Employés balancés. Sécurité des nuits lausannoises Des mesures tard pour bars. Abonnez-vous et recevez l'album des Bidochon en cadeau!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Employés balancés. Sécurité des nuits lausannoises Des mesures tard pour bars. Abonnez-vous et recevez l'album des Bidochon en cadeau!"

Transcription

1 Sécurité des nuits lausannoises Des mesures tard pour bars. JAA CH 1006 Lausanne PP/Journal Vendredi 7 septembre 2012 > N o 115 CHF. 3. / Abonnement annuel CHF Employés balancés Abonnez-vous et recevez l'album des Bidochon en cadeau! Nucléaire Désinformation exclusive Page 2 Tête de truc Haro sur le Maudet! Page 6 FOOTBALL LS et Servette cartonnent Nos photos Page 17 L avenir, c est la trahison des promesses. Daniel Pennac

2 2 C est Rubrique pas pour dire! Faits divers et variés Le lusitanien 3 bientôt enseigné à l école. Il va falloir avoir les portugaises grandes ouvertes. Bank Fiction Sebastian Dieguez Trahison! Vengeance! Complot! Evasion! Non, ce n est pas un roman de Dumas, ni une tragédie de Shakespeare, ni même un épisode de Dallas. C est l actualité de la Suisse. La bonne vieille Suisse, si prospère, si discrète, si sérieuse, si honnête. D un côté, des employés de banque qui revendent des données «sensibles» à l Allemagne : trahison! D un autre, des banques qui fourguent au fisc américain les noms de leurs employés avec l aval du Conseil fédéral : trahison! D un autre encore, des évadés fiscaux qui volent leur pays et planquent leur butin chez les receleurs bancaires suisses : trahison! D un autre enfin, les Etats floués prêts à toutes les manœuvres déloyales pour récupérer leur bien : trahison! Qui va craquer le premier? Qui va triompher, qui va trinquer? Finalement, ça ressemble plutôt à un film de Tarantino, dans l une de ces scènes où tout le monde se tient en joue simultanément. Dans ces films toutefois, les truands ont un code d honneur : dans le milieu, on ne balance personne, même pas le pire des salopards. Nos banques n ont pas ce genre de principe, reconnaissons-leur au moins cette différence avec la mafia. Par ailleurs, la mafia, elle, n a jamais prétendu se «remoraliser». Elle n a jamais non plus, à ce que l on sait, reçu la bénédiction officielle du gouvernement pour mener ses petites affaires. A ces quelques détails près, le scénario est digne des meilleures histoires de pègre. Il y a tout de même des longueurs : le public s impatiente, on veut connaître le dénouement de cette fabuleuse intrigue! Allez, voici un scoop : il se chuchote, dans les milieux autorisés, qu à la fin tout le monde meurt. Mais dans longtemps, et pas en même temps. Experts de baffes Radieux actifs L énergie nucléaire est merveilleuse, surtout quand les sciences s emmêlent. «Quel avenir pour l approvisionnement en électricité de la Suisse?» Sous ce titre, les doctes Académies suisses des sciences ont publié en juillet 2012 la synthèse d une vaste étude menée par une foule d experts. Elles veulent ainsi «remplir leur mission de passeurs de savoir indépendants» et conseiller «la politique et la société». Noble ambition. L ennui, c est que le rapport contient quelques énormités qui ne font pas très sérieux. Exemple : reprenant les sornettes éculées sur les prétendues faibles émissions de CO 2 du nucléaire, l étude avance le chiffre surréaliste de 8 grammes par kilowattheure ; or même le très atomique Forum nucléaire suisse avoue 64 grammes! Et dans les deux cas, c est là pure foutaise puisque l uranium, après extraction, est enrichi dans des centrales à charbon. Bilan : en termes d émissions de CO 2, le nucléaire est globalement aussi crade que les énergies fossiles. Autre perle, cette fois-ci à propos des détritus radioactifs : «Avec le stockage en profondeur prescrit par la loi, il existe un concept de gestion sûre de ces déchets.» Ah bon? Pourtant, tout le monde le sait, tout baigne encore dans le flou et rien n est acquis, pas même la faisabilité réelle des dépôts, encore moins leur sécurité à long terme. Les tests préliminaires menés au centre de recherche du Mont-Terri ne sont guère concluants pour l instant (Vigousse, ). Et le directeur du centre, Marcos Buser, a récemment démissionné avec fracas en dénonçant de dangereuses incuries et collusions. C est dire si la gestion sûre des déchets est acquise. Mieux encore, les experts racontent sans rire que «ce sont l énergie hydraulique, l énergie nucléaire et l énergie éolienne qui ont le moins de répercussions sur la santé». Largement Energies du désespoir LE CHOCOLATIER depuis plus de 50 ans Confiserie Tea-room 60, rue Louis-de-Savoie 1110 Morges Tél attestés, les cancers en surnombre autour de certaines centrales doivent être des inventions des riverains pour rester au lit. Quant au solaire, absent dans la liste des énergies les moins malsaines, il doit provoquer des troubles redoutables dont seules les Académies suisses des sciences connaissent l existence. Dommage, car avec de telles inepties les «passeurs de savoir» incitent plutôt à se passer de leur savoir. Laurent Flutsch Crans-Montana, luxe et vol huppé Ça va le chalet? Sur le Haut-Plateau, entre incurie et magouilles, il y a des fois où, quand le bâtiment va, rien ne va. Question hôtellerie grand luxe de haut standing, la station de Crans-Montana allait voir ce qu elle allait voir avec le fameux Chalet Seven. Prévu pour une trentaine d hôtes triés sur le volet et le dessus du dessus du panier, ce palace comporte quatre appartements qui devaient en jeter. Montant du loyer : francs la semaine. Merveilleux. Il n y a pas grand-chose de plus cher en Valais. La promotion de l établissement était à la hauteur des ambitions. D un chic exquis, le site internet promettait suavement aux heureux privilégiés un séjour paradisiaque dans un lieu «alliant design d inspiration orientale et esprit d altitude», propre à «inspirer un sentiment de sécurité et de tranquillité dans un environnement alpin exclusif». Sublimes perspectives. La réalité, elle, s est avérée nettement moins classieuse. Ouverte en hiver 2011, la résidence hôtelière n a été louée que pour la moitié du temps prévu. Et les rares clients qui y sont descendus ont eu le sentiment de mal tomber. Ils le regrettent encore. Où donc est le problème? Simple : le propriétaire des lieux, le financier écossais Mike Cooper, a oublié un léger détail, à savoir qu il est bienvenu de payer les factures des fournisseurs et des prestataires de services! Or les diverses entreprises engagées sur Chalet Seven, ne voyant rien venir, ont fini par donner la priorité à d autres chantiers. Résultat, selon un spécialiste local : «Tout a été fini à la va-te-faire-foutre, ça se décolle dans tous les coins, le jacuzzi extérieur est déjà délabré.» Entre autres atrocités. De même, des services très haut de gamme étaient promis à la clientèle huppée. Mais la conciergerie, le personnel stylé et les chauffeurs de maître sont aux abonnés absents. Et ceux qui sont là, vu leurs paies minables (quand elles sont versées), ne font pas preuve d un zèle sans faille. Les salaires tombent en effet si peu régulièrement que depuis ce printemps d anciens employés de Mike Cooper traînent leur ex-patron aux prud'hommes, via un syndicat. De leur côté, certains fournisseurs et prestataires l ont mis aux poursuites. Tout ça commence à sentir bon l hypothèque légale. Mike Cooper, pourtant, n est pas dans la dèche. Basée en Angleterre, sa société Avalon, qui vend des assurances funéraires (!), lui a rapporté en 2010 la modique somme de 6,5 millions, et en livres sterling, s il vous plaît. Ça Le nouveau rendez-vous des gourmets ne l empêche pas de traiter ses 120 employés comme des serfs corvéables à merci. Rien d étonnant de la part d un patron qui, dans son bureau, trône sous un portrait de Napoléon Reste une question : s il roule sur l or, pourquoi Cooper est-il si mauvais payeur à Crans-Montana? C est qu il s est adapté aux mœurs locales. Lui qui se dit «un habitué de la station de longue date» est devenu un bon combinard. En réalité, il n a jamais voulu exploiter son Chalet Seven comme hôtel. Il a simplement profité des facilités administratives dont bénéficient les constructions hôtelières, après quoi il a délibérément laissé le projet partir en vrille. But de la manœuvre : récupérer le beau chalet pour lui tout seul, à titre privé. Ça se passe comme ça à Crans-Montana. Le petit Vigousse de la langue française Pierre-Pascal Chanel Luxe [lyks] n. m. Caractère de ce qui est très beau et très cher, soit le faste, l éclat, la somptuosité. Toute personne qui vit égoïstement dans le luxe est un pêcheur! (La Bible, première épître aux Corinthiens, 1:2, 35, édition sur vélin fin dorée sur tranche, reliure en basane brodée de fils d or et incrustée d émeraudes). Syn. Vulgaire. Avenue de Béthusy Lausanne Tél

3 4 Faits divers et variés Secte : le révérend Moon enterré sur la Lune? Elections canadiennes : les autonomistes leur clouent le Québec! 5 Info lecteur Psychose toujours! Suite en avant En Valais, un pédopsychiatre fait des ravages dans l esprit des enfants et de leurs parents. Les témoins parlent et l autorité se tait. Sous le titre «Quand Bonvin est titré, il faut le croire», Vigousse ( ) dénonçait les méthodes effrayantes du docteur N., pédopsychiatre plus officiel que qualifié, soutenu par le professeur Eric Bonvin, ancien patron des Institutions psychiatriques du Valais romand et tout nouveau chef du réseau des hôpitaux du canton. L article en question a suscité une avalanche de témoignages qui, tous, confirment la malfaisance de ce docteur. Ainsi un lecteur nous écrit-il : «Je suis père de deux garçons, dont le dernier, 13 ans cette année, a un gros défaut : il n aime pas l école.» Une tare impardonnable qui a entraîné l intervention de l illustre «pédopsychiatre» (on rappelle qu il n a aucun diplôme pour exercer dans ce domaine). Le père se souvient très bien des consultations : «J ai été témoin de scènes quasi théâtrales d une absurdité et d une violence où il s en prenait à mon fils de Soins énergétiques avec les cristaux Bonne humeur et détente au programme d un été réussi : offrez-vous une séance de lithothérapie! Les soins énergétiques apportent relaxation et régénération physique tout en agissant sur le moral. Une méthode naturelle idéale pour se libérer des tensions, du stress et recharger ses batteries en toute sérénité. Ozalee Lithothérapie Soins énergétiques, biomagnétisme et massages Annabelle Peringer Rue Saint-Martin Lausanne Tél Gosses frayeurs manière à le rabaisser totalement. Il a dit une fois à mon fils que s il ne travaillait pas à l école, il ne pourrait pas se marier, ni avoir d enfants, ni avoir une famille parce qu il n aurait pas d argent!» Rien de tel pour redonner confiance aux gamins! Autre édifiant témoignage : à la mère d une fillette de 8 ans, le bon docteur avait aimablement affirmé : «Je n ai jamais vu une gamine Angle Terrassière/Villereuse Tél aussi tarée, elle ne fera rien dans la vie!» Choquée, la maman n a pourtant pu que constater que sa «tarée» de fille, quatre ans plus tard, suit un parcours scolaire impeccable et se porte à merveille. Désormais promu à de hautes responsabilités, Eric Bonvin est-il lui aussi taré au point de couvrir, encore et toujours, les agissements d un tel praticien? La question n est pas si folle. Patrick Nordmann Assura prend de l assurance Les rèves Les rèves Opéra de Varone Les ardents partisans du candidat Christian Varone à la candidature PLR au Conseil d Etat valaisan n ont eu, ces dernières semaines, que deux arguments à la bouche. Premièrement, l affaire turque n est qu une broutille malencontreuse (même si, selon d aucuns, les pénates de l intéressé regorgent de souvenirs archéologiques). Cette bourde est sans incidence sur les capacités du policier voleur de biens culturels à exercer les plus hautes fonctions politiques. C est un point de vue. Deuxièmement et surtout, Varone est un héros, un type d exception, voire un saint, car il a géré de manière éblouissante le drame du tunnel de Sierre. Comme s il avait tout fait lui-même cette nuit-là. Comme si le mérite ne revenait qu à lui et non aux réels premiers rôles, à savoir les policiers, les pompiers et les secouristes. Cela dit, soit, Varone a bien fait son boulot de chef de la police cantonale lors de cette tragédie-là. Très bien, bravo. Apparemment, ça suffit à faire oublier tout le reste, y compris le fait qu il fut un peu moins brillant dans d autres affaires, comme celle des flics tabasseurs de Montana ou celle du petit Luca. Dotés d une mémoire très sélective, les défenseurs de Varone ont tendance à voir la réalité par le petit bout du tunnel. Librairie Bandes dessinées Mangas Cartes Montres Gadgets Posters Bons cadeaux La tache d encre BD Rue des Fossés Morges Tél./Fax Site internet : Ruse de sous Quand la direction d une compagnie envoie à ses assurés un courrier très aimable, méfiance : le piège n est pas loin. La lettre est signée Ch. Barbey et J.-H. Diserens, respectivement administrateur délégué et directeur d Assura à Pully (VD). Elle commence très gentiment : «Monsieur, sur la base notamment d une analyse actuarielle, le Conseil d administration d Assura SA a jugé qu il était nécessaire de changer la stratégie commerciale concernant les assurances complémentaires d hospitalisation.» Il faut dire que l assurance qui se veut «la moins chère depuis 30 ans» soigne correctement ses affiliés quand ils désirent, par exemple, une hospitalisation en privé. Elle applique un barème qui tient compte du «maintien de l âge d entrée». Autrement dit, s il a signé très jeune, le client bénéficie du tarif avantageux jusqu à la fin. En gros, pour une chambre à un lit, l option privée coûte, avec Optima Plus, dans les 80 francs par mois. Plutôt pas cher. Or, d après la missive directoriale, «une telle pratique n est économiquement plus réaliste et Assura SA a décidé de ne plus proposer dorénavant à la vente les produits susmentionnés». Traduction : pour tous les nouveaux assurés dès 2013, c est bernique. Mais quid des anciens? «En tant qu ancien assuré, pour vous rien ne change ; vous continuez à bénéficier de la couverture d assurance que vous avez prescrite.» Parfait, merci! Très avenante, la lettre poursuit : «Toutefois, il vous est loisible, en tous temps, d opter pour des produits aux prestations équivalentes relevant de la gamme «Varia» tarifés selon l âge réel.» A la clé, une carte-réponse où il suffit de cocher «OUI, je désire bénéficier du libre passage vers le produit de la gamme Varia». Ce que Messieurs Barbey et Diserens oublient de préciser dans leur sympathique missive, c est que pour un homme dans la soixantaine la prime va passer, d un coup d un seul, à 330 francs «Croyez à l'assurance...» par mois, soit une modique augmentation de plus de 200%! Pas chiens, ils précisent toutefois : «A toutes fins utiles, nous joignons à la présente les tarifs relatifs aux produits d hospitalisation de la gamme «Varia», lesquels sont très attractifs par rapport à la concurrence.» L ennui, c est que le document en question est un torchon illisible, que seul un lecteur très averti examinera à la loupe pour repérer l arnaque. A la question de savoir si Assura ne se foutrait pas un peu de ses fidèles clients, Messieurs Barbey et Diserens n ont pas daigné répondre. Ils se bornent à nous renvoyer à un communiqué de presse tout aussi abscons que la lettre adressée à leurs chers affiliés. L avantage, dans les assurances, c est qu il suffit de manier un jargon qui brouille les pistes pour que les profits soient assurés! Patrick Nordmann Une vraie boucherie Les Coréens du Sud sont friands de la viande de chien très, mais alors très tendre. Pour obtenir cette qualité, il faut faire grimper le taux d adrénaline des malheureuses bêtes en les torturant longuement et cruellement avant de les achever. Chaque jour, 5000 chiens sont ainsi battus, électrocutés, étranglés, brûlés ou encore tailladés, dans le seul but d attendrir leur chair Si cette barbarie vous débecte, signez la pétition stopkillingdogs/ qui sera présentée officiellement au Gouvernement coréen dès l obtention d un million de signatures (il en manque encore plus de ). Alors mettez-y votre griffe, nom d un chien! Rapport banal Durant 21 mois, une joyeuse bande de scientifiques britanniques menée par Sir John Sulston, Prix Nobel de biologie, a planché sur la question de la Terre et de ses ressources. Le rapport final, intitulé «People and the planet», vient d être publié par la Royal Society. On apprend ainsi, entre autres nouvelles affriolantes, que le Niger double sa population tous les 20 ans, que 1,3 milliard d humains vivent avec moins de 1,25 dollar par jour ou encore que la hausse démographique mondiale nécessite la construction d'une ville d'un million d habitants tous les 5 jours pour loger les nouveaux venus. Et la conclusion ne surprend guère : «Sans action urgente pour stabiliser la population, réduire et équilibrer la consommation des ressources, redistribuer de façon équitable la part du lion consommée par 10% des plus riches, nous devrons faire face à un siècle de désastres.» Foutaises : cette semaine, les marchés boursiers ont connu une tendance à la hausse très réjouissante.

4 6 Faits divers et variés Genève : Mark Muller se rebâtit une carrière. 7 A la radio, à la télé, dans la presse écrite, le jeune radical(-libéral) Pierre Maudet fait lui aussi sa rentrée. Elu le 17 juin dernier au Conseil d Etat de la République et Canton de Genève, il a hérité du Département de la sécurité, anciennement détenu par sa camarade de parti, la libérale (-radicale) Isabel Rochat. Quoique le terme «camarade» semble ici galvaudé : par de fines pirouettes métaphoriques, sans jamais la nommer, Pierre Maudet se charge de la charger. Entre les lignes, il rappelle à quel point elle a merdé sur toute la ligne. Et il signale à tous, flics, électeurs, journalistes, qu une mission immense lui échoit : affronter un marasme sans fond en reprenant les rênes de la police. Il faut dire qu il s y connaît en discours politique : à 15 ans il créait le Parlement des jeunes, à 21 ans il était élu conseiller municipal de la Ville de Genève, à 26 ans il était désigné vice-président du Parti radical, à 27 ans il était président, à 29 ans il était conseiller administratif de la Ville de Genève, à 33 ans il était réélu, à 34 ans il était maire et hop, le voilà conseiller d Etat. D aucuns lui prédisent déjà un brillant avenir national. Inutile de préciser qu il en fait partie. Mais un bête siège de conseiller fédéral est-il un objectif digne de lui? Vieux depuis l enfance, Maudet l affirme en effet tout de go dans Le Temps ( ) : il «ne travaille pas pour la pro- chaine élection, mais pour la prochaine génération». Le canton, le pays et l univers sont donc sauvés. C est qu il aime les grands défis, et il aime que ça se sache. Il souligne à ce propos qu il a lui-même réclamé le Département genevois de la sécurité, dont ses prédécesseurs avaient écopé la mort dans l âme. Attention, y voir de l arrogance serait une lourde erreur d appréciation. Maudet, c est Maudet, les autres sont les autres, un point c est tout. Même s ils furent vraiment très médiatiques, son récent pacte avec le procureur général Olivier Jornot, puis sa prestation de vedette devant 1100 policiers à l Arena de Genève ne sont aucunement des coups médiatiques. Ce sont des actes pour le bien commun. Mais si. Au fond, Pierre Maudet n a pas les dents longues. Tout ce qu il désire, c est œuvrer pour la collectivité (et pour la prochaine génération). Il est dévoué et il est modeste, Maudet : les feux de la rampe, les effets de manche et les chœurs de louanges d une presse aux anges, tout cela le gêne énormément. Mais il s y résigne avec courage : il le sait, la politique impose parfois des sacrifices. Grégoire Barbey Le client est reine M. le Maudet Tubes explosifs Tout flan tout femme Idée pour faire du profit : MORAND ÉLECTROMÉNAGER SA CENTRE DE VENTE ET DE SERVICE 1180 Rolle, Rue du Nord 34, Tél St-Prex, Route de Rolle 2A, Tél Signy, Signy Centre, Tél au lieu de 149. au magasin de Signy Conso & consorts Coca, Sprite ou Fanta, tous ces breuvages sucrés se retrouvent désormais conditionnés sous forme de baume à lèvres ou «Lip smacker». Très en vogue chez les ados, ces produits offrent une «alternative originale et non calorique à nos boissons favorites», comme le soulignent nombre de blogueurs. Certes, le baume Sprite est bien citronné et le goût indéfinissable du Coca le reste tout autant en tube : en étalant la pommade grasse, on en inhale d ailleurs immanquablement de grandes bouffées sirupeuses. Mais la Coca-Cola Company n a pu rester fidèle à son noble credo, qui vante des produits «naturels, sans agents conservateurs ni arômes artificiels». Dans les mélanges pour baumes à lèvres en effet, la quantité d allergènes est époustouflante. Eugenol, Citral, Geraniol, Limonene, Coumarine, Polybuten, Benzoate de benzyl, Propylène Glycol... : au total, une quinzaine de substances aussi néfastes pour les lèvres que pour le corps tout entier. Nonobstant, les conseils d utilisation imprimés sur les emballages spécifient joyeusement que ces machins doivent «être appliqués généreusement aussi souvent que désiré». Et de pousser l hypocrisie jusqu à recommander les tubes «uniquement pour les enfants de 6 ans et plus», et «pour usage externe seulement». C est donc par pur hasard que les baumes sont aromatisés et légèrement sucrés. Et c est par malchance qu ils sont ingérés à coups de langue par de jeunes consommateurs accros aux sodas. Seul espoir face à ce fatras d inepties : qu au bord des lèvres le cœur remplace vite ces répugnantes mixtures! Alyssia Minne VENTE SERVICE APRÈS-VENTE AGENCEMENT DE CUISINE faire croire qu hommes et femmes n appartiennent pas à la même espèce. Pour continuer de vendre un maximum de stylos malgré la crise et l essor des tablettes numériques, la marque BIC vient de lancer en Suisse une invention lumineuse : le stylo bille pour femmes. Il était temps : voilà qui soulagera enfin toutes ces victimes féminines qui, jusqu ici, se débattaient en vain avec des stylos normaux. Désormais, elles pourront écrire avec toute la spontanéité naturelle souhaitée. Sur son site internet, BIC décrit le produit en expliquant qu il permet «une écriture douce» et aussi que «son corps est translucide» (au cas où les femmes ne comprendraient pas que si l instrument n écrit rien, c est qu il n a plus d encre). Mieux : l aspect de ce stylo «Crystal for her» (en anglais c est plus chic) atteste que les femmes sont certainement incapables d utiliser des produits de tous les jours s ils ne sont pas mignons, rose bonbon ou ornés de fleurs. Dans le même registre, saluons la création de brosses à dents spécialement conçues pour les femmes, avec des «poils plus souples» (c est sans doute que l émail féminin est plus tendre), ou encore les fromages Apéricubes exclusivement réservés aux soirées entre filles. Mais la palme de l absurdité sexuée revient au fabricant de GPS Garmin, qui commercialise le «GPS spécial filles». La présentation du produit reflète le machisme des concepteurs : «Avec ce GPS rose, votre bien-aimée ne vous empruntera plus le vôtre. Plus besoin de lui détailler un trajet complexe ou de l accompagner à chacune de ses sorties, elle trouvera toujours ce qu elle cherche. Shopping, coiffeur, Audience en correctionnelle dans un tribunal d arrondissement. Noms fictifs mais personnages réels et dialogues authentiques. «L argent m importe peu, alors que la justice oui!» Monsieur Amaudruz fait opposition à un prononcé préfectoral le condamnant pour violation simple des règles de la circulation routière. Cette affaire, c est trois fois rien, commence la magistrate. Vous avez écopé de 200 francs d amende, c est peu. Mais si vous continuez à vous opposer à cette condamnation Je veux que la vérité soit rétablie! assène l accusé. Je comprends ; mais il s agit d un bête accident de voiture où les personnes impliquées ont des versions différentes. Il sera difficile pour moi de trancher et les indices ne plaident pas en votre faveur. Du coup, vous risquez de devoir payer les 450 francs de cette audience, plus les frais. L argent m importe peu, alors que la justice oui! Bon, d accord, vous maintenez votre opposition, soupire la magistrate. Voyons les faits : vous avez serré de trop près un motocycliste et vous l avez embouti. C est faux! s emporte Monsieur Amaudruz. Il m a dépassé et s est rabattu juste avant un îlot, il m a fait une queue de poisson, puis, déséquilibré, est tombé sur ma voiture. Comment a-t-il fait pour vous dépasser, donc forcément par la gauche, et tomber ensuite sur votre aile droite, puis votre porte arrière droite? Après m avoir dépassé, il a braqué à droite pour éviter l îlot, il s est rabattu tout à droite avant de tomber sur ma voiture. Il m est revenu contre! Ecoutons le motard, ça va peut-être nous éclairer. Monsieur Flores entre dans la salle. Comme je l ai dit à la police et au préfet, la voiture de Monsieur roulait trop sur la droite en passant près de moi. Le rétroviseur m a heurté et je suis tombé. J ai eu deux côtes cassées, une épaule fissurée et une hémorragie interne. Je suis resté quatre mois à l assurance. Quoi? s étonne la juge. Mais mon dossier ne fait part d aucune blessure. Vous étiez au courant, Monsieur Amaudruz? Non, et je m en moque! C est lui qui s est mis dans cet état, moi, je n y suis pour rien. Cet homme a été gravement blessé, s énerve la magistrate, ce qui change totalement le dossier. Vous avez déposé plainte pour lésions corporelles, Monsieur Flores? Non. C est un simple accident, ce n était pas intentionnel. Moi, j ai déposé plainte! hurle Monsieur Amaudruz ; il ne dit que des mensonges! Je n y suis pour rien dans cet accident! C est ce qu on va découvrir, conclut sèchement la magistrate, je renvoie ce dossier au procureur pour complément d enquête. Et sachez, Monsieur Amaudruz, que votre recours annule la dernière condamnation et que la prochaine sera peut-être bien plus sévère que 200 francs d amende... Lily cinéma» Et de conclure : «Le cadeau moderne qui la fera rosir de plaisir.» Ouf : un rien de plus, on tombait dans le cliché. Jonas Schneiter Vigousse sera présent à Morges à l occasion du Livre sur les quais (7-8-9 septembre 2012) Les 50 premières personnes qui souscriront sur place un abonnement d un an à notre hebdomadaire se verront offrir un exemplaire du dernier album des Bidochon qui sortira en librairies le 17 octobre prochain et dont nous publions en exclusivité les premières planches (voir page 16)

5 8 Traits percutants Payez-vous un dessinateur : Mauvaise nouvelle pour le peuple de France : il paraît que François Hoglande. BéBERT DE PLONK & REPLONK 9 Ne jetez pas! Faites réparer La Bonne Combine Électroménager Vélos TV Hi-fi - Informatique Réparations garanties. Occasions révisées et garanties. Appareils neufs sélectionnés pour leur solidité. route de Renens Prilly Malley tél

6 10 Bien profond dans l actu! Carambolage en F1 : Grosjean comme dedans. 250 ans de «24 heures» : on monte «Le mur du çon». 11 LE FIN MOT DE L HISTOIRE A de multiples égards, les Romains étaient vaches. A la guerre par exemple, leurs soldats ne respectaient pas toujours les Conventions de Genève. En général, ils mettaient les villes à feu, à sang, à sac, violant et massacrant allègrement les combattants et les civils. Après quoi ils se partageaient le butin, y compris les survivants entravés qu ils vendraient à l encan ou qu ils garderaient pour leur usage personnel. Mais en dehors de cette procédure courante, il arrivait qu ils fussent un peu cruels. Ainsi en l an 51 avant le bœuf, l âne et le reste : le peuple gaulois des Cadurques s étant révolté, Jules César assiégea leur ville d Uxellodunum et coupa ses amenées d eau. Quand les Cadurques, morts de soif, finirent par se rendre sans conditions, César leur fit trancher à tous les deux mains, histoire qu ils fissent moins les marioles, et pour bien montrer à tout le monde ce qui arrivait quand on s avisait de le contrarier. Pour faire passer le message, quelques milliers de handicapés tout neufs valent bien une campagne d affichage. Mais l armée romaine n était pas sévère qu envers l ennemi. Ses Le 8 e conseiller fédéral en vacances Dans son mas provençal ultra-sécurisé, il prend un repos bien mérité tout en continuant à diriger en secret le Gouvernement helvétique. Hein? Qui? François? Allez vous faire foutre, mon vieux, je suis en vacances. On réglera ce problème de secret bancaire à la rentrée Etat sauvage propres soldats étaient soumis aux sévices militaires. Outre les cloques à vif dans les sandales à clous, ils subissaient les verges et autres punitions désagréables pour un oui ou pour un non. Et si un général estimait que ses troupes manquaient d entrain et de motivation, il pouvait décréter la décimation. Laquelle consistait, comme son nom l indique, à exécuter un soldat sur dix. Ça renforçait l esprit de corps. Quand les hommes, ayant été appelés à se mettre en rangs, entendaient un officier ordonner «numérotez par dix!», ils savaient que l Etat-Major n était pas entièrement content d eux. Was? Angela? Scheisse! Ich bin in Urlaub! Sie können ihrer Euro Problem in der Arsch enfoncieren! What? Barack? Fuck you! I m on holiday. We ll solve the crisis in Middle East later! Fig. 1 : Divertissement romain. Dans la vie civile non plus, les Romains n étaient pas à proprement parler des bisounours. Ils avaient assez peu d égards pour les esclaves, par exemple. Si certains propriétaires étaient soucieux de ne pas trop abîmer la marchandise, d autres se montraient nettement moins soigneux. Chez eux, une soupe trop salée, une trace de gras sur un verre ou un regard jugé insolent pouvaient valoir au responsable une longue volée de coups de fouet, et sans combinaison latex. Certains riches aquariophiles entretenaient des bassins pleins de murènes où jeter le personnel de maison afin de se calmer les nerfs ou de distraire les invités. Et pour les esclaves qui tentaient de fuir ou se rebellaient, là, ça devenait vraiment dur. Côté loisirs et culture, les Romains raffolaient des carnages les plus variés, comme chacun sait. Le spectacle de bêtes exotiques massacrées en masse dans l arène leur transportait l âme, tout comme les Oui? combats à mort et l intestin grêle de gladiateur épandu. Cela dit, les Romains n étaient pas totalement sans cœur envers les êtres vivants : pour peu qu on eût du chrétien sous la main, il n était pas défendu de nourrir les animaux. La férocité, au demeurant, se manifestait aussi en mots. Loin du politiquement correct, on se moquait méchamment de son prochain dès que l occasion s en présentait. A coups de railleries injurieuses, on enfonçait joyeusement le cocu, le malchanceux, la belle devenue décrépite. On vilipendait les gros, les malingres, les nains, les chauves, les rouquins, les boutonneux. On se payait carrément la tête des malades et des invalides. Personne n était à l abri, pas même l empereur. L un d eux, bègue et un peu infirme, claudiquait : on l affubla du nom «le boiteux», Claude. Bref, les Romains étaient salauds. Heureusement, tout ça est révolu. Ce n est pas aujourd hui qu on oserait se moquer ouvertement des handicapés. Sauf bien sûr l Etat, s il peut raboter quelques millions sur la rente de leurs enfants. Laurent Flutsch Ah, c est enfin vous, professeur Mamadou! J ai un besoin urgent de vos conseils économiques. Où est-ce qu on trouve les chips les moins chères en Provence? Chez Casino, Super-U ou Carrefour? 049 VIGOUSSE Courrier du chieur A Sepp Blatter Ami-ami Le Matin Dimanche ( ) Cher Seppi, C est ainsi que vos amis vous appellent, vous ne vous offusquerez pas de ce que l on fasse pareil. Certes, nous ne nous fréquentons guère ; mais ce qui va suivre est destiné à vous prémunir contre, justement, ceux qui se réclament de votre amitié. Dans un long entretien accordé au Matin Dimanche ( ) vous déclarez : «On cherche à me démolir, on veut me casser.» Et de pointer du doigt un certain Karl-Heinz Rummenigge, fin dribbleur des années septante aujourd hui président de l Association des clubs européens (ECA). Un requin, celui-là, toujours en quête du meilleur profit, toujours avide de remplir les caisses du club dont il est aussi président, le Bayern de Munich. «Kalle», c est sûr, vous en veut. Il vous accuse de vous en mettre plein les fouilles, parle de corruption. Blessé mais digne, vous répondez en parlant d éthique, d espoir face à «une société dingue, folle et tricheuse». Beau discours, très émouvant. Dommage toutefois que vous n indiquiez pas, pour mieux l étayer, comment vous avez fait, depuis votre première élection à la tête de la FIFA en 1998, pour vous maintenir à un poste dont vous dites vousmême que l occuper, c est se priver de tous ses amis. Serait-ce que dans votre milieu hostile, selon vos propres paroles, «être le plus malin, c est déjà commencer à tricher»? Recevez, cher Seppi, mes amitiés. Roger Jaunin Pitch Si ça se peut, c est que c est vrai Sur sa chaîne de télé sur internet, Christoph Blocher* a accusé le président du PLR, Philipp Müller, d avoir fomenté un complot contre l achat du Gripen. Après avoir sous-entendu que Müller était payé par le constructeur d un appareil concurrent, il conclut par : «Je ne peux pas le prouver, mais ça se pourrait bien.» Au vu de cet argument imparable, on peut se demander pourquoi Blocher s arrête en si bon chemin. Il y a plein d autres choses au sujet de Philipp Müller qu on ne peut pas prouver, mais que ça se pourrait bien : qu il soit un pervers, un criminel de guerre, un sataniste ou encore un extraterrestre. Cette méthode de dénigrement, que nous appellerons la «rhétorique probabiliste», consiste à avancer n importe quoi sans la moindre preuve au prétexte que ça se pourrait bien, ce qui constitue une démarche scientifique. A ne pas confondre avec la diffamation, qui consiste à avancer n importe quoi sans la moindre preuve afin de nuire aux gens, ce qui est vraiment très vilain. En ce qui concerne l absence de preuve, on peut dire qu il s agit là d une problématique dépassée. De Vincent Les théories du professeur Junge Cette semaine : comment accuser sans preuve grâce à la «rhétorique probabiliste». nos jours, qui a encore besoin de preuve? Dans notre civilisation de l incertitude et de la désinformation, la preuve n a plus aucune valeur. Grâce au web, chacun dit ce qu il veut, créant ainsi sa propre vérité. Lorsque la plus grande encyclopédie en ligne est susceptible d être modifiée par n importe qui, il n y a plus de vérité universelle, mais une réalité à portée limitée et fluctuante. Dans un tel contexte, il est parfaitement justifié de traiter quelqu un de tout ce qu on veut. Je peux donc parfaitement écrire sans risque que Christoph Blocher est un imam islamiste, un tueur en série ou qu il a joué dans les Sex Pistols. Et je l affirme avec d autant plus de facilité que je n en ai pas la moindre preuve. En conséquence, ça se pourrait quand même diablement bien. D un point de vue purement mathématique, la probabilité n en est en tout cas pas entièrement nulle. Moi, par exemple, qui aime bien pousser mes théories jusqu au bout, j aurais même tendance à dire que la présence de preuve indique qu une chose est probablement fausse. De nombreux éléments prouvent ainsi sans conteste que je suis un feignant, un imbécile et un charlatan. J en déduis donc logiquement que je suis bien le phare de la pensée contemporaine. Professeur Junge, phare de la pensée contemporaine * nom connu de la rédaction

7 12 Rubrique Culture et déconfiture Assurance Citation auto :- grosse citation déprime - citation pour - citation. les jeunes. Télé foot : Jean-Mimi Larqué de M6. 13 Un film Les dérangés du rangement Accumulator La Suisse, pays propre en ordre? Vous changerez d avis en allant voir Messies, hallucinant documentaire sur quatre collectionneurs compulsifs. Leur mère leur a-t-elle trop souvent dit «Range ta chambre!»? Leur père a-t-il trop souvent jeté ceci ou cela? Difficile de savoir comment on en vient à devenir une machine à accumuler un Accumulator, un alpiniste de salon ou un spéléologue de grange, un «chaotique», un «collectionniste», en langage scientifique, toujours un peu abscons, un syllogomaniaque. Au pays du propre en ordre, le nôtre, le bordel, le vrai, existe. La tendresse aussi. Car le documentariste Ulrich Grossenbacher, en s immergeant dans le monde des accumulateurs compulsifs, ne les traitent pas en monstres, mais en malades. Ce qu Elmira, Arthur, Karl et Thomas sont vraiment. Messies fait donc le portrait, au fin fond de la Suisse alémanique, de quatre Helvètes, de quatre cas qui relèvent de la psychiatrie. Il y a là Arthur, l emmerdeur du village qui truffe son terrain, le chemin touristique et la forêt alentour de tôles, de poutres et d engins mécaniques (dont une vieille Fiat de toute beauté), Elmira, qui a fait de son appartement un mini- New York où les piles de K7 audio tiennent lieu de gratte-ciel. Il y a là Rentrer au jardin du livre, c est y trouver des bibles, de la littérature chrétienne, des romans, des témoignages, des ouvrages pour enfants, des bijoux, de l artisanat issu du commerce équitable, de la musique, des cadeaux et une belle carterie. Le temps d un café, le temps de la rencontre et du partage... Rue Louis Savoie Morges Tél Gare aux grilles par égé aussi Karl, dont la femme, Trudi, mérite la médaille... du mérite, qui garde tout, mais alors tout, transformant sa maison en improbable capharnaüm, louant quatre autres granges pour remplir le vide de sa vie, et Thomas, sorte de Géo Trouvetou des déchetteries. Messies traite avec curiosité mais sans mépris ceux qui amassent, amassent, amassent jusqu au plafond. Où se balade une (gentille) araignée... Bertrand Lesarmes Messies, d Ulrich Grossenbacher. Durée : 1 h 57. Sortie le 12 septembre. Brouillon de culture CONFRONTER Des images qui illustrent avec réalisme et sauvagerie l extermination des Tutsi au Rwanda. Des dessins qui oppressent. Turquoise, histoire d un génocide, d'olivier Bramanti et Frédéric Debomy, Maison du Dessin de Presse, Morges, SCRUTER Bourrés d émotions et d interrogations, les tableaux de l artiste jurassien invitent à la contemplation. Exposition de Sylvère Rebetez, La Cave, Soyhières, , vernissage le 8 à 17 h. REGARDER De la peau et des postures qui reflètent une lumière douce et lascive. Des photos d un charme fou. Sensuellement, photographies récentes, de Philippe Pache, Krisal Galerie, Carouge, , vernissage le 11. EXPÉRIMENTER Une vision personnelle de la représentation en films courts et muets, objets, installations et camerae obscurae. L image revue et triturée. Trilemma : Over a Ghostly Conception, de João Maria Gusmão et Pedro Paiva, Fri Art Centre d art de Fribourg, , vernissage le 12 à 18 h. FÊTER Des joueurs, de la sueur, des entraîneurs, des supporters, des cris et des médias qui ont fait l histoire d un club. Un siècle qui marque. Neuchâtel Xamax : 100 ans d histoire et de passion, Musée d art et d histoire, Neuchâtel, à janvier 2013, vernissage le 13 à 18 h. HORIZONTAL 1 Britannique qui nous nique et nous pique l or olympique 2 Que Dieu la sauve! 3 Leurs vocalises paralysent Grecque en bibliothèque 4 Cognent en fenouil ou en patrouille Comme le cuir du tapir 5 Se met à table même s il n est pas coupable Suisse en Europe 6 Sadomasochiste ou violoniste En haut de l Idaho 7 Sans sexe dans le Sussex Sortis 20 minutes ou 24 heures 8 On se délecte de sa tête Dirigé par un gouvernement de droite à gauche 9 Pas chou quand il menace Kyushu Monte au pif de l agressif 10 Sous condition dans la nation de la prohibition Frustrée dans ses intérêts. VERTICAL 1 Sonna le glas d un président à Dallas 2 L écureuil leur fait bon accueil 3 Associée à l acier Blocher pour le casher 4 Adoré par Casque d Or Rail des ouailles de Delanoë 5 X dans un film pas X On n y touche pas à l impur 6 Eliminées aux cabinets Article de périodique ibérique 7 Russkoff débauché embauché par Romanov 8 Demi-petit-neveu d un canard plein de dollars On y broute loin de la grand-route 9 Hall d Allen Nourriture de ramure 10 Beaux de Provence verts Réclame avec flamme ses femmes. Solution pour les nuls dans le prochain numéro / Des bouquins Bêtes tueuses Au beau milieu de la nuit, la vieille Janina Doucheyko est réveillée par quelqu un qui cogne violemment à sa porte. L esprit gourd, effrayée et armée d un atomiseur de gaz paralysant, elle entrebâille le battant. Sur le perron, son voisin Matoga, enveloppé dans un gros manteau de mouton qui couvre son pyjama rayé, lui annonce brutalement : «Habille-toi, s il te plaît, Grand Pied est mort.» Grand Pied, l un des habitants d un morne petit village du fin fond de la vallée de Klodzko, dans les Sudètes, gît en effet sur le sol de sa maison. Et son cadavre n est que le premier d une longue série Les assassinés étant tous membres de l élite locale et chasseurs acharnés, Janina, passionnée par la nature, l astrologie et l œuvre du poète anglais William Blake, élabore une théorie des plus farfelues : pour se venger de la cruauté humaine, les animaux se muent en tueurs! D abord ignorée, puis ridiculisée par la police, elle va vite devenir leur suspect numéro un ; une folle furieuse responsable de cette boucherie. Ce polar écologiste et métaphysique est le énième (mais pas le moindre!) ouvrage de la célèbre romancière polonaise Olga Tokarczuk. Alliant enquête policière et critique sociale, Sur les ossements des morts constate tristement que dans notre monde ce sont les animaux qui l ont dans l os. Alinda Dufey Sur les ossements des morts, d Olga Tokarczuk, Les Editions Noir sur Blanc, 320 pages. Mix & Remix nous rince Mix & Remix nous rince et ça fait un bien fou. En sortant son nouvel album REGAGS, il nous rince de cette actualité sinistre et désespérante, il nous rince des cuistres et des pédants. Un dessin de Mix se comprend en 5 secondes et c est très bien ainsi, car nous n avons plus de temps à perdre vu la marche du monde. Ce qui est chouette avec ce bouquin, c est que vous avez envie de le partager et de rire avec ceux que vous estimez. C est plutôt bon signe. Il ne sert à rien d en dire plus, car vous avez déjà passé plus de 5 secondes à lire ces lignes et vous n avez pas de temps à perdre (bis). REGAGS, de Mix & Remix, Les Cahiers dessinés, 160 pages. Des cédés Reggae sauce valaisanne Suite à une fructueuse collaboration avec le batteur jamaïcain Leroy Horsemouth Wallace et à un joli coup de pouce de l un des chanteurs mythiques du groupe The Congos, Cédric Myton, le collectif de reggae valaisan Sola Kamba présente son album Wallisscally. Treize titres originaux qui résonnent d optimisme, d idéalisme et de bonne humeur : le troisième morceau, «Moment of Life», illuminera et réchauffera les plus sinistres soirées hivernales. Du cru valaisan qui fait honneur à la tradition du reggae roots issu des seventies jamaïcaines. A. D. Wallisscally, Sola Kamba, Barbarella Records. Des védés Viennoiseries L Autriche est un pays troublé, on le sait. Entre moustachus sanguinaires et pervers qui enferment des jeunes filles dans les caves, on a tendance à penser parfois que rien de bon ne sort jamais d un endroit pareil. C est évidemment une erreur et la trilogie d Axel Corti le prouve, avec un délai d attente de 25 ans. Sortis entre 82 et 86, produits par la TV nationale, ces films ont eu peu d impact à leur sortie. Ils montrent pourtant avec acuité les années de nazisme dès 1938, la fuite des contestataires vers d autres pays (les USA et la France), la vie difficile d émigrants «allemands», puis le retour en pays libéré pour constater, malgré la fin de la guerre, que les esprits et la société n ont pas grandement évolué. Ecrite par G. S. Troller, qui a fui le pays après l Anschluss et qui a puisé dans ses souvenirs, la trilogie «viennoise» de Corti est une œuvre importante, à ranger sans tarder aux côtés des Heimat d Edgar Reitz et à savourer sans retenue. Michael Frei Karloff, films cultes, rares et classiques, Lausanne Welcome in Vienna, d Axel Corti, , Editions Montparnasse, VF et VOST, DVD, 350 min. DEUX EXPOSITIONS Musée Alexis Forel à Morges Château de l Isle Château d Aubonne UN SPECTACLE Théâtre Trois P Tits Tours DES FILMS Cinémathèque suisse Cinémas de Cossonay et d Aubonne UN HOMMAGE À AUDREY HEPBURN Morges et Région mars - décembre 2012

8 Les auteurs du Livre sur les quais ont le vent en poupe! Retrouvez-les en dédicace chez Payot Libraire JIL SILBERSTEIN mardi 11 septembre de 16 h 30 à 18 h, Payot Lausanne JOËLLE CHAUTEMS mercredi 12 septembre de 16 h à 18 h, Payot Yverdon LUCAS MORENO samedi 15 septembre de 15 h 30 à 17 h, Payot Chantepoulet LILLY BORNAND samedi 15 septembre de 10 h 30 à 12 h 30, Payot Neuchâtel METIN ARDITI samedi 15 septembre de 15 h à 17 h, Payot Rive Gauche JEAN-LOUIS KUFFER samedi 22 septembre de 15 h à 16 h 30, Payot Lausanne QUENTIN MOURON samedi 22 septembre de 11 h 30 à 13 h, Payot La Chaux-de-Fonds samedi 29 septembre de 15 h à 16 h 30, Payot Lausanne samedi 6 octobre de 11 h à 12 h 30, Payot Vevey et de 15 h à 16 h 30, Payot Yverdon samedi 13 octobre de 14 h 30 à 16 h, Payot Montreux ISAAC PANTE samedi 22 septembre de 14 h 30 à 16 h 30, Payot Montreux LAURE CHAPPUIS samedi 29 septembre de 11 h à 13 h, Payot La Chaux-de-Fonds JOËL DICKER samedi 29 septembre de 15 h à 17 h, Payot Rive Gauche Et bien d autres REncontREs sur 14 Rebuts de presse 22, v là les chemtrails! «C est écrit dans le ciel.» (Bob Azzam) Dans la police, la curiosité n est pas un vilain défaut. Sauf quand elle touche à de curieux phénomènes. Il paraît que l ambiance est morose chez nos policiers. Peut-être ne lisent-ils pas assez IPA Revue, l organe officiel de l International Police Association, une structure qui vise précisément à «resserrer les liens de camaraderie, de coopération et d entraide, dans un idéal commun de solidarité basé sur l amitié» entre poulets du monde entier. Dans le dernier numéro, on trouve par exemple un édifiant article sur les «chemtrails». Ayant apparemment tout juste découvert, «sur internet», l existence de cette théorie du complot particulièrement farfelue (les stries «nuageuses» laissées par les avions dans le ciel seraient en fait le produit d un plan élaboré visant à intoxiquer les populations), l auteur encourage ses camarades policiers à se pencher sur ce fascinant phénomène. Voilà un défi à la hauteur du «sens aigu de l observation» de nos limiers, qui ont manifestement un sens au moins égal des priorités. Il est rassurant de savoir la police unie dans un idéal commun, certes ; mais pendant ce temps, qui va s occuper des dessins extraterrestres dans les champs? Michael Jackson le glas Le Los Angeles Times a livré le week-end passé des éléments inédits sur les relations entre la star et les promoteurs de sa dernière tournée. Des mails échangés entre le Roi de la pop et la société AEG révèlent en effet la cupidité sans bornes des organisateurs de spectacles. Paumé, alcoolo et toxicomane, Jackson avait, semble-t-il, de très vilaines manies. L ancien enfant-star peut continuer à rêver à Neverland dans l au-delà : même si sa mort est vécue comme «une tragédie» par les rapaces du show-business, le directeur d AEG, Randy Philipps, a déclaré que sa société «va engranger une fortune avec les ventes de produits dérivés, les tickets, l exposition et le DVD du film». Emouvant comme épitaphe. Vigousse Sàrl, rue du Simplon 34, CP 1499, CH-1001 Lausanne > > Tél > Directeur rédacteur en chef : Barrigue > Rédacteurs en chef adjoints : Laurent Flutsch & Patrick Nordmann > Chef d édition : Roger Jaunin > Journaliste : Alinda Dufey > Abonnements : > Tél > Publicité : REGI SA, av. de Longemalle 9, CP 137, 1020 Renens 1, Tél , MEDIALIVE SA, 101 Ruchligweg, CP , Riehen-Bâle, Tél , > Layout et production : > Impression : CIR, Sion > Tirage : ex. FC Sion : Constantintin au pays des mauviettes. Erreur monumentale Sous le titre «Cure de jouvence pour le Théâtre d Avenches», Le Matin ( ) annonce que l Etat de Vaud va enfin retaper comme il se doit le vénérable monument romain. Sur le site du journal, une photo dont la légende précise que «les travaux de réfection du Théâtre d Avenches coûteront un million de francs», et qui montre l amphithéâtre. Qui bien sûr n a rien à voir. Bah, comme dirait un chef de la police valaisanne, amphithéâtre ou théâtre, ça reste des cailloux. Muller de rien L ancien conseiller d Etat genevois va bien, il porte désormais la barbe et se sent «plein d énergie». Dans une interview accordée au quotidien Le Matin ( ), Mark Muller annonce son retour aux affaires. Quelles affaires? Les mêmes que lorsqu il était en poste à l Etat? Presque, puisqu après avoir mené «une réflexion sur son avenir», le désormais nouvel avocat se réjouit de faire du droit immobilier et même du droit pénal. Il se propose d orienter ses clients de manière «judicieuse». Pour leur éviter les ennuis judiciaires qu il a lui-même connus? Titannick Dans son dernier édito ( ), Annick Chevillot, rédactrice en chef de Femina, révélait que son magazine, plutôt que de multiplier à l envi les nouvelles formules, préférait «les petites touches qui font tout». «A Femina, on n aime pas les mues brutales, les décisions radicales», écrit-elle. Ses patrons du groupe Tamedia ne doivent pas la lire, eux qui ont officialisé vendredi dernier son «départ». Sous la formule d usage (une «volonté de donner une nouvelle orientation à sa carrière»), ce renvoi cache mal la perte de vitesse d un magazine encarté et tiré à exemplaires, mais où la publicité ne vient pas. Ou ne vient plus. Et pour la direction de Tamedia, c est là une de ces petites touches qui font tout, y compris motiver des décisions radicales. «Ah! TVA, TVA, TVA!» C est Monsieur Prix qui l a dit : «Il faudrait la TVA pour remplacer Billag!» (Le Matin, ). Maintenant que tous les foyers suisses sont contraints de payer la redevance radio-télé (462 balles 40 tout de même), la question se pose de savoir si c est encore la société privée Billag qui doit continuer à récolter cette manne. D autant que cette joyeuse collecte est facturée chaque Collection grands caciques Entre les candidats Christian Varone, Marc-André Berclaz et Lise Delaloye, la désignation d un champion PLR pour la course au Conseil d Etat valaisan a suscité toutes sortes de subtiles manœuvres politico-médiatiques. Ainsi le très influent conseiller national Jean-René Germanier roulait-il ouvertement pour Lise Delaloye. Dans les réunions internes du parti, il flinguait donc allègrement Berclaz et surtout Varone, son côté calotin et ses impardonnables turquitudes. C est dire si Germanier a dû être ravi de voir, dans Le Matin Dimanche ( ), un long et somptueux éloge de Lise Delaloye, présentée sans nuances comme «l homme de la situation». Ce dithyrambe était signé Benoît Couchepin, qui est très, mais alors très proche de l artiste Marie-Antoinette Gorret, elle-même compagne de Jean- René Germanier. C est fou comme le hasard a parfois des coïncidences. année 50 millions de francs à la Confédération. Stefan Meierhans, le Robert Redford de la surveillance des prix, propose que cette redevance, qui ressemble désormais à un impôt fédéral, soit remplacée tout simplement par une hausse de 0,5% de la TVA. Une idée tellement bonne qu elle sera sans aucun doute rejetée par le Conseil fédéral. Jeux Jouets en bois Décorations Bougies Allume-feu atelier - boutique Rue du Seyon Neuchâtel le petit plus qui fait la différence! Miroir mon beau miroir 15 Le cahier des sports Si j étais entraîneur de foot, je mettrais des miroirs partout. Dans les vestiaires, bien sûr, mais aussi dans les douches, les salles de musculation, les couloirs du stade. J obligerais mes joueurs à en faire de même chez eux. Un miroir dans leur salon, un autre dans la chambre à coucher, les toilettes, avec celui de la salle de bains le compte devrait être bon. C est qu aujourd hui, voyez-vous, le miroir vaut infiniment mieux que tous les discours et autres théories. Inutile désormais de prendre la peine de leur expliquer ce qu est un 4-4-2, un ou, beaucoup plus finaud, la tactique dite «du sapin». Plus besoin de s astreindre à de longues séances d entraînement, avec ou sans ballon, «la» solution à tout problème, c est le miroir. A Lausanne comme à Genève, au PSG comme à Donneloye (la II), dès qu on perd un match ou deux, hop, tout le monde est prié de se regarder dans le miroir. Joueurs, entraîneurs, staff technique, debout, garde-à-vous fixe, sur un rang et devant le miroir! Le plus drôle, c est que souvent ça marche. L équipe se remet à gagner, le président est content, le coach aussi et les joueurs se demandent comment ils ont fait pour d un coup d un seul redevenir pour le moins l égal de Messi et d Ibrahimovic. A quoi ça tient quand même Bon, vous me direz qu il y aussi des cas où le truc ne fonctionne pas. Où le miroir vous renvoie l image de ce que vous êtes réellement : un joueur moyen, unijambiste quand ce n est pas pied bot. Ne vous reste plus, dès lors, qu à vous installer confortablement devant votre petit écran et à regarder jouer ceux qui savent. Et ce sera tout pour cette semaine. Roger Jaunin

9 16 Vigousse publie en exclusivité les premières planches du nouvel album de Binet, «Les Bidochon sauvent la planète». Parution en librairies le 17 octobre. Vigousse vendredi 7 septembre 2012

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis :

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis : (Mini) Tremblement de terre dans les juridictions pénales (avril 2009) Alors que depuis des années on ne cesse de s élever contre la durée moyenne de 2 à 3 ans des recours devant les juridictions administratives

Plus en détail

Exercices de niveau A1 Vous trouverez les corrigés à la fin de cette série d exercices.

Exercices de niveau A1 Vous trouverez les corrigés à la fin de cette série d exercices. Exercices de niveau A1 Vous trouverez les corrigés à la fin de cette série d exercices. Exercice 1 Qui suis-je? Choisissez la bonne réponse. 1. Je vous coupe les cheveux. a. L hôtesse d accueil 2. Je vous

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Les débuts au Pérou...

Les débuts au Pérou... Les débuts au Pérou... Me voici enfin à Andahuaylas! Après environ 22 h d avion, 3 h { Lima et 23 h de bus je suis arrivé samedi 8 mai { 16 h { la casa de Munay Wasi. Dans l ensemble, le voyage s est très

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Nouvelle salve de Brèves en six coups!

Nouvelle salve de Brèves en six coups! < 12 décembre 2007 > Nouvelle salve de Brèves en six coups! Blocher, Freysinger, Rothenbühler, Cinq cent mille nouveaux lecteurs, La hiérarchie des nouvelles, Comment calculer une part de marché. Blocher

Plus en détail

Indications pédagogiques D2/23

Indications pédagogiques D2/23 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2/23 D : REALISER UN MESSAGE A L ECRIT Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 2 : Organiser et structurer un message Objectif opérationnel

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion

DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion Mayens-de-Sion, le Temps Suspendu 21 janvier > 6 mars 2011 2 Communiqué de presse / 3 Biographie de l artiste / 4 Visuels

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé à titre indicatif. 1 ère PARTIE

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé à titre indicatif. 1 ère PARTIE Page 1 1 ère PARTIE Vous avez vu une annonce pour une location d une semaine à la plage hors saison. Le mois d avril vous intéresse car vous avez 2 semaines de congé. Loc. vacances bon prix mars à mai.

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE Servir et protéger En bref Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

responsable? Qui est Sinistres «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas»

responsable? Qui est Sinistres «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas» Sinistres Qui est responsable? «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas» Comment l expert en sinistres détermine la responsabilité L incidence de la responsabilité Possibilités d appel Mars

Plus en détail

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Récit MIKALOU N A PAS MAL AUX DENTS! Tu es grand maintenant, dit maman. Il est temps d aller chez le «docteur des dents» Très occupé à

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

Une histoire d assurances Lecture/fiche de travail

Une histoire d assurances Lecture/fiche de travail Information pour les enseignants 1/6 Exercice Jean F. et son histoire d assurances Description de différents cas issus du vécu des adolescents et indication des assurances concernées. L histoire de Jean

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Marcelo Mariano Damiani Siskind Marcelo Damiani Marcelo Damiani Comme Le on Métier part, de comme survivre on reste Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Roman Roman Traduit de l espagnol (Argentine)

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Les Activités Les Futures Forêts

Les Activités Les Futures Forêts Les Activités Les Futures Forêts MODULE A POURQUOI LES FORÊTS ET LES ARBRES SONT IMPORTANTS Ce module aidera vos jeunes à apprendre pourquoi les arbres et les forêts sont importants pour eux. Il contient

Plus en détail

www.ao-editions.com page 1

www.ao-editions.com page 1 www.ao-editions.com page 1 Extrait d une allocution du président de la République Françaises, Français, Un certain nombre de nos compatriotes s effarouchent que des gens disparaissent comme ça du jour

Plus en détail

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37 es Les jeunes, leurs proches et leurs reproches page 37 1 Je sais communiquer! Écoutez le dialogue suivant, entre Christophe, un copain de Lucas et son père. Cochez les bonnes cases dans le tableau suivant.

Plus en détail

C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE...

C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE... C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE... Maxime : «J habite dans une petite ville avec mes parents. J ai été admis en formation d apprenti boulanger dans une grande ville voisine. La collocation? Je pense que

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Architecture traditionnelle. berlin. Brez el tout frais, à essayer! Balade en vélo pour Léa. À la découverte du patrimoine local.

Architecture traditionnelle. berlin. Brez el tout frais, à essayer! Balade en vélo pour Léa. À la découverte du patrimoine local. 36 Architecture traditionnelle. berlin. Brez el tout frais, à essayer! Balade en vélo pour Léa. À la découverte du patrimoine local. allemagne C est au sud du pays que se trouvent les écoles de langue

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

LE PROCÈS DE MACHIAVEL

LE PROCÈS DE MACHIAVEL LE PROCÈS DE MACHIAVEL II. L INTENTION POLITIQUE DE BOCCALINI Boccalini était-il antimonarchiste et républicain ou n était-il qu un observateur résigné, sarcastique, sceptique? Deux raisons principales

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung!

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung! 1 Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir vivre de manière indépendante. Elles doivent pouvoir décider librement de leur vie. Elles doivent avoir les mêmes droits que les personnes qui n

Plus en détail

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder La Longévité réussie En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder le 03.10.2007. L ami Milan L ami Milan, L ami béni, L ami de mille ans.

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Affaire DSK : vos questions, nos réponses!

Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Affaire DSK : vos questions, nos réponses! Les rendez-vous du mercredi : les questions de la classe de CM2 de l école Robin Vous êtes très nombreux à vous poser des questions sur l arrestation de l homme

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Conversations au château hanté : Scène de ménage

Conversations au château hanté : Scène de ménage Séquence 34 - Sketch 1/5 Les verbes terminés par «-ant» sketches à imprimer, sketchs à imprimer, sketch à imprimer, sketches gratuits, sketchs gratuits, sketch métier, sketch à jouer, sketch fle, sketch

Plus en détail

La grammaire du français. en 40 leçons et 201 activités CORRIGÉS. niveau

La grammaire du français. en 40 leçons et 201 activités CORRIGÉS. niveau La grammaire du français en 40 leçons et 201 activités CORRIGÉS niveau B1 L ADJECTIF 1 Écoutez et complétez Piste 3 1 La mairie de votre ville organise une séance publique le 16 mars dans les locaux (12

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse.

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse. Page 1 sur 6 Accueil À propos Contact 1. Ecrire un communiqué de presse 2. Publier un communiqué de presse Tapez un mot et appuyez sur Entrée Recevoir les CP par RSS Recevoir les CP par email Recevoir

Plus en détail

Test passage de la ceinture. Ex 3 : Mets les groupes nominaux au pluriel. (Attention à choisir le bon déterminant.)

Test passage de la ceinture. Ex 3 : Mets les groupes nominaux au pluriel. (Attention à choisir le bon déterminant.) Série A Une grosse vache, / De petites maisons, Un dimanche ensoleillé, / Sa jolie maison, Le soleil estival, / Une vieille console, De beaux bijoux, / Un papier coloré, (Gentil) Ma maman / (beau) Une

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

LE BRACELET. Ce jour-là, après les cours, je rentrai seule de l école, je regardai briller mon bracelet à mon bras et je rêvai tout haut de changer de

LE BRACELET. Ce jour-là, après les cours, je rentrai seule de l école, je regardai briller mon bracelet à mon bras et je rêvai tout haut de changer de LE BRACELET L an passé, je séjournais à Paris avec ma famille pendant un weekend. Nous profitâmes de cette visite pour découvrir les principaux monuments comme la Tour Eiffel et les jardins du Trocadéro,

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Mon quartier est un monde

Mon quartier est un monde Mon quartier est un monde 3 1. Promotion Complétez ces annonces avec l article qui convient. Paris Plage ouvre... Paris Plage reprend ses quartiers sur quais de Seine. Cette année, il y a : concerts, cours

Plus en détail

Bonus Activités sur la chanson «Le Cahier de Vacances» de Barcella. Fiche eleve Niveau A1

Bonus Activités sur la chanson «Le Cahier de Vacances» de Barcella. Fiche eleve Niveau A1 A1 Bonus Activités sur la chanson «Le Cahier de Vacances» de Barcella Fiche eleve Niveau A1 Les vacances du Petit Nicolas Fiche technique du film Réalisateur Acteurs Scénaristes D après l oeuvre de Pays

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Septembre 2015 NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Les 3 et 4 septembre dernier, le Crédit Mutuel de la Vallée a convié une partie de sa clientèle, officiels et autorités, notamment le

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Travail significatif de français 6P

Travail significatif de français 6P Etablissement primaire Payerne et environs Nom : Date : Travail significatif de français 6P L1:21 Lire de manière autonome des textes variés et développer son efficacité en lecture. Progression des apprentissages:

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Mon amie Emma. un bol d'air pur. typiq uement suisse. Excursion campagnarde pour théo. Vignobles en terrasse surplombant le lac léman.

Mon amie Emma. un bol d'air pur. typiq uement suisse. Excursion campagnarde pour théo. Vignobles en terrasse surplombant le lac léman. 30 Mon amie Emma. un bol d'air pur. typiq uement suisse. Excursion campagnarde pour théo. Vignobles en terrasse surplombant le lac léman. suisse Pas loin de chez toi, la Romandie est également une destination

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

crédits photo de fond: Emoi et moi

crédits photo de fond: Emoi et moi crédits photo de fond: Emoi et moi Intro / 8h00, ouverture des paupières. Ce sont les rayons du soleil au travers des volets entrouverts qui me réveillent. Mes premiers pas hésitants vers la salle de bain

Plus en détail

N E W S. Les Policiers Recruteurs genevois ont découvert Savatan L Académie de police prépare le 4 avril 2016

N E W S. Les Policiers Recruteurs genevois ont découvert Savatan L Académie de police prépare le 4 avril 2016 N E W S 9 juin 2015 / no 13 Photo de famille à Savatan pour les Policiers Recruteurs de la Police cantonale genevoise. Avec, tout à g (avec lunettes), Jean-Philippe Brandt, Communication Police cantonale

Plus en détail

Les 10 Excuses qui vous Paralysent

Les 10 Excuses qui vous Paralysent Jérôme YVON Les 10 Excuses qui vous Paralysent Les réponses pour agir! Investisseur Immobilier Débutant.fr Les gagnants trouvent des moyens, les perdants des excuses F. D. Roosevelt Investisseur Immobilier

Plus en détail

J'aime les fossettes qui creusent votre joue et aussi les petites imperfections autour de votre bouche Je me sens bien en votre compagnie

J'aime les fossettes qui creusent votre joue et aussi les petites imperfections autour de votre bouche Je me sens bien en votre compagnie Je suis contente de vous voir ici Vous êtes beaux Vous me faîtes du bien Vous avez la FORCE vous êtes distingué Vous m accueillez avec bienveillance Vous êtes souriants Votre présence est merveilleuse

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

Maxime Loupiot. Cycle 3 CE2 et CM1. Réflexion en groupe et mise en scène de sketchs sur le thème «Chacun ses choix!»

Maxime Loupiot. Cycle 3 CE2 et CM1. Réflexion en groupe et mise en scène de sketchs sur le thème «Chacun ses choix!» Maxime Loupiot Cycle 3 CE2 et CM1 Activité 5 Réflexion en groupe et mise en scène de sketchs sur le thème «Chacun ses choix!» 5 min d introduction de l activité 35 min de travail en groupe 20 min de sketch

Plus en détail

Beaucoup d internautes réussissent, alors pourquoi pas vous?

Beaucoup d internautes réussissent, alors pourquoi pas vous? Beaucoup d internautes réussissent, alors pourquoi pas vous? Accordez-moi seulement 90 jours et je vous prouverais qu en travaillant avec méthode, on peut facilement arriver à gagner plusieurs centaines

Plus en détail

Terre&Nature, c est chaque jeudi plus de 110 000 lecteurs fidèles par nature.

Terre&Nature, c est chaque jeudi plus de 110 000 lecteurs fidèles par nature. Tarifs 2014 Terre&Nature, c est chaque jeudi plus de 110 000 lecteurs fidèles par nature. Xavier Duquaine Rédacteur en chef Chaque semaine, offrez-vous une place au cœur de la nature dans notre hebdomadaire!

Plus en détail

Album : La reine des bisous (1)

Album : La reine des bisous (1) Prénom : Album : La reine des bisous (1) 1 Ecris les mots sous les dessins. 2 Colorie les mots du texte. rein principe chaton gâteux renne prisme chaud gâteau reinette prince char gaufre relais princesse

Plus en détail

13 Ne confonds pas avec : Hier, j ai mangé au restaurant. 16 Ce livre, je l ai lu l été dernier. Un ou

13 Ne confonds pas avec : Hier, j ai mangé au restaurant. 16 Ce livre, je l ai lu l été dernier. Un ou Un ou 1 le, un, mon, ton, son, ce chien méchant aboie la, une, ma, ta, sa, cette chienne méchante aboie plusieurs 2 les, des, mes, tes, ses, ces chiens méchants aboient quelques, beaucoup de chiennes méchantes

Plus en détail

Agenda N 15 Musée d histoire des sciences de Genève

Agenda N 15 Musée d histoire des sciences de Genève RUE DE LAUSANNE 128 1202 GENÈVE WWW.VILLE-GE.CH/MHS TOUS LES JOURS SAUF LE MARDI 10h-17H ENTRÉE LIBRE Agenda N 15 Musée d histoire des sciences de Genève PROGRAMME DU MUSÉUM DE GENèVE VOIR AU VERSO Décembre

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS ACADÉMIE DE STRASBOURG COLLÈGE FRANÇOIS TRUFFAUT CLASSE DE 3 e Entreprise BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS TEXTE D ÉTUDE Alex, un adolescent sans histoire,

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail