TASK Santé : Le protocole Pésit /TCP-IP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TASK Santé : Le protocole Pésit /TCP-IP"

Transcription

1 TASK Santé : Le protocole Pésit /TCP-IP Une offre de Groupe I.T.A. C.B.V Ingénierie 2 Rue E. & A. Peugeot RUEIL MALMAISON Ingénierie 1

2 Préambule Au cours de ces dernières années, l avancée des nouvelles technologies de l information et de la communication (N.T.I.C.) a eu pour principale conséquence de voir les accès commutés (via le Réseau Téléphonique Commuté) aux plateformes X25 & X400 supplantés par des accès en technologie Internet PPP C est ce que les utilisateurs du protocole TEDECO/TCP ont pu constater depuis moins de trois ans Cette présentation n a pas pour prétention ni de reprendre l intégralité des atouts de PéSIT en terme de protocole de transfert de fichiers, ni de déclarer celui-ci moribond du fait justement de l évolution des N.T.I.C., mais de proposer une alternative à laquelle PéSIT a su s adapter, du fait justement de ses atouts incontournables dans le monde des Echanges de Données Informatisés Ingénierie 2

3 Un peu d histoire A quoi sert PéSIT? Ingénierie 3

4 Un peu d histoire Il y a près de 20 ans, la profession bancaire s organisait pour définir un protocole de transfert de fichier pour le raccordement au réseau S.I.T. : P.E.S.I.T Protocole d Echanges Pour un Système Interbancaire de Télécompensation était né. PéSIT est le seul protocole éprouvé qui permette le dialogue entre les plus répandus des produits moniteurs de transferts présents sur le marché français. A présent l utilisation de PéSIT s étend largement à l extérieur de la profession bancaire. Notamment dans le cadre des échanges N.O.E.M.I.E. (Norme Ouverte d Echanges entre la Maladie et les Intervenants Extérieurs). Ingénierie 4

5 A quoi sert PéSIT? PéSIT est un protocole de transfert de fichier qui permet l écriture et la lecture de fichier d une machine à une autre, reliées par une liaison de télécommunication (liaison spécialisée, réseau public, réseau local ). Afin de s affranchir des différences entre les systèmes de gestion de fichiers propres à chaque machine, PéSIT utilise le concept de fichier virtuel qui est une modélisation commune à toute machine. Chaque utilisateur de PéSIT gère la traduction entre le fichier réel et le fichier virtuel transféré par le protocole. Ingénierie 5

6 Jusqu à présent PéSIT existait en trois profils : PéSIT SIT pour le raccordement aux réseaux SIT Moyens de Paiement et Bourse. PéSIT Hors SIT pour le dialogue moniteur à moniteur (protocole commun aux principaux moniteurs présents sur le marché français). PéSIT ETEBAC 5 pour le support du standard ETEBAC 5, défini par le CFONB, pour les échanges télématiques entre les banques et leurs clients sécurisés par un système de carte à puce Ingénierie 6

7 PéSit est maintenant disponible en utilisant une couche TCP/IP Ingénierie 7

8 Conséquence de ce nouveau dispositif : La CNAM/TS entreprend dans le cadre de la refonte de son réseau de transport privé «RAMAGE» - Réseau de l'assurance Maladie du régime Général - la migration des flux encore en protocole X25 vers TCP/IP Parmi ces flux «externes», une part prépondérante est induite par les transferts de fichiers entre leurs différentes entités (Cétélics) et leurs partenaires : MUTUELLES ETABLISSEMENTS DE SOINS BANQUES Ingénierie 8

9 Etat des lieux actuel En interne, RAMAGE comporte un cœur de réseau Back Bone ATM (multilan haut débit) ainsi qu une desserte capillaire à base de liens Transfix (relais de trame). La quasi-totalité des flux véhiculés en interne sont d ores et déjà sous TCP/IP. RAMAGE dispose actuellement de divers moyens de connection sur ses centres de traitement (Cétélics) d accès X25 et notamment d accès Internet sécurisés V.P.N. (Virtual Private Networking) Dans le cadre de cette nouvelle architecture, la CNAM/TS a souhaité une évolution de ses transferts avec ses partenaires externes vers le protocole PéSIT/TCP. Ingénierie 9

10 Le produit : TASK Santé répond à ces nouvelles spécifications Ingénierie 10

11 Architecture : Il est proposé que le protocole PéSit/I.P., au même titre que FTP, utilise la couche TCP (Transport Control Protocol) qui fournit un service de transport fiable en mode connecté. L utilisation de TCP par PéSIT/I.P. est définie en annexe II. Ingénierie 11

12 Avantages de TASK Santé Economies financières substantielles réalisées sur les flux échangés par les partenaires du fait de l abandon du réseau public habituellement utilisé : Transpac X25. Simplification du paramétrage des échanges du fait de la mise en exploitation d un seul point d entrée sur la plate-forme Temps de transferts divisés par 10 comparaison effectuée entre une liaison X25/ X32 à bauds et une liaison ADSL de base à 512k. Ingénierie 12

13 TASK Santé c est aussi une offre packagée : Avec une solution optionnelle E.T.E.B.A.C. classique à destination des Mutuelles et Etablissements de soins Privés dans le cadre de leurs échanges avec les Banques. Avec une solution optionnelle TEDECO/TCP-IP ou V.P.N Cisco compatible Hélios à destination des Etablissements de soins Publics dans le cadre des échanges avec le Trésor Public. Ingénierie 13

14 TASK Santé est un produit intégrable TASK Santé est conçu pour être intégré dans une application de gestion : La création d un profil, l émission ou la réception d un fichier associé, peuvent être exécutées directement à partir du système, permettant ainsi l intégration dans une application de modules E.D.I. - Echanges de Données Informatisés personnalisés. Ingénierie 14

15 Pré-requis d installation de TASK Santé Une machine sous Windows 2000 ou XP connectée via un LAN à l Internet Et/ou la solution professionnelle Managed VPN 6042 de Mitel Networks basée sur le MAS 6000 (distribution OpenSource Linux RedHat) préconisée par Ingénierie 15

16 Sécurisation des Flux Etablissement d un lien V.P.N. en préalable aux transferts, soit : Par l utilisation du client V.P.N. natif à l OS Windows 2000 Par la mise en œuvre de la solution professionnelle Managed VPN 6042 de Mitel Networks basée sur le MAS 6000 (distribution OpenSource Linux RedHat) préconisée par TASK International Par l utilisation du Réseau Global Intranet de France Telecom Ingénierie 16

17 Budget de TASK Santé (hors options) Une enveloppe globale de l ordre de 5000, comprenant : Le logiciel TASK Santé, L installation et les paramétrages sur site avec interfaçage, L accompagnement et transfert de compétences, La validation finale sur la base d échanges réels Maintenance annuelle 15% Ingénierie 17

18 Pour tout renseignement complémentaire : TASK Santé est développé sous licence Technical Electronic Security Software TASK Santé est distribué par : Groupe I.T.A. C.B.V. Ingénierie 2, Rue E. & A. Peugeot RUEIL MALMAISON Ingénierie 18

19 ANNEXE I : Les fonctions assurées par TASK Santé Ecriture/Lecture de fichiers à distance. Pose de points de synchronisation, permettant : Reprise d un transfert interrompu avant son achèvement. Re-synchronisation en cours de transfert. Suspension/Reprise de transfert. Sécurisation des transferts : Les utilisateurs de TASK Santé peuvent mettre en œuvre des mécanismes concourant à l authentification réciproque des partenaires, à la confidentialité des données transmises, ainsi qu à leur intégrité. Ingénierie 19

20 Compression des données : Les utilisateurs de TASK Santé peuvent mettre en œuvre des mécanismes de compression ; très largement utilisés dans le cadre d une connexion X25 afin de réduire le flux et par voie de conséquence le coût d un transfert, ce dispositif permet aussi d en réduire la durée. Contrôle d erreurs : Cette fonctionnalité permet, à l aide d un polynôme détecteur d erreur associé à chaque message émis par TASK Santé, de s assurer que ceux-ci ne sont pas altérés par la transmission sur le support en couche inférieure. Ingénierie 20

21 ANNEXE II : Utilisation de TCP par TASK Santé TASK Santé utilise une connexion TCP, comme PéSIT.F utilise un circuit virtuel X25, à savoir : Établissement de la connexion TCP préalable à la phase de préconnexion Émission de toutes les FPDU (et des messages de pré-connexion) comme segments de données Pas de multiplexage de connections sur une connexion TCP Rupture de connexion TCP après libération, dans les mêmes conditions que les libérations de circuits virtuels en PéSIT.F (libération de connexion à l initiative du récepteur de la FPDU.ABORT ou de la FPDU.RELCONF). Ingénierie 21

22 Délimitations des NSDU : Les segments de données TCP peuvent être de taille variable selon les réseaux traversés, et il est nécessaire de transporter de manière non-ambiguë la taille des éléments de protocole. La taille des FPDU est présente dans les deux premiers octets de l entête, mais il ne peut y avoir la même information dans les messages de préconnexion de PéSIT.F (X25) que dans TASK Santé. C est pourquoi TASK Santé propose une délimitation explicite des éléments de protocole (FPDU et messages de préconnexion) selon la technique suivante : TASK Santé confie à la couche inférieure (TCP) une entité de donnée constituée d une FPDU ou d un ensemble de FPDU concaténées. La longueur de cette entité de données est inférieure ou égale à la taille maximale d entité de données. Ingénierie 22

23 Numéros de ports réservés Les utilisateurs d une connexion TCP sont identifiés par des numéros de ports. Concaténé avec une adresse réseau (network address) et une adresse de machine sur le réseau (host address) le numéro de port constitue une «socket». Un «well known port» ne pouvant être utilisé qu après attribution par les instances Internet officielles, TASK Santé dispose d un mécanisme dynamique permettant aux utilisateurs d échanger les numéros de ports à utiliser préalablement aux transferts. Ingénierie 23

ORDONNANCEUR TASK SANTE DOCUMENT DE SYNTHESE ECHANGES N.O.E.M.I.E. & E.T.E.B.A.C MODULE MUTUELLES DU REGIME COMPLEMENTAIRE

ORDONNANCEUR TASK SANTE DOCUMENT DE SYNTHESE ECHANGES N.O.E.M.I.E. & E.T.E.B.A.C MODULE MUTUELLES DU REGIME COMPLEMENTAIRE ORDONNANCEUR TASK SANTE DOCUMENT DE SYNTHESE ECHANGES N.O.E.M.I.E. & E.T.E.B.A.C MODULE MUTUELLES DU REGIME COMPLEMENTAIRE Document non-contractuel pouvant être modifié sans préavis Pour toute information

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 4 1 D après l en-tête de la couche transport illustré, quelles affirmations parmi les suivantes définissent la session

Plus en détail

Les interrogations liées à la migration

Les interrogations liées à la migration Les interrogations liées à la migration Sommaire : 1. Qu est-ce que Transpac?... 2 2. Qu est ce qu un protocole?... 2 3. Pourquoi Transpac va-t-il disparaître?... 2 4. Quel est l intérêt de cette migration

Plus en détail

Master e-secure. Sécurité réseaux. VPNs

Master e-secure. Sécurité réseaux. VPNs Master e-secure Sécurité réseaux VPNs Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m2 VPNs - Principes But : établir une liaison entre deux sites, ou une machine et un site,

Plus en détail

EBICS ou SWIFNET? : Préparez-vous au nouveau standard!

EBICS ou SWIFNET? : Préparez-vous au nouveau standard! EBICS ou SWIFNET? : Préparez-vous au nouveau standard! La communication bancaire d aujourd hui Le protocole : Langage utilisé pour l échange de fichier entre 2 machines : Etebac 3, Etebac 5, PeSIT, FTP

Plus en détail

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.1 Introduction 1.2 Modèle en couches 1.3 Le modèle OSI 1.4 L architecture TCP/IP 1.1 Introduction Réseau Télécom - Téléinformatique? Réseau : Ensemble

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 2 1 Quelles affirmations parmi les suivantes définissent correctement le rôle des périphériques intermédiaires sur le

Plus en détail

NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE

NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE EVOLUTION DE NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE LES SOLUTIONS TECHNIQUES ACTUELLES Etebac 3 sous réseau X25 ; Etebac 5 sous réseau X25 ; PeSit ; E-Banking. LE CONTEXTE

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP BTS I.R.I.S NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP G.VALET Nov 2010 Version 2.0 Courriel : genael.valet@diderot.org, URL : http://www.diderot.org 1 LE BESOIN D UN MODÈLE Devant

Plus en détail

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr Année 2010-2011 Réseaux I Conclusion : retour sur l architecture protocolaire Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Rappels 2 Le dialogue

Plus en détail

Examinez la figure. Quel est le débit maximum qu'on peut obtenir de bout en bout sur ce réseau lorsque l'utilisateur de Lab A communique ave

Examinez la figure. Quel est le débit maximum qu'on peut obtenir de bout en bout sur ce réseau lorsque l'utilisateur de Lab A communique ave 1 Quelle est la couche OSI et TCP/IP qui apparaît dans les deux modèles, mais qui a des fonctions différentes? La couche session La couche physique 2 Parmi les unités suivantes, indiquez celles qui sont

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

UniNE Connect est une application qui permet de se connecter aux ressources de l Université de Neuchâtel : dossier personnel, dossier temporaire.

UniNE Connect est une application qui permet de se connecter aux ressources de l Université de Neuchâtel : dossier personnel, dossier temporaire. Service informatique et télématique (SITEL) Rue Emile-Argand 11 CH-2000 Neuchâtel Tél +41 32 718 20 00 hotline.sitel@unine.ch www.unine.ch/sitel RESEAU UniNE Connect manuel utilisateur Introduction UniNE

Plus en détail

Introduction. UDP et IP UDP

Introduction. UDP et IP UDP Introduction Protocoles TCP et UDP M. Berthet. Les illustrations sont tirées de l ouvrage de Guy Pujolle, Cours réseaux et Télécom TCP (Transmission Control Protocol) et UDP (User Datagram Protocol) assurent

Plus en détail

Foire aux questions Protocoles

Foire aux questions Protocoles Foire aux questions Protocoles Généralités Qu est ce qu un protocole? Pour les professionnels de la trésorerie, s assurer que leur connexion bancaire permet l échange d informations avec ses banques, au

Plus en détail

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE PROFITEZ DU RÉSEAU. maintenant. Glossaire Glossaire de la technologie mobile 3G Accès distant Adaptateur Client sans fil ADSL AVVID Carte réseau Convergence GPRS Haut

Plus en détail

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage Examens corrigés Kaouther Nouira 2011-2012 Ministère de l Enseignement Supérieur, de le

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

RSX101 Réseaux & télécommunications Contexte Le prof : Sylvain Rampacek

RSX101 Réseaux & télécommunications Contexte Le prof : Sylvain Rampacek RSX101 Réseaux & télécommunications Contexte Le prof : Sylvain Rampacek 1 Sylvain Rampacek Maître de Conférences en Informatique IUT Dijon Département Informatique Chef du Département Informatique Membre

Plus en détail

Correspondance entre Modèle OSI et Modèle TCP/IP. 6 octets 6 octets 2 octets 46 à 1500 octets 4 octets

Correspondance entre Modèle OSI et Modèle TCP/IP. 6 octets 6 octets 2 octets 46 à 1500 octets 4 octets RES2 Savoirs associés : Réseaux locaux industriels Les réseaux informatiques : Encapsulation G.COLIN Objectifs : Analyser une trame ETHERNET Utilisation du logiciel WIRESHARK 1) Présentation Le modèle

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

Où sommes-nous dans les couches?

Où sommes-nous dans les couches? Couche Session (selon le modèle OSI) M1 Info Cours de Réseaux Z. Mammeri Couche Session M1 Info Z. Mammeri - UPS 1 1. Introduction Où sommes-nous dans les couches? OSI Application Presentation Session

Plus en détail

Réseaux. Virtual Private Network

Réseaux. Virtual Private Network Réseaux Virtual Private Network Sommaire 1. Généralités 2. Les différents types de VPN 3. Les protocoles utilisés 4. Les implémentations 2 Sommaire Généralités 3 Généralités Un VPN ou RPV (réseau privé

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

La couche liaison de données

La couche liaison de données Cours de réseaux informatiques La couche liaison de données Rushed KANAWATI Département GTR - IUT de Villetaneuse 2001 rushed.kanawati@lipn.univ-paris13.fr 2 / 36 Sommaire Problématique Liaison de données

Plus en détail

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau Sovanna Tan Septembre 2009 Révision septembre 2012 1/23 Sovanna Tan Configuration d une interface réseau Plan 1 Introduction aux réseaux 2

Plus en détail

Une approche descendante

Une approche descendante Internet Une approche descendante P. Bakowski bako@ieee.org Qu'est-ce que l'internet? réseau mondial P. Bakowski 2 Des liens câbles métalliques, fibres optiques, liens radio - débit en bits/s P. Bakowski

Plus en détail

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3 Chapitre 5 : IPSec SÉcurité et Cryptographie 2013-2014 Sup Galilée INFO3 1 / 11 Sécurité des réseaux? Confidentialité : Seuls l émetteur et le récepteur légitime doivent être en mesure de comprendre le

Plus en détail

ETEBAC 3 GUIDE ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE

ETEBAC 3 GUIDE ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE ETEBAC 3 GUIDE ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE 2/15 SOMMAIRE I. GENERALITES...3 A. Présentation... 3 B. Avantages... 3 II. MISE EN ŒUVRE...4 A. Aspects techniques... 4 B. Aspects administratifs... 6 III. FONCTIONNEMENT...8

Plus en détail

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003 Communiqué de Presse AudioSmartCard annonce son nouveau serveur d authentification Secured Sound Pro Server compatible LDAP et Radius et la disponibilité de son Software Developement Kit SDK Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Sommaire 1. PREAMBULE...3 2. PRE-REQUIS RESEAU...3 Généralités... 3 Accès Télécom supportés... 4 Dimensionnement de vos accès... 5 Nomadisme et mobilité... 6

Plus en détail

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP Sami Taktak sami.taktak@cnam.fr Centre d Étude et De Recherche en Informatique et Communications Conservatoire National des Arts et Métiers Rôle de la Couche

Plus en détail

Trames Ethernet et IEEE 802.3:

Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trames Ethernet et IEEE 802.3: PLAN I. Introduction II.Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trame ETHERNET : III. 1. Description des différentes couches de TCP/IP 2. Couche INTERNET la norme IEEE 802.3 est légèrement

Plus en détail

1. Normes et protocoles

1. Normes et protocoles 1. Normes et protocoles 1.1. Protocoles Modèles OSI et TCP/IP La réussite d une communication entre des hôtes sur un réseau requiert l interaction de nombreux protocoles (règles de communication) différents.

Plus en détail

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco Présentation et portée du cours : CNA Exploration v4.0 Networking Academy Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco diplômés en ingénierie, mathématiques

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 La mise en réseau consiste à relier plusieurs ordinateurs en vue de partager des ressources logicielles, des ressources matérielles ou des données. Selon le nombre de systèmes interconnectés et les

Plus en détail

Pile de protocoles TCP / IP

Pile de protocoles TCP / IP Pile de protocoles TCP / IP Fiche de cours La pile de protocoles TCP/IP est le standard de fait le plus utilisé au monde comme ensemble protocolaire de transmission dans les réseaux informatiques. La raison

Plus en détail

Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks)

Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks) Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks) TODARO Cédric Table des matières 1 De quoi s agit-il? 3 1.1 Introduction........................................... 3 1.2 Avantages............................................

Plus en détail

TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP

TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP LP AICP Module EC3-1 Supervision des procédés - Travaux Pratiques en Réseau TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP Objectifs : L objectif de ce TP est de mettre en œuvre une

Plus en détail

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet 1 EDI : c est quoi? L EDI s inscrit dans un contexte de dématérialisation des échanges entre la banque et ses

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 56 -

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 56 - SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 56 - Destinataires : Les correspondants Documentation déclarés. Paris, le 2 février 2010 Madame, Monsieur, Nous vous adressons, ci-joint, la note technique N 56. Elle est destinée

Plus en détail

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications Tunnels et VPN 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86 Sécurisation des communications Remplacement ou sécurisation de tous les protocoles ne chiffrant pas l authentification + éventuellement chiffrement

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

ATELIER CONNECTIVITE. Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010

ATELIER CONNECTIVITE. Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010 ATELIER CONNECTIVITE Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010 11 mars 2010 Sommaire 1. Service Bureau ou Alliance Lite : description des solutions 2. Aspects fonctionnels 3. Aspects techniques

Plus en détail

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 1.2 Accès distant (dial-in)...2 1.3 VPN...3 1.4 Authentification...4 1.5 Configuration d un réseau privé virtuel (vpn)...6

Plus en détail

Partie A Mise en place d un réseau local... 15 1 Comprendre les réseaux... 17

Partie A Mise en place d un réseau local... 15 1 Comprendre les réseaux... 17 Partie A Mise en place d un réseau local... 15 1 Comprendre les réseaux... 17 1.1 Qu est-ce qu un réseau informatique?... 19 1.2 À quoi sert un réseau local?... 22 1.3 La transmission de données... 28

Plus en détail

Formation Réseaux : Notions de base

Formation Réseaux : Notions de base Formation x Formation Réseaux : Notions Jean-Philippe André (), p2009 3. Couche Septembre 2007 Que sont les x? Formation x Wikipedia.org : Un est un ensemble de nœuds (ou pôles) reliés entre eux par des

Plus en détail

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite BGAN Accès global voix et données haut débit La référence en communications mobiles par satellite BGAN (Broadband Global Area Network) Effacez les distances BGAN par Inmarsat est le premier service de

Plus en détail

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 Plan Notions sur les réseaux Couche/Service/Protocole Le modèle OSI Le modèle TCP/IP J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 2 Problématique J.L Damoiseaux

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Contrôle à distance. Logiciels existants:

Contrôle à distance. Logiciels existants: Contrôle à distance Logiciels existants: CrossLoop, dont l édition gratuite est limitée à une seule machine. Est un utilitaire permettant de contrôler un ordinateur à distance s'inscrivant directement

Plus en détail

VLANs. Les principes. La réalisation. Les standards. Un scénario de mise en œuvre. Exemple de configuration d équipements

VLANs. Les principes. La réalisation. Les standards. Un scénario de mise en œuvre. Exemple de configuration d équipements VLANs Les principes La réalisation Les standards Un scénario de mise en œuvre Exemple de configuration d équipements Les principes - longtemps, la solution a consisté à introduire des routeurs entre les

Plus en détail

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 Yourcegid FISCALITE On Demand Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 PR-YC Fiscalité - OD-03/2014 Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. PREREQUIS RESEAU... 4 Généralités... 4 Accès

Plus en détail

Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand. Prérequis Techniques Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand

Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand. Prérequis Techniques Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand Prérequis Techniques Yourcegid Ressources Humaines Pack On Demand Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. PREREQUIS RESEAU... 4 Généralités... 4 Accès Télécom

Plus en détail

Version 4.1.0A00 et supérieures

Version 4.1.0A00 et supérieures 1. OBJECTIF La présente note technique a pour objectif de fournir le paramétrage requis, sous Windows, pour définir une source d acquisition fonctionnant sur la base du buffer IP32M. Pour les buffers UGP3&TC,

Plus en détail

GIF 3001 : Réseaux de transmission de données

GIF 3001 : Réseaux de transmission de données GIF 3001 : Réseaux de transmission de données Introduction Florent Parent Département de génie électrique et génie informatique Université Laval Autonme 2011 ver: 135 Réseaux de transmission de données

Plus en détail

Cours n 15. Frame Relay

Cours n 15. Frame Relay Cours n 15 Frame Relay 1 Frame Relay Technologie à commutation de paquets Remplace les réseaux point-à-point trop coûteux Se base sur l encapsulation HDLC Multiplexage (partage de la BP du nuage) Inconvénients

Plus en détail

La taille de fenêtre est le processus TCP utilisé pour préparer les données à transmettre

La taille de fenêtre est le processus TCP utilisé pour préparer les données à transmettre 1 À quel protocole les serveurs de messagerie font-ils appel pour communiquer les uns avec les autres? FTP HTTP TFTP SMTP POP SNMP 2 Lequel de ces énoncés décrit le fonctionnement de la taille de fenêtre

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

IV - La COUCHE TRANSPORT. dans le modèle TCP/IP

IV - La COUCHE TRANSPORT. dans le modèle TCP/IP Université PAUL SABATIER TOULOUSE III SUPPORT de COURS Thierry DESPRATS IV - La COUCHE TRANSPORT dans le modèle TCP/IP Sommaire Introduction Notion de port Mécanismes communs à UDP et TCP Encapsulation

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Virtual Server 2005 R2 Network Shutdown Module Système Principal (hôte) Virtual Server

Plus en détail

Cisco Discovery - DRSEnt Module 7

Cisco Discovery - DRSEnt Module 7 Page 1 of 7 Cisco Discovery - DRSEnt Module 7 Select language : English Mode examen : Oui (Changer la couleur du site, écriture noire sur fond blanc). Liens utiles : Site Netacad Télécharger Packet Tracer

Plus en détail

Stella MARC-ZWECKER. Téléinformatique 1. Objectifs du cours. Réseaux et Protocoles - L3 info

Stella MARC-ZWECKER. Téléinformatique 1. Objectifs du cours. Réseaux et Protocoles - L3 info Objectifs du cours Réseaux et Protocoles - L3 info Stella MARC-ZWECKER Maître de conférences Dpt. Informatique ULP stella@dpt-info.u-strasbg.fr Mécanismes de base de la transmission des données dans les

Plus en détail

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Transmission ADSL Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Hauts débits sur paires torsadées Fournir un accès haut débit à des serveurs sur paires téléphoniques ; Assurer la simultanéïté

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Architecture de réseaux. 1. Logiciel de réseau 2. Modèle OSI 3. Architecture TCP/IP

Architecture de réseaux. 1. Logiciel de réseau 2. Modèle OSI 3. Architecture TCP/IP Architecture de réseaux 1. Logiciel de réseau 2. Modèle OSI 3. Architecture TCP/IP 1 Fonctions d'un logiciel de réseau le dialogue entre processus, le choix d'un chemin pour l'acheminement de l'information,

Plus en détail

IUT d Angers License Sari Module FTA3. Compte Rendu. «Firewall et sécurité d un réseau d entreprise» Par. Sylvain Lecomte

IUT d Angers License Sari Module FTA3. Compte Rendu. «Firewall et sécurité d un réseau d entreprise» Par. Sylvain Lecomte IUT d Angers License Sari Module FTA3 Compte Rendu «Firewall et sécurité d un réseau d entreprise» Par Sylvain Lecomte Le 07/01/2008 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Matériels requis... 3 3. Mise en place

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET.

NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET. SERVICES INTERNET EASY ONLINE NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET. Utiliser à son avantage les nouveaux médias pour optimiser ainsi la communication

Plus en détail

Le GSM. Partie 3 : Architecture des protocoles. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur

Le GSM. Partie 3 : Architecture des protocoles. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur Le GSM Partie 3 : Architecture des protocoles 74 introduction Réseau GSM : structuration en couches Répartition des protocoles sur divers équipements Respect de la philosophie générale du modèle de référence

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Exemple : 1 local technique comportant la baie de brassage et 4 salles avec prises murales. portable 1. Salle 3. Poste1 2

Exemple : 1 local technique comportant la baie de brassage et 4 salles avec prises murales. portable 1. Salle 3. Poste1 2 Plan Panneau de brassage Services d infrastructure réseaux Cours de Réseaux Tuyêt Trâm DANG NGOC Université de Cergy-Pontoise 22-23 2 Encapsulation IP dans IP Les panneaux de brassages

Plus en détail

Logiciel de connexion sécurisée. M2Me_Secure. NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9016809-01

Logiciel de connexion sécurisée. M2Me_Secure. NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9016809-01 Logiciel de connexion sécurisée M2Me_Secure NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9016809-01 Le logiciel M2Me_Secure est édité par ETIC TELECOMMUNICATIONS 13 Chemin du vieux chêne 38240 MEYLAN FRANCE

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

Configuration de la liaison VPN

Configuration de la liaison VPN Configuration de la liaison VPN Sommaire 1. Présentation du besoin...2 2. Présentation du VPN...2 3. Interconnexion des réseaux d Armentières et Béthune : «Mode Tunnel»...3 3.1. Méthode et matériels utilisés...3

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/ COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»?

Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/ COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT REPONDRE ELECTRONIQUEMENT A UNE CONSULTATION? HTTP://MARCHESPUBLICS-AQUITAINE.ORG Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/

Plus en détail

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique Services OSI Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique 59 SERVICES "APPLICATION" Architecture spécifique : ALS (Application Layer

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Réseaux CPL par la pratique

Réseaux CPL par la pratique x CPL par la pratique X a v i e r C a r c e l l e A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e D a v o r M a l e s e t G u y P u j o l l e, e t l a c o l l a b o r a t i o n d e O l i v i e r S a l v a t o

Plus en détail

Étude des solutions de connexion pour postes nomades dans le contexte d'un laboratoire de recherche. Sommaire. I. Problématique du nomadisme au CNRS

Étude des solutions de connexion pour postes nomades dans le contexte d'un laboratoire de recherche. Sommaire. I. Problématique du nomadisme au CNRS Université de Corse DESS ISI Étude des solutions de connexion pour postes nomades dans le contexte d'un laboratoire de recherche Manuel BERTRAND Septembre 2004 Sommaire I. Problématique du nomadisme au

Plus en détail

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Protocole MODBUS Le protocole MODBUS consiste en la définition de trames d échange. MAITRE question réponse ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Le maître envoie une demande et attend une réponse. Deux esclaves

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Cours d histoire VPN MPLS. Les VPN MPLS B. DAVENEL. Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée. B. DAVENEL Les VPN MPLS

Cours d histoire VPN MPLS. Les VPN MPLS B. DAVENEL. Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée. B. DAVENEL Les VPN MPLS Les B. DAVENEL Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée B. DAVENEL Les Sommaire 1 2 3 4 B. DAVENEL Les Bibliographie PUJOLLE, Guy. Les réseaux, Quatrième édition, Eyrolles HARDY, Daniel. MALLEUS,

Plus en détail

Préparation à la certification LPIC-1 "Junior Level Linux Certification"

Préparation à la certification LPIC-1 Junior Level Linux Certification Préparation à la certification LPIC-1 "Junior Level Linux Certification" Pré-requis : être familier avec l'environnement Linux Public cible : Formateur : Baligant Alexandre Dates : 11/1/2014, 18/1/2014,

Plus en détail

Description du datagramme IP :

Description du datagramme IP : Université KASDI MERBAH OUARGLA Faculté des Nouvelles Technologies de l information et de la Communication Département Informatique et Technologies de les Information 1 er Année Master académique informatique

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Adressage IP. 2 Adresses de réseau et de station (classes A, B et C) id. réseau. sens de transmission

Adressage IP. 2 Adresses de réseau et de station (classes A, B et C) id. réseau. sens de transmission Adressage IP C. Pain-Barre IUT INFO Année 8-9 Introduction Les adresses IP font partie intégrante de IP. Elles ont pour but de se substituer aux adresses physiques (MAC) des réseaux, qui sont différentes

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/WG/1/6 ORIGINAL : anglais DATE : 1 er octobre 1998 F ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION GROUPES DE TRAVAIL Première session

Plus en détail

Réseaux virtuels Applications possibles :

Réseaux virtuels Applications possibles : Réseaux virtuels La mise en place d'un réseau privé virtuel permet de connecter de façon sécurisée des ordinateurs distants au travers d'une liaison non fiable (Internet), comme s'ils étaient sur le même

Plus en détail

MOBILITE. Nomadio, le dialer d entreprise. Datasheet

MOBILITE. Nomadio, le dialer d entreprise. Datasheet DU PC PORTABLE AU PDA COMMUNICANT MOBILITE Nomadio, le dialer d entreprise Datasheet IBELEM, SA au Capital de 147 815 Filiale d ITS Group - 3, boulevard des bouvets 92741 Nanterre Cedex Tél : 01.55.17.45.75

Plus en détail

GIR SabiWeb Prérequis du système

GIR SabiWeb Prérequis du système GIR SabiWeb Prérequis du système www.gir.fr info@gir.fr Version 1.0-0, mai 2007 2 Copyright c 2006-2007 klervi. All rights reserved. La reproduction et la traduction de tout ou partie de ce manuel sont

Plus en détail

Frame Relay. Introduction. F. Nolot Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Frame Relay. Introduction. F. Nolot Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Frame Relay Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Fame Relay? Frame Relay a remplacé le protocole X25 comme nouvelle technologie à base de commutation de paquets Standardisé en 1990,

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation : REMPLACEMENT DU PAREFEU-PROXY Objet du marché : Acquisition

Plus en détail

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS LE PROTOCOLE MODBUS PAGE 1 LE PROTOCOLE MODBUS 1) Introduction 1.1 Position du réseau Le protocole MODBUS est un moyen de communication dans les réseaux locaux industriels Ces applications sont la supervision

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail