casablanca finance city

Casablanca finance city Casablanca finance city Introduction : Aujourd hui les pays en vois de développement ont libéralisé leurs économies et ils ont mis en place un ensemble de mesures attractives pour attirer les investisseurs

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne Perspectives économiques régionales de l Afrique subsaharienne FMI, Département Afrique

Plus en détail

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000 CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER EXTRAIT DE LA NOTE D INFORMATION EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE MONTANT GLOBAL DE L EMISSION : 1 MILLIARD DE DIRHAMS Tranche A Cotée Tranche B Non cotée Tranche

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER LES GROUPES BANCAIRES DANS l UMOA 1 doublement des actifs bancaires en dix ans suivant le fort développement des dépôts dans la CEDEAO croissance des crédits en % ( échelle de gauche) croissance des dépôts

Plus en détail

L INVESTISSEMENT DES CABINETS D AVOCATS EN AFRIQUE

L INVESTISSEMENT DES CABINETS D AVOCATS EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DES CABINETS D AVOCATS EN AFRIQUE Dans un contexte de plus en plus mondialisé où la stratégie internationale prend une importance grandissante, l implantation sur le continent africain

Plus en détail

Décryptage de la situation des finances publiques en Tunisie et ses conséquences potentielles sur le secteur privé

Décryptage de la situation des finances publiques en Tunisie et ses conséquences potentielles sur le secteur privé Décryptage de la situation des finances publiques en Tunisie et ses conséquences potentielles sur le secteur privé Depuis le premier discours du nouveau président du gouvernement à l adresse du peuple

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

Directeur Général de l association ALIMA

Directeur Général de l association ALIMA Directeur Général de l association ALIMA L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

COMPTE RENDU de la réunion du 21 juin 2010 MARSEILLE

COMPTE RENDU de la réunion du 21 juin 2010 MARSEILLE Fédération des Géomètres Francophones 40 Avenue Hoche 75008 PARIS COMPTE RENDU de la réunion du 21 juin 2010 MARSEILLE Il s agit d une réunion du bureau ouverte aux membres des délégations. Sont présents

Plus en détail

NOUVELLES DU SECAAR. pour l amélioration des conditions de vie des familles et pour le développement des communautés Chrétiennes

NOUVELLES DU SECAAR. pour l amélioration des conditions de vie des familles et pour le développement des communautés Chrétiennes NOUVELLES DU SECAAR Le salut de Dieu en Jésus-Christ veut rétablir tout l homme et toute la création dans son intégrité 4 ème trimestre 2006 N 136 Editorial: Les petits crédits aux femmes des communautés,

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes PIECES A PRODUIRE POUR UNE DEMANDE DE CARTE DE RESIDENT PREMIERE DEMANDE Produire les copies et présenter les originaux 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes Lettre de demande de carte

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

1. En ces premiers jours de printemps, je suis très heureux de vous accueillir, avec ce "clin d'œil" au futur.

1. En ces premiers jours de printemps, je suis très heureux de vous accueillir, avec ce clin d'œil au futur. PRESENTATION DES PERFORMANCES ANNUELLES DU GROUPE BMCE BANK RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LA PRESSE AUDITORIUM, LUNDI 23 MARS 2015 Allocution du Président Othman BENJELLOUN Merci "NAO de la BMCE Bank".

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6 ÉDITO E-BORSA NEWS Janvier 2015 - L heure des bilans Avec 2014 qui se termine, l heure est au bilan! En 2014, le marché boursier a continué à intéresser les émetteurs. Cet intérêt s est traduit par une

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Données techniques 7

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Données techniques 7 Semaine du 05/08/2013 au 08/08/2013 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Chine: les échanges commerciaux retrouvent des couleurs Sur le

Plus en détail

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Mise à jour 22 septembre 2014 Université de Toulon Faculté de sciences économiques et de gestion

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) Directeur Général de GMC www.gmcconseils.com

CURRICULUM VITAE. 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) Directeur Général de GMC www.gmcconseils.com CURRICULUM VITAE NOM GAYE PRENOM Magaye NE LE 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) NATIONALITE Sénégalaise SITUATION DE FAMILLE Marié ADRESSE Cices foire n 232 Dakar Sénégal TELEPHONE Bureau 221 77 245 07

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par B.O. Oramah Vice président (développement commercial et financement de projet d'entreprise) Banque Africaine d'import-export Présenté au séminaire 2014

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Appels à Investissement:

Appels à Investissement: Africa Label Group S.A Faire mieux. Donner plus. Appels à Investissement: ALG Academy (E-learning): $ 150,000 ImaginAfrica (Solutions TIC): $ 50, 000 Investir dans un groupe en pleine expansion. Des secteurs

Plus en détail

Questions soumises par Global Witness concernant Kansuki, Mutanda, Kipushi, les accords de prêt et les transactions boursières

Questions soumises par Global Witness concernant Kansuki, Mutanda, Kipushi, les accords de prêt et les transactions boursières Questions soumises par Global Witness concernant Kansuki, Mutanda, Kipushi, les accords de prêt et les transactions boursières Questions soumises le 5 avril 2012 Kansuki 1. Selon les informations publiées

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement.

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Du 04 au 15 Mai 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Report du lancement de la plateforme T2S. Agrément de 10 CCP

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs?

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Me Pierre MARLY Avocat CMS Bureau Francis Lefebvre E-mail : pierre.marly@cms-bfl.com 1 - Le cadre

Plus en détail

Communiqué de presse du bureau d Eric Joyce Pour diffusion immédiate 18 novembre 2011

Communiqué de presse du bureau d Eric Joyce Pour diffusion immédiate 18 novembre 2011 Communiqué de presse du bureau d Eric Joyce Pour diffusion immédiate 18 novembre 2011 Un député fait la lumière sur des pertes de 5,5 G$ pour le peuple congolais par suite d opérations minières douteuses

Plus en détail

«Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue»

«Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue» PRÉSENTATION DES RÉSULTATS AU 30 JUIN 2010 «Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue» Attijariwafa bank - Résultats au 30 juin 2010 1 Sommaire Conjoncture macro-économique et financière

Plus en détail

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 PERSPECTIVES DES MARCHES D ASSURANCES AFRICAINS Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème qui nous a été confié porte sur les

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance?

Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance? CHAPITRE 1 Safari des produits financiers qu est-ce qui s échange sur la planète finance? Plongeons au cœur du sujet ami lecteur, et pour cela imaginezvous à la tête d une entreprise, la GlobalCo. Pour

Plus en détail

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE EURO-MÉDITERRANÉENNE GROUPE DE TRAVAIL SUR LE FINANCEMENT DE L ASSEMBLÉE ET LA RÉVISION DU RÈGLEMENT DE L APEM

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE EURO-MÉDITERRANÉENNE GROUPE DE TRAVAIL SUR LE FINANCEMENT DE L ASSEMBLÉE ET LA RÉVISION DU RÈGLEMENT DE L APEM ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE EURO-MÉDITERRANÉENNE GROUPE DE TRAVAIL SUR LE FINANCEMENT DE L ASSEMBLÉE ET LA RÉVISION DU RÈGLEMENT DE L APEM DMED_PV(2010)1202_1 PROCÈS-VERBAL de la réunion du 2 décembre 2010

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 Août 2011 Tableau de bord des statistiques du tourisme 2010 1 I. AVANT PROPOS ---------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013)

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013) Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Dégradation de la note de la France un «non event»?

Dégradation de la note de la France un «non event»? 15 novembre 2013 6A, rue Goethe, L-1637 Luxembourg, Tel.: (+352) 26 895-1, Fax: (+352) 26 895-24 e-mail: secretariat@bcee-am.lu, www.bcee-assetmanagement.lu Dégradation de la note de la France un «non

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX

ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX INTERNATIONAUX 1 ANALYSES DE L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT PAR MISSIONS ET PROGRAMMES EXERCICE 2011 COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX MAI 2012 INTERNATIONAUX 3 Compte de

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire Panorama de la RDC La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire La situation économique générale en RDC ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne)

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne) AGENDA DU GOUVERNEMENT DU CENTRE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE Vendredi 5 septembre 2014 11:26 SEPTEMBRE 5 VENDREDI Pour assurer l efficacité et la synergie des actions du Gouvernement,

Plus en détail