Mai AKOE SCOP ARL 8-10 rue de Mayencin Saint Martin d Hères Tél / Fax : courriel :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mai 2015. AKOE SCOP ARL 8-10 rue de Mayencin 38400 Saint Martin d Hères Tél. 04 26 03 17 31 / Fax : 04 26 03 17 32 courriel : contact@akoe."

Transcription

1 Commune de SÂLES - Rénovation énergétique ancienne mairie - Dossier de Consultation des Entreprises CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot 08 Chauffage, Ventilation et Plomberie-sanitaire Mai 2015 Bureau d études Thermique et HQE AKOE SCOP ARL 8-10 rue de Mayencin Saint Martin d Hères Tél / Fax : courriel : SI NECESSAIRE MERCI D IMPRIMER CE DOCUMENT EN RECTO-VERSO ET 2 PAGES PAR UNE

2 SOMMAIRE 1 GENERALITES PRESENTATION DU PROJET BUREAU D ETUDES DOSSIER TECHNIQUE CONDITIONS GENERALES D'EXECUTION DES TRAVAUX ET ETABLISSEMENT DES OFFRES PIECES A FOURNIR PAR L ENTREPRISE TITULAIRE DU PRESENT LOT ECHANTILLONS / PRESENTATION DES MATERIELS 14 2 BASES DE CALCULS GÉNÉRALITÉS TEMPERATURES VENTILATION / RENOUVELLEMENT D'AIR RÉGIME D EAU DE CHAUFFAGE 16 3 DISPOSITIONS TECHNIQUES GÉNÉRALES REGLES DE CALCUL ET DE DIMENSIONNEMENT DES ÉQUIPEMENTS CONTRAINTES ACOUSTIQUES / DISPOSITIONS A PRENDRE CONTRE LES NUISANCES 19 4 LIMITES DE PRESTATION LOT «MENUISERIES EXTERIEURES ET FERMETURES» LOT «PLATRERIE» LOT «ÉLECTRICITE COURANTS FORTS ET FAIBLES» 21 5 CHAUFFAGE CADRE REGLEMENTAIRE GAZ NATUREL PRODUCTION DE CHALEUR VENTILATION DE LA SOUS STATION CONDUIT DE FUMÉES REMPLISSAGE EN EAU CLARIFICATEUR MAGNÉTIQUE SÉPARATEUR D AIR VIDANGES ET ÉCOULEMENT SOUS STATION EXPANSION SÉCURITÉ TRAITEMENT DE l EAU ÉCOULEMENT / VIDANGE DES RÉSEAUX CHAUFFERIE PRODUCTION EAU CHAUDE SANITAIRE 25 2/70

3 5.14 POMPES HYDRAULIQUES CANALISATION DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE ÉQUIPEMENTS DES RÉSEAUX CALORIFUGE DES CANALISATIONS CORPS DE CHAUFFE PLANCHER CHAUFFANT ÉQUILIBRAGE HYDRAULIQUE DES INSTALLATIONS NETTOYAGE / RINCAGE DES INSTALLATIONS ARMOIRES ÉLÉCTRIQUES ET DE RÉGULATION RÉGULATION AUTOMATIQUE TRAVAUX D ÉLECTRICITÉ 37 6 VENTILATION SIMPLE FLUX PRINCIPE ENTRÉES D AIR AUTORÉGLABLES GRILLE DE TRANSFERT ACOUSTIQUE TERMINAUX D'EXTRACTION REGISTRES DE REGLAGE DES DÉBITS ATTÉNUATEURS ACOUSTIQUES DE CONDUITS RÉSEAUX AÉRAULIQUES EXTRACTEURS DE VENTILATION SORTIES TOITURES CALORIFUGEAGE DES GAINES MESURE DE PERMÉABILITÉ A L'AIR DES RÉSEAUX AÉRAULIQUES RÉGULATION AUTOMATIQUE TRAVAUX D ÉLECTRICITÉ 44 7 VENTILATION DOUBLE FLUX PRINCIPE CENTRALE DOUBLE FLUX RÉGULATION AUTOMATIQUE CONDENSATS RÉSEAUX AÉRAULIQUES CLAPETS COUPE FEU ATTÉNUATEURS ACOUSTIQUES DE CONDUITS CALORIFUGEAGE DES GAINES REGISTRES DE REGLAGE DES DÉBITS TERMINAUX D'EXTRACTION ET DE SOUFFLAGE D AIR MESURE DE PERMÉABILITÉ A L'AIR DES RÉSEAUX AÉRAULIQUES 53 3/70

4 7.12 TRAVAUX D ÉLECTRICITÉ 53 8 PLOMBERIE SANITAIRE ADDUCTION EAU POTABLE DISTRIBUTION EAU FROIDE / EAU CHAUDE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE BOUCLAGE D EAU CHAUDE SANITAIRE APPAREILLAGES SANITAIRES LES ACCESSOIRES DE TOILETTES MOBILIERS / ÉQUIPEMENTS DIVERS LES ÉCOULEMENTS DES APPAREILS SANITAIRES ATTENTES FLUIDES POUR ÉQUIPEMENTS DIVERS ÉVACUATIONS D EAUX USÉES / EAUX VANNES VENTILATIONS PRIMAIRES MISE EN OEUVRE DES CANALISATONS PVC RÉSEAUX EAUX GRASSES RÉSEAUX D ÉVACUATION DES EAUX PLUVIALES TRAVAUX D ÉLECTRICITÉ 67 9 OPTION OPTION 1 : COMPTEURS DE CHALEUR OPTION 2 : RÉFECTION DU RESEAU DE CHAUFFAGE RADIATEURS 69 4/70

5 1 GENERALITES 1.1 PRESENTATION DU PROJET Le présent document a pour objet de préciser l étendue des prestations, les conditions d exécution, ainsi que la description des travaux de «Chauffage», «Ventilation» et «Plomberie Sanitaire» en phase DCE des études de conception dans le cadre du projet de rénovation de l ancienne mairie de la commune de Sâles. Il est à noter qu au stade de l étude le présent bâtiment est classé au sens du Règlement de Sécurité en : Etablissement de 5ème catégorie de type R Etablissement Recevant du Public. La rénovation énergétique regroupe les actions d amélioration suivantes : - Isolation des murs extérieurs par l intérieur, - Isolation des combles perdus, - Réaménagement intérieur, - Rénovation de l éclairage et de l électricité partielle, - Mise en place d une VMC DF au RDC, - Mise en place d une VMC SF au R+1, - Modification de l émission du chauffage et de sa régulation terminale. ATTENTION AU PLANNING 1.2 BUREAU D ETUDES Le bureau d Etudes AKOE, 8-10 rue de Mayencin Saint Martin d Hères est l auteur du présent document. Responsable du dossier (APD,DCE, EXE, DET) : Cyril CARAMELLE. 1.3 DOSSIER TECHNIQUE Le dossier technique comprend : Le présent "Cahier des Clauses Techniques Particulières" (CCTP) propre au présent lot. Celui-ci comprend la description des installations envisagées. un document "Décomposition du Prix Global Forfaitaire" (DPGF). Les concurrents devront répondre suivant le cadre proposé. Ils sont tenus de remettre tous les prix unitaires demandés pour chaque produit et matériel. une série de plans d'exécution sur lesquels sont mentionné le cheminement de tous les réseaux, ainsi que les caractéristiques dimensionnelles, le positionnement des matériels. Nota : à l'appui de leur offre, les concurrents devront donc préciser dans le Cahier Techniques les produits, les marques et types des matériels retenus pour établir leur offre de prix. Celle-ci s'engage à respecter les caractéristiques et performances des matériels proposés par la Maîtrise d'oeuvre dans le CCTP de base. 5/70

6 Ces documents seront à compléter par les entreprises afin de prendre en compte toutes les contraintes et en particulier celles de la structure. L'entreprise aura à sa charge l'élaboration des plans d'atelier, de montage, de détail et de chantier relatifs aux méthodes de réalisation, aux ouvrages provisoires et aux moyens de chantier. Il est précisé que les valeurs ainsi que les caractéristiques dimensionnelles des réseaux hydrauliques et aérauliques, et les dimensionnements des matériels constituent des minima que l'entreprise devra respecter. Elle ne pourra faire état de calculs effectués par elle-même pour diminuer ces caractéristiques. La responsabilité de l'entreprise demeurera entière en ce qui concerne la mise en œuvre des différents matériaux et équipements. En fonction de sa technologie, elle devra en particulier prendre toutes les précautions voulues pour assurer le respect des niveaux sonores. D'une façon générale, les plans des détails de fabrication et montage, les plans des réservations dans les ouvrages béton et maçonnerie, etc., incomberont à l'adjudicataire du présent lot Liste des plans à consulter L'adjudicataire du présent lot devra consulter les plans suivants : Plans "Architecte" plan de niveau, plans des façades, plans de coupe, plans de détails Plans techniques Plan Schéma de principe Plan RDC, Plan R+1, Plan COMBLES, Plan COUPES, 1.4 CONDITIONS GENERALES D'EXECUTION DES TRAVAUX ET ETABLISSEMENT DES OFFRES Les travaux seront exécutés conformément aux règles de l'art, ainsi qu'aux prescriptions du présent descriptif, sans limitation ni restriction. Citons notamment : Au code de la construction Aux avis techniques du CSTB Aux cahiers du CSTB Aux règlements de sécurité Au règlement sanitaire départemental type Aux normes citées dans le présent document 6/70

7 Aux règles professionnelles UCH 24/79 concernant la canalisation de chauffage central à l'intérieur des bâtiments Aux règles professionnelles UCH 26/78 concernant des procédés d'installation et de protection extérieure des canalisations enterrées de transport de chaleur ou de froid à distance, Aux règles de pose des tuyauteries PVC dans le bâtiment À l arrêté du 22 avril 1988, concernant les équipements et caractéristiques thermiques dans les bâtiments À l'arrêté du 31 janvier 1986, protection contre incendie habitation À l'arrêté du 23 juin 1978, protection contre incendie habitation À l'arrêté du 25 juin 1980, règlement de sécurité contre l'incendie (erp) modifié le Aux arrêtés du 04 et 21 juin 1982 et 12 juin 1984, dispositions particulières applicables aux types U Aux DTU. en vigueur : - 65 Chauffage et additif Canalisations cuivre - n 68.2 Exécution des installations de ventilation mécanique contrôlée - n 60.1 Plomberie Sanitaire - n 60.2 Canalisations fonte et chlorure de polyvinyle non plastifié pour EU/EV et EP - n Canalisations eau froides avec pression - n Canalisations d'évacuation des eaux usées - n Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire - n Canalisations EC/EF sous pression et canalisations d'évacuation des EU/EP à l'intérieur des bâtiments Les concurrents devront tenir compte également de l'état des lieux ou de l'environnement pouvant entraîner certaines contraintes particulières dans le déroulement des travaux et certaines obligations supplémentaires. Ils seront réputés connaître les lieux et avoir estimé toutes les difficultés de l'ouvrage. L'entrepreneur du présent lot devra avoir pris connaissance des descriptifs des autres corps d'état, dans la mesure où ceux-ci ont un lien quelconque avec son propre corps d'état. En conséquence, l'entrepreneur ne sera pas fondé d'arguer l'ignorance pour ne pas exécuter un travail nécessaire à la liaison avec un autre corps d'état, si le descriptif de ce lot le prévoit. Il devra également coordonner en temps opportun ses travaux avec ceux des corps d'état qui ont des prestations à fournir en liaison avec ses propres ouvrages. Le présent descriptif explicite la nature et l'étendue des ouvrages à exécuter, pour permettre à l'entrepreneur de comprendre l'étendue de ses travaux faisant l'objet de son marché Coordonnateur de sécurité Loi n du / Décret n du et décret n du (articles F à 56 et R263.3 du Code du Travail). En vertu des lois et décrets ci-avant, le Maître d'ouvrage a désigné un coordonnateur de sécurité, l'entrepreneur du présent lot devra se soumettre à toutes ses demandes et tenir compte de toutes ses remarques, il devra notamment : Appliquer strictement le plan général de coordination (PGC) ci-joint au présent dossier d'appel d'offres et rédigé par le coordonnateur sécurité en phase conception 7/70

8 Respecter les obligations de sécurité (article L 23.03) Faire respecter les obligations de sécurité par ses sous-traitants (article R ) Faciliter l'intervention du coordonnateur (article L 235.5) Participer s'il y a lieu au CISSCT (article L ) Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) lorsque l'entrepreneur devra assurer sa rédaction dans les 30 jours de la réception de son contrat (article R à 36) En cas de travaux comportant des risques particuliers, adresser un exemplaire du PPSPS à l'inspection du travail, à l'oppbtp et à l'organisme de sécurité sociale (article R ) Services concédés / Concessionnaires Avant le démarrage des travaux, le titulaire du présent lot devra prendre contact avec les services concédés pour une mise au point technique définitive et programmation commune d'intervention des travaux Échantillons / Présentation des matériels Lors de la remise de l offre Les solutions techniques proposées par les soumissionnaires devront être en rapport avec les prescriptions présentées dans le présent CCTP. L entreprise remet impérativement à l appui de son mémoire technique l ensemble des documents ayant permis l établissement de son offre. Un carnet des équipements techniques mentionnera avec précision les matériels retenus. Il sera suffisamment précis et détaillé. Lors de la mise en concurrence, les solutions techniques et de matériels du présent CCTP ne peuvent être imposées (marchés publics). Cependant, si les solutions techniques ou de matériels proposés devaient être différentes du présent CCTP ils devront impérativement faire l objet d une note explicative de son équivalence : Technique, qualitative, esthétique, acoustique, etc. La faisabilité technique d une solution différente devra également être vérifiée par l entreprise (par ex. : CTA ne rentrant plus dans le local technique prévu en phase de conception). Lors de l analyse des offres, le bureau d étude n a pas pour vocation de faire des recherches ou demandes diverses à partir de documents incomplets. La note technique allouée à l offre dépendra des éléments reçus Pièces marché Lorsque les prestataires seront désignés, les offres deviendront des pièces constitutives du marché. Ainsi, les propositions de solutions techniques et de matériels seront figées contractuellement entre l entreprise et le Maitre de l Ouvrage Avant le commencement des travaux L entreprise remet à l approbation du Maître d œuvre les documents suivants, conformément au planning d exécution : Les plannings d études, de commandes, d approvisionnements, Les fiches techniques précisant les caractéristiques exactes du matériel, les divers agréments (CSTB, etc.), ainsi que la justification de la sélection, P.V. coupe-feu, etc., Les plans détaillés de l installation (plans d atelier), Les schémas hydrauliques, aérauliques, électriques, L analyse fonctionnelle de la régulation automatique. 8/70

9 Avant toutes commandes, l'adjudicataire du présent lot sera tenu de présenter des échantillons des équipements et matériels. Cette présentation aura lieu au cours d'une réunion de chantier, en présence du Maître de l'ouvrage et de l'équipe de Maîtrise d'œuvre. Après accord du Maître de l'ouvrage et de l'équipe de Maîtrise d'œuvre, l'entreprise s'engage à installer les matériels et équipements retenus. Un changement de matériel intervenant en cours de chantier pour des raisons propres à l entreprise (problème divers avec un fournisseur) devra faire l objet d une approbation du bureau d étude. Durant cette phase de l exécution, l entreprise présente les échantillons des matériels Avant la réception des travaux L entreprise devra fournir lors des OPR un projet de DOE pour approbation, soit : Les plans et schémas des installations, conformes aux installations exécutées Les schémas électriques dans les armoires correspondantes, Les nomenclatures de tout le matériel installé avec fiches techniques pv feu et indications de la provenance, Les carnets de résultats d essais, conformément au programme défini, compris Coprec. Les fiches comportent les valeurs résultant de l étude d exécution et celles résultant des relevés sur l installation, Les notices d entretien et de conduite des installations, avec les schémas renseignés (températures, pressions, débits, puissances, points de consigne, plages de réglage, etc.). Les listes des pièces de rechange et matériel consommable, avec adresses de fournisseurs, numéros de téléphone, nom de la personne à contacter. Attestations visées par le Consuel pour les installations électriques du présent lot. P.-V. de conformité éventuellement établi par ou à la demande des concessionnaires publics ou privés pour la fourniture des fluides. Liste des documents constituant le dossier Plans des réservations Les plans des réservations dans les ouvrages béton, les plans des socles, etc., sont à la charge de l'adjudicataire des travaux. Les documents seront diffusés à l'ingénieur qui étudie la structure et au Lot Gros Œuvre Alimentation en eau du chantier Hors lot Préchauffage pendant le chantier Hors lot Percements nécessaires au passage de conduits Tous les percements propres au présent lot sont dus au titre du marché par le présent lot. Les rebouchements et la finition du rebouchements seront également assurés par le présent lot. Dans le cas où les rebouchements n aient pas été effectués par le présent lot en temps et en heure, l OPC/L Architecte demandera, aux frais du présent lot, les rebouchements par le lot gros-œuvre/plâtrerie. 9/70

10 1.4.8 Saignées pour passage des canalisations Toutes les saignées en parois et /ou planchers en maçonnerie (agglo ou plein) ; plâtrerie et doublages sont dus au titre du marché par le présent lot. Les rebouchements et la finition du rebouchements seront également assurés par le présent lot. Dans le cas où les rebouchements n aient pas été effectués par le présent lot en temps et en heure, l OPC/L Architecte demandera, aux frais du présent lot, les rebouchements par le lot gros-œuvre/plâtrerie Réservation dans la structure béton Concernant tous les ouvrages en béton ou maçonnerie de 10cm d'épaisseur minimum Chaque entreprise doit les percements qui lui sont nécessaires. Toutefois, à la demande des entreprises de corps d'état secondaires, le marché du lot Gros Œuvre prévoit les réservations nécessaires qui seront réalisées suivant plans fournis par les corps d'état intéressés durant la période de préparation, le rebouchements de ces réservations étant à la charge du lot Gros Œuvre. Les percements non réservés seront exécutés par le lot Gros Œuvre, mais aux frais de corps d'état intéressés. Dans ce cas, les rebouchements sont à la charge du lot Gros Œuvre. La fixation, les fourreaux et protections nécessaires aux ouvrages traversants sont à la charge des corps d'état concerné par ces ouvrages. Les percements demandés dans les parois périphériques en contact avec la terre sont rebouchés par le lot Gros Œuvre.(pénétration d'eau, câbles, sorties, EU, EP, etc.) La garantie d'étanchéité à cet endroit est donnée par le lot titulaire des prestations "étanchéité des parois enterrées". L'incidence financière de ces prestations est réputée intégrée au prix de l'ouvrage Concernant tous ouvrages de maçonnerie d'épaisseur inférieure à 10 cm Sauf cas très particuliers et faisant l'objet d'une spécification précise, il n'est pas prévu de réservation. Les percements, rebouchements et fourreaux sont à la charge des corps d'état intéressés. Les rebouchements sont exécutés au mortier de ciment, finition du parement dito parties courantes Concernant les percements nécessaires dans les parois non maçonnées (cloison sèche et assimilées) Chaque entreprise assure les percements et rebouchements qui lui sont nécessaires (à l'identique en finition et performances feu acoustique) Fixations Fixation dans la structure béton et maçonnerie Chaque entreprise doit les moyens de fixation de ses ouvrages soit par scellement, soit par chevilles Les charges induites par ces fixations seront précisées sur le plan de réservation à présenter lors de la période de préparation. Les renforts nécessaires au titre de la structure sont à la charge du lot Gros Œuvre Traversée et fixation aux éléments de charpente Tous les corps d'état intéressés devront présenter un plan renseigné précisant la nature des charges à mettre en œuvre. 10/70

11 Concernant les ouvrages plâtre et assimilé Les fixations, percements, nécessaires à la mise en œuvre des ouvrages sont à la charge de chaque corps d'état intéressé. Les moyens de fixations envisagés ainsi que les charges induites seront soumises au lot responsable des ouvrages plâtres pour agrément du procédé. Les plans devront être produits pendant la période de préparation Concernant les faux plafonds métalliques et faux plafonds fibres les percements nécessaires à la fixation des appareils plafonniers sont à la charge du lot faux-plafond. Ces percements seront réalisés suivant indications des corps d'état concernés. La fixation même des appareils reste à la charge des corps d'état intéressés par ces accessoires de plafonds. Ces corps d'état devront avoir l'agrément de l'entreprise responsable des plafonds correspondants sur les systèmes envisagés. Les plans correspondants devront être produits pendant la période de préparation. NOTA : l'incidence de ces prestations doit être intégrée dans chacun des prix unitaires des ouvrages répertoriés Protection des ouvrages L entrepreneur devra la protection de ses ouvrages pendant ses travaux et ceux des autres corps d état. Les ouvrages finis seront à livrer sur le chantier sous emballages plastifiés. Tous les appareils devront être stockés dans un local ventilé à l abri des intempéries. Les éclats et autres défauts qui pourraient apparaître sans qu en soit déterminé le responsable, seront réparés aux frais de l entrepreneur. Si ces détériorations apparaissaient sur ses ouvrages livrés et posés finis, ceux-ci devraient être remplacés aux frais du responsable si celui-ci était déterminé, aux frais de l entrepreneur s il n était pas déterminé. Toutes les pièces métalliques susceptibles d être corrodées devront recevoir une protection anticorrosion Gestion des déchets Chaque entreprise est personnellement responsable du tri et du traitement des déchets de chantier générés par son activité et, ceci conformément à la réglementation en vigueur, note ment le décret des emballages de 1994 et la loi sur l eau et sur l air applicable au 1 er juillet Chaque entreprise doit le regroupement et l évacuation des déchets provenant de son activité sur le chantier, et ce au fur et à mesure de leur production : Produits issus des matériaux utilisés, Emballages bois, carton, polyéthylène, etc., Accessoires, cartouches de pistolets, etc. L entreprise traitera ses propres déchets avec tri sélectif, dans le cadre du chantier, à titre individuel avec mise en œuvre des moyens correspondants et gestion sur centre de gestion et stockage des déchets et toutes charges y afférent. L évacuation sur centre spécialisé sera traitée en regard de la réglementation en vigueur applicable Essais COPREC Afin de prévenir les aléas techniques découlant d'un mauvais fonctionnement des installations, les entreprises devront effectuer à leurs frais avant réception, les essais et vérifications figurant dans le Document Technique 11/70

12 Coprec Construction, approuvé par les assureurs et paru dans le Moniteur des TP et Bâtiments du 06 novembre 1998 (cahier 2 n 4594) dans la mesure, bien entendu où ces essais et vérifications s'appliquent aux installations concernées. Les résultats de ces vérifications et essais devront être consignés dans les procès-verbaux établis suivant les modèles figurant dans le document technique Coprec Construction. Ces procès-verbaux devront être envoyés au Bureau de Contrôle en un exemplaire, avant la réception des travaux. Il est précisé qu'en ce qui concerne le chauffage et le conditionnement d'air, le Bureau de Contrôle fera procéder, aux frais de l'entreprise titulaire du lot Chauffage à des essais de température et contrôles des installations électriques en vue de donner au Maître d'ouvrage pour son assureur, des informations sur le fonctionnement des installations. Ces essais auront lieu lorsque les conditions climatiques s'y prêteront. Pour que ces essais soient significatifs, il sera nécessaire que les procès-verbaux des essais CA et CH fassent apparaître des résultats satisfaisants et qu'en particulier : L'installation soit équilibrée Les réglages des régulations et ventilations sont effectués L'installation soit en régime Il est bien entendu qu'au cas où les essais faits - à l'initiative du Bureau d étude ou du bureau de Contrôle - feraient apparaître des résultats insuffisants, il appartiendra à l'entreprise responsable, pour son propre compte et sous sa responsabilité : De remédier aux causes de ces insuffisances, De procéder à de nouveaux essais, D'en établir les procès-verbaux, De les soumettre pour avis au bureau de contrôle. Cette étude comportera en particulier : La puissance acoustique des centrales d'air, ventilo-convecteurs, ventilateurs, groupes frigorifiques, etc. par octave (63 à 4000 hertz), Les calculs détaillés par octave des atténuations produites tout au long du réseau de gaines, Les performances d'atténuation des silencieux sélectionnés et la puissance acoustique régénérée, Les niveaux sonores résultants dans les salles, Les calculs d'interphonie entre locaux par l'intermédiaire des gaines, Les calculs des massifs antivibratiles, Les niveaux sonores résultants au voisinage, etc. Les notes de calculs détaillées seront soumises à l'accord du maître d'œuvre avant toute commande de matériel et toute réalisation de travaux. Elles ne sauraient se résumer à un calcul de dimensionnement des silencieux, puisqu'il faut également justifier des interphonies, des isolements vibratoires et de la propagation sonore par l'extérieur (rayonnement des machines et des parois des locaux techniques) Garantie de l entreprise La période de garantie portera sur 2 ans à compter de la date de réception. 12/70

13 Le Maître d Ouvrage se réserve le droit de procéder pendant la période de garantie, à toutes nouvelles séries d essais qu il juge nécessaires après avoir averti l entreprise en temps utile. Durant cette période, l entreprise est tenue de remédier à tous désordres nouveaux, y compris dans les menus travaux. Elle doit procéder à ses frais (pièces et main d œuvre) au remplacement de tout élément défectueux de l installation. L entreprise dispose d un délai de 60 jours (à l exclusion de prestations qui nécessiteraient une intervention urgente) pour remédier aux désordres dès notification de ceux-ci. Passé ce délai, le Maître d Ouvrage peut faire exécuter ces travaux aux frais, risques et périls de l entrepreneur défaillant. Toutefois, cette garantie ne couvre pas : La conduite des installations (exploitation). Les travaux d entretien normaux ainsi que les matières consommables (média de filtres, produits de traitement d eau, etc.) Les réparations qui seront les conséquences d un abus d usage. Les dommages causés par les tiers Dossier des Ouvrages Exécutés / DIUO L'entreprise doit fournir à l'issue de chaque tranche de travaux : le Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE) comprenant : - les plans précisant les caractéristiques techniques de son ouvrage - les notices de fonctionnement - les notices d'entretien et de maintenance les Documents pour Interventions Ultérieures sur Ouvrages (DIUO) Ces dossiers seront fournis sous la forme : pièces écrites : 2 exemplaires sur papier blanc 21 x 29.7 et un reproductible plan : 2 exemplaires sur papier + 1 exemplaire sur support informatique La non-fourniture de ces dossiers ou sa non-conformité entraîne des conséquences. Cf. celles définies dans le CCAP. En outre, chaque entreprise titulaire doit prévoir la formation du personnel utilisateur des matériels installés, un certificat établi par la maîtrise d'ouvrage stipulant que l'entreprise a satisfait à cet engagement devra figurer au dossier des ouvrages exécutés. 1.5 PIECES A FOURNIR PAR L ENTREPRISE TITULAIRE DU PRESENT LOT Avant le commencement des travaux L entreprise remet à l approbation du Maître d œuvre les documents suivants, conformément au planning d exécution : Les plans de réservations et de percements, 13/70

14 Les fiches techniques précisant les caractéristiques exactes du matériel, les divers agréments (CSTB, etc.), ainsi que la justification de la sélection, P.V. coupe feu, etc. Les plannings d études, de commandes, d approvisionnements, Les plans détaillés de l installation (plans d atelier) Les schémas électriques et de régulation. Les plans des armoires électriques avec les vues des façades. Durant cette phase de l exécution, l entreprise présente les échantillons des matériels Avant la réception des travaux L entreprise devra fournir : Les plans et schémas des installations, conformes aux installations exécutées, Les schémas électriques dans les armoires correspondantes, Les nomenclatures de tout le matériel installé avec fiches techniques pv feu et indications de la provenance, Les carnets de résultats d essais, conformément au programme défini, compris Coprec. Les fiches comportent les valeurs résultant de l étude d exécution et celles résultant des relevés sur l installation, Les notices d entretien et de conduite des installations, avec les schémas renseignés (températures, pressions, débits, puissances, points de consigne, plages de réglage, etc). Les listes des pièces de rechange et matériel consommable, avec adresses de fournisseurs, numéros de téléphone, nom de la personne à contacter. Attestations visées par le Consuel pour les installations électriques du présent lot. PV de conformité éventuellement établi par ou à la demande des concessionnaires publics ou privés pour la fourniture des fluides. Liste des documents constituant le dossier. Le nombre d exemplaires et la nature des supports informatiques sont précisés dans les pièces administratives. 1.6 ECHANTILLONS / PRESENTATION DES MATERIELS L entreprise adjudicataire doit présenter un échantillonnage complet des matériaux utilisés. Les échantillons de toute nature seront soumis suffisamment tôt au Maître d'œuvre afin de laisser au Maître d'ouvrage un délai de réflexion de 15 jours, sans que cela retarde la livraison des matériaux ou des matériels prévus dans un délai de deux mois. Pour le matériel spécifique, l entrepreneur fournit pour chaque appareil, une documentation complète accompagnée des caractéristiques techniques et des procès-verbaux d essais en usine. Après accord du Maître de l'ouvrage et de l'équipe de Maîtrise d'œuvre, l'entreprise s'engagera à installer les matériels et équipements retenus. L emploi de matériaux, procédés, éléments ou équipements nouveaux est subordonné à l avis technique d organismes officiels tels que CSTB, etc. Les marques de fabricants désignées dans le présent CCTP sont données à titre indicatif. Cependant, la qualité, les caractéristiques et l aspect doivent correspondre au CCTP. En cas de litige entre le Maître d Œuvre et l entreprise, les marques et types de matériel indiqués lui sont imposés sans supplément de prix. 14/70

15 2 BASES DE CALCULS 2.1 GÉNÉRALITÉS Les bases et hypothèses suivantes ont été retenues pour conduire les études, les calculs et les dimensionnements des installations de chauffage, de ventilation et de plomberie sanitaire. 2.2 TEMPERATURES Les équipements décrits dans le présent document ont été dimensionnés pour les conditions de températures suivantes : Extérieure Température extérieure de base - 11 C Ambiantes en occupation Toutes salles +19 C, Ambiantes en inoccupation Réduit innocupation +12 C Réduit hors gel + 7 C 2.3 VENTILATION / RENOUVELLEMENT D'AIR Débits de ventilation Les débits mis en œuvre sont indiqués sur les plans Classes d étanchéité Les réseaux devront être exécutés avec les plus grands soins et devront se rapprocher à minima d une classe d étanchéité de type «B» Classe d étanchéité Pression d utilisation Coefficient d étanchéité K(*) A Jusqu à 500 PA B Jusqu à 1000 PA C Jusqu à 2000 PA D Jusqu à 2500 PA (*) Débit de fuite en m3/h = (Surface développée de réseau en m²) x K x (pression d utilisation en Pa). 0,65 Il est demandé au présent lot de réaliser des essais de perméabilité des réseaux. 15/70

16 2.4 RÉGIME D EAU DE CHAUFFAGE Circuit à température et vitesse variable radiateurs petite enfance : 60/40 C Circuit à température et vitesse variable radiateurs réunion : 80/60 C Circuit à température et vitesse variable plancher chauffant : 35/25 C Circuit à température constante ECS : 60/40 C Circuit à température constante Primaire : 80/XX C 16/70

17 3 DISPOSITIONS TECHNIQUES GÉNÉRALES 3.1 REGLES DE CALCUL ET DE DIMENSIONNEMENT DES ÉQUIPEMENTS Généralités L entreprise se conforme aux indications énumérées ci-après. Tout cas particulier sera soumis à l approbation. Les calculs doivent satisfaire simultanément aux critères de vitesse et de perte de charge qui suivent. Les appareils doivent être choisis de manière à éviter toutes anomalies de caractère mécanique. Le choix des appareils spécialisés en absorption acoustique, insonorisation et isolation vibratoire, doit nécessairement être assujetti à des spécifications strictement chiffrées et affaiblissements spectraux, pertes de charge, facteurs d absorption et atténuations vibratoires. Les notes de calculs sont à soumettre à l agrément du Maître d Œuvre Circuits hydrauliques de chauffage Les calculs doivent satisfaire simultanément aux critères de vitesse et de perte de charge qui suivent : La vitesse dans les canalisations ne devra pas dépasser 1,00 m/s Les pertes de charge linéaires sur les circuits défavorisés, n excèdent pas 15 mmce par mètre pour les débits supérieurs à 300 l/h et 10 mmce pour les débits inférieurs. Les excédents de pression dynamique sont absorbés par des organes de réglage. Les pompes sont équipées à leur raccordement aux tuyauteries de manchettes souples (cf. descriptif), Il est prévu l interposition de manchons souples entre conduites et colliers (ou supports), La dilatation des tuyauteries doit faire appel : à des bras de levier suffisants, à des dispositions constructives évitant les frottements et le bridage au niveau des parois. L espace libre entre tuyauteries et fourreaux est garni de matériaux souples M Ventilation / Traitement d air Centrales de traitement d air et ventilateurs Tous ces matériels seront prévus avec une suspension leur donnant une fréquence de résonance inférieure à 10 Hz. Au refoulement des ventilateurs, il doit être prévu une longueur droite suffisante correspondant à une valeur minimale de 1,5 fois le plus grand côté de la section de refoulement. Le raccordement à la gaine de départ doit comporter un divergent dont la pente ne doit pas excéder 15 %. Chaque ventilateur raccordé est équipé de manchettes souples de longueur suffisante et non tendue au montage. 17/70

18 Toutes les tuyauteries d alimentation des centrales sont désolidarisées. Le raccordement s effectue par flexibles ou manchettes antivibratiles. Les câbles électriques comportent une longueur suffisante avec une boucle et les chemins de câbles en tubes ne reposent pas sur les socles ni sur les machines Réseaux aérauliques Les calculs doivent satisfaire simultanément aux critères qui suivent : Bureaux, salles de classes, chambres, restaurant, halls, bureaux, salles de réunion : Vitesse inférieure ou égale à 5 m/s et perte de charge inférieure ou égale à 0,8 pascal/mètre. Cuisines, Locaux techniques, sanitaires : Vitesse inférieure ou égale à 8 m/s et perte de charge inférieure ou égale à 1 pascal/mètre. Les pertes de charge singulières doivent être particulièrement étudiées : Les coefficients de perte de charge doivent rester inférieurs à 0,2 dans le cas de coude, de transformation ou changement de direction, Les changements de section sont progressifs (angle inférieur à 15 ), Les accidents en amont ou en aval des coudes doivent dans la mesure du possible, se situer à une distance minimale de 5 diamètres (accidents tels que : dérivation, batterie de réchauffage, volet coupefeu, registres d équilibrage, etc.), Tous les coudes brusques sur les gaines flexibles sont à exclure. Les silencieux doivent être précédés d une longueur droite minimale de 5 fois le diamètre équivalent de la gaine, entre supports et gaines, il est prévu l interposition d un matériau souple pour éviter tout contact métal/métal. L étanchéité des gaines doit être particulièrement soignée afin d éviter les sifflements au droit des raccordements. L utilisation de ruban autocollant est à exclure (produit se décollant dans le temps). La géométrie du réseau d'extraction sera déterminée en fonction des types et du nombre de bouches d'extraction raccordées. Le calcul des pertes de charges, sera tel que dans les conditions extrêmes, la dépression entre le local et le conduit derrière la bouche la plus défavorisée, soit d'au moins 70 Pascals et au plus 140 Pascals, entre la pièce et le conduit derrière la bouche la plus favorisée. Tous les matériels devront être incombustibles (classement MO). Les supports sont pourvus de dispositifs antivibratiles. Les volets coupe-feu sont sélectionnés pour des vitesses de passage d air inférieures ou égales à 5 m/s Plomberie sanitaire Cas général Selon DTU règles de calcul. Les calculs doivent satisfaire simultanément aux critères qui suivent : Vitesse 1,00 m/s à 1,20 m/s en distribution intérieure et selon les coefficients de base des appareils imposés par le DTU, en respectant les diamètres imposés par le DTU. Vitesse 1,20 m/s à 1,50 m/s en distribution de colonne montante et gaine isolée. Vitesse 1,50 m/s à 1,80 m/s en distribution en sous-sol et après compteur principal Cas particulier des équipements de l office 18/70

19 Coefficient de simultanéité : selon DTU avec majoration par un coefficient de 1,50. En estimation, il sera prévu : Pour une attente Ø 15 un débit = 0,20 l/s Pour une attente Ø 20 un débit = 0,40 l/s Pour une attente Ø 26 un débit = 0,80 l/s Pression d eau à assurer La pression d eau à assurer au point le plus défavorisé sera de 1bar minimum en locaux techniques, alimentation chauffage et robinets de puisage. La pression d eau à assurer aux robinets des appareils sera comprise entre 1 et 3 bars. La pression d eau à assurer sur les équipements cuisine sera de 3 bars. La pression ne dépassera pas 3 bars aux points d utilisation. 3.2 CONTRAINTES ACOUSTIQUES / DISPOSITIONS A PRENDRE CONTRE LES NUISANCES Niveaux sonores Les installations de chauffage, de ventilation et de climatisation seront déterminées de manière à respecter : Les niveaux sonores admissibles dans les locaux. o Niveau sonores des équipements : 33 db dans la salle de repos et l infirmerie, 38dB dans les autres salles Les niveaux sonores dans les locaux techniques suivant la législation du travail. Les niveaux sonores transmis par voie aérienne et perçus à l extérieur des locaux habités en limite de propriété (conformément à la Norme NRA, décrets 95-20, 21 et 22), soit par rapport à l'ambiance : + 3 db(a) de nuit, (22 h 7 h) ; + 5 db(a) de jour Bruits transmis par conduction solide à travers les structures Les installations ne doivent pas transmettre aux parois et éléments des locaux, des vibrations supérieures en accélération à 2,5 cm/s2. Les bruits mécaniques déduits du fonctionnement des groupes de ventilations, installations de climatisation, pompes et de façon générale, toutes les machines tournantes, ainsi que les bruits d origine aérodynamique et hydrodynamique susceptibles de se développer dans les gaines et canalisations, doivent être coupés par isolation appropriée, de telle sorte qu ils soient totalement sans effet de masque sur les ambiances. Les bruits indiqués ci-dessus seront assimilés aux courbes NR de base, diminuées chacune de 5 db sur l ensemble du spectre. Tous points des locaux devront pratiquement se trouver confondus au niveau accélérométrique de fond, mesurés, toutes autres installations arrêtées. Tolérance : 5 db sur la lecture de la chaîne en mesure accélérométrique. Critère de limite en perception tactile : vitesse vibratoire correspondante inférieure ou égale à 0,16 cm/seconde, selon spécification du V.D.I. 205a (à utiliser en cas de bruit de fond inférieur à cette limite). 19/70

20 20/70

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pôle de Coordination Avenue Borgnis Desbordes 56000 VANNES Tél. 02.97.40.22.86 Fax. 02.97.40.22.87 Dossier n V2001515 Rénovation complète d'une maison 32 rue d'ambon 56750 DAMGAN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES

C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES 1/13 Maître d Ouvrage : Le village 26 380 PEYRINS ETENSION ET AMENAGEMENT DE L ECOLE MATERNELLE DCE LOT N 06 Plomberie - Sanitaire C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P )

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P ) Maître d Ouvrage COMMUNE DE SAINT ETIENNE DE CROSSEY 134 Rue de la Mairie 38960 SAINT ETIENNE DE CROSSEY Tél : 04 76 06 00 11 - Fax : 04 76 06 00 73 Mise en accessibilité des toilettes publiques et d une

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

Quantité proposée TOTAL.

Quantité proposée TOTAL. CCTP Mars 2015 - Page 2/12 1 - DESCRIPTION D PROJET Pour mémoire PM 0,00 TOTAL DESCRIPTION D PROJET 0,00 Euros HT 2 - INTERVENTIONS PREALABLES 21 - Principe général Pour mémoire PM 0,00 PRINCIPE GENERAL

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du CODRAY 32, rue du Gord 28630 LE CODRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE CODRAY LOT N 10

Plus en détail

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception Les réseaux bouclés Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception 91/204 La distribution d eau chaude sanitaire Bouclage

Plus en détail

DCE Mai 2012 CCTP/DPF. Lot 09b) : ISOLATION

DCE Mai 2012 CCTP/DPF. Lot 09b) : ISOLATION Maître d ouvrage COMMUNAUTE DES COMMUNES DU PAYS DE ROUGEMONT CONSTRUCTION D UN POLE MEDICAL ET SOCIAL A ROUGEMONT DCE Mai 2012 CCTP/DPF Lot 09b) : ISOLATION SOMMAIRE A. GENERALITES Page 2 1. PRESENTATION

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE

LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE EXTENSION DE 2 CLASSES + PREAU - ÉCOLE THIMERT-GATELLES DCE janv 2011 Lot 7/1 LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE : L'entreprise établira son offre en 2 parties distinctes : 1 Tranche ferme : Préau :

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE N Désignation U Qté Prix Unitaire Montant HT 08 LOT CHAUFFAGE GAZ VENTILATION 08.1 OBJET 08.2 GENERALITE 08.2.5 Renseignements et documents à fournir : DOSSIER D'EXECUTION et DES OUVRAGES EXECUTES 08.2.5.2

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE Foyer communal Maitre d Ouvrage Mairie de Selommes Bureau d études Adresse BSE 10 Rue Henry Dunant 45140 INGRE Tel 02.38.70.87.00 Préambule Dans le cadre

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 10 pages format A3 numérotées de 1/10 à 10/10 Session EP1 2012

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q.

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q. Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET Maître d'oeuvre : D. BEURET & V. RATEL 2, Rue des Rochettes 39000 LONS LE SAUNIER Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES

Plus en détail

REFECTION DES FAUX PLAFONDS ET DES LUMINAIRES DE L ECOLE MATERNELLE

REFECTION DES FAUX PLAFONDS ET DES LUMINAIRES DE L ECOLE MATERNELLE Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/6 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître de l ouvrage Mairie de ST PIERRE LA PALUD Place de la Mairie 69210 REFECTION DES FAUX PLAFONDS ET DES LUMINAIRES

Plus en détail

LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS

LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS Roger Cadiergues MémoCad ma04.a LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS SOMMAIRE MA02.1. Le cadre juridique général MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe : textes officiels

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 06 REVETEMENTS DE SOLS SOUPLES ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture

Plus en détail

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur en logement > pompes à chaleur 113 Fonctionnement air/eau réversible Puissance De 6 à 24 kw Technologie Inverter Modulation de 30 à 140 % Gaz frigorifique R410 a Arcoa 2 Pompe à chaleur monobloc inverter

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE Les prestations dues par l Entrepreneur du présent lot suivent strictement les prescriptions énoncées dans le présent lot. Ci-après toutes fournitures et ouvrages

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maitre d Ouvrage : Lycée Ella Fitzgerald 4, route départementale 502 69 560 Saint Romain en Gal Maître d'œuvre : Z.A des Lats 14 A, rue du Pont d Arthaud 69 510 Messimy Remplacement d une chaudière gaz

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail

Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65)

Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65) Atelier Etudes Charpentes 5, rue Marcel LAMARQUE 65600 SEMEAC Tél. : 05.62.37.19.13 Fax : 05.62.53.16.81 e.mail : aecexpertises65@aol.com Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65) C.C.T.P. LOT 04 :

Plus en détail

THERMACOME / VIVRACOME

THERMACOME / VIVRACOME THERMACOME / VIVRACOME Planchers chauffants hydrauliques Descriptifs - Types DBAT 05/2005 267 F - Réf. ACOME : 991197-1 - Plancher chauffant et rafraîchissant THERMACOME avec dalles d'isolation à plots

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Réhabilitation Energétique de 89 logements ANCENIS Résidence «Les Capucines»

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Réhabilitation Energétique de 89 logements ANCENIS Résidence «Les Capucines» Société Anonyme d HLM à Conseil d Administration 138Boulevard Des Deux Croix BP 83209 49 017 ANGERS Cedex 02 Téléphone 02 41 33 75 90 Télécopie 02 41 33 73 98 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2

Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2 Mise aux normes PMR de la zone publique CCTP DCE - 1 SOMMAIRE 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES... 2 1.1 GENERALITES... 2 1.1.1 OBJET... 2 1.1.2 BASE DE CALCULS NORMES ET REGLEMENTS... 2 1.1.3 CONTROLES ET ESSAIS...

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES 11.1 PRESCRIPTIONS GENERALES 11.1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE

Plus en détail

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012)

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012) Sommaire des mises à jour Mise à jour du processus d attribution...3 Mise à jour de la surface de référence pour les calculs thermiques en construction...3 Mise à jour pour tous système...4 Mise à jour

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté de communes

Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté de communes MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX SERVICE TECHNIQUE Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) POUVOIR ADJUDICATEUR:

Plus en détail

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Devis Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Plus en détail

sarl au capital de 10000 80 ave du Général de Gaulle, 91170 Viry Chatillon T : 01 69 12 72 19 - F : 01 69 12 72 13 Viry Chatillon, le 21 Mars 2008

sarl au capital de 10000 80 ave du Général de Gaulle, 91170 Viry Chatillon T : 01 69 12 72 19 - F : 01 69 12 72 13 Viry Chatillon, le 21 Mars 2008 sarl au capital de 10000 80 ave du Général de Gaulle, 91170 Viry Chatillon T : 01 69 12 72 19 - F : 01 69 12 72 13 Viry Chatillon, le 21 Mars 2008 Affaire : Immeuble, Paris La Défense Remplacement de la

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION TRAITEMENT D AIRD ET VENTILATION D1 Sommaire Section 7 Traitement d air d et ventilation Articles CH 28 à CH 43 - CH 28 - Définitions - CH 29 à CH 40 Sous-section section 1 : Ventilation de confort - CH

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS 37 Rue Félix Baillif BP 13 97432 Saint-Pierre Tél : 02 62 55 19 30 Fax : 02 62 55 19 40 Adresse électronique : gestion.9741346v@ac-reunion.fr ------------------- DOSSIER DE CONSULTATION

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT 1 GRO - Page n 1 / 7 LOT N 1 - GROS-ŒUVRE Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II - DEVIS

Plus en détail

Q 47 A / Q 751. RÉNOVATION INTÉRIEURE EX- TÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24).

Q 47 A / Q 751. RÉNOVATION INTÉRIEURE EX- TÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Q 47 A / Q 751. RÉNOVATION INTÉRIEURE EX- TÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Maîtrise d'ouvrage : QUICK INVEST FRANCE SAS 50 avenue du Pdt Wilson Parc des Portes de Paris - bâtiment 123 93214

Plus en détail

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage.

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. 1 Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. Documents de référence. 1 D.T.U applicables au présent lot. D.T.U n 60.1 Pour les travaux de plomberie et sanitaire. D.T.U n 60.2 pour les évacuations des E.U

Plus en détail

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES 1 I MODALITES DU MARCHE 1.1. PREAMBULE Le présent document a pour but de définir les travaux nécessaires au REMPLACEMENT de la CHAUDIERE du Centre de Formation

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Ville de Bihorel. Cuisine centrale René COTY. Modification du réseau d'eau chaude sanitaire

Ville de Bihorel. Cuisine centrale René COTY. Modification du réseau d'eau chaude sanitaire Cuisine centrale René COTY CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot unique plomberie Maîtrise d ouvrage Ville de Bihorel 48, rue d'etancourt 76 420 Bihorel Tél. : 02.35.59.56.25 Fax : 02.35.59.56.59

Plus en détail

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015 MAÎTRE D OUVRAGE : MAIRIE DU MONÊTIER LES BAINS PLACE NOVALESE - 05 220 LE MONETIER LES BAINS Téléphone : 04 92 24 40 04 - Télécopie : 04 92 24 52 18 monetier@monetier.com APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.)

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.) Vesoul, le 04 juillet 2012 OPH DE HAUTE SAONE 26 RUE FLEURIER 70000 VESOUL --------------------------------------------------- OPERATION --------------------------------------------------- RENOVATION DE

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Remplacement des chaudières pour la Mairie, l école Roger Salengro et le Gymnase Raymond Joly, ainsi que le remplacement du générateur d air chaud au gymnase

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.070/FG/CP Suivant

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

Travaux du 1 er étage de l agence LOGEHAB

Travaux du 1 er étage de l agence LOGEHAB Travaux du 1 er étage de l agence LOGEHAB 18 Rue BLATIN 63000 - CLERMONT-FERRAND MAITRE D OUVRAGE MAITRE D OEUVRE LOGEHAB LOGEHAB Patrimoine CLERMONT-FERRAND 18 rue BLATIN 18 rue BLATIN 63000 CLERMONT-FERRAND

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ECOLE EMILE GERBAULT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 22 MARS 2010 DIRECTION DES BÂTIMENTS 6 place François Mitterrand Tél : 02 47 45.85.85 37270 MONTLOUIS SUR LOIRE Fax : 02 47 45.15.74 CHAUFFAGE

Plus en détail

Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge

Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 363 32008 AUCH Cédex 8 Marché de fourniture et d installation de matériels de restauration, et de travaux de cloisonnement du local plonge ANNEXE 1 AU CCTP

Plus en détail

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES NATURE DES TRAVAUX: Démolition de la salle des fêtes Affaire N : 1129 Maître d'ouvrage : Mairie de Sainte-Marie-de-Ré 32, rue de la République 17740 Sainte-Marie-de-Ré SALLE D'ANTIOCHE DEMOLITION DE LA

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 12 CLIMATISATION - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX - Tél.

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Commune de Brignoles. Service des Travaux neufs

Commune de Brignoles. Service des Travaux neufs Commune de Brignoles Service des Travaux neufs MARCHE A PROCEDURE ADAPTE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 14/10/2011 1 SOMMAIRE 1 GENERALITES... 3 1.1 OBJET DU MARCHE... 3 1.2 INTERVENANTS...

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Procédure adaptée

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Procédure adaptée MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure adaptée (CCTP) LOT N 3 - ELECTRICITE - CHAUFFAGE - VMC Maître d'ouvrage 151 Rue de la Gare 76270 SAINT SAIRE Tél. 02 32 97 07 80 - Fax. 02 32 97 48 12 Représentant le

Plus en détail

LOT N 08bis ISOLATION SOUS TOITURE SOMMAIRE

LOT N 08bis ISOLATION SOUS TOITURE SOMMAIRE LOT N 08bis ISOLATION SOUS TOITURE SOMMAIRE 1. PRESCRIPTIONS GENERALES...2 1.1 OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES...2 1.2 TYPE DE MARCHE...2 1.3 PIECES A FOURNIR PAR L ENTREPRISE TITULAIRE

Plus en détail

CCTP SAEM LES SAISIES VILLAGE TOURISME AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES. Lot N 03 CHAPES LES SAISIES - -

CCTP SAEM LES SAISIES VILLAGE TOURISME AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES. Lot N 03 CHAPES LES SAISIES - - 316 avenue des Jeux Olympiques 73620 LES SAISIES AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES LES SAISIES - - CCTP ECONOMISTE : Didier BOULANGER Portable : 06 62 37 63 50 - Email : didierboulanger@outlookfr Ensemble

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 C.C.T.P Lot n 4 : PEINTURE Page 1 SOMMAIRE 1. GENERALITES : 1.1 Présentation du projet 1.2 Présentation de l offre 1.3 Connaissance des lieux 1.4 Documents

Plus en détail