Maud Robert Histoire Ba1. Histoire des Temps modernes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maud Robert Histoire Ba1. Histoire des Temps modernes"

Transcription

1 Histoire des Temps modernes

2 Table des matières A) Qu est-ce que les "Temps Modernes"? 5 B) Définition des Temps Modernes et problèmes de datation : 5 C) Les grandes caractéristiques des Temps Modernes : 6 PREMIERE PARTIE: AVANT 1450: LA VILLE, L UNIVERSITE, L ÉTAT, FERMENTS D UNE NOUVELLE SOCIETE 8 A) L essor des villes et ses conséquences 8 1. Les cités de l'italie du Nord 8 2. Les banques et le crédit 9 3. Une nouvelle éthique, plus favorable aux activités économiques et commerciales : 9 4. La révolution technologique : métallurgie et agriculture 9 5. En 1348 la peste noire marque le début d'une période de dépression économique : La démographie des sociétés préindustrielles 10 B) Les Universités : Foyer du débat politique et religieux : Les premières universités : La redécouverte de l'antiquité classique en Italie L'affirmation du libre arbitre et ses conséquences : Les nouvelles relations entre les Etats et l'église Jean Gerson et la contestation de la monarchie absolue Les Précurseurs de la Réforme 15 C) L évolution des grands états européens entre 1200 et La mosaïque italienne : La Reconquista espagnole et les premières expéditions portugaises en Afrique La guerre de 100 ans ( avec trêves) Le Saint Empire Germanique et la Bulle d Or de La Scandinavie sous la domination danoise La monarchie polonaise et la dynastie des Jagellon La Russie d'ivan III : un État enclavé L'Empire ottoman en expansion 20 DEUXIEME PARTIE: LE DEBUT DES TEMPS MODERNES ( ): L HUMANISME, LA RENAISSANCE ET LA REFORME 21 A) Les Grandes Dates 21 B) L humanisme Le processus d individuation : Le renouveau des études philologiques et des textes sacrés Les principaux relais culturels de l humanisme en Europe Le caractère unificateur de la démarche scientifique L Europe des intellectuels 25 C) La réforme protestante : A la recherche d'un humanisme chrétien Le luthéranisme Les courants radicaux : anabaptisme et guerre des Paysans Le Calvinisme (apparaît en France et se développe d'abord à Genève) La «Réforme catholique» ou «Contre réforme» 29 D) L essor économique Une mentalité plus favorable au travail et au commerce La naissance de l économie politique Les utopies sociales: Thomas More, Campanella, Rabelais, Bacon Un nouvel urbanisme en Italie 32 E) Les Grandes Découvertes Les Portugais font essentiellement du commerce côtier Les Espagnols conquièrent et exploitent les territoires et les populations Anglais et Français en Amérique du Nord 36

3 4. Les conséquences économiques des Grandes Découvertes Le débat sur la colonisation L Extrême Orient : Chine et Japon 38 F) Machiavel La montée du pouvoir princier en Italie du Nord Nicolo Machiavelli ( ) 39 G) Vers la monarchie absolue Les Etats européens à l'aube des temps modernes La France : fin de la féodalité et centralisation du pouvoir L'Angleterre et l'anglicanisme : le règne d'henri VIII ( ) Charles Quint et les divisions religieuses dans le Saint Empire La naissance de la Suède La Pologne : l'apogée du royaume de Pologne Soliman II le Magnifique et l'apogée de l'empire ottoman 42 TROISIEME PARTIE: LES GUERRES DE RELIGIONS ET L ÂGE BAROQUE ( ): LA DIFFICILE NAISSANCE DU PLURALISME RELIGIEUX 43 A) Les grandes dates 43 B) Baroque et classicisme: sentiment et raison Un conflit entre deux visions du monde Le Concile de Trente ( ) Le baroque: un instrument de la propagande catholique Les progrès de l'individuation Le XVIIe siècle pose les bases de la science moderne Dévots et Jansénistes 48 C) La question de la tolérance religieuse Tolérance négative, tolérance positive Les premiers défenseurs de la tolérance Les «Politiques» Les guerres de religion en France L'Angleterre sous Marie Tudor et Élisabeth Ière L'Espagne de Philippe II ( ) Le Saint Empire : la Paix d'augsbourg et l'exercice de la parité 52 D) L expansion économique issue des grandes Découvertes Une conjoncture économique positive jusque vers L interventionnisme L'essor du capitalisme Les résistances au nouveau cours des choses 54 E) Les grandes puissances économiques européennes Le «siècle d'or» espagnol ( ) : En France : le poids de la démographie et de l Etat Les Provinces Unies au cœur du marché européen L'Angleterre : une image de l'avenir 57 F) Le débat sur les pouvoirs du souverain La question du tyrannicide La théorie de la monarchie absolue Le constitutionnalisme 59 G) Les principales monarchies européennes entre 1550 et La poursuite de la construction des identités nationales Philippe II et le soulèvement des Pays Bas La montée de la centralisation en France Échec de l absolutisme et mouvements républicains en Angleterre Le Saint Empire romain germanique La Prusse L hégémonie suédoise sur la Baltique 65

4 8. L avènement des Romanov en Russie L empire Ottoman 65 QUATRIEME PARTIE: LE SIECLE DES LUMIERE ET LE NEO-CLASSICISME ( ): ABSOLUTISME ET "IDEE NOUVELLE" DU BONHEUR 66 A) Les Grandes Dates 66 B) Le Néolassicisme Le règne de Louis XIV et la réaction contre le baroque La redécouverte de l'antiquité gréco romaine La réaction au néoclassicisme: "le sentiment défend ses droits": 68 C) Vers le libéralisme économique Deux pays pionniers : les Provinces Unies et la Grande Bretagne L'éloge du travail: Les Physiocrates L'évolution des économies européennes 71 D) Les Lumières et le Triomphe de la Raison La conversion des élites au cartésianisme: le primat de l'expérience L'alphabétisation et ses conséquences L'Encyclopédie Quelques découvertes scientifiques décisives Le progrès des conditions de vie : hygiène, santé, démographie, confort Le débat sur le progrès L'anticolonialisme 78 E) L avènement de l individu au cours du XVIIIe siècle ( ) Une nouvelle sociabilité La recherche du bonheur individuel 79 F) Le combat pour la tolérance Gallicanisme et Césaropapisme La question de l'intolérance en France sous Louis XIV et Louis XV Plaidoyers pour la tolérance 81 G) Les trois grands régimes politiques: Monarchie absolue, despotisme éclairé et régime parlementaire La monarchie absolue française Le déclin espagnol Le despotisme éclairé Le recul des Ottomans La monarchie constitutionnelle anglaise 86 CINQUIEME PARTIE: L'ERE DES REVOLUTIONS (VERS ): LE LIBERALISME ET LES DEBUTS DE LA QUESTION SOCIALE 87 A) Les grandes dates 87 B) La révolution américaine 87 C) La fin de l Ancien Régime Joseph II et la révolution brabançonne En France : l entêtement suicidaire des privilégiés 89 D) L avènement de la Bourgeoisie De nouvelles valeurs La mise en œuvre d'une politique de libéralisme économique 90 E) La révolution française Les droits de l'homme et l'émancipation de l'individu Vers une société sécularisée La question sociale 91

5 Introduction A) Qu est-ce que les "Temps Modernes"? Les Temps modernes vont, en principe, de la Renaissance à Cette période est marquée par la maîtrise croissante de l'homme sur le monde et sur son propre destin. Elle a préparé le libéralisme et la démocratie parlementaire, aboutissant à une société laïcisée, à une nouvelle anthropologie ainsi qu''une nouvelle conception de l'homme qui est celle d'un monde dans lequel chaque individu est censé faire ses choix et c'est un trait particulier de la société occidentale que d'être individualiste, alors qu'autrefois l'individu faisait partie d'une communauté, d'un groupe dont il était le membre. L individuation crée une société de plus en plus libérée des préjugés religieux, culturels et raciaux. Toutefois, il y a en permanence des tensions dans la société, notamment entre les partisans : - D'une vision rationnelle, laïque et plutôt optimiste de l'homme qui peut se transformer, choisir son destin : c'est la pensée humaniste ; ce sont les courants de la Réforme protestante, les idées du siècle des Lumières. - Ou une vision plus affective, plus pessimiste, plus sentimentale et moins rationnelle, qui a une image de l'homme plutôt négative comme dans les mouvements dévots de la période baroque et que l'on retrouve aussi chez Jean Jacques Rousseau, dans le jansénisme, dans le romantisme. Elle est porteuse notamment de cette idée de l'homme coupable du péché originel vis à vis de la nature... B) Définition des Temps Modernes et problèmes de datation : Le mot «moderne» est difficile à définir. Étymologiquement il vient du latin modernus, déformation de hodiernus (hodie veut dire «aujourd'hui») : «ce qui est actuel». En réalité, les limites des temps modernes sont arbitraires car les choses se font progressivement, et il n'y a pas de cassure brutale. - Le début des temps modernes : Deux dates sont possibles : 1453 : qui marque la chute de Constantinople (aujourd hui Istanbul) capitale du dernier empire chrétien d'orient avec le renversement des empereurs romains d'orient par les Turcs ottomans. Aujourd'hui, cette date, trop «européocentrique», n'est plus celle qui est généralement retenue : qui marque la découverte de l'amérique par Christophe Colomb. C'est la première fois que l'on traverse l'atlantique est d ailleurs aussi la date qui marque la fin de la Reconquista espagnole, la fin des États musulmans en Espagne. Néanmoins, ce n'est pas une date formelle. C'est une date totalement arbitraire, symbolique. 5

6 - La fin des temps modernes : Pour les pays francophones et latins : la Révolution française de 1789 marque un tournant majeur. En Belgique, la Révolution française a certes des conséquences en Belgique, notamment avec la survenue d'une Révolution Brabançonne et d une Révolution Liégeoise. Mais 1830, date de la naissance du royaume de Belgique marque pour certains historiens le véritable début de la période «contemporaine». Les historiens anglo saxons et germaniques ne situent pas la fin des temps modernes à Les Anglais n'ont, en effet, pas connu de Révolution en 1789 et la Révolution américaine a commencé en Les historiens anglo saxons préfèrent donc parler de Early modern (en allemand : Frühmoderne) et de «modern» pour la période contemporaine qui commence en 1914, avec la Première Guerre Mondiale. Tout cela veut dire que la conception des temps modernes «à la française» n'est pas universelle. - Le progrès : Il n'est pas continu et selon Voltaire c'est une ligne ascendante brisée, «un trend positif» comme on dit en économie, mais avec des mouvements de recul et des résistances. La Renaissance et le XVIIIe siècle sont des périodes de progrès alors que le XVIIe siècle est plutôt marqué par un recul par rapport à certaines évolutions de la Renaissance comme l'illustrent les guerres de religion qui marquent un retour des fanatismes. C) Les grandes caractéristiques des Temps Modernes : Les Temps modernes posent les bases du monde contemporain : - La redécouverte de l Antiquité et la renaissance d'une société urbaine Les Temps Modernes vont retrouver des modes de pensée et de comportements plus proches de l'antiquité : la Renaissance, qui en est clairement issue, commence en Italie au XIVe siècle. Les Temps modernes voient aussi la renaissance des villes. - L'apparition d'un capitalisme commercial puis industriel Toutes les régions ne connaîtront pas ce même développement, car ce seront surtout les régions les plus avancés économiquement, l'italie du Nord et la Flandre, puis plus tard l'angleterre, la Wallonie et les Provinces Unies, qui verront apparaître ce capitalisme. - Les progrès scientifiques et techniques : Ces progrès donnent à l'homme, la possibilité et/ou le sentiment de maîtriser l'univers. Des découvertes capitales comme celles du microscope et du télescope font prendre à l homme qu il peut prendre connaissance d un monde invisible à l œil nu. Cela crée le sentiment que l'homme arrivera un jour à tout connaître et comprendre. - Les Grandes Découvertes : Les continents donnent une vision nouvelle du monde, différente de celle que l'on envisageait au Moyen Âge. Ces découvertes ont entraîné une hégémonie européenne sur l'ensemble du monde avec notamment les phénomènes de colonisation. 6

7 - Des Etats centralisés en Europe : Quelques grands Etats européens vont se cristalliser, tandis que d autres encore morcelés (Italie, Allemagne) ne se constitueront qu'au XIXe siècle. De grandes monarchies centralisées s'organisent notamment en France, Espagne et Angleterre, et quelques républiques comme les Provinces Unies. - L'individuation ou individualisation : C'est le fait que la société repose désormais sur les individus. C'est une spécificité européenne (auj. «occidentale») qui n'existe pas partout dans le monde. Cette conception de la société à été apportée ailleurs par les Européens et elle est soit adoptée, soit rejetée car d origine étrangère par certaines sociétés non occidentales. Dans cette société, le destin de l'individu lui appartient ; c'est à lui de faire ses choix et il peut en effet faire ses propres choix religieux, politiques, culturels, sexuels, en toute liberté. Ce phénomène est quelque chose qui naît pendant cette période des temps modernes et qui est soutenu par ceux qui considèrent que c'est pour l homme une libération des contraintes collectives. C'est à partir de là, que l'on voit naître une société pluraliste, c'est à dire où aucun courant politique, religieux ou culturel ne peut prétendre à l'unanimité, ni à l emporter définitivement. La diversité fait partie de la société, et les choix politiques sont réversibles. Aucune certitude ne peut être imposée par les uns aux autres. TEXTE 1 «Auparavant (la société ancienne), l'orientation majeure de la civilisation était une adhésion à un ordre antérieur et supérieur aux hommes. Leur attitude était dominée par une aspiration à la sagesse et au salut dans l'intégration à un ordre divin, naturel, communautaire et idéologique, préétabli, qui définissait le bien, le juste, ainsi que le statut et la personnalité même des individus. Par la suite au contraire, remplaçant cette soumission par une volonté de domination pour la satisfaction de leurs désirs, les hommes ont entrepris de se rendre«maîtres et possesseurs de la nature» (Descartes discours de la méthode, VI), d'émanciper leur pensée des dogmes, traditions et autorités, de substituer aux communautés holistes de libres associations d'individus, et même de soumettre la religion à la conscience personnelle». Jean ROHOU, Le XVIIe siècle : une révolution de la condition humaine (Paris, 2002) Après avoir écrit le Discours de la méthode, René Descartes s'est réfugié en Hollande (pays protestant) car il savait qu'en publiant ce texte, il serait censuré par l'église catholique. Le seul fait d'écrire que l'homme peut se rendre «maître et possesseur de la nature» rend l'auteur hérétique et passible d'un procès ecclésiastique. Il a insulté Dieu, seul maître de la nature. Quel orgueil pour l'homme que de croire qu'il va en devenir le «possesseur»! 7

8 Première Partie: Avant 1450: la ville, l université, l État, ferments d une nouvelle société La plupart des traits de civilisation des Temps modernes, notamment les concepts politiques, trouvent leur origine dans les derniers siècles du Moyen Âge. En effet, dès le XIIe siècle apparaissent les premiers signes d'une modification des structures politiques et économiques issues de la féodalité. Trois grands éléments apparaissent durant cette période et préfigurent ce que seront les Temps modernes : les villes, les universités et les Etats. A) L essor des villes et ses conséquences Du 3ème au 5e siècle, l'empire romain fait l'objet d'invasions germaniques et ces invasions aboutissent à son effondrement en 476, date à laquelle l'empire romain cesse d'exister en Occident. L'empire romain se replie sur Constantinople et ne possède donc plus que la partie extrême orientale de l'europe. Aucun Etat centralisé ne le remplace en Occident et la civilisation urbaine s écroule. La population des villes décroît alors, les monuments se dégradent et se transforment en carrières. L'insécurité règne ce qui conduit à la mise en place de la féodalité, laquelle instaure, en échange d une protection, un lien de dépendance vis à vis des seigneurs. L'économie devient essentiellement rurale, basée sur les grands domaines agricoles. La plupart des constructions sont en bois, à la différence des maisons construites en pierre de l'époque romaine. Au XIIe siècle, on assiste à un essor démographique assez important, que l'on n'explique pas vraiment, mais qui sera à l'origine du début de changements importants. Des défrichements agricoles seront nécessaires pour nourrir la population. Les villes commencent à se repeupler. Des villes nouvelles se créent (que l'on appellera souvent «Villeneuve», «Villefranche») et les seigneurs leur accordent des avantages en échange de leur soumission. La société ne s'urbanise cependant que progressivement, et les villes resteront de taille très modeste. Seules, en Europe, trois villes ont plus de habitants : Paris, Rome et Naples. 1. Les cités de l'italie du Nord Parmi ces villes, les cités de l'italie du Nord sont les plus en pointe du point de vue de leur structuration politique. Ce sont aussi des villes très commerçantes : au bas Moyen Âge, les deux plus riches régions d'europe sont le Nord de l Italie et les Flandres (Bruges par exemple). Dans ces villes, qui étaient la plupart du temps soumises à l'évêque ou au seigneur, vont se former des corps politiques municipaux élus par la bourgeoisie locale. Ces municipalités élues vont se dégager, petit à petit, de l'influence des seigneurs et de l'église. La première de ces villes à s'émanciper est Pise, dès la fin du XIe siècle. Puis d'autres villes d'italie du Nord vont suivre l'exemple de Pise et se regrouper dans une Ligue lombarde pour défendre leur libertas, c'est à dire leur indépendance vis à vis des pouvoirs supérieurs, notamment celui du Saint-Empire romain germanique. Ces villes doivent en effet à l'empereur, leur suzerain, une certaine solidarité militaire et financière. Au XIIIe siècle, on assiste à la revanche des seigneurs : le mouvement d émancipation des villes est vaincu par la force. 8

9 2. Les banques et le crédit Ce phénomène commence vers 1180 environ en Italie du Nord. Ces banquiers que l'on appelle des Lombards sont de grands marchands qui prêtent leur argent moyennant intérêts. L'Église catholique est totalement opposée à ce prêt à intérêt ; pour elle, cela constitue un vol. Nous verrons que les protestants penseront différemment. Malgré ce conflit entre l'église et l'économie, les banquiers lombards, ces grandes familles italiennes, vont créer des succursales, s'installer en Flandre, en France, en Angleterre, en Allemagne, autour de la Méditerranée. Ces banquiers sont si riches qu'ils prêtent parfois aux rois. 3. Une nouvelle éthique, plus favorable aux activités économiques et commerciales : Ceux qui font des profits sont assez mal vus de la population et de la société qui est en grande majorité catholique. D'autre part, la société médiévale, qui décomposait la population entre ceux qui prient, ceux qui font la guerre, et ceux qui travaillent, évolue, et la bourgeoisie apparaît avec le commerce des villes. Cette catégorie sociale nouvelle va peu à peu se rebeller contre ces valeurs ecclésiastiques désuètes, contre l'immobilisme d'une société dans laquelle les privilèges de l'église apparaissent énormes. Simultanément, l'économie monétaire se répand en Europe, conséquence aussi de la découverte de mines d'argent en Europe centrale, au XIVe siècle. Cette catégorie de bourgeois qui représente 10 à 15 % de la population s'enrichit et gagne de l influence. Elle va devenir un élément moteur du changement de la société. Parmi les nouvelles valeurs, on découvre donc le travail et le profit, alors que le travail n'a jamais été une valeur aristocratique ; l'aristocratie ne travaille pas pour elle, le travail n'est pas une valeur mais une tâche réservée aux manants et aux pauvres. Quant à l'église, elle prône et fait plutôt la charité. 4. La révolution technologique : métallurgie et agriculture - Dans la métallurgie On augmente la température des hauts fourneaux qui sont construits en briques réfractaires et dans lesquels on fond le métal. C'est d abord dans les environs de Liège que les progrès les plus importants sont faits, au cours du XIVe siècle. Puis, à Liège et en Angleterre, on voit apparaître aux XIVe et XVe siècles le charbon de terre, qui remplace le charbon de bois. Il permet d'atteindre des températures plus élevées apportant ainsi une plus grande pureté du métal. C'est donc une avancée technique importante. L'outillage de fer sera en effet, de meilleure qualité. La découverte de mines d'argent en Europe centrale va augmenter la production de ce métal. - En agriculture: Il ne faut pas négliger le rôle important des moines cisterciens qui ont été les meilleurs exploitants agricoles de la fin du Moyen Âge, améliorant la rentabilité des abbayes qui possédaient de grands domaines. Ils pratiquent le défrichement et construisent des fermes modèles dès le début du XIIe siècle. On note également des progrès dans la traction animale (les bœufs s'avèrent meilleurs que les chevaux pour tirer les charrues). On invente «le collier d'épaule» qui apporte une plus grande force de traction. Les chariots s'équipent d'un avant train mobile à partir du XIVe siècle qui leur permet de mieux négocier les virages. Les sources d'énergie au bas Moyen Âge sont principalement l'eau et le vent : les moulins constituent une source énergétique naturelle et essentielle. 9

10 5. En 1348 la peste noire marque le début d'une période de dépression économique : Il s'agit cette fois d'un élément négatif. À côté d'une démographie qui progresse sans que l'on comprenne véritablement pourquoi, survient au milieu du XIVe siècle (1348) la peste noire, catastrophique par ses conséquences. Elle vient de Mongolie, avec laquelle il existe un courant commercial qui passe par la mer Noire. Les échanges avec les marchands italiens se font dans une ville de Crimée : Caffa. En 1346, des bateaux génois partent de Caffa vers l'italie avec à bord des rats infestés. Le rat n'est pas l'agent de transmission mais son principal vecteur. La transmission se fait en réalité, à partir des puces du rat qui piquent l'homme, lequel devient alors contagieux. En 1347, la maladie se répand en Méditerranée et suit les courants commerciaux, entrainant en 1348 dans toute l'europe occidentale étant touchée entraînant une hécatombe massive : 12 à 60% de la population, selon les villes et les régions, est touchée. Cologne, Paris, Naples, Valence, Francfort, Bâle et Londres perdent plus du tiers de leur population entre 1348 et1350. Il n'y a pas de traitement et on ne comprend pas ce fléau, dont on croit que la transmission est aérienne et que l'on rattache à la volonté de Dieu. Aussi, utilise t on des fumées pour tenter de contrarier la transmission et la diffusion de la maladie. Cette peste a eu des conséquences économiques désastreuses, constituant un énorme frein à la consommation et au commerce. Il a fallu un siècle pour que l'europe récupère son niveau de population d'avant À cette crise économique, s'ajoute une crise morale : la religion tient en effet une place importante et la peste est considérée comme «un signe du ciel», un châtiment de Dieu. Naissent alors des sectes religieuses appelées millénaristes, qui prédisent la fin du monde et annoncent le châtiment de Dieu, ce qui va alors déclencher deux courants de pensée : - L'un considérant que l'homme est pécheur et doit se repentir - L'autre considérant que puisque c'est la fin du monde, les lois morales ne comptent plus. Dans le «Decameron», œuvre littéraire ( ) de l Italien Boccace, ce dernier met en scène des jeunes gens réfugiés dans une propriété de Toscane, à l abri de la peste, et dont le comportement amoureux est totalement désinhibé par ce contexte de "fin du monde" 6. La démographie des sociétés préindustrielles La fécondité des femmes est quasi naturelle à cette époque et on observe en moyenne la naissance de sept enfants par femme. Cependant, la mortalité est aussi très importante : un enfant sur quatre meurt dans la première année ; un second meurt dans les 20 premières années. Cela limite donc l'expansion démographique, tandis que l'espérance de vie moyenne est de l'ordre de 40 ans. À côté de crises majeures comme la peste de 1348, il peut y avoir des variations démographiques dues aux famines et aux guerres. - Les dégâts des guerres Le premier désastre, d un point de vue numérique : ce sont les épidémies (plus de 50% des décès). Les populations des campagnes se réfugient dans les villes, qui sont dès lors surpeuplées, ce qui entraîne des problèmes d approvisionnement, mais aussi d hygiène, notamment celui de l évacuation des eaux usées car il n y a pas de tout à l égout. Les fosses septiques débordent et contaminent l eau des puits et des rivières. D autre part il n y a pas de casernes (qui ne feront leur apparition qu au XVIIIe siècle) et les soldats, souvent porteurs de maladies, logent chez l habitant. Les combats se déroulent en été et les récoltes ne peuvent être faites. D où des famines. Au total, plus de 80% des décès ne sont pas liés directement aux combats. 10

11 La baisse de population provoque une chute des naissances, tout comme la diminution de la fertilité des femmes, atteintes de carences alimentaires. Ces classes d âge peu nombreuses (classes creuses) ont des répercussions démographiques sur plusieurs générations. On observe cependant après les guerres un phénomène spontané de rattrapage qui corrige en partie le déficit démographique. B) Les Universités : Foyer du débat politique et religieux : 1. Les premières universités : Bologne est la première université du monde. Elle est créée par des juristes en Suivront notamment : Oxford (1167), la Sorbonne (1170), Cambridge (1229), Salamanque (1139) etc. Louvain ne sera fondée qu en Elles naissent souvent dans le sillage d anciennes «écoles cathédrales». Les universités sont toutes créées ou patronnées par l'église et les professeurs sont tous membres du clergé ; aucune université n'est créée alors par l'état. Elles sont de très petite taille : quelques dizaines de professeurs, quelques centaines d étudiants au maximum. Toutes se consacrent uniquement à l'enseignement de la théologie et des «deux droits» : droit civil et droit «canon», c est à dire celui de l'église catholique. À la fin du XVe siècle, il y a 80 universités en Europe. 2. La redécouverte de l'antiquité classique en Italie - Les textes: Dans ces universités, on redécouvre l'antiquité latine et grecque. Cette réappropriation s'est d'abord faite en Italie où l on n'a jamais perdu tout à fait le contact avec l'antiquité au cours du Moyen Âge, même si beaucoup de textes ont disparu. Aux XIVe et XVe siècles on va s attacher à redécouvrir certains textes et certains monuments du passé. L'université de Bologne a, de ce point de vue, joué un rôle important car on va y étudier le droit romain (c'est une spécificité de l'université de Bologne que de remettre au goût du jour le droit romain pour en faire une relecture et s'en inspirer le plus possible pour l'appliquer au droit que l'on pratique en Italie, à l'époque du bas Moyen Âge). Il faut ici signaler le rôle particulier d'un érudit italien, à la fois poète et moraliste qui pratique le latin : Pétrarque ou Francesco Petrarca ( ). Il a fait des études de droit à Montpellier et à Bologne, a beaucoup voyagé, est allé en France et en Allemagne. C'est un érudit, un personnage d'envergure européenne. Il est le premier moteur de la Renaissance en matière littéraire et philosophique. C'est en effet, à partir de ses recherches assidues de textes anciens que des intellectuels vont se mobiliser, faire la visite d'un certain nombre de bibliothèques, d'archives... pour retrouver ces textes latins et grecs antiques perdus ou simplement oubliés, se lancer dans l'exploration d'un certain nombre de couvents, de monastères où l'on conservait des textes anciens que l'on recopiait. Il va le premier nommer «temps obscurs» la période de dix siècles séparant l'effondrement de l'empire romain du XIVe (notre Moyen-Âge) qui marque le début de la Renaissance. L histoire des «temps modernes» commence donc par la «redécouverte» de textes et de monuments qui ont plus de 1000 ans. Il existe cependant un deuxième vecteur de transmission des textes antiques : c'est celui du Califat de Cordoue. Dans ce royaume musulman d'espagne, on conserve et étudie les textes anciens grâce à des traductions en arabe. En effet, à partir des XIe XIIe siècles, un certain nombre de savants espagnols chrétiens ont commencé à retraduire en latin (alors la langue universelle de savants) des textes qui étaient perdus dans leur version latine d'origine. Ce ne sont donc plus des originaux mais des textes latins ou grecs autrefois traduits en arabe et qui sont maintenant retraduits en latin. 11

12 - Les traces archéologiques: Une partie des bâtiments de l'antiquité était enfouie dans le sol, dont on sait que le niveau monte de siècle en siècle (exemple de l aula magna qui, sous la Place royale de Bruxelles, abrite les vestiges du palais dans lequel Charles Quint a abdiqué). Des fouilles sont organisées autour de Rome par les intellectuels de l'époque, à savoir les évêques, les cardinaux, les papes qui deviennent les premiers collectionneurs d'art et d'antiquités. Se crée ainsi au XIVe siècle, et se développe au XVe siècle un musée pontifical regroupant des objets d'art. L'idée de collection et de musée existe déjà à Rome dès le XVe siècle, et c'est à Rome que ce mouvement commence. Retrouvant l'art antique, on s'inspire des canons artistiques de l'antiquité. La première statue de nu depuis plus de 10 siècles est le David de Donatello, qui fait alors scandale. 3. L'affirmation du libre arbitre et ses conséquences : Le libre arbitre, c'est le fait que l'homme est maître de ses décisions. Or, la philosophie médiévale a longuement débattu de cette question : - Ou bien Dieu a créé l'homme et dirige tout ; les hommes ne sont alors que des marionnettes, c'est ce que l'on appelle le serf arbitre dans lequel la volonté de l'homme est déterminée par Dieu, l'homme ne pouvant vouloir que ce que Dieu veut qu'il veuille. Jusqu'au XIVe siècle c'est cette position du serf arbitre qui l'emporte. - Ou bien Dieu a laissé aux hommes une certaine liberté de faire des choix, de pencher vers «le bien» ou «le mal» : c est la thèse du libre arbitre. Au XIIIe siècle, un théologien dominicain italien, Thomas d'aquin (Tommaso d'aquino : village dont il est originaire), qui enseigne en Italie et en France, insiste sur le libre arbitre et gagne de l influence. Il veut concilier la foi et la raison. Ce faisant, il valorise la connaissance et déclare que «par la science, l'homme peut connaître le monde» et que ses idées créatrices peuvent être bonnes et profitables. Cette image optimiste de l homme s'oppose évidement à celle, pessimiste, fondée sur le péché originel d Adam et Eve. Par cette mise en valeur du libre arbitre et d une vision optimiste de l humanité, Thomas d Aquin laisse la liberté à l'homme de décider de ce qui est bon ou mauvais pour lui même. Un de ses disciples, le moine franciscain anglais Guillaume d'occam ou d Ockham (première moitié du XIVe siècle) qui enseigne à l'université d'oxford va plus loin : puisque Dieu a donné à l'homme la capacité et la liberté de s'approprier les richesses terrestres de l'univers et de les faire fructifier à son profit, sciences et techniques ne doivent pas connaître de limites. Cette opinion a d importantes conséquences politiques : si les sciences et les techniques peuvent évoluer, les institutions politiques peuvent également se transformer. Les Etats ne sont pas créés par Dieu mais par les hommes, qui sont donc libres de se rassembler pour désigner leurs chefs, ou se constituer en communautés. Ce sont donc là des idées proprement révolutionnaires. Autre conséquence : il n'est pas clairement mentionné dans les Ecritures qu'il doit y avoir un pape à Rome. Cette hiérarchie ecclésiastique est donc une création humaine. Des textes parlent d'ecclesia, mais ce mot grec signifie «assemblée» et non une institution verticale. Les écrits de Guillaume d'occam portent donc en germe des idées politiques et religieuses proprement révolutionnaires. Il devra d ailleurs se réfugier à Munich où il sera protégé par l électeur Louis IV de Bavière, échappant ainsi à la persécution de l'église et des souverains alliés du pape. (Il est à noter que ce n'est pas l'église qui frappe : elle condamne dans ses tribunaux, et c'est l'état qui exécute ensuite la sentence). 12

13 4. Les nouvelles relations entre les Etats et l'église - Théocratie et césaropapisme : Soit l'état domine l Église: c est le "césaropapisme". Soit l'église domine l Etat : c est la théocratie dans laquelle les lois civiles se confondent avec celles de la religion. - La lutte entre papes et empereurs (XIe XIIIe s.) et la Querelle des Investitures: Au niveau le plus élevé, elle oppose les empereurs du Saint Empire romain germanique et les papes pour la domination sur l espace européen. - Saint: parce qu'il est catholique. - Empire parce qu il prétend à l imperium européen. - romain parce qu'il prétend être l'héritier de l'empire romain disparu, balayé par les invasions barbares. - germanique car cet empire est basé essentiellement en Allemagne, même s'il domine aussi l'italie du Nord ou la Bohême par exemple. Les conflits entre les papes et les empereurs ne sont pas de nature religieuse, mais il est question de savoir qui a le pouvoir et qui perçoit les revenus? Ce conflit est donc purement politique, les empereurs ne se mêlant pas de religion. La "Querelle des Investitures" porte, elle, sur la nomination et l'installation des prélats de l'église : les évêques et les abbés des grandes abbayes. Qui, du pape ou de l'empereur, doit les nommer? Que se passe t il pour les revenus de l'abbaye ou de l'évêché durant la période, qui dure parfois plusieurs années, séparant la mort d'un prélat et la nomination de son successeur? Pour le Pape, en tant que chef de l'église, c'est à lui que revient le pouvoir de nommer les évêques et les abbés. Mais l Empereur (comme certains souverains) demande un droit de regard sur ces nominations car cela se passe dans son empire. Concernant les revenus : pour le pape il s agit de revenus ecclésiastiques. Pour le souverain, il y a vacance de l'église, et durant ce temps là les revenus reviennent au pouvoir civil. Le pape n'a pas d'armée mais sa puissance est d'ordre spirituel. Il peut en effet excommunier l'empereur, l'exclure de la communauté chrétienne et inviter ses sujets à s'affranchir de leur obéissance envers un souverain excommunié. L'empereur ne peut alors plus entrer dans une église et participer au sacrifice divin. La puissance du souverain est, elle, d'ordre militaire. En 1122, le concordat de Worms est signé entre le pape et l'empereur allemand Henri V et qui met fin à la querelle des Investitures. Le pape donne l'investiture spirituelle (l anneau et la crosse), l empereur l'investiture temporelle (le sceptre) pour les biens fonciers et les fonctions régaliennes de l'évêque ; ainsi, le souverain conserve t il un droit de regard sur cette nomination et reste maître chez lui. Mais il restitue à l'église les biens et «régales temporelles», c'est à dire le droit de percevoir les revenus d'un siège épiscopal vacant, et garantit en outre paix et assistance à l'église. Selon la papauté, le souverain pontife a reçu de Dieu deux glaives : l'épée spirituelle et l'épée temporelle. Il donne l'épée temporelle au souverain, à l'empereur ou au roi de France ou d'angleterre. Pour l'empereur c est le contraire : c est lui qui a reçu de Dieu le pouvoir, avec comme contrepartie, le devoir et l'objectif de protéger l'église. En général les souverains catholiques sont réticents à laisser trop d influence à la papauté dans leurs Etats. 13

14 - Philippe le Bel et la naissance du gallicanisme: En France, au début du XIVe siècle, un conflit survient sur le thème des investitures entre le roi de France, Philippe le Bel, et le pape. En 1302, le roi obtient le soutien du clergé français contre le pape de Rome, sur les questions économiques, notamment celles des investitures en cas de vacance d évêché ou d abbaye. En 1303 Philippe le Bel est excommunié par le pape Boniface VIII. C'est l'équivalent d'un appel aux Français, les sujets de l'église sont invités à ne plus respecter et ne plus obéir au souverain qui est mis au ban de la société. Le souverain envoie des troupes en Italie. Guillaume de Nogaret gifle le pape c'est : «l'attentat d'anagni» (du nom de la ville où a lieu l événement). Le pape étant mort trois semaines plus tard, les troupes françaises investissent la ville de Rome et obligent les cardinaux à élire un pape. On les enferme dans une église et on les affame : un pape français est élu : Clément V. Clément V déplace la papauté de Rome à Avignon : de 1305 à 1378 la papauté est en Avignon, alors à la frontière de la France. Avignon est une terre pontificale et n appartient en aucun cas au Roi de France. Ainsi apparaît le gallicanisme, c'est à dire d'une Église française relativement indépendante par rapport à Rome mais cette indépendance ne s'exerce que sur le plan temporel, c est à dire politique et financier. Dans ces matières l Église de France obéit d'abord à son roi avant d'obéir au pape. Théologiquement, elle demeure cependant soumise au pape... - La théorie de la supériorité du concile sur le pape Le pape est il un souverain absolu? Ou les conciles (réunissant les cardinaux et les évêques qui élisent le pape) lui sont ils supérieurs? La théorie conciliariste a commencé à prendre de l'ampleur dès le XIIe siècle. Pise, ville de l'italie centrale où il y a beaucoup d'intellectuels ecclésiastiques, est partisane de la supériorité des conciles sur le pape. Un docteur en théologie de la Sorbonne, d'origine italienne, Marsile de Padoue publie en 1324 le «Defensor pacis». Il y défend l'idée selon laquelle le défenseur de la paix n'est pas le pape mais l'empereur, qui dispose du pouvoir temporel suprême. Marsile va jusqu'à proposer que les conciles soient convoqués par les empereurs. Quant au pape, il n est qu un évêque élu par le concile, seul pouvoir suprême dans l Église, pour en être le porte parole. Comme Guillaume d'occam, dont il est l'ami, Marsile de Padoue sera condamné pour ses idées, devra fuir la Sorbonne et la France pour se réfugier à Munich chez le prince électeur Louis IV de Bavière, tout comme Guillaume d'occam, dont l électeur partage les idées avancées. - Le Grand schisme ( ) Certains ecclésiastiques, notamment italiens, s opposent à l installation des papes en Avignon. En 1378, un pape concurrent du pape d'avignon est élu en Italie où l on ne reconnaît plus le pape d'avignon, bien qu'il ait décidé de se réinstaller à Rome. Il y a donc deux papes concurrents à Rome. En 1409 un troisième pape est élu. De 1409 à 1415 il y a donc trois papes en fonction. Le clergé se divise... Cela pose un problème à la fois religieux et politique. Les souverains vont intervenir, considérant que ce désordre religieux génère également un désordre dans l'état. L'Église est en effet un important élément de la paix sociale, elle est présente dans tous les villages et dispose d'un meilleur maillage du territoire que celui de l'état. Les messages de l'état à la population sont souvent relayés par les autorités ecclésiastiques : les deux pouvoirs sont étroitement liés. 14

15 Dès lors, ce sont l empereur et les grands souverains européens qui vont provoquer la réunion d'un concile, à Constance, en La ville est assez centrale en Europe, située aux confins de la Suisse et de l'allemagne. Jean XXIII et Grégoire XII acceptent de démissionner, mais l Espagnol Benoît XIII n'accepte pas la procédure. Déposé par le concile, il s'installe en Espagne, prétendant qu'il est le seul pape légitime. On élit finalement un nouveau pape, reconnu par l'empereur et les grands souverains européens : Martin V. Ce qu il est intéressant d'observer c'est : La victoire du conciliarisme sur la «monarchie» pontificale L'importance de la prise de pouvoir des souverains qui ont convoqué ce concile et y ont été très influents : l Église, n'a pas réussi à régler seule ce problème et elle est désormais affaiblie face au pouvoir civil. 5. Jean Gerson et la contestation de la monarchie absolue Jean Gerson ( ) est professeur de théologie à la Sorbonne qui participe au concile de Constance ( ). Il défend des thèses conciliaristes, qui font référence à la supériorité du concile sur le pape. «Le pouvoir ne repose pas sur la personne du souverain mais est attaché à l ensemble du corps politique qui a porté le souverain à sa tête». Ce souverain est censé travailler pour le bien commun car : Le pouvoir appartient fondamentalement à la collectivité et non pas à un individu. Les souverains ne sont que les «ministres» de la collectivité Ils doivent gouverner pour le bien commun, l'intérêt général. 6. Les Précurseurs de la Réforme Ce sont des mouvements que l'on dit "évangéliques" et qui apparaissent dés le 13 ème siècle. Le discours de ces mouvements est toujours le même et sera aussi celui de Luther, qui réussira à s'imposer. Evangéliques car ils veulent ramener l Eglise à la lettre de l évangile. Ils contestent : Le pouvoir temporel de l'eglise : elle doit s'occuper que des questions théologiques et non de politique Son enrichissement, qui prend des proportions importantes à la fin du Moyen-âge: elle doit au contraire se consacrer à faire la charité. (Contestation portée à la fois par les franciscains et par les dominicains (ordre mendiant)). - Pierre Valdo Le mouvement des Vaudois naît à Lyon au 13 ème siècle. C'est un marchand qui après un crise religieuse, donne tous ses biens pour l'idéal de pauvreté apostolique. Il conteste cette Eglise qui n'est pas capable de mettre en pratique sa propre doctrine. Il fonde un mouvement connu sous le nom de «Fraternité des Pauvres de Lyon» qui vivra selon l'évangile. Ce mouvement vaudois est réprimé dans la violence. Il meurt en

16 - John Wyclif ( ) et les Lollards Angleterre. C'est un théologien qui veut un retour aux évangiles, pour un certain "augustinisme" (cf St-Augustin après). Il défend ce qu'on appelle "le sacerdoce universel" : le droit pour tous d'exécuter des fonctions ecclésiastiques (et pas seulement eux), et participer à la vie de l'eglise. Il affirme qu'il y a une relation directe entre l'homme et Dieu, qui s'exerce sans l'intermédiaire des prêtres. Tout chrétien est capable de donner les sacrements. Tout se fait en latin, et le culte se fait le dos tourné aux fidèles et derrière un jubé qui sépare le chœur de la nef. La Bible est réservée aux ecclésiastiques, en posséder une est passible de condamnation. Seul le clergé peut lire et expliquer les textes aux fidèles. Wuclif entreprend la traduction de la Bible en anglais, la langue du peuple, vulgaire. Il critique la hiérarchie qui sépare l'eglise du fidèle. Il l'assimile à de l'abus de pouvoir. Conciliariste, il préconise la désignation du pape par tirage au sort. Il veut également une séparation entre l Eglise de l Etat; entre le domaine temporel et spirituel. Ses partisans sont appelés "les Lollards" (les chuchoteurs). Ils répandent son enseignement après sa mort. Ce mouvement débouche sur des révoltes religieuses, mais aussi contre pouvoir civil et les inégalités sociales. (1414, insurrection au Kent). - Yan Hus ( ) Ecclésiastique tchèque et professeur de théologie à l université de Prague. Il soutient les mêmes idées que Wyclif. Il est amené au Concile de Constance ( ) de force pour y être jugé. Il est condamné pour hérésie et brûlé publiquement. En Bohême, ses partisans, les Hussites, continueront militairement son combat jusqu en 1471, où leur ville fortifiée de Tabor (en République tchèque) est prise. - La "devotio moderna" Le monde va mal (Peste noire, le grand schisme, la guerre de Cent ans troubles, angoisses). Ce sont des signes du Jugement Dernier. Des pèlerinages, des confréries mystiques se créent Au lieu de se battre politiquement pour changer les choses, il faut d'abord se changer soi-même, et se préparer à faire face à Dieu après la mort. En 1381, au Pays-Bas (Deventer), Geert Groote, un diacre (un laïc, auxiliaire de l Église) crée les «Frères de la Vie Commune», cherchant à vivre le message des évangiles. Leur théologie est inspirée de St-Augustin, un des fondateurs de la théo. Chrétienne. Il considère que l homme est foncièrement mauvais. Le but de la vie est de racheter le péché originel pour obtenir le pardon de Dieu. Pour lui, la "Grâce de Dieu" est indispensable pour être sauvé; foi et bonnes actions de suffisent pas. Luther et Calvin reprendront ce thème pessimiste d'un homme complètement dépendant de Dieu pour son salut. (Luther ira même 2 ans dans une de ces communautés). (Idée synthétisées de Thomas A Kempis: l'imitation de Jésus-Christ). 16

17 C) L évolution des grands états européens entre 1200 et La mosaïque italienne : L Italie n existe pas en tant qu'etat à cette époque (unie en 1861), mais tout le monde parle la même langue. L Italie du Nord, sauf Gênes et Venise, dépend de l Empereur du Saint Empire Germanique. Ces deux villes sont gouvernées par un doge, élu au sein des grandes familles commerçantes oligarchie. Outre la Toscane (Florence) et Pise, il y a deux autres Etats importants dans le Nord: La Lombardie (Duché de Milan) et le Piémont-Savoie. Les Etats du Pape occupent le centre. Les papes sont aussi des souverains, avec territoires, armée et revenus argricoles. Le sud est le Royaume des Deux-Sicile. Naples est la capitale. Ce royaume est aux mains de la famille française d'anjou de 1250 à 1442, puis il passe aux Aragon espagnols, qui s'en emparent militairement. 17

18 2. La Reconquista espagnole et les premières expéditions portugaises en Afrique - L'Espagne musulmane et les califats de Damas et Bagdad En 622: début de l'islam dans l'arabie saoudite actuelle. Rapidement, les Arabes musulmans conquièrent l'afrique du Nord jusqu'en l'espagne. En 711, ils pénètrent en Espagne (wisigoths et vandales) et la conquièrent rapidement, remontant vers la France. En 732, ils sont vaincus à Poitiers, mettant un terme à leur progression. Ils se replient en-dessous des Pyrénées. L'Espagne musulmane s'appelle "Al Andalus" et dépend du califat de Damas, chef temporel et spirituel, héritier de Mahomet. En 750, le calife abbasside de Bagdad le remplace. L'Espagne musulmane regroupe des musulmans, des chrétiens et des juifs. Il y a une vraie tolérance entre les 3 religions. En 756, un Emirat de Cordoue est créé, se transformant en 929 en califat indépendant d Espagne. En 1258, Bagdad est assiégée et détruite par les Mongols. Les héritiers des califes abbassides se réfugient à Alexandrie où règne depuis 1250 la dynastie des Mamelouks, des militaires d'élite. Ils reprennent le flambeau du califat, l'espagne reste autonome. Après la victoire de Poitiers, la Reconquista commence, elle dure de 732 à 1492 (7 siècles). A partir du 13 ème, la situation se fige avec: Au sud, le royaume de Grenade (Andalousie) Au nord: le royaume du Portugal (ouest), le royaume de Castille (centre), et le royaume d'aragon (est, le long de la Mediterranée). - Les premières expéditions maritimes portugaises en Afrique Impulsées par Henri le Navigateur ( ), frère de Jean 1 er. Il lance des navires vers les côtes du Maroc pour y installer des comptoirs. 4 pôles les intéressent : Le blé (Portugal peuplé et manque de ressources). Le sel (stratégique, car il conserve la viande). L'or Les esclaves (sont attirés par la main d'œuvre gratuite des noirs faits prisonnier par les arabes) En 1415, la ville côtière de Ceuta est prise. Puis les Portugais continuent de descendre les côtes africaines jusqu'au "cap Bojador" en En 1445, ils arrivent au Cap Vert. Ces expéditions sont permises grâce notamment au progrès techniques. La boussole est perfectionnée vers 1250 (il faut savoir naviguer dans des courants inconnus, plus loin des côtes. On ajoute aux voiles latines triangulaires, des voiles rectangulaires en plus grand nombre, sur des bateaux appelés "Caravelle". Le gouvernail est perfectionné: avant, c'était une rame actionnée par un marin à l'arrière du bateau. Au 13 ème, gouvernail d'étambot, attaché à la quille du bateau. En 1410, Pierre d'ailly (cardinal et chancelier français) publie une carte, "L'imago Mundi". Sur cette carte, l'afrique était raccourci de plusieurs milliers de km au sud. Les Portugais considèrent qu'il ne doit pas être trop difficile de la contourner pour aller en Orient. Ce qui les attire, ce sont 18

19 Les épices, qui sont très chères, à cause de l'invasion mongole en 1150 qui rend le Proche- Orient dangereux et difficile par la terre. Les Arabes dont de gros bénéfices en les revendant aux Vénitiens et Génois, qui disposent donc du monopole. La légende royaume du prêtre Jean, totalement imaginaire et réputé riche. On le situe en Ethiopie. Les Portugais espèrent s'approprier ces richesses et aider les chrétiens d'ethiopie et de l'egypte (les coptes) à lutter contre les musulmans. - Les grands empires africains Avant les Portugais, il existe 3 grands empires en Afrique Noire qui se rassemblent autour des fleuves importants. l Empire Songhaï (ou Mali) au N-O, axé sur le fleuve Niger. Le Kongo occupe le centre-ouest de l Afrique. Le Monomotapa est situé en Afrique du Sud autour du Zambèze. 3. La guerre de 100 ans ( avec trêves) Conflit entre français, anglais et bourguignon, alliance contre le roi de France. Cette guerre basée sur des conflits d héritages, repose sur une question nationale. Ce conflit a lieu pour une raison plus ou moins imprévue : l'alliance en 1152 entre Henri II de Plantagenêt et Aliénor d'aquitaine. Les rois d'angleterre sont ducs de Normandie, et détiennent des territoires que revendique le roi de France. Mais les Plantagenêt sont aussi comtes d'anjou : avec l'aquitaine toute la façade atlantique de la France est aux mains des Anglais. Ainsi, le roi d'angleterre est le plus important vassal du roi de France qui ne peut le considérer que comme un concurrent, ses propres domaines étant plus petits que ceux de son vassal. Conséquences du conflit: Montée d'un protonationalisme en France et en Angleterre Remise en cause de la féodalité (le vassal plus puissant que son roi pose problème) Invitation à plus de centralisation du pouvoir pour contrer les effets "pervers" de la féodalité (puissance grâce à mariage ou héritage) 4. Le Saint Empire Germanique et la Bulle d Or de 1356 C'est une confédération d'etats, très peu centralisée comprenant plus de 300 entités de 3 types: Des royaumes : Bavière ou Saxe. Des principautés ecclésiastiques: gouvernées par des princes-évêques (Cologne). Des villes libres : Francfort ou Hambourg. L'empereur exerce seulement une domination politique sur le Saint Empire. Il veille à son unité, religieuse notamment (comprend l Allemagne, l Autriche, la République Tchèque, les Pays-Bas et la Belgique (sauf l extrême belge, l Escaut est la frontière), l Est de la France et le Nord de l Italie). En 1346, la bulle d'or fixe les électeurs à 7 (3 ecclésiastiques et 4 laïcs): Les archevêques de Trêves, Mayence et Cologne Le Roi de Bohème (République tchèque), le Duc de Saxe (centre-est), le Comte Palatin du Rhin et le margrave de Brandebourg (Nord-Est de l Allemagne, capitale Berlin). Au XVIIIe siècle, le duc de Bavière sera le huitième grand Electeur. Depuis 1348, un Habsbourg est toujours élu empereur. Cette famille conserve le titre au fil des années jusqu à François-Joseph, ils sont d origine suisse et leur capitale est Vienne. Ils deviennent les empereurs naturels du Saint empire. Il arrive que l'élection soit achetée, ce sera le cas de Charles Quint en

20 5. La Scandinavie sous la domination danoise Trois royaumes se partagent cet espace : le Danemark, la Suède et la Norvège. Le Danemark contrôle le détroit de la mer baltique, ce qui le rend très puissant vu qu il contrôle les deux rives. Depuis 1397, ils sont unis par l'union de Kalmar, qui consacre en fait la domination danoise sur la Scandinavie. Elle durera jusqu en La monarchie polonaise et la dynastie des Jagellon La Pologne est gouvernée par une dynastie de grands-ducs lituaniens nommés les «Jagellon» (de 1386 à 1572). Elle est étendue vers l Est et la Biélorussie fait partie de ce territoire. Issu des croisades, l ordre des chevaliers teutoniques, à la fois militaire et religieux, s est replié au début du XIIIe siècle sur les rives de la Baltique avec pour objectif de contenir l avancée vers l ouest des Slaves et de les convertir au catholicisme. Peu à peu ils se constituent un véritable «royaume» sur les rives sud est de la mer Baltique devenant dangereux pour la Pologne. Battus par Ladislas II Jagellon en 1410 (bataille de Tannenberg), ils se replient vers la Prusse orientale et se soumettent au roi de Pologne. [=> En 1525, le grand maître sécularisera l ordre et se proclamera duc de Prusse] 7. La Russie d'ivan III : un État enclavé La Russie a des contacts avec Byzance mais est assez éloignée de l Europe. Deux grands souverains au Temps modernes : Yvan III:( ). Il donne un certain prestige. Il épouse la fille du dernier empereur de Byzance (russes convertis au christianisme orthodoxe). Byzance vaincue par les ottomans, ils reprennent le flambeau du christianisme "d'orient". Yvan IV: en 1547, Ivan "le Terrible" se proclame "tsar" (Caesar). Après Rome et Byzance, la Russie se voit comme le 3 ème empire chrétien. Moscou = 3 ème Rome. 8. L'Empire ottoman en expansion Le terme «ottoman» vient de Osman Ier ( ), fondateur de la dynastie. En 1453, Mehmet II, dit le Conquérant ( ), va prendre Constantinople En 1463 la Serbie et la Bosnie tombent. Ils poursuivent au nord-ouest, arrivent aux portes de la Hongrie. Présents en Méditerranée: Otrante (Italie) prise par les Ottomans en Les Ottomans contrôlent les rives de la Mer Noire et la Crimée, où aboutissent généralement les caravanes venues d'orient. Ils côtoient des commerçants génois et vénitiens qui leur achètent des produits orientaux. Accord commercial : Epices (poivre, canelle, muscade) en pharmacie et cuisine. Porcelaine et soieries de Chine. Les relations ne se dégradent entre eux qu à la fin du XVIe siècle. 20

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814).

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Carolus Magnus (dit Charles «le grand») plus connu sous le nom de Charlemagne. 1. En 768, Charlemagne devient roi des Francs et remplace son

Plus en détail

Histoire Le Moyen-âge La société féodale

Histoire Le Moyen-âge La société féodale Histoire Le Moyen-âge Objectif(s) : - Connaître les 3 ordres de la société médiévale - Découvrir le cadre et le mode de vie des seigneurs au Moyen Age : Seigneurs / vassaux / chevaliers Histoire racontée

Plus en détail

OCCIDENT. L'Occident existe-t-il encore? Préambule. Rappel question. Thèse Idée maîtresse. Annonce de plan

OCCIDENT. L'Occident existe-t-il encore? Préambule. Rappel question. Thèse Idée maîtresse. Annonce de plan OCCIDENT LAROUSSE. Ensemble des peuples habitant les pays de l'europe de l'ouest ; civilisation des peuples qui habitent ces pays (avec majuscule). Ensemble des États du pacte de l'atlantique Nord. Page

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

PROGRAMME DES COURS DE LICENCE

PROGRAMME DES COURS DE LICENCE PROGRAMME DES COURS DE LICENCE DROIT PROCESSUEL (1 ère partie) ENSEIGNEMENTS ANNÉE C Abbé Bernard du PUY-MONTBRUN Ce cours sera consacré à l étude des procès canoniques. Après une introduction à l aide

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Liberté Egalité Laïcité

Liberté Egalité Laïcité Liberté Egalité Laïcité «Si je voulais faire rire il y a 30 ans je parlais de religion, si je voulais intéresser je parlais de politique ; c'est l'inverse aujourd'hui» Michel Serres César et Dieu. Nombre

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni.

Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni. Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni. Le Royaume Uni est un archipel (un ensemble d iles). Il est

Plus en détail

L'âge industriel (XIXème siècle).

L'âge industriel (XIXème siècle). L'âge industriel (XIXème siècle). Introduction : A partir de la fin du XVIIIème siècle, un certain nombre de pays ont connu la plus profonde mutation que les sociétés humaines ont expérimenté : la révolution

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Des mérovingiens aux carolingiens. Clovis, roi des Francs La dynastie carolingienne La fin de l'empire carolingien

Des mérovingiens aux carolingiens. Clovis, roi des Francs La dynastie carolingienne La fin de l'empire carolingien Des mérovingiens aux carolingiens Clovis, roi des Francs La dynastie carolingienne La fin de l'empire carolingien 1 Introduction L Empire Carolingien a marqué l histoire de la France. Succédant aux Francs,

Plus en détail

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 Table des matières Préface de Victor Karady... 7 Introduction... 17 Chapitre i La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 La «seconde patrie du monde instruit»... 34 Un marché universitaire

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Belin 2009 L empire byzantin et l empire carolingien sont tous les deux chrétiens. Mais leurs pratiques religieuses sont différentes : quelles sont-elles?

Plus en détail

GUILLAUME ET SON TEMPS

GUILLAUME ET SON TEMPS GUILLAUME ET SON TEMPS Guillaume trônant (Tapisserie de Bayeux) Service pédagogique- Château Guillaume-le-Conquérant - 14700 FALAISE automne 2006 1 SOMMAIRE Page 3 1. Guillaume le Bâtard 2. Le personnage

Plus en détail

I. Les contestations de l'absolutisme et les crises de la monarchie aux origines de la Révolution française (1787-1789)

I. Les contestations de l'absolutisme et les crises de la monarchie aux origines de la Révolution française (1787-1789) Thème 5 : Révolutions, libertés, nations à l aube de l époque contemporaine Chapitre 1 : La révolution française : l affirmation d un nouvel univers politique Au XVIIIe siècle, les Etats européens sont

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

De l Espagne musulmane à l Espagne du siècle d or 1492-fin XVI siècle. Monique Roux

De l Espagne musulmane à l Espagne du siècle d or 1492-fin XVI siècle. Monique Roux Conférence 1 De l Espagne musulmane à l Espagne du siècle d or 1492-fin XVI siècle Monique Roux 17/10/2013 1 Après 700 ans d Espagne musulmane L Espagne à la fin du Moyen Age 17/10/2013 2 L apogée d Al

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Quelles sont les principales différences entre les pratiques religieuses des chrétiens d Occident et des chrétiens d Orient? Eglises Eglise d Occident

Plus en détail

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour.

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour. Pol Indépendance de la Belgique 1830 La Belgique est gouvernée par les libéraux et les catholiques. Il ne s agit pas encore de partis politiques mais plutôt de regroupements philosophiques. Vote censitaire

Plus en détail

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école?

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? L ART AU MOYEN AGE LE FAIT RELIGIEUX BRIGITTE MORAND IUFM DE MONTPELLIER Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? Il était une fois la mosquée de Cordoue, le codex de l apocalypse, la Sainte Chapelle,

Plus en détail

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration universelle des droits de l'homme Déclaration universelle des droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948 Texte intégral Préambule : Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

L Angleterre vers 1450

L Angleterre vers 1450 Chapitre i L Angleterre vers 1450 Troubles et dynamismes Les Anglais sont, pour la plupart, hommes et femmes de tous âges, beaux et bien proportionnés, bien que pas autant que l on me l ait affirmé [ ]

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

Analyse de la carte :

Analyse de la carte : Amorcée au 18eme siècle en Angleterre la révolution industrielle s accélère dans les années 1870 1880 et se diffuse dans toute l Europe et aux USA. Stimulé par de nouvelles inventions comme l électricité,

Plus en détail

LES ENJEUX DU POUVOIR

LES ENJEUX DU POUVOIR LES ENJEUX DU POUVOIR Thème HDA : Arts, Etat et pouvoir (mise en scène du pouvoir = propagande ; thème du héros) Thème Histoire : Féodaux, souverains, premiers Etats Sous-thème : l organisation féodale

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

Préfixe "MA" ALVEOLE VI

Préfixe MA ALVEOLE VI Préfixe "MA" ALVEOLE VI VI-A-00 : Tirés-à-part VI-A-8 : Atlas des villes VI-E-7/8 : Atlas VI-T-0/1 : Bibliographie de l'histoire de France 100 : Histoire urbaine 101 : Généralités, urbanisation 102 : Atlas

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie Introduction Colonisation française vers 1900 en Afrique L indépendance en Algérie 1962 (photo de Marc Riboud) Que révèlent ces photos

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

«La solidarité serait une invention de Dieu lui-même»

«La solidarité serait une invention de Dieu lui-même» Louis GILL Économiste québécois, retraité de l UQAM 1989 «La solidarité serait une invention de Dieu lui-même» Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole, professeur de

Plus en détail

Traité établissant une Constitution pour l'europe

Traité établissant une Constitution pour l'europe CONFÉRENCE DES REPRÉSENTANTS DES GOUVERNEMENTS DES ÉTATS MEMBRES Bruxelles, le 29 octobre 2004 CIG 87/2/04 REV 2 Objet: Traité établissant une Constitution pour l'europe CIG 87/2/04 REV 2 FR TABLE DES

Plus en détail

Le bien commun selon Jacques Maritain

Le bien commun selon Jacques Maritain ETAT ET BIEN COMMUN Colloque interdisciplinaire à la mémoire du Prof. Roger Berthouzoz O.P. 7 8 juin 2006 Le bien commun selon Jacques Maritain Conférence du Professeur Jean-Jacques Friboulet Département

Plus en détail

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.»

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» «Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» Les Turcs, les Persans et autres Arabes musulmans (...) Extrait de lettre de lecteur au journal Le Monde À cette idée reçue, il faut opposer d emblée

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Cette Bible a été trouvée près de la Mer Morte, non loin de Jérusalem. Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

Le Ministre Pieter De Crem prend la parole

Le Ministre Pieter De Crem prend la parole Le Ministre Pieter De Crem prend la parole Monsieur Pieter De Crem, Ministre de la Défense nationale, a donné un exposé le 21 mai 2008 à l Institut royal Supérieur de Défense (IRSD) Pendant cette conférence,

Plus en détail

GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE

GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE D O S S I E R D E P R E S S E Présentation Une histoire inscrite dans la tradition maçonnique La promotion de valeurs de progrès L expression de la parole des femmes Une

Plus en détail

A l Université de Liège et dans l enseignement supérieur et secondaire

A l Université de Liège et dans l enseignement supérieur et secondaire Anne HERLA Née le 7 juillet 1977 Docteur en Philosophie Adresse professionnelle Université de Liège Département de Philosophie Place du Vingt-Août, 7 (A1) 4000 Liège Tél. : 043665599 Mail : Anne.Herla@ulg.ac.be

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte *L'écriture en Mésopotamie et en Égypte -4000 à -3000 Le calculi L agriculture est une activité économique très importante en Mésopotamie. Cependant, le territoire n est pas riche en ressources naturelles

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

François Dessemontet, professeur à l'université de Lausanne, docteur en droit, avocat. Les langues et la Loi en Suisse

François Dessemontet, professeur à l'université de Lausanne, docteur en droit, avocat. Les langues et la Loi en Suisse François Dessemontet, professeur à l'université de Lausanne, docteur en droit, avocat Les langues et la Loi en Suisse I. Historique A. Géographie et histoire La Suisse compte quatre langues nationales,

Plus en détail

50 ans de Fédération internationale

50 ans de Fédération internationale Les Analyses 2014/32 50 ans de Fédération internationale Qu est-ce qui a changé? ACRF Lors de sa dernière Rencontre mondiale de mai 2014, la Fédération Internationale des Mouvements d Adultes Ruraux Catholiques,

Plus en détail

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91)

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) LA GUERRE FROIDE p82 à 89 Fiche d objectifs/plan détaillé Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) Comment à partir de 1947, Etats-Unis et l URSS s affrontent-ils

Plus en détail

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE)

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) Article 2 L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'état de droit, ainsi que de

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1

LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1 LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1 Je jure, comme avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité Nous, avocats, connaissons

Plus en détail

Haïlé Sélassié et le rastafarisme

Haïlé Sélassié et le rastafarisme Un empereur nommé Jah Haïlé Sélassié et le rastafarisme Le rastafarisme est une religion personnelle qui met l accent sur la dignité personnelle et le profond amour de Dieu. Lion de la tribu de Juda Hailé

Plus en détail

0:51 Au Moyen-Âge, les femmes prennent activement part aux métiers de l artisanat et du commerce. Elles ont obtenu une certaine indépendance.

0:51 Au Moyen-Âge, les femmes prennent activement part aux métiers de l artisanat et du commerce. Elles ont obtenu une certaine indépendance. 00:22 La ville au Moyen-Âge est un espace de liberté. Celui qui possède le droit du citoyen, a la possibilité d accéder à la prospérité par le travail et l intelligence. Cela vaut aussi pour les femmes,

Plus en détail

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants).

Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). Rappels sur l Antiquité («conducteur» pour les enseignants). J utilise avec les élèves le manuel CE2 Histoire Géographie édité par Les ateliers Hachette (j adore cette collection). Les illustrations ci

Plus en détail

I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU?

I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU? I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU? Le fair-play est une notion bien souvent employée à tort et à travers. Associée surtout au vocabulaire sportif, elle s applique aujourd hui à de multiples situations,

Plus en détail

Problématique : quelles sont les grandes évolutions de la société européenne entre la fin du X ème siècle et la fin du XV ème siècle?

Problématique : quelles sont les grandes évolutions de la société européenne entre la fin du X ème siècle et la fin du XV ème siècle? 1 Chapitre 5- La société médiévale (p94-127). Introduction L organisation de l Occident médiéval (docs. n 1 et n 2 p94-95). 1) Comment est organisé ou divisé l Occident médiéval? L Occident est divisé

Plus en détail

Bibliotheca Amploniana

Bibliotheca Amploniana Bibliotheca Amploniana BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE D ERFURT La Bibliotheca Amploniana du bibliophile rhénan Amplonius Rating de Berka ( 1435) est dans le monde la plus grande collection privée de manuscrits

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE LICENCE GÉOGRAPHIE Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE Présentation Etablissement Objectifs Offrir aux étudiants des

Plus en détail

Gouverner en Islam entre le xe siècle et le xve siècle (Iraq jusqu'en 1258, Syrie, Hijaz, Yémen, Égypte, Maghreb et al-andalus).

Gouverner en Islam entre le xe siècle et le xve siècle (Iraq jusqu'en 1258, Syrie, Hijaz, Yémen, Égypte, Maghreb et al-andalus). Histoire Histoire ancienne (Nouvelle question) Le monde romain de 70 av. J.-C. à 73 ap. J.-C. Cette question se propose de couvrir l histoire de l Empire romain entre la fin de la République et le début

Plus en détail

RADIOS et RELIGIONS en AFRIQUE SUBSAHARIENNE

RADIOS et RELIGIONS en AFRIQUE SUBSAHARIENNE EN LIBRAIRIE COURANT AVRIL 2014 RADIOS et RELIGIONS en AFRIQUE SUBSAHARIENNE Dynamisme, concurrence, action sociale Étienne Damome Cet ouvrage analyse l environnement des radios confessionnelles et leurs

Plus en détail

Un lieu de culte à conserver Une mémoire à perpétuer Un patrimoine à protéger

Un lieu de culte à conserver Une mémoire à perpétuer Un patrimoine à protéger Un lieu de culte à conserver Une mémoire à perpétuer Un patrimoine à protéger Dossier d appel aux dons et au mécénat présenté par le Centre Hospitalier de Bayeux et l Association pour la Sauvegarde de

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Histoire du Québec et du Canada. Complément au cours HIS 4016-2 Module 5

Histoire du Québec et du Canada. Complément au cours HIS 4016-2 Module 5 Histoire du Québec et du Canada Complément au cours HIS 4016-2 Module 5 HIS 4016-2 / Module 5 2 1 re édition / septembre 2007 Conception : Emmanuèle Baudouin Mise en page : Stéphane Rose Impression : Maurice

Plus en détail

La Nouvelle Controverse. Pour sortir de l impasse

La Nouvelle Controverse. Pour sortir de l impasse La Nouvelle Controverse Pour sortir de l impasse controverse_001-176.indd 3 06/01/14 11:23 «La voie prise depuis deux siècles ne peut que conduire à une impasse tragique». Hans Jonas Le Principe Responsabilité.

Plus en détail

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution Introduction Les questions religieuses connaissent un regain d intérêt dans les espaces publics de nos pays. Au Niger, elles sont devenues préoccupantes en raison des évènements récents qui ont marqué

Plus en détail

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Seul le prononcé fait foi Mes cher(e)s collègues, Dimanche, les Parisiens m ont fait confiance pour être la première femme maire de Paris. Ce choix m'honore et m'oblige.

Plus en détail

1-Notions de base sur l économie médiévale. L économie médiévale. Première orientation bibliographique

1-Notions de base sur l économie médiévale. L économie médiévale. Première orientation bibliographique François Menant Séminaire «Éléments d économie médiévale» ENS, 2006-2009 Mise à jour janvier 2009. Révision janvier 2013. 1-Notions de base sur l économie médiévale L économie médiévale. Première orientation

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

Les églises et chapelles anciennes en voiture

Les églises et chapelles anciennes en voiture I D E E D E V I S I T E VILLE ET CULTURE Les églises et chapelles anciennes en voiture Niederbronn les Bains Reichshoffen Uttenhoffen avec la plus petite église à colombages d Alsace Pfaffenhoffen Bouxwiller

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

L ORIENT ANCIEN. Sculptures du jardin de Babylone. Roi de Mésopotamie

L ORIENT ANCIEN. Sculptures du jardin de Babylone. Roi de Mésopotamie L ORIENT ANCIEN Sculptures du jardin de Babylone Roi de Mésopotamie I] L Ecriture pour compter et conter. Introduction : a) L Ecriture est née vers -3500, au milieu du IVème millénaire avant notre ère

Plus en détail

Les relations entre le Conseil constitutionnel et les juridictions françaises et européennes

Les relations entre le Conseil constitutionnel et les juridictions françaises et européennes Les relations entre le Conseil constitutionnel et les juridictions françaises et européennes (exposé présenté lors de la visite au Conseil constitutionnel, en juillet 1998, de représentants de la Cour

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Périodisation ou chronologie du développement de la littérature française. Tendances générales - époques. I. LE MOYEN AGE

Périodisation ou chronologie du développement de la littérature française. Tendances générales - époques. I. LE MOYEN AGE Tendances générales - époques. I. LE MOYEN AGE a) 476 1450 Evénements politiques et sociaux limitant l époque du Moyen Age: chute de l Empire Romain de l Occident ; invention de l imprimerie; b) 476 1494

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Localiser S orienter «Priorité à trois»

Localiser S orienter «Priorité à trois» «Priorité à trois» 5-21 Niveau 2 Entraînement 1 Objectifs Applications Matériel - Prendre conscience de l orientation de quelque chose en fonction de sa position. - S entraîner à déterminer une priorité

Plus en détail

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ETRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ COMMISSION PARLEMENTAIRE AFET COMMISSION PARLEMENTAIRE SEDE ARMéE EUROPEENNE ATHENA EUROPOL EUROJUST

Plus en détail