LES DROITS DE LA PERSONNALITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DROITS DE LA PERSONNALITE"

Transcription

1 UNIVERSITE Faculté de Droit et de Science Politique Laboratoire de droit privé et de sciences criminelles ANTLPPAS LES DROITS DE LA PERSONNALITE DE L'EXTENSION AU DROIT ADMINISTRATIF D'UNE THÉORIE FONDAMENTALE DE DROIT PRIVÉ Avant-propos Didier Professeur de droit public à l'université (Paris II) Préface Jérôme Professeur de droit privé à (Paris II) Prix Robert Abdesselam PRESSES UNIVERSITAIRES D'AIX-MARSEILLE

2 TABLE DES MATIERES Avant-propos Préface Principales abréviations Sommaire INTRODUCTION 23 TITRE 1 - PREMIERE PARTIE LA MANIFESTATION DES DROITS DE LA PERSONNALITÉ CONFRONTÉE AUX DROITS DE LA PERSONNALITÉ 81 CHAPITRE 1 - L'atteinte à un droit de la personnalité, cause de administrative 85 Section 1 - Droit sur l'image 86 I. L'existence de deux prérogatives morale et économique du droit sur l'image en droit privé 87 A. Sur le plan théorique 87 B. Sur le plan jurisprudentiel 93 II. L'extension des deux prérogatives du droit sur l'image au droit administratif 98 A. L'extension de l'aspect moral du droit 98 B. L'extension implicite de l'aspect économique du droit 101 Reconnaissances Résistances 103 a) L'interchangeabilité de la personne critère non convaincant de refus de la protection 103 b) L'absence de de la personne caractère non de reflux de la protection 105 Section 2 - Droit au respect de l'honneur de la réputation 107 I. La faible pénétration du droit au respect de l'honneur et de la réputation au sein de la doctrine administrativiste 107 II. La forte pénétration du droit au respect de l'honneur et de la réputation dans la jurisprudence administrative A. La protection de l'honneur et de la réputation de l'individu contre l'acte administratif B. La protection de l'honneur et de la réputation de l'individu contre le fait administratif

3 462 Les droits de la personnalité La condamnation de l'atteinte portée à l'honneur et à la réputation de manière générale 2. La condamnation de l'atteinte portée à l'honneur et à la réputation par diffamation Section 3 - Droit moral de l'auteur et de I. L'Administration confrontée au droit moral des tiers A. Une soumission de principe au respect du droit moral Les obligations de ne pas faire découlant du droit moral 123 a) Interdiction de dénaturer ou de détruire 123 b) Interdiction de divulguer sans l'autorisation de Les obligations de faire découlant du droit moral 125 a) Obligation d'informer le public 126 b) Obligation de divulguer et d'exposer l'œuvre 126 c) Obligation d'entretenir l'œuvre 128 B. Une restriction exceptionnelle du droit moral 129 Les manifestations de la restriction du droit moral 2. Les fondements de la restriction du droit moral 130 II. L'Administration confrontée au droit moral de ses propres agents 137 A. Une solution anciennement implicite Avis du Conseil d'état Jurisprudence Législation 147 B. Une solution actuellement explicite 147 CONCLUSION DU CHAPITRE CHAPITRE 2 - L'atteinte à un droit de la personnalité, cause d'annulation de suspension d'un acte administratif 151 Section 1 - Droit sur le nom de famille 151 I. La protection du droit de la personnalité sur le nom, intérêt à agir du requérant 153 A. La protection du nom comme objet d'un droit personnel 155 B. La protection du nom comme objet d'un droit familial 157 II. La protection du droit de la personnalité sur le nom, fait du Conseil d'état 158 A. La protection du droit de la personnalité du requérant équilibrée par le droit du tiers à changer de nom 159 B. La protection du droit de la personnalité du requérant renforcée par le contrôle de l'intérêt légitime du tiers à changer de nom 165 Le contrôle de l'intérêt légitime du tiers, gage de protection du nom contre son utilisation illégitime Le contrôle de l'intérêt légitime du tiers, mission légitime du Conseil d'état 167 Section 2 - Autres droits de la personnalité 170 I. L'illégalité de l'acte administratif portant une atteinte à un droit de la personnalité 170 A. Droit au secret de la vie privée 170 B. Droit au respect de l'honneur et de la réputation 175

4 Table des matières 463 II. L'illégalité de l'acte administratif laissant subsister ou permettant une atteinte à un droit de la personnalité 175 A. L'illégalité de l'acte laissant subsister une atteinte à un droit de la personnalité 176 B. L'illégalité de l'acte permettant une atteinte à un droit de la personnalité 177 CONCLUSION DU CHAPITRE CONCLUSION DU TITRE TITRE 2 - LES DROITS DE LA PERSONNALITÉ CONFORTÉS PAR 183 CHAPITRE 1 - Les droits de la personnalité confortés par les autorités administratives municipales 185 Section 1- Le droit sur l'image conforté par la conception traditionnelle de l'ordre public 187 I. Les affaires «Daudignac» et «Fédération nationale des»de A. La protection du droit sur l'image non explicitée 187 B. La protection du droit sur l'image subordonnée à la menace de trouble à l'ordre public 188 La protection du droit sur l'image effectuée par le truchement de la sauvegarde de l'ordre public 188 a) Les interprétations à écarter 189 a) La protection du droit sur l'image dans tous les cas d'absence d'autorisation exprimée par l'intéressé P) La protection du droit sur l'image dans le seul cas d'existence d'une opposition exprimée par l'intéressé... b) L'interprétation à adopter La protection du droit sur l'image effectuée en complément de la jurisprudence judiciaire 194 II. L'actualité des solutions 198 A. Les causes : la multiplication des atteintes probables 1. La diversification des menaces au droit sur l'image 2. L'augmentation de la prise de conscience de l'existence du droit sur l'image 199 B. La conséquence : la mention expresse souhaitable du droit sur l'image 200 Section 2 - Le droit au respect de la dignité de la personne humaine conforté par la conception nouvelle de l'ordre public 201 I. L'utilisation du droit au respect de la dignité de la personne humaine dans la jurisprudence judiciaire 202 A. Protection contre l'affliction 203 B. Protection contre l'humiliation 204 II. L'introduction du droit au respect de la dignité de la personne humaine dans la jurisprudence administrative 205 A. L'interprétation convenue de la jurisprudence : une protection de l'individu contre lui-même 205

5 464 Les droits de la personnalité B. L'interprétation retenue de la jurisprudence : une protection des tiers contre l'individu 207 CONCLUSION DU CHAPITRE CHAPITRE 2 - Les droits de la personnalité confortés par des autorités administratives indépendantes Section 1 - Le droit au secret de la vie privée conforté par la CNIL et la CADA 213 I. Au regard de l'accès des tiers aux documents administratifs 213 II. Au regard de l'informatique et du traitement des données personnelles 215 Section 2 - L'ensemble des droits de la personnalité confortés par le CSA..218 I. Les sources de la protection 219 A. Les sources législative, décrétale et conventionnelle 219 Pour le secteur public : des sources législatives et décrétales peu précises Pour le secteur privé : des sources conventionnelles plus précises 220 B. La source constitutionnelle 222 II. Les illustrations de la protection 224 A. Les droits sur l'image et au secret de la vie privée La protection de l'aspect moral des droits 224 a) Protection de la réservation des attributs de la personnalité 224 b) Protection contre la dénaturation de la personnalité La protection de l'aspect économique des droits 227 B. Les autres droits de la personnalité 228 CONCLUSION DU CHAPITRE CONCLUSION DU TITRE CONCLUSION DE LA PREMIÈRE PARTIE 237 SECONDE PARTIE LA SYSTÉMATISATION DES DROITS DE LA PERSONNALITÉ TITRE 1 - DES DROITS À CARACTÈRE FONDAMENTAL 243 CHAPITRE 1 - La réparation facilitée de l'atteinte aux droits de la personnalité 245 Section 1- En droit civil 245 I. Les droits de la personnalité autrefois abrités par le mécanisme classique de la responsabilité civile 245 II. La protection des droits de la personnalité abritant désormais les conditions classiques de la responsabilité civile 249 A. L'atteinte à un droit de la personnalité, une faute préjudiciable : l'autonomie relative de la protection par rapport aux conditions classiques de la responsabilité civile La faute Le préjudice 254

6 Table des matières 465 B. L'atteinte à un droit de la personnalité, un agissement condamnable : l'autonomie réelle de la protection par rapport au mécanisme classique de la responsabilité civile 257 La sanction de la seule atteinte au droit du demandeur La présomption de faute du défendeur 261 a) L'existence de la présomption de faute 261 b) Les limites de la présomption de faute 265 Section 2 - En droit administratif 267 I. Les solutions présentes 267 A. La reconnaissance louable de droits 268 B. La persistance contestable de l'exigence de la preuve de la faute préjudiciable 270 L'exigence de la preuve du préjudice distinct de la seule atteinte à un droit de la personnalité L'exigence de la preuve de la faute distincte de la seule atteinte à un droit de la personnalité 272 IL Les préconisations pour l'avenir 274 A. Le cadre incontournable de la responsabilité pour faute à conserver 275 B. La consécration souhaitable d'une responsabilité pour faute aménagée 277 La nécessité de considérer l'atteinte à un droit de la personnalité comme une faute préjudiciable La nécessité de consacrer un nouveau cas de présomption de faute en matière de droits de la personnalité 278 CONCLUSION DU CHAPITRE CHAPITRE 2 - La cessation urgente de l'atteinte aux droits de la personnalité 283 Section 1 - La compétence du juge civil des référés 284 I. L'article 9 alinéa 2 du Code civil, fondement contestable pour la sauvegarde d'un ensemble de droits de la personnalité 286 A. Le rattachement d'un ensemble de droits de la personnalité à l'article 9 alinéa 1 er du Code civil 286 B. Le recours à l'article 9 alinéa 2 du Code civil pour un ensemble de droits de la personnalité 290 Les articles 808 et 809 du Code de procédure civile, fondements convenables pour la sauvegarde de l'ensemble des droits de la personnalité 292 A. Pour les droits de la personnalité en général 293 B. Pour le droit au respect de l'honneur et de la réputation 297 Section 2 - La compétence du juge administratif des référés 300 I. Sur le fondement des articles 9 et 9-1 du Code civil pour les droits au secret de la vie privée et au respect de la présomption d'innocence 301 IL Sur le fondement de l'article L du Code de justice administrative pour l'ensemble des droits de la personnalité 302 A. L'application pratique de la procédure de référé-liberté à certains droits de la personnalité 302

7 466 Les droits de la personnalité B. L'applicabilité théorique de la procédure de référé-liberté à l'ensemble des droits de la personnalité 305 CONCLUSION DU CHAPITRE CONCLUSION DU TITRE TITRE 2 - DES DROITS À CARACTÈRE PERSONNEL CHAPITRE 1 - Le caractère intransmissible 313 Section 1- En droit privé 313 I. L'intransmissibilité des droits de la personnalité dans leur aspect moral 314 A. En droit pénal : l'absence de post mortem du droit au secret de la vie privée et du droit au respect de l'honneur et de la réputation 314 L'absence de post mortem du droit au secret de la vie privée L'absence de post mortem du droit au respect de l'honneur de la réputation B. En droit civil : l'absence de transmission des droits de la personnalité L'impossible transmission des droits de la personnalité La possible protection de la mémoire du défunt 323 C. En droit de la propriété littéraire et artistique : l'existence d'une transformation du droit moral, obstacle à sa transmission pour cause de mort 325 II. L'intransmissibilité des droits de la personnalité dans leur aspect économique 329 A. Élément de perturbation : la qualification de «droits patrimoniaux» de la personnalité 329 B. État d'hésitation de la jurisprudence judiciaire Les solutions ayant admis la transmissibilité 2. Les solutions ayant rejeté la transmissibilité 332 C. Élément de solution : la disqualification des «droits patrimoniaux» de la personnalité 333 Section 2 - En droit administratif 334 I. L'impossible transmission des droits de la personnalité 334 II. La possible protection de la mémoire des défunts 339 CONCLUSION DU CHAPITRE CHAPITRE 2 - Le contrôle personnel 343 Section 1 - Un principe omniprésent en droit privé 348 I. L'étendue du contrôle personnel 348 A. En droit civil En matière extracontractuelle En matière contractuelle 351 a) L'extension du domaine de la capacité 351 b) La limitation de la portée du consentement 354 B. pénal 356 Le défaut de consentement de la victime comme élément matériel de l'infraction 356

8 Table des matières Le consentement de la victime comme condition de la répression de l'infraction 358 II. L'encadrement nécessaire du contrôle personnel 359 A. L'applicabilité totale de la théorie de l'abus de droit ou la nécessaire prise en compte de l'intérêt des tiers 360 B. L'applicabilité partielle de la théorie générale des obligations ou le nécessaire équilibre entre l'intérêt de l'individu et celui des tiers 363 La conservation imposée de tous les droits de la personnalité Le cantonnement obligé du droit de retrait au seul droit moral de l'auteur 365 Section 2 - Un principe émergent en droit administratif 368 I. L'introduction légitime du contrôle personnel lorsque l'administration est confrontée aux droits de la personnalité 369 A. La détermination par le juge de l'objet des droits de la personnalité, préalable nécessaire à l'exercice du contrôle personnel 370 B. La condamnation par le juge de sur les droits de la personnalité, manifestation du contrôle personnel 372 II. L'introduction trop limitée du contrôle personnel lorsque les droits de la personnalité sont confortés par l'administration 376 A. Le contrôle personnel globalement relégué lorsque les droits de la personnalité sont confortés par les autorités municipales B. Le contrôle personnel globalement relayé lorsque les droits de la personnalité sont confortés par des autorités administratives indépendantes 378 En droit des données personnelles : une forte prise en compte du contrôle personnel En droit de la communication audiovisuelle : une plus faible prise en compte du contrôle personnel a) La légitime prise en considération émergente du contrôle personnel 382 b) La contestable absence de prise en considération persistante du contrôle personnel 383 a) Le constat de l'absence de prise en considération du contrôle personnel 383 P) Les propositions de prise en considération du contrôle personnel 385 CONCLUSION DU CHAPITRE CONCLUSION DU TITRE CONCLUSION DE LA SECONDE PARTIE 387 CONCLUSION GÉNÉRALE 389 Bibliographie 393 Index thématique 453 Table des matières

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS UNIVERSITE PAUL CEZANNE AIX-MARSEILLE III Faculté de Droit et de Science Politique COLLECTION DU CENTRE DE DROIT SOCIAL Guillaume SAINCAIZE LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS Préface Bernard TEYSSIÉ Professeur

Plus en détail

TITRE IX- Des noms de domaine

TITRE IX- Des noms de domaine TITRE IX- Des noms de domaine Présentation des textes Les noms de domaine sur l'internet ont à la fois une fonction technique et une fonction d'identification des services de communication en ligne. Le

Plus en détail

LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE SALARIÉ DE L'UNION EUROPÉENNE

LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE SALARIÉ DE L'UNION EUROPÉENNE Fondée par Paul Durand Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHÈQUE DE DROIT SOCIAL 57 Dirigée par Antoine Professeur à l'université Panthéon-Assas (Paris

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

«LA PROTECTION DU SECRET DES SOURCES DES JOURNALISTES» U.I.A. - CONGRÈS DE FLORENCE (COMMISSION DU DROIT DE LA PRESSE)

«LA PROTECTION DU SECRET DES SOURCES DES JOURNALISTES» U.I.A. - CONGRÈS DE FLORENCE (COMMISSION DU DROIT DE LA PRESSE) «LA PROTECTION DU SECRET DES SOURCES DES JOURNALISTES» U.I.A. - CONGRÈS DE FLORENCE (COMMISSION DU DROIT DE LA PRESSE) SOMMAIRE Introduction PREMIERE PARTIE: LES RÈGLES RÉGISSANT LA PROTECTION DES SOURCES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

LA BILATÉRALISATION DU CAUTIONNEMENT?

LA BILATÉRALISATION DU CAUTIONNEMENT? Directeur honoraire Jacques Ghettln Professeur entérite de l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PRIVÉ TOME 528 Dirigée par Yves Lequette Professeur à l'université Paris II

Plus en détail

Les ateliers numériques 2014. Créer et utiliser la vidéo pour ma communication et dynamiser ma présence sur internet

Les ateliers numériques 2014. Créer et utiliser la vidéo pour ma communication et dynamiser ma présence sur internet Les ateliers numériques 2014 Créer et utiliser la vidéo pour ma communication et dynamiser ma présence sur internet Privas, vendredi 7 mars 2014 L'animation numérique de territoire: un service Ardèche

Plus en détail

L'ECONOMIE DU CONTRAT DE TRAVAIL

L'ECONOMIE DU CONTRAT DE TRAVAIL Fondée par Paul Durand f Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHÈQUE DE DROIT SOCIAL TOME 53 Dirigée par Antoine Mazeaud Professeur à l'université Panthéon-Assas

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale Dispositions législatives relatives au chapitre : La protection des droits de la personne Code de la santé publique Dispositions introduites

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

Le secrett Ibaimcalire-

Le secrett Ibaimcalire- UNIVERSITE DE LAUSANNE FACULTÉ DE DROIT Le secrett Ibaimcalire- Sa portée dans le temps, dans l'espace et dans les groupes de sociétés. THESE de licence et de doctorat présentée à la Faculté de droit de

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (87) 15 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (87) 15 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (87) 15 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES VISANT À RÉGLEMENTER L'UTILISATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DANS LE SECTEUR DE LA POLICE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 11 mars 2015 relative à la communication aux administrations publiques et aux organismes exerçant une prérogative de puissance publique d informations ou copies de pièces issues des procédures

Plus en détail

Les responsabilités des professionnels de santé

Les responsabilités des professionnels de santé Chapitre 5 : UE6 - Le Droit pharmaceutique Les responsabilités des professionnels de santé Martine DELETRAZ-DELPORTE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 Retiré LA CROISSANCE ET L'ACTIVITÉ - (N 2447) AMENDEMENT N o SPE749 présenté par Mme Capdevielle, Mme Alaux, M. Philippe Baumel, M. Ciot, M. Clément, Mme Sandrine Doucet,

Plus en détail

Les régimes juridiques de la vidéosurveillance

Les régimes juridiques de la vidéosurveillance Les régimes juridiques de la vidéosurveillance Article juridique publié le 21/09/2015, vu 595 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la sécurité intérieure Code de la construction et de l'habitation

Plus en détail

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT?

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Epiphane B. LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Comprendre le droit commercial, outil de développement capitaliste Préface de Joseph DJOGBENOU Table des matières Chapitre I Les éléments-moteurs

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2009-084

LETTRE CIRCULAIRE N 2009-084 Montreuil, le 03/11/2009 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2009-084 OBJET : Loi de simplification et clarification du droit et d allègement des procédures

Plus en détail

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public N 43 / 2014 pénal. du 11 décembre 2014. Not. 16453/13/CD Numéro 3383 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

Les principes de la responsabilité civile

Les principes de la responsabilité civile Les principes de la responsabilité civile S édition 2010 Patrice Jourdain agrégé des Facultés de droit professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I) Introduction ; Première partie Vue d'ensemble

Plus en détail

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du vendredi 13 juillet 2012 N de pourvoi:

Plus en détail

http://helios.univ-reims.fr/ufr/medecine/fmc/cours/capacite_pra... LE DOSSIER MEDICAL Dr P.Peton

http://helios.univ-reims.fr/ufr/medecine/fmc/cours/capacite_pra... LE DOSSIER MEDICAL Dr P.Peton LE DOSSIER MEDICAL Dr P.Peton Contenu Communication du dossier Propriétaire du dossier Accès au dossier La procédure Notion de personne concernée Conservation du dossier Informatisation du dossier Conclusion

Plus en détail

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE)

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) Article 2 L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'état de droit, ainsi que de

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL Ouvrage collectif TABLE DES MATIERES Liste des abréviations 7 Introduction 9 Première partie : la prévention du risque identifié I. La délimitation du risque 17 A. L'encadrement

Plus en détail

MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés

MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés MAîTRISER SES RISQUES ET RESPONSABILITés en travail social La prise en charge des publics vulnérables par les professionnels des établissements ou services sociaux et médico-sociaux est une mission qui

Plus en détail

LA RESPONSABILITE CIVILE DES DIRIGEANTS SOCIAUX

LA RESPONSABILITE CIVILE DES DIRIGEANTS SOCIAUX BIBLIOTHEQUE DE L'INSTITUT DE RECHERCHE JURIDIQUE DE LA SORBONNE - ANDRE TUNC TOME 18 LA RESPONSABILITE CIVILE DES DIRIGEANTS SOCIAUX Soraya MESSAI-BAHRI Docteur en droit (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT Éditeur Autobiz-Direct est édité par : Shakazoola (France) S.A. au capital de 296 000 RCS Nanterre 440 238 772

Plus en détail

Responsabilité de l'expert-comptable

Responsabilité de l'expert-comptable Litec Libraire de la Cnnr He rassation - 27. olace Dauohine - 75001 Paris Anne-Claire Maddoli-Restoux avocat á la Cour d'appel de París Responsabilité de l'expert-comptable Risques judiciaires et préventions

Plus en détail

AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE. Prise de position de la Cour

AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE. Prise de position de la Cour AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE Prise de position de la Cour Sur l'admissibilité de la demande d'avis 1 Les gouvernements irlandais et du Royaume-Uni, mais aussi les gouvernements danois

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE L OFFRE ACCÈS GRATUIT VERSION CONSOLIDÉE NON MARQUÉE DU 01/09/2005

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE L OFFRE ACCÈS GRATUIT VERSION CONSOLIDÉE NON MARQUÉE DU 01/09/2005 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE L OFFRE ACCÈS GRATUIT VERSION CONSOLIDÉE NON MARQUÉE DU 01/09/2005 Préambule Le service FREE est un service offert par la société FREE, société anonyme inscrite au RCS

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Olivier Yeznikian Rapporteur M. Charles-Edouard Minet Rapporteur 4ublic Le

Plus en détail

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile et pénale Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile est la conséquence, soit de l'inexécution d'un contrat, soit d'un acte volontaire ou

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente 1. Définitions Gonzague TROUFFIER est auto-entrepreneur domiciliée à Sainte Maxime, 9 avenue des Sardinaux, 83 120. SIRET : 481 839 702 00042 - APE : 7734Z Son activité principale

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE ET SÉCURITÉ : ASPECTS INTERNES ET EXTERNES

UNION EUROPÉENNE ET SÉCURITÉ : ASPECTS INTERNES ET EXTERNES COLLECTION RENCONTRES EUROPÉENNES UNION EUROPÉENNE ET SÉCURITÉ : ASPECTS INTERNES ET EXTERNES Éditeur : Catherine FLAESCH-MOUGIN 2 0 0 9 ISBN 978-2-8027-2696-8 D / 2009 / 0023 / 34 2009 Etablissements

Plus en détail

Code de la sécurité intérieure

Code de la sécurité intérieure Code de la sécurité intérieure LIVRE VI : ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ TITRE Ier : ACTIVITÉS PRIVÉES DE SURVEILLANCE ET DE GARDIENNAGE, DE TRANSPORT DE FONDS ET DE PROTECTION PHYSIQUE DES PERSONNES Chapitre

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES -REFERENCEMENT NATUREL

CONDITIONS GENERALES DE VENTES -REFERENCEMENT NATUREL ARTICLE 1 : OBJET CONDITIONS GENERALES DE VENTES -REFERENCEMENT NATUREL Le présent contrat a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles le Prestataire assurera le référencement naturel et

Plus en détail

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration universelle des droits de l'homme Déclaration universelle des droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue

Plus en détail

Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux informatiques au Lycée St Jacques de Compostelle

Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux informatiques au Lycée St Jacques de Compostelle Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux informatiques au Lycée St Jacques de Compostelle I - But de la charte Le but de la présente charte est de définir les règles de bonne utilisation des

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948 Texte intégral Préambule : Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de

Plus en détail

Enfin, on ne peut exclure que des proches cherchent à connaître les causes du décès de Monsieur PASDECHANCE.

Enfin, on ne peut exclure que des proches cherchent à connaître les causes du décès de Monsieur PASDECHANCE. Philippe CHOULET Cabinet d'avocats 8, Place Bellecour 69002 LYON Tél : 04 78 42 63 75 Fax : 04 78 42 88 18 choulet.avocats@wanadoo.fr www.cabinetchoulet-avocats.fr LES FAITS Monsieur PASDECHANCE est décédé

Plus en détail

Le droit syndical dans le privé. Extrait du code du Travail sur le droit syndical du privé

Le droit syndical dans le privé. Extrait du code du Travail sur le droit syndical du privé Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt F9 Le droit syndical dans le privé Créée le 15 novembre 2005 - Dernière modification le 19 février 2009 Extrait du code du Travail sur le droit syndical

Plus en détail

Médiathèque DASTRI Mentions légales

Médiathèque DASTRI Mentions légales Médiathèque DASTRI Mentions légales I. Objet... 1 II. Définitions... 1 III. Inscription et accès Utilisateur et Professionnel... 2 IV. Utilisation des services de la médiathèque par les Utilisateurs...

Plus en détail

Conditions générales de vente et d'utilisation du site Internet www.englishwaves.fr applicables au 8 juin 2015

Conditions générales de vente et d'utilisation du site Internet www.englishwaves.fr applicables au 8 juin 2015 EnglishWaves Société par Actions Simplifiées au capital de 90 000 Euros Siège social : 23, rue Auguste Vitu 75015 Paris RCS Paris : 799 172 507 Créée le 18 décembre 2013 Conditions générales de vente et

Plus en détail

Savoirs associés DROIT

Savoirs associés DROIT REFERENTIEL DE CERTIFICATION Savoirs associés DROIT Dans la section de technicien supérieur des professions immobilières, la finalité de l'enseignement du droit est double : culturelle et professionnelle.

Plus en détail

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION Ségolène Rouillé-Mirza Avocate au Barreau de Tours 15 février 2011 Introduction 1/2 Qu est ce que l e-réputation? Définition de réputation Dictionnaire Larousse: «Manière

Plus en détail

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Pour faciliter lecture, les textes nouveaux ou ajouts à des textes existants figurent en bleu, les suppressions en rouge. Les textes en noir ne

Plus en détail

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Auteur(s) : Corinne Saint-Alary-Houin Présentation(s) : Professeur de Droit privé et de sciences criminelles Leçon 1 : Introduction

Plus en détail

UNIVERSITE DE LA SARRE CENTRE JURIDIQUE FRANCO-ALLEMAND DROIT DE LA FAMILLE

UNIVERSITE DE LA SARRE CENTRE JURIDIQUE FRANCO-ALLEMAND DROIT DE LA FAMILLE UNIVERSITE DE LA SARRE CENTRE JURIDIQUE FRANCO-ALLEMAND Cours de Mme Monique CHATEAU-BRIQUET ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014 DROIT DE LA FAMILLE INTRODUCTION 1 Notion de famille 2 Notion de parenté 3 Notion

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur

Loi du 20 décembre 2002 relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur Loi du 20 décembre 2002 relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur CHAPITRE I. - Disposition générale. Article 1. La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution.

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010 LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL En 1896, un arrêt de la Chambre Civile de la Cour de Cassation, l arrêt TEFFAINE, a retenu le principe d une responsabilité directe

Plus en détail

Nathalie Métallinos Avocat à la Cour d'appel de Paris

Nathalie Métallinos Avocat à la Cour d'appel de Paris Banque, Paiement en Ligne et Protection des Données Personnelles PRÉVENTION DE LA FRAUDE ET DES IMPAYÉS, FICHIERS DE PERSONNES À RISQUES ET PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Nathalie Métallinos

Plus en détail

par les législations des États membres ont des effets

par les législations des États membres ont des effets N0 L 77/20 I FR Journal officiel des Communautés européennes 27. 3. 96 DIRECTIVE 96/9/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données LE PARLEMENT

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE TABLE DES MATIÈRES PLAN................................................................ 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS...................................... 7 LES TITULAIRES DE LA CHAIRE DE DROIT

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

DROIT DU TRAVAIL droit vivant

DROIT DU TRAVAIL droit vivant DROIT DU TRAVAIL droit vivant Jean-Emmanuel RAY 4* edition 1995 actualisee et augmentee EOmONS LIAISONS 1, avenue Edouard Belin 92856 Rueil-Malmaison TABLE DES MATIERES pages Avant-propos Introduction

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE MATIERE FISCALE

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE MATIERE FISCALE ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE RELATIF A L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIERE FISCALE Considérant que le Gouvernement de

Plus en détail

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur!

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Dahir du 5 kaada 1368 (30 août 1949) relatif à la répression des infractions à la réglementation des changes, tel qu il à été modifié et complété par le dahir du 25 moharrem 1371 (27octobre 1951). LOUANGE

Plus en détail

1. De l exercice limité du contrôle par l employeur sur le permis à points

1. De l exercice limité du contrôle par l employeur sur le permis à points aolfq=pl`f^i= PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL Richard WETZEL Mars 2009 Depuis le 14 juillet 2002, la sécurité routière est devenue une priorité nationale. S engage ainsi une répression plus rigoureuse

Plus en détail

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 3

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 3 Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 3 Commentaire de la décision n 97-388 DC du 20 mars 1997 Loi créant les plans d'épargne retraite Le Conseil constitutionnel a été saisi par soixante-dix-huit

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Ciculaire du 11 mars 2011 relative à la présentation des dispositions relatives à la contravention de dissimulation du visage dans l espace public Le garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés

Plus en détail

Accès Gratuit - Conditions Générales d'utilisation

Accès Gratuit - Conditions Générales d'utilisation Accès Gratuit - Conditions Générales d'utilisation Dernière mise à jour: [23/07/2003] Préambule Le service FREE est un service offert par la société FREE, société anonyme inscrite au RCS sous le numéro

Plus en détail

TITRE VI- De diverses infractions liées au commerce électronique

TITRE VI- De diverses infractions liées au commerce électronique TITRE VI- De diverses infractions liées au commerce électronique Présentation des textes Le commerce électronique, l'informatique et les nouvelles technologies de l'information se développent et prennent

Plus en détail

Jean Juliot Domingues Almeida Nicolas. Veille Juridique [LA RESPONSABILITE DES ADMINISTRATEURS SYSTEMES ET RESEAUX]

Jean Juliot Domingues Almeida Nicolas. Veille Juridique [LA RESPONSABILITE DES ADMINISTRATEURS SYSTEMES ET RESEAUX] 2014 Jean Juliot Domingues Almeida Nicolas Veille Juridique [LA RESPONSABILITE DES ADMINISTRATEURS SYSTEMES ET RESEAUX] S O M M A I R E Définition de l administrateur systèmes et réseau........... 3 Administrateur

Plus en détail

Sommaire. Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos...

Sommaire. Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos... Sommaire Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos... 21 Introduction... 23 Chapitre 1 Prolégomènes à la propriété intellectuelle...

Plus en détail

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS»

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» Composition sur un sujet de droit civil ou de procédure civile (1 er concours) Note : 16/20 «LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» A la suite de l Avant Projet de réforme du droit des obligations

Plus en détail

Loi n 1.198 du 27 mars 1998 portant Code de la Mer. Vendredi 17 avril 1998 RAINIER III PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN DE MONACO

Loi n 1.198 du 27 mars 1998 portant Code de la Mer. Vendredi 17 avril 1998 RAINIER III PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN DE MONACO Loi n 1.198 du 27 mars 1998 portant Code de la Mer Vendredi 17 avril 1998 RAINIER III PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN DE MONACO Avons sanctionné et sanctionnons la loi dont la teneur suit, que le

Plus en détail

Code de conduite pour les responsables de l'application des lois

Code de conduite pour les responsables de l'application des lois Code de conduite pour les responsables de l'application des lois Adopté par l'assemblée générale des Nations Unies le 17 décembre 1979 (résolution 34/169) Article premier Article 2 Les responsables de

Plus en détail

La prise illégale d intérêts

La prise illégale d intérêts La prise illégale d intérêts Valeurs sociales protégées : Il s agit simplement de préserver, d une part, la probité dans la gestion des affaires publiques en respectant le vieil adage " nul ne peut servir

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ABRÉVIATIONS DES REVUES CITÉES... 3 INTRODUCTION... 5 PARTIE I LA CONSTITUTION DE L EIRL

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ABRÉVIATIONS DES REVUES CITÉES... 3 INTRODUCTION... 5 PARTIE I LA CONSTITUTION DE L EIRL TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ABRÉVIATIONS DES REVUES CITÉES... 3 INTRODUCTION... 5 PARTIE I LA CONSTITUTION DE L EIRL TITRE I : L EIRL À PATRIMOINE AFFECTÉ UNIQUE LA CONSTITUTION DU PATRIMOINE AFFECTÉ

Plus en détail

vu les art. 14, 23 al. 3 et 40 al. 3 de la loi fédérale du 23 mars 2001 sur le crédit à la consommation (LCC) 1,

vu les art. 14, 23 al. 3 et 40 al. 3 de la loi fédérale du 23 mars 2001 sur le crédit à la consommation (LCC) 1, Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation (OLCC) Projet du... Le Conseil fédéral, vu les art. 14, 23 al. 3 et 40 al. 3 de la loi fédérale du 23 mars 2001 sur le crédit à la

Plus en détail

L'intervention de l'etat et la coopération entre communes

L'intervention de l'etat et la coopération entre communes Matthieu HOUSER L'intervention de l'etat et la coopération entre communes Préface de Philippe Icard L ifarmattan TABLE DES MATIERES PREFACE 7 PRINCIPALES ABREVIATIONS 11 SOMMAIRE.. 14 INTRODUCTION....15

Plus en détail

CHARTE DE L'UTILISATEUR D'INTERNET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE DANS L'ACADEMIE DE BORDEAUX

CHARTE DE L'UTILISATEUR D'INTERNET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE DANS L'ACADEMIE DE BORDEAUX CHARTE DE L'UTILISATEUR D'INTERNET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE DANS L'ACADEMIE DE BORDEAUX Cette charte s'adresse à tout personnel de l'éducation nationale ci-dessous désigné par l'"utilisateur" PREAMBULE

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage MINISTERE DES PME, DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBERALES Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage Les ventes au déballage, quelle que soit leur dénomination (vide-greniers,

Plus en détail

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion INTRODUCTION Beaucoup d obligations pèsent sur les épaules du chef d entreprise. En effet, le dirigeant est amené à prendre des

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels

Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1511-00-12 Nombre de pages : 6 Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels Amendée par le Comité exécutif le 4 octobre 2006

Plus en détail

Projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme

Projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme Projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme Article 6 L article 6 de la loi n 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l économie numérique est ainsi modifié

Plus en détail

LES DEUTS COMPTABLES

LES DEUTS COMPTABLES COLLECTION DROIT DES AFFAIRES ET DE L'ENTREPRISE dirigee par Yves Guyon SERIE : RECHERCHES Nicole STOLOWY LES DEUTS COMPTABLES 63 ECONOMICA 49, rue H6ricart, 75015 Paris Table des matieres Introduction

Plus en détail

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Vidéosurveillance Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Les principes La vidéosurveillance va de plus en plus souvent participer à la détection antiintrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance.

Plus en détail

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale PREAMBULE Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Rouen dans le cadre

Plus en détail

CODE DU PATRIMOINE (Partie Législative) LIVRE II ARCHIVES

CODE DU PATRIMOINE (Partie Législative) LIVRE II ARCHIVES CODE DU PATRIMOINE (Partie Législative) LIVRE II ARCHIVES TITRE Ier RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES Chapitre 1er : Dispositions générales Article L211-1 Les archives sont l'ensemble des documents, quels que

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/207 DÉLIBÉRATION N 12/059 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE CERTAINES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs)

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) Creative Expression Benefiting From Your Copyright and Using the Copyright Works of Others in Your Business Edouard Treppoz, Professeur à l Université Jean Moulin Lyon 3 WIPO Training of trainers Program

Plus en détail

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TABLE DES MATIÈRES Introduction 9 A) Les sources du droit des obligations 9 B) La classification des obligations 10 PARTIE I La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TITRE 1 La responsabilité

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Loi relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur du. 20 décembre 2002 (1) modifiée le 27 mars 2009

Loi relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur du. 20 décembre 2002 (1) modifiée le 27 mars 2009 Sources : Loi relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur du 20 décembre 2002 (1) modifiée le 27 mars 2009 - Loi relatif au recouvrement amiable des dettes du consommateur (20 décembre

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SITE

CHARTE D UTILISATION DU SITE CHARTE D UTILISATION DU SITE 1. Définitions Les termes commençant par une majuscule ont la signification indiquée ci-dessous, qu ils soient au singulier ou au pluriel. 1) Site désigne le site www.notaires.fr

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE FONCTIONNEMENT

CONDITIONS GENERALES DE FONCTIONNEMENT CONDITIONS GENERALES DE FONCTIONNEMENT Article 1 - objet du service Sur abonnement, la Banque de l Habitat du Sénégal (BHS) met à la disposition de son client ci-après individuellement dénommé "l'abonné"

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION DIPLOMATIQUE...

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION DIPLOMATIQUE... TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... VII PRÉFACE....IX LISTE DES ABRÉVIATIONS... XXVII INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2012-239 QPC du 4 mai 2012. Mme Ileana A.

Commentaire. Décision n 2012-239 QPC du 4 mai 2012. Mme Ileana A. Commentaire Décision n 2012-239 QPC du 4 mai 2012 Mme Ileana A. (Transmission des amendes, majorations et intérêts dus par un contribuable défunt ou une société dissoute) Le Conseil constitutionnel a été

Plus en détail

Déclaration des droits sur Internet

Déclaration des droits sur Internet Déclaration des droits sur Internet 1 Préambule Internet a décisivement contribué à redéfinir l espace public et privé, à structurer les rapports entre les personnes et entre celles-ci et les institutions.

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (après adoption définitive par le Sénat du projet de loi la modifiant)

relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (après adoption définitive par le Sénat du projet de loi la modifiant) DES LIBERTÉS Loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (après adoption définitive par le Sénat du projet de loi la modifiant) DES LIBERTÉS SOMMAIRE SOMMAIRE...

Plus en détail

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES.

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. 3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. Version Publication au Moniteur Belge Initiale : L. du. 03/07/2005 relative aux droits des volontaires 29/08/2005. 1 ère modification : L. du.

Plus en détail