Compte rendu de réunion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu de réunion"

Transcription

1 Réunion de suivi de la mise en œuvre du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois «Améliorer la formation des enseignants pour combler le fossé sur la qualité de l enseignement en Afrique» avril 2013 Siège de l'unesco, Paris Compte rendu de réunion

2 Introduction : brève présentation du projet du Fonds-en-dépôt chinois 1. Le projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois intitulé «Renforcement de la formation des enseignants pour combler le déficit de qualité de l'éducation en Afrique» a été lancé le 22 novembre 2012, à la clôture de la réunion mondiale sur l'éducation pour tous de Par ce projet, l'unesco et le Gouvernement de la République populaire de Chine ont uni leurs forces pour améliorer les systèmes d'éducation des enseignants dans huit pays d'afrique en formant un nombre suffisant de professionnels qualifiés pour combler le déficit de qualité de l'éducation. L'initiative du Fonds-en-dépôt chinois marque le début d'un nouveau partenariat : c'est la première fois que l'unesco a reçu un tel soutien financier de la Chine en faveur de l'éducation des enseignants (8 millions de dollars des États-Unis). 2. Cette initiative quadriennale a pour but de renforcer les capacités nationales des ministères et des principaux établissements de formation des enseignants, notamment par le recours aux TIC, à l'apprentissage nomade et au soutien à la production et à l'échange de connaissances. En valorisant l'éducation de qualité, le projet coïncide avec le travail de l'unesco relatif à l'éducation pour tous (EPT), les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et l'initiative mondiale pour l'éducation avant tout (GEFI) du Secrétaire général de l'onu. Il est mis en œuvre dans le contexte de la coopération Sud-Sud et de la nouvelle stratégie de l'unesco relative aux enseignants. 3. Trois pays (l'éthiopie, la Namibie et la Côte d'ivoire) ont été retenus pour la phase initiale de mise en œuvre. Les cinq États restants seront sélectionnés par la suite, en tenant compte des pays prioritaires du programme de l'unesco en Afrique subsaharienne et de la politique de coopération au développement de la Chine. 4. À la suite du lancement du projet, une réunion consultative a été organisée au Siège de l'unesco, à Paris, les 17 et 18 décembre 2012, avec des représentants des trois pays. Lors de cette réunion, la première feuille de route du projet, qui concerne la mise en place d'équipes nationales et d'une phase d'évaluation des besoins, a été validée. 5. À partir du cadre et des lignes directrices fournis par l'unesco, les trois pays ont réalisé leur évaluation des besoins en matière de formation et de développement des enseignants. Ces évaluations ont servi de base aux documents de projet nationaux, qui comportent le cadre logique des activités et le budget correspondant. Objectifs et résultats escomptés de la réunion de suivi 6. La réunion de suivi qui s'est tenue au Siège de l'unesco, à Paris, les 11 et 12 avril 2013 avait pour principal objectif de consulter les interlocuteurs nationaux du projet et les spécialistes de l'éducation à l'unesco présents sur le terrain et de débattre avec eux à propos des réalisations, des difficultés et des enseignements tirés de la première phase du projet, afin d'assurer une mise en œuvre harmonieuse des étapes suivantes. 7. La réunion visait plus particulièrement à : (a) (b) examiner les progrès réalisés au cours de la première phase du projet, à savoir : (i) l'évaluation des besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants ; (ii) la préparation du document de projet national (PRODOC) ; communiquer le bilan des pays et les enseignements tirés de la première phase du projet, afin de multiplier ses chances de réussite ; 2

3 (c) débattre des prochaines étapes du projet (mise en œuvre, cadre de suivi et d'évaluation, manifestations et réunions régionales). 8. Chaque pays participant a présenté le compte rendu de l'évaluation de sa situation et de ses besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants, ainsi qu'une première version du document de projet national connexe. 9. Les résultats escomptés de la réunion étaient les suivants : (a) communication, preuves à l'appui, du bilan et des connaissances de chaque pays ; (b) (c) amélioration de la visibilité du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois et de la coopération Sud-Sud ; finalisation des comptes rendus d'évaluation des besoins et adaptation précise de la première version des documents nationaux du projet du Fonds-en-dépôt chinois ; (d) programme de mise en œuvre du projet et cadre de suivi et d'évaluation ; (e) planification des manifestations et des réunions nationales. Procédure 10. La réunion, répartie sur deux jours, a commencé par une allocution d'ouverture du Directeur de la Division du développement des enseignants et de l'enseignement supérieur (DIR/THE), du Premier Secrétaire de la délégation permanente de la République populaire de Chine auprès de l'unesco, au nom du Fonds-en-dépôt chinois, et du Sous-Directeur général pour l'éducation (ADG/ED). Toutes les remarques de ces intervenants ont souligné l'importance du partenariat entre l'unesco et la Chine pour le soutien de la formation et du développement des enseignants en Afrique, en mettant l'accent sur le rôle central de ces professionnels dans le perfectionnement harmonieux des systèmes éducatifs en général et dans l'amélioration de la qualité de l'éducation en particulier. Le potentiel du projet à constituer un bon exemple de coopération Sud-Sud réussie a également été mis en valeur, grâce à l'assistance technique que l'unesco facilite ou apporte à ce processus. 11. L'importance politique du projet pour le développement de l'afrique a été mise en évidence par l'adg/ed, en particulier son appropriation par les pays participants et le partenariat équitable entre le donateur et les pays bénéficiaires. 12. Sur le plan financier, il a bien été précisé que le budget de 8 millions de dollars des États-Unis du projet devrait être considéré comme un capital d'amorçage permettant d'élargir les partenariats à l'échelle nationale, en particulier avec les entreprises chinoises. Le processus d'invitation du deuxième groupe de cinq nouveaux pays successifs dépendra de la réussite de la mise en œuvre dans les trois premiers pays. 13. Les différences entre ces trois pays de la première phase en termes de besoins et de situations devraient être prises en considération, en tenant compte de leur contexte local. Il est également nécessaire d'assimiler l'expérience et le savoir tirés de cette phase pour les mettre à profit dans la mise en œuvre future du projet. 14. Chaque pays participant a présenté le compte rendu de l'évaluation de ses besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants, ainsi qu'une première version du document de projet national connexe. Les présentations se sont axées sur les besoins et les thèmes prioritaires relatifs 3

4 au projet. Chaque pays a également décrit l'approche qu'il a employée pour identifier les besoins et les problèmes et les classer par ordre de priorité, ainsi que leur validation au niveau national. 15. En Éthiopie, un groupe de six experts a réalisé des entretiens dans plusieurs districts en employant des méthodes quantitatives et qualitatives. Les difficultés mentionnées concernaient les attentes institutionnelles, la cible et la structure du projet, ainsi que le manque de précision concernant l'utilisation des fonds du projet. 16. En Namibie, l'évaluation des besoins reposait sur des données existantes. L'une des principales conclusions auxquelles elle a abouti était que de nombreux apprenants de l'enseignement primaire n'acquièrent pas le niveau souhaité d'aptitudes à la lecture, à l'écriture et au calcul. Par conséquent, le projet namibien se concentre sur l'amélioration de ces compétences dans l éducation préprimaire et dans les premiers niveaux du primaire. 17. En Côte d'ivoire, l'évaluation des besoins a été réalisée dans un environnement très favorable en raison d'une volonté et d'un engagement politiques forts en faveur du développement de l'éducation en général et de la formation des enseignants en particulier. Le problème de la qualité de l'éducation se manifeste principalement par la détérioration des résultats déjà mauvais des élèves aux examens nationaux (Certificat d'études primaires et élémentaires, Brevet d'études du premier cycle du second degré, Baccalauréat), en grande partie du fait de plusieurs dysfonctionnements dans le système de l'éducation et du développement des enseignants. En tenant compte des réformes et des initiatives actuelles du gouvernement et de ses partenaires relatives aux enseignants, l'évaluation des besoins a abouti à un objectif unanime : améliorer la formation continue des enseignants en renforçant les capacités de leurs superviseurs et de leurs inspecteurs. 18. Le deuxième jour de la réunion de suivi a commencé par un débat sur le budget du projet, qui a montré que les trois pays n'affecteront peut-être pas le même montant à leur équipement en TIC, mais que, de manière générale, ils prévoyaient d octroyer 30 % du budget à ce poste (y compris pour l'acquisition de licences et l'entretien). Quant à la répartition du budget entre les pays, il a été suggéré que chacun d'entre eux reçoive entre et dollars des États-Unis, y compris au titre des dépenses d'exécution au niveau local (et indépendamment des activités à l'échelle régionale et au niveau du Siège). Chaque pays ne recevra pas nécessairement la même somme, qui dépendra des besoins et des résultats. 19. Après approbation de son cadre logique et de ses programmes de travail pour le projet, chaque pays a présenté ses réalisations, à savoir, la première version du document de projet et les programmes de mesures à prendre. 20. La Namibie envisage de recruter des experts afin de réaliser des études de cas dans 26 écoles. Par cette recherche fondée sur l'action, plusieurs éducateurs seront formés. De même, du matériel et un forum virtuel durable seront élaborés. Le projet est destiné à démarrer à une échelle maîtrisable avant d'être élargi. L'Éthiopie, en revanche, prévoit un atelier avec une université à l'attention des parties prenantes du ministère. Les représentants du pays prévoient que le budget dépasse dollars des États-Unis. En Côte d'ivoire, enfin, le projet présente une nouvelle approche de la formation des enseignants, avec l'utilisation des TIC. Amorcé à un moment où des réformes cruciales sont en jeu concernant le système de formation des enseignants, et avec l'intervention de différents partenaires, il doit relever le pari difficile de s'articuler efficacement avec d'autres initiatives et de s'y allier par des synergies. Les trois pays de la première phase se sont engagés à terminer leur document de projet avant la mi-mai. 4

5 Réalisations, conclusion et recommandations 21. Les résultats escomptés de la réunion ont été obtenus. Le bilan et les connaissances des pays ont été communiqués avec des documents à l'appui ; les comptes rendus de l'évaluation des besoins ont été présentés, ont fait l'objet de débats et ont été enrichis et la première version des documents de projet nationaux a été affinée. En outre, le programme de mise en œuvre du projet et le cadre d'évaluation et de suivi ont été élaborés et ont fait l'objet de débats. Des manifestations et des réunions régionales ont également été proposées. Enfin, la réunion de suivi a amélioré la visibilité de l'unesco et du projet du Fonds-en-dépôt chinois tout en renforçant la coopération Sud-Sud. Prochaines étapes 22. Le Siège de l'unesco préparera un rapport de synthèse pour reprendre et comparer les principales conclusions des trois évaluations des besoins. Les documents de projet des pays, à présenter avant le 10 mai, seront soumis à l'examen d'experts indépendants afin d'évaluer leur faisabilité et leurs chances de succès, compte tenu des différents contextes nationaux. À l'issue de cet examen, qui devra s'achever fin mai ou début juin, le projet entrera en juin dans sa phase critique, à savoir, celle de la mise en œuvre proprement dite. 23. La durée globale du projet est fixée à quatre ans, de 2012 à Il a été suggéré qu'elle soit ramenée à deux ans et qu'elle soit assortie de la possibilité d'une prolongation en fonction des résultats obtenus par le pays. 5

6 Annexes Programme Réunion de suivi de la mise en œuvre du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois «Améliorer la formation des enseignants pour combler le fossé sur la qualité de l enseignement en Afrique» 1. Contexte avril 2013, Siège de l'unesco, Paris (France) Dans le cadre de la mise en œuvre du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois intitulé «Renforcement de la formation des enseignants pour combler le déficit de qualité de l'éducation en Afrique», une réunion de suivi sera organisée les 11 et 12 avril au Siège de l'unesco, à Paris (France). À l'issue de la première réunion consultative (Paris, décembre 2012), les trois premiers pays bénéficiaires se sont engagés dans la première phase du projet, à savoir, la création d'une équipe nationale, l'évaluation des besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants et la préparation du document de projet national. En février 2013, trois missions ont été envoyées sur le terrain dans chaque pays bénéficiaire pour apporter leur soutien à l'atelier technique lors de la préparation des documents de projet nationaux. 2. Objectifs de la réunion La réunion a pour principal objectif de consulter les interlocuteurs nationaux du projet et les spécialistes de l'éducation à l'unesco présents sur le terrain et de débattre avec eux à propos des réalisations, des difficultés et des enseignements tirés de la première phase du projet du Fonds-en-dépôt chinois, afin d'assurer une mise en œuvre harmonieuse des étapes suivantes. La réunion visera plus particulièrement à : examiner les progrès réalisés au cours de la première phase du projet, à savoir : (i) l'évaluation des besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants ; (ii) la préparation du document de projet national (PRODOC) ; communiquer le bilan des pays et les enseignements tirés de la première phase du projet, afin de multiplier ses chances de réussite ; débattre de la préparation des prochaines étapes du projet (mise en œuvre, cadre de suivi et d'évaluation, manifestations et réunions régionales). Chaque pays participant a présenté le compte rendu de l'évaluation de sa situation et de ses besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants, ainsi qu'une première version du document de projet national connexe. 3. Résultats escomptés Les résultats escomptés de la réunion sont les suivants : communication du bilan et des connaissances des pays, documents à l'appui ; amélioration de la visibilité du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois et de la coopération Sud- Sud ; 6

7 finalisation des comptes rendus d'évaluation des besoins et adaptation précise de la première version des documents nationaux du projet du Fonds-en-dépôt chinois ; programme de mise en œuvre du projet et cadre de suivi et d'évaluation ; planification des manifestations et des réunions nationales. 4. Dates et lieu Dates : jeudi 11 et vendredi 12 avril 2013 Lieu : Salle IX, Fontenoy (Siège de l'unesco), Paris (France) 5. Participants De 20 à 25 personnes participeront à la réunion. La liste provisoire des participants est la suivante : trois représentants ou interlocuteurs nationaux (de préférence les mêmes responsables que ceux présents à la première réunion consultative) des trois pays bénéficiaires (Éthiopie, Namibie et Côte d'ivoire) ; des spécialistes du programme Éducation des Bureaux de l'unesco à Windhoek, Addis-Abeba et Accra ; un spécialiste du programme Éducation de l'iirca ; des représentants des délégations permanentes des trois pays auprès de l'unesco ; des membres du personnel d'ed/the/tep ; des spécialistes chinois de l'éducation et des représentants de la délégation permanente de la Chine auprès de l'unesco ou de sa Commission nationale pour l'unesco. 6. Programme provisoire Horaires Sujet des débats Responsable/modérateur 1 er JOUR 10 h h 00 Séance d'ouverture 11 h h h h 30 Questions-réponses 11 h h 30 Présentation des objectifs de la réunion et des résultats escomptés Communication du bilan de chaque pays lors de la première phase du projet du Fonds-en-dépôt chinois : progrès, enseignements tirés et défis à relever 11 h h 00 Pays nº 1 : Éthiopie (interlocuteur national) 12 h h 30 Questions-réponses 12 h h 00 Déjeuner ADG/ED Délégation chinoise DIR/THE Francesc Présentations des interlocuteurs nationaux Awol/Paul/Fengchun 14 h h 30 Pays nº 2 : Namibie (interlocuteur national) Cecilia/Nyi-Nyi 7

8 Horaires Sujet des débats Responsable/modérateur 14 h h 00 Questions-réponses 15 h h 30 Pause café 15 h h 00 Pays nº 3 : Côte d'ivoire (interlocuteur national) 16 h h 30 Questions-réponses 9 h 00 9 h 15 9 h h 45 2 e JOUR 12 h h 30 Déjeuner 14 h h h h h h h h 00 Pause café Présentation du mode de fonctionnement des groupes de travail et des résultats escomptés Réflexion des trois groupes de travail sur les commentaires et les suggestions reçus lors des débats et définition des mesures à prendre (programme de mise en œuvre) Communication par les pays de leurs résultats concernant les mesures à prendre : Namibie Communication par les pays de leurs résultats concernant les mesures à prendre : Éthiopie Communication par les pays de leurs résultats concernant les mesures à prendre : Côte d'ivoire Tirso/Coulibaly/Hilaire Francesc Modération : TEP et personnel concerné des bureaux hors Siège Nyi-Nyi /Cecilia Fengchun/Awol Hilaire/Coulibaly 16 h h 30 Questions-réponses Tirso/Paul 16 h h 00 Mise à jour sur les manifestations régionales Francesc 17 h h 30 Clôture ADG/ED ou DIR/THE 8

9 Liste des participants Côte d'ivoire 1. M. Silué NANZOUAN, Directeur de la pédagogie et de la formation continue 2. M. Kouadio MEA, Directeur des Écoles, lycées et collèges (DELC) 3. M. Adoull Wahab COULIBALY, Spécialiste de l'éducation 4. M. Ydo YAO, Spécialiste de programme 5. M. Louis Gervais ANOMA, Consultant Éthiopie 6. M. Solomon ANDARGIE AMARE, Expert de haut niveau du Ministère 7. M. Abera ARGO LANKAMO, Recteur de la Faculté d'enseignement d'awassa 8. M. Paul MPAYIMANA, Spécialiste de l'éducation à l'unesco, Bureau de l'unesco à Addis-Abeba Namibie 9. Mme Sandra VAN ZYL, Directrice de l'enseignement supérieur 10. Mme Charmaine VILLET, Rectrice de la Faculté d'enseignement, Université de Namibie 11. Mme Cecilia BARBIERI, Spécialiste du programme Éducation, Bureau de l'unesco à Windhoek Chine 12. Mme YU Xiaoping, Directrice, Division de l'éducation, Commission nationale chinoise pour l'unesco 13. Dr MENG Hongwei, INRULED, Université normale de Beijing Délégations 14. M. Leyong GAO, Premier Secrétaire, République populaire de Chine 15. Mme Denise HOUPHOUËT-BOIGNY, Ambassadrice, Côte d Ivoire 16. M. Loukou KOUADIO, Premier Conseiller, Côte d Ivoire 17. M. Mitiku HAITE, Délégué permanent adjoint, Éthiopie 18. Mme Trudie AMULUNGU, Conseillère ministérielle, Namibie 9

10 Institut international de l'unesco pour le renforcement des capacités en Afrique (IIRCA) 19. M. Endris Adem AWOL, Responsable de programme national 20. M. Omar DIOP, Responsable de projet Siège de l'unesco 21. M. David ATCHOARENA, Directeur, ED/THE 22. M. Francesc PEDRÓ, Chef de section, ED/THE/TEP 23. M. Hilaire MPUTU AFASUKA, Spécialiste de programme 24. M. Fengchun MIAO, Spécialiste de programme 25. M. Nyi Nyi THAUNG, Spécialiste de programme 26. Mme Jianhong DONG, Détachée et Expert en mission 27. M. Lucio SIA, Spécialiste de programme 28. Mme Florence SSEREO, Spécialiste de programme 29. Mme Tuuli KURKI, Expert associé 30. Mme Charline RAMBELOSON, Assistante administrative 31. Mme Claire SCHLUMBERGER, Stagiaire 32. Mme Raphaëlle MARTINEZ-LATTANZIO, Spécialiste de programme 33. Mme Megumi WATANABE, Spécialiste de programme 34. Mme Sara BIN MAHFOOZ, Jeune Cadre 35. Mme Marie-Dominique DUMAS, Assistante administrative 36. Mme Saba BOKHARI, Spécialiste de programme 37. M. Jongwon SEO (KERIS), Expert détaché 38. Mme Mariana PATRU, Spécialiste de programme 39. Mme Marie-Lise BOURCIER, Spécialiste adjointe du programme 40. Mme Diane BOULAY, Analyste auxiliaire des politiques 41. M. Mark WEST, Spécialiste adjoint de programme 42. Mme Rama BAH, Assistante administrative 43. Mme Aminatou DIAGNE, Spécialiste adjointe du programme 10

11 44. Mme Aurora CHEUNG, Spécialiste adjointe du programme 45. Mme Carmen PINAN, Spécialiste de programme 46. Mme Yan LUO, Expert détaché 11

Résumé. Les incidences financières et administratives sont présentées au paragraphe 5.

Résumé. Les incidences financières et administratives sont présentées au paragraphe 5. Conseil exécutif Cent quatre-vingt-neuvième session 189 EX/23 PARIS, le 20 février 2012 Original anglais Point 23 de l'ordre du jour provisoire PROPOSITION CONCERNANT LA CRÉATION, À SRI LANKA, D UN CENTRE

Plus en détail

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE RAPPORT AU PREMIER MINISTRE Le présent décret vise à porter le recrutement par concours externe des conseillers principaux d éducation au niveau du master. La mise en œuvre de cette réforme nécessite la

Plus en détail

Projet d Aide-Mémoire

Projet d Aide-Mémoire Renforcement des capacités de gestion des ressources humaines de la fonction publique en Afrique Atelier sur le Renforcement des Capacités sur L innovation et l évaluation de la performance dans la fonction

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE 2006-2015 Augmenter les effectifs et améliorer la qualité du corps enseignant en Afrique subsaharienne Les besoins La pénurie aiguë

Plus en détail

PROJET EN ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE BACCALAUREAT STI2D SESSION 2013

PROJET EN ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE BACCALAUREAT STI2D SESSION 2013 PROJET EN ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE BACCALAUREAT STI2D SESSION 2013 IA-IPR STI Académie de Versailles SOMMAIRE A/. REGLEMENTATION DU BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Epreuve relative aux enseignements technologiques

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION. «Préparer le Sommet Afrique-Europe d avril 2014»

NOTE D ORIENTATION. «Préparer le Sommet Afrique-Europe d avril 2014» NOTE D ORIENTATION Les «Vendredis de la Commission» sur le Dialogue Afrique UE Première session organisée conjointement par l Union africaine et l ECDPM (Centre européen de gestion des politiques de développement)

Plus en détail

Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière

Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière Centre de Formation de Moniteurs Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière Connected Formation 173 rue Louis Blanc 62400 BETHUNE 03.59.02.97.36

Plus en détail

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/15 PARIS, le 10 août 2015 Original anglais Point 15 de l'ordre du jour provisoire GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION

Plus en détail

Rapport d'évaluation externe du programme de Licence en Banque - Assurance-Finance de l Ecole Supérieure de Commerce et de Gestion (ESUP) - Dakar

Rapport d'évaluation externe du programme de Licence en Banque - Assurance-Finance de l Ecole Supérieure de Commerce et de Gestion (ESUP) - Dakar REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE AUTORITE NATIONALE D ASSURANCE QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Rapport d'évaluation externe du

Plus en détail

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE RAPPORT AU PREMIER MINISTRE Le présent décret vise à porter le recrutement par concours externe des professeurs d éducation physique et sportive au niveau du master. La mise en œuvre de cette réforme nécessite

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Conclusions de la Conférence de Rome sur la coopération euro-méditerranéenne (30-31 mai 1996)

Conclusions de la Conférence de Rome sur la coopération euro-méditerranéenne (30-31 mai 1996) Conclusions de la Conférence de Rome sur la coopération euro-méditerranéenne (30-31 mai 1996) Légende: Le 31 mai 1996, les conclusions de la conférence ministérielle euro-méditerranéenne de Rome portant

Plus en détail

Bienvenue sur la page du questionnaire de l UNESCO consacré à la Stratégie à moyen terme 2014 2021 (37 C/4)!

Bienvenue sur la page du questionnaire de l UNESCO consacré à la Stratégie à moyen terme 2014 2021 (37 C/4)! 1. Introduction Bienvenue sur la page du questionnaire de l UNESCO consacré à la Stratégie à moyen terme 2014 2021 (37 C/4)! Veuillez noter ce qui suit : (1) Chaque État membre est invité à soumettre une

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

Arrêté du fixant les modalités d organisation des concours du certificat d aptitude aux fonctions de conseiller principal d éducation

Arrêté du fixant les modalités d organisation des concours du certificat d aptitude aux fonctions de conseiller principal d éducation RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale Arrêté du fixant les modalités d organisation des concours du certificat d aptitude aux fonctions de conseiller principal d éducation NOR : MENH1310117A

Plus en détail

Actions de formation continue destinées aux enseignants en fonction dans les établissements d'enseignement français à l'étranger - session 2016

Actions de formation continue destinées aux enseignants en fonction dans les établissements d'enseignement français à l'étranger - session 2016 Formation Actions de formation continue destinées aux enseignants en fonction dans les établissements d'enseignement français à l'étranger - session 2016 NOR : MENE1524732N note de service n 2015-174 du

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone +2511517700 Fax: +251115517844 Website: www.africa-union.org SC7786 CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième

Plus en détail

PRÉSENTATION. Source : Article IV des Statuts de l Institut de l UNESCO pour l application des technologies de l information à l éducation (ITIE).

PRÉSENTATION. Source : Article IV des Statuts de l Institut de l UNESCO pour l application des technologies de l information à l éducation (ITIE). 38 e session, Paris 2015 rep Rapport 38 C/REP/4 20 juillet 2015 Anglais et français seulement RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L INSTITUT DE L UNESCO POUR L APPLICATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

CONSULTATIONS OFFICIEUSES SUR LA COOPÉRATION ET L'ASSISTANCE INTERNATIONALES À APPORTER CONFORMÉMENT À L'ARTICLE 6. I.

CONSULTATIONS OFFICIEUSES SUR LA COOPÉRATION ET L'ASSISTANCE INTERNATIONALES À APPORTER CONFORMÉMENT À L'ARTICLE 6. I. ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES À LA CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION APLC/MSP.2/2000/SCE3/1 30 août

Plus en détail

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE MASTER Mention MEEF «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE Nouveau master mis en place à compter de septembre 2013 pour les M1. Pour le

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

La formation itinérante : une pédagogie active de l enseignement du russe pour les adultes en Europe

La formation itinérante : une pédagogie active de l enseignement du russe pour les adultes en Europe Revue Européenne de Psychologie et de Droit www.psyetdroit.eu La formation itinérante : une pédagogie active de l enseignement du russe pour les adultes en Europe Introduction : 1 Antonina Zhukovskaïa

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET connaissances et capacités exigibles pour le B2i NOR : MENE0601490A RLR : 549-2 ARRÊTÉ DU 14-6-2006 JO DU 27-6-2006 MEN DGESCO A1-4 Vu code de l'éducation, not. articles L. 122-1-1, L. 311-1, L. 311-2,

Plus en détail

PÔLE PETITE ENFANCE FORMATION D'ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS. Objectifs

PÔLE PETITE ENFANCE FORMATION D'ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS. Objectifs PÔLE PETITE ENFANCE FORMATION D'ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Objectifs Cette formation est proposée à plein temps en voie directe, en cours d'emploi ou sur des dispositifs particuliers, sous réserve d'être

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE ADMINISTRATIF

RAPPORT DU GROUPE ADMINISTRATIF UNESCO/BIE/C.60/Inf.3 Genève, le 25 janvier 2011 Original : français SOIXANTIEME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION REUNION DU GROUPE ADMINISTRATIF Genève, 24 25 janvier 2011 RAPPORT

Plus en détail

Arrêtons: Chapitre I: De l'organisation des études menant au grade de bachelor et au grade de master

Arrêtons: Chapitre I: De l'organisation des études menant au grade de bachelor et au grade de master Règlement grand-ducal du 22 mai 2006 relatif à l'obtention du grade de bachelor et du grade de master de l'université du Luxembourg. - base juridique: L du 12 août 2003 (Mém. A - 149 du 06 octobre 2003,

Plus en détail

Écoles européennes. Bureau du Secrétaire général. Secrétariat général. Réf. : 2009-D-422-fr-5 Original : FR

Écoles européennes. Bureau du Secrétaire général. Secrétariat général. Réf. : 2009-D-422-fr-5 Original : FR Écoles européennes Bureau du Secrétaire général Secrétariat général Réf. : 2009-D-422-fr-5 Original : FR Règlement d'application concernant la nomination et l évaluation des Directeurs et des Directeurs-Adjoints

Plus en détail

Rapport du Comité d'audit

Rapport du Comité d'audit Cote du document: EB 2008/93/R.25 Point de l'ordre du jour: 11 e) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport du Comité d'audit Conseil d'administration Quatre-vingt-treizième

Plus en détail

Coopération au développement pour les populations et la planète : Que faut-il faire?

Coopération au développement pour les populations et la planète : Que faut-il faire? Nations unies Département des Affaires économiques et sociales Préparation du Forum 2016 pour la coopération en matière de développement Coopération au développement pour les populations et la planète

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf : HRSS/15/09/1366 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE P-3 Assistant spécial du Directeur de la Division de l administration Classe du poste Titre fonctionnel Commission

Plus en détail

Atelier de formation Analyse financière des scénarios de projets d'investissements avec l'application du logiciel COMFAR

Atelier de formation Analyse financière des scénarios de projets d'investissements avec l'application du logiciel COMFAR Atelier de formation Analyse financière des scénarios de projets d'investissements avec l'application du logiciel COMFAR Niveau débutant Siège de l ONUDI, du 14 au 18 Septembre 2015 Vienne, Autriche Objectifs

Plus en détail

Page : 1 de 9 POLITIQUE DE SUPERVISION DE LA FORMATION DANS LES CENTRES DE FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

Page : 1 de 9 POLITIQUE DE SUPERVISION DE LA FORMATION DANS LES CENTRES DE FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES POLITIQUE Code : Page : 1 de 9 Titre : POLITIQUE DE SUPERVISION DE LA FORMATION DANS LES CENTRES DE FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES Origine : Le Service de l'éducation des adultes et de la formation professionnelle

Plus en détail

1 CADRE D ACTION... 3. 1.2 La commission pour la promotion de l'esprit de défense (CPE DEF) 3 2 LES ATTENTES DE LA CPE DEF... 4

1 CADRE D ACTION... 3. 1.2 La commission pour la promotion de l'esprit de défense (CPE DEF) 3 2 LES ATTENTES DE LA CPE DEF... 4 VADE-MECUM de la Commission pour la promotion de l esprit de défense Janvier 2015 SOMMAIRE 1 CADRE D ACTION... 3 1.1 La mission des trinômes académiques... 3 1.2 La commission pour la promotion de l'esprit

Plus en détail

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 EDD et Coins nature Textes officiels - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 => B.O. n 6 du 5 février 2015 http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=31763 Instruction relative au déploiement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Montpellier 1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes En

Plus en détail

Rapport d'évaluation externe du Programme de Licence en «Finance» de l Université Euro Afrique

Rapport d'évaluation externe du Programme de Licence en «Finance» de l Université Euro Afrique REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE AUTORITE NATIONALE D ASSURANCE QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Rapport d'évaluation externe du

Plus en détail

Note de service n 2012-034 du 6 mars 2012

Note de service n 2012-034 du 6 mars 2012 Note de service n 2012-034 du 6 mars 2012 (modifiée par la note de service n 2012-100 du 29 j uin 2012 et par la note de service n 2012-179 du 20 novembre 2012) (Education nationale : bureau DGESCO A2-1)

Plus en détail

"Correspondance" entre grades de l'enseignement public - échelles de rémunération de l'enseignement privé sous contrat

Correspondance entre grades de l'enseignement public - échelles de rémunération de l'enseignement privé sous contrat Maître auxiliaire, maître contractuel MAITRE AUXILIAIRE (aussi appelé délégué rectoral, délégué auxiliaire, maître en Autorisation Temporaire d'emploi = nommé sur un service vacant / ou Suppléant / ou

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE 1. CONTEXTE Le bilan de l Éducation Pour Tous révèle que les pays d Afrique subsaharienne ont accompli

Plus en détail

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES CENTRES D EXCELLENCE AFRICAIN POUR L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE : FINANCEMENT SUPPLÉMENTAIRE POUR LA CÔTE D IVOIRE RÉUNION DU COMITÉ DE PILOTAGE DU PROJET PAR

Plus en détail

SERVICES D EXPERTS-CONSEILS POUR LE SUIVI ET ÉVALUATION (S&E) DU PROJET CEA

SERVICES D EXPERTS-CONSEILS POUR LE SUIVI ET ÉVALUATION (S&E) DU PROJET CEA ASSOCIATION OF AFRICAN UNIVERSITIES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES SERVICES D EXPERTS-CONSEILS POUR LE SUIVI ET ÉVALUATION (S&E) DU PROJET CEA CONTEXTE La Banque mondiale a octroyé un financement

Plus en détail

SÉMINAIRE RÉGIONAL. Numérique Formation Emploi : La place des réseaux dans l employabilité www.afrique- cps.fr Douala, du 06 au 09 Mai 2014

SÉMINAIRE RÉGIONAL. Numérique Formation Emploi : La place des réseaux dans l employabilité www.afrique- cps.fr Douala, du 06 au 09 Mai 2014 SÉMINAIRE RÉGIONAL Numérique Formation Emploi : La place des réseaux dans l employabilité www.afrique- cps.fr Douala, du 06 au 09 Mai 2014 CONTEXTE ET PROBLÉMATIQUE L accès à la formation professionnelle

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU FÉVRIER 2004 SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE Conception et rédaction : Marie Lefebvre,

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES NORMES NATIONALES DE GESTION DURABLE DES FORETS NATURELLES POUR LA COTE D IVOIRE

ATELIER DE VALIDATION DES NORMES NATIONALES DE GESTION DURABLE DES FORETS NATURELLES POUR LA COTE D IVOIRE ATELIER DE VALIDATION DES NORMES NATIONALES DE GESTION DURABLE DES FORETS NATURELLES POUR LA COTE D IVOIRE RAPPORT Les 10 et 11 avril 2006, s est tenu l atelier national de validation des normes de gestion

Plus en détail

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC Dossier de présentation générale Avril 2005 Réf. : ICTEI/2/27042005 Page 1 sur 10 SOMMAIRE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE

PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE Commission scolaire de Rouyn-Noranda PLAN DIRECTEUR DE L INFORMATIQUE Adopté par la résolution CC-0783 (17 mai 2004) 2004-03-30 TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 3 2 ORIENTATIONS GÉNÉRALES... 3 3 PRINCIPES

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE RUGBY A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE RUGBY A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE RUGBY A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain, Le Président

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET DE CONSTRUIRE DES QUESTIONNAIRES CONTEXTUELS 1. CONTEXTE

Plus en détail

Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015.

Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015. ICAE Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015. Des nouvelles agendas de développement et d éducation après 2015:

Plus en détail

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL D OFFRE DAFIP Académie d Aix-Marseille 1 La formation de TOUS les personnels de notre académie est un levier essentiel de la refondation

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 17.10.2007 PE396.522v01-00

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 17.10.2007 PE396.522v01-00 PARLEMENT EUROPÉEN 2004 2009 Commission de la culture et de l'éducation 17.10.2007 PE396.522v01-00 AMENDEMENTS 1-35 Projet de rapport Doris Pack Éducation et formation des adultes: il n'est jamais trop

Plus en détail

Le projet Centres des Métiers Ruraux «CMR»

Le projet Centres des Métiers Ruraux «CMR» Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Le projet Centres

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Aider les élèves à besoins éducatifs particuliers à réussir leurs études secondaires et secondaires techniques :

Aider les élèves à besoins éducatifs particuliers à réussir leurs études secondaires et secondaires techniques : LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de l'éducation nationale et de la Formation professionnelle Dossier de presse Aider les élèves à besoins éducatifs particuliers à réussir leurs études

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL SUR LE SEMINAIRE DE LANCEMENT 6-9 janvier 2014 YAMOUSSOUKRO, CÔTE D IVOIRE

RAPPORT GLOBAL SUR LE SEMINAIRE DE LANCEMENT 6-9 janvier 2014 YAMOUSSOUKRO, CÔTE D IVOIRE RAPPORT GLOBAL SUR LE SEMINAIRE DE LANCEMENT 6-9 janvier YAMOUSSOUKRO, CÔTE D IVOIRE INTRODUCTION Du 06 au 09 Janvier, conformément au planning d activité du projet MAGRINN, s est tenu le séminaire de

Plus en détail

INTOSAI. 67ème reunion du Comité directeur de l'intosai à Abu Dhabi. Représentants. 17 novembre 2015

INTOSAI. 67ème reunion du Comité directeur de l'intosai à Abu Dhabi. Représentants. 17 novembre 2015 INTOSAI 17 novembre 2015 67ème reunion du Comité directeur de l'intosai à Abu Dhabi Représentants Parmi les principaux thèmes discutés à l'occasion de cette réunion ont figuré la future orientation stratégique

Plus en détail

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition)

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Introduction Le 20 décembre 2013, l'assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution en

Plus en détail

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar Message du Recteur Créée à l'issue d'un accord signé entre les Gouvernements de la République française et de la République d'arménie, l'université française en Arménie (UFAR) est devenue l'un des phares

Plus en détail

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation RÉUNION DE LA REVUE DE LA STRATÉGIE DE L ITIE, HENLEY, 11-12 AVRIL 2012 Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation Secrétariat international de l ITIE Oslo, 4 avril

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Norme AFNOR X50-750. Terminologie de la formation professionnelle

Norme AFNOR X50-750. Terminologie de la formation professionnelle Norme AFNOR X50-750 Terminologie de la formation professionnelle Acquis Ensemble des savoirs et savoir-faire dont une personne manifeste la maîtrise dans une activité professionnelle, sociale ou de formation.

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 2 nd degré MEEF Parcours : Enseignements généraux en lycée professionnel Présentation et objectifs Ce parcours vise à former des professeurs

Plus en détail

Aide à la gestion du projet final ISN

Aide à la gestion du projet final ISN Aide à la gestion du projet final ISN 1 - La place du projet dans l ISN «Les activités des élèves sont organisées autour d une équipe de projet dont les tâches sont les suivantes : repérer le besoin ou

Plus en détail

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Considérations stratégiques et objectifs 1. L objet du Fonds international pour la diversité

Plus en détail

Lettre circulaire No 3558 14 juillet 2015

Lettre circulaire No 3558 14 juillet 2015 F 4 ALBERT EMBANKMENT LONDRES SE1 7SR Téléphone : +44(0)20 7735 7611 Télécopieur : +44(0)20 7587 3210 Lettre circulaire No 3558 14 juillet 2015 Destinataires : Objet : Tous les États Membres de l'omi Organisations

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 07 ENSEIGNEMENT

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 07 ENSEIGNEMENT 07 ENSEIGNEMENT 07.01 Organisation générale de l'enseignement Documents relatifs à l'organisation générale, la structure et le fonctionnement de l'enseignement : structures organisationnelles de l'enseignement

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex

Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex Cent vingt et unième session 121 EX/31 PARIS, le 5 avril 1985 Original anglais Point 8.3 de l'ordre du jour

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

Allocution de Laura Baeza, Ambassadeur, Chef de la délégation de l'union Européenne en Tunisie.

Allocution de Laura Baeza, Ambassadeur, Chef de la délégation de l'union Européenne en Tunisie. Allocution de Laura Baeza, Ambassadeur, Chef de la délégation de l'union Européenne en Tunisie. Séminaire de clôture du jumelage Banque de France Banque Centrale de Tunisie «Mise en place d un cadre de

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré à mi-temps

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré à mi-temps Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré à mi-temps 2014-2015 www.ac-montpellier.fr www.pres-suddefrance.fr/espe Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

Réunion des Banques Centrales et des Autorités Monétaires des Pays Membres de l'organisation de Coopération Islamique (OCI)

Réunion des Banques Centrales et des Autorités Monétaires des Pays Membres de l'organisation de Coopération Islamique (OCI) Réunion des Banques Centrales et des Autorités Monétaires des Pays Membres de l'organisation de Coopération Islamique (OCI) Impact des Réformes Récentes de la Réglementation Financière Internationale sur

Plus en détail

Décret concernant la comptabilité des écoles et l'accès à certaines fonctions de sélection et de promotion D. 30-04-2009 M.B.

Décret concernant la comptabilité des écoles et l'accès à certaines fonctions de sélection et de promotion D. 30-04-2009 M.B. Lois 34254 p.1 Décret concernant la comptabilité des écoles et l'accès à certaines fonctions de sélection et de promotion D. 30-04-2009 M.B. 30-06-2009 Le Parlement de la Communauté française a adopté

Plus en détail

«Enseigner les sciences»: un espace numérique d'échange et de formation concernant l'enseignement des sciences à l'école primaire

«Enseigner les sciences»: un espace numérique d'échange et de formation concernant l'enseignement des sciences à l'école primaire «Enseigner les sciences»: un espace numérique d'échange et de formation concernant l'enseignement des sciences à l'école primaire Laurent Dubois Chargé d'enseignement à l'université de Genève Faculté de

Plus en détail

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE PARITAIRE ACP-UE DOCUMENT DE TRAVAIL

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE PARITAIRE ACP-UE DOCUMENT DE TRAVAIL ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE PARITAIRE ACP-UE Commission du développement économique, des finances et du commerce 17.05.2013 DOCUMENT DE TRAVAIL sur la coopération sud-sud et la coopération triangulaire: opportunités

Plus en détail

L'EXAMEN GÉNÉRAL DE SYNTHÈSE PRÉDOCTORAL EN PHARMACOLOGIE

L'EXAMEN GÉNÉRAL DE SYNTHÈSE PRÉDOCTORAL EN PHARMACOLOGIE L'EXAMEN GÉNÉRAL DE SYNTHÈSE PRÉDOCTORAL EN PHARMACOLOGIE OBJECTIF L objectif de cet examen est de vérifier que le candidat est en voie de développer une compétence dans la conception et l exécution d

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous»

Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous» Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous» Octobre 2011 2 SOMMAIRE PREAMBULE... 4 1. Description du forum national EPT... 6 1.1 Instances de coordination nationale

Plus en détail

ETUDE STATISTIQUE AU COLLEGE. Classe de cinquième

ETUDE STATISTIQUE AU COLLEGE. Classe de cinquième ETUDE STATISTIQUE AU COLLEGE Classe de cinquième Sommaire Page 1....Sommaire Page 2....Présentation. Page 3....A propos de l'évaluation par compétences. Pages 4 à 9... Phase 1. Dévolution des situations

Plus en détail

VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO.

VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO. VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO.VA/NPCA/14/26 L'Union Africaine (UA) créée en tant qu'organisation continentale

Plus en détail

Mise en place du registre d'hygiène et de sécurité (à destination des agents et des usagers d'un établissement)

Mise en place du registre d'hygiène et de sécurité (à destination des agents et des usagers d'un établissement) Ministère de l Education Nationale de la Recherche et de la Technologie/ ACADEMIE DE CRETEIL/ Mission Hygiène et Sécurité/ Robert FLAMIA I.H.S. Tel : 01 49 81 67 17 Mise en place du registre d'hygiène

Plus en détail

Table des matières. Art. 2. Pour l'application du présent décret, il faut entendre par :

Table des matières. Art. 2. Pour l'application du présent décret, il faut entendre par : 27 AVRIL 1995. Décret relatif à l'agrément de certains organismes d'insertion socioprofessionnelle et au subventionnement de leurs activités de formation professionnelle en vue d'accroître les chances

Plus en détail

http://www.presidence.dj/textes89/decr062pr89.htm

http://www.presidence.dj/textes89/decr062pr89.htm JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI Décret n 89-062/PRE relatif aux Statuts Particuliers des fonctionnaires. LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CHEF DU GOUVERNEMENT Vu le décret n 87-098/PRE du 23

Plus en détail

NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL

NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Distribution : Générale NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL 05 février 2008 Original: anglais COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'AFRIQUE Première réunion de la Commission de Statistique pour l Afrique

Plus en détail

RESEAU D EDUCATION PRIORITAIRE Collège Jacques PREVERT de BAR-LE-DUC. Contrat

RESEAU D EDUCATION PRIORITAIRE Collège Jacques PREVERT de BAR-LE-DUC. Contrat Année scolaire 2012/2013 RESEAU D EDUCATION PRIORITAIRE Collège Jacques PREVERT de BAR-LE-DUC Contrat entre l Académie de Nancy-Metz, représentée par Mme Béatrice GILLE, Rectrice d académie, Chancelière

Plus en détail

Lors de sa réunion des 5 et 6 mai 2003, le Conseil a adopté les conclusions du Conseil susmentionnées telles qu'elles figurent ci-après.

Lors de sa réunion des 5 et 6 mai 2003, le Conseil a adopté les conclusions du Conseil susmentionnées telles qu'elles figurent ci-après. CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 7 mai 003 (.05) (OR. en) 898/03 EDUC 83 RÉSULTATS DES TRAVAUX du: Conseil en date des : 5 et 6 mai 003 n doc. préc.: 8486/03 EDUC 73 + COR (fr) + COR (de) Objet:

Plus en détail

Education Prioritaire

Education Prioritaire Education Prioritaire Contrat «Objectifs scolaires» se2007-2011 39 Moirans-Lavans-Pratz 1) PRESENTATION DU RESEAU RNE Ecoles/collège Effectifs Coordonnées (adresse, tel, mail) 3, Rue du Murgin 0390690N

Plus en détail

Cent soixante-deuxième session

Cent soixante-deuxième session ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent soixante-deuxième session 162 EX/37 PARIS, le 10 septembre 2001 Original anglais Point 7.12 de l'ordre

Plus en détail