ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE"

Transcription

1 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE Dossier de presse 2013 Contact Presse Mathieu Landau

2 SOMMAIRE PAGE 3 PAGE 4 PAGE 5 PAGE 7 Introduction Les principaux chiffres + 1,6% : les principales augmentations Les non boursiers : un public particulièrement exposé PAGE 10 PAGE 13 PAGE 16 PAGE 17 PAGE 18 PAGE 26 Le logement, premier frein à l autonomie et à la réussite universitaire Le recours aux solidarités familiales de plus en plus difficile Les dépense de santé, premier renoncement des étudiants Les mesures que revendique l UNEF Méthodes et sources Qu est-ce que l unef? 2

3 INTRODUCTION Pour la neuvième année consécutive, l UNEF publie son enquête sur le pouvoir d achat des étudiants. Pour la neuvième année consécutive, l UNEF publie son enquête sur le coût de la vie étudiante pour l année universitaire qui commence. Un coût de la vie plus cher de +1,6% : une année d étude entre et euros par an. Pour l année universitaire , le coût de la vie étudiante augmente de 1,6%, soit un peu plus de 1,5 fois l inflation (estimée à 0,9% par l IN- SEE). Cela porte le coût d une année universitaire pour un étudiant ayant quitté le foyer familial à une somme variant entre et euros par an (selon que la situation de l étudiant et sa ville d études). Les charges locatives et les frais obligatoires : principaux responsables de l augmentation du coût de la vie. Les étudiants devraient bénéficier cette année du dispositif Duflot censé contenir la hausse des loyers sous la barre des 1,2% (contre une augmentation de 10,8% à Paris l année dernière). Cependant, cette augmentation modérée est contrebalancée par l explosion du coût des charges locatives (+12,2% pour l électricité, +6,7% pour l assurance habitation). Le logement reste ainsi le premier poste de dépense d un étudiant et représente 55% de son budget total. Parallèlement, les frais obligatoires (frais d inscription, ticket de restauration, cotisation à la sécurité sociale) poursuivent leur augmentation annuelle: en l espace de 10 ans, ces derniers ont augmenté en moyenne de 35%! Les étudiants non boursiers particulièrement exposés à la hausse du coût de la vie. L augmentation du coût de la vie pour l année universitaire est en plus mesurée que l année 75 % des étudiants sont exclus du système de bourses dernière (+3,7%), notamment sous l effet de la réforme des bourses qui permet à étudiants (5% de la population totale) de voir leurs conditions de vie s améliorer. Cependant, pour les étudiants non concernés par la réforme (et en particulier les 75% d étudiants non boursiers), la situation se dégrade avec une perte de pouvoir d achat de plus de 2%. Premier poste de dépense à souffrir de cette baisse de budget : la santé avec un tiers des étudiants qui renoncent chaque année à des soins médicaux. Une année d étude représente 41% du budget annuel d un foyer médian. Cette dégradation est renforcée par des difficultés croissantes à faire appel à la solidarité familiale en période de crise. En moyenne, le coût d une année d étude représente en effet plus de 41 % du budget annuel total d un foyer. A ces difficultés s ajoute la diminution des aides fiscales aux familles, que l augmentation des bourses ne permet pour l instant pas de compenser. Des chiffres qui appellent de nouvelles réponses gouvernementales. La réforme des bourses, déployée sur les deux rentrées prochaines, doit permettre de protéger les étudiants les plus en difficulté. Cependant pour les 75% d étudiants exclus du système de bourses, chaque année d étude est plus chère que la précédente. L UNEF appelle le gouvernement à accélérer son action sur le logement étudiant par : l exonération de la taxe d habitation, l augmentation des aides au logement de 20% et l établissement d un calendrier clair pour de nouvelles constructions de logements. De plus, l UNEF demande au gouvernement de mettre fin à la hausse annuelle des frais obligatoires par un gel de ces tarifs sur l ensemble du quinquennat. 3

4 LES PRINCIPAUX CHIFFRES +1,6% C est l augmentation du coût de la vie étudiante pour l année ,6% c est l augmentation des frais d inscription pour l année ,9% C est l augmentation de la cotisation à la sécurité sociale pour l année % C est la part moyenne du budget qu un étudiant consacre au logement + 12,2% + 6,7% c est l augmentation moyenne du prix de l assurance logement depuis l année dernière + 50% C est la part des ressources issue d un travail salarié dans le budget dans un étudiant non boursier + 4,3% C est l augmentation moyenne du coût des transports en région, 3% en Ile-de-France. (voir méthode et source) 33 % C est l augmentation du prix de l électricité depuis la rentrée dernière C est le poid des études sur le budget d une famille au salaire médian. 4

5 + 1,6%: LES PRINCIPALES AUGMENTATIONS. L année universitaire coûtera aux étudiants ayant quitté le domicile familial entre et euros par an selon sa situation. Cela représente une augmentation d 1,6% par rapport à l année dernière. Deux postes de dépense en particulier sont responsables : le logement et les frais obligatoires. Tableau du coût de la vie pour un étudiant suivant sa situation L explosion des charges locatives. Les étudiants bénéficieront cette année du dispositif Duflot qui doit permettre aux loyers de ne pas augmenter de plus d 1,2%. Cependant, cette augmentation modérée est contrebalancée par l explosion des charges liées à la location. Ces dépenses concernent en particulier les frais liés à l électricité, qui a subit deux hausse consécutives de 5% de ses tarifs, à l entretien et à l assurance habitation. Source : indice des prix à la consommation, juin 2013, fournis par l insee 5

6 + 1,6% : LES PRINCIPALES AUGMENTATION Les frais obligatoires : + 35% depuis Deuxième responsable de l'augmentation du coût de la vie, la hausse des frais obligatoires qui s'inscrit dans la droite ligne des dernières années. Cette année, les dépenses obligatoires (frais d inscriptions, cotisation à la sécurité sociale, médecine préventive augmentent, repas au restaurant universitaire) augmentent en effet en moyenne de 1,6%. Cela porte leur augmentation sur les dix dernières années à plus de 35%! (En 2002, les dépenses obligatoires s élevaient à 668 pour un étudiant en licence contre 903 aujourd hui) Source : données fournies par le ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Zoom sur... L Université moins chère qu ailleurs? Pas sûr! Concernant les frais d inscription : Contrairement aux idées reçues, les frais universitaires élevés ne sont pas une généralité en Europe, encore moins une fatalité. La France est bien loin de détenir le record des frais d inscriptions les plus bas. L inscription est totalement gratuite dans 5 pays européens : Danemark, Autriche, Finlande, Suède, Norvège L inscription est inférieure à 100 euros dans 5 pays européens : Belgique, République Tchèque, Pologne, Slovaquie, Roumanie Au total, dans 10 pays européens les frais d inscriptions sont très largement inférieurs à ceux en France. Concernant les aides sociales : 5 pays européens proposent une aide universelle pour leurs étudiants : Danemark, Malte, Finlande, Chypre, Suède. 3 d entre eux ont de plus permis la gratuité de l enseignement supérieur. 5 pays supplémentaires ont un taux de boursiers supérieur à 30% (taux français): Irlande (43%), Hongrie (40%), Pays Bas (72%), Royaume Unis (60%), Norvège (54%) 6 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE DE LA LA VIE ÉTUDIANTE

7 LES NON BOURSIERS: UN PUBLIC PARTICULIÈREMENT EXPOSÉ Le chiffre de + 1,6 % est une moyenne nationale mais il cache deux réalités bien distinctes.d un côté, les étufiants touchés par la réforme des bourses ( personnes) vont voir leur coût de la vie baisser. De l autre, et en particulier pour les non boursiers, on constate un perte du pouvoir d achat importante, de l ordre de 2 %. Les situations sont donc différentes selon que l étudiant soit, ou non, concerné par la réforme. 5% des étudiants voient leur situation s améliorer Avec la création de deux échelons de bourses supplémentaires ( échelon 0 bis et échelon 7), étudiants voient leur coût de la vie baisser : Echelon 0 bis : il concerne étudiants jusqu-ici à la porte du système de bourse. Ces étudiants toucheront une aide mensuelle de 100 euros. Echelon 7 : il concerne étudiants issus des foyers les plus modestes. Il bénéficie d une augmentation de 17 % de leurs aides ( 550 par mois ). Cette augmentation permet à la bourse de couvrir 52 % des dépenses mensuelles de l étudiant ( contre 45 % auparavant). Part de la bourse maximal dans le budget mensuel d un étudiant avant la réforme étudiants en situation d autonomie vont bénéficier d une aide en fonction de leur situation propre d un montant entre 400 et 550 euros par mois. On observe pour le reste des boursiers ( 20 % de la population étudiante) une stabilisation du coût de la vie due à la revalorisation des bourses équivalente à l inflation (+ 1% ). 7

8 LES NON BOURSIERS : UN PUBLIC PARTICULIÈREMENT EXPOSÉ Les étudiants non boursiers vivront une année beaucoup plus chère. La réforme des bourses permet de protéger 25% des étudiants. Pour autant, aucune mesure ne s adresse au 75 % restants. Pour ces étudiants non boursiers, l augmentation du coût de la vie est beaucoup plus importante : + 1,9 % soit le double de l inflation. Evolution du coût de la vie pour les étudiants non boursiers 8

9 LES NON BOURSIERS : UN PUBLIC PARTICULIÈREMENT EXPOSÉ Evolution de la population de boursiers en 2012 et 2013 Année Source : données fournies par le ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Année Source : données fournies par le ministère de l enseignement supérieur et de la recherche 9

10 LE LOGEMENT : PREMIER FREIN À L AUTONOMIE ET À LA RÉUSSITE UNIVERSITAIRE Le logement pèse en moyenne 55% du budget annuel total d'un étudiant. Répartition du budget d un étudiant autonome Source : enquête de l INSEE. Indice des prix à la consommation juin 2013, rapport de l OLAP En région parisienne, il faut compter un loyer mensuel d'une moyenne de 700 euros pour un logement de petite surface (moins de 25 m2), et de 500 euros par mois en région (source : rapport de l OLAP). 10

11 LE LOGEMENT : PREMIER FREIN À L AUTONOMIE ET À LA RÉUSSITE UNIVERSITAIRE Des frais hors loyers exorbitants. Au loyer mensuel s'ajoutent les frais d'accès à la location (caution, frais d agence,...), les charges locatives (entretiens, assurance et électricité) et la taxe d'habitation qui constitue souvent un 13ème mois de loyer. A Paris, l'ensemble de ces dépense supplémentaires dépassent les 600 euros par an. Evolution des dépenses liées au logement Source : INSEE : indice des prix à la consommation juin

12 LE LOGEMENT : PREMIER FREIN À L AUTONOMIE ET À LA RÉUSSITE UNIVERSITAIRE Un parc de logement public très insuffisant. Malgré l'indécence des prix du parce locatif privé, le logement public du CROUS, dont les loyers sont à tarif sociaux, ne permet d'accueillir que 7% des étudiants (3% en Ile de France). La promesse du gouvernement de construire logements CROUS nouveaux sur le quinquennat, nécessite une accélération importante du rythme des constructions (à hauteur de par an). ZOOM sur... La cité universitaire Jean ZAY à Antony. Alors que le manque de logement est criant en région parisienne, la Communauté d Agglomération des Hauts de Bièvres (CAHB) a programmé la destruction de plusieurs centaines de logements étudiants, portant le nombre de chambres disponibles de 1500 à Non seulement cette décision est une aberration à l'heure où seulement 3% des étudiants d'ile de France ont accès à un logement social du CROUS, mais elle entre en plus en contradiction avec les engagements pris par le ministère de maintenir 1200 logements sur site. Les étudiants de région parisienne ont besoin de ces chambres pour accéder à un logement social proche de leur lieu d étude. L'UNEF n'acceptera pas la destruction de nouvelles chambres de ce qui était la plus grande cité universitaire d'europe. Détruire des logements étudiants est un luxe qu'on ne peut pas se permettre. L'UNEF dénonce de plus le silence du gouvernement et l'appelle à mettre fin à ces destructions. L'UNEF rappelle notamment à Cécile Duflot qu'elle s'était elle même engagée en 2009, comme candidates aux élections régionales d'ile de France, à maintenir 1500 chambres étudiantes à Antony. 12

13 LE RECOURS AUX SOLIDARITÉS FAMILIALES DE PLUS EN PLUS DIFFICILE Une année universitaire représente le tiers du budget total d une famille au salaire médian. Le coût des études pour un étudiant ayant quitté le foyer familial (c est le cas de plus de 60% des étudiants) varie entre et 1550 euros par mois selon sa situation, soit entre et euros par an. Part du coût des études dans le budget annuel d un foyer Pour illustrer ce que représente cette somme, il suffit de prendre un exemple : celui d une famille dont les deux parents touchent le salaire médian. Les critères de bourse, même après la réforme ne permettent pas à leur enfant de bénéficier d une aide mensuelle. Coût des études pour un foyer 13 Source : Salaire médian fourni par l insee

14 LE RECOURS AUX SOLIDARITÉS FAMILIALES DE PLUS EN PLUS DIFFICILE Le salariat, première source de financement des études Parts des ressources pour les étudiants boursiers (avant la réforme) Source : Enquête repères de l O.V.E 2011 Pour un étudiant boursier, la solidarité familiale ne couvre que 25 % des dépenses contre 34 % pour les revenues du salariat Part des ressources pour les étudiants non boursiers Source : Enquête repères de l O.V.E Pour un étudiant non boursier, le salariat représente plus de la moitié de ses ressources. Les seules aides auxquelles un étudiant non boursier peut avoir droit sont les aides au logement, qui n ont pas été revalorisées depuis 20 ans.

15 LE RECOURS AUX SOLIDARITÉS FAMILIALES DE PLUS EN PLUS DIFFICILE Le salariat : passage quasi obligé pour les étudiants de milieu modeste. Aucune famille n'est en mesure de consacrer le tiers de son budget total aux études de son enfant. Il faut donc que les étudiants trouvent d'autres sources de financement pour payer leur études, la première d'entre elle étant le salariat. On recense ainsi plus d'1 millions d'étudiants qui cumulent salariat et étude au cours d'une année universitaire. Le salariat reste pourtant l'un des premiers facteurs d'échec à l'université. Des aides à l'autonomie qui doivent monter en puissance. Pour répondre à la situation de ces étudiants, le gouvernement a crée cette année aides à l'autonomie d'un montant variant de 450 à 550 euros et délivrées sur critères propres à l'étudiant, et non plus sur des critères parentaux. Cependant, ce chiffre reste très insuffisant pour endiguer durablement la précarité étudiante. L'UNEF revendique la montée en puissance pluri annuelle de ces aides pour atteindre le chiffre de étudiants bénéficiaires à la fin du quinquennat. 15

16 LES DÉPENSES DE SANTÉ : PREMIER RENONCEMENT DES ÉTUDIANTS Sans protection sociale, sans ressources, les étudiants doivent souvent trouver au jour le jour comment financer leur année universitaire. Cela se traduit par une tendance accrue au salariat, mais aussi par une obligation d'arbitrer entre plusieurs dépenses faute de moyens suffisants. Premier renoncement des étudiants : les dépense de santé. En effet, l'année dernière, près de 30% des étudiants déclaraient avoir renoncé à des soins médicaux pour des raisons financières (source enquête EPSE 2012). De plus, 19% des étudiants n'ont pas de complémentaire santé et voient ainsi le coût de leur panier de soin s'allourdir. Répartition des dépenses de santé Source : Les comptes de la Santé 2011 Le reste à charge santé ( ce que l étudiant paye de sa poche) est à 9,6% pour un étudiant possédant une complémentaire santé. Pour les étudiants n en possédant pas, le reste à charge santé représente 23% du coût de la dépense. Les étudiants privés de complémentaires sont les premiers à renoncer à des soints médicaux. 16

17 LES REVENDICATIONS DE L UNEF La réforme des bourses annoncée cet été permet l amélioration des conditions de vie de certains étudiants parmi les plus précaires. Cependant, pour la grande majorité des étudiants, la situation continue de se dégrader. L autonomie est devenue inaccessible pour une grande partie d entre eux. L UNEF appelle le gouvernement à renforcer son action auprès de ces publics en faisant de l autonomie et du logement sa priorité. Aides sociales la création de aides à l autonomie d ici Ces aides doivent permettre aux étudiants indépendants d être protéger quelque soit leur situation familiale. Logement : Il est possible d agir pour faciliter l accès des étudiants à un logement. Cela nécéssite : L exonération de la taxe d habitation pour les étudiants. L encadrement du coût des loyers. La revalorisation de 20% des APL, qui n ont pas été augmentés depuis La Construction de logements CROUS sur quatre ans, à raison de logements par an. La mise en place d un système de cautionnement solidaire universel. Dépenses obligatoires Le gouvernement doit mettre fin à plus de 10 ans d augmentation continue des frais obligatoires (+ 35 % d augmentation). L UNEF exige : Le gel des frais d inscription pour toute la durée du quinquennat. Le gel du prix du repas au restaurant universitaire Santé La mise en place d un chèque santé national, pour permettre aux étudiants de souscrire à une complémentaire santé. 17

18 MÉTHODE ET SOURCES Dépenses de transport en région Les dépenses de logement sont estimées pour un loyer moyen de 334 euros par mois en province et 657,8 euros par mois à Paris. L évolution du loyer à Paris se base sur le rapport l indice des loyers à la relocation fourni par l INSEE suite à l entrée en vigueur du dispositif Duflot. En province, l évolution des loyers se base sur l indice de référence des loyers pour les villes concernées par le dispositif Duflot. Une pondération est effectuée entre les villes en prenant l évolution constatée dans le rapport de l OLAP. Le coût des repas universitaires est calculé sur 160 repas annuels. Le prix du ticket restaurant universitaire est communiqué par le ministère de l enseignement supérieur et de la recherche (3.15 euros, +1,6% par rapport à 2012). Les dépenses de transport en région parisienne est basée sur la hausse du prix de la carte Imagin R (3 zones). Les dépenses en province correspondent au prix moyen d une carte d abonnement annuelle. Depenses de transport en province Évolution du coût de la carte imagin R sur 5 ans 18

19 MÉTHODE ET SOURCES Le montant des bourses sur critères sociaux est fourni par le CNOUS. Nous nous basons sur une bourse échelon 6. Il s agit de la bourse échelon maximal, dans lequel la concentration du nombre de boursiers est la plus importante. Le barème des bourses est au journal officiel. Les effectifs de boursiers sont communiqués chaque année par le CNOUS. Les frais obligatoires (frais d inscription, de médecine préventive et de sécurité sociale étudiante) sont fournis par le MESR. Le montant des aides aux logements est fourni par la CAF. Les autres augmentations hors frais obligatoires et loyers sont calculées selon l indice des prix à la consommation de l INSEE pour chaque poste de dépense. Les frais de mutuelle sont calqués sur ceux d une formule «tous soin» de la LMDE, mutuelle étudiante la plus utilisée par les étudiants. L enquête 2011 sur la vie étudiante de l Observatoire de la Vie étudiante (OVE) nous donne les éléments de répartition des ressources d un étudiant (aides familiales, aides sociales, ressources salariales). Dans la même enquête nous pouvons trouver les chiffres relatifs au nombre d étudiants salariés. Le salaire médian 2012 nous est fourni par l INSEE. Calcul de l augmentation du coût de la vie étudiante Frais d inscription Cotisation à la sécurité sociale Mutuelle étudiante Reste à charge santé (dépenses de santé non remboursées) Médecine préventive Restauration universitaire Alimentation (autre repas au RU) Logement EDF Transports Assurance logement Produits d entretien Equipement informatique Vêtements Livres Téléphone Loisirs Internet 19

20 MÉTHODE ET SOURCES Définir les profils étudiants dont le pouvoir d achat n est pas le même Niveau de ressources : Boursiers / Non boursiers Niveau de dépenses : Boursiers / non boursier : exonérés de frais obligatoires Cohabitant / Décohabitants Paris / province Licence / Master Définition de profils étudiants : Nous définissons 4 profils : - Etudiant non boursier en Master à Paris : dépenses les plus élevées / absence de ressources - Etudiant boursier logé en cité-u CROUS : dépenses les moins élevées / ressources - Etudiant boursier en province : situation intermédiaire dépenses faibles / ressources Etudiant non boursier en Master qui habite chez ses parents : situation intermédiaire : peu de dépenses / absence de ressource Calculer évolution des dépenses entre n et n-1 pour chaque profil étudiant Calcul du coût de la vie moyen pondéré et calcul de l évolution moyenne du coût de la vie Ce qui nous permet de caculer: L évolution des dépenses entre n et n-1 pour chaque profil étudiant Le coût de la vie moyen pondéré et calcul de l évolution moyenne du coût de la vie 20

21 MÉTHODE ET SOURCES Détail du panier social étudiant 21

22 MÉTHODE ET SOURCES ANNEXE 1 - Détail du panier de biens type d un étudiant 22

23 MÉTHODE ET SOURCES ANNEXE 2 - Evolution des dépenses liées au logement Source : INSEE ANNEXE 3 Source : Conseil Régional d Ile de France 23

24 MÉTHODE ET SOURCES ANNEXE 4 24

25 MÉTHODE ET SOURCES ANNEXE 5 - Part de l aide familiale dans le budget d un étudiant Part des aides sociales ( bourses, aides au logement) dans le budget d un étudiant Part du revenu du salariat dans le budget d un étudiant 25

26 QU EST-CE QUE L UNEF? L Union Nationales des Etudiants de France est la première organisation de jeunesse de France. Seul syndicat présent dans tous les établissements d enseignement supérieur, l UNEF est un acteur incontournable dans le paysage universitaire. Indépendante des partis politiques comme des gouvernements, l UNEF intervient pour informer, défendre et représenter les étudiants. L UNEF : Le syndicat étudiant Présente sur l ensemble des Universités de France, l UNEF (Union Nationale des Étudiants de France) est la première organisation syndicale étudiante. Indépendante des partis politique, elle fonde son engagement autour de la défense des intérêts matériels et moraux des étudiants. Pour l égalité, contre les discriminations! L UNEF intervient pour défendre l égalité de tous face au savoir aussi bien en terme d accès qu en terme de réussite concrète de chacun et chacune. Pour cela, nous défendons l idée d une université démocratisée, gratuite, laïque et métissée dans le cadre d un véritable service public de l enseignement supérieur. S informer Connaître ses droits, c est pouvoir les défendre. C est pourquoi l UNEF organise pour ses adhérents des réunions d information sur le fonctionnement de l université, les modalités d examens et de passage dans l année supérieure... ceci dès la rentrée et tout au long de l année. En plus, chaque adhérent reçoit le mensuel Étudiants de France, qui rassemble toute l actualité universitaire, les réformes en cours, les droits nouveaux, les mobilisations... Défendre nos droits Seul syndicat étudiant, l UNEF défend les droits des étudiants au quotidien. Obtention d une bourse, d un logement au CROUS, règlement d un problème d examen..., l action collective nous permet de faire respecter nos droits et d en gagner de nouveaux. La solidarité à l université L UNEF, par le biais de ses coopératives est présente pour organiser de façon concrète la solidarité à l Université (bourse aux livres, photocopies, carte de réduction et de service ISIC...) mais aussi pour animer la vie des campus en organisant des conférences, des initiatives culturelles... S engager sur des questions de société En tant qu étudiants, nous voulons intervenir sur des sujets de société : lutte contre l extrême droite, lutte pour les droits des femmes, contre la mondialisation libérale... 26

27

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION SOMMAIRE 2 PRÉSENTATION D INTERCAMPUS 3 EDITO DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DU COÛT DE LA RENTRÉE 5 LES CHIFFRES DU COÛT DE LA RENTRÉE 6 ANALYSE

Plus en détail

ENQUêTE SUR LE COûT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUêTE SUR LE COûT DE LA VIE ETUDIANTE ENQUêTE SUR LE COûT DE LA VIE ETUDIANTE Dossier de presse 2012 Contact Presse Habib Gniengue 06 75 87 81 71 hgniengue@unef.fr sommaire PAGE 3 PAGE 4 PAGE 5 PAGE 11 PAGE 14 PAGE 17 PAGE 19 PAGE 20 PAGE

Plus en détail

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris AGEP Association Générale des Étudiants de Paris Introduction Pour un étudiant parisien, la vie coûte cher, et chaque année voit le

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Édition 2013 À l heure où les étudiants préparent leur rentrée, l AFEP (Association Fédérative des étudiants de Poitiers) s est penchée sur le coût de la rentrée

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE L A.G.I.

FICHE TECHNIQUE L A.G.I. formation innovation sociale représentation international fédéralisme jeunesse Un enseignement supérieur pour tous! FICHE TECHNIQUE + d infos sur www.fage.org FICHE TECHNIQUE L aide globale d indépendance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

Fédération étudiante des Associations Angevines Fé2A - 2 boulevard Victor Beaussier - 49000 - Angers www.fe2a.fr - contact@fe2a.fr

Fédération étudiante des Associations Angevines Fé2A - 2 boulevard Victor Beaussier - 49000 - Angers www.fe2a.fr - contact@fe2a.fr Indicateur coût de la rentrée étudiante angevine 2192,95 Julie gastineau présidente de la Fé2a A l occasion de la rentrée universitaire 2014, la Fé2A publie l indicateur du coût de la rentrée étudiante

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine

Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine DOSSIER DE PRESSE Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine Dans le cadre de la rentrée universitaire 2014, la FéDEN, en lien avec la Fédélor, innove en publiant la première

Plus en détail

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Par PRESENTATION Créée en 1991, INTERCampus est la fédération des associations étudiantes, corporations et bureaux des étudiants de la Région. Elle est régie par

Plus en détail

Fiche n 32: «Le logement en France»

Fiche n 32: «Le logement en France» Fiche n 32: «Le logement en France» Avant de commencer votre recherche, il est nécessaire de déterminer, en fonction de vos moyens financiers, de la durée de votre séjour et du type d études choisi, vers

Plus en détail

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Avant propos...1 I ANALYSE GÉNÉRALE...1 II LOGEMENT ET LOYER...2 III FRAIS D'INSCRIPTION...3 IV BOURSIER-E-S, BOURSES ET AIDES...4 V SANTÉ

Plus en détail

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants Le gouvernement investit pour la réussite de tous les étudiants avec 318 millions supplémentaires entre 2013 et 2014. Revalorisation des bourses des 30 000 étudiants aux revenus les plus faibles Jeunes

Plus en détail

Accès financier aux soins

Accès financier aux soins Accès financier aux soins 1 L accès aux soins Toute la population résidente en France est couverte par l assurance maladie de base et 95% par une complémentaire santé Un accès libre au système de soins

Plus en détail

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur?

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur? Is i 0 INTRODUCTION Pour cette rentrée étudiante 2013-2012 la FACE 06, Fédération des Associations et Corporations Étudiantes des Alpes- Maritimes, publie son indicateur du coût de la rentrée étudiante.

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Coût de la rentrée 2015. Dossier de presse

Coût de la rentrée 2015. Dossier de presse Coût de la rentrée 2015 Dossier de presse Edito Cette année encore, pour la 3ème fois, la Fédération Campus Basse-Normandie a effectué le calcul du coût de la rentrée dans le cadre d une étude menée depuis

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Union nationale des étudiant-e-s du Luxembourg 1

Union nationale des étudiant-e-s du Luxembourg 1 1 Avis de l UNEL concernant le Projet de loi 6148 : Contre la création de nouvelles inégalités et pour la mise en place d une bourse garantissant l autonomie et l équité sociale. Bien que l Union nationale

Plus en détail

GUIDE DE PRE-RENTREE. unef.sciencespo@gmail.com PREPARER SON ARRIVEE A SCIENCES PO ADMINISTRATIVE

GUIDE DE PRE-RENTREE. unef.sciencespo@gmail.com PREPARER SON ARRIVEE A SCIENCES PO ADMINISTRATIVE GUIDE DE PRE-RENTREE 2015 INFORMATIONS UTILES POUR PREPARER SA RENTREE A SCIENCES PO Ce guide a pour objectif de te donner les informations nécessaires pour préparer au mieux ton arrivée à Sciences Po

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état.

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état. Page 1 sur 5 COMMUNIQUE DE PRESSE Augmentation des accises du tabac : plus de revenus et moins de fumeurs Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros

Plus en détail

LA RÉFORME DU SYSTEME D'AIDE SOCIALE : UNE RÉPONSE À L'URGENCE!

LA RÉFORME DU SYSTEME D'AIDE SOCIALE : UNE RÉPONSE À L'URGENCE! LA RÉFORME DU SYSTEME D'AIDE SOCIALE : UNE RÉPONSE À L'URGENCE! En Juin dernier, l'unef a rencontré le chef de l'état et la Ministre de l'enseignement Supérieur pour faire un point sur les aides sociales

Plus en détail

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé Faciliter l adhésion à une complémentaire santé la CPAM de l Oise aide financièrement les assurés qui en ont besoin 4 octobre 2011 Contacts presse : Françoise De Rocker 03 44 10 11 12 francoise.de-rocker@cpam-oise.cnamts.fr

Plus en détail

Mobilité internationale

Mobilité internationale Mobilité internationale études et stages : aides financières* Service des Affaires Internationales Université de Rennes 1 * Les aides financières présentées sont celles dont le SAI a connaissance àla date

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011

Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011 Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011 1 Dossier coût des études 2011 - Préambule - Cette année, la Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK), membre de la Fédération

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2013 3e édition de l'indicateur du COÛT DE LA RENTRÉE en STAPS CONTACT VERCHERE Thomas Association Nationale des Étudiants en STAPS Président 06 81 29 98 28 president@anestaps.com

Plus en détail

Coût des études en Kinésithérapie

Coût des études en Kinésithérapie Solidarité Questions sociales Publication Formation Dossier Coût des études en Kinésithérapie Edition 2012-2013 + d infos sur: www.fnek.fr Contacts Mathieu NOIROT Président de la FNEK 06 67 28 26 40 president@fnek.fr

Plus en détail

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT ECONEWS 6/2010 2 juin 2010 EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT Dans le cadre du présent Econews, la Chambre des salariés procède à une série de calculs sur l impact des mesures

Plus en détail

ABONNEMENT CAMPUS : LA REVOLTE DES ETUDIANTS GRONDE. Dossier de Presse CONTACT PRESSE : FABRICE TORRO PRESIDENT DE L UNEF LYON 06 26 99 18 99

ABONNEMENT CAMPUS : LA REVOLTE DES ETUDIANTS GRONDE. Dossier de Presse CONTACT PRESSE : FABRICE TORRO PRESIDENT DE L UNEF LYON 06 26 99 18 99 Dossier de Presse ABONNEMENT CAMPUS : LA REVOLTE DES ETUDIANTS GRONDE. CONTACT PRESSE : FABRICE TORRO PRESIDENT DE L UNEF LYON 06 26 99 18 99 AVEC LA COLLABORATION ET LE SOUTIEN DE : Sommaire! EDITO...

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

10 e Indicateur FAGE. la rentrée. du coût de. Édition 2012. d infos sur www.fage.org. formation international prévention représentation

10 e Indicateur FAGE. la rentrée. du coût de. Édition 2012. d infos sur www.fage.org. formation international prévention représentation formation international prévention représentation solidarité citoyenneté jeunesse 10 e Indicateur FAGE du coût de la rentrée d infos sur www.fage.org 2 10 e Indicateur FAGE du coût de la rentrée formation

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA Cette action est cofinancée par l Union Européenne Présentation de la plateforme Vous êtes nouvellement bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Les partenaires

Plus en détail

BUDGET ETUDIANT. Gérer pour optimiser

BUDGET ETUDIANT. Gérer pour optimiser BUDGET ETUDIANT Gérer pour optimiser Etudier à l Université de Savoie Le budget mensuel d un étudiant atteint en moyenne 620 en résidence universitaire et 800 en logement hors CROUS Les différents postes

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Aperçu de la santé privée volontaire en Europe

Aperçu de la santé privée volontaire en Europe Aperçu de la santé privée volontaire en Europe Alors que la France tend à élargir la complémentaire santé à une partie d autant plus large de sa population, il est intéressant d'apprécier en quoi les autres

Plus en détail

Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Poitiers

Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Poitiers Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Édition 2015 Par l Association Fédérative des Étudiants de. E n ce début de mois de septembre et comme au début de chaque année universitaire, l (AFEP), première

Plus en détail

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi,

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi, n 3 mai 2012 Le mot de l Observatoire Cette nouvelle livraison de la Lettre de l ONPES aborde un sujet souvent commenté : celui du logement des ménages pauvres et modestes. Cependant, l auteur de cette

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

Réunion d interpellation des candidats aux Régionales

Réunion d interpellation des candidats aux Régionales Réunion d interpellation des candidats aux Régionales Mercredi 10 février 2010 18h Amphi 600 Jacques Cedras UFR de Droit-Economie-Gestion rue Pasteur Rouen Déroulement du débat : 1) Introduction et exposé

Plus en détail

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS 14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS La mise en place de la prestation d accueil du jeune enfant (PAJE) en 2004, et plus particulièrement la création du

Plus en détail

Coût de la rentrée 2014

Coût de la rentrée 2014 Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 3 COMMENT EST CALCULE L INDICATEUR... 4 LE COUT DE LA RENTREE 2014 : METHODOLOGIE POSTE PAR POSTE... 5 LES FRAIS SPECIFIQUES... 5 Droits

Plus en détail

Janvier 2015. Aujourd hui en terminale, demain étudiant

Janvier 2015. Aujourd hui en terminale, demain étudiant Janvier 2015 Aujourd hui en terminale, demain étudiant Document réalisé par les assistantes sociales scolaires du Tarn et Garonne à destination des élèves de terminale pour préparer leur poursuite d études

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

Quelques pistes pour se

Quelques pistes pour se Quelques pistes pour se loger à Paris Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP) La Cité Internationale Universitaire de Paris accueille chaque année 10 000 étudiants, chercheurs, artistes et sportifs

Plus en détail

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le Gouvernement a fait le choix d une loi d orientation et de programmation, inscrivant la totalité

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

BOURSES D'ÉTUDES TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

BOURSES D'ÉTUDES TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS SOMMAIRE Allocations page 3 Frais de voyage et de transport page 4 Assurance page 5 Hébergement page 5 Titre de séjour page 6

Plus en détail

Sérénivie. Le relais de votre protection sociale. Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat

Sérénivie. Le relais de votre protection sociale. Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat Quelques chiffres clés Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat Glossaire Annexe Sérénivie Le relais de votre protection sociale Aujourd hui, vous bénéficiez d une

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIERE A LA MOBILITE INTERNATIONALE ETUDIANTE (AIDE DE L UNIVERSITE DE LORRAINE)

FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIERE A LA MOBILITE INTERNATIONALE ETUDIANTE (AIDE DE L UNIVERSITE DE LORRAINE) FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIERE A LA MOBILITE INTERNATIONALE ETUDIANTE (AIDE DE L UNIVERSITE DE LORRAINE) CONDITIONS D ATTRIBUTION DE L AIDE A LA MOBILITE INTERNATIONALE ETUDIANTE DE L UNIVERSITE

Plus en détail

Les recettes de la journée de solidarité 2014

Les recettes de la journée de solidarité 2014 Dossier 20 mai 2015 Les recettes de la journée de solidarité 2014 Depuis son instauration en 2004 et jusqu en 2014, la journée de solidarité, initialement fixée au lundi de Pentecôte, a rapporté au total

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Guide pratique à l usage des futurs étudiants:

Guide pratique à l usage des futurs étudiants: Guide pratique à l usage des futurs étudiants: Bien préparer ses études supérieures Informations sociales et administratives Le rôle de l assistante sociale Elle a pour mission de favoriser l amélioration

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

L indépendance, c est l affaire de tous

L indépendance, c est l affaire de tous Entreprises OFFRE DÉPENDANCE COLLECTIVE L indépendance, c est l affaire de tous Humanis vous présente une garantie Dépendance collective s adaptant aux besoins de vos salariés et à la hauteur des ambitions

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Dégradation des conditions de vie DOSSIER REVENU LOGEMENT SANTÉ TRANSPORTS EMPLOI

Dégradation des conditions de vie DOSSIER REVENU LOGEMENT SANTÉ TRANSPORTS EMPLOI REVENU LOGEMENT SANTÉ TRANSPORTS EMPLOI Dégradation des conditions de vie Précarité, logement, santé : malgré l activisme affiché du gouvernement et en particulier de la ministre de l Enseignement supérieur,

Plus en détail

UNE MUTUELLE POUR TOUS

UNE MUTUELLE POUR TOUS Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 15 décembre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE MUTUELLE POUR TOUS LA PROPOSITION DE LA VILLE DE BAYONNE POUR UN EGAL

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites ATELIER «Besoins de la vie étudiante» du 22 février 2011 1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites Axe de réflexion : Les manques sur le campus Différents

Plus en détail

D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E

D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E Diplôme d Université Etude de la Francophonie et de la Mondialisation Année universitaire 2005-2006 D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E Date limite de dépôt des dossiers : Mercredi 22 février 2006 novembre

Plus en détail

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Contacts : Dominique Fèvre : 01 48 74 73 46 / dfevre@utp.fr Virginie Billet : 01 48

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

10 e Indicateur FAGE LA RENTRÉE. du COÛT DE. Édition 2012. représentation. d infos sur www.fage.org. formation international prévention

10 e Indicateur FAGE LA RENTRÉE. du COÛT DE. Édition 2012. représentation. d infos sur www.fage.org. formation international prévention formation international prévention représentation solidarité citoyenneté jeunesse 10 e Indicateur FAGE du COÛT DE LA RENTRÉE d infos sur www.fage.org 2 10 e Indicateur FAGE du COÛT DE LA RENTRÉE formation

Plus en détail

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 SPÉCIAL FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 L État réduit son aide financière aux communes Quelles conséquences pour Meudon et les Meudonnais? La commune reste la collectivité de proximité par excellence

Plus en détail

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles»

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Dossier de presse 27 novembre 2012 «Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Une satisfaction globalement élevée pour

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA)

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) 15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) Le revenu de solidarité active (RSA), mis en place depuis le 1 er juin 29 en métropole, remplace les dispositifs de minima sociaux allocation de parent isolé (API)

Plus en détail

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres!

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Oui! des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires

Oui! des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires Oui! à la nouvelle Garantie des Risques Locatifs! La nouvelle relation de confiance entre propriétaires et locataires Oui à une sécurité renforcée pour les revenus et les biens des propriétaires! Oui à

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT?

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Des aides existent pour financer votre complémentaire santé. CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Parlez-en avec votre conseiller. SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION CMUC OU ACS LA MUTUELLE FAMILIALE VOUS

Plus en détail

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement!

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! Ilike - Fotolia.com Vous êtes étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! édition 2010 Les aides au logement Vous allez peut-être quitter votre famille pour aller suivre des études dans

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2013"

L accès aux soins des étudiants en 2013 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires 20 novembre 2014 Complémentaire santé : actualité économique Point d actualité : évolutions règlementaires Frais de soins de santé : réforme des contrats responsables Prévoyance : portabilité des droits

Plus en détail

Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique

Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique 40 Partie I Données de cadrage Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique Ventilation de la charge d une

Plus en détail