Compte rendu de réunion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu de réunion"

Transcription

1 Réunion de suivi de la mise en œuvre du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois «Améliorer la formation des enseignants pour combler le fossé sur la qualité de l enseignement en Afrique» avril 2013 Siège de l'unesco, Paris Compte rendu de réunion

2 Introduction : brève présentation du projet du Fonds-en-dépôt chinois 1. Le projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois intitulé «Renforcement de la formation des enseignants pour combler le déficit de qualité de l'éducation en Afrique» a été lancé le 22 novembre 2012, à la clôture de la réunion mondiale sur l'éducation pour tous de Par ce projet, l'unesco et le Gouvernement de la République populaire de Chine ont uni leurs forces pour améliorer les systèmes d'éducation des enseignants dans huit pays d'afrique en formant un nombre suffisant de professionnels qualifiés pour combler le déficit de qualité de l'éducation. L'initiative du Fonds-en-dépôt chinois marque le début d'un nouveau partenariat : c'est la première fois que l'unesco a reçu un tel soutien financier de la Chine en faveur de l'éducation des enseignants (8 millions de dollars des États-Unis). 2. Cette initiative quadriennale a pour but de renforcer les capacités nationales des ministères et des principaux établissements de formation des enseignants, notamment par le recours aux TIC, à l'apprentissage nomade et au soutien à la production et à l'échange de connaissances. En valorisant l'éducation de qualité, le projet coïncide avec le travail de l'unesco relatif à l'éducation pour tous (EPT), les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et l'initiative mondiale pour l'éducation avant tout (GEFI) du Secrétaire général de l'onu. Il est mis en œuvre dans le contexte de la coopération Sud-Sud et de la nouvelle stratégie de l'unesco relative aux enseignants. 3. Trois pays (l'éthiopie, la Namibie et la Côte d'ivoire) ont été retenus pour la phase initiale de mise en œuvre. Les cinq États restants seront sélectionnés par la suite, en tenant compte des pays prioritaires du programme de l'unesco en Afrique subsaharienne et de la politique de coopération au développement de la Chine. 4. À la suite du lancement du projet, une réunion consultative a été organisée au Siège de l'unesco, à Paris, les 17 et 18 décembre 2012, avec des représentants des trois pays. Lors de cette réunion, la première feuille de route du projet, qui concerne la mise en place d'équipes nationales et d'une phase d'évaluation des besoins, a été validée. 5. À partir du cadre et des lignes directrices fournis par l'unesco, les trois pays ont réalisé leur évaluation des besoins en matière de formation et de développement des enseignants. Ces évaluations ont servi de base aux documents de projet nationaux, qui comportent le cadre logique des activités et le budget correspondant. Objectifs et résultats escomptés de la réunion de suivi 6. La réunion de suivi qui s'est tenue au Siège de l'unesco, à Paris, les 11 et 12 avril 2013 avait pour principal objectif de consulter les interlocuteurs nationaux du projet et les spécialistes de l'éducation à l'unesco présents sur le terrain et de débattre avec eux à propos des réalisations, des difficultés et des enseignements tirés de la première phase du projet, afin d'assurer une mise en œuvre harmonieuse des étapes suivantes. 7. La réunion visait plus particulièrement à : (a) (b) examiner les progrès réalisés au cours de la première phase du projet, à savoir : (i) l'évaluation des besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants ; (ii) la préparation du document de projet national (PRODOC) ; communiquer le bilan des pays et les enseignements tirés de la première phase du projet, afin de multiplier ses chances de réussite ; 2

3 (c) débattre des prochaines étapes du projet (mise en œuvre, cadre de suivi et d'évaluation, manifestations et réunions régionales). 8. Chaque pays participant a présenté le compte rendu de l'évaluation de sa situation et de ses besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants, ainsi qu'une première version du document de projet national connexe. 9. Les résultats escomptés de la réunion étaient les suivants : (a) communication, preuves à l'appui, du bilan et des connaissances de chaque pays ; (b) (c) amélioration de la visibilité du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois et de la coopération Sud-Sud ; finalisation des comptes rendus d'évaluation des besoins et adaptation précise de la première version des documents nationaux du projet du Fonds-en-dépôt chinois ; (d) programme de mise en œuvre du projet et cadre de suivi et d'évaluation ; (e) planification des manifestations et des réunions nationales. Procédure 10. La réunion, répartie sur deux jours, a commencé par une allocution d'ouverture du Directeur de la Division du développement des enseignants et de l'enseignement supérieur (DIR/THE), du Premier Secrétaire de la délégation permanente de la République populaire de Chine auprès de l'unesco, au nom du Fonds-en-dépôt chinois, et du Sous-Directeur général pour l'éducation (ADG/ED). Toutes les remarques de ces intervenants ont souligné l'importance du partenariat entre l'unesco et la Chine pour le soutien de la formation et du développement des enseignants en Afrique, en mettant l'accent sur le rôle central de ces professionnels dans le perfectionnement harmonieux des systèmes éducatifs en général et dans l'amélioration de la qualité de l'éducation en particulier. Le potentiel du projet à constituer un bon exemple de coopération Sud-Sud réussie a également été mis en valeur, grâce à l'assistance technique que l'unesco facilite ou apporte à ce processus. 11. L'importance politique du projet pour le développement de l'afrique a été mise en évidence par l'adg/ed, en particulier son appropriation par les pays participants et le partenariat équitable entre le donateur et les pays bénéficiaires. 12. Sur le plan financier, il a bien été précisé que le budget de 8 millions de dollars des États-Unis du projet devrait être considéré comme un capital d'amorçage permettant d'élargir les partenariats à l'échelle nationale, en particulier avec les entreprises chinoises. Le processus d'invitation du deuxième groupe de cinq nouveaux pays successifs dépendra de la réussite de la mise en œuvre dans les trois premiers pays. 13. Les différences entre ces trois pays de la première phase en termes de besoins et de situations devraient être prises en considération, en tenant compte de leur contexte local. Il est également nécessaire d'assimiler l'expérience et le savoir tirés de cette phase pour les mettre à profit dans la mise en œuvre future du projet. 14. Chaque pays participant a présenté le compte rendu de l'évaluation de ses besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants, ainsi qu'une première version du document de projet national connexe. Les présentations se sont axées sur les besoins et les thèmes prioritaires relatifs 3

4 au projet. Chaque pays a également décrit l'approche qu'il a employée pour identifier les besoins et les problèmes et les classer par ordre de priorité, ainsi que leur validation au niveau national. 15. En Éthiopie, un groupe de six experts a réalisé des entretiens dans plusieurs districts en employant des méthodes quantitatives et qualitatives. Les difficultés mentionnées concernaient les attentes institutionnelles, la cible et la structure du projet, ainsi que le manque de précision concernant l'utilisation des fonds du projet. 16. En Namibie, l'évaluation des besoins reposait sur des données existantes. L'une des principales conclusions auxquelles elle a abouti était que de nombreux apprenants de l'enseignement primaire n'acquièrent pas le niveau souhaité d'aptitudes à la lecture, à l'écriture et au calcul. Par conséquent, le projet namibien se concentre sur l'amélioration de ces compétences dans l éducation préprimaire et dans les premiers niveaux du primaire. 17. En Côte d'ivoire, l'évaluation des besoins a été réalisée dans un environnement très favorable en raison d'une volonté et d'un engagement politiques forts en faveur du développement de l'éducation en général et de la formation des enseignants en particulier. Le problème de la qualité de l'éducation se manifeste principalement par la détérioration des résultats déjà mauvais des élèves aux examens nationaux (Certificat d'études primaires et élémentaires, Brevet d'études du premier cycle du second degré, Baccalauréat), en grande partie du fait de plusieurs dysfonctionnements dans le système de l'éducation et du développement des enseignants. En tenant compte des réformes et des initiatives actuelles du gouvernement et de ses partenaires relatives aux enseignants, l'évaluation des besoins a abouti à un objectif unanime : améliorer la formation continue des enseignants en renforçant les capacités de leurs superviseurs et de leurs inspecteurs. 18. Le deuxième jour de la réunion de suivi a commencé par un débat sur le budget du projet, qui a montré que les trois pays n'affecteront peut-être pas le même montant à leur équipement en TIC, mais que, de manière générale, ils prévoyaient d octroyer 30 % du budget à ce poste (y compris pour l'acquisition de licences et l'entretien). Quant à la répartition du budget entre les pays, il a été suggéré que chacun d'entre eux reçoive entre et dollars des États-Unis, y compris au titre des dépenses d'exécution au niveau local (et indépendamment des activités à l'échelle régionale et au niveau du Siège). Chaque pays ne recevra pas nécessairement la même somme, qui dépendra des besoins et des résultats. 19. Après approbation de son cadre logique et de ses programmes de travail pour le projet, chaque pays a présenté ses réalisations, à savoir, la première version du document de projet et les programmes de mesures à prendre. 20. La Namibie envisage de recruter des experts afin de réaliser des études de cas dans 26 écoles. Par cette recherche fondée sur l'action, plusieurs éducateurs seront formés. De même, du matériel et un forum virtuel durable seront élaborés. Le projet est destiné à démarrer à une échelle maîtrisable avant d'être élargi. L'Éthiopie, en revanche, prévoit un atelier avec une université à l'attention des parties prenantes du ministère. Les représentants du pays prévoient que le budget dépasse dollars des États-Unis. En Côte d'ivoire, enfin, le projet présente une nouvelle approche de la formation des enseignants, avec l'utilisation des TIC. Amorcé à un moment où des réformes cruciales sont en jeu concernant le système de formation des enseignants, et avec l'intervention de différents partenaires, il doit relever le pari difficile de s'articuler efficacement avec d'autres initiatives et de s'y allier par des synergies. Les trois pays de la première phase se sont engagés à terminer leur document de projet avant la mi-mai. 4

5 Réalisations, conclusion et recommandations 21. Les résultats escomptés de la réunion ont été obtenus. Le bilan et les connaissances des pays ont été communiqués avec des documents à l'appui ; les comptes rendus de l'évaluation des besoins ont été présentés, ont fait l'objet de débats et ont été enrichis et la première version des documents de projet nationaux a été affinée. En outre, le programme de mise en œuvre du projet et le cadre d'évaluation et de suivi ont été élaborés et ont fait l'objet de débats. Des manifestations et des réunions régionales ont également été proposées. Enfin, la réunion de suivi a amélioré la visibilité de l'unesco et du projet du Fonds-en-dépôt chinois tout en renforçant la coopération Sud-Sud. Prochaines étapes 22. Le Siège de l'unesco préparera un rapport de synthèse pour reprendre et comparer les principales conclusions des trois évaluations des besoins. Les documents de projet des pays, à présenter avant le 10 mai, seront soumis à l'examen d'experts indépendants afin d'évaluer leur faisabilité et leurs chances de succès, compte tenu des différents contextes nationaux. À l'issue de cet examen, qui devra s'achever fin mai ou début juin, le projet entrera en juin dans sa phase critique, à savoir, celle de la mise en œuvre proprement dite. 23. La durée globale du projet est fixée à quatre ans, de 2012 à Il a été suggéré qu'elle soit ramenée à deux ans et qu'elle soit assortie de la possibilité d'une prolongation en fonction des résultats obtenus par le pays. 5

6 Annexes Programme Réunion de suivi de la mise en œuvre du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois «Améliorer la formation des enseignants pour combler le fossé sur la qualité de l enseignement en Afrique» 1. Contexte avril 2013, Siège de l'unesco, Paris (France) Dans le cadre de la mise en œuvre du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois intitulé «Renforcement de la formation des enseignants pour combler le déficit de qualité de l'éducation en Afrique», une réunion de suivi sera organisée les 11 et 12 avril au Siège de l'unesco, à Paris (France). À l'issue de la première réunion consultative (Paris, décembre 2012), les trois premiers pays bénéficiaires se sont engagés dans la première phase du projet, à savoir, la création d'une équipe nationale, l'évaluation des besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants et la préparation du document de projet national. En février 2013, trois missions ont été envoyées sur le terrain dans chaque pays bénéficiaire pour apporter leur soutien à l'atelier technique lors de la préparation des documents de projet nationaux. 2. Objectifs de la réunion La réunion a pour principal objectif de consulter les interlocuteurs nationaux du projet et les spécialistes de l'éducation à l'unesco présents sur le terrain et de débattre avec eux à propos des réalisations, des difficultés et des enseignements tirés de la première phase du projet du Fonds-en-dépôt chinois, afin d'assurer une mise en œuvre harmonieuse des étapes suivantes. La réunion visera plus particulièrement à : examiner les progrès réalisés au cours de la première phase du projet, à savoir : (i) l'évaluation des besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants ; (ii) la préparation du document de projet national (PRODOC) ; communiquer le bilan des pays et les enseignements tirés de la première phase du projet, afin de multiplier ses chances de réussite ; débattre de la préparation des prochaines étapes du projet (mise en œuvre, cadre de suivi et d'évaluation, manifestations et réunions régionales). Chaque pays participant a présenté le compte rendu de l'évaluation de sa situation et de ses besoins en matière de formation et de développement professionnel des enseignants, ainsi qu'une première version du document de projet national connexe. 3. Résultats escomptés Les résultats escomptés de la réunion sont les suivants : communication du bilan et des connaissances des pays, documents à l'appui ; amélioration de la visibilité du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt chinois et de la coopération Sud- Sud ; 6

7 finalisation des comptes rendus d'évaluation des besoins et adaptation précise de la première version des documents nationaux du projet du Fonds-en-dépôt chinois ; programme de mise en œuvre du projet et cadre de suivi et d'évaluation ; planification des manifestations et des réunions nationales. 4. Dates et lieu Dates : jeudi 11 et vendredi 12 avril 2013 Lieu : Salle IX, Fontenoy (Siège de l'unesco), Paris (France) 5. Participants De 20 à 25 personnes participeront à la réunion. La liste provisoire des participants est la suivante : trois représentants ou interlocuteurs nationaux (de préférence les mêmes responsables que ceux présents à la première réunion consultative) des trois pays bénéficiaires (Éthiopie, Namibie et Côte d'ivoire) ; des spécialistes du programme Éducation des Bureaux de l'unesco à Windhoek, Addis-Abeba et Accra ; un spécialiste du programme Éducation de l'iirca ; des représentants des délégations permanentes des trois pays auprès de l'unesco ; des membres du personnel d'ed/the/tep ; des spécialistes chinois de l'éducation et des représentants de la délégation permanente de la Chine auprès de l'unesco ou de sa Commission nationale pour l'unesco. 6. Programme provisoire Horaires Sujet des débats Responsable/modérateur 1 er JOUR 10 h h 00 Séance d'ouverture 11 h h h h 30 Questions-réponses 11 h h 30 Présentation des objectifs de la réunion et des résultats escomptés Communication du bilan de chaque pays lors de la première phase du projet du Fonds-en-dépôt chinois : progrès, enseignements tirés et défis à relever 11 h h 00 Pays nº 1 : Éthiopie (interlocuteur national) 12 h h 30 Questions-réponses 12 h h 00 Déjeuner ADG/ED Délégation chinoise DIR/THE Francesc Présentations des interlocuteurs nationaux Awol/Paul/Fengchun 14 h h 30 Pays nº 2 : Namibie (interlocuteur national) Cecilia/Nyi-Nyi 7

8 Horaires Sujet des débats Responsable/modérateur 14 h h 00 Questions-réponses 15 h h 30 Pause café 15 h h 00 Pays nº 3 : Côte d'ivoire (interlocuteur national) 16 h h 30 Questions-réponses 9 h 00 9 h 15 9 h h 45 2 e JOUR 12 h h 30 Déjeuner 14 h h h h h h h h 00 Pause café Présentation du mode de fonctionnement des groupes de travail et des résultats escomptés Réflexion des trois groupes de travail sur les commentaires et les suggestions reçus lors des débats et définition des mesures à prendre (programme de mise en œuvre) Communication par les pays de leurs résultats concernant les mesures à prendre : Namibie Communication par les pays de leurs résultats concernant les mesures à prendre : Éthiopie Communication par les pays de leurs résultats concernant les mesures à prendre : Côte d'ivoire Tirso/Coulibaly/Hilaire Francesc Modération : TEP et personnel concerné des bureaux hors Siège Nyi-Nyi /Cecilia Fengchun/Awol Hilaire/Coulibaly 16 h h 30 Questions-réponses Tirso/Paul 16 h h 00 Mise à jour sur les manifestations régionales Francesc 17 h h 30 Clôture ADG/ED ou DIR/THE 8

9 Liste des participants Côte d'ivoire 1. M. Silué NANZOUAN, Directeur de la pédagogie et de la formation continue 2. M. Kouadio MEA, Directeur des Écoles, lycées et collèges (DELC) 3. M. Adoull Wahab COULIBALY, Spécialiste de l'éducation 4. M. Ydo YAO, Spécialiste de programme 5. M. Louis Gervais ANOMA, Consultant Éthiopie 6. M. Solomon ANDARGIE AMARE, Expert de haut niveau du Ministère 7. M. Abera ARGO LANKAMO, Recteur de la Faculté d'enseignement d'awassa 8. M. Paul MPAYIMANA, Spécialiste de l'éducation à l'unesco, Bureau de l'unesco à Addis-Abeba Namibie 9. Mme Sandra VAN ZYL, Directrice de l'enseignement supérieur 10. Mme Charmaine VILLET, Rectrice de la Faculté d'enseignement, Université de Namibie 11. Mme Cecilia BARBIERI, Spécialiste du programme Éducation, Bureau de l'unesco à Windhoek Chine 12. Mme YU Xiaoping, Directrice, Division de l'éducation, Commission nationale chinoise pour l'unesco 13. Dr MENG Hongwei, INRULED, Université normale de Beijing Délégations 14. M. Leyong GAO, Premier Secrétaire, République populaire de Chine 15. Mme Denise HOUPHOUËT-BOIGNY, Ambassadrice, Côte d Ivoire 16. M. Loukou KOUADIO, Premier Conseiller, Côte d Ivoire 17. M. Mitiku HAITE, Délégué permanent adjoint, Éthiopie 18. Mme Trudie AMULUNGU, Conseillère ministérielle, Namibie 9

10 Institut international de l'unesco pour le renforcement des capacités en Afrique (IIRCA) 19. M. Endris Adem AWOL, Responsable de programme national 20. M. Omar DIOP, Responsable de projet Siège de l'unesco 21. M. David ATCHOARENA, Directeur, ED/THE 22. M. Francesc PEDRÓ, Chef de section, ED/THE/TEP 23. M. Hilaire MPUTU AFASUKA, Spécialiste de programme 24. M. Fengchun MIAO, Spécialiste de programme 25. M. Nyi Nyi THAUNG, Spécialiste de programme 26. Mme Jianhong DONG, Détachée et Expert en mission 27. M. Lucio SIA, Spécialiste de programme 28. Mme Florence SSEREO, Spécialiste de programme 29. Mme Tuuli KURKI, Expert associé 30. Mme Charline RAMBELOSON, Assistante administrative 31. Mme Claire SCHLUMBERGER, Stagiaire 32. Mme Raphaëlle MARTINEZ-LATTANZIO, Spécialiste de programme 33. Mme Megumi WATANABE, Spécialiste de programme 34. Mme Sara BIN MAHFOOZ, Jeune Cadre 35. Mme Marie-Dominique DUMAS, Assistante administrative 36. Mme Saba BOKHARI, Spécialiste de programme 37. M. Jongwon SEO (KERIS), Expert détaché 38. Mme Mariana PATRU, Spécialiste de programme 39. Mme Marie-Lise BOURCIER, Spécialiste adjointe du programme 40. Mme Diane BOULAY, Analyste auxiliaire des politiques 41. M. Mark WEST, Spécialiste adjoint de programme 42. Mme Rama BAH, Assistante administrative 43. Mme Aminatou DIAGNE, Spécialiste adjointe du programme 10

11 44. Mme Aurora CHEUNG, Spécialiste adjointe du programme 45. Mme Carmen PINAN, Spécialiste de programme 46. Mme Yan LUO, Expert détaché 11

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone +2511517700 Fax: +251115517844 Website: www.africa-union.org SC7786 CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE ADMINISTRATIF

RAPPORT DU GROUPE ADMINISTRATIF UNESCO/BIE/C.60/Inf.3 Genève, le 25 janvier 2011 Original : français SOIXANTIEME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION REUNION DU GROUPE ADMINISTRATIF Genève, 24 25 janvier 2011 RAPPORT

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET connaissances et capacités exigibles pour le B2i NOR : MENE0601490A RLR : 549-2 ARRÊTÉ DU 14-6-2006 JO DU 27-6-2006 MEN DGESCO A1-4 Vu code de l'éducation, not. articles L. 122-1-1, L. 311-1, L. 311-2,

Plus en détail

Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015.

Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015. ICAE Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015. Des nouvelles agendas de développement et d éducation après 2015:

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE MASTER Mention MEEF «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE Nouveau master mis en place à compter de septembre 2013 pour les M1. Pour le

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO.

VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO. VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO.VA/NPCA/14/26 L'Union Africaine (UA) créée en tant qu'organisation continentale

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior)

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior) 1.1.1 Experts principaux Ces termes de référence définissent les profils requis pour les experts principaux. Le soumissionnaire doit fournir une déclaration d'exclusivité et de disponibilité pour les experts

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf : HRSS/15/09/1366 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE P-3 Assistant spécial du Directeur de la Division de l administration Classe du poste Titre fonctionnel Commission

Plus en détail

Possibilités. Innovation

Possibilités. Innovation De l'accès aux programmes d'études supérieures - une large gamme de possibilités d'apprentissage pour les étudiantes et étudiants en sciences infirmières et sciences de la santé à la Possibilités La à

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Lois 31723 p.1 Décret relatif au renforcement de l'éducation à la citoyenneté responsable et active au sein des établissements organisés ou subventionnés par la Communauté française D. 12-01-2007 M.B.

Plus en détail

Programme de bourses de recherche UNESCO/Keizo OBUCHI. OBUCHI (Programme des bourses UNESCO/Japon pour les jeunes chercheurs) dans

Programme de bourses de recherche UNESCO/Keizo OBUCHI. OBUCHI (Programme des bourses UNESCO/Japon pour les jeunes chercheurs) dans Annexe 1- page 1 Programme de bourses de recherche UNESCO/Keizo OBUCHI (Programme des bourses UNESCO/Japon pour les jeunes chercheurs) Cycle 2015 A. INTRODUCTION 1. L'UNESCO à conçu le Programme de bourses

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Union africaine Conseil économique et social Union africaine E/ECA/COE/34/Inf/1 Commission économique pour l Afrique Comité d experts Trente-quatrième réunion Union africaine Comité d experts

Plus en détail

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes.

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes. Directives de mise en candidature Association des universités de l Atlantique Prix d enseignement distingué et de leadership en éducation, 2015 Objectif Le but de ce programme de prix est d encourager

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA Nom du projet : Appui à l'intégration économique et au commerce du PIR 9 ème FED, volet "Soutien

Plus en détail

90 ans au service de l'excellence en éducation!

90 ans au service de l'excellence en éducation! Genève, le 19 janvier 2015 Original : anglais 90 ans au service de l'excellence en éducation! SOIXANTE-QUATRIÈME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION Genève, 28 30 janvier 2015 VISIBILITÉ

Plus en détail

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE Plan des consultations avec les parties prenantes extérieures pendant la phase 2 de l examen et de la

Plus en détail

III Réunion - Comité Ministériel de Politiques. du Projet PNUE / UE. du Corridor Biologique dans la Caraïbe

III Réunion - Comité Ministériel de Politiques. du Projet PNUE / UE. du Corridor Biologique dans la Caraïbe III Réunion - Comité Ministériel de Politiques du Projet PNUE / UE du Corridor Biologique dans la Caraïbe 18-19 septembre 2012, Port-au-Prince, Haïti Ordre du Jour Annoté Préliminaire c/ José Mesón esq.

Plus en détail

Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard

Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard Cote du document: EB 2014/111/R.20 Point de l ordre du: jour: 12 c) Date: 20 mars 2014 Distribution: Publique Original: Anglais F Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard

Plus en détail

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Ordre du jour Comité d'expert pour l'assurance de la qualité des services d'imagerie diagnostique Contexte; la tâche Examen par les pairs

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

MINISTERE DE LA DEFENSE

MINISTERE DE LA DEFENSE MINISTERE DE LA DEFENSE SECRETARIAT GENERAL POUR L ADMINISTRATION DIRECTION DE LA MEMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES (DMPA) SOUS-DIRECTION DE L ACTION CULTURELLE ET EDUCATIVE DEMANDE DE SUBVENTION

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

Fiche Technique n 2. Le cycle de projet à la Banque Mondiale. Étapes du cycle

Fiche Technique n 2. Le cycle de projet à la Banque Mondiale. Étapes du cycle Fiche Technique n 2 Le cycle de projet à la Banque Mondiale Étapes du cycle Stratégie d'assistance au pays La Banque reconnaît que l'assistance fournie dans le passé, y compris par ses propres services,

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

Séminaire interrégional de formation pour nouveaux Secrétaires généraux de Commissions nationales pour l UNESCO

Séminaire interrégional de formation pour nouveaux Secrétaires généraux de Commissions nationales pour l UNESCO ERC/RSC/NAC/21 Paris, novembre 2002 Disponible en Espagnol Séminaire interrégional de formation pour nouveaux Secrétaires généraux de Commissions nationales pour l UNESCO 19 28 novembre 2002 Paris, France

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

Clermont-Ferrand, le 7 janvier 2013

Clermont-Ferrand, le 7 janvier 2013 Le Recteur d'académie à! "! #$%$ &! Messieurs les Présidents d'université, Madame et Monsieur les Directeurs de l'ifma, de l'école de Chimie, Monsieur le DRJS, Mesdames et Messieurs les DASEN, Messieurs

Plus en détail

INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE

INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE F OFFICE DES BREVETS DU JAPON OFFICE MAROCAIN DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE DIALOGUE POLITIQUE OMPI/INN/CAS/14/INF/1 PROV. ORIGINAL: FRANÇAIS DATE: OCTOBRE 2014 Dialogue politique régional

Plus en détail

Arcueil, le 21 février 2011. Le Directeur du Service Interacadémique des Examens et Concours. Madame la Directrice générale des ressources humaines,

Arcueil, le 21 février 2011. Le Directeur du Service Interacadémique des Examens et Concours. Madame la Directrice générale des ressources humaines, Arcueil, le 21 février 2011 Le Directeur du Service Interacadémique des Examens et Concours à Madame la Directrice générale des ressources humaines, OBJET : EXAMEN PROFESSIONNEL D ACCES AU GRADE DE SECRETAIRE

Plus en détail

Mécanisme africain d évaluation de la qualité (AQRM) Questionnaire

Mécanisme africain d évaluation de la qualité (AQRM) Questionnaire AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, SCIENCE ET TECHNOLOGIE Mécanisme africain d évaluation de la qualité (AQRM) Questionnaire VERSION REVISEE Janvier 2014

Plus en détail

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition)

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Introduction Le 20 décembre 2013, l'assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution en

Plus en détail

Se former à l IIPE en planification & gestion de l éducation

Se former à l IIPE en planification & gestion de l éducation Institut international de planification de l éducation (IIPE) Un centre d excellence international en planification de l éducation Se former à l IIPE en planification & gestion de l éducation Votre formation

Plus en détail

BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS

BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS UNITED NATIONS NATIONS UNIES BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS Plate-forme des femmes pour l Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération Objet

Plus en détail

PREPARATION B.E.P.E.C.A.S.E.R. Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière

PREPARATION B.E.P.E.C.A.S.E.R. Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière 8 Cours de Bercy 03 000 MOULINS Tél. : 04 43 51 26 13 Fax : 04 70 20 13 75 PREPARATION AU B.E.P.E.C.A.S.E.R. Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité

Plus en détail

1 Informations générales

1 Informations générales PAMEC-CEEAC Programme d Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des capacités de la CEEAC pour la mise en œuvre et le suivi du PIR Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

CATÉGORIE # D ANNÉE D EXP. TAUX JOURNALIER

CATÉGORIE # D ANNÉE D EXP. TAUX JOURNALIER CATÉGORIE # D ANNÉE D EXP. TAUX JOURNALIER Identifier la(les) catégorie(s), avec vos années d expérience et votre taux. Adjoint aux ressources Adjoint de projet Analyste de la rémunération Analyste des

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT

RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT ÉTUDE DE FAISABILITE POUR LA PROMOTION DE L ENSEIGNEMENT BILINGUE AU TCHAD RAPPORT FINAL N'Djaména, août 2003 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 RESSOURCES...

Plus en détail

Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat

Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat Canada-Afrique de l Ouest: la force de l entreprenariat Par Carlos Rojas-Arbulu, Délégué Commercial Principal (Afrique de l`ouest), Service de Délégués Commerciaux du Canada, Ambassade du Canada, Senegal

Plus en détail

Loi provinciale n 15 du 19 mars 1991

Loi provinciale n 15 du 19 mars 1991 CRITÈRES DE FINANCEMENT DES INTERVENTIONS DIRECTES DE LA PROVINCE AUTONOME DE BOLZANO DANS LE CADRE DE LA COOPÉRATION AU DÉVELOPPEMENT MAIS ÉGALEMENT À LA CULTURE DE LA PAIX ET DE LA SOLIDARITÉ Loi provinciale

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

PAQ - CG Programme d'harmonisation de l'administration de la Recherche et de l'enseignement

PAQ - CG Programme d'harmonisation de l'administration de la Recherche et de l'enseignement PAQ - CG Le projet PAQ pour l'amélioration de la capacité de gestion à l'université de Tunis El Manar intitulé " Programme d'harmonisation de l'administration de la Recherche et de l'enseignement " et

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2007-01 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Séance du 6 juillet 2007 Lors de la séance du

Plus en détail

Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, Règlement concernant l utilisation du crédit d impulsion en faveur de l intégration des technologies de l information et de la communication dans les écoles neuchâteloises Le Conseil d Etat de la République

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE 5 MSP UCH/15/5.MSP/INF4.3 REV 15 janvier 2015 Original : anglais Distribution limitée ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Tableau comparatif des dispositifs d enseignements spécifiques en langues vivantes, septembre 2010

Tableau comparatif des dispositifs d enseignements spécifiques en langues vivantes, septembre 2010 Tableau comparatif des dispositifs d enseignements spécifiques en langues vivantes, septembre 2010 Sections internationales (SI) préparant à l option internationale du baccalauréat Sections binationales

Plus en détail

PERSONNELS ENSEIGNANTS PERSONNELS ADMINISTRATIFS, D INSPECTION ET DE DIRECTION

PERSONNELS ENSEIGNANTS PERSONNELS ADMINISTRATIFS, D INSPECTION ET DE DIRECTION PERSONNELS ENSEIGNANTS PERSONNELS ADMINISTRATIFS, D INSPECTION ET DE DIRECTION RECLASSEMENT DES PERSONNELS ENSEIGNANTS STAGIAIRES, DES CONSEILLERS D'ORIENTATION PSYCHOLOGUES ET DES CONSEILLERS PRINCIPAUX

Plus en détail

Etudes sur les Questions concernant les télécommunications jugées prioritaires pour les pays en développement

Etudes sur les Questions concernant les télécommunications jugées prioritaires pour les pays en développement Union internationale des télécommunications TROISIÈME PÉRIODE D ÉTUDES 2002-2006 UIT-D Guide des Commissions d études Etudes sur les Questions concernant les télécommunications jugées prioritaires pour

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Conférence Technique sur le Trafic Illicite de Médicaments Frauduleux. Agenda provisoire

Conférence Technique sur le Trafic Illicite de Médicaments Frauduleux. Agenda provisoire Conférence Technique sur le Trafic Illicite de Médicaments Frauduleux Agenda provisoire Lieu: Centre International de Vienne, Bâtiment M, Salle du Conseil B 14-15 Février 2013 Jeudi 14 Février 2013 08:00-16:00

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE. MERLOT--The Multimedia Educational Repository for Learning and Online Teaching

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE. MERLOT--The Multimedia Educational Repository for Learning and Online Teaching Centre National de Télé-enseignement de Madagascar PROTOCOLE D ACCORD ENTRE MERLOT--The Multimedia Educational Repository for Learning and Online Teaching ET Le Centre National de Télé-enseignement de

Plus en détail

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Considérations stratégiques et objectifs 1. L objet du Fonds international pour la diversité

Plus en détail

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques 9 mai 01 Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques Le Conseil de faculté de la faculté des sciences économiques, vu les articles 6, al., lettre c et 70, al., de la

Plus en détail

Séminaire de haut niveau. La paix, la sécurité et le développement durable PROGRAMME (29/09/15)

Séminaire de haut niveau. La paix, la sécurité et le développement durable PROGRAMME (29/09/15) Séminaire de haut niveau La paix, la sécurité et le développement durable Le rôle des parlements africains et européens pour lutter contre les causes profondes et les conséquences de l extrémisme violent

Plus en détail

UNION INTERPARLEMENTAIRE

UNION INTERPARLEMENTAIRE UNION INTERPARLEMENTAIRE 5, CHEMIN DU POMMIER CASE POSTALE 330 1218 LE GRAND-SACONNEX / GENÈVE (SUISSE) TELEPHONE (41.22) 919 41 50 - TELECOPIE (41.22) 919 41 60 - E-MAIL postbox@mail.ipu.org ADRESSE TELEGRAPHIQUE

Plus en détail

ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTE

ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTE UNEP(DEPI)/MED WG 384/2 11 juin 2013 FRANÇAIS Original: ANGLAIS PLAN D ACTION POUR LA MÉDITERRANÉE 1ère Réunion du Groupe de Travail sur le Protocole Offshore, La Valette, Malte, 13-14 juin 2013 ORDRE

Plus en détail

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661 Initulé de poste et classe : Avis de vacance de poste n : Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 5027FE-RE Date limite de dépôt des candidatures : 10.06.2015 Unité administrative

Plus en détail

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES LE CONSTAT 1,5 milliards de personnes vivent dans des États fragiles ou en conflit. Environ 70 % des États fragiles ont été affectés par un conflit

Plus en détail

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AVIS DE RECRUTEMENT: CHEF DE BUREAU RÉGIONAL, RÉSEAU AFRICAIN D EXPERTISE EN BIOSÉCURITÉ (ABNE) NO.VA/NPCA/22 L Union Africaine (UA), créée en tant qu

Plus en détail

Cadre de bonnes pratiques pour l e-learning

Cadre de bonnes pratiques pour l e-learning Cadre de bonnes pratiques pour l e-learning Grungtvig 2 - ESOFEL Stratégies pour un apprentissage ouvert et flexible Un projet de partenariat européen West Lothian College, Royaume-Uni Greta du Velay,

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Arcueil, le 1 er septembre 2009

Arcueil, le 1 er septembre 2009 Arcueil, le 1 er septembre 2009 Le Directeur du Service Interacadémique des Examens et Concours à Monsieur le Recteur de l Académie de Paris, OBJET : INSCRIPTIONS - AU CONCOURS INTERNE D ATTACHE D ADMINISTRATION

Plus en détail

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014 Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 19 novembre 2014 Conclusions du Conseil concernant le sixième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: investissement

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS 1) Les coopératives et les foyers ne sont pas des moyens de pallier certaines insuffisances financières ou matérielles : Ce

Plus en détail

PROGRAMME. Palais des Congrès Cotonou, Bénin

PROGRAMME. Palais des Congrès Cotonou, Bénin PROGRAMME Palais des Congrès Cotonou, Bénin La réunion est réalisée par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le développement (CNUCED) avec l apport financier Du Fonds commun pour les produits

Plus en détail

CHAPITRE IV. ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE

CHAPITRE IV. ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE CHAPITRE IV. ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ORGANISATION GÉNÉRALE ÉTUDES ET PÉDAGOGIE GÉNÉRALITÉS PROMOTION EXAMENS ET DIPLÔMES ÉLÈVES (voir: Chapitre III. Enseignement secondaire) PERSONNEL (voir:

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE (À

NORME PROFESSIONNELLE (À NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES... 1 1.1. Pays bénéficiaire... 1 1.2. Autorité contractante... 1 2. CONTEXTE...

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL Termes de Références Atelier national de finalisation et de validation des documents

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Préambule: DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée

Plus en détail

ANNOTATIONS À L ORDRE DU JOUR PROVISOIRE

ANNOTATIONS À L ORDRE DU JOUR PROVISOIRE Distr. LIMITÉE LC/L.3659(CRM.12/2) 7 août 2013 FRANÇAIS ORIGINAL: ESPAGNOL Douzième Conférence régionale sur les femmes de l Amérique latine et des Caraïbes Saint-Domingue, 15-18 octobre 2013 ANNOTATIONS

Plus en détail

Département de l'éducation, de la culture et des sports

Département de l'éducation, de la culture et des sports Département de l'éducation, de la culture et des sports Règlement concernant la formation de Designer dipl. ES, orientation Design de produit, spécialisation Objets horlogers Le conseiller d Etat, chef

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES MASTERS UNIVERSITARI SOMMAIRE. Art. 1 er Dispositions générales. Art. 2 Objectifs

RÈGLEMENT SUR LES MASTERS UNIVERSITARI SOMMAIRE. Art. 1 er Dispositions générales. Art. 2 Objectifs Promulgué par arrêté du recteur n 27, réf. n 1117/C2 du 11 avril 2003, modifié et complété (arrêté du recteur n 46, réf. n 2287/C2 du 11 mai 2005, arrêté du recteur n 35, réf. n 4836/C2 du 10 juin 2009)

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI

BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire PARCOURS BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS La Certification Intermédiaire RAPPEL Tout élève engagé dans un parcours baccalauréat professionnel 3 ans doit passer la certification intermédiaire. Pour les

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Objet : Délégation d autorité améliorée vers les bureaux hors Siège de l UNESCO et liens hiérarchiques révisés

Objet : Délégation d autorité améliorée vers les bureaux hors Siège de l UNESCO et liens hiérarchiques révisés La Directrice générale DG/Note/14/3 3 janvier 2014 Original : anglais Directeur général adjoint Sous-Directeurs généraux Directeurs des bureaux, offices et divisions du Siège Directeurs et chefs des unités

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

COMITÉ DU SIÈGE. Réunion extraordinaire. (15 octobre 2012)

COMITÉ DU SIÈGE. Réunion extraordinaire. (15 octobre 2012) EXTRA/COM/SIÈGE/Rapport PARIS, le 15 octobre 2012 Original anglais COMITÉ DU SIÈGE Réunion extraordinaire (15 octobre 2012) 1. Le Comité du Siège a tenu une réunion extraordinaire au Siège de l'unesco,

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

Bulletin d'information du bureau de la formation continue des adultes

Bulletin d'information du bureau de la formation continue des adultes direction de l'enseignement scolaire n 24 Bulletin d'information du bureau de la formation continue des adultes Dernière minute Nous apprenons que nos collègues de la Dafco de Toulouse ont été aussi victimes

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE QUESTIONS DE POLITIQUE GÉNÉRALE. Point 5 de l'ordre du jour

F Distribution: GÉNÉRALE QUESTIONS DE POLITIQUE GÉNÉRALE. Point 5 de l'ordre du jour Session annuelle du Conseil d administration Rome, 25 28 mai 2015 QUESTIONS DE POLITIQUE GÉNÉRALE Point 5 de l'ordre du jour Pour approbation POLITIQUE EN MATIÈRE DE COOPÉRATION SUD-SUD ET DE COOPÉRATION

Plus en détail