Mots Écrits. Témoignages de la Première Guerre Mondiale Lus à la Médiathèque La Corderie, de Marcq-en-Baroeul

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mots Écrits. Témoignages de la Première Guerre Mondiale Lus à la Médiathèque La Corderie, de Marcq-en-Baroeul"

Transcription

1 0 Mots Écrits Témoignages de la Première Guerre Mondiale Lus à la Médiathèque La Corderie, de Marcq-en-Baroeul 18 octobre 2014 La Minutieuse, Sophie Bourel Ville de Marcq-en-Baroeul

2 1 Vue arrière de La Corderie en 1919, après destructions. Crédit : Ville de Marcq-en-Baroeul. Archives municipales Les textes présentés ici sont issus du fonds des Archives Municipales de la Ville de Marcq-en-Baroeul. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation. Tous les documents sont transcrits littéralement, dans le respect de l orthographe et de la ponctuation originales (sauf quand ces dernières nuisent à la compréhension). Sophie Bourel tient à remercier la Ville de Marcq-en-Baroeul, le service des Archives Municipales et la Médiathèque La Corderie pour leur précieuse collaboration.

3 2 [1] Extrait du «Livre d or des Soldats de Marcq-en-Baroeul morts pour la France : » Nom : DELEPORTE, Prénoms : Omer Joseph, Régiment : 160ème Régiment d'infanterie, Grade : Soldat, Date du Décès : 20 Août 1914, Lieu : Morhange (Lorraine), Mentions particulières : Disparu à l'ennemi, Né le 27 Juin 1892 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Louis Victor Joseph et de BOULINGUIEZ Marie Catherine, Adresse : Chemin des Peupliers, Profession : Raffineur, Famille : Frères/Sœurs - René, né en Démouleur, Léon, né en 1894, Laure, née en Nom : MARIAGE, Prénoms : Abraham Isaac Joseph, Régiment : 43ème Régiment d Infanterie, Grade : Soldat, Date du Décès : 23 Août 1914, Lieu : LESVES (Belgique), Mentions particulières : Tué à l ennemi, Né le 18 Août 1890 à RICHEBOURG SAINT VAAST, Fils de Désiré Charles Auguste Joseph et de DELEPLACE Marie Joseph, Marié à MOUDART Marie Marguerite. Nom : COUSTENOBLE, Prénoms : Jules César, Régiment : 33ème Régiment d'infanterie, Grade : Soldat, Date du Décès : 30 Août 1914, Lieu : SAINT- RICHAUMONT, Mentions particulières : Tué à l'ennemi, Né le 29 Novembre 1894 à SAILLY SUR LA LYS, Fils de Jules César Joseph et de PREVOST Victorie Marie Joseph, Profession : Employé. Nom : PLUQUET, Prénoms : Narcisse, Régiment : 84ème Régiment d Infanterie, Grade : Soldat, Date du Décès : 14 Septembre 1914, Lieu : Bois de Soulain (Marne), Mentions particulières : Disparu à l ennemi, Né le 18 Mai 1880 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Barthélémy Joseph et de BONDUELLE Angélique Joseph, Marié à CLAYES Cordule Florence Christine, Le 12 Novembre 1904 à MARCQ EN BAROEUL, Enfants : Alice née en 1905, Albert né en 1907, Adresse : Rue Scrive, Profession : Débardeur. [2] Carte postale adressée à «Mr Grimbelle Legrand, cultivateur, Marcq-en- Baroeul, Chemin Poivré (Nord)» Le 14 oct Chers parents, N ayant pu vous voir avant mon départ inattendu je vous indique le trajet simple que nous avons déjà fait. 1 er jour : Armentières à Béthune. 2 e jour : jusqu à Pernes. 3 e jour : Avion, à pied. Nourriture rare. Heureux de nos précautions. 4 e jour : d Avion revenu à Béthune. De Béthune à Calais en train. Maintenant nous devons partir de Calais mais nous ne savons où. 5 e et 6 e jours : resté à Calais. Espérons que tout va bien chez nous et que les Allemands seront bientôt repoussés pour pouvoir y revenir. Courage et confiance. Mille baisers. G. Grimbelle [3] Témoignage de Monsieur Gaston Bossu, de Marcq-en-Baroeul En 14-18, on était tous contre les Allemands... du dernier des voyous au plus riche industriel, c'étaient des patriotes! C'était contre les Allemands. Et on a été élevé comme ça. Et puis alors, moi, j'vous répète, j'avais 3ans ½, j'ai été élevé par une mère jusqu'au bout, patriote comme on l'était à l'époque... J'me souviens, j'devais dire ma prière, les bras en croix pour l'retour d'la guerre d'mon père et d'l'alsace

4 3 Lorraine à la France... Et alors, tout ça c'est pour vous dire qu'on était gonflé, vous savez. Moi j'ai été élevé sur l'pavé, les premières fois où j'ai été à l'école j'avais passé 8 ans et alors on était des gamins, c'est même formidable ici à Marcq j'voyais encore ces Allemands... Dans la pâture «Leconte», j'les r'vois encore, y passaient la revue, là ; et un jour, on était derrière eux, pas par amitié certainement pas, c'est par curiosité, et j'vois encore, y était alignés là, dans cette pâture «Leconte»... L'officier, parce qu'y avait un «boche» qui avait une tache de boue sur l'uniforme, y a pris sa cravache puis «r'lang»... L'autre y l'a attrapée en pleine figure. Vous savez, ben nous on était sur la rue, on essayait d'avoir un morceau de bois ou bien d'trier les escarbilles... On n'avait pas d'charbon, on n'avait rien du tout. On était avec tous les réfugiés. Certainement qu'elle (Maman) a trouvé ça par la municipalité, en arrivant, avec une valise, on avait pu rien, ma mère pu rien, mais pu rien, pu un centime, du jour au lendemain... Se trouver sur le pavé en étant commerçant et pu rien... Mais moi, j'me souviens quand mon père y s'est dirigé sur Armentières pour pas être pris par les Allemands qui étaient à l'entrée de Frelinghien, ma mère elle m'a attrapé dans l'berceau, et j'vois encore ma mère, sur un tas de vitres parce que tout y était brisé mais y avait des vitres, y'avait tout, parce que l'bombardement y commençait, et les Anglais, c'étaient des Anglais qui nous bombardaient mais on avait balayé dans l'salle du café et elle m'a mis dans les bras d'mon père et c'est la dernière fois qu'ai vu mon père... J'l'ai r'vu 4 ans ½ après. [4] Extrait du «Livre d or des Soldats de Marcq-en-Baroeul morts pour la France : » Nom : MOUDART, Prénoms : Henri Désiré, Régiment : 87ème Régiment d Infanterie, Date du Décès : 13 Novembre 1914, Lieu : LA HARAZEE, commune de VIENNE LE CHÂTEAU, Né le 11 Février 1888 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Alphonse Désiré Joseph et de GROUZE Stéphanie, Adresse : Chemin Poivré, Profession : Père - Cordier, Famille : Frères/Sœurs Alphonse né en 1883 Maçon, Marguerite née en 1890, Marie née en 1894, Elie née en 1896, Paul né en 1898, Hélène née en 1900, Léon né en [5] Carnet de guerre de Marcel Lorieux 1914 Un adjudant me reçoit comme un chien dans un jeu de quilles. Beau début. J en bouille tout bleu. Si c est ça la caserne, à la bonheur [sic]. On demande qui veut suivre le peloton des élèves caporaux. Certains se présentent mais je m en abstiens car je ne suis pas assez fort en théorie, gymnastique et les galons ne me tentent pas. Les 2 premiers jours nous n avons mangé que 2 cuillères. Chacun prenait au plat, ce qui a pour effet de diminuer passablement l appétit car tout retombe de la cuillère dans le plat. En apprenant que je suis somnambule, plusieurs gradés haussent les épaules. Pauvres gens. Je me rappelle que pour 1 er repas nous avons eu de la moule frite. Horreur. [ ] 20 Décembre. Dimanche Réveil à 7h. A 8 heures, je sors ayant demandé à l adjudant Coffier de pouvoir remplir mes devoirs religieux. Il ne le permet aimablement. Jamais je n ai été si heureux que de communier aujourd hui et d assister aux offices religieux à St Nicolas. Tous les psaumes je les entends avec joie. Je suis toute la journée passage

5 4 de l Industrie où l on me reçoit très aimablement. Je reviens au quartier réconforté et je remercie le bon Dieu de cette douce journée. J écris à monsieur Lefards. 21 Décembre. Lundi Réveil à 6h1/4. Exercice et théorie sur la compréhension du fusil. On apprend à faire le salut. J écris à Monsieur de Bagneaux. Un nommé Maurice de Chartres me dit connaître Richard et m en parle en termes peu édifiants et bien ennuyeux pour moi. Le soir 1 ère marche avec la musique. Dans la chambre se trouve ce Gorge tête de Turc, dans toutes les autres : on rencontre peu souvent un numéro de son espèce. 22 Décembre. Mardi. Le matin exercice. Beaucoup sont malades ne pouvant supporter la fatigue : 2 dans notre chambre. Au champ de manœuvre les exercices se compliquent et vont beaucoup mieux. Le pas est beaucoup plus facile. Le soir visite du major-chef et vaccination comme la première fois on attend bientôt ½ heures. Avant de partir certains sont en retard et le sergent trouve que pour nous réveiller il nous fera faire demain un petit peu de pas de «gymmenastique» et il le dit d un air gasconnais [sic] qui me plait beaucoup. A la visite je ne vois nullement les lettres à lire ayant les yeux mauvais. Je tousse, le reste et je suis bon. On nous renvoie à peine habillés dans la rue : on est en liquette. Entre temps dans la rue les bêtises pleuvent. Ajoutons que je diminue de taille à chaque fois que je passe le conseil de révision. On touche le prêt. 9 sous, le gouvernement ne se ruinera pas avec nous. Anecdote. Un de la chambre va diner en route et à la fin du repas il demande des pommes. La servante lui apporte des pommes de terre frites. Mais c est pas de ces pommes là que je veux, c est des pommes de pommiers, des pommes en l air. Rires. [ ] 25 Décembre Vendredi. Réveil à 6h. Vive Noël. Je compte sortir de bonheur [sic] pour communier et entendre la messe mais je ne sors qu à 11h. Sacrifice plus grand que la veille mais le bon Dieu m en récompensera. Je pars à 11h et je reçois la communion de monsieur le Curé à 3 heures très beau sermon L amour de Dieu est l amour de l homme prouvé par le sacrifice. Salut assez bien. J entends une prose de Noël sur l air de l Ergone de la prose chartraine de la dédicace. Léon Cabot le soir du 24 m offre de découcher. Je m y refuse car je suis tenu à l exemple. Lepineau dans la conversation que j ai eue avec lui hier au soir m a dit que nous sommes heureux d avoir la foi et de savoir se sacrifier. Toute la journée je pense à Chartres, à la cathédrale, au séminaire, aux blessés, à la messe de minuit qu ils doivent avoir eu les heureux mortels. Reçu de Tante 5 francs : reste 10 francs Je deviens le confident d un soldat. Lettre de Tonton. [ ]

6 er janvier. Vendredi Hélas, je ne pensais pas que ce serait à la caserne et sur de la paille que j échangerais mes premiers souhaits de bonne année. Ils sont bien différents de ceux de l année dernière. Dieu me permet de revoir cette nouvelle année mais me sera-t-il donné d en voir la fin. Encore une fois si sa bonté m appelle à combattre que toujours sa volonté soit faite. [ ] [6] Extrait du «Livre d or des Soldats de Marcq-en-Baroeul morts pour la France : » Nom : RUYFFELAERE, Prénoms : Cyrille, Régiment : 43ème Régiment d Infanterie, Grade : Soldat, Date du Décès : 2 Janvier 1915, Lieu : MINAUCOURT, Mentions particulières : Par suite d éclats d obus, Né le 30 Janvier 1883 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Joos et de WAMBRESIE Lucie Marie, Marié à ROART Marguerite Aimée, Le 12 Octobre 1912 à MARCQ EN BAROEUL, Adresse : Rue Jacquart, Profession : Tisserand, Employeur : SCRIVE, Famille : Frères/Sœurs Achille né en 1879 Tisserand, Jules né en 1886 Magasinier, Maria née en 1888, Hélène née en Tisserande. Nom : LAURENT, Prénoms : Honoré, Régiment : 127ème Régiment d Infanterie, Grade : Adjudant, Date du Décès : 5 Janvier 1915, Lieu : MINAUCOURT (Marne), tranchées de la Ferme Beauséjour sur le champ de bataille, Mentions particulières : «Je n ai pu me transporter auprès du décédé qui a été enterré aussitôt après sa mort», Né le 12 Décembre 1888 à MONTBREHAIN (Aisne), Fils de Ludovic François et de MALLET Marie, Adresse : Rue du Lazaro, Profession : Mère Gérante d une épicerie, Employeur : EPICIER DU NORD. Nom : LAUWAGIE, Prénoms : Adolphe Maurice, Régiment : 3ème Régiment du Génie, Grade : Soldat, Lieu : Bois du Luxembourg (Marne), Mentions particulières : Tué à l ennemi, Né le 20 Septembre 1893 à LA MADELEINE, Fils de Edmond et de DESEINT Julie. Nom : VANDURME, Prénoms : Henri, Régiment : 73ème Régiment d Infanterie Matricule 7369, Grade : Soldat, Date du Décès : 27 Février 1915, Lieu : MESNIL LES HURLUS, Mentions particulières : Frappé d une balle sur le champ de bataille. «Assuré de la réalité du décès seulement sur les témoignages des témoins, ayant été dans l impossibilité majeure de nous y trouver de notre personne à cause du combat», Né le 20 Janvier 1890 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Yves et de JOOS Marie Louise, Adresse : Cour Louiset, Profession : Journalier, Employeur : KULHMAN. Nom : BOUTON, Prénoms : Agathon, Régiment : 162ème Régiment d'infanterie, Grade : Soldat, Date du Décès : 15 Mars 1915, Lieu : LA HARAZEE, Commune de VIENNE LE CHÂTEAU, Né le 15 Novembre 1882 à LA MADELEINE, Fils de Henri et de DEGAND Clémence Joséphine, Adresse : Rue Pasteur, Profession : Employé, Employeur : MOUQUET. [7] Affiche

7 6 PROCLAMATION Des habitants de Lille ont commis de graves infractions aux proclamations en logeant chez eux pendants longtemps des membres de l armée ennemie. En plus des mesures qui seront prises contre les coupables, je me vois obligé d ordonner ce qui suit : 1) Les otages de la ville de Lille et des communes d Hellemmes, de La Madeleine, Marcq-en-Baroeul, Mons-en-Baroeul, Flers, Wattignies inclus l Arbrisseau, Faches- Thumesnil et Lezennes seront immédiatement maintenus à la citadelle. 2) Des laissez-passer ne seront accordés que dans les cas tout particuliers. 3) A partir du 27 juillet jusqu à nouvel ordre, la population française de la ville de Lille et des communes nommées sous n 1 devra rester sans exception chez elle de 6 heures du soir à 5 heures du matin (heure allemande). Toute infraction sera punie d une peine d emprisonnement pouvant aller jusqu à un an. Les restaurants et magasins pourront rester ouverts comme par le passé. Lille, le 27 juillet Le Gouverneur. [8] Affiche 2 aviateurs ANGLAIS obligés d atterrir dans la partie sud Faubourg des Postes, le 11 Mars 1915, ont encore pu jusqu à présent se tenir cachés. Quiconque a connaissance de leur refuge, doit en faire la déclaration immédiatement à l autorité militaire la plus proche où il recevra une RECOMPENSE proportionnelle à ses indications. Celui qui cache lesdits Anglais, ou les aide à s éloigner, sera condamné à la peine de mort. La commune sera également punie sévèrement. SIGNALEMENT : Taille environ 1m70 VETEMENTS : Casquette et manteau en cuir noir, veste de toile cirée noire, aucune arme ou autre pièce d équipement. Le Gouverneur, Lille, 16 mars 1915 [9] Lettre d adieux. Citadelle de Lille. 22 septembre heures matin Mes chers amis, camarades Nous voilà au but! Dans quelques instants nous serons fusillés. Nous allons mourir bravement en bons Français, en brave Belge. Debout! Les yeux non bandés, les mains libres Adieu à tous et courage Vive la République Vive la France. E Deconinck, Jacquet, G. Maertens, S. Verhulst A remettre à mon ami RD. [10] Affiche

8 7 AVIS Les personnes mentionnées ci-dessous, condamnées par le tribunal de guerre à la peine de mort, ont été fusillées ce jour à la citadelle, à savoir : 1. Le marchand de vins en gros Camille Jacquet. 2. Le sous-lieutenant Ernest Deconninck. 3. Le commerçant Georges Maertens. 4. L ouvrier Silvère Verhulst. Ils ont été condamnés : a) Pour avoir caché l aviateur anglais descendu près de Lille le 11 mars 1915 et l avoir aidé ensuite à s éloigner de Lille, de façon qu il a pu rejoindre l armée ennemie ; b) Pour avoir donné aide et assistance aux soldats français qui, après avoir abandonné leur uniforme, ont séjourné dans Lille et les environs. Les coupables ont également favorisé la fuite à l étranger de ces soldats qui, d après la proclamation du Général Commandant d Armée du doivent être considérés comme espions. Le présent jugement est porté à la connaissance du public pour qu il lui serve d avertissement. Lille, le 22 septembre Le Gouverneur. [11] Extrait du «Livre d or des Soldats de Marcq-en-Baroeul morts pour la France : » Nom : DECEUNINCK, Prénoms : Julien André, Régiment : 17ème Bataillon de Chasseurs - Matricule 4131, Grade : Chasseur de 2ème Classe, Date du Décès : 20 Mars 1915, Mentions particulières : D'une blessure mortelle sur le champ de bataille, "La constatation n'a pu être faite, l'officier d'etat-civil n'ayant pu se transporter sur la ligne de feu ; l'inhumation ayant été accomplie par les brancardiers.", Inhumé à : La Maison Forestière de BOUVIGNY (Cimetière de la Faisanderie), Né le 7 Décembre 1894 à MARQUETTE, Fils de Florent et de RONSSE Victorine Céline, Adresse : Rue Scrive, Famillle : Sœur - Flore, née en Tisserande. Nom : GUILLEBEERT (GILLEBERT), Prénoms : Philémon, Régiment : 168ème Régiment d'infanterie - Matricule 1309, Grade : Soldat de 2ème Classe, Date du Décès : 30 Mai 1915, Mentions particulières : Sur le champ de bataille. "L'officier d'etat-civil s'est trouvé dans l'impossibilité matérielle de vérifier la réalité du décès.", Né le 1891 à WATTRELOS, Fils de Julien Gustave et de COUCKE (BOUCK) Rosalie, Adresse : 178 rue du Plouich, Profession : Coiffeur, Famille : Frères/Soeur - Jeannette, née en Rattacheuse, Gustave, né en 1899, Louis, né en Nom : BURET, Prénoms : Henri Joseph, Régiment : 243ème Régiment d'infanterie, Grade : Soldat, Date du Décès : 10 Juin 1915, Lieu : HEBUTERNE, Né le 20 Octobre 1878 à HEM, Fils de Ferdinand Adolphe et de VANHEE Catherine Philomène, Marié à TURPIN Virginie Joseph, Le 29 Janvier 1905 à PHALEMPIN, Profession : Garde Sémaphore. Nom : EECKHOUT, Prénoms : Paul Jules, Régiment : 168ème Régiment d'infanterie - Matricule 2905, Grade : Caporal, Date du décès : 25 Juillet 1915, Lieu : Bois de la Gruerie (Marne), Mentions particulières : "L'officier d'etat-civil s'est trouvé dans

9 8 l'impossibilité matérielle de vérifier la réalité du décès.", Né le 8 Juin 1892 à LA MADELEINE, Fils de Jules Victor et de DEKEYSER Florence Clémence, Adresse : Rue Jeanne d'arc, Profession : Emballeur. Nom : THIESE, Prénoms : Germain François, Régiment : 5ème Régiment de Génie, Grade : Soldat, Date du Décès : 28 Septembre 1915, Lieu : SOUCHEZ (Pas-de- Calais), Mentions particulières : Disparu entre NEUVILLE et SOUCHEZ, Né le 27 Octobre 1895 à TOURMIGNIES, Fils de Oscar et de LECAT Philothéa Célestine, Adresse : Rue Canrobert, Profession : Coupeur, Famille : Frère Alphonse né en [12] Affiche ORDRE A partir de demain le 28 juin 1915, la fabrication des sacs sera réglée comme suit : La Commandanture déposera à domicile dans chaque habitation de la rue désignée, la toile coupée pour l établissement de 10 sacs. La première fourniture se fera lundi à 7 h. du matin (allemande) et sera reprise fabriquée tous les jours à la même heure. Les premières distributions commenceront par la rue de Lille, jusque nouvel ordre. Pour regagner le temps perdu, pendant les deux premiers jours il sera distribué quinze sacs par maison. Chaque habitant en défaut sera passible d une amende sévère et serait en cas d otages pris dans premiers. Dans le cas où les habitants susciteraient, des difficultés pour l exécution des sacs réclamés, la Commandanture sera forcée à des représailles fâcheuses contre la population. Gez. Von IVERNOIS. Commandant de Place. Marcq, le 27 juin [13] Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal de Marcq-en- Baroeul. Conseil Municipal de Marcq en Baroeul Séance du 3 juillet 1915 Confection de sacs Le Conseil réuni d urgence pour examiner la situation faite à la ville à la suite du refus de procéder à la confection des sacs, constate que les mesures de rigueur les plus sévères sont prises contre la population. Que dimanche dernier à l issue de la réunion du Conseil, des tailleurs ont été requis et conduits immédiatement au tissage de Mr Adrien pour couper la toile et depuis n ont plus reparu. Que 8 personnes honorables ont été arrêtées comme otages et transférées aux bains roubaisiens. Que mardi, des machines à coudre ont été requises dans les maisons de la place et de la rue de Tourcoing pour être déposées au tissage de Mr Adrien. Que la circulation est partout interceptée, des sentinelles sont placées sur le pont du Risban et autres rues.

