Coût des études en Kinésithérapie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coût des études en Kinésithérapie"

Transcription

1 Solidarité Questions sociales Publication Formation Dossier Coût des études en Kinésithérapie Edition d infos sur:

2 Contacts Mathieu NOIROT Président de la FNEK Morgan COLAS VP Questions Sociales

3 Sommaire Préambule I. Coût et financement des études en 5-8 kinésithérapie A. Le Coût des études p.5 B. Les frais d inscription p.6 C. Le financement p.6-8 II. III. Analyse statistique A. B. Inégalités dans les frais d inscription Inégalités d accès aux aides sociales du CROUS Nos revendications A. B. C. Egalité des frais d inscription Intégration universitaire Transfert de gestions des bourses des formations sanitaires et sociales des régions vers les CROUS p.9 p p.11 p.11 p.12 3

4 Préambule La Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK), adhérente à la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE), représentative des étudiants kinés a édité son dossier sur le Coût des Etudes en Masso-Kinésithérapie, édition Cette étude se base sur les données recueillies auprès des administrateurs de la FNEK et des différents Conseils Régionaux. Elle prend comme référence le 10ème indicateur du coût de la rentrée de la FAGE, et L enquête de Vie Etudiante 2012 réalisée par la FNEK auprès de 1220 étudiants en Kinésithérapie. Ce dossier Coût des Etudes permet de faire le constat suivant : les étudiants en kinésithérapie, de par leurs frais d inscription exorbitants et l hétérogénéité d accès à la formation, ne sont pas reconnus comme de véritables étudiants de l enseignement supérieur. Il met en évidence des disparités importantes dans les frais d inscription en fonction des différents Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK). Alors que les frais de scolarité sont en moyenne de 3774,45 (+ 8 % par rapport à l an dernier), certains instituts dispensent des formations pour seulement 181 (tarifs universitaires), tandis que d autres étudiants doivent débourser jusqu à 8 850! Il est bon de rappeler que les frais de scolarité ne justifient en rien l excellence d une formation. Dans un contexte budgétaire de restriction, certains étudiants doivent, pour financer leurs études, recourir à des prêts étudiants. Ce paramètre dévoile une réalité encore plus frappante : la distinction entre les instituts privés à but lucratif et les instituts publics. Les étudiants inscrits dans un institut public ont contracté un prêt de en moyenne, alors que ceux en institut privé lucratif lʼont fait à hauteur de ! La proportion dʼétudiants contractant un prêt selon le statut permet de rendre la statistique encore plus effective : 34 % pour les instituts privés lucratifs contre 9 % pour les instituts publics. Pour réduire ces inégalités, la FNEK demande un meilleur investissement de l État dans la formation, en prenant en charge les études de kinésithérapie, et un guichet unique pour tous les étudiants: le CROUS. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et œuvrer pour améliorer l efficacité du système de soins français. Bonne lecture. 4

5 I. Coût et financement des études en kinésithérapie La formation en kinésithérapie fait partie des formations sanitaires et sociales. Celles-ci sont sous l unique tutelle du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. Le conseil Régional est la collectivité territoriale responsable du financement de ces formations. Cependant, la diversité des statuts d Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) fait qu il n existe aucune homogénéité de frais d inscription des étudiants. Dans certaines régions, les collectivités territoriales prennent totalement en charge le financement de la formation, ce qui permet une accessibilité accrue à cette dernière. Lorsque ce système n est pas appliqué, ce sont aux étudiants d assumer le coût de leur formation. A. Le coût des études 1 Un étudiant en kinésithérapie déboursera en moyenne 6 217,36 pour entrer dans sa formation en masso-kinésithérapie Province Ile de France Frais de vie courante (mensuel) 1 025, ,74 Frais du mois de septembre Frais d inscription 3 028, ,96 Sécurité Sociale 207 Complémentaire Santé 237 Caution et Assurance logement 462,78 626,55 Matériel Pédagogique 211,14 Frais Spécifiques kiné 159,24 358,05 Total 5 330, ,44 Les «Frais Spécifiques kiné» correspondent à l achat de 2 ensembles (Blouses et pantalons), de livres quand ils sont demandés par l IFMK et 2 de la formation pour l AFGSU si elle n est pas prise en charge par l institut. 1 Les données non-spécifiques sont issues du 10ème indicateur du coût de la Rentrée 2012 de la FAGE 2 AFGSU : Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgences, attestation rendue obligatoire depuis 2008 pour tout professionnel de santé. 5

6 B. Les frais d inscription Responsables à eux seuls de plus de 60% du montant global que doit payer l étudiant, les frais d inscription font la particularité des études de Masso-Kinésithérapie. Dépendant du type d IMFK (Public, Privé à but lucratif ou Privé à but non lucratif), ces frais vont de 181 (tarifs universitaires) à par an. Un étudiant, pour s inscrire dans un IFMK, devra débourser en moyenne 3774,45 pour l année En 2011, l inscription était en moyenne de 3493,45, soit une augmentation de 8% (+281 ) en un an. L année dernière, cette augmentation était seulement de 1,51 % (+51,95 ) C. Le financement Le financement de la formation chez les étudiants kinés provient de différents moyens inégalement répartis. 3 % des étudiants reçoivent une bourse provenant d un hôpital ou d un centre de réé ducation (en échange de cette bourse, l étudiant travaille un certain nombre d années dans cet établissement, une fois diplômé) 5 % des étudiants sont salariés de manière régulière durant leur année. 15 % des étudiants reçoivent une Bourse provenant de l Etat 20 % des étudiants ont contracté un prêt. 6

7 1. Les Bourses. Parmi les 15% des Boursiers, il faut distinguer les Bourses Régionales des Formations Sanitaires et Sociales (BFSS), et les Bourses sur Critères Sociaux (BCS) Les BCS sont délivrées par le CROUS 3, et sont issues du Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Seuls 4 IFMK délivrent droit à ces bourses : Alençon (Région Basse-Normandie), Amiens (Picardie), Lyon et Grenoble (Rhône-Alpes). Au sein de ces 4 IFMK, 22 % des étudiants sont boursiers. Les BFSS émanent du Ministère des Affaires Sanitaires et Sociales MASS, et sont gérées par les Conseils Régionaux en toute autonomie. Elles sont délivrées dans la plupart des IFMK. Dans les IFMK ouvrant droit aux BFSS, 14% des étudiants sont boursiers 1. Les Prêts. Parmi les 20% d étudiants ayant contracté un prêt, ce dernier va de quelques centaines d euros à près de Le montant de ces prêts varie fortement, mais nous retrouvons des constantes suivant le type d IFMK dans lequel l étudiant suit sa formation. Quelques diagrammes pour illustrer 3 CROUS : Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires, établissement public à caractère administratif sous la tutelle du Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. 7

8 Les différences de financement par le prêt: En s interrogeant sur le remboursement de ce prêt, la comparaison entre l exercice de la profession en libéral ou en salariat est à prendre en considération. En prenant le revenu net d un salarié (fonction hospitalière), on peut établir le montant des mensualités en soustrayant le montant du SMIC Net (1 118,44 /mois au 1er juillet 2012) pour que le néo-diplômé rembourse son prêt. Pour pouvoir comparer la durée de remboursement pour un néo-diplômé s orientant vers le libéral, nous avons calculé la mensualité en fonction du ratio (Revenu Salariat)/(Revenu Libéral). Revenu salarial Revenu libéral Type d IFMK Prêt Moyen (1 380 / mois) 4 Nombre de mensualités (3 225 / mois) 5 Nombre de mensualités (264 /mois) (617 /mois) IFMK Publics mois 14 mois IFMK non lucratifs mois 29 mois IFMK lucratifs mois 39 mois Il est aisé de comprendre avec le graphique ci-dessus pourquoi un étudiant ayant été obligé de contracter un prêt se dirigera préférentiellement vers un exercice libéral de la profession, en désertant la fonction salariée. 4 Source : Conseil Départemental de l Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes de Côte d Or (21) 5 Source : INSEE, Revenu libéral moyen des professions de santé en

9 II. Analyse statistique. A. Inégalités dans les frais d inscription Comparatif IFMK Provinciaux et IFMK Ile de France: Classement Géographique 2011 Différence & 2012 Moyenne Minimum Maximum % IFMK Provinciaux 2 701, , , % IFMK Franciliens 6 191, , ,58 + 2% Il faut également ajouter les autres frais que l étudiant a à couvrir (frais de vie courante, de santé, de logement, achat de matériel) Cette différence s explique par la concentration exclusive des IFMK privés à but lucratif dans la région Île de France. Aucun établissement de ce type n est installé en province. Comparatif IFMK Publics et IFMK Privés: Classement Selon le Type 2011 Différence & 2012 Moyenne Minimum Maximum % IFMK Privé lucratifs IFMK Privés non lucratifs , , , ,90 +3 % ,11 +8 % IFMK Publics 621,71 800, , % Il faut également ajouter les autres frais que l étudiant a à couvrir (frais de vie courante, de santé, de logement, achat de matériel) Cette forte augmentation des frais d inscription dans les IFMK Publics (+29% en un an) est due principalement aux nouvelles ouvertures d IFMK trop faiblement subventionnés par l Etat et les collectivités territoriales : - Ouverture de l IFMK de Dax cette année (1 043 /an) - Arrivée d une nouvelle promotion à l IMFK de Laval (2 730 /an) Comparatif IFMK le plus cher et IFMK le moins cher: Cette année, l IFMK qui a les frais de scolarité les plus élevés est celui d ASSAS. En effet, un étudiant à ASSAS (Paris) paye son année, soit 49 fois plus qu un étudiant d Amiens (181 ). Cette différence de prix n est justifiée par aucune contrepartie, bien au contraire. Par exemple, les étudiants amiénois bénéficient d un accès à l ensemble des services de l université, d une bibliothèque universitaire, d un service de restauration universitaire et de la médecine préventive, à l opposé d un étudiant d ASSAS. Cette inégalité est accentuée par le coût de la vie en région parisienne, notamment en ce qui concerne les loyers d en moyenne 640,05 contre 448,28 en province. 9

10 B. Inégalités d accès aux aides sociales du CROUS Comme mentionné précédemment, notre formation est sous la tutelle du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. De ce fait, les étudiants en kinésithérapie ne bénéficient pas des mêmes services que les étudiants appartenant à une structure universitaire. En ce qui concerne la gestion des bourses, les étudiants universitaires reçoivent les aides financières du Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires (CROUS) Pour les étudiants en kinésithérapie, cette gestion a été précisée dans la loi de décentralisation. Depuis 2005, ce sont les conseils régionaux qui financent nos bourses, les Bourses des Formations Sanitaires et Sociales (BFSS). Ce statut dérogatoire a engendré de très nombreuses inégalités entre les étudiants universitaires et les étudiants des filières sanitaires et sociales. Les BFSS délivrées par le Conseil Régional pour un étudiant en kinésithérapie sont en moyennes inférieures de 10% par rapport aux aides sociales fournies par le CROUS pour un étudiant universitaire. Le CROUS propose également des aides que la région ne propose pas : les Fonds Nationaux d Aide d Urgence (FNAU) annuel et ponctuel. En ce qui concerne les aides spécifiques délivrées par la région, la décentralisation de 2004 a entrainé des écarts très important ainsi qu une totale illisibilité. Les BFSS ne possèdent pas forcément les mêmes échelons (entre 5 et 7 échelons) dont les montants varient jusqu à 30% suivant le Conseil Régional. Sont également décomptés plus 5 méthodes de versements différentes. Echelon 0 BCS Moyenne des BFSS exonération droit d inscription + sécurité sociale étudiante Minimum Maximum Différence BCS/BFSS 11 Régions ont cet échelon 0 sur 25 recensées , , , , , ,29 10

11 III. Nos revendications. A. Egalité des frais d inscription Nous l avons vu avec les résultats précédents, les frais d inscription varient énormément en fonction du statut de l IFMK. Les instituts privés à but lucratif demandent un financement par l étudiant beaucoup plus important que les instituts publics. Mais s inscrire dans un institut public ne garantit pas la gratuité des études ou l inscription à un tarif universitaire. Ce financement doit être pris en charge par le Conseil Régional. La FNEK demande un alignement des frais d inscription au tarif universitaire (181 pour la rentrée 2012) avec une prise en charge du financement par les Conseils Régionaux. B. Intégration universitaire La formation en kinésithérapie n est pas aujourd hui une formation universitaire. Cette différence avec les établissements d enseignement supérieur provoque de véritables inégalités entre les étudiants. En effet, en plus de leur frais d inscription exorbitants, les étudiants ne bénéficient pas de droit des services de l université (BU, SUMPPS, SUAPS ) 6. La revendication des frais d inscription à un tarif universitaire sera d autant plus légitime une fois que les instituts seront intégrés à l université. La FNEK est d ailleurs positionnée en faveur de l intégration universitaire pleine et entière des instituts de formation. Les instituts deviendraient des composantes de l université régies par l article L du Code de l Education 7. 6 BU, SUMMPS, SUAPS : Bibliothèque Universitaire, Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé, Service Universitaire d Activités Physiques et Sportives 7 L article L du Code de l Education : définit les instituts intégrés à l Université comme autonomes financièrement et dans les délibérations. 11

12 C. Transfert de gestions des bourses des formations sanitaires et sociales des régions vers les CROUS Un étudiant en kinésithérapie bénéficie de droit des services du CROUS (logement, restauration universitaire, assistance sociale, culture, job étudiant), car il est inscrit dans un établissement d enseignement supérieur agréé par la Sécurité Sociale Etudiante. Seules les Bourses sur Critères Sociaux ne lui sont pas ouvertes car il ne peut recevoir que celle des Conseils Régionaux. Les BFSS et les BCS diffèrent sur de nombreux points : les critères d attribution, le nombre d échelons, les montants, la revalorisation annuelle de ces montants et les modalités de versement. L ensemble de ces points donne l avantage aux bourses du CROUS, il y a donc bien trop de différences entre les bourses du CROUS dont bénéficient les étudiants universitaires et celles délivrées par les régions aux étudiants «sanitaires et sociaux». Cette gestion hétérogène n est pas acceptable car chaque étudiant devrait bénéficier des mêmes aides pour une égalité des chances dans la réussite de ses études. De plus les formations en masso-kinésithérapie sont excessivement coûteuses et paradoxalement, les étudiants kinés ne peuvent prétendre ni aux bourses du CROUS, ni au FNAU 8 annuel, etc. Cette revendication de transfert de gestion des BFSS vers le CROUS n est pas un cas isolé. En effet, en 2008 le Ministère de la Culture confiait la gestion des Bourses de ses étudiants au CROUS. Le Conseil Régional de Basse-Normandie en faisait de même en 2010 pour ses BFSS. Evitant la gestion coûteuse de ces bourses pour les collectivités territoriales, le transfert serait quasiment transparent pour les CROUS, au vu du nombre conséquent de dossiers déjà traités par leurs services et du nombre réduit d étudiants en Formations Sanitaires et Sociales. Cette revendication est par ailleurs approuvée par le CNOUS 9. 8 FNAU : Fond National d Aide d Urgence, permettant de faire face à des imprévus pouvant mettre en péril la scolarité de l étudiant (rupture familiale, cambriolage, etc.) 9 CNOUS : Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires, tête de réseau des CROUS 12

Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011

Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011 Dossier - Coût des études en Masso-kinésithérapie 2011 1 Dossier coût des études 2011 - Préambule - Cette année, la Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK), membre de la Fédération

Plus en détail

études en Kinésithérapie

études en Kinésithérapie Formation Questions Sociales Représentation Etudiants études en Kinésithérapie Edition 2013-2014 Dossier Coût des + d infos sur: www.fnek.fr Contacts Kevin Margottat Florence Happillon Président Chargée

Plus en détail

Dossier de presse. 29 octobre 2015. Etre étudiant et payer le désinvestissement de l Etat

Dossier de presse. 29 octobre 2015. Etre étudiant et payer le désinvestissement de l Etat Etre étudiant et payer le désinvestissement de l Etat Sommaire Introduction... 3 Les aides sociales... 4 Le financement de nos formations... 7 L accès aux services de vie étudiante... 9 Conclusion... 11

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE L A.G.I.

FICHE TECHNIQUE L A.G.I. formation innovation sociale représentation international fédéralisme jeunesse Un enseignement supérieur pour tous! FICHE TECHNIQUE + d infos sur www.fage.org FICHE TECHNIQUE L aide globale d indépendance

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

Guide pratique pour les étudiants

Guide pratique pour les étudiants Guide pratique pour les étudiants SOMMAIRE Des aides financières plus nombreuses et plus justes p. 3 La réussite des étudiants, une priorité p. 11 Des conditions de vie et d études améliorées p. 18 L insertion

Plus en détail

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur?

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur? Is i 0 INTRODUCTION Pour cette rentrée étudiante 2013-2012 la FACE 06, Fédération des Associations et Corporations Étudiantes des Alpes- Maritimes, publie son indicateur du coût de la rentrée étudiante.

Plus en détail

Fédération étudiante des Associations Angevines Fé2A - 2 boulevard Victor Beaussier - 49000 - Angers www.fe2a.fr - contact@fe2a.fr

Fédération étudiante des Associations Angevines Fé2A - 2 boulevard Victor Beaussier - 49000 - Angers www.fe2a.fr - contact@fe2a.fr Indicateur coût de la rentrée étudiante angevine 2192,95 Julie gastineau présidente de la Fé2a A l occasion de la rentrée universitaire 2014, la Fé2A publie l indicateur du coût de la rentrée étudiante

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE

CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE Toutes les infos essentielles pour préparer son alternance à l Université de Bourgogne Les aspects juridiques Les aspects pédagogiques Les aspects financiers Les aspects

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Avant - Propos... 3. Présentation du coup de la rentrée... 4. Les chiffres de la rentrée étudiante en Bretagne...

Sommaire. Sommaire... 2. Avant - Propos... 3. Présentation du coup de la rentrée... 4. Les chiffres de la rentrée étudiante en Bretagne... Sommaire Sommaire... 2 Avant - Propos... 3 Présentation du coup de la rentrée... 4 Les chiffres de la rentrée étudiante en Bretagne... 5 Augmentation des inégalités entre étudiants!... 8 Focus sur les

Plus en détail

LES STATISTIQUES. Le BUDGET des DU DEP. ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT de la MUSIQUE et de la DANSE contrôlés par le Ministère de la culture

LES STATISTIQUES. Le BUDGET des DU DEP. ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT de la MUSIQUE et de la DANSE contrôlés par le Ministère de la culture LES STATISTIQUES DU DEP Le BUDGET des ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT de la MUSIQUE et de la DANSE contrôlés par le Ministère de la culture 1998 et 1999 Direction de l'administration générale Département

Plus en détail

Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Poitiers

Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Poitiers Indicateur du coût de la rentrée étudiante à Édition 2015 Par l Association Fédérative des Étudiants de. E n ce début de mois de septembre et comme au début de chaque année universitaire, l (AFEP), première

Plus en détail

Bien préparer financièrement ses études supérieures

Bien préparer financièrement ses études supérieures Bien préparer financièrement ses études supérieures Mise à jour 23 septembre 2014 Vous êtes élève en classe de terminale en lycée d enseignement général, technologique ou professionnel, et vous envisagez

Plus en détail

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013

Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Enquête sur le Coût de la Rentrée 2013 Par PRESENTATION Créée en 1991, INTERCampus est la fédération des associations étudiantes, corporations et bureaux des étudiants de la Région. Elle est régie par

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE Dossier de presse 2013 Contact Presse Mathieu Landau 06.31.44.56.28 mlandau@unef.fr SOMMAIRE PAGE 3 PAGE 4 PAGE 5 PAGE 7 Introduction Les principaux chiffres + 1,6%

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES Septembre 2008 1 Direction Générale Adjointe Solidarités Formations tout au long de la vie Direction des Solidarités

Plus en détail

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers

Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Coût de la rentrée universitaire à Poitiers Édition 2013 À l heure où les étudiants préparent leur rentrée, l AFEP (Association Fédérative des étudiants de Poitiers) s est penchée sur le coût de la rentrée

Plus en détail

Les boursiers de l enseignement supérieur en 2005-2006

Les boursiers de l enseignement supérieur en 2005-2006 note d information 07.26 MAI www.education.gouv.fr Depuis 2001, la proportion de boursiers dans l enseignement supérieur s est stabilisée à 30 %. Cette évolution s explique par la faible croissance des

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

Pour une politique de vie étudiante ambitieuse, sociale et innovante

Pour une politique de vie étudiante ambitieuse, sociale et innovante Contribution au Schéma Directeur Régional de la Vie Étudiante Pour une politique de vie étudiante ambitieuse, sociale et innovante Contribution de l AFGES au schéma directeur régional de la vie étudiante

Plus en détail

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Contribution de la FAEP Régimes Spéciaux d Études & Aménagements La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie www.faep.fr Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Avant propos : L université

Plus en détail

Coût de la rentrée 2014

Coût de la rentrée 2014 Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 3 COMMENT EST CALCULE L INDICATEUR... 4 LE COUT DE LA RENTREE 2014 : METHODOLOGIE POSTE PAR POSTE... 5 LES FRAIS SPECIFIQUES... 5 Droits

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INDICATEUR RENTREE ETUDIANTE EN PICARDIE. www.faep.fr. La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie

DOSSIER DE PRESSE INDICATEUR RENTREE ETUDIANTE EN PICARDIE. www.faep.fr. La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie DOSSIER DE PRESSE 2015 INDICATEUR RENTREE ETUDIANTE DE LA DU COUT EN PICARDIE La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie www.faep.fr Sommaire 2 Sommaire 3 L édito du président 4 La rentrée

Plus en détail

Le plan social étudiant

Le plan social étudiant Le plan social étudiant Dossier de la conférence de presse du 7 avril 1999. Présentation La bourse de 1er cycle La bourse à taux " zéro " La commission académique d allocation d études Relèvement du plafond

Plus en détail

INSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES 2014-2015 FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

INSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES 2014-2015 FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) INSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES 2014-2015 FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) Sommaire : Admission des étudiants français avec un diplôme étranger (page 2) Admission des étudiants de nationalité étrangère et titulaires

Plus en détail

FORMATION AU DIPLOME D ETAT DE PROFESSEUR DE MUSIQUE INFORMATIONS UTILES CONCOURS D ENTREE 2015

FORMATION AU DIPLOME D ETAT DE PROFESSEUR DE MUSIQUE INFORMATIONS UTILES CONCOURS D ENTREE 2015 FORMATION AU DIPLOME D ETAT DE PROFESSEUR DE MUSIQUE INFORMATIONS UTILES CONCOURS D ENTREE 2015 Centre de Formation Supérieure Diplômante des Enseignants de Musique 380 Avenue W.A. Mozart - 13100 Aix en

Plus en détail

JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR

JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR Familles de France 28 Place Saint-Georges 75009 PARIS Fax : 01 45 96 07 88 http://www.familles-de-france.org accueil@familles-de-france.org Bourses universitaires

Plus en détail

La résolution générale

La résolution générale La résolution générale Placer la solidarité au cœur de nos ambitions! S ajoutant aux difficultés structurelles, la crise financière internationale, qui frappe également notre pays, renforce la fréquence

Plus en détail

COLLECTIVITES LOCALES ET ASSOCIATIONS SPORTIVES

COLLECTIVITES LOCALES ET ASSOCIATIONS SPORTIVES COLLECTIVITES LOCALES ET ASSOCIATIONS SPORTIVES LE FINANCEMENT DES ACTIVITES SPORTIVES Les collectivités locales peuvent participer au financement des associations sportives, sous certaines conditions.

Plus en détail

Guide pratique à l usage des futurs étudiants:

Guide pratique à l usage des futurs étudiants: Guide pratique à l usage des futurs étudiants: Bien préparer ses études supérieures Informations sociales et administratives Le rôle de l assistante sociale Elle a pour mission de favoriser l amélioration

Plus en détail

Document préparatoire au Conseil d'administration du 19 Mars 2010 Avis favorable du CEVU en date du 26 février 2010 Par 14 voix POUR et 1 ABSTENTION

Document préparatoire au Conseil d'administration du 19 Mars 2010 Avis favorable du CEVU en date du 26 février 2010 Par 14 voix POUR et 1 ABSTENTION Document préparatoire au Conseil d'administration du 19 Mars 2010 Avis favorable du CEVU en date du 26 février 2010 Par 14 voix POUR et 1 ABSTENTION Université Lille 1 Règlement intérieur de la Commission

Plus en détail

Robert LAUNOIS (1-2) (1) REES France - 28, rue d Assas - 75 006 Paris Email : reesfrance@wanadoo.fr - Site Internet : http://www.reesfrance.

Robert LAUNOIS (1-2) (1) REES France - 28, rue d Assas - 75 006 Paris Email : reesfrance@wanadoo.fr - Site Internet : http://www.reesfrance. «QUELS RÔLES RESPECTIFS POUR LES DIFFERENTS ASSUREURS DE SANTE EN FRANCE?» Robert LAUNOIS (1-2) (1) REES France - 28, rue d Assas - 75 006 Paris Email : reesfrance@wanadoo.fr - Site Internet : http://www.reesfrance.com

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

1 3 Les manuels scolaires :

1 3 Les manuels scolaires : Alençon, le 13 novembre 2003 INSPECTION ACADEMIQUE DE L ORNE Division de l organisation Scolaire et de la Scolarité LA GRATUITE INTRODUCTION : Fruit de la réflexion conduite au sein du groupe de travail

Plus en détail

BOURSE BLÉRIOT RÉGLEMENT 2014

BOURSE BLÉRIOT RÉGLEMENT 2014 RÉGLEMENT 2014 Région Nord-Pas de Calais - Mobilité internationale Règlement des bourses 2014 Ce programme est financé à 100 % par la Région Nord-Pas de Calais La mobilité internationale apparaît comme

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

Foire aux questions. Bourses d Etudes Sanitaires et Sociales

Foire aux questions. Bourses d Etudes Sanitaires et Sociales Foire aux questions Bourses d Etudes Sanitaires et Sociales Je n'habite pas la Région Nord Pas de Calais, puis-je obtenir une bourse d études sanitaires et sociales? Pour obtenir une bourse d études sanitaires

Plus en détail

Kit d aide FNEK. à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr

Kit d aide FNEK. à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr Publication Formation Représentation Solidarité FNEK Kit d aide à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr * Les informations sont susceptibles de changer d une année sur l autre

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE de Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs

Plus en détail

La santé des étudiants

La santé des étudiants La santé des étudiants Organisation et problématiques Centre de Formation SOMMAIRE Introduction Les origines de la santé étudiante La santé étudiante aujourd hui Les acteurs de la santé étudiante Conclusion

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d expertises en

Plus en détail

Guide de réinscription 2015

Guide de réinscription 2015 Guide de réinscription 2015 Université d Auvergne 47-49 Bd François-Mitterrand CS60032 63001 Clermont-Ferrand Cedex 1 www.u-clermont1.fr Permanence téléphonique : 04 73 17 72 29 1 Table des matières Sécurité

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES PROFESSIONS PARA-MÉDICALES

ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES PROFESSIONS PARA-MÉDICALES ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES PROFESSIONS PARA-MÉDICALES INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE DE BERCK-SUR-MER www.ifmkberck.com Avenue du Phare - BP 62-62602 BERCK-SUR-MER CEDEX RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

3 150 diplômes de professions de santé

3 150 diplômes de professions de santé N 1 - Mai 005 3 150 diplômes de professions de santé délivrés en 003 dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur En 003, onze formations aux professions de santé sont proposées en région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes 2013 marque le début de la refondation de la formation initiale des enseignants > Pour remplacer les départs des enseignants en 2013, 22 100 postes

Plus en détail

Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine

Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine DOSSIER DE PRESSE Rentrée etudiante 2014 : augmentation du coût de la rentrée en lorraine Dans le cadre de la rentrée universitaire 2014, la FéDEN, en lien avec la Fédélor, innove en publiant la première

Plus en détail

FICHES QUESTIONS/REPONSES AFE

FICHES QUESTIONS/REPONSES AFE FICHES QUESTIONS/REPONSES AFE Mise à jour de Mars 2014 1 LES BENEFICIAIRES Question : Concernant la durée minimale d'un an d'ancienneté, doit-on l'apprécier de date à date? Réponse : Oui, la durée minimale

Plus en détail

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Budget Enseignement supérieur Recherche 2013 Dossier de presse www.enseignementsup-recherche.gouv.fr vendredi 28 septembre 2012 SOMMAIRE Edito 3 Budget 2013 : Repères 5 - Le maintien de tous les emplois

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014 Foire aux questions Réalisée le 1 er mars 2015 Les études de kinésithérapie sont actuellement en

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

10 e Indicateur FAGE. la rentrée. du coût de. Édition 2012. d infos sur www.fage.org. formation international prévention représentation

10 e Indicateur FAGE. la rentrée. du coût de. Édition 2012. d infos sur www.fage.org. formation international prévention représentation formation international prévention représentation solidarité citoyenneté jeunesse 10 e Indicateur FAGE du coût de la rentrée d infos sur www.fage.org 2 10 e Indicateur FAGE du coût de la rentrée formation

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

LE GUIDE LE GUIDE DES AIDES SOCIALES 2014-2015 - EDITE PAR LA FNEO DES AIDES SOCIALES

LE GUIDE LE GUIDE DES AIDES SOCIALES 2014-2015 - EDITE PAR LA FNEO DES AIDES SOCIALES LE GUIDE LE GUIDE DES AIDES SOCIALES 2014-2015 - EDITE PAR LA FNEO DES AIDES SOCIALES 2014-2015 EDITO Chers étudiants en orthophonie, L an passé déjà, la Fédération Nationale des Etudiants en Orthophonie

Plus en détail

1) Pourquoi une instruction spécifique

1) Pourquoi une instruction spécifique Préambule Ce guide d instruction a vocation à faciliter l examen des demandes étudiantes de gratuité des transports sur le réseau STAR en donnant à chaque instructeur des Centres Communaux ou Intercommunaux

Plus en détail

Statut, Reconnaissance et Formation. Coût de la vie des étudiants en Médecine

Statut, Reconnaissance et Formation. Coût de la vie des étudiants en Médecine Statut, Reconnaissance et Formation Coût de la vie des étudiants en Médecine 0 Dans le contexte actuel marqué par une volonté forte des acteurs décisionnaires de modifier profondément, à la fois les études

Plus en détail

APRES LES ANNEES LYCEE...

APRES LES ANNEES LYCEE... APRES LES ANNEES LYCEE... Diaporama réalisé par le Service Social en faveur des Élèves du Gers. Janvier 2015 FINANCEMENT DES ETUDES LE DOSSIER SOCIAL ETUDIANT Pour les étudiants inscrits dans des formations

Plus en détail

AVIS CNO n 2015-03 DEONTOLOGIE AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES 23 24 SEPTEMBRE 2015 RELATIF A L ACCUEIL DES ETUDIANTS STAGIAIRES

AVIS CNO n 2015-03 DEONTOLOGIE AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES 23 24 SEPTEMBRE 2015 RELATIF A L ACCUEIL DES ETUDIANTS STAGIAIRES AVIS CNO n 2015-03 DEONTOLOGIE AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES 23 24 SEPTEMBRE 2015 RELATIF A L ACCUEIL DES ETUDIANTS STAGIAIRES Vu les articles L. 1110-4, L. 1111-4, L. 4113-9, L. 4321-3, L. 4381-1,

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs

Plus en détail

Qualité de vie étudiante. SRESVE, groupe 2.

Qualité de vie étudiante. SRESVE, groupe 2. Loïc Gojard ORES 28 février 2013 Qualité de vie étudiante. SRESVE, groupe 2. Chiffres clés 1 56 199 inscrits dans l ES de la région Centre (rentrée 2011) Répartition des inscrits par type de formation

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le masseur-kinésithérapeute ASSURE des rééducations de motricité.

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE

SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE 29 janvier 212 EFFETS REDISTRIBUTIFS DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Résultats actualisés et simulations de l INSEE 1 SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE 1 INTRODUCTION 1) Motivations

Plus en détail

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France SEPTEMBRE 2009 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE DE L

RAPPORT DE RECHERCHE DE L RAPPORT DE RECHERCHE DE L NOVEMBRE 2011 L offre d emploi de langue minoritaire des institutions publiques au Québec et au Canada. Les secteurs de l enseignement, de la santé et des services sociaux et

Plus en détail

sommaire Introduction...11 L hôpital d hier et d aujourd hui

sommaire Introduction...11 L hôpital d hier et d aujourd hui Titre partie sommaire Introduction..............................11 L hôpital d hier et d aujourd hui «L hôpital a vocation à accueillir tout le monde.».......19 «L hôpital n a pas su se réformer.»...................25

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011

DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011 Stages volontaires en entreprise DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011 Il est obligatoire d avoir défini toutes les modalités pédagogiques du stage avant de faire une demande

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Syda Productions Fotolia. Sous-titre 10pt. Québécoise Partir avec Crepuq (2014-2015)

Syda Productions Fotolia. Sous-titre 10pt. Québécoise Partir avec Crepuq (2014-2015) Syda Productions Fotolia QUEBEC/CANADA TITRE étudier SUR Dans 2 LIGNES une université 24pt Sous-titre 10pt Québécoise Partir avec Crepuq (2014-2015) 5 Raisons de se lancer dans le programme crepuq Intégrer

Plus en détail

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants Le gouvernement investit pour la réussite de tous les étudiants avec 318 millions supplémentaires entre 2013 et 2014. Revalorisation des bourses des 30 000 étudiants aux revenus les plus faibles Jeunes

Plus en détail

10 e Indicateur FAGE LA RENTRÉE. du COÛT DE. Édition 2012. représentation. d infos sur www.fage.org. formation international prévention

10 e Indicateur FAGE LA RENTRÉE. du COÛT DE. Édition 2012. représentation. d infos sur www.fage.org. formation international prévention formation international prévention représentation solidarité citoyenneté jeunesse 10 e Indicateur FAGE du COÛT DE LA RENTRÉE d infos sur www.fage.org 2 10 e Indicateur FAGE du COÛT DE LA RENTRÉE formation

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription

Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription Charte pour la commission d exonération et de remboursement des droits d inscription Vu le décret n 84-13 du 05 janvier 1984, Vu l avis du conseil des études et de la vie universitaire du 05 avril 2013,

Plus en détail

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission Vous souhaitez vous inscrire en 1 ère année à l Université de Bourgogne? Pour > intégrer une première année de licence, > accéder à la première année commune des études de santé (médecine / masso-kinésithérapie,

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

Cabinets dentaires. Un soutien financier pour la formation professionnelle des salariés

Cabinets dentaires. Un soutien financier pour la formation professionnelle des salariés Cabinets dentaires 2006 Un soutien financier pour la formation professionnelle des salariés L OPCA PL......................................................................... 1 La formation des jeunes

Plus en détail

CARTE JEUNE MIDI-PYRÉNÉES

CARTE JEUNE MIDI-PYRÉNÉES CARTE JEUNE MIDI-PYRÉNÉES RÈGLEMENT GÉNÉRAL - Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, - Vu le Règlement Financier en vigueur, - Vu la délibération n 11/AP/12.09 de l Assemblée Plénière du 22

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE CONDITIONS D ADMISSION CONCOURS D ENTREE 2015/2018

FORMATION INFIRMIERE CONDITIONS D ADMISSION CONCOURS D ENTREE 2015/2018 Institut de Formation en Soins Infirmiers 5 Rue Pierre Milon 36300 LE BLANC FORMATION INFIRMIERE CONDITIONS D ADMISSION CONCOURS D ENTREE 2015/2018 L Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) du

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS 14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS La mise en place de la prestation d accueil du jeune enfant (PAJE) en 2004, et plus particulièrement la création du

Plus en détail

DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE F.S.D.I.E.

DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE F.S.D.I.E. VOLET SOCIAL DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE F.S.D.I.E. (Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes) ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 (Cadre réservé à l administration) DOSSIER N. DATE

Plus en détail

éducation, formation, apprentissage,

éducation, formation, apprentissage, éducation, formation, apprentissage, la Région accompagne les apprenants La Région, créatrice d avenir pour ses habitants octobre 2014 2 région franche-comté éducation, formation, apprentissage, la région

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous!

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Une complémentaire santé plus avantageuse pour les salariés Une image sociale positive de l entreprise Septembre 2015 Plan de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2013 3e édition de l'indicateur du COÛT DE LA RENTRÉE en STAPS CONTACT VERCHERE Thomas Association Nationale des Étudiants en STAPS Président 06 81 29 98 28 president@anestaps.com

Plus en détail

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE Allemagne France Luxembourg LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE DÉFINITION La kinésithérapie est une profession de santé

Plus en détail

DECRET N 74-347 DU 12 AVRIL 1974 fixant le régime spécial applicable aux agents non fonctionnaires de l Etat.

DECRET N 74-347 DU 12 AVRIL 1974 fixant le régime spécial applicable aux agents non fonctionnaires de l Etat. DECRET N 74-347 DU 12 AVRIL 1974 fixant le régime spécial applicable aux agents non fonctionnaires de l Etat. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, Vu la Constitution, notamment en ses articles 37 et 65 ; Vu

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Régimes. spéciaux d études

Régimes. spéciaux d études jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international Régimes Contribution de la FAGE Adoptée par le Conseil d Administration de la FAGE - septembre 2013 spéciau + d infos sur

Plus en détail

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Olivier Lefebvre* Sur 100 jeunes entrés en 6 e en 1995, 44 sont désormais titulaires d un diplôme de l enseignement supérieur.

Plus en détail

Le financement des écoles juives. Département de l Enseignement Observatoire national de l école juive

Le financement des écoles juives. Département de l Enseignement Observatoire national de l école juive Le financement des écoles juives Département de l Enseignement Observatoire national de l école juive FSJU Septembre 2008 Département de l Enseignement Observatoire national de l école juive Espace Rachi,

Plus en détail

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05 note d information Enseignement supérieur & Recherche 13.05 JUILLET À la rentrée 2011, les instituts s accueillent 26 400 étudiants inscrits dans des formations canoniques ou de type universitaire. Plus

Plus en détail

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Avoir accès aux soins est un droit fondamental. Ce droit doit être effectif pour tous, partout et à tout moment. Notre système de protection sociale

Plus en détail

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE Vendredi 13 juin 2014 Le permis de conduire est un élément essentiel de l insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Pour beaucoup

Plus en détail