Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné"

Transcription

1 La recherche Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné Question de recherche : L accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné est-elle constante? Le temps pendant lequel le chariot se déplace est la variable indépendante alors que la distance qu il parcourt est la variable dépendante. Les variables contrôlées sont les réglages du matériel, la mise en place physique de la rampe et du chariot (hauteur initiale, méthode de lancement, etc.) et la température ambiante. Les temps et les distances sont mesurés par un détecteur de mouvement ultrasonique et un logiciel informatique. La distance est déterminée par le temps d écho et la vitesse du son. L accélération uniforme est liée à la distance s et au temps t par l équation s 1 2 at 2. Un graphique de la distance en fonction du temps au carré donnera une droite avec une pente de 2 a. Matériel L interface était une interface LabPro de Vernier branchée à un détecteur de mouvement 2 (modèle MD- BTD), également de Vernier. Voir photo à droite. Le logiciel était la version du Logger Pro de Vernier. La rampe est une rampe standard comme l on trouve dans les laboratoires. Elle mesure un mètre et est en aluminium. Le chariot est un chariot PASCO avec peu de frottement (avec des roues à roulement à billes). J ai placé la rampe sur une brique d environ 10 cm de hauteur. J ai utilisé du scotch pour maintenir la rampe. Incertitudes : problèmes de résolution, précision et exactitude Calibration. L exactitude (une valeur comparée à une valeur standard connue) du détecteur de mouvement dépend de la température ambiante. Comme le détecteur de mouvement utilise la vitesse du son pour déterminer la distance et la vitesse du son dépend de la température ambiante, on doit mesurer la température de l air au cours de l expérience. Il est facile de calibrer le détecteur de mouvement à la température ambiante. La température ambiante au moment de l expérience était de 22,4 C. On utilise cette valeur pour calibrer

2 l unité sonique. Exactitude dans la mesure du temps. Dans l unité Vernier, la fréquence d horloge est 1,00 MHz pour une période de t 10 6 s. On peut ignorer les incertitudes dans le temps. La vitesse du son dans l air à 22,4 C est 342 ms -1. En 10 6 s, le son va donc parcourir 4 3, m. En fait, la distance est la moitié de cela car l onde sonore est renvoyée vers le détecteur donc la résolution (le plus petit changement détectable) est d environ 0,1 mm. Vernier annonce une résolution de 1 mm. Précision des mesures. Je vais utiliser la dispersion des mesures pour déterminer l incertitude dans l unité sonique. Le graphique ci-dessous montre l éventail des valeurs pour une cible stationnaire proche de l unité sonique. La place de la première et de la seconde décimale pour les positions est toujours la même. Nous découvrons quelques variations uniquement au niveau de la troisième décimale. La valeur maximum est 0, m et la valeur minimum 0,16766 m, avec une valeur médiane de 0,16793 m. L écart est 0,00055 m et la moitié est 0, m, soit environ ±0,0003 m. Il s agit d une précision de ±0,3 mm. La cible stationnaire est donc mesurée à (0,1679 ± 0,0003) m ou l incertitude est ±0,3 mm. Avec la cible stationnaire placée au bout de la rampe, on enregistre les données suivantes. 2

3 Ici le maximum est 0, m, le minimum 0, m et la médiane 0, m. L écart est 0, m et la moitié 0,00027 m, soit une incertitude de ±0,0003 m. Là encore, il s agit d environ ±0,3 mm. Donc, tant pour des cibles proches qu éloignées, la précision (ou la répétabilité) du système est établie à ±0,3 mm, soit ±0,0003 m. Vitesse et accélération. Puisque la vitesse est calculée à partir des changements des positions relatives consécutives, les valeurs de la vitesse n ont pas besoin d être calibrées ; seule l incertitude dans la distance doit être propagée. Incertitude systématique. Il y a une autre source d erreur de mesure. Dans l intervalle de temps pour que l impulsion ultrasonique se réfléchisse sur le chariot et revienne au capteur, le chariot aura légèrement avancé. L incertitude ici n est pas constante mais devrait augmenter d une façon linéaire avec la distance. Ce facteur d incertitude peut être ignoré car le mouvement du chariot est relativement lent et l ampleur totale est petite. De plus, des décalages systématiques dans les vitesses en fonction des temps n auront pas d importance lors du calcul de l accélération à partir de la pente d un graphique. Incertitude globale. L incertitude dans la distance la plus longue parcourue par le chariot est ±0,3mm. Le décalage systématique dans la technique de mesure peut être de ±0,1mm ou plus, et la calibration pour la vitesse du son peut être de ±0,1mm ou plus. Dans l ensemble, en prenant le pire cas possible, une incertitude globale de ±0,7 mm à ±1 mm dans toutes les mesures des distances serait acceptable. On peut donc accepter l incertitude qu annonce Vernier, à savoir ±1 mm. Sur une distance de 0,5 m, l incertitude est donc de ±0,2 %. L incertitude dans le temps dans un intervalle, disons de 2s, n est que de 0,00005 %. On peut donc l ignorer. Mise en place de l unité de détection et des paramètres du logiciel Après avoir essayé différents taux, j ai trouvé qu une fréquence de 20 Hz (pour une période de 0,05 s) allait bien. J ai aussi sélectionné un temps de 5 secondes. J ai entré cela dans la fenêtre pour recueillir les données (voir ci-dessous).

4 Données Le processus d acquisition des données enregistrait les données brutes du temps et de la position. Voici un exemple des données ainsi enregistrées. Temps Position Temps au carré (s) (m) (S^2) 0, ,1899 0, , ,1896 0, , ,1899 0, , ,1896 0, , ,1899 0, , ,1902 0, , ,1902 0, , ,1913 0, , ,1943 0, , ,1981 0, , ,2033 0, , ,2015 0, Dans l idéal, les titres du tableau de données seraient les suivants. Temps t (s) t 0s Distance s (m) s 0, 0003m Temps au carré t 2 (s 2 ) t 2 0s 2 L élévation au carré est une fonction simple dans le traitement des données avec, par exemple, en utilisant les informations pour un temps de 0,20 s, t 2 t t 0,20s 0,20s 0,04s 2.

5 Analyse des données Voici ci-dessous un graphique de la position en fonction du temps au carré avec des barres d incertitudes. L erreur est ici négligable. Les barres d incertitudes sont bizarres car elles sont très petites, le haut et le bas se chevauchent étant donné l échelle des distances. Voici un agrandissement d une partie du graphe avec des barres d incertitudes à ±1 mm. Les barres d incertitudes sont négligeables. Il n y a que peu d intérêt à essayer de construire les pentes minimum et maximum.

6 Voici le graphique principal. 6

7 J ai utilisé l outil Tangent pour trouver la pente en différents points de données. Voici ci-dessous un exemple d une zone où l accélération n est pas uniforme et où elle est uniforme. Zone où l accélération n est pas uniforme. Zone où l accélération est uniforme. Le graphique ci-dessous est utilisé pour calculer la pente d une zone linéaire du graphique. La droite est tracée pour souligner la zone où l accélération n est pas uniforme. 7

8 En utilisant le graphique ci-dessus, l accélération uniforme a (pour les données sélectionnées) est donnée par : -2-2 a 2 pente 2 0, 2184m s 0, 4368m s. Comme indiqué ci-dessus, l incertitude dans la pente est 0,2 %, donc l incertitude dans l accélération est 0,4 %. a 0,4368ms 0,4% a 0, ,0017 ms 0, 437 0,002 ms J ai répété l expérience plusieurs fois dans les mêmes conditions. Le tableau suivant résume les résultats. Essai 2 x Pente de la distance en fonction du temps au carré ( ms 2 ) 1 (illustré ci-dessus) 2 x 0,2184 = 0, (pas illustré) 2 x 0,1932 = 0, (pas illustré) 2 x 0,2148 = 0, (pas illustré) 2 x 0,1677 = 0, (pas illustré) 2 x 0,2120 = 0,4240 Moyenne 0, , ,3354 m s Écart 0,0507ms 0,05ms a moyenne 0,40 0,05 ms 0, 40ms 13% Conclusion et évaluation Accélération uniforme. L accélération uniforme calculée en se basant sur un seul essai 2 semblerait très précise, à savoir a 0,437 0,002 ms. Mais les répétitions révèlent un résultat beaucoup moins précis. Les valeurs sont dispersées et le résultat calculé à partir de ces cinq essais n est précis qu à deux chiffres significatifs. 2 a moyenne 0, 40 0,05 ms La qualité des mesures est réduite par la dispersion des valeurs des pentes dans les essais multiples. Donc l incertitude de 13 % devrait être acceptée.

9 Modification de l accélération. L analyse du graphique de la distance en fonction du temps au 2 2 carré montre une accélération uniforme dans la zone allant d environ 1,56s à 3,61s. Après 2 3,61s (ou environ 1,9 s), le chariot atteint le bout de la rampe. L accélération est non uniforme entre le début et environ 1 s. Cela s explique peut-être par la force de frottement agissant sur le chariot qui, dans cette zone, varie avant de devenir constante. Points faibles et améliorations. Il y a deux points faibles dans cette recherche. D abord, la variation dans les essais suggère qu il y a des facteurs qui doivent être mieux contrôlés. Peut-être que l on pourrait améliorer le mécanisme de lancement. On pourrait utiliser un électroaimant pour maintenir le chariot en position puis le lâcher en douceur. Ensuite, au lieu d avoir une hauteur de 10 cm, on pourrait utiliser une hauteur de 20 ou 30 cm pour la rampe d une longueur de 1,2 m. On pourrait aussi utiliser la même hauteur avec une rampe beaucoup plus longue, peut-être de 2,5 mètres de long. Avoir une accélération plus importante et/ou agrandir la zone où on prend les mesures aiderait à réduire les conséquences que peut avoir sur les résultats une petite variation dans le mouvement du chariot. Enfin, il serait intéressant de faire une recherche plus approfondie sur la zone où a lieu l accélération non uniforme.

Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son

Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son Recherche Le but de cette expérience est de faire une recherche sur la relation entre la masse et le son produit dans

Plus en détail

L étude de l accélération d un corps en relation avec la force

L étude de l accélération d un corps en relation avec la force MÉCANIQUE L étude de l accélération d un corps en relation avec la force MISE EN SITUATION Vous voulez démarrer votre écurie de voitures de F1. Comme vous désirez remporter un maximum de courses, vous

Plus en détail

Incertitudes expérimentales Étude de cas : logiciel Chute

Incertitudes expérimentales Étude de cas : logiciel Chute Nº 755 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 883 Incertitudes expérimentales Étude de cas : logiciel Chute par Daniel BEAUFILS Institut National de Recherche Pédagogique, 910 Montrouge Juan-Carlos IMBROGNO

Plus en détail

10. Transforme l équation : a = V f - V i, pour trouver : t a) le temps; b) la vitesse finale; c) la vitesse initiale. Vitesse initiale (m/s)

10. Transforme l équation : a = V f - V i, pour trouver : t a) le temps; b) la vitesse finale; c) la vitesse initiale. Vitesse initiale (m/s) Physique 51211(2) Nom : Module 2 : Chapitre 5 Mouvement uniformément accéléré 1. La nouvelle voiture de Claude peut passer de 0 m/s à 36 m/s en 9 secondes. Trouve l accélération de cette voiture. ( 4 m/s

Plus en détail

Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE

Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE DOI: 10.1051/rfm/2014007 Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE Metrological qualification of the new 5 N m and50n m torque standard machines of LNE

Plus en détail

Dérivées et applications. Equation

Dérivées et applications. Equation Dérivées et applications. Equation I) Dérivée d une fonction strictement monotone 1) Exemples graphiques Soit une fonction dérivable sur un intervalle I. Pour tout I, (x) est le coefficient directeur de

Plus en détail

LABORATOIRE # 6. Contrôle du niveau d eau d un réservoir

LABORATOIRE # 6. Contrôle du niveau d eau d un réservoir LABORATOIRE # 6 Contrôle du niveau d eau d un réservoir OBJECTIFS Calibrer le capteur de pression à courant (capteur de niveau). Déterminer la zone morte de la vanne de remplissage (VR). Obtenir les réponses

Plus en détail

MESURES ET INCERTITUDES

MESURES ET INCERTITUDES MESURES ET INCERTITUDES OBJECTIFS DE CE CHAPITRE : Savoir exprimer une mesure avec le bon nombre de chiffres significatifs. Savoir arrondir le résultat d un calcul avec le bon nombre de chiffres significatifs.

Plus en détail

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes linéaires, affines et constantes 1. linéaires Comme il existe une infinité de fonctions différentes, on les classe par catégories. La première catégorie est constituée par les fonctions linéaires. Une

Plus en détail

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE)

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE) P. : 1/11 Table des matières 1 Processus de validation...1 2 Validation...2 2.1 Exactitude...2 2.1.1 Critère d acceptation :...2 2.1.2 Résultats :...2 2.1.3 Conclusion :...5 2.2 Fidélité...5 2.2.1 Critère

Plus en détail

1 FAITES CONNAISSANCE AVEC LA MÉTHODE DES PLANS D EXPÉRIENCES

1 FAITES CONNAISSANCE AVEC LA MÉTHODE DES PLANS D EXPÉRIENCES 1 FAITES CONNAISSANCE AVEC LA MÉTHODE DES PLANS D EXPÉRIENCES Si vous lisez ce livre c est que, probablement, vous faites des expériences et que vous cherchez à mieux les organiser. Vous cherchez surtout

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard de

Plus en détail

Essai en enceinte climatique

Essai en enceinte climatique Essai en enceinte climatique Il s agit d effectuer un test climatique (chaud-froid) sur un échantillon. ---------------------------------------------------------------------------------------- Cahier des

Plus en détail

1 Introduction. 2 Matériel CONSERVATION DE L ÉNERGIE MÉCANIQUE TOTALE. PHYSQ 124: Énergie 1

1 Introduction. 2 Matériel CONSERVATION DE L ÉNERGIE MÉCANIQUE TOTALE. PHYSQ 124: Énergie 1 PHYSQ 124: Énergie 1 CONSERVATION DE L ÉNERGIE MÉCANIQUE TOTALE 1 Introduction Les lois de conservation sont importantes en physique. La plus connue est probablement la conservation de l énergie. Dans

Plus en détail

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D.

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D. 2 Top Workout Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras Dr Denis Boucher, Ph.D. Denis Boucher, tous droits réservés 2014. Aucun droit de reproduction totale ou partielle sans autorisation

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

Chapitre 5 : Mouvement accéléré

Chapitre 5 : Mouvement accéléré 1 Chapitre 5 : Mouvement accéléré 5.1 Accélération Tu sais que les mobiles voyagent très rarement à des vitesses constantes. Exemple une promenade en voiture, ta vitesse augmente et diminue constamment.

Plus en détail

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER Partie 1 Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER On utilise pour cela un modèle simplifié plan. 1.1. Colorié le document 1 pour faire apparaître les différentes classes d équivalence. 1.2. Réaliser

Plus en détail

Note de veille - métrologie

Note de veille - métrologie EVOLUTION DES SYSTEMES DE MESURE VERS LA PRECISION L évolution des besoins de précision a entraîné l évolution des moyens de mesure. Cette note de veille présente les dernières innovations en matière de

Plus en détail

RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE. Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine

RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE. Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine RECOMMANDATION OIML R 32 INTERNATIONALE Edition 1989 (F) Compteurs de volume de gaz à pistons rotatifs et compteurs de volume de gaz à turbine Rotary piston gas meters and turbine gas meters OIML R 32

Plus en détail

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule :

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule : INTRODUCTION DU CFD Introduction A l inverse des calculs de force de construction, au moyen du software de Ansys ou Pro/E par exemple, les calculs de courant ne sont pas très connus. Ceci est une introduction

Plus en détail

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction TP : étecteurs d'ondes et de particules - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur des sources d'ondes et de particules et sur un dispositif de détection. Pratiquer une démarche

Plus en détail

2. CONCEPTION MÉCANIQUE DES SYSTÈMES. 2.2 Comportement d un mécanisme et/ou d une pièce CINÉMATIQUE : MOUVEMENTS DE TRANSLATION

2. CONCEPTION MÉCANIQUE DES SYSTÈMES. 2.2 Comportement d un mécanisme et/ou d une pièce CINÉMATIQUE : MOUVEMENTS DE TRANSLATION Page:1/8 CINÉMATIQUE : MOUVEMENTS DE TRANSLATION QCM ET EXERCICES D APPLICATION QCM Pour chaque QCM, quelles sont les bonnes affirmations ou conclusions parmi celles proposées? Les points d un solide en

Plus en détail

SOLUTIONS DE MÉTROLOGIE LA MMT OPTIQUE PORTABLE POUR APPLICATIONS INDUSTRIELLES

SOLUTIONS DE MÉTROLOGIE LA MMT OPTIQUE PORTABLE POUR APPLICATIONS INDUSTRIELLES SOLUTIONS DE MÉTROLOGIE LA MMT OPTIQUE PORTABLE POUR APPLICATIONS INDUSTRIELLES En usine, la HandyPROBE surpasse les MMT portables traditionnelles. Parce qu elle est vraiment portable et insensible aux

Plus en détail

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Document du professeur 1/7 Niveau 3 ème Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Programme C. De la gravitation à l énergie mécanique

Plus en détail

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur Projet Mécatronique S4 Plateau élévateur Réalisé par El Khairi Neji Desfontaine Jonas 2013~2014 20 Spécification Technique des Besoins (STB) Projet : Plateau élévateur Réf. : STB001 Organisme émetteur

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l Synthèse - NBN EN 13829 Performance thermique des bâtiments Détermination de la perméabilité à l air des bâtiments Méthode de pressurisation par ventilateur (ISO 9972 : 1996, modifiée) 1. Introduction

Plus en détail

Manuel d utilisation. Vibromètre solide. Modèle 407860

Manuel d utilisation. Vibromètre solide. Modèle 407860 Manuel d utilisation Vibromètre solide Modèle 407860 Introduction Nous tenons à vous féliciter pour l achat du Vibromètre Extech 407860. Le modèle 407860 mesure les niveaux de vibration des machineries

Plus en détail

Physique 11-12 Labo Les propriétés des ondes sonores. Contexte : Problème : Variables : Matériel :

Physique 11-12 Labo Les propriétés des ondes sonores. Contexte : Problème : Variables : Matériel : Physique 11-12 Labo Les propriétés des ondes sonores Contexte : Le son est une vibration de l air qui peut être entendue par les humains. C est grâce aux mécanismes internes de nos oreilles que nous pouvons

Plus en détail

Analyse des données 1: erreurs expérimentales et courbe normale

Analyse des données 1: erreurs expérimentales et courbe normale Analyse des données 1: erreurs expérimentales et courbe normale 1 Incertitude vs. erreur Une mesure expérimentale comporte toujours deux parties: la valeur vraie de la grandeur mesurée et l'erreur sur

Plus en détail

Essais sur clapet anti-odeur STINK-SHIELD

Essais sur clapet anti-odeur STINK-SHIELD EN-CAPE 14.021 C V0 Xavier FAURE, Emmanuel MORNET et Dominique ORDITZ Département Climatologie Aérodynamique Pollution Epuration TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION 1 2. BANC D ESSAI DE CYCLAGE 1 3. CONFIGURATIONS

Plus en détail

LES RÉGLAGES À APPLIQUER

LES RÉGLAGES À APPLIQUER 5 La photo d action LES RÉGLAGES À APPLIQUER Il n est pas de règle universelle pour régler son appareil en photo d action. Les conditions lumineuses ou la mobilité du sujet peuvent vous amener à choisir

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes)

Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes) Travaux Pratiques de Physique vers. septembre 014 Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes) 1) Introduction Le mot "erreur" se réfère à quelque chose de juste ou de vrai. On parle d erreur sur

Plus en détail

Métrologie industrielle de Carl Zeiss. DuraMax mesure au cœur de l atelier

Métrologie industrielle de Carl Zeiss. DuraMax mesure au cœur de l atelier Métrologie industrielle de Carl Zeiss DuraMax mesure au cœur de l atelier DuraMax pour mesurer facilement DuraMax remplace des calibres complexes Conception adaptée à l atelier et à l environnement de

Plus en détail

NOTE D APPLICATIONS AN141010. Mesure de l épaisseur des parois métalliques épaisses par la méthode des courants de Foucault

NOTE D APPLICATIONS AN141010. Mesure de l épaisseur des parois métalliques épaisses par la méthode des courants de Foucault SCIENSORIA NOTE D APPLICATIONS AN141010 Mesure de l épaisseur des parois métalliques épaisses par la méthode des courants de Foucault 1 Introduction Pour la mesure des épaisseurs métalliques, les méthodes

Plus en détail

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h NOM : PRÉNOM : CLASSE : TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h COMPETENCES EVALUEES (A = acquis ; E = en cours d acquisition ; N = non acquis) Ex1 Ex2 Ex3 Rédiger et présenter son devoir. Restituer

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A.

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A. Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé Partie A : Ondes ultrasonores. I. Mesure de la célérité des ultrasons dans l air. A. Première méthode : émetteur en mode «salves» 1. Détermination du retard τ avec

Plus en détail

Voiture Jouet sur un plan incliné

Voiture Jouet sur un plan incliné Voiture Jouet sur un plan incliné Le but de l'expérience est d'explorer les notions élémentaires pour un corps en mouvement sur un plan incliné. On enregistrera puis on analysera les données relative à

Plus en détail

Physique 11-12 Labo La vitesse d une voiture jouet. Contexte :

Physique 11-12 Labo La vitesse d une voiture jouet. Contexte : Physique 11-12 Labo La vitesse d une voiture jouet Contexte : Un graphique position-temps peut montrer la vitesse d un objet. Si on représente graphiquement la position d un objet enregistrée à des intervalles

Plus en détail

Manuel d'utilisation du multimètre standard Flex Counter

Manuel d'utilisation du multimètre standard Flex Counter Manuel d'utilisation du multimètre standard Flex Counter Système N de type N de série Installé par Date de l'installation Multimètre standard Flex Counter Lykketronic Page 1 TABLE des MATIERES 1. VUE GENERALE

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600 MANUEL D UTILISATION Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser Modèle IRT600 Présentation Toutes nos félicitations pour votre acquisition du détecteur de température du point

Plus en détail

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Dans cette leçon vous continuez les traitements de vos photos avec PICASA 3 3 Luminosité et contraste 3.1 La luminosité L exposition est une notion fondamentale en photographie

Plus en détail

AUTOUR DES MOUVEMENTS CIRCULAIRES

AUTOUR DES MOUVEMENTS CIRCULAIRES AUTOUR DES MOUVEMENTS CIRCULAIRES DOSSIER ÉLÈVE MATÉRIEL POUR UN GROUPE Deux robots Thymio II avec une carte microsd insérée Des attaches velcro Une barre en aluminium Non fourni : Un ordinateur avec connexion

Plus en détail

DÉBITMÈTRIE DÉBITMÈTRE EN CANAL OUVERT À TECHNOLOGIES MULTIPLES

DÉBITMÈTRIE DÉBITMÈTRE EN CANAL OUVERT À TECHNOLOGIES MULTIPLES FICHE TECHNIQUE DÉBITMÈTRIE DÉBITMÈTRE EN CANAL OUVERT À TECHNOLOGIES MULTIPLES Technologies Bulle à bulle, Ultrason, Vitesse à effet doppler, Vitesse laser sans contact Enregistrement de données multi

Plus en détail

M M (maxi) + MS MS (maxi) 189Nm nominal 16.2Nm pour 10 000km. 639Nm nominal 54Nm pour 10 000km

M M (maxi) + MS MS (maxi) 189Nm nominal 16.2Nm pour 10 000km. 639Nm nominal 54Nm pour 10 000km HepcoMotion SBD Calcul de la durée de vie La durée de vie d une unité SBD est définie par le nombre de kilomètres qui peut être accompli avant que le guidage à billes atteigne sa durée de vie théorique.

Plus en détail

Capteur de Vitesse «Auto»

Capteur de Vitesse «Auto» Fiche technique : 20-08-2007 Modifié : 21-05-2008 Article : A-247 Capteur de Vitesse «Auto» Application : Longueur : Longueur câble adapté pour l Auto 500cm / 196.8inch Connecteur : oir Autocollant : Bleu

Plus en détail

Lego Mindstorms EV3 EDU Cours d introduction

Lego Mindstorms EV3 EDU Cours d introduction Lego Mindstorms EV3 EDU Cours d introduction Source principale: Frédéric Genevey - v1.0, septembre 2013 Introduction 3 Présentation du matériel 5 La brique EV3 6 Caractéristiques techniques de la brique

Plus en détail

AnHydre. Sarl au capital de 9000

AnHydre. Sarl au capital de 9000 Enregistreur Doppler hauteur vitesse Greyline Stingray 2.0 Canaux et conduites à surface libre Enregistre hauteur & vitesse pour les études d écoulement Logiciel sous Windows, analyse & rapports Débit

Plus en détail

Travail d une force Correction

Travail d une force Correction Travail d une force Exercice 1 : Deux jumeaux de même masse m=75,0 kg montent au 5ème étage d'un immeuble en partant du rez-de-chaussée. Le jumeau A emprunte l'ascenseur et le jumeau B l'escalier. La distance

Plus en détail

Cours Plans. leur mesure. Cours plan d expérience sur la mesure. Type : L8(7 fact * 2 niv)

Cours Plans. leur mesure. Cours plan d expérience sur la mesure. Type : L8(7 fact * 2 niv) Type : L8(7 fact * 2 niv) Nb essais (NE) : 8 Nb facteurs (NFc) : 7 Nb interactions (Nint) 1 2 3 4 5 6 7 Essai Facteurs contrôlés N A B C D E F G 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 2 2 2 2 3 1 2 2 1 1 2 2 4 1 2 2

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Thème : probabilités 1) On lance deux dés équilibrés à 6 faces et on note la somme des deux faces obtenues. 1.a) Donner un univers associé cette expérience.

Plus en détail

Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion

Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion 1. Introduction Ce document présente les principales informations nécessaires pour la réalisation des laboratoires

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures)

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures) DANS CE CADRE Académie : Session : Modèle E.N. Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e)

Plus en détail

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω TP ONDES DE TENSION LE LONG D'UNE LIGNE COAXIALE Objectifs : - S accoutumer à la technologie d un coaxial et à son comportement en fréquence élevée - Mettre en évidence certaines propriétés générales d

Plus en détail

Systèmes de régulation de la hauteur de rampe

Systèmes de régulation de la hauteur de rampe Systèmes de régulation de la hauteur de rampe Une précision sans précédent dans la hauteur de pulvérisation combinée au contrôle dont vous avez besoin. Garanti. NORAC a été un pionnier dans l utilisation

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

1 Conducteurs et semi-conducteurs

1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 20 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

e-course - Manuel Utilisateur Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - septembre 2010

e-course - Manuel Utilisateur Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - septembre 2010 Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - Contenu CONTENU... 2 INSTALLATION DU LOGICIEL... 3 1. Installation du driver USB... 3 2. Installation du logiciel... 7 1. UTILISATION DU LOGICIEL... 8 2. RAPPEL

Plus en détail

Création de MAP à partir d une carte existante.

Création de MAP à partir d une carte existante. Création de MAP à partir d une carte existante. 1. Première étape : récupération de la MAP. Pour cela pas de secrets, il faut chercher sur le net. Deux sites qui proposent pas mal de modèles sont : www.swminiatures.com

Plus en détail

Module 26 : Techniques de modélisation

Module 26 : Techniques de modélisation Module 26 : Techniques de modélisation 26.0 Introduction Ce module enseigne une série de techniques qui constituent une trousse à outils bien pratique quand il s agit de construire des modèles dans Excel

Plus en détail

EXERCICE I: LA LOGAN AU BANC D'ESSAI (9 points)

EXERCICE I: LA LOGAN AU BANC D'ESSAI (9 points) Liban 2006 EXERCICE I: LA LOGAN AU BANC D'ESSAI (9 points) La Dacia Logan, conçue par le constructeur français Renault est produite au départ en Roumanie. Elle a fait la une de l'actualité lors de son

Plus en détail

Mesures de distances : la parallaxe pour les objets inaccessibles. G. Paturel, Observatoire de Lyon

Mesures de distances : la parallaxe pour les objets inaccessibles. G. Paturel, Observatoire de Lyon AVEC NOS ÉLÈVES Mesures de distances : la parallaxe pour les objets inaccessibles G. Paturel, Observatoire de Lyon Résumé : L'exercice que nous vous proposons ici est, nous l'espérons, formateur. Il présente

Plus en détail

LA MMT OPTIQUE PORTABLE POUR APPLICATIONS INDUSTRIELLES

LA MMT OPTIQUE PORTABLE POUR APPLICATIONS INDUSTRIELLES SOLUTIONS DE MÉTROLOGIE LA MMT OPTIQUE PORTABLE POUR APPLICATIONS INDUSTRIELLES SOLUTIONS DE MESURE 3D PORTABLES Le système de palpage portable sans bras HandyPROBE MC et le capteur à double caméra C-Track

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

Optique géométrique. Introduction

Optique géométrique. Introduction Optique géométrique Introduction Réfraction Lorsque la lumière traverse une surface entre deux médiums ayant des indices de réfraction différents (par exemple l eau et l air), la direction d un rayon lumineux

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

1 - Présentation du matériel.

1 - Présentation du matériel. 1 - Présentation du matériel....2 1.1 Constitution générale....2 1.2 Brique NXT de chez LEGO...2 1.3 Connexions des capteurs et des moteurs à la brique...2 1.3.1 Les capteurs....3 1.3.2 Les moteurs...3

Plus en détail

Spécification géométrique des produits (GPS) I. Un peu d histoire 1

Spécification géométrique des produits (GPS) I. Un peu d histoire 1 2 Année PT S.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Fiche de TD Page 1 sur 1 Le GPS, «Geométric Product Spécification» est un concept qui a pour but de rendre la lecture des dessins de définition

Plus en détail

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse Expérience # 12 Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse 1. But Déterminer l'ordre et la constante de vitesse de la réaction d'hydrolyse du colorant méthyle violet, RA, à deux

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Décembre 2012 GUIDE A L INTENTION DES AUTORITES COMPETENTES POUR LE CONTROLE DE LA CONFORMITE AVEC LES ACTES LEGISLATIFS DE L UE

Plus en détail

DESCRIPTION DU SYSTÈME

DESCRIPTION DU SYSTÈME DESCRIPTION GENERALE Le seul système d'emplissage haute capacité pour bouteilles GPL au monde Tous les repères numérotés dans la description qui suit renvoient au plan intitulé DISPOSITION DE FLEXSPEED.

Plus en détail

a. Les éléments de base rectangle : représente un élément ou un groupe d éléments du système et son action associée

a. Les éléments de base rectangle : représente un élément ou un groupe d éléments du système et son action associée REGULATION 1/9 I. Présentation 1. Structure d'un système asservi L'objectif d'un système automatisé étant de remplacer l'homme dans une tâche, nous allons pour établir la structure d'un système automatisé

Plus en détail

Sciences physiques CH09 Relativité du mouvement dans le sport. 2)- Exemple :

Sciences physiques CH09 Relativité du mouvement dans le sport. 2)- Exemple : Chapitre 09 Relativité du mouvement dans le sport. I- Mouvement dans le sport. 1)- Choix du système étudié. 2)- Choix du référentiel d étude. 3)- La relativité du mouvement. II- Le chronométrage. 1)- Historique

Plus en détail

Planimètre polaire à compensation N 36 de l Institut Mécano-Mathématique G.Coradi Zürich

Planimètre polaire à compensation N 36 de l Institut Mécano-Mathématique G.Coradi Zürich Planimètre polaire à compensation N 36 de l Institut Mécano-Mathématique G.Coradi Zürich Francis Ziegeltrum 1. Introduction L intégration mécanique est possible depuis l invention du planimètre polaire

Plus en détail

Agitateurs VWR. Orbital. Va-et-vient. Incubateur. VWR Collection : des prestations de qualité et des performances supérieures

Agitateurs VWR. Orbital. Va-et-vient. Incubateur. VWR Collection : des prestations de qualité et des performances supérieures Agitateurs VWR Orbital Va-et-vient Incubateur VWR Collection : des prestations de qualité et des performances supérieures Guide de sélection d agitateur Tous les dispositifs bénéficient d'une garantie

Plus en détail

Chapitre 4 : «Notion de fonction»

Chapitre 4 : «Notion de fonction» Chapitre 4 : «Notion de fonction» I. Activités 1/ Activité 1 Sur un circuit de 13,2 km, un pilote réalise des essais d'une nouvelle voiture de course. Des capteurs placés sur le circuit mesurent la vitesse

Plus en détail

Planéité et stabilité dimensionnelle

Planéité et stabilité dimensionnelle Planéité et stabilité dimensionnelle La planéité et une bonne stabilité dimensionnelle sont des caractéristiques du carton qui revêtent une importance capitale. La bonne planéité ou «forme» de la feuille

Plus en détail

Prenez départ. un bon. Première semaine d utilisation du système Dexcom de surveillance du glucose en continu

Prenez départ. un bon. Première semaine d utilisation du système Dexcom de surveillance du glucose en continu Prenez départ un bon Première semaine d utilisation du système Dexcom de surveillance du glucose en continu Introduction Au départ, la surveillance du glucose en continu peut être une expérience chargée

Plus en détail

MAT-P102 Fascicule 3 Situation d apprentissage 7 - Corrigé

MAT-P102 Fascicule 3 Situation d apprentissage 7 - Corrigé MAT-P102 Fascicule 3 Situation d apprentissage 7 - Corrigé Juin 2010 Ce matériel pédagogique est le résultat du travail d une équipe d enseignants de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands

Plus en détail

2.1.3. La représentation graphique d évolutions

2.1.3. La représentation graphique d évolutions 2.1.3. La représentation graphique d évolutions 142 2 La mathématique financière 2.1.3. - LA REPRÉSENTATION GRAPHIQUE D ÉVOLUTIONS L analyse de la succession des données dans le temps va devoir être traitée

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

L'OUTIL INFORMATIQUE EN ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (EPS)

L'OUTIL INFORMATIQUE EN ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (EPS) 103 L'OUTIL INFORMATIQUE EN ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (EPS) Voilà deux ans, dans le cadre de ma formation en centre pédagogique régional (CPR), j'ai commencé l'élaboration d'un programme informatique

Plus en détail

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS ANNÉE 2013 EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS CSEA 2013 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 4 heures Coefficient : 1 - L usage de la calculatrice est autorisé ; - Les exercices sont indépendants

Plus en détail

NWC Torque. NetWatchControl Torque. NWC Torque - Description. Développé en collaboration avec :

NWC Torque. NetWatchControl Torque. NWC Torque - Description. Développé en collaboration avec : NWC Torque NetWatchControl Torque Développé en collaboration avec : Site Le Locle Y.Terés (yvan.teres@eiaj.ch) Avenue de l Hôtel de Ville 7 CH-2400 Le Locle Phone : ++41 (0)32 930 13 13 Fax : ++41 (0)32

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011

Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 Baccalauréat ES Amérique du Sud 16 novembre 2011 L utilisation d une calculatrice est autorisée. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points Soit u une fonction définie et dérivable sur l intervalle

Plus en détail

DETECTION DES RESEAUX ENTERRES

DETECTION DES RESEAUX ENTERRES 1, rue de la Terre de Feu 91940 Les Ulis Tel : 01 69 28 37 19 Fax : 01 69 82 92 79 DETECTION DES RESEAUX ENTERRES Sommaire ANNEXE : DETECTION DES RESEAUX... 1 DETECTION ELECTROMAGNETIQUE (DEM).... 1 Le

Plus en détail

Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique. Contexte : Problème : Variables : Matériel : Marche à suivre :

Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique. Contexte : Problème : Variables : Matériel : Marche à suivre : Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique Contexte : La plupart des gens qui ont déjà joué avec un aimant permanent savent que plus on s en approche, plus la force magnétique est grande. Il est

Plus en détail

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Sommaire Questions fréquentes (Cliquez sur la question pour accéder directement à la réponse.) - Introduction... 3 - Présentation de la barre d outils... 4

Plus en détail

Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février 2003. Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1

Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février 2003. Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1 Barrière Emmanuel MST 1 MPE Rapport de stage Stage du 24 au 28 Février 2003 Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1 J ai réalisé cette semaine de stage à la Maison de Kirikou à Angoulême, et après

Plus en détail

F1862 CONVOYEUR EXTENSIBLE A ROULEAUX GR.12

F1862 CONVOYEUR EXTENSIBLE A ROULEAUX GR.12 1 CONVOYEUR EXTENSIBLE A ROULEAUX GR.12 Généralités : Intéressant là où un convoyeur fixe et droit n'est pas désiré. La mobilité et la longueur variable de ces convoyeurs permet de résoudre des flux de

Plus en détail

28 ECE Evaluation des compétences expérimentales

28 ECE Evaluation des compétences expérimentales 28 ECE Evaluation des compétences expérimentales Cet exercice permet de travailler les compétences expérimentales suivantes : S approprier ; Analyser ; Réaliser ; Valider L exercice s appuie sur des ressources

Plus en détail

Résoudre l équation 2x² -11x + 12 = 0. (D après sujet de Bac Pro Comptabilité Session 2003)

Résoudre l équation 2x² -11x + 12 = 0. (D après sujet de Bac Pro Comptabilité Session 2003) EXERCICES SUR LES ÉQUATIONS DU SECOND DEGRÉ Eercice 1 Résoudre 11 0 (D après sujet de BEP Secteur 1 Académie de Bordeau Session 1999) Eercice Résoudre l équation ² -11 + 1 = 0. (D après sujet de Bac Pro

Plus en détail

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 65 Édition 2000 (F) Système de mesure de force des machines uniaxiales d essai des matériaux Force measuring system of uniaxial material testing machines OIML R 65

Plus en détail

ESSAIS DE FATIGUE SUR JOINTS MODULAIRES DE GOODCO Z-TECH TYPE LG À BARRE DE SUPPORT UNIQUE AVEC ÉTRIERS SOUDÉS

ESSAIS DE FATIGUE SUR JOINTS MODULAIRES DE GOODCO Z-TECH TYPE LG À BARRE DE SUPPORT UNIQUE AVEC ÉTRIERS SOUDÉS ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE DÉPARTEMENT DE GÉNIE DE LA CONSTRUCTION DRSR : DÉVELOPMENT & RECHERCHE EN STRUCTURES ET RÉHABILITATION RAPPORT SOMMAIRE ESSAIS DE FATIGUE SUR JOINTS MODULAIRES DE GOODCO

Plus en détail

Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements. 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde :

Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements. 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde : Utiliser DYNAMIC pour étudier des enregistrements vidéo de mouvements 1 Relativité du mouvement en classe de Seconde : 1.1 Programme : Exemples d activités Contenus Connaissances et savoir-faire exigibles

Plus en détail