Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post 2015."

Transcription

1 ICAE Le droit à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie: Documents d'appui pour le plaidoyer dans le processus post Des nouvelles agendas de développement et d éducation après 2015: les dernières étapes PARTIE VI

2 TABLE DES MATIÈRES I. Introduction II. Documents finaux à débattre III. Quelques considérations sur les CIBLES de l'odd 4 et de Mascate IV. Les prochaines étapes des agendas du développement durable et de l éducation pour l'après 2015 Conseil international d'éducation des adultes ICAE Novembre, Twitter : ICAE2011 PARTIE VI

3 I. Introduction >>>>>>>>>>>> En 2000, deux programmes internationaux ont été adoptés: les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et les Objectifs et Cadre d'action de l'éducation pour Tous (EPT). Les OMD ont été conçus pour réduire de moitié l'extrême pauvreté d'ici Le plan comprenait un objectif sur l'éducation qui, malheureusement, ne ciblait pas les besoins éducatifs des jeunes et des adultes. Les objectifs de l'ept ont été adoptés lors du Forum mondial de l'unesco sur l'éducation à Dakar, Sénégal, après la Conférence de Jomtien (1990), et visaient à assurer l'éducation pour tous avec une vision élargie de l'éducation de base qui comprenait les enfants, les jeunes et les adultes, à l'intérieur ou en dehors du cadre scolaire, et tout au long de la vie. Objectifs de l'ept relatifs à l EJA: Objectif 3 : Répondre aux besoins éducatifs de tous les jeunes et de tous les adultes en assurant un accès équitable à des programmes adéquats ayant pour objet l acquisition de connaissances ainsi que de compétences nécessaires dans la vie courante. Objectif 4: Améliorer de 50 % les niveaux d alphabétisation des adultes, et notamment des femmes, d ici à 2015, et assurer à tous les adultes un accès équitable aux programmes d éducation de base et d éducation permanente. Objectif du Millénaire pour le développement sur l éducation: Objectif 2: Assurer l éducation primaire pour tous

4 2015 est la date d'expiration pour les deux programmes et de nombreux objectifs des deux ne seront probablement pas atteints. Alors que l'échéance se rapproche, la communauté internationale a relevé le défi de façonner de nouveaux engagements mondiaux qui vont remplacer les deux cadres. En 2012, à Rio + 20, le Secrétaire Général de l'onu a présenté la nécessité d'une nouvelle série d'objectifs pour éradiquer la pauvreté et parvenir au développement durable au delà de De cette façon, un tout nouveau processus de consultations, délibérations et négociations a commencé sous le nom de: Agenda de développement durable pour l'après Dans nos numéros précédents de ce guide de plaidoyer, nous avons présenté un aperçu des deux agendas : l Agenda du Développement Durable pour l'après 2015 et l Agenda de l'éducation pour Tous (EPT). Dans les cinq derniers numéros, nous avons présenté des informations détaillées sur les principales parties prenantes, les mécanismes et les points de départ pour le plaidoyer. Dans l'édition précédente, vous pouvez également trouver un aperçu sur l'intersection des deux agendas. Maintenant que les discussions sur les nouveaux agendas arrivent à des stades cruciaux, nous voudrions analyser les derniers documents qui feront l'objet des débats et analyser la place donnée à l'éducation et l'apprentissage tout au long de la vie. Nous allons examiner si l'éducation est reconnue non seulement comme un droit humain et une fin en soi, mais aussi comme un moyen de parvenir à un développement durable, inclusif et de paix. En outre, nous allons considérer si à l'intérieur des objectifs de l'éducation il y a une perspective élargie en place qui reflète le but de l'éducation, tel qu'il est énoncé dans les instruments des droits humains. À cette fin, nous devrons faire attention au langage utilisé, car il représente l'idéologie et le paradigme qui en sont derrière, ce qui influencera les objectifs, les mesures, les actions et les décisions.

5 II. Documents finaux à débattre >>>>>>>>>>>> 2.1. L' «Accord de Mascate» La proposition conjointe du Comité Directeur de l'ept En mai 2014, la Réunion Mondiale sur l'éducation Pour Tous (GEM, en anglais) 1 a publié sa déclaration finale: l' «Accord de Mascate» une proposition conjointe du Comité Directeur de l'ept concernant l éducation âpres La proposition expose les grandes lignes d'un objectif global (qui coïncide avec l'objectif 4 des ODD) et 7 cibles mondiales. Les participants à la GEM se sont engagés à utiliser la Déclaration de Mascate comme une référence pour les négociations sur l agenda du développement durable pour l'après 2015 pour s'assurer qu'un volet éducatif important y soit inclus. En fait, l'accord de Mascate a été lancé à l'onu à New York en juin 2014, dans le cadre de la 11ème réunion du Groupe de Travail Ouvert sur les objectifs de développement durable (GTO), pour garantir un alignement étroit entre l objectif et les cibles de l'éducation proposés par le GTO et ceux de la proposition conjointe du Comité Directeur de l'ept. La présentation de la proposition conjointe à New York a eu du succès, car elle a reçu le soutien des États membres du GTO et elle a eu un impact concret sur le texte des ODD sur l'éducation. Ceux ci, dans leur forme actuelle, montrent une cohérence importante avec l'accord de Mascate. 1 La réunion mondiale annuelle de l'ept réunit des représentants des États membres de l'unesco, des agences initiatrices de l'ept, des organismes bilatéraux, des organisations régionales et des Nations Unies, des organisations de la société civile, le secteur privé, des instituts de recherche et des fondations. Son objectif principal est d'évaluer de façon critique les progrès vers l'ept sur la base du Rapport mondial de suivi sur l EPT et des rapports régionaux, et se mettre d'accord sur des actions concrètes de suivi. agenda/education for all/coordination mechanisms/global efa meeting/

6 Éléments clés de la proposition conjointe du Comité Directeur de l'ept: La proposition va au delà des résultats étroits d'apprentissage mesurables dans quelques domaines. La proposition élargit le centre d'attention de l'employabilité en tant que but de l'éducation. La responsabilité de l'état y est reconnue et la proposition demande une éducation publique gratuite de bonne qualité. La proposition demande une approche d'apprentissage tout au long de la vie et holistique et d'élargir la vision de l'accès pour tous pour qu'elle reflète les résultats pertinents de l'apprentissage à travers la fourniture d'une éducation de qualité à tous les niveaux, de la petite enfance à l'enseignement supérieur, dans des environnements sûrs et sains. Pour l'icae, il est douteux comment des approches holistiques et axés sur les résultats peuvent être compatibles vu que l'approche axée sur les résultats de l'apprentissage réduit l'apprentissage tout au long de la vie à un seul aspect. L'égalité de genre pour, dans et à travers l'éducation demeure une préoccupation majeure. La proposition stipule que les objectifs doivent être universels, mais il faut définir des cibles en fonction des réalités nationales, en particulier pour répondre aux besoins des groupes marginalisés. Il y a une forte reconnaissance de la participation de la société civile dans les processus pour l'après 2015 et après.

7 2.2. Document final du Groupe de Travail Ouvert sur les Objectifs de Développement Durable (GTO) En juillet 2014, le Groupe de Travail Ouvert sur les Objectifs de Développement Durable a publié son document final avec une proposition de 17 objectifs (objectif 4 sur l'éducation). L'élaboration du document a requis plus d'un an de débats entre les 72 États membres du GTO, ainsi que d'autres pays et groupes régionaux (G77 1, PEID 1, des pays africains, ente outres), et la participation de la société civile à travers les Grands Groupes et d'autres parties prenantes. Le Secrétaire Général de l'onu est censé lancer un rapport de synthèse basé sur le rapport final du GTO ainsi que d'autres données qui alimenteront les négociations pour l'après Les discussions intergouvernementales de l'assemblée Générale pour l'après 2015 ont été lancées en septembre 2014, même si les négociations actuelles devraient avoir lieu au début de Le Groupe des 77 (G 77) a été créé le 15 juin 1964 par soixante dix sept pays en développement signataires de la «Déclaration conjointe des soixante dix sept pays en développement": 3 Petits États insulaires en développement

8 Dans l'ensemble, l'accord de Mascate adopte une approche ample qui inclut tous les niveaux de l'éducation, de la petite enfance à l'âge adulte. Il reconnaît le rôle des enseignants et comprend une cible de financement. En même temps, l'objectif de l'éducation recommandé par le document final du GTO et ses cibles sont assez alignés sur l'accord de Mascate, mais il y a encore des aspects à améliorer: Il faut renforcer l'attention aux enseignants, car les enseignants sont au cœur de l'apprentissage de qualité. Il faut faire des efforts à tous les niveaux et dans tous les établissements d'enseignement afin d'assurer que tous les apprenants soient éduqués par des enseignants qualifiés, qui aient reçu une formation professionnelle, qui soient motivés, engagés et soutenus, et qui utilisent des approches pédagogiques appropriées. L'approche à l'égard des compétences doit être holistique dans le sens que les compétences pour le travail ne peuvent pas être dissociées des compétences pour la vie et les capacités, qui permettent aux gens d'être plus créatives et innovantes, de penser de façon critique, de communiquer efficacement, de résoudre des problèmes de façon indépendante, et d'être en mesure de s'adapter et d'assimiler les changements. Une forte cible sur le financement de l'éducation en mettant l'accent sur le financement public est obligatoire. La section des moyens de mise en œuvre des ODD ne fait pas référence à des objectifs de financement pour l'éducation et elle est limitée à des installations, des bourses d'études et l'offre d'enseignants qualifiés, ce qui n est absolument pas suffisant. Il faut fixer des ressources financières en provenance de budgets nationaux et de partenaires pour le développement pour atteindre les objectifs, à travers des engagements fermes qui soient transparents et puissent être suivis. Des mécanismes de financement internationaux doivent soutenir la mise en œuvre du programme pour l'éducation pour l'après 2015, selon les besoins et les priorités des pays respectifs et de la fiscalité progressive avec des ressources dédiées à l'éducation et pas de dépendance sur le secteur privé. D'autre part, ni la proposition du Group de Travail Ouvert (GTO) ni celle de l'ept ne parviennent à reconnaître le caractère universel du droit à l'alphabétisation. L'alphabétisation fonctionnelle doit être assurée pour tous du point de vue de l'apprentissage tout au long de la vie. La même chose arrive avec l'importance de l'éducation non formelle et de parcours éducatifs alternatifs. Il est urgent de récupérer la notion d'éducation comme un droit humain dans ses dimensions formelles, non formelles et informelles. Cela implique de compter sur des approches éducatives transformatrices qui développent des citoyens critiques, des compétences sociales et cognitives et une culture de la démocratie et de la paix. En outre, toute l'approche est encore très quantitative et axée sur les aspects mesurables. Une approche plus qualitative est nécessaire car la réalisation des droits humains, de même que le droit à l'éducation, ne peuvent pas être mesurés par des indicateurs simplistes. Mais, en plus, elles ne parviennent pas à faire face aux inégalités structurelles qui minent l'éducation et les sociétés partout dans le monde. Il est impératif d'aller au delà aspirant à atteindre les objectifs et les seuils minimaux et viser une perspective plus transformatrice et audacieuse pour atteindre une ère équitable et juste après 2015.

9 IV. Les prochaines étapes des agendas du développement durable et de l éducation pour l'après 2015 >>>>>>>>>>>> La proposition du GTO sur les objectifs de développement durable sera examinée par l'assemblée Générale des Nations Unies dans le cadre du programme de développement pour l'après 2015 plus large que les dirigeants du monde sont tenus d'adopter lors d'un sommet en septembre Il est important maintenant d'analyser la formulation actuelle de l'objectif et des buts de la société civile au niveau local et discuter de la façon de traduire les engagements en actions concrètes sur le terrain et comment évaluer les progrès réalisés grâce à des systèmes solides de responsabilisation. Une nouvelle étape du processus va commencer au début de 2015, avec des négociations intergouvernementales. Le défi maintenant est de faire pression sur les missions à New York et les ministres au niveau national lorsqu'ils examinent le rapport du GTO dans la perspective de l'assemblée générale des Nations Unies en 2015, afin qu'ils se rendent compte que le but de l'éducation ne peut être effectivement atteint que s'ils adoptent les mesures à l'accord de Mascate jusqu'à présent absentes du rapport du GTO. Les espaces de plaidoyer ne sont pas encore claires, mais dans une résolution récente du Président de l'assemblée générale sur l'organisation du Sommet de l'onu pour l'adoption du programme de développement pour l'après quelques prochaines étapes ont été identifiées et doivent être prises en considération : Le Sommet aura lieu du 21 au 23 septembre 2015, conformément à la règle et aux procédures de l'assemblée générale. Il comprendra les Grands Groupes et autres parties prenantes, ainsi que des dialogues et un processus préparatoire. Les modalités des processus intergouvernementaux doivent encore être établies. Le PAG a nommé le Représentant permanent de l'irlande et le Représentant permanent du Kenya, comme co facilitateurs pour mener des consultations ouvertes, inclusives et transparentes sur le programme du développement pour l'après 2015, y compris l'organisation et les modalités pour les négociations intergouvernementales et les questions en suspens liées au Sommet pour l adoption du programme de développement pour l'après 2015 (2014 GA résolution 68/6). Le rapport de synthèse du Secrétaire général des Nations Unies sur le processus pour l'après 2015 est prévu d'ici décembre %20Summit%20modalities%20 %20Draft%20Resolution%20 %2015%20September% pdf

10 Forum Mondial sur l'éducation en République de Corée En même temps, le mouvement de l'éducation en général est déjà impliqué dans la préparation du Forum mondial sur l'éducation en République de Corée (mai 2015). En Corée, un nouveau cadre d'action de l'ept sera adopté. Le Cadre d'action aura trois grands chapitres : 1. Le but et la vision globaux du programme mondial de l'éducation pour l'avenir, ainsi que son objectif et ses cibles, et fournir une définition claire des concepts au sein de chaque cible et un texte détaillé. Il fournira également des indicateurs généraux pour chaque cible. Photo: Claudia Ferreira 2. Des mécanismes d'«architecture», de coordination et de suivi pour l'avenir liés au programme de l'éducation pour l'après 2015 aux niveaux mondial et régional, en tenant compte des mécanismes mondiaux du programme de développement émergents. Des mécanismes actuels d'éducation pour Tous (EPT). 3. Des stratégies/mécanismes suggérés pour mettre en œuvre les objectifs et les cibles mondiaux au niveau des pays, en tenant compte du plan et de la stratégie d'éducation de chaque pays. Ils couvriront la formulation des politiques, la planification, la gouvernance et la responsabilisation, les partenariats, le renforcement des capacités, le financement et la surveillance, dans une perspective globale et sectorielle. Comme société civile, nous devons assurer l'importance de la participation de la société civile dans l'élaboration de politiques nationales, régionales et internationales, la poursuite d'une architecture démocratique de l'ept, la poursuite du Rapport mondial de suivi. Par ailleurs, la coopération et la contribution des bailleurs de fonds doivent être davantage précisées. D'autre part, nous devons nous assurer que les indicateurs ne retombent pas à une compréhension réductionniste de l'éducation, en respectant la vision globale qui a caractérisé largement les objectifs jusqu'à présent. Forum Mondial sur l'éducation the international agenda/education for all/world education forum 2015/

11 Conférences préparatoires régionales L'UNESCO a organisé une série de conférences préparatoires régionales pour examiner les progrès de l'ept et développer des positions régionales pour les objectifs et le cadre d'action de l'ept pour l'après 2015 : 1. Asie et Pacifique, Bangkok, Thaïlande 6 8 août Amérique latine et les Caraïbes, Lima, Pérou octobre E 9 ministériel, Islamabad, Pakistan novembre Afrique, Kigali, Rwanda 9 10 février Europe et l'amérique du Nord, Paris, France février 2015 (à confirmer) 6. États arabes (janvier/ février 2015) (à confirmer) La Conférence régionale Asie Pacifique de l'unesco pour l'éducation (APREC) a été une excellente occasion de plaider pour les organisations régionales de la société civile. Et à partir de l'expérience des participants de la société civile, certaines des questions clés qui ont fait que leur participation ait été un succès ont été les suivantes: Avoir des points de lobbying clairs préparés. Des réunions quotidiennes des organisations de la société civile et quand elles étaient nécessaires, des réunions de rattrapage rapides lors de l'événement. Construire des alliances et des coalitions pour influencer les États membres. Participer au comité de rédaction, garantir des contributions clé prises en compte dans les rapports et les documents de la Conférence. APREC: pacific regional education conference aprec/

12 Pour illustrer le processus, nous avons élaboré la feuille de route suivante contenant les événements et les acteurs clés et comment ils sont liés :

13 Les organisations de la société civile doivent continuer les efforts de plaidoyer pour atteindre des agendas de l éducation et du développement durable cohérents et bien articulés. Les agendas doivent être inclusifs, orientés vers l'action et responsables, et garder les droits humaines au cœur. Nous devons veiller à: (1) L'éducation doit être reconnue comme un élément clé dans l agenda du développement à adopter à New York. Cet agenda doit inclure un objectif sur l éducation mais, au même temps, il doit souligner l éducation est une condition préalable qui rend possible tous les autres objectifs. (2) L'objectif doit être global et fondée sur les droits humains. (3) Il faut faire suffisamment attention aux moyens de mise en œuvre. (4) On ne doit pas reculer par rapport aux accords de Mascate. (5) Le Forum Mondial sur l'éducation 2015 en Corée doit consolider et renforce les unités de Mascate, en définissant un cadre d'action clair et mettant en œuvre des stratégies visant à atteindre les buts et les objectifs convenus. (6) La position concertée sur l'éducation après le Forum Mondial 2015 et l objectifs et les cibles sur l'éducation de l agenda globale de développement durable à adopter au Sommet de haut niveau de l'onu en septembre 2015 doit être parfaitement alignés. (7) La qualité devrait signifier la qualité de la fourniture (une fourniture suffisante et accessible financièrement, géographiquement; une fourniture variée/diverse, orientée vers les besoins des groupes cibles et adaptée à leurs spécificités; des fournisseurs équipés de matériels d'apprentissage adéquats), la qualité du personnel et la qualité de programmes/plans d'études (adéquats, globaux, orientés vers le groupe cible). (8) On doit établir des cibles intérimaires pour 2020 et 2025 à fin de mesurer la réduction de l écart entre les 20% les plus aisés et le 40% les plus démunis et entre hommes et femmes. (9) Il est nécessaire de prendre des mesures d urgence pour améliorer la qualité, la couverture et la disponibilité des données ventilées ; en plus, la capacité d analyser ces données doit être renforcée afin de veiller à ce que personne ne soit délaissé.

