OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE"

Transcription

1 OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE SUR LA PRISE EN COMPTE DES CRITÈRES ESG DANS LE CAPITAL INVESTISSEMENT Les PME ETI financées par le capital investissement en Europe sont de bons élèves en matière d intégration des enjeux extra-financiers. Le capital humain est un critère essentiel de l investissement de long terme ; Les entreprises sont déterminées à saisir dès maintenant les enjeux environnementaux bien qu elles ne soient pas contraintes par la réglementation ; La RSE est un enjeu considéré quelle que soit la taille de l entreprise. C est ce que révèle l étude publiée par l équipe de multigestion Private Equity d OFI Asset Management en partenariat avec le Magazine des Affaires. La prise en compte des critères ESG, qu il s agisse d investissement dans des sociétés cotées ou non cotées, fait partie intégrante de la démarche du Groupe OFI en matière d ISR en accord avec son adhésion historique aux valeurs mutualistes et aux PRI (Principles for Responsible Investment). À travers cette enquête menée auprès d une soixantaine de sociétés de gestion de capital investissement et d une centaine de fonds représentant plus de 300 sociétés européennes, OFI Asset Management a souhaité mesurer concrètement, à l appui d indicateurs statistiques extra-financiers, l intégration des critères ESG par les sociétés de gestion et leurs participations. La profondeur de l analyse RSE avec la prise en compte d informations telles que le taux de rotation du personnel, la formation des effectifs, la représentation des femmes au sein des organes de direction, le bilan carbone ou le reporting RSE, contribue au caractère unique de cette étude qui ne prétend pas à l exhaustivité mais permet de dégager de vraies tendances. Selon Jérôme Delmas et Isabelle Combarel, respectivement Directeur de gestion et Directeur d investissement chez OFI Asset Management : «notre ambition au travers cette étude est de contribuer fortement à l intégration des critères ESG dans le Private Equity, qui dispose de tous les leviers nécessaires pour déployer les meilleures pratiques au sein des entreprises et ainsi se distinguer et être reconnu comme exemplaire en la matière».

2 PRINCIPAUX RÉSULTATS 1 - PILIER SocIaL LE PRIvaTE EquITy, vecteur d EMPLoIS STabLES ET PéREnnES : Ce taux d emploi en CDI varie bien sûr en fonction du secteur : plus la main d œuvre est qualifiée, plus le taux de CDI est élevé. Mais ce taux varie peu puisqu il évolue en moyenne entre 85 % (ex : secteur de la construction) et 95 % (secteur des médias). un Taux de RoTaTIon faible : Le taux de rotation des effectifs varie en fonction du secteur d activité. Les taux les plus élevés sont observés dans le secteur de la grande distribution. Le taux de rotation des effectifs de l échantillon est bien inférieur à celui moyen des effectifs de l ensemble des sociétés françaises qui s élève à 50,2 % sur 2011 (source : Darès/Ministère du travail). Il s explique avant tout par un fort dynamisme de création d emplois (8 % en 2012 sur l échantillon OFI Asset Management), notamment dans les segments du capital risque et du capital développement. Sources : OFI AM, Darès/Ministère du travail La formation, un EnjEu clé PouR L InvESTISSEuR financier : Le taux de formation des effectifs pour les sociétés en capital développement ou sous LBO atteint 40 %. Les plus jeunes sociétés (capital risque) présentent un taux de formation inférieur de 10 points en moyenne.

3 ventilation du Taux de SaLaRIéS formés PaR TaILLE d EnTREPRISE : Plus la taille de l entreprise augmente, plus le pourcentage des effectifs ayant reçu une formation au cours de l année est important (60% des effectifs formés pour les sociétés de taille supérieure à 1 milliard d euros). Sur l ensemble de l univers couvert, les salariés formés ont bénéficié d une formation de 3 jours en moyenne (3,5 jours dans les sociétés européennes cotées, source Bloomberg). 2 - PILIER EnvIRonnEMEnTaL LES SocIéTéS françaises PLuS SEnSIbLES à LEuR IMPacT EnvIRonnEMEnTaL que LEuRS PaIRS EuRoPéEnS : 17 % des sociétés françaises ont réalisé un bilan carbone sur les 5 dernières années contre moins de 10 % en Europe.

4 À titre de comparaison, les sociétés européennes cotées ont presque toutes réalisé un bilan carbone, poussées par la règlementation. Réaliser un bilan carbone ne dépend pas de la taille de la société. Parmi les sociétés ayant effectué ce bilan au cours des 5 dernières années : - 40 % ont une valorisation entre 150 M et 250 M, - 25 % sont valorisées à moins de 50 M. 3 - PILIER gouvernance PaRITé homme/femme au SEIn des directions des EnTREPRISES, PaRTIE InTégRanTE d une STRaTégIE ModERnE de croissance : Plus la société est de taille importante, plus le taux de femmes au sein des instances dirigeantes diminue. Les jeunes sociétés (échantillon de capital risque) ont en moyenne 50 % de femmes dans les fonctions dirigeantes. Les femmes accèdent plus facilement à ces responsabilités dans des entreprises dont elles sont parfois les fondateurs ou dans des entreprises de plus petites tailles dans lesquelles il leur est plus facile de se démarquer. PRèS de 20 % des SocIéTéS ont RéaLISé un REPoRTIng RSE En 2012 : La tendance est similaire à celle concernant le bilan carbone : une plus forte sensibilité observée en France et un intérêt certain quelle que soit la taille des sociétés. 30 % des entreprises de moins de 50 M de valeur ont réalisé un reporting RSE en Toutefois, les enjeux ne sont pas les mêmes selon que l on est une PME ou une grande entreprise : l intégralité des sociétés cotées du STOXX Europe 600 a réalisé un rapport RSE, contraint par la règlementation.

5 MÉTHODOLOGIE Début 2013, OFI Asset Management a sollicité les sociétés de gestion européennes de capitalinvestissement avec lesquelles elle travaille pour compléter deux questionnaires : Un questionnaire «Société de Gestion» dont l objectif est de recueillir des informations sur la démarche d Investisseur Responsable de la société de gestion Un questionnaire «Participations» dont l objectif est de recueillir des données quantitatives sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Les données demandées couvrent l année Les taux de réponse : 80 % des sociétés de gestion ont répondu au questionnaire «Société de Gestion» sur un univers de 66 sociétés de gestion. 50 % des fonds ont répondu sur un univers de 109 fonds européens permettant d obtenir un échantillon de 310 sociétés européennes. Le taux de réponse est excellent sur les sociétés de gestion et démontre leurs intérêts croissants dans la mise en place d une démarche ESG. Quant aux fonds, le taux de réponse est inférieur mais remarquable. En effet, les fonds interrogés couvrent les 12 derniers millésimes : les fonds en «fin de vie» ont donc moins répondu que les fonds actifs encore en période d investissement. Les données récoltées sur cet échantillon de 310 sociétés ont été analysées par l équipe d OFI Asset Management spécialisée sur le non coté. Elles ont permis de restituer un positionnement ESG participation par participation et en consolidé. au global, l échantillon analysé représente près de emplois et affiche les caractéristiques suivantes : Répartition sectorielle : les principaux secteurs sont la consommation (27 %) et l industrie (29 %). Répartition par valeur d entreprise : 80 % de l échantillon sont des sociétés de taille inférieure à 150 M. Répartition par segment d investissement : 57 % LBO, 32 % Capital Risque et 11 % Capital Développement. L analyse a été menée en fonction des secteurs d activité, des tailles d entreprise et des segments d investissement.

6 Dans la mesure du possible, les résultats ont été comparés aux indicateurs similaires sur les sociétés cotées (Stoxx Europe 600, source Thomson Reuters) ou sur des données nationales (DARES/Ministère du travail). L étude a été publiée en partenariat avec le Magazine des Affaires (numéro 82/83 «ESG et Capital Investissement : l engagement à l épreuve des chiffres») à l appui de l enquête réalisée par OFI Asset Management. Depuis 40 ans, le Groupe OFI développe une expertise spécifique autour de deux formats de gestion : une offre «Gestion collective» qui regroupe les différentes activités de gestion OPCVM et une offre «Gestion sous mandat» qui porte les activités de mandats institutionnels et privés. Par la diversité de ses compétences, le Groupe OFI adapte son offre à l évolution des besoins des investisseurs et de leur réglementation et répond aux exigences de sa clientèle. Adossé à deux grands groupes institutionnels, la Macif et la Matmut, le Groupe OFI emploie près de 260 personnes et gère EUR 53,6 milliards d actifs à fin juin 2013.

AG2R LA MONDIALE, Investisseur. par conviction

AG2R LA MONDIALE, Investisseur. par conviction , Investisseur Responsable par conviction L ISR, LE CONTRAIRE D UN FEU DE PAILLE L ISR CHEZ : une conviction ISR : Investissement Socialement Responsable CIES : Comité Intersyndical de l Epargne Salariale

Plus en détail

L ÉVALUATION EXTRA-FINANCIÈRE DES ETI. Résultats de la campagne 2014 pour le Gaïa-Index

L ÉVALUATION EXTRA-FINANCIÈRE DES ETI. Résultats de la campagne 2014 pour le Gaïa-Index L ÉVALUATION EXTRA-FINANCIÈRE DES ETI Résultats de la campagne 2014 pour le Gaïa-Index Introduction Jean-Philippe Desmartin Responsable de la recherche ESG Oddo Securities Les fondamentaux du Gaïa-Index

Plus en détail

Campagne Gaïa-Index 2015

Campagne Gaïa-Index 2015 Campagne Gaïa-Index 2015 L évaluation extra-financière des ETI cotées Tendances, résultats et lauréats Soirée du 21 octobre 2015 Palais Brongniart, Paris Introduction Caroline Weber Directrice Générale

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

Code de Transparence. du fonds : AVENIR PARTAGE ISR. Juillet 2010. Page 1 sur 8

Code de Transparence. du fonds : AVENIR PARTAGE ISR. Juillet 2010. Page 1 sur 8 Code de Transparence du fonds : AVENIR PARTAGE ISR Juillet 2010 Page 1 sur 8 1. Données générales 1a) Donnez le nom de la société de gestion en charge du ou des fonds auxquels s applique ce Code. 1b) Décrivez

Plus en détail

La performance extra-financière des fonds ISR

La performance extra-financière des fonds ISR La performance extra-financière des fonds ISR Etude de l empreinte sociale et environnementale du fonds Allianz Valeurs Durables 30 septembre 2011 Sommaire 1. Performance, utilité sociale et ISR Question

Plus en détail

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE PRÉAMBULE Engagés depuis 2002 dans une première réflexion sur le Capital Investissement Socialement Responsable (C-ISR), nous sommes convaincus de la nécessité

Plus en détail

Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF)

Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF) Portfolio Screening Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF) 1. Préambule 2 2. Méthodologie d évaluation extra-financière utilisée 3 2.1

Plus en détail

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession AMIC Immeuble ASSIST 5eme étage Téléphone : 22 434 00 Email : contact@amic.mg Web : www.amic.mg L AMIC : un acteur au service de l économie et des entreprises L Association Malagasy des Investisseurs en

Plus en détail

CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE

CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE CHARTE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE AVIVA INVESTORS FRANCE Novembre 2013 De par son appartenance au groupe Aviva, l un des principaux assureurs français et un acteur majeur du secteur au plan mondial,

Plus en détail

Enquête AFA / Octobre 2011 - La gestion responsable d actifs des sociétés d assurances Résultats sur l année 2010

Enquête AFA / Octobre 2011 - La gestion responsable d actifs des sociétés d assurances Résultats sur l année 2010 Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA 1 P réambule 1. La démarche des sociétés d assurances 2. Les enseignements de l enquête 3. Focus sur les actifs immobiliers 2 P Sauf précision contraire,

Plus en détail

CODE DE TRANSPARENCE des FCPE de la gamme FONGEPARGNE PLUS au 30 juin 2013.

CODE DE TRANSPARENCE des FCPE de la gamme FONGEPARGNE PLUS au 30 juin 2013. CODE DE TRANSPARENCE des FCPE de la gamme FONGEPARGNE PLUS au 30 juin 2013. Gamme FONGEPARGNE PLUS FCPE FONGEPARGNE EURO MONETAIRE FCPE FONGEPARGNE MODERATION FCPE FONGEPARGNE EQUILIBRE FCPE FONGEPARGNE

Plus en détail

INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE - ISR. LA DEMARCHE DE PALATINE ASSET MANAGEMENT Décembre 2013

INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE - ISR. LA DEMARCHE DE PALATINE ASSET MANAGEMENT Décembre 2013 INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE - ISR LA DEMARCHE DE PALATINE ASSET MANAGEMENT Décembre 2013 Sommaire ISR-Légitimité et convictions Nos produits ISR Processus ISR des fonds Actions Processus ISR

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE > EXERCICE DES DROITS, ANALYSE DES PROJETS DE RÉSOLUTION ET ORIENTATIONS DE VOTE

POLITIQUE DE VOTE > EXERCICE DES DROITS, ANALYSE DES PROJETS DE RÉSOLUTION ET ORIENTATIONS DE VOTE POLITIQUE DE VOTE > PÉRIMÈTRE La politique de vote concerne les émetteurs présents dans les OPCVM dont les Fonds Communs de Placement d'entreprise (FCPE) et les mandats gérés par les différentes entités

Plus en détail

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide COMMUNIQUE DE PRESSE Paris le novembre Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide Principaux enseignements : - Avec millions d euros levés et fonds créés en et, les

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

FCP «Quilvest Monétaire ISR»

FCP «Quilvest Monétaire ISR» QUILVEST GESTION Code de Transparence ISR FCP «Quilvest Monétaire ISR» Le 8 Avril 2015, «Le présent Code de Transparence est la version française, agréée par l AFG (Association Française de la Gestion

Plus en détail

UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES. Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI

UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES. Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI 20-22 JUIN 2014 1 Le Groupe OFI 20-22 JUIN 2014 - UNIVERSITÉS DES SOCIÉTÉS

Plus en détail

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE Engagé dans une compétition internationale, Sanofi a fait le choix de la France pour y baser ses principales activités

Plus en détail

Dossier de presse Skandia Labels

Dossier de presse Skandia Labels Dossier de presse Skandia Labels 1 Sommaire Communiqué de presse... 3 Skandia crée une nouvelle Direction Commerciale dédiée aux Banques Privées et Grands Comptes... 5 Skandia Labels : une offre personnalisable...

Plus en détail

IMPACT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT EN 2014. Le 09 décembre 2015

IMPACT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT EN 2014. Le 09 décembre 2015 IMPACT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DES ACTEURS FRANÇAIS DU CAPITAL-INVESTISSEMENT EN 2014 Le AFIC Etudes 2015 www.afic.asso.fr www.ey.com/fr MÉTHODOLOGIE Principes de collecte Les statistiques ont été établies

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel Notre offre ISR pour l Epargne Salariale Document non contractuel HSBC et le développement durable Un engagement de conviction Contribuer à développer un monde durable Parmi celles-ci, HSBC a apporté son

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

G4 : Tout ce qu il faut savoir pour bien appliquer les nouvelles lignes directrices de la GRI

G4 : Tout ce qu il faut savoir pour bien appliquer les nouvelles lignes directrices de la GRI fggsf G4 : Tout ce qu il faut savoir pour bien appliquer les nouvelles lignes directrices de la GRI Guide pratique d application de la G4 à l attention des utilisateurs Juillet 2013 Note préliminaire Les

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE. SWEN Capital Partners «SWEN CP»

POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE. SWEN Capital Partners «SWEN CP» POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE SWEN Capital Partners «SWEN CP» 2015 Origines de la démarche d investissement responsable de l expertise non cotée de SWEN CP Filiale de deux acteurs fortement engagés

Plus en détail

Les entreprises accompagnées par le Capital Investissement se distinguent par leur dynamisme

Les entreprises accompagnées par le Capital Investissement se distinguent par leur dynamisme COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 12 décembre 2011 Les entreprises accompagnées par le Capital Investissement se distinguent par leur dynamisme Forte progression des PME Forte présence dans le secteur de

Plus en détail

Finance durable / investissement responsable (IR/ISR)

Finance durable / investissement responsable (IR/ISR) Finance durable / investissement responsable (IR/ISR) Jean Laville, associé avril 2013 points abordés Investissement responsable (IR) définition et évolution du marché intérêt des investisseurs classification

Plus en détail

NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS L ESSENTIEL

NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS L ESSENTIEL NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS L ESSENTIEL 2014 NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS EN CLAIR Neuflize OBC Investissements L essentiel Neuflize OBC Investissements bénéficie de la sécurité et de la stabilité que

Plus en détail

Rapport annuel RSE 2015

Rapport annuel RSE 2015 Rapport annuel RSE 2015 Préambule Le rapport annuel RSE 2015 présente de façon détaillée les priorités et pratiques d EUROSIT dans le domaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). C est

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Carmin, nouveau modèle d acteur financier a doublé de taille en un an 200 personnes réparties entre Paris et Londres - 30 M de chiffre d affaires Objectif en 2016 : consolidation d

Plus en détail

Natixis Interépargne, la relation humaine en plus

Natixis Interépargne, la relation humaine en plus Natixis Interépargne, la relation humaine en plus BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Natixis Interépargne l expertise et l expérience du numéro 1 de l épargne

Plus en détail

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE SOMMAIRE Préambule..3 Principes fondamentaux de notre politique de Capital Investissement Responsable 4 Le parti pris de notre approche de Capital Investissement

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

MAIF RETRAITE CROISSANCE DURABLE

MAIF RETRAITE CROISSANCE DURABLE 30 SEPTEMBRE 2015 MAIF RETRAITE CROISSANCE DURABLE Méthode d analyse ESG et Processus de sélection ISR LES FONDEMENTS DE L ANALYSE ISR DU GROUPE OFI NOTRE CONVICTION : les émetteurs intégrant les enjeux

Plus en détail

LEVÉES DE CAPITAUX PAR LES FCPI ET LES FIP EN 2015. Le 23 mars 2016

LEVÉES DE CAPITAUX PAR LES FCPI ET LES FIP EN 2015. Le 23 mars 2016 LEVÉES DE CAPITAUX PAR LES FCPI ET LES FIP EN 2015 Le MÉTHODOLOGIE Principes de collecte Enquête conduite communément par les services d études respectifs de l AFG et de l AFIC avec pour objectifs de mesurer

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme au capital d Eutelsat Communications

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme au capital d Eutelsat Communications Communiqué de presse Paris le 21 mars 2016 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme au capital d Eutelsat Communications Le Fonds Stratégique de Participations (FSP)

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay - 1 - Association COMPRENDRE 15 E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400 Orsay Tél. : 06 88 18 09 05 courriel: michel.mosse@wanadoo.fr Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay " Les Sociétés

Plus en détail

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Mars 2016 15 place de la République 75003 Paris EDITO 01 Chaque année depuis quatre ans, Ashoka publie le Baromètre de l Entrepreneuriat Social en collaboration

Plus en détail

Alto Invest, une société de professionnels dédiés et expérimentés

Alto Invest, une société de professionnels dédiés et expérimentés Alto Invest, une société de professionnels dédiés et expérimentés Une équipe d investissement stable Plus de 20.000 clients privés depuis 2001 Près de 300 millions d actifs sous gestion et un portefeuille

Plus en détail

Rapport d'activité en matière d'investissement Responsable au sein du périmètre Vauban Humanis

Rapport d'activité en matière d'investissement Responsable au sein du périmètre Vauban Humanis Rapport d'activité en matière d'investissement Responsable au sein du périmètre Vauban Humanis année 2010 Sommaire Les 3 principes fondamentaux - 04 Une gouvernance claire et transparente - 04 Pérenniser

Plus en détail

"Bilan 2010 et perspectives" La Semader se donne les moyens de poursuivre son plan de réhabilitation

Bilan 2010 et perspectives La Semader se donne les moyens de poursuivre son plan de réhabilitation "Bilan 2010 et perspectives" La Semader se donne les moyens de poursuivre La Semader se donne les moyens de poursuivre JOËL PERSONNÉ, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA SEMADER. «Je ne nie pas le passé. Si la SEMADER

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la signature de la Charte pour le développement en journée et des horaires en continu dans les marchés de propreté en Aquitaine Lundi 2 février 2015

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.2.2007 SEC(2007) 113 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Document accompagnant la proposition

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès

Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès Les données sur le rendement des élèves et sur le contexte d apprentissage sont à la disposition du milieu de la recherche

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Le er label européen du chauffage au bois Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Présentation du label L e label Flamme Verte, créé en 2 avec l appui de l Agence De l Environnement

Plus en détail

L Investissement Socialement Responsable, prêt à porter ou sur-mesure? Conférence du 19/04/2013 co-organisée avec Fédéris Gestion d actifs

L Investissement Socialement Responsable, prêt à porter ou sur-mesure? Conférence du 19/04/2013 co-organisée avec Fédéris Gestion d actifs L Investissement Socialement Responsable, prêt à porter ou sur-mesure? Conférence du 19/04/2013 co-organisée avec Fédéris Gestion d actifs Introduction Pourquoi cette conférence avec Fédéris? Pourquoi

Plus en détail

Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création*

Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création* COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 29 août 2012 Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création* Créé en septembre 1992, Oddo Avenir, fonds

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-81 du 2 juillet 2013 relative à la création de la Banque Publique d Investissement, entreprise commune de l État français et à la Caisse des Dépôts et Consignations

Plus en détail

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 12/12/2014. PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR PRÉSENTATION

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Distribution touristique de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

SCPI d innovation sociétale sur le secteur de la santé

SCPI d innovation sociétale sur le secteur de la santé Fonds i mmobi l i e r d e p a r t a g e SCPI d innovation sociétale sur le secteur de la santé AVERTISSEMENT AUX INVESTISSEURS 1 SCPI d innovation sociétale sur le secteur de la santé Pierval Santé Constituée

Plus en détail

Code de Transparence ISR

Code de Transparence ISR Agicam Code de Transparence ISR Applicable au fonds : ALM Sélection Taux ISR AGICAM, membre du groupe AG2R LA MONDIALE - Société de gestion - SA à Directoire et Conseil de surveillance au capital social

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

Introduction. 1 Source : Rapport du Groupe de travail sur l'examen des organismes gouvernementaux, p.19

Introduction. 1 Source : Rapport du Groupe de travail sur l'examen des organismes gouvernementaux, p.19 Introduction L État québécois s est doté, depuis la «Révolution tranquille», d une multitude d outils pour appuyer le développement de la société québécoise. Il est si bien outillé pour se développer qu

Plus en détail

Gestion Privée. Gestion Privée. La Française

Gestion Privée. Gestion Privée. La Française B Y Gestion Privée Gestion Privée La Française «La connaissance et la compréhension de vos objectifs et de vos besoins constituent le socle de notre métier. Sur cette base nous mettons notre expertise

Plus en détail

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI économie sociale et solidaire Examen en séance publique à l Assemblé nationale 13-14-15 mai 2014 #LoiESS Pourquoi une loi sur l économie sociale et solidaire?

Plus en détail

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs,

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs, Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Mesdames, Messieurs, J ai tout d abord une bonne nouvelle à vous avancer, une bonne nouvelle pour la Fonction publique, c est l adoption par l

Plus en détail

CAPITAL INVEST ACTIVITÉ 2013

CAPITAL INVEST ACTIVITÉ 2013 CAPITAL INVEST 2014 ACTIVITÉ 2013 2 01. 02. 03. 04. 05. 06. Synthèse de l activité 2013 Capitaux levés Flux d affaires Investissements Performances ESG Performances financières 3 1. SYNTHÈSE DE L ACTIVITÉ

Plus en détail

QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE?

QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE? QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE? Romain Morel CDC Climat Recherche Ian Cochran CDC Climat Recherche Transitions énergétiques en France et en Allemagne CIRAC / Maison

Plus en détail

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir?

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? www.finansol.org Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? Ce guide vous donne toutes les informations liées au label Finansol et vous indique la marche à suivre si vous

Plus en détail

L opération, qui a reçu l agrément de l Autorité des Marchés Financiers le 12 octobre 2015, sera mise en œuvre à compter du 20 octobre 2015.

L opération, qui a reçu l agrément de l Autorité des Marchés Financiers le 12 octobre 2015, sera mise en œuvre à compter du 20 octobre 2015. AGICAM 14 rue Auber 75009 Paris Paris, le 14 octobre 2015 Objet : Modifications «ALM CREDIT EURO ISR» Madame, Monsieur, Vous êtes porteurs de parts du FIA «ALM CREDIT EURO ISR» - : FR0007071006 1. L opération

Plus en détail

Capital Investissement. Investir dans votre croissance Préserver votre indépendance

Capital Investissement. Investir dans votre croissance Préserver votre indépendance Capital Investissement Investir dans votre croissance Préserver votre indépendance Nouvelle phase de développement Recomposition d actionnariat Optimisation de la structure financière Transmission d entreprise

Plus en détail

HSBC en France en 2005. Conférence de Presse du 6 mars 2006

HSBC en France en 2005. Conférence de Presse du 6 mars 2006 HSBC en France en 2005 Conférence de Presse du 6 mars 2006 Avertissement La présentation qui va suivre peut contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats des

Plus en détail

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 L Institut canadien des évaluateurs (ICE) soumet les recommandations

Plus en détail

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Recherche Vanguard Novembre 213 Résumé. Cette étude étend aux fonds d obligations mondiales l évaluation comparative entre

Plus en détail

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable Participez au quiz ISR vous apprenez vous êtes socialement responsable 01. L ISR, 3 lettres Mais Pourquoi ce quiz? «Lancée en 2010 à l initiative du Forum pour l Investissement Responsable (FIR), la Semaine

Plus en détail

11-13 avenue de Friedland - 75008 Paris / Tél. : +33 (0)1 56 43 65 20 / Fax : +33 (01) 56 43 65 30 / contact@epf-partners.com / www.epf-partners.

11-13 avenue de Friedland - 75008 Paris / Tél. : +33 (0)1 56 43 65 20 / Fax : +33 (01) 56 43 65 30 / contact@epf-partners.com / www.epf-partners. 11-13 avenue de Friedland - 75008 Paris / Tél. : +33 (0)1 56 43 65 20 / Fax : +33 (01) 56 43 65 30 / contact@epf-partners.com / www.epf-partners.com 2 EPF en bref 1 Notre métier 2 Nos participations 3

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

Paris, le jeudi 20 février 2014

Paris, le jeudi 20 février 2014 RENDRE COMPTE DES IMPACTS ÉCONOMIQUES ET SOCIÉTAUX DES INVESTISSEMENTS EN FORMATION PROFESSIONNELLE Paris, le jeudi 20 février 2014 FFP 7, rue Alfred de Vigny 75008 PARIS -Téléphone : 01 44 30 49 49 -Télécopie

Plus en détail

Sommaire. P. 04 Le choix d une gestion taillée sur-mesure P. 06 Une offre financière de qualité au

Sommaire. P. 04 Le choix d une gestion taillée sur-mesure P. 06 Une offre financière de qualité au Sommaire P. 04 Le choix d une gestion taillée sur-mesure P. 06 Une offre financière de qualité au service de chaque stratégie patrimoniale P. 08 L assurance vie et la capitalisation, deux outils de gestion

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 24 novembre 2014 relatif aux modalités d application de l audit énergétique prévu

Plus en détail

Lycée Paul Emile Victor à Obernai : Une nouvelle plateforme de formation à la maintenance nucléaire

Lycée Paul Emile Victor à Obernai : Une nouvelle plateforme de formation à la maintenance nucléaire Communiqué de presse 11 avril 2014 Lycée Paul Emile Victor à Obernai : Une nouvelle plateforme de formation à la maintenance nucléaire Ce 11 avril, le Lycée des métiers Paul Emile Victor d Obernai a le

Plus en détail

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER?

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? DESCRIPTIFS DES SEMINAIRES Du 20 au 22 Mai (03 jours) LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? Brève présentation du Le cahier des charges

Plus en détail

FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT

FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT ACTIONS GLOBALES Certifications ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 Charte DD de la direction depuis 2008 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Création de son propre pôle de formation

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales Externalisation sur les sites industriels Concilier performances économiques et environnementales L externalisation, une pratique qui se généralise parce que chacun des partenaires y est gagnant : l industriel

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLR - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 27/05/2015 à 17:54:49 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES MINISTRE CONCERNÉ

Plus en détail

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises 07T4 08T1 08T2 08T3 08T4 09T1 09T2 09T3 09T4 10T1 10T2 10T3 10T4 11T1 11T2 11T3 11T4 12T1 12T2 12T3 12T4 13T1 13T2 Indice = 100 Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites

Plus en détail

Au service de votre patrimoine

Au service de votre patrimoine Juin 2015 > Groupama Premium Au service de votre patrimoine Groupama Premium L ASSURANCE VIE SUR MESURE vie constitue un outil essentiel dans le cadre d une stratégie patrimoniale. Évolutive, modulable,

Plus en détail

Vigeo a bâtit des outils d observation capables d analyser la performance durable et responsable des entreprises.

Vigeo a bâtit des outils d observation capables d analyser la performance durable et responsable des entreprises. Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Conseil Scientifique de Vigeo, j ai le plaisir d ouvrir ce premier colloque académique de Vigeo en commençant par remercier la Caisse des dépôts pour avoir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

Responsabilité Sociétale Limagrain

Responsabilité Sociétale Limagrain Responsabilité Sociétale Limagrain Face à des enjeux agricoles et alimentaires forts : valorisation durable du métier d agriculteur, sécurité alimentaire et qualité des denrées, optimisation des ressources

Plus en détail