RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES"

Transcription

1 RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES

2 La conception d un forage est une étape essentielle si l on souhaite optimiser son outil de production d eau souterraine. Vous trouverez ci-après quelques conseils sur le choix et la qualité des équipements qui doivent être mis en œuvre. 1) Comment évaluer l efficacité d un forage d eau : L efficacité d un forage d eau peut se mesurer en termes de pertes de charge, calculées à partir d un pompage par paliers de débit. Elles sont de deux types : pertes de charge linéaires liées à l écoulement de l eau dans l aquifère (nommées BQ avec Q le débit) ; pertes de charge quadratiques liées à l écoulement de l eau au travers du massif filtrant et des crépines (nommées CQ² avec Q le débit). En pompage, le rabattement du niveau de l eau dans le forage se calcule ainsi : Rabattement (m) = BQ + CQ² Ci-dessous, nous comparons l impact des pertes de charge sur le rabattement dans un forage. Ainsi, dans un forage mal conçu, ou colmaté, les pertes de charge quadratiques augmentent considérablement. Le débit d exploitation se retrouve donc réduit, et les coûts de production (consommation électrique notamment) augmentent.

3 La vitesse d entrée de l eau dans les crépines doit être la plus faible possible pour : se rapprocher du régime laminaire en pompage ; et ainsi limiter les pertes de charge quadratiques dans le forage ; limiter la vitesse de colmatage des crépines ; empêcher l entrainement des fines ; réduire les coûts de production et de maintenance. Johnson recommande une vitesse d entrée de l eau inférieure à 3 cm/s. 2) Zone de captage - les crépines : le diamètre des crépines est défini en fonction : du diamètre des équipements de pompage et monitoring s ils sont descendus dans l aquifère ; de la vitesse ascensionnelle de l eau qui doit être inférieure à 1,5 m/s pour rester en régime laminaire ; le slot est défini en fonction : de la granulométrie de l aquifère en cas de forage auto développé. Le slot retient alors 40% à 50% au moins de la formation : de la granulométrie de massif filtrant dans le cas d un massif additionnel. Le slot doit retenir au moins 90% du gravier :

4 La construction de la crépine à fil enroulé est définie en fonction des contraintes mécaniques : contraintes verticales liées au poids des équipements et aux frottements du gravier dans l espace annulaire qui influent sur le nombre et la taille des génératrices ; contraintes horizontales liées notamment aux formations géologiques (collapse) qui influent sur le dimensionnement du fil. Pour information, nous disposons d une dizaine de fils pour l application forage. Une pression comprise entre 0,8 et 1 bar / 10 m de profondeur est recommandée pour le calcul du collapse. Pour chaque projet de forage, il est nécessaire d adapter le nombre et la taille des génératrices ainsi que la taille du fil, en considérant le contexte géologique, la profondeur d installation et la longueur totale d équipement. Calcul de la vitesse d entrée pour une crépine Johnson : 1) Ouverture = (slot / (slot + largeur du fil)) x 100 = % 2) Surface d échange = (dia ext) x x long totale crépine x ouverture = m² 3) Vitesse d entrée = débit / surface d échange = cm/s Exemple : slot = 0,7 mm largeur du fil = 2,5 mm longueur des crépines = 20 m Débit = 50 m 3 /h diamètre 219 mm 1) Ouverture = (0,7 / (0,7 + 2,5)) x 100 = 21,8% 2) Surface d échange = 0,219 x x 20 x 0,218 = 3 m² 3) Vitesse d entrée = (50 / 3) / 36 = 0,46 cm/s Nota : la longueur totale des crépines correspond en réalité à la hauteur totale de l aquifère productif. Un aquifère n est pas toujours productif sur toute son épaisseur. Pour la définir, il est indispensable de réaliser une diagraphie permettant d identifier les zones de production (micro-moulinet).

5 Quelques conseils : placer une pompe directement dans les crépines peut générer des vitesses excessives au regard de la pompe. Il est conseillé de placer la pompe dans un tube (chambre de pompage) pour éviter un flux direct ; un tube de sédimentation (2 à 3 m) doit être placé au fond de l ouvrage, fermé à sa base par un plaque soudée, qui recueillera la sédimentation des fines au cours de la phase exploitation ; lors de sa mise en œuvre, la colonne de captage doit descendre librement dans le trou de forage. Dans le cas contraire, la colonne est démontée et un contrôle de trou doit être opéré ; le largage d une crépine est une opération délicate. Pour limiter les risques de torsion, il est conseillé de déverrouiller la baïonnette ou dévisser le raccord gauche (de préférence à coulisse) manuellement. Dans le cas d une crépine Johnson, un minimum de 10 à 12 m de tubes d extension gravillonnés à l extrados permettra de limiter le risque de torsion (augmentation du frottement tube / gravier) ; éviter de poser une crépine Johnson au fond du forage. La crépine est suspendue pendant l opération de gravillonnage. 3) Massif filtrant / centrage pour aquifères sableux : de la qualité du massif filtrant dépendront : la qualité de la filtration de l aquifère (pour les sables) ; des performances vis-à-vis des pertes de charge. Pour cela nous recommandons : un gravier propre et siliceux au moins à 90% pour limiter les risques de dissolution ; les grains doivent être arrondis pour diminuer les pertes de charge (circulation libre entre les grains) et augmenter le pouvoir de filtration ; un déversement du gravier depuis la surface est fortement déconseillé (problème de création de ponts et classement des grains) ;

6 la mise en place doit être effectuée au travers de cannes d injection (descendues au moins jusqu au sommet de l aquifère), ou sous pression en circulation inverse pour les forages plus profonds ; une réserve de gravier est indispensable au dessus des crépines ; les crépines sont centrées dans le forage au moyen de centreurs à lames semi-rigides (4 à 6 lames en fonction du diamètre), pour obtenir une épaisseur de filtre homogène qui jouera son rôle de filtre. Les centreurs sont installés tous les 6 à 12 m ;

7 l espace annulaire doit être au moins de 2 à 4 en fonction des caractéristiques de l aquifère ; la granulométrie du massif filtrant est définie en fonction de la granulométrie des sables ; 4) Les tubes pleins : Ils doivent être conçus pour résister mécaniquement aux pressions qui lui seront appliquées une fois mis en place dans le forage. La résistance à la traction doit subvenir aux pressions verticales, et la résistance au collapse doit répondre aux pressions horizontales (liées à la pression hydrostatique, aux couches géologiques, au ciment, au gravier...). Le diamètre des tubes est plutôt fonction du débit d exploitation (diamètre de la pompe), et son épaisseur de la profondeur d installation et de la méthode de cimentation le cas échéant. En général, c est au moment de la cimentation que les contraintes mécaniques sont les plus importantes. Il est donc nécessaire de les connaître pour éviter les risques de collapse (écrasement horizontal). Le schéma ci-dessous compare le calcul de la pression liée au laitier de ciment pendant une opération de cimentation, avec à gauche, un niveau de boue qui remonte jusqu à la surface, et à droite, un niveau de boue situé à 50 m de profondeur. Dans le premier cas, la pression exercée par le laitier de ciment à 100 m de profondeur est de 8 bars, alors qu il est de 13 bars dans le second cas de figure. La cimentation : calcul du collapse Densité du laitier= 1,8 Densité boue= 1 50 m 100 m 100 m Collapse = (100 m x 1,8) (100 m x 1) Collapse = 8 bars 10 Collapse = (100 m x 1,8) (50 m x 1) 10 Collapse = 13 bars 2008 All rights reserved to Johnson Screens (Europe) Pty Ltd. No information contained in the presentation is allowed to be copied without the approval of Johnson screens (Europe) Pty Ltd. Cet exemple montre qu un tube dimensionné pour le cas de gauche n est pas nécessairement compatible avec le cas de droite.

8 Doivent être intégrés dans le calcul du collapse d un tube : les tolérances de fabrication des tubes notamment sur l épaisseur, l ovalisation, la rectitude, les soudures ; un coefficient de sécurité fonction de la méthode de cimentation, densité du laitier, pression d injection, contexte géologique ; Parmi les modes de fabrication des tubes les plus connus nous évoquons : les tubes soudés longs (en général en 6 m) pour les diamètres standards. Ils sont fabriqués selon différentes normes (ASTM, EN ) influant sur la qualité de finition (soudure, métallurgie) et les tolérances. Ceci affectera la résistance à la corrosion du tube et sa durée de vie ; les tubes assemblés à partir de court-bouts de 1 à 3 m, pour les diamètres non standards et/ou faible quantité. 5) Comment réduire les risques de collapse? sur des tubes pleins : bien définir l épaisseur des tubes, y compris le coefficient de sécurité ; adapter la méthode de cimentation ; contrôler la densité, la pression d injection du laitier de ciment, et la remontée dans l espace annulaire ; bien centrer le tube pour éviter les contraintes anisotropes du laitier de ciment dans l espace annulaire. sur une crépine les contraintes les plus importantes sont appliquées au noment : de la mise en place du massif filtrant dans l espace annulaire. Il est conseillé d injecter le gravier lentement, et d éviter tout mouvement brusque (tassement) de gravier autour des crépines (cas d un mauvais placement) ; de la mise en eau claire et du développement. Il est recommandé de commencer le développement à un débit faible, puis d augmenter régulièrement ; Il est fortement recommandé de ne jamais vider complètement les crépines pendant ces deux phases (gravillonnage et développement).

9 6) Comment limiter les risques de corrosion? Au moment de la conception d un forage, il est possible d optimiser les caractéristiques des équipements afin de préserver leurs qualités dans le temps, et notamment face aux risques de corrosion. Dans ce cadre : la matière (nuance d inox, duplex ) peut être sélectionnée en fonction des caractéristiques de l eau (avec une analyse d eau représentative) ; le grade L (low carbon) doit être privilégié (304 L à la place du 304, ou 316L / 316) ; le dimensionnement mécanique doit être en cohérence avec les contraintes appliquées et la profondeur du forage. Une attention particulière sera portée sur la qualité des soudures ; les équipements doivent être décapés et passivés (après soudage) pour recréer le film de passivation protection de l inox ; Avant traitement Après traitement

10 limiter les soudures sur chantier, sinon les effectuer avec un inertage gaz ; l état de surface doit être préservé des rayures, des piquages et des contaminations extérieures (ex : poussières d oxyde) ; les tubes soudés longs doivent avoir une finition hypertrempe (recuit) ; éviter tout contact direct entre l acier noir et l inox en utilisant des centreurs diélectriques ; 7) Comment limiter les risques de colmatage des crépines? Il existe trois principaux types de colmatage : physique : développement incomplet, cake, migration de silts et argiles ; chimique : précipitations minérales biologique avec les biofilms. Exemples de colmatage des crépines Il est possible de limiter la vitesse de colmatage des crépines : en désinfectant tout le matériel de forage, les équipements et le massif filtrant, au moment de la création du forage ;

11 en cours d exploitation : en réduisant la vitesse d entrée de l eau dans les crépines ; en pompant en régime constant autant que possible ; avec un suivi des performances du forage (débit, rabattement ) ; avec une maintenance régulière et de qualité (inspection vidéo, pompage d essai, brossage, traitement ) ; Sébastien BART Hydrogéologue Responsable commercial Tel :

Le choix entre les différentes possibilités se faisant en fonction du prix, les éléments à prendre en compte sont : - prix du forage - installation

Le choix entre les différentes possibilités se faisant en fonction du prix, les éléments à prendre en compte sont : - prix du forage - installation Le choix entre les différentes possibilités se faisant en fonction du prix, les éléments à prendre en compte sont : - prix du forage - installation du massif de gravier - tubage (plein + crépine) - pompe

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation

Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation La cimentation d un tubage dans un forage est une opération capitale pour la préservation de la qualité des eaux souterraines

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN ET PRELEVEMENT D EAU SOUTERRAINE

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN ET PRELEVEMENT D EAU SOUTERRAINE REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7 S.P.A.N.C. Schémas de principe et de fonctionnement des différents dispositifs SOMMAIRE Schémas de principe et de fonctionnement A / Définition des filières d assainissement p 3 B / Fosse toutes eaux p

Plus en détail

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen Injections de structures en béton Ing. Tom Verhaegen Chef de Service RONVEAUX Rénovation CINEY Afdelingshoofd RONVEAUX Renovatie BRUGGE www.ronveaux.com et quand même LE BETON PEUT FISSURER Presque inévitable

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

DOSSIER ASSAINISSEMENT AUTONOME

DOSSIER ASSAINISSEMENT AUTONOME DOSSIER ASSAINISSEMENT AUTONOME NORMES COMPOSITION D UNE INSTALLATION AUTONOME DISTANCE ET PENTE LA FOSSE TOUTES EAUX EPANDAGE LA VENTILATION ENTRETIEN 1 1 NORMES Les installations d assainissement autonome

Plus en détail

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes Demande de permis exclusif d exploitation géothermique (PEX) Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes au titre de la Géothermie Basse Température

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

Tableau 5 : Tableau de l'inventaire des matériels et matériaux pour le gaz conventionnel

Tableau 5 : Tableau de l'inventaire des matériels et matériaux pour le gaz conventionnel Tableau 5 : Tableau de l'inventaire des matériels et matériaux pour le gaz conventionnel Etapes Préparation du site Aménagement du site Estimation de la quantité de biomasse végétale humide retirée Géomembrane

Plus en détail

omécanicien de Maintenance Industrielle

omécanicien de Maintenance Industrielle AT1_SQ7_Fluides hydraulique Electromécani omécanicien cien(ne) de Maintenance Industrielle Notice Technique : Fluides hydraulique Centre de formation de : Foulayronnes Gagnez en compétences Version AFPA

Plus en détail

Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne

Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne Fuite Pipeline Hydrocarbures Corrosion Pollution LES INSTALLATIONS CONCERNÉES Le site : La raffinerie de Rhénanie est un

Plus en détail

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes Demande de permis exclusif d exploitation géothermique (PEX) Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes au titre de la Géothermie Basse Température

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Guide de soudage. Kest-Lock

Guide de soudage. Kest-Lock Guide de soudage Kest-Lock Copyright Kest Technology 2007 All rights reserved. Instruction is subject to change without notice. Edition: KEST-KLDS-2007-02 Guide de soudage Kest-Lock Page 2 1. Introduction

Plus en détail

LES ESSAIS PORCHET. Christophe LACHERE Responsable d agence - FONDASOL INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE

LES ESSAIS PORCHET. Christophe LACHERE Responsable d agence - FONDASOL INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE LES ESSAIS PORCHET Christophe LACHERE Responsable d agence - FONDASOL INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 15 Novembre 2012 ESSAI PORCHET ESSAI DE PERMEABILITE A CHARGE CONSTANTE

Plus en détail

Prescriptions de Mise en Oeuvre

Prescriptions de Mise en Oeuvre PMEO module de stockage d'eau pluviale ble ôla ntr Co le ab pil Em M Bassins de rétention le lab u od / d'infiltration - Puits perdus - Réserves incendie Prescriptions de Mise en Oeuvre Fabriqué en France

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Géomembranes Préparation du support

Géomembranes Préparation du support Géomembranes Préparation du support Édition septembre 2005 Éléments de conception 2/3 Sommaire 1. Pente des talus 3 2. Compactage 3 3. Structure support 3 4. Drainage 4 5. Lestage 7 2 Guide de pose géomembranes

Plus en détail

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH PRESENTATION Le réservoir souterrain horizontal, type ECODEPUR, modèle RSH est fabriqué en Polyéthylène Linéaire avec additif anti-uv, par système de rotomoulage,

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

Compteur de cycles. Instructions de montage et d utilisation. Pompes tous fluides et lixiviats

Compteur de cycles. Instructions de montage et d utilisation. Pompes tous fluides et lixiviats Pompes tous fluides et lixiviats Instructions de montage et d utilisation PLM EQUIPEMENTS Z.I. des Lats 22B chemin des Lats - 69510 MESSIMY T. 04 78 45 69 00 F. 04 78 45 70 08 Introduction Les compteurs

Plus en détail

Les Protections Collectives

Les Protections Collectives Les Protections Collectives Le risque d intoxication 4 voies de pénétration des toxiques dans l organisme. Voie pulmonaire : inhalation. Voie oculaire : projection. Voie cutanée : contact avec la peau.

Plus en détail

climatisation Inoha 2D

climatisation Inoha 2D climatisation Inoha 2D FTE 601 002 A Février 2011 Inoha poutre climatique active fermée encastrée Construction / composition Avantages Maîtrise parfaite des veines d air : 2 types de buses pour un fonctionnement

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

Travaux de groupes - déroulement de la séance

Travaux de groupes - déroulement de la séance /8 La durée préconisée est de 3 h soit deux séances d 1h30 Les élèves sont répartis par thèmes de travail sur 8 groupes. Chaque groupe de travail dispose d un diaporama, d une fiche de travail relative

Plus en détail

DRAINAGE 612 SYSTÈME COMPOSITE DE DRAINAGE AVEC GRILLE EN PEHD AVANTAGES

DRAINAGE 612 SYSTÈME COMPOSITE DE DRAINAGE AVEC GRILLE EN PEHD AVANTAGES EC MD F-10/12 DRAINAGE DRAINAGE 612 SYSTÈME COMPOSITE DE DRAINAGE AVEC GRILLE EN PEHD AVANTAGES Pouvoir drainant important même sous fortes charges Installation facile par tout temps Haute résistance à

Plus en détail

Les 2 produits se découpent facilement au cutter. La découpe ne génère pas de poussières et permet de garder un chantier propre.

Les 2 produits se découpent facilement au cutter. La découpe ne génère pas de poussières et permet de garder un chantier propre. GÉNÉRALITÉS DE POSE La pose en toiture par l extérieur nécessite uniquement : - La pose du TRISO HYBRID - La pose du BOOST R HYBRID Découpe facile Les 2 produits se découpent facilement au cutter. La découpe

Plus en détail

Instructions de montage Color plaque Acrovyn 4000

Instructions de montage Color plaque Acrovyn 4000 STOCKAGE Dès réception : déballer et stocker les plaques à plat dans un local ventilé et tempéré (+18 C). Une journée avant la pose, l ensemble des matériaux doit être entreposé dans les locaux à équiper

Plus en détail

Etape n 1 étude du besoin.

Etape n 1 étude du besoin. L objet mystère Les enfants posent des questions fermées. L enseignant répond par OUI ou NON. Jusqu à ce que les élèves trouvent le sablier. Alors on peut observer plusieurs sabliers verbaliser sur sa

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif. Document à retourner au

Plus en détail

TECHNIQUES PARTICULIERES

TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE BEAUCENS OBJET DU MARCHE : Mise en place de 2 CITERNES INCENDIE ENTERREES de 60 m³ chacune. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d oeuvre : Commune de BEAUCENS 4 rue des Arailhès

Plus en détail

D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Le présent formulaire est nécessaire à l instruction de tout projet de création ou de réhabilitation d un dispositif d assainissement non collectif. Il est à renseigner par le propriétaire de l installation,

Plus en détail

(bicarbonates ) et CO 3

(bicarbonates ) et CO 3 2/ Les eaux gazeuses LE SYSTÈME CARBONATE est l'ensemble formé par trois types de composés chimiques, qui sont : - dans l'atmosphère : le gaz carbonique (CO2) ; - dans l'eau : les composés de l'acide carbonique

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER 4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER L utilisation de filtres à sable pour traiter des eaux usées domestiques est connue depuis très longtemps; elle était déjà pratiquée dans le Massachusetts vers la fin des

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE L énergie d un leader Sommaire - Choix de l emplacement de la citerne 3 - Fosse de pose de la citerne 4 - Mise en place de la citerne 5 Pose de la citerne Remblayage

Plus en détail

Mode d emploi Station filtrante de remplissage (cyclone)

Mode d emploi Station filtrante de remplissage (cyclone) Station filtrante de remplissage (cyclone) Fabricant: deconta GmbH Im Geer 20, 46419 Isselburg Type No.: 406 No. de série:... Table des matières auf Seite 1 Consignes de sécurité fondamentales 3 2 Description

Plus en détail

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement

Plus en détail

Vue d intérieur de la citerne prêt à l emploi. Combinaison aérateurs à jet échangeur de chaleur dans une citerne en acier inoxydable

Vue d intérieur de la citerne prêt à l emploi. Combinaison aérateurs à jet échangeur de chaleur dans une citerne en acier inoxydable La technique de l'aération à jet a été mise en oeuvre il y a plus de 100 ans, pour faciliter le contact entre l'eau et l'air et pour le mélange. C'est surtout ces dernières décennies que cette technique

Plus en détail

SOUDURE S.O.A. Alain Morissonnaud

SOUDURE S.O.A. Alain Morissonnaud SOUDURE S.O.A. Alain Morissonnaud 2010 1 Définition La soudure peut être de deux natures : assemblage autogène ou assemblage hétérogène. L assemblage autogène est un procédé qui permet par fusion d assembler

Plus en détail

Exercices de 5 ème Chapitre 8 Volumes Énoncés. 3. Quelle est la nature des faces latérales de ce solide et la nature de leur représentation?

Exercices de 5 ème Chapitre 8 Volumes Énoncés. 3. Quelle est la nature des faces latérales de ce solide et la nature de leur représentation? Énoncés Exercice 1 1. Quel est la nature précise du solide représenté ci-contre? Compléter sa perspective cavalière. 2. Donner le nombre de sommets, d'arêtes et de faces de ce solide. 3. Quelle est la

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Notice d instruction. 1 Table des matières. 2 Introduction 2 2.1 Utilisation de la pompe 2 2.2 Domaine d application 2 2.3 Usage déconseillé 2

Notice d instruction. 1 Table des matières. 2 Introduction 2 2.1 Utilisation de la pompe 2 2.2 Domaine d application 2 2.3 Usage déconseillé 2 Notice d instruction 1 Table des matières 2 Introduction 2 2.1 Utilisation de la pompe 2 2.2 Domaine d application 2 2.3 Usage déconseillé 2 3 Sécurité 2 4 Transport et stockage 2 4.1 Levage 2 4.2 Stockage

Plus en détail

BARRIÈRE La Beethoven

BARRIÈRE La Beethoven BARRIÈRE La Beethoven ESTHETISME PRÉSERVÉ TRANSPARENTE ET DÉMONTABLE SÉCURITÉ D après les dernières enquêtes, une piscine sur deux n est toujours pas sécurisée. Il est important de rappeler à vos clients

Plus en détail

I Introduction à l ultrafiltration sur membranes

I Introduction à l ultrafiltration sur membranes I Introduction à l ultrafiltration sur membranes I.1 L Ultrafiltration sur membranes : une révolution pour le traitement de l eau L ultrafiltration a été développée dans les années 70 pour le traitement

Plus en détail

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est.

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est. CORPS MORTS PRINCIPES DE FABRICATION DES CORPS MORTS Il est essentiel que le DCP soit retenu par un corps mort massif et bien conçu. Les ancres du commerce sont en général trop coûteuses. Il est possible

Plus en détail

Tegra 600 Wavin Belgium

Tegra 600 Wavin Belgium Guide d installation Tegra 600 Ces instructions n ont pas pour but de remplacer les règles d installation telles qu indiquées dans la norme EN 1610. En tous cas, les conditions mentionnées dans la EN 1610

Plus en détail

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches 3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches Cette fiche permet à l élèves de développer plusieurs connaissances et compétences du socle commun au palier 3. Parmi celles-ci, les principales sont :

Plus en détail

Fiche technique Interfilt Installations de filtration Filtres par gravité automatiques en PE-HD Série SK

Fiche technique Interfilt Installations de filtration Filtres par gravité automatiques en PE-HD Série SK Fiche technique Interfilt en PE-HD ProMinent Réf.: 987758 ProMinent Dosiertechnik GmbH 69123 Heidelberg Germany TM IT 002 06/04 F Interfilt Filtration avec le filtre par gravité automatique (SK) Quels

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Catalogue 2 Les chauffe-eau solaires Itho Daalderop propose deux modèles de chauffe-eau solaires, le Solior et le Préchauffeur. Le Solior est un

Plus en détail

Abri de terrasse Aluminium

Abri de terrasse Aluminium Abri de terrasse Aluminium Vous avez commandé un abri de terrasse, nous vous en remercions. Voici les informations qui vous permettront de réaliser votre installation : Ce kit comprend : - Deux ou trois

Plus en détail

79140 CERIZAY. Page 1 sur 23

79140 CERIZAY. Page 1 sur 23 SEGPA Collège G. G. CLEMENCEAU 79140 CERIZAY Page 1 sur 23 SOMMAIRE 1. CREATION DU SOCLE... 2 2. RÉALISATION DES PERÇAGES... 5 3. USINAGE DES TÊTES DE VIS 7 4. SAUVEGARDE DU FICHIER 10 5. DÉMARRAGE DE

Plus en détail

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 PLACEMENT DE JAUGES DE NIVEAU Code de mesurage Ff À gauche et à droite du bâtiment, deux jauges de niveau sont placées jusqu à environ 3,0 m sous

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux Assemblage des métaux La fonction principale d un assemblage est de transmettre correctement des efforts qui peuvent être très importants et qui sont le plus généralement statiques ou quasi-statiques (actions

Plus en détail

INSTALLATION DE GAZON SYNTHÉTIQUE SUR SOL COMPACT

INSTALLATION DE GAZON SYNTHÉTIQUE SUR SOL COMPACT INSTALLATION DE GAZON SYNTHÉTIQUE SUR SOL COMPACT Pré requis : un sol drainant, pas de flaques stagnantes. Si ce n est pas le cas : creuser le sol de 10cm et y répartir 5 cm de gravier drainant Méthode

Plus en détail

I. Instructions d installation :

I. Instructions d installation : I. Instructions d installation : Veuillez lire attentivement les recommandations suivantes avant toute installation. 1. Contrôle du site d installation Livrer le parquet sur le site d installation lorsque

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Majvest. 3 couches, résistant à la déchirure et flexible pose facile, rapide et sûre. 3 m de largeur avec aide à la coupe et au collage gain de temps

Majvest. 3 couches, résistant à la déchirure et flexible pose facile, rapide et sûre. 3 m de largeur avec aide à la coupe et au collage gain de temps Majvest 3 couches, résistant à la déchirure et flexible pose facile, rapide et sûre 3 m de largeur avec aide à la coupe et au collage gain de temps pour toutes les façades fermées utilisation universelle

Plus en détail

Pompe calculs de hauteur

Pompe calculs de hauteur À retenir 1) Une pompe pour quoi faire? Arrosage, alimentation domestique, surpression collective, industrie, anti-incendie, transfert, relevage... 2) Où est l eau? Puits, forage, étang, rivière, bâche,

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

CORPS DE FILTRE STANDARD

CORPS DE FILTRE STANDARD CORPS DE FILTRE STANDARD STANDARD 3G Idéal pour un large éventail d applications, notamment domestiques, commerciales et industrielles Longueur 10 ou 20 Event situé sur la tête côté entrée, disponible

Plus en détail

Varino et Varino Grande

Varino et Varino Grande Varino et Varino Grande Chaudières gaz à condensation modulantes de 8 % à 100 % Très Bas NOx De 65 kw à 600 kw Varino et Varino Grande L excellence en matière de chauffage La VARINO, comme la VARINO GRANDE,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SINTO SCELLEMENT CHIMIQUE

CAHIER DES CHARGES SINTO SCELLEMENT CHIMIQUE SINTO PARC D ACTIVITE DE NAPOLLON 15 RUE DU PLANTIER 13676 AUBAGNE CEDEX CAHIER DES CHARGES SINTO SCELLEMENT CHIMIQUE 1. PRESENTATION Le scellement chimique est à base de mastic polyester bi-composant

Plus en détail

Tension nominale 230V AC Volume d'air 24 m³/h Puissance nominale 13W Taille 1. 21 55 102 Débit d'air (flux libre)

Tension nominale 230V AC Volume d'air 24 m³/h Puissance nominale 13W Taille 1. 21 55 102 Débit d'air (flux libre) Série 7F - Ventilateurs à filtre (24 500) Caractéristiques 7F.50.8.230.1020 7F.50.8.230.2055 7F.50.8.230.3100 Ventilateurs à filtres pour armoires et tableaux électriques, version en 230 V AC Niveau sonore

Plus en détail

Suggestions d'installation. Séquenceur. Dynamique de Massage P/N 52200-98

Suggestions d'installation. Séquenceur. Dynamique de Massage P/N 52200-98 Suggestions d'installation Séquenceur Dynamique de Massage P/N 52200-98 Suggestions pour installer le Séquenceur Dynamique de Massage de Balboa Introduction 05-27-14 Le Séquenceur Dynamique de Massage

Plus en détail

SCIER AVEC UNE SCIE SAUTEUSE. C a s t o r a m a

SCIER AVEC UNE SCIE SAUTEUSE. C a s t o r a m a 20.05 SCIER AVEC UNE SCIE SAUTEUSE C O N S E I L C a s t o r a m a La scie sauteuse page 2 La préparation page 3 Le sciage page 3 Le sciage page 4 Le choix de lame page 5 Le sciage page 6 page 1/6 - Fiche