14 «Développement durable : L'après 2015 commence par l'éducation» (UNESCO, 2014) Dans ce document, l'unesco demande une réelle reconnaissance du plein potentiel de l'éducation comme un catalyseur pour le développement et que toutes les parties prenantes se réengagent et investissent dans l'éducation. Le document rappelle que le document final du GTO réaffirme que l'éducation est non seulement une fin en soi mais un moyen de parvenir à un large programme de développement mondial. En ce sens, le document fournit un aperçu succinct et documenté des nombreuses façons dont l'éducation peut avancer les objectifs de développement durable pour l'après 2015 proposés. Il souligne la notion que le développement durable pour tous les pays n'est véritablement possible que grâce aux efforts globaux intersectoriels qui commencent par l'éducation. L'ICAE accueille favorablement cette initiative mais, en même temps, il regrette le fait qu'il n'a pas inclus des références claires au rôle que l'éducation des adultes peut jouer pour garantir les objectifs de développement. «Personne laissée de côté» signifie que nous devons poursuivre l'alphabétisation universelle pour les jeunes et les adultes et faire pression pour améliorer les engagements afin de garantir une offre d'éducation non formelle et informelle à côté de l'éducation formelle, aborder l'éducation plus large des adultes au delà de l'alphabétisation notamment car ils affectent les personnes en dehors du marché du travail.

15 SI VOTRE ORGANISATION PARTICIPE AUX PROCESSUS DE L'EPT OU DES ODD, METTEZ VOUS EN CONTACT AVEC LE SECRETARIAT DE L'ICAE ET JOIGNEZ VOUS À NOTRE BLOG POUR L'APRÈS 2015 educationpost2015icae.wordpress.com Visitez ICAE WEB

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition)

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Introduction Le 20 décembre 2013, l'assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution en

Plus en détail

La culture : quatrième pilier du développement durable

La culture : quatrième pilier du développement durable La culture : quatrième pilier du développement durable S'appuyant sur le travail mené de longue date par la Commission de culture de CGLU, sur la Déclaration universelle de l'unesco sur la diversité culturelle

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Programme des Nations Unies pour le développement LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Les élections

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT Date 22/05/2014 Pays: Maroc Description de la mission: Consultant(e) National(e): Évaluation nationale du cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES LE CONSTAT 1,5 milliards de personnes vivent dans des États fragiles ou en conflit. Environ 70 % des États fragiles ont été affectés par un conflit

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Contribution de l Institut de coopération pour l éducation des adultes (ICÉA) Juin 2014 2 Table des

Plus en détail

Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement

Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement Rapport mondial 2010 sur l e-parlement Chapitre 10 Le Cadre de référence 2010-2020 pour l e-parlement La première édition du Rapport mondial sur l e-parlement a montré qu en 2008 seulement quelques assemblées

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages www.qualityinternships.eu Préambule Etant donné que:! la passage des jeunes des études au marché de l'emploi devient de plus en plus compliqué

Plus en détail

COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones

COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones COMMENT FAIRE POUR Mettre en œuvre le questionnaire de MY WORLD sur les téléphones L enquête sur My World est disponible à travers trois canaux principaux: en ligne sur www.myworld2015.org hors ligne sous

Plus en détail

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014 Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 19 novembre 2014 Conclusions du Conseil concernant le sixième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: investissement

Plus en détail

DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO

DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO L'UNESCO s'appuie sur un éventail aussi large que diversifié de relations de collaboration et de partenariats dans toutes les régions du monde pour s acquitter

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de bienvenue de M. Koïchiro Matsuura

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de bienvenue de M. Koïchiro Matsuura DG/2000/38 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Discours de bienvenue de M. Koïchiro Matsuura Directeur général de l'organisation des Nations Unies

Plus en détail

APERCU DE LA MISE EN OEUVRE DE L ACTION DE LA CONFERENCE MINISTERIELLE AFRICAINE SUR L ENVIRONNEMENT RELATIVE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN AFRIQUE

APERCU DE LA MISE EN OEUVRE DE L ACTION DE LA CONFERENCE MINISTERIELLE AFRICAINE SUR L ENVIRONNEMENT RELATIVE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN AFRIQUE APERCU DE LA MISE EN OEUVRE DE L ACTION DE LA CONFERENCE MINISTERIELLE AFRICAINE SUR L ENVIRONNEMENT RELATIVE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN AFRIQUE (Décembre 2009) I. Résumé Compte tenu des défis majeurs

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Le cadre européen des certifications pour l éducation et la formation tout au long de la vie (CEC)

Le cadre européen des certifications pour l éducation et la formation tout au long de la vie (CEC) Cadre européen des certifications Le cadre européen des certifications pour l éducation et la formation tout au long de la vie (CEC) Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global Les Nations Unies et leurs partenaires se sont associés pour rédiger et diffuser un sondage innovant et global, sous le nom de MY WORLD, pour que les citoyens puissent participer au processus d'après -2015,

Plus en détail

ATELIER PREPARATOIRE DE LA FRANCOPHONIE: ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA CDP-20

ATELIER PREPARATOIRE DE LA FRANCOPHONIE: ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA CDP-20 Atelier préparatoire Enjeux et perspectives de la CdP20 30 novembre 2014 Business Tower Hotel, Lima, Pérou ATELIER PREPARATOIRE DE LA FRANCOPHONIE: ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA CDP-20 Par Tosi MPANU

Plus en détail

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition.

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Rapport Reda, tableau comparatif Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Alors que Julia Reda appelait à une harmonisation hâtive et à un élargissement

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face La professionnalisation des gestionnaires de chaîne logistique de santé publique pour de meilleurs résultats en matière de santé Livre blanc n 1 Coalition pour les Produits de Santé de la Procréation Défis

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

90 ans au service de l'excellence en éducation!

90 ans au service de l'excellence en éducation! Genève, le 19 janvier 2015 Original : anglais 90 ans au service de l'excellence en éducation! SOIXANTE-QUATRIÈME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION Genève, 28 30 janvier 2015 VISIBILITÉ

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A.

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A. Nations Unies A/RES/58/172 Assemblée générale Distr. générale 11 mars 2004 Cinquante-huitième session Point 117, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la

Plus en détail

TABLE RONDE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DES TIC EN PRÉLUDE À LA 42 ÈME RÉUNION DE L ICANN. Hôtel Méridien Dakar, SENEGAL.

TABLE RONDE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DES TIC EN PRÉLUDE À LA 42 ÈME RÉUNION DE L ICANN. Hôtel Méridien Dakar, SENEGAL. COMMISSION DE L UNION AFRICAINE REPUBLIQUE DU SENEGAL ---------------- MINISTERE DE LA COMMUNICATION, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TABLE RONDE DES

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Cadre d action de Dakar

Cadre d action de Dakar mondial sur Forum l éducation Dakar, Sénégal du 26 au 28 avril 2000 Cadre d action de Dakar L Éducation pour tous : tenir nos engagements collectifs Adopté par le Forum mondial sur l éducation Dakar, Sénégal,

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

pas de santé sans ressources humaines

pas de santé sans ressources humaines Résumé Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines + alliance mondiale pour les personnels de santé Résumé Objectif Le présent rapport est destiné à éclairer les débats du troisième

Plus en détail

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Un cadre d action commun des partenaires sociaux européens du secteur de l électricité I. Introduction

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

RAPPORT DE LA CONFINTEA VI

RAPPORT DE LA CONFINTEA VI ? COMITE MONDIAL POUR L EDUCATION ET LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE www.wcfel.org RAPPORT DE LA CONFINTEA VI 6 ème Conférence internationale de l éducation des adultes UNESCO Belém - Brésil 1-4 Décembre

Plus en détail

Document final de la Réunion régionale d application de l Afrique pour les Processus de suivi Post-Rio+20

Document final de la Réunion régionale d application de l Afrique pour les Processus de suivi Post-Rio+20 Document final de la Réunion régionale d application de l Afrique pour les Processus de suivi Post-Rio+20 Union africaine Banque africaine de développement Document final de la Réunion régionale d application

Plus en détail

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008 Le Budget Genre au Maroc, une perspective stratégique pour l égalité des sexes et l habilitation des femmes Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie

Plus en détail

Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM)

Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM) Partenariat Faire reculer le paludisme (RBM) Cahier des charges du Groupe de Travail sur le Plaidoyer pour la lutte contre le paludisme (MAWG) Révision basée sur l examen du cadre de responsabilisation

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE ADMINISTRATIF

RAPPORT DU GROUPE ADMINISTRATIF UNESCO/BIE/C.60/Inf.3 Genève, le 25 janvier 2011 Original : français SOIXANTIEME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION REUNION DU GROUPE ADMINISTRATIF Genève, 24 25 janvier 2011 RAPPORT

Plus en détail

Commission CI. Session d ouverture. Remarques d ouverture par le Président de la Commission CI

Commission CI. Session d ouverture. Remarques d ouverture par le Président de la Commission CI 35 ème session de la Conférence Générale Commission CI Session d ouverture Remarques d ouverture par le Président de la Commission CI Mesdames, Messieurs, Buenas tardes, Bonjour, Good afternoon, Здравствуйте

Plus en détail

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe Convention de l'onu relative aux droits des personnes handicapées Rôle et tâches de la DOK (resp. de la future faîtière IH) dans la promotion et la surveillance de la mise en œuvre de la CDPH Contexte

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/2009/92 Conseil économique et social Distr. générale 10 juin 2009 Français Original : anglais Session de fond de 2009 Genève, 6-31 juillet 2009 Point 13 b) de l ordre du jour provisoire*

Plus en détail

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Luis Frota, Programme STEP Département de la Sécurité Sociale BIT Turin, 26 Novembre 2007 Campagne mondiale sur l extension de la sécurité

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT

RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT RÉPUBLIQUE DU TCHAD BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT ÉTUDE DE FAISABILITE POUR LA PROMOTION DE L ENSEIGNEMENT BILINGUE AU TCHAD RAPPORT FINAL N'Djaména, août 2003 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 RESSOURCES...

Plus en détail

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining)

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Description de projet Mise à jour le 18 mai 2006 Coordinatrice: Equipe de projet: Laura Muresan, EAQUALS / PROSPER-ASE, Roumanie Frank Heyworth,

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme la garde des enfants et autres personnes à charge, y compris le partage des tâches et des CSW40 Conclusions concertées (1996/3) Nations Unies, mars 1996 la garde

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Les résultats Clefs du Sommet

Les résultats Clefs du Sommet Les résultats Clefs du Sommet Le Sommet a réaffirmé le développement durable comme un élément central de l'ordre du jour international et a donné la nouvelle impulsion à l'action globale(mondiale) pour

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

UNE VIE DÉCENTE POUR TOUS: éradiquer la pauvreté et offrir au monde un avenir durable [COM(2013) 92 final du 27.2.2013].

UNE VIE DÉCENTE POUR TOUS: éradiquer la pauvreté et offrir au monde un avenir durable [COM(2013) 92 final du 27.2.2013]. Ref. Ares(2014)2942987-09/09/2014 RÉSUMÉ DU PROGRAMME D'ACTION ANNUEL 2014, 2015 ET 2016 EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT HUMAIN FONDE SUR LE PROGRAMME INDICATIF PLURIANNUEL 2014-2020 CONCERNANT «LES BIENS PUBLICS

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. Pour la création du CODETIC

PROTOCOLE D ACCORD. Pour la création du CODETIC NRef RM/SF0704165 PROTOCOLE D ACCORD Pour la création du CODETIC Consortium Mondial pour le Développement Equitable des Technologies de l Information et de la Communication Entre WebForce International

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007

Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007 Communiqué de Londres 18 mai 2007 Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007 VERS L ESPACE EUROPEEN DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : REPONDRE

Plus en détail

5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET C A T A S T R OPHE

5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET C A T A S T R OPHE 5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET 3 è m e REUNION MINISTERIELLE P OUR LA R E D U C T I ON DES RISQUES DE CATASTROPHE DU 13 AU 16 MAI 2014 ABUJA (NIGERIA) DECLARATION SOMMAIRE C ONTRIBUTION AFRICAINE

Plus en détail

Catalogue d activités de formation 2014. Programme des activités pour les employeurs du CIF-OIT

Catalogue d activités de formation 2014. Programme des activités pour les employeurs du CIF-OIT Catalogue d activités de formation 2014 Programme des activités pour les employeurs du CIF-OIT 2014 Catalogue d activités de formation INTRODUCTION Les organisations d employeurs et associations professionnelles

Plus en détail

PRINCIPES APPLICABLES À DES ORGANES COMMUNS AGISSANT EFFICACEMENT POUR LA COOPÉRATION RELATIVE AUX EAUX TRANSFRONTIÈRES

PRINCIPES APPLICABLES À DES ORGANES COMMUNS AGISSANT EFFICACEMENT POUR LA COOPÉRATION RELATIVE AUX EAUX TRANSFRONTIÈRES Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux WG.1/2015/INF.2 Groupe de travail de la gestion intégrée des ressources en eau Dixième réunion Genève,

Plus en détail

ÉCHANGEZ DES IDÉES CRÉEZ DE NOUVEAUX PARADIGMES FAVORISEZ LE CHANGEMENT

ÉCHANGEZ DES IDÉES CRÉEZ DE NOUVEAUX PARADIGMES FAVORISEZ LE CHANGEMENT PROGRAMME MINISTÉRIEL 2014 BIENVENUE La convergence des communications mobiles et d'internet a révolutionné la façon dont nous nous connectons, nous travaillons, nous gérons notre vie, et nous divertissons.

Plus en détail

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Dr HIM & AGK Niamey, avril 2014 P a g e 1 Introduction La Constitution nigérienne du 25 Novembre 2010 dispose, en son article

Plus en détail

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Comité économique et social européen RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Des représentants des acteurs économiques et sociaux de l'union

Plus en détail

Annexe 2 241. Vu la loi spéciale du 12 janvier 1989 relative aux Institutions bruxelloises, notament les articles 42 et 63;

Annexe 2 241. Vu la loi spéciale du 12 janvier 1989 relative aux Institutions bruxelloises, notament les articles 42 et 63; Annexe 2 241 Annexe 2 Accord de coopération entre l'etat fédéral, les Communautés et les Régions relatif à la continuité de la politique en matière de pauvreté L'accord de coopération entre l'etat fédéral,

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RESEAU DE LA SOCIETE CIVILE DU MOUVEMENT SUN (RSC SUN)

PLAN DE TRAVAIL DU RESEAU DE LA SOCIETE CIVILE DU MOUVEMENT SUN (RSC SUN) PLAN DE TRAVAIL DU RESEAU DE LA SOCIETE CIVILE DU MOUVEMENT SUN (RSC SUN) Les organisations de la société civile ont, collectivement, une voix très puissante et peuvent apporter un soutien depuis la base,

Plus en détail

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Préambule La quatrième conférence internationale sur la promotion de la santé : "A ère nouvelle, acteurs nouveaux : adapter la promotion

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Huitième session. Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous

Huitième session. Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous IFAP-2014/COUNCIL.VIII/Inf.10 Paris, le 27 mars 2014 Original anglais Distribution limitée Huitième session Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous 19-20 mai 2014 Maison de l UNESCO,

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière L atome pour la paix Conférence générale GC(58)/RES/11 Septembre 2014 Distribution limitée Français Original : anglais Cinquante-huitième session ordinaire Point 14 de l ordre du jour (GC(58)/22) Sécurité

Plus en détail

Fiche Technique n 2. Le cycle de projet à la Banque Mondiale. Étapes du cycle

Fiche Technique n 2. Le cycle de projet à la Banque Mondiale. Étapes du cycle Fiche Technique n 2 Le cycle de projet à la Banque Mondiale Étapes du cycle Stratégie d'assistance au pays La Banque reconnaît que l'assistance fournie dans le passé, y compris par ses propres services,

Plus en détail

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone +2511517700 Fax: +251115517844 Website: www.africa-union.org SC7786 CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième

Plus en détail

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009)

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Intervention de M. Assane Diop Directeur exécutif Secteur de la Protection sociale Bureau

Plus en détail

Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld

Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld Ce guide de référence contient l'ensemble complet de principes, recommandations et directives de mise en œuvre élaboré

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

27. Procédures de l Assemblée concernant la non-coopération (ICC-ASP/10/Res.5, annexe)

27. Procédures de l Assemblée concernant la non-coopération (ICC-ASP/10/Res.5, annexe) 27. Procédures de l Assemblée concernant la non-coopération (ICC-ASP/10/Res.5, annexe) L Assemblée des États Parties, 1 [ ] 9. Reconnaît les conséquences négatives que la non exécution des requêtes de

Plus en détail

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique

Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Webinaire de QSSO : Qualité des services d'imagerie diagnostique Ordre du jour Comité d'expert pour l'assurance de la qualité des services d'imagerie diagnostique Contexte; la tâche Examen par les pairs

Plus en détail

Gestion des services IT Foundation Bridge basée sur la norme ISO/CIE 20000

Gestion des services IT Foundation Bridge basée sur la norme ISO/CIE 20000 Exemple d examen Gestion des services IT Foundation Bridge basée sur la norme ISO/CIE 20000 Édition Novembre 2013 Copyright 2013 EXIN All rights reserved. No part of this publication may be published,

Plus en détail

41/128 Déclaration sur le droit au développement

41/128 Déclaration sur le droit au développement 41/128 Déclaration sur le droit au développement L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de la Charte des Nations Unies relatifs à la réalisation de la coopération internationale en

Plus en détail

Déclaration sur le droit au développement

Déclaration sur le droit au développement Déclaration sur le droit au développement Adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 41/128 du 4 décembre 1986 L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION ISO/CEI/GEN 01:2001 DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION Avant-propos Parallèlement à l'essor rapide du commerce international des biens et services,

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex

Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex Cent vinet-sixième session 126 EX/33 PARIS, le ler avril 1987 Original anglais/français Point 8.2 de l'ordre

Plus en détail

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit :

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit : Loi relative au régime juridique particulier des associations de LOI n 2000-043 du 26 juillet 2000 relative au régime juridique particulier des associations de. In JO 30 Octobre 2000 N 985 L'Assemblée

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

Exploiter le pouvoir et le potentiel de l'apprentissage et de l'éducation des adultes pour un avenir viable Cadre d'action de Belém

Exploiter le pouvoir et le potentiel de l'apprentissage et de l'éducation des adultes pour un avenir viable Cadre d'action de Belém Exploiter le pouvoir et le potentiel de l'apprentissage et de l'éducation des adultes pour un avenir viable Cadre d'action de Belém Préambule 1. Nous, les 144 États membres de l'unesco et les représentants

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail