Isoler toits, murs et sols existants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Isoler toits, murs et sols existants"

Transcription

1 Isoler toits, murs et sols existants Bien isoler, c est d abord bien choisir le matériau qui servira d isolant. Et surtout qu il soit de préférence écologique. Face aux exigences ministérielles qui se pointent à l horizon 2015, mieux vaut se préparer à améliorer l isolation de toutes nos maisons. Il existe maintenant bon nombre d isolants écologiques qui peuvent rivaliser d efficacité avec tous les autres types d isolants, moins bon pour l environnement et la santé. Alors autant faire un choix citoyen et responsable. Par Anne Lambert Voyons quelques-uns de ces isolants à la loupe afin de pouvoir choisir celui qui conviendra à l application que vous cherchez, pour une rénovation ou une transformation, et plus particulièrement de votre toiture. Définissons, tout d abord, quelques termes qui vont revenir dans cet article pour caractériser les différents types d isolants. Un isolant a pour but de retenir la chaleur à l intérieur de l habitation. Il doit donc être un mauvais conducteur de chaleur. Le coefficient de conductivité thermique se nomme par la lettre grec λ (lambda). Il caractérise l aptitude a transmettre ou non la chaleur pour un matériau donné. Plus la valeur λ est faible, plus le matériau est isolant. Pour caractériser un isolant, on parlera de sa résistance thermique (R) exprimée en m 2.K/W. Plus le R est élevé, plus le matériau sera isolant. Isolant écologique Valeur λ Epaisseurs correspondantes Masse Prix moyen HTVA cm kg/m 3 au m 2 de à Lin 0,038 16,5 16,5 20 à 30 14,80 Chanvre 0, à Cellulose (floquée) 0, à 60 5,47 Fibre de bois 0,038 16,5 17,4 45 à ,50 Liège 0,039 16,5 17,4 110 à ,50 Laine de mouton 0, à 13,5 10 Textile (coton) 0, à Laine de coco 0, Les matériaux d isolation se présentent sous diverses formes. En vrac, ils sont destinés à remplir un caisson, par insufflation par exemple. En rouleaux ou en panneaux semi-rigides, ils sont à poser entre des éléments de structure, entre les solives d une charpente. Sous la forme de panneaux rigides, ils participent directement aux efforts structurels et reçoivent les enduits de finition intérieure. 1. Les toits existants

2 Nous prenons l exemple d une toiture à deux versants (schémas a1 et a2), avec une charpente traditionnelle qui ne possède pas d isolation, afin de voir quelles solutions sont possibles pour l isoler. La même démarche pourrait être faite pour une toiture à un versant, voire pour une toiture plate. - Isolation par l extérieur L isolation par l extérieur (schéma a3) principe sarking ou apparente consiste à enlever la toiture existante, c est-à-dire les tuiles, ardoises ou autres, ainsi que le lattage qui servait à sa fixation, pour en arriver à la structure de la toiture. Le toit mis à nu peut ensuite être revêtu d un isolant rigide qui ne craint pas l humidité et servir ainsi également de pare-pluie. Ce principe est idéal pour les maisons dont le revêtement de la toiture doit être changé et dont la structure est difficile à isoler ou nécessite un renforcement. Cette solution est plus coûteuse, mais permet de réduire nettement les ponts thermiques et ne modifie pas la hauteur des pièces sous toiture. - Isolation par l intérieur L isolation par l intérieur (schéma a4) est plus facile à mettre en œuvre que la précédente puisque le travail peut se faire par l intérieur. Elle est idéale pour des espaces sous toiture qui n étaient pas utilisés et qui seront réaménagés, voire habités. L isolant sera rigide ou semi-rigide, doublé ou non d un panneau de plâtre, ou autre. Si l isolant est rigide, le bricoleur aura plus facile à le fixer directement à la structure et à le mettre en couleur, par exemple. Il ne faut évidemment pas oublier de placer un frein vapeur sur l isolant, afin qu il ne prenne pas la condensation de l humidité intérieur de la pièce. - Isolation dans la structure L isolation dans la structure existante de la toiture (schéma a5) est la façon optimale d isoler une toiture existante si la couverture est bonne et que la structure le permet. L isolant sera, de préférence, souple, en rouleau ou en vrac, pour que son placement se fasse juste par remplissage entre les chevrons. Comme pour le cas précédent, il ne faut pas oublier le frein vapeur. Si l isolation est insufflée, il faut également prévoir un panneau rigide pour fermer la structure portante et pouvoir insuffler de la cellulose, par exemple, par des orifices laissés ouverts à cet effet. 2. Les murs existants Comme pour les toitures, il existe trois façons d améliorer ou de créer une isolation sur un mur existant : l isolation placée par l intérieur, l isolation placée dans le mur même ou l isolation placée à l extérieur du bâtiment. Plusieurs types de murs peuvent également exister : le mur plein qui est fait de briques ou de moellons par exemple, le mur creux qui possède un bloc pour la structure, un vide et le mur de parement de façade. Celui-ci peut également déjà être isolé, mais peut-être pas assez pour réduire substantiellement vos besoins en chauffage. Je vais donc traiter d abord l isolation d un mur plein et ses diverses solutions ; je m attaquerai ensuite au mur creux.

3 - L isolation des murs massifs Les bâtiments plus anciens présentent parfois des murs massifs. L isolation peut alors être placée contre le mur intérieur ou contre le mur extérieur (schéma b1). L isolation placée à l extérieur offre différents avantages : - grâce à la continuité de l isolation, vous évitez tous les ponts thermiques qui seraient déjà existants ; - vous conservez la superficie intérieure de vos pièces à l identique ; - vous gardez l inertie du bâtiment et vous atténuez les variations climatiques ; - vous pouvez également continuer à habiter normalement votre bâtiment pendant toute la durée des travaux. Par contre, l aspect de votre façade s en trouvera modifié. Et ce système est plus coûteux car : - il nécessite parfois d introduire un permis d urbanisme si cette épaisseur supplémentaire vous fait sortir des limites de la zone de bâtisse de votre maison ou si l aspect de votre maison s en trouve changé. Pour cela vous aurez besoin d un avis favorable de votre commune, voire de votre région ; - techniquement aussi, vous devrez veiller à ce que les fondations soient suffisantes pour supporter les couches que vous allez placer à l extérieur ; - vos seuils de fenêtres, les toitures, les gouttières et la descente d eau seront autant d éléments de votre ancienne façade qui devront être déplacés, voire modifiés, pour s adapter à la surépaisseur de l isolant placé à l extérieur (schéma b2). Avec l isolation placée à l intérieur, vous obtiendrez l opposé de la solution précédente : - votre façade conservera son aspect existant et aucune demande d autorisation ne sera nécessaire pour placer de l isolant à l intérieur ; cette solution est donc moins chère ; - par contre, vous devrez soit enduire le mur existant avec un mélange isolant, soit rajouter une structure indépendante qui sera isolée ; dans les deux cas, vous perdrez quelques centimètres à l intérieur de vos pièces ; - l inertie des pièces ne sera pas optimale ; les pièces se réchaufferont vite mais se refroidiront tout aussi vite ; - les ponts thermiques seront encore existants dans votre bâtiment et les risques de condensation à ces endroits seront difficilement évitables ;

4 - les éléments faisant partie du mur à isoler tels que les prises, les plinthes, les seuils intérieurs de fenêtres devront être déplacés ; - une attention particulière devra être portée afin de laisser respirer le mur, tout en évitant que l isolant s humidifie s il est perméable. Car, dans ce cas-là, il perdrait ses qualités (schéma b3). - l isolation des murs creux Un mur creux est généralement constitué de quatre couches : le parement extérieur, le creux, le mur porteur et la couche de finition intérieure. Celle-ci se charge de l étanchéité à l air (schéma b4). L isolation d un tel mur peut s effectuer des deux manières décrites précédemment, mais également d une troisième façon en remplissant entièrement ou partiellement le creux avec un matériau isolant. Ce procédé n est pas coûteux mais est limité : - l épaisseur de l isolation est réduite à la dimension de la coulisse ; - le contrôle d un placement homogène de l isolant sur toute la façade n est pas aisé ; - des problèmes d évacuation de l humidité du mur risquent d apparaître car la lame d air servait de ventilation de la façade et d assèchement ; - il n est pas possible de mettre cette technique en œuvre soi-même (schémas b5, b6 et b7). 3. Les sols existants La première question à se poser est de savoir de quel type de sous-sol on dispose. Est-il possible d avoir accès par en-dessous? La couche du dessous jouera, en effet, un rôle très important dans le choix du principe de l isolation. Dans le cas d une dalle sur sol, l isolation par l intérieur sera évidemment la seule solution. En cas de cave ou de vide sanitaire, il sera possible de placer une isolation en-dessous et de choisir entre des fixations mécaniques ou collées. Il sera également possible d isoler éventuellement par l intérieur. La deuxième question est : comment est constitué le plancher? L isolation des sols existants peut se faire au niveau de l étage également. Dans le cas d un plancher avec un gitage de bois, il sera possible d isoler entre le gitage. Troisième question : quelle est la nature des liaisons entre le sol et les parois verticales? Y a-t-il des ponts thermiques? Peut-on les éviter en plaçant judicieusement une couche d isolation? Sur le sol, la résistance mécanique de l isolant est fondamentale : charge au sol, passage Pensez, en choisissant votre isolant de sol, à sa protection contre les risques d humidité : condensation, remontées d humidité... Planéité, format, régularité d épaisseur et découpe seront des paramètres qui conditionneront la rapidité et la qualité de la mise en œuvre.

5 - Isolation sur dalle sur terre-plein Comme situation existante, j ai choisi de prendre une dalle sur sol, en béton coulé, puis une chape et un carrelage de finition pour l intérieur. Cette finition pourrait très bien être faite en bois ou dans un autre matériau ; cela n a pas d importance dans le cas qui nous occupe. La dalle de sol continue, en béton, est probablement le cas le moins favorable car la liaison avec le sol est directe. Il y a don risque d humidité ascensionnelle, de pont thermique. La sensation de froid est forte. La solution que j ai choisi de montrer ici est facile à réaliser soi-même et ne demande pas trop de travaux de démolition : il suffit juste d enlever le carrelage, ou la finition intérieure existante, et de placer une membrane étanche sur le sol avant de poser un isolant. Il existe différentes manières de poser l isolant, suivant le type d isolant qui sera choisi. Si vous choisissez un isolant mou ou semi-rigide, une structure en bois sera nécessaire afin de rigidifier le sol et de pouvoir poser, par après, la finition intérieure. Si l isolant est rigide, aucune structure supplémentaire ne sera nécessaire. Pour éviter que le bruit de pas se répercute aux autres pièces de la maison, je vous conseille de veiller à ce que le sol soit indépendant des parois verticales, c est-à-dire qu il y ait toujours une discontinuité entre les matériaux. Celle-ci peut être obtenue à l aide d une bande résiliente, par exemple. Si le sol à isoler se trouve entre deux étages, veillez à la discontinuité des matériaux latéralement, mais également entre le sol et la structure de la dalle de l étage (schémas c1 et c2). - Isolation sur vide sanitaire ou cave Un vide sanitaire, ou vide ventilé, est un espace vide sous la dalle de sol qui permet de faire passer les tuyaux d égouttage de la maison et également d éviter les problèmes d humidité. Cet espace comme son nom l indique est ventilé, c est-à-dire que votre maison pourrait se refroidir par la sensation de froid due au sol car l espace qui se trouve dessous est à une température relativement basse. Deux grands types de solutions s offrent à vous : l isolation sous la dalle de sol, en passant par le vide ventilé, ou bien l isolation, comme expliqué précédemment, par le dessus de votre sol (schéma c3). Dans les deux cas, un grand inconvénient de pont thermique se posera par le haut de votre fondation ou par la base du mur. Pour pallier à cette perte de chaleur considérable, il faudrait isoler également à l extérieur du mur, si l isolation se fait par-dessous, ou par l intérieur, si l isolation se fait au-dessus (schémas c4 et c5). Dans le cas où l isolant est placé à l intérieur, le coût sera plus élevé mais la qualité d isolation s en trouvera nettement améliorée en ce qui concerne le sol. Afin que tout le bâtiment bénéficie de cette qualité d isolation, il faudra ensuite faire de même pour chaque étage et veiller aux raccords entre le sol et les murs, entre le mur et les châssis, entre les murs et la toiture. Une astuce pour vous rendre compte si votre maison sera enfin bien isolée sera de vous imaginer que l ensemble de votre maison aura mis un pull, l isolation agissant en ce qui la concerne comme la couche de vêtement qui vous habille. Il ne doit pas y avoir d interruption entre les sols, les murs et la toiture. Si c est le cas, alors c est parfait! Dans le cas contraire, les coupures seront autant de points où votre chaleur intérieure s envolera vers l extérieur.

6 4. Et après? Pour conclure, je parlerai simplement du futur de vos habitations en citant le projet de Déclaration de politique régionale wallonne , qui s intitule «Une énergie partagée pour une société durable, humaine et solidaire» : «Le parc immobilier wallon est marqué par une certaine vétusté : 70 % des logements ont plus de 40 ans. Ceux-ci ne répondent donc pas aux standards actuels en matière de performance énergétique. 30 % des logements wallons ne sont pas équipés de double vitrage et 55 % n ont pas d isolation de leur toiture. Cette vétusté accroît le coût de l énergie dans le budget des ménages. L amélioration de la qualité des logements et de leur performance énergétique et environnementale constituera, dans le cadre de l alliance emploi-environnement, une priorité du prochain Gouvernement.» «En ce qui concerne les nouveaux bâtiments, toute construction respectera la norme «très basse énergie» à partir de Elle respectera la norme «passive» ou équivalente à partir de A partir de 2019, toutes les nouvelles constructions en plus de la norme passive devront respecter au minimum la norme «zéro-net» et tendre vers des bâtiments à énergie positive (production d énergies renouvelables supérieure ou égale à la consommation d énergie primaire non renouvelable, sur base annuelle). Les rénovations d ampleur, en particulier d habitations, respecteront la norme très basse énergie à partir de Toutes les autres rénovations devront tendre vers la norme «très basse énergie».» Il s agit effectivement d un problème majeur en Belgique. Depuis près de vingt ans, Eurima, l association européenne des fabricants de matériaux d isolation, met en évidence le problème : l isolation thermique des constructions en Belgique est équivalente à celles des pays méditerranéens!

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES PLANCHERS LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES L ISOLATION THERMIQUE DES PLANCHERS DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Le présent descriptif concerne la mise en œuvre d une isolation thermique cellulosique par soufflage ouvert sur un plancher, ainsi

Plus en détail

L acoustique dans le bâtiment.

L acoustique dans le bâtiment. L acoustique dans le bâtiment. Types de bruit. Le bruit aérien et le bruit d impact sont deux notions proches l une de l autre, bien que constituant deux types de nuisances sonores très différents. Le

Plus en détail

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente Liste des fiches de Bois & Charpente Un air plus sain à l intérieur du bâtiment Une régulation naturelle de l humidité de l air Un confort thermique en continu été comme hiver Des matériaux recyclables

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons Louisa Praszezynki 5 2 Flora Penot L des pavillons 1 Que connaissez vous comme type d. Donnez une définition. Il y a 2 types d : l phonique et l. Isolation : pour se protéger du froid et des intempéries.

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 Sommaire 1 MUR EXTÉRIEUR 1.1 Isolation en laine minérale 1.2 Isolation en fibres de bois douces 1.3 Isolation en cellulose 1.4 Isolation en polystyrène expansé

Plus en détail

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE Lisez cette fiche d introduction attentivement avant de lire la fiche qui concerne vos travaux (Fiches 2 à 10). INTRODUCTION RÉNOVER POUR CONSOMMER

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Pourquoi isoler votre logement?

Pourquoi isoler votre logement? Pourquoi isoler votre logement? L isolation thermique de votre habitation est un enjeu crucial, un point clé à tous égards. Economies d énergie, économies financières, confort, hygiène Quel que soit le

Plus en détail

Chapes et dalles sur plancher bois

Chapes et dalles sur plancher bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Chapes et dalles sur plancher bois A. Onillon 1 Chapes et dalles sur plancher bois Arnaud Onillon Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux 2 Chapes et dalles

Plus en détail

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT 2 LES DEFIS A RELEVER : La fin de l ère fossile. Le réchauffement climatique. La réponse à ces défis vient en partie de ce type de construction : Le standard passif ne participe

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

Bienvenue dans le guide du projet qui a pour objectif de vous aider à définir votre projet de rénovation :

Bienvenue dans le guide du projet qui a pour objectif de vous aider à définir votre projet de rénovation : Bienvenue dans le guide du projet qui a pour objectif de vous aider à définir votre projet de rénovation : Les questions et informations suivantes vous permettronw de répondre à ces questions : - Quels

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Guide de l éco-habitat

Guide de l éco-habitat Éric Felice Philippe Révilla Des solutions Guide de l éco-habitat L essentiel à savoir avant de construire ou rénover Table des matières Laissez-vous guider!...................... 9 Inspirez-vous de réalisations

Plus en détail

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages Le système Plastbau comprend trois types d éléments : Plastbau-3 (mur), Plastbau hourdis (plancher) et les cloisons Plastbau. Celles-ci viennent ainsi compléter la gamme des produits composant le système

Plus en détail

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA DESCRIPTIF OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA Collombey, le 02 octobre 2014 GROS OEUVRE Travaux de maçonnerie Radier et dalles, murs extérieurs s/sol Béton armé. Maçonnerie Murs de façade en briques de

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany Système de volets roulants Punext Ingénieux Économique À haut rendement énergétique made in germany Une très bonne chose : les volets roulants Punext pour le neuf Ingénieux, économiques et à haut rendement

Plus en détail

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive 20 Terre CuiTe et ConsTruCTion La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive Habitation à Gand Architecte: Kristof Cauchie - Bureau d études: 3DB Alors que, jusqu il

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

L isolation éco-biologique

L isolation éco-biologique L isolation éco-biologique thermique Les animaux à sang froid s adaptent à la température du milieu ; les mammifères, eux, ont besoin de maintenir une température interne constante. Pour introduire une

Plus en détail

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction Autrefois Architecture pratique mais sans confort (vie dans les champs) Longue connaissance/expérience de la nature, du soleil, des vents Guerre 14 1.400.000 morts en France Perte des techniques traditionnelles

Plus en détail

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation construction traditionnelle - grandes structures - rénovation QUI sommes nous? Fondée en 1994, l entreprise générale de construction BALFROID-MAG- NÉE réalise tous types de projets immobiliers : constructions

Plus en détail

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LE SOL AU-DESSUS

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Ossature bois. Écrit par Vendredi, 11 Février 2011 00:00. Ossature bois 1 / 16

Ossature bois. Écrit par Vendredi, 11 Février 2011 00:00. Ossature bois 1 / 16 Ossature bois 1 / 16 Pour des raisons techniques, la construction d'une maison à ossature bois n'entre pas dans le cadre de l'autoconstructeur. De part sa complexité, ces réalisations sont livrées clé

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

Descriptif Technique

Descriptif Technique S www.cbs-cbt.com Brevet international et marque déposée Concept général Aspect structurel Aspect architectural Aspect économique Aspect physique et acoustique Aspect écologique Descriptif Technique B

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 6 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité)

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Les panneaux solaires photovoltaïques, appelés modules photovoltaïques ou simplement panneaux solaires, convertissent la lumière en électricité.

Plus en détail

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades.

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Nouveau système Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Convient à une large gamme de finitions de façades. Studiebureau Omgeving-Mortsel Nouveau système Il est

Plus en détail

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Conception optimisée pour une école passive à énergie positive : Ecole élémentaire de Burnhaupt-le-Haut T. Weulersse 1 Conception optimisée pour une école

Plus en détail

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade.

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. 2 ISOVER Exigences maximales pour l enveloppe du bâtiment. La technique du bâtiment «moderne» confronte les architectes, les planificateurs

Plus en détail

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu Notre maison témoin dans la région de Durbuy La société Waléco est une jeune SPRL dont l'objet est de vous accompagner dans vos projets d isolation, que ce soit pour des constructions neuves ou anciennes.

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Date de RdV :... / / Lieu de RdV : Initiales du CIE :. Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Afin de rendre le conseil en énergie constructif, nous avons besoin d un maximum de

Plus en détail

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 Danielle Brusson Rénovation intérieuredeaàz C o n c e p t i o n - R é a l i s a t i o n - A m é n a g e m e n t - E n t r e t i e n Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 La cloison montée en plaques

Plus en détail

PROJET DE RENOVATION PRESENTATION DU PROJET

PROJET DE RENOVATION PRESENTATION DU PROJET PROJET DE RENOVATION PRESENTATION DU PROJET 1 - SITUATION Le projet est situé en périphérie de la commune de Villeurbanne, 12 rue Jules Guesde. Il s agit d une réhabilitation d une maison de l après guerre.

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE 01/2013 v1 1/6 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation

Plus en détail

Dispositif limité à 2 prêts Isolaris par foyer, séparés d au moins 6 mois

Dispositif limité à 2 prêts Isolaris par foyer, séparés d au moins 6 mois Vous êtes un particulier propriétaire individuel, propriétaire bailleur, copropriétaire (hors bailleurs sociaux), résidant en maison individuelle, appartement ou immeuble, situé sur le territoire de la

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux 5 bonnes raisons de construire en mono mur bio bric La RT 2012 fixe 3 objectifs de résultats : besoins bioclimatiques, consommation d énergie primaire, confort d été. La réponse à ces objectifs est notamment

Plus en détail

POSER UN ISOLANT MINCE SUR TOITURE

POSER UN ISOLANT MINCE SUR TOITURE POSE TOITURE SUR CHEVRONS : Prévoir un vide d air d au moins 20 mm entre les voliges et l isolant. Prévoir aussi une bonne ventilation de la lame d air avec chatière, closoir et ouverture en bas de pente.

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division Avis Technique CSTC

leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division Avis Technique CSTC ssurer l étanchéité à l eau des parois au droit de leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division vis Technique CSTC Introduction Infiltrations Infiltrations 54 54 % % Moisissures

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Mise en oeuvre de MICES. Fixation avec crochets de toit

Mise en oeuvre de MICES. Fixation avec crochets de toit Mise en oeuvre de MICES Fixation avec crochets de toit Préliminaire Le bon fonctionnement de MICES dépend de la qualité de votre installation électrique. Son installation peut être l occasion de vérifier

Plus en détail

- isolation par l intérieur-

- isolation par l intérieur- Amélioration des performances thermiques des parois opaques - isolation par l intérieur- Fiche technique Répartition des déperditions thermiques 1 - Définitions et principes Pourquoi isoler? Dans un appartement,

Plus en détail

UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL

UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL Panneau climatisant WEM pour construction récente Habitation individuelle près de Coblence, Allemagne Tuyau préformé WEM pour rénovation Musée Paulinzella,

Plus en détail

Présentation exposition Parcours Bois 09

Présentation exposition Parcours Bois 09 Présentation exposition Parcours Bois 09 Parcours Bois 2009 est une exposition itinérante réalisée en 5 exemplaires par le CNDB (Comité National pour le Développement du Bois), en partenariat avec la Fédération

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Conception du projet 1. GROS-ŒUVRE. Fondation. Semelles et radier en béton armé. Parking collectif

Conception du projet 1. GROS-ŒUVRE. Fondation. Semelles et radier en béton armé. Parking collectif Le Hameau des Neiges Descriptif général Dumas SA Juin 2010 Descriptif général Conception du projet Chalet à l authenticité suisse construit au cœur des Alpes. Bois vieilli et toit de pierres naturelles,

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Réalisé par Mathilde et Maxime 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons deux types d isolant : - les isolants thermiques - les isolants

Plus en détail

BF-08-22 - ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE

BF-08-22 - ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE www.voscctp.fr 1/12 1. ISOLATION THERMIQUE INTERIEURE... 1 1.1 ISOLATION THERMIQUES EN PLAFOND DE LOCAUX NON CHAUFFES SS LOCAUX CHAUFFES...2 1.1.1 Installations électriques et/ou autres existantes en plafond...2

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

www.energies-solidaires.org

www.energies-solidaires.org www.energies-solidaires.org Changement climatique Précarité énergétique Éco-Construction Thermographies aériennes Burkina-Faso Efficacité énergétique Solidarité internationale LE PREMIER POSTE DE DÉPENSE

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Réussir l'isolation des combles non aménagés

Réussir l'isolation des combles non aménagés Réussir l'isolation des combles non aménagés DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le choix d un isolant En avant-projet, il est recommandé de prendre en considération plusieurs critères, afin de choisir

Plus en détail

principes clés de votre maison Homaïa

principes clés de votre maison Homaïa principes clés de votre maison Homaïa 1 intégration des ressources naturelles Le soleil ressource naturelle capter la chaleur du soleil en hiver et s en protéger l été Le soleil source inépuisable et toujours

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE &

INSTRUCTIONS DE POSE & 1/8 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation sur

Plus en détail

Pourquoi les bâtiments devraient être thermiquement protégés

Pourquoi les bâtiments devraient être thermiquement protégés Pourquoi les bâtiments devraient être thermiquement protégés La protection thermique des bâtiments est un défi complexe qui nécessite une analyse approfondie des aspects suivants: la physique du bâtiment,

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine bâtiment Contenu : Construction en brique terre cuite isolante Rédaction : Pittet Marie-Lucie / Ecole technique de la Construction 3 ème année Date : 23 novembre

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

Commune des Houches. Subvention des travaux de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES

Commune des Houches. Subvention des travaux de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES P age 1 Commune des Houches Subvention des de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES Septembre 2012 P a g e 2 Le contexte général Dans le cadre

Plus en détail

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be Archives 28 Rénovation d une maison unifamiliale Une maison passive en ville? Logique Raphaël Tilman architecte maître de l ouvrage Low-a.be Implantation Situation existante Choix énergétiques isolation

Plus en détail

CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS. Chauffe-eau solaire

CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS. Chauffe-eau solaire CHAUFFE EAU SOLAIRE CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS CHAUFFAGE PISCINE SOLEIL & BOIS Chauffe-eau solaire La solution la plus économique pour faire entrer le soleil dans votre chauffe-eau Simple Évolutif A moindre

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE Lisez cette fiche d introduction attentivement avant de lire la fiche qui concerne vos travaux (Fiches 2 à 10). INTRODUCTION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE Pourquoi rendre votre

Plus en détail

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment.

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment. Blower Door Dans cette formation de 2 jours, les entrepreneurs apprendront à contrôler l étanchéité à l air durant les travaux afin d assurer un bon résultat final. Les explications théoriques approfondies

Plus en détail

Eléments de structure et détails de construction

Eléments de structure et détails de construction Eléments de structure et détails de construction Partie 2: Toitures plates et toitures inclinées O. Vandooren CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu Isolation thermique 1. Evolution réglementaire

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Siplast lance Confor Therm, le panneau manu-portable pour la rénovation thermique des toits

Siplast lance Confor Therm, le panneau manu-portable pour la rénovation thermique des toits N 36 - Février 2012 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Isolation thermique par l extérieur Siplast lance Confor Therm, le panneau manu-portable pour la rénovation thermique des toits Imprimer

Plus en détail