Définition. Business Advisers. I-Care. La thermographie infrarouge

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition. Business Advisers. I-Care. La thermographie infrarouge"

Transcription

1 Cordial I-Care Business Advisers Company Presentation La thermographie infrarouge Tokyo Décembre 2012 August Définition La thermographie infrarouge est une technique sans contact, non destructive en temps réel permettant de voir la chaleur émise par un objet 2 12/12/2012 1

2 Equipement électrique basse-tension CONDUCTEURS BT: - Sertissage de cosse défectueux DISJONCTEUR BT: - Dépassement de la charge nominale 3 Bâtiment MAISON D HABITATION: -Repérage de déperdition thermique -Problème d isolation 4 12/12/2012 2

3 Applications Images thermos Localisation précise Impossible de déterminer les causes exactes Hypothèses 5 Comparaison Chaleur = Energie thermique ( 0 ) = Valeur absolue = Représentation de l énergie des molécules Additive ( 100J+100J = 200J ) Une différence de chaleur entre 2 corps n entraine aucun transfert de chaleur entre ces corps. Energie Température = Valeur relative (état d un objet % à un autre ) = Représentation du mouvement des molécules pour un matériau donné Non-additive Une différence de température entre 2 corps entraîne un transfert de chaleur. Q = C*m*T 6 12/12/2012 3

4 Lien entre chaleur et température La quantité de chaleur et la température sont dépendants: Q= C * m * T Q= quantité de chaleur [kj] C= chaleur massique [kj/kgk] T= tempéraure [K] m = masse de l objet [kg] 7 Exemples Vide ou remplie? Reflet électromagnétique de la chaleur sur la table du reflet dans le domaine du visible 8 12/12/2012 4

5 Exemples Historique de la chaleur 9 Exemples Chauffage du radiateur 10 12/12/2012 5

6 Transfert de chaleur La chaleur passe toujours spontanément de la température la plus chaude vers la plus froide. On imagine mal un glaçon grandir pendant que le whisky se réchauffe C EST LA DIFFÉRENCE DE TEMPÉRATURE QUI DÉTERMINE LE FLUX ET PAS LA DIFFÉRENCE DE CHALEUR SI il y a une différence de température, il y a OBLIGATOIREMENT flux de chaleur 11 Transfert thermique La chaleur peut être transmise suivant plusieurs modes: Conduction Convection Rayonnement 12 12/12/2012 6

7 Lois du rayonnement infrarouge Emission d ondes électromagnétiques par TOUT corps dans TOUTES les longueurs d ondes. MAIS intensités variables Exemple : Emission d onde dans le spectre du visible de trop faible intensité Si objet dans l obscurité, invisible (par l œil humain) Mais, émission d ondes dans toutes les longueurs d onde de la bande spectrale IR Possibilité de la capter avec une caméra IR 13 Lois du rayonnement infrarouge BILAN RADIATIF: CAS GENERAL On considère uniquement le transfert d énergie par rayonnement. R r R i R a R e R t R i = Rayonnement incident en provenance d un autre élément R a = Rayonnement absorbé par le corps R t = Rayonnement transmis par le corps R r = Rayonnement réfléchi par le corps R e = Rayonnement émis par le corps Ri = Rr + Ra + Rt avec Ra = Re (équilibre thermodynamique) Ri = Rr + Re + Rt Remarques : R a fait augmenter la température de l objet R e est lié à l énergie de l objet 14 12/12/2012 7

8 Lois du rayonnement infrarouge BILAN RADIATIF: CAS GENERAL R r R i R e R t Ri = Rr + Re + Rt 1 = (Rr/Ri) + (Re/Ri) + (Rt/Ri) avec (Rr/Ri) = Réflectivité = r (Re/Ri) = Emissivité = ε (Rt/Ri) = Transmissivité = t EQUATION DE BASE DU BILAN RADIATIF 1 = r + ε + t 15 Lois du rayonnement infrarouge Le corps noir Ex : panneau solaire. R i R r R e R a BUT : R t absorber toutes les ondes électromagnétiques environnantes et TOUT émettre (théorique) dans le but de céder l énergie captée à des cellules photovoltaïques ou à de l eau (le tout sans perte) 16 12/12/2012 8

9 Lois du rayonnement infrarouge ETUDES PRATIQUES : LE CORPS NOIR ET LE CORPS REEL CORPS REEL CORPS NOIR = RADIATEUR IDEAL APPLICATION DE CORRECTIONS BILAN RADIATIF DU CORPS NOIR ET DU CORPS REEL 17 Lois du rayonnement infrarouge 18 12/12/2012 9

10 Image thermique / Image visible Image visible = reflet de l énergie réfléchie. Image thermique = énergie émise par l objet Image visible = combinaison intensité+couleur. Image thermique = QUE l intensité 19 Précisions importantes Image thermique indépendante des couleurs Dépend du rayonnement émis uniquement Rayonnement émis dépendant de la nature de l objet Deux objets de nature différente à même température apparaissent à des t différentes (Emissivité) 20 12/12/

11 Température apparente Mesure non compensée d une caméra infrarouge de tous les rayonnements incidents sur l instrument, indépendamment de leurs sources 21 Température apparente Mesure de la caméra = R émis + R parasite T Déterminer R parasite pour connaitre R émis 1. Poser une plaque en alu entre la caméra en l objet à contrôler 100 C Objet à contrôler alu R E R P Caméra back 2. Retrait de la plaque Mesuré = R e + R p mais R p connu. Démarche non nécessaire dans tous les environnements 22 12/12/

12 Température apparente Température apparente température réelle Image thermographique = image de la température apparente Facteurs correcteurs à configurer dans la caméra Compensation Aucune variation sur l image mais seulement sur les valeurs de température ( à faire uniquement pour du quantitatif ) 23 Image thermographique Une image thermographique doit comporter: Une image avec une GAMME DE COULEURS ADAPTÉE Une ÉCHELLE de température Une NETTETÉ optimale Une PHOTO VISIBLE de l objet mesuré 24 12/12/

13 Exemple d image thermographique 25 Gradient thermique Un gradient thermique est une variation progressive de la température sur un profil (ou une zone) déterminé(e) 26 12/12/

14 Gradient thermique Montre la présence d un transfert de chaleur par conduction Indique le flux de chaleur Visible par un dégradé de couleur sur l image thermographique 27 Cadrage thermique Le cadrage thermique est l ajustement de l échelle de l image permettant d optimiser le contraste pour les besoins de l analyse /12/

15 Exemple Mesure de connexions électriques en extérieur: T extérieur et fer de la boite = -5 C T connexion = 45 C T mauvais contact = 55 C Cadrage automatique: Échelle de -5 C à 55 C ( T = 60 ) Faible différence de couleur entre 45 C et 55 C ( T = 10 ) Défaut peu visible 10/60 = 1,66 Cadrage Manuel: Choix d échelle de 30 C à 60 C ( T = 30 ) Différence de couleur 2X plus importante 10/30 = 3,33 Défaut beaucoup plus visible 29 Palette La palette définit les différentes couleurs présentes sur l image thermique. La palette doit être choisie en fonction de l application et non pas des goûts personnels /12/

16 Echantillons faussés Les réflexions de points de source Environnement (air) Objets autour VOUS Différences d émissivité 31 Eviter les points de réflexion Ne pas rester directement devant l objet à mesurer Se déplacer. Si le point chaud se déplace, c est une réflexion Rechercher l origine de la réflexion par angle incident=angle réfléchi Utiliser un objet opaque pour faire écran Rechercher les gradients thermiques Rechercher les différences d émissivité sur l objet /12/

17 Analyse qualitative et quantitative Analyse qualitative Déceler l existence d une anomalie Situer l anomalie Température apparente uniquement Analyse générale de l objet Analyse quantitative Pour déterminer la gravité du problème Demande d une mesure de température Compensation effectuée Peut ne pas être indispensable 33 Cas d étude bâtiment 34 12/12/

18 Cas d étude bâtiment Données Zone mal isolée: 12 C Zone isolée: 10 C Surface: env. 2 m² Pertes 4 4 Puissance «mal isolée»: P = σ ( T Chaud T ext ) Puissance «isolée»: 4 4 P = σ ( T Froid T ext ) Puissance perdue: 10,4 W/m² = +15% pertes Coût CO2: 55 kg 35 Cas d étude bâtiment Note: Surface façade: 200m² Surface toit: 200m² => nécessité d une bonne isolation complète! 36 12/12/

La Thermographie Infrarouge

La Thermographie Infrarouge Présentation La Thermographie Infrarouge Une composante essentielle de la maintenance prédictive 27/11/2009 Corporate Services International Slide 1 Définitions NOTIONS DE TEMPERATURE La température d

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT «Outil du thermicien» 20/01/11 Réunion à thème : Outil terrain de l audit : Thermographie Infiltrométrie 1 L Infrarouge Rayonnement électromagnétique et grandeurs

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

La thermographie dans tous ses états

La thermographie dans tous ses états SEMINAIRE SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES La thermographie dans tous ses états Sylvain TELMI, ITC 1 Interlocuteur Sylvain TELMI 10 ans d expérience dans le domaine de la thermographie Instructeur licencié

Plus en détail

Chapitre 14 : Transferts macroscopiques d'énergie I- La matière du macroscopique au microscopique Figure 1 : 2)a) 3)a)

Chapitre 14 : Transferts macroscopiques d'énergie I- La matière du macroscopique au microscopique Figure 1 : 2)a) 3)a) Chapitre 14 : Transferts macroscopiques d'énergie I- La matière du macroscopique au microscopique Si l existence des atomes a été imaginée dès l Antiquité par les grecs Leucippe, Empédocle et Démocrite

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

Programme d introduction à la thermographie 1 jour

Programme d introduction à la thermographie 1 jour Programme d introduction à la thermographie 1 jour Intitulé : Introduction à la thermographie infrarouge - 1J. Opérateurs de thermographie infrarouge débutant. 1 jour (de 9h00 17h00) PARIS - Lycée Jacquard

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge ou comment voir l invisible! vendredi 9 mars 2007 dès 11h45 et jusqu à 13h45 LUNCH-DEBAT 2007 o r g a n i s a t i o n partenaire principal p a r t e n a i r e s La thermographie

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

Sommaire Introduction Partie théorique : Principe de la Thermographie Infrarouge Définition Principe Rayonnement infrarouge La thermographie

Sommaire Introduction Partie théorique : Principe de la Thermographie Infrarouge Définition Principe Rayonnement infrarouge La thermographie Sommaire Introduction... 2 I. Partie théorique : Principe de la Thermographie Infrarouge... 2 1. Définition... 2 2. Principe... 2 3. Rayonnement infrarouge... 3 4. La thermographie... 6 5. Techniques d'analyse

Plus en détail

La thermographie infrarouge et le bâtiment

La thermographie infrarouge et le bâtiment Patrick ROBE En thermographie depuis 25 ans Certifié Niveau 3 ITC (standard ASNT) Collaborateur de l Université de Liège Laboratoire de thermodynamique Formateur certifié ITC pour Niveaux 1 & 2 Consultant

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Bertrand DENIS Défi nergie 66200 ELNE Diagnostic de Performance Energétique Audit & optimisation énergétique Etude d ensoleillement - Thermographie infrarouge

Plus en détail

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE 1 Définitions Considérons un corps porté à une température T. Ce corps émet de l'énergie par sa surface sous forme de rayonnement thermique, c estàdire

Plus en détail

L observation spatiale pour l étude du climat

L observation spatiale pour l étude du climat L observation spatiale pour l étude du climat François-Marie Bréon Laboratoire des Sciences du Climat et de l'environnement CEA/DSM/LSCE Institut Pierre Simon Laplace Merci au CEA à la NASA et CNES, CNRS,

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Vitrages et protections solaires

Vitrages et protections solaires Vitrages et protections solaires Verre et effet de serre Transmission spectrale Double verre: modes de transmission de chaleur Verre isolant triple, avec film Verre antisolaire Verre anti-reflet Verre

Plus en détail

Propriété d'anatherm - copie interdite

Propriété d'anatherm - copie interdite L Analyse par Thermographie, notre métier. Trois secteurs d activité : Consultance Analyses infrarouges, coaching, études de faisabilité, rédaction de procédures, Formations Formateurs sous licence ITC

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique Présentation réalisée par des étudiants de SupOptique : Jean-Baptiste Frossard, Julien Saby,, Thierry Lautier Encadrés par : Marc Bondiou La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure

Plus en détail

énergie pour le bâtiment

énergie pour le bâtiment Paris Val de Seine 1 ère année/2012-2013 AMBIANCES.D.D.DECOUVERTE b Enseignante Ljubica Mudri POUR UNE ARCHITECTURE DURABLE AMBIANCE THERMIQUE Notions de base & étude des déperditions des parois POUR UNE

Plus en détail

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES FICHE 1 Titre Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES Exercices / Evaluation Connaître les différents modes de transferts Evaluer

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

KIT EDUCATION NATIONALE

KIT EDUCATION NATIONALE KIT EDUCATION NATIONALE MANUEL DE TRAVAUX PRATIQUES Page 1/14 Sommaire 1- Intitulé : Mur d émissivités... 3 2- Intitulé : Variation angulaire de l émissivité... 4 3- Intitulé : Résolution spatiale de mesure...

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

Les vrais professionnels de la thermographie. André Godin

Les vrais professionnels de la thermographie. André Godin Les vrais professionnels de la thermographie Maintenance Prédictive, Prévention incendie, Accréditation ISO 17020, Certification VCA André Godin Société de Services Spécialisée en Thermographie Haut-Vinâve

Plus en détail

Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge

Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge INTRODUCTION L'objectif de ce TP consiste à se familiariser avec l'utilisation d'une caméra Infra-rouge et d'en définir les domaines d'utilisation à travers

Plus en détail

La thermographie du bâtiment

La thermographie du bâtiment Dominique Pajani La thermographie du bâtiment Principes et applications du diagnostic thermographique Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-13391-2 Sommaire Avant-propos... 10 Introduction à la thermographie

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

ANNEXE 5 GLOSSAIRE TERMINOLOGIE : LES ÉCHANGES DE CHALEUR CONDUCTION / CONVECTION / RAYONNEMENT

ANNEXE 5 GLOSSAIRE TERMINOLOGIE : LES ÉCHANGES DE CHALEUR CONDUCTION / CONVECTION / RAYONNEMENT ANNEXE 5 GLOSSAIRE TERMINOLOGIE : LES ÉCHANGES DE CHALEUR CONDUCTION / CONVECTION / RAYONNEMENT TERMINOLOGIE : ACOUSTIQUE BRUIT AÉRIEN / BRUIT ROSE / BRUIT D IMPACT / BRUIT ROUTIER / INDICE D AFFAIBLISSEMENT

Plus en détail

Lp-GPVI. La Thermographie

Lp-GPVI. La Thermographie Lp-GPVI La Thermographie PORTAUX Remy SURKUS Eric 1 Sommaire 1.Définition de la thermographie...3 1.1 Définition...4 1.2 Méthode de thermographie...4 2. Thermographie infrarouge...4 2.1 Définition...4

Plus en détail

Pourquoi le rayonnement en météorologie?

Pourquoi le rayonnement en météorologie? Rayonnement Atmosphérique: Equation du Transfert Radiatif: modèles simplifiés 1 Pourquoi le rayonnement en météorologie? C est la seule source d énergie du système Terre-Atmosphère L atmosphère ne consomme

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés)

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Exercice 6 page 40 1. Au niveau de la rétine de l œil humain, on trouve des cellules nerveuses en cônes et en bâtonnets. Ce sont les cellules en cônes

Plus en détail

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Note d application Pour nous contacter : Tel. : 01 39 67 67 67 67 Fax. :

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

Chauffage de grands espaces

Chauffage de grands espaces 1 Progatec SA Technologie radiants Chauffage de grands espaces Halles industrielles et tertiaires Progatec SA Ch. de la Colice 21 1023 Crissier Tél. 021 637 01 60 Fax. 021 637 01 61 2 Chauffage de halles

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 4. Lumière et couleur. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 4. Lumière et couleur. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. produit b. polychromatique c. longueur d onde d. supérieure e. trichromatique f. cônes g. thermique h. Wien 2. QCM a. peut être

Plus en détail

Aquitaine Thermographie

Aquitaine Thermographie Recherches de fuites par thermographie infrarouge Aquitaine Thermographie La thermographie La thermographie est une technologie précise et efficace, un allié fiable dans le domaine du bâtiment, de la maintenance

Plus en détail

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR)

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) 1 Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Pour déterminer la formule développée d une molécule, on peut utiliser diverses méthodes : Des méthodes chimiques

Plus en détail

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment 1 Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Hélène DESMALES Yves JAUTARD 11 mars 2004 Du site isolé

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

1234 boul. Industriel Ville des Prévoyants. La Cie inc. Date de l'inspection : 16 juin 2010

1234 boul. Industriel Ville des Prévoyants. La Cie inc. Date de l'inspection : 16 juin 2010 RAPPORT D' ANALYSE THERMOGRAPHIQUE Effectuée au : 1234 boul. Industriel Ville des Prévoyants Pour le compte de : La Cie inc. Date de l'inspection : 16 juin 2010 813 Bériault, suite 106, Longueuil Qc J4G

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

Les capteurs de température

Les capteurs de température Les capteurs de température 1) Généralités Les capteurs de température sont utilisés dans de nombreuses industries. - chimie - alimentation - analyse et optimisation de fonctionnement (mooteur..;) - gestion

Plus en détail

I) Chauffage par résistance

I) Chauffage par résistance Le chauffage électrique électrique est de plus en plus répandu. Les avantages sont : * Facilité d utilisation * Confort d utilisation * Aucune pollution * Fiabilité et précision de réglage. Dans ce cours

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard de

Plus en détail

ADEME - PUCA Journée thématique Enveloppe du Bâtiment. Bruno PEUPORTIER et Alain GUIAVARCH ARMINES - École des Mines de Paris CENERG

ADEME - PUCA Journée thématique Enveloppe du Bâtiment. Bruno PEUPORTIER et Alain GUIAVARCH ARMINES - École des Mines de Paris CENERG ADEME - PUCA Journée thématique Enveloppe du Bâtiment MURS SOAIRES À ISOATION RENFORCÉE Bruno PEUPORTIER et Alain GUIAVARCH ARMINES - École des Mines de Paris CENERG Bruno MARCONATO et Henri SACCHI SOGEA

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Verre et isolation thermique

Verre et isolation thermique Verre et isolation thermique 2004 1 INTRODUCTION...2 2 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENT...3 3 TRANSMISSION DE CHALEUR À TRAVERS UN VITRAGE...3 3.1 INTRODUCTION...3 3.2 TRANSMISION AU TRAVERS D'UN VITRAGE...4

Plus en détail

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie infrarouge (ir) Introduction Historique Domaines d application types d équipements Fonctionnement de la caméra ir Facteurs d erreurs

Plus en détail

HAUTE TEMPéRATURE 80 c

HAUTE TEMPéRATURE 80 c Fioul Pompe à chaleur Hybride Avec appoint FIOUL intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Fioul Qu est ce qu un produit «Hybrid Atlantic»?

Plus en détail

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Document 1: L'astronomie de l'invisible Les astronomes s'intéressent beaucoup aux rayonnements électromagnétiques appartenant aux domaines non visibles.

Plus en détail

PARTIE II THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

PARTIE II THERMOGRAPHIE INFRAROUGE PARTIE II THERMOGRAPHIE INFRAROUGE Landolsi Foued Page 60 THERMOGRAPHIE INFRAROUGE I. Définition La thermographie infrarouge (TIR) est la science de l'acquisition et de l'analyse d'informations thermiques

Plus en détail

C.A 1881 C.A 1883 C.A 1885

C.A 1881 C.A 1883 C.A 1885 Simplifiez votre maintenance, prévoit les pannes C.A 1881 C.A 1883 C.A 1885 CAMERA Dédiée à un usage industriel, est robuste, compact, ergonomique et hermétique. 1000 images radiométriques enregistrables

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Tout savoir sur le chauffe-eau solaire. Ateliers de la rue VootFormation Techniques Solaires Ateliers de la rue

Tout savoir sur le chauffe-eau solaire. Ateliers de la rue VootFormation Techniques Solaires Ateliers de la rue Formation Techniques Solaires Ateliers de la rue 1 Techniques solaires Réalisation de capteurs solaires thermiques et finalisation d un projet de chauffe-eau solaire Deux cycles par an de 12 séances et

Plus en détail

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température.

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température. Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Sources de rayonnements doc 1 : le rayonnement électromagnétique. Le Soleil, comme tous les corps célestes, émet des rayonnements électromagnétiques

Plus en détail

G.P. DS 07 6 février 2008

G.P. DS 07 6 février 2008 DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Modulateur optique... 2 I.Interférence à deux ondes...2 II.Étude d une séparatrice...2 III.Interférométre de Mach-Zehnder...

Plus en détail

Exercice 1 : Des capteurs au camping.

Exercice 1 : Des capteurs au camping. DS n 2 : Structures et propriétés des matériaux. Exercice 1 : Des capteurs au camping. Le propriétaire d un terrain de camping à Valence souhaite installer un bloc sanitaire (WC et douches) dont l eau

Plus en détail

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

Thermographie Electrique EFFITEC SA (Objets)

Thermographie Electrique EFFITEC SA (Objets) Maintenance préventive par thermographie infrarouge date L Thermographie Electrique EFFITEC SA (Objets) 123 www.effitec.ch 0848 701 000 Thermographiste: Ph. Berner 1. Introduction La thermographie infrarouge

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

TEST DE DETECTION DE PUITS DE MARNIERE EN NORMANDIE

TEST DE DETECTION DE PUITS DE MARNIERE EN NORMANDIE TEST DE DETECTION DE PUITS DE MARNIERE EN NORMANDIE Raphaël BENOT Laboratoire des Ponts et Chaussées de Rouen Novembre 2005 PARTIE 1 : essai de la radiométrie infarouge-thermique 1 Utilisation de la radiométrie

Plus en détail

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION I. Préliminaire - Que signifie par le terme «Photovoltaïque» Photo de photon (énergie lumineuse) et voltaïque de volt (tension électrique). Si le matériau est semi conducteur, alors une partie de l énergie

Plus en détail

Paramètres des sources de rayonnement

Paramètres des sources de rayonnement G. Pinson - Effet de serre 1- Flux solaire émis / 1 1- FLUX SOLAIRE EMIS Paramètres des sources de rayonnement Flux énergétique : F [J/s = W] (Ou Flux radiatif) Quantité d'énergie émise par unité de temps

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Sci7.2.3 : Les transferts de chaleur

Sci7.2.3 : Les transferts de chaleur Sciences 7 e année Nom : Sci7.2.3 : Les transferts de chaleur Vocabulaire 1. Les trois modes de transfert de chaleur a) La conduction, convection, radiation (p.176) b) Laboratoire 6-1D L absorption d énergie

Plus en détail

DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température

DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température Pompes à chaleur Air / Eau DAIKIN ALTHERMA MONOBLOC Basse Température Inverter - Petites Tailles : 6 à 8 kw / Grandes Tailles : 11 à 16 kw» Idéal pour les bâtiments basse consommation (BBC)» Chauffage»

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Diagnostic de l isolation thermique de parois courantes du bâtiment

Diagnostic de l isolation thermique de parois courantes du bâtiment Centre d Etudes et de Recherche en Thermique Energétique et Systèmes C E R T E S Diagnostic de l isolation thermique de parois courantes du bâtiment Laurent IBOS Centre d Etude et de Recherche en Thermique,

Plus en détail

Spectroscopie infra-rouge

Spectroscopie infra-rouge Chimie organique 8 : Spectroscopie infra-rouge Jusqu au début du XX ème siècle, l identification de molécules organiques constituait un lourd travail. Les grosses molécules étaient d abord fragmentées

Plus en détail

1 ère STI 2D _ TD_Thermographie infrarouge Page 1

1 ère STI 2D _ TD_Thermographie infrarouge Page 1 1 ère STI 2D _ TD_ infrarouge Page 1 INTRODUCTION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE La thermographie infrarouge est un outil de diagnostic permettant de détecter des variations thermiques locales et des déperditions

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE. STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1

ENERGIE SOLAIRE. STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1 ENERGIE SOLAIRE STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1 Le soleil Distance avec la terre : 150 millions de kilomètres Rayon équivalent à 109 fois celui de la Terre : Température du noyau

Plus en détail

Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations?

Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations? Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations? J.-B. Henry, V. Le Sant, R. Chasseigne, S. Pierrard, P. Ridoux 1 Qui sommes-nous? Laboratoire d'essais et expert technique Organisme

Plus en détail

THEME. Solaire passif en construction neuve

THEME. Solaire passif en construction neuve THEME Solaire passif en construction neuve THEME Solaire passif CATEGORIES constructions neuves O. Sidler La quantité d'énergie reçue sur Terre par le rayonnement solaire toutes les 45 minutes suffit à

Plus en détail

L EAU CHAUDE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES INVENTION SLOVAQUE BREVETÉE LES CHAUFFE-EAU HYBRIDES LOGITEX CATALOGUES DES PRODUITS

L EAU CHAUDE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES INVENTION SLOVAQUE BREVETÉE LES CHAUFFE-EAU HYBRIDES LOGITEX CATALOGUES DES PRODUITS L EAU CHAUDE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES INVENTION SLOVAQUE BREVETÉE LES CHAUFFE-EAU HYBRIDES LOGITEX CATALOGUES DES PRODUITS Les chauffe-eau LOGITEX représentent une nouvelle solution révolutionnaire

Plus en détail

Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014

Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014 Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014 Les très belles images du Soleil faites par Howard Eskildsen et que l on peut voir sur le site web du Alachua Astronomy Club

Plus en détail

Conditions de piégeage d une particule dans un piège optique. Cas d un piège à un faisceau focalisé

Conditions de piégeage d une particule dans un piège optique. Cas d un piège à un faisceau focalisé Conditions de piégeage d une particule dans un piège optique Cas d un piège à un faisceau focalisé Faisceau laser z 0 r Faisceau laser z Faisceau gaussien TEM 00 θ z R r w 0 z Faisceau gaussien TEM 00

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE ECHANGES THERMIQUES 1. GENERALITES : 1.1. Notion de température : Cette notion est liée à la sensation de chaud et de froid (sensation subjective). Par contre elle est directement liée à l état thermique

Plus en détail

Module HVAC - fonctionnalités

Module HVAC - fonctionnalités Module HVAC - fonctionnalités Modèle de radiation : DO = Discrete Ordinates On peut considérer l échauffement de solides semi transparents causé par le rayonnement absorbé par le solide. On peut également

Plus en détail

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c ALFéA HYBRID DUO GAZ Pompe à chaleur Hybride Avec appoint gaz condensation intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Alféa Hybrid Duo Gaz

Plus en détail

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Club OA du 1er juin 2010 Catherine Courtecuisse Jean-Marie Degaugue LRPC Lille Groupe Contrôles extérieurs et surveillance des OA Source présentation:

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Fiche Technique. Film pour serres. Films pour serres. L assortiment de films pour serres. Puissance supérieure. Longévité.

Fiche Technique. Film pour serres. Films pour serres. L assortiment de films pour serres. Puissance supérieure. Longévité. Film pour serres 1 Films pour serres Les films pour serres ont une longue vie, une puissance supérieure et une transmission lumineuse élevée avec des caractéristiques optiques. Le film apporte une contribution

Plus en détail

La Bretagne romantique

La Bretagne romantique La Bretagne romantique Energie Thermographie et diagnostic thermique en rénovation Tinténiac, le 25 octobre 2015 Gireg Le Bris Yvan Le Tennier Qu est ce que la thermographie? La thermographie est la technique

Plus en détail