Prix de l ingénierie du futur 2015

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix de l ingénierie du futur 2015"

Transcription

1 Prix de l ingénierie du futur 2015 Canot Nicolas Rodriguez Valentin Sivagurunathan Nesanthan Mahé François

2 I. Le Contexte Aujourd hui, le changement climatique constitue l une des priorités de la période à venir dans le domaine de la construction. En effet, la construction des bâtiments à venir devra innover afin de limiter leur impact sur le réchauffement climatique. Pour répondre à cette question, de nombreux moyens sont mis en place comme le prix de l ingénierie du futur. Nous avons choisi de participer à ce concours car ce sujet est inévitable dans le secteur du BTP. Afin de répondre à cette question, nous avons choisi de nous baser sur un matériau largement utilisé dans le domaine de la construction : le béton. En effet, le béton est omniprésent dans la plupart des constructions actuelles (maisons individuelles, bâtiments à usage collectifs, locaux d entreprise ), on en coule 190m 3 par seconde dans le monde soit 6 milliards de m 3 par an, ce qui en fait le matériau le plus consommé au monde. Malgré les avancées concernant la fabrication et la mise en œuvre du béton, de nombreux progrès restent à faire en matière de développement durable. Pour combler le manque d énergies fossiles, on met en place aujourd hui des systèmes à énergies renouvelables qui utilisent des ressources naturelles comme les panneaux photovoltaïques, les éoliennes, les barrages hydrauliques, etc... Si des cellules photovoltaïques sont mises en place sur des toitures, notamment de maisons individuelles, pourquoi ne pourraient-elles pas être incorporées au sein même du béton, sur les façades de la maison. Ce procédé innovant se nomme le béton photovoltaïque. Une autre de nos problématiques concerne la consommation électrique due à l éclairage des villes. En France, 9 millions de points lumineux existent, ce qui représente une consommation de 400 à 500 millions d euros par an. Ces chiffres correspondent à 1 à 2% de la consommation électrique française et 4% des émissions de CO2. Pour limiter l installation de points lumineux, une de nos idées est de mettre en place un éclairage incorporé au béton des façades. II. Le béton photovoltaïque Aujourd hui, la production d électricité de manière écologique est un enjeu capital. L Allemagne est l un des pays qui a le plus la volonté de progresser dans le domaine de l énergie propre, c est donc presque naturel que ce soit des ingénieurs allemands qui soient à l origine de l innovation exceptionnelle qu est le béton photovoltaïque. En effet depuis quelques années des chercheurs allemands travaillent sur un projet de béton capable de produire de l électricité grâce à l énergie solaire. a) Présentation Ce nouveau matériau, baptisé «Dyscrete», fonctionne de manière analogue à un panneau photovoltaïque, il utilise le principe des cellules photovoltaïques à colorants (appelée cellule de Gratzel), qui imite le processus de la photosynthèse (comme avec la chlorophylle).

3 Ce béton photovoltaïque est constitué de deux couches de matériaux conducteurs, une couche d oxyde de titane d un côté qui capture l énergie solaire et de l autre côté une couche de graphite. Ces deux éléments remplissent la fonction d électrolytes. Les deux surfaces sont connectées par un colorant, du jus de groseille ainsi que par du dioxyde de titane et une solution iodée. Enfin l ensemble est protégé par une fine couche transparente. b) Fonctionnement Voyons désormais comment agissent ensemble ces différents éléments pour produire du courant l électrique. Tout d abord, sous l effet du rayonnement solaire, les pigments dans le jus de groseille émettent un électron qui se déplace vers le conducteur supérieur. Le dioxyde de titane agit alors pour faciliter ce déplacement de l électron tandis que la solution iodée libère un nouvel électron. Suite à cette opération, le conducteur supérieur devient plus riche en électron. C est donc la différence de potentiel entre les deux électrodes du matériau qui génère un courant électrique. Conducteur supérieur Courant électrique Dioxyde titane de Jus de groseille (colorant) Solution iodée Conducteur inférieur Schéma 1 : Fonctionnement du béton photovoltaïque Il s agit d un matériau réellement remarquable puisque les chercheurs ont réussi la prouesse d intégrer le béton comme électrode. Ce procédé constitue une innovation majeure dans le monde de la construction et pourrait jouer un rôle très important dans les années à venir. Pour cela, le gouvernement Allemand investit de nombreux moyens pour poursuivre la recherche et augmenter l efficacité du dispositif. Pour le moment, les inventeurs ont pour objectifs d obtenir un rendement de 2%. Cette estimation paraît dérisoire mais compte tenu des surfaces qui pourraient être mise en jeu, la production serait tout de même très importante. D autant plus que le béton photovoltaïque réagit à la lumière diffusée, ainsi même les surfaces exposées au nord sont capables de produire presque autant d énergie que les surfaces bien exposées au soleil. Le problème pour l instant est la durée de vie de ce béton car au bout d une journée, les cellules sont épuisées. Ils recherchent donc à ajouter des bactéries qui augmenterait la durée de vie.

4 Il y a donc fort à parier que dans un futur proche nos bâtiments en eux-mêmes seront de véritables sources d énergie. III. Le béton phosphorescent L éclairage est primordial pour le fonctionnement d une ville, mais ceci à un réel coût de production. La production d énergie est de plus une source de pollution pour la Terre. Il faut alors chercher des solutions pour l avenir qui permettent de préserver au mieux notre planète. Prenons l exemple de l éclairage public, il se fait à l aide de lampadaires extérieurs et autres réverbères. Nous pouvons remplacer ces dispositifs par l utilisation de béton phosphorescent en ville ou en zone rurale. a) Présentation La société CIBETEC a créé un béton phosphorescent prénommé «béton Luciole» qui a la particularité d éclairer les rues sombres dans la nuit. Il peut être utilisé pour habiller les constructions de bâtiment ou pour la voirie. C est une réelle solution d énergie pour les zones urbaines ou rurales où l éclairage est inexistant. L application de ce béton comme solution paysager extérieur peut réduire le besoin de l éclairage électrique jusqu à 70 % le soir. Il possède aussi une fonction décorative de jour comme de nuit. Il se pose en façade d une structure ou sur la voirie en zone urbaine comme en zone rurale. Ce béton peut aussi être utilisé sur des équipements tels que les poubelles ou des bancs. Image 1 : Béton phosphorescent de nuit Image 2 : Béton phosphorescent de jour Ce matériau fonctionne exactement comme une substance phosphorescente. Elle se recharge dans la journée par la lumière naturelle du soleil ou artificielle et éclaire cette énergie la nuit. Ce béton ne génère pas de coût énergétique.

5 Béton phosphorescent b) Fabrication Schéma 2 : Fonctionnement du béton phosphorescent Dans ce béton, il suffit de remplacer les granulats habituels par les AGT «Ambiant Glow Technology», matière phosphorescente. Image 3 : Granulats AGT (Ambiant Glow Technology) C est un mélange de résine de polyester non rétractable, extrêmement dur et chargée de pigments photoluminescents. Cette matière est capable de renvoyer une lumière pendant plus de 12 heures pour une exposition au soleil de 10 minutes. Il est même possible de choisir la couleur des éléments phosphorescents puisqu il est possible de faire des AGT jaune-vert, bleu, turquoise et bleu ciel.

6 Image 4 : Exemple d éclairement du au béton phosphorescent IV. Conclusion La modification des composants du béton habituel peut apporter un réel impact écologique à notre environnement. Le béton photovoltaïque et le béton phosphorescent sont des vraies solutions à exploiter.

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Nous vous présentons la technologie du traitement de surfaces du 21 ème siècle

Nous vous présentons la technologie du traitement de surfaces du 21 ème siècle Nous vous présentons la technologie du traitement de surfaces du 21 ème siècle 2009 NADICO Ltd. Germany www.nadico.de Le revêtement Titan Effect TE1022 améliorer la rentabilité des installations solaires

Plus en détail

A V A N T - P R O J E T 30. 07. 08

A V A N T - P R O J E T 30. 07. 08 ROBOSPHERE en quelques mots _Le bâtiment robosphère s apparente, de par son volume et sa matérialité, aux bâtiments industriels alentours, tout en se distinguant du tissu bâti avoisinant par la présence

Plus en détail

Appel à financement participatif

Appel à financement participatif Appel à financement participatif pour installer des fours solaires de quartier à Saint-Martin-d'Hères (Isère) Communiqué de presse mars 2014 Appel au financement participatif pour finaliser le projet de

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

L énergie durable Pas que du vent!

L énergie durable Pas que du vent! L énergie durable Pas que du vent! Première partie Des chiffres, pas des adjectifs 9 Lumière S éclairer à la maison et au travail Les ampoules électriques les plus puissantes de la maison consomment 250

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

TPE : La voiture solaire. Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez.

TPE : La voiture solaire. Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez. TPE : La voiture solaire Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez. Sommaire :.1) Le capteur solaire :.2) La voiture solaire :.3) Variation de température et la vitesse : Problématique

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Les Rencontres Scientifiques Colas

Les Rencontres Scientifiques Colas Les Rencontres Scientifiques Colas «L avenir du véhicule électrique» 2 juin 2009 avec Yves CHABRE Docteur ès-sciences Consultant pour véhicules électriques et Pierre MIDROUILLET Directeur Général de PVI

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires The better electric. 391 MWc puissance photovoltaïque construite par BELECTRIC 2011. BELECTRIC est le leader mondial de l étude, la fourniture et la réalisation (EPC) de systèmes photovoltaïques selon

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido. Principe de fonctionnement de la façade active Lucido K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.doc 0. Préambule Le présent document est élaboré dans le but

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

http://www.flashdisk.com.cn/english/index.asp http://www.flashdisk.com.cn/english/productcontent1.asp?pid=11&cid=105&id=126

http://www.flashdisk.com.cn/english/index.asp http://www.flashdisk.com.cn/english/productcontent1.asp?pid=11&cid=105&id=126 Une clé USB alimentée par le soleil informatiques connus. A ne pas confondre avec la société Trust, TRUS (Truth Digital Technology) d origine chinoise, a présenté lors du dernier CeBIT, une clé USB solaire.

Plus en détail

L Allemagne championne des énergies propres?

L Allemagne championne des énergies propres? L Allemagne championne des énergies propres? La chancelière allemande a tranché, l Allemagne sera la première grande puissance industrielle européenne à sortir du nucléaire. Et ceci rapidement puisque

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain!

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain! Smart city Smart agriculture Construire aujourd hui le monde de demain! Dossier de presse 2014 La nouvelle relation à l énergie sera forcément à contre- courant puisqu elle ne pourra s appuyer sur des

Plus en détail

L électricité solaire jour et nuit. Avec la solution intelligente de stockage BPT-S 5 Hybrid

L électricité solaire jour et nuit. Avec la solution intelligente de stockage BPT-S 5 Hybrid L électricité solaire jour et nuit Avec la solution intelligente de stockage BPT-S 5 Hybrid Mon électricité, je peux bien l utiliser moi-même, non? Le jour se termine. La lumière reste. Et si je pouvais

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique?

Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique? Pourquoi étudier l aérosol atmosphérique? Impact Climatique Impact sanitaire Les particules atmosphériques sont avant tout étudiées pour leurs impacts sur le climat et sur la santé humaine. 39 Réchauffement

Plus en détail

www.boutiquesolaire.com

www.boutiquesolaire.com INFORMATIONS SUR LES PRODUITS 03 / 2013 POWERBANKS CHARGEURS SOLAIRES Powerbanks Chargeurs solaires Cellules solaires pour Powerbanks CELLULES SOLAIRES POUR POWERBANKS www.boutiquesolaire.com CONTENU Powerbanks

Plus en détail

L'énergie solaire photovoltaïque. Pour la petite histoire...

L'énergie solaire photovoltaïque. Pour la petite histoire... L'énergie solaire photovoltaïque. Pour la petite histoire... Le temps a passé. Beaucoup de temps depuis le branchement de ma première cellule photovoltaïque. On était encore bien loin de la maison basse

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

Date: 20 02 2007 Ref: 071/07/OL. Architecture et durabilité

Date: 20 02 2007 Ref: 071/07/OL. Architecture et durabilité Architecture et Société - TA 3 anglaise Architecture et durabilité Le secteur de la construction joue un rôle clé dans toute politique visant un développement durable pour le 21ème siècle. L environnement

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

LE TOTEM SOLAIRE AUTONOME MULTI-USAGE. Nous amenons de l énergie pour vos applications, partout où brille le soleil.

LE TOTEM SOLAIRE AUTONOME MULTI-USAGE. Nous amenons de l énergie pour vos applications, partout où brille le soleil. 1 LE TOTEM SOLAIRE AUTONOME MULTI-USAGE Nous amenons de l énergie pour vos applications, partout où brille le soleil. Trois puissances disponibles : 135Wc / 270Wc / 405Wc Le TOTEM SOLAIRE MULTI-USAGE développé

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Lancement du concept Vmotion de Viteos en partenariat avec le Réseau des trois Villes

Lancement du concept Vmotion de Viteos en partenariat avec le Réseau des trois Villes Lancement du concept Vmotion de Viteos en partenariat avec le Réseau des trois Villes Conférence de presse du 23 octobre 2013 Direction énergies et produits Sommaire Historique du projet Mobilité électrique:

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire Pour un bronzage sage Guide pour un utilisateur averti de banc solaire -18 C est surtout durant les longs mois d hiver que le manque de soleil incite les amateurs de soleil à aller le chercher ailleurs

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Tables des matières. Gymnase de Nyon C d ERN Physique

Tables des matières. Gymnase de Nyon C d ERN Physique Tables des matières 1. Introduction... - 4-1.1 Son origine... - 4-1.2 Utilisation dans notre société... - 4-2. Energie solaire thermique... - 5-2.1 Qu est ce que c est?... - 5-2.2 Fonctionnement... - 6-2.3

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 1 Q U E S T I O N S 1/ Le soleil est : Une étoile Une planète 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 3/ Le soleil tourne-t-il

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

LA MAISON ECOCITOYENNE ITINERANTE

LA MAISON ECOCITOYENNE ITINERANTE LA MAISON ECOCITOYENNE ITINERANTE LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE Passer de citoyen témoin à citoyen acteur en intégrant la préservation de l environnement au quotidien, c est utile et c est possible

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Collège international Noisy Le Grand. Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes

Collège international Noisy Le Grand. Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes Collège international Noisy Le Grand Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes Bilan année 1 2012-2013 Avec la classe de 6 ème de Mme Canale 1. 20 déc. 12 Phasage

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

La mise en œuvre de cet arrêté du 25 janvier 2013 fait de la France l un des pionniers en Europe dans ce domaine.

La mise en œuvre de cet arrêté du 25 janvier 2013 fait de la France l un des pionniers en Europe dans ce domaine. 1 Delphine BATHO rappelle l entrée en vigueur à partir du 1 er juillet 2013, d une nouvelle réglementation qui s applique à l éclairage nocturne des bureaux, des magasins, des façades de bâtiments. L arrêté

Plus en détail

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Titre 1 : Bâtiments et urbanisme Chapitre 1 : amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

GIRAFE ENERGIES RENOUVELABLES MATERIAUX RENOUVELABLES LA SYNERGIE PARFAITE

GIRAFE ENERGIES RENOUVELABLES MATERIAUX RENOUVELABLES LA SYNERGIE PARFAITE GIRAFE ENERGIES RENOUVELABLES MATERIAUX RENOUVELABLES LA SYNERGIE PARFAITE Résumé La Girafe est un Carport hybride prêt pour fournir de l électricité à votre véhicule ou à votre maison juste en capturant

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace?

L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace? L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace? Sur la Lune, le carburant du futur 3He et la fusion nucléaire La fusion est partout dans l Univers : cent milliards d étoiles dans notre

Plus en détail

Générateur Photovoltaïque K-Sol

Générateur Photovoltaïque K-Sol Générateur Photovoltaïque K-Sol 2013 Le K-Sol est un générateur électrique solaire. Vous n avez pas besoin de monter les panneaux sur votre toit, juste à les installer sur un support livré avec le groupe.

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

L'accessibilité en questions

L'accessibilité en questions L'accessibilité en questions ( ) c est notre société toute entière que nous aidons à respirer, à mieux vivre, à être plus humaine. Jacques Chirac Interview télévisée du 14 juillet 2002 Sommaire L éditorial

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL 1 Lumière naturelle SOMMAIRE Introduction La lumière naturelle est essentielle Les effets sur la santé et le bien-être Les effets sur la sécurité et performance

Plus en détail

Les bases de l étalonnage avec Adobe Premiere Pro Formation de Duduf http://www.duduf.training

Les bases de l étalonnage avec Adobe Premiere Pro Formation de Duduf http://www.duduf.training Les bases de l étalonnage Formation de Duduf http://www.duduf.training I - Régler les contrastes Luminosité, niveaux, gamma... Forme d onde Y/C, Correcteur de luminance II - Régler la saturation Vivacité

Plus en détail

Construction modulaire pour la Faculté des sciences

Construction modulaire pour la Faculté des sciences Construction modulaire pour la Faculté des sciences Résultat de l'évaluation Outil mis à disposition par l'unité de développement durable du Département des infrastructures de l'état de Vaud. Données concernant

Plus en détail

solutions sun2live TM

solutions sun2live TM solutions sun2live TM solaire + stockage d énergie par le Groupe meeco Production et stockage d énergie en tout lieu. sun2live est la solution du Groupe meeco en matière de génération d électricité distribuée

Plus en détail

BC LABEL Location de bornes photos numériques

BC LABEL Location de bornes photos numériques BC LABEL Location de bornes photos numériques Mise a jour le 11-09-2014 page 1 / 63 Clé USB Pivotante Couleur Délais de livraison : 10 2, 32Go, 64 Go Tampographie, Gravure Laser Rouge, Vert, Jaune, Bleu

Plus en détail

Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE

Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE Sandra GIL Philippe KESSLER Diagrammes SysML Ouvre Portail Solaire Page 1 Diagramme de contexte Système : Ouvre portail solaire Utilisateur piéton Installateur Environnement

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower On parle de «derating» en température lorsque l onduleur réduit sa puissance afin de protéger les composants contre toute

Plus en détail

CONFÉRENCE / Bourse de coopération «Le solaire photovoltaïque en France et en Allemagne État des lieux, potentiel et enjeux»

CONFÉRENCE / Bourse de coopération «Le solaire photovoltaïque en France et en Allemagne État des lieux, potentiel et enjeux» CONFÉRENCE / Bourse de coopération «Le solaire photovoltaïque en France et en Allemagne État des lieux, potentiel et enjeux» Jeudi 26 mars 2009 Europôle Méditerranéen de l Arbois, Aix-en-Provence La CFACI

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

L éclairage naturel première partie : Principes de base

L éclairage naturel première partie : Principes de base Suzel BALEZ L5C 2007-08 L éclairage naturel première partie : Principes de base Hertzog et Partner Bât. De bureaux à Wiesbaden Plan Notions préliminaires La vision Grandeurs photométriques Le flux lumineux

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

pour une transition énergétique réussie argumentaire en 11

pour une transition énergétique réussie argumentaire en 11 pour une transition énergétique réussie 9 fiches argumentaire en 11 pour un grand débat public Le débat engagé par le gouvernement sur la transition énergétique doit se conclure à l automne par une loi

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L électricité est le moyen de transport de l énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM 3 Sur le terrain Info Les appareils photo équipés de deux logements pour cartes mémoire (SDHC et CompactFlash, par exemple) permettent de stocker les photos en Raw sur une carte mémoire et les photos en

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012 Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke 11 décembre 2012 Sherbrooke, ville sous les étoiles HISTORIQUE 2003 Création du Comité de lutte contre la pollution

Plus en détail

La santé par la lumière Health by light

La santé par la lumière Health by light Health by light ventes Health by light Un mot du président Cher Client, Laboratoire LEDMA est une entreprise innovatrice, consciencieuse et soucieuse d offrir des produits de haute qualité. Nos produits

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail