Rédaction des arrêtés et modèles d arrêtés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rédaction des arrêtés et modèles d arrêtés"

Transcription

1 Rédaction des arrêtés et modèles d arrêtés 107

2 Prescriptions relatives aux arrêtés de classement, aux arrêtés ministériels pris sur la base de l'article 5 dernier alinéa du décret du 18 mars 1924 modifié et aux arrêtés d'inscription sur l'inventaire supplémentaire Schéma de construction de l arrêté En tête Visas (visas fixes et visas mobiles) Considérant DISPOSITIF Article 1 er - désignation et énumération des parties - localisation - références cadastrales - identification complète du propriétaire - référence du titre de propriété - et de sa publication au bureau des hypothèques Article 2 Récapitulation du statut juridique de l'immeuble au regard de la législation sur les monuments historiques. Article 3 Publication de l'arrêté. Article 4 Notification de l'arrêté au préfet du département, au maire et au propriétaire et dispositions d'exécution. Modèles d arrêtés - modèle d arrêté ministériel de classement - modèle d arrêté ministériel de classement mixte (pris en application de l article 5, dernier alinéa du décret du 18 mars 1924 modifié) - modèle d arrêté ministériel d inscription mixte (pris en application de l article 5, dernier alinéa du décret du 18 mars 1924 modifié) - modèle d arrêté préfectoral d inscription - modèle d arrêté préfectoral d inscription, lorsque la mesure peut être révisée dans le délai de trois ans Le seul cas dans lequel il est indispensable de mettre en signature un arrêté ministériel d inscription conjoint à un arrêté ministériel de classement partiel est, si la C.S.M.H. et la C.R.P.S. ont examiné un dossier identique, lorsque la C.S.M.H. a proposé un classement partiel mais aussi une inscription ou une extension d inscription non retenue par la C.R.P.S. et ne figurant pas dans l arrêté préfectoral d inscription préalable. Par ailleurs, à titre exceptionnel, lors d une extension de protection, il est admis que, si l ensemble immobilier est particulièrement complexe ou si les protections antérieures ont été très nombreuses, deux arrêtés ministériels conjoints peuvent être utiles pour réviser l ensemble de la protection et clarifier la situation. Cependant, dans la plupart des cas de classement partiel, l arrêté préfectoral d inscription préalable ne sera pas abrogé et restera en vigueur pour les parties non classées. L arrêté de classement partiel indique alors en effet simplement, à l article 2: «le présent arrêté se substitue pour les parties classées à l arrêté d inscription». 109

3 Modèle d arrêté ministériel de classement MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION REPUBLIQUE FRANCAISE A R R E T E n portant classement parmi les monuments historiques de Le ministre de la culture et de la communication VU la loi du 31 décembre 1913 modifiée sur les monuments historiques ; VU la loi n du 28 février 1997 relative à l instruction des autorisations de travaux dans le champ de visibilité des édifices classés ou inscrits et dans les secteurs sauvegardés ; VU le décret du 18 mars 1924 modifié pris pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 ; VU le décret n du 15 mai 2002 relatif aux attributions du ministre de la culture et de la Communication ; VU le décret n du 5 février 1999 relatif à la commission régionale du patrimoine et des sites et à l instruction de certaines autorisations de travaux ; VU l'arrêté en date du portant inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (ou classement parmi les monuments historiques) de ; VU l'avis de la commission régionale du patrimoine et des sites en date du ; La commission supérieure des monuments historiques entendue en sa séance du ; VU la lettre d adhésion au classement de propriétaire, en date du ; VU les autres pièces produites et jointes au dossier ; CONSIDERANT que la conservation de présente au point de vue de l'histoire ou/et de l'art (1) un intérêt public en raison de 110

4 Arrête Article 1 : - Est classé parmi les monuments historiques : situé (adresse postale) sur la (les) parcelle(s) n figurant au cadastre section et appartenant à par acte du publié le d'une contenance (respective) de Article 2 : (1) Le présent arrêté se substitue (complète le ou les) (en ce qui concerne les parties classées) à (aux) l'(les) arrêté(s) d'inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (de classement) du......susvisé Article 3 : Il sera publié au bureau des hypothèques de la situation de l'immeuble classé Article 4 : Il sera notifié au préfet du département, au (x) maire(s) et au (x) propriétaire(s), intéressés, qui seront responsables chacun en ce qui le concerne de son exécution Fait à PARIS, le (1) à adapter selon les cas d'espèces. 111

5 Modèle d arrêté ministériel de classement mixte MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION REPUBLIQUE FRANCAISE A R R E T E n portant classement parmi les monuments historiques de Le Ministre de la culture et de la communication VU la loi du 31 décembre 1913 modifiée sur les monuments historiques ; VU la loi n du 28 février 1997 relative à l instruction des autorisations de travaux dans le champ de visibilité des édifices classés ou inscrits et dans les secteurs sauvegardés ; VU le décret du 18 mars 1924 modifié pris pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 et notamment son article 5, dernier alinéa; VU le décret n du 15 mai 2002 relatif aux attributions du ministre de la Culture et de la Communication ; VU le décret n du 5 février 1999 relatif à la commission régionale du patrimoine et des sites et à l instruction de certaines autorisations de travaux ; VU l'arrêté en date du portant inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (ou classement parmi les monuments historiques) de ; VU l'avis de la commission régionale du patrimoine et des sites en date du ; La commission supérieure des monuments historiques entendue en sa séance du ; VU la lettre d adhésion au classement de propriétaire, en date du ; portant inscription sur l'inventaire supplé- VU l'arrêté en date du (même date) mentaire des monuments historiques de VU les autres pièces produites et jointes au dossier ; CONSIDERANT que la conservation de présente au point de vue de l'histoire ou/et de l'art (1) un intérêt public en raison de 112

6 Arrête Article 1 : - Est classé parmi les monuments historiques : situé (adresse postale) sur la (les) parcelle(s) n figurant au cadastre section et appartenant à par acte du publié le d'une contenance (respective) de Article 2 : (1) Le présent arrêté se substitue (en ce qui concerne les parties classées) à (aux) l'(les) arrêté(s) d inscription sur l inventaire supplémentaire des monuments historiques (de classement) du susvisé(s). Article 3 : Le présent arrêté complète l'arrêté de classement du (même date) susvisé Article 4 : Il sera publié au bureau des hypothèques de l'immeuble classé Article 5 : Il sera notifié au préfet du département, au (x) maire(s), et au (x) propriétaire(s), intéressé(s) qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne de son exécution Fait à PARIS, le (1) à adapter selon les cas d'espèces. 113

7 Modèle d arrêté ministériel d inscription mixte MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION REPUBLIQUE FRANCAISE A R R E T E n portant inscription sur l inventaire supplémentaire des monuments historiques de Le ministre de la culture et de la communication VU la loi du 31 décembre 1913 modifiée sur les monuments historiques ; VU la loi n du 28 février 1997 relative à l instruction des autorisations de travaux dans le champ de visibilité des édifices classés ou inscrits et dans les secteurs sauvegardés ; VU le décret du 18 mars 1924 modifié pris pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 et notamment son article 5, dernier alinéa; VU le décret n du15 mai 2002 modifié relatif aux attributions de la ministre de la culture et de la communication VU l arrêté en date du historiques de ; portant inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments VU l'avis de la commission régionale du patrimoine et des sites en date du ; La commission supérieure des monuments historiques entendue en sa séance du ; VU l'arrêté en date du (même date) historiques de ; portant classement parmi les monuments VU les autres pièces produites et jointes au dossier ; CONSIDERANT que (nom du monument) présente un intérêt d'histoire et/ou d'art (1) suffisant pour en rendre désirable la préservation en raison de ; 114

8 Arrête Article 1 : - Est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, situé (adresse postale) sur la (les) parcelle(s) n figurant au cadastre section et appartenant à par acte du publié le d'une contenance (respective) de Article 2 : (1) Le présent arrêté se substitue à (aux) l'(les) arrêté(s) du susvisé(s). Article 3 : Le présent arrêté complète l'arrêté de classement du (même date) susvisé Article 4 : Il sera publié au bureau des hypothèques de la situation de l'immeuble inscrit Article 5 : Il sera notifié au préfet du département, au (x) maire(s), et au (x) propriétaire(s), intéressé(s) qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne de son exécution Fait à PARIS, le (1) à adapter selon les cas d'espèces. 115

9 Modèle d arrêté préfectoral d inscription PREFECTURE DE LA REGION REPUBLIQUE FRANCAISE A R R E T E n portant inscription sur l inventaire supplémentaire des monuments historiques de Le préfet de la région, préfet du département de VU la loi du 31 décembre 1913 modifiée sur les monuments historiques ; VU la loi n du 28 février 1997 relative à l instruction des autorisations de travaux dans le champ de visibilité des édifices classés ou inscrits et dans les secteurs sauvegardés ; VU le décret du 18 mars 1924 modifié pris pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 ; VU le décret n du 10 mai 1982 modifié relatif aux pouvoirs des préfets de région VU le décret n du 5 février 1999 relatif à la commission régionale du patrimoine et des sites et à l instruction de certaines autorisations de travaux VU le (les) arrêté(s) en date du (1) ; La commission régionale du patrimoine et des sites entendue, en sa séance du ; VU les autres pièces produites et jointes au dossier ; CONSIDERANT que (nom du monument) présente un intérêt d'histoire et/ou d'art (1) suffisant pour en rendre désirable la préservation en raison de ; 116

10 Arrête Article 1 : - Est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, situé (adresse postale) sur la (les) parcelle(s) n figurant au cadastre section et appartenant à par acte du publié le d'une contenance (respective) de Article 2 : Le présent arrêté complète (se substitue) (les) arrêté(s) du susvisé(s) (1). Article 3 : Le présent arrêté, dont une ampliation certifiée conforme sera adressée sans délai au ministre de la culture et de la communication, sera publié au bureau des hypothèques de la situation de(s) l'immeuble(s) inscrit(s) et au recueil des actes administratifs de la préfecture de région Article 4 : - Il sera notifié au préfet du département, au (x) maire(s) de la (des) commune(s) et au (x) propriétaire(s), intéressés, qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne, de son exécution. Fait à, le (1) à adapter selon les cas d'espèces. 117

11 modèle d arrêté préfectoral d inscription (inscription révisable dans le délai de trois ans PREFECTURE DE LA REGION REPUBLIQUE FRANCAISE A R R E T E n portant inscription sur l inventaire supplémentaire des monuments historiques de Le préfet de la région, préfet du département de VU la loi du 31 décembre 1913 modifiée sur les monuments historiques ; VU la loi n du 28 février 1997 relative à l instruction des autorisations de travaux dans le champ de visibilité des édifices classés ou inscrits et dans les secteurs sauvegardés ; VU le décret du 18 mars 1924 modifié pris pour l'application de la loi du 31 décembre 1913 ; VU le décret n du 10 mai 1982 modifié relatif aux pouvoirs des préfets de région VU le décret n du 5 février 1999 relatif à la commission régionale du patrimoine et des sites et à l instruction de certaines autorisations de travaux VU le (les) arrêté(s) en date du (1) ; La commission régionale du patrimoine et des sites entendue, en sa séance du ; VU les autres pièces produites et jointes au dossier ; CONSIDERANT que (nom du monument) présente un intérêt d'histoire et/ou d'art (1) suffisant pour en rendre désirable la préservation en raison de ; 118

12 Arrête Article 1 : - Est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, situé (adresse postale) sur la (les) parcelle(s) n figurant au cadastre section et appartenant à par acte du publié le d'une contenance (respective) de Article 2 : Le présent arrêté pourra être révisé dans un délai de trois ans au vu d un rapport ou d une étude présentés par l administration des affaires culturelles sur la possibilité de conserver de façon durable l immeuble mentionné à l article 1 er. Article 3 : Le présent arrêté complète (se substitue) (les) arrêté(s) du susvisé(s) (1). Article 4 : Le présent arrêté, dont une ampliation certifiée conforme sera adressée sans délai au ministre de la culture et de la communication, sera publié au bureau des hypothèques de la situation de(s) l'immeuble(s) inscrit(s) et au recueil des actes administratifs de la préfecture de région. Article 5 : Il sera notifié au préfet du département, au (x) maire(s) de la (des) commune(s) et au (x) propriétaire(s), intéressés, qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne, de son exécution. Fait à, le (1) à adapter selon les cas d'espèces. 119

13 Commentaires Visas Visas mobiles Ces visas ne sont à utiliser que dans certains cas: Visas spécifiques aux départements d outre-mer ajouter les visas suivants: - VU la loi du 19 mars 1946 et le décret n du 10 juin 1947 étendant aux départements d'outremer les dispositions relatives aux départements métropolitains. - VU la loi n du 10 novembre 1965 et le décret n du 26 août 1966 étendant aux départements d'outre-mer certaines dispositions à caractère réglementaire relatives à la protection des sites et des monuments historiques. Dans l attente du décret devant étendre aux départements d outre-mer les dispositions relatives aux C.R.P.S., remplacer les visas correspondants (loi n du 28 février 1997, décret n du 5février 1999, avis de la C.R.P.S.) par les visas suivants: - VU le décret n du 15 novembre 1984 instituant auprès des préfets de région une commission régionale du patrimoine historique, archéologique et ethnologique - La commission régionale du patrimoine historique, archéologique et ethnologique entendue en sa séance du.. Visas spécifiques à la Corse ajouter les visas suivants: - VU la loi n du 22 janvier 2002 relative à la Corse - VU le décret n du 3 mai 2002 relatif à la collectivité territoriale de Corse - cas de protection mixte pour un même immeuble (classement et inscription sur l'inventaire supplémentaire de compétence ministérielle): l'arrêté de classement doit viser l'arrêté d'inscription daté du même jour (et inversement): - VU l'arrêté du... portant inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques de... - cas d'extension de protection: substitution du statut juridique de classement à celui d'inscription, l'étendue géographique de la mesure restant identique: il convient de viser dans l'arrêté de classement cet (ou ces) arrêté(s) d'inscription (ministériel(s) ou préfectoraux antérieur(s) au (x) quel(s) il se substitue. Le visa d'adhésion au classement du propriétaire est obligatoire dans les arrêtés de classement : Etat propriétaire - VU l'adhésion au classement donnée le... par le ministre de... affectataire, l Etat étant propriétaire. (visa inutile si le ministère de la culture est affectataire). Département ou région propriétaire - VU la délibération en date du... du conseil général (régional) du département (de la région) du... propriétaire, portant adhésion au classement Commune propriétaire - VU la délibération en date du... du conseil municipal de la commune de

14 propriétaire, portant adhésion au classement. Établissement public propriétaire - VU la délibération en date du... du conseil d'administration de... propriétaire, portant adhésion au classement. Personnes morales de droit privé, propriétaires Société - VU la délibération du... du conseil d'administration de la société (nom de la société) propriétaire, portant adhésion au classement. Le classement des parties privatives relève de la seule compétence du copropriétaire concerné. Propriétaire(s), personne(s) physique(s) Plusieurs cas peuvent se présenter: - un seul propriétaire, - propriété conjointe entre époux, - propriété en indivision, - propriété distincte pour les différentes parcelles, - propriété distincte pour le sol et les constructions qu'il porte. Association - VU l'adhésion au classement donnée le... par l'assemblée générale de... (nom de l'association) propriétaire. Il convient d'adapter le visa-type suivant en énumérant le cas échéant, tous les propriétaires (indivision, propriété conjointe pour les parcelles concernées). Syndicat - VU l'adhésion au classement donnée le... par... (nom du syndicat) propriétaire. Copropriété Cas où la protection porte sur des parties communes : - VU l'adhésion au classement donnée le... par l'assemblée générale du syndicat des copropriétaires L adhésion au classement dans ce cas paraît relever de l application de l article 26 b) de la loi n du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis: «sont prises à la majorité des membres du syndicat représentant au moins les deux tiers des voix les décisions concernant la modification ou éventuellement l établissement du règlement de copropriété dans la mesure où il concerne la jouissance, l usage et l administration des parties communes.» - VU l'adhésion au classement en date du... donnée par... propriétaire. Si la nue-propriété est séparée de l usufruit, c est le nu-propriétaire seul qui a compétence pour donner ou refuser l adhésion au classement. Dans le cas d une indivision, le classement ne peut être prononcé qu avec l accord de tous les indivisaires sauf si l un d eux a été formellement désigné comme mandataire de l indivision. Considérant La rédaction de cet alinéa doit reprendre précisément les raisons qui ont amené la C.R.P.S. ou la C.S.M.H. selon le cas, à considérer que l'immeuble a un intérêt suffisant ou un intérêt public justifiant l'inscription ou le classement. Dispositif Cas où la protection porte sur des parties privatives: - VU l'adhésion au classement en date du... donnée par.....(identification du propriétaire de ces parties). Article 1 er Désignation et énumération des immeubles protégés Les immeubles qui peuvent bénéficier d une protec- 121

15 tion au titre des monuments historiques sont, selon la définition de l article 518 du Code civil, les fonds de terre et les bâtiments. Il importe, pour éviter toute incertitude ou ambiguïté dans l application future de la mesure de protection, de donner dans l article 1 er de l arrêté une qualification physique descriptive précise au bâtiment ou au fonds de terre considéré en utilisant le vocabulaire de l architecture ou le vocabulaire des jardins. Pour les fonds de terre, il faut éviter d utiliser pour cette qualification des termes impropres tels que «parcelle», qui est une unité cadastrale, ou «assiette» qui est une quantité fiscale. Ces termes ne peuvent être employés, pour fixer une localisation ou une limite à la protection, que si l immeuble protégé a préalablement été qualifié de façon précise et correcte (ex. sol de la parcelle). Lorsque cet immeuble est un parc ou un jardin, deux cas peuvent se présenter: le parc ou le jardin historique subsiste et c est donc la composition végétale elle-même qui sera protégée. Les termes suivants peuvent alors être utilisés : «Est inscrit sur l inventaire supplémentaire des monuments historiques le parc du château de. situé sur les parcelles n» ou «Est inscrit sur l inventaire supplémentaire des monuments historiques le jardin de., dans les limites de son emprise historique, situé sur les parcelles n». le parc ou le jardin historique ont existé mais ont aujourd hui disparu. Ce n est donc plus la composition végétale qui peut être protégée mais uniquement le sol. Les termes suivants peuvent être utilisés: «Est inscrit parmi les monuments historiques le sol de l ancien jardin de. situé sur les parcelles n».. situé sur les parcelles n». A noter que la protection du sol entraîne la protection du sous-sol qu il est inutile de désigner (sauf si la protection vise spécifiquement des éléments en soussol comme une carrière ou une grotte souterraine). Exemples des termes à utiliser : Il peut s agir: d un édifice en totalité, c est à dire de ses façades, toitures et intérieurs: ex. «le château de... en totalité» (éviter la mention «y compris»). d'un édifice avec le sol sur le lequel il est construit: ex. «l hôtel de... avec ses cours et son sol». d un édifice, de ses dépendances et de son parc: ex. «le domaine du château de...». de certaines parties d un ensemble ou d un édifice: ex. «les parties suivantes du château de...- (énumération)» d un ensemble ou d un édifice à l exclusion de certaines parties: ex. «le château de... à l exclusion de...» des parties conservées d un édifice en ruine ou partiellement démoli: ex. «choeur subsistant de l ancienne église de...» d édifices actuellement inclus dans une propriété dont ils ne faisaient pas partie à l'origine: ex.: «l'ancien château de... dépendant actuellement de...». d édifices ayant changé d'affectation ou désaffectés: ex.: «ancienne église de...» Les protections prises en raison d un intérêt archéologique sont très voisines du cas précédent: le bâtiment ayant disparu, seul le sol est protégé dans les termes suivants: «Est classé parmi les monuments historiques le sol de l ancien cloître de l abbaye de Localisation (commune, département, rue) pour les édifices se trouvant à l'intérieur d'une localité, indiquer l'adresse postale ex. «immeuble d habitation situé 13, rue Aude à AIX EN PROVENCE (Bouches-du-Rhône)». 122

16 si l'édifice est délimité par plusieurs rues, les énumérer au moyen de leurs appellations actuelles. dans le cas de protection d un pont, indiquer: «le pont de... sur (nom du cours d'eau) situé à (nom de la commune et du département) sur la voie (désignation)». N.B. Les églises situées dans de petites agglomérations n'ont en général pas d'adresse à l'intérieur de la commune: ex.: «église N.D. de l'assomption à EZE (Alpes-Maritimes)». De même pour les édifices situés hors agglomération; dans ce dernier cas, il est nécessaire de préciser, outre la commune, le hameau ou le lieu-dit: ex.: «l'église de... au hameau de... à (commune et département)» ou «le monument de... au lieu-dit...à...». Références cadastrales protection limitée à l'immeuble et non pas à la totalité du sol de la parcelle sur laquelle il se situe: «immeuble d habitation situé sur la parcelle n... d'une contenance de... figurant au cadastre, section...». protection étendue à la totalité du sol de la parcelle sur laquelle est situé l'immeuble: «immeuble d habitation et le sol de la parcelle n... d'une contenance de... figurant au cadastre, section..., sur laquelle il est situé». terrains dépendant du domaine public (ex.: ponts, places): indiquer: «non cadastré, domaine public appartenant à l'etat et affecté à..... (au département de..., à la commune de...)». Identification complète des propriétaires Etat: indiquer le ministère affectataire: «appartenant à l'etat et affecté au ministère de... (direction de...)». Personnes morales autres que l'etat (société, association, établissement public, syndicat intercommunal, etc.) : indiquer : nom exact, forme juridique, date de constitution (ou de fondation), siège social ou siège et nom, qualité et adresse du représentant responsable : ex. «appartenant à....., association constituée le... (ou SCI, etc.), ayant son siège... et pour représentant responsable M...., directeur (ou gérant, président, syndic...), demeurant...». Propriétaire privé, personne physique Un seul propriétaire de sexe masculin indiquer: - nom, prénoms dans l'ordre de l'état civil, date et lieu de naissance - époux de (nom de jeune fille et premier prénom) - ou divorcé de, ou veuf de, ou célibataire - domicile, profession Un seul propriétaire de sexe féminin indiquer: - nom de jeune fille - épouse ou veuve ou divorcée de ou séparée de... - (nom et premier prénom) ou célibataire - domicile, profession Propriété conjointe entre époux «appartenant conjointement à M. (nom, prénoms, état civil complet) et à son épouse née (nom de jeune fille, prénom, état civil complet) demeurant ensemble... (adresse postale)». Indivision entre plusieurs propriétaires «appartenant en indivision à...(voir cas précédents)» 123

17 Lorsqu'il s'agit d'une succession en cours de règlement, indiquer: «et dépendant de la succession en cours de règlement de....». Préciser l identité et les coordonnées du notaire chargé de la succession. C est à lui que l arrêté sera notifié. Copropriété «appartenant aux copropriétaires de l'immeuble ayant pour représentant responsable M. ou M me (nom et premier prénom), demeurant à... et syndic du syndicat de copropriétaires de.....». Pour les petites copropriétés dépourvues de représentant responsable, énumérer et décrire tous les copropriétaires. Références du titre de propriété acte notarié (date de l'acte et nom et adresse du notaire qui a instrumenté). Ex.: «en est propriétaire par acte passé le... devant Maître... notaire à...». N.B. : si l'édifice a été donné à bail emphytéotique, il y a lieu de le préciser dans l arrêté: ex. «... a été donné à bail emphytéotique pour une durée de... années, à compter du... à... demeurant... par acte du..., passé devant Maître... notaire, etc.». acte administratif (date de l acte et nom et titre de la personne qui a instrumenté). Nue-propriété et usufruit Dans les cas de donation avec usufruit, le nupropriétaire et l usufruitier doivent être mentionnés. Cas particuliers: - Changement de structure juridique affectant le détenteur du droit de propriété: ex.: modification de la forme ou du nom de la société propriétaire:.«et appartenant à (nouveau nom) en tant qu'il (elle) a remplacé (ancien nom)». Cas particuliers: - expropriation: «par ordonnance d'expropriation rendue le... par le juge de l'expropriation auprès du Tribunal de Grande Instance de...». - adjudication: «par adjudication prononcée le... par le Tribunal de Grande Instance de...» - églises appartenant aux communes. La nécessité d'indiquer la référence du titre de propriété est ici sans objet. - Boutiques et commerces: dans le cas de protection portant sur des locaux servant à une exploitation commerciale ou sur une partie de leur décor, il convient de distinguer ce qui appartient au propriétaire des murs et ce qui fait partie du fonds de commerce de l'exploitant (se rapporter aux baux commerciaux). - acte d'acquisition antérieur au 1 er janvier 1956 (date d'entrée en vigueur du décret portant réforme de la publicité foncière). Il y a lieu simplement d'indiquer «par acte passé antérieurement au 1 er janvier 1956». - copropriétés : pour les parties communes, les actes à mentionner sont les états descriptifs de division et les règlements de copropriété avec leurs rectificatifs et modificatifs. - Pour les parties privatives, les actes à considérer sont les actes d acquisition des parties concer- 124

18 nées, en prenant soin de faire apparaître la correspondance entre ces parties et les lots de la copropriété. Référence de la publication au bureau des hypothèques du titre de propriété cas général : (bureau, date, volume, n ) ex. : «... et publié au bureau des hypothèques de... le... volume n...». Pour les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, indiquer : «sera publié au livre foncier de la situation de l'immeuble classé (inscrit) et au recueil des actes administratifs de la préfecture de région)». Article 4 Cet article est relatif à la notification de l'arrêté aux divers intéressés qui sont chargés de son exécution. Dans les cas suivants, l arrêté sera notifié: Cas particuliers: - Pour les actes d'acquisition antérieurs au 1er janvier 1956 (voir supra) aucune référence de publicité foncière à indiquer. - Pour les publications en cours indiquer : «en cours de publication au bureau des hypothèques de...». - Pour les départements des Haut-Rhin, Bas-Rhin et de la Moselle, indiquer : «par acte publié au livre foncier de..., feuillet n...». Article 2 A rédiger uniquement dans les cas où il existe déjà des protections au titre des Monuments historiques, cet article a pour objet de faire, le cas échéant, la récapitulation des protections existantes, compte tenu de l'entrée en vigueur de l'arrêté. L'arrêté peut compléter un arrêté d'inscription ou de classement déjà existant ou se substituer à lui en tout ou partie. Article 3 Cet article est relatif à la publication de l'arrêté au bureau des hypothèques compétent et, pour les arrêtés d inscription, au recueil des actes administratifs de la préfecture de région. «le présent arrêté sera publié au bureau des hypothèques de la situation de l'immeuble classé (inscrit) et au recueil des actes administratifs de la préfecture de région». - Etat propriétaire: «au ministre de...». affectataire, au préfet du département et au maire de la commune, intéressés, qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne, de son exécution». - Département propriétaire: «au préfet du département, au président du conseil général du département propriétaire et au maire de la commune, intéressés, qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne, de son exécution». Commune propriétaire: «au préfet du département et au maire de la commune propriétaire, intéressés, qui seront responsables, chacun en ce qui le concerne, de son exécution». Lorsque l'immeuble inscrit par l'arrêté est situé dans le département du chef-lieu de la région, l'autorité qui prend la décision (préfet de région) se trouve être la même personne que le préfet de département à qui la notification est faite. Les dispositions du décret du 18 mars 1924 imposant la notification au «préfet», il paraît souhaitable d'utiliser même dans ce cas la mention du préfet de département, en la complétant éventuellement de la dénomination du service qui sera effectivement le destinataire de la notification (direction de l'administration générale, secrétariat général...). 125

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques 1/6 Direction de l'architecture et du patrimoine - article L 621-30, deuxième alinéa, du code du patrimoine - articles 20, 21 et 48 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif aux monuments historiques

Plus en détail

DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE UNIQUE

DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE UNIQUE COMMUNE DE MONT SAINT MARTIN Quartier du Val Saint Martin - Projet de rénovation urbaine Centre commercial «Les Bleuets» DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE UNIQUE 1/ PREALABLE A LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

Plus en détail

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes Direction Départementale des Territoires de la Savoie Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes ( Loi du 12 juillet 2010 - Décret du 30 janvier 2012 ) Ce résumé des

Plus en détail

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C COMMUNE CONCERNÉE : CADRE I : RÉSERVÉ À L INSTITUT BRUXELLOIS POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT RÉFÉRENCE DU DOSSIER :

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394]

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394] SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE Références du document 4H1394 Date du document 01/03/95 D. MODALITÉS D'APPLICATION 72Le dispositif

Plus en détail

Marché de Travaux AMENAGEMENT D ABREUVOIRS ANNEXE N 2 A L ACTE D ENGAGEMENT DECLARATION DU CANDIDAT (DC2)

Marché de Travaux AMENAGEMENT D ABREUVOIRS ANNEXE N 2 A L ACTE D ENGAGEMENT DECLARATION DU CANDIDAT (DC2) Syndicat Mixte d Aménagement et de Restauration du Bassin du Loir en Eure-et-Loir Mairie Bonneval 19 rue Saint-ROCH 28800 - BONNEVAL Tél : 02 37 47 72 47 Fax : 02 37 96 26 79 E-mail : contratbassinloir28@orange.fr

Plus en détail

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES. 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES. 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES d un bien immobilier, propriété du Département des Vosges, situé : 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL AVIS D APPEL A CANDIDATURE I OBJET Le Département des

Plus en détail

OBJET : Régime fiscal d'enregistrement des actes établis avec un promoteur immobilier.

OBJET : Régime fiscal d'enregistrement des actes établis avec un promoteur immobilier. NOTE COMMUNE N : 27/2000 OBJET : Régime fiscal d'enregistrement des actes établis avec un promoteur immobilier. P. JOINTES: Annexes -Tableau relatif aux divers régimes d'enregistrement des actes établis

Plus en détail

Demande de. Permis de démolir P D. Dpt Commune Année N o de dossier. Dossier transmis : q à l Architecte des Bâtiments de France

Demande de. Permis de démolir P D. Dpt Commune Année N o de dossier. Dossier transmis : q à l Architecte des Bâtiments de France MINISTÈRE CHARGÉ DE L URBANISME Demande de Permis de démolir N 13405*02 1/3 Vous pouvez utiliser ce formulaire si : Vous démolissez totalement ou partiellement un bâtiment protégé ou situé dans un secteur

Plus en détail

DECLARATION 21/06/2016. AU 06 Exercice des activités notariales

DECLARATION 21/06/2016. AU 06 Exercice des activités notariales DECLARATION 21/06/2016 AU 06 Exercice des activités notariales EXERCICE DES ACTIVITÉS NOTARIALES (Déclaration N 06 ) L autorisation unique n AU-006 concerne les traitements mis en œuvre par les offices

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2016-261 du 3 mars 2016 relatif aux traitements automatisés du contrôle des personnes placées sous surveillance électronique

Plus en détail

Dispositions relatives aux administrateurs et mandataires judiciaires au regard du registre du commerce et des sociétés.

Dispositions relatives aux administrateurs et mandataires judiciaires au regard du registre du commerce et des sociétés. Dispositions relatives aux administrateurs et mandataires judiciaires au regard du registre du commerce et des sociétés Code de commerce Partie législative Livre VIII : De quelques professions réglementées

Plus en détail

Article premier - La demande du permis de construire est établie conformément au modèle annexé au présent arrêté.

Article premier - La demande du permis de construire est établie conformément au modèle annexé au présent arrêté. MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS DES TRANSPORTS DE LA CONSTRUCTION ET DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS ---------- Arrêté n 3321 du 21 décembre 1963 fixant les modalités d enregistrement des permis de construire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-1382 du 30 octobre 2015 relatif à la médiation des litiges de la consommation NOR :

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l'environnement). Les conditions d attribution de l agrément des associations au titre de

Plus en détail

Demande d approbation d un Agenda d accessibilité programmée (Ad ap)

Demande d approbation d un Agenda d accessibilité programmée (Ad ap) Ministère chargé de la construction Demande d approbation d un Agenda d accessibilité programmée (Ad ap) Articles L. 111-7 et D. 111-19-34 du code de la construction et de l habitation (CCH) N 15246*01

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-128 QPC du 6 mai 2011. Syndicat SUD AFP

Commentaire. Décision n 2011-128 QPC du 6 mai 2011. Syndicat SUD AFP Commentaire Décision n 2011-128 QPC du 6 mai 2011 Syndicat SUD AFP Le Conseil constitutionnel a été saisi le 16 mars 2011 par la Cour de cassation d une question prioritaire de constitutionnalité relative

Plus en détail

Dossier de presse Base élèves

Dossier de presse Base élèves Dossier de presse Base élèves Afin de répondre aux interrogations légitimes d une partie des parents d élèves aveyronnais qui nous sont relayées par les syndicats, nous vous transmettons un dossier de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 3 janvier 2013 relative à la présentation du décret n 2012-1515 du 28 décembre 2012 portant diverses dispositions relatives à la procédure civile et à l organisation judiciaire NOR : JUSC1243674C

Plus en détail

la Défense, le 27 juillet 2005 Le ministre à Mesdames et Messieurs les préfets de département Directions départementales de l équipement

la Défense, le 27 juillet 2005 Le ministre à Mesdames et Messieurs les préfets de département Directions départementales de l équipement Ministère des Transports, de l Equipement, du Tourisme, et de la Mer la Défense, le 27 juillet 2005 Le ministre à Mesdames et Messieurs les préfets de département Directions départementales de l équipement

Plus en détail

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE I. Définition Acte juridique Il crée des droits et des obligations au profit ou à la charge des personnes auxquelles il s'applique. Acte individuel Il s'impose directement

Plus en détail

SERVITUDES DE TYPE AC1

SERVITUDES DE TYPE AC1 SERVITUDES DE TYPE AC1 MESURES DE CLASSEMENT ET D'INSCRIPTION D'IMMEUBLES AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES PERIMETRES DE PROTECTION AUTOUR DES MONUMENTS HISTORIQUES CLASSES OU INSCRITS Servitudes reportées

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE CONCESSION DE TRAVAUX PUBLICS. Adresse auprès de laquelle des informations complémentaires peuvent être obtenues:

AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE CONCESSION DE TRAVAUX PUBLICS. Adresse auprès de laquelle des informations complémentaires peuvent être obtenues: AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE CONCESSION DE TRAVAUX PUBLICS SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) Nom, adresses et point(s) de contact : Téléphone +33 534319390 Courrier électronique (e-mail): bernadette.lacoste@cr-mip.fr

Plus en détail

CONJOINT (à préciser si celui ci est également propriétaire) Date et lieu de naissance :...

CONJOINT (à préciser si celui ci est également propriétaire) Date et lieu de naissance :... MANDAT «EXPERT» NON EXCLUSIF DE VENTE Loi du 7 mai 1946 instituant l Ordre des géomètres-experts, décret du 31 mai 1996 portant règlement de la profession et code des devoirs professionnels N au registre

Plus en détail

Relatif à la comptabilisation et l évaluation des actifs acquis et reçus par les musées

Relatif à la comptabilisation et l évaluation des actifs acquis et reçus par les musées CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2009-17 DU 10 NOVEMBRE 2009 Relatif à la comptabilisation et l évaluation des actifs acquis et reçus par les musées Sommaire 1 Champ d application 2 Définition

Plus en détail

LES BIENS SANS MAITRE

LES BIENS SANS MAITRE LES BIENS SANS MAITRE Aux termes de l article 713 du code civil, dans sa rédaction issue de l article 147 de la loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, les biens

Plus en détail

: IMMEUBLES RELVANT DU STATUT DE LA COPROPRIETE

: IMMEUBLES RELVANT DU STATUT DE LA COPROPRIETE 1 PROJET DE LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION IMMATRICULATION DES COPROPRIETES INFORMATIONS ACQUEREURS LOTS NOUVEAUX TEXTES CODE DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Les monuments historiques.

Les monuments historiques. Les monuments historiques. 1) PROCEDURES DE PROTECTION AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES Les procédures de protection sont appliquées en vertu de la loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques.

Plus en détail

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales STATUTS DE L AGENCE DEPARTEMENTALE DES YVELINES INGENIERY TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales Article 1er - Constitution de l Agence En application de l article L.5511-1

Plus en détail

Service Technique de l Habitat Séminaire ravalement 07/02/2014

Service Technique de l Habitat Séminaire ravalement 07/02/2014 Missions du STH Service Technique de l Habitat Séminaire ravalement 07/02/2014 Direction du Logement et de l Habitat Service Technique de l Habitat La procédure de ravalement Le cadre réglementaire Si

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE

STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE 1 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE Titre 1 - Formation ARTICLE 1 : FORMATION Il est formé une Association syndicale libre régie par l ordonnance n 2004-632

Plus en détail

Le patrimoine foncier placé sous la responsabilité du Conservatoire du littoral

Le patrimoine foncier placé sous la responsabilité du Conservatoire du littoral Le patrimoine foncier placé sous la responsabilité du Conservatoire du littoral Le Conservatoire est une agence foncière publique dotée des moyens juridiques et financiers de l Etat qui permettent l achat

Plus en détail

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière Règles régissant l activité de promotion immobilière Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 [NB - Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 fixant les règles régissant l activité de promotion immobilière]

Plus en détail

CONTRAT DE RÉSERVATION

CONTRAT DE RÉSERVATION CONTRAT DE RÉSERVATION CONDITIONS PARTICULIÈRES DU CONTRAT N.. ARTICLE 1 DÉSIGNATION DES PARTIES Réservant : La société. Représentée par en sa qualité de.., dûment habilité à l effet des présentes. Il

Plus en détail

PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS. Commune de CASTELMAUROU

PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS. Commune de CASTELMAUROU PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS Commune de CASTELMAUROU ARTICLE l : FORMATION Par le fait de la signature de l'acte d'acquisition les

Plus en détail

LA MODIFICATION DU REGLEMENT DE COPROPRIETE

LA MODIFICATION DU REGLEMENT DE COPROPRIETE LA MODIFICATION DU REGLEMENT DE COPROPRIETE FORMATION CLUB DES CONSEILS SYNDICAUX DE LA HAUTE-GARONNE MARDI 26 JUIN 2012 LE PLAN Préambule : Nature et valeur du règlement de copropriété L établissement

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS

LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS Le développement «horizontal» de Dakar a considérablement réduit au cours de ces dernières années l espace susceptible

Plus en détail

Vu le Code de la Construction et de l'habitation, notamment les articles L.129-1 à L.129-7, L.541-2 et les articles R.129-1 à R.

Vu le Code de la Construction et de l'habitation, notamment les articles L.129-1 à L.129-7, L.541-2 et les articles R.129-1 à R. F05-2 Type de document : arrêté municipal Contexte : Sécurité des équipements communs dans les immeubles collectifs à usage principal d habitation Procédure ordinaire Destinataire : propriétaire(s) de

Plus en détail

Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour vous communiquer toutes précisions que vous souhaiteriez obtenir.

Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour vous communiquer toutes précisions que vous souhaiteriez obtenir. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Lille, le 18 mars 2014 Je vous remercie vivement de l'intérêt porté au CFPN-Lille et, comme suite à votre demande, vous prie de bien vouloir trouver, sous ce pli, les renseignements

Plus en détail

Chapitre II : Création des Fiches

Chapitre II : Création des Fiches 1- Création d'une fiche client Chapitre II : Création des Fiches Pour accéder aux fiches "client", cliquer sur Clients à partir du portail. Attention : la fenêtre qui s'ouvre est une fenêtre de recherche

Plus en détail

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Modifié par Décret n 2011-520 du 13 mai 2011 - art. 1 I. Les contribuables domiciliés en France au sens de l'article 4

Plus en détail

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE Recommandation n 23 : relative aux modalités d'application de l'article 49 de la loi du 10 juillet 1965 Vu l'article 49 de la loi du 10 juillet 1965, tel qu'il résulte

Plus en détail

Modèle de déclaration d affectation du patrimoine par un entrepreneur individuel à responsabilité limitée

Modèle de déclaration d affectation du patrimoine par un entrepreneur individuel à responsabilité limitée Modèle de déclaration d affectation du patrimoine par un entrepreneur individuel à responsabilité limitée I. Renseignements généraux Nom :... Nom d usage :... Prénom :... Né(e) le :... A :... Domicile

Plus en détail

Primes à la construction

Primes à la construction Primes à la construction INFORMATIONS GÉNÉRALES Statistiques voisines Périodicité Ponctualité Propriété La prime à la construction est une aide financière, qui peut être obtenue auprès de la Région wallonne,

Plus en détail

Propriétaire d un local commercial doit-on conclure un bail commercial ou un bail professionnel?

Propriétaire d un local commercial doit-on conclure un bail commercial ou un bail professionnel? Propriétaire d un local commercial doit-on conclure un bail commercial ou un bail professionnel? En réalité, tout dépend de l activité du locataire. Si ce locataire est un professionnel libéral, le bail

Plus en détail

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981)

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) JO n 16 du 15 août 1976 TITRE I. DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

DECLARATION DU CANDIDAT

DECLARATION DU CANDIDAT SERVICES TECHNIQUES MISE A JOUR AVRIL 2007 MARCHES PUBLICS/ACCORDS-CADRES DECLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement. Tous

Plus en détail

LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE

LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE ST ROMAIN EN JAREZ Arrondissement de Saint Etienne Canton de Sorbiers LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE COLLECTIVITE

Plus en détail

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle.

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle. Commune d Uccle Service du Logement Règlement d attribution des logements communaux de la commune d Uccle. Préambule La commune d Uccle a été une des toutes premières en Région de Bruxelles- Capitale à

Plus en détail

CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS RICHEL GROUP

CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS RICHEL GROUP CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS RICHEL GROUP Société anonyme au capital de 1.713.364,80 euros Siège social : Quartier de la Gare - 13810 EYGALIERES R.C.S. TARASCON 950 012

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE PARIS LA VILLETTE REGLEMENT DE CONSULTATION FOURNITURES DE TITRES DE TRANSPORT

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE PARIS LA VILLETTE REGLEMENT DE CONSULTATION FOURNITURES DE TITRES DE TRANSPORT ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE PARIS LA VILLETTE REGLEMENT DE CONSULTATION FOURNITURES DE TITRES DE TRANSPORT Le présent règlement de consultation comporte 7 Feuillets, Numérotés de 1 à 7

Plus en détail

Déclaration préalable

Déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Déclaration préalable Lotissements et autres divisions foncières non soumis à permis d aménager Formulaire à utiliser si, en dehors d un secteur protégé : Vous divisez un terrain pour

Plus en détail

Les communes et l application de la loi relative aux baux commerciaux quelques éclaircissements Pascale Blondiau - Décembre 2003

Les communes et l application de la loi relative aux baux commerciaux quelques éclaircissements Pascale Blondiau - Décembre 2003 Les communes et l application de la loi relative aux baux commerciaux quelques éclaircissements Pascale Blondiau - Décembre 2003 Nombreux sont les litiges dans lesquels des exploitants de cafétérias ou

Plus en détail

DECLARATION DU CANDIDAT

DECLARATION DU CANDIDAT AFFAIR MARCH PUBLICS/ACCORDS- CADR DECLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement. Tous les documents constituant ou accompagnant

Plus en détail

VENTE AUX ENCHERESDE DEUX LOTSDE COPROPRIETE SITUES127, BOULEVARDGABRIELPERI A MALAKOFF

VENTE AUX ENCHERESDE DEUX LOTSDE COPROPRIETE SITUES127, BOULEVARDGABRIELPERI A MALAKOFF RAPPORTN 15.247 CP VENTE AUX ENCHERESDE DEUX LOTSDE COPROPRIETE SITUES127, BOULEVARDGABRIELPERI A MALAKOFF DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEJURIDIQUEET FONCIER Direction : Immobilier 2 DEPARTEMENT DES

Plus en détail

SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Peignot et Garreau, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Peignot et Garreau, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 17 mars 2010 N de pourvoi: 09-12196 Non publié au bulletin Rejet M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Peignot

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2010-05 DU 26 FEVRIER 2010 PORTANT SUR LA DEMANDE D AVIS DE MISE EN ŒUVRE D UN TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE «GESTION DES ABONNEMENTS «SERVICE DE TELEPHONIE

Plus en détail

1 La société civile préférable à l indivision

1 La société civile préférable à l indivision Chapitre 1 La société civile préférable à l indivision 1. La précarité de l indivision 1. définition de l indivision - Il y a indivision lorsque plusieurs personnes,lesindivisairesoucoindivisaires,détiennentunefractiondela

Plus en détail

RAPPORTN 14.451 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEJURIDIQUEET FONCIER. Direction : Immobilier

RAPPORTN 14.451 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEJURIDIQUEET FONCIER. Direction : Immobilier RAPPORTN 14.451 CP ACQUISITION D'UN VOLUME CONSTITUANT L'EMPRISEDU COLLEGE JEAN RENOIRET L'EMPRISE DU BATIMENT SITUE 2, RUEDAMIENSA BOULOGNE-BILLANCOURT DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEJURIDIQUEET FONCIER

Plus en détail

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION Entre les soussignés : - - M (indiquer identité et adresse) - M (indiquer identité et adresse) Il est établi, ainsi qu il suit, les statuts de la société en participation

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION SUR LE PACS

NOTICE D INFORMATION SUR LE PACS COUR D APPEL DE VERSAILLES TRIBUNAL D INSTANCE DE BOULOGNE-BILLANCOURT NOTICE D INFORMATION SUR LE PACS Le PACS est un contrat passé entre deux personnes majeures, de sexe différent ou de même sexe, pour

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Un bien meuble incorporel est un bien qui n a pas d existence matérielle. C est un bien impalpable (ex: une somme d argent). Au Luxembourg, il 2 types de saisies de meubles incorporels. (I) -arrêt de droit

Plus en détail

CONCESSIONS DE LOGEMENTS

CONCESSIONS DE LOGEMENTS CONCESSIONS DE LOGEMENTS I Types de concession de logement Il existe deux types de concession de logement : 1. Conditions d attribution La concession par nécessité absolue de service Aux termes de l article

Plus en détail

1. Modèle de délégation de pouvoirs intra-groupe et organigramme de délégation de pouvoirs

1. Modèle de délégation de pouvoirs intra-groupe et organigramme de délégation de pouvoirs 1. Modèle de délégation de pouvoirs intra-groupe et organigramme de délégation de pouvoirs N.B. : Le présent modèle de délégation de pouvoirs intra-groupe ne constitue qu'un exemple théorique et abstrait

Plus en détail

NIORT-ASSOCIATIONS DECRET DU 16 AOUT 1901

NIORT-ASSOCIATIONS DECRET DU 16 AOUT 1901 NIORT-ASSOCIATIONS Maison des Associations 12 rue Joseph Cugnot 79000 NIORT 05.49.09.06.09 fax : 05.49.09.23.85 site : www.niort-associations.fr DECRET DU 16 AOUT 1901 Texte complet du décret du 16 août

Plus en détail

Projet de règlement grand-ducal fixant les modalités pour accorder et retirer le droit de former un apprenti.

Projet de règlement grand-ducal fixant les modalités pour accorder et retirer le droit de former un apprenti. Projet de règlement grand-ducal fixant les modalités pour accorder et retirer le droit de former un apprenti. Base légale : Loi du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle Art.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015 REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015 Article 1 : OBJET Le présent règlement est établi conformément aux dispositions des articles du Code du Travail relatifs

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 10 D-2-07 N 91 du 17 JUILLET 2007 DROIT DE LA PUBLICITE FONCIERE INCIDENCES DE LA LOI BANQUE DE FRANCE N 2007-212 DU 20 FEVRIER 2007 SUR L ORDONNANCE

Plus en détail

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES DÉTACHEMENT JUDICIAIRE 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES sous-direction des ressources humaines

Plus en détail

Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national

Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national Ministère chargé Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national (en application des dispositions des articles L. 331-4 (I), L. 331-15-2, ou L. 331-14 (I),

Plus en détail

Nom de la nouvelle enseigne :... Nom de l enseigne précédente :... Adresse des travaux :.. Référence cadastrale : Nom :... Prénom :.. Adresse :..

Nom de la nouvelle enseigne :... Nom de l enseigne précédente :... Adresse des travaux :.. Référence cadastrale : Nom :... Prénom :.. Adresse :.. DEMANDE D ENSEIGNE Numéro d enregistrement (cadre réservé à l administration) : Nom de la nouvelle enseigne :...... Nom de l enseigne précédente :....... Adresse des travaux :...... Référence cadastrale

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DES FORÊTS MARCHÉS PUBLICS DÉCLARATION DU CANDIDAT

OFFICE NATIONAL DES FORÊTS MARCHÉS PUBLICS DÉCLARATION DU CANDIDAT OFFICE NATIONAL DES FORÊTS DC5 MARCHÉS PUBLICS DÉCLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement. Tous les documents constituant ou

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 Adopté Rédiger ainsi cet article : LA CROISSANCE ET L'ACTIVITÉ - (N 2447) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 25 N o SPE1624 «I. La loi n 89-462

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport N : DL Rabat, le Note de présentation relative au projet d'arrêté du Ministre de l'equipement et du Transport relatif à l'autorisation pour l'ouverture

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE

REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE N 98-562 DECRET FIXANT LES CONDITIONS D'OUVERTURE ET DE CONTROLE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT PRIVES LE PRESIDENT

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Décret n o 2015-1002 du 18 août 2015 portant diverses mesures de simplification et d adaptation

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 MAI 2014 DELIBERATION N CR-14/20.219 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Transfert de propriété d'une parcelle appartenant à l'etat sur laquelle est implanté le

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider

Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider N 50717#03 Demande de fixation d une contribution aux charges du mariage. (Article 214 du Code Civil, Articles1070 à 1074, 1137 et suivants du Code de Procédure Civile 1

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : OMES1405579D (décret) NOR : OMEO1406473A (arrêté) Intitulé du texte : décret n relatif aux modalités de versement de la dotation spéciale de construction

Plus en détail

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL Article juridique publié le 28/01/2015, vu 15581 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La loi dite «Pinel» du 18 juin 2014 a introduit, dans l'article L. 145-46-1

Plus en détail

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010 Edition 2010 Informations pratiques - L aide sociale aux adultes Le Conseil général vous guide L aide sociale départementale aux adultes La marche à suivre Edition 2010 www.somme.fr L aide sociale aux

Plus en détail

ENJALBERT/ALFRED 150000346-2229 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MONTAUBAN CAHIER DES CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE LICITATION

ENJALBERT/ALFRED 150000346-2229 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MONTAUBAN CAHIER DES CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE LICITATION ENJALBERT/ALFRED 150000346-2229 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MONTAUBAN CAHIER DES CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE LICITATION POUR : Maître ENJALBERT CONTRE : Avocat poursuivant : Maître Jean CAMBRIEL

Plus en détail

Accompagner. Le greffier du TC assure le secrétariat de la commission électorale.

Accompagner. Le greffier du TC assure le secrétariat de la commission électorale. Mars 2008 Elections des juges du Tribunal de Commerce Aspects pratiques Accompagner I. Organes de l élection Commission électorale (chargée de l établissement de la liste du Collège électoral) Cette commission

Plus en détail

Modification du Plan de Prévention des Risques d'inondation de la vallée de la Seine sur la commune de Saint-Fargeau- Ponthierry

Modification du Plan de Prévention des Risques d'inondation de la vallée de la Seine sur la commune de Saint-Fargeau- Ponthierry Modification du Plan de Prévention des Risques d'inondation de la vallée de la Seine sur la commune de Saint-Fargeau- Ponthierry NOTICE DE PRESENTATION Complément au dossier de PPRI de la vallée de la

Plus en détail

RECOMMANDATION N 95-01

RECOMMANDATION N 95-01 RECOMMANDATION N 95-01 COMMUNE A LA COB ET AU CNC RELATIVE AUX METHODES À METTRE EN OEUVRE PAR LES EXPERTS CHARGES D ÉVALUER LES ACTIFS IMMOBILIERS DES SOCIÉTÉS CIVILES DE PLACEMENT IMMOBILIER (Bulletin

Plus en détail

Accessibilité des ERP Loi du 5 août 2015

Accessibilité des ERP Loi du 5 août 2015 Service juridique, des affaires réglementaires et européennes du 21/08/2015 Accessibilité des ERP Loi du 5 août 2015 La loi du 5 août 2015 vient modifier et compléter l ordonnance du 26 septembre 2014

Plus en détail

Les professionnels de l immobilier

Les professionnels de l immobilier PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 23 Chapitre 2 La réglementation des activités de l immobilier 27 Les métiers de l immobilier Le secteur de l immobilier

Plus en détail

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Sexe - Emploi secteur public Recommandation La réclamante, agent de brigade municipale n a pu conserver son poste au sein de la brigade canine au motif de ses faibles

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ

MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ Règlement de l AECQ SECTION III CONSEIL D ADMINISTRATION S3. Assemblée du conseil d'administration 28. Le conseil d'administration se réunit en assemblée régulière

Plus en détail

Statuts de SARL à associé unique

Statuts de SARL à associé unique Statuts de SARL à associé unique MODE D EMPLOI DES STATUTS-TYPES DE SARL COMPOSÉE D UN ASSOCIÉ UNIQUE, GÉRANT DE LA SOCIÉTÉ (ENTREPRISE UNIPERSONNELLE À RESPONSABILITÉ LIMITÉE, DITE EURL) D i r e c t i

Plus en détail

ANNEXE Liste des logements aidés par la collectivité territoriale ou le groupement de collectivités territoriales : l aide*

ANNEXE Liste des logements aidés par la collectivité territoriale ou le groupement de collectivités territoriales : l aide* ANNEXE Liste des logements aidés par la collectivité territoriale ou le groupement de collectivités territoriales : Identité des bénéficiaire(s) Adresse du logement Nature de l aide* Montant de l aide

Plus en détail

DOSSIER D AIDE MENAGERE

DOSSIER D AIDE MENAGERE Social et santé Mon Département, terre de toutes les solidarités DOSSIER D AIDE MENAGERE toujours avec v us. www.hauteloire.fr L aide ménagère sociale Le Conseil général peut octroyer une aide aux personnes

Plus en détail

LES DISPOSITIONS POUR LA PUBLICITE, LES ENSEIGNES,

LES DISPOSITIONS POUR LA PUBLICITE, LES ENSEIGNES, Page 1 sur 5 Rappel La loi portant Engagement National pour l Environnement du 12 Juillet 2010 (loi ENE), dite loi Grenelle 2 a réformé, entre autres, la réglementation nationale sur la publicité extérieure.

Plus en détail

Synthèse des questions/réponses relatives au stationnement

Synthèse des questions/réponses relatives au stationnement Synthèse des questions/réponses relatives au stationnement Stationnement voirie L utilisation de la carte de stationnement : La carte de stationnement ne donne pas le droit de bénéficier de manière privilégiée

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

Attestation sur l honneur. Isolation des toitures terrasses

Attestation sur l honneur. Isolation des toitures terrasses Attestation sur l honneur Document à compléter de façon lisible et de préférence en majuscules. Les parties précédées d un astérisque (*) sont obligatoires. Partie réservée à VIALIS - Conditions pour la

Plus en détail

MODELE DE REGLEMENT INTERIEUR DE LIGUE

MODELE DE REGLEMENT INTERIEUR DE LIGUE FEDERATION FRANCAISE DE KARATE ET DISCIPLINES ASSOCIEES Porte d Orléans - 39 rue Barbès 92120 MONTROUGE MODELE DE REGLEMENT INTERIEUR DE LIGUE TITRE I ORGANES CENTRAUX DE LA LIGUE CHAPITRE I L ASSEMBLEE

Plus en détail