10 9 Que les maraichers ne peuvent plus se rendre à Lille, Roubaix ou Tourcoing pour écouler pour écouler leurs marchandises et subissent de ce fait de lourdes pertes principalement pour les fraises qui gâtent ; que ceux qui se sont hasardés à vouloir passer ont vu leurs marchandises confisquées. Que tous les débits de boisson sont fermés et la circulation interdite dans les rues après 5 heures du soir. Qu enfin, ce qui est plus terrible, 34 femmes de la rue de Lille ont été enlevées par la force armée et emmenés au tissage de Mr Adrien pour les forcer à confectionner des sacs. Que depuis 4 jours et 3 nuits, celles sont réduites au silence absolu et ne reçoivent comme nourriture qu un peu de pain et de café. Que quelques unes sont dans un état de santé très précaire et c est pour dépeindre leur triste sort que ces dames sont venues pour en informer le Conseil, Monsieur le Maire s exprime en ces termes : Mesdames, Messieurs les Conseillers ; Inutile je crois de vous dire tous les déchirements de cœur que j ai éprouvés par les tristes événements de cette semaine qui a été un supplice pour toute la population et un martyre pour les héroïnes de la rue de Lille qui depuis 4 jours résistent à toutes les privations plutôt que de faillir à leur devoir. Je rentrais chez moi hier soir vers 4h3/4 quand toutes les personnes éplorées voyaient 14 dames que l on emmenait rejoindre les autres. Quelles nouvelles douleurs! Mais quelle dignité dans la résignation : Ces 14 dames ici présentes furent reçues par le Commandant de place qui leur exposa que la délivrance des victimes dépendrait de la décision des habitants à reprendre la confection des 1000 sacs demandés journellement si non, qu elles seraient retenues quoiqu il puisse advenir de leur vie. Mieux que moi, les dames ici présentes pourront nous dépeindre la consternation qu elles ont éprouvée à la vue de nos concitoyennes dont l état physique les met dans l impossibilité de lutter plus longtemps. Les 14 dames se sont offerts généreusement pour les remplacer, mais le commandant n a rien voulu entendre. Il a accepté que l on fasse une réunion du Conseil Municipal et veut une réponse pour midi de la décision qui sera prise. S il a la certitude qu on accepte de faire les 1000 sacs par jour, il délivrera les victimes, rendra les machines et lèvera toutes les punitions. C est toutes en larmes que les 14 dames sont venues me voir hier soir pour me demander d intervenir pour solutionner et faire cesser cette calamité. Vous pensez bien que c est de grand cœur que je me rangeais à leur supplique, car mieux que tout autre j étais au courant des traitements que les prisonnières subissaient, de leurs tortures morales et ce qui était le plus terrible, l opiniâtreté du Commandant à ne pas céder d un pouce. Se rendre par la force n est pas obéir, c est tomber comme des soldats valeureux qui, après avoir lutté, sont à bout et cèdent à une force indomptable. Je suis sûr que, dans ces conditions, tous, tant que nous sommes ici, conseillers et dames de la rue de Lille, au nom de la population toute entière, nous adressons nos plus chaleureuses félicitations aux innocentes victimes de notre résistance [ ]. [14] Affiche CONSIGNATION des huiles et graisses

11 10 1) Tous les stocks d huiles et graisses peu importe leur provenance (animale, végétale, minérale), sont consignés et doivent être déclarés pour le 10 janvier 1916 au plus tard à la MAIRIE DE CETTE COMMUNE. Le Maire est tenu de faire parvenir les déclarations, jusqu au 12 janvier 1916, à la Transport-Abteilung du Gouvernement de Lille, Grande-Place, 25. Toute quantité inférieure à 10 kilos ne doit pas être déclarée. 2) Il est défendu d employer des huiles ou des graisses pour la fabrication de savons ou pour tout autre but industriel.. 3) Les huiles et graisses alimentaires peuvent toujours être employées, elles sont néanmoins soumises à la déclaration. 4) Les contrevenants seront punis de prison allant jusqu à trois mois, ou d une amende pouvant atteindre 1000 Mark, à moins qu une peine plus sévère ne puisse être infligée selon les lois. Lille, le 29 Décembre 1915 Le Gouverneur. [15] Lettre du front Aux armées, le 13 janvier 1916 Madame, Georges Allard notre camarade a été blessé le 6 octobre d un éclat d obus dans le dos. C est moi-même qui l ai poussé de mon mieux dans le trou d obus où nous étions réfugiés après l échec de l attaque [lancée] par le régiment. Relevés le soir même, nous n avons plus eu de nouvelles de lui depuis cette date. Les brancardiers du régiment ne le connaissant pas particulièrement n ont pu me dire dans quel hôpital il aurait été évacué. Chaque jour nous attendions de ses nouvelles ainsi que des camarades de son pays blessés à la même date. Un seul a donné signe de vie depuis cette date. J aime à croire que vous ne tarderez plus à recevoir de ses nouvelles par lui-même. Je ne vous cache pas que sa blessure pourrait être grave et aurait demandé un bon temps de séjour à l hôpital. Veuillez agréer, Madame, avec l assurance de ma vive sympathie, l hommage de mon profond respect. [Signature illisible] [16] Affiche VILLE DE MARCQ-EN-BAROEUL ORDRE Les possesseurs de BETES A CORNES, MOUTONS, PORCS et VOLAILLES de toutes espèces sont obligés d en faire la déclaration à la Mairie avant le 11 FEVRIER courant. Le Commandant de Place, Von IVERNOIS Marcq, le 7 Février 1916 [17] Journal de Mademoiselle Angélique Buchet Mars 26 à 30. Que le temps paraît long et quoique cela les mois et les années passent, lorsqu'on songe qu'il y a déjà 18 mois que la guerre dure, qu'on est séparé complètement de tous nos chers parents et amis ; toutes communications à jamais fermées, que l'on

12 11 en voit pas encore la fin, sans savoir ce que l'avenir nous réserve, le ravitaillement se fait de plus en plus difficilement, on ne doit pas chercher ce que l'on va faire pour dîner, les mets sont toujours les mêmes... du riz... des haricots et toujours répéter la même chose : du pain et du saindoux, voilà nos mets : le beurre, il n'y a pas à l'approcher, 24 F le K. Et encore faut-il en trouver. De la viande, on n'en a jamais plus, il y a au moins trois mois. Des pommes de terre, on en a deux kilos par personne. Au comité, une fois tous les deux mois, on peut en causer et celui qui peut en trouver chez les fermiers, il les paie 1F30 le kilo. Comme autre légume, elles sont rares, ceux qui ont un jardin les gardent pour leur utilité de sorte que lorsqu'on achète quelque chose, c'est terriblement cher, une botte de sept poireaux coûte 0F40, passée 8 sous le poireau et tout est comme cela. Avril 1er. Quelle triste saison. Nous sommes au printemps et on se croirait en hiver tellement il pleut, il fait froid. Le temps ressemble aux gens, il est maussade ; car pour nous, il n'y a plus de gaité, on pense aux absents en ayant toujours la même pensée, les reverra-t-on un jour. Puis ici un pays envahi que de sacrifice : que de mortifications que l'on doit supporter ; mais on les accepte bravement pour sauver l'honneur de la France notre chère patrie. Avril 22. Et bien la chose est réelle j'ai été voir la mairie [de Lille] pour me rendre compte et il ne reste que 4 murs tout est éventré et le tout fume encore. Encore ce feu un mystère on ne sait comment il a pris. Et bien chers Lillois de votre grande cité vous ne retrouverez que des cendres ; et dire que l'on supporte tout cela avec indifférence on en a tant vu depuis 1 an ½ que l'on devient au point que plus rien ne vous touche car à peine une chose est terminée qu'une autre recommence. Avril 23. Aujourd'hui tous les esprits ont surexcités et on se demande si ce n'est pas révé (sic) que l'on fait ; le plus terrible des malheurs est celui-ci ; des affiches sont apposées en ville indiquant que la façon d'agir des Anglais va rendre le ravitaillement de plus en plus difficile... et le peu d'empressement que la population a eu pour répondre à l'appel qui leur a été fait pour aller à la campagne travailler à la culture. D'après un ordre formel sur lequel il n'y aura aucune transaction ils avertissent toutes les familles à préparer un paquet pour chaque personne ne pouvant dépasser 30K : contenant du linge, des vivres et des ustensiles de ménage. Seront exceptés les vieillards, les malades et les mères de famille ayant des enfants en-dessous 14 ans. Ces personnes travailleront la culture et seront envoyées à 30km du front à l'intérieur de France. Il est bon de préparer son paquet dès maintenant. La population a tout intérêt à rester calme et à se soumettre. Penser après la lecture d'une telle annonce dans quel état on est ; quand on songe qu'on a fait tant de sacrifices et que malgré tout il faut abandonner sa maison, son mobilier, ses chers souvenirs. Que la guerre est une chose cruelle et abominable. On ne se figurait jamais cela. Vont-ils mettre leur menace à exécution on se le demande ; et partout où on passe c'est la seule conversation qui occupe les personnes. [18] Témoignage de Monsieur Gaston Bossu, de Marcq-en-Baroeul Et puis aussi, ça on s'y attendait pas, y passaient les «Diables Verts», c'était le couvre-feu à trois heures de l'après-midi, et vous savez pourquoi? Parce qu'à 3h 4h

13 12 de l'après-midi, sans être prévenus, allez hop, toutes les portes, fenêtres baissées, parce qu'y s'amenait de la gare des Francs à Tourcoing, des régiments entiers qui v'naient par la rue Albert Bailly, traversaient la place de Marcq, y prenaient la rue du Lazaro et s'en allaient sur Quesnoy (Marquette, Wambrechie, Quesnoy) l'front. C'étaient les renforts. C'était l'début d'un offensive sur le front, parce que 'front y était à Frelinghien, mon pays natal. Y partaient sur Messines, Wijtschate, Ypres, alors là on savait qu'y allait y avoir un coup dur. Et vous savez, ces gros malins là... on pouvait pu être dans la rue, tout était bouché, les gens, interdiction de circuler, et si des gens comme Raymond Derain par exemple, Louise de Bettignies qui faisaient de l'espionnage, c'est pas difficile, y montaient en haut, y comptaient les rangs d'soldats qui passaient, y z'avaient l'effectif, y s'étaient par quatre. [19] Extrait du «Livre d or des Soldats de Marcq-en-Baroeul morts pour la France : » Nom : WEMEAUX, Prénoms : Henri Joseph, Régiment : 327ème Régiment d Infanterie 23ème Compagnie Matricule 1101, Grade : Soldat de 2ème Classe, Date du Décès : 18 Avril 1916, Lieu : MESCHEDE, Mentions particulières : De maladie. Prisonnier de guerre, Inhumé à : Cimetière des Prisonniers de Guerre Tombe 148, Né le 21 Janvier 1886 à SAINT ANDRE LEZ LILLE, Fils de Henri et de GRYMONPRE Marie Thérèse, Marié à DEWITTE Rosine Justine. Nom : MOUDART, Prénoms : Jean Baptiste, Régiment : 115ème Régiment d Infanterie 7ème Compagnie, Grade : Soldat de 2ème Classe, Date du Décès : 2 Juin 1916, Date du Décès : 2 Juin 1916, Lieu : MASSIGES (Marne) Lieu-dit l index de la main de MASSIGES, Mentions particulières : Tué à l ennemi, Né le 30 Janvier 1899 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Henri Désiré et de LEMAIRE Julie Marie, Adresse : Chemin Poivré, Profession : Père - Tisserand, Famille : Frères/Sœurs René né en 1892 Journalier, Marguerite née en 1893 Bobineuse, Jeanne née en 1895 Tisserande, Georges né en 1896 Teinturier, François né en 1901, Robert né en Nom : MOUDART, Prénoms : Urbain Georges, Régiment : 115ème Régiment d Infanterie 11ème Compagnie Matricule 684, Grade : Soldat de 2ème Classe, Date du Décès : 2 Août 1916, Mentions particulières : Des suites de blessures reçues en combattant l ennemi, Né le 31 Janvier 1896 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Alphonse Désiré Joseph et de GROUZE Stéphanie, Adresse : Chemin Poivré. Nom : HECQUETTE, Prénoms : Florimond Henri, Régiment : 201ème Régiment d'infanterie - 5 ème Compagnie, Grade : Caporal, Date du Décès : 21 Août 1916, Lieu : MAUREPAS, Mentions particulières : Sur le champ de bataille, Inhumé à : Cimetière Militaire Région Sud-Ouest de HARDELOURT (Meuse), Né le 11 Mars 1891 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Pierre Louis Et de VANACKERE Hélène Zoé, Veuf de FERMENTIN Fernande Yvonne, Adresse : Rue de Tourcoing, Profession : Tapissier, Employeur : LEPLAY, Famille : Sœur - Marguerite, née en Nom : SIX, Prénoms : Georges Jean Baptiste, Régiment : 127ème Régiment d Infanterie 7ème Compagnie Matricule 664, Grade : Soldat, Date du Décès : 25 Septembre 1916, Lieu : à 500 m au nord de la Ferme Le Priez près de LE FOREST (Somme), Mentions particulières : Tué par une balle au ventre. «En raison des

14 13 circonstances de la guerre, la constatation de la réalité du décès n a pu être faite par nos soins», Né le 3 Juin 1896 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de et de SIX Marie Jeanne. Nom : VANCOSTENOBLE, Prénoms : Victor, Régiment : 101ème Régiment d Artillerie Lourde 64ème Batterie Matricule 4307, Grade : Soldat de 2ème Classe, Date du Décès : 3 Octobre 1916, Lieu : LA ROCHEFOUCAULT (Charente), Mentions particulières : Hôpital Temporaire N 27, Né le 18 Octobre 1878 à LA MADELEINE, Fils de Hippolyte Victor et de DAUCHY Marie, Adresse : Rue Pasteur, Profession : Journalier, Employeur : DELESALLE. [20] Lettre d Henri Deloge, du camp de prisonnier de Dülmen (Wesphalie) Dülmen, le 1 er juillet 1917 Chère amie, Henri et Célestine sont toujours en bonne santé, ils se voient assez souvent. Célestine habite : Rue du Rocher, 4, Paris, 8 ème. Pour Fernand, Célestine me dit qu ils en ont eu de mauvaises nouvelles depuis deux ans déjà Berthe est allée avec son petit retrouver Henri, elle est arrivée en bonne santé, ils sont ensemble à présent, j attends de leurs nouvelles. Votre mère se porte bien aussi, ainsi que ma femme et mon fils. J ai écris dernièrement à Eugénie votre sœur, j attends sa réponse. Donnez bien le bonjour de ma part à Julia. Alfred se porte bien, il a eu l occasion de voir Célestine plusieurs fois. Mon frère Auguste a perdu deux de ses fils, Victor et Elie. Que de peines, de chagrins pour tous et quand verrons-nous la fin de cette horrible guerre. Je suis ici en détachement dans un petit village. Je travaille seul dans une ferme et suis en bonne santé. Si vous voulez bien me donner de vos nouvelles de temps en temps vous me ferez plaisir. Je vous espère en bonne santé ainsi que vos enfants, bon courage chère Annie, soyez forte pour vos chers petits. En attendant des jours meilleurs, je vous prie d agréer ainsi que Julia mes bien sincères et amicales salutations. Votre ami, Deloge H. [21] Affiche ORDRE Tous les propriétaires ou détenteurs d Appareils Téléphoniques, de Télégraphie sans fil et accessoires s y rapportant. Harnais neufs, usagés ou hors d usage, boucles en fer et en cuivre et autres pièces servant à l harnachement. CAMIONS, CHARIOTS, VOITURES et autres véhicules ; Essieus de voiture, boites d essieus, roues de toutes dimensions et pièces détachées des voitures, devront en faire la déclaration en Mairie avant le 15 Février Ceux qui négligeront ou feront des déclarations incomplètes seront punis. Marcq-en-Baroeul, le 12 Février Le Commandant de Place, BRAUN

15 14 [22] Affiche AVIS à la Population A partir du 16 AVRIL, les horloges des monuments publics ainsi que celles des lieux affectés au public DEVRONT ETRE AVANCEES D UNE HEURE. La circulation sur la voie publique est autorisée de cinq heures du matin à neuf heures du soir (nouvelle heure allemande). Marcq-en-Baroeul, le 12 Avril Le Commandant de Place. [23] Affiche Kommandantur de Marcq-en-Baroeul. DECLARATION des FERS Tous les détenteurs de Fers (vieux ou neufs) y compris les usines et ateliers consignés : Fers en barres, fers pour maréchalerie et serrurerie, fers charpente pour parquets (sommiers) fers carrés, fers ronds, fers méplats. Fers en U en T en Z ou cornières, sont invités à remettre une déclaration à la Mairie pour le 22 Mai à 5 heures du soir, en spécifiant les quantités et les catégories qu ils possèdent. Marcq-en-Baroeul, le 19 Mai Der Ortskommandant. [24] Affiche KOMMANDANTUR De Marcq-en-Baroeul 1 - L autorité allemande consigne dès aujourd hui tous les Légumes ; 2 - Il est interdit de sortir de la Commune n importe quels légumes sans autorisation de la Commandanture ; 3 - Les quantités de légumes qui excéderont les besoins de l Autorité allemande et des habitants de la Commune pourront seuls être exportés ; 4 - Sont aussi consignés tous les Fruits, Poires, Pommes, Prunes, Groseilles, Blettes, Framboises, etc. ; 5 - Il est rigoureusement défendu de cueillir des fruits pour les mettre en vente ; 6 - Dès leur maturité, les propriétaires devront cueillir leurs fruits et en faire immédiatement la déclaration à la Commandanture en indiquant la quantité, la nature et le poids ; 7 - Les déclarations seront reçues de 10 à 12 heures (heure allemande) ; 8 - Une certaine partie de ces fruits sera réservée aux propriétaires ; 9 - Les légumes et les fruits réquisitionnés pour les besoins de l Autorité allemande devront être fournis aux jours et heures indiqués par la Commandanture, au tarif indiqué ci-dessous : LÉGUMES Choux-fleurs.le kilo 0.60 Epinards 0.30 Salades 0.30 Radis (sans verdure) 0.30

16 15 Petits pois et pois de sucre 0.45 Haricots verts fins 0.60 Carottes 0.35 Concombres 0.80 Persil 0.80 Poireaux 0.70 Tomates 1.00 Rhubarbe 0.30 FRUITS Groseilles à maquereau, dites blettes le kilo 0.20 Groseilles rouges et blanches 0.40 Groseilles noires 0.50 Cerises 0.40 Mirabelles 0.20 Fraises 0.60 Ce tarif est mis en vigueur pour la vente des légumes et fruits destinés à la population. Les tarifs fixés dans l affiche du 1 er Juillet sont annulés. L arrachage et la vente des pommes de terre sont interdits jusqu à nouvel ordre, sous peine de punition sévère. Marcq-en-Baroeul, le 7 juillet BRAUN Leutnant der R. u. Ortskommandant.

17 [25] Affiche Ortskommandantur de Marcq-en-Baroeul Le Commandant de Place rappelle aux habitants : 1 Que le balayage des rues doit être effectué tous les jours, avant neuf heures du matin, les boues et les immondices provenant du balayage devront être déposées dans les poubelles, en aucun cas le produit du balayage ne pourra être poussé sur les façades voisines ; Il est interdit de jeter sur la voie publique des boîtes vides, bouteilles et toutes autres immondices ; 2 Qu ils doivent, sitôt le départ des militaires, déclarer ou déposer à la Kommandantur les objets d armement, d équipement ou d harnachement laissés ou abandonnés chez eux ; 3 Qu il est interdit de se servir de l eau des fontaines installées sur les routes pour le nettoyage des habitations ou des fils d eau, cette eau ne doit servir qu aux besoins de l alimentation ; 4 D avoir soin de masquer complètement toutes les ouvertures des habitations et dépendances, tant sur la voie publique qu à l intérieur des cours, de façon à empêcher les éclats de lumière, le soir quand les lampes sont allumées ; 5 Les personnes qui, sans y être autorisées, pénètrent dans les locaux occupés par les troupes, ou y enlèvent ou dégradent le matériel d installation après le départ des militaires, seront punies de prison ; Les parents sont responsables des actes commis par leurs enfants ; 6 Il est expressément défendu à la population de s approcher des aéros, dirigeables, ballons, etc., qui pourraient atterrir sur le territoire de la Commune. Tout atterrissage doit être signalé à la Commandanture ; 7 Qu il est interdit de faire courir ou trotter les chevaux sans nécessité, en aucun cas, le conducteur d une voiture chargée ne pourra faire courir son attelage, seul le conducteur de la voiture est autorisé à rester sur le siège. 8 Tout transport de personnes est interdit, sauf autorisation ; Tous les décès survenant dans la commune devront être déclarés à la Commandanture par les médecins traitants eux-mêmes, ils auront à fournir un certificat indiquant les noms, adresse et la maladie du décédé ; 9 De s absenter hors de son domicile la nuit, sans autorisation. Chaque arrivée ou départ doit être signalé sans retard à la Mairie, après avoir obtenu l autorisation de la Commandanture. Plusieurs irrégularités ayant déjà été constatées sur les feuilles de recensement de maisons, le propriétaire ou locataire principal est responsable des inscriptions ou modifications à y apporter. Des punitions seront infligées à ceux qui n auront pas fait les rectifications nécessaires pour le 15 novembre ; 10 Les cartes destinées aux prisonniers de guerre et aux ouvriers civils devront être déposées dans la boîte aux lettres qui sera installée sous la marquise de la Douane, du 10 au 14 de chaque mois, sans distinction de camps. Les colis destinés aux prisonniers devront être déposés le 15 de chaque mois, à la Commandanture, en ayant soin de se conformer aux instructions concernant l emballage et l adresse des colis. Les envois d argent auront lieu le même jour que le dépôt des colis ; 11 En raison de la pénurie du combustible, la Commandanture pourvoira aux besoins de la population par l abattage d une certaine quantité d arbres qui seront désignés par elle, dans les propriétés situées sur le territoire de la Commandanture.

18 Dès à présent, il est formellement interdit d abattre ou d ébrancher les arbres sans autorisation. Le transport du bois est interdit. Tous ceux qui ne se conformeront pas à ces prescriptions seront punis d amende ou de prison. Marcq-en-Baroeul, le 12 novembre Le Commandant de Place. [26] Affiche KOMMANDANTURE DE MARCQ-EN-BAROEUL ORDONNANCE concernant l Eclairage Electrique L autorité militaire met à la disposition des habitants l éclairage électrique et la force motrice, mais sans garantie d avenir. Pour les nouvelles installations, il sera perçu une somme de 31 frs 25, quelque soit la longueur du branchement à effectuer, le matériel restant la propriété de l Armée. Une taxe mensuelle sera prélevée sur tout éclairage électrique existant dans le territoire de la Commandanture et provenant du courant militaire, suivant le tarif ci-dessous indiqué. TARIF MOIS par Lampes de 16 BOUGIES par Lampes de 25 BOUGIES par Lampes de 50 BOUGIES JANVIER Francs 5. Francs 7.50 Francs 15 FEVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOUT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE Ces taxes comprennent le remplacement des lampes et l entretien. Les habitants ayant actuellement des installations électriques qui fonctionnent devront en faire la déclaration par écrit à la Mairie pour le 26 Septembre, en indiquant le nombre de lampes qui fonctionnent et de qui ils détiennent l énergie nécessaire pour l éclairage et la force motrice. Les demandes pour l obtention de l éclairage devront être faites par écrit à la Commandanture. Tout branchement ou installation supplémentaire est interdit sans autorisation. Le paiement des taxes d éclairage devra être fait à la Mairie, le premier de chaque mois, et d avance. Toute omission de déclaration et infraction à cette ordonnance sera punie. Marcq-en-Baroeul, le 21 Septembre 1917 BRAUN Leutn. der R. u Ortskommandant. [27] Extrait du «Livre d or des Soldats de Marcq-en-Baroeul morts pour la France : » Nom : KNOCKAERT, Prénoms : Léon, Régiment : 4ème Compagnie de Génie - Matricule 03321, Grade : Maître Ouvrier, Date du décès : 4 juillet 1917, Lieu : WOESTEN (Belgique),

19 Mentions particulières : Par suite de blessures par éclat d'obus, Inhumé à : Cimetière Militaire de Neibour-Cabaret - Tombe n Route de WOESTEN à LION BELGE, Né le 24 Avril 1887 à MARCQ EN BAROEUL, Fils de Charles Louis et de ANDRIEU Philomène, Adresse : Chemin des Peupliers, Famille : Sœur - Mathilde née en Cordière chez DELOS. Ortskommandantur de Marcq-en-Baroeul [28] Affiche AVIS Il est rappelé aux habitants que les FENETRES et OUVERTURES donnant sur la voie publique ainsi qu à l intérieur des cours, LANTERNAUX et DEPENDANCES, etc., doivent être munies de rideaux épais de façon à empêcher que les rayons de lumière ne soient aperçus de l extérieur. Malgré de nombreux avertissements, un certain nombre de personnes ne prennent pas les précautions nécessaires? Des punitions leurs seront infligées à l avenir. Dans le but d obtenir des laissez-passer, certaines personnes allèguent des faits qui, après enquête, ont été reconnus inexacts. Le Commandant de Place inflige aux femmes Delcourt et Dewisme, une amende de 50 marks ou 6 semaine de prison pour avoir fait des déclarations erronées dans le but d obtenir un laissez-passer. Marcq-en- Baroeul, le 11 Décembre Le Commandant de Place, KREMNITZ Ortskommandantur de Marcq-en-Baroeul [29] Affiche AVIS Une évacuation sur la France non occupée aura lieu les 2 et 4 JANVIER prochain. Les inscriptions seront reçues à la Kommandantur, rue de Lille, 100, du Lundi 24 au Jeudi 28 courant. Ne seront acceptées que les familles nombreuses, personnes malades, vieillards, personnes nécessiteuses. Les renseignements concernant cette évacuation seront donnés au Bureau de la Kommandantur. Tous les FEUX, POELES non utilisés dans la Commune sont dès à présent consignés. Les propriétaires ou gérants de propriétés sont tenus d en faire la déclaration à la Mairie jusqu au 28 courant, à 8 heures du soir, en indiquant la grandeur et la désignation des feux. Marcq-en-Baroeul, le 23 Décembre Le Commandant de Place, KREMNITZ, Major [30] Affiche ORDONNANCE Les quantités de gaz à consommer fixées par le paragraphe 1 de l Ordonnance du 1 er Septembre 1917, sur la limitation de la consommation du gaz, sont modifiées comme suit à dater du 25 Décembre 1917 : 1. Chaque ménage doit, en observant le paragraphe 3, limiter sa consommation de gaz aux ¾ de la consommation du mois correspondant de l année précédente, toutefois, il ne pourra être consommé plus de 48 mc dans les ménages, que dans les cas exceptionnels suivants : Famille de 6 personnes jusqu à 50 mc. Famille de 7 à 10 personnes jusqu à 70 mc. Famille de 11 personnes et plus jusqu à 90 mc. [ ] 2. Les personnes qui emploient manifestement leur gaz dans des buts professionnels ou pour leur profession et pour l économie domestique, peuvent, tout en observant le paragraphe 3,

20 consommer ¾ de la première centaine et la moitié du reste, du chiffre de consommation correspondant de l année précédente [ ]. [ ] Pour l éclairage des églises, il est accordé les ¾ de la consommation totale de l année précédente. 3. Les quantités de gaz autorisées d après les paragraphes 1 et 2 sont réduites de 1/10 pour tout consommateur de gaz employant l électricité pour l éclairage. 4. Il n est pas assigné de quantités chiffrées pour : les hôpitaux, hospices et orphelinats, les couvents soignant les enfants malades et vieillards, les Instituts bactériologiques et les Laboratoires, les Administrations municipales, les Bureaux de vente du C.A.N.F., les Prisons, les Cuisines populaires, les Postes de pompiers et de police. [ ] 5. Les réclamations doivent être faites aux Mairies. Celles-ci ne devront accueillir que les réclamations justifiées et les faire parvenir, en allemand, avec l original annexé, par l entremise de la Kommandantur locale, au Technischer Referent de la Kommandantur de Lille. [ ] [ ] 6. La fermeture du gaz continuera à être effectuée par l Autorité allemande. 7. Les majorations accordées jusqu ici restent valables. Réclamations concernant la consommation du Gaz L examen en lieu et place de réclamations faites, a montré que des habitants avaient tenté, par des indications propres à égarer et répréhensibles, à se procurer une plus forte consommation de gaz. En conséquence, l ordonnance du visant la consommation du gaz, est modifiée comme suit : Quiconque aura, au moyen de renseignements qu il sait inexacts, trompé l autorité et obtenu une majoration de consommation sur les pourcentages autorisés par l ordonnance, sera puni d une amende pouvant aller jusqu à 1000 Mark, ou de détention jusqu à 6 semaines. Les médecins qui délivreraient de fausses attestations en vue de faire obtenir ces majorations, seront punis comme complices. [ ] Le Gouverneur de la Place. [31] Carnet de guerre de Marcel Lorieux Décembre. Samedi [Après ma permission] je rejoins le régiment à 6h du matin dans les cantonnements que j ai quittés il y a quelques jours. Revenir dans de tels lieux me refroidit passablement. Il fait froid, où est le bien être de chez soi, mon bon lit, ma table. Quelles puanteurs on fait chaque jour. [ ] 25 Décembre. Mardi Noël Puer natus est nobis, et filius datus est nobis. Belle fête de Noël passée en marches par un temps épouvantable sur une route complètement gelée. Nous ne pouvons faire deux pas sans glisser. Je suis pas en veine, pas à prendre avec des pincettes. Belle fête de Noël passée loin des siens dans la fatigue et les pleurs. Allons à la crèche y prendre des leçons de sacrifice de patience et d énergie. Neige avec cantonnement épouvantable. Ville en Tardenois Boursault par Damery

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Maurice Louis BOULANGÉ 29 ans

Maurice Louis BOULANGÉ 29 ans Maurice Louis BOULANGÉ 29 ans - Fils de Joseph PHILIPPE (charretier) et de Marie LEMBERT (blanchisseuse), domiciliés au 3 rue de Paris - Marié à Victorine BERTOUILLE le 23 janvier 1909 au Pecq - Domicilié

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Donnez la valeur d un temps, c est dire pourquoi on l emploie.

Donnez la valeur d un temps, c est dire pourquoi on l emploie. Les valeurs du présent de l indicatif Donnez la valeur d un temps, c est dire pourquoi on 1. Un avion passe en ce moment dans le ciel. 2. Tous les jours, je me lève à six heures du matin. 3. Il part tous

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Les dernières lettres de Marie Jelen

Les dernières lettres de Marie Jelen Les dernières lettres de Jelen Histoire de Jelen Jelen a dix ans lorsqu elle est arrêtée avec sa mère, le 16 juillet 1942, lors de la rafle du Vel d Hiv. Sa famille était juive, d origine polonaise. Elle

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

Conditions de Réservation

Conditions de Réservation Conditions de Réservation Caution : bracelet pour la piscine et les activités + carte de la barrière : 100. Taxe de séjour : 0.50 par pers. /nuit (à partir de 12 ans). Frais de réservation : 25 (maximum

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER PASSÉ RÉCENT FUTUR PROCHE PRÉSENT PROGRESSIF

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER PASSÉ RÉCENT FUTUR PROCHE PRÉSENT PROGRESSIF 1 DOSSIER PASSÉ RÉCENT FUTUR PROCHE PRÉSENT PROGRESSIF 2 futur immédiat aller + infinitif présent continu ou progressif être en train de + infinitif passé récent venir de + infinitif Ça va se passer Ça

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2 Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Dans le bureau du docteur Lanquette Secrétaire: Secrétaire: Je voudrais un rendez-vous pour voir le docteur, s il vous plait. Vous avez une

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420 CONTRAT DE LOCATION Présentation Le présent contrat de location de vacances est conclu entre les soussignés : KHATOUN YOURTE ET ROULOTTE Madame Catherine Mainardi 18 rue du haut de Racines 10130 RACINES

Plus en détail

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie 1 Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie et de colonnes de ravitaillement, puis de quelques

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Notre enquête chez les pompiers de Dottignies

Notre enquête chez les pompiers de Dottignies Notre enquête chez les pompiers de Dottignies Questions proposées pour notre enquête chez les pompiers Equipe 1 (Emilie, Laura, Arnaud, Myriem) 1. Qu est-ce que vous avez dans les bonbonnes que vous portez

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route Conditions d accès Plan du site Par les transports en communs Métro : Ligne 12, station Porte de Versailles Ligne 8, station Balard Bus : Ligne 39, Porte de la Plaine Ligne 42, Balard Ligne 80, Porte de

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Données générales à propos de l Estonie

Données générales à propos de l Estonie Données générales à propos de l Estonie Nom complet: République d Estonie Surface: 45,227 km² Capitale: Tallinn Autres grandes villes: Tartu, Narva et Pärnu Division régionale: il y a 15 comtés, 33 villes

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Code de vie St-Norbert

Code de vie St-Norbert Code de vie St-Norbert 1. Tenue vestimentaire Je suis propre et je porte des vêtements et accessoires convenables, de bon goût et décents. Pour les journées chaudes, je porte un chandail à manches courtes

Plus en détail

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919)

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) 1 GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) (4 e version, 31 oct. 2014) Notice par Hugues Plaideux, d après le site «Mémoire des Hommes» du Ministère de la Défense, l état civil, les répertoires

Plus en détail

PROTOCOLE DE SÉCURITÉ ET DE SURVEILLANCE DE L ÉCOLE PIERRE RÉMY 2013

PROTOCOLE DE SÉCURITÉ ET DE SURVEILLANCE DE L ÉCOLE PIERRE RÉMY 2013 SÉCURITÉ 1. Il est interdit de laisser entrer qui que ce soit dans l école. Si vous laissez entrer quelqu un, vous devez l accompagner au secrétariat ou au service de garde. Vous êtes responsable de toutes

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Dossier d inscription «C.A.J.» et «Point Jeunes»

Dossier d inscription «C.A.J.» et «Point Jeunes» Dossier d inscription «C.A.J.» et «Point Jeunes» Nom du jeune : Date d inscription : Fiche de renseignements obligatoires (Merci de bien vouloir répondre précisément à chaque question) RENSEIGNEMENTS SUR

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service facultatif rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée

Plus en détail

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS LIVRE D ACTIVITÉS POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS P R É P A R E R. P O U R N E P A S S E S D E I T S U F F A F F O L E R I L, Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 194-2015 Relatif aux chiens et chats sur le territoire de la municipalité

RÈGLEMENT NUMÉRO 194-2015 Relatif aux chiens et chats sur le territoire de la municipalité PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-PIE RÈGLEMENT NUMÉRO 194-2015 Relatif aux chiens et chats sur le territoire de la municipalité ATTENDU qu en vertu de l article 63 de la Loi sur les Compétences municipales,

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

Monnaie. Options de paiement Il y a différentes façons de paiement pour les produits et services en Estonie:

Monnaie. Options de paiement Il y a différentes façons de paiement pour les produits et services en Estonie: Monnaie L Euro ( ) est la monnaie officielle de l Estonie depuis le 1er janvier 2011. 1 euro = 100 centimes. Les pièces suivantes sont utilisées: 1, 2, 5, 10, 20 & 50 centimes et 1 & 2 euros. Les dénominations

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

RÈGLEMENT D UTILISATION DES LOCAUX COMMUNAUX

RÈGLEMENT D UTILISATION DES LOCAUX COMMUNAUX RÈGLEMENT D UTILISATION DES LOCAUX COMMUNAUX Utilisation des locaux et des environs Art. 1 Art. 2 Art. 3 Locaux à disposition 1 Les salles et annexes communales, à l exception des locaux définis en alinéa

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

On faitle rnarche. avec Papa

On faitle rnarche. avec Papa On faitle rnarche avec Papa Apres diner, Papa a fait les comptes du mois avec Maman. - Je me dernande ou passe l'argent que je te donne, a dit Papa. - Ah! j'aime bien quand tu me dis ca, a dit Maman, qui

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure a pour but de vous donner des conseils pratiques et des informations

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 LÖSUNGEN Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 1. La conjugaison au p.c., impf. et futur (Attention à la personne indiquée!) verbe pers passé composé imparfait futur points 1. être je j ai été étais serai

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail