History 1 Geography re

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "History 1 Geography re"

Transcription

1 CLASSES EUROPÉENNES History 1 Geography re Livre du professeur Sommaire HISTORY 01 The age of industrialization in Europe European expansion : Europe at war Living dangerously: the interwar years The Second World War GEOGRAPHY 06 The European Union The United Kingdom, between Europe and the open sea The process of metropolization at work in Europe Flows and networks in Europe HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

2 Chapitre 1 The age of industrialization in Europe Le point du programme Partie I - L âge industriel et sa civilisation du milieu du XIX e siècle à Transformations économiques, sociales et idéologiques de l âge industriel, en Europe et en Amérique du Nord 2 - Religion et culture La logique du chapitre Dans une perspective européenne, le chapitre présente les modifications économiques survenues dans les grandes puissances européennes entre 1850 et L accent est mis sur la place éminente de la Grande- Bretagne et son recul relatif face à la montée de l Allemagne entre autres. Le chapitre présente aussi quelques aspects idéologiques et culturels. p. 8-9 Ouverture La page introductive aborde le chapitre par une représentation des changements intervenus dans le paysage urbain à la suite des deux révolutions industrielles. Bien que la Grande-Bretagne ait reculé dans le classement des puissances mondiales depuis 1850, en 1930 sa capitale reste la ville la plus importante du monde, tant sur le plan démographique que sur le plan financier. Le détail du tableau de Christopher Nevinson met l accent sur l activité de la City de Londres : les flux de toutes sortes y sont évoqués ici, tant par les transports en commun (lignes de bus et train à l arrière plan) que par les fils électriques et télégraphiques qui structurent l espace. Le tableau complet est dominé par la silhouette imposante de Saint-Paul s Cathedral. Ce haut lieu de la capitale est l un des plus représenté dans la période , en particulier par William Logsdail en 1887 et Jacques-Emile Blanche en 1910, ce qui peut permettre une comparaison. Christopher Nevinson est surtout connu par les œuvres réalisées pendant la Première Guerre mondiale, à laquelle il participa comme ambulancier et pendant laquelle il évolua d un style futuriste à une forme plus classique, en particulier dans le tableau Paths of Glory. L élève devant ce tableau peut faire un classement des activités, montrer la prédominance du tertiaire et analyser la densité humaine du quartier. La carte et la frise replacent dans le temps et dans l espace les grandes transformations liées à l industrialisation en Europe. p Leçon 1 Industrialization in Europe : tilting the balance of power Cette leçon montre comment les révolutions industrielles ont modifié les hiérarchies en Europe et dans le monde. Document 1 Growth and world balance of economic power Le doc.1 compare dans un histogramme les poids respectifs dans la production industrielle mondiale de quatre puissances européennes, deux extra-européennes et des autres pays, entre 1860 et Il met en évidence le poids croissant des grandes puissances industrialisées, européennes ou américaine, au détriment des pays extra-européens, dont la part diminue significativement. Les industries indiennes surtout (le textile) mais aussi sud-américaines et proche-orientales sont touchées par l afflux massif de produits manufacturés européens au milieu du XIX e siècle. Ce document est extrait d une étude présentée par deux historiens économistes français à une Conférence de l ONU pour le Commerce et le Développement (UNCTAD). 1. La plus grande puissance industrielle en 1860 est le Royaume-Uni, il est largement supplanté par les États-Unis en Les 4 puissances européennes détiennent, en 1860, 40 % de la production industrielle mondiale, puis cette part passe à 60 %, 50 %, 40 %, 35 % pour s établir à 45 % en La crise de 1929 n a que peu d effets sur la hiérarchie 1 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

3 mondiale, si ce n est la part plus importante prise par l industrie soviétique qui échappe aux effets les plus aigus de la crise. Documents 2, 3 et 4 Caught napping! Still the workshop of the world? A chemical trust in Germany: Bayer AG Ils montrent la rivalité en Europe entre les économies britannique et allemande. Le doc. 2, tiré du journal satirique britannique Punch (créé en 1841 et nommé d après le personnage du guignol anglais), représente un colporteur allemand sous les traits de Bismarck (qui n est plus chancelier depuis 1890) transportant une malle étiquetée «made in Germany» et découpant le jupon d une vieille dame qui somnole sur le bord du chemin. Cette caricature renvoie aux statistiques : les exportations britanniques dans le monde passent de 19,8 % en 1880 à 15,4 % en 1913 tandis que les exportations allemandes passent de 9,9 % à 12,1 %. Sir John Tenniel est un des principaux caricaturistes de Punch au XIX e siècle, il est aussi l illustrateur d œuvres littéraires comme les Fables d Esope et Alice in Wonderland. Les doc. 3 et 4 opposent une industrie britannique qui reste en partie traditionnelle à une économie allemande qui développe de nouveaux secteurs industriels (la chimie ici) et des structures d entreprises de grande taille, les Konzern. Le doc. 3 fait partie d une série de 6 tableaux commandés au peintre Skinner pendant la Première Guerre mondiale, reproduits sur des cartes postales au profit de la Croix Rouge britannique. Le doc. 2 reproche à l économie britannique dès 1896 de s être «endormie» pendant la seconde révolution industrielle, laissant le champ libre au rival allemand, à rapprocher des statistiques du doc. 1. Le doc. 3 montre comment les forges d un atelier fabriquant des limes sont mises en action par des courroies, elles-mêmes entraînées par des machines à vapeur. L opposition entre les deux documents met en évidence le caractère traditionnel de l industrie britannique, restée axée sur les industries métallurgiques, alors qu en Allemagne les industries de la seconde révolution industrielle comme la chimie se développent. La description de l expansion de la firme Bayer Allgemeine Gesellschaft permet d évoquer le développement des installations, l internationalisation de l entreprise et la diversification des productions chimiques. p Leçon 2 Poverty and politics in industrial societies Cette leçon met l accent sur les conditions sociales liées à la révolution industrielle et les réponses qui y sont apportées dans trois pays européens, le Royaume-Uni, la France et l Allemagne. Les doc. 1 à 3 présentent les conditions sociales dans l Angleterre victorienne. Document 1 The improved condition of skilled workers Robert Giffen est un économiste britannique, ferme partisan du libéralisme économique, et auteur d une série d ouvrages sur la crise de la pomme de terre en Irlande et le bimétallisme. Document 2 The poor in Victorian London William Booth publie en 1890 une série d études sur les déplorables conditions sociales en Angleterre, titré par analogie avec l ouvrage de l explorateur Stanley Through the Dark Continent (1879). Document 3 Social contrast in Victorian London William Logsdail choisit de représenter une scène d inégalités sociales sur Trafalgar Square, devant l église Saint Martin-inthe-Fields, là où quelques mois auparavant, fin 1887, avait eu lieu l émeute du «Bloody Sunday». Pour que la scène soit la plus réaliste possible, le peintre a passé plusieurs semaines installé dans un véhicule sur la place. Ce tableau fait partie d une série consacrée à Londres. 1. Robert Giffen défend l idée que les travailleurs qualifiés ont profité de la révolution industrielle par l effet conjugué de l augmentation des salaires et de la baisse des prix, alors que William Booth établit une comptabilité sévère de la misère à Londres. Ces deux documents ne sont pas contradictoires, parce que Giffen décrit la situation des travailleurs qualifiés, fortement organisés en trade unions (voir le Factfile), alors que la situation des travailleurs non-qualifiés, souvent récemment arrivés de la campagne, est beaucoup plus difficile. 2. Les statistiques font apparaître une forte concentration de populations défavorisées dans l East End londonien. Si l on considère que la population de Londres s élève à environ 4 millions d habitants en 1890, les habitants très pauvres recensés par Booth représentent environ 15 % de la population londonienne. 3. Le rapprochement des deux fillettes permet d évoquer les inégalités sociales britanniques : la jeune enfant accompagnée probablement de sa mère appartient à une classe sociale aisée, ainsi que le suggère l habit bordé de fourrure de la mère (le tableau a été peint lors d une période extrêmement froide), la petite marchande de fleurs semble à peine avoir atteint l âge légal de travail des enfants, fixé à 10 ans en Les doc. 4 et 5 associent les politiques sociales dans trois pays européens et l originalité du parti travailliste britannique. Document 4 Social reforms in three European countries Le pays précurseur en matière de législation sociale est l Allemagne autoritaire du chancelier Bismarck : cette législation, mise en place essentiellement entre 1883 et 1889, est utilisée comme une arme politique contre l ascension du Parti socialiste SPD créé en 1875 par la fusion de deux partis et dirigé par le marxiste Bebel. En France, la législation sociale est peu à peu mise en place, mais les grandes lois sur l État providence 2 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

4 sont postérieures à la Seconde Guerre mondiale. Quant à la Grande-Bretagne, les lois sociales sont le fait du gouvernement libéral de Asquith et Lloyd George entre 1906 et Pour obtenir le vote de ces lois, Asquith dut recourir au Parliament Act de 1911 qui fit disparaître la quasi-totalité des pouvoirs de la Chambre des Lords. La limitation à 8 heures de la journée de travail ne fit pas l objet d une loi, mais d une négociation dans les entreprises. 1. La politique sociale de Bismarck est destinée à maintenir la paix sociale pour sauvegarder le caractère autoritaire du gouvernement. Il pense ainsi contrecarrer la montée en puissance du SPD, en vain puisque celui-ci obtient 35 % des suffrages en 1912 et devient le premier parti politique allemand. 2. Les réformes sociales du gouvernement libéral instaurent un système de retraite, une assurance chômage et une assurance maladie. 3. Le tableau fait apparaître le caractère précurseur de l Allemagne. Document 5 The rise of the Labour movement Dans le doc. 5, George Bernard Shaw, membre de la Fabian Society et de la Social Democratic Association, deux des éléments dont la fusion a donné naissance au Labour Party, évoque la naissance du Labour. The Fortnightly Review est fondé en 1865 par Anthony Trollope. C est une revue mensuelle qui publie des articles signés par les plus grands noms de l époque et ouvre des tribunes sur les grands débats du temps. 1. D après Shaw, une des raisons de la faible syndicalisation en Grande-Bretagne avant la grève des dockers de 1889 est l importance de la cotisation exigée. 2. Les syndicats en Grande-Bretagne sont antérieurs à la création du Labour Party et, par leurs membres, sont beaucoup plus puissants. Le Labour est donc perçu par les syndicats comme une prolongation de leur action dans le champ politique. p Leçon 3 Arts and Crafts Le mouvement Arts and Crafts étudié dans cette leçon recoupe plusieurs aspects : initié en Grande-Bretagne, il trouve des échos dans toute l Europe, notamment dans les pays germaniques et en Scandinavie. Il constitue une réaction contre la standardisation des objets de la révolution industrielle et questionne les méthodes de production. Enfin, ses protagonistes sont presque tous engagés dans une démarche politique socialiste. Les doc. 1 à 4 montrent comment le mouvement artistique Arts and Crafts constitue une critique des excès de la révolution industrielle. Document 1 An aesthetic and social critique of industrialization En 1884, William Morris fonde la Socialist League avec d autres artistes comme Walter Crane. Le 23 janvier 1884, il prononce une conférence sur l art et le socialisme devant la Leicester Secular Society, dont l argument principal est que le travail est essentiel à l humanité, et non uniquement un moyen de gagner sa vie, et que seul le socialisme peut rendre au travail cette position éminente. Le texte de cette conférence est ensuite publié comme un pamphlet. Document 2 The narrow choice in furniture offered to wealthy patrons Le magasin Harrod s est fondé en 1849 par l épicier Charles Harrod dans le quartier de Knightsbridge, qui prend son essor avec l Exposition universelle de Son fils reprend le magasin en 1859 et l étend aux boutiques voisines, en diversifiant ses produits. Il faut attendre 1883 pour qu à la suite d un incendie, le magasin soit reconstruit en un seul et même bâtiment. Le premier catalogue est imprimé en Sur cette page, on peut reconnaître un vaisselier de style Sheraton (début XIX e siècle) en haut au centre, et un vaisselier de style géorgien (milieu XVIII e siècle) en bas à gauche. Document 3 Arts and crafts furniture: the rehabilitation of design Entre 1897 et 1911, Kate Cranston, propriétaire de quatre salons de thé à Glasgow, confia à Charles Rennie Mackintosh la rénovation ou la décoration complète de ses établissements. Le Willow tea-rooms, situé dans Sauchiehall Street, est entièrement redessiné, extérieur et intérieur sur cinq niveaux, en 1903 («sauchiehall» est un mot écossais qui signifie «allée de saules», «willow»). Le Salon de Luxe se trouve au premier étage, et présente une harmonie délicate et sereine de gris (sol), argent (sièges), pourpre (tissus) et rose et mauves (vitraux). Mackintosh est responsable de la totalité du décor, y compris de la vaisselle. Document 4 Designing a grand house in thoroughly modern style En 1901, un magasine allemand, Zeitschrift fur Innendekoration, organise un concours d architecture avec pour sujet la conception d «une maison de maître dans un style résolument moderne». Mackintosh et sa femme, Margaret Macdonald, élaborent un projet qui est déposé trop tard pour concourir. Néanmoins, le jury leur décerne un prix spécial pour «their pronounced personal quality, their novel and austere form and the uniform configuration of interior and exterior». Le projet est ensuite présenté à l Exposition internationale des arts modernes et décoratifs de Turin en La maison ne sera pas réalisée de leur vivant, mais elle a été construite dans un parc de Glasgow entre 1989 et Les reproches que Morris adresse à l industrialisation sont d ordre esthétique : la standardisation des objets et leur peu de valeur esthétique ; et d ordre social : l aliénation des travailleurs. 2. La page du catalogue de Harrod s présente des vaisseliers qui ne sont que des copies de styles plus anciens, sans originalité. 3. Le Salon de Luxe se présente dans des harmonies délicates de gris, pourpre et blanc. Les matériaux utilisés sont nobles (chêne, verre). Les lignes sont claires et les motifs géométriques, inspirés par la nature. L impression 3 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

5 dégagée par cette pièce située au premier étage est celle d un luxe feutré. 4. Les réalisations de Mackintosh rencontrent les théories artistiques de Morris en ce qu elles s éloignent de la copie d ancien qui prévalait jusque-là et que, situées dans un lieu public, elles sont en théorie accessibles à tous. En réalité, le nom même du salon montre que la fréquentation de cette pièce s adresse d abord à des populations aisées. Document 5 Industrial aesthetics Peter Behrens est originaire de Hambourg. D abord très influencé par l Art Nouveau (Jugendstil), il évolue ensuite vers un style plus proche d Arts and Crafts. Il est chargé de la construction du pavillon allemand à l Exposition de Turin en En 1907, il fonde le Deutsche Werkbund et, en 1910, devient le professeur de Gropius, Mies Van der Rohe et Le Corbusier. De 1907 à 1914, il travaille comme conseiller artistique de la firme AEG, spécialisée dans les constructions mécaniques. Il développe le concept d image de la marque et, outre la construction de l usine de Berlin, il crée le logo de la firme (visible sur la façade). 1. Le bâtiment de Behrens cherche à donner de la noblesse à un lieu de travail. Il manie le verre et l acier, dans des lignes géométriques, apporte de la lumière par une grande verrière en façade. 2. Il s éloigne des conceptions des artistes anglais par son intérêt porté à l industrie, là où les Britanniques considéraient l industrie d abord comme une source d aliénation pour les hommes. p. 16 Get ready for the exam Topic 1 Shopping spree : the rise of the department store La carte postale représentant la façade de Harrod s sur Brompton Road date de 1904 environ : elle est juste postérieure à la reconstruction effectuée sur les plans de l architecte C.W. Stephens. Le bâtiment s étend sur m², sur sept étages, mais seuls les trois premiers sont occupés par le magasin : les quatre étages supérieurs sont alors des appartements (jusqu aux années 1930). La façade d inspiration néo-classique est ornée de vitrines Arts and Crafts. Le dôme baroque qui surplombe le bâtiment abrite un réservoir d eau. L intérieur est aussi richement orné que l extérieur, avec des stucs et des rayons alimentation, comme le meat hall, décorés de carrelages Royal Doulton (célèbre manufacture de porcelaine). Ces documents peuvent aussi être comparés aux photographies de Selfridges, ouvert sur Oxford Street en L élève peut comparer la nature différente des deux documents, tout en montrant qu ils ont tous deux une fonction publicitaire. 2. Le développement du grand magasin peut être rapproché de la création des grands trusts industriels. Il est aussi le signe de la progression vers une société de consommation. 3. L accent est mis sur le luxe et la monumentalité, avec des références explicites aux monuments publics (dôme, pilastres, frontons ). Le but recherché est d impressionner et de rassurer par la solidité visible de l entreprise. 4. L approvisionnement suppose un réseau de communication performant et un réseau commercial à l échelle mondiale. Harrod s fonde sa politique publicitaire sur l argument «everything for everybody everywhere». 5. Le développement des grands magasins, commun à toute l Europe et les États-Unis au XIX e siècle, correspond à une croissance urbaine, à l enrichissement de la société industrielle et la soif de consommation. Cela devient une des critères de l accession d une ville au statut de métropole. p. 17 On your own! Topic 2 An artist presents socialist flowers to the people Walter Crane est surtout connu pour ses illustrations de livres pour enfants. Il enseigne l illustration à Manchester entre 1893 et 1896, dirige le Reading College, puis le Royal College of Art. D abord proche du Parti libéral, il évolue ensuite vers le socialisme et rencontre William Morris. Ensemble, ils fondent la Socialist League en Il participe au «Bloody Sunday» de Trafalgar Square en 1887 et illustre le texte de Morris commentant l événement, Death song. Il publia ensuite de nombreuses œuvres inspirées par des idées socialistes ou anticoloniales. The Clarion paraît entre 1891 et 1914, et défend des idées socialistes. Le journal finance aussi des clubs sportifs et les Cinderella clubs, des associations culturelles pour les enfants des quartiers pauvres. Les idées qui peuvent être dégagées : - une allégorie de la liberté (bonnet phrygien) ; - des revendications sociales inspirées par l idéologie socialiste ; (limitation du travail des enfants, du temps de travail ) ; - une conception traditionnelle de l économie («merry England, the plough is better backbone than the factory» ). 4 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

6 Chapitre 2 European expansion Le point du programme Partie I - L âge industriel et sa civilisation du milieu du XIX e siècle à L Europe et le monde dominé : échanges, colonisations et confrontations La logique du chapitre Il cherche à démontrer : - que le colonialisme britannique est avant tout motivé par une mission civilisatrice, l argument économique n étant pas la cause première de la conquête ; - que les territoires colonisés font naître des rivalités entre les nations colonisatrices d Europe ; - comment le système de l «indirect rule» a assuré la domination britannique mais a aussi favorisé l émergence du nationalisme, notamment en Inde sous l influence de Gandhi. p Ouverture Le tableau ne renvoie à aucun épisode précis de l histoire coloniale sous le règne de Victoria. Il a avant tout une valeur symbolique. Offrir une Bible à un «sauvage» qui la reçoit avec déférence (comme le montre sa position) illustre la mission coloniale que s est fixée la Grande-Bretagne (apporter la religion chrétienne, la civilisation occidentale et ses valeurs aux peuples «inférieurs», comme le laisse entendre le titre explicite du document). L étude de la carte permet de rappeler le fait colonial. La colonisation européenne remonte au XVI e siècle mais ne concerne que quelques territoires limités jusqu au milieu du XIX e siècle. C est à partir de que débute la course aux colonies. Les conquêtes en Asie et en Afrique sont réalisées aussi bien par d anciennes puissances coloniales (Grande-Bretagne, France) que par de nouvelles, telles l Allemagne et l Italie. En 1914, le partage du monde est quasiment achevé. La Grande-Bretagne est à la tête de l empire colonial le plus vaste du monde (33 millions de km 2 et 450 millions d habitants). p Leçon 1 The British Empire Cette leçon montre que la constitution de l Empire britannique s appuie sur des causes plus idéologiques qu économiques et analyse le système spécifique de gouvernement colonial développé par les Britanniques sous le nom d «indirect rule» (administration indirecte). Documents 1, 2 et 3 The White Man s burden For the finest race in the world Were colonies a millstone around our neck or an aid to British prosperity? 1. «Captives/fluttered folk and wild/sullen peoples/half-devil half child.» «The most inferior human beings.» On considère les indigènes comme des sauvages, des enfants, des êtres au développement intellectuel et culturel inférieur à celui des Blancs. 2. Kipling : libérer les autochtones du joug de l ignorance et du paganisme. Rhodes : obtenir la paix universelle grâce à la domination de la race supérieure sur les races inférieures, ouvrir de nouveaux débouchés commerciaux. 3. «It s our duty to take it» (= the white man s burden). 4. Le commerce colonial est largement inférieur à l ensemble du trafic commercial avec d autres pays. Les colonies ont donc peu contribué à la prospérité économique de la Grande-Bretagne, confirmant l expression de Disraeli. Document 4 How the system worked 1. Associer les élites locales, éduquées et formées par la Grande-Bretagne, au gouvernement de leur pays car les intérêts personnels des élites locales convergent avec ceux de la puissance coloniale. 2. Principes politiques : démocratie (sens de la responsabilité envers le peuple, principe de délégation du pouvoir central, de l incorruptibilité des gouvernants). Principes économiques (développement du capitalisme, d une économie libérale). 5 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

7 3. Souci éducatif et sanitaire (protéger les populations des risques d épidémies). Documents 5 The different forms of government in the colonies 1. Les différentes formes de gouvernement se différencient par l autorité plus ou moins directe que la Grande-Bretagne exerce sur les colonies. 2. Les dominions disposaient de leur propre parlement et gouvernement. 3. La grande proportion de colons blancs dans ces colonies explique que les pays cités aient eu un statut de dominion p Leçon 2 Competing for colonies L objectif de cette double page est de montrer que les rivalités coloniales étaient âpres, de façon directe (l incident de Fachoda) ou indirecte (le «Grand Jeu» entre la Russie et la Grande-Bretagne). Document 1 The British version in the press Le doc. 1 est légendé ainsi : Lord Salisbury : «Ah you may crow, but the spirit of Wellington remains with us yet». À la tête d un gouvernement conservateur dans lequel Joseph Chamberlain est ministre des Colonies, Salisbury encourage la progression coloniale de la Grande-Bretagne. Dans l affaire qui l oppose à la France, le caricaturiste fait appel aux mânes du duc de Wellington, vainqueur de Napoléon I er. Le coq, abandonné sous l Empire au profit de l aigle, est de nouveau un symbole républicain depuis 1870, il est même présent sur une pièce d or frappé en Document 2 The French version in the press Le Petit Journal est le quotidien le plus lu en France : il tire à un million d exemplaires. 1. En Grande-Bretagne, la France est représentée comme un coq famélique se dressant sur ses ergots (orgueil gallique du capitaine Marchand) qui se fait rabrouer par les sages Britanniques. De son côté, la France se voit comme un pays naïf et innocent (le petit chaperon rouge) dont s est jouée la perfide Albion (le loup). 2. Les guerres napoléoniennes (le duc de Wellington représenté sur la gravure était à la tête des troupes anglaises lors de la bataille de Waterloo. Il est aux côtés de lord Salisbury, Premier ministre en 1898 ; doc. 1). La conquête de l Égypte par les Britanniques (doc. 2). 3. Pour les Anglais : un incident, car la région est britannique. Il a fallu le rappeler à la France. Pour les Français : une crise car la Grande-Bretagne a abusé la France. La conquête britannique de la région est considérée comme illégitime. Documents 3, 4 et 5 British and Russian expansion in Central Asia in the XIXth century What was at stake in the rivalry? The Anglo-Rusian Entente (1907) Dès le milieu du XIX e siècle, la Russie reprend sa progression territoriale vers l est en annexant la région de l Amour, vers le sud-ouest, au détriment de la Turquie et de la Bulgarie, et surtout en Asie centrale. Intéressée d abord par la production de coton, elle annexe l émirat de Boukhara et le khanat de Khiva, tout en interdisant la circulation d étrangers dans la région. Traversant la région dans la clandestinité, le capitaine anglais Frederick Burnaby en a fait une description dans The Road to Khiva. 1. La Perse (= l Iran) et l Afghanistan. L Inde, joyau de l Empire, était donc menacée par l expansion russe. 2. La Grande-Bretagne et la Russie signent un accord qui définit les zones d influence commerciale et politique de chacun des pays, délimitées par une ligne que chacun s engage à ne pas franchir. p Leçon 3 Opposing British rule : Gandhi À travers la figure de Gandhi, l objectif de la double page est de montrer comment l opposition à l autorité britannique commence par le rejet de sa culture et de ses valeurs. Il s agit en outre d analyser les modes d action prôné par Gandhi et les réactions que sa figure inspire en Grande-Bretagne. Document 1 Gandhi asserted his Indian identity La photo a été prise en Afrique du Sud où Gandhi séjourna de 1893 à Inscrit au barreau de Londres, il se rendit tout d abord en Afrique du Sud comme conseiller juridique auprès d une société indienne ayant des intérêts à Durban. C est là qu il organisa les premiers grands mouvements pacifiques de désobéissance civile, culminant en 1913 avec la grève des mineurs et la marche des femmes indiennes. 1. Gandhi a d abord été un parfait produit de l éducation britannique, adoptant les choix vestimentaires et les intérêts culturels de tout Européen éduqué. 2. Le dénuement de sa tenue est symbolique de son rejet du mode de vie et des valeurs occidentales et de son attachement à la culture hindoue. Document 2 Ghandi moved the Indian into action 1. Les formes d action prônées par Gandhi sont : la résistance passive (reposant sur la force de l âme et l amour), l autosuffisance, le boycott des marchandises britanniques. 6 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

8 2. Il critique particulièrement la fiscalité coloniale et la présence militaire. Document 3 The Civil Disobedience movement gathered momentum with the Salt March 1. L impôt sur le sel représentait la forme la plus injuste des lois coloniales. 2. Marche du sel de Gandhi au départ du monastère de Sabarmati ; boycott de la loi en avril ; arrestation de Gandhi et poursuite du mouvement de désobéissance civile ; attaques des dépôts de sel. 3. Les autorités britanniques ont répondu par la répression policière et par l arrestation de plusieurs leaders, dont Gandhi. Documents 4 et 5 Churchill disparaging view of Gandhi Gandhi warmly welcomed by British workers 1. Pour Churchill, Gandhi est un opportuniste qui cherche à asseoir le pouvoir de sa caste (les brahmanes) en prétendant lutter pour l indépendance de son peuple. Cette photo (doc. 5) a été prise en 1931 alors que Gandhi est à Londres pour représenter le Parti du Congrès à la deuxième Conférence de la Table ronde (Round Table Conference) qui devait traiter de la question de la future Constitution de l Inde. Cette conférence fut un échec en raison des divisions entre communautés religieuses indiennes. 2. Pour le Parti travailliste et la classe ouvrière britannique, Gandhi représente une force d opposition au capitalisme et à l impérialisme des classes dirigeantes. p. 28 Get ready for the exam Topic 1 Imposing colonial power by force: the Zulu War (1879) 1. Au début du XX e siècle, les Anglais occupent de nombreux territoires africains (Égypte, Soudan, Afrique du Sud, Rhodésie ). Les Anglais ont pour ambition de constituer un vaste empire colonial «from Cape to Cairo». La France (cf. Fachoda) et l Allemagne rivalisent avec la Grande-Bretagne pour la domination coloniale de l Afrique 2. Elles permettent le contrôle du cap de Bonne Espérance entre l océan Atlantique et l océan Indien, ce qui constitue un relais stratégique important sur la route des Indes. 3. Les Zoulous représentent une force d unité des tribus autochtones, un contre-pouvoir à la présence européenne. Les Boers furent aussi victimes des ambitions britanniques (abandon du Natal en 1847 et guerre des Boers : ). 4. Les Zoulous sont représentés comme des guerriers sanguinaires et féroces, image conforme à la vision des colonisateurs. 5. Les soldats britanniques sont pour la plupart debout, affrontant avec courage la mort. Ils incarnent bien «the best ye breed» (cf. Kipling), l idéal de la supériorité blanche sur les indigènes. p. 29 On your own! Topic 2 David Livingstone s expeditions Pistes d exploitation - Analyser les raisons qui ont présidé aux expéditions de Livingstone, le héros chrétien. - Montrer que ses ambitions rejoignent les causes du colonialisme britannique dans son ensemble (commerce, mission civilisatrice, ambition impérialiste). - En déduire le rôle joué par les expéditions scientifiques et les explorateurs dans la promotion de l idée coloniale. 7 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

9 Chapitre : Europe at war Le point du programme Partie III - Guerres, démocraties et totalitarismes ( ) 1 - La Première Guerre mondiale et les bouleversements de l Europe La logique du chapitre Ce chapitre présente la Première Guerre mondiale sous un angle essentiellement européen : il vise à montrer que ce conflit a touché d abord l Europe, tant par les belligérants que par les conséquences géopolitiques qui en découlent. p Ouverture La page d ouverture débute le chapitre par la représentation d une scène emblématique de la guerre de tranchées. Over the top est un témoignage publié en 1917 par Arthur Guy Empey, un Américain qui s est engagé dans l armée britannique. Le peintre John Nash, bien que moins connu que son frère Paul, est un témoin de premier ordre de la guerre de tranchées. Cette scène est peinte de mémoire, trois mois après l événement. Archétype de la scène de guerre, d un réalisme presque naïf, l œuvre insiste sur l inhumanité et l absurdité de l attaque. Elle permet de décrire la guerre de tranchées : la structure du front et des tranchées, le rôle de l artillerie. Le corps courbé des soldats évoque la résignation plutôt qu une rage guerrière et le «sporting spirit» exalté par la propagande que dénonce Richard Tawney (doc. 4 p. 37). p Leçon 1 Just for a scrap of paper : from a European war to a world war La leçon évoque l engrenage belliqueux qui, des rivalités européennes, conduit à un conflit mondial. L origine de l expression «just for a scrap of paper» est rapportée par l ambassadeur britannique à Berlin, sir Edward Goschen, dans un compte rendu au secrétaire au Foreign Office Sir Edward Grey : le chancelier Bethmann-Holwegg, lors d une entrevue avec l ambassadeur le 4 août 1914, s étonne que la Grande- Bretagne menace d entrer en guerre si la neutralité belge, qu elle garantit depuis 1830, est violée : «just for a word neutrality, a word which in war time had so often been disregarded just for a scrap of paper Great Britain was going to make war on a kindred nation who desired nothing better than to be friends with her.» Document 1 Ruling the waves a longstanding Anglo-German naval rivalry Ces textes confrontent les points de vue britannique et allemand sur la rivalité navale qui les oppose. L empereur Guillaume II fonde sa politique européenne sur une course à la puissance contre la Grande-Bretagne et en particulier développe la flotte. En réponse, la Grande-Bretagne vote en 1889 le Naval defence act, qui établit le «two powers standard» : la flotte britannique doit comprendre autant de forces que les deux autres premières flottes mondiales. Alfred von Tirpitz ( ) est responsable du développement de la flotte allemande de 1897 à Nommé secrétaire d État à la Marine en 1897, il élabore un plan qui devait conduire la marine allemande à supplanter la Royal Navy en 17 ans. L amiral John Fisher ( ) est nommé First Sea Lord en 1904 ; jusqu en 1910, il équipe la flotte de Dreadnoughts (le premier est lancé en 1906) et de sous-marins. Il redevient First Sea Lord en 1914 et démissionne avec fracas pour protester contre l expédition des Dardanelles, obligeant Churchill, responsable de l expédition, à démissionner à son tour. En 1913, les Britanniques conservent la suprématie avec 63 bateaux de ligne en mer et 15 en chantier, ainsi que 42 cuirassés et même 70 sous-marins ; l Allemagne n en dispose respectivement que de 33, 8, 13 et 23. Heligoland est une île au large de l Allemagne, propriété britannique depuis les guerres napoléoniennes et cédée à l Allemagne en 1891 en échange de concessions en Afrique. L Allemagne y a établi une base navale. Document 2 The July 1914 Crisis: the British point of view Venetia Stanley ( ) est une jeune aristocrate. Elle rencontre Herbert Asquith en 1911 et celui-ci échange avec elle une correspondance fournie jusqu en Le document donne une des positions du Cabinet britannique au début août 1914, mais elle n est pas la seule et Asquith se rallie ensuite à l idée d une entrée de la Grande-Bretagne dans la guerre. 8 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

10 Document 3 German emperor Wilhelm II trips over the Entente Cordiale Craven Hill est un caricaturiste qui travaille pour Punch des années précédant la Grande Guerre aux années Le dessin fait allusion à la deuxième crise marocaine : profitant de troubles au Maroc, Guillaume II tente de reprendre influence dans le pays. En avril, le gouvernement marocain demande officiellement l aide de la France. En juillet, la Grande-Bretagne affirme son soutien à la France. Le 4 novembre 1911, l Allemagne reconnaît le protectorat français sur le Maroc en échange de territoires au Congo. L Entente cordiale, série d accords francobritanniques signés en 1904, constitue un obstacle à la politique coloniale de Guillaume II. 1. Les points qui opposent la Grande-Bretagne et l Allemagne sont la rivalité navale depuis 1890 pour la maîtrise des mers, la suprématie sur le continent et la neutralité de la Belgique. 2. Les points favorables à l entrée en guerre de la Grande- Bretagne sont l alliance avec la France, concrétisée par l Entente cordiale de 1904, le nécessaire équilibre de puissance entre la France et l Allemagne sur le continent qui garantit la sécurité de la Grande-Bretagne, et la garantie que celle-ci doit à la neutralité belge. 3. Le document fait allusion à la crise marocaine. 4. Conformément à l Entente cordiale, la Grande-Bretagne soutient la France dans le conflit colonial qui l oppose à l Allemagne. Document 4 Calling all men Pour encourager l engagement volontaire des soldats, l armée organise plusieurs campagnes de recrutement à l aide d affiches. Le thème colonial est souvent utilisé, ici avec l image du lion britannique aidé des jeunes lionceaux, qui représentent les dominions. L affiche de recrutement la plus célèbre représente le général Kitchener désignant le spectateur avec la légende «I need you». Document 5 La Fayette nous voici : the United States enter the war L expression «La Fayette nous voici» a été prononcée par le lieutenant-colonel Charles E. Stanton (et non le général Pershing) lors d une commémoration organisée le 4 juillet 1917 sur la tombe de La Fayette à Paris. Le télégramme Zimmermann, envoyé le 16 janvier 1917, est intercepté par les services secrets britanniques et transmis le 23 février aux Américains. Rendu public le 28 février 1917, le télégramme renforça le sentiment anti-allemand qui montait dans l opinion publique américaine en raison de la guerre sousmarine. 1. L élève doit rappeler le rôle des empires dans l extension du conflit, et l entrée en guerre des États-Unis à la suite de la guerre sous-marine menée par les Allemands dans l Atlantique. 2. Le télégramme Zimmermann rapproche la guerre du territoire américain en faisant apparaître une menace sur la frontière mexicaine, alors que le conflit était jusque-là resté pour l opinion publique un conflit surtout européen. 3. Les raisons données par Wilson sont les pertes navales consécutives à la guerre sous-marine qui ont touché des navires neutres, voire des paquebots (c est le cas du Lusitania en 1915). Elles touchent aussi aux conceptions américaines de la démocratie et à la sécurité collective. Elles ont comme conséquence l entrée en guerre des États- Unis, première puissance économique, qui fait pencher la balance du côté des Alliés (même si les soldats américains, bien que moins aguerris, n arriveront que tardivement), et le rôle clé joué par les États-Unis dans le règlement du conflit. p Leçon 2 Trench warfare Cette leçon donne quelques éléments de la guerre de tranchées et met l accent sur la bataille de la Somme, souvent occultée en France par la bataille de Verdun. Document 1 An attack in the Battle of the Somme Ginchy se situe sur la crête qui traverse le champ de bataille de la Somme, à peu près au centre du front. Lors de l offensive du 9 septembre 1916, le village est repris par l armée britannique aux Allemands. La photographie peut être rapprochée du tableau de Nash qui figure en ouverture. Document 2 Casualties in the Battle of the Somme La bataille de la Somme dure du 1 er juillet au 18 novembre Elle est célèbre entre autres pour compter la journée la plus meurtrière de toute l histoire militaire britannique, le 1 er juillet 1916, durant laquelle soldats sont touchés, essentiellement par des tirs d artillerie, dont tués. Cela représente environ deux soldats touchés par mètre de front. 1. Le paysage est la plaine de Somme, parfaitement plat. Après deux mois complets de bombardement le sol est labouré par les obus. La tranchée serpente dans le sol, elle est rudimentaire, on n aperçoit pas de soutènement des parois. 2. Après un bombardement d artillerie préparatoire, la troupe doit sortir à découvert dans le no man s land sous les tirs ennemis. 3. À découvert, les soldats sont à la merci des tirs ennemis. Document 3 Painters of a broken world Le 22 avril 1915, l artillerie allemande utilise pour la première fois des obus contenant du gaz toxique à Ypres. William Roberts est un peintre britannique. Avant-guerre, il fait partie du mouvement cubiste, et réalise au début de la guerre des toiles vorticistes. Il est engagé volontaire dans l artillerie en 1916 avant de devenir peintre auprès du contingent canadien. Le style adopté ici est plutôt descriptif. Ce tableau peut être complété par des poèmes de guerre, particulièrement importants en Grande-Bretagne. Le poème le plus 9 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

11 célèbre a été écrit par un Canadien, John McCrea, et publié dans Punch le 8 décembre «In Flanders fields the poppies blow Between the crosses, row on row That mark our place; and in the sky The larks, still bravely singing, fly Scarce heard amid the guns below. We are the Dead. Short days ago We lived, felt dawn, saw sunset glow, Loved and were loved, and now we lie In Flanders fields. Take up our quarrel with the foe: To you from failing hands we throw The torch; be yours to hold it high. If ye break faith with us who die We shall not sleep, though poppies grow In Flanders fields.» 1. Le tableau dénonce l emploi des gaz toxiques par l armée allemande à Ypres. 2. Le peintre utilise des couleurs violemment contrastées, des lignes verticales qui soulignent l effondrement des corps. 3. Le tableau montre l horreur de la guerre, ce qui provoque l assentiment de ceux qui considèrent que la guerre ne doit plus être menée, mais aussi le rejet de ceux que la représentation de la souffrance dérange. Document 4 Brutalization in the trench warfare Richard Henry Tawney est un intellectuel anglais. Professeur d université à Glasgow, puis à Londres à partir de 1917, économiste et historien, il contribue à formuler les propositions économiques du Labour Party. C est aussi un chrétien engagé. 1. Pendant l attaque, les soldats sortent de la tranchée et traversent le no man s land. Lorsqu ils sont à portée de la tranchée adverse, ils cherchent à abattre les soldats. Le traumatisme vient de la proximité de la mort : ses voisins immédiats sont touchés et leurs corps perdent toute humanité («like fish in a basket»). 2. Les soldats allemands sont décrits comme des hommes courageux. Il s agit de gommer la propagande qui les présente comme des monstres. 3. Le souvenir de son comportement est traumatisant parce qu il s est comporté comme un tueur qui a en face de lui des choses et non des hommes. p Leçon 3 Post-war settlement and hope for peace Cette leçon fait le bilan de la guerre, en montrant surtout les failles du règlement. Document 1 The French death zone : war damage L auteur de ce dessin paru dans Punch est Cyril Bird. Il est blessé gravement à Gallipoli, pendant l expédition des Dardanelles, et est ensuite démobilisé. Il publie ses premières illustrations dans Punch en Pour se démarquer d un autre dessinateur qui porte le même nom, il adopte le pseudonyme de «Fougasse» : c est le surnom d une mine française, qui soulevait un grand volume de débris pour enterrer l ennemi. Le dessin, publié en octobre 1918, est ensuite repris dans le résumé Mr Punch s History of the Great War de Pistes pour répondre à la question L ampleur des destructions tient au fait que le front a traversé ces régions pendant les cinq années de guerre. Document 2 The Fourteen Points, a program for peace of the world Les propositions de Wilson pour le règlement du conflit sont proposées au Congrès en janvier Elles serviront ensuite de bases de discussion pour la Conférence de paix en Le Congrès qui vote des propositions en janvier 1918 refusera de ratifier le traité de Versailles par la suite. 1. Les articles 9, 10, 12, 13 traitent du problème des nationalités qui doivent être reconnues et garanties dans leurs droits. Elles doivent bénéficier d États dont les frontières suivent les limites de nationalités. Ceci est difficilement applicable dans une Europe où les nationalités sont imbriquées les unes dans les autres. 2. Les articles 2 et 3 renvoient au libéralisme économique et à la libre circulation. 3. Le point 5 réclame l indépendance des peuples colonisés. 4. Le point 14 prévoit la création d une institution internationale chargée de garantir la sécurité collective. Document 3 Peace at risk The Bulletin est un journal créé en 1880 en Australie sur le modèle du magazine américain Puck. David Low y a publié des dessins de 1911 à «Peace, perfect peace» est publié pendant les négociations du traité de Versailles, juste avant sa signature, le 28 juin Il témoigne du scepticisme de certains devant la perspective d une paix durable. 1. Les gants de Wilson renvoient à l isolationnisme américain et à sa volonté de servir d arbitre entre les revendications des différents protagonistes. Il ne tient pas solidement la tige du rameau d olivier mais seulement une feuille. 10 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

12 2. Le géant est le dieu de la guerre Mars. Le mot «guerre» est inscrit sur son casque. L épée brisée représente le militarisme prussien brisé par la défaite de l Allemagne. L épée brandie par Mars représente le danger bolchevique et les révolutions qui ont eu lieu avec succès en URSS et qui ont échoué en Hongrie et en Allemagne entre autres. 3. Le dessin suggère que les tensions politiques n ont pas disparu en Europe avec la défaite des Empires centraux. L attitude des États-Unis et leur manque d engagement sont aussi une menace pour une paix durable. p. 40 Get ready for the exam Topic 1 Women on the home front Le thème de cet exercice est la place des femmes dans les sociétés européennes après la Première Guerre mondiale. Document 1 Charles Isaac Ginner est né en France, dans une famille britannique. Il fait des études d architecte, puis retourne à Londres en 1910 pour continuer une carrière de peintre. Il est influencé par le post-impressionnisme, en particulier par Van Gogh. Son œuvre compte surtout des paysages, urbains et ruraux. Ce tableau a un format monumental, et représente les femmes à taille réelle. Il fait preuve de minutie dans la description de l atelier d une usine d obus. On peut le comparer à la multitude de photographies qui représentent les usines d obus. Document 2 Lord Birkenhead est un député conservateur, proche de Churchill, opposé au vote des femmes et à l indépendance de l Irlande. Pendant la Première Guerre mondiale, il est chargé de la censure. Fait Lord en 1919, il devient Chancelier, puis Secretary of State for India. 1. Montrer que les deux documents ont en commun d évoquer la place des femmes dans la société. 2. Rappeler que les femmes participent à l effort de guerre sur le front les infirmières et à l arrière gestion de la famille en l absence des hommes, dans les usines, dans les transports en particulier. La mobilisation massive des hommes a nécessité l emploi des femmes à des tâches où elles étaient jusque-là absentes. 3. Leur rôle dans l économie de guerre fait qu elles revendiquent ensuite l égalité politique. 4. Toutefois les mentalités changent peu, et les femmes sont renvoyées aux tâches traditionnelles après La différence d âge de majorité accordée en 1918 montre la limite de leur émancipation. 5. La réforme anglaise s inscrit dans un mouvement général à la fin de la guerre, aussi bien aux États-Unis qu en Allemagne. Dans les grands pays, seule la France refuse le vote aux femmes jusqu en p. 41 On your own! Topic 2 Remembrance Le thème de cet exercice est la manière dont les sociétés européennes partagent la mémoire de la guerre. Document 1 Le texte est un témoignage publié a posteriori : accompagnée de son amie (et écrivain) Winifred Holtby, Vera Brittain recherche la tombe de son fiancé en Vera Brittain est caractéristique de la «lost generation» de Les jeunes gens des familles aisées se sont massivement engagés comme officiers et leur taux de mortalité est très élevé. Les jeunes femmes de cette classe sociale ont donc perdu une grande partie de leur entourage masculin. L administration des Commonwealth War Graves Commission, créée en 1917, organise l inhumation des victimes de dans les zones où elles sont tombées : les cimetières sont donc répartis sur toute la zone de front, alors que les morts français sont plutôt rassemblés dans de grandes nécropoles, à Albert, Verdun ou Notre-Dame de Lorette. Document 2 La Grande-Bretagne célèbre ses victimes en inhumant un soldat inconnu dans l abbaye de Westminster et en construisant un cénotaphe sur Whitehall, au cœur du quartier des ministères. Erigé en 1920 sur les plans de l architecte Sir Edwin Lutyens, il porte l inscription «the glorious dead». Par ailleurs, un mémorial en l honneur des disparus est érigé à Thiepval, dans la Somme, par le même architecte, en C est l équivalent du mémorial de Verdun pour la France. Pistes d exploitation On peut dégager comme idées principales de cet ensemble documentaire : - les conséquences de la guerre décrites dans le doc. 1 : matérielles, humaines, psychologiques ; - la mise en scène du souvenir par les cimetières ou les cénotaphes ; - le rapprochement qui en découle (visite des Britanniques en France, cérémonie anglo-française à Londres). 11 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

13 Chapitre 4 Living dangerously: the interwar years Le point du programme Partie III - Guerres, démocraties et totalitarismes ( ) 2 - Les démocraties libérales durant les années 1930 : l exemple de la France 3 - Les totalitarismes La logique du chapitre Le chapitre propose une vision complémentaire au programme en français sur les années Il développe l exemple britannique pour donner un contre-point à l étude de la France, et présente la montée des extrémismes en Europe, à travers l exemple allemand, mais aussi d autres pays européens. Enfin, il s interroge sur la faillite de la sécurité collective mise en place en p Ouverture Elle apporte un éclairage un peu décalé sur la place des fascismes en Europe dans l entre-deux-guerres. Si l accent est toujours mis sur les régimes italiens et allemands, le fascisme a aussi existé dans d autres pays européens, même des démocraties solides comme le Royaume-Uni. La photographie est prise lors d un défilé organisé par la British Union of Fascists à Londres dans l East End, circonscription où la BUF récolta le plus de suffrages. Pistes pour répondre à la question Les similitudes avec le fascisme sont l organisation paramilitaire, l uniforme, le salut fasciste, le culte du chef et le nationalisme (photographie). On peut ajouter le soutien des milieux d affaires et l antisémitisme, plus caractéristique du nazisme. p Leçon 1 The Great Depression spreads to Europe Cette leçon reprend des éléments du chapitre 1, mais met en parallèle la crise économique et sociale avec la montée des idéologies extrémistes dans les années Document 1 The consequences of the economic crisis Le graphique permet de comparer la situation économique et sociale de quatre pays européens pendant la crise. 1. Dès le début de la crise, le pays le plus touché est l Allemagne : l indice de la production industrielle descend dès 1930 à 90 et le chômage atteint 3 millions. 2. Le pays qui se redresse le plus rapidement est la Grande- Bretagne. 3. La France et l Italie sont les pays les moins touchés par la crise, parce que leur économie est moins internationalisée que celles de la Grande-Bretagne et de l Allemagne. Document 2 The 1932 Hunger March Les «marches de la faim» sont des manifestations communes aux grands pays européens touchés par la crise économique. En France, une marche de la faim organisée par Charles Tillon a lieu de Lille à Paris en La plus célèbre des «Hunger Marches» en Grande-Bretagne est celle des mineurs de Jarrow en La photographie a été prise à la sortie du village de Croughton, dans le Northumberland. Les manifestants défilent sous des bannières mentionnant «National Hunger March against the National Government- Scottish contingent», «Scotland to London». Document 3 Political life turns to extremes Dans un contexte de crise économique généralisée, Hitler devient chancelier d Allemagne le 30 janvier Le dessin de Low commente la montée des extrémismes, avec au premier plan les chemises noires, allusion aux fascistes italiens, et brunes, allusion aux nazis. Le communisme n apparaît dans le dessin de Low qu à l arrière-plan, ce n est pas pour lui un danger aussi présent que le fascisme. Low est un des dessinateurs politiques les plus influents du XX e siècle dans le monde anglo-saxon. Il commence sa carrière à 15 ans en Nouvelle-Zélande, puis en Australie (voir le doc. 3 p. 39), puis arrive à Londres en Après avoir dessiné pour The Star, il est embauché en 1927 par lord Beaverbrook propriétaire de l Evening Standard, un quotidien conservateur, dans lequel Low a toute liberté d exprimer ses vues radicales sur une demi-page. Il crée en 1934 le personnage du colonel Blimp, snob, autoritaire et xénophobe, une caricature de tout ce que Low déteste en Angleterre. Dans les années 1930, il s oppose violemment à l appeasement (voir doc. 4 p. 51) et à Hitler et Mussolini (voir chapitre 5 doc. 2 de Get ready for 12 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

14 the exam). En 1937, le gouvernement allemand demande au gouvernement britannique de faire taire Low, en vain. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il publie des dessins encourageant à la résistance, dont «All behind you, Winston» et est nommé British war artist. Document 4 Germany turns to nazism, as seen by an Austrian journalist Bruno Heilig est un journaliste autrichien. En poste à Berlin de 1928 à 1933 comme correspondant de journaux viennois et pragois, il assiste à la chute de la République de Weimar. En 1933, il retourne à Vienne comme éditorialiste et responsable des pages internationales du Wiener Tag et Der Morgen. Après l Anschluss, il est emprisonné à Dachau et Buchenwald et, à sa libération, gagne le Royaume-Uni. Land and Liberty est un magazine trimestriel anglais publié depuis le début du XX e siècle par la fondation Henry George (du nom d un réformateur américain). 1. L économie allemande est très dépendante de l économie américaine et est une économie ouverte. Les solutions apportées à la crise (diminution de la production) aggravent la crise. 2. Les deux auteurs font le lien entre la crise économique et la montée des extrémismes. Pour Heilig, les promesses du Parti nazi sont écoutées par une population désespérée par sa situation économique. p Leçon 2 Fascism in Europe Cette leçon étudie les particularités du fascisme anglais et le compare à d autres pays européens, devenus des dictatures ou restés des démocraties. Document 1 British fascism: a manifesto Il s agit d un extrait d un texte de 41 pages, publié par Oswald Mosley en octobre À son retour d Italie, où il a été séduit par Mussolini et son modèle étatique, il propose un programme pour son nouveau parti, la British Union of Fascists. C est un manifeste pour la construction en Grande-Bretagne d un État fasciste sur le modèle italien. Document 2 Fascism gets support in Britain Propriétaire d un empire de presse qui compte entre autres le Daily Mail, un journal bon marché qui s adresse dans un vocabulaire simple aux classes populaires, et le Daily Mirror, Rothermere soutient le Parti conservateur. En publiant un faux de Zinoviev qui encourageait à la révolution en Grande-Bretagne, il contribue à la défaite de MacDonald et du Labour en À la fin des années 1920, il devient de plus en plus nationaliste et fonde le United Empire Party. Puis il glisse plus à droite en soutenant la BUF de Mosley. En janvier 1934, il rédige un éditorial titré «Hurrah for the Blackshirts». Il rencontre à plusieurs reprises Hitler et se fait l avocat du «pacifisme» de celui-ci. Il soutient dans ses journaux la politique de Chamberlain et ne se remet pas de la déclaration de guerre de L omniprésence de l État, la remise en cause de la démocratie représentative, l ordre, le nationalisme et le repli sur soi, l antiparlementarisme et l anticommunisme. 2. La parenté avec le fascisme est forte, l antisémitisme arrive progressivement dans le discours fasciste. 3. L élimination des opposants et l ouverture des camps de concentration. Le Parti communiste est interdit dès l incendie du Reichstag, le camp de Dachau est ouvert en mars Document 3 Fascist membership in some European States Le tableau de statistiques permet de comparer les effectifs des partis fascistes dans cinq pays européens. Les chiffres de 1935 pour les partis norvégien et hongrois sont ceux avancés par les partis eux-mêmes et discutés par les historiens. En Hongrie, l amiral Horthy installe un gouvernement autoritaire ultra conservateur et nationaliste en Le succès des Croix fléchées l oblige à se rapprocher de l Allemagne nazie. La Norvège possède un gouvernement démocratique qui résiste à la crise économique des années 1930 qui frappe durement le pays. En mars 1935, les travaillistes gagnent les élections et réaffirment la neutralité du pays. Le gouvernement et le roi partent en exil à Londres en avril 1940, le chef du Nasjonal Samling, Quisling, est alors installé au pouvoir par l occupant nazi. 1. La crise économique explique le succès des mouvements fascistes. 2. Pays où une organisation fasciste préexiste à l arrivée au pouvoir : Italie, Allemagne. Pays où une organisation fasciste naît sans arriver au pouvoir : Grande-Bretagne, Norvège, Hongrie. Dans les démocraties fragiles (Italie, Allemagne), le parti fasciste arrive au pouvoir et ses effectifs augmentent considérablement ensuite. Dans les démocraties solidement ancrées (Norvège, Grande- Bretagne) le parti fasciste échoue dans sa conquête du pouvoir. Dans un régime autoritaire, le succès du parti fasciste est limité par le caractère déjà très conservateur du régime, mais contribue à la dérive plus à droite encore du pouvoir. Document 4 The British stand against fascism Sylvia Pankhurst est la fille d Emeline Pankhurst, militante féministe et suffragette. D abord impliquée dans les mouvements féministes et communistes, elle se consacre à la lutte contre le fascisme et le colonialisme à partir des années Elle s oppose en particulier à l invasion italienne de l Éthiopie. La lettre qu elle envoie à Churchill en avril 1936 précède de peu la victoire italienne acquise le 5 mai. La Société des Nations n a réagi que par le vote de sanctions économiques non appliquées et levées en juillet Le 6 avril 1936, dans un discours, Churchill avait demandé que les sanctions contre l Italie soient appliquées et que la Société des Nations soit davantage respectée. Document 5 Fascism exposed The Daily Worker, fondé en 1930, est l organe officiel du Parti communiste de Grande-Bretagne jusqu en Il a pris le titre de Morning Star en Le caricaturiste Maro s est engagé 13 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

15 dans les Brigades internationales et a été tué en Espagne pendant la guerre civile. 1. Les régimes totalitaires sont accusés de violations des droits des peuples et de politique d agression. 2. S. Pankhurst défend la sécurité collective. 3. Le dessin dénonce le double langage du BUF de Mosley : officiellement anticapitaliste et en réalité financé par les milieux d affaires. Aussi bien le style du dessin (l archétype des capitalistes) que le propos renvoie à une idéologie de gauche. p Leçon 3 The failure of appeasement: the Munich Conference La leçon développe les conséquences de la conférence de Munich et le débat qu elle a suscité en Europe. Document 1 Hitler claimed the Sudeten territory Le document est une source primaire : c est la carte qu Hitler a donné à Chamberlain en appui de sa revendication sur les Sudètes. Elle représente la géographie ethnique de la Tchécoslovaquie. Le choix d une couleur foncée pour représenter les territoires peuplés par les Sudètes fait apparaître clairement cette région au détriment des autres. Document 2 Chamberlain s Munich homecoming À son retour de Munich, le 30 septembre 1938, après avoir cédé avec la France aux revendications d Hitler, Chamberlain justifie sa politique dès sa descente d avion à la foule de journalistes venus l accueillir. Le même discours est ensuite prononcé devant le 10 Downing Street. Ce texte est la formulation de la politique d appeasement et suscité des réactions très différentes. Churchill y répondit par le discours reproduit p Hitler revendique les Sudètes parce que c est un territoire peuplé de populations germanophones. C est la poursuite de la politique du Grand Reich. 2. Le but de Chamberlain est d éviter la guerre avec l Allemagne et de garantir la suprématie navale britannique. Pour cela, la Grande-Bretagne abandonne un allié, la Tchécoslovaquie. Document 3 The Munich Conference caused outrage Ce document est un des nombreux rapports envoyés régulièrement par l ambassadeur britannique à Moscou au Foreign Office. L agence Tass est l agence officielle de presse soviétique, la Pravda («vérité»), l organe officiel du Parti communiste d URSS et les Izvestya («nouvelles»), la voix du gouvernement soviétique (le titre complet est Izvestiya Sovetov Narodnykh Deputatov SSSR, «nouvelles des députés du Soviet des nationalités d URSS»). Le document témoigne du mécontentement de l URSS après la conférence de Munich : le ton des organes de presse, complètement contrôlés par le pouvoir stalinien, est l écho de l opinion de Staline. Le choix des démocraties de reculer face à Hitler accroît la méfiance des Soviétiques et contribue à la signature, en août 1939, du pacte de non-agression germano-soviétique. Document 4 Sceptism and concern in Britain Le dessin de David Low évoque les risques d un abandon de la Tchécoslovaquie pour la paix en Europe. Il dénonce l indifférence inconsciente des Britanniques sur les dangers qui les menacent. Sur les blocs de rochers, on peut lire «Anglo-French security system», «French alliance in Eastern Europe», «Etc. Etc.», «Poland», «Rumania», «Czechoslovakia». Sur le journal «East European situation». La Tchécoslovaquie fait partie de la Petite Entente avec la Yougoslavie et la Roumanie depuis 1921, elle a signé un pacte défensif avec la France en 1924 et l URSS en Toutefois, le pacte soviétique est caduc si la France renonce à son engagement. La France est donc en première ligne pour défendre la sécurité tchèque. Le 23 avril 1938 le chef des Sudètes, Heinlein, publie les «8 points de Karlovy Vary», dans lesquels il exige de Prague un statut particulier. Les Britanniques sont favorables à l acceptation par Prague de ce texte, mais le président Benes refuse. 1. Le régime communiste de Staline fait peur aux démocraties. Les Italiens et les Allemands y voient un ennemi. 2. L URSS constate que les démocraties ne sont pas prêtes à faire front commun avec l URSS contre l Allemagne nazie. Elle considère qu en tant qu alliée de la Tchécoslovaquie, elle avait son mot à dire. 3. Ce sont des alliés. 4. La Tchécoslovaquie est la seule démocratie en Europe centrale et orientale. Son abandon par ses plus puissants alliés montre aux autres qu ils ne peuvent pas faire confiance à la France et la Grande-Bretagne. 5. La guerre. Document 5 British military expenditure in the pre-war period Les dépenses militaires de la Grande-Bretagne sont multipliées par 7 entre 1932 et Celles de la RAF sont multipliées par 15, de l Admiralty par 3 et celle du War Office par 7. En 1939, les dépenses se répartissent en 36 % pour la RAF, 21 % pour la Royal Navy, 35 % pour le War Office et 8 % pour la défense civile. 1. Les dépenses militaires augmentent significativement à partir de 1936, après le réarmement allemand et l agression italienne en Éthiopie. 2. L arme privilégiée est l aviation. Les généraux anticipent le rôle-clé des bombardements. 3. Le gouvernement organise la défense civile parce qu il craint un débarquement ou au moins des bombardements. 4. Bien que le gouvernement britannique mène une politique d apaisement, il prépare l armée pour une guerre. 14 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

16 p. 52 Get ready for the exam Topic 1 Questionning appeasement Ce document est un discours qui répond à celui que Chamberlain vient de prononcer aux Communes, après son retour de Munich cinq jours plus tôt. Simple député conservateur, Churchill mène le groupe hostile à la politique d appeasement. 1. Présentation rapide de Churchill en 1938, le rôle des Communes, la nature du document et le contexte général de tensions depuis l arrivée d Hitler au pouvoir. 2. Description de la conférence de Munich. 3. Churchill explique l appeasement par le pacifisme et la peur du régime soviétique. 4. Il considère que l appeasement est dangereux parce qu il abandonne non seulement la Tchécoslovaquie, mais aussi les autres pays d Europe centrale et orientale ; parce qu il laisse le temps à Hitler de poursuivre son réarmement et qu il lui laisse le champ libre à l est, lui permettant d attaquer à l ouest. 5. Churchill prévoit l attaque par l Allemagne de l Europe occidentale. p. 53 On your own! Topic 2 The United State of Europe, a new idea cut short by the depression Pistes d exploitation L ensemble documentaire traite des tentatives de construction européenne avortée dans les années On peut dégager comme idées principales : - l idée de sécurité collective mise en place dans les années 1920 ; - les projets de Briand ; - les conséquences de la crise économique sur les relations internationales. 15 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

17 Chapitre 5 The Second World War Le point du programme Partie III - Guerres, démocraties et totalitarismes ( ) 4 - La Seconde Guerre mondiale - Les grandes phases - La politique nazie d extermination La logique du chapitre Le chapitre correspond à la dernière thématique du programme de 1 re, portant sur la Seconde Guerre mondiale. Une attention particulière est accordée à la Grande-Bretagne durant la guerre, seul pays européen à faire face à l agression des forces de l Axe au début du conflit et symbole de la résistance au nazisme. La politique nazie d extermination est traitée à travers le chapitre consacré à l attitude des Alliés à l égard du génocide : que savaient-ils? auraient-ils pu agir? p Ouverture On aborde ce chapitre par le Blitz, un événement caractéristique de la Seconde Guerre mondiale, dans la mesure où le conflit fait ici des victimes civiles. Cette photo fait partie des 39 clichés pris par Bill Brandt en novembre 1940 à la demande du ministère de l Information, destinés à montrer la vie des Londoniens durant le Blitz. La photo montre que la population a subi avec patience et courage les multiples raids aériens, allant jusqu à utiliser le métro lorsque les abris faisaient défaut. Néanmoins, la réalité est plus contrastée : une partie de la population épuisée a en fait fui la ville et le gouvernement a hésité avant d utiliser le métro comme abri. La carte est centrée sur l année 1942 car c est à cette date que l occupation allemande en Europe atteint son apogée. La politique d extermination se systématise et est organisée de façon «scientifique» dans les camps d extermination. L année 1942 marque cependant un tournant dans le conflit avec les premières victoires de la Grande Alliance (El Alamein en juillet 1942 et Stalingrad en février 1943). p Leçon 1 Britain, the pivotal country of European resistance L objectif de la leçon est de montrer que la Grande-Bretagne a été un modèle de résistance au nazisme. Elle a été une terre d accueil pour tous les gouvernements en exil qui ont poursuivi la lutte à partir de son territoire alors même que la population britannique fournissait un effort de guerre sans précédent. Document 1 De Gaulle organized French resistance in London Le document fait la synthèse de la position britannique face à la France : le Premier ministre reproche aux hommes politiques d avoir signé l armistice avec l Allemagne, signant ainsi une paix séparée, alors que le Royaume-Uni avait été jusqu à proposer le 17 juin une union entre les deux États pour permettre à la France de poursuivre la guerre. 1. Juin 1940 : reddition de la France face à l Allemagne, signature de l armistice. 2. Churchill reproche au gouvernement français le non respect des engagements politiques et militaires pris avant la guerre, le défaitisme face au conquérant et l incrédulité devant la capacité de résistance de la Grande-Bretagne. 3. De Gaulle apporte sa contribution à l image d une Europe non soumise à l occupant nazi que défend Churchill. 16 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

18 Document 2 Churchill paid tribute to the London-based Polish Resistance 1. Les Polonais ont pris part à l effort de guerre aux côtés des pilotes de la RAF. Des marins polonais ont servi dans la marine de guerre et dans la marine marchande britanniques. 2. Il se réfère à la destruction des villes polonaises et aux violences exercées à l encontre des populations civiles lors de l invasion et de l occupation de la Pologne. 3. Il utilise les ondes radiophoniques, celles de la BBC en particulier. Document 3 A royal visit to a blitzed area La famille royale participe à l effort de guerre et à la propagande qui encourage à la résistance. Elle est réputée vivre à Buckingham, mais elle passe une partie du temps au château de Windsor, plus à l abri des bombardements. La photo est destinée à montrer que les souverains participent de la souffrance du peuple en courant les mêmes risques, elle fait suite à de nombreuses visites du roi et de la reine sur des sites bombardés à Londres ou dans les Midlands. La reine s adresse aussi particulièrement aux femmes britanniques dans de nombreux discours à la BBC. 1. Blitz : les bombardements aériens massifs perpétrés par les nazis de septembre 1940 à décembre 1941 dans le but de briser la résistance britannique en détruisant les infrastructures du pays et en terrorisant les civils. 2. Le roi et la reine, restés à Londres, participent à l effort de mobilisation nationale pour la victoire. Leur présence fortifie le moral de la nation par l exemple de leur courage, alors même que le palais de Buckingham a été bombardé. Document 4 The role of women in the war effort 1. L affiche doit convaincre les femmes qu elles ont un rôle à jouer dans l armée de l air aux côtés des pilotes. L armée de l air est le seul moyen militaire dont dispose la Grande- Bretagne pour lutter contre les raids aériens nazis. 2. Un cliché en contre plongée met la femme au premier plan, l homme (le pilote) figurant en retrait. 3. Emploi des femmes dans l industrie d armement, les centrales téléphoniques, les hôpitaux, la restauration, le codage et le décodage des messages des services secrets. Document 5 Food rationing entailed new home practices 1. La table, le couteau, la fourchette (= manger) sont mis en parallèle avec le plant de terre, la fourche et la pelle (= jardiner). 2. Le ravitaillement de la Grande-Bretagne est difficilement assuré par voie maritime (torpillages pendant la bataille de l Atlantique), d où la nécessité de développer l autosuffisance alimentaire (faire pousser des légumes, par exemple). p Leçon 2 Churchill, the leader of a nation at war La leçon est centrée sur le rôle déterminant joué par Churchill dans la lutte nationale et internationale pour la victoire des Alliés. Document 2 A puppet show illustrating Churchill s popularity Sur la scène d un spectacle de marionnettes les leaders de la guerre remplacent les marionnettes traditionnelles de Punch et sa femme Judy. Cela renvoie à l alliance récente entre la Grande- Bretagne et l URSS consécutive à l attaque allemande du 22 juin 1941 : dès le début de l opération Barbarossa, Churchill a proposé l aide de la Grande-Bretagne à Staline qui l a acceptée. 1. La guerre est vue comme la lutte pour la survivance de la civilisation chrétienne et du modèle politique et social britannique. L ennemi est décrit comme un barbare incarnant la négation du monde civilisé. Churchill a recours à un rythme binaire illustrant la division nette du monde en deux blocs : l ennemi et l allié. Cette dichotomie s appuie sur une métaphore de l ombre (du côté de l ennemi) et de la lumière (du côté des Alliés). Utilisation de la première personne du pluriel : le Premier ministre s associe personnellement à la lutte. Champ lexical de l opposition : «stand up to, brace ourselves, move forward». 2. Churchill prononce son discours le 18 juin La veille, le maréchal Pétain a appelé à la fin des hostilités entre la France et l Allemagne. La lutte va se déplacer sur le territoire britannique, seul bastion de résistance en Europe à faire face à l agression nazie. 3. Il cherche l appui des États-Unis et des pays membres du Commonwealth. 4. À droite de Churchill : Staline et Mussolini (couché). À gauche de Churchill : Hitler. L embryon de Grande Alliance (bientôt rejointe par les États-Unis) écrase l Axe. 5. Churchill apparaît comme le vainqueur. Il est celui qui terrasse l ennemi. Document 3 Churchill meet Roosevelt to sign the Atlantic Charter Churchill et Roosevelt se rencontrent à la demande du Britannique dans une baie de Terre-Neuve entre le 9 et le 12 août La déclaration finale est publiée le 14 août et prend le nom de charte de l Atlantique. La photo est prise à bord d un navire britannique, sur lequel Roosevelt est venu assister à un service religieux. Cette rencontre montre le resserrement des liens entre la Grande-Bretagne et les États-Unis, déjà concrétisé en mars 1941 par la loi Prêt-bail. 1. Les États-Unis ne sont pas encore entrés dans la guerre mais apportent leur soutien constant à la Grande-Bretagne 17 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

19 depuis le début du conflit. Les deux leaders se rencontrent en août 1941 pour signer la charte de l Atlantique qui définit les principes du monde de l après-guerre. 2. Churchill évoque l invasion du territoire soviétique par la Wehrmacht en juin 1941, le jour même de son discours. 3. Tout pays agressé par l envahisseur nazi est associé à la lutte antinazie menée par les Alliés. L URSS est donc devenue un Allié. 4. Sa lutte contre l Allemagne nazie s appuie sur sa volonté de rétablir la paix en Europe et de libérer les pays occupés du joug nazi. 5. Staline craint la résurgence du nationalisme allemand après la fin de la guerre et la préparation d un nouveau conflit (comme après la Première Guerre mondiale). Il suggère de mettre l Allemagne sous tutelle afin de contrôler sa production industrielle et de l empêcher de redevenir une grande puissance. 6. Au contraire, Churchill est partisan de donner à l Allemagne les moyens de devenir une nation libre et démocratique. Il pense qu il faut une forte alliance entre les puissances victorieuses pour établir une paix durable. p Leçon 3 The genocide: what did the Allies know? Cette leçon a pour but de montrer que les Alliés disposaient d informations précises sur la politique d extermination menée par les nazis dans les camps, mais que l idée d une action militaire a été abandonnée pour donner priorité à la victoire des forces alliées. Le débat sur ce qu il était possible de faire a été relancé à l occasion du 60 e anniversaire de la libération d Auschwitz en janvier On sait que le premier message transmis aux Alliés sur le génocide date du 8 août Il provient de Gerhard Riegner, membre du World Jewish Congress suisse et est remis aux diplomates américains et britanniques à Genève : il fait état d un plan nazi visant à l extermination de toute la population juive d Europe. Par la suite, les usines dépendant d Auschwitz subirent des bombardements à partir de l été 1944, mais pas le camp principal, ni les voies de chemins de fer. Néanmoins des camps de concentration ont été bombardés, c est le cas de Buchenwald en août Toutefois, certains spécialistes insistent sur la difficulté d une action aérienne d envergure : bombarder les camps impliquait de risquer de tuer les prisonniers pour détruire les installations par ailleurs aisément reconstructibles. Document 1 Two victims of deportation gave an account of what they had seen in Auschwitz Rudolf Vrba ( ) et Alfred Wetzler ( ), deux Slovaques, ont été arrêtés en 1942 et déportés à Auschwitz. Affectés à Birkenau dans un Kommando, ils s en échappent le 7 avril Sur leur déposition, le Jewish Council clandestin de Slovaquie rédige un rapport de 32 pages qui est transmis aux Alliés vers la mi-juin. Deux autres déportés, Arnost Rosin et Czesław Mordowicz, s échappent le 27 mai et rédigent aussi un rapport. Les deux textes sont rassemblés sous le titre The Auschwitz Protocols. Document 2 Aerial photograph of Auschwitz- Birkenau De nombreux clichés ont été pris par la RAF entre avril 1944 et début Ils montrent les installations d Auschwitz I et de Birkenau ainsi que les usines IG Farben d Auschwitz III-Buna- Monovitz. En agrandissant certaines photos, il était possible de discerner des personnes marchant vers les chambres à gaz. Sur la photo on distingue en haut à gauche la fumée sortant du crématoire. Documents 1 et 2 1. Rappeler la politique antisémite du régime nazi : lois de Nuremberg de 1935, Nuit de cristal (1938), actions des Einsatzgruppen, conférence de Wannsee en janvier Le rapport vise à apporter des preuves de la barbarie nazie afin de convaincre les autorités alliées de tenter une action pour mettre fin à ces exterminations 3. La photographie montre l étalement ordonné des baraquements et une épaisse fumée blanche émanant du crématoire. Au premier plan, on distingue un train de déportation : considérant la date, c est probablement un train en provenance de Hongrie. Document 3 1. La déclaration des Alliés fait état des persécutions et des traitements cruels infligés aux Juifs. C est une ferme condamnation de la politique d extermination des Juifs menée par les nazis. 2. La déclaration aborde le principe des tribunaux de guerre qui châtieront les criminels de guerre nazis. Document 4 3. Les Alliés disposaient d informations précises sur Auschwitz grâce aux témoignages oraux de déportés juifs évadés et à certains clichés aériens. 4. Le bombardement des lignes de chemin de fer partant de Hongrie et menant à Auschwitz est demandé aux Alliés. 18 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

20 p. 64 Get ready for the exam Topic 1 The battle of Stalingrad : a turning point in the Second World War : deuxième offensive allemande en Union soviétique (mai 1942). La bataille de Stalingrad débute en septembre L Allemagne a déclaré la guerre à l URSS en juin Objectifs : ouvrir un deuxième front à l est de l Europe après l échec du Blitz, détruire le communisme et asservir les populations slaves jugées «inférieures». 3. Stalingrad se trouve sur la Volga, près de la mer Caspienne (elle porte le nom de «ville de Staline» depuis 1925). La ville est un centre industriel important au cœur d un nœud de communications. 4. La 6 e armée allemande a souffert du manque de ravitaillement (nourriture et munitions), du froid intense et d une épidémie de typhus. 5. Le dessinateur montre l échec de la «guerre éclair» voulue par Hitler et l intransigeance du Führer envers ses troupes malgré les lourdes pertes subies par l armée allemande (ironie de la légende : le soldat allemand est renvoyé alors qu il est déjà mort!). 6. La bataille de Stalingrad a marqué le premier véritable échec militaire de l Allemagne nazie puisqu elle a conduit à la capitulation de Paulus, commandant les troupes allemandes, le 2 février p. 65 On your own! Topic 2 The United States entry into the Second World War Pistes d exploitation - Définir la politique étrangère américaine jusqu à leur entrée en guerre (isolationnisme). - Analyser les raisons de l entrée en guerre des États-Unis. - Montrer comment l attaque japonaise sur Pearl Harbor a permis à Roosevelt de faire accepter par le Congrès l entrée en guerre des États-Unis. - Dégager les raisons pour lesquelles Churchill est désireux de voir les États-Unis entrer en guerre. 19 HISTORY-GEOGRAPHY Classes européennes 1 re - Hatier, 2006

Bombay, allégorie de la puissance coloniale britannique

Bombay, allégorie de la puissance coloniale britannique Bombay, allégorie de la puissance coloniale britannique (Dossier réalisé par le service éducatif de la MGT) Bombay, une ville née de la colonisation Carte de l Inde au XVIIIe siècle, dans William R. Shepherd,

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

BIG BEN PALAIS DE BUCKINGHAM TOWER BRIDGE ABBAYE DE WESTMINSTER LONDON EYE CATHÉDRALE SAINT-PAUL TRAFALGAR SQUARE

BIG BEN PALAIS DE BUCKINGHAM TOWER BRIDGE ABBAYE DE WESTMINSTER LONDON EYE CATHÉDRALE SAINT-PAUL TRAFALGAR SQUARE BIG BEN PALAIS DE BUCKINGHAM TOWER BRIDGE ABBAYE DE WESTMINSTER LONDON EYE CATHÉDRALE SAINT-PAUL TRAFALGAR SQUARE 2 Édito Big Ben L ondres est la capitale et la plus grande ville de la Grande-Bretagne.

Plus en détail

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en LA FRANCE DES ANNEES 30 INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en France. Cette période est caractérisée

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : XXème siècle Moment choisi : Guerre de Corée Thématique : Arts, Etats, pouvoir Sujet : Guerre froide Domaine artistique : Art du visuel Œuvre : Massacre

Plus en détail

Les affiches de propagande

Les affiches de propagande Art graphique Les affiches de propagande On définit la propagande comme l ensemble des mesures prises pour répandre une idée, pour agir sur la perception d un événement, pour influencer voire manipuler

Plus en détail

Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni.

Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni. Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni. Le Royaume Uni est un archipel (un ensemble d iles). Il est

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

I. Des européens plus nombreux et présents sur toute la planète.

I. Des européens plus nombreux et présents sur toute la planète. I. Des européens plus nombreux et présents sur toute la planète. A. Une population dynamique. À partir de 1850, la population européenne augmente très fortement, elle est en pleine transition démographique(

Plus en détail

La France et l Europe au 19ème siècle. Je m entraîne 1- Dans quels pays, royaumes ou états se sont déroulées des révolutions en 1848?

La France et l Europe au 19ème siècle. Je m entraîne 1- Dans quels pays, royaumes ou états se sont déroulées des révolutions en 1848? La France et l Europe au 19ème siècle enquête Les «Trois glorieuses» étaient... Avant d être empereur, il était président de la République... L Allemagne a été créé en 1871 à partir de... Ce que je crois

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

La 1 ère Guerre mondiale

La 1 ère Guerre mondiale CM2 La 1 ère Guerre mondiale Histoire L Epoque contemporaine Objectifs notionnels : o o o -Prendre conscience de l ampleur du conflit -Comprendre la notion de guerre mondiale - Comprendre les conséquences

Plus en détail

Admission Collège universitaire - session 2013 Copie épreuve d Histoire Premier exercice : Composition

Admission Collège universitaire - session 2013 Copie épreuve d Histoire Premier exercice : Composition Admission Collège universitaire - session 2013 Copie épreuve d Histoire Premier exercice : Composition Sujet 1 : un exemple d économie-monde, l économie-monde britannique L économiste et historien français

Plus en détail

HISTOIRE DU QUÉBEC ET DU CANADA

HISTOIRE DU QUÉBEC ET DU CANADA HISTOIRE DU QUÉBEC ET DU CANADA DES PREMIÈRES NATIONS À L UNION DU HAUT ET DU BAS CANADA HIS-4016-2 PRÉTEST FORME A QUESTIONNAIRE ET CAHIER DE RÉPONSES NOM: CENTRE: COMMISSION SCOLAIRE: DATE DE PASSATION:

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

EXPOSITION. d art naval. dans les appartements du Président du Sénat. Célébration du 100 e anniversaire de la Marine canadienne

EXPOSITION. d art naval. dans les appartements du Président du Sénat. Célébration du 100 e anniversaire de la Marine canadienne EXPOSITION d art naval dans les appartements du Président du Sénat Célébration du 100 e anniversaire de la Marine canadienne Avant-propos du Président du Sénat L année 2010 marque le 100 e anniversaire

Plus en détail

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE Manuel p. 32-33 ÉTAPE 1 : A FAIRE SUR UNE COPIE DOUBLE a/ Relevez et recopiez le vocabulaire spécifique de cette leçon, proposé en bas de la page 33.

Plus en détail

LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION. Une période de grands bouleversements

LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION. Une période de grands bouleversements LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION Une période de grands bouleversements Les rébellions de 1837-1838 L acte constitutionnel de 1791 a modifié l organisation de la société. S il a permis de régler certains

Plus en détail

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE p12 à43

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE p12 à43 LA PREMIERE GUERRE MONDIALE p12 à43 fiche d objectifs Quelles sont les origines de la Première Guerre mondiale? Introduction :le monde en 1914 ( p14/15) L Europe règne sur le monde (colonies en Afrique

Plus en détail

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie Introduction Colonisation française vers 1900 en Afrique L indépendance en Algérie 1962 (photo de Marc Riboud) Que révèlent ces photos

Plus en détail

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud»

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Le pont transbordeur, Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Marseille, en ce début du XX ème siècle, est marquée par l inauguration du pont transbordeur,

Plus en détail

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs :

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs : L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs : Connaître et utiliser les repères suivants : Les grandes puissances politiques en Europe Les empires coloniaux sur une carte du monde

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

Quelle est l évolution du paysage politique du monde depuis 1945? Comment est-on passé d un monde bipolaire à un monde multipolaire?

Quelle est l évolution du paysage politique du monde depuis 1945? Comment est-on passé d un monde bipolaire à un monde multipolaire? LES RELATIONS INTERNATIONALES DE 1945 à nos JOURS p126 à 157 Quelle est l évolution du paysage politique du monde depuis 1945? Comment est-on passé d un monde bipolaire à un monde multipolaire? I- LES

Plus en détail

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Prénom : Nom : I. Deux grandes voyages, se repérer. 7 /7 Points 1. Comment appelle-t-on les deux lieux géographiques représentés sur la

Plus en détail

Grammaire raisonnée 2 anglais : Niveau supérieur, C1 S. PERSEC, J.C. BURGUE. Editions OPHRYS.

Grammaire raisonnée 2 anglais : Niveau supérieur, C1 S. PERSEC, J.C. BURGUE. Editions OPHRYS. Voici un ensemble de recommandations pour vous permettre de préparer la rentrée prochaine. Il ne s agit pas bien sûr de tout faire mais de travailler selon vos goûts, en veillant à consolider vos connaissances

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire.

1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire. 1-De la guerre froide au monde d aujourd hui 1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire. Un monde bipolaire Le bloc de l ouest Le bloc de l est Grande puissance, chef de file du bloc Les Etats

Plus en détail

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle»

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Plan-relief de Marseille, dit Plan Lavastre, 1848 1850, musée d'histoire de Marseille photo W. Govaert Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Les lendemains

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

L hôtel du ministre. des Affaires étrangères et européennes

L hôtel du ministre. des Affaires étrangères et européennes L e s j o u r n é e s e u r o p é e n n e s d u pat r i m o i n e L hôtel du ministre des Affaires étrangères et européennes Bienvenue au ministère des Affaires étrangères et européennes. L hôtel du ministre

Plus en détail

Septembre 2011. À la découverte. 1ère partie. Londres

Septembre 2011. À la découverte. 1ère partie. Londres Septembre 2011 À la découverte 1ère partie de Londres Sans ces symboles emblématiques, Londres ne sera plus tout à fait la même Le légendaire bus londonien à impériale «Routemaster» (à droite), en service

Plus en détail

Visite commentée du cimetière britannique

Visite commentée du cimetière britannique Visite commentée du cimetière britannique Etaples accueille au cours de la Première Guerre mondiale le plus grand camp britannique sur le continent. En raison de sa position stratégique, Etaples est le

Plus en détail

Etude de cas à partir de d'extraits de deux films de fiction :

Etude de cas à partir de d'extraits de deux films de fiction : II L émigration des européens au XIXè siècle. Etude de cas à partir de d'extraits de deux films de fiction : Gangs of New York de M Scorsese Le Parrain II de J F Coppola A. un phénomène européen aux causes

Plus en détail

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle. Correction du DM

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle. Correction du DM L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle. Correction du DM 1. Identifie les bâtiments qui prouvent que Londres est une capitale. = Résidence royale (exécutif) = Cathédrale des sacres (religion)

Plus en détail

PARIS. Ville Lumière

PARIS. Ville Lumière PARIS Ville Lumière Paris 1. Paris est la capitale de la France et se trouve dans la région appelée Ile-de-France. 2. Paris est traversée par la Seine qui sépare la Rive Droite de la Rive Gauche. 3. Aujourd

Plus en détail

Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay

Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay Dossier de Presse 1 Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Conservation départementale des Musées de la Meuse

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE CORRECTION COLLEGE VOLTAIRE BREVET BLANC. 1/9 Education civique: /10. Géographie: /13

HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE CORRECTION COLLEGE VOLTAIRE BREVET BLANC. 1/9 Education civique: /10. Géographie: /13 Histoire: /13 1/9 Education civique: /10 Géographie: /13 O/P: /4 Note: /40 (L orthographe et la présentation sont sur 4 points) CORRECTION COLLEGE VOLTAIRE BREVET BLANC HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

L émigration irlandaise au XIXème siècle

L émigration irlandaise au XIXème siècle 1 L émigration irlandaise au XIXème siècle Au XIXème siècle, l Irlande fait partie (depuis 1800) du Royaume-Uni de Grande Bretagne. C est un des pays les plus peuplé d Europe, compte tenu de sa superficie.

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

l industrialisation?

l industrialisation? L AGE INDUSTRIEL Fiche d objectifs p105 à 115 Quels bouleversements l industrialisation du XIXe siècle a- t-elle entraîné? I- L INDUSTRIALISATION ET SES CONSEQUENCES ECONOMIQUES AU XIXè siècle.( p110/111)

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 HISTOIRE- GEOGRAPHIE Ce corrigé a été réalisé dans les conditions de l examen en dehors du temps de mise en page. Il vous permet de vous situer

Plus en détail

Décodage d une affiche de propagande

Décodage d une affiche de propagande 1.2. L influence des écrits nationalistes et de la religion sur l opinion publique Activité Histoire de guerre - 3 ème de Collège - Décodage d une affiche de propagande Présentation Le site Internet http://www.histoire-geo.org/

Plus en détail

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ Objectif général Dégager la notion de propagande à travers l étude de cartes postales. Objectifs spécifiques Lire des cartes postales, les

Plus en détail

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme H5 La guerre froide Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme Le monde d aujourd hui Pour un essai de compréhension de l élaboration du monde d aujourd hui à partir

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème DU REGIME DE VICHY AU RETOUR DE LA REPUBLIQUE DE LA DECLARATION DE GUERRE A LA DEFAITE DE LA FRANCE PAGES 4-5 Les documents ci-dessous évoquent les premiers mois

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Le quartier des affaires à Chicago

Le quartier des affaires à Chicago Programme de géographie (partie III) : La puissance des États-Unis (Introduction : l organisation du territoire américain) Le quartier des affaires à Chicago Thématique : Arts, espace, temps. Objectifs

Plus en détail

RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT. Histoire LA CHINE DEPUIS 1919

RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT. Histoire LA CHINE DEPUIS 1919 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA CHINE DEPUIS 1919 HISTOIRE La Chine depuis 1919 RUSSIE «L homme malade de l Asie» Révolution de 1911 > 1912 : régime républicain > Pouvoir militaire «les

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication LA BRÈVE HISTOIRE DE MA VIE La brève histoire de ma vie 4 Stephen Hawking LA BRÈVE HISTOIRE DE MA VIE Traduit de l anglais par Laurent Bury Flammarion Copyright 2013 by Stephen W. Hawking Tous droits réservés

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Chapitre 4 La SDN de l espoir à l impuissance

Chapitre 4 La SDN de l espoir à l impuissance CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 12 janvier 2015 Chapitre 4 La SDN de l espoir à l impuissance Table des matières 1 Le bilan de la guerre 2 1.1 Une hécatombe humaine.........................

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Septembre 2011. À la découverte. 2e partie. Londres

Septembre 2011. À la découverte. 2e partie. Londres Septembre 2011 À la découverte 2e partie de Londres La Tour de Londres est un château fort construit à partir de la Tour Blanche (en pierres de Caen) bâtie par Guillaume le Conquérant en 1066-67. Les fortifications

Plus en détail

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable»

Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Paris RP rue du Louvre : 120 ans d un édifice «transformable» Guy Lambert, historien de l architecture enseignant à l École d architecture de Bordeaux chercheur au Centre d histoire des techniques et de

Plus en détail

LONDRES QUIZZ. 1. Quel est l aéroport londonien le plus proche du centre de Londres? Heathrow Luton Gatwick

LONDRES QUIZZ. 1. Quel est l aéroport londonien le plus proche du centre de Londres? Heathrow Luton Gatwick LONDRES QUIZZ 1. Quel est l aéroport londonien le plus proche du centre de Londres? Heathrow Luton Gatwick 2. Quelle statue fait face à celle de Shakespeare, à Leicester Square? Churchill Charlie Chaplin

Plus en détail

Agnès D ANGIO-BARROS Éric ANCEAU 7 janvier 2014. Les Mardis de l École des chartes

Agnès D ANGIO-BARROS Éric ANCEAU 7 janvier 2014. Les Mardis de l École des chartes Agnès D ANGIO-BARROS Éric ANCEAU 7 janvier 2014 Les Mardis de l École des chartes Plan général I Les grandes dates de la vie de Morny II Les biographies antérieures III L apport des sources accessibles

Plus en détail

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide Histoire Chapitre n. : La Guerre froide I) Le monde en 1945 : Des espoirs de paix rapidement déçus Problématiques : Quels sont les principes, les objectifs et le fonctionnement de l ONU? Comment s organisent

Plus en détail

LA DÉMOCRATIE AU XXI e SIÈCLE : HÉRITAGE ET/OU PROJET. Jean-Louis Roy

LA DÉMOCRATIE AU XXI e SIÈCLE : HÉRITAGE ET/OU PROJET. Jean-Louis Roy LA DÉMOCRATIE AU XXI e SIÈCLE : HÉRITAGE ET/OU PROJET Jean-Louis Roy La gouvernance politique de l humanité est une entreprise considérable qui sollicite le concours de millions de personnes quotidiennement.

Plus en détail

aux XVIe-XVIIe siècles?

aux XVIe-XVIIe siècles? LES BOULEVERSEMENT CULTURELS ET INTELLECTUELS AUX XVIe-XVIIe Siècles. Fiche d objectifs Quelle est la nouvelle vision de l homme et du monde p112/113 Christophe Colomb découvre l Amérique aux XVIe-XVIIe

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. BLITZ WOLF par Tex Avery (1942)

HISTOIRE DES ARTS. BLITZ WOLF par Tex Avery (1942) HISTOIRE DES ARTS BLITZ WOLF par Tex Avery (1942) I. IDENTIFIER PRESENTER Blitz Wolf ou Der Gross méchant loup en français est un dessin animé américain réalisé par Tex Avery et produit par la MGM (Metro

Plus en détail

De l Association des professeurs de mathématiques (APM)

De l Association des professeurs de mathématiques (APM) De l Association des professeurs de mathématiques (APM) Nicole Hulin, Université Pierre-et-Marie-Curie - Paris VI Naissance des associations de professeurs Les professeurs ont constitué des associations

Plus en détail

Un cadre historique : L Allemagne des années 1930

Un cadre historique : L Allemagne des années 1930 Un cadre historique : L Allemagne des années 1930 L histoire se passe dans l Allemagne de 1932-1933, c est-à-dire l année pendant laquelle Hitler va accéder au pouvoir, le développement du nazisme transparaît

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour.

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour. Pol Indépendance de la Belgique 1830 La Belgique est gouvernée par les libéraux et les catholiques. Il ne s agit pas encore de partis politiques mais plutôt de regroupements philosophiques. Vote censitaire

Plus en détail

G.#Buatois,#Lycée#Charlemagne,#Pointe#Noire,#Congo,#2013/2014#

G.#Buatois,#Lycée#Charlemagne,#Pointe#Noire,#Congo,#2013/2014# G.Buatois,LycéeCharlemagne,PointeNoire,Congo,2013/2014 Lescheminsdelapuissance: LesEtatsUnisetlemonde(depuisles14pointsduprésidentWilson): Introduction: Définitiondestermes: Les enjeux géopolitiques du

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

La puissance des Etats-Unis d Amérique

La puissance des Etats-Unis d Amérique La puissance des Etats-Unis d Amérique Sur quoi est fondée la réussite de la première puissance mondiale et comment le pays parvient-il à surmonter les difficultés et les agressions extérieures? Sommaire

Plus en détail

COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE

COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE OBSERVATOIRE GÉOPOLITIQUE DU RELIGIEUX COMPRENDRE LES ENJEUX DE LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS EN AMÉRIQUE PAR FRANÇOIS MABILLE Professeur de Sciences politiques au sein de la Faculté Libre de Droit septembre

Plus en détail

Histoire des Arts. L Exposition Internationale de 1937 : reflet de la lutte entre deux visions du monde.

Histoire des Arts. L Exposition Internationale de 1937 : reflet de la lutte entre deux visions du monde. Histoire des Arts 3 ème. 1 Histoire des Arts L Exposition Internationale de 1937 : reflet de la lutte entre deux visions du monde. L Exposition Internationale des arts et techniques de 1937 s est déroulée

Plus en détail

L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle?

L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle? L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle? Intérieur du port de Marseille, huile sur toile de Joseph Vernet (1714-1789), 1.65m x 2.63m,

Plus en détail

Chapitre 1. L Europe dans le monde au début du XVIII siècle

Chapitre 1. L Europe dans le monde au début du XVIII siècle Chapitre 1 L Europe dans le monde au début du XVIII siècle Vue d une partie du port et de la ville de Bordeaux, Joseph Vernet, 1758. Musée de la marine, paris. Dans Les villes en France aux XVI, XVII,

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015 Vanessa Winship Voyage mélancolique 14 janvier au 8 mars 2015 5 novembre 2014 5 janvier 2015 «Pour moi la photographie est un processus d apprentissage, un voyage vers la compréhension» Vanessa Winship

Plus en détail

Le Musée canadien de la guerre

Le Musée canadien de la guerre 1, place Vimy Ottawa (Ontario) K1R 1C2 www.museedelaguerre.ca Le Musée canadien de la guerre Instruire. Préserver. Commémorer. Voilà le mandat du Musée canadien de la guerre (MCG), le musée national canadien

Plus en détail

LE QUESNOY. Et les néo-zélandais : une amitié historique

LE QUESNOY. Et les néo-zélandais : une amitié historique LE QUESNOY Et les néo-zélandais : une amitié historique La Nouvelle-Zélande : à l autre bout du monde SOMMAIRE I > A l autre bout du monde: amitié entre Le Quesnoy et la Nouvelle-Zélande II > La bataille

Plus en détail

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp)

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) 29 mai - 06 août 2014 1 DOSSIER DE PRESSE ---- Campagne de financement participatif Restauration

Plus en détail

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137 N 137 NOVEMBRE 2011 LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE HISTOIRE ET TUIC SÉANCES D APPRENTISSAGE nombre de séances 5 durée de l activité 4h30 Séance 1 : le départ des soldats à la guerre en 1914 (durée : 1 heure)

Plus en détail

Lyon, centre du monde! L Exposition internationale urbaine de 1914

Lyon, centre du monde! L Exposition internationale urbaine de 1914 Lyon, centre du monde! L Exposition internationale urbaine de 1914 Exposition temporaire du 21 novembre 2013 au 27 avril 2014 Musée d histoire de Lyon Communiqué de presse LYON, CENTRE DU MONDE!, exposition

Plus en détail

CORRECTION DU BREVET BLANC DU JEUDI 12 AVRIL 2012

CORRECTION DU BREVET BLANC DU JEUDI 12 AVRIL 2012 CORRECTION DU BREVET BLANC DU JEUDI 12 AVRIL 2012 PARTIE HISTOIRE Doc. 1 : Montrez quelle est la situation particulière de Berlin par rapport à la coupure entre l Est et l Ouest, et montrez la fragilité

Plus en détail

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR VASSIEUX-EN-VERCORS Guide de visite LADROME.FR 1 Édito 2014 est une année marquée par le centenaire de la Première Guerre mondiale et le 70 e anniversaire des combats du Vercors et de la Libération. Les

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION?

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? W, Havas Design, HEC Paris, Ernst & Young et Cap présentent un classement inédit des pays : (enquête réalisée par l institut Harris Interactive)

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Conséquences démographiques

Conséquences démographiques dossier larevuenouvelle, n 12 / décembre 2007 Conséquences démographiques des deux conflits russo-tchétchènes La Tchétchénie peut être analysée comme l incarnation paroxystique de l effondrement du système

Plus en détail