QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE?"

Transcription

1 QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE? Romain Morel CDC Climat Recherche Ian Cochran CDC Climat Recherche Transitions énergétiques en France et en Allemagne CIRAC / Maison Henrich Heine Lundi 13 avril 2015

2 Enjeux classique du financement de la TEE Initiatives Françaises sur le financement de la TEE Les messages clés issus de l analyse des flux financiers pour le climat en France 2

3 Les politiques publiques doivent appuyer le secteur privé dans une redirection des investissements Un rythme ambitieux d investissements Niveau mondial: milliers de milliards de dollars Niveau européen: centaines de milliards de dollars Niveau français: dizaine de milliards de dollars Le secteur public ne peut pas porter seul tous ces besoins Il n est pas armé pour Il n est pas forcément le plus légitime C est incompatible avec les contraintes budgétaires existantes Le secteur privé doit engager un double mouvement Il doit augmenter ses investissements dans les projets «propres» Il doit engager un mouvement de sortie progressive des projets carbonés L enjeu principal est donc la redirection des investissements 3

4 Aujourd hui, les barrières à cette réorientation sont nombreuses Les réglementations économiques et la politique industrielle favorisent toujours la «croissance carbonée» Les projets bas-carbone ne sont pas suffisamment compétitifs - Coût de mobilisation de long terme du capital élevé - Risques techniques et économiques associés aux projets - Instabilité des politiques publiques de soutien (ex: tarifs de rachat EnR) - Le prix de l énergie ne reflète pas l ensemble de ses coûts Il y a même un manque de projets face aux capitaux disponibles Le secteur financier n intègre pas suffisamment les enjeux de la transition énergétique Persistance d un biais court-termiste dans l analyse économique Pas de cohérence méthodologique et économique des métriques carbone Intégration partielle des signaux politiques et économiques de la transition 4

5 Traiter la problématique de la transition des financements: distiller et être cohérent Une cohérence globale des politiques et réglementations vis-à-vis de l objectif énergétique et climatique (2 C) Les incitations d un côté ne doivent pas être annulées par des signaux contraires de l autre. Cela participe à la stabilisation législative Cela peut consister à rendre «mainstream» (et donc transectorielle) la question climatique Une meilleure prise en compte du risque carbone dans les raisonnements économiques A partir du moment où le signal est clair, les raisonnements économiques doit mieux anticiper les évolutions futures Cela nécessite le développement de métriques adéquates Acculturation au risque carbone dans une logique de «stress test» 5

6 Une approche systémique implique une logique globale appliquée à chaque niveau La nécessaire évolution de l ensemble du système financier n est possible que dans la cohérence de la politique publique Couvrir l ensemble du panorama des flux financiers En amont: coût du capital, fléchage des investissements En aval: rentabilité et risque des investissements Les outils doivent être adaptés aux spécificités des acteurs à mobiliser Ménages Entreprises Institutions financières publiques et privées Investisseurs Intermédiaires bancaires Collectivités 6

7 Illustration des niveaux d enjeux pour la France Passer de 20 à 60 Mds /an avec une exigence de qualité des investissements Source: A. RUDINGER (IDDRI) 7

8 Les travaux en France sur le financement de la transition énergétique Livre blanc sur le financement de la transition écologique Proposition de créer un fonds de garantie des prêts aux particuliers et aux petites entreprises pour les projets d efficacité énergétique; Insiste sur la nécessité de la stabilité de la politique publique en matière fiscale et tarifaire Conférence bancaire à l été 2014 Débat parlementaire sur la Loi de transition énergétique Modifie les instruments financiers en place; Obligation de reporting du gouvernement sur les flux financiers; Stratégie nationale bas carbone Définit la trajectoire de référence de l économie à 2020 et au-delà (budgets carbone, objectifs sectoriels) Son analyse économique doit permettre une meilleure estimation des besoins de financement à moyen/long terme 8

9 Une méthodologie reconnue mondialement Méthodologie développée par Climate Policy Initiative Applications au niveau mondial, en Allemagne et en Indonésie 9

10 Se concentrer sur les investissements qui réduisent les émissions de GES EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ENERGIE BAS-CARBONE TRANSPORT DURABLE ENERGIE BÂTIMENT INDUSTRIE AGRICULTURE, DÉCHETS, FORÊT TRANSPORTS NUCLÉAIRE INTERNATIONAL Investissement total production d énergie bas-carbone ; amélioration de l efficacité énergétique dans l existant ; infrastructure de transport durable. R&D Investissement marginal amélioration de l efficacité énergétique dans le neuf ; réduction des émissions hors-énergie. CSPE Production de matériaux 10

11 Tous les résultats en une image: la répartition des 22 milliards d euros 11

12 Un équilibre entre production d énergie renouvelable et efficacité énergétique Chiffres-clés: 6,8 Mrd EUR d efficacité énergétique dans le bâtiment 3 Mrd EUR de subventions Plus de 17 Mrd EUR hors transports 12

13 Adapter l acteur bancaire au type d opération à financer Chiffres-clés: EnR: 60% BFI EE: 66% Banque de détail 13

14 Comparaison France / Allemagne du panorama des financements climat Ramené au PIB, le volume total d investissement est plus élevé en Allemagne Différence due au volume d investissement dans les EnR L intervention publique en Allemagne est concentrée dans les prêts concessionnels attribués par la KfW Près de 15 Mrd EUR (40%) principalement pour des projets de petite et moyenne taille Un recours très faible aux subventions Environ 0,7 Mrd EUR (2%) Présence des tarifs de rachat non comptabilisés dans les flux 14

15 Conclusion: de l espoir sur l ordre de grandeur et sur l effet de levier des soutiens publics 1. Un ordre de grandeur qui n est pas incompatible avec les besoins de la transition énergétique Scénarios DNTE: évaluent les besoins autour de 50 Mrd EUR par an ont un périmètre plus large 2. Le volume de financements publics est élevé mais des marges de progrès existent sur l effet de levier Recours important aux subventions qui génèrent moins d effet de levier D autres outils peuvent être développés 3. La répétition de l exercice permettra de renforcer les conclusions Série temporelle Comparaison géographique avec d autres pays engagés dans des démarches similaires 15

16 La question de l impact des dispositifs de soutien M ménages / soutien Estimation des dépenses des ménages et part des dispositifs de soutien dans la rénovation des logements 8,1 10,1 10,5 11,8 14,0 12,0 10,0 0, Source: Enquête OPEN, PLF, SGFGAS, Base EMMY 8,0 6,0 4,0 2,0 dont soutien CEE dont soutien Eco-PTZ (intérêts) dont soutien CIDD Dépense des ménages travaux avec impact énergétique Effet de levier ( ménages/ soutien) 16

17 L évolution du montant investit dépend du contexte industriel et du prix M Baisse des montants investis notamment dans le solaire L'investissement dans les énergies renouvelables en France: évolution depuis * 2012** 2013** Biomasse solide (1) Déchets Biocarburants Biogaz Solaire (1) Eolien (1) Centrales au sol uniquement * d après Panorama 2011 ** d après Observ ER

18 Merci pour votre attention Retrouvez cette publication ainsi que l ensemble des annexes sur Pour nous contacter au sujet de l étude:

L efficacité énergétique dans le modèle allemand

L efficacité énergétique dans le modèle allemand L efficacité énergétique dans le modèle allemand Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org 16/10/2012 1 Les objectifs du tournant

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Atelier ManagEnergy, 27 mars 2014 Boris Bailly Directeur associé, I Care Environnement Le secteur du bâtiment sur le podium

Plus en détail

Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens

Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

PANORAMA DES FINANCEMENTS CLIMATIQUES EN FRANCE EN 2011. Annexe sectorielle Industrie. Octobre 2014

PANORAMA DES FINANCEMENTS CLIMATIQUES EN FRANCE EN 2011. Annexe sectorielle Industrie. Octobre 2014 - PANORAMA DES FINANCEMENTS CLIMATIQUES EN FRANCE EN 2011 Annexe sectorielle Industrie Octobre 2014 Auteurs ROMAIN MOREL (CDC CLIMAT RECHERCHE) IAN COCHRAN (CDC CLIMAT RECHERCHE) ROMAIN HUBERT (CDC CLIMAT

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Les cadres réglementaires pour la réhabilitation thermique

Les cadres réglementaires pour la réhabilitation thermique Les cadres réglementaires pour la réhabilitation thermique Regards croisés sur les politiques françaises et allemandes Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006

Plus en détail

PANORAMA DES FINANCEMENTS CLIMATIQUES EN FRANCE EN 2011 Annexe sectorielle Industries de l énergie et infrastructure. Octobre 2014

PANORAMA DES FINANCEMENTS CLIMATIQUES EN FRANCE EN 2011 Annexe sectorielle Industries de l énergie et infrastructure. Octobre 2014 - PANORAMA DES FINANCEMENTS CLIMATIQUES EN FRANCE EN 2011 Annexe sectorielle Industries de l énergie et infrastructure Octobre 2014 Auteurs ROMAIN MOREL (CDC CLIMAT RECHERCHE) IAN COCHRAN (CDC CLIMAT RECHERCHE)

Plus en détail

DGITM - AIPCR Aspect financier de la prise en compte du changement climatique dans les projets d infrastructures

DGITM - AIPCR Aspect financier de la prise en compte du changement climatique dans les projets d infrastructures DGITM - AIPCR Aspect financier de la prise en compte du changement climatique dans les projets d infrastructures Alexia Leseur Directrice de programme Territoires I4CE le 13 novembre 2015 Ministère de

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

BILAN DU PLAN D ACTION LIMA-PARIS ET DE LA JOURNEE DE L ACTION

BILAN DU PLAN D ACTION LIMA-PARIS ET DE LA JOURNEE DE L ACTION BILAN DU PLAN D ACTION LIMA-PARIS ET DE LA JOURNEE DE L ACTION Dès le 30 novembre : trois initiatives prises par les Chefs d Etat : - La création d une alliance solaire internationale - Le lancement de

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA JOURNÉE D ÉTUDE. Les politiques énergétiques française et allemande des années 1970 à la transition énergétique

COMPTE RENDU DE LA JOURNÉE D ÉTUDE. Les politiques énergétiques française et allemande des années 1970 à la transition énergétique PROGRAMME DE FORMATION-RECHERCHE Transitions énergétiques en Allemagne et en France dans le contexte de la définition d une politique européenne de l énergie COMPTE RENDU DE LA JOURNÉE D ÉTUDE Les politiques

Plus en détail

Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments. Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne

Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments. Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne Le Plan Bâtiment Durable La minute de pub 3 Changements climatiques : ordre

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger - IDDRI / Dr. C. Hey - SRU 1 Conseil d Experts pour l

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Document de travail

Plus en détail

Recherche et enseignement supérieur

Recherche et enseignement supérieur MISSION INTERMINISTERIELLE Recherche et enseignement supérieur Autorisations d engagement : 24,56 milliards d euros Crédits de paiement : 24,16 milliards d euros Emplois de l État : 120 010 équivalents

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

L'efficacité énergétique : dynamiques dans les pays du Sud et réflexions sur la coopération Nord - Sud

L'efficacité énergétique : dynamiques dans les pays du Sud et réflexions sur la coopération Nord - Sud L'efficacité énergétique : dynamiques dans les pays du Sud et réflexions sur la coopération Nord - Sud Les mécanismes de financement de l efficacité énergétique Zoom sur des exemples internationaux José

Plus en détail

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Conférence de Coopération Régionale, décembre 2014 1. Situation : l héritage de plus de 40 ans de déclin

Plus en détail

Séance 4 : L urgence européenne? 04 mars 2014

Séance 4 : L urgence européenne? 04 mars 2014 LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE EN DÉBAT Séance 4 : L urgence européenne? 04 mars 2014 Le cadre européen représente un élément de plus en plus structurant pour les stratégies nationales de transition énergétique,

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Le prix du carbone en Europe, une option doublement stratégique pour la transition énergétique et le financement des dépenses publiques

Le prix du carbone en Europe, une option doublement stratégique pour la transition énergétique et le financement des dépenses publiques Le prix du carbone en Europe, une option doublement stratégique pour la transition énergétique et le financement des dépenses publiques P. Criqui, CNRS-Université de Grenoble Lyon JECO 2012 P. Criqui JECO

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE

OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE SUR LA PRISE EN COMPTE DES CRITÈRES ESG DANS LE CAPITAL INVESTISSEMENT Les PME ETI financées par le capital investissement en Europe sont de bons élèves en matière d intégration

Plus en détail

L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes

L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes L'innovation au coeur de la relance mondiale Situation française et mesures en faveur des PME innovantes Centraliens entrepreneurs Jeudi 10 février 2011 Annie GEAY, directrice de l évaluation et des études

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe

Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe Une proposition pour financer l investissement bas carbone en Europe Baptiste Perrissin Fabert (CGDD) Michel Aglietta (CEPII) Etienne Espagne (France Stratégie) Mai 2015 Séminaire CIRED - ONG Crédit photo

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

La performance extra-financière des fonds ISR

La performance extra-financière des fonds ISR La performance extra-financière des fonds ISR Etude de l empreinte sociale et environnementale du fonds Allianz Valeurs Durables 30 septembre 2011 Sommaire 1. Performance, utilité sociale et ISR Question

Plus en détail

Rencontres nationales de la librairie 2013. Librairie : quelle économie pour quel métier?

Rencontres nationales de la librairie 2013. Librairie : quelle économie pour quel métier? Rencontres nationales de la librairie 2013 Librairie : quelle économie pour quel métier? Dimanche 2 juin matin (Session plénière Salle Vitez) Programme susceptible d être modifié 30/04/13 9h30 : petit

Plus en détail

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME DEUXIEME ATELIER TUNISO-ALLEMAND SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES SESSION1 : STRATEGIE ET FEUILLE DE ROUTE POUR LE SECTEUR Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME Tunis le 30 octobre 2012 1 Plan Solaire

Plus en détail

Association des Economistes de l Energie

Association des Economistes de l Energie Association des Economistes de l Energie Position dans le cadre du Débat National sur la Transition Energétique pour le Cahier d Acteurs Cette note fournit des recommandations dans le cadre du Débat National

Plus en détail

Discours du Gouverneur de la Banque de France. Changement climatique : le secteur financier et le chemin vers les 2 degrés.

Discours du Gouverneur de la Banque de France. Changement climatique : le secteur financier et le chemin vers les 2 degrés. Discours du Gouverneur de la Banque de France Changement climatique : le secteur financier et le chemin vers les 2 degrés 30 novembre 2015 Mesdames, Messieurs, Cette conférence organisée grâce à la 2 Investing

Plus en détail

Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016. 03 avril 2014

Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016. 03 avril 2014 Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016 03 avril 2014 1 0 Sommaire de la présentation 1. Contexte général 1.1 Poursuivre le rattrapage économique 1.2 et le rattrapage social 1.3 Un modèle de développement

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

N 653. Votre Revue de Presse Du 28/ 03 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059

N 653. Votre Revue de Presse Du 28/ 03 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 N 653 By Votre Revue de Presse Du 28/ 03 /2016 CONECT 2016 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 Tunisie : une journée consacrée à la transformation digitale des entreprises prévue

Plus en détail

Programmation pluriannuelle de l'énergie

Programmation pluriannuelle de l'énergie Programmation pluriannuelle de l'énergie Premières orientations et actions 2016-2023 "Pour donner aux citoyens, aux collectivités et à l État le pouvoir d agir ensemble dans la même direction" Ce document

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP?

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? 24 octobre 2012 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? Présentation Marc Ziegler / Institutions et Développement LES CONSTATS

Plus en détail

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015

Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Gestion et exploitation d un réseau de transport en commun du 18 mai au 21 mai 2015 Recommandations générales Bernard Rivalta Ancien Président du SYTRAL Laurent Sénigout Directeur de l exploitation KEOLIS

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique?

Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique? Zoom On Electricité Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique? Zoom On Electricité Le 8 février 2012, la consommation électrique de pointe de la France a atteint un niveau record de 102

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par

Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par REUNION THEMATIQUE Genève, 11 septembre 2013 Migration du travail et diasporas Diaspora malienne et développement: contributions, contraintes et stratégies Par Seydou KEITA Conseiller Technique Ministère

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession AMIC Immeuble ASSIST 5eme étage Téléphone : 22 434 00 Email : contact@amic.mg Web : www.amic.mg L AMIC : un acteur au service de l économie et des entreprises L Association Malagasy des Investisseurs en

Plus en détail

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE 23 26 JUNE 202 Dominique FIGEAT Directeur le Direction du Renouvellement Urbain Caisse des Dépôts et Consignations Paris, FRANCE Le financement du renouvellement urbain en France 1 Le financement du renouvellement

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE et MINISTÈRE DE LA RECHERCHE00.47 NOVEMBRE En 1998, les États de la zone OCDE financent un tiers de la dépense intérieure de recherche et développement.

Plus en détail

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment. Vincent Legrand - Institut négawatt 21 mai 2014

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment. Vincent Legrand - Institut négawatt 21 mai 2014 Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment Vincent Legrand - Institut négawatt 21 mai 2014 Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment Partie I : Introduction pour le

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Définition et finalités de l analyse financière

Définition et finalités de l analyse financière Définition et finalités de l analyse financière FICHE I Définition L analyse financière recouvre un ensemble de techniques et d outils visant à traduire la réalité d une entreprise en s appuyant sur l

Plus en détail

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20 Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Concours interne 2 ème épreuve d admissibilité : Economie Meilleure copie Note : 16/20 Ministère

Plus en détail

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Amiens, le 15 novembre 2013 Contacts Presse CONSEIL REGIONAL DE

Plus en détail

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

Lessons from the French debate on the Energy Transition. Renaud Crassous 05 th May, 2014

Lessons from the French debate on the Energy Transition. Renaud Crassous 05 th May, 2014 Lessons from the French debate on the Energy Transition Renaud Crassous 05 th May, 2014 Quatre difficultés révélées au cours du DNTE Distinguer les objectifs et les moyens Evaluer les futurs besoins à

Plus en détail

Transition énergétique et méthanisation

Transition énergétique et méthanisation Transition énergétique et méthanisation Le biogaz au cœur de nos fermes 26 avril 2013 Claire INGREMEAU, Chargée de mission au Club Biogaz ATEE c.ingremeau@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Présenté par SOILIHI Omar, Directeur des Etudes Economiques, Monétaires et Financières

Présenté par SOILIHI Omar, Directeur des Etudes Economiques, Monétaires et Financières Atelier sur les transferts des migrants Moroni, 23 Novembre 2015 LES TRANSFERTS DE FONDS DES MIGRANTS Présenté par SOILIHI Omar, Directeur des Etudes Economiques, Monétaires et Financières Plan de l exposé

Plus en détail

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE

Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Définir la transition énergétique, décrypter un «consensus ambigu» Une comparaison franco-allemande Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE Congrès de l ACFAS, Montréal, 14-15 mai 2014

Plus en détail

Réforme du secteur électrique en Afrique Sub- Saharienne : retour vers plus de pragmatisme?

Réforme du secteur électrique en Afrique Sub- Saharienne : retour vers plus de pragmatisme? Réforme du secteur électrique en Afrique Sub- Saharienne : retour vers plus de pragmatisme? Dans les années 90, la recherche d une plus grande efficacité des entreprises du secteur de l énergie alliée

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Budget fédéral de 2015

Budget fédéral de 2015 Mémoire de l Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Budget fédéral de 2015 à l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2014 1 RÉSUMÉ L Association

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

L Agence française de développement et la COP 21

L Agence française de développement et la COP 21 Conférence de coopération régionale 19 décembre 2014 L Agence française de développement et la COP 21 Stéphane FOUCAULT Directeur AFD Réunion 2 3 4 5 Enjeux de la COP21 Si nous continuons sur la trajectoire

Plus en détail

LA CONVERGENCE FIXE-MOBILE APPELLE-T-ELLE UNE RÉGULATION SPÉCIFIQUE?

LA CONVERGENCE FIXE-MOBILE APPELLE-T-ELLE UNE RÉGULATION SPÉCIFIQUE? LA CONVERGENCE FIXE-MOBILE APPELLE-T-ELLE UNE RÉGULATION SPÉCIFIQUE? Jacques STERN membre du Collège de l ARCEP 1 er décembre 2015 SOMMAIRE 1. La régulation a permis l émergence de marchés fixe et mobile

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Structure du financement des entreprises françaises : mise en perspective

Structure du financement des entreprises françaises : mise en perspective Structure du financement des entreprises françaises : mise en perspective COLLOQUE BANQUE DE FRANCE «SITUATION FINANCIÈRE DES ENTREPRISES» vendredi 21 novembre 2014 1 Présentation Évolution de la structure

Plus en détail

Un nouveau cadre de suivi des progrès vers la réalisation de l objectif d «Une énergie durable pour tous»

Un nouveau cadre de suivi des progrès vers la réalisation de l objectif d «Une énergie durable pour tous» Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Résumé E n déclarant 2012 «Année internationale de l énergie durable pour tous», l Assemblée

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN MEDELEC/ 22 ème réunion annuelle 15 Avril 2014 LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN Rachid Ben Daly PDG de la STEG Plan de l intervention 1- Historique de la Politique Energétique 1- Bref aperçu historique 2-

Plus en détail

Question n 3 : L objectif national des dépenses d assurance maladie (ONDAM). (noté sur 6) En vous appuyant sur les documents 2 et 3.

Question n 3 : L objectif national des dépenses d assurance maladie (ONDAM). (noté sur 6) En vous appuyant sur les documents 2 et 3. CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2015 CONCOURS EXTERNE 5ème épreuve d admissibilité Finances publiques (durée : trois heures coefficient 3) Une épreuve de finances publiques consistant en la rédaction de

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

Les énergies renouvelables entre trajectoires nationales et européanisation

Les énergies renouvelables entre trajectoires nationales et européanisation Les énergies renouvelables entre trajectoires nationales et européanisation Comparaison Allemagne, Danemark, France Aurélien Evrard Université Paris 3 ICEE / Sciences Po CEE CERI 4 avril 2014 Un agenda

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES EN REPUBLIQUE TCHEQUE : OPPORTUNITES D AFFAIRES COLLOQUE FRANCO-TCHEQUE PRAGUE, LE 16 ET 17 FEVRIER 2010

LES ENERGIES RENOUVELABLES EN REPUBLIQUE TCHEQUE : OPPORTUNITES D AFFAIRES COLLOQUE FRANCO-TCHEQUE PRAGUE, LE 16 ET 17 FEVRIER 2010 LES ENERGIES RENOUVELABLES EN REPUBLIQUE TCHEQUE : OPPORTUNITES D AFFAIRES COLLOQUE FRANCO-TCHEQUE PRAGUE, LE 16 ET 17 FEVRIER 2010 Perspectives et opportunités pour l offre française en République tchèque

Plus en détail

Mieux financer les projets de territoire. Une coopération entre la Caisse des Dépôts et la Banque européenne d investissement

Mieux financer les projets de territoire. Une coopération entre la Caisse des Dépôts et la Banque européenne d investissement Mieux financer les projets de territoire Une coopération entre la Caisse des Dépôts et la Banque européenne d investissement Le Groupe Caisse des Dépôts a des priorités d intervention clairement identifiées

Plus en détail

Assemblée des Départements de France Note relative aux enjeux financiers d une éventuelle fusion Départements-Régions

Assemblée des Départements de France Note relative aux enjeux financiers d une éventuelle fusion Départements-Régions Assemblée des Départements de France Note relative aux enjeux financiers d une éventuelle fusion Départements-Régions La fusion des Départements et des Régions -parfois des Départements avec certaines

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

Transition énergétique et mécanismes de capacité. Une contribution au débat européen sur les perspectives à 2030. Synthèse

Transition énergétique et mécanismes de capacité. Une contribution au débat européen sur les perspectives à 2030. Synthèse Étude Franco-Allemande Transition énergétique et mécanismes de capacité Une contribution au débat européen sur les perspectives à 2030 Synthèse UN PARTENARIAT INDUSTRIEL FRANCO- ALLEMAND POUR PRÉPARER

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Commission des affaires européennes

Commission des affaires européennes X I V e L É G I S L A T U R E Communication Mercredi 12 février 16h15 Commission des affaires européennes Communication de M me Estelle Grelier sur la consultation ouverte par la Commission européenne

Plus en détail

La Performance Environnementale des Bâtiments

La Performance Environnementale des Bâtiments Rencontre nationale Pratiques Territoriales de l Évaluation de la Performance Environnementale des Bâtiments La Performance Environnementale des Bâtiments Hadjira Schmitt-Foudhil Chef de projet performance

Plus en détail

ETUDE FRANCE-ALLEMAGNE

ETUDE FRANCE-ALLEMAGNE Octobre 2015 ID Comprendre le secteur de l électricité en un seul clic ETUDE FRANCE-ALLEMAGNE Note de conjoncture Avec des modes de consommation qui changent et une part croissante des énergies renouvelables,

Plus en détail