FORUM DU PARTENARIAT MFW4A

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORUM DU PARTENARIAT MFW4A"

Transcription

1 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A Les nouvelles frontières de la finance en Afrique Programme 10 au 12 juin 2014 Dakar, Sénégal

2

3 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique LE FORUM DU PARTENARIAT MFW4A Le paysage financier africain a évolué au cours des dernières années. De nombreux pays ont entrepris des réformes structurelles et juridiques et les organisations régionales ont, quant à elles, harmonisé les cadres juridiques et réglementaires transfrontaliers. L essor des solutions financières basées sur les nouvelles a, telles que les services bancaires mobiles, a eu un impact positif en matière d accès aux services financiers dans certains pays africains, d autres cherchent à adopter ces solutions dans un proche avenir. En outre, des données exhaustives et détaillées sont désormais disponibles sur le développement du secteur financier en Afrique, permettant une prise de décisions avisées. En dépit des progrès réalisés, le système financier dans de nombreux pays africains demeure de petite taille, vulnérable et inefficace, ce qui entrave leurs rôles de moteurs de croissance économique. En effet, les systèmes financiers en Afrique présentent encore d énormes lacunes, comme le manque d accès pour les entreprises et les ménages aux financements, particulièrement longs. De plus, l expansion transfrontalière des banques régionales génère, en dépit de ses avantages évidents, de nouveaux risques de stabilité financière régionale. Les économies africaines se doivent de développer des mécanismes de généralisation de l accès aux services financiers et en même temps, développer de nouvelles formes de financement à long terme basées sur le marché et offres institutionnelles pour consolider les progrès récents du continent et construire un avenir durable. C est dans ce contexte que le Partenariat pour la Finance au Service de l Afrique (MFW4A) organise son évènement phare, «Le Forum», une plate-forme pour les décideurs africains, le secteur privé, les organisations professionnelles et les partenaires au développement pour dresser un bilan des progrès réalisés par le secteur financiers en Afrique et débattre des défis futurs et des opportunités à saisir. Dans cette brochure, vous trouverez une introduction au Partenariat MFW4A, les détails de l édition 2014 du Forum, les thèmes abordés, l agenda ainsi que les biographies des intervenants. 3

4 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A A PROPOS DE MFW4A Le Partenariat pour La finance au service de l Afrique (MFW4A) vise à soutenir les efforts des pays africains dans le renforcement de leurs secteurs financiers par la coordination et l organisation des actions de développement favorisant une collaboration plus étroite entre les partenaires au développement et encourageant les échanges entre les parties prenantes africaines. Créé lors du sommet du G8 de Heiligendamm en octobre 2007, le Partenariat MFW4A reconnaît l importance du secteur financier dans le développement du secteur privé, le soutien à la croissance économique et à la création d emplois. Douze membres fondateurs, bailleurs de fonds multilatéraux et bilatéraux, soutiennent le Partenariat avec une vision commune d intervention en vue de soutenir l efficacité et l efficience du secteur financier africain. A PROPOS DU SECRETARIAT Le Partenariat MFW4A reconnait que le renforcement du développement du secteur financier (DSF) en Afrique exige une coopération efficace et renforcée entre les gouvernements africains, les partenaires au développement, le secteur privé et autres parties prenantes. Pour soutenir les activités du Partenariat, un Secrétariat a été créé en 2008 et logé à la Banque Africaine de Développement (BAD) à Tunis (Tunisie). Les objectifs stratégiques du Secrétariat sont : (1) la constitution d un pôle de connaissance de référence pour le DSF en Afrique; (2) la mise en place d une plateforme active de réseautage des acteurs clés du DSF en Afrique et (3) être un interlocuteur privilégié des intervenants dans le DSF en Afrique. Les activités du secrétariat reposent sur quatre piliers: (1) la gestion et la diffusion du savoir; (2) la coordination des bailleurs de fonds; (3) l engagement avec les parties prenantes et (4) le plaidoyer. Ces piliers constituent la colonne vertébrale de la stratégie du Secrétariat. 4

5 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique OBJECTIFS Le Forum du Partenariat est l événement biennal de MFW4A et organisé par son Secrétariat. L édition 2014 a pour objectifs : Offrir aux professionnels du secteur financier une plateforme pour faciliter le partage d expériences et l analyse des politiques actuelles relatives à la finance en Afrique; Favoriser le dialogue et promouvoir l échange de solutions innovantes entre les parties prenantes du secteur financier en Afrique, les partenaires au développement, et les décideurs publics; Présenter les bonnes pratiques à caractère innovant en matière de développement du secteur financier. THEMES DU FORUM Cette année le Forum du Partenariat explorera les problématiques à la frontière du développement du secteur financier en Afrique. Les principaux sous-thèmes sont : La Finance du développement «Deuxième génération» : approches innovantes pour réduire les écarts dans l intermédiation financière La mobilisation des capitaux domestiques pour financement à long-terme Assurer le succès des activités bancaires transfrontalières en Afrique Le rôle de la régulation dans le développement du secteur financier Eviter la malédiction de l abondance des ressources naturelles et les conséquences pour le secteur financier 5

6 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A LES SOUS-THEMES La Finance du développement «deuxième génération» : approches innovantes pour réduire les écarts dans l intermédiation financière Alors que la finance au sens large a bénéficié, dans la majorité des pays africains, de plus d une décennie de mise en œuvre des politiques macroéconomiques axées sur la stabilité, les systèmes financiers en Afrique demeurent très centrés sur les banques et ciblées sur les grandes entreprises «bancables» du secteur formel. De part le continent, des écarts importants subsistent, principalement dans le financement des MPME, la finance rurale / agricole et dans le financement des infrastructures. Pour ces trois volets, il existe, toutefois, des signes encourageants d expérimentation. La séance plénière examinera de nouvelles approches pour combler le déficit de l intermédiation en Afrique en s appuyant sur le bilan de la mise en œuvre réussie de la finance du développement «deuxième génération» en Afrique et ailleurs. Cette séance plénière sera accompagnée de sessions parallèles sur la Finance rurale et agricole, le genre et la finance, le financement du commerce, le financement des PME, l assurance et le financement du logement. La mobilisation des capitaux domestiques pour financement à long-terme Les réformes récentes des systèmes de retraites ont abouti dans de nombreux pays africains à la création de fonds de pension privés, accumulant rapidement des actifs sous gestion. Cette croissance apporte des opportunités et génère des défis. Une session parallèle portera sur la façon dont les marchés financiers domestiques peuvent contribuer au financement de certains des plus importants projets d infrastructure locaux et régionaux et contribuer à ainsi combler le déficit de financement mis en évidence. Plus précisément, il s agira d explorer comment les promoteurs de projets peuvent se tourner vers des investisseurs institutionnels locaux, compte tenu de la faible capacité des banques locales à offrir des financements à long terme. Ce thème sera suivi par une session sur les Marchés financiers islamiques, visant à faciliter la compréhension des avantages potentiels, des contraintes et des obstacles dans l accès aux Sukuk 1 à l échelle mondiale, et dans l établissement des Sukuk au niveau local. 1 Sukuk (pluriel de sakk) sont des certificats avec chaque sakk représentant un droit de propriété indivisible proportionnel dans des immobilisations corporelles, ou un groupe d actifs principalement tangibles, ou un projet d entreprise (comme un muārabah). Ces actifs peuvent être dans un projet ou une activité d investissement en conformité avec les règles et principes de la Shari ah. 6

7 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique Assurer le succès des activités bancaires transfrontalières en Afrique Les activités bancaires transfrontalières ont connu une expansion importante en Afrique au cours des 10 à 15 dernières années. Alors que les banques des pays de l Europe de l Ouest continuent de disposer d une présence significative sur le continent, la croissance récente des activités bancaires transfrontalières est l œuvre des banques africaines, principalement d Afrique du Sud, du Maroc, du Nigeria et du Kenya. L expansion de ces banques africaines s accompagne d une intensification significative de leur présence géographique, tandis que leur taille et la nature de leurs opérations leur confèrent, désormais, une importance systémique dans un certain nombre de pays d accueil. Ce phénomène suscite, néanmoins, des inquiétudes quant à la gestion des risques de fragilité liés à la multiplication des groupes bancaires panafricains et à l implication de ces nouveaux acteurs dans le processus d approfondissement financier. La séance plénière examinera les perspectives des activités bancaires transfrontalières quant à la réduction des coûts bancaires, et sur la profondeur et la portée du système financier. Cette session offrira également une plate-forme pour discuter de l agenda des réformes visant l amélioration de la coopération en matière de supervision bancaire et des cadres de gestion et de résolution des crises. Le rôle de la régulation dans le développement du secteur financier Un des défis majeurs pour les décideurs politiques en Afrique, en particulier dans les pays à faible revenu, est d encourager le développement d un système financier qui soutient la croissance inclusive tout en évitant la constitution d un risque systémique qui pourrait engendrer des crises coûteuses fiscalement et entraver tout développement. La séance plénière permettra de traiter de ces questions en s appuyant sur l analyse de quatre études menées dans des pays aux structures économiques et systèmes financiers différents (Ghana, Kenya, Nigeria et Ethiopie), tout en relevant d autres expériences en Afrique sub-saharienne et dans d autres pays émergents. Eviter la malédiction de l abondance des ressources naturelles et les conséquences pour le secteur financier Le nombre élevés de pays africains dont une importante contribution a leurs PIB et a leurs exportations découle de l exploitation des ressources naturelles, s accroît avec un pipeline de «nouveaux arrivants», comme le Ghana, l Ouganda, le Mozambique et le Kenya. La gestion des richesses pose des défis à tous les gouvernements. Cette session vise à discuter de l impact de l abondance des ressources naturelles à l échelle macroéconomique et des effets sur le développement du secteur financier. 7

8 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A STRUCTURE Le Forum 2014 du Partenariat se tiendra du 10 Juin au 12 Juin et comprendra une combinaison de séances plénières et parallèles, ainsi que des exemples d initiatives réussies. L évènement s articule autour de : Réunions parallèles des partenaires de MFW4A (pré-forum 10 juin) Forum du Partenariat MFW4A (11 et 12 juin) Stands d exhibition (11 et 12 juin) Des réunions internes, réservées aux membres des groupes de travails de MFW4A et ses organes de gouvernance, auront lieu le 10 Juin. Les sessions plénières exploreront les principaux sous-thèmes du Forum. Des sessions parallèles permettront aux participants d explorer en détail certains sujets pressants en matière de développement du secteur financier en Afrique. Les ateliers de présentation d initiatives réussies donneront aux partenaires au développement et aux parties prenantes africaines une plate-forme pour mettre en avant les approches novatrices, les défis rencontrés et la façon dont ils les ont surmontés. Le foire du savoir se tiendra en marge du Forum le 11 et 12 juin, sous forme de stands d exhibitions, afin de permettre aux organisations de présenter leurs produits et services. 8

9 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique la structure générale du Forum : Jour 0 Mardi 10 juin Jour 1 Mercredi 11 juin Jour 2 Jeudi 12 juin Matin Réunions parallèles du Partenariat (uniquement sur invitation) Cérémonie d ouverture Plénière 1 : La Finance du développement «deuxième génération» approches innovantes pour réduire les écarts dans l intermédiation financière Session parallèle A : Réduire les écarts en matière d intermédiation financière Plénière 2 : Assurer le succès des activités bancaires transfrontalières en Afrique Plénière 3 : Le rôle de la régulation dans le développement du secteur financier Lancement du livre : Assurer le succès des activités bancaires transfrontalières en Afrique Après-midi Pré-enregistrement au Forum Session parallèle B : Réduire les écarts en matière d intermédiation financière Exemples d initiatives réussies Session parallèle C : La finance à long terme Plénière 4 : Eviter la malédiction de l abondance des ressources naturelles et les conséquences pour le secteur financier Soir Diner Cérémonie de clôture Cocktail 9

10 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A Programme Jour 0 Mardi, 10 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace 08:30-18:00 Réunions Parallèles de MFW4A (uniquement sur invitation) Pré-enregistrement au Forum Jour 1 Mercredi 11 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace Toute la journée Salle : Zone K Foire du savoir 08 : : 00 Enregistrement et café 09 : : 30 Cérémonie d ouverture Ouverture : Stefan Nalletamby, Coordinateur du Partenariat de la Finance au Service de l Afrique (MFW4A) Salle : Amphithéâtre Représentant de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO) Représentant du Gouvernement Sénégalais Maître des cérémonies : Belkacem Boutayeb, Conseiller Principal Exécutif Consultant 10

11 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique JOUR 1 09 : : 00 Mercredi, 11 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace Première séance plénière - La Finance du développement «deuxième génération» - Approches innovantes pour réduire les écarts dans l intermédiation financière Cette session explorera de nouvelles approches pour combler les écarts en matière d intermédiation en Afrique, sur la base du bilan tiré des expériences réussies en matière de finance du développement «deuxième génération». Elle s appuiera sur les structures de gouvernance des IFD, et plus particulièrement sur les méthodologies de conception d instruments, ainsi que sur d autres exemples concrets, dont certains en Afrique et en Asie. Salle : Amphithéâtre Modérateur : Yira Mascaró, Spécialiste Principal du Secteur Financier - Banque Mondiale Panel : Michael Kawalya-Kagwa, Directeur Général de la Direction du Financement International - Banque de Développement d Afrique du Sud (DBSA) Youssef Saadani, Directeur des Études Économiques - Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) Thiru Namgial, Directeur Général - Small Industries Development Bank of India (SIDBI) 11 : : 20 Pause-café 11 : : 30 Salle : Amphithéâtre 11 : : 30 Sessions parallèles A Introduction aux sessions parallèles A - Réduire les écarts en matière d intermédiation financière Rendre possible l accès aux financements pour l agriculture familiale Les panélistes examineront le développement des modes de financement agricole innovants, du point de vue d une institution financière et d un petit agriculteur. Session A.1 Salle : B01 Modérateur : Axel de Ville, Chef du Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre - Fonds d Équipement des Nations Unies (UNCDF) Panel : Alou Sidibé, Directeur Général - Confédération des Institutions Financières (CIF) Luyaku Loko Nsimpasi, Représentant du Fonds International de Développement Agricole (IFAD) au Sénégal Ibra Kane, Président de la Fédération des Producteurs de Kane Kane 11

12 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A JOUR 1 Mercredi, 11 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace Accélérer l inclusion financière des femmes en Afrique francophone Les panélistes discuteront de l environnement réglementaire et politique, de l impact des services bancaires mobiles et de la manière dont les banques réagissent aux besoins des femmes. Session A.2 Salle : B05/06 Modérateur : Anne-Marie Chidzero, Présidente - New Faces New Voices (NFNV) Panel : Jean-Claude Masangu Mulongo, Ancien Gouverneur - Banque Centrale du Congo Fatou Sarr Sow, Maître de Conférence et Directrice du Laboratoire Genre et Recherche Scientifique de l IFAN - Université Cheikh Anta Diop Reki Moussa Hassane, Administrateur Directrice Générale - Asusu SA, Niger Développer un marché abordable pour le financement de l Habitat en Afrique Session A.3 Salle : C01 12 : : 45 Salon Brun 13 : : 00 Salle : Amphithéâtre Les panélistes échangeront sur les principaux obstacles rencontrés par le secteur financier dans le développement du financement de l habitat auprès des populations mal desservies, à travers leurs expériences, ainsi que les modèles et initiatives innovantes menées dans les pays émergents et d autres pays africains. Modérateur : Isadora Bigourdan, Chef de Projet - Agence Française de Développement (AFD) Panel : Alassane Bâ, Directeur Général - Shelter Afrique Mamadou Bocar Sy, Directeur Général - Banque de l Habitat du Sénégal (BHS) Olivier Hassler, Consultant en Financement de l Habitat Déjeuner Introduction aux sessions parallèles B - Réduire les écarts en matière d intermédiation financière 12

13 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique JOUR 1 Mercredi, 11 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace 14 : : 00 Sessions parallèles B Financement des PME: nouveaux défis Cette session donnera un aperçu des différents instruments développés à la suite des recommandations du G20, y compris le «upscaling» de la microfinance, le «downscaling» des banques, les services bancaires mobiles, l évaluation des risques et les outils de partage des risques, les prêts et garanties des banques locales, du point de vue des investisseurs et des intermédiaires. Session B.1 Salle : B01 Modérateur : Heike Rüttgers, Chef de Division responsable de la gestion de portefeuille et politiques des pays d Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) - Banque Européenne d Investissement (BEI) Panel : Yann de Nanteuil, Administrateur Directeur Général - Société Générale de Banques au Sénégal (SGBS) Yann le Beux, Catalyst - Croissance des Technologies de l Information et de la Communication (CTIC) Sénégal Anissa Kadi, Chef du Service PME - Access Bank Liberia Jesse Timbwa, Chef du Département Juridique et de Crédit ABC Bank L Assurance en Afrique: gérer les risques financiers Session B.2 Salle : B05/06 L objectif de cette session est de présenter et de discuter de l écart en matière de protection contre le risque financier en Afrique, et de mettre en évidence et discuter des meilleures pratiques, ainsi que des instruments prometteurs de transfert des risques financiers pour les différentes parties prenantes. Modérateur: Thomas Wiechers, Conseiller des Marchés d Assurances - Agence de Coopération Internationale Allemande (GIZ)/MFW4A Panel: Thomas Olorundare, Directeur Général - Nigerian Insurers Association (NIA) Momath Ndao, Commissaire Contrôleur des Assurances - Ministère de l Economie et des Finances, République du Sénégal 13

14 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A JOUR 1 Session B.3 Salle : C01 Mercredi, 11 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace Financement du commerce en Afrique L objectif principal de cette session est de diffuser certaines des principales conclusions d un projet de recherche récemment mené par la Banque africaine de développement (BAD). Il s agit d une enquête sur le financement du commerce avec des données provenant d environ 275 banques commerciales en Afrique. Modérateur : Issa Faye, Chef de Division au département de la recherche - Banque Africaine de Développement (BAD) Panel : Antoine Traore, Directeur des Activités Bancaires et du Financement de l Économie BCEAO Rachid Sekak, Chargé de Mission de HSBC France, Ancien Directeur Général de HSBC Algérie Oluranti Doherty, Gestionnaire - African Export Import Bank Arnaud Dornel, Spécialiste Principal du Secteur Financier - Banque Mondiale Ousman Gajigo, Économiste Principal de Recherche au Département de la recherche - BAD 15 : : 20 Pause-café 15 : : 30 Session d introduction aux exemples d initiatives réussies Salle : Amphithéâtre 15 : : 30 Exemples d initiatives réussies Exemple I Salle : C103 Services bancaires mobiles Cette session présentera les expériences au Sénégal en matière de services bancaires mobiles, où deux déploiements intéressants ont récemment été effectués: «Manko» lancé par la Société Générale et Fu La Neex» mis en œuvre par le Partenariat pour la Mobilisation de l Epargne et le Crédit au Sénégal (PAMECAS). Modérateur : Corinne Riquet-Bamba, Représentante régionale pour l Afrique de l Ouest et du Centre - Groupe Consultatif d Assistance aux Pauvres (CGAP) Panel : Seykhou Oumar Ndiaye, Directeur des systèmes d informations et des nouveaux systèmes de paiement - PAMECAS Gaëtan Debuchy, Directeur Général - Manko Sarah Rotman Parker, Spécialiste Principal du secteur financier - CGAP 14

15 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique JOUR 1 Exemple II Salle : B01 Mercredi, 11 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace Sénégal / PME outil d évaluation La session présentera l outil «grille d évaluation» développé par l ADEPME, et discutera des résultats à ce jour, ainsi que du potentiel d amélioration de l accès aux financement pour les PME, des défis de mise en œuvre, des leçons tirées et des attentes pour l avenir. Panel : Thierno Seydou Nourou Sy, Directeur Général - Banque Nationale pour le Développement Economique (BNDE) Soyibou Ndao, Chargé de l Unité de labellisation des PME - Agence de Développement et d Encadrement des PME (ADEPME) Financement de l agriculture Cette session présentera les aspects du financement de l agriculture avec le modèle coopératif comme un moyen d intégration, et les réussites en Haïti et au Burkina Faso. Exemple III Salle : B05/06 Panel : Serge Gosselin, Directeur de développement des marchés - Développement International Desjardins (DID) Paule Drouin, Directrice du bureau régional et du projet régional Afrique de l Ouest - DID Aoua Sawadogo, Directrice - Centre financier aux entrepreneurs (CFE), Burkina Faso Transaction sur le marché hors-cote Exemple IV Salle : C01 16 : : 00 Salle : Amphithéâtre 20 : 00 Salon Flamboyant Cette session présentera FMDQ, une entreprise et autorégulateur agréé du Nigeria dont la vision est de devenir la plateforme la plus liquide, efficiente, sécurisée et technologiquement avancée en Afrique pour les transactions sur le marché hors-cote des titres. Panel : Bola Onadele. Koko, Directeur Général / Président - FMDQ Jumoke Olaniyan, Développement des marchés et produits - FMDQ Séance plénière : compte rendu des sessions parallèles et résumé de la journée Diner 15

16 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A Jour 2 Jeudi, 12 juin Lieu: Hôtel King Fahd Palace Toute la journée Salle: Zone K Foire d idées 08 : : 00 Pause-café 09 : : 30 Deuxième séance plénière - Assurer le succès des activités bancaires transfrontaliers en Afrique Les intervenants examineront les perspectives des activités bancaires transfrontalières en termes de réduction des coûts et de contribution à l approfondissement et la portée du système financier. Ils discuteront également de l agenda des réformes en vue d améliorer la coopération en matière de supervision et d accroissement des cadres de gestion et de résolution des crises. Salle : Amphithéâtre Modérateur : Michael Fuchs, Conseiller secteur financier - Agence de Coopération Internationale Allemande (GIZ) Panel : Thorsten Beck, Professeur en banque et finance - Cass Business School, City University de Londres Maria Soledad Martinez Peria, Chef du Groupe de recherche sur la finance et développement du secteur privé - Banque Mondiale Adedapo Olagunju, Trésorier du Groupe - Access Bank, Nigeria Lhassen Benhalima, Chef du Département supervision bancaire, Bank Al-Maghrib / La Banque Centrale du Royaume du Maroc 16

17 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique JOUR 2 jeudi, 12 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace 10 : : 00 Pause-café 11 : : 30 Troisième séance plénière - Le rôle de la régulation dans le développement du secteur financier Les intervenants débattront de la meilleure manière de promouvoir le développement d un système financier qui soutient la croissance inclusive, tout en évitant l apparition d un risque systémique qui pourrait aboutir à des crises coûteuses fiscalement et pour le développement. Salle : Amphithéâtre Modérateur : Stephany Griffith-Jones - Directrice des Marchés Financiers, Université de Columbia, Chargée de recherche principale dans le cadre du projet Economic and Social Research Council (ESRC)/The Department for International Development (DfID) sur le secteur financier et la réglementation dans les pays à faible revenu, et associée de recherche au Overseas Development Institute (ODI) Panel : Anand Sinha, Ancien Vice-Gouverneur de la Banque Centrale de l Inde (RBI) Caleb Fundanga, Président de l Institut de la finance et de l économie (IFE) - Ancien Gouverneur de la Banque de Zambie (BoZ) Stephany Griffith-Jones Francis Mwega, Professeur d économie à l Ecole d Economie de l Université de Nairobi et Membre du comité de politique monétaire et auteur d un article pour le projet ESRC/DfID Charles Ackah, Chargé de recherche principal à l Institut des statistiques, sociales et de la recherche économique (ISSER) - Université du Ghana 12 : : 50 Salon Brun 12 : : 45 Salon Brun 13 : : 00 Salle : Amphithéâtre Lancement du livre : Making Cross-Border Banking Work for Africa (Assurer le succès des activités bancaires transfrontaliers en Afrique) Déjeuner Introduction aux sessions parallèles C sur la finance à long terme 17

18 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A JOUR 2 jeudi, 12 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace 14 : : 00 Sessions parallèles C Libérer le potentiel de l épargne institutionnelle domestique pour la finance à long terme La séance examinera les défis posés par la croissance rapide de l épargne à long terme et les mesures qui pourraient permettre de débloquer celle-ci pour financer les investissements à long terme en Afrique. Session C.1 Salle : B01 Modérateur : Cedric Mbeng Mezui, Coordinateur - Initiative des Marchés Financiers Africains (AFMI)/BAD Panel : Dave Uduanu, Directeur Général - Pensions Alliance Limited, Nigeria Jeffrey Jackson, Conseiller principal du secteur privé - United States Agency for International Development (USAID) Christian Agossa, Directeur Général - Caisse de Refinancement Hypothécaire de l UEMOA (CRRH-UEMOA) Jean-Claude Ngbwa, Secrétaire Général - Conférence Interafricaine des Marchés d Assurances (CIMA) Marchés financiers islamiques Cette session vise à contextualiser l état de la finance islamique mondiale, en particulier le marché des obligations islamiques (Sukuk) et ce qu il pourrait offrir aux entreprises, projets et gouvernements africains. En outre, il sera aussi question du développement des marchés locaux de sukuk. Session C.2 Salle : B05/06 Modérateur : Michael Grifferty, Président - Gulf Bond and Sukuk Association (GBSA) Panel : Nouran Youssef, Directrice Adjointe de la dette - Ministère des Finances de l Egypte Hani Ibrahim, Responsable de dette et marchés des capitaux - QInvest, LLC Debashis Dey, Partenaire, Marchés des Capitaux - Clifford Chance, LLP Farid Masmoudi, Directeur du développement des affaires et Département partenariat - Société islamique pour le développement du Secteur Privé (ICD) 18

19 Les nouvelles frontières de la finance en Afrique JOUR 2 jeudi, 12 juin Lieu : Hôtel King Fahd Palace 15 : : 20 Pause-café 15 : : 00 Salle : Amphithéâtre 17 : : 30 Salle : Amphithéâtre 17 : : 00 Salle : Amphithéâtre 19 : 30 Piscine Quatrième séance plénière: Eviter la malédiction de l abondance des ressources naturelles et les conséquences pour le secteur financier Cette session explorera des approches plus structurelles pour répondre convenablement aux besoins de développement des économies émergentes et permettre d éviter la nécessité de stériliser l afflux de ressources. L affectation à un fonds souverain des revenus des ressources naturelles est l une des options. Bien que l Afrique possède une certaine expérience en la matière, davantage d efforts sont nécessaires pour distiller les leçons apprises et développer les bonnes pratiques. Modérateur : Cedric Mousset, Spécialiste principal du secteur financier - Banque Mondiale Panel : Thorvaldur Gylfason, Professeur d économie - Université d Islande Sony Kapoor, Directeur Général - Re-Define Rolando Ossowski, Consultant économique et chercheur - Ancien Assistant du Directeur des affaires fiscales, FMI Séance plénière - Compte rendu des sessions parallèles et résumé de la journée Cérémonie de clôture Cocktail 19

20 FORUM DU PARTENARIAT MFW4A PANELISTES Stefan Nalletamby Directeur du Département du développement du secteur financier - BAD Coordinateur du Partenariat MFW4A Stefan Nalletamby est le Directeur du Département de développement du secteur financier à la BAD. Il est également le Coordinateur du Partenariat MFW4A, un poste qu il occupe depuis Auparavant, il a passé 10 ans dans le complexe des finances de la BAD. Durant son mandat en tant que Conseiller du Vice président Finance, il a conçu et lancé l Initiative des marchés financiers africains (AFMI) dédiée au développement des marchés obligataires africains. Il a également passé 9 ans en tant que trésorier de la BAD. Avant de rejoindre la BAD, M. Nalletamby a travaillé 12 ans dans les marchés internationaux de capitaux en tant que chef de négociation d obligations et de vente avec BNP Paribas à Paris, Tokyo et Madrid. Il est titulaire d une maîtrise ès sciences en études du développement appliquées de l Université de Reading, Royaume-Uni, d une Maîtrise des Sciences de Gestion de l Université Paris IX Dauphine, en France, et d un MBA en finance internationale de la Thunderbird Graduate School of International Management, Phoenix, États-Unis. 20

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB132/31 Cent trente-deuxième session 9 novembre 2012 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport du Secrétariat

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

GUILLAUME GILKES PRINCIPALES QUALIFICATIONS

GUILLAUME GILKES PRINCIPALES QUALIFICATIONS GUILLAUME GILKES ESSEC MBA, Actuaire 10 ans d expérience dans le conseil, la formation et la gestion de projet à l international : Actuariat : protection sociale, assurance, finance Stratégie : étude de

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB126/25 Cent vingt-sixième session 30 décembre 2009 Point 7.2 de l ordre du jour provisoire Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Contenu de la présentation Le Mouvement Desjardins Développement international Desjardins (DID) Le modèle coopératif Le financement agricole Le Centre financier aux entrepreneurs/centre financier agricole

Plus en détail

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général --------

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- Colloque UEMOA-CRDI, du 08-10 Décembre 2009, Ouagadougou Samuel T. KABORE; Dieudonné OUEDRAOGO,

Plus en détail

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Paris, le 4 août 2015 Communiqué de presse Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Réuni lundi 3 août 2015 sous la présidence

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat

Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat Par Carlos Rojas-Arbulu, Délégué Commercial Principal (Afrique de l`ouest), Service de Délégués Commerciaux du Canada, Ambassade du Canada, Senegal

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A.

NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Paris, le 1 er décembre 2010 Communiqué de presse NOMINATIONS DANS LE GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Les Conseils d Administration de LCL, de Crédit Agricole Assurances, de Pacifica et de Crédit Agricole

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Comité organisateur. Coordinateur

Comité organisateur. Coordinateur Le Financement du Logement en Afrique de L Ouest Conférence, Conseil Regional de l'epargne Publique Et des Marches Financiers, Groupe Agence Francaise de Developpement & Banque Centrale des Etats de l

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Banque Africaine de Développement

Banque Africaine de Développement The Next 50 Years: The Africa We Want Banque Africaine de Développement Programme Provisoire Côte d Ivoire, Abidjan, 25 29 mai 2015 Samedi 23 et dimanche 24 mai 2015, de 9 h à 17 h : Enregistrement des

Plus en détail

Curriculum Vitae. Adresse : Centre de Recherches Economiques Appliquées (CREA) de Dakar, BP 16996. Education EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

Curriculum Vitae. Adresse : Centre de Recherches Economiques Appliquées (CREA) de Dakar, BP 16996. Education EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Curriculum Vitae Prénom : Fatou Nom de Jeune Fille : Gueye Nom du Mari : LEFEVRE Adresse : Centre de Recherches Economiques Appliquées (CREA) de Dakar, BP 16996 Email : lahe2003@yahoo.fr / toufa2003@gmail.com

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Troisième Réunion de la Commission statistique pour l Afrique (ComStat-Afrique III)

Troisième Réunion de la Commission statistique pour l Afrique (ComStat-Afrique III) Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième Réunion de la Commission statistique pour l Afrique (ComStat-Afrique III) E/ECA/STATCOM/3/7 décembre

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Session de formation professionnelle en finance islamique

Session de formation professionnelle en finance islamique Session de formation professionnelle en finance islamique 3 journées de workshop intensifs pour aller au cœur des métiers de la «finance islamique» 20, 21 et 22 Novembre 2013 à Dakar Hôtel Radisson Blu

Plus en détail

Parce que vous faire grandir, c est grandir ensemble Notre succès repose sur notre capital humain evenir un hub pour les opérations économiques mondiales, tel est le défi à relever par le Maroc les prochaines

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2011-2012 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 28 juin (1 er août en ligne) au 28 octobre 2011 (minuit,

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2010-2011 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 10 novembre 2010 au 10 janvier 2011 1. DOCUMENT DE PRESENTATION

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

la confiance dans l économie de l information

la confiance dans l économie de l information C o n f é r e n c e d e s N at i o n s U n i e s s u r l e c o m m e r c e e t l e d é v e l o p p e m e n t SERVICES fournis La Division de la technologie et de la logistique de la CNUCED propose les

Plus en détail

Executive MBA programme

Executive MBA programme Executive MBA programme 1 2 Introduction Bienvenue au programme Executive MBA proposé conjointement par Frankfurt School et UPC. La RDC est un pays avec un potentiel énorme, son économie se développe rapidement

Plus en détail

Djimadoum MANDEKOR Directeur du Crédit, des Marchés de Capitaux et du Contrôle Bancaire-BEAC

Djimadoum MANDEKOR Directeur du Crédit, des Marchés de Capitaux et du Contrôle Bancaire-BEAC REGULER L ECONOMIE SOUS-REGIONALE : QUELS PRODUITS FINANCIERS ADAPTES POUR REDUIRE LA SITUATION DE SURLIQUIDITE ET DRAINER L EPARGNE INTERIEURE? FONDS SOUVERAINS, OPCVM,. Djimadoum MANDEKOR Directeur du

Plus en détail

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale Banque de Détail à l International - BHFM Zoom sur la microfinance à la Société Générale JUIN 2007 LA SOCIETE GENERALE Un Groupe solide et performant Chiffres clés fin 2006 : Notations : 59 milliards EUR

Plus en détail

Colloque international sur le droit de l environnement en Afrique Abidjan, 29-31 octobre 2013. Annonce. Mars 2013

Colloque international sur le droit de l environnement en Afrique Abidjan, 29-31 octobre 2013. Annonce. Mars 2013 Colloque international sur le droit de l environnement en Afrique Abidjan, 29-31 octobre 2013 Annonce 1 Mars 2013 I. Cadre de l action L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), l

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

Islamic Banking Master Class

Islamic Banking Master Class Executive Education Islamic Banking Master Class Marrakech 06, 07 et 08 Avril 2015 Stratégies de marché Retour d expérience Etude de cas Réel Préambule Mot du Directeur de Programme A Finéopolis Consulting,

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Mobiliser les banques pour l Inclusion Financière en Afrique. La démarche de l AFD

Mobiliser les banques pour l Inclusion Financière en Afrique. La démarche de l AFD Mobiliser les banques pour l Inclusion Financière en Afrique La démarche de l AFD Positionnement AFD et Proparco Rôle moteur des politiques publiques Sensibilisation + R&D Démonstration Industrialisation

Plus en détail

PROGRAMME. Palais des Congrès Cotonou, Bénin

PROGRAMME. Palais des Congrès Cotonou, Bénin PROGRAMME Palais des Congrès Cotonou, Bénin La réunion est réalisée par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le développement (CNUCED) avec l apport financier Du Fonds commun pour les produits

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Etat de la banque à distance dans l'uemoa Avec environ 20 initiatives enregistrées auprès de la banque centrale (BCEAO) à la

Plus en détail

Président du conseil d administration et administrateur

Président du conseil d administration et administrateur 1. NOM ET PRENOM USUEL : BAKALEYNIK IOSIF 2. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 2/12/1951 3. AGE : 64 ans 4. NATIONALITE : RUSSE M. Bakaleynik est titulaire d un M.B.A de la Harvard Business School et d un doctorat

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Trente-et-unième réunion 18 avril 2015 Déclaration de Mr. Regis Immongault Ministre de l économie, de la promotion des investissements et de la prospective Gabon

Plus en détail

Thème : la régulation des Marchés

Thème : la régulation des Marchés FORUM DES MARCHÉS 2014 Thème : la régulation des Marchés Introduction par Monsieur Protais AYANGMA, Directeur Général, Saham Assurance Cameroun Président du Panel Libreville, le 31 Octobre 2014 1 Les Panélistes

Plus en détail

REFERENCES PROFESSIONNELLES

REFERENCES PROFESSIONNELLES Expertise Microfinance LOUGA/MONTAGNE NORD, IMMMEUBLE IBRA NDIAYE TEL: 77 569 39 09/77 560 29 54 Mail : ascodevlg@gmail.com /ascodev@orange.sn REFERENCES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES SERVICES DE LA

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST APPUI AU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE BEI Bureau Régional Afrique de l Ouest Cotonou, 16 décembre 2014 1 1 La BEI Instruments et Conditions 2 Activité et portefeuille 3 Stratégie

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE J O U R N É E S A J B E F N I A M E Y M A I 2 0 1 2 P R É S E N T É P A R M R D A O B A B A ( F G H M. S A / M A L I ) Préambule L objectif de la présente communication

Plus en détail

La Diplomatie indienne en marche

La Diplomatie indienne en marche La Diplomatie indienne en marche SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: EFFORT PARTAGÉ PROGRÈS POUR TOUS SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: SHARED EFFORT PROGRESS FOR ALL Le Président des Etats-Unis d Amérique, Barack Obama,

Plus en détail

Forum international «Afrique Responsable, les pionniers de la RSE et de la croissance verte inclusive»

Forum international «Afrique Responsable, les pionniers de la RSE et de la croissance verte inclusive» Forum international «Afrique Responsable, les pionniers de la RSE et de la croissance verte inclusive» Co-construction par l Afrique et pour l Afrique d une Responsabilité Sociétale des Entreprises et

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Union africaine Conseil économique et social Union africaine E/ECA/COE/34/Inf/1 Commission économique pour l Afrique Comité d experts Trente-quatrième réunion Union africaine Comité d experts

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan FORMATIONS EAU & ASSAINISSEMENT ÉNERGIE & ELECTRICITÉ ENVIRONNEMENT & DÉVELOPPEMENT DURABLE GÉNIE CIVIL & MINES MANAGEMENT & ENTREPRENEURIAT

Plus en détail

Les gestionnaires d actifs Actions

Les gestionnaires d actifs Actions Les gestionnaires d actifs Actions La réussite d Investissements Standard Life inc. repose sur une recherche méticuleuse et une approche rigoureuse axée sur le travail d équipe. Dans le cas des fonds à

Plus en détail

Comité de coordination de l OMPI

Comité de coordination de l OMPI F WO/CC/65/2 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 19 SEPTEMBRE 2011 Comité de coordination de l OMPI Soixante-cinquième session (42 e session ordinaire) Genève, 26 septembre 5 octobre 2011 NOMINATION DU DIRECTEUR

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES ENTREPRISES. 06-07 Juin 2013 Ouagadougou, Laïco Ouaga 2000 (Hôtel Lybia) 5 étoiles

CONFERENCE INTERNATIONALE IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES ENTREPRISES. 06-07 Juin 2013 Ouagadougou, Laïco Ouaga 2000 (Hôtel Lybia) 5 étoiles CONFERENCE INTERNATIONALE IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES ENTREPRISES 06-07 Juin 2013 Ouagadougou, Laïco Ouaga 2000 (Hôtel Lybia) 5 étoiles Organisée par OSD Communications 01 BP4339 Ouagadougou 01

Plus en détail

6-8 Mai 2014, Dakar, Sénégal

6-8 Mai 2014, Dakar, Sénégal Atelier régional HHA pour le renforcement des capacités de la société civile, des parlementaires et des media dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant 6-8 Mai

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat L Entrepreneuriat des jeunes en milieu rural Partenaire officiel Sponsor officiel Dossier de Partenariat CONTEXTE Au niveau mondial, l Organisation Internationale du Travail publia le 12 août 2010, jour

Plus en détail

Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant

Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant Dr Alice N. Soumare & Secrétariat de HHA, Brazzaville Mme Kadi

Plus en détail

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique Fonds d Investissement et de Soutien aux Entreprises en Afrique Paul Kabré S impliquer et investir aux côtés des entreprises africaines PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE FISEA est un fonds

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2012

Conférence du 14 juin 2012 Soutenu par : Conférence du 14 juin 2012 «Mobile banking : les premiers succès et les défis du futur» Présentation Le mobile banking est un formidable vecteur d inclusion financière. Des offres de mobile

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées Microfinance à l international et les banques : Engagement sociétal ou pur Business? Evènement co-organisé par le Groupe Solidarité d HEC Alumni et le Club Microfinance Paris Rappel du thème : L Engagement

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ (version amendée à Kampala, en Ouganda, le 19 août 2003) 2 Les signataires des présents Statuts, Reconnaissant

Plus en détail

Licences. Masters. Doctorats... L offre de formation 2014-2015

Licences. Masters. Doctorats... L offre de formation 2014-2015 Licences Masters Doctorats... L offre de formation 2014-2015 Juin 2014 Organisation des études Année d étude 6, 7, 8 Doctorats FORMATIONS Crédits ECTS 5 4 Masters 2 e année Masters 1 re année Magistères

Plus en détail

Dakar, Sénégal : du 17au 28 Juillet 2006

Dakar, Sénégal : du 17au 28 Juillet 2006 En Collaboration avec le Réseau des Partenaires Francophones en Population et Santé de la Reproduction Partenaires en Population, SR et Réformes du Système de Santé «S ADAPTER AU CHANGEMENT :: Atttteiindrre

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Repères n 7. Le financement des PME en Afrique. par Céline Kauffmann. www.oecd.org/dev/reperes CENTRE DE DÉVELOPPEMENT DE L OCDE

Repères n 7. Le financement des PME en Afrique. par Céline Kauffmann. www.oecd.org/dev/reperes CENTRE DE DÉVELOPPEMENT DE L OCDE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT DE L OCDE www.oecd.org/dev/reperes Repères n 7 Le financement des PME en Afrique par Céline Kauffmann Repères n 7 découle des Perspectives économiques en Afrique 2004/2005, une

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

REUNION DE LA COMMISSION CONSULTATIVE PERMANENTE SUR LA FORMATION DES CADRES (CCPFC) Dakar (SENEGAL) du 27 au 31 Octobre 2014 RAPPORT GENERAL.

REUNION DE LA COMMISSION CONSULTATIVE PERMANENTE SUR LA FORMATION DES CADRES (CCPFC) Dakar (SENEGAL) du 27 au 31 Octobre 2014 RAPPORT GENERAL. Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie Secrétariat général REUNION DE LA COMMISSION CONSULTATIVE PERMANENTE SUR LA FORMATION DES CADRES (CCPFC) Dakar (SENEGAL) du 27 au

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

Mardi 22 février 2011 Méridien Président Dakar Sénégal - 1

Mardi 22 février 2011 Méridien Président Dakar Sénégal - 1 Journée de la Finance Mardi 22 février 2011 Méridien Président Dakar Sénégal - 1 L Assurance & L Investissement Immobilier Mamadou Bocar SY Directeur Général Banque de l Habitat du Sénégal Journée de la

Plus en détail

Indicateurs macroéconomiques

Indicateurs macroéconomiques DEVELOPPEMENT DE L INVESTISSEMENT EN ALGERIE Atelier 2 Alger, le 11 Mai 2011 Indicateurs macroéconomiques Au vu des caractéristiques suivantes de l économie algérienne dépendante des hydrocarbures (Statistiques

Plus en détail

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Conférences sur l Investissement Services Publics (eau et énergie)

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne Perspectives économiques régionales de l Afrique subsaharienne FMI, Département Afrique

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER LES GROUPES BANCAIRES DANS l UMOA 1 doublement des actifs bancaires en dix ans suivant le fort développement des dépôts dans la CEDEAO croissance des crédits en % ( échelle de gauche) croissance des dépôts

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

L Afrique face à l évolution des enjeux de l énergie électrique. www.i-conferences.org. Rapport Post Événement Africa Power Forum 2011

L Afrique face à l évolution des enjeux de l énergie électrique. www.i-conferences.org. Rapport Post Événement Africa Power Forum 2011 RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL Sous l égide du Ministère de la Coopération Internationale, des Transports Aériens, des Infrastructures et de l Energie Organisateur AFRICA POWER FORUM 2011 Dakar 19, 20 et 21 mai

Plus en détail