Plus en détail

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE Version 1.1 SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE CONAKRY : 2003-2004 TUBES PVC ASSAINISSEMENT PRECONISATIONS DE POSE 1- MISE EN ŒUVRE DES CANALISATIONS EN PVC 1.1- Approvisionnement

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE DES PISCINES BOIS

NOTICE DE MONTAGE DES PISCINES BOIS NOTICE DE MONTAGE DES PISCINES BOIS PREAMBULE : La pose des piscines à structure bois peut se faire soit sur un dallage béton de 10 cm ferraillé ou fibré), soit sur un sol de gravier concassé compacté,

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT Commune de NON COLLECTIF DU CLUNISOIS ZA du Pré Saint Germain 16 rue Albert Schmitt 71250 CLUNY Mobile : 06 87 46 98 18 ou 06 37 91 55 09 Tél. : 03 85 59 80 10 Courriel

Plus en détail

LA CONCEPTION DES PIÈCES À MÉTALLISER

LA CONCEPTION DES PIÈCES À MÉTALLISER 2.1 2.2 2 LA CONCEPTION DES PIÈCES À MÉTALLISER 2.1. GÉNÉRALITÉS Bien que le procédé de métallisation soit moins contraignant que la galvanisation en ce qui concerne la conception des pièces à revêtir,

Plus en détail

Station SEPTODIFFUSEUR

Station SEPTODIFFUSEUR Station SEPTODIFFUSEUR Dispositif de traitement sur filtre à sable drainé compact Une solution compacte en assainissement non collectif sur le principe des filières traditionnelles AGRÉMENT MINISTÉRIEL

Plus en détail

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits.

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. DC 500-141-1 2008 (final).qxd 20/05/08 10:40 Page 1 Prévention des chutes de toits de haut Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. Table

Plus en détail

Extinction automatique à eau Système Sprinklers. La corrosion. Sommaire. Les types de corrosion et leurs caractéristiques d évolution.

Extinction automatique à eau Système Sprinklers. La corrosion. Sommaire. Les types de corrosion et leurs caractéristiques d évolution. Extinction automatique à eau Système Sprinklers La corrosion Sommaire Les types de corrosion et leurs caractéristiques d évolution. Les règles et précautions à mettre en œuvre pour limiter la corrosion.

Plus en détail

Zenolite Guide d installation

Zenolite Guide d installation Zenolite Guide d installation 1 Introduction Zenolite est un matériau thermoplastique extrudé, solide, haute brillance, fabriqué en acrylique (PMMA). La couche transparente et celle de couleur sont fusionnées

Plus en détail

Boîtiers de filtres pour enceintes de confinement

Boîtiers de filtres pour enceintes de confinement alliance - développement - valorisation Boîtiers de filtres pour enceintes de confinement Index cat.1 Critère de choix des boîtiers Exploitation des boîtiers Fiches techniques Série 100 : débit 30 m 3

Plus en détail

Mélangeurs et Agitateurs

Mélangeurs et Agitateurs The Wastewater PROFESSIONALS Mélangeurs et Agitateurs Introduction Dans les applications industrielles et les stations d épuration, les liquides des bassins ouverts et les systèmes de canalisations ouvertes

Plus en détail

Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan

Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan M. VANDERMARLIÈRE, sciences physiques M. SERRET, technologie Résumé : Nous sommes un groupe de quinze élèves de

Plus en détail

GT 330-430 - 530 / DTG 230-330

GT 330-430 - 530 / DTG 230-330 GT 330-430 - 530 / DTG 230-330 C H A U D I È R E S A U S O L B A S S E T E M P É R A T U R E GT 330 - GT 430 - GT 530 CHAUDIÈRE FIOUL / GAZ EN FONTE DE 55 À 1450 KW DTG 230 - DTG 330 CHAUDIÈRE GAZ EN FONTE

Plus en détail

L ANC pour les immeubles non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées

L ANC pour les immeubles non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FILIERES AGRÉÉES INSTALLATION D ASSAINISSEMENT POUR UNE MAISON D HABITATION INDIVIDUELLE INFORMATIONS GÉNÉRALES FICHE PRATIQUE 5 L ANC pour les immeubles non

Plus en détail

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories

Les pompes à chaleur. ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds. Capter les calories Les pompes à chaleur ++ Pompes géothermiques, des ressources sous nos pieds Elles valorisent les calories du sol ou de l eau des. nappes par le biais de réseaux de capteurs, de sondes ou de forages d eau.

Plus en détail

Efficace par nature. Une très grande dureté de surface. Une exceptionnelle résistance à l abrasion. Une excellente résistance à la corrosion

Efficace par nature. Une très grande dureté de surface. Une exceptionnelle résistance à l abrasion. Une excellente résistance à la corrosion Hard to Beat Efficace par nature Les avantages commerciaux de l utilisation de l aluminium pour la fabrication de véhicules industriels sont bien connus et parfaitement indiscutables : gains de poids permettant

Plus en détail

GCI 733 Géotechnique environnementale A. Cabral. (réfs. de base : 1) Chapuis, 1999 et Freeze and Cherry, 1979)

GCI 733 Géotechnique environnementale A. Cabral. (réfs. de base : 1) Chapuis, 1999 et Freeze and Cherry, 1979) 4.0.7 Aquifères, aquitards et aquicludes (réfs. de base : 1) Chapuis, 1999 et Freeze and Cherry, 1979) 4.0.7.1 Définitions Aquifères : Unité géologique saturée pouvant transmettre des quantités significatives

Plus en détail

Système de montage Est-Ouest. Dossier d'information

Système de montage Est-Ouest. Dossier d'information Système de montage Est-Ouest Dossier d'information Système de montage Est-Ouest Contenu Système de montage 100/10...3 Données techniques...4 Notice succinte...5 Les 3 étapes vers votre système de montage...6

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

Détail Quantitatif et Estimatif

Détail Quantitatif et Estimatif Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Détail Quantitatif et Estimatif Menuiseries extérieures Ecole jules Verne à Kunheim Délai de remise des offres : Le 06 mai 2011 à 12h 1/8

Plus en détail

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS À LA RÉCEPTION DE L APPAREIL 5 INTRODUCTION 5 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES 6 MISE EN PLACE DE L APPAREIL 7 ASSEMBLAGE 7 MISE EN

Plus en détail

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com Manuel d utilisation Échafaudage de façade SOLIDE type GS - 075 Échafaudage de façade en aluminium conforme à la norme européenne EN 12810-1/2. SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com

Plus en détail

BW : Pompes de surface auto-amorçantes

BW : Pompes de surface auto-amorçantes BW : Pompes de surface auto-amorçantes Epuisement de liquides chargés Conçu pour la vie Des solutions éprouvées pour des conditions d utilisation difficiles En tant que fournisseur de solutions de pompage,

Plus en détail

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES,

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, 04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, CENDRES VOLANTES 04.01 ESSAI DE STABILITE DES SCHISTES ROUGES DANS L EAU. 04.08 CONSTANCE DE QUALITE DES CENDRES VOLANTES (ESSAI OPTICOMPACT). 04.01 ESSAI

Plus en détail

CabloCAD 2009. Démarrer avec CabloCAD. Tracer les chemins de câbles en fil CABLOFIL

CabloCAD 2009. Démarrer avec CabloCAD. Tracer les chemins de câbles en fil CABLOFIL CabloCAD 2009 CabloCAD 2009 est un logiciel permettant de tracer les chemins de câbles en fil CABLOFIL. Ce programme est un plugin des logiciels fréquemment utilisés pour de la CAO : AutoCAD, AutoCAD LT*,

Plus en détail

Minage pour la Production d enrochements Optimisation du taux de restitution par une conception adaptée du plan de tir

Minage pour la Production d enrochements Optimisation du taux de restitution par une conception adaptée du plan de tir FNTP Mercredi 12 juin prochain Journée Technique Commune GFEE - SYNDUEX. Minage pour la Production d enrochements Optimisation du taux de restitution par une conception adaptée du plan de tir Philippe

Plus en détail

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Economie d énergie et respect de l environnement de série Chaudières bois Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Chaudière bois à combustion inversée BVG-Lambda Chaudière à combustion inversée

Plus en détail

SECTIONS SOUDÉES (WWF) : TYPES DE SECTIONS, COMPOSITION, FABRICATION SUR MESURE ET AVANTAGES. Par Martin Bédard

SECTIONS SOUDÉES (WWF) : TYPES DE SECTIONS, COMPOSITION, FABRICATION SUR MESURE ET AVANTAGES. Par Martin Bédard SECTIONS SOUDÉES (WWF) : TYPES DE SECTIONS, COMPOSITION, FABRICATION SUR MESURE ET AVANTAGES Par Martin Bédard Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Les sections soudées (WWF) Types de sections soudées Épaisseur

Plus en détail

I. PRESENTATION DU PROJET

I. PRESENTATION DU PROJET MF/MM SEANCE DU 11 DECEMBRE 2006 2006/7274 - DEMANDE D'AUTORISATION D'EFFECTUER DES TRAVAUX D'EXHAURE ET DE REJET EN NAPPE DES EAUX DU TAPIS DRAINANT POUR LA MISE A SEC D'UN PARKING SOUTERRAIN SITUE SOUS

Plus en détail

Pa c k e a u r é t e n t i o n d e s e a u x d e p l u i e

Pa c k e a u r é t e n t i o n d e s e a u x d e p l u i e Pa c k e a u r é t e n t i o n d e s e a u x d e p l u i e gamme polyester NOTICE DE POSE ET D ENTRETIEN http://www.sebico.com 1 Pa c k e a u r é t e n t i o n Entrée La Pack eau Rétention est étudiée

Plus en détail