Par Richard Beauregard. Novembre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Par Richard Beauregard. Novembre 2011"

Transcription

1 Par Richard Beauregard Novembre 2011

2 La lutte contre le bruit et autres parasites lumineux Le temps d exposition versus le compositage Les images de prétraitement L'image de précharge (Offset ou Bias) Le Noir (Dark) Le PLU (Flat Field) Les autres bruits captés lors de l acquisition des images du ciel profond La méthode de compositage Sigma-Clip Les formats d images à utiliser

3 Le temps d exposition par photo Une bonne nouvelle en imagerie numérique, le signal augmente de façon proportionnelle (ou linéaire) par rapport à l'augmentation du temps d'exposition. Ce n'est pas le cas pour le bruit. Il augmente de la racine carrée de l'augmentation du signal ou du temps d'exposition. La majoration du temps de pose par photo favorisera donc l'augmentation du signal au détriment du bruit. Il fournira un meilleur rapport S/B (ou un plus grand écart entre le signal et le bruit). En augmentant le temps d'exposition, on révélera donc plus de détails sur l'objet photographié. Par exemple, on verra plus de détails sur les bras d'une galaxie.

4 Le compositage Plus on assemble d'images, plus le bruit diminue. On peut comparer la technique de compositage à la pluie qui tombe sur le sol. Une seule photo représente une petite portion de l'averse, le sol est partiellement trempé, il reste des endroits secs. Même avec un long temps d'exposition, c'est comme si la pluie tombait toujours au même endroit sans couvrir complètement le sol. Avec la technique de compositage, on couvre une plus grande surface trempée. À chaque image acquise, les gouttelettes d'eau (les photons convertis en électrons) se déposent dans des endroits différents sur le sol permettant de capter un sol complètement trempé. Le résultat sera une image plus riche et moins bruitée. Il existe une formule précise pour expliquer cette diminution de bruit : % bruit restant = 1 / nombre d'images

5 Le compositage En se basant sur la formule, voici un tableau qui démontre l'effet du compositage sur le bruit restant par rapport à une seule image :

6 Nombre d'images utilisées % de bruit restant (par rapport à une seule image) 1 100,0 % 2 70,7 % 3 57,7 % 4 50,0 % 5 44,7 % 10 31,6 % 20 22,4 % 30 18,3 % 40 15,8 % 50 14,1 % ,0 % 200 7,1 % 500 4,5 % ,2 % ,0%

7 Pour maximiser les avantages des deux techniques d'acquisition, on peut retenir les règles suivantes pour la photographie des objets du ciel profond : Exposer le plus longtemps possible pour chaque photo individuelle. Le temps d'exposition maximum sera déterminé par la qualité de suivi de la monture, de la précision de l'autoguidage et de la pollution lumineuse. Un temps d'exposition plus long fournira plus de détails à l'objet (plus de profondeur) et sera moins bruité qu'une exposition plus courte, car le signal / bruit sera plus élevé (écart entre le signal et le bruit plus grand). Prendre au minimum 10 images individuelles (diminution du bruit de 68,4%), ayant le même temps d'exposition, de l'objet et les assemblées. Le compositage des images permettra de diminuer encore plus le bruit de fond et d'augmenter ainsi la richesse des détails révélés.

8 Voici un exemple illustrant les avantages du compositage : L'image de gauche représente une exposition de seulement deux minutes de la galaxie M101. L'image de droite est le compositage de plusieurs images de 2 minutes. On voit très bien le grain (bruit de fond) sur l'image de gauche. Avec la technique de compositage, le grain est beaucoup moins important sur l'image de droite. On peut aussi constater la richesse des détails révélés par rapport à une seule image (référence : The New CCD Astronomy p. 110).

9 En imagerie CCD, il est nécessaire d'acquérir des images servant à corriger les parasites, tel que le bruit thermique, provenant de la caméra lors de prise de photos longues pose. Aussi ces images peuvent corriger les problèmes de vignetage dû à l'optique utilisée. Ces images seront enlevées des images de l'objet du ciel profond pour éliminer ces défauts à l'image résultante. Il y a trois types d'images à acquérir : 1 - L'image de précharge (Offset ou Bias) 2 - Le Noir (Dark) 3 - La plage de lumière uniforme (PLU ou flat field)

10 L'image de précharge (Offset ou Bias) Il s'agit d'un signal électronique parasite constant qui s'ajoute à l'image de l'objet du ciel profond. On réalise le Bias en obstruant le foyer de la caméra et en prenant un temps d'exposition le plus court possible. Il est suggéré de prendre 30 images Bias ou plus et d en faire la moyenne. Voici un exemple d'image offset prise avec la caméra SBIG STL :

11 L'image de précharge (Offset ou Bias) On constate que le signal n'est pas uniforme, il est plus foncé vers le haut de l'image. On aperçoit aussi des effets de franges (traits clairs verticaux).

12 Le Noir (Dark) Le Noir (Dark) sert à capter le bruit de l'électronique (bruit thermique) de la caméra CCD. Il doit être réalisé avec le même temps de pose que l'objet à imager et à la même température. Il est à noter que le Noir contient le Bias. Le Noir se prend en obstruant le foyer de la caméra CCD et en effectuant un temps d'exposition identique à chaque image composite de l'objet à imager. Aussi, le Noir doit être pris à la même température que l'objet à imager. Il peut être pris avant la séance d'astronomie ou après. Prendre au minimum 5 Noirs (si possible 10 et plus) avec le même temps d'exposition pour en réaliser plus tard une seule image Noire qui représente la moyenne des Noirs. Voici un exemple d'image Noire prise avec la même caméra SBIG STL refroidie à une température constante de -10 o Celsius et avec un temps d'exposition de cinq minutes :

13 Le Noir (Dark) Les points blancs représentent des pixels chauds (Hot pixels ou Bad pixels) qui apparaissent toujours au même endroit sur l'image pour chaque photo composite. Ces pixels chauds représentent une partie du bruit thermique de l'image. Sur cette image Noire, il n'y a pas beaucoup de pixels chauds pour la raison que la caméra CCD est refroidie à - 10o Celsius.

14 Afin de comparer cette image Noire avec l'image de précharge présentée plus haut, j'ai augmenté le contraste de l'image Noir dans l'exemple suivant : On peut observer les franges verticales de l'image Bias. De plus, comme dans l'image de précharge, on constate que le signal n'est pas constant démontrant clairement que le Bias est inclus dans le Noir. On voit aussi une structure granuleuse dans l'image Noire plus contrastée. Ce ne sont pas des pixels chauds additionnels, mais plutôt le courant d'obscurité de l'image Noire qui ressort dans cette image à très fort contraste. Les pixels chauds et le courant d'obscurité disparaîtront de l'image du ciel profond lors de la soustraction du Noir.

15 La plage de lumière uniforme (PLU ou flat field) La plage de lumière uniforme (PLU ou flat field) permet de corriger les problèmes de vignetage de l'optique utilisé (la lumière a tendance à diminuer d'intensité au fur et à mesure que l'on s'éloigne du centre de l'image) et de faire disparaître les poussières qui se déposent à différents endroits sur l'optique, la Barlow, le capteur de la caméra, etc. Il est à noter qu'on peut essayer d'enlever toutes ces poussières, mais il en restera toujours. Aussi le PLU permet de corriger les variations de sensibilité des pixels de la caméra. On réalise le PLU en photographiant une zone uniformément éclairée tel qu'un ciel bleu près du Zénith ou toutes autres surfaces uniformément éclairées. Prendre 10 PLU (ou plus) avec le même temps d'exposition pour en réaliser plus tard une seule image PLU qui représente la moyenne des PLU. Voici un exemple de PLU réalisé avec la même caméra SBIG STL montée au foyer primaire du télescope Takahashi FSQ 106ED. le temps d'exposition de chaque image PLU est d'une seconde :

16 La plage de lumière uniforme (PLU ou flat field) J'ai augmenté le contraste de l'image pour bien faire ressortir tous les défauts. On peut constater très bien le vignetage (luminance plus sombre sur les bords de l'image). On voit aussi apparaître des poussières de différentes grosseurs. On voit aussi les franges verticales du Bias, car le Noir ou le Bias n'a pas été soustrait de cette image PLU. Par contre, on ne voit pas de pixels chauds. La raison est que chaque image PLU, de cet exemple, est d'une seconde et que la caméra est régulée (refroidissement constant) à -10o Celsius. Les pixels chauds apparaissent surtout lors de long temps d'exposition. Aussi le refroidissement de la caméra permet de diminuer le nombre de pixels chauds.

17 La plage de lumière uniforme (PLU ou flat field) Il n'est pas facile de réaliser un PLU, car il doit être produit avec le même équipement qui à servi à prendre la photo et cet équipement ne doit pas être réassemblé ou déplacé, car les poussières ne seront plus au même endroit par exemple. La mise au point doit être identique à celle de l'image prise. Donc, l'idéal est de prendre le PLU immédiatement après avoir pris l'image du ciel profond ou de la planète. À ce moment, il n'est pas facile de trouver une surface uniformément éclairée, car nous sommes en pleine nuit! Si l'on n'a pas réalisé un PLU lors de la session d'astronomie, on peut faire disparaître le vignetage qui apparaît sur l'image en utilisant un logiciel de traitement spécialisé pour la photo astronomique. Par exemple avec le logiciel Iris on peut utiliser la commande Retrait du gradient (estimateur polynomial...) qui donnera de très bons résultats. Par contre, cette commande ne fera pas disparaître les poussières.

18 La plage de lumière uniforme (PLU ou flat field) Choisir la surface de diffusion du PLU Au crépuscule, on peut diriger le télescope au zénith. S il y a des nuages, on couvre le télescope d un t-shirt ou un drap blanc Le Flash électronique : On couvre le télescope d un t-shirt blanc et on prend une série de photo avec l aide d un flash électronique La boîte à PLU. Voici un exemple :

19 La plage de lumière uniforme (PLU ou flat field) Le temps d'exposition du PLU Il est important de ne pas saturer l'image et aussi de ne pas la sousexposer. Une méthode rapide pour vérifier la saturation du PLU est de regarder l'histogramme pour s'assurer que l'information se trouve entre le milieu et le 3/4 de l'histogramme comme dans l'exemple suivant : Il faut donc prendre une photo test avec un temps d exposition pour s assurer de respecter les paramètres ci-haut. Ensuite, prendre au moins 10 images PLU.

20 La formule mathématique du prétraitement des images Considérant que le Bias est inclus dans le Noir et le PLU, voici la formule de prétraitement : Image calibrée = Image brute - Noir 1 / PLU - Noir 2 Noir 1 = même temps d'exposition et la même température que chacune des images brute Noir 2 = même temps d'exposition et la même température que chacune des images PLU Voici une utilité du BIAS. Si l image PLU ne présente pas de pixels chauds (dû au court temps d exposition du PLU) : Image calibrée = Image brute - Noir 1 / PLU - Bias Noir 1 = même temps d'exposition et la même température que chacune des images brute

21 La formule mathématique du prétraitement des images Voici une autre utilité du BIAS Plusieurs astrographes ne se donnent pas la peine de réaliser un Noir avec le même temps d exposition et à la même température que l image du ciel profond. La raison est simple, lorsqu on est rendu à prendre des photos individuelles de 30 minutes et plus, la réalisation du Noir devient une tâche exigeante due au temps à consacrer pour prendre le Noir comme dans l exemple suivant : 10 images Noires d une durée de 30 minutes chaque = 5 heures! Si la caméra n a pas une température régulée, la tâche devient vite très exigeante

22 La formule mathématique du prétraitement des images Voici une autre utilité du BIAS (suite) La solution consiste donc à prendre une seule série d images Noires avec le plus long temps d exposition. Le signal du Bias est toujours le même ou constant. Si on utilise un Noir qui n'a pas été pris avec le même temps d'exposition que l'image du ciel profond (et la même température), le logiciel de prétraitement auto équilibrera le Noir avec l'image du ciel profond, augmentant ou diminuant le signal du Noir. Il augmentera ou diminuera aussi le signal du Bias ce qui aura comme résultat de ne pas soustraire correctement le Bias de l'image du ciel profond. Voici donc la formule à utiliser dans ce cas : Image calibrée = Image brute - (Noir - Bias) - Bias / PLU - (Noir - Bias) - Bias Il faut noter que ce prétraitement ne sera pas aussi efficace que de prendre le Noir avec le même temps d exposition et à la même température que l image du ciel profond (il restera des pixels chauds dans l image).

23 Plus le temps d'exposition par image est long, plus on s'expose à capter du signal parasite tel que les traînées lumineuses d'avion, les étoiles filantes, les satellites, les rayons cosmiques, etc. La méthode de compositage Moyenne ne permet pas de faire disparaître ces parasites. Il y a possibilité de les faire disparaître en utilisant la méthode de compositage Sigma-Clip. La méthode Sigma-clip ou Sigma Combine La méthode Sigma-clip, aussi appeler Sigma Combine et Standard Déviation, utilise un algorithme sophistiqué de réduction de bruit. Cette méthode sert essentiellement à comparer les images entre elles. Si un petit nombre d'images contient de l'information que la majorité n'a pas, elle efface cette information dans le résultat composité. Pour cette raison, il est recommandé de prendre au moins 10 images individuelles pour que la comparaison entre les images fonctionne bien. L'évaluation s'effectue pixel par pixel. Elle effectue ensuite la moyenne des pixels retenus permettant ainsi de maximiser la formule de réduction de bruit. C'est donc une méthode très efficace pour faire disparaître les parasites lumineux lors de la prise de vue et les pixels chauds restants.

24 La méthode Sigma-clip ou Sigma Combine La méthode Sigma-clip offre un choix de filtres qui va de 3 à 1. En moyenne, sur un grand nombre d'images, le filtre 3 retient environ 98% des pixels, le filtre 2, 95%... Il est donc suggéré de commencer avec le filtre 3 et si les défauts ne disparaissent pas tous, de progresser au filtre 2, ensuite à 1.75, 1,50 et 1,25. Donc, plus on diminue la valeur du filtre, plus il y a de rejets d'informations considérées comme bruit. Il faut donc procéder par essais / erreurs jusqu'à la disparition des défauts et la production de la plus belle image.

25 La méthode Sigma-clip ou Sigma Combine Voici l image H-Alpha prétraitée (soustraction du Noir, Bias et division du PLU) de la nébuleuse NGC6888 avec l indication des bruits captés lors de l acquisition des images et des pixels chauds restants.

26

27 Voici une animation démontrant l efficacité de la méthode Sigma-Clip

28 La méthode Sigma-clip ou Sigma Combine Voici une liste partielle de logiciels qui gèrent l'intégration Sigma-clip: Maxim DL (Sigma Clip et Standard Deviation Mask) Nebulosity (Standard Deviation) DeepSkyStacker (Kappa-Sigma clipping) Iris

29 Pour réaliser les images de prétraitements, il est préférable de les effectuer en monochrome (noir et blanc). L image du ciel profond doit aussi être réalisée en monochrome. Voici donc le mode à prévilégier par type de caméra : Les appareils photos numériques (APN) et les CCD couleur On utilise le mode RAW pour les appareils photos numériques (APN) et les CCD couleur qui prennent les images en couleur en une seule exposition. Si on regarde une image directement dans ce mode, elle est monochrome. Mais l'image conserve les couleurs. Ce sont des images brutes qui proviennent directement du capteur CCD ou CMOS. Après le prétraitement des images, on convertit les images en couleur. Le mode RAW des APN se retrouve dans les modèles hauts et de milieu de gamme des fabricants de ces appareils. Pour les CCD couleur, les images sont automatiquement dans ce mode au format FIT. Donc si on utilise le mode RAW pour produire ses images astronomiques en couleur (en une seule opération), il faut s assurer d'avoir le logiciel qui permettra d'extraire les 3 plans de couleurs (rouge, vert et bleu) en utilisant la bonne matrice Bayer.

30 Les CCD monochromes Bien entendu, les images brutes des CCD monochromes sont en noir et blanc. On peut par contre produire une image couleur en prenant des images individuelles avec un filtre Rouge, Vert et Bleu. Pour plus de détails, voir la technique LRVB qui décrit tous les détails de cette technique pour produire des images couleur de très grande qualité.

31 Pour en savoir plus sur le prétraitement des images du ciel profond : Le temps d exposition versus le compositage Les images de prétraitement Les différentes méthodes de compositage Les différents formats d images

32 Référence Le Ciel Astro-CCD Bibliographie partielle Photoshop Astronomy, Second Edition, R. Scott Ireland, Willmann-Bell Inc., , 310 pages The New CCD Astronomy, Ron Wodaski, New Astronomy Press, 2002, 476 pages Merci de votre attention Richard Beauregard Novembre 2011

Assemblage des brutes en photo astronomique:

Assemblage des brutes en photo astronomique: Assemblage des brutes en photo astronomique: La capture des images avec une caméra CCD N&B et des filtres conduit à une série d'images prises à travers différents filtres optiques, mais qui ont tous l'aspect

Plus en détail

IRIS - Prétraitement des images du ciel profond issues

IRIS - Prétraitement des images du ciel profond issues IRIS - Prétraitement des images du ciel profond issues d'un APN http://ti oastro.free.fr IRIS - Prétraitement des images du ciel profond issues d'un APN Figure 1 But du prétraitement et du cumul des poses,

Plus en détail

12. Cours d introduction à l observation astronomique

12. Cours d introduction à l observation astronomique 12. Cours d introduction à l observation astronomique 12.1 Télescope VMC 260: présentation 12.2 Monture CGE 12.3 Mise en station de la monture CGE 12.4 Le détecteur CCD 12.4.1 Introduction 12.4.2 Fonctionnement

Plus en détail

L astrophotographie à l APN reflex

L astrophotographie à l APN reflex L astrophotographie à l APN reflex Didier Walliang Octobre 2012 L astrophotographie Les traitements informatiques avec les APN réflex Rappel sur le matériel La mise en station La prise de vue Le prétraitement

Plus en détail

Traitement d images APN avec Iris

Traitement d images APN avec Iris Traitement d images APN avec Iris 1. Configuration d Iris Définir le répertoire de travail : Fichier > Réglages (Ctrl + R) On définit le chemin du répertoire de travail car c est là que les images vont

Plus en détail

Les logiciels de prétraitement d images du ciel profond

Les logiciels de prétraitement d images du ciel profond Les logiciels de prétraitement d images du ciel profond Lors d une séance de photo, vous prenez plusieurs poses d un objet ainsi que des offset, dark et flat. Une fois la séance de photo terminée, il faut

Plus en détail

TOUS LES TRAITEMENTS

TOUS LES TRAITEMENTS 54 POUR ALLER + LOIN Retrouvez aussi Thierry Legault sur cieletespaceradio.fr T. Legault En haut, une série de six poses de 5 minutes sur la comète Machholz passant à proximité des Pléiades a été simplement

Plus en détail

Logiciels d acquisition et de traitement d images

Logiciels d acquisition et de traitement d images Logiciels d acquisition et de traitement d images Iris : http://astrosurf.com/buil/iris/iris.htm : Gratuit et téléchargeable sur Internet. Permet de faire de l acquisition et du traitement ; très performant

Plus en détail

L astrophotographie. L expérience d un amateur débutant... Vincent TARDIEU

L astrophotographie. L expérience d un amateur débutant... Vincent TARDIEU L astrophotographie L expérience d un amateur débutant... Vincent TARDIEU Pourquoi faire de la photo en astronomie? Pour partager ses observations Pour voir plus de détails Pour prolonger ses observations...

Plus en détail

Photographier le ciel en numérique Vendredi 14 août

Photographier le ciel en numérique Vendredi 14 août Photographier le ciel en numérique Vendredi 14 août Les énormes progrès réalisés sur les appareils photo numériques depuis quelques années et leur baisse importante de prix, on amené de plus en plus de

Plus en détail

Atelier de photométrie: Principe de mesure et prétraitements

Atelier de photométrie: Principe de mesure et prétraitements Pro/Am WETAL 2015-12 Novembre 2015 - Giron Atelier de photométrie: Principe de mesure et prétraitements Alexandre Santerne Marie Curie Fellow Instituto de Astrofísica e Ciências do Espaço Universidade

Plus en détail

Le traitement du 5ème concours A.I.P. pour l objet SH2-155 de Franck JOBARD

Le traitement du 5ème concours A.I.P. pour l objet SH2-155 de Franck JOBARD Le traitement du 5ème concours A.I.P. pour l objet SH2-155 de Franck JOBARD J ai fait le choix d utiliser Pixinsight en utilisant le process icons de l aip v3-21 pour le prétraitement. 1. Prétraitement

Plus en détail

Une image brute de M31, 5 minutes de pose à 400 ISO L'effet de la pollution lumineuse est important.

Une image brute de M31, 5 minutes de pose à 400 ISO L'effet de la pollution lumineuse est important. Traiter les images d'un appareil numérique avec Iris, et en sortir une belle compoition, voilà le but de ce modeste tutorial, qui reprend les grandes lignes des pages du site de Christian Buil www.astrosurf.com/buil,

Plus en détail

Les moyens de prise de vue et leurs limitations

Les moyens de prise de vue et leurs limitations Les moyens de prise de vue et leurs limitations Ref: Astrophotographie de T.LEGAUX Le guide pratique de l astronomie CCD de P.MARTINEZ et A. KLOTZ Photographier le ciel en numérique de P.LECUREUIL + beaucoup

Plus en détail

LA PHOTOGRAPHIE SOURCE LUMINEUSE OBJECTIF CAPTEUR OBTURATEUR DIAPHRAGME SCENE

LA PHOTOGRAPHIE SOURCE LUMINEUSE OBJECTIF CAPTEUR OBTURATEUR DIAPHRAGME SCENE Cours d initiation pour comprendre les bases photographiques Plus d info sur : http://photobyf.free.fr LA PHOTOGRAPHIE C est le fait de capter, sur un support, la lumière renvoyée par une scène, au travers

Plus en détail

L'astrophotographie au Cercle

L'astrophotographie au Cercle L'astrophotographie au Cercle Introduction générale à l'astrophotographie Le matériel Les différents domaines: imagerie sur trépied, du ciel profond... Réaliser des images sur trépied Réaliser des images

Plus en détail

Leçon N 8 Traitement des photos 4 ème

Leçon N 8 Traitement des photos 4 ème Leçon N 8 Traitement des photos 4 ème Partie Voyons maintenant quelques applications de GIMP 10 Renforcement de la netteté Aucun logiciel de retouche ne peut restituer une photo dont la netteté est très

Plus en détail

Les mesures de la lumière

Les mesures de la lumière Les mesures de la lumière Un sujet présente rarement une gamme de contrastes & De couleurs régulières d'un point à l'autre de la scène. Le sujet est généralement contrasté et lumineux alors que le fond

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

Réduction d images astronomiques avec IRIS

Réduction d images astronomiques avec IRIS Réduction d images astronomiques avec IRIS Installation et configuration Iris est un programme de réduction d images astronomiques qui est gratuit. Il est disponible à l adresse suivante http ://www.astrosurf.com/buil/iris/iris.htm

Plus en détail

Photographier le ciel avec votre appareil photo

Photographier le ciel avec votre appareil photo Photographier le ciel avec votre appareil photo Christiane Defays Cet article s adresse aux photographes amateurs curieux du monde et du ciel, il a pour but de leur montrer comment réaliser de surprenants

Plus en détail

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction Au programme Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie

Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal Hiver 2007

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

GRAPHISME SUR ORDINATEUR

GRAPHISME SUR ORDINATEUR LE GRAPHISME SUR ORDINATEUR UNE HISTOIRE DE POINTS... 1 ) L'information : Sa «dimension» : le pixel Sa profondeur 2 ) La représentation de l'information : Sur écran, sur papier Le dpi 3 ) L'acquisition

Plus en détail

J utilise un APN Canon 350D défiltré.

J utilise un APN Canon 350D défiltré. Philippe Tranquille. Page 1 31/03/2012 Comment je traite mes images acquises avec un APN. J utilise un APN Canon 350D défiltré. Pour commencer il faut respecter 02 règles élémentaires. 1) Acquérir les

Plus en détail

Astro Images Processing. Conférence AIP 2008 2009

Astro Images Processing. Conférence AIP 2008 2009 Astro Images Processing Conférence AIP 2008 2009 APPAREIL PHOTO NUMERIQUE ACQUISITION EN CIEL PROFOND Montage, images : Jérôme RUDELLE Une révolution.. au numérique De l'argentique Une évolution.. de l'astrophotographie

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

5.1.1 Histogrammes : définition et utilité

5.1.1 Histogrammes : définition et utilité PLAN 5.1.1 Histogrammes : définition et utilité 5.1.2 Histogrammes des images en niveaux de gris 5.1.3 Histogramme des images couleurs 5.1.4 Courbes de modification des histogrammes 5.1.5 Applications

Plus en détail

GUIDE D ASTROPHOTOGRAPHIE

GUIDE D ASTROPHOTOGRAPHIE GUIDE D ASTROPHOTOGRAPHIE P. Legeay Version n 3 mars 2014 Table des matières Préambule p.4 Les principaux réglages p.5 ----------------------------------------------------------- Arc-en-ciel p.6 Parhélie

Plus en détail

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE 1. Signal analogique et signal numérique 2. Image matricielle - notion de pixel 2.1 La définition 2.2 La résolution 3. Image numérique 3.1 Image en niveaux de gris 3.2 Image en couleurs 4. Formats d image

Plus en détail

DIGITAL PHOTO PROFESSIONAL CANON

DIGITAL PHOTO PROFESSIONAL CANON DIGITAL PHOTO PROFESSIONAL CANON Le logiciel Digital Photo Professional de chez Canon permet trois fonctions : 1 - Gérer ses photos (images RAW, TIF et JPG) 2 - Travailler ses photos (images RAW, TIF et

Plus en détail

TRAITEMENT DES IMAGES DE SPECTRES D ETOILES

TRAITEMENT DES IMAGES DE SPECTRES D ETOILES Rappels : Les spectres d étoiles ont été acquis avec : -une lunette astronomique ED80 TRAITEMENT DES IMAGES DE SPECTRES D ETOILES -un appareil réflex numérique monté sur le tube porte-oculaire -un réseau

Plus en détail

RAPPEL FORMATION DES IMAGES FORMAT DES IMAGES RAW: C EST QUOI? RAW: POURQUOI? RAW: TRAITEMENT SPECIFIQUE la BdB LOGICIELS DE TRAITEMENT RAW

RAPPEL FORMATION DES IMAGES FORMAT DES IMAGES RAW: C EST QUOI? RAW: POURQUOI? RAW: TRAITEMENT SPECIFIQUE la BdB LOGICIELS DE TRAITEMENT RAW Pourquoi? Comment l'utiliser? Jacques Lavernhe - 2011 RAPPEL FORMATION DES IMAGES FORMAT DES IMAGES RAW: C EST QUOI? RAW: POURQUOI? RAW: TRAITEMENT SPECIFIQUE la BdB LOGICIELS DE TRAITEMENT RAW TRUC ET

Plus en détail

TUTO MAXIMDL (Version 5.08)

TUTO MAXIMDL (Version 5.08) 1 TUTO MAXIMDL (Version 5.08) (Réalisation Jérôme RUDELLE) (Version 2010) Setup utilisé lors des essais de paramétrage du programme : monture EQ6 Skyscan pro protocole pilotage : EQMOD protocole gestion

Plus en détail

Patrice Mai 2010 Mis à jour Novembre 2015

Patrice Mai 2010 Mis à jour Novembre 2015 Photographie astro sans suivi Patrice Mai 2010 Mis à jour Novembre 2015 Sommaire But Principe Exemples Limite du temps de pose Calculs Autre exemple détaillé Poses courtes et multiples Utiliser Iris Le

Plus en détail

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Capteurs Cours #1 : Capteurs 2D CCD Par : Bernard Besserer Terminologie Dimensions / Taille de l image largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Résolution points par pouce (dpi

Plus en détail

La Spectroscopie à la portée de tous!

La Spectroscopie à la portée de tous! La Spectroscopie à la portée de tous! Par Olivier GARDE Rencontres du Ciel et de l Espace Samedi 11 novembre 2006 Le principe Lunette ou télescope optique collimatrice Fente Objectif du détecteur CCD Webcam

Plus en détail

Initiation au Flash. Benoît Courty. Benoît Courty pour ImAthis

Initiation au Flash. Benoît Courty. Benoît Courty pour ImAthis Initiation au Flash Benoît Courty 1 Plan Théories générales Apprivoiser le flash Nombre Guide : NG Fonctionnement d'un flash TTL Vitesse de synchronisation Open Flash Synchronisation haute vitesse Autres

Plus en détail

Prétraitement et traitement des images planétaires sous Iris

Prétraitement et traitement des images planétaires sous Iris Prétraitement et traitement des images planétaires sous Iris Les étapes du processus de prétraitement et traitement 1. Conversion d un fichier avi en pic ou fit 2. Normalisation de l Offset sur les couches

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

Camera Raw. et Photoshop CS3 BRUCE FRASER JEFF SCHEWE. Traduction et adaptation Volker Gilbert

Camera Raw. et Photoshop CS3 BRUCE FRASER JEFF SCHEWE. Traduction et adaptation Volker Gilbert BRUCE FRASER JEFF SCHEWE Camera Raw et Photoshop CS3 Traduction et adaptation Volker Gilbert Groupe Eyrolles, 2008, pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12285-5 Prise en main de Camera Raw 5 Affichage

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE

DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE Page 1/12 DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE PREMIERS PAS Lorsqu'on a l'habitude ce logiciel on effectue toutes les opérations ( ou presque avec lui ), y compris le transfert des fichiers depuis l'apn vers le disque

Plus en détail

Développement photos avec Lightroom 4

Développement photos avec Lightroom 4 Développement photos avec Lightroom Le module de développement. Le paneau de gauche contient : a) La fenêtre de navigation : Affiche la photo actuelle dans son ensemble même lorsqu'on travail avec un zoom

Plus en détail

La webcam en astronomie : une révolution! (6)

La webcam en astronomie : une révolution! (6) La webcam en astronomie : une révolution! (6) L acquisition et le traitement des images solaires 1. L acquisition d images solaires à l aide d une webcam Comme nous l avons vu dans les numéros précédents

Plus en détail

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014)

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) Nous allons passer en revue les traitements accessibles par le menu déroulant «Réglage». Nous retrouvons des traitements accessibles par les boutons de la

Plus en détail

Réussir et traiter ses photos sous UV avec Photoshop

Réussir et traiter ses photos sous UV avec Photoshop Réussir et traiter ses photos sous UV avec Photoshop par Rémi BORNET le 29/12/2009 Beaucoup de personnes n'arrivent pas à obtenir de bons résultats en photos sous UV et ne trouvent pas de conseils. Cet

Plus en détail

Zoom optique NIKKOR 5x Capteur CMOS rétroéclairé 12 millions de pixels Wi-Fi intégré

Zoom optique NIKKOR 5x Capteur CMOS rétroéclairé 12 millions de pixels Wi-Fi intégré Zoom optique NIKKOR 5x L'objectif 24-120 mm offre une grande ouverture f/1.8 en position grandangle et le zoom optique 5x est extensible jusqu'à 10x grâce à la fonction Dynamic Fine Zoom¹. Capteur CMOS

Plus en détail

Qualité d image en PHOTO NUMÉRIQUE. 1. Capteur - Enregistrement des images

Qualité d image en PHOTO NUMÉRIQUE. 1. Capteur - Enregistrement des images Qualité d image en PHOTO NUMÉRIQUE 1. Capteur - Enregistrement des images Photographie argentique L image est enregistrée par l effet de la lumière sur les grains d argent contenus dans la pellicule Il

Plus en détail

Temps d'exposition de la caméra Watec LCL902K

Temps d'exposition de la caméra Watec LCL902K Temps d'exposition de la caméra Watec LCL902K Lors de WETO 2006 * une discussion s'est engagée sur la possibilité de connaître le début du temps d'exposition du senseur de la caméra. Il n'y a pas eu de

Plus en détail

Leçon N 11 Traitement La couleur

Leçon N 11 Traitement La couleur Leçon N 11 Traitement La couleur 11 La couleur Tous ce qui vous environne a une couleur, mais c est la lumière qui vous permet de percevoir la couleur des objets qui vous entourent. 11.1 Le modèle TSL

Plus en détail

Cours photo de base Club Photo Drummond

Cours photo de base Club Photo Drummond Cours photo de base Club Photo Drummond La mécanique de base de la photographie L exposition : L exposition c est la quantité de lumière qui est enregistrée sur le capteur. La surexposition, c est quand

Plus en détail

Guide de développement d un fichier NEF avec Nikon Capture NX

Guide de développement d un fichier NEF avec Nikon Capture NX Guide de développement d un fichier NEF avec Nikon Capture NX A Exposer correctement au moment de la prise de vue La première étape se situe au moment de la prise de vue. Car tout ne peut pas se rattraper

Plus en détail

Introduction. Photoshop Elements 12 pour les photographes du numérique. Introduction

Introduction. Photoshop Elements 12 pour les photographes du numérique. Introduction Introduction Le fait d avoir choisi Photoshop Elements parmi la multitude de logiciels existants dont certains totalement gratuits pour traiter et retoucher vos images signifie deux choses : vous souhaitez

Plus en détail

Lacs de l Eau d Heure Image Landsat TM IR, mai 1992 Copyright 1992 ESA, Distribution by Eurimage

Lacs de l Eau d Heure Image Landsat TM IR, mai 1992 Copyright 1992 ESA, Distribution by Eurimage Partie III. Chiffres Dans l'exercice précédent, tu as pu voir qu'une image satellitaire consiste en pixels, nous allons maintenant regarder ce qu'un tel pixel peut nous apprendre. Pour ce faire, nous allons

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

- un Sigma DP1 Quattro (http://www.focus-numerique.com/test-2116/compact-sigma-dp1-quattro-presentationcaracteristiques-1.html)

- un Sigma DP1 Quattro (http://www.focus-numerique.com/test-2116/compact-sigma-dp1-quattro-presentationcaracteristiques-1.html) Par Renaud Labracherie, 31 Mai 2015 12h12 Pour clore notre mois noir & blanc (http://www.focus-numerique.com/50-nuances-gris-focus-numerique-mois-mainews-6880.html), nous souhaitions faire un comparatif

Plus en détail

traitement numérique de l image édition picasa

traitement numérique de l image édition picasa traitement numérique de l image édition picasa sommaire préambule...3 redresser l image...5 recadrage manuel...8 recadrage avec mise au format 10x15...11 le réglage des niveaux correction de l exposition...15

Plus en détail

Christoph Künne. Traitement RAW. Traduction et adaptation Danielle Lafarge. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-212-11910-0

Christoph Künne. Traitement RAW. Traduction et adaptation Danielle Lafarge. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-212-11910-0 Christoph Künne Traitement RAW Traduction et adaptation Danielle Lafarge Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-212-11910-0 Nombreux sont ceux qui, comme moi, ont grandi à l époque de la photographie argentique

Plus en détail

Formation Lightroom 5

Formation Lightroom 5 Formation Lightroom 5 Notes Emmanuel Orain Lightroom Support du workflow d'un photographe import gestion des images classements, notations, informations développements / retouches / corrections en interne

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine (1/2) 3. La photo sous marine (2/2) 4. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les

Plus en détail

IFO. Soleil. Antoine COUSYN 29/07/2012 08/02/2015. Vidéo. Manipur, Inde. Saturation du capteur CMOS. 19 Juin 2011. 15h11 heure locale.

IFO. Soleil. Antoine COUSYN 29/07/2012 08/02/2015. Vidéo. Manipur, Inde. Saturation du capteur CMOS. 19 Juin 2011. 15h11 heure locale. Rapport d expertise IPACO Nom de l expert Antoine COUSYN Date du rapport 29/07/2012 Dernière mise à jour 08/02/2015 Type IFO Classe A Explication Saturation du capteur CMOS Complément Soleil Document Lieu

Plus en détail

Premiers pas avec Photoshop

Premiers pas avec Photoshop Astrophotographie Photoshop fait partie des logiciels de plus en plus utilisés pour le posttraitement des images astronomiques. Nous vous proposons une série d'articles sur l'utilisation de ce logiciel.

Plus en détail

1. Au commencement est l appareil photo... 1. 2. Notions de photographie 15. 3. Le matériel... 21. Temps de pose... 16

1. Au commencement est l appareil photo... 1. 2. Notions de photographie 15. 3. Le matériel... 21. Temps de pose... 16 1. Au commencement est l appareil photo.... 1 Les différents types de capteurs.. 2 Les capteurs CCD........... 3 Les capteurs CMOS.......... 3 Taille des capteurs.......... 4 Format et qualité des images....

Plus en détail

Amélioration de la luminosité et du contraste

Amélioration de la luminosité et du contraste Optimisation de l'image 263 Optimisation de l'image Optimisation de l'image Les outils d'effets tels que LUMINOSITÉ/CONTRASTE ou ROTATION vous permettent d'optimiser vos enregistrements et de les corriger

Plus en détail

Taille, résolution, poids des fichiers

Taille, résolution, poids des fichiers Les Photos 1 Taille, résolution, poids des fichiers La définition de l'image La définition de l'image est simplement sa hauteur X largeur, exprimée en pixels, en pouces ou en centimètres. Par exemple une

Plus en détail

5. Traitement d'image? 5.1 Histogrammes

5. Traitement d'image? 5.1 Histogrammes 5. Traitement d'image? 5.1 Histogrammes PLAN 5.1.1 Histogrammes : définition et utilité 5.1.2 Histogrammes des images en niveaux de gris 5.1.3 Histogramme des images couleurs 5.1.4 Courbes de modification

Plus en détail

Ateliers Spectroscopie Astronomique

Ateliers Spectroscopie Astronomique Ateliers Spectroscopie Astronomique Olivier THIZY ProAm / WETAL Giron, novembre 2015 AGENDA Choix du Matériel Préparer Matériel Préparer ses cibles & faire les Acquisitions Réduire les données avec ISIS

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

LES CAPTEURS CCD/CMOS

LES CAPTEURS CCD/CMOS Jérôme SIX Léo MEIGNAN Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle, spécialité Vision Industrielle LES CAPTEURS CCD/CMOS Introduction...3 I) CCD...4 I.1) Historique...4 I.2) Fonctionnement...4

Plus en détail

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue.

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue. 1. L APPAREIL PHOTO la base de l appareil photo comprend un espace clos (la chambre noire) dans le fond, une surface sensible (la pellicule) à l avant, une ouverture fermée au repos et qui s ouvre pour

Plus en détail

traitement numérique de l image édition iphoto 6

traitement numérique de l image édition iphoto 6 traitement numérique de l image édition iphoto 6 sommaire préambule... 3 redresser l image... 5 recadrage manuel... 7 recadrage avec mise au format 10 x 15... 9 le réglage des niveaux correction de l exposition...

Plus en détail

Formation - Photo - Le dématriçage des «RAW» -

Formation - Photo - Le dématriçage des «RAW» - BUT: Le but de cet article est de comparer les 4 logiciels les plus connus du moment pour dématriçer une photo brute (RAW) sur les paramètres de la netteté et du bruit. NOTA: étant donné que je ne dispose

Plus en détail

1)Quelques fondamentaux

1)Quelques fondamentaux 1)Quelques fondamentaux A) Le Capteur Premier élément déterminant dans le choix d un appareil photo numérique, le nombre de pixels du capteur. On parle aussi de résolution: cela correspond aux dimensions

Plus en détail

Marquage et règlages de bases

Marquage et règlages de bases www.bxart.be niveau 1 Marquage et règlages de bases Introduction Adobe Photoshop Lightroom permet de manière simple, mais professionnelle d importer ses images, de les trier, les travailler puis les exporter.

Plus en détail

LuSol-Guide v1.3 04.04.2015

LuSol-Guide v1.3 04.04.2015 LuSol-Guide v1.3 04.04.2015 Depuis l'arrivée sur le marché de l'astronomie amateur de filtres h-alpha pour l'observation du Soleil, de nouveaux champs d'investigation se sont présentés à l'amateur, en

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

Corrections chromatiques de l image

Corrections chromatiques de l image Corrections chromatiques de l image 1. Réglages en amont 2. Utilisation d un histogramme et de la palette infos 3. Réglage du point blanc - point noir 4. Réglage du gamma, correction tonale Pour quadri

Plus en détail

Workflow pour le scan de négatifs couleurs

Workflow pour le scan de négatifs couleurs Workflow pour le scan de négatifs couleurs Le scan de négatifs couleurs semble souvent difficile et si les logiciels qui accompagnent les scanners proposent des modes de scan automatiques, les résultats

Plus en détail

L image numérique. Points de vue. Règles de composition

L image numérique. Points de vue. Règles de composition ComAO2.1Ressources PRENDRE UNE BONNE PHOTO! Points de vue Point de vue Illustration Commentaire Hauteur d œil C'est la position normale, le photographe est à la même hauteur que le sujet. A hauteur d'oeil,

Plus en détail

Retouche photos avec picasa

Retouche photos avec picasa Picasa est un logiciel gratuit qui vous permet de faire beacoup de choses, visionner des photos, réaliser de petits montages, (diaporama, poster, pêle-mêle) et il vous propose également d'effectuer de

Plus en détail

OPTIQUE 2 La couleur des objets

OPTIQUE 2 La couleur des objets OPTIQUE 2 La couleur des objets ACTIVITES Activité 1 : Comprendre l origine de la couleur des objets Expérience A : Éclairer des écrans en lumière blanche Réponses aux questions 1. Le seul écran qui diffuse

Plus en détail

La lumière, blanche et multiple

La lumière, blanche et multiple LA LUMIERE DANS TOUS SES ETATS UTA / UO 2007-2008 2008 3. Rouge sang, bleu pervenche Les couleurs du monde G. Adam 1 La lumière, blanche et multiple La lumière, blanche et multiple Les irisations d un

Plus en détail

La photo numérique. sous-marine. Guide pratique. Isabelle et Amar Guillen. Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-67251-9

La photo numérique. sous-marine. Guide pratique. Isabelle et Amar Guillen. Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-67251-9 La photo numérique sous-marine Guide pratique Isabelle et Amar Guillen Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-67251-9 Sommaire 1 Les appareils argentiques....................... 3 Diapositives et films..........................................

Plus en détail

La Mire de Résolution SilverFast (USAF 1951)

La Mire de Résolution SilverFast (USAF 1951) La Mire de Résolution SilverFast (USAF 1951) Contenu 1. Introduction 2 2. La résolution d un scanner 2.1 ppp (dpi), qu est-ce exactement? 2 2.2 La construction d un scanner 2 2.3 Netteté de la haute résolution

Plus en détail

Cette technique se nomme "triangulation" et fait appel à des algorithmes créés par Delaunay (mathématicien Russe 1890-1980).

Cette technique se nomme triangulation et fait appel à des algorithmes créés par Delaunay (mathématicien Russe 1890-1980). Photogrammétrie (suite) De chaque point de vue (appareil photo) on tire une ligne de vue sur chaque point identifié sur la surface. Par exemple si on a 10 points identifiés (par une cible ou un repère

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

Galerie de photos échantillons. Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900.

Galerie de photos échantillons. Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900. Galerie de photos échantillons SB-900 Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900. Fr Sélection de la zone d illumination adaptée Le

Plus en détail

Utilisation des filtres en photographie.

Utilisation des filtres en photographie. Utilisation des filtres en photographie. Le filtre de protection neutre, ou filtre UV C est le filtre le plus connu, dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Il n a aucun effet sur l image, et ne

Plus en détail

Cours d une heure. Quel Mode utiliser

Cours d une heure. Quel Mode utiliser Cours d une heure Quel Mode utiliser Quel Mode utiliser Sur quels paramètres il faut agir et pourquoi Cours d une heure Quel Mode utiliser Sur quels paramètres il faut agir et pourquoi Cours d une heure

Plus en détail

Application et méthodologie d acquisition d images

Application et méthodologie d acquisition d images Application et méthodologie d acquisition d images Application industrielle et acquisition de l image 2 Imagerie industrielle est utilisée comme outil de contrôle et de gestion augmentation flexibilité

Plus en détail

4. Représentation informatique de la couleur

4. Représentation informatique de la couleur Les transparents qui suivent sont tirés du cours Connaissances Complémentaires en Imagerie Numérique de S. Thon en DUT Informatique option Imagerie Numérique 2ème année. 4. Représentation informatique

Plus en détail

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Avertissement Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Si vous fouillez un peu dans votre appareil photo, vous êtes surement déjà tombé sur un graphique un peu

Plus en détail

La Rosette (NGC 2237) Fabien

La Rosette (NGC 2237) Fabien La Rosette (NGC 2237) Fabien 1. Prétraitement 1.1 Introduction Nous partons de 3 jeux d images, prises par les membres du club, avec des instruments différents. - Des images en Ha, prises avec une lunette

Plus en détail

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique EXERCICE - LE SMARTPHONE, L'OUTIL MULTIMÉDIA (6 points) De nos jours, le smartphone est devenu un outil multimédia de plus en plus apprécié. À lui seul, il combine toutes les fonctionnalités «high-tech)}

Plus en détail

2013 Pearson France Photoshop Elements 12 pour les photographes du numérique Loïc Olive

2013 Pearson France Photoshop Elements 12 pour les photographes du numérique Loïc Olive améliorer les PhOtOs L amélioration d une photo passe quasiment toujours par les mêmes étapes. On commence par la redresser, puis on s attelle à corriger ses dominantes de couleurs et sa tonalité. Vient

Plus en détail

LA PRODUCTION D UN TIMELAPSE DU CIEL DE NUIT

LA PRODUCTION D UN TIMELAPSE DU CIEL DE NUIT LA PRODUCTION D UN TIMELAPSE DU CIEL DE NUIT DE LA PLANIFICATION AU VISIONNEMENT PAR STEEVE MALTAIS - FÉVRIER 2015 Contenu de la présentation Qu est-ce qu un timelapse? Trouver votre emplacement Matériel

Plus en détail

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Partie 1 - Section 1.9 Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Section 1.9 En pratique 1 Maîtrise des réglages d'exposition Phase 1 : Avant de passer à la prise de vue, il faut régler

Plus en détail

RDP : Combien de photons pour une photo?

RDP : Combien de photons pour une photo? 1S Thème : Observer RDP : Combien de photons pour une photo? DESCRIPTIF DU SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution

Plus en détail