Le droit de la vie privée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le droit de la vie privée"

Transcription

1 Le droit de la vie privée Benjamin Docquir Préface d'yves Poullet Êâtdeboeck \ftlarder

2 Table des matières En guise de préface 9 Avant-propos 19 TITRE INTRODUCTIF - LES FONDEMENTS DU DROIT À LA VIE PRIVÉE 25 SECTION 1. L'ÉVOLUTION HISTORIQUE Les origines Les principaux facteurs d'évolution La vie privée reconnue comme un droit fondamental Le besoin de protéger les données à caractère personnel Le droit à la vie privée dans la société de l'information 32 SECTION 2. LES SOURCES DU DROIT À LA VIE PRIVÉE Le droit international Le droit européen Le droit belge 43 SECTION 3. LA MISE EN ŒUVRE DU DROIT À LA VIE PRIVÉE La primauté du droit international L'effet direct des traités internationaux protégeant la vie privée Le respect de la vie privée entre particuliers 46 TITRE 1 - LES RÈGLES GÉNÉRALES DU DROIT DE LA VIE PRIVÉE 51 Chapitre I. - Les bénéficiaires de la protection 57 SECTION 1. LE DROIT À LA VIE PRIVÉE EST UN DROIT UNIVERSEL 57 SECTION 2. LE DÉBUT ET LA FIN DE LA VIE 59 SECTION 3. LA VIE PRIVÉE DES PERSONNES MORALES 61

3 -^o Table des matières Chapitre II - L'étendue du droit à la vie privée 65 SECTION 1. LES DROITS PROTÉGÉS 1 La vie privée de l'individu La vie familiale Le domicile Les communications 76 SECTION 2. LES INFORMATIONS PROTÉGÉES : LES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Le rapport entre les données à caractère personnel et la vie privée La notion de donnée à caractère personnel Les données sensibles, médicales et judiciaires 95 SECTION 3. LES INFORMATIONS PROTÉGÉES : L'IMAGE D'UNE PERSONNE Quand peut-on invoquer le droit à l'image? Qui peut invoquer le droit à l'image? 100 Chapitre III - Le respect des droits protégés 103 SECTION 1. LA LÉGALITÉ 104 SECTION 2. LA LÉGITIMITÉ 107 SECTION 3. LA PROPORTIONNALITÉ 108 Chapitre IV - L'utilisation des données à caractère personnel d'autrui 111 SECTION 1. LA LÉGALITÉ EN MATIÈRE DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Le consentement de la personne concernée L'intérêt légitime du responsable du traitement Les traitements effectués par l'administration Les autres bases légales justifiées par un intérêt supérieur 119 SECTION 2. LA LÉGITIMITÉ EN MATIÈRE DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Les finalités doivent être déterminées et explicites Les finalités doivent être légitimes Les traitements ultérieurs doivent être compatibles avec les finalités 125 SECTION 3. LA PROPORTIONNALITÉ EN MATIÈRE DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL La loyauté du traitement LARC1ER

4 Table des matières Le principe de conformité des données L'exactitude et la mise à jour des données La conservation limitée des données 135 Chapitre V - L'utilisation de l'image d'autrui 137 SECTION 1. L'AUTORISATION PRÉALABLE 139 SECTION 2. LE DROIT DU PUBLIC À L'INFORMATION Généralités Les personnes publiques Les comptes rendus d'actualité Les lieux publics 150 TITRE 2 - LA RÉGLEMENTATION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DANS UN CONTEXTE NATIONAL 151 Chapitre I - Les situations auxquelles la loi s'applique 155 SECTION 1. LA LOI RÉGLEMENTE TOUS LES TRAITEMENTS AUTOMATISÉS ET TOUS LES FICHIERS MANUELS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL 155 SECTION 2. L'APPLICATION DE LA LOI DANS L'ESPACE ET DANS LE TEMPS 159 SECTION 3. LES SITUATIONS ÉCHAPPANT À L'APPLICATION DE LA LOI 161 SECTION 4. LES AUTRES RÉGLEMENTATIONS SECTORIELLES 164 Chapitre II - Les personnes responsables aux yeux de la loi 167 SECTION 1. LE RESPONSABLE DU TRAITEMENT 167 SECTION 2. LE sous-traitant 168 SECTION 3. LE TIERS 169 SECTION 4. LE DESTINATAIRE 169 SECTION 5. APPLICATIONS PRATIQUES 170 Chapitre III - L'information publique préalable au traitement 173 SECTION 1. LA DÉCLARATION Quels traitements déclarer? Quelles informations déclarer? Quand effectuer la déclaration? 175

5 35Q Table des matières 4. Comment effectuer la déclaration? 175 SECTION 2. LES TRAITEMENTS EXEMPTÉS DE L'OBLIGATION DE DÉCLARATION Les traitements de la vie courante des entreprises Les traitements en vue de certaines finalités Les traitements effectués par certaines catégories de personnes 181 Chapitre IV - L'information individuelle lors de l'obtention des données La distinction entre collecte directe et collecte indirecte Quelles informations faut-il communiquer? Quand faut-il communiquer l'information? Comment communiquer l'information? Les exceptions au devoir d'information 188 Chapitre V - La sécurité et la confidentialité des données 193 SECTION 1. LA QUALITÉ DES DONNÉES La mise à jour des données Le droit de rectification et de suppression 194 SECTION 2. LA SÉCURITÉ DES DONNÉES La politique de sécurité La conformité des programmes Le responsable doit fournir des instructions à ses préposés et leur imposer une obligation de confidentialité Le contrôle des accès La formation des préposés du responsable 202 SECTION 3. LES RAPPORTS AVEC LE SOUS-TRAITANT Le choix du sous-traitant Le contrôle des mesures de sécurité L'obligation d'établir un contrat écrit 204 Chapitre VI - Le traitement des données sensibles, médicales et judiciaires 207 SECTION 1. LES DONNÉES SENSIBLES La définition des données sensibles Les cas où le traitement de données sensibles est admis 210 LMtCIER

6 Table des matières 351 SECTION 2. LES DONNÉES RELATIVES À LA SANTÉ La définition des données relatives à la santé Les cas où le traitement des données médicales est admis Les règles propres aux données médicales 216 SECTION 3. LES DONNÉES JUDICIAIRES La définition des données judiciaires Les cas où le traitement des données judiciaires est admis 218 SECTION 4. LES RÈGLES COMMUNES 219 Chapitre VII - Les droits de la personne concernée 221 SECTION 1. LA PROTECTION DES DROITS ET LIBERTÉS 221 SECTION 2. L'INFORMATION SUR LES TRAITEMENTS DE DONNÉES L'accès aux données à caractère personnel L'accès aux données médicales 223 SECTION 3. LE DROIT DE FAIRE RECTIFIER OU SUPPRIMER DES DONNÉES 224 SECTION 4. LE DROIT DE S'OPPOSER AU TRAITEMENT DES DONNÉES 224 SECTION 5. LA PROTECTION CONTRE LES DÉCISIONS AUTOMATISÉES 226 TITRE 3 - LA RÉGLEMENTATION DES DONNÉESÀ CARACTÈRE PERSONNEL DANS UN CONTEXTE INTERNATIONAL 229 Chapitre I - La recherche de la loi applicable 233 SECTION 1. LORSQUE LE RESPONSABLE EST ÉTABLI DANS SECTION 2. UN PAYS DE L'UNION EUROPÉENNE Les critères de désignation du droit applicable L'application des critères 234 LORSQUE LE RESPONSABLE EST ÉTABLI HORS DE L'UNION EUROPÉENNE L'application extraterritoriale du droit européen L'exception du «simple transit» 237

7 Table des matières Chapitre II - Le transfert de données au sein de l'union européenne 239 SECTION 1. LE PRINCIPE DE LA LIBERTÉ DE CIRCULATION 239 SECTION 2. LES ACTIVITÉS NE BÉNÉFICIANT PAS DE LA LIBERTÉ DE CIRCULATION 240 Chapitre III - Le transfert de données vers des pays tiers 243 SECTION 1. LA NOTION DE «TRANSFERT» DE DONNÉES VERS UN PAYS TIERS 243 SECTION 2. L'INTERDICTION DU TRANSFERT, À DÉFAUT DE PROTECTION ADÉQUATE DES DONNÉES DANS LE PAYS DE DESTINATION Les pays offrant un niveau de protection adéquat Les entreprises américaines adhérant aux principes du Safe Harbor Les clauses contractuelles types Les règles contraignantes d'entreprise 247 SECTION 3. LES EXCEPTIONS AU PRINCIPE DU NIVEAU DE PROTECTION ADÉQUAT 248 TITRE 4 - LA VIE PRIVÉE ET LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE 249 Chapitre I - Le profilage des internautes 253 SECTION 1. INTRODUCTION Le cadre juridique applicable L'identification des responsabilités Les trois procédés de collecte analysés 255 SECTION 2. LA COLLECTE VOLONTAIRE DE DONNÉES La privacy policy 257 La collecte auprès des mineurs d'âge Les autres aspects de la réglementation des données à caractère personnel 264 SECTION 3. LE PLACEMENT DE COOKIES ET AUTRES DISPOSITIFS TECHNIQUES Introduction Le champ d'application de la réglementation L'information obligatoire Le droit de refuser les cookies Les exceptions 270 LARCJER

8 Table des matières 353 SECTION 4. LA COLLECTE DE DONNÉES À L'INSU DE L'UTILISATEUR 271 SECTION 5. L'APPLICATION DE LA LOI BELGE AUX SITES WEB ÉTRANGERS 274 Chapitre II - Le marketing direct 277 SECTION 1. INTRODUCTION 277 SECTION 2. LE DROIT D'OPPOSITION La loi du 8 décembre La loi sur les pratiques du commerce et la loi sur le commerce électronique L'information obligatoire et les modalités d'exercice du droit d'opposition 280 SECTION 3. LA RÈGLE DU CONSENTEMENT PRÉALABLE Champ d'application de la règle du consentement préalable La période de transition et les anciens fichiers opt-out La preuve du consentement préalable Les exceptions au principe du consentement préalable 283 TITRE 5 - LA VIE PRIVÉE ET LA SURVEILLANCE 287 Chapitre I - La surveillance par les pouvoirs publics 291 SECTION 1. LA SURVEILLANCE PAR LES SERVICES DE POLICE ET LES AUTORITÉS JUDICIAIRES La surveillance du domicile Les écoutes téléphoniques La surveillance du courrier La vidéosurveillance La centralisation des informations récoltées 303 SECTION 2. LES SERVICES DE RENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉS 305 SECTION 3. LA COOPÉRATION INTERNATIONALE ET LA COLLABORATION DES ACTEURS PRIVÉS L'échange des données entre les autorités des états européens La collaboration des acteurs privés 309

9 354 Table des matières Chapitre II - La surveillance par les personnes privées 315 SECTION 1. LES DÉTECTIVES PRIVÉS 315 SECTION 2. LES CAMÉRAS DE SURVEILLANCE DANS LE SECTEUR PRIVÉ La loi du 21 mars 2007 (renvoi) La vidéosurveillance sur le lieu de travail 319 SECTION 3. LA SURVEILLANCE DES COMMUNICATIONS L'enregistrement des appels téléphoniques La surveillance des communications sur le lieu de travail La surveillance des internautes 324 Chapitre III - L'admissibilité des preuves 329 TITRE 6 - LES RECOURS ET LES SANCTIONS 333 SECTION 1. LE CONTRÔLE ADMINISTRATIF les pouvoirs de contrôle de la commission de la protection de la vie privée Les pouvoirs de contrôle du ministère des Affaires économiques (SPF économie) 336 SECTION 2. LES SANCTIONS CIVILES L'action en cessation L'action en référé L'action en réparation 340 SECTION 3. LES SANCTIONS PÉNALES 341 Bibliographie sélective 343

Loi du 10 août 2001 relative à la Centrale des Crédits aux Particuliers

Loi du 10 août 2001 relative à la Centrale des Crédits aux Particuliers Loi du 10 août 2001 relative à la Centrale des Crédits aux Particuliers Chapitre 1 : Dispositions préliminaires. Article 1. La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Article

Plus en détail

Les obligations juridiques liées à la collecte des données à caractère personnel et au spam

Les obligations juridiques liées à la collecte des données à caractère personnel et au spam Les obligations juridiques liées à la collecte des données à caractère personnel et au spam Thierry Léonard Avocat auprès du cabinet Stibbe - Chargé d enseignement FUNDP Chercheur au CRID (Namur) 1 Plan

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES RELATIVE À LA PROTECTION DES DONNÉES MÉDICALES (adoptée par le Comité des ministres le 13 février

Plus en détail

Consultation on the Commission's comprehensive approach on personal data protection in the European Union organisation

Consultation on the Commission's comprehensive approach on personal data protection in the European Union organisation Consultation on the Commission's comprehensive approach on personal data protection in the European Union organisation Dear Sir or Madam, On behalf of La Poste SA, will you please find enclosed the answer

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité)

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) 12.1.2001 FR Journal officiel des Communautés européennes L 8/1 I (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) RÈGLEMENT (CE) N o 45/2001 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 18

Plus en détail

communications électroniques (CO-A-2015-064)

communications électroniques (CO-A-2015-064) 1/8 Avis 54/2015 du 16 décembre 2015 Objet : demande d'avis concernant l'avant-projet de loi modifiant la loi du 13 juin 2005 relative aux communications électroniques (CO-A-2015-064) La Commission de

Plus en détail

Conférence relative à la mise en œuvre de la Directive 95/46 du 24 octobre 1995, Bruxelles, 30 septembre / 1 er octobre 2002

Conférence relative à la mise en œuvre de la Directive 95/46 du 24 octobre 1995, Bruxelles, 30 septembre / 1 er octobre 2002 Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Conférence relative à la mise en œuvre de la Directive 95/46 du 24 octobre 1995, Bruxelles, 30 septembre / 1 er octobre 2002 Intervention de M. Hubert

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après la "LVP"), en particulier les articles 31bis et 36bis ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier les articles 31bis et 36bis ; 1/9 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 23/2015 du 9 juillet 2015 Objet : demande d'autorisation formulée par l'université de Gand, Faculté de Médecine vétérinaire, afin de pouvoir

Plus en détail

L Informatique Juridique Une Perspective Arabe Maison des Nations Unies, Beyrouth 12-14 14 Décembre 2005 La protection des données personnelles en droit libanais: Faut-il réglementer? Rania Haj chahine

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS. SECTION 2 La Commission pour la protection de la vie privée... 10

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS. SECTION 2 La Commission pour la protection de la vie privée... 10 TABLE DES MATIÈRES AVERTISSEMENT...5 INTRODUCTION...7 CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS Le cadre légal... 9 La Commission pour la protection de la vie privée... 10 La notion de «données à caractère

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Préface 7. Le bail à loyer en 2009 : à la croisée des chemins 9

Table des matières. Sommaire 5. Préface 7. Le bail à loyer en 2009 : à la croisée des chemins 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Béatrice Compagnion Le bail à loyer en 2009 : à la croisée des chemins 9 Nicolas Bernard Introduction 9 Section 1. La loi du 27 décembre 2006 : enregistrement du

Plus en détail

15 DECEMBRE 2005. - Arrêté royal fixant les règles de déontologie du géomètreexpert

15 DECEMBRE 2005. - Arrêté royal fixant les règles de déontologie du géomètreexpert SERVICE PUBLIC FEDERAL ECONOMIE, P.M.E., CLASSES MOYENNES ET ENERGIE 15 DECEMBRE 2005. - Arrêté royal fixant les règles de déontologie du géomètreexpert Publié au moniteur Belge du 25 janvier 2006. ----------------------------------------------

Plus en détail

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée Politique de Sage en matière de protection de la vie privée 1. A propos de cette politique 1.1 Ce document résume la politique de Sage en matière de protection des données personnelles. Il s applique aux

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Internet et protection des données personnelles

Internet et protection des données personnelles Marie-Pierre FENOLL-TROUSSEAU j j I Docteur en droit Professeur au groupe ESCP-EAP Directeur scientifique du Mastère Spécialisé en management de l'édit Gérard HAAS Docteur en droit Avocat au Barreau de

Plus en détail

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne.

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Av. de la porte de Hal, 5-8, B-1060 Bruxelles Tél.: +32(0)2/542.72.00 Email : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/542.72.12 http://www.privacy.fgov.be/

Plus en détail

TRANSFERTS DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL VERS DES PAYS TIERS A L UNION EUROPENNE

TRANSFERTS DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL VERS DES PAYS TIERS A L UNION EUROPENNE TRANSFERTS DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL VERS DES PAYS TIERS A L UNION EUROPENNE 1 Avec la globalisation des échanges et l utilisation croissante des nouvelles technologies tant dans la sphère privée

Plus en détail

Propriété intellectuelle, droits d auteur, droit à l image

Propriété intellectuelle, droits d auteur, droit à l image Propriété intellectuelle, droits d auteur, droit à l image 1 2 3 Dégagement de responsabilité : Avis de non-responsabilité : http://www.etwinning.net/fr/pub/misc/disclaimer.htm Directives relatives à la

Plus en détail

Données personnelles : les clés pour ne pas être HORS-LA-LOI

Données personnelles : les clés pour ne pas être HORS-LA-LOI Données personnelles : les clés pour ne pas être HORS-LA-LOI Dispositif légal et réglementaire, bonnes pratiques, évolutions européennes Stratégie et communication numériques Etudes, conseil, formation

Plus en détail

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe applicable au Gouverneur, aux Vice-Gouverneurs, aux membres du personnel et aux collaborateurs ou prestataires contractuels (Approuvé

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014 DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Mise à jour janvier 2014 Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr

Plus en détail

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS EN MATIERE DE REGULATION DES MARCHES D'INSTRUMENTS FINANCIERS

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS EN MATIERE DE REGULATION DES MARCHES D'INSTRUMENTS FINANCIERS UNION MONETAIRE DE L'OUEST AFRICAIN REPUBLIQUE FRANCAISE CONSEIL REGIONAL DE L'EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS

Plus en détail

REGLEMENT «Danone 4Pro Fiabilité» CONCOURS ACTION ORGANISE PAR NV Danone SA

REGLEMENT «Danone 4Pro Fiabilité» CONCOURS ACTION ORGANISE PAR NV Danone SA REGLEMENT «Danone 4Pro Fiabilité» CONCOURS ACTION ORGANISE PAR NV Danone SA Article 1 Le concours «Danone 4Pro Fiabilité» est organisé par NV Danone SA, Rue Jules Cockx 6, boîte 1, 1160 Bruxelles, avec

Plus en détail

POLITIQUE 4.5 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL RELATIVE À L'ACCÈS AUX DOCUMENTS DES ORGANISMES PUBLICS ET À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE 4.5 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL RELATIVE À L'ACCÈS AUX DOCUMENTS DES ORGANISMES PUBLICS ET À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS 4.5 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À L'ACCÈS AUX DOCUMENTS DES ORGANISMES PUBLICS ET À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ADOPTION LE : PAR : 18 juin 2002 CC-00-01-726 1.0 DISPOSITIONS

Plus en détail

Textes législatifs et réglementaires Relatifs à la protection des données personnelles en Tunisie. Chawki GADDES

Textes législatifs et réglementaires Relatifs à la protection des données personnelles en Tunisie. Chawki GADDES Textes législatifs et réglementaires Relatifs à la protection des données personnelles en Tunisie Chawki GADDES 20/02/2008 ARTICLE 9 DE LA CONSTITUTION TUNISIENNE DU PREMIER JUIN 1959 TELLE QUE RÉVISÉ

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 30 ;

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 30 ; 1/7 Recommandation n 02/2009 du 27 mai 2009 Dossier behandeld door: An Machtens T: +32 (0)2 213 85 56 F: +32 (0)2 213 85 65 E-mail: an.machtens@privacycommission.be Objet : Rôle du Registre national :

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après "la LVP"), en particulier les articles 31bis et 36bis ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier les articles 31bis et 36bis ; 1/11 Comité sectoriel pour l'autorité fédérale Délibération AF n 03/2015 du 19 février 2015 Objet : demande d'autorisation en vue de la communication de données à caractère personnel de propriétaires d'un

Plus en détail

Protection des données et transparence : droits et devoirs

Protection des données et transparence : droits et devoirs Fédération des centres de loisirs Genève, le 20 septembre 2012 Protection des données et transparence : droits et devoirs Par Anne Catherine Salberg, préposée suppléante à la protection des données et

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 Durée de l enseignement (à titre indicatif) 12 ECTS 150 heures Thèmes Sens et portée de l étude Notions et contenus 1. Introduction

Plus en détail

La protection des données à caractère personnel dans le cadre du commerce électronique : la situation en Côte d Ivoire 1

La protection des données à caractère personnel dans le cadre du commerce électronique : la situation en Côte d Ivoire 1 La protection des données à caractère personnel dans le cadre du commerce électronique : la situation en Côte d Ivoire 1 Commerce électronique et développement économique. Nombreux sont les rapports et

Plus en détail

Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009

Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009 - 1 - Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009 Le Grand Conseil du canton du Valais vu l'article 46 alinéas 1 et 2 de la Constitution fédérale; vu le

Plus en détail

Votre organisme honore-t-il son fardeau de diligence raisonnable dans la gestion d information confidentielle obtenue via Internet?

Votre organisme honore-t-il son fardeau de diligence raisonnable dans la gestion d information confidentielle obtenue via Internet? Votre organisme honore-t-il son fardeau de diligence raisonnable dans la gestion d information confidentielle obtenue via Internet? Me René W. Vergé, CISSP, CISA, CIPP/C Associé principal et avocat-conseil

Plus en détail

Mentions Légales. 1. Ce site web est la propriété exclusive de la société VeriMore.

Mentions Légales. 1. Ce site web est la propriété exclusive de la société VeriMore. Mentions Légales Préambule et opposabilité Mentions d identification Mentions Informatique et Libertés Cookies (témoins de connexion) Utilisation du site et informations disponibles Propriété intellectuelle

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 11.1 Normes de prestation Compétence législative Article 1, paragraphes 7 (1) et (4), article 24, paragraphe 39 (2), articles 40-42, et paragraphes 48 (1), 71

Plus en détail

L encadrement juridique du Cloud computing

L encadrement juridique du Cloud computing L encadrement juridique du Cloud computing Héloïse Deliquiet, avocat associé, FIDAL Sophie Guicherd, doctorante en droit, Grenoble II H.D., S.G. - ADIRA 16.05.2013 1 I. Le cadre juridique et le fonctionnement

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 51 - Texte de la proposition de loi n 85 (2006-2007) Conclusions de la commission. de loi n 86 (2006-2007)

TABLEAU COMPARATIF - 51 - Texte de la proposition de loi n 85 (2006-2007) Conclusions de la commission. de loi n 86 (2006-2007) - 51 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative aux contrats d assurance de protection juridique Proposition de loi visant à réformer l assurance de protection juridique Proposition de loi portant

Plus en détail

La Commission de la protection de la vie privée,

La Commission de la protection de la vie privée, COMMISSION DE LA PROTECTION DE LA VIE PRIVEE AVIS NE 14 / 95 du 7 juin 1995 -------------------------------------- N. Réf. : A / 94 / 016 / 86 OBJET : Applicabilité de la loi du 8 décembre 1992 relative

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après "la LVP"), en particulier les articles 31bis et 36bis ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier les articles 31bis et 36bis ; 1/9 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 14/2013 du 2 mai 2013 Objet : demande d'autorisation émanant du Fonds Commun de Garantie Automobile afin de pouvoir consulter certaines données

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du site de Multipharma et politique en matière de vie privée.

Conditions générales d utilisation du site de Multipharma et politique en matière de vie privée. Conditions générales d utilisation du site de Multipharma et politique en matière de vie privée. Multipharma s.c.r.l. ("Multipharma") Square Marie Curie 30 B-1070 Bruxelles TVA BE 0866.855.346 Editeur

Plus en détail

Disclaimer et informations

Disclaimer et informations Disclaimer et informations 1. Données sur l entreprise Dexia Banque Belgique S.A. est une société anonyme, établissement de crédit de droit belge ayant son siège social à 1000 Bruxelles, Boulevard Pacheco

Plus en détail

Loi d'application du code de procédure civile suisse (LACPC)

Loi d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) - - Loi d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du février 009 Le Grand Conseil du canton du Valais vu l'article 46 alinéas et de la Constitution fédérale; vu le code de procédure civile

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (DAKAR, DU 18 AU 22 AVRIL 2011)

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (DAKAR, DU 18 AU 22 AVRIL 2011) SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (DAKAR, DU 18 AU 22 AVRIL 2011) Principales innovations apportées au cadre d'exercice et de surveillance de l'activité

Plus en détail

CONCORDAT 935.91 sur les entreprises de sécurité (C-ESéc)

CONCORDAT 935.91 sur les entreprises de sécurité (C-ESéc) Adopté le 18.10.1996, entrée en vigueur le 01.01.1999 - Etat au 01.04.2014 (en vigueur) CONCORDAT 935.91 sur les entreprises de sécurité (C-ESéc) du 18 octobre 1996 Par décret du 22.12.1998 (R 1998, p.

Plus en détail

Vu la demande de Sofico (ci-après le demandeur), reçue le 19 février 2016 ;

Vu la demande de Sofico (ci-après le demandeur), reçue le 19 février 2016 ; 1/9 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 15/2016 du 12 mai 2016 Objet: demande d'autorisation de la Société wallonne de Financement complémentaire des Infrastructures (Sofico) de

Plus en détail

ADOPTE TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. CHAPITRE I - Champ d'application

ADOPTE TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. CHAPITRE I - Champ d'application DÉLIBÉRATION N 99-71 APF du 11 mai 1999 portant réglementation et contrôle des centres de vacances ou de placement de vacances avec hébergement modifiée par la délibération n 2001-30 APF du 15 février

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Autorisé par: Patrick Cashman Président et Directeur général Lundbeck Canada Inc. Signature Date Marie-France Vincent Responsable de la protection

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation

Conditions générales d'utilisation Conditions générales d'utilisation Préambule Les présentes «conditions générales d'utilisation» ont pour objet l'encadrement juridique des modalités de mise à disposition des services de l application

Plus en détail

Quel cadre juridique?

Quel cadre juridique? Écoutes et enregistrements téléphoniques Entre démarche qualité et sécurité des transactions : Quel cadre juridique? Paris, le 20 septembre 2005 Etienne Drouard@gide.com Avocat à la Cour Les sources du

Plus en détail

Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux pédagogiques

Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux pédagogiques Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux pédagogiques au Lycée Professionnel Hôtelier de Gérardmer Domaine d'application Ces règles s'appliquent à tout utilisateur des réseaux pédagogiques

Plus en détail

Épreuve n 3 : droit social

Épreuve n 3 : droit social Épreuve n 3 : droit social Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES SOURCE : BO n 42 du 22 novembre 1979 Liberté d' accès aux documents administratifs. Circulaire n 79-390 du 14 novembre 1979 (Cabinet du ministre : Affaires générales et administratives) Texte adressé aux

Plus en détail

Réforme de la protection des données

Réforme de la protection des données Réforme de la protection des données Vers plus de régulation ex post : impact sur la compliance Impact des règles extra financières sur l'industrie financière 3 juillet 2013 Aurélie Banck Consultant senior

Plus en détail

Contrôle des voyageurs

Contrôle des voyageurs Table du contenu Contrôle des voyageurs...1/4 Concrètement...1/4 Le contrôle des voyageurs, en quoi consiste-t-il?...1/4 Types d'hébergement concernés...1/4 Conservation des données...1/4 Données à récolter...2/4

Plus en détail

Sécurité et données personnelles

Sécurité et données personnelles Sécurité et données personnelles François PELLEGRINI Professeur, Université de Bordeaux Des «informations nominatives» aux «données personnelles» Données personnelles et contrôle (1) La collecte de données

Plus en détail

Droit de Vexécution STÉPHANE PIEDELIÈVRE. Professeur à l'université de Paris I. Professeur à l'université de Paris II

Droit de Vexécution STÉPHANE PIEDELIÈVRE. Professeur à l'université de Paris I. Professeur à l'université de Paris II THEMIS DROIT SOUS LA DIRECTION DE CATHERINE LABRUSSE-RIOU Professeur à l'université de Paris I et DIDIER TRUCHET Professeur à l'université de Paris II STÉPHANE PIEDELIÈVRE Professeur à l'université de

Plus en détail

2260000 Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique

2260000 Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique 2260000 Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Suppléments de salaire travail en équipes travail de nuit travail du weekend jours fériés... 2

Plus en détail

Charte De Protection Des Données Personnelles

Charte De Protection Des Données Personnelles Charte De Protection Des Données Personnelles La présente Charte de protection des données personnelles (ci-après la Charte ) fait partie intégrante des d utilisation du service One-etere. La Charte s

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION du service «KIDOLIA»

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION du service «KIDOLIA» CONDITIONS GENERALES D UTILISATION du service «KIDOLIA» Dernière date de mise à jour des présentes Conditions Générales d Utilisation : 01/11/2015 Les présentes conditions générales d utilisation (ci-après

Plus en détail

Lien «conditions générales» Conditions générales relatives à l utilisation de ce site web

Lien «conditions générales» Conditions générales relatives à l utilisation de ce site web Lien «conditions générales» Conditions générales relatives à l utilisation de ce site web En visitant ou en utilisant ce site web, vous acceptez d être lié par les conditions générales ci-dessous. DNCM

Plus en détail

fonctionnement de certains comités sectoriels institués au sein de la Commission de la protection de la vie privée;

fonctionnement de certains comités sectoriels institués au sein de la Commission de la protection de la vie privée; 1/11 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 37/2013 du 14 novembre 2013 Objet: Demande d autorisation d accès à la Banque-Carrefour des véhicules du SPF Mobilité et Transports par

Plus en détail

Objet : demande d'avis relative à deux propositions de loi modifiant la loi du 22 mars 1999 relative

Objet : demande d'avis relative à deux propositions de loi modifiant la loi du 22 mars 1999 relative 1/11 Avis n 27/2013 du 17 juillet 2013 Objet : demande d'avis relative à deux propositions de loi modifiant la loi du 22 mars 1999 relative à la procédure d'identification par analyse ADN, en vue d'une

Plus en détail

Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES

Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES Table des matières 0. Base légale et aperçu des principes 1. Définition de la compliance 2. Responsabilité

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/070 DÉLIBÉRATION N 13/023 DU 5 MARS 2013 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L'AGENCE

Plus en détail

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Note de Synthèse réalisée par le réseau Enterprise Europe Network de la CCI de Lyon Avec le concours de Mademoiselle Camille Brauer Stagiaire

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION CONDITIONS GENERALES D UTILISATION 1. OBJET Les présentes conditions générales d utilisation ont pour objet de préciser les conditions dans lesquelles l Association Open Atlas autorise l utilisateur à

Plus en détail

FICHES PRATIQUES ASSOCIATIONS, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS

FICHES PRATIQUES ASSOCIATIONS, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE ET DES LIBERTÉS 21, rue Saint Guillaume 75340 PARIS Cedex 07 http://www.cnil.fr FICHES PRATIQUES ASSOCIATIONS, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS 1 L INFORMATION DES PERSONNES

Plus en détail

Décret concernant le service dentaire scolaire

Décret concernant le service dentaire scolaire Décret concernant le service dentaire scolaire du 13 décembre 2006 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu l'article 25 de la Constitution cantonale 1), vu les articles 135 à 137 de la loi

Plus en détail

Vu les informations complémentaires reçues le 24/07/2015 et le 28/08/2015 ;

Vu les informations complémentaires reçues le 24/07/2015 et le 28/08/2015 ; 1/6 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 57/2015 du 30 septembre 2015 Objet : demande de l'asbl European Registry For Internet Domains (EURid) afin d'accéder à des informations du Registre

Plus en détail

Synthèse. VADE-MECUM Communication des documents et informations détenus par la direction de l eau et les agences de l eau

Synthèse. VADE-MECUM Communication des documents et informations détenus par la direction de l eau et les agences de l eau Synthèse VADE-MECUM Communication des documents et informations détenus par la direction de l eau et les agences de l eau Edition 2007 SYNTHESE DU VADE-MECUM Article 7 de la Charte de l environnement (adossée

Plus en détail

Droit commercial. Sociétés commerciales. 13 e édition. Philippe Merle. Professeur à l'université Paris II (Panthéon-Assas) avec la collaboration de

Droit commercial. Sociétés commerciales. 13 e édition. Philippe Merle. Professeur à l'université Paris II (Panthéon-Assas) avec la collaboration de Droit commercial Sociétés commerciales 13 e édition 2009 Philippe Merle Professeur à l'université Paris II (Panthéon-Assas) avec la collaboration de Anne Fauchon Maître de conférences à l'université Paris

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après la "LVP"), en particulier les articles 31bis et 36bis ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier les articles 31bis et 36bis ; 1/5 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 01/2014 du 16 janvier 2014 Objet : demande de l'institut professionnel des agents immobiliers (IPI) afin que soit étendue l'autorisation

Plus en détail

La protection des données à caractère personnel dans le secteur financier

La protection des données à caractère personnel dans le secteur financier EIFR Séminaire du 9 février 2016 La protection des données à caractère personnel dans le secteur financier Paul-Olivier Gibert, président, Association française des correspondants à la protection des données

Plus en détail

Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 6 avril 2016 (OR. en)

Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 6 avril 2016 (OR. en) Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 6 avril 2016 (OR. en) Dossier interinstitutionnel: 2012/0011 (COD) 5419/16 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet: DATAPROTECT 2 JAI 38 MI 25 DIGIT 21

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après la "LVP"), en particulier l'article 31bis ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier l'article 31bis ; 1/9 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 10/2013 du 16 janvier 2013 Objet : demande formulée par des sociétés mutualistes d'assurance afin d'utiliser le numéro d'identification du Registre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PROJET DE CONVENTION

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PROJET DE CONVENTION REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE COMMISSION D'ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPERATIONS DE BOURSE PROJET DE CONVENTION DE COOPERATION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique PARTIE PERMANENTE Administration Centrale CIRCULAIRE relative à la gestion des archives dans les services et établissements publics de l'etat. Du 2 novembre

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes

Conditions Générales de Ventes Conditions Générales de Ventes Les présentes conditions générales sont relatives à l utilisation du Site web www.izzyworld.eu et à la vente des produits de la société à responsabilité limitée CTC Craft,

Plus en détail

Disclaimer. Veuillez lire attentivement les présentes conditions générales, relatives à l utilisation de ce site web.

Disclaimer. Veuillez lire attentivement les présentes conditions générales, relatives à l utilisation de ce site web. Disclaimer Veuillez lire attentivement les présentes conditions générales, relatives à l utilisation de ce site web. En accédant à ce site web, en le visitant ou en l'utilisant, que ce soit à titre personnel

Plus en détail

TECHNOLOGIES AVANCÉES

TECHNOLOGIES AVANCÉES Le correspondant à la protection des données à caractère personnel : un maillon important de la réforme DOCTRINE F4686 L Allemagne, nation pionnière avec la France en matière de protection de la vie privée,

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après "la LVP"), en particulier l'article 29 ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier l'article 29 ; 1/11 Avis n 06/2011 du 9 février 2011 Objet : avant-projet de loi relative à la centrale des crédits aux entreprises (CO-A-2010-029) La Commission de la protection de la vie privée ; Vu la loi du 8 décembre

Plus en détail

Vu la demande du Service public fédéral Justice, reçue le 07/05/2013;

Vu la demande du Service public fédéral Justice, reçue le 07/05/2013; 1/5 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 55/2013 du 10 juillet 2013 Objet : demande du Service d'encadrement ICT du SPF Justice afin d'accéder aux informations du Registre national et

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

CHARTE DE L UTILISATEUR DE L ESPACE PUBLIC NUMERIQUE

CHARTE DE L UTILISATEUR DE L ESPACE PUBLIC NUMERIQUE CHARTE DE L UTILISATEUR DE L ESPACE PUBLIC NUMERIQUE Article 1 Objet du règlement Cette charte informe l'utilisateur de ses droits et devoirs au sein de l'espace Public Numérique de Fleury-sur-Orne, afin

Plus en détail

AVIS N 24/1999 du 23 juillet 1999

AVIS N 24/1999 du 23 juillet 1999 AVIS N 24/1999 du 23 juillet 1999 N. Réf. : 10 / A / 1999 / 030 OBJET : Protocole d'accord entre le collège des procureurs généraux et le Fonds commun de garantie automobile concernant la transmission

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT PROJET DE LOI Version nor : mtsx0813468l/bleue-1 CE QUI CHANGE COMMENTAIRES DE LA CFDT ARTICLE 16 I. - L article

Plus en détail

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 1. Notion générale... 9 2.

Plus en détail

4 AOUT 1996. - Loi relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail.

4 AOUT 1996. - Loi relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail. 4 AOUT 1996. - Loi relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail. Moniteur Belge 18 septembre 1996 Modifié par : Loi du 10/02/07 MB 06/06/07 Loi du 10/01/07 MB 06/06/07 Loi

Plus en détail

Classe de Seconde Professionnelle. Partie 2: Veiller à la protection de la vie privée

Classe de Seconde Professionnelle. Partie 2: Veiller à la protection de la vie privée Enseignement à l'initiative de l'établissement Classe de Seconde Professionnelle ----------------------------------------------------------------------- Sensibilisation à l'usage Citoyen des Nouvelles

Plus en détail

Décret en date du 8 avril 2008 portant application de la loi n 2008-08 du 25 janvier 2008 sur la protection des données à caractère personnel

Décret en date du 8 avril 2008 portant application de la loi n 2008-08 du 25 janvier 2008 sur la protection des données à caractère personnel 8-4-2008 - Décret portant application de la loi n 2008-08 sur la protection des données à caractère personnel 1 République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Décret en date du 8 avril 2008 portant application

Plus en détail

-RÈGLEMENT DU CONCOURS CONCOURS MARC JACOBS VESPA

-RÈGLEMENT DU CONCOURS CONCOURS MARC JACOBS VESPA -RÈGLEMENT DU CONCOURS CONCOURS MARC JACOBS VESPA La société Parfumerie ICI PARIS XL SA (ci-après «l Organisateur»), dont le siège social est établi à 1800 Vilvoorde, Schaarbeeklei 499 (Belgique) et enregistrée

Plus en détail

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE TUNISIENNE COMMISSION DES OPERATIONS DEBOURSE CONSEIL DU MARCHE FINANCIER CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS La Commission des opérations de bourse et

Plus en détail

Règlement du Jeu «Kayn chi photo?» Du 30 Juin 2014 à 08h30min00s au 27 Juillet 2014 à 23h59min59s

Règlement du Jeu «Kayn chi photo?» Du 30 Juin 2014 à 08h30min00s au 27 Juillet 2014 à 23h59min59s Règlement du Jeu «Kayn chi photo?» Du 30 Juin 2014 à 08h30min00s au 27 Juillet 2014 à 23h59min59s Article 1 er : Organisation : WANA CORPORATE, Société Anonyme, au capital de 5.857.302.900 Dhs, sise Lotissement

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DU JOURNALISTE

CODE DE DEONTOLOGIE DU JOURNALISTE CODE DE DEONTOLOGIE DU JOURNALISTE EN CÔTE D IVOIRE PREAMBULE Le droit à l information, à la libre expression et à la critique est l une des libertés fondamentales de tout être humain. De ce droit du public

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l'homme

Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l'homme Fiche documentaire Agence de la démocratie, des droits de l'homme et du travail Washington, D.C 20 février 2001 Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l'homme Les Gouvernements des Etats-Unis

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15. Les sources nationales 16 Les sources communautaires 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15. Les sources nationales 16 Les sources communautaires 16 Présentation 3 Introduction Notions fondamentales de droit de la consommation 13 1 Les acteurs du droit de la consommation 13 Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15 2 Les sources

Plus en détail

Conditions générales de Ventes des Services DirectVox.

Conditions générales de Ventes des Services DirectVox. Conditions générales de Ventes des Services DirectVox. Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les modalités de fourniture et d'utilisation des Services DirectVox, une marque de MKS-Direct

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS)

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) INTRODUCTION Heaventys est une solution de billetterie en ligne, destinée à des

Plus en détail

Règlement du jeu «Jeu Brassaï»

Règlement du jeu «Jeu Brassaï» Règlement du jeu «Jeu Brassaï» Article 1 : Organisation La société Fnac S.A., société anonyme au capital de 6 921 488 euros, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Créteil B 323 790 956,

Plus en